AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Mer 2 Mar - 20:20


Les apparences sont souvent trompeuses
L'

état de son compte en banque était alarmant. Elle n'avait pas vraiment eu besoin de se rendre à Gringotts pour en avoir la confirmation, mais au moins était-ce parfaitement officiel, à présent, tandis qu'elle venait de retirer dans son coffre-fort tout ce qu'il lui restait de gallions pour pouvoir finir le mois. Autant dire qu'elle n'allait pas franchement ripailler les prochains temps, ce serait plutôt diète et économie de bout de chandelle, pour elle. Mais bon... En même temps, à force, elle finissait par prendre le pli, elle avait l'habitude. Depuis qu'elle avait rompu tout contact avec ses parents (qu'elle aurait mal imaginés capable de la soutenir financièrement de toute manière), la jeune femme s'était vue forcée et contrainte de se débrouiller par elle-même, ce qu'elle préférait néanmoins toujours au fait d'assister au spectacle prévisible et pitoyable de leur déchéance. Être une femme célibataire cherchant à s'assumer seule était loin d'être une tâche aisée, elle avait eu toutes les difficultés du monde à obtenir l'appartement qu'on avait finalement concédé à lui louer, et son poste à la gazette du sorcier ne lui permettait ni de mettre à profit ses talents d'écriture, ni de rouler sur l'or. Dans l'idéal, il faudrait qu'on lui confie davantage d'articles, une masse de travail supplémentaire qu'elle serait on ne peut plus prête à assumer, vraiment. Son rédacteur en chef, par contre, semblait considérer cela comme inconcevable. Alors oui, elle en arrivait à ce genre de situations, désagréables, où elle venait piocher dans ses réserves jusqu'à la dernière noise dans l'espoir de faire un semblant d'emplettes.

Renfrognée comme à son habitude, mais bien déterminée à ne pas se laisser abattre par ces considérations matérielles qui, quoi que conséquentes, se devaient d'être reléguées au statut de détail, elle traçait déjà sa route vers la sortie de Gringotts, satisfaite de pouvoir quitter enfin cet endroit qui n'avait absolument rien pour lui plaire, pour retrouver le confort relatif de son appartement, où elle écrirait, sans doute... pour elle-même seulement, puisqu'on rechignait à lui faire confiance. À moins d'avoir des nouvelles de Prewett. Si ce dernier lui adressait une nouvelle mission, sa journée aurait quelque chance de ne pas être complètement perdue, et de s'améliorer... Sauf qu'elle douta fort que cette journée soit la sienne quand elle se retrouva face à face avec...

-Aaron.
Son ton était froid, teinté de quelques accents de mépris.

Il était rare que Phèdre éprouve une sincère rancœur envers quelqu'un. La plupart des dissidents du genre humain se contentaient de l'indifférer. Mais Aaron ne l'avait pas indifféré, justement. Elle l'avait cru, elle lui avait fait confiance, elle avait vraiment pensé... qu'importe. Il avait trahi sa confiance, et en même temps trahi la cause à laquelle il l'avait pourtant initiée. Comme quoi, il ne fallait jamais faire confiance.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 6 Mar - 12:52

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
En cette période de l’année, les vacances scolaires, il y avait un peu plus de monde à Gringotts. En soit, Aaron n’en avait que faire, mais alors qu’il venait de passer la porte pour sa journée de travail, le jeune homme s’était retrouvé nez à nez avec une famille de moldu venu échanger de l’argent de leur monde, contre celui des sorciers. Le jeune homme n’aimait pas voir ce genre de scène, ces personnes n’avaient rien à faire dans leur monde. Il suffisait de les regarder rapidement pour comprendre qu’ils étaient des moldus, leurs filles devaient être l’une de ces sang-de-bourbe qui entachait Poudlard. Quand le jeune homme voyait ça, il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il était temps que les sorciers prennent vraiment le dessus sur ces moldus, qu’ils arrêtent de copiner avec eux. C’était le rôle des mages noirs de faire comprendre au monde sorcier qu’ils devaient arrêter de faire n’importe quoi avec les moldus, sauf que ces mages noirs en question avaient quelques affaires à régler avant. Même si les mangemorts et les membres de l’Hydre avaient le même but, comme c’était le cas pour les Néo-Grindelwaldien avant, il n’était pas possible qu’ils parviennent à marcher « main dans la main ». Aaron ne parvenait vraiment pas à comprendre comment toutes ces personnes arrivaient à suivre les ordres d’un gamin. D’accord, il pouvait reconnaitre à Voldemort une certaine puissance psychologique et un charisme hors du commun, mais ça ne changeait rien au fait qu’il n’avait que dix-sept ans. Les mages noirs avaient besoin de quelqu’un de bien plus expérimenter et surtout, quelqu’un qui n’avait pas pris le pouvoir de cette manière. Ces moldus n’auraient bientôt plus leurs places dans cette banque, quand ils auraient terminé de régler leurs affaires.

Sans prêter plus attention à cette famille, le jeune homme s’enfonça un peu plus dans la banque pour aller travailler. Le jeune homme pensait ne pas s’arrêter en chemin, mais ce dernier rencontra celui d’une autre personne. Quand Phèdre prononça son prénom, il n’eut aucun mal à entendre la froideur, la rancœur qu’elle ressentait. Aaron savait parfaitement pourquoi elle lui en voulait et malheureusement, il ne pouvait rien lui dire. La journaliste pensait qu’il s’était contenté de rejoindre les rangs des mangemorts, comme d’autre, qu’il avait arboré la marque des ténèbres sur son avant-bras par plaisir. Mais non, il se contentait juste d’être une taupe et elle ne devait pas le savoir, personne ne devait le savoir…

« Phèdre. » Dit-il d’une voix qui ne cachait en rien son malaise. Il ne se sentait pas à l’aise et encore moins sûr de lui. Il n’aimait vraiment pas cette situation, il aurait aimé pouvoir lui faire comprendre qu’il n’avait pas changé contrairement à ce qu’elle croyait. Qu’il ne l’avait pas trahi. « Tu… tu vas bien ? »

