AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 460
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Mar 2 Fév - 22:32

Clyde & Gabrielle
Être entraînée dans une sale histoire, sans le vouloir.
Gabrielle était encore retournée, maintenant qu’elle connaissait le secret de Raziel. Elle ne pouvait pas vraiment dire qu’elle était entièrement surprise, elle aurait été bien naïve si cela avait été le cas. Elle connaissait l’idée des sang-pur sur les moldus, ce n’était pas vraiment étonnant qu’une grande famille comme celle des Rookwood ait les idées noires au point de vouloir les arrêter complètement, d’une manière bien dramatique. Cependant, Gabrielle aurait aimé que son époux ne fasse pas partie de tout cela. Qu’il ne soit pas l’un de ces mages noirs qui causait bien trop de trouble dans le monde pour qu’elle en soit heureuse. Gabrielle n’en voulait pas vraiment à Raziel, elle ne pouvait pas le faire. Elle savait parfaitement que son mari avait surtout été entraîné dans tout cela par sa famille, qu’il n’avait pas choisi sa destinée. La française osait croire qu’elle connaissait suffisamment son époux, pour ne pas mettre sa parole en doute. Elle savait qu’il n’était pas un homme digne de ces mages noirs qu’elle lisait dans la presse, il n’était pas comme eux. Elle ne pouvait pas croire cela en tout cas. Il n’avait pas le choix et par conséquence, elle se trouvait mêlé à tout cela également, alors qu’elle n’avait rien demandé à personne. Elle l’était, ainsi que l’enfant qu’elle portait actuellement. Gabrielle aimait Raziel plus que tout au monde, il n’était pas question pour elle d’envisager son avenir loin de lui. Mais en même temps, elle n’avait pas spécialement envie d’envisager son avenir dans la magie noire, en entraînant son fils ou sa fille sur cette lancée. Gabrielle allait sans doute bien trop vite en besogne, mais elle se doutait que son beau-père n’accepterait pas que son héritier ne soit pas de ses idéaux. Alors, elle se posait énormément de question. Ce qu’elle faisait bien, elle n’avait aucune idée de la destinée de cet enfant qu’elle portait encore en elle.

A force de réfléchir à tout cela, Gabrielle se rappela de la conversation qu’elle avait eue avec Clyde Hornby. Elle ne s’était pas rendu compte de la portée de ces propos sur le moment, mais maintenant les choses devenaient bien plus claires. Devait-elle faire quelque chose ? Il était évident que la sorcière ne pouvait pas simplement se contenter d’attendre que les années passent en se demandant ce que son époux faisait à chaque fois qu’elle ne savait pas où il était. Sans vraiment savoir pourquoi, elle décida de se rendre chez Clyde. Elle avait gardé précieusement l’adresse du jeune homme quand il le lui avait donné, se rendant bien compte qu’elle avait bien fait. La jeune femme n’avait pas pris la peine de le prévenir avant. Quelque chose lui disait qu’elle ne devait pas trop dire ce qu’elle avait en tête, si elle ne voulait pas d’ennui. Raziel était sortie, Evi ne se permettait pas de poser de question. Personne n’était donc au courant de sa petite visite à Hornby. Quand elle arriva devant la porte de son appartement, elle frappa, le cœur battant. Et ce dernier s’accéléra quand elle vit celui qu’elle cherchait, après qu’il l’ait ouverte.

« Bonjour Clyde. »
Elle afficha un léger sourire. « J’espère que je ne vous dérange pas… j’aimerais vous parler. »
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Jeu 4 Fév - 23:32


Être entraînée dans une sale histoire
C

lyde, cela surprendra tout le monde, je le sais bien, mais j’ose croire que vos petits cœurs sont prêts à lire et à intégrer cette information, était en train… de ne rien faire. Oui, bon, d’accord, à la vérité, cela n’avait rien de surprenant. Si la pression constante qu’exerçait sur lui son père parvenait de temps à autres à avoir quelque impact (mais ça n’avait rien de récurent tout de même), Clyde ne se pointait quand même à son travail que très rarement, encouragé la plupart du temps par ses collègues, qui s’arrangeaient d’eux-mêmes pour le couvrir auprès de son paternel (une méthode qui ne portait pas ses fruits à tous les coups, mais à certains moments tout de même), pas tant par amitié à son adresse, non (pour être ami avec lui, il faudrait qu’ils aient l’opportunité de le voir plus souvent), mais davantage parce qu’ils préféraient ne pas l’avoir dans les pattes. Quand Clyde se présentait à son travail, il était plus un boulet qu’autre chose, et pour tout le monde. Tout un chacun était donc plus que ravi quand il avait la décence de s’éclipser et de les laisser faire leur travail comme il se doit. Si ça convenait à tout le monde, hein, pourquoi se déplacer.

Quand on frappa à la porte de l’appartement, Clyde n’avait pas la moindre idée de l’heure qu’il pouvait bien être, vraiment pas. Il se souvenait s’être levé, qu’à son réveil très certainement tardif, Bonnie était introuvable. Il se souvenait ne pas s’en être particulièrement inquiété (comme à chaque fois, somme toute), avoir pris la peine de s’habiller rapidement, et s’être affalé sur le canapé, depuis lequel il avait grignoté abondamment avant de constater que son organisme réclamait encore un peu de sommeil. Et comme Clyde n’irait jamais contrarier son organisme, il lui avait obéi, et s’était vautré sur le dit canapé, ce très allègrement. Et y avait sans doute ronflé tout aussi allègrement. C’était un miracle qu’il ait entendu la personne venue le voir. Ce fut d’un pas traînant et en grommelant au possible qu’il se rendit jusqu’à la porte et l’ouvrit, le tout pour tomber sur une silhouette familière. Pas de celles qu’il croisait tous les jours, pas de celles qu’il s’attendait à trouver sur son perron, mais familière quand même. Gabrielle. L’ange. La douceur incarnée. La femme de Rookwood.

