AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il faut faire face [pv June]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1080
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Il faut faire face [pv June]   Lun 8 Fév - 23:11


Il faut faire face
V

oilà, l’année scolaire était terminée, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle n’avait pas manqué d’être tourmentée, pour ce qui était du cas d’Andreï spécifiquement. Il y avait le réveil de sa mère, qui avait éveillé dans la foulée des démons que le jeune homme aurait préféré voir rester à leur place. Il y avait la décision qu’il avait prise sans même trop savoir dans quoi il s’engageait, sous l’impulsion de William, il y avait cette marque sur son avant-bras. Trop d’informations pour une seule personne… Et à peine sorti de Poudlard, il devait appréhender comme il le pouvait ses deux mois d’été. Pour lui, cela ne faisait pas l’ombre d’un doute, il était purement et simplement hors de question qu’il retourne chez sa mère, il ne le supportait pas, dans son esprit, c’était clair et net. Même si ce qui était beaucoup moins clair et beaucoup moins net, c’était ce qu’il allait faire en contrepartie. Il avait confié ses craintes et ses appréhensions à June, et comme bien souvent, il avait trouvé chez elle l’oreille attentive et le soutien indéfectible que nul autre ne serait capable de lui apporter. Elle ne se contenta pas de la rassurer, elle lui proposa une solution. Et cette solution ne manqua pas de plaire à Andreï. Même si passer le plus de temps possible avec sa petite amie convenait très bien au vert et argent, il n’avait pas voulu lui imposer quoi que ce soit, mais dans tous les cas, l’occasion était bien trop belle. Et surtout, si elle faisait ce geste pour lui, il en faisait un autre pour elle. C’était la première fois que la rouge et or allait remettre les pieds dans sa maison depuis la mort de son père. C’était une épreuve qu’Andreï pouvait parfaitement comprendre. Parce qu’il l’avait vécu. Trois fois. Avec le temps, pour lui, ce sentiment (comme bien d’autres) s’était émoussé, mais il n’était pas exempt d’associer si fort un lieu à une personne qu’il lui soit à peine possible d’envisager d’y retourner. Pour preuve, après tout, il pourrait très bien retourner dans le manoir familial, sachant que sa génitrice était encore hospitalisée pour le moment, mais c’était tout bonnement au-dessus de ses forces.

C’était ensemble, donc, qu’Andreï s’était rendus jusqu’à l’endroit où vivait June. Au-delà de ce qu’il devinait être l’appréhension de sa petite amie, Andreï devait quand même reconnaître éprouver une certaine curiosité mêlée d’impatience. Il avait hâte de découvrir à quoi pouvait bien ressembler ces lieux qui renfermaient une part de l’histoire de celle qui importait le plus à ses yeux. Une fois sur le perron, il tourna son regard vers la jeune femme et serra doucement, avec toute la tendresse qu’elle éveillait en lui, sa main dans la sienne.

-Ça va aller ?
demanda-t-il simplement, véritablement soucieux d’entendre sa réponse.

Si elle n’était pas prête, il serait toujours temps de rebrousser chemin, et d’attendre encore un peu, Andreï serait le dernier à pouvoir le lui reprocher. Même s’ils avaient davantage l’habitude, ensemble, de pourfendre leurs démons que de leur laisser le champ libre (même si leurs méthodes n’étaient pas toujours les plus efficaces).

code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 578
Humeur :
25 / 10025 / 100

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Dim 21 Fév - 23:36



Il faut faire face

June avait redouté ce moment durant toute l'année scolaire qui venait de s'achever. Elle qui avait toujours éprouvé un plaisir sain à rentrer chez elle le temps d'un été, la voilà aujourd'hui qui traînait légèrement la patte. Se sentirait-elle encore chez elle dans cette maison qu'elle avait jusqu'alors toujours, sans la moindre exception, partagée avec son père ? Elle n'y avait pas remis les pieds depuis le terrible jour où elle s'était retrouvée orpheline. Au delà de l'absence d'envie de se tenir dans les lieux qui avaient très certainement vu son père mourir – ou tout du moins capturé, elle n'avait aucune certitude sur la manière dont on lui avait enlevé sa figure paternelle – elle avait terriblement peur de ce que ce retour allait faire naître en elle. Les souvenirs n'étaient pas toujours un cadeau merveilleux, d'autant plus lorsque le deuil qui les accompagnait était encore loin d'être achevé. Il ne le serait que lorsque la meurtrière qui avait prit le dernier souffle de son père se verrait octroyer le même sort. Un vengeance qui avait son prix, doublé de son lot de douleurs, et qui n'aidait donc en rien la situation actuelle. Cependant, il le fallait bien. C'était tout de même chez elle après tout et elle n'avait nulle part d'autre où aller pour passer la saison estival. Alors elle avait serrer les dents, les fesses et tout le reste de son corps et avait prit son courage à deux mains. Fort heureusement, elle n'était pas seule dans cette épreuve.