Elle risquait sans doute de l’envoyer bouler, mais de son côté Aaron avait vraiment envie de savoir comment elle allait. Ca faisait un moment qu’il n’avait pas pu lui parler, peut-être qu’il pouvait espérer quelque chose avec cette rencontre imprévue.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 6 Mar - 13:11


Les apparences sont souvent trompeuses
P

hèdre ne savait pas exactement pourquoi, à vrai dire, elle avait pris la peine d'interpeler Aaron alors qu'il aurait été tout aussi simple de prétendre ne pas l'avoir vu. Qu'importe qu'il soit assuré qu'elle avait forcément su qu'il se trouvait là. Ne dit-on pas, après tout, que l'ignorance est le meilleur des mépris ? Oui, et elle était d'accord avec cette maxime. Ce qui ne l'avait pour autant pas empêchée de lui adresser la parole. Peut-être parce que quelque part, au fond, elle avait tout simplement envie de pouvoir lui parler malgré tous les reproches qu'elle avait à lui faire, peut-être parce qu'elle se disait qu'il s'excuserait peut-être auprès d'elle, peut-être parce qu'il y avait encore en elle le fin espoir qu'elle parviendrait à la faire changer d'avis ? Peut-être. Elle n'avait pas de réponses à ces questions, elle ne savait tout simplement pas ce qui lui avait pris. Elle l'avait fait, c'est tout. Et maintenant, son regard la brûlait, il s'adressait à elle d'un ton égal et, d'un ton hésitant, lui demanda si elle allait bien.

Phèdre ne s'était pas attendue à cela. Au fond, elle n'était pas mécontente qu'il cherche à savoir comment elle allait. Elle-même se posait la question le concernant, même si elle n'osait rien dire, rien demander, sous peine de laisser entendre la vérité : à savoir qu'elle se souciait encore de lui. Elle abaissait très rarement ses barrières, elle ne laissait pas grand monde gagner son affection. Mais Aaron avait réussi ou bien d'autres avaient pour leur part échoué. Et pour la peine, il avait trahi la confiance infinie qu'elle avait placé en lui... Ce n'était pas une tentative maladroite d'engager la conversation qui y changerait quelque chose même si elle voulait croire, au fond, qu'il voulait sincèrement savoir comment elle se portait, que ce n'était pas une chose qu'il devait feindre, contrairement aux convictions qu'il lui avait inculquées sans pour autant, après coup, les suivre.

-Je ne vois pas vraiment en quoi ça te concerne.
répondit-elle aussi froidement que faire se peut. Mais je me porte comme un charme, merci de prétendre t'en soucier. ajouta-t-elle d'un ton égal.

Et c'était presque vrai, tout n'allait pas si mal, dans sa vie. Il y aurait eu bien des choses à améliorer, mais elle n'avait au fond pas grande raison de se plaindre. "Comme un charme" restait quand même aller un peu vite en besogne.

-Et toi, alors ? Ta traîtrise t'est-elle agréable ? Tu t'amuses bien avec ton maître de dix ans de moins que toi ?


Pas vraiment dix ans, bon, mais exagérer ne lui faisait pas de mal, pas plus que l'absence totale de discrétion dont elle faisait preuve en cet instant.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Sam 12 Mar - 17:38

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Aaron espérait vraiment que Phèdre allait bien, il se souciait vraiment de son sort, quoi qu’elle puisse en penser. Il ne fut pas vraiment étonné de la réaction de la journaliste quand elle lui répondit. Phèdre avait du caractère et elle ne l’avait jamais caché, elle contrastait pas mal avec Aaron d’ailleurs sur ce sujet. Le jeune homme aimerait avoir autant de répartir que la jeune femme, qu’il considérait vraiment comme une amie malgré ce qu’elle en pensait. Elle affirmait qu’il prétendait se soucier d’elle, ce n’était pas le cas. Mais en soit, est-ce que ce n’était pas mieux qu’elle le pense ? Aaron devait bien avouer qu’il ne savait trop quoi penser de sa situation avec la journaliste. Elle ne devait pas savoir qu’il était toujours allié à l’Hydre et qu’il se contentait simplement de récolter le plus d’information des mangemorts. Pour que le groupe puisse avance et contrer Voldemort – ou Jedusor pour ceux qui avaient encore le courage d’utiliser son ancien nom – ils devaient avoir le plus d’information possible et surtout avoir un membre à l’intérieur. C’était sur lui que c’était tombé et Aaron en était vraiment fier, il appréciait la confiance qu’Ignatius lui portait. Malheureusement, la situation le pesait un peu quand même. Parce qu’en dehors d’Ignatius, aucun autre membre de l’Hydre ne devait connaitre la vérité. C’était pour sa propre sécurité après tout, même si Aaron avait entièrement confiance en Phèdre. Par contre, il était évident qu’il avait perdu sa confiance. Elle saurait la vérité un jour, il l’espérait en tout cas, elle comprendrait sans doute. En attendant, Aaron ne devait pas se trahir et encore moins laisser la journaliste le trahir.

« Ne parle pas de ça ici. »

Lui intima-t-il, pour qu’elle éviter d’aborder des sujets aussi dangereux avec si peu de discrétion. Il comprenait parfaitement qu’elle soit agacée et blessée de la situation, parce que c’était lui qui l’avait conduit à rejoindre l’Hydre, mais il ne pouvait vraiment pas prendre des risques inconsidérés. Même si l’Hydre n’était pas encore bien connu – et surtout pas des autorités – Aaron était officiellement un mangemort et il portait la marque sur son avant-bras. Il n’avait aucune envie que des soupçons tombent sur lui. Il avait bien trop de chose à faire encore, pour que les Aurors commencent à se poser des questions à son sujet.

