AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du nouveau ? (Seth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Du nouveau ? (Seth)   Mer 9 Déc - 12:22

Il n'existait pas de sortilèges pour lutter contre le sommeil, et c'était malheureux, car Pomona n'avait pas de temps à perdre, et à force de ne pas compter ses heures, la fatigue se faisait une place d'honneur dans sa tête et avait la tendance fâcheuse à contrôler son organisme.

Faute de sortilège adéquat, elle multipliait l'ingestion de potions dynamisantes, ce dont son organisme ne pouvait pas la féliciter non plus. La jeune femme avait passé suffisamment de temps à assister Zelda Sparkley pour savoir les dégâts que pouvaient causer à la longue ce genre de comportement, mais Pomona y réfléchirait plus tard, quand elle ne serait pas sur autant de fronts différents, à vouloir exceller dans tous, et surtout, c'était impératif, à ne rien vouloir laisser au hasard.

L'enquête sur Nemesis Colloway accaparait tout son temps. Elle avait fait le tour du moindre de ses clients sur les dix années précédentes, avait interrogé tous ses collègues, combiné tous leurs témoignages. Cela avait pris beaucoup de temps. Et épuisé beaucoup de son énergie. Pour peu de choses concluantes en définitive, d'ailleurs.

Les alibis se tenaient, les témoignages se recoupaient, les informations devaient encore être revérifiées pour certaines, mais la jeune femme était dors et déjà presque sûre que l'on pouvait écarter l'hypothèse du collègue de travail. À moins de considérer Kieran O'Connell dans la catégorie des collègues. Elle n'était pas venue lui parler, étant donné leur passif sentimental, ce n'était pas dans ses attributions à elle, pensait-elle.

À côté de cela, la jeune femme travaillait également d'arrache-pieds à l'unité pleine et entière de la Résistance. Depuis que les vacances scolaires avaient commencé, il était évident que les choses allaient s'accélérer. Et elle devait faire en sorte de garder le rythme.

Autant de responsabilités sur ses épaules était à la fois honorifique et compliqué à gérer. Car elle ne supporterait pas de ne pas être à la hauteur dans aucun domaine. Elle aimerait que Miyria soit encore là. Vraiment, elle l'aimerait. Elle se sentait plus forte, quand elle était là. Là, la fatigue la poussait à un peu de pessimisme.

Elle préférait mettre cela de côté malgré tout, et se concentrer sur ce qu'il y avait de positif alors que, armée de son carnet, dans lequel elle avait consigné la moindre information rapportée, en tentant de n'omettre aucun détail.

Elle avait rendez-vous chez Seth Beresford, pour faire un point sur l'enquête. Ce n'était pas vraiment le lieu le plus attendu pour ce genre de brainstorming, mais Pomona ne trouvait pas cela plus mal, bien au contraire, ce serait plus informel, mais aussi, ils pourraient parler plus librement, sans interruption de la part de leurs collègues, sans éventuelles oreilles indiscrètes (car Pomona était bien placée pour savoir qu'on ne pouvait pas faire confiance à tout le monde au ministère de la magie).

Elle trouva l'adresse en question sans trop le moindre mal, et frappa à sa porte, tout de même un peu anxieuse. Au fond, elle aurait bien aimé trouver Beresford avec le nom d'un coupable. Pas avec une liste d'innocents, même si cela réduisait un peu leur champ d'expertise.

"Bonjour." salua-t-elle une fois que la porte lui fut ouverte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Lun 18 Jan - 17:35

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Quand Seth s’était vu confier l’enquête sur la mort de Nemesis Colloway, il s’était attendu à une grande masse de travail. Cependant, il devait bien avouer qu’il avait cru que cela serait bien plus simple. Il avait cru qu’il aurait pu trouver l’assassin de cette femme rapidement, mais il devait bien le reconnaitre – même si ça le tuait de le dire – ça lui posait du vrai fil à retordre. Il semblait que cette affaire ne soit pas si simple que cela, que l’assassin ait parvenu à cacher correctement ses traces. Ou alors, cela venait de lui. Seth devait bien avouer que dernièrement, contrairement à son habitude, il s’était laissé un petit peu distraire. Quand il était allé trouver James Hopkirk, il avait été plus intéressé par le jeune homme en lui-même que par son lien avec la jeune femme qui était décédée. Bon, en même temps, cela n’avait pas été bien difficile pour lui de se rendre compte que ce James n’avait pas vraiment eu d’histoire avec Nemesis Colloway. Ils avaient peut-être eu une histoire, mais cela n’était plus actuel puisque le jeune homme avait une autre personne dans sa vie (il ne se doutait pas une seule seconde que l’homme vivait avec un homme).

En plus de cela, il y avait eu cette histoire avec le frère de la victime aussi, mais ça n’avait une nouvelle fois rien à voir avec l’enquête en cours. Seth n’aimait pas ça, mais il ne pouvait pas nier qu’il se laissait un petit peu dévergonder. Cela ne l’avait pas empêché d’enquêter évidemment, il avait rencontré la plupart des amants connu de la victime (en dehors de Kieran O’Connel malheureusement, le plus important sans doute). Malheureusement, on ne pouvait pas dire que cela l’avait vraiment mené quelque part. Bien au contraire, il avait noté énormément de témoignage, mais rien qui ne puisse mettre le tampon coupable sur le dossier. Rien ne permettait de savoir qui était la (ou les personnes, puisqu’en réalité ils étaient plusieurs) personne à avoir ôté la vie de mademoiselle Colloway. Et il se retrouvait à espérer que Pomona Fitz s’en sortait mieux que lui (un comble quand même…). D’ailleurs, elle devait normalement arriver d’une minute à une autre chez lui. Ils avaient rendez-vous ici afin de pouvoir faire le point sur l’affaire, sans en discuter au ministère. C’était mieux aux yeux de Seth, ils pouvaient bien plus se concentrer sur l’important (ou pas). Quand elle frappa à la porte, il s’approcha pour ouvrir cette dernière.

« Entre. » Lui dit-il simplement en se décalant afin de laisser la jeune femme entrer dans son appartement. Son lieu de vie qui donnait un peu le sentiment que personne n’y vivait cependant, en dehors des différentes feuilles qui s’étalaient sur la table et qui composait le dossier de Nemesis Colloway. Seth n’avait pas vraiment l’habitude de recevoir quelqu’un chez lui, mais il se disait que c’était pour la bonne cause tout simplement. Même s’il était incapable de savoir comment une personne « normale » devait se comporter quand il recevait quelqu’un. « Tu as du nouveau alors ? »

Et il n’avait pas manqué de rentrer dans le vif du sujet, une fois la porte refermée derrière Pomona, avant de lui indiquer d’un signe de la main de s’installer.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Ven 22 Jan - 12:09

« Entre. »

Tout en essuyant minutieusement ses chaussures sur le paillasson tout en ne pouvant s'empêcher d'adresser un regard curieux au décor. Il lui faisait un peu penser à son propre appartement (qui était techniquement celui d'Henry, c'est vrai, mais il était si régulièrement absent qu'elle se l'était complètement approprié). Rangé, clean, épuré, aucune décoration, aucune fantaisie. Celle qui se plaisait à analyser l'esprit humain avait déjà sa propre interprétation de la chose, donc sa propre interprétation de Seth, qui n'était pas très éloigné de l'analyse que la jeune femme se faisait d'elle-même.

Elle fit encore quelques pas de plus, jusqu'au salon, et s'installa quand son interlocuteur décida d'entrer dans le vif du sujet. Ce qui n'était pas pour déplaire à Pomona, qui n'aimait pas particulièrement tourner autour du pot, et qui espérait par ailleurs apprendre de bonnes nouvelles concernant l'affaire. Car elle-même n'était pas particulièrement fière de ce qu'elle avait à apprendre à son collègue. C'est à dire malheureusement pas grand chose. Au-delà de tout son orgueil (et il n'était pas moindre), elle n'aimait pas l'idée de décevoir Seth Beresford. Peut-être même encore moins que de décevoir McDowell, sans qu'elle ne sache pour autant pourquoi.

« Tu as du nouveau alors ? »


Pomona triturait sa manche, comme à chaque fois qu'elle se sentait nerveuse. Cette enquête était l'occasion pour elle de faire ses preuves, de s'intégrer enfin, de montrer de quoi elle était réellement capable, et pourtant, pour l'heure, elle n'avait aucune piste tangible.

C'était navrant, décevant. Mais elle ne pouvait pas inventer de mensonges pour gonfler son orgueil et plaire à son interlocuteur, ça ne fonctionne pas ainsi.

"Rien de concluant, je le crains."
soupira-t-elle finalement, ne manquant pas de s'agacer elle-même pour toutes ces heures de travail infructueuses.

Pourtant, elle était convaincue que rien ne lui avait échappé. Et quoi alors ? L'assassin de Colloway n'avait pas pu s'évaporer dans la nature, c'était impossible.


"J'ai épluché tout son carnet d'adresse professionnel, j'ai interrogé ses collègues, ses clients, les proches de ses clients, les stagiaires qui ont travaillé un temps dans son cabinet..." Des heures et des heures de travail pour un résultat piètre. "Ils ont tous un alibi vérifié pour le soir du crime."

Rien de pire qu'une enquête qui piétine, surtout une première enquête. Mais en même temps, elle n'allait pas inventer des preuves et des suspects où il n'y en avait pas. L'affaire était épineuse, mais il n'existait pas de cas insoluble, ils parviendraient forcément à leurs fins.

"Et vous ? Vous avez trouvé de nouveaux éléments ?"

Une part d'elle voulait que oui, afin qu'ils obtiennent le fin mot de l'affaire. Mais une autre, elle devait bien l'admettre même si c'était très égoïste, voulait que non, parce qu'elle aimerait vraiment prouver sa valeur grâce à cette affaire. Si elle n'était pour rien dans son élucidation, elle prouverait simplement son inaptitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Sam 20 Fév - 18:21

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Seth attendait avec une certaine impatience la réponse de Pomona, afin de savoir si elle avait avancé dans l’enquête qu’ils menaient tous les deux. Parce que malheureusement, ça l’agaçait de devoir le reconnaitre, il n’avait pas vraiment pu avancer comme il l’aurait souhaité. Le regard du jeune homme ne quittait donc pas la stagiaire, alors qu’elle était en train de triturer ses manches. Cela lui donnait l’amère sensation qu’elle n’avait pas obtenu beaucoup de résultat non plus. Elle le confirma en affirmant qu’elle n’avait rien de concluant. Seth fut incapable de cacher une grimace, avant qu’elle ne reprenne la parole pour développer un peu ses recherches. Elle avait interrogé tout le monde, mais ils avaient tous un alibi. En gros, ils n’avaient rien. Seth commençait à se demander comment ils pouvaient piétiner à ce point sur cette simple affaire. Nemesis Colloway semblait être une femme particulière (le genre de personne qu’il n’aurait pas supporté plus de deux minutes d’ailleurs), mais il ne s’imaginait pas que résoudre le mystère de son meurtre soit si compliqué. Et ça touchait clairement son orgueil démesuré, ça l’agaçait de ne pas parvenir à ses fins. Surtout que c’était McDowell qui lui avait confié cette enquête, il n’avait pas envie de la ranger dans les affaires non classées. Pomona retourna la question à l’Auror, qui poussa un long soupir avant de répondre.