Il fallait bien faire face à la réalité, June n'avait pas uniquement proposé à Andreï de venir vivre avec elle dans la maison « familiale » durant l'été pour qu'il n'ait pas de son côté à repointer le bout de son nez là où s'était déroulée la majeure partie de son histoire avec sa mère. Elle avait bien évidemment pensé à cela pour lui, pour son confort, aussi bien physique que mental – elle ne pouvait qu'imaginer ce que ces lieux pouvaient représenter de néfaste pour lui – mais il y avait une part de son bien être à elle également qui en était la cause. Avec le serpentard à ses côtés pour franchir le pas de la porte de sa maison, l'épreuve serait bien moins douloureuse. Pesante, elle le serait sans aucun doute, mais la présence de son petit ami avait toujours le don de l'apaiser, une qualité qui allait définitivement bine lui servir aujourd'hui. Lorsqu'enfin ils arrivèrent tous les deux devant chez elle, sa respiration se fit plus courte et elle apprécia d'autant plus pleinement la pression de la main d'Andreï dans la sienne. Elle se contenta d'un hochement de tête lorsqu'il lui demanda si ça allait aller. Elle était tout bonnement incapable de lui répondre à l'affirmative d'une voix qui ne laisserait pas transparaître l'exacte contraire. Mais il faudrait bien qu'elle ouvre cette porte.

- Allons-y, dit-elle finalement après un longue et profonde respiration.

Sa main tremblante alla tourner la clé dans la serrure et la porte s'ouvrit tout naturellement. Comme si elle n'avait pas cessé de s'ouvrir pendant de longs mois. Pour June, ce fut comme si une vague de sentiments et de souvenirs divers déferlaient sur elle à pleine vitesse. Ces lieux l'avaient vu grandir mais ils avaient également vu son père mourir.

- J'imagine qu'il faut que je te dise « Bienvenue »... Je ne sais pas... dit-elle confuse. Il y avait tellement de choses qui déferlaient en cet instant même dans son esprit qu'elle se sentait complètement perdue.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1080
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Lun 22 Fév - 21:34


Il faut faire face
A

ndreï imaginait sans mal les émotions complexes et douloureuses par lesquelles June devait passer en cet instant. Elle se retrouvait au seuil de cette maison qui portait à elle seule quantité de souvenirs, des plus heureux au plus dramatique. Elle devait être entièrement imprégnée du souvenir de son père, et elle devait à présent affronter le vide, et le fait que, ces vacances-ci, il ne viendrait pas l'accueillir... Sentir combien cette situation était difficile pour sa petite amie lui serrait le cœur, et ne lui donnait que plus envie encore d'en finir avec ce fichu venin qui partageait certes son sang, mais rien de plus. Il savait qu'il aurait été mortifié s'il lui avait fallu rentrer chez lui cet été, mais ce n'était rien en comparaison de l'épreuve que celle qu'il cherchait à fuir de cette manière, avant de tout simplement en finir, faisait subir à la jeune femme. Il esquissa un sourire un peu triste quand elle ne sut trop que dire, consciente qu'un "bienvenue" n'aurait pas grand chose d'approprié. Même rien d'approprié.

-Tu peux ne rien dire du tout, si tu veux.
suggéra-t-il simplement avant de déposer un léger baiser sur sa joue.

En fait, si elle voulait se terrer dans le silence, considérant qu'elle ne se sentait pas de prononcer le moindre mot, il le comprendrait sans mal, et il n'insisterait pas pour combler les vides. Il était loin d'être un grand bavard de toute façon. Ou bien, elle pouvait parler, parler de tout et de rien, tel un moulin à paroles sans sens, juste pour combler le mutisme des lieux. Ses lieux se taisaient-ils ou étaient-ils trop bavards, pour June, Andreï n'en savait rien, dans des moments comme ceux-là, il aimerait être legilimens, être capable de sonder l'âme de la jeune femme pour savoir quoi dire et quoi faire afin de l'apaiser du mieux qu'il le pourrait. Il n'était vraiment pas doué pour ça, rassurer les gens... et en temps normal, ça lui était égal... Mais jamais quand il s'agissait de June. Avec elle, il voulait être capable de lui apporter tout ce qu'elle pouvait bien mériter. Mais il n'était pas spécialement convaincu qu'elle ait tiré le gros lot en sortant avec lui. Contrairement à lui, qui ne pouvait pas espérer mieux qu'elle.