-Hum euh… ouais, bonjour.
Répondit-il d’un ton un peu égard, n’ayant attendu aucune visite, et encore moins celle-ci. Mais bon, si la jeune femme avait à lui parler, il n’allait pas lui claquer la porte au nez, surtout si cela donnait du grain à moudre à Pomona. Pour une fois, elle ne lui reprocherait peut-être pas de ne rien savoir faire de ses dix doigts (c’est pas parce qu’il les posait pas sur elle qu’il ne savait rien en faire, d’abord). Il s’écarta pour la laisser passer. Qu’est-ce que j’peux faire pour vous ? lui demanda-t-il, lui proposant de s’asseoir dans le salon, au milieu du bordel ambiant, donc, et sans véritable gêne au demeurant.






code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 460
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Jeu 3 Mar - 23:45

Clyde & Gabrielle
Être entraînée dans une sale histoire, sans le vouloir.
Gabrielle ne savait vraiment pas si elle faisait bien de venir voir Clyde, mais elle se sentait vraiment perdue. Elle avait besoin de discuter avec quelqu’un, une personne susceptible de la comprendre, et comme il lui avait dit de venir le voir si elle avait besoin. Mais quand il ouvrit la porte, elle eut vraiment le sentiment de le déranger. Ce qu’elle ne savait pas vraiment, c’était qu’il était presque impossible de ne pas déranger Clyde dans son larvage intensif. Elle entra dans l’appartement du jeune homme, quand il s’écarta, et se dirigea vers le salon en sa compagnie. Gabrielle pouvait difficilement ignorer le désordre ambiant de la pièce, mais elle essaya de ne pas y prêter attention. Elle trouva une partie du canapé pas trop en bordel, où elle s’installa.

« Je suis désolée de venir à l’improviste. »

Elle ne se sentait vraiment pas à l’aise, mais maintenant qu’elle se trouvait chez Clyde, elle n’allait pas faire marche arrière. Parce que quand elle avait pris la décision de venir le trouver, elle avait quand même une bonne raison. Depuis qu’elle avait eu cette conversation avec Raziel, elle ne parvenait vraiment pas à s’empêcher d’y penser encore et encore. Elle avait affirmé qu’elle serait toujours là pour son époux, ce qui était bel et bien le cas, mais elle ne pouvait pas non plus rester impuissante. Gabrielle voyait bien que Raziel souffrait également de cette situation. Il ne supportait pas ce qu’il devait faire pour les Mangemorts, mais il ne parvenait pas pour autant à s’opposer à son père. La française n’avait aucune idée de ce que cette conversation allait lui apporter, elle ne savait pas ce qu’elle allait pouvoir en tirer, mais elle avait de toute façon besoin de parler à quelqu’un.

« J’ai eu une conversation avec mon époux… » Elle n’avait pas vraiment envie de rentrer dans les détails, mais il fallait bien qu’elle explique un peu la situation. « Cette conversation m’a rappelé celle que nous avions eu quand vous êtes venu chez moi. » Il n’était venu que pour lui apporter son cadeau de mariage, puisqu’il ne serait pas présent (enfin, elle le pensait), mais ils avaient dérivé vers un sujet bien plus sérieux. « Je me sens un peu… perdue et je ne savais pas vers qui me tourner. »

Et maintenant, elle ne savait pas vraiment si elle avait pris la bonne décision. Raziel n’apprécierait sans doute pas qu’elle discute de cela avec quelqu’un d’autre et cela, même si sa famille était forcément impliquée dans la cause des sangs purs. Ces nombreux sorciers pouvaient se cacher, les soupçons étaient importants sur eux puisqu’ils ne taisaient pas leur aversion pour les moldus. C’était finalement si évident que la famille Rookwood soit liée aux Néo-Grindelwaldien et maintenant aux mangemorts. Ils ne supportaient pas l’idée de se mélanger avec les moldus, qu’ils soient radicaux au point d’espérer leur extinction n’était pas vraiment étonnant au final. Mais Raziel n’était pas comme eux et elle avait envie de le sauver de tout ça, lui et l’enfant qu’elle portait (ça n’allait pas marcher malheureusement).
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Sam 5 Mar - 17:20


Être entraînée dans une sale histoire
C

lyde aurait sans doute dû se sentir ne serait-ce qu'un tant soit peu gêné par le bordel laissé alentours, dont il ne s'excusait même pas pour la peine, mais ce serait mal le connaître. C'était Gabrielle qui faisait intrusion dans son antre (qui était aussi celle de Bonnie, techniquement, mais elle s'en évadait si souvent !), après tout, elle n'avait rien à dire... Quoique s'il l'avait invitée, autant le dire tout net, il n'aurait pas pour autant fait l'effort de faire le ménage. Tandis que la jeune femme, douce et charmante, détonnant très clairement dans ce décor chaotique, prit place sur la seule place du canapé qui soit "asseyable", Clyde retrouva sa position largement avachie dans un soupir satisfait. La bienséance aurait sans doute voulu que, avant qu'il s'affale de la sorte, il prenne la peine de proposer à Gabrielle quelque chose à boire par exemple, mais il ne fallait pas franchement en espérer beaucoup de la part de ce si grand procrastinateur, surtout quand il se voyait pris au dépourvu de la sorte. Faire selon la bienséance, de toute façon, ce n'était pas dans ses habitudes, ni dans ses envies. Il appréciait trop son rôle de tête à claque irévérencieuse pour cela.

Il écouta donc ce qu'elle avait à dire sans l'interrompre, l'observant avec ce regard un peu vitreux de celui qui a trop violemment procrastiné et que l'on a tiré un peu trop violemment de sa rêverie. L'effort d'une conversation entière semblait tenir du défi, quand on croisait son regard. Cela étant, il faisait l'effort de se montrer attentif à ce qu'elle pouvait bien lui dire. Et pour cause, cela concernait la Résistance, et même s'il était certainement le moins utile des résistants, leur cause lui tenait à cœur, parce qu'il espérait bien venger la mort de sa sœur, et qu'il n'y avait pas d'autre option pour cela. La jeune femme avait donc eu une conversation avec son mari qui lui avait rappelé celle qu'ils avaient eu lors de sa visite toute intéressée chez les Rookwood. Comme quoi, il tirerait peut-être quelque chose de cette discussion (ce dont il avait sérieusement douté, au sortir d'une discussion de laquelle il n'avait pas été convaincu de tirer grand chose). Elle venait vers lui d'elle-même, c'était donc parfait comme cela, même si la situation restait particulièrement floue.