« Je crains de ne pas avoir plus de mon côté. » Il ne comprenait vraiment pas comment ils ne parvenaient pas à mettre la main sur cette (ou ces) personne. Il n’y avait rien, aucun indice leur permettant d’avoir une piste, ils n’avaient vraiment rien. « Toutes les personnes que j’ai interrogé ont un alibi également. » Et pourtant, ils étaient nombreux à avoir subi l’interrogatoire de Seth. « On peut définitivement enlever Hopkirk de l’affaire. Je ne sais pas d’où vient la rumeur d’une relation avec Colloway, mais elle ne se confirme pas du tout. »

Et pour cause, James avait bel et bien eu une relation extra conjugale, mais sa donzelle était encore en vie, il semblait roucouler avec elle d’ailleurs. Bon, Seth ignorait le gros détail de l’histoire de l’homme qui était que la donzelle en question était loin d’être une femme, mais il n’avait pas l’esprit assez ouvert pour imaginer une relation homosexuelle. Dans tous les cas, ils étaient dans une impasse. Seth poussa un nouveau soupir, appuyant plus son dos contre le dossier.

« Je commence à me demander si son meurtre a un rapport avec elle, si ce n’est pas juste une coïncidence… » Elle ne s’était pas suicidé, c’était une évidence. Elle n’avait pas du tout le profil pour ce genre d’acte, ça ne collait pas. Elle avait été tué, mais peut-être qu’il n’y avait aucune raison à ce meurtre. Seth était quand même bien placé pour savoir qu’il n’y avait pas toujours une raison dans les agressions. « Son frère ne mène nulle part non plus… » Dit-il plus comme une réflexion à lui-même qu’autre chose. Gwendall ne lui semblait pas impliqué non, mais surtout il n’avait pas intérêt à ce qu’il le soit. Les deux hommes étaient finalement plus proches qu’il ne l’aurait voulu. Finalement, il releva son regard vers Pomona. « Tu en sais plus sur O’Connel ? »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Ven 26 Fév - 17:31


« Je crains de ne pas avoir plus de mon côté. Toutes les personnes que j’ai interrogé ont un alibi également. »


Pomona retint un léger soupir de s'échapper de ses lèvres. Au fond, le fait qu'il n'ait rien trouvé non plus, en tous cas rien de plus qu'elle pouvait l'encourager à penser que l'affaire était seulement épineuse et que ça ne voulait pas dire qu'elle n'était pas faite pour ce métier. Pour cette enquête décisive où pourrait bien se jouer sa place au ministère, McDowell n'avait pas lésiné sur le moyen.

Cela signifiait donc qu'il leur fallait redoubler d'efforts mais que ses compétences n'avaient pas lieu d'être remises en cause, pas encore... Et pour Pomona, qui certes ne voulait surtout pas déplaire à McDowell mais se rendait aussi compte ne surtout pas vouloir déplaire à Beresford, c'était encourageant...

...Encourageant mais frustrant, car il en résultait qu'ils n'avaient pas en leur possession l'ombre d'une piste tangible et exploitable, et la vanité de leur travail était particulièrement désagréable.


« On peut définitivement enlever Hopkirk de l’affaire. Je ne sais pas d’où vient la rumeur d’une relation avec Colloway, mais elle ne se confirme pas du tout. »


La jeune femme hocha la tête. Elle ne pouvait pas vraiment prétendre être surprise. Cette solution aurait été la plus simple et la plus pratique... Mais elle n'avait jamais été convaincue par l'hypothèse du libraire qui se serait potentiellement séparé de son épouse pour la belle avocate.

Et elle ne pensait pas que McDowell ait été dupe non plus. Il n'avait pas ignoré l'hypothèse parce qu'aucune ne devait l'être, c'était tout. Au moins pouvaient-ils se dire qu'ils se rapprochaient du coupable par exclusion.


« Je commence à me demander si son meurtre a un rapport avec elle, si ce n’est pas juste une coïncidence… »


À force, oui, difficile de voir les choses différemment. Aucune piste n'aboutissait, c'était sans issue...

Mais ça avait forcément rapport avec elle... Le meurtre avait eu lieu chez elle, et étant donné l'"arme" du crime, difficile de croire à un hasard. L'empoisonnement impliquait presque toujours la préméditation.


« Son frère ne mène nulle part non plus… »


Oui... Cela aussi, Pomona s'en était doutée. Elle ne savait pas du tout ce qu'elle devait penser de Gwendall Colloway. Elle savait les soupçons de McDowell à son sujet, mais elle n'avait pas eu assez affaire à lui pour se forger sa propre opinion.

Elle considérait ceci dit que Gwendall était sincèrement affecté par le meurtre de sa soeur. Il pouvait être bon acteur, il l'était sans doute s'il était ce que son supérieur supposait, mais elle ne voyait pas quel intérêt il aurait eu à s'en prendre à sa propre soeur. Il était plutôt probable, à la place, que Nemesis ait baigné dans les mêmes affaires que son frère.

Que ce soit-elle...
Que ce soit-elle...


« Tu en sais plus sur O’Connel ? »


Ce fut là qu'elle eut le déclic. Elle se redressa et fouilla frénétiquement dans son sac et ouvrit le dossier qui s'y trouvait, y fouillant rapidement.


"Je n'ai pas parlé à O'Connell directement. J'ai songé que... étant donné la nature de ses relations avec la victime, vous voudriez lui parler vous-même mais..."

Elle mit la main sur une liasse de papier qu'elle étala devant elle.

"Il m'était venue une hypothèse que je n'avais pas pu confirmer."

Elle leva les yeux vers Seth, il y brillait une soudaine et farouche volonté, presque impertinente, sans doute.

"Il est quasiment certain que l'assassin est un homme, n'est-ce pas ? Les pourcentages indiquent pourtant que le poison est une arme majoritairement féminine. J'ai bien songé qu'une femme pourrait être à l'origine du meurtre, mais rien ne coïncide parmi les suspects de la gente féminine... J'ai interrogé l'apothicaire, il m'a établi la liste de tous ses derniers clients, aucun qui ne coïncide, le poison a dû être confectionné à la main, avec des ingrédients achetés sous le manteau, alors rien n'a pu être confirmé, mais... Et si c'était Nemesis, qui avait voulu assassiner son meurtrier ?"


L'hypothèse lui heurtait l'esprit depuis un moment, mais jusqu'alors, elle ne pensait rien avoir de probant, c'est en entendant le nom d'O'Connell qu'elle avait compris qu'elle avait sans doute nombre de pièces du puzzle, elle n'avait tout simplement pas su les relier entre elles.

"Ça correspondrait à son profil psychologique, son caractère excessif et les méthodes radicales qu'elle pouvait employer dans son travail."


Ça,  c'était un fait. C'était la suite, qui pouvait avoir de l'intérêt, et elle en fit part à son interlocuteur en l'observant droit dans les yeux, toujours fébrile.

"J'ai interrogé de nombreux clients, dans l'affaire, plusieurs étaient ses amants. Et l'un d'entre eux..."

Elle ouvrit son carnet de notes à la page qui concernait son tout nouveau suspect numéro 1 et tendit la page noircie de noire à son interlocuteur.

"Stanley Lanteric. Il a un alibi pour le soir du meurtre, comme tous les autres, sa femme m'a assurée qu'ils avaient passé la nuit ensemble. Mais elle peut très bien avoir menti."


Elle prit tout de même la peine de reprendre son souffle avant de reprendre la parole.

"Les Lanteric étaient en pleine procédure de divorce, ils ont tout interrompu. Ils vivent une seconde lune de miel, m'a-t-elle dit. Lanteric trompait sa femme avec leur avocate."
Qui donc ? Colloway, évidemment. "Quand ils ont cessé de faire appel à Colloway - pour des raisons évidentes, c'est O'Connell qu'ils sont allés trouver. Mrs Lanteric m'a affirmé que la relation entre les deux avait aussitôt été interrompue, et M. Lanteric l'a confirmé. Et cela semble coïncider avec les lettres que Coloway et lui s'échangeaient. Sa femme avait trouvé tous les courriers qu'ils s'étaient envoyés, c'est comme ça qu'elle a découvert le pot-aux-roses."

Elle tira de son dossier la lourde enveloppe qui contenait les multiples missives dont Mrs Lanteric lui avait laissé faire une copie.


"Toutes les lettres signés de la main de Nemesis Colloway sur les derniers mois sont toujours les mêmes, très formelles, ils concernent tous la rupture de contrat professionnelle de l'avocate, sur papier à en-tête."


En soi, l'histoire devrait s'arrêter là. Sauf que.


"Mettons"
, suggéra-t-elle, dissimulant difficilement son enthousiasme, "que la liaison entre Lanteric et Colloway ait cessé parce que Lanteric avait découvert la relation entre les deux avocats. Au niveau des dates, ce serait logique. Colloway était acculée, non seulement sa relation avec l'un de ses clients, si elle était révélée, pouvait avoir des retombées sur sa vie professionnelle, mais l'actualité de sa liaison avec O'Connell pouvait avoir de sévères conséquences concernant sa famille, sans compter qu'elle était fiancée..."

Elle prit une grande inspiration, toujours sans lâcher Seth du regard.


"Voilà ma théorie. Colloway cherche à réduire Lanteric au silence, elle l'invite chez elle dans le dos de son épouse, lui encore épris, se laisse d'abord prendre au piège, mais découvre son stratagème et retourne son arme contre elle."


Elle marqua une pause.

Il fallait qu'elle vérifie quelque chose. Cette fois, ce fut un révélateur, gomme rouge à de nombreux titres efficace, qu'elle tira de son sac, avant de frotter frénétiquement avec la dernière lettre envoyée par Nemesis à Lanteric, en soi formelle et sans intérêt.

Sauf que... passée au révélateur, d'autre lettre se découvraient dans l'interligne. Un sincère et rare sourire se déposa sur le visage de Nemesis.


"Ce n'était pas des courriers professionnels."
dit-elle en tendant la lettre désenchantée à Seth. Cette fois, on y lisait clairement que Nemesis donnait rendez-vous à Lanteric. Quand ça ? Le soir du crime, quelle coïncidence. "Elle a dû utiliser cette stratégie en découvrant que la femme de Lanteric interceptait son courrier."

Ils le tenaient. C'est en tous cas ce que Pomona croyait. Malheureusement, elle s'avérait simplement victime d'une dommageable coïncidence. Dommageable pour le triste Lanteric, dont la jeune femme pensait à présent que son épouse l'avait protégé en mentant, trop satisfaite de voir s'éteindre sa rivale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Mer 6 Avr - 22:43

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Parfois, il ne fallait pas grand-chose pour changer une situation, pour faire tourner l’esprit dans le bon sens. Seth ne pensait pas qu’en prononçant une phrase, il allait permettre à Pomona de faire le lien entre les pièces du puzzle. Quand la jeune femme commença à fouiller rapidement dans son sac, Seth fut un peu surpris. Il l’observa faire, l’écouta parler, sans rien dire. Il lui était venu une hypothèse apparemment, qu’elle remettait au goût du jour à présent. Seth plongea son regard dans les yeux de Pomona, l’écoutant attentivement sans doute comme jamais il n’avait écouté quelqu’un aussi attentivement un jour. Alors qu’elle n’était qu’une stagiaire et donc normalement, elle n’aurait pas vraiment le droit à son respect. Sauf que ça faisait un moment que Seth s’était rendu compte que les choses étaient différentes avec elle. Après tout, Pomona se trouvait actuellement dans son salon, ce qui était déjà exceptionnel. Et si Nemesis était l’assassin à la base ? Seth devait bien avouer qu’il y avait songé, le poison ça lui ressemblait pas mal c’était évident. Il y avait songé oui, mais il avait mis de côté cette option parce qu’elle n’avait mené à rien, comme toutes les autres évidemment. Seth n’avait rien trouvé du tout, de toute façon, tout ce à quoi il avait songé ne menait à rien et c’était particulièrement frustrant.