-Tu veux que j'aille déposer tes affaires ?


C'était une façon peut-être pas très subtile, mais il n'avait rien eu de mieux en réserve, de lui proposer de rester un peu seule si c'était ce qu'elle voulait, de faire le tour des lieux, tandis que lui irait poser ses affaires où elle le souhaiterait. Comme il ne savait pas si elle préférait, en cet instant, le silence ou le bruit, il ignorait s'il avait besoin de solitude ou plutôt de sa présence. Dans un cas comme dans l'autre, de toute façon, il ferait comme elle voudrait.

code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 578
Humeur :
25 / 10025 / 100

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Lun 28 Mar - 1:33



Il faut faire face

Certains parleraient de bouffée d'air frais ou encore de bouffée d'énergie, mais ce qui vivait June en ce moment même n'était autre qu'un étouffement dû aux souvenirs que renfermaient ces lieux et qui l'assaillaient de toute part sans le moindre ménagement. Elle ignorait quoi faire de tout ce qui naissait dans son esprit, comment faire la part des choses entre ce qui avait été heureux et ce qui, au contraire extrême de cela, lui avait infligé les pires blessures qu'il soit. Embrasser uniquement ce qu'elle avait vécu de bon dans cette demeure revenait à faire le deuil de ce père à qui elle n'avait pas suffisamment montré son amour. Elle n'en était pas encore prête. Elle savait qu'elle ne le serait pas tant qu'il ne serait pas vengé, tant qu'elle n'aurait pas accompli ce dernier acte d'amour envers lui. Elle lui devait bien ça. En attendant alors, elle devait vivre la douleur et le manque. C'était bien là finalement tout ce que lui renvoyait ne serait-ce que l'entrée de cette maison dans laquelle elle avait grandit. Elle détestait se montrer ainsi aussi faible, mais s'il y avait bien une personne avec qui elle n'avait pas honte de montrer les failles de son être, c'était sans conteste Andreï. Elle ignorait comment elle aurait trouvé la force d'ouvrir cette porte s'il n'avait pas été à ses côtés. Elle sentait son soutien sans faille dans le moindre de ses gestes, le moindre de ses regards, la moindre de ses paroles et elle ne voulait pas, non, qu'il sorte de son champ de vision pour l'heure. Elle le voulait près d'elle et c'était là tout ce à quoi elle parvenait à se raccrocher en ce moment même.

June accueilli le baiser qu'Andreï déposa sur sa joue comme on accueil un bon chocolat chaud en hiver. Son sourire à lui seul, quand bien même il n'avait rien de fondamentalement joyeux, suffisait à réchauffer son cœur. Elle avait pourtant le sentiment que le froid reprenait le pouvoir à grande vitesse et qu'il faudrait bien d'autres attention de son petit ami pour qu'il ne s'empare pas complètement d'elle. Elle n'aimait pas ainsi dépendre du serpentard, elle ne voulait pas lui infliger un trop grand poids, de trop grandes responsabilités face à son mal-être actuel, mais elle allait devoir y faire face. Elle ne traverserait cette épreuve que grâce à lui, elle le savait pertinemment. Et mieux valait la traverser à grandes enjambées et cesser ces petits pas d'enfants apeurés qui ne lui donnaient le loisir que de macérer les émotions négatives en elle.

- On va y aller ensemble, répondit-elle finalement aux mots d'Andreï après un léger silence. Non seulement parce qu'elle ne voulait pas qu'il la laisse seule dans cette entrée qui lui semblerait trop grande et trop sombre sans lui, mais aussi parce que, justement, rompre sa torpeur actuelle était le meilleur moyen de faire face à ses émotions. Dans un regard tendre, elle l'invita à la suivre dans les escaliers qui les menèrent directement face à la chambre encore ouverte de son père disparu. L'odeur qui s'en dégagea, contrairement à ce qu'elle aurait pensé, fut bizarrement réconfortante. Ses affaires encore intacts placées là sous son nez en revanche... Elle attrapa doucement la main du serpentard pour se donner du courage, détourna le regard et continua sa route vers sa propre chambre, elle aussi ouverte. Voilà mon antre de jeunesse, lâcha t-elle dans un léger sourire, comme si le poids des souffrances lui supprimait le droit d'être encore jeune.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1080
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Lun 28 Mar - 9:54


Il faut faire face
A

ndreï avait été habitué à ce que l'on soit attentif à lui, et à n'être attentif à personne. Sa mère et sa tante, avant qu'il ne découvre la cruelle vérité, l'avaient toujours surprotégé, mais lui n'avait jamais eu à protéger personne (y compris lui-même, ce qui avait rendu la situation d'autant plus complexe quand il lui fallut découvrir d'un bloc ce que cela faisait après avoir coupé les ponts avec sa génitrice). Il n'avait jamais ressenti le besoin de protéger quelqu'un de lui-même, non, il ne pensait pas que quelqu'un éveillerait un jour suffisamment d'intérêt en lui pour que cela devienne non seulement une nécessité, mais également quelque chose de naturel. Andreï, en cet instant, ne demandait qu'à agir au mieux pour rassurer sa petite amie, prêt à satisfaire à toutes ces exigences s'il pouvait espérer, en contrepartie, voir son visage s'illuminer d'un sourire, ou la sentir apaisée. En cet instant (et en tous les autres, finalement), il aurait fait tout ce qu'elle lui demandait, sans aucune exception possible.

Elle voulut qu'ils restent ensemble, Andreï hocha doucement la tête. Il l'aurait parfaitement compris, si elle avait décrété avoir besoin d'un instant de solitude, et il se serait éclipsé le temps de la laisser seule en ces lieux chargés de souvenirs, mais il devait reconnaître qu'il préférait pouvoir rester avec elle. Alors que la situation devait être bien douloureuse pour elle, il n'avait pas particulièrement envie de s'éloigner. Il suivit donc la jeune femme jusqu'aux chambres. Ils s'arrêtèrent un instant devant la pièce qu'il ne put que deviner être la chambre de son père. En la découvrant, il serra plus fermement la main de sa petite amie. Il se souvenait de ce sentiment étrange et désarmant qu'il avait éprouvé à la mort de son deuxième père (celui qu'il avait le plus considéré comme son père, même s'il ne l'était pas de façon biologique - mais avec Andreï, on pouvait vite perdre le compte des paternels), chaque fois que son regard tombait sur l'une de ses affaires. Il voulu dire quelque chose, il s'abstint finalement. Dans cette situation (comme dans bien d'autres d'ailleurs), les mots ne servaient qu'à très peu de choses. Et finalement, ils entrèrent dans la chambre de June. À son image. Andreï se permit d'esquisser un léger sourire en coin à sa réplique.

-C'est vrai que tu es tellement vieille, maintenant.
le taquina-t-elle dans l'espoir de lui décocher, peut-être, qui sait, l'ombre d'un sourire, avant de pénétrer dans la pièce, qu'il balaya du regard.

Il n'osait pas vraiment s'avancer. La chambre de quelqu'un, c'est toujours un peu son repère secret (sauf, ensuite, quand on dormait comme eux toute l'année dans un dortoir avec quatre autres personnes), y être invité, c'était un privilège, et il ne fallait pas l'outrepasser. Du moins, c'était ainsi qu'Andreï considérait les choses. Il tourna ensuite son regard vers June. Non, elle était bien jeune encore, et lui aussi, d'ailleurs. Beaucoup trop jeune pour tout ce qu'ils vivaient, et qui ne pouvait que leur donner l'impression, en effet, d'avoir vieilli de dix ans en quelques mois seulement.

-J'adore cette chambre.

Il avait bien d'autres choses à dire. Mais il ne voulait pas l'encombrer de questions indiscrètes, ni même encore lui apprendre ce qu'il avait à lui dire, même s'il allait bien falloir, il voulait d'abord laisser à June le temps d'encaisser le choc de ce retour aux sources.

code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 578
Humeur :
25 / 10025 / 100

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Sam 9 Avr - 23:57



Il faut faire face

Le confort de la main d'Andreï au creux de la sienne donnait du courage à June. Suffisamment tout du moins pour qu'un sourire s’esquisse sur son visage à la remarque du serpentard concernant sa supposée vieillesse. C'est qu'elle n'avait pas vu cette chambre depuis un an à présent et l'année qui s'était écoulée, de par les divers événements qui l'avaient parsemée, lui avait paru être une éternité. Et puis, il ne fallait pas se leurrer, certaines choses faisaient grandir trop vite et elle en avait vécu une bonne partie en peu de temps, tout comme Andreï. Pour autant, en effet, elle était encore bien jeune, comme l'attestait la décoration adolescente de sa chambre. Relativement sobre, certes, mais fidèle à l'âge qu'elle avait tout de même. Un nouveau sourire parcouru son visage à la seconde remarque de son petit ami. Ces simples mots, hors de tout, lui permettait de s'échapper de la réalité, ne serait-ce qu'un instant, et c'était mieux que ce qu'elle aurait pu se procurer sans lui. Cette pièce allait sans doute être la seule dans cette maison, pour l'heure en tout cas, où elle allait pouvoir se sentir à peu près bien. Pour autant, elle n'allait pas non plus pouvoir s'y enfermer tout l'été. D'une part parce que ce serait malsain, d'autre part parce qu'elle n'allait pas pouvoir demander une telle chose à Andreï. Car oui, tant qu'à l'avoir auprès d'elle durant l'été, elle voulait profiter de sa présence réconfortante et rassurante au maximum. Et en parlant de cela, d'ailleurs.