« Et malgré ce que tu peux penser, je me soucis vraiment de toi. »
Il ne pouvait quand même pas la laisser croire n’importe quoi. Elle pensait qu’il était passé à l’ennemi et qu’il travaillait pour Voldemort, elle devait continuer de le croire pour la sécurité de tout le monde, mais il n’était pas question à ses yeux qu’il la laisse imaginer qu’il n’avait plus rien à faire d’elle. Ce n’était pas le cas… ce n’était vraiment pas le cas. « Je sais que tu ne peux pas comprendre, mais je m’inquiète pour toi. »

Il s’inquiétait, se soucier, d’une manière général il n’aimait pas l’idée de ne pas pouvoir lui parler plus souvent et librement.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Sam 12 Mar - 18:35


Les apparences sont souvent trompeuses
P

hèdre savait qu'elle devrait faire preuve de plus de discrétion et ne pas aborder des sujets aussi délicats et compromettants dans cet endroit précis. Malgré toute la rancœur qu'elle éprouvait envers Aaron, elle ne voulait pour autant pas qu'il perde son travail. Tout ce qu'elle voulait de lui, c'était qu'il revienne à la raison, qu'il affirme ses opinions, ses positions, qu'il lui montre cette aspiration et changement dont il avait fait preuve quand il l'avait intégré à l'Hydre, l'Hydre qui avait eu l'air de lui tenir tant à cœur, à ce moment là... C'était vraiment à n'y rien comprendre. Elle ne devrait pas parler de ça, en effet, mais c'était plus fort qu'elle. Parce que les occasions de se croiser, tous les deux, étaient devenues particulièrement rares, c'est certain. Ils n'allaient certainement pas se voir intentionnellement (même si elle apprécierait cela, en vérité), alors si elle voulait lui faire comprendre à quel point elle lui en voulait, c'était maintenant ou jamais. Quelque part, elle apprécierait que cette conversation sache toucher et faire réfléchir Aaron, d'une manière ou d'une autre.

Elle tenta de conserver un air indifférent quand il lui affirma qu'il se souciait d'elle. Elle ne voulait pas se laisser abuser par ses propos, il pouvait bien feinter dans l'espoir de la diriger vers "le droit chemin", sauf qu'elle était sûre et certaine que la direction qu'elle prenait était la bonne, qu'aucune autre ne pouvait lui servir d'équivalent. Le fait est que cela la touchait malgré tout, car quoi qu'elle puisse en dire, elle se souciait également de lui, suffisamment pour que sa trahison lui tienne à ce point à cœur. La jeune femme avait vraiment cru que leur amitié avait de la valeur. Elle avait abaissé ses barrières, vraiment, elle s'était autorisée à lui faire confiance. Et c'était une confiance dont elle aurait dû s'exempter. Si elle avait su comment cela allait finir, il est certain qu'elle ne l'aurait pas écouté en premier lieu. Quoique, dans ce cas, on nelui aurait jamais présenté l'Hydre et tous ses avantages, et cela, tout de même, aurait été un manque immense à son existence.

-Tu n'as aucune raison de t'inquiéter, je vais très bien. Je fais ce qui est juste, contrairement à toi. Si tu dois vraiment te sentir préoccupé, autant que ce soit pour toi. Crois-moi, tu regretteras bien vite tes décisions.
Elle marqua une pause. À moins que tu ne changes d'avis. Il est encore temps, tu sais...

Elle ne parlait plus qu'à mi-mot de la situation, mais il le comprendrait très bien. Et oui, c'était ce qu'elle pensait, il pouvait encore changer d'avis. Et elle se rendait compte égoïstement que si elle voulait qu'il le fasse, ce n'était pas tant pour l'Hydre que pour elle-même. Elle ne voulait pas croire s'être trompée à ce point, s'être laissée abuser.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Sam 12 Mar - 23:29

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Aaron savait bien que Phèdre ne parvenait pas à comprendre, parce qu’elle ne savait pas tout. Le jeune homme avait été si prompte à suivre l’Hydre, l’organisation lui tenait vraiment à cœur. Et c’était encore le cas aujourd’hui, mais la journaliste croyait le contraire. Elle pensait qu’il avait abandonné l’organisation pour travailler entièrement pour Voldemort, alors qu’il se contentait simplement d’être un espion. Il aimerait vraiment le lui dire, mais il ne pouvait pas. Outre le fait que l’endroit n’était vraiment pas sûr et qu’ils en pouvaient pas aisément parler de ça ici – même si Phèdre ne s’était pas entièrement montrée prudente – il ne pouvait dans tous les cas pas prendre le risque de la mettre dans la confidence. Ignatius était au courant, mais c’était le seul et personne d’autre ne devait le savoir. C’était une question de survie. Si Phèdre le savait, elle serait en danger et lui aussi. Moins de personne était au courant, mieux c’était. Même si pour cela, Aaron devait supporter le fait qu’elle s’imagine qu’il avait décidé de les trahir. Ce n’était vraiment pas le cas et il se sentait mal en l’entendant affirmer qu’elle faisait ce qui était juste, contrairement à lui. Il le faisait aussi. Aaron regrettait l’époque où ils pouvaient se voir et passer du temps ensemble, mais il devait bien avouer que c’était plus facile aujourd’hui quand ils ne se croisaient pas comme maintenant. Le briseur de sort n’avait aucune envie de voir la journaliste partir, mais il n’avait pas non plus envie qu’ils continuent d’aborder ce sujet. Mais il savait bien qu’ils n’allaient pas arrêter, il voyait bien dans le regard de Phèdre qu’elle espérait le convaincre de revenir en arrière. Comme elle le disait bien, il était encore temps. Mais non, ce n’était pas possible. Il savait qu’il n’allait pas regretter ses décision, parce qu’il avait connaissance de la vérité. C’était un vrai supplice de lui parler et de ne rien lui dire.

« Je peux pas Phèdre… »
Et ce n’était pas simplement qu’il ne pouvait pas quitter les Mangemorts, même s’il y avait un peu de ça. Il ne devait pas quitter l’organisation parce qu’il devait continuer de jouer les espions pour l’Hydre, c’était vraiment très important. Il n’était donc plus temps de changer d’avis, parce qu’il ne pouvait pas mais surtout ne voulait pas le faire. Malheureusement, Phèdre ne pouvait pas le comprendre encore une fois. « Je suis désolé… j’espère que tu me comprendras un jour. »

Il ne pouvait pas dire grand-chose d’autre malheureusement. Aaron savait bien qu’il ne devait pas se comporter de cette manière avec Phèdre, mais il ne parvenait pas à être indifférent. Elle ne savait rien de la situation au même titre que les autres, mais il ne supportait pas ses sous-entendus. C’était tellement tentant de juste lui dire qu’il était un espion, juste quelque mot pour la mettre au courant. Ainsi, elle ne penserait plus qu’il était un traitre et qu’il n’avait plus les mêmes valeurs qu’ils partageaient pourtant.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 13 Mar - 0:30


Les apparences sont souvent trompeuses
P

hèdre ne savait pas comment réagir aux paroles de son interlocuteurs. Il y avait de la déception, bien sûr, parce qu'elle songeait qu'elle ne le ferait pas changer d'avis quoi qu'elle puisse dire, quand bien même qu'elle était convaincue d'avoir raison, comme il avait eu raison à l'époque, quand il lui avait présentée Ignatius Prewett. Tant de choses avaient changé en pourtant si peu de temps. C'était à la vérité assez désarmant. Il ne pouvait pas, pourquoi ne pouvait-il pas ? Phèdre voulait éprouver un léger sentiment d'espoir quant à cette réponse. S'il ne pouvait pas, c'était peut-être qu'il le voulait mais que quelque chose l'empêchait ? Cela expliquerait tant de choses ! L'investissement dont il avait semblé faire preuve dans un premier temps en lui présentant l'Hydre la première fois, puis le revirement de situation, le retournement de situation. Il ne pouvait pas, il espérait qu'elle finirait par comprendre... Pourquoi fallait-il qu'elle attende ? Elle n'était pas journaliste pour rien, elle aimait à creuser le fond de chaque histoire jusqu'à déterrer la vérité, elle ne comptait pas voir cette fois faire exception, loin s'en fait, même.

-Un jour ? Et pourquoi pas maintenant ?
répliqua-t-elle, qui avait la ferme intention d'insister, quoi qu'il en soit.

Elle ne pouvait pas le laisser partir sur ces mots et prétendre que cette simple réponse lui convenait. Ce n'était pas le cas. Non, ce n'était pas le cas du tout, même. Elle voulait tout, et tout de suite. Là, elle exigeait des réponses. Elle en demandait trop ? Oui, peut-être, mais elle pensait être en droit d'en demander autant, parce que sans lui, s'il n'était pas venu bouleverser toute sa vie, elle n'aurait pas emprunté les mêmes chemins de vie. Elle ne pouvait pas faire comme si elle n'en savait absolument rien, comme si ça ne la dérangeait pas, comme si elle n'en avait que faire. Alors oui, pourquoi pas maintenant ? Maintenant, même, était la seule réponse acceptable. S'il y avait bel et bien quelque chose qu'il fallait qu'elle comprenne, quelque chose qui justifierait le comportement de Aaron, qu'elle était pour le moment tout bonnement incapable d'accepter, elle avait besoin d'entendre ces justifications tout de suite. Pas dans mille ans. Tout de suite. Tant qu'elle était encore capable de lui laisser le bénéfice du doute. Après, peut-être, tout serait différent, elle deviendrait incapable de ne serait-ce que soutenir une simple conversation en sa compagnie.

-Il t'y oblige, c'est ça ? Il t'a menacé ? Il te fait chanter ?
Les questions se multipliaient en même temps que les hypothèses dans son esprit.

Ce serait la seule explication qu'elle pourrait tolérer (enfin non, la véritable explication était encore plus honorable, mais elle ne pensait pas qu'on lui dissimulerait une information pareille, alors, c'est un fait, elle ne lui venait effectivement pas même à l'esprit.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 20 Mar - 22:57

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Aaron se rendait bien compte qu’il parlait bien trop en cet instant, qu’il devrait tenir sa langue. Phèdre ne devait pas connaître la vérité, elle ne devait pas savoir son double rôle. C’était pour la protéger, parce qu’elle ne devait pas se mettre plus en danger encore. Faire partie de l’Hydre de base ce n’était pas rien, mais être un espion c’était encore plus dangereux. Il n’y avait qu’Ignatius qui était au courant et les choses devaient rester ainsi. Les deux sorciers étaient d’accord sur ce point, ils ne devaient pas en parler à d’autre personne. Phèdre ne devait donc rien savoir pour le moment. Un jour, la journaliste pourrait savoir et connaître la vérité. Aaron était persuadé que de cette manière, elle comprendrait pourquoi il avait agis comme ça. Il était évident qu’elle pourrait le comprendre s’il le lui disait, mais Aaron ne pouvait pas lui révéler cette histoire maintenant. Et cela, malgré le fait que c’était ce dont elle avait envie apparemment. Un jour elle comprendrait oui et Phèdre avait envie que ce jour soit aujourd’hui, qu’elle comprenne maintenant. Aaron le comprenait bien, ça ne l’étonnait pas vraiment, mais il ne pouvait pas se permettre de lui en dire trop maintenant.

Le jeune homme ne répondit rien sur le coup, il n’était pas question qu’il délie sa langue encore. Pourtant, il avait assez envie de le faire. Si cela n’avait tenu qu’à lui, le jeune homme se serait déjà lancé dans les révélations. Mais ça ne tenait pas qu’à lui, malheureusement. Evidemment, la journaliste ne manqua pas de se faire des idées. Elle lui demanda s’il était obligé de le faire par celui qui avait pris le pouvoir, parce qu’il le menaçait ou le faisait chanter. C’était des hypothèses en effet. Aaron ne connaissait pas complètement celui qu’il devait normalement appeler maître mais qu’il n’avait aucune envie de considérer comme tel, mais il n’avait aucun souci à l’imaginer imaginer et forcer quelqu’un à faire ce qu’il désirait. Après tout, les anciens Néo-Grindelwaldien n’avaient pas spécialement eu le choix avant de se faire apposer une marque sur leur avant-bras. Mais ça n’avait rien à voir non.

« Ce n’est rien de tout ça Phèdre. »
Il ne devait pas lui dire quoi que ce soit sur sa situation, mais il pouvait l’informer sur le fait qu’elle se trompait. Ce n’était pas ce genre de situation non, c’était bien plus compliqué que cela. Aaron devrait sans doute se contenter de lui dire tout simplement qu’il était un espion, mais il ne pouvait pas. Ce n’était pas le lieu et ce n’était surtout pas le bon moment. Il n’avait aucune envie de continuer de voir la déception dans le regard de la journaliste, mais il n’avait pas le choix. Il aimerait qu’elle comprenne, sans qu’il ne le lui dise. « Je ne peux rien te dire, n’insistes pas. »

Il n’avait pas envie qu’elle le fasse non – mais il la connaissait quand même un peu – parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’il risquerait de craquer.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Mar 22 Mar - 17:33


Les apparences sont souvent trompeuses
I

l restait dans l'esprit de Phèdre un espoir, si fin soit-il, qu'Aaron ne se soit pas laissé laver le cerveau par Jedusor et ses sbires. Elle voulait croire que son attitude laissait entendre qu'il ne restait pas auprès du seigneur des ténèbres auto-proclamé par pure conviction mais parce qu'il en avait l'obligation. Seulement, il lui semblait avoir écumé toutes les possibilités. S'il n'avait pas été menacé, si Voldemort n'exerçait aucun chantage sur lui, que restait-il d'explications, alors. Phèdre n'en trouvait en tous cas aucune qui sache réellement la satisfaire. Et elle le déplorait. Pourtant, elle n'était pas si loin de la vérité, mais l'idée qu'Aaron puisse espionner les mangemorts au profit de l'Hydre ne lui venait pas à l'esprit. Pour quelle raison ? Tout simplement parce qu'elle était convaincue qu'elle aurait été avertie, dans un tel cas de figure, ne réalisant pas complètement que, dans un tel cas de figure, il valait mieux que le moins de personnes possibles soit au courant. Aaron lui refusait toujours la vérité, mais c'était sans compter sur l'obstination de Phèdre. Et ce n'était certainement pas l'attitude de son interlocuteur qui pouvait calmer cette obstination au passage. Et pour cause, la jeune femme était certaine qu'il lui cachait quelque chose. Sans savoir si cette possibilité était rassurante, elle savait du moins qu'elle pouvait expliquer bien des choses. Elle voulait connaître son secret. En quelles meilleures mains pourrait-il être sinon les siennes ? Des deux, ce n'était pas elle qui avait trahi l'autre. Dans tous les cas, elle ne pouvait pas le laisser en proie à une erreur peut-être irréversible sans faire tout son possible pour le ramener dans le seul et unique camp qui en vaille véritablement la peine.

-Si tu crois que je vais me contenter de ça, c'est que tu me connais très mal.
répliqua-t-elle, bien décidée à demeurer campée sur ses positions. Mais au fond, Phèdre voulait croire que son interlocuteur savait pertinemment qu'elle insisterait. Car, après tout, il était de ceux à qui elle s'était livrée sans réserves. Ces personnes étaient si peu nombreuses. Hors de question pour elle d'admettre qu'elle avait accordé sa foi à l'ennemi. Qu'elle devait haïr son interlocuteur. Et regretter de lui avoir accordé sa confiance trop vite. J'ai vu juste, pas vrai ? Il y a bien quelque chose qui t'oblige à rester avec... eux ? Dis-moi que j'ai raison.

Elle le supplierait presque, simplement pour entendre ce qu'elle avait envie d'entendre. Pourtant, ce n'était pas non plus ce qu'elle voulait, absolument pas. Elle voulait la vérité. Et elle voulait que la vérité lui plaise. Au fond, elle était simplement trop exigeante. Mais elle ne savait faire autrement. Elle ne voulait pas avoir eu tort sur toute la ligne. Et ce n'était pas uniquement parce qu'elle détestait avoir tort.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Sam 9 Avr - 23:00

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Au fond, Aaron connaissait suffisamment Phèdre pour savoir qu’elle n’allait pas lâcher l’affaire. Elle n’était pas du genre à laisser les choses passer après tout, Aaron se doutait bien qu’elle n’allait pas s’en contenter. Et pourtant, le jeune homme aurait bien aimé que ça soit le cas quand même, parce qu’il n’avait aucune envie de devoir continuer de lui mentir. Mais en même temps, il ne pouvait pas lui dire la vérité. Ce n’était pas que Phèdre n’était pas digne de confiance, bien au contraire, mais pour l’Hydre et la protection de tout le monde, le moins de personne possible devait être au courant de son rôle. Les mangemorts ne devaient pas savoir qu’il était dans l’Hydre et les membres de l’Hydre ne devait pas savoir non plus qu’il était avec eux, ainsi personne ne pourrait découvrir sa traitrise. C’était important que personne ne soit au courant donc, même si Aaron mourrait d’envie de tout dire à Phèdre. Il aurait vraiment aimé qu’elle se contente de ça, mais c’était évident qu’elle ne le ferait pas. Mais il la connaissait bien trop justement. C’était pourtant simple pour lui de juste dire la vérité à son amie. Il suffisait de quelque mot seulement pour qu’elle arrête de lui faire du mal.

Parce qu’Aaron était parfaitement conscience que Phèdre lui en voulait, puisqu’elle pensait qu’il l’avait trahit depuis le début. Qu’elle n’avait pas bien fait de lui faire confiance. Lui mentir était déjà une épreuve, mais c’était surtout cette façon qu’elle avait de le regarder qui l’attristait le plus. Qu’elle ait pu croire qu’il ne soit pas digne de confiance et qu’il se soit simplement moqué d’elle était particulièrement difficile. Mais il ne devait vraiment rien dire, c’était une épreuve pour lui de garder sa bouche fermée. Mais peut-être qu’il pourrait au moins tenter de lui faire comprendre qu’elle ne devait pas trop lui en vouloir. De toute façon, Aaron savait parfaitement qu’elle n’allait pas lâcher l’affaire tant qu’il n’allait pas répondre.

« Tu as raison. » Il ne pouvait pas lui dire qu’elle avait tort de toute façon, il valait mieux qu’elle sache qu’il y avait bien une raison qui le poussait à agir de cette manière. « Mais ce ne sont pas celles que tu as imaginé. »

Voldemort ne le forçait en effet pas, il n’était pas menacé, il ne le faisait pas chanter du tout. Le gamin qui était à la tête des mages noirs n’avait en effet rien à voir avec sa décision et le fait qu’il se retrouve à jouer les espions. Non, cela venait de lui-même (entre autre). Il valait bien mieux éviter que Voldemort apprenne quoi que ce soit d’ailleurs, il n’avait pas spécialement envie de se faire torturer. Ce qu’il risquait si jamais les mangemorts apprenaient son allégeance pour l’Hydre.

« Je ne te dirais rien par contre. Ce n’est pas contre toi, je ne peux pas. »

Il espérait que de cette manière, elle allait peut-être se montrer moins curieuse. Ce qui n’était pas gagné.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Sam 9 Avr - 23:33


Les apparences sont souvent trompeuses
P

hèdre ne savait pas trop quoi penser. Les propos d'Aaron devaient-ils la soulager ? Oui et non. Elle aimait entendre qu'il puisse y avoir une autre raison que la simple allégeance qui ait poussé le jeune homme à rester auprès de Tom Jedusor quand il avait affirmé, pourtant, avec conviction, que l'Hydre était la voie à suivre, au point qu'elle l'avait cru. Oui, c'était rassurant de se dire qu'elle ne s'était pas trompée sur toute la ligne, qu'elle avait eu raison d'accorder sa confiance à son interlocuteur, mais cela ne suffisait pas. Parce que ce qu'elle voudrait, c'est avant tout qu'il s'en aille, et si une raison lui suffisait à rester, il craignait fort qu'elle soit vraiment terrible, même si elle ne voyait pas quels autres motifs il pourrait avoir, s'il ne s'agissait pas de chantages ou de menaces pouvaient justifier qu'il ait ainsi re(re?)tourné sa veste. À moins qu'il ne cherche à protéger quelqu'un parmi les mangemorts, cette intention louable pourrait être une option. Bizarrement, elle déplaisait plus encore à Phèdre que l'hypothèse d'un chantage...

Encore fallait-il que tout ceci soit vrai. Car après tout, peut-être que son interlocuteur se plaisait seulement à la mener en bateau. Il se pouvait bien qu'il soit resté auprès de Tom de son plein gré, et qu'il se serve des excuses qu'elle lui fournissait d'elle-même pour se dédouaner. Peut-être... peut-être pas. À dire vrai, elle était pour l'heure complètement perdue, bien incapable d'être au clair avec ce qu'elle devait penser. Pour un esprit aussi pragmatique que le sien, cela relevait de la torture pure et simple. Le fait qu'il s'obstine à ne rien lui dire n'aidait pas le moins du monde, au demeurant. Ce n'était pas contre elle, disait-il. Soit, peut-être, mais elle n'était pas habituée à ne pas obtenir les réponses à ses questions. Encore moins de la part d'un ami. Ou de quelqu'un qu'elle avait pris pour un ami, en tous cas.

-Donc tu n'as pas confiance en moi, c'est ça que je dois comprendre ?
demanda-t-elle d'un ton qui ne dissimulait rien de son agacement et de sa frustration. Mais t'as peut-être raison, au fond. Elle marqua une pause, stratégique, bien évidemment. Je t'ai fais confiance, et on voit ce que ça a donné.

Bien sûr, elle cherchait à appuyer sur la corde sensible pour une raison bien spécifique, mais elle doutait fort que cela sache véritablement avoir un impact sur lui. Si ce devait être le cas, il aurait déjà craché le morceau. Au fond, son obstination était louable, car rares étaient ceux qui ne finissaient pas par se lasser des assauts constants de Phèdre. C'est comme ça qu'elle obtenait ses meilleurs articles : elle avait les gens à l'usure, mais cette stratégie ne semblait pas vraiment payante, cette fois. Oui, elle aurait pu louer cette obstination à se taire si elle ne se sentait pas à ce point négligée en contrepartie. Elle devait bien le reconnaître, ce n'était pas des plus agréable à supporter.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Sam 16 Avr - 17:11

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Aaron cherchait par tous les moyens à faire comprendre à Phèdre qu’elle ne devait pas lui en vouloir, sans pour autant lui parler de la vérité. Il n’avait pas le choix, il ne pouvait rien lui dire de plus. Il ne voulait pas la mettre en danger et c’était important pour l’Hydre qu’il ne soit pas découvert. Mais ce n’était vraiment pas une tâche facile. Le jeune homme aurait sans doute mieux fait de laisser Phèdre croire qu’il était un enfoiré de base et qu’elle continue de lui en vouloir. Mais il ne parvenait vraiment pas à la laisser penser ça de lui, ça lui faisait bien plus de mal qu’il ne l’aurait cru au début. Parce que quand il avait accepté de jouer les espions chez les mangemorts et donc de se faire passer aux yeux de tous – même de l’Hydre – comme un parfait petit soldat de Voldemort, il avait su d’avance qu’elle ne comprendrait pas. Aaron avait cru qu’il parviendrait à faire avec le temps de son action, qu’ils pourraient ensuite simplement rire de la situation. Mais c’était bien plus compliqué qu’il ne l’avait cru, il ne supportait vraiment pas cette façon qu’elle avait de le regarder. Il n’aimait vraiment pas cette façon qu’elle avait de croire qu’il l’avait trahi, qu’il n’avait aucune considération pour elle. Alors que c’était faux, bien plus faux qu’elle ne l’imaginait.

Et encore une fois, Phèdre considéra simplement qu’il n’avait pas confiance en elle. Aaron au fond se doutait bien qu’elle cherchait surtout à le pousser à parler, ce qu’il ne devait pas faire, mais c’était vraiment difficile de tenir. Parce qu’il avait confiance en elle, il avait bien plus confiance en elle que d’autre personne d’ailleurs. Elle ne s’en rendait pas compte, elle ne pouvait pas lui dire ça comme ça. Et elle lui faisait vraiment mal en disant qu’elle lui avait accordé sa confiance pour rien. Il ne devait rien dire, mais c’était vraiment dur. Parce qu’il suffisait juste de quelques mots pour qu’elle arrête de le considérer comme une mauvaise personne et qu’ils retrouvent un peu de la relation qu’ils avaient avant. Cette relation qui lui manquait grandement, plus qu’il ne l’aurait cru.

« Ça n’a rien à voir avec la confiance ! »
Rétorqua-t-il plus vivement qu’il ne l’aurait sans doute dû. Mais il n’aimait vraiment pas lire autant de déception dans le regard de la journaliste ou encore l’entendre le lui dire qu’elle avait fait une erreur en lui accordant sa propre confiance autrefois. Elle avait eu raison, elle ne comprenait pas à quel point elle avait eu raison de le faire. « J’ai entièrement confiance en toi, mais je ne peux pas t’en dire plus, c’est tout. » Il ne craignait pas qu’elle trahisse son secret volontairement un jour, bien au contraire. Mais il était important que personne ne soit au courant, en dehors des deux personnes créatrices de ce plan. Si seulement elle pouvait le comprendre, ça serait bien plus simple pour lui. « Je veux juste te protéger… »

Ajouta-t-il d’une voix légèrement brisée. Il en disait vraiment trop là…
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Sam 16 Avr - 18:49


Les apparences sont souvent trompeuses
P

hèdre se sentait partagée, un sentiment qui était bien loin de la rassurer et de lui plaire, entre l'envie de croire le jeune homme sur parole sans formuler la moindre réserve et le fait de rester défiante, car après tout, qu'est-ce qui l'empêchait de lui mentir dans les grandes largeurs ? Elle ne savait vraiment plus sur quel pied danser, quoi penser, où aller... Et c'était un sentiment hautement perturbant pour elle qui, d'ordinaire, était de nature, plutôt, à savoir sans trop de mal démêler le vrai du faux. Non pas qu'elle ait beaucoup de mérite à cela, mais c'était sans doute un don que l'on se façonnait forcément dès lors que l'on travaillait comme elle dans le journalisme (même si Phèdre, au vu des sujets qu'on lui confiait, se considérer surtout travailler comme journaliste de bas étage). Avec Aaron, elle ne parvenait pas à faire le tri dans ses pensées, et il n'y avait sans doute pas à rechercher très loin l'explication à cela. Elle était bien trop impliquée émotionnellement dans cette histoire pour pouvoir garder son objectivité. Elle tenait à Aaron, c'était ainsi, et le sentiment de trahison qu'elle éprouvait ainsi que son envie de ne pas s'être trompée sur le sujet, ne faisaient pas forcément bon ménage. Oui, si elle s'écoutait, elle se contenterait de boire ses paroles, parce qu'elle avait envie d'imaginer qu'il agissait contre son gré, qu'il mentait pour la préserver, qu'il avait tout simplement envie de la protéger... Mais ce serait naïf, tout de même, de ne pas se méfier du tout, non ? Elle n'était pas née de la dernière pluie, elle n'allait pas croire ce qui l'arrangeait uniquement parce que ça lui ferait plaisir. Oh, comme elle aimerait avoir du veritaserum à sa disposition, là, maintenant ! Ça lui serait on ne peut plus utile.

-Je suis une grande fille, tu sais.
répondit-elle avec une légère amertume dans la voix, une voix tremblante, surtout. Je sais parfaitement capable de me défendre et de me protéger toute seule.

Elle voulait le croire, en tous cas. Phèdre s'était toujours considérée comme une femme fière, forte, indépendante, et qui n'a besoin de compter sur personne. Ce n'était sans doute pas si vrai, mais elle avait sa fierté. Elle n'accepterait en tous cas pas ce prétexte. Surtout pas. Elle voulait savoir, devait savoir. Ne serait-ce que parce que si Aaron s'était empêtré dans elle ne savait quelle sale affaire, elle voulait faire son possible pour l'en sortir.

-Me protéger de qui ? De quoi ?
demanda-t-elle alors, les bras croisés.

Elle savait bien qu'il lui répèterait, encore et encore, qu'elle n'avait rien le droit de savoir, qu'il ne pouvait pas parler, qu'il la préservait, mais plus il en disait sans rien dire, plus sa curiosité, qui n'avait pas vraiment besoin de cela, se voyait exacerbée. Elle devait savoir, elle voulait savoir.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 17 Avr - 14:58

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Aaron parlait vraiment trop. Il était évident que cette conversation n’était pas du tout en train de prendre le bon chemin. Mais le jeune homme ne parvenait pas à faire autrement. La raison voudrait qu’il envoie balader Phèdre et qu’il se contente de partir – pour commencer enfin sa journée de travail – sans qu’elle ne soit au courant de quoi que ce soit. Sauf que le mage noir avait toutes les peines du monde à faire cela, parce qu’il ne supportait pas de voir ce regard remplit de trahison venant de la journaliste. Elle avait eu confiance en lui et elle se sentait trahi. Il y avait de quoi, même si Aaron ne la trahissait pas vraiment, mais le jeune homme ne devait normalement pas s’en soucier. Normalement, sauf qu’il n’y était pas capable. Il supportait de voir certain membre de l’Hydre le considérer comme un traitre (ce qu’il était censé être, c’était important que tout le monde le pense), mais il n’y arrivait vraiment pas avec la journaliste. Il tenait bien trop à elle pour ça en fait et il avait peur de la perdre complètement. Aaron avait l’espoir que toute cette histoire s’arrange une fois que le groupe de mage noir aurait réussi à faire tomber Voldemort, malheureusement ça pouvait demander du temps. Et le jeune homme était bien placé pour savoir que, tout gamin qu’il était, Jedusor avait énormément de ressource. Ça pouvait donc demander du temps et pendant ce temps, Aaron avait vraiment peur de perdre Phèdre.

Evidemment, la journaliste ne manqua pas de prendre mal les propos du jeune homme, quand il avait affirmé vouloir la protéger. Il avait eu l’espoir qu’elle puisse arrête de vouloir en savoir plus, qu’elle comprendrait enfin qu’il ne pouvait rien dire de plus, mais c’était visiblement peine perdu. Et à chaque seconde qui passait, à chaque fois qu’il prenait la parole, Aaron s’enfonçait de plus en plus. Parce qu’en plus, la jeune femme n’appréciait pas ses propos. Elle pouvait se défendre toute seule, ça il n’en doutait pas une seule seconde. Sauf que le jeune homme n’avait pas pour autant envie de la mettre dans la confidence parce qu’il ne voulait pas l’exposer à plus de danger. Elle l’était déjà en faisant partie de l’Hydre bien sûr, mais c’était comme ça. Il avait envie de la protéger, quoi qu’il puisse arriver. Sans doute un peu trop même. Et ça ne l’empêchait de toute façon pas de vouloir en savoir plus.

« Phèdre… » Le jeune homme s’approcha d’elle, posant ses mains sur ses épaules. « Si je ne te dis rien, ce n’est pas de gaité de cœur. » Affirma-t-il d’un ton un peu plus sec qu’avant. Pas contre elle en soit, mais parce qu’il se sentait sur le point de craquer. Il ne supportait pas la façon qu’elle avait de l’observer, de ne plus lui faire confiance, d’être déçue de lui. Il ne devait rien lui dire et pourtant… il avait envie de tout déballer. « Fais-moi confiance s’il te plaît. Quand je t’ai parlé de l’Hydre, tout ce que j’ai dit je le pense encore. »

Encire une fois, il en disait vraiment trop, mais il espérait lui faire comprendre, sans le lui dire franchement, qu’il n’avait pas complètement trahi le groupe. Que c’était bien plus compliqué que ça.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 17 Avr - 15:31


Les apparences sont souvent trompeuses
C

ette discussion serait certainement stérile, ne les mènerait nulle part, elle décidée à avoir le fin mot de cette histoire, lui fermement décidé à ne rien lui révéler du tout. Plus il cherchait à la préserver de son secret, plus elle était avide de le découvrir, plus il se braquait. C'était sans fin... Et pourtant, elle était convaincue qu'une faille, même minuscule, s'était créée, dans laquelle elle pourrait s'engouffrer pour enfin obtenir cette vérité tant recherchée. Elle frissonna légèrement quand il vint déposer ses mains sur ses épaules et que son regard soutint le sien. Sa voix avait changé, elle s'était faite plus sévère, comme s'il cherchait à tout prix à la convaincre de sa bonne foi. Ça marchait, quelque part, sans pouvoir être complètement convaincue, la jeune femme gagnait chaque instant un peu plus la certitude qu'il ne lui mentait pas, qu'il n'avait pas abandonné l'Hydre et leurs idéaux. Mais que fallait-il comprendre alors ? Et pourquoi, par Merlin, ne lui parlait-il pas ? Elle ne trahirait pas son secret, elle était digne de confiance. Quand bien même il lui disait la vérité, elle se sentait vexée de ne pas avoir suffisamment de son estime pour ne pouvoir porter son secret, si lourd soit-il. Si elle devait subir une situation extrême, quelle qu'elle soit, elle était certaine qu'il serait le premier au courant. Parce que même si la réciproque n'était peut-être pas vraie, elle tenait vraiment beaucoup à lui. Peut-être même trop, car il n'y avait qu'à cela qu'elle pouvait devoir son insistance, sa crainte d'avoir été trahie, son envie de l'entendre se justifier à tous prix.

-Je serais bête de te croire sur parole, n'est-ce pas...
répliqua-t-elle simplement tout en soutenant le regard de son interlocuteur. L'envie était grande, mais elle garderait ses réserves. Je ne vais pas insister, j'ai bien compris que je n'étais pas digne de tes confidences. Elle marqua une pause stratégique, elle se montrait excessive dans ses propos à dessein. Elle abattait l'une de ses dernières cartes en réserve. Après celle-ci, qui devait tester en même temps l'estime qu'il pouvait avoir d'elle, elle n'aurait pas d'autres options. Mais sache que tant que je ne serais pas sûre de tes intentions, je n'aurais plus confiance en toi. Elle prit une grande inspiration. Et dans ce temps, je préfèrerais ne plus avoir à croiser ton chemin.

C'étaient des menaces comme d'autres, et qui le laisseraient peut-être de marbre, mais elle tentait le tout pour le tout. La vérité, c'est qu'elle n'avait aucune envie de couper les ponts avec lui, mais elle ne pouvait plus tolérer l'avoir dans son entourage tant qu'elle ne saurait pas ses réelles intentions. Et elle voulait croire que, si la perspective de le perdre savait la toucher, elle, elle serait capable également d'ébranler le jeune homme.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 1 Mai - 14:00

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Aaron tentait ses dernières cartes pour convaincre Phèdre de ne pas insister plus, pour qu’elle lui fasse confiance. Cela serait bien plus facile si elle se contentait d’accepter ses paroles et qu’elle se contente de le croire. Mais la journaliste n’était pas comme ça, elle ne pouvait pas se contenter d’accepter quelque chose sans le comprendre. C’était une qualité qu’Aaron appréciait chez la jeune femme – et il en appréciait énormément, beaucoup trop peut-être ? – mais pour le coup ça ne l’arrangeait vraiment pas. Aaron observait Phèdre dans les yeux, dans le but de lui montrer qu’il était vraiment sérieux, qu’il aimerait lui dire mais qu’il ne pouvait pas le faire. Il ne pouvait pas le faire et il n’avait pas le choix, s’il le pouvait il l’aurait fait de suite. Sauf que Phèdre avait vraiment beaucoup de mal à le comprendre visiblement. Quand la journaliste reprit la parole, elle prononça des mots qui blessèrent le jeune homme. Ce n’était vraiment pas juste qu’elle lui affirme qu’elle n’était pas digne de confiance, cela n’avait rien à voir du tout. Aaron avait vraiment confiance en Phèdre, elle était sans doute la personne à qui il faisait le plus confiance après Ignatius. Mais ce n’était pas suffisant pour qu’il lui en parle, puisque justement l’homme lui avait affirmé qu’ils devaient être les seuls à savoir le rôle qu’il avait auprès des mangemorts. Aaron eut envie de répliquer quelque chose, mais Phèdre fut plus rapide.

La journaliste n’aurait plus confiance en lui maintenant, pas tant qu’elle ne serait pas certaine de ses attentions. Et même, elle ne voulait plus croiser son chemin. Aaron ne put s’empêcher de ressentir une pointe au cœur quand elle affirma ça, à l’idée qu’ils ne pourraient plus se voir tant qu’elle ne saurait pas de quoi il retournait. La