Mais ça allait être également frustrant de découvrir que Pomona allait y arriver. En partie quand même, parce qu’il y avait quand même la satisfaction de voir le nœud du problème se résoudre petit à petit alors que le flux de parole de Pomona accélérait. Elle avançait dans son hypothèse et petit à petit, le puzzle était en train de se former. Seth n’en revenait presque pas, elle était bel et bien en train de résoudre cette enquête qui durait depuis tant de temps. Cela semblait si simple quand elle le disait comme ça, ça semblait si facile et pourtant, il avait été incapable de trouver la solution de son côté. Sans doute parce qu’il n’avait pas eu l’occasion de parler avec ce monsieur Lanteric. Oui, ou plutôt, parce que Pomona avait été bien plus forte sur le coup. A chaque fois qu’elle lui tendait quelque chose, Seth le prenait dans ses mains avant de l’observer rapidement pour mieux reporter son regard dans les yeux de Pomona. Il ne prononça toujours aucun mot quand elle prit une des lettres pour la frotter avec un révélateur, ce qui confirma toutes l’hypothèse qu’elle venait de mettre sur la table. Seth récupéra la lettre et lu rapidement les mots qui s’y trouvait, elle donnait rendez-vous à Lanteric le soir du meurtre…

Pendant quelques secondes, Seth ne prononça toujours aucun mot et se contenta d’observer cette lettre qu’il devait maintenant connaitre par cœur à force de lire les phrases qui venaient d’apparaitre grâce au révélateur. Cela ne pouvait pas être une coïncidence, du moins le jeune homme ne pensait pas. Pourtant si, mais ils n’allaient sans doute jamais le savoir. Finalement, Seth releva son regard vers Pomona.

« Tu viens de résoudre l’affaire. » Prononça-t-il dans un souffle, d’un ton qui ne cachait rien de sa surprise mais aussi du fait qu’il était clairement impressionné. Parce que c’était bien le cas. Sa fierté légendaire était évidemment touchée à la source, parce qu’il aurait aimé pouvoir trouver cette solution lui-même. Mais en même temps, elle était si… « T’es incroyable. »

Et il le pensait sincèrement. Seth était avare en compliment d’ordinaire, mais là, il était bien incapable de faire autrement.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Dim 10 Avr - 14:46


Pendant plusieurs longues (interminables) secondes, Seth ne dit rien, se contentant d'observer le courrier incriminant, celui qui semblait donner la preuve irréfutable des crimes dont Lanteric était responsable.

Pomona attendait son verdict, sentant une boule d'angoisse gonfler au creux de son estomac et de sa gorge. Plus le silence s'épaississait autour d'eux (il n'avait pas dû durer si longtemps mais la jeune femme avait le sentiment que chaque seconde s'étirait en longueur), plus elle craignait d'avoir commis un impair. Se pouvait-il qu'une partie de son raisonnement s'avère bancal ? Se pouvait-il qu'elle ait omis un élément qui compromettait complètement son hypothèse ?

Oui, évidemment, cela était possible. Et si quelqu'un pouvait être à même de s'en rendre compte, c'était Seth Beresford. L'idée de s'être peut-être fourvoyée n'était pas particulièrement bonne pour son égo, mais ce n'était pas tant cela qui la dérangeait que la possibilité de décevoir son acolyte, et pas tant le décevoir en tant qu'acolyte, et donc susceptible de compromettre sa place au sein du bureau des Aurors, que de le décevoir en tant que personne.

Mais finalement, il daigna lever les yeux de la missive, pour ne pas dire de l'indice crucial, qu'il tenait entre les mains et prit la parole.

« Tu viens de résoudre l’affaire. »


Son cœur pouvait à nouveau battre normalement, et son estomac se desserrer. Elle avait peur qu'il trouve une faille dans sa théorie (et il y en avait une, appelée hasard, mais Pomona n'était pas de ces personnes qui croient aux coïncidences), peut-être en avait-il cherché une avant de se prononcer, mais son verdict était finalement celui qu'elle espérait.

Elle éprouvait autant de fierté à avoir réussi ce coup d'éclat qu'à entendre ces mots prononcés par son collègue, uniquement parce que c'était lui.

Cette affaire qui leur avait donné tant de fil à retordre était enfin élucidée, et Pomona découvrait la satisfaction que l'on éprouve lorsqu'une enquête est menée à bien.


« T’es incroyable. »


Pomona leva les yeux vers Seth avant de les baisser aussitôt. Elle ne s'était absolument pas attendu à un compliment de sa part. De ce qu'elle avait réussi à cerner de son caractère, il n'était pas dans ses habitudes de les distribuer à tour de bras. Et ce n'était pas n'importe quel compliment, pas simplement, "bon travail" ou "bel esprit de déduction", c'était un compliment plus... personnel. Et qui la touchait personnellement...

Si cela avait été dans ses habitudes, le rouge lui serait sans doute monté en joue, pourtant, il en fallait normalement plus pour ébranler la confiance et l'assurance de Pomona, qui n'attendait pas vraiment après les autres pour avoir d'elle-même l'estime qu'elle considérait mériter. Mais l'opinion de Seth, à l'inverse de beaucoup d'autres, comptait réellement pour elle.


"Je ne serais pas parvenue à grand chose sans tout le travail que vous avez fourni au préalable."


Oui, elle ne s'attribuait pas tous les mérites, elle l'aurait peut-être fait en présence de quelqu'un d'autre.

Elle releva les yeux et un (très léger) sourire voulut bien s'esquisser sur ses lèvres.

"Disons que j'ai surtout eu un mentor digne de ce nom."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Lun 16 Mai - 17:47

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Seth était le genre de personne qui ne prenait pas la peine de complimenter les autres, il gardait largement les quelques sentiments positifs qu’il avait pour autrui pour lui. Parce qu’il ne voyait pas quel intérêt il avait de brosser les gens dans le sens du poil. Mais concernant Pomona, il n’avait pas pu s’empêcher de lui dire qu’il la trouvait incroyable. Oui, il en revenait à peine lui-même, mais il la trouvait incroyable. Alors que l’Auror avait le sentiment qu’ils se trouvaient dans une impasse, qu’ils ne parviendraient pas à résoudre cette affaire (sa confiance en lui avait quand même été particulièrement touchée par cette affaire), la jeune femme avait résolu le nœud du problème en quelques minutes. Elle était vraiment incroyable, il n’arrivait pas à penser autrement. Quand le jeune homme avait pris la peine de la complimenter de cette manière, Pomona leva un instant son regard vers lui et il ne pouvait pas nier que ça lui faisait quelque chose. Elle le troublait, comme jamais encore personne n’avait réussi à le faire dans sa vie. Et il ne savait pas vraiment ce qu’il devait en déduire, alors qu’il avait quand même l’habitude d’avoir la main sur tout ce qu’il vivait. Il ne perdait pas le contrôle d’habitude et pourtant… Pomona ne manqua pas de faire preuve de modestie, ce qui n’étonnant pas spécialement Seth. Elle n’avait pas besoin d’être modeste, parce qu’en réalité c’était bien elle seule qui venait de résoudre l’affaire. Le jeune homme ne pouvait pas nier qu’il avait bien envie qu’elle continue d’affirmer à tout le monde que c’était un travail d’équipe, il avait une réputation à tenir. Mais au fond de lui, l’Auror savait parfaitement qu’ils n’y seraient pas parvenus sans elle. Même si c’était quand même appréciable de l’entendre affirmer qu’elle avait eu un mentor digne de ce nom. Un léger sourire vint s’installer sur son visage d’ailleurs, alors qu’il appréciait sincèrement le compliment. D’habitude, il n’avait rien à faire de ce que les autres pouvaient bien penser de lui. Il n’attendait pas auprès des autres pour avoir une grande confiance en lui, mais bizarrement ce qu’elle pouvait bien penser le préoccupait plus qu’il ne l’aurait cru.

« Tu… »

Le jeune homme passa une main dans ses cheveux, un geste qui trahissait son malaise. Il était mal à l’aise oui… depuis quand il était mal à l’aise comme ça ? Elle quoi ? Il ne savait plus vraiment. Son regard ne quittait pas son visage, s’attardant sur ses lèvres qui s’étiraient dans un léger sourire. Il ne la voyait jamais sourire d’habitude et même si c’était un très petit sourire, elle souriait quand même. Et ça avait le don d’étirer ses lèvres aussi. D’accord, Seth ne pouvait pas ignorer le fait qu’il se passait clairement quelque chose là. Elle était vraiment incroyable, elle était impressionnante et il pouvait bien continuer comme ça pendant un moment. Seth ne savait pas vraiment s’il devait aimer ça ou non, c’était inhabituel et il n’avait vraiment pas le contrôle. Il n’aimait pas ne pas avoir le contrôle et en même temps, ça avait une part excitante. Au final, il ne parvint pas du tout à finir sa phrase, il s’était contenté de l’observer en silence. Avant de finalement suivre une pulsion et de s’approcher d’elle, pour venir s’emparer de ses lèvres sans se soucier une seconde des conséquences que ça pouvait bien provoquer. Il avait l’habitude de suivre ses pulsions, mais elles n’avaient pas du tout la même saveur.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Jeu 19 Mai - 16:40

« Tu… »

Elle ne connaîtrait jamais la fin de cette phrase. Au fond, c'était une bonne chose qu'elle ne la connaisse jamais, car le silence devait être plus savoureux et éloquent que le moindre mot prononcé.

Il y avait quelque chose d'étrange et de neuf dans le regard de Seth, et Pomona, qui pouvait bien prétendre savoir sans mal analyser l'esprit humain, elle ne savait pas (ou n'osait pas) lire ce qu'il y avait dans ces yeux, elle n'y découvrait qu'un trouble étrange... qui n'était peut-être même pas de son fait, puisqu'elle se demandait vraiment, en cet instant, si le trouble qu'elle cherchait à analyser n'était pas tout simplement le sien.

Non, elle ne saurait jamais ce qu'il avait voulu lui dire, car au lieu de reprendre la parole, il approcha ses lèvres des siennes et l'embrassa. Prise de court, Pomona ne put que se laisser porter par ce geste inattendu. Elle fut certes surprise, mais en définitive, se laissa seulement porter par cet instant.

C'était le deuxième baiser qu'on lui adressait dans sa vie et, une fois encore, elle n'y avait pas du tout était préparée. Mais cette fois, cette fois... Elle ne se dégageait pas, au contraire, elle ferma les yeux, et n'analysa rien pour la première fois de sa vie.