- J'aimerai que tu dormes avec moi ce soir, dit-elle alors en observant l'unique lit qui se trouvait dans cette pièce. Si tu veux bien, bien sur, rajouta t-elle en le regardant lui cette fois.

D'ordinaire, elle n'aurait pas hésité autant à annoncer ce désir, et elle n'aurait pas eu autant peur de la réaction et de la réponse qu'elle pourrait avoir en face. C'est qu'Andreï et elle n'avait encore rien partager d'aussi intime. Quand bien même elle n'avait pas le désir profond de se donner ce soir à lui... Non, ce n'était même pas ça en vérité, car le désir, elle l'avait comme jamais elle n'avait pu l'avoir auparavant, mais, pour la première fois de sa vie à ce niveau là, elle voulait que les choses viennent en leur temps, ne rien presser et, surtout, ne pas donner à son petit ami l'image qu'elle n'avait eu aucune honte à se donner par le passé. Son corps, en présence d'Andreï, elle était enfin encline à le respecter, et elle savait d'ailleurs que, lorsque le moment viendrait, il le lui rendrait bien. Elle ne voulait donc pas que cette demande, qui pouvait peut-être bien être entendu comme un caprice, ait des allures qu'elle n'avait en vérité pas le moins du monde. Elle allait ce soir passer la première nuit dans cette maison depuis que son père avait dit adieu à ce monde, et il y avait à présent une personne contre laquelle elle rêvait de se blottir dans de telles épreuves. Juste se blottir, rien de plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1080
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Dim 10 Avr - 9:43


Il faut faire face
D

écouvrir un sourire sur le visage de sa petite amie, voilà qui suffisait à apaiser l'esprit d'Andreï. Il n'aimait vraiment pas la voir dans cet état, et en même temps, il savait que cet état était normal, et qu'il ne devait pas l'interdire, parce que sa douleur était légitime et se devait d'être ressentie. Mais s'il pouvait réussir à la faire se sentir mieux, ne serait-ce qu'un peu, alors il ne serait peut-être pas (complètement) le piètre petit ami qu'il avait le sentiment d'être, parfois, lui qui manquait réellement d'expérience dans ce domaine (traduire, il n'en avait aucune, et il avait pensé qu'il ne sortirait pas avec qui que ce soit jusqu'à ce qu'on le marie de force, d'ailleurs). Ce fut alors que June lui demanda si il acceptait de dormir ici avec elle, cette nuit. Pour tout dire, Andreï ne pensait pas qu'ils allaient dormir dans deux lits séparés, ce serait absurde, non ? Et pourtant, cette pensée ne s'était accompagnée d'aucune autre pensée, lubrique ou mal placée, non pas que June ne lui inspire aucune envie, il n'était pas différent de tous les garçons de son âge, après tout, et ses hormones le travaillaient forcément, mais il avait reçu une certaine éducation, et celle-ci, si bien ancrée en lui, rendait absurde à sa pensée l'idée de faire quoi que ce soit avant le mariage, mais on pouvait se retrouver à deux dans le même lit sans la moindre dérive, non ? Il n'imaginait pas que June puisse avoir cela à l'esprit, d'ailleurs, quoi qu'il en soit, elle devait être bien trop bouleversée. Elle avait besoin de son réconfort, elle ne voulait pas rester seul, et il n'avait pas la moindre intention de la laisser seule.

-Oui, évidemment
, répondit-il, tout naturellement.

Il laissa passer un temps de silence. Chaque fois qu'un moment de silence s'installait entre eux, Andreï se disait en son for intérieur que c'était le moment, puis il paniquait et se débinait. Il ne savait pas vraiment si c'était vraiment le bon moment pour lui parler, là, maintenant. Elle était fragilisée par le contexte, le fait de se retrouver pour la première fois dans cette maison sans son père pour l'y accueillir, consciente qu'il ne l'y accueillerait plus jamais. Forcément, elle devait avoir bien autre chose à l'esprit que d'entendre ses histoires, sauf qu'il ne pouvait pas la maintenir à l'écart de tout ça. C'était hors de question, il n'en avait pas la moindre envie. C'était juste difficile de cracher le morceau... Ce n'était peut-être pas le moment. Mais, à bien y réfléchir, il n'y avait peut-être pas de moment adéquat pour révéler à sa petite amie qu'il avait rejoint la rébellion contre un psychopathe complètement dérangé tout en prétendant le soutenir dans le même temps.

-June... faut que je te parle d'un truc.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 578
Humeur :
25 / 10025 / 100

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Lun 16 Mai - 22:39



Il faut faire face

June fut soulagée par la réponse d'Andreï à sa demande. Quand bien même elle n'en avait pas particulièrement l'air, elle se mettait beaucoup de pression quant à sa relation avec Andreï. Il était à vrai dire son tout premier petit ami, étant donné que toutes les relations qu'elle avait pu avoir par le passé avaient été dénuées de tout sentiment amoureux. Elle était avec le serpentard dans la découverte, plus si récente à présent, certes, d'un attachement auquel elle s'était jusqu'alors toujours privée, et elle voulait définitivement faire des choses bien. Aussi, le fait de lui demander de dormir avec elle pouvait paraître tout à fait normal en soi, mais son passé à ce niveau là étant bien plus tendancieux qu'un simple sommeil, elle ne pouvait s'empêcher de penser que sa demande pouvait être interprété d'une manière bien différente qu'elle ne l'était réellement. De toute évidence, la jeune gryffondor était bien loin d'être d'humeur à de quelconques jeux charnels actuellement mais, au delà de cela, elle avait bel et bien l'intention de prendre tout le temps qu'il faudrait avec son petit ami. Parce qu'elle l'aimait sincèrement et le respectait bien trop pour mettre son corps en œuvre comme par le passé, ce corps qu'elle avait également bien envie de se mettre à aimer comme il se devait. Elle se donnerait à lui lorsqu'il voudrait d'elle, et tant qu'elle pouvait dormir à ses côtés en attendant, c'était bien là tout ce qu'il lui fallait. Elle lui offrit un sourire apaisé avant de venir déposer un baiser au coin de ses lèvres, et de lui murmurer un merci timide mais amplement sincère.

Elle alla déposer ses affaires sur le lit, ouvrant son sac de voyage dans le but de ranger ces dernières. Elle n'avait pas particulièrement l'intention de s'étaler dans toute la maison, pas pour l'heure tout du moins. Seule sa chambre et la salle de bain suffirait pour aujourd'hui – et éventuellement la cuisine, puisqu'il ne fallait pas non plus mourir de faim. Revenir en ces lieux était déjà bien assez difficile et les souvenirs déferlaient déjà bien trop rapidement dans son esprit pour qu'elle s'en impose encore davantage en parcourant toutes les pièces de cette maison abandonnée pendant presque un an. Pour autant, elle ne voulait pas fuir les lieux tout de suite, notamment pour aller acheter des provisions pour remplir les placards vides de la cuisine, parce qu'il allait bien falloir le faire à un moment ou à un autre. Elle devait se réapproprier la bâtisse, faire en sorte que la confrontation violente avec son passé se fasse petit à petit plus douce. Qui sait, peut-être un jour serait-elle en mesure d'y vivre avec bien plus d'apaisement qu'à l'heure actuelle. Pour ce qui était de l'apaisement en revanche, le ton que prit Andreï dans les mots qu'il lui adressa alors lui parut bien trop sérieux pour qu'elle en commence d'emblée le processus.

- Je t'écoute, répondit-elle légèrement anxieuse après s'être assise sur le lit, invitant Andreï à s'installer à côté d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1080
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Mar 17 Mai - 19:58


Il faut faire face
A

ndreï sentait l’anxiété saisir chaque fibre de son corps. Il avait envie de revenir en arrière et de ne rien dire du tout, de se dégonfler comme le lâche qu’il était la plupart du temps (et qu’il n’avait pas été la seule fois où il l’aurait sans doute mieux valu). Il n’avait pas la moindre idée de la manière dont June allait réagir. Déjà, il s’en voulait de l’avoir maintenue à l’écart ces dernières semaines, à ce sujet. Il y avait eu l’assassinat raté de Mrs Armyanski à digérer, c’est vrai, mais ça ne justifiait pas tout. La décision qu’il avait prise, il n’aurait pas dû la prendre sans consulter sa petite amie. Seulement, il n’avait pas vraiment eu le sentiment d’avoir le temps ou de décider, il avait simplement écouté sa conscience et son instinct, et ces derniers l’avaient mené où il se trouvait à présent. Il avait eu le sentiment d’être extérieur à lui-même, de se voir agir, à chaque étape, un peu comme le jour où il avait tendu à sa mère la coupe de champagne empoisonné qui n’avait pas suffi à l’expédier dans l’enfer où était sa place. Quoi qu’il en soit, plus il attendrait, pire ce serait. Il fallait qu’il parle, qu’il expie, qu’il se confesse…

… Et si elle le haïssait, pour ce qu’il allait lui dire ? Cette perspective lui serra le cœur, lui donna l’impression qu’on lui broyait l’estomac. Il tenait à June comme il n’avait jamais tenu à qui que ce soit d’autre au cours de son existence, elle était tout, pour lui, ils avaient fait face ensemble, à chaque épreuve… Mais là, il lui en imposait une qu’elle n’avait pas décidé. Elle pourrait refuser, elle pourrait lui en vouloir. Et lui, n’aurait plus qu’à maudire sa lâcheté et sa bêtise, se les reprocher éternellement. Il avait peur de se confier, parce qu’il avait peur de la perdre. Mais il ne pouvait pas attendre davantage, quoi qu’il en soit. Il était grand temps d’assumer, et de se jeter à l’eau. Pour se donner du courage, Andreï serra les mains de June dans les siennes. Oh, comme il aurait voulu être comme tous ces types à la gueule aussi grande que le culot. En cet instant, le vert et argent avait le sentiment que sa propre ombre saurait lui filer une frousse bleue. Pauvre crétin. Bon, allez. Une grande inspiration, et…

-Tu vois qui est William Black ?
Il n’attendit pas sa réponse pour poursuivre. Elle savait forcément qui il était. Même si leur arrivée surprise datait à présent, l’arrivée surprise des « nouveaux » n’était absolument pas passée inaperçue. Il m’a parlé d’un élève de l’école, le gars qui a ouvert la chambre des secrets et enrôlerait des sangs-purs pour se construire un genre… d’empire… Le genre que ma génitrice adorerait. Il marqua une pause. Il parlait vite, trop vite sans doute, pour se débarrasser au plus vite de ses aveux, sans doute. Quelques jours plus tard, on a voulu m’enrôler dans ce groupe. J’ai pas réfléchi… J’ai pensé que si quelqu’un essayait de les détruire de l’intérieur, alors il y aurait peut-être un peu plus de justice dans ce monde.

Il s’arrêta là pour l’instant. Ça faisait sans doute déjà pas mal à encaisser pour June.



code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 578
Humeur :
25 / 10025 / 100

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Dim 6 Nov - 17:31



Il faut faire face

C'était curieux mais, pour une fois dans sa vie, June avait confiance en quelque chose. Ce qu'elle vivait avec Andreï, leur relation et la façon dont cette dernière s'était forgée et renforcée au fil des mois, oui, elle y croyait. Il serait idiot de dire qu'elle n'avait pas même une once de doute en elle, on ne change pas la nature de quelqu'un en un claquement de doigts, mais elle était aujourd'hui capable de se projeter dans un avenir, proche certes, mais commun à quelqu'un d'autre. Face à cela donc, le ton qu'avait employé son petit ami quelques secondes plus tôt n'éveilla pas en elle de crainte en rapport au lien qui les unissait tous les deux. Seulement, ils étaient passés par tellement de choses ces derniers temps qu'elle ne pouvait s’empêcher d'imaginer un nouvel obstacle qui ne ferait alors que rendre leurs bagages encore plus lourds qu'ils ne l'étaient déjà. Elle avait aussi tellement peur de perdre le serpentard qu'elle s'imaginait toujours le pire le concernant. C'était donc bel et bien anxieuse qu'elle s'était installée sur le bord du lit, oubliant dans un coin reculé de son esprit le fait qu'elle se trouvait actuellement dans la demeure qu'elle avait longtemps partagé avec son père défunt.

Elle demeura silencieuse jusqu'à ce que le jeune homme se lance enfin. Quand bien même June aurait voulu en placer une, elle n'aurait pas pu tant Andreï semblait vouloir se débarrasser au plus vite de ce qu'il avait à lui dire. Non pas qu'il n'était pas clair dans ses propos, il l'était tout à fait, mais elle pouvait comprendre le besoin qu'on avait de retirer au plus vite le poids d'une information capitale que l'on partage. Et capitale, elle l'était en effet. Lorsque le serpentard eu fini son premier lot de phrase, la jeune femme resta muette le temps de quelques minuscules secondes, se laissant le temps d'assimiler de qu'elle venait d'entendre. Ça faisait tout de même beaucoup d'informations d'un coup, et elle n'était pas bien sur de savoir laquelle de ces dernières étaient la plus importante à relever en premier lieu.

- Tu n'as pas réfléchi... finit-elle par répéter légèrement penseuse, toujours dans cette optique de mettre un peu d'ordre dans ses idées. Attend attend, ajouta t-elle en secouant légèrement la tête. Non seulement c'est une mission suicide mais en plus tu t'y lances tout seul ? Oui, les infos commençaient réellement à prendre forme dans son esprit et elle n'aimait vraiment pas l'ensemble que ça prenait. Et qui te fera justice à toi quand il t'aura bousillé ce malade d'élève mystère ? C'est qui d'ailleurs celui là ? Pour le peu qu'elle s'était intéressé à ses camarades d'écoles au cours de ces six dernières années... Et c'était quoi son but à Black en te parlant de ça au juste ?

Elle aurait encore pu continuer longtemps cette longue liste de question, mais elle attendait déjà avec suffisamment d'impatience les réponses de celles qui avaient été posées. Ce n'était pas particulièrement de la colère qui l'animait, mais plus de la panique. Celle exactement qu'elle ressentait chaque fois qu'elle imaginait le pire pour Andreï. Au final, elle avait définitivement eu raison de sonner l'alarme au moment même où le ton de son petit ami s'était fait plus sérieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1080
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Il faut faire face [pv June]   Lun 7 Nov - 18:41


Il faut faire face
P

endant quelques instants, June garda le silence, et ce moment sembla durer pour Andreï une éternité, tandis qu'il attendait d'elle un signe, un mot, n'importe quelle réaction qui puisse lui donner un minimum d'indice sur ce qu'elle pensait de la situation... Même s'il ne doutait pas un seul instant du fait que la jeune femme n'allait certainement pas accueillir la nouvelle avec un grand sourire. Le choix du vert et argent avait de quoi décontenancer même la personne qui le connaissait le mieux ou monde. Lui-même ne savait pas réellement d'où lui venait cette audace qui confinait à la stupidité... et pourtant, s'il devait faire le chemin inverse, s'il lui était donné de remonter le temps, il savait très bien ce qu'il ferait : il ferait de nouveau les mêmes choix, prendrait les mêmes décisions. À ce sujet tout du moins... s'il lui avait vraiment été donné de remonter le temps, il aurait changé bien plus de choses que cela, mais pas ce dernier élément. Il savait que c'était important. Il n'était peut-être pas le plus habilité à s'acquitter de la tâche qu'il s'était imposé mais il y mettait un point d'honneur, alors c'était tout comme, non. Finalement, après un silence qui le mettait au supplice, June reprit la parole.

Il comprit rapidement qu'il était des points de détails qu'il aurait mieux fait de lui annoncer directement pour ne pas l'alarmer davantage. Il est vrai que dans son propos, il donnait vraiment l'impression de se lancer dans toute cette histoire en solitaire. Ce qui était en partie vrai. Personne ne lui avait rien demandé, c'était lui qui avait fait le choix d'endosser son rôle d'espion. Mais il n'était pas seul. D'une part il n'était jamais seul parce qu'il avait June (même s'il s'en voulait de l'impliquer indirectement là-dedans avec tout ça), ensuite, il y avait la Résistance, et ça, ça changeait la donne. Andreï attendit que le nombre de questions que sa petite amie avait à poser (forcément nombreuses au vu de la situation) soit formulé pour reprendre la parole. Il ne savait mas lui-même par où commencer, mais il choisit de prendre le soin d'être le plus précis et rassurant possible, autant qu'il pouvait l'être en de telles circonstances.

-Je ne suis pas tout seul. Il y a tout un groupe qui cherche à l'arrêter. À arrêter Tom Jedusor, l'ex préfet en chef de serpentard,
ajouta-t-il des fois que la précision parle davantage à June. Et j'ai choisi d'en faire partie. William en est aussi, mais il ne m'a pas demandé de faire quoi que ce soit. J'ai décidé seul... Il prit une grande inspiration. Je sais que ça va te paraître complètement stupide, et t'as raison, c'est suicidaire mais... Je me sens redevable, par rapport à tout ce que ma mère a fait, tu vois. Je sais même pas si ma vie entière suffira à rattraper tous ses crimes. Alors j'ai au moins envie d'essayer le temps qu'elle durera.

code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Il faut faire face [pv June]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Faire face à soi-même. (Pv Nala' )
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» Constitution de 1987:faut-il faire sauter quelques verrous ?
» Pour vivre heureux, faut pouvoir se déplacer
» Comme quoi, il faut faire attention à ses affaires... [PV Meia]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-