-Je vois.
répondit-il qui, en vérité, ne voyait pas grand chose. Et de quoi vous avez parlé, avec votre mari ?

Clyde n'était pas certain qu'elle ait trouvé le meilleur interlocuteur au monde, elle aurait sans doute davantage trouvé son compte avec Pomona, mais bon, il allait quand même tenter de se montrer un minimum à la hauteur de ses confidences, pour la peine. S'ils pouvaient progresser grâce à Clyde, ce serait une nouveauté, c'est certain, mais quand même une certaine fierté pour notre glandeur devant l'absolu qui pourrait se vanter d'avoir fait sa part en bougeant à peine de son canapé.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 460
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Mar 12 Avr - 23:58

Clyde & Gabrielle
Être entraînée dans une sale histoire, sans le vouloir.
Gabrielle ne fit même pas attention au fait que l’homme aurait dû, normalement, lui proposer à boire afin de respecter la bienséance. La jeune femme n’en avait que faire de ces bonnes manières dont il était censé devoir faire preuve, la seule chose qui la préoccupait c’était de pouvoir discuter avec lui de ce qu’elle avait sur le cœur. La jeune mariée ne savait pas vraiment si elle faisait bien de venir trouver Clyde dans le but de lui parler de la conversation qu’elle avait eue avec son époux, mais elle ne savait vraiment pas vers qui se tourner autrement. Clyde lui avait semblé agréable et digne de confiance quand il était venu la trouver. Il semblait bien différent maintenant, alors qu’elle le voyait affalé sur son canapé, mais en soit ce n’était pas trop grave. Elle osait croire qu’elle pouvait se fier à sa première impression. Et ce fut pour cette raison qu’elle mentionna donc la conversation qu’elle avait eu avec Raziel et qui lui rappelait les mots qu’ils s’étaient échangés peu avant son mariage, quand il était venu la voir afin de lui donner son cadeau (ce n’était qu’un prétexte, mais Gabrielle l’ignorait encore).

Gabrielle espérait quand même avoir toute l’attention du jeune homme alors qu’elle lui parlait. Elle ne parvenait pas vraiment à comprendre ce regard qu’il lui adressait, elle avait toutes les difficultés du monde à y lire quelque chose. Elle ne voyait rien et c’était ça le souci évidemment. Mais l’homme affirma après ses paroles qu’il voyait. Comprenait-il la situation donc ? Sans doute, mais il demanda quand même des précisions à Gabrielle, ce qui était tout à fait normal.

« Nous avons parlé d’un homme qui est venu me voir afin de mettre en garde mon époux. » Est-ce qu’elle devait vraiment se permettre d’en dire autant ? N’allait-elle pas causer du tort à son mari ? Sans doute, mais elle pouvait difficilement reculer maintenant. Et puis, elle avait vraiment besoin d’en parler à quelqu’un. Elle avait affirmé que son allégeance dans ce groupe de mage noir ne changerait rien entre eux, mais cela ne l’empêchait pas de la tracasser quand même. Elle n’aimerait pas moins son mari, mais elle pouvait difficilement faire comme si elle ne savait rien. « Et nous avons abordé le fait qu’il appartient à un groupe de mage noir… »

Gabrielle craignait vraiment d’en dire trop. Et bien sûr, la jeune femme était loin de se douter qu’elle avait sous les yeux un membre de la résistance, qui savait parfaitement que la famille de son époux était alliée aux mages noirs depuis des générations. Les Rookwood étaient une grande famille de sorcier de sang pur, c’était assez logique au final qu’ils participent à ce genre d’horreur. Raziel était plus doux, il avait été enrôlé sans avoir eu le choix. Mais il était évident que le père du professeur d’histoire de la magie aimait ce qu’il faisait aux moldus, simplement parce qu’il les détestait. Et Gabrielle ne pouvait vraiment pas cautionner ça.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Mar 19 Avr - 21:53


Être entraînée dans une sale histoire
L'

air de rien, Clyde avait dû faire une sacrée impression à Gabrielle, la dernière fois, pour qu'elle décide de se tourner vers lui en pareilles circonstances alors qu'ils ne s'étaient jamais parlé qu'une fois, tous les deux. Certes, la conversation n'avait rien eu d'anodine alors, mais cela avait tout de même de quoi surprendre, il faut bien le reconnaître. Ceci dit, Clyde, même s'il avait été interrompu dans... ses clyderies, n'allait pas sans plaindre. Il n'avait même pas eu à se déplacer, cette fois, pour obtenir potentiellement quelque chose d'intéressant, qui sache faire progresser la Résistance. Car ce n'était en effet rien de véritablement innocent que Gabrielle était venue lui confier, manifestement en toute confiance, ne se rendant pas compte que son premier pas vers elle n'avait jamais été que le fruit d'une certaine manipulation de sa part. Un homme était donc allé trouver la jeune femme pour mettre son époux en garde, après quoi elle avait découvert que Raziel Rookwood appartenait à un groupe de mages noirs. Ça faisait un sacré paquet d'informations d'un coup, là c'est clair.

Et ça venait confirmer deux hypothèses tout en même temps. Gabrielle était en effet blanche comme neige dans toutes ces histoires (sans quoi il était absolument certain qu'elle les aurait gardées pour elle et ne serait pas aller se confier au presque inconnu qu'il était encore pour elle), et son époux ne l'était pas, à l'inverse. Raziel Rookwood était bel et bien un mage noir. À la solde de qui, ça, ça restait à déterminer. Clyde se redressa, se sentant tout à coup un peu plus éveillé, et même intéressé par ce qui était en train de se passer. On pouvait douter de son implication dans la Résistance, il n'empêche qu'il y avait tout de même ses intérêts, et il ne pouvait pas passer à côté d'informations qui pouvaient s'avérer déterminantes pour leur petit groupe. Il observa Gabrielle. Il ne savait pas exactement ce qu'elle pouvait attendre de lui, il faudrait qu'il tire cela au clair, mais en attendant, il voulait surtout obtenir les réponses aux questions qu'il se posait, et elles ne manquaient pas d'être nombreuses.

-D'accord...
dit-il du ton du gars qui tombait des nues (ce qui était en partie vrai, car il ne s'était pas attendu à partager une conversation de ce genre à l'heure actuelle). C'est quoi, ce groupe de mages noirs ? Et cet homme qui est venu mettre en garde votre mari, c'était qui ?

Autant de questions qui nécessitaient des réponses immédiates pour qu'il puisse y voir quand même un peu plus clair, mais auxquelles Gabrielle ne consentirait peut-être pas de répondre si franchement. C'était à voir. Dans tous les cas, il était certain que, quoique Gabrielle avait à lui dire, ces informations pourraient être cruciales pour la Résistance. Et le rôle de Gabrielle, là-dedans ? Tout dépendait de la manière dont elle déciderait de se positionner dans toute cette histoire.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 460
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Mer 18 Mai - 11:11

Clyde & Gabrielle
Être entraînée dans une sale histoire, sans le vouloir.
Gabrielle doutait encore du bienfondé de sa visite à Clyde Hornby. La jeune femme ne savait pas vers qui se tourner après les révélations de Raziel. Même si elle le croyait quand il affirmait qu’il n’avait pas eu le choix en entrant dans ce groupe de mage noir, il restait quand même l’un de ses membres. Et plus précisément, toute la famille Rookwood y était mêlée. Elle ne savait donc pas du tout ce qu’elle devait faire. Et forcément, elle n’avait pas pu s’empêcher de penser à la conversation qu’elle avait eu avec l’homme, quand il était venu la féliciter pour son mariage. Elle ne le connaissait finalement pas du tout, mais elle s’était dit que c’était auprès de lui qu’elle devait se confier. Pourquoi ? Elle n’en savait rien. James aurait peut-être été plus logique, puisqu’il était un ami proche. Mais elle n’avait eu aucune envie de le mêler à tout cela. Peut-être que la française était en train de faire une grande erreur et qu’elle allait causer des ennuis à son époux, mais elle espérait que non. Même si en réalité, elle n’avait aucune idée de ce qu’elle cherchait vraiment en parlant de tout cela à Clyde. Surtout que l’homme ne manquait pas de se montrer curieux. Gabrielle savait bien qu’elle en avait trop dit pour se taire maintenant, mais elle craignait vraiment les retombées sur son mari et la famille de ce dernier. Clyde sembla surpris quand elle lui révéla donc la vérité, il se redressa même sur son canapé. Elle ne se doutait évidemment pas qu’il avait eu l’intention de la manipuler quand il était venu la voir et que ça marchait à merveille.

« Ce sont les Néo-Grindelwaldien… » Dit-elle la voix blanche. Elle ne pensait pas avoir besoin de préciser quoi que ce soit concernant ce groupe, ils en parlaient suffisamment dans les journaux pour que tout le pays sache qui ils étaient. Même Gabrielle le savait, c’était pour dire. « L’homme qui est venu s’appelle Dimitri Borodine. »

Elle en disait vraiment peut-être un peu trop, mais elle ne pensait pas avoir beaucoup de choix de toute façon. Parce qu’elle avait commencé à se confier à Clyde et qu’il était évident qu’elle ne pouvait pas faire comme si de rien n’était et partir de chez lui, après lui avoir dit cela. Même si, encore une fois, elle ne parvenait vraiment pas à savoir ce qu’elle attendait de la part du jeune homme qu’elle avait sous les yeux. Une aide ? Des conseils ? Un soutient ? Elle n’en savait vraiment rien elle-même, elle avait juste eu besoin de dire à voix haute ce qu’elle devait cacher maintenant que Raziel lui avait révélé la vérité.

« Mon époux n’a pas eu le choix de les rejoindre, toute sa famille en fait partie. C’est comme une… tradition. » Ce qui était quand même assez difficile à admettre. « Ce Borodine n’est pas vraiment satisfait de son travail… » Elle en disait vraiment trop, mais elle avait encore à dire. « Et depuis peu… il porte une marque sur son avant-bras. La même que j’ai vu dans les journaux. La tête de mort avec le serpent. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Mer 18 Mai - 21:06


Être entraînée dans une sale histoire
C

lyde ne savait pas ce qu'il avait fait ou dit pour s'attirer la gentillesse et la confiance de Gabrielle Rookwood... Bon, sa gentillesse, pourquoi pas, c'était naturel chez elle, visiblement, ça l'avait déjà marqué au cours de leur première rencontre. Mais sa confiance... ça, c'était une autre affaire. Bon, c'était ce qu'il avait voulu, hein, mais il n'avait certainement pas pensé aboutir de lui-même à un tel résultat. Ils ne s'étaient parlé qu'une seule fois, en tout et pour tout, et pourtant, elle se confiait à lui sans le moindre détour et sans le moindre secret. Ainsi, elle lui apprit que le groupe de mages noirs auquel appartenait son mari était les neo-grindelwaldiens. Il apprit également que l'homme qui était venu la voir était Dimitri Borodine. Clyde ne savait rien de qui était cet homme, c'était la première fois qu'il entendait son nom, mais il le gardait en mémoire, toute information pouvait être utile. Gabrielle pouvait dire ce qu'elle voulait, le jeune homme pouvait difficilement trouver des circonstances atténuantes à son époux, pour sa part. La pression familiale, c'était une chose, en attendant, cet homme soutenait un système peuplé de cinglés et d'assassins. Rien n'obligeait à suivre la trajectoire de ses parents. Clyde ne l'avait pas fait, lui, après tout.

-Ouais, j'vois de quoi vous parlez.
dit-elle en parlant de la marque que l'homme portait apparemment à son avant-bras.

Oui, il voyait de quoi elle parlait, effectivement. Cette marque faisait la une des journeaux, ces derniers temps, et il en avait déjà été un peu question, au sein de la résistance. Des crimes plus ciblés, cette marque dans le ciel, pile au moment où Tom Jedusor pouvait enfin prendre ses nouvelles marques, et disperser cette marque. Clyde avait naturellement associé cette marque au groupe que contrôlait cet élève complètement cinglé... mais voilà qu'il était affilié aux neo-grindelwaldiens... Là, forcément, plus d'une question lui traversait l'esprit, et pour le moment, il ne leur trouvait aucune réponse qui soit satisfaisante. La visite de Gabrielle soulevait décidément plus d'un mystère.

-Pourquoi vous venez me parler de tout ça ? Je veux dire, je vous remercie de me faire confiance, et vous le pouvez, vraiment, mais... Je sais pas vraiment ce que je peux faire pour vous.


D'autant qu'il ne se voyait pas cacher à la Résistance ce qu'il venait de découvrir au sujet de Raziel Rookwood. Pour une fois qu'il revenait avec du concret. Et puis, cet homme avait peut-être des scrupules, c'est vrai, mais ça n'ôtait rien aux horreurs qu'il avait sans doute commises, et qu'il irait sans doute commettre de nouveau. Ils étaient là pour arrêter les "méchants" au sens large, pas seulement Jedusor, même si c'était lui que Clyde visait en priorité, forcément. Alors Gabrielle avait sans doute tort de lui adresser sa confiance, c'est vrai.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 460
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Sam 25 Juin - 23:07

Clyde & Gabrielle
Être entraînée dans une sale histoire, sans le vouloir.
Il voyait de quoi elle parlait, c'était une bonne chose donc. Gabrielle ne savait vraiment pas si elle était bien claire dans ses propos, si elle était claire dans ce qu'elle disait à Clyde. En même temps, elle ne savait déjà pas si elle faisait bien d'être présente chez lui actuellement, à lui révéler que son époux était un membre du groupe des Néo-Grindelwaldien. Parce que même si, à ses yeux, il avait des circonstances particulières, ce n'était pas forcément le cas de tout le monde. Elle ne pouvait pas vraiment le savoir, puisqu'elle n'était pas capable de lire dans l'esprit de Clyde, mais ce dernier ne se montrait pas aussi compatissant avec le sort de Rookwood. Gabrielle était loin d'être objective forcément, parce qu'elle aimait le jeune homme et qu'il était son époux. Elle était en train de fonder une famille avec lui, parce qu'elle était enceinte. Elle ne pouvait donc que croire ses propos quand il lui disait qu'il ne voulait pas ça, qu'il aurait aimé pouvoir s'opposer à son père et ne pas se lancer dans ce genre de chose. Parce qu'elle savait parfaitement qu'au fond de lui, il était quelqu'un de bon. Même si en l’occurrence, elle était en train de le trahir en quelque sorte, en dévoilant son secret au jeune homme qu'elle avait sous ses yeux. Et ça, même si elle ne savait pas vraiment pourquoi elle le faisait, du moins elle n'en était pas certaine. Et visiblement, Clyde se demandait même pourquoi elle lui confiait tout ça, pourquoi elle lui faisait confiance, puisqu'il lui posa directement la question.

"Je dois vous avouer que je ne sais pas vraiment non plus pourquoi je suis venue vous trouver pour vous parler de tout ça." Gabrielle marqua une pause, inspirant lentement. "Je me sens un peu perdue depuis que j'ai découvert tout ça et vous êtes le seul à m'avoir parlé franchement depuis que je suis arrivée." Après tout, Clyde l'avait mise en garde sur la famille qu'elle avait rejoint, même si la jeune femme ne se doutait pas qu'il espérait surtout savoir si elle faisait partie des ennemis ou pas. "Et... je suis enceinte. J'aime mon mari, je veux pas changer quoi que ce soit à notre mariage mais... je ne veux pas d'un tel héritage pour mon enfant."

Parce que si Raziel n'avait pas été capable de s'opposer à son père concernant sa propre allégeance, il allait avoir du mal à le faire pour leur enfant. Et Gabrielle ne supporterait pas de le voir confronté à tout cela, de le voir emprunter ce chemin également. Même si elle pouvait difficilement faire quelque chose pour Raziel - qu'elle aimerait quand même bien voir embraser une autre voie - elle espérait pouvoir faire quelque chose pour son enfant. Elle ne voulait pas le voir devenir un mage noir afin d'être le digne petit-fils de Rookwood.
Code by Gwenn


Dernière édition par Gabrielle Rookwood le Lun 25 Juil - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Dim 26 Juin - 13:40


Être entraînée dans une sale histoire
L

a réponse de Gabrielle lui semblait plus que sincère, même s'il était assez difficile de croire que lui, Clyde Hornby, ait pu être jugé comme étant la personne la plus digne de confiance pour elle en ces circonstances. Peut-être qu'elle le menait en bateau, mais elle ne lui en donnait pas l'impression. Il se laissait peut-être amadoué par ses petits airs d'ange tombé du ciel, pur et innocent, mais il voulait en tous cas lui laisser le bénéfice du doute. Il n'allait en tous cas pas se plaindre du fait que ce soit à lui qu'elle ait décidé d'adresser ses confidences, loin s'en faut, car les informations qu'elle lui avait communiquées étaient on ne peut plus précieuses, et elles pourraient bien avoir un intérêt des plus certains pour la résistance. Au final, il y avait de bien plus fortes probabilités que Clyde soit en train de manipuler son interlocutrice que l'inverse, même s'il éprouvait vraiment de la sympathie, et même une certaine empathie pour son interlocutrice, qui semblait réellement perdue dans une affaire qui la dépassait, complètement désœuvrée face à la situation, face au fardeau qu'elle avait sans le savoir de prime abord accepté de porter en devenant l'épouse de Raziel Rookwood. Elle lui apprit par ailleurs être enceinte, ce qui était une donnée non négligeable dans tout ça. Elle était enceinte, et devait craindre pour le destin que l'on accorderait à son enfant. Rien de plus anormal. Il y a bien des gens suffisamment cinglés pour cela, mais il osait penser tout de même que la plupart des gens n'étaient pas franchement enclins à donner naissance à de futurs psychopathes ultra-conditionnés prêts à répandre le mal, la misère et la destruction.

-Félicitation
, répondit d'abord Clyde, puisque c'était quand même de bon ton que de la féliciter, normalement, même si les circonstances inviteraient plutôt Clyde à prier son interlocutrice de quitter son mari et de se débarrasser du suppôt de Satan miniature. Il marqua une pause, hésita. Il n'était pas franchement sûr d'être de bon conseil pour Gabrielle. Certes, il avait pour sa part renié toutes les convictions liées à sa famille, mais c'était par pure insolence et indolence, parce qu'il avait trouvé cela très drôle et parce que toutes les traditions liées à la communauté des sangs-purs l'ennuyaient affreusement. Vous avez parlé de tout ça à votre mari ? Peut-être que vous arriveriez à le faire changer d'avis, à le faire changer de camp ?

Il disait cela, mais il n'y croyait pas spécialement. Et quand bien même Raziel Rookwood serait une brebis égarée par mégarde au milieu des loups, s'il lui venait l'envie de quitter la meute, Clyde était convaincu qu'il se ferait dévorer tout cru. C'était le genre d'organisation où on entrait facilement mais desquelles on ne repartait que les pieds devant. Tout le laissait à croire, en tous cas.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 460
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Lun 25 Juil - 16:22

Clyde & Gabrielle
Être entraînée dans une sale histoire, sans le vouloir.
Gabrielle adressa un léger sourire à Clyde quand ce dernier la félicita pour sa grossesse. Oui, c’était une bonne nouvelle, la jeune femme était sincèrement heureuse de porter le fruit de son amour avec Raziel dans son ventre. Sauf qu’en avouant sa grosse au jeune homme, cela n’avait pas vraiment été dit sur le ton de la joie. Gabrielle était une femme heureuse, mariée à un homme qu’elle aimait et heureuse de pouvoir devenir mère, mais elle se retrouvait maintenant emprise d’angoisse qu’elle n’avait pas cru voir apparaître. Toutes mères s’inquiètent forcément pour l’avenir de son enfant et sans doute comme elle, avant qu’il ne vienne au monde. Gabrielle ne faisait pas exception à la règle. Même si elle ne voulait pas se portait la poisse, la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de craindre qu’il arrive quelque chose. Que ce soit pendant la grossesse, ou l’accouchement. Elle souhaitait de tout son cœur que tout se passe bien, que son enfant ne soit pas malade, mal formé, ou elle ne savait quoi encore. Des angoisses sans doute logique pour toute jeune femme tombant enceinte pour la première fois. Elle n’avait aucune idée de comment les prochains mois allaient vraiment se dérouler. Et le fait que Raziel soit un mangemort n’arrangeait évidemment rien du tout. Gabrielle était prête à soutenir son époux quoi qu’il puisse arriver, parce qu’elle l’aimait plus que tout et qu’elle n’avait pas l’intention de l’abandonner. Mais en même temps, elle ne voulait vraiment pas d’une vie comme ça pour son fils, elle voulait qu’il puisse faire ses proches choix. Qu’ils ne se retrouvent pas dans la même position que son époux, incapable de refuser l’héritage de sa famille, qu’on lui imposait malheureusement.

« Je ne lui en ai pas parlé non… » Avoua la jeune femme quand Clyde lui posa la question. Elle se sentait un peu honteuse de ça, mais la jeune femme n’avait pas du tout eu le courage de le faire. Elle avait parfaitement confiance en Raziel, ce n’était pas du tout là le souci, mais elle n’osait pas lui parler des doutes qu’elle ressentait. Surtout pas alors qu’elle savait parfaitement que cette situation pesait énormément, il culpabilisait déjà énormément. « Je pense ne pas avoir de problème à lui faire changer d’avis… » Ce qui était le cas, en fait elle n’avait sans doute même pas besoin de lui faire changer d’avis. Elle voyait bien que son époux n’aimait pas cette situation. « Mais vous savez surement autant que moi qu’il ne peut pas facilement changer de camp. »

Pour cela, il faudrait qu’il s’oppose à son père. Ce qui n’était vraiment pas une mince affaire et il n’y avait pas que son père en jeu. Gabrielle avait bien compris qu’on ne pouvait pas quitter ce genre d’organisation facilement quand Dimitri Borodine était venu lui rendre visite. Elle avait compris la menace sous les propos de cet homme. Ce qui n’arrangeait évidemment rien à son angoisse. Raziel n’était pas une mauvaise personne, mais il se retrouvait malheureusement sur un chemin bien sombre.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Jeu 28 Juil - 13:43


Être entraînée dans une sale histoire
C

lyde n'était pas vraiment surpris d'entendre que son interlocutrice n'avait pas parlé de la situation à son époux. Il aurait pu le deviner bien avant de lui poser la question, il l'avait avant tout fait pour le principe, mais il devinait sans le moindre mal qu'il ne devait pas le moins du monde être simple d'évoquer le sujet avec le principal concerné, d'autant que cela pourrait bien entraîner des conséquences telles que la jeune femme n'avait pas forcément envie d'en affronter. Ceci dit, qu'elle le désire ou non, il allait bien falloir, à un moment ou à un autre, qu'ils en passent par là. À son échelle, Clyde, pour sa part, ne pouvait pas non plus faire de miracle, si ce n'est informer la résistance. En tous cas, elle pensait être capable de le faire changer d'avis, et ça, c'était une chose qui pourrait effectivement leur être favorable. Raziel Rookwood était en effet le genre de personne qui semblait tout dévoué à son épouse, et qui en soit ne semblait pas particulièrement voué à la cause qu'il défendait au nom de la pression familiale. Mais justement, quoi que puisse dire son épouse, et même si elle faisait partie de sa famille, à présent (encore plus avec un petit alien en route, visiblement), elle n'en était pas moins toujours présente. Enfin, ça, ça concernait les Rookwood, pas vraiment lui-même. Disons que vu la résistance qui s'organisait en face, Clyde songeait qu'il ferait bien de changer de camp, en effet.

-Bien sûr...
répondit-il, qui songeait malgré tout que si ses parents étaient le seul problème, il n'avait qu'à les envoyer paître et se faire gentiment renier par tout ce beau monde... même si c'était plutôt échapper à la vigilance de Lord Voldemort qui pouvait poser de réelles difficultés. Bon, bien sûr, il n'était pas bien placé pour parler. Même s'il faisait leur plus profonde exaspération, il dépendait quand même de ses parents financièrement, sans quoi le jeune homme serait clairement à la rue et sans emploi, à glander comme il le faisait déjà, mais dans la rue et dans le froid. Mais il faut bien que vous lui en parliez quand même. Vous serez sans doute surprise de ce qu'il sera capable de faire pour vous.

Bon, il disait ça mais il n'en savait rien du tout. Raziel Rookwood était peut-être un gros crevard et un psychopathe égoïste qui ne songeait qu'à lui-même et se fichait royalement de l'opinion de son épouse. Mais il ne le pensait pas. Raziel et Gabrielle semblaient faire partie de cette très rare catégorie d'individus qui avaient su faire un mariage d'amour et qui étaient heureux en ménage. Même si leur ménage, avec toutes ces histoires, allait devoir redoubler ses efforts pour parvenir à préserver une certaine harmonie. Mais une fois encore, techniquement en tous cas, cela ne concernait Clyde que de loin.




code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 460
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Mar 13 Sep - 21:09

Clyde & Gabrielle
Être entraînée dans une sale histoire, sans le vouloir.
Gabrielle avait parfaitement conscience qu’elle devait, à un moment donné, parler de tout cela avec Raziel. La jeune femme n’avait aucune envie d’avoir des secrets pour son époux, elle ne savait que trop bien que ça ne pouvait pas les aider. En découvrant que Raziel était un mage noir, Gabrielle n’avait pas songé une seule fois à le quitter (et parce qu’elle l’aimait, non pas parce qu’être une jeune femme divorcée et enceinte ne pouvait vraiment pas l’aider dans la vie), même si elle ne pouvait pas nier avoir été un peu blessé de l’apprendre après coup. Mais elle comprenait parfaitement, elle le soutenait évidemment, parce qu’elle l’aimait et qu’elle n’avait pas envie de faire autrement que de poursuivre sa vie en sa compagnie. Quand bien même, la jeune femme ne pouvait pas nier angoisser un peu concernant le futur. Et le fait qu’elle soit enceinte ne l’aidait pas évidemment, elle ne voulait pas que son fils ou sa fille soit entrainé de force dans la cause des mangemorts. Et elle savait parfaitement, même si Raziel n’avait pas forcément envie que ça soit le cas, qu’il allait y être entrainé par les autres membres de la famille Rookwood. Le père de Raziel n’allait évidemment jamais laisser son petit-fils loin de son héritage familial.

« Je l’espère. »

Dit-elle dans un soupire, en espérant vraiment que Clyde avait raison dans ce qu’il disait. Gabrielle ne pouvait pas ignorer les sentiments de son époux pour elle, le fait qu’il était sans doute prêt à tout pour elle. Mais en même temps, elle ne pouvait pas vraiment savoir s’il accepterait de changer de camp pour elle. A choisir, la française devait bien avouer qu’elle préférait bien sûr, qu’ils puissent s’éloigner de tout cela. Mais arriverait-il à supporter les conséquences ? Les Rookwood risquaient de renier Raziel et même s’ils n’avaient pas forcément besoin d’eux pour survivre, Raziel pouvait quand même se retrouver en danger parce qu’il ne serait plus avec les mages noirs. Gabrielle avait bien compris que ce Borodine menaçait clairement son époux quand il était venu lui rendre visite. La jeune femme avait peur en tout cas et elle savait parfaitement qu’une fois qu’elle aurait parlé de tout cela à Raziel, ça allait vraiment être concret. Et elle ne savait pas si elle allait assumer entièrement, d’entraîner avec elle son époux dans une situation dramatique. Mais en même temps, on n’allait pas vraiment lui laisser le choix.

« Je ne peux pas y couper de toute façon, il va bien falloir que je lui en parle. » Elle n’allait pas garder tout cela pour elle de toute façon, il fallait bien qu’elle fasse quelque chose. La jeune femme n’avait aucune envie d’avoir des secrets pour son époux et en même temps, elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de faire quelque chose. Il n’était pas question que son fils ou sa fille baigne dans la magie noire, simplement parce que c’était une tradition familiale. Même si Gabrielle était une ouverte, elle ne pouvait pas l’accepter.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Mar 13 Sep - 21:52


Être entraînée dans une sale histoire
C

lyde ne compatissait qu'en apparence aux états d'âme de son interlocutrice. Le fait est que même s'il avait une certaine admiration pour son interlocutrice, il ne la connaissait pas plus que ça, ses affaires de cœur n'étaient pas exactement son problème, ce qu'il voulait, lui, c'était simplement utiliser cette situation au profit de la résistance. Ce n'était sans doute pas tout à son honneur, mais affirmer cela, c'était présumé le fait que le jeune homme avait quelque honneur que ce soit... Mais non, ce n'était absolument pas le cas. Il se contentait donc d'acquiescer quand elle affirmait qu'il fallait qu'elle parle à son époux, tout simplement parce que ça l'arrangeait véritablement et qu'il trouvait plus d'intérêt à ce cas de figure-ci qu'à tout autre, même s'il n'était pas forcément au clair avec ses plans, si tant est qu'il en ait (et c'était le surestimer). De toute façon, pouvait-il contredire sa décision ? Certainement pas, il était logique, selon lui en tout cas, qu'elle parle à son époux, et il ne pouvait donc que vouloir l'encourager dans cette voie. Ce qu'il ne manqua pas de lui laisser entendre à voix haute en ces termes :

- Je pense que c'est le mieux, en effet.


Bien sûr, Gabrielle n'avait pas forcément de raisons d'écouter ce qu'elle avait à lui dire et pouvait même trouver déplacer qu'il lui donne une fois encore son avis. Mais si elle était venue le trouver, ce qui n'avait pas manqué de le surprendre pour commencer, il devinait que ce ne devait pas être sans raison, bien loin de là. Manifestement, elle lui faisait confiance, suffisamment pour se confier à lui sur ses déboires, tout du moins. Ce faisant, elle misait certainement sur le mauvais cheval, mais Clyde n'avait pas l'intention de l'en dissuader. Au contraire, il avait bien compris que cette situation était providentielle en plus d'être inattendue, aussi devait-il en tirer parti. Ce qu'il ne manqua pas de vouloir faire encore en lui adressant ces quelques mots :

-Si jamais vous avez besoin d'aide, peu importe en quoi, vous pourrez compter sur moi.


Ça venait peut-être de nulle part. Quelles raisons avait-il de l'aider, après tout ? Allez, on va dire que c'était une compassion naturelle. Ce n'était même pas complètement faux, d'ailleurs, au passage. Si indifférent Clyde pouvait-il être parfois, il ne pensait pas que qui que ce soit puisse réellement être insensible au sort de Gabrielle Rookwood. Tout ce qui lui arrivait, elle n'en était pas responsable. Bien sûr, elle n'était pas la seule dans ce cas, beaucoup d'autres ne décidaient pas de leur sort, même quand ce dernier se présentait sous un jour quelque peu funeste. Clyde lui-même n'avait pas décidé du sien. Mais il était loin d'être aussi... comment dire... gentil (et ça n'avait rien de péjoratif en l'occurrence) que son interlocutrice.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 460
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)   Mar 8 Nov - 22:47

Clyde & Gabrielle
Être entraînée dans une sale histoire, sans le vouloir.
Gabrielle avait bien conscience qu’elle devait en parler à Raziel et elle allait le faire. Cependant, la jeune femme appréhendait quand même un peu le moment où elle allait aborder le sujet avec son époux. Non pas qu’elle puisse craindre sa réponse, elle savait bien qu’au fond il n’était pas du adepte de ce camp. Si Raziel suivait sa famille, c’était simplement parce qu’il pensait qu’il n’avait pas le choix. Gabrielle considérait qu’il l’avait, qu’il pouvait très bien s’en sortir en quittant le chemin tracé par son père. Même si, c’était évidemment bien plus facile à dire qu’à faire. En tout cas, la jeune femme savait parfaitement qu’elle n’avait pas le choix. Il était évident que la situation était en train de la dépasser complètement, elle ne pensait pas que ça serait à ce point en découvrant l’allégeance de son époux. Pas plus en découvrant qu’elle était enceinte. Et encore, la jeune femme ignorait tout complètement, elle ne savait pas que le futur de sa famille était déjà tracé et pas du tout dans le bon sens. Clyde affirma qu’il pensait que c’était pour le mieux, qu’elle devait effectivement avoir une conversation avec son mari. Elle allait le faire, dès qu’elle trouverait le courage. Le fait que Clyde pense que c’était la chose à faire motivait un peu Gabrielle, qui ne pouvait que considérer qu’elle ne devait pas que le faire pour elle. Evidemment, la jeune femme ne se doutait pas que l’homme avait de bonne raison de la guider dans ce sens, qu’en un sens il la manipulait un peu. Mais dans tous les cas, elle devait parler à Raziel.

Et alors que Clyde lui disait qu’elle pouvait compter sur lui si jamais elle avait besoin d’elle, Gabrielle était encore plus touchée. Ce n’était pas pour rien que la jeune française avait décidé de venir trouver l’homme chez lui, elle se sentait complètement perdue et elle avait besoin de conseil et de soutien. Au final, c’était sur lui que c’était tombé, sans que Gabrielle ne sache pas vraiment l’expliquer. Cela la touchait donc énormément d’entendre Clyde lui dire qu’il pouvait compter sur elle, si jamais elle avait besoin. En même temps, au vu de son état, il ne fallait peut-être pas grand-chose pour la toucher non plus.

« Je vous remercie vraiment. »

Dans sa voix, il y avait toute la sincérité de ces remerciements. Gabrielle était de nature sincère, mais elle ne pouvait pas faire autrement que d’avoir envie de remercier chaleureusement. Parce que mine de rien, Clyde n’avait pas une seule raison de l’aider. Les deux sorciers s’étaient rencontrés au cours d’une conversation, parce que Clyde était venu la voir afin de s’excuser de ne pas pouvoir venir à son mariage avec Raziel. Au final, ils n’avaient rien à voir entre eux, en dehors des quelques mots qu’ils s’étaient échangés cette fois-là, puis ceux qu’ils venaient d’échanger. Et justement, il n’était pas obligé de l’aider mais il lui proposait son aide et ça la touchait vraiment.

« J’ai déjà beaucoup pris de votre temps, je n’aimerais pas vous déranger plus longtemps. » Dit-elle alors, en se levant. « Merci pour tout Clyde. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Être entraînée dans une sale histoire... (Clyde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « Ceux qui tombent entraînent souvent dans leur chute ceux qui se portent à leur secours. » † Céleste & Florent
» La peur d'un cauchemar... [Terminer]
» Juste avant la Bibliothéque, et vous êtes arrivés
» Et si le temps s'arrêtait ? [ Lily Evans ]
» La Gazette de Fiore n°3
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Hornby
-