AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 612
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Dim 31 Jan - 11:37


Les vieilles rancœurs ont la vie dure
C

aelan n'était pas quelqu'un de coquet, loin s'en faut (on pourrait peut-être se dire l'inverse, étant donné le nombre conséquent de breloques qu'elle se traînait dans les cheveux, mais l'avantage de ces breloques, justement, c'est qu'elles ne lui demandaient finalement qu'un entretien minimal, et pour cet entretien minimal, déjà, elle se servait généralement de la magie), elle n'aimait pas particulièrement passer des heures et des heures dans la salle de bain, et faire les boutiques était pour elle une épreuve de tous les instants. Mais quand arrive le moment où l'on n'a plus rien à se mettre, il faut tout de même savoir faire des concessions. D'autant qu'elle manquait cruellement de tenues qui sachent complètement correspondre à ses activités récentes. Elle avait bien retrouvé dans un fond de tiroir quelques tenues de Quidditch qui avaient su faire illusion durant les quelques cours qu'elle avait dispensés à Poudlard avant la fin de l'année, mais ils s'étaient usés très rapidement, et si elle voulait faire preuve d'un minimum de légitimité en tant que professeur, il était grand temps de remédier à tout cela. Comme il ne serait pas du luxe non plus d'avoir quelques tenues plus fonctionnelles qui lui permettre toute la souplesse de mouvement dont elle avait besoin en tant qu'Ysbrid. Des tenues pour la vie de tous les jours, dites-vous ? Elle verrait cela plus tard, elle présentait déjà, alors qu'elle accumulait les essayages dans la boutique de prêt-à-porter sorcière, qu'elle allait s'en tirer pour une somme qui, à l'inverse d'elle, saurait parfaitement se montrer coquette, à son grand dam.

Elle en était arrivée à la fin de ses essayages, prête à cracher ses gallions au terme d'emplettes certes nécessaires, mais qui allait sans doute la faire rager contre le peu de moyen adressés aux représentants de l'éducation sorcière (cela étant, il valait tout de même mieux cela, reconnaissons-le, que de chômer et d'attendre que le temps passe chez elle, à ruminer ses victoires et défaites passées et l'abandon du métier d'Auror), quand elle entendit la porte s'ouvrir. Elle n'y aurait sans doute pas pris garde s'il s'était agi de n'importe quel manant venu là faire ses achats... Mais le manant en question, Caelan le connaissait bien. L'on pouvait même dire qu'elle l'avait connu intimement, et cela changeait tout. Septimus Weasley. Ils étaient sortis ensemble, il y a de cela quelques années. Et si l'homme n'avait en sa présence que passé le temps, obnubilé par une reine des glaces aussi accessible et détestable qu'une plante vénéneuse, Caelan, elle, avait éprouvé de sincères sentiments à son adresse. Leur histoire appartenait au passé, bien sûr, Caelan avait fait le deuil de leur relation il y a un moment déjà, mais si elle n'éprouvait plus le moindre sentiment positif à son adresse, la rancœur, elle, était aux abonnés présents, et relativement vivace quand leurs chemins venaient à se croiser (heureusement, cela n'arrivait pas si souvent.

-Weasley. T'es venu t'acheter une dignité ?


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 282
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Mar 1 Mar - 15:52

Septimus & Caelan
Les vieilles rancoeurs ont la vie dure.
Septimus s'en serait vraiment bien passé, surtout qu'il ne roulait quand même pas sur l'or, mais pour le coup, il n'avait pas vraiment le choix. Il ne lui restait plus qu'un costume potentiellement mettable pour le bureau en stock, il était temps qu'il fasse le plein. Ce n'était pas vraiment une joie pour lui, surtout qu'il n'aimait pas vraiment faire les boutiques. Ce n'était pas son truc de passer des heures entre des rayons de vêtement à trouver quelque chose de bien et d'enchaîner les essayages. Sauf qu'il pouvait difficilement se passer de costume pour aller travaille. Déjà qu'il n'avait pas une très bonne image aux yeux de tout le monde au ministère, il n'était pas question qu'il en rajoute une couche en venant habillé n'importe comment. Il ne devait pas aggraver son cas donc et même si ce n'était pas son genre de dépenser ainsi des Gallions, il n'avait pas le choix. Il avait épargné la séance shopping à Cedrella, s'y rendant seul (il était assez grand pour ça) et visiblement, il avait bien fait. Parce que quand Septimus passa la porte du premier magasin qu'il avait l'intention de visiter - en espérant que ce soit le dernier - son regard ne tarda pas à tomber sur un visage bien connu. Et cette personne n'avait surtout pas manqué de le remarquer à son tour.

Evidemment, Caelan ne manqua pas de s'approcher de lui et de lui répliquer une remarque déplaisante. Septimus ne pouvait pas nier qu'il l'avait quand même bien cherché. Le jeune homme regrettait que l'ancienne Auror lui en veuille à ce point, mais il savait que c'était entièrement de sa faute. Il ne pouvait qu'en vouloir à lui seul pour cette situation. Caelan se sentait blessée et c'était évidemment normal, même si le rouquin n'avait pas eu envie de lui faire du mal. Les choses avaient été compliquées, il avait cru, mais il s'était trompée. Il avait vraiment cru aimer la jeune femme, mais il n'avait pas pu faire autrement que se rendre à l'évidence qu'il n'aimait qu'une seule et unique personne, celle avec qui il était fiancé maintenant. Et donc oui, parce qu'il ne l'aimait pas, Septimus avait rompu avec celle qui se trouvait en ce moment même sous ses yeux.

"Caelan." Dit-il dans un soupir, l'appelant évidemment par son prénom. Ce n'était pas comme s'ils n'avaient pas été intime après tout. "Je t'ai déjà dis que j'étais désolé..."

Et il le dirait autant de fois que nécessaire, même s'il se doutait que ça n'allait pas changer grand chose à la situation. Après tout, Caelan s'était senti blessée et elle ne manquait pas de le lui signaler à chaque fois qu'ils se croisaient. Heureusement pour Septimus ce n'était pas trop souvent.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 612
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Mer 2 Mar - 19:51


Les vieilles rancœurs ont la vie dure
D'

accord, il était complètement inutile, et sans doute parfaitement puéril d'agir comme le faisait Caelan. Certes, la jeune femme avait souffert, Septimus lui avait fait subir son premier vrai chagrin d'amour, celui qui lui avait offert de comprendre la douleur que beaucoup avaient déjà exprimé sous ses yeux, et dont elle s'était déjà moqué avant de la subir elle-même, mais c'était de l'histoire ancienne, elle avait tourné la page depuis longtemps, elle avait continué sa vie, et elle avait eu ses propres problèmes à régler, qui en soi ne manquaient pas d'être conséquents. Mais c'était comme ça, il lui était impossible de soutenir le regard de son interlocuteur sans éprouver du mépris, comme le souvenir de l'humiliation qu'il avait la sensation qu'il lui avait fait subir, cuisant, désagréable. Cette parade, ce ton infiniment désagréable, c'était tout ce qu'elle avait en compensation de ces mauvais souvenirs et des moments pénibles qu'elle avait subis, et dont elle supposait qu'il s'était moqué, bien trop satisfait de pouvoir enfin roucouler avec la détestable Cedrella Black...

Oui, il lui avait déjà dit qu'il était désolé. Chaque fois qu'ils se croisaient (ce qui n'arrivait heureusement pas si souvent que cela), il le lui répéter encore, mais Caelan demeurait résolument sourde à ses excuses. Elle n'avait pas envie de les entendre, ni même de reconnaître qu'elles étaient sincères. Pourtant, si elle mettait de côté sa rancune et sa mauvaise foi, il lui fallait bien admettre qu'il était totalement sincère. Septimus était bien loin d'être un sale type, en vérité. Il était quelqu'un de bien qui avait fait une erreur. Et la jeune femme la lui faisait chèrement payer. Beaucoup trop, sans doute, mais elle avait toujours eu la rancune tenace. Et elle ne se voyait pas revenir en arrière, faire la paix. Il lui avait fait trop de mal pour ça. Elle ne se voyait pas davantage l'ignorer étant donné leur passif. Alors forcément, il n'y avait plus qu'une seule option restante, à la fin, et c'était à cette dernière qu'elle s'employait présentement.

-Je sais.
répliqua-t-elle, froidement. Et ça me fait une belle jambe. Si tu penses qu'il te suffit d'afficher des yeux de chiens battus en t'excusant pour que je cesse de t'en vouloir, tu te fourres le doigt dans l'œil jusqu'à la rotule. C'est sûr, il était mal tombé, avec elle. Au fond, ce n'était sans doute pas plus mal qu'il ait rompu avec elle. Elle marqua une pause, croisa les bras et poussa un profond soupir avant de reprendre la parole. Tout va bien pour toi ?

Bref, comment ça se passait, avec sa reine des glaces. Au fond, elle ne devrait pas en rajouter une couche en ajoutant cela, elle devrait sans doute se contenter de l'ignorer, mais c'était plus fort qu'elle, elle avait quand même la curiosité de savoir comment il allait.

code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 282
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Mar 12 Avr - 15:14

Septimus & Caelan
Les vieilles rancoeurs ont la vie dure.
Septimus s’excusait à chaque fois que son chemin croisait celui de Caelan, en grande partie parce qu’elle ne manquait pas de lui rappeler à chaque fois le goujat qu’il avait été. Le jeune homme avait parfaitement conscience que son comportement n’avait pas été des plus agréables avec la jeune femme. Mais il avait simplement voulu se montrer honnête. Pendant un temps, il avait vraiment cru pouvoir être amoureux de l’Auror, il pensait sincèrement avoir des sentiments pour elle. Il en avait même, sans soute, mais pas aussi fort que ceux qu’il avait pour Cedrella. Sa fiancée était la femme de sa vie et il ne pouvait pas ignorer cette information. Il n’aurait de toute façon pas pu continuer de cette manière avec Caelan, parce qu’il était en train de lui mentir en même temps qu’il se mentait à elle-même. Cela n’avait pas été vraiment agréable pour lui de la quitter, d’accepter le fait qu’il lui faisait du mal. Puisque c’était effectivement le cas. Le rouquin aurait aimé qu’elle le comprenne et qu’elle arrête de lui en vouloir, mais il ne pouvait pas la forcer à arrêter d’être rancunière. Il n’avait plus qu’à accepter le fait qu’elle continue de lui en vouloir et attendre le jour où leur histoire serait bien trop vieille pour qu’elle continue de s’en soucier. Qu’est-ce qu’elle aurait voulu de toute façon ? Qu’ils continuent tous les deux et qu’ils vivent ensemble dans le mensonge ? Ce n’était vraiment pas une bonne solution, Septimus n’avait pas eu d’autre choix que d’être honnête, même si ce n’était pas du tout agréable.

Caelan ne manqua pas de répliquer qu’elle savait qu’il était désolé, d’un ton froid comme à son habitude. Septimus ne réagit pas à sa remarque suivante, quand elle affirmait qu’il pouvait courir pour qu’elle lui pardonne. Septimus devait bien avouer qu’il préfèrerait qu’elle ne lui en veuille plus, qu’elle décide d’enfin lui pardonner. C’était principalement pour sa conscience personnelle, c’était un peu égoïste mais comme ça. Il n’avait pas spécialement envie de se faire « attaquer » à chaque fois qu’ils se croisaient. Mais de toute façon Septimus connaissait suffisamment Caelan pour savoir qu’il ne fallait pas qu’il réplique et qu’il se contente de la laisser cracher son venin. Ça devait lui faire du bien. Et la preuve en était avec le fait qu’elle poussa un grand soupire avant de lui demander si tout allait bien pour lui. Septimus se doutait qu’elle voulait parler de Cedrella, mais il ne savait pas s’il devait répondre ou non à cette question. Il prit son temps d’ailleurs pour réfléchir à sa réponse.

« Ça se passe plutôt bien oui. » Qu’est-ce qu’il pouvait répondre d’autre ? Septimus n’avait pas spécialement envie de donner satisfaction à Caelan que sa situation ne soit pas agréable, ce qu’elle attendait peut-être. Mais il ne voulait pas non plus s’étendre sur le fait qu’il était vraiment heureux avec sa fiancée, pour ne pas retourner le couteau dans la plaie de son ex petite-amie. « Tu vas bien toi ? »
Code by Gwenn


Dernière édition par Septimus Weasley le Mar 17 Mai - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 612
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Sam 16 Avr - 10:37


Les vieilles rancœurs ont la vie dure
C

aelan le cherchait, c'est sûr. Elle pourrait se contenter d'ignorer complètement celui qui, un jour, lui avait brisé le cœur et ne pas insister davantage. C'était ce que se devait de faire une personne mature et responsable... Mais pour ce qui était de se montrer mature et responsable, Caelan repasserait. Elle était une combattante aguerrie, capable du plus grand sérieux en situation de combat, mais avec les personnes contre lesquelles elle avait la rancœur tenace, son comportement frôlait - et très largement - la puérilité. Mais c'était plus fort qu'elle. Elle savait difficilement pardonner à ceux qui l'avaient blessée, et dans ce domaine, autant dire que Septimus n'avait pas fait les choses à moitié. Bien sûr, la plaie avait eu le temps de se refermer depuis, mais c'était plus une question de principe qu'autre chose, elle ressentait le besoin de lui faire comprendre tout le mal qu'il lui avait fait, le besoin de le voir culpabiliser un minimum. Ce qu'il avait sûrement largement assez fait, déjà, mais ne vous attardez pas trop à essayer de la raisonner à ce sujet. Son comportement en disait long sur son inaptitude non pas à tourner la page, mais à lui pardonner, ce qui serait certainement la meilleure attitude à adopter pour eux deux (sans aucun doute).

Elle ne savait pas vraiment quelle réponse elle attendait de lui, lui poser la question, c'était déjà beaucoup trop. Elle voulait certainement l'entendre dire qu'il avait réalisé avoir fait une erreur avec ce fichu glaçon avec lequel il ne pouvait absolument pas être compatible, qu'ils s'étaient séparés. Pas parce qu'elle avait l'espoir qu'ils se remettent ensemble, ça non, elle n'éprouvait plus rien pour lui sinon de la rancœur, mais pour ne pas avoir été la seule à avoir mal dans cette affaire. Mais ce ne fut pas la réponse qu'il lui adressa (sans vraiment de surprise, ceci dit). Ça se passe plutôt bien, ce n'était pas la réponse la plus enthousiaste de la terre, mais elle supposait qu'il cherchait surtout à ménager ses sentiments, qui de toute façon n'en avaient plus vraiment besoin. Elle projetait sa chère passée sur lui pour qu'en avoir ressenti autant n'ait pas été en vain, mais à la vérité, elle ne pouvait pas faire tant de reproches que cela à Septimus, du moins plus que ceux qui lui avaient déjà été faits.

-Merci de faire semblant de t'en soucier.
répondit-elle dans un sourire qui n'avait rien de sincère. Et sur ce point, en effet, elle avait renoncé à croire que son état ait jamais pu être au cœur de ses préoccupations, même si elle adoptait sur la situation un point de vue des plus simplistes. Je me porte comme un charme. Enfin, tu sais, ma vie n'a pas beaucoup changé, je suis pas du genre à tout changer sur un coup de tête.

Encore une petite pique qui va bien... Et qui n'était pas très honnête, parce qu'avec le retour des Wardens (enfin, l'Ysbridion, mais c'était la même chose, non ?), il y en avait eu, des changements dans sa vie.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 282
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Mar 17 Mai - 16:53

Septimus & Caelan
Les vieilles rancoeurs ont la vie dure.
Septimus n’avait vraiment pas envie de tourner plus encore le couteau dans la plaie de Caelan, qui lui en voulait encore de leur séparation. Cela se voyait dans la manière qu’elle avait de lui parler, même si cela faisait un moment qu’ils n’étaient plus ensemble maintenant. Le jeune homme ne se voyait donc pas lui dire qu’il était heureux comme jamais auprès de sa reine des glaces, même si la situation n’était pas parfaite. Qu’il se sentait bien même si Cedrella avait dû abandonner son mariage, son rang, son prestige et qu’elle avait perdu la chance d’être sur la tapisserie des Black. Que malgré les rumeurs, les remarques, les regards en coin, Septimus ne s’était jamais sentit aussi bien qu’auprès de celle qui était à présent sa fiancée et qu’il allait épouser. Qu’il était tout simplement merveilleusement bien auprès de la femme de sa vie. Sa réponse était donc beaucoup plus retenue, Caelan n’avait pas besoin de connaître les détails. Et à choisir, le rouquin aurait bien aimé ne pas avoir besoin de parler de tout cela avec elle. Il n’aurait pas eu de soucis à s’épargner leurs rencontres, surtout qu’elle avait l’art de lui lancer des piques.

Il lui demandait sincèrement comment elle allait et elle prenait ça comme s’il faisait semblant de le faire. Et quand elle affirmait qu’elle ne prenait pas de décision qui changeait radicalement sa vie, Septimus ne pouvait encore une fois qu’entendre un reproche à son égard. Peut-être qu’il interprétait trop les paroles de la jeune femme, mais il pensait la connaître suffisamment pour la comprendre. Septimus poussa un soupir, il n’aimait pas se retrouver en porte à faux de cette manière. Le jeune homme assumait parfaitement ses torts, il savait qu’il avait fait du mal à la jeune femme. Mais il n’avait pas eu le choix, il n’aurait pas pu continuer de mentir.

« Je suis content de savoir que tu te portes bien, quoi que tu puisses t’être mis en tête. » Répliqua-t-il. Il tentait de garder un ton calme, même si c’était un peu pesant d’être constamment la victime des foudres de son ex-petite-amie. « Tu aurais aimé quoi Caelan ? Que je continue de te mentir en te laissant croire que je t’aimais ? » Puisqu’ils étaient là, puisqu’elle mettait le sujet sur la table, autant qu’ils en parlent directement sans sous-entendu, sans pique. « J’ai eu énormément d’affection pour toi, je pensais t’aimer… mais ce n’était pas le cas. Je ne pouvais pas continuer de te mentir. » Même si pour cela, elle avait souffert. « Oses me dire que tu ne peux pas trouver quelqu’un de bien mieux que moi et qui ne se comportera pas comme un connard avec toi ? »

Oui bon, il jouait peut-être un peu les victimes, mais il avait envie qu’elle enterre la hache de guerre. C’était difficile et il le concevait, mais de toute façon Caelan et lui n’étaient pas faits pour être ensemble. Elle méritait d’être heureuse avec quelqu’un qui l’aimait vraiment.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 612
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Mar 17 Mai - 22:45


Les vieilles rancœurs ont la vie dure
A

u fond, Caelan savait très bien que Septimus n’était pas aussi cruel et sans cœur que le portrait qu’elle s’en faisait dans son esprit envahi de rancœur chaque fois que leurs chemins se croisaient. L’homme avait été véritablement bon avec elle, quand ils étaient ensemble : tendre, attentionné, toujours à l’écoute de ses besoins, il n’était pas une mauvaise personne, il était loin d’être mauvais et cruel. Mais là était le souci, justement. L’Auror avait aimé tous ces traits de caractère, elle avait été sincèrement amoureuse de son interlocuteur, et il était compliqué d’admettre que la réciproque n’avait jamais existé, car quand bien même Septimus avait pu croire en la sincérité de ses sentiments, cela n’ôtait rien au fait que ces mêmes sentiments s’étaient évaporés comme neige au soleil dès qu’il avait retrouvé sa reine des glaces. Oui, il n’avait pas voulu lui faire du mal, oui, il avait cru avoir des sentiments pour elle, mais Caelan ne pouvait s’empêcher de se demander si, au fond, ce n’était pas pire encore comme ça, puisque ça signifiait qu’elle avait été le fruit d’une erreur en sens unique. Par instant, elle se disait qu’elle aurait bien plus facilement fait le deuil de leur relation si Septimus s’était contenté d’être le beau salaud, à l’image de ce qu’elle disait de lui chaque fois qu’il se voyait, ou chaque fois qu’elle parlait de lui à quelqu’un d’autre. Caelan faisait la sourde oreille, comme à chaque fois, et cela lui était plus simple quand Septimus lui rappelait combien la fin de leur relation avait été nécessaire pour eux deux. Même si ça aussi, bien sûr, c’était vrai. Septimus méritait d’être heureux, quoi qu’elle en dise. Si son bonheur passait par l’autre Black, pourquoi pas, après tout. Et elle aussi méritait d’être heureuse, et manifestement, son bonheur ne devait pas passer par lui. Elle s’était faite à l’idée depuis un moment, sauf qu’elle était rancunière au possible et ne savait pas l’empêcher.

-C’est vrai, t’as raison, je mérite pas ça. Et je méritais pas ça à l’époque non plus.


Sous-entendu, de se faire larguer comme une vieille chaussette. Bon, c’était aussi abusé de dire ça, Flynn n’était pas parti comme un voleur non plus, mais Caelan avait si bien su se convaincre qu’elle ferait sa vie avec Septimus et qu’il était l’homme de sa vie que, clairement, elle était tombée de haut, et les séquelles de cette chute douloureuse, bien que lointaine, lui revenaient toujours dès l’instant où son regard croisait celui du rouquin.

-Et maintenant, j’y arrive pas. Je me dis que le prochain sera un connard, lui aussi, tu vois.

Elle disait ça parce qu’elle n’avait pas eu l’occasion de réellement retomber amoureuse (quoiqu’en vérité, c’était en train de sérieusement lui tomber dessus). Une fois amoureuse, elle oubliait bien vite ses appréhensions pour s’abandonner à ses sentiments, mais c’était plus plaisant de prétendre que Septimus lui avait fait perdre foi en l’amour, et estime pour la gente masculine, faisant de lui, bien sûr, le plus méprisable des représentants alors qu’il s’était contenté d’être honnête plutôt que de la tromper allègrement.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 282
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Ven 24 Juin - 14:26

Septimus & Caelan
Les vieilles rancoeurs ont la vie dure.
Septimus se serait volontiers épargné cette conversation, mais il semblait évident que Caelan n’arrivait pas à faire autrement que d’en parler quand ils se croisaient. C’était comme ça depuis qu’ils s’étaient séparés – ou plutôt que le rouquin avait décidé de quitter la jeune femme – elle lui rappelait sans cesse le choix qu’il avait fait. Mais au fond, le jeune homme pensait sincèrement que c’était la meilleure chose à faire. C’était sans doute égoïste de sa part, mais le rouquin pensait vraiment qu’il avait pris la bonne décision quand il avait quitté Caelan pour vivre son histoire avec Cedrella. Septimus avait toujours été amoureux de la jeune Black (enfin peut-être pas toujours, mais dès que leur relation avait pris un tournant un peu différent, le rouquin avait su qu’il l’aimait). Même quand ils avaient tout arrêté en quittant l’école de magie, le rouquin avait su qu’il l’aimait, mais il avait voulu passer à autre chose. Parce qu’il pensait tout simplement que c’était impossible pour lui de vivre quelque chose avec sa reine des glaces, qui était l’héritière d’une noble famille de sang-pur destinée à épouser une personne digne de son rang. Il avait vraiment cru avoir des sentiments pour Caelan, mais il avait bien été obligé de se rendre compte que ce n’était pas le cas et qu’en réalité, au fond de lui, il s’était surtout servi d’elle. Il regrettait sincèrement de lui avoir fait autant de mal, mais le jeune homme considérait que c’était bien mieux qu’ils ne soient plus ensemble de toute façon. Caelan méritait d’être avec quelqu’un capable de l’aimer vraiment, de l’aimer sincèrement au lieu d’avoir des sentiments pour une autre. Septimus ne pouvait pas nier qu’il avait été un peu égoïste en décidant d’être heureux avec Cedrella, mais il osait croire que c’était aussi pour le mieux pour Caelan. Même si pour l’heure, elle avait vraiment du mal à s’en rendre compte. Elle ne méritait vraiment pas qu’il lui fasse ce genre de chose, qu’il ne l’aime pas autant qu’il aurait dû.

« Je vois… »
Il comprenait oui, qu’elle n’ait plus confiance, qu’elle se mette en tête que tous les hommes étaient comme lui. Septimus n’était vraiment pas fier de ce qu’il avait fait à la jeune femme, il s’était vraiment mal comporté avec elle. Malheureusement, il ne pouvait rien y faire, il ne pouvait pas changer la situation. Il aimerait pourtant, mais ce n’était pas possible. « Crois-moi, si je pouvais, je reviendrais en arrière. »

Pas pour revenir avec elle, évidemment, mais pour lui épargner ce qu’ils avaient vécu pour rien. Septimus n’avait pas cru qu’ils pourraient vivre avec Cedrella, il avait tenté de se faire une raison, en vain. S’il avait su à l’époque, il n’aurait pas vécu cette histoire avec Caelan, pour lui épargner ce qu’elle vivait maintenant, pour lui épargner leur séparation et son manque de confiance maintenant en la gente masculine. Il n’avait jamais eu de mauvaises intentions envers l’ancienne Auror, mais ça n’arrangeait pas vraiment leur situation.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 612
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Sam 25 Juin - 21:37


Les vieilles rancœurs ont la vie dure
S

eptimus disait qu'il voyait, Caelan savait que c'était sûrement le cas. Si la jeune femme lui reprocherait toujours de s'être comporté en salaud, elle savait bien qu'il n'était pas cruel au point de lui souhaiter de ne jamais faire confiance aux hommes ou retrouver l'amour... Même si de fait, il croyait dans un mensonge, ou en tous cas un substrat de mensonge, car elle n'était pas aussi traumatisée qu'elle l'affirmait par cette rupture qu'elle disait si douloureuse. Oui, ça avait été difficile, au début, et elle avait été défiante, mais de l'eau avait coulé sous les ponts. Elle avait aimé de nouveau. Et elle avait eu le cœur brisé de nouveau, mais elle avait fait avec. Mais cette pilule-là avait bien évidemment beaucoup de mal à passer. Elle aurait sans doute dû l'accepter sans mot dire quand il ajouta qu'il aimerait pouvoir revenir en arrière pour faire les choses différemment, mais Caelan ne pouvait pas voir les choses sous cet angle, c'était impossible pour elle. Mais elle devinait bien ce que de tels mots signifiaient pour lui, elle le comprenait parfaitement bien. S'il était revenu en arrière, il ne serait pas sorti avec elle, il se serait évité cette perte de temps. Il ne disait pas cela pour épargner son cœur, elle avait le sentiment qu'il la considérait comme une erreur.

-Tu regrettes à ce point là d'être sorti avec moi ?
demanda-t-elle avec une froideur certaine au creux de la voix. Elle poussa un profond soupir, elle savait qu'il était inutile de retourner le couteau dans la plaie, mais c'était plus fort qu'elle. Cette histoire avait compté pour elle, alors elle voulait qu'elle ait compté pour Septimus, c'était aussi simple que cela. Tu ne m'as jamais aimée, ne serait-ce qu'un tout petit peu ?

La réponse semblait aussi triste qu'évidente. Il ne l'avait pas aimé, elle lui avait servi à palier à la peur qu'il avait peut-être éprouvé à l'idée de finir sa vie seule faute de pouvoir passer l'entièreté de son existence avec celle qu'il devait à présent considérer comme la femme de sa vie, quand bien même Caelan lui cherchait encore un cœur. Caelan savait bien que ça ne changeait rien du tout. Qu'il l'ait aimée ou pas, la jeune femme savait que ça ne changeait rien du tout. C'était de l'histoire ancienne, elle restait blessée par cette histoire parce qu'elle en gardait le souvenir à l'époque. Et de toute façon, même si elle n'en donnait pas forcément l'impression pour l'heure, elle était mieux sans lui, elle aurait l'occasion de vivre d'autres histoires, elle finirait bien par trouver un homme qui l'aime pour ce qu'elle était et pas parce qu'elle était un second choix et qu'il n'avait pas pu avoir mieux. C'était simplement difficile d'admettre qu'on ait si peu compté pour quelqu'un qui, quant à lui, a compté énormément, voilà tout.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 282
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Ven 22 Juil - 22:25

Septimus & Caelan
Les vieilles rancoeurs ont la vie dure.
De toute évidence, quoi que dise Septimus, ça n’allait jamais être bon pour Caelan. En même temps, le jeune homme devait bien avouer qu’il était un peu gauche quand même. Parce qu’il ne parvenait pas complètement à exprimer ses sentiments, sans faire de mal à son ex petite-amie. Pourtant, la seule chose qu’il avait vraiment envie, c’était de la soulager. De rendre la situation moins compliquée, pour qu’elle puisse passer à autre chose. Après tout, le jeune homme était passé à autre chose de son côté, c’était quand même normal qu’elle en fasse de même. Même si, forcément, ce n’était pas aussi évident pour elle. La jeune femme ne manqua donc pas de prendre mal ses propos, quand il affirma qu’il aurait aimé changer la situation s’il pouvait revenir en arrière. Elle interprétait différemment ses propos, pas comme il avait l’intention de les dire. Ce n’était pas spécialement étonnant, le jeune homme connaissait quand même l’ancienne Auror. Quand bien même il avait décidé de la quitter, il avait quand même beaucoup d’affection pour Caelan. Même si ce n’était sans doute pas de la bonne manière.

« Ce n’est absolument pas ce que j’ai voulu dire… »

Répondit-il dans un soupir, se doutant cependant que ce n’était pas forcément utile pour lui d’expliquer plus son propos. Parce que Caelan était têtue de toute façon et qu’il se doutait qu’il n’allait pas pouvoir lui faire changer d’avis. Et puis, elle ne manqua pas de lui poser une question encore plus délicate. Septimus n’avait pas spécialement envie d’y répondre, parce qu’il se doutait que dans tous les cas, ça n’allait rien changer. Au contraire, ça ne pouvait sans doute que faire plus de mal encore. Mais en même temps, Septimus n’avait pas envie de mentir à la jeune femme ou encore de ne pas répondre à sa question. Il ne pouvait pas se défiler même si ce n’était pas forcément agréable. Et pas seulement pour lui.

« Bien sûr que si je t’ai aimé. » Il l’avait aimé, vraiment, mais pas de la même manière qu’il pouvait aimer Cedrella. Tout était différent quand il était question de sa reine des glaces de toute façon, il n’était pas utile de comparer quoi que ce soit avec elle. Sa vie n’était pas comparable depuis qu’il était avec elle. Mais évidemment, le fait qu’il ait cru que jamais il ne pourrait vivre quelque chose avec la jeune Black, l’avait peut-être poussé à se consoler avec quelqu’un d’autre. « Mais ce n’était pas… » Pas de l’amour véritable, c’était compliqué à expliquer quand même. Il avait vraiment cru avoir des forts sentiments pour Caelan, avant de se rendre compte que ceux qu’il ressentait pour celle qui était à présent sa fiancée était bien plus fort que ça. « J’aurais aimé ne pas te faire ça et j’espère vraiment que tu pourras passer à autre chose. »

Oui, c’était vraiment ce qu’il espérait. Pas seulement pour qu’elle arrête de lui en vouloir – même si ça jouait un peu quand même – mais juste pour qu’elle puisse se dire que ce n’était qu’un mal pour un très bien.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 612
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Mar 26 Juil - 22:29


Les vieilles rancœurs ont la vie dure
T

out ça, c'était de l'histoire ancienne, Caelan le savait très bien. Elle ne pouvait prétendre en être complètement guérie, sans quoi elle ne se montrerait pas si sévère et rude envers son interlocuteur, mais ce n'était pas tant ce qu'il lui restait de sentiments pour lui qui dominait son discours que le souvenir de la rage et du désespoir qui s'étaient emparés d'elle quand il l'avait quittée. Ce jour là, le monde s'était effondré sous ses pieds, réellement. Elle, elle avait pensé que Septimus et elle se marieraient un jour, qu'ils vieilliraient ensemble, peut-être même qu'ils auraient des marmots dans un petit village perdu au milieu d'un bled paumé. Mais ces rêves avaient été fauchés en plein vol. Les mots que prononçaient Septimus à son adresse, il ne les lui devaient pas, mais ils firent malgré tout plaisir à l'Auror, c'était peut-être, à vrai dire, ceux dont elle avait justement besoin pour tourner la page et daigner aller de l'avant une bonne fois pour toutes, tirer un trait sur cette histoire et en garder de bon souvenirs sans se laisser aller à la rancœur.

Il l'avait aimée. Bien sûr, ce pouvait bien être un mensonge, une chose que l'on dit pour se débarrasser quand on n'en a assez de se justifier, mais elle ne pensait pas que ce soit le cas. Oui, elle voulait honnêtement croire que son interlocuteur était sincère. Il l'avait aimée, oui, mais il y avait eu un mais. On ne peut jamais être sûr que la personne à qui l'on choisit de donner la clé de son cœur sera la bonne, après tout, mais il y avait de quoi perdre toute confiance en soi quand on se voyait laissée pour compte au profit d'un amour de jeunesse jamais oublié, qui devait rapidement devenir la fiancée de l'homme que l'on avait soi-même cru épouser un jour. Bref, oui, il avait su trouver les mots qu'il fallait, et elle lui en était réellement reconnaissante. Même si elle ne comptait pas trop le lui montrer non plus. Elle l'avait haï trop longtemps pour se montrer tout sucre tout miel avec lui. Et les propos qu'elle lui tint ensuite, d'ailleurs, encore acides, ne manquaient pas de le prouver.

-T'en fais pas, t'es pas le centre du monde non plus, j'arriverai bien à vivre sans toi.


Mais elle devait reconnaître qu'elle aurait aimé être plus heureuse que lui, elle aurait trouvé ça logique. Certes, elle n'était pas malheureuse, dans la vie, bonne vivante et optimiste comme elle l'était, elle savait toujours tirer le meilleur parti de toute chose, ça avait toujours été ainsi, et ça le serait toujours, mais par moments, elle se disait que cette vie plus posée en laquelle elle avait crue pour la toute première fois, on devrait peut-être la lui accorder une bonne fois pour toutes. Pour ce qui était de la vie posée en question, rien n'était moins sûr, cependant. L'amour allait certes frapper à sa porte, mais il allait certainement lui apporter plus de vagues que de platitudes. Et c'était sûrement tant mieux pour elle.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 282
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Cedrella Black

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Kevin McKidd

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Ven 9 Sep - 12:24

Septimus & Caelan
Les vieilles rancoeurs ont la vie dure.
Septimus espérait vraiment que Caelan allait parvenir à tourner la page. Et ce n’était pas que parce qu’il souhaitait ne plus avoir la rancœur de la jeune femme. Le rouquin comprenait parfaitement que son ancienne petite-amie puisse lui en vouloir, il ne pouvait pas du tout lui en vouloir. Bien au contraire, il serait mal placé pour lui en vouloir après ce qu’il avait fait quand même. Septimus n’avait pas eu envie de lui faire du mal, mais il n’avait pas vraiment eu le choix. Maintenant, il espérait qu’ils puissent être heureux tous les deux, parce que Caelan le méritait vraiment. Et il se pensait suffisamment bien placé pour le savoir, puisqu’il la connaissait très bien. Caelan était quelqu’un de très bien, une femme formidable, qui méritait vraiment d’être heureuse même si à cause de lui, elle avait souffert. Septimus espérait qu’un jour, leur différent ne serait plus qu’un grain de sable dans sa vie. Qu’elle soit aussi heureuse qu’il puisse l’être en compagnie de Cedrella. Parce que Septimus considérait que sa fiancée était son âme sœur et donc, que Caelan devait en avoir un quelque part aussi. Ils avaient passé un instant de leurs vies ensemble, ils avaient fait un bout de chemin côté à côté, mais ils n’étaient pas destinés à le poursuivre. C’était sans doute égoïste de sa part de penser ça – d’essayer de se dédouaner de cette manière – mais il ne le faisait pas à dessein.

La réplique de Caelan fut encore un peu acerbe, mais en même temps Septimus savait parfaitement qu’ils n’allaient pas devenir les meilleurs amis du monde. Le rouquin n’osait même pas croire qu’ils puissent être en bon terme, même si le jeune homme aurait aimé que les choses se passent différemment. Il ne pouvait pas forcer son ancienne petite-amie à accepter la situation, sans rien dire et à apprécier de le voir. Au moins, Weasley avait pu dire clairement à Caelan ce qu’il pensait, le fait qu’il l’avait sincèrement aimé même si ça n’avait rien à voir avec l’amour qu’il ressentait pour Cedrella. Il s’en voulait et il voulait qu’elle le sache, maintenant il devait simplement la laisser prendre les choses comme elle le voulait. Il ne pouvait pas la forcer à l’apprécier de toute façon. La situation serait peut-être plus facile une fois que Caelan aurait trouvé quelqu’un d’autre (parce qu’elle pouvait vraiment trouver quelqu’un d’autre, il n’y avait aucune raison que ça ne soit pas le cas). Enfin, tant qu’il pouvait arrondir un peu les angles et qu’elle ne décide pas de lui sauter à la gorge à chaque fois qu’ils se croisent, c’était déjà mieux.

« Ça j’en suis certain. »

Répliqua-t-il, en tentant de garder un ton de voix neutre. Ce n’était pas forcément évident, mais le jeune homme encaissait de toute façon. Il n’avait pas le choix, il ne pouvait pas faire autrement. Le rouquin savait parfaitement qu’il était en faute dans cette histoire, Caelan n’avait rien à se reprocher. A moins peut-être le fait d’être tombée amoureuse d’un homme dont le cœur appartenait à quelqu’un d’autre.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 612
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]   Ven 9 Sep - 23:53


Les vieilles rancœurs ont la vie dure
L'

air résigné de Septimus ferait presque pitié à Caelan. Si elle acceptait enfin d'observer la situation objectivement, elle devait bien reconnaître qu'il y avait prescription dans leur histoire, et qu'il ne pouvait pas s'excuser éternellement auprès d'elle. Si elle ne voulait rien entendre, alors, il ne pouvait pas insister éternellement. Oui, c'était quelque chose qu'elle pouvait techniquement comprendre, mais elle avait eu trop mal pour tout simplement tirer un trait sur cette histoire et repartir sur des bases bien plus sereines. La jeune femme entendait son interlocuteur affirmer qu'il était convaincu qu'elle trouverait mieux que lui... C'était sûrement le cas, oui (ce serait effectivement le cas, même, mais elle ne s'en rendait pas encore complètement compte), mais elle trouvait que c'était une conclusion un peu déprimante à une chose à laquelle elle avait accordé bien trop d'importance. Finalement, ce n'était peut-être pas tant à Septimus qu'à elle-même, qu'elle en voulait. Elle était bien contrainte de reconnaître que si elle avait cette histoire à ce point en travers de la gorge, c'était non seulement parce que son cœur avait été brisé, mais aussi parce qu'elle avait été heurtée dans sa fierté. Dans tous les cas, cette conversation serait stérile. À quoi bon marteler encore et encore le fait qu'il lui avait fait du mal. De toute évidence, il le savait. Et de toute évidence, même, il était désolé... Enfin... au final, ce qu'il résultait de cette discussion, c'était "À quoi bon ?". À quoi bon ? Oui. À rien. Ou comment ce qu'on pouvait prendre pour une grande histoire d'amour, belle et profonde, se retrouvait réduit à néant par la vie et les circonstances.

-Bon, dans ce cas, je vais commencer tout de suite, alors,
affirma-t-elle d'un ton qu'elle voulait le plus détaché possible, mais qui ne l'était peut-être pas tant que ça. Elle le tirait peut-être enfin, ce trait définitif sur leur passé commun. Il était sans doute grand temps. La jeune femme n'avait pas attendu cette conversation pour poursuivre le cours de sa vie, mais il se pouvait qu'elle ait tout de même eu besoin de ce face à face pour cela. Par commencer tout de suite, elle parlait bien sûr du fait de vivre sans lui, même si ça faisait déjà longtemps qu'elle vivait sans lui en réalité. Au revoir.

Il ne servait à rien de parler plus longtemps avec lui. Il fallait que la plaie cicatrise, pas y remuer encore et encore la même lame aiguisée, et après cette conversation déplaisante, qui plus est, elle n'était pas contre le fait de tracer sa route et d'aller voir ailleurs si elle s'y trouvait. Elle tourna donc les talons, décidée à quitter la boutique. Cette conversation n'avait que trop duré de toute manière et aucun des deux ne devait avoir envie de la voir se poursuivre plus longtemps.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les vieilles rancœurs ont la vie dure [pv Septimus :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» On appelait ça les Vieilles Serres. » Klyde.
» De vieilles images
» Procédure d’annulation et de dissolution
» Le Présidentialisme totalitaire en Haïti à la vie dure.
» 1ère liste dure (d'un joueur mou) pour démarrer les tournois
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Gaichiffon
-