Il n'y avait plus la moindre pensée dans son crâne, il n'y avait plus que ces sensations étranges, dans son corps, qu'elle éprouvait pour la première fois. Son coeur battait à toute vitesse, son souffle était coupé... Et au final, c'était parfait. Elle n'aurait jamais pensé qu'un simple baiser puisse lui faire un tel effet, puisse lui faire de l'effet tout court, mais une part d'elle, ce qu'il restait de part consciente en elle, savait que ce n'était pas le baiser, qui avait de la valeur, c'était celui qui le lui adressait.

Elle ne sut pas d'où lui vint cette audace presque irrévérencieuse qui l'invita à glisser sa main dans son cou, et à rendre à l'homme son baiser.

Elle ne sut pas combien de temps passa. Ce fut quand ses lèvres quittèrent les siennes que son cerveau sembla bien vouloir enfin se remettre en marche. Trop tard, sans doute.

Elle fixa un instant Seth, l'estomac noué et de la gêne dans le regard. Qu'est-ce qui venait de se passer ? Elle le savait, au fond. Mais c'était si inédit... Contraire à la moindre de ses convictions, qu'elle n'avait pas la moindre idée de comment l'appréhender. Il l'avait embrassé, elle avait aimé ce baiser, elle le lui avait rendu parce qu'elle en avait eu envie, très envie...

Pour la première fois, oui, elle éprouvait de l'envie, celle que n'importe quel être humain normalement constitué éprouve bien plus tôt dans sa vie. Ce baiser la contraignait à voir en face ce qu'elle avait voulu reléguer dans son inconscient par convenance. Oui, Seth Beresford ne lui était pas indifférent. Mais c'était au-delà de ça...

Ce fut au tour de Pomona de passer une main dans ses cheveux. Ils avaient visiblement les mêmes réflexes quand ils se sentaient gênés...

"Je... Je sais pas si c'est une bonne idée..."


Ce n'était sans doute pas une bonne idée, oui. Pour les raisons qu'elle savait (on ne mélange pas travail et... quoi que ce puisse être, et elle avait une vie bien trop dissolue pour y ajouter ce contre quoi il allait lui être impossible de lutter à présent), et pour les raisons qu'il lui restait à apprendre.

Et pourtant, elle savait bien ce qu'elle voulait entendre comme réponse de la part de Seth. Elle voulait se "laisser convaincre" que si, c'en était une, même si ça devait être faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Mar 28 Juin - 14:06

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Ce n’était pas la première fois que Seth se retrouvait dans une telle position, que ses lèvres se retrouvaient en contact avec celles d’une femme. Ce n’était pas la première fois non et pourtant, le jeune homme avait un peu la sensation de découvrir pour la première fois tout ce que cela pouvait entraîner en lui. Il ne savait même pas d’où cette audace lui était arrivée d’un coup, au point de le pousser à provoquer ce rapprochement avec Pomona. Rapprochement qu’elle aurait très bien pu arrêter dans l’immédiat. Seth n’en avait évidemment aucune envie, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’y penser alors que ses lèvres entraient en contact avec celle de la stagiaire, elle aurait très bien pu l’envoyer balader. Mais elle ne le fit pas, bien au contraire. Elle ne le repoussa pas et plus encore, elle lui rendit son baiser, ce qui ne manquait pas d’augmenter encore toutes les sensations qui traversaient à présent son corps et son esprit. Le jeune homme avait l’habitude de suivre ses pulsions, parfois de perdre le contrôle de lui-même, mais jamais dans ce genre de situation. Et pourtant, il n’avait pas vraiment le sentiment de contrôler quoi que ce soit en cet instant précis, il se contentait simplement de profiter de l’instant présent. Pendant tout ce temps qui s’écoulant, sans que Seth ne parvienne vraiment à réaliser combien il dura.

Jusqu’au moment où leurs lèvres se séparèrent et Seth ne put que réaliser ce qui venait de se passer. D’accord, donc ils venaient bel et bien de s’embrasser. Le jeune homme savait qu’il ne devrait normalement pas se sentir si gêné, ça ne lui ressemblait pas, mais pourtant il l’était. Il l’était vraiment et il était bien incapable d’analyser complètement ce qu’il ressentait. C’était bien la première fois qu’il se retrouvait dans une telle position. Il avait déjà eu un tas de fois l’occasion de ressentir des choses (physique ou non), mais c’était loin d’être comparable avec ce qui venait de se passer. Et ce n’était effectivement pas une bonne idée.

« Sans doute pas non… »

Il n’y avait aucune raison que ça soit une bonne idée. Parce que d’une part, ils travaillent ensemble et Seth n’était clairement pas le genre d’homme à mélanger le travail avec le loisir (du moins, pas sur ce genre de loisir). Et sa vie était bien trop sombre et dissolue pour quoi que ce soit, pour y mettre un peu plus de désordre, ce qui risquait d’être ce qu’il n’osait pas vraiment croire que ça pourrait devenir. Ça n’était sans doute pas une bonne raison, mais en même temps ça faisait longtemps que Seth n’était plus si raisonnable qu’il voulait le faire croire.

« Je ne sais pas si c’est une bonne idée ou pas et honnêtement, je sais pas du tout ce que ça peut être vraiment. » Tout en parlant, Seth ne lâchait pas du regard le visage de Pomona et plus précisément ses lèvres. « Tu me troubles… je n’ai jamais ressenti ça avant. » Et il était parfaitement honnête, ce qui était quand même exceptionnel pour lui. « Et là, j’ai juste envie de t’embrasser encore. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Mer 29 Juin - 17:15


« Sans doute pas non… »


Ce n'était pas la réponse que Pomona avait voulu entendre, mais c'était la plus logique. Objectivement, eux deux, quoi qu'il soit en train de se passer entre eux, ça ne pouvait pas être une bonne idée. Ils travaillaient ensemble, et de manière générale, la jeune femme savait qu'elle n'avait tout simplement pas de temps à accorder à une relation. Son coeur s'était toujours fermé à tout sentiment avant, et il y avait une bonne raison pour ça.

Mais le coeur n'est pas un coffre que l'on ferme à clé pour le jeter dans un coin et l'oublier, c'était un traître, et il avait l'art de narguer ceux qui voulaient se croire insensible.

Mais quand même, ce n'était pas une bonne idée. Parce qu'ils travaillaient ensemble et aussi parce qu'elle ne voulait pas ouvrir son coeur pour le voir piétiné. Elle ne savait pas ce qui se passait, elle savait juste que si ça devait commencer maintenant et s'arrêter aussitôt après, elle n'allait pas le supporter.

Et puis, il y avait toutes ces autres raisons qu'elle aurait mieux fait de connaître tout de suite pour savoir se raisonner au plus vite.

« Je ne sais pas si c’est une bonne idée ou pas et honnêtement, je sais pas du tout ce que ça peut être vraiment. »


Il ne savait pas, ils étaient deux. Pomona était pragmatique, elle analysait tout et tout le monde sans arrêt, c'était la seule façon dont elle savait fonctionner... Alors pourquoi n'arrivait-elle pas à analyser sa propre personne, sa propre situation, ses propres sentiments.

On ne peut analyser ce dont on n'a jamais fait l'expérience, mais on ne peut pas l'identifier, c'était bien ça, le problème. Alors à quoi ça rimait, tout ça ? Tant qu'elle n'en savait rien, mieux valait tout arrêter. Même si techniquement rien n'avait débuté. Mais elle sentait bien qu'elle n'arrivait pas à s'y résoudre.

« Tu me troubles… je n’ai jamais ressenti ça avant. Et là, j’ai juste envie de t’embrasser encore. »


Ces mots, elle ne pouvait qu'y être sensible, et les rendre à son interlocuteur. Lui aussi la troublait. Personne n'était arrivé à ça avant. Elle avait toujours considéré les autres comme des listes... De défauts et de qualités plus ou moins agréables, aux logiques et affiliations plus ou moins complexes, aux comportements plus ou moins conditionnés par telle ou telle résurgence sociale.

Mais ce genre de réflexion ne gagnait même pas son cerveau face à Seth. Quand il la regardait comme il le faisait, c'était même à peine si elle savait encore réfléchir. Mais qu'est-ce qui lui arrivait ?

Elle devait dire non et claquer la porte. Tant qu'elle l'aurait sous les yeux, elle n'arriverait pas à mettre le doigt sur ce qui lui arrivait, c'était sûr.

Une bonne résolution de prise.

"Je sais pas si... J'ai jamais..."


Et voilà qu'elle bredouillait telle une collégienne prépubère, ça n'avait vraiment aucun sens. Allez, il n'y avait qu'à dire au revoir et à filer, elle aurait bien eu le temps de réfléchir à comment se comporter quand ils se reverraient au ministère.

Mais non. Elle n'avait aucune envie de partir. Son cerveau avait décidé de se mettre en veille, son corps avait pris le relais, et lui savait bien mieux qu'elle faire la part des choses. Peut-être parce que lui s'en fichait bien de ce qui se passerait demain.

Alors elle se rapprocha de lui, et ses lèvres se déposèrent de nouveau sur les siennes.

Tant pis.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Mer 27 Juil - 23:44

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Seth savait parfaitement que Pomona pouvait très bien prendre la décision (sans doute la plus logique) de se lever et de quitter son appartement. Elle pouvait le faire et peut-être qu'il ne la retiendrait pas (en fait, il était incapable de savoir vraiment comment il réagirait). Elle pouvait le faire oui et c'était sans doute ce qu'elle devrait faire. Ça serait la réaction la plus raisonnable qu'elle pourrait prendre, mais Seth n'avait aucune envie que ça arrive. Ses yeux ne quittaient pas le visage de la jeune femme et il sentait bien qu'il y avait quelque chose de différent. Il y avait eu quelque chose de différent depuis le début en fait, depuis la première fois que l'Auror avait eu l'occasion de croiser la jeune stagiaire. Elle l'avait troublé et au début, le jeune homme s'était contenté de croire que c'était parce qu'elle était capable de faire de grandes analyses dignes de ce nom. Une petite jalousie sans doute, c'était-il dit, parce qu'il ne supportait pas la concurrence. Et puis, il avait été agacé par le fait que McDowell décide de les faire travailler ensemble, qu'il se retrouve à jouer les baby-sitter (cette remarque ne manquait pas de rendre la situation moins raisonnable encore). Et puis finalement, le jeune homme s'était simplement retrouvé impressionné par la jeune femme et complètement troublé. Sans qu'il ne parvienne vraiment à comprendre ce que cela voulait dire. Et même maintenant encore, il ne comprenait pas. Ce qu'il savait, c'était que ce n'était pas raisonnable, mais qu'il n'avait aucune envie qu'elle parte.

Ce qu'elle ne fit pas, malgré des propos qui lui fit croire le contraire sur le coup, puisqu'elle vint déposer une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes. Et cette sensation ne manqua pas de confirmer à Seth que tout était différent, parce que c'était la première fois qu'un simple contact, que de simples lèvres lui faisaient autant d'effet. Pas seulement physiquement, mais mentalement aussi. Il aimait ça, vraiment. Et pourtant, il avait déjà eu l'occasion d'embrasser des jeunes femmes. Il avait eu plusieurs relations, sérieuses ou non, sur du long terme ou non, mais rien n'était comparable avec cet instant présent. Ce qui ne manquait pas de rendre tout ça encore plus particulier. Parce que ce n'était pas une bonne idée. Outre le fait qu'ils travaillaient ensemble et que ce n'était jamais quelque chose de bien d'avoir une relation (oui, il pensait déjà à une relation, même si c'était bizarre) avec quelqu'un de son travail, qu'elle était quand même bien plus jeune que lui, qu'ils n'étaient pas forcément fait pour ça... Seth était loin d'être quelqu'un de bon. Avec ce qu'il cachait, il ne devrait pas se permettre ce genre de rapprocher. Et pourtant, il n'avait aucune envie de faire marche arrière. Ce baiser, il l’intensifia un peu plus alors que son coeur se mettait à battre bien plus rapidement.

"On pourrait..." Reprit-il quand leurs lèvres se séparèrent encore une fois, cherchant ses mots. "Voir ce que ça peut donner. Tranquillement."

C'était sans doute le mieux qu'ils avaient à faire de toute façon. Ils ne pouvaient pas nier tous les deux ce qui venait d'arriver et Seth était bien incapable d'enlever l'idée qu'il s'était fait de ce qu'il avait envie que ça devienne. Mais ils n'étaient pas pressés.

"Ca te dis de boire quelque chose ?"

Demanda-t-il alors, comme pour se donner soudainement plus de contenance.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Lun 8 Aoû - 14:15

Pour la première fois de sa vie, Pomona parvenait à comprendre l'intérêt que le commun des mortels pouvait trouver à un simple baiser.

La jeune femme avait beau n'avoir de cesse que d'analyser le comportement humain, elle s'était toujours vu incapable de réellement comprendre les comportements psychiques, physiques et psychologiques qui accompagnaient certains sentiments qu'elle n'avait pu qu'observer sans jamais les avoir ressentis.

C'était différent, maintenant. Parce qu'elle ressenti. Elle aurait pu se réjouir de ces changements, mais encore eut-il fallu pour cela que ses capacités d'analyse ne se soient pas mises en veille. Et c'était le cas. Vraiment, c'était le cas. Et ce n'était pas si grave.

C'était assez agréable, en fait, d'être une simple humaine, pour une fois. En cet instant, elle ne pensait plus à rien, plus aux responsabilités qui devaient normalement peser sur ses épaules, plus à ses obligations, plus à tout ce qui généralement défilait dans son esprit de pensées et de réflexions. Son esprit supportait en cet instant un apaisement comme rarement atteint. Et pourtant, cette situation devait engendrer un nombre conséquent d'interrogations, et de problèmes aussi, sûrement.


"On pourrait... Voir ce que ça peut donner. Tranquillement."


Elle hocha la tête. C'était sans doute ce qu'elle aurait fini par répondre elle-même si elle s'était sentie capable de dire quoi que ce soit. C'était ce qu'elle voulait aussi, même si c'était la chose la plus étrange qu'elle ait jamais vécu (oui, de toute sa vie - les situations tordues dans lesquelles elle avait l'habitude de s'empêtrer lui paraissaient beaucoup moins étranges que celle-ci).

Voir ce que ça pouvait donner, et avoir conscience qu'elle voulait que ce soit sérieux, qu'elle se retrouvait enfin auprès d'une personne à qui elle ait envie de consacrer du temps, auprès de laquelle elle se sentait capable de se livrer malgré ses réticences. Au moins, il ne semblait pas appartenir à la catégorie de ces hommes qui auraient pu se jouer d'elle. Allez savoir où ça les mènerait... Mais si ça pouvait les mener quelque part, elle n'avait pas envie de passer à côté de cela.

"Ca te dis de boire quelque chose ?"

Pomona approuva. Ce ne serait sans doute pas mal, un moyen comme un autre de briser la glace, et un bon prétexte pour ne pas s'en aller maintenant, parce qu'elle n'en avait pas la moindre envie, vraiment.


"Oui, bien sûr, pourquoi pas ?"


Pomona n'avait pas que des habitudes irréprochables (preuve en était de son addiction à la nicotine), mais elle ne buvait jamais, d'ordinaire (à moins qu'il veuille lui proposer un verre d'eau plate, mais elle en doutait), ceci dit, elle n'était pas à une entorse à ses habitudes près.


"Il faut bien trinquer au succès de notre enquête."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Lun 29 Aoû - 11:58

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Seth afficha un sourire quand Pomona approuva l’idée de boire un verre. C’était un bon début en soit pour briser la glace qu’il y avait un peu entre eux. C’était que même avec le fait qu’ils s’étaient embrassés (justement à cause de ça sans doute d’ailleurs), ils étaient loin d’être vraiment à l’aise. Et à choisir, le jeune homme préférait trouver une raison pour pousser Pomona à rester chez lui. Puisqu’il semblait évident qu’ils n’avaient pas vraiment d’autre solution que de voir ce que ça pouvait donner, autant qu’ils en profitent pour discuter et tenter d’être bien plus à l’aise. C’était bien la première fois que Seth avait ce sentiment auprès d’une femme. Parce que des histoires, il en avait évidemment eu (parfois sans parvenir à se souvenir du nom de ses conquêtes d’ailleurs), mais c’était bien différent avec Pomona. Tout semblait différent avec elle en réalité. Alors qu’habituellement, le jeune homme détestait travailler avec une autre personne, il devait bien avouer qu’il avait apprécié de travailler avec Pomona. Alors qu’il avait tendance à ne pas vraiment s’intéresser aux autres, il s’intéressait à la jeune femme. Avec une autre personne, il aurait peut-être pu se contenter de foncer tête baissé et de se contenter de profiter charnellement de l’instant présent. Mais ce n’était pas ce qu’il avait envie avec Pomona. L’Auror se rendait bien compte qu’il avait envie de tout autre chose, il avait envie que ça soit sérieux. Et cela, malgré le fait qu’il ne savait pas s’il était vraiment fait pour ce genre de chose. Non en fait, il le savait, il n’était pas du tout fait pour ce genre de chose. Mais ça ne l’empêchait pas d’avoir envie d’essayer.

Le jeune homme se leva donc pour préparer deux verres d’alcool (parce que tant qu’à faire, ils n’allaient pas se contenter de l’eau plate), avant de revenir vers Pomona et de lui tendre un verre. Ils avaient des choses à fêter en effet, puisqu’ils venaient quand même de mettre un point final à l’affaire de Nemesis Colloway. Enfin, ils, c’était vite dit. Parce que finalement, c’était quand même la jeune femme qui avait fait tout le travail. Seth était un peu touché dans son orgueil, mais ça lui allait bien. Elle était incroyable après tout.

« Trinquons à toi alors. » Dit-il en levant son verre, avant de boire une grande gorgée. Il fallait quand même reconnaitre que c’était Pomona qui avait fait tout le travail, sans elle, Seth serait encore en train de se prendre la tête sur cette affaire. Elle était privilégiée quand même pour qu’il pense de la sorte envers elle. Il ne ferait pas ce genre d’effort pour n’importe qui, ce qui en faisait qu’accentuer le fait qu’elle était exceptionnelle pour lui. « Bon, parle-moi un peu de toi. » Reprit-il alors, toujours en souriant. « Je veux tout savoir. »

Bon, pas besoin de laisser le côté professionnel ressortir et transformer cette conversation en interrogatoire. Mais Seth était vraiment curieux, il avait envie de savoir bien plus de chose sur sa jeune collègue, qui le troublait à ce point.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Mer 31 Aoû - 16:08


« Trinquons à toi alors. »

L'esquisse de sourire qui avait su se déposer sur les lèvres de Pomona ne la quittait pas. À se demander si elle avait déjà souri sur une si longue durée (oui, ça n'avait pas l'air de grand chose, mais pour elle, c'était beaucoup). La situation était étrange et s'éloignait de tout ce qu'elle avait vécu, c'est sûr, mais Pomona se sentait bien, comme elle l'avait rarement été, et encore moins ces derniers temps. Et elle ne le devait pas qu'à la satisfaction d'avoir réussi à cloturer une enquête difficile, même si ça y contribuait, bien sûr.

Elle apprécia, d'ailleurs, que Seth insiste sur le fait que c'était à elle qu'ils devaient l'élucidation de l'affaire. C'était agréable, toujours, de se laisser envoyer quelques fleurs, même si elle ne serait arrivée à rien sans leur brainstorming, sans son propre travail.

Cela dit, elle accepta le compliment (d'autant qu'elle devinait son caractère exceptionnel, et ce n'était jamais déplaisant de se sentir unique) pour ce qu'il était avant de porter son verre à ses lèvres. Ce ne serait pas de trop pour taire un peu son esprit où se bousculaient mille et une questions, elle n'avait envie de se concentrer que sur ce qui avait lieu en cet instant T, mais même là, son naturel la rattrapait toujours, tout le temps, et au grand galop.


« Bon, parle-moi un peu de toi. Je veux tout savoir. »


C'était... inédit, que l'on s'intéresse à elle de la sorte, et qu'on s'y intéresse sincèrement, surtout. Pomona ne se livrait pas facilement, elle ne parlait que très rarement d'elle, mais personne non plus ne cherchait réellement à la connaître. Mais quand Seth affirmait vouloir tout savoir d'elle, elle avait la faiblesse de croire qu'il ne mentait pas, qu'il voulait mieux la connaître.

Comme elle-même voulait en découvrir plus sur lui. Car même si tous les deux s'étaient considérablement rapprochés, ils ne savaient pas grand chose l'un de l'autre (dans le cas contraire, ils auraient peut-être tout arrêté maintenant, et à juste titre).


"Je ne sais pas s'il y a grand chose de passionnant à savoir sur moi"
, répondit-elle tout d'abord.

Ou du moins considérait-elle que le plus passionnant appartenait à la catégorie du secret, à ce qu'elle n'était pas en droit de lui dire.

Elle ne savait même pas réellement par quoi commencer. Elle n'était vraiment pas habituée à parler d'elle.

"J'ai quitté Poudlard il y a un an."


Elle se sentait presque mal à l'aise d'en parler, parce que ça mettait en exergue leur différence d'âge, ce même si Seth ne pouvait qu'être au courant de cela de toute façon.


"J'étais à Serpentard."


Comme si cela avait de quoi l'intéresser... Elle devait être ennuyeuse à mourir. Bien sûr, il y avait plus important et fondateur à raconter, mais outre le fait qu'elle ne pouvait pas tout dire, elle ne savait pas comment son interlocuteur pourrait prendre certaines informations.

"À mes seize ans, mes parents m'ont choisi un fiancé."
dit-elle avant de prendre une grande gorgée de boisson avec décidément le sentiment que ce n'était pas forcément le meilleur sujet à aborder. "Il a été assassiné."

Et pour Pomona, même si elle n'avait jamais eu le moindre sentiment pour Morgan, cela avait sans doute été le début de ses velléités de résistante.

"À ma sortie de Poudlard, ils ont voulu me trouver un autre époux. J'ai refusé et j'ai coupé les ponts avec eux."
C'était étrange d'évoquer ces épisodes de sa vie. Elle n'en parlait que très rarement, et certainement pas en détails. "C'est mon oncle qui m'a hébergé. Qui m'héberge encore aujourd'hui, en fait. Un écrivain." Donc un homme que sa famille détestait par principe. "Je pensais embrasser la même carrière, mais mon oncle m'a aidé à décrocher ce stage au ministère." Elle retrouva son léger sourire. "La suite, tu la connais." Elle but une grande gorgée de son verre. Parler autant d'elle n'était vraiment pas simple pour elle. "À ton tour."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Ven 21 Oct - 20:21

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Seth était vraiment sincère en affirmant qu’il avait envie de tout savoir sur la vie de Pomona. Malgré leur rapprochement, ils ne se connaissaient pas vraiment. En dehors de l’aspect purement professionnelle, ils ne savaient rien l’un de l’autre. Et forcément, le jeune homme avait envie d’en savoir plus. C’était peut-être son côté Auror qui ressortait, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de vouloir lui poser des questions. En tout cas, Seth attendait de savoir plus sur elle. Pomona affirma qu’elle ne savait pas s’il y avait grand-chose d’intéressant dans sa vie. Seth ne se montrait peut-être pas très objectif pour le coup, mais il considérait qu’il n’y avait aucune raison qu’elle ne soit pas intéressante. Il ne répondit rien en tout cas, se contentant d’attendre qu’elle reprenne la parole. Et elle commença par affirmer qu’elle avait quitté Poudlard un an auparavant. Seth savait cette information, mais ça ne manqua pas de mettre sur le tapis leur différence d’âge. Parce que de son côté, ça faisait plus de dix ans qu’il avait quitté l’école de magie. Mais ce n’était pas vraiment le détail qui pouvait considérer qu’ils n’avaient aucune raison d’être ensemble, il y en avait tant d’autre. Le simple fait que Seth soit un Auror corrompu.

Seth écouta attentivement ce qu’elle dit ensuite. Elle était à Serpentard, mais ce ne fut pas le détail qui le surprit le plus. Elle avait été fiancée par ses parents. Bizarrement, cette information lui donnait un sentiment assez étrange. L’homme était mort. C’était sans doute idiot et sans cœur, mais l’Auror ne pouvait pas s’empêcher que c’était une bonne chose. Cela se serait si le jeune homme était vraiment capable de faire preuve de bonté d’âme, même s’il se rendait bien compte que les choses étaient un peu différentes avec Pomona. Il ne se l’expliquait pas du tout, mais il y avait quelque chose. Quand elle expliqua la manière dont elle s’opposa à ses parents concernant un nouveau fiancé, Seth ne put que reconnaître la force de caractère qu’il appréciait chez elle. Elle était loin d’être comme les femmes qu’il avait l’habitude de croiser (et heureusement en vérité).

« Eh bien, je savais que tu étais quelqu’un d’exceptionnel. »

Il ne disait pas ça à la légère, il le pensait vraiment. Elle n’avait pas fait comme la majorité des femmes, elle avait suivi ses convictions en coupant les ponts à ses parents. Et maintenant, elle se trouvait au bureau des Aurors et serait bientôt titularisée. En tant que femme, elle prenait sa place et ce n’était pas une mince affaire dans leur monde.

« A mon tour. » Seth soupira un instant, avant de boire une gorgée de son verre. Ce n’était pas non plus son truc de parler de lui, mais il allait jouer le jeu. Puisque Pomona l’avait fait, il n’avait aucune raison de ne pas le faire. « Ma mère est une moldu. Je n’ai aucune idée de qui est mon père. Je n’ai découvert le monde magique que quand j’ai eu ma lettre de Poudlard. » Ce qui faisait techniquement de lui quelqu’un qui n’était pas forcément accepté par certain sorcier, que Seth côtoyait de très près. « Ma mère est décédé, mon beau-père est en prison donc on peut dire que je n’ai plus aucune famille. » Mais ça, l’homme ne savait pas encore qu’il allait connaître bientôt sa famille paternelle. « J’ai fait mes études à Serdaigle et dès la sortie de l’école j’ai commencé ma formation au bureau des Aurors. » Il marqua une pause. « Le reste n’est qu’une suite d’année d’enquête plus ou moins intéressante. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Lun 31 Oct - 15:52



« Eh bien, je savais que tu étais quelqu’un d’exceptionnel. »


Pomona, qui n'avait pourtant pas pour habitude de rougir, sentit le rose lui monter à ses joues pâles tandis qu'elle appréciait le compliment.

Peut-être devrait-elle temporiser, affirmer qu'elle n'était pas si exceptionnelle que cela, mais outre le fait qu'elle avait une estime d'elle-même qui ne nécessitait pas forcément en soi qu'on renforce son ego, elle savait son parcours atypique, et avait juste envie d'apprécier cette remarque pour ce qu'elle était, sans jouer la carte de la fausse humilité. Elle aimait qu'il la trouve exceptionnelle, et penser qu'il était sincère en disant cela, elle n'avait pas envie de penser différemment.

« A mon tour. »

Pomona apprécia que Seth ne se fasse pas prier pour prendre la suite. Elle devinait qu'il ne devait pas être le genre de personne qui a pour habitude de se livrer aux autres et d'en dire trop sur lui... Comme c'était le cas pour elle en règle générale, ce qui était bien la preuve qu'ils avaient beaucoup en commun.

Pomona but une nouvelle gorgée de son verre. Peu habituée qu'elle l'était à l'alcool, elle était toujours un peu surprise par la sensation brute de la liqueur quand elle glissait de sa gorge jusqu'à son estomac, mais ce n'était pas désagréable. Pendant ce temps, Seth se lança et lui apprit son histoire.

« Ma mère est une moldu. Je n’ai aucune idée de qui est mon père. Je n’ai découvert le monde magique que quand j’ai eu ma lettre de Poudlard. »

Pomona releva à peine le fait que la mère de Seth soit moldue. Pour elle, ça n'avait pas l'ombre d'une importance de toute manière (elle ignorait que ça en avait bien davantage pour Seth, qui aurait peut-être voulu échanger leurs places pour pouvoir vivre au sein de la famille de sangs purs que la jeune femme avait pris grand soin de fuir).

Elle regretta d'apprendre qu'il n'avait jamais connu son père. Même si elle-même avait choisi de couper les ponts avec sa famille, elle était convaincue que les racines avaient une influence sur les personnes. Enfin, ça, c'était son avis d'ex futur ethnologue, quand elle pensait encore en faire son travail.

« Ma mère est décédé, mon beau-père est en prison donc on peut dire que je n’ai plus aucune famille. »


Sa mère était morte ? Son beau-père était en prison ? Ces deux informations furent éjectées si vite qu'elle dut se faire violence pour taire sa curiosité et ne pas assaillir dans la seconde son interlocuteur de la question. Il lui en venait un grand nombre à l'esprit, pourtant. Tellement qu'elle n'aurait même pas su par quoi commencer. Même si c'était certainement très indiscret.

« J’ai fait mes études à Serdaigle et dès la sortie de l’école j’ai commencé ma formation au bureau des Aurors. Le reste n’est qu’une suite d’année d’enquête plus ou moins intéressante. »


Plus ou moins intéressantes... Pomona avait envie de penser que la dernière en date l'avait été plus que les autres pour lui, et à plus d'un titre. La jeune femme laissa s'écouler quelques secondes, difficile de rompre le silence après un tel récit. N'importe quelle réplique paraissait un peu vaine.

"Et c'est moi que tu trouves exceptionnelle..."
s'étonna-t-elle dans un fin sourire. Puis, osant afficher sa curiosité (bien trop grande) quitte à se faire renvoyer sur les roses. "Ta mère et ton beau-père, qu'est-ce qui leur est arrivé ?" Elle marqua une légère pause avant de se raviser un peu. "Tu n'es pas obligé de me répondre si tu ne veux pas."

Ce qui était presque un privilège en soi, parce qu'en temps normal, Pomona n'était pas du genre à prendre des gants, avec qui que ce soit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Dim 6 Nov - 13:58

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Oui, c’était bien elle qu’il trouvait exceptionnel. Seth ne voyait pas vraiment grand-chose d’incroyable dans son histoire, même s’il y avait évidemment le fait qu’il n’avait en soit plus de parents. Pomona s’élevait quand même contre ses parents, contre la société, pour faire ce qu’elle avait envie. Au final, l’Auror se contentait simplement d’être celui qu’il était et de profiter de sa « condition » d’homme. Alors oui, c’était bien elle qu’il trouvait incroyable et il n’avait pas l’intention de changer son jugement. Seth ne répondit rien à sa remarque, avant qu’elle ne reprenne la parole. Pour lui poser plus de questions sur sa mère et son beau-père, ce qui n’étonna pas vraiment Seth. Il était passé rapidement sur le sujet, mais il s’était douté qu’elle voudrait en savoir plus. Pour la simple et bonne raison qu’il aurait aimé en savoir plus à sa place aussi. Après tout, la mort d’une mère ce n’était pas rien en soit, encore moins quand il donnait l’information à côté de l’emprisonnement de son beau-père. Pour la simple et bonne raison que ça avait un rapport, évidemment. Le jeune homme afficha un sourire amusé quand Pomona affirma qu’il n’était pas obligé de répondre s’il ne voulait pas. L’Auror ne put s’empêcher de se dire que ça ne devait pas être quelque chose qui lui ressemblait de se montrer si « réservé ». Est-ce que c’était un privilège pour lui ? Il avait bien envie de croire que oui, il espérait oui.

« Ce n’est pas un secret. » Répondit-il alors, pour rassurer la jeune femme. Ce n’était pas du tout un secret non, quand bien même il ne s’amusait pas à en parler tout le temps. Il suffisait de chercher un minimum pour savoir, donc autant dire que Pomona pourrait très bien le savoir même s’il ne lui en parlait pas. Mais Seth n’avait aucun souci avec l’idée de lui en parler, bien au contraire. En soit, ils étaient en train de discuter pour mieux apprendre à se connaître et c’était quand même un détail important de sa vie, même si le jeune homme n’avait pas envie de le laisser prendre trop d’importance non plus. « Mon beau-père était une personne… violente. » Il n’y avait pas vraiment de raison de tourner autour du pot, il était violent et autant le dire directement. « Quand j’ai reçu la lettre de mon intégration à Poudlard, il a cru à une mauvaise blague. Il a donc voulu me faire payer cette blague. » Il ne prit pas la peine de rentrer dans les détails, il n’était pas difficile de faire le rapprochement entre la violence et la punition du beau-père de l’Auror. « Ma mère s’est opposée à lui et… il l’a tué. »

Ce qui avait entraîné le fait qu’il se retrouve maintenant en prison, ce qui arrangeait assez bien Seth. Et ce qui, au fond, l’avait sans doute poussé à prendre la voix du bureau des Aurors. Même s’il y avait d’autre chose, qu’il allait taire à Pomona quand même.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Lun 7 Nov - 13:47



« Ce n’est pas un secret. »

Bien, cela rassurait un peu Pomona, c'est vrai. Elle avait moins le sentiment de mettre les pieds dans le plat, ainsi, de se montrer indiscrète, même si une part d'elle, qui n'était absolument pas la plus louable d'entre toutes, avait envie d'être en mesure un jour de connaître de Seth des secrets qu'aucun autre ne pourrait jamais découvrir, elle voulait pouvoir se sentir unique à ses yeux, privilégiée de la sorte.

Même si en fait, ce que Seth avait pour secrets les plus sombres, il valait vraiment mieux que Pomona n'en sache rien. Elle était loin d'être capable de réaliser cela encore, pour le moment.

Attentive, silencieuse, elle laissa à Seth le soin de poursuivre et de lui en apprendre davantage sur cette part obscure de son histoire qu'elle voulait connaître et appréhendait aussi un peu de découvrir.

« Mon beau-père était une personne… violente. Quand j’ai reçu la lettre de mon intégration à Poudlard, il a cru à une mauvaise blague. Il a donc voulu me faire payer cette blague. Ma mère s’est opposée à lui et… il l’a tué. »

Assimilant ce récit tragique, elle resta un moment sans voix, pendant des secondes qui lui semblèrent durer une éternité, et durant lesquels elle n'avait pu s'empêcher de se dire que son silence était sans doute malvenu... mais elle était désarçonnée par ce qu'elle découvrait.

Un père violent, qui battait de toute évidence son enfant, un mère aimante qui avait été la cible de sa rage quand il n'avait pas voulu accepter la vérité. Pomona avait deviné un lien entre la mort de la mère et l'incarcération du père. À présent, ça ne faisait plus l'ombre d'un doute. Pomona était vraiment touchée par ce qu'elle apprenait. Elle s'en sentirait presque ingrate d'avoir renié sa famille sous le seul prétexte de vouloir être autonome quand lui-même avait vécu un véritable drame familial.


"Eh ben..."
commença-t-elle, encore un peu sonné par ces propos, sans doute trop pour parler comme on devrait humainement le faire, raison pour laquelle elle exprima le fond de sa pensée au lieu de formuler les choses de façon plus... acceptable, on va dire. "Ça explique beaucoup de choses." Et elle se rendit bien sûr compte juste après avoir parlé de l'indélicatesse dont elle avait fait preuve. "Enfin, ce que je veux dire..."

Elle se racla la gorge. D'habitude, même quand elle se montrait indélicate, elle se contentait de l'assumer, ça lui était égal, là non. Elle avait rarement été aussi confuse. C'était déstabilisant.

Ce qu'elle avait voulu dire, c'est que beaucoup de son caractère et de son parcours trouvaient un sens profond quand on se penchait plus attentivement sur ce passé assez lugubre. Et elle admirait la façon dont il lui semblait avoir tiré le meilleur parti d'une épreuve aussi atroce. Il avait décidé de devenir Auror, d'agir pour la justice, de faire ce qui est juste... Tant d'autres à sa place auraient sombré dans la violence gratuit et la haine... Pas lui. Enfin... C'était ce qu'elle croyait.

"... c'est que je commence à comprendre pourquoi tu me plais autant."

Et c'était important, pour elle, de comprendre, même si l'amour n'était pas quelque chose de quantifiable ou de décorticable, elle pouvait comprendre ce qui forçait son admiration, pas ce qui accélérait les battements de son coeur. Elle avait passé son temps à analyser les autres, elle n'arrivait pas à s'en empêcher avec Seth, mais avec lui c'était différent. Son besoin de le connaître et de le comprendre ne résidait pas dans son envie d'étudier les comportements humains. Juste dans l'envie de se sentir plus proche de lui.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Lun 28 Nov - 13:57

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Le silence de Pomona ne surpris pas vraiment Seth, le jeune homme s’y était un peu attendu. Ce n’était pas rien ce qu’il venait de raconter, il parlait quand même du fait que son beau-père avait pris la vie de sa mère, alors qu’elle cherchait à le protéger. C’était au final, l’un des pans les plus importants de son existence, ce qui faisait qu’il était l’homme qu’il était aujourd’hui. Seth ne ressentait rien pour Bill, même pas de la haine. Il l’avait détesté à l’époque, il avait eu envie de lui faire payer ce qu’il avait fait et au final il était bien content qu’il termine ses jours en prison pour le meurtre de sa mère. Mais au fil des années, il avait arrêté de ressentir quoi que ce soit pour l’homme qui l’avait élevé. Depuis qu’il faisait partie du monde magique, sa vie avait radicalement changé, il avait changé, il ne se souciait plus vraiment de son passé. Même si au fond, l’Auror savait parfaitement d’où lui venait cette part sombre, cette envie constante de violence et de sang. Mais à la différence de Bill, l’homme était suffisamment intelligent pour ne pas se faire prendre, pour se montrer sur un bon visage la plupart du temps. Il contenait ses pulsions, parce qu’il était plus fort. Mais celles-ci venaient bel et bien de ce qu’il avait vécu avec son beau-père.

Quand Pomona reprit la parole, Seth sentit la gêne qu’elle ressentait. Quand elle affirma alors que ça expliquait beaucoup de chose, le jeune homme ne put s’empêcher d’afficher un sourire en coin, alors que Pomona reprenait rapidement la parole pour se justifier, pour réparer un peu son indélicatesse. Seth ne lui en tenait évidemment pas rigueur, on ne pouvait pas vraiment dire que l’homme soit capable de se montrer très délicat envers les autres non plus la plupart du temps. Et cette façon qu’elle avait de dire ce qu’elle pensait, sans ménagement, c’était une part de sa personnalité qu’il appréciait le plus. Ce qu’elle voulait donc dire, c’était qu’elle commençait à comprendre pourquoi il lui plaisait autant. Eh bien, le jeune homme devait bien avouer que c’était quelque chose qu’il appréciait. Il comprenait bien qu’il lui plaisait, autant qu’elle savait le troubler et lui plaire – sinon ils ne seraient pas ainsi – mais c’était agréable à entendre. Même s’il prit le partie de plaisanter un peu à ce sujet.

« Soit, si je comprends bien je t’aurais beaucoup moins plu alors si ça n’était pas arrivé ? » Demanda-t-il, d’un ton qui ne laissait pas de doute sur le fait qu’il plaisantait évidemment. Il prenait peut-être un peu trop légèrement le sujet de la mort de sa mère, mais en même temps ça commençait à faire longtemps maintenant. D’ici quelques mois, cela ferait vingt ans qu’il avait perdu sa mère et que son beau-père croupissait en prison. « Faudrait que je songe à envoyer une lettre un de ces quatre à Bill pour le remercier alors. »

Dit-il dans un fin sourire, son regard plongé dans celui de Pomona. Ça lui allait bien qu’il lui plaise comme ça, il appréciait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Jeu 1 Déc - 16:46


« Soit, si je comprends bien je t’aurais beaucoup moins plu alors si ça n’était pas arrivé ? »

C'était une plaisanterie, Pomona le comprenait bien. Il n'empêche que dans toute plaisanterie, il y avait un fond de vérité, et cette fois ne faisait pas exception.

Elle avait bien envie d'affirmer le contraire, mais peut-être en effet se serait-elle moins intéressée à lui s'il n'avait pas traversé toutes ces épreuves, non pas parce que c'était ces épreuves qui avaient achevé de la fasciner, pas non plus parce qu'elle ne le trouvait pas en soi attirant (c'était même tout le contraire, et ça la désarmait un peu, parce que personne n'avait su la séduire physiquement jusque-là).

Mais elle pensait que chacun était la somme de ce qu'il avait vécu. On ne pouvait s'abstraire du passé de chacun, ce passé nous construisait et nous forgeait. Tout ce qui faisait d'un être humain un être humain reposait sur ses différentes expériences. Pomona n'était plus la même aujourd'hui qu'il y a quelques années, et si elle avait été l'ancienne Pomona, peut-être que Seth n'aurait même pas levé les yeux vers elle.

Alors oui, c'était sans doute atroce, mais si Seth n'avait pas vécu ces drames et ces épreuves, peut-être qu'il lui aurait inspiré des sentiments différents. Elle n'en savait rien. comment savoir ?

« Faudrait que je songe à envoyer une lettre un de ces quatre à Bill pour le remercier alors. »

Pomona ne sourit pas à la plaisanterie (mais ça c'était parce qu'il était difficile de la dérider), mais elle reconnaissait apprécier tout de même la remarque sous-jacente, c'était pensait-elle une manière sous-entendue de lui faire comprendre qu'il appréciait sincèrement qu'il lui plaise, même s'il ne pouvait pas avoir le moindre doute à ce sujet, vu la tournure qu'avaient fini par prendre les choses entre eux.

"Tu n'es pas obligé, non."
, affirma-t-elle, parvenant cette fois à esquisser un fin sourire. "Je pense qu'il faut savoir laisser ses démons derrière soi une fois qu'ils ont été vaincus."

Cet homme était en prison, il avait par conséquent payé pour son crime, ce démon-là était vaincu... Il en restait peut-être d'autres à Seth, mais ceux-là, elle ne les connaissait pas, en tout cas pas encore... Comme elle-même avait ses propres démons, encore bien présents, à vaincre... Et à leur sujet, elle savait qu'elle avait encore beaucoup de chemin à faire. Et de ce sujet, elle ne pouvait rien dire à Seth, ou bien pas grand chose.

"Avec toi, c'est étrange, mais..."
Elle marqua une pause, se sentant hésitante. Il y a des vérités certaines, mais qui ne devaient pas forcément être dites pour autant. "... j'ai l'impression que tous mes démons disparaissent."

Ils étaient toujours là, bien sûr, mais elle avait peine à y songer en présence de Seth.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Ven 30 Déc - 16:31

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Seth plaisantait bien sûr, mais il y avait quand même un fond de vérité là-dedans. Le jeune homme se rendait bien compte que c’était la pure vérité, il ne plaisantait pas seulement pour s’amuser. L’homme qu’il était aujourd’hui venait du fait qu’il avait vécu ce qu’il avait vécu. Bon, Pomona était loin de le connaître aussi bien qu’elle ne le devrait sans doute au vu de leur rapprochement soudain. Elle était loin de se rendre compte à quel point Bill avait fait de lui quelqu’un de particulier, une personne qu’elle ne voudrait sans doute pas connaître. Qu’il n’avait aucune envie qu’elle connaisse d’ailleurs, bizarrement, alors qu’elle était sans doute la mieux placée pour en savoir le plus sur lui. Pas sur ce qu’il faisait dans l’ombre, au contraire. L’autre lui, cette part de sa personnalité qu’il ne montrait pas aux autres. Pas plus que son ombre d’ailleurs (même s’il y avait quelque exception également).

Quand Pomona répondit, esquissant un sourire, Seth afficha à son tour un nouveau sourire. Il aimait la voir sourire, en grande partie parce qu’il savait parfaitement que ce n’était pas très souvent. Non pas qu’elle ne soit pas capable de goûter aux plaisanteries – il espérait en tout cas qu’elle avait quand même goûté aux siennes – mais simplement elle était plus difficile à convaincre que certaines autres personnes. Ce qui ne manquait pas de rajouter à son charme d’ailleurs, ce qui plaisait énormément à Seth. En même temps, il n’y avait pas grand-chose chez la jeune femme qu’il n’appréciait pas en réalité. Comme sa vision des choses, cette façon qu’elle avait d’analyser tout. Comme en cet instant, alors qu’elle affirmait qu’il fallait savoir laisser ses démons derrière nous, quand on avait réussi à les vaincre. Elle avait parfaitement raison oui, mais en cet instant, Seth ne pouvait pas s’empêcher de se demander s’il avait vraiment vaincu ses démons. Est-ce que c’était pour le déranger ? Non, en soit, pas du tout parce qu’il aimait la vie qu’il menait. Mais il ne savait que trop que son beau-père avait eu une grande influence sur ce qu’il faisait aujourd’hui, une trop grande. Mais ça, c’était quelque chose que la jeune femme ne pouvait pas du tout savoir. Quand Pomona reprit la parole, ce fut pour affirmer qu’en sa compagnie, elle avait le sentiment que tous ses démons disparaissaient. D’ordinaire, c’était le genre de parole qui n’aurait pas du tout touché le jeune homme, mais quand cela venait de Pomona, il devait bien avouer que c’était quand même vraiment différent. Le jeune homme afficha un léger sourire, appréciait sincèrement ces paroles donc. C’était une bonne chose après tout si les démons de la jeune femme disparaissaient quand elle se trouvait à ses côtés. L’Auror passa doucement une main sur la joue de la jeune Auror, avant de reprendre.

« Tu as beaucoup de démons ? »

Le jeune homme se montrait peut-être un peu trop curieux, mais il espérait qu’elle n’allait pas le prendre mal. Qu’elle comprendrait sa curiosité, comme elle pouvait être curieuse aussi.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Mar 3 Jan - 19:47


Pomona ne se livrait que très rarement à ceux qui l'entouraient (et par ailleurs, elle n'était pas particulièrement entourée, en fait), elle avait tendance à tout garder pour elle, à ne rien révéler. Même avec Miyria, qui était certainement la personne qui avait été la plus proche d'elle avant qu'elle ne fasse la rencontre de Seth, elle ne parlait pas de tout ça. La jeune femme avait dû lui arracher de force ces confidences quand elle s'était exprimée pour la première fois au sujet de Jedusor et de ce qu'il lui avait fait, et pour autant, elle ne s'était pas spécialement livrée au sujet de ses sentiments, elle s'était contentée d'exprimer des faits, comme si cette histoire avait appartenu à une autre. C'était comme cela, elle n'arrivait pas à s'ouvrir à autrui.

Et elle se découvrait pourtant une désarmante facilité à parler à Seth de ce qu'elle pensait, de ce qu'elle ressentait, même des sentiments qu'elle n'identifiait pas très bien parce qu'elle ne les avait pas ressentis jusqu'ici. Était-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Elle n'en savait trop rien, ça lui faisait du bien, et si elle osait parler de la sorte, c'était parce que son collègue savait la mettre à l'aise. Mais malgré tout, elle n'était pas trop sûre d'elle. En dire trop d'elle-même, c'était accepter sa fragilité. Et fragile, elle l'était vraiment, plus que ce que laissaient supposer ses paroles et ses actes la plupart du temps.


« Tu as beaucoup de démons ? »

Quand Seth l'interrogea au sujet de ses démons, Pomona songea qu'elle avait peut-être parlé un peu trop vite, qu'elle s'était trop rapidement exprimé sur ce qu'elle pensait, sur ce qu'elle éprouvait dans l'instant, et sur l'influence que la seule présence du jeune homme avait sur elle.

Des démons, en avait-elle beaucoup ? Elle ne saurait trop dire. Sans doute moins que beaucoup d'autre. Seth lui avait parlé de son passé, et il est sûr qu'en comparaison, ses démons n'étaient sans doute pas si nombreux, mais ils avaient laissé en elle une marque profonde et indélébile, celle qui l'invitait à se battre au quotidien alors qu'elle pensait n'être la femme d'aucun combat. Elle hésita avant de répondre. Ce n'était plus vraiment le moment de rebrousser chemin, elle n'y tenait pas tant par ailleurs, mais il n'était pas simple de parler de tout ça, même auprès de quelqu'un qui avait su lui inspirer une confiance presque immédiate.


"Un certain nombre"
, admit-elle alors. On en a tous, j'imagine. Mais les siens avaient des noms, des prénoms, figures humaines. Ils s'étaient personnifiés en des ennemis difficiles à vaincre, et le diable s'était transfiguré chez celui contre qui la Résistance luttait du mieux qu'elle le pouvait. "C'est pour ça que je veux devenir Auror, je crois." Elle marqua une légère pause. "Ce n'est même pas un métier que j'envisageais au départ, mais j'ai l'impression de pouvoir participer activement à quelque chose. De faire ce qui était juste."

Et comme elle s'imaginait que Seth pensait comme elle, elle se disait qu'il comprendrait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 741
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Jeu 23 Fév - 14:21

Seth & Pomona
Du nouveau ?
Seth ne pouvait pas s’empêcher d’être curieux, ce n’était peut-être pas une bonne chose, mais c’était comme ça. Il avait l’habitude de toujours vouloir connaître les choses, et il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de connaître énormément de chose, encore plus quand cela concernait Pomona. C’était comme ça, il n’y pouvait rien, la jeune femme l’intriguait énormément. Et forcément, il avait envie d’en savoir le plus possible. Et c’était un peu ce qu’ils cherchaient tous les deux en même temps, Seth avait envie de tout apprendre sur Pomona, au même titre qu’elle en savait beaucoup sur elle finalement. Parce que même si Seth n’avait pas parlé de tous les détails de sa vie, omettant évidemment le fait qu’il avait une part bien plus sombre dans sa vie que ce qu’elle pouvait imaginer, il lui avait quand même parlé de chose importante de son passé. De chose qu’il n’abordait – quand bien même ce n’était pas un secret – pas avec tout le monde non plus. Il ne pouvait donc pas s’empêcher d’être curieux envers Pomona, l’étant peut-être un peu trop.

La jeune femme affirma donc qu’elle avait un certain nombre de démons. Encore une fois, Seth avait bien envie d’en savoir plus, mais il ne savait pas si c’était une bonne chose pour autant de le demander maintenant. Peut-être plus tard. Peut-être une autre fois. En tout cas, Pomona reprit la parole en affirmant que c’était justement ces démons qui l’avait poussé à devenir Auror, alors qu’elle n’envisageait pas d’avoir un telle conversion professionnelle. Elle lui avait dit effectivement qu’elle n’avait pas eu envie de devenir Auror avant, mais maintenant elle se retrouvait là et elle avait envie de faire quelque chose de juste. Seth ne put s’empêcher d’afficher un léger sourire en coin. Pomona ne pouvait pas se rendre compte, qu’il ne pensait pas du tout de la même manière. Oh, l’Auror cherchait en partie à faire des choses justes, il tenait à cœur de résoudre ses affaires et à mettre les criminels en prison. Mais en même temps, il n’était pas blanc comme neige. Il avait sa place autant que ces criminels en prison, mais il allait s’abstenir de le préciser évidemment.

« C’est une bonne manière d’avoir la vocation. » Après tout, pour être Auror, il fallait quand même avoir les tripes pour ça. Ce n’était pas un simple métier, il fallait quand même une certaine force pour ça. En tout cas, le jeune homme considérait que ce n’était pas le genre de métier qui était donné à tout le monde, mais ça c’était sans doute parce qu’il avait cet orgueil mal placé. « Je suis sûr que tu seras un Auror de renom. »

Et il le pensait oui, sincèrement. Ce n’était même pas parce qu’il s’agissait de Pomona (du moins pas seulement). Seth pensait vraiment qu’elle avait sa place parmi les Auror, même sans doute plus de place que certain de ses collègues d’ailleurs. Elle était douée, le fait qu’elle venait de résoudre l’affaire Colloway en était la preuve.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   Dim 26 Fév - 9:56

C'était étrange, ce qui se passait en cet instant avec Seth... et en même temps, cela ne devrait pas du tout surprendre Pomona, cette situation était forcément singulière, puisqu'il était évident qu'elle ne l'avait jamais éprouvée avant.

Elle n'avait ainsi jamais ressenti ce désir de se confier, de parler de ce qu'elle vivait, de s'épancher suer ce qui lui arrivait. Pomona, en temps normal, intériorisait tout, et ça lui allait très bien. Elle était secrète, elle était misanthrope, elle intériorisait, et vu sa situation, c'était tant mieux.

Il n'y avait qu'auprès de Miyria, avant cela, qu'elle avait le sentiment de s'être confiée, et encore, son souvenir de Miyria était biaisé par le fait que sa meilleure amie lui manquait. Au fond, les quelques confidences qu'elle lui avait faites étaient arrivées sur le tard, au fruit d'une insistance sans fin de la jeune femme. Elle s'était davantage confiée ensuite, dans ces lettres qu'elle lui écrivait et qu'elle n'envoyait pas faute de connaître son adresse. En bref, ça n'avait finalement aucun rapport.

Elle aurait voulu tout dire à Seth, lui apprendre ce qu'elle avait vécu, ce qu'elle faisait, le poids qui pesait sur ses épaules, sa crainte de ne pas être à la hauteur, ce sentiment que l'on se reposait sur elle sans cesse alors qu'elle ne savait pas même si elle était capable de quoi que ce soit. Non pas qu'elle nie son potentiel et ses capacité, mais était-ce toujours suffisant ?

Oui, elle aurait aimé se confier à son interlocuteur, mais elle ne pouvait pas se permettre une même faiblesse. Elle ne doutait pas de Seth, pourtant, mais son secret n'était pas de ceux que l'on peut trahir sans crainte. Et puis, il valait sans doute mieux pour Seth qu'il ne soit au courant de rien.

« C’est une bonne manière d’avoir la vocation. »
Oui, sans doute, mais à choisir, c'était peut-être une vocation que la jeune femme se serait épargnée. Elle avait le sentiment que ses années d'études étaient à des années et des années d'elle, comme si une vie entière la séparait de ce qu'avait été Pomona autrefois, parfois, elle aimerait revenir en arrière, quand tout était un peu plus simple... et en même temps, non, elle ne pouvait pas vouloir être ailleurs qu'ici et maintenant, parce que Seth était avec elle, et qu'elle s'attachait à lui avec une force déroutante.

« Je suis sûr que tu seras un Auror de renom. »
Elle ne put s'empêcher de sourire à cette remarque, sincèrement, parce que le compliment la touchait réellement, et elle osait croire qu'il était sincère. Elle le voulait, plus le temps passait, plus elle se rendait compte que c'était réellement ce qu'elle désirait. Et elle pensait être en droit de croire que cette affaire tout juste résolue devrait l'y aider.

"De renom, ce n'est pas forcément nécessaire, mais douée je l'espère"
, affirma-t-elle sans chercher à faire preuve d'une humilité qu'elle ne connaissait pas dans tous les cas. "Je vais avoir une sérieuse concurrence si je veux prétendre au titre de meilleure Auror du bureau."

Où Seth tenait sa juste place. Si l'on exceptait McDowell, qui était forcément un cas à part. Enfin, encore fallait-il qu'elle quitte bel et bien sa situation de stagiaire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Du nouveau ? (Seth)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Du nouveau ? (Seth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Seth Rollins déconne à nouveau
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement de Seth Beresford (Londres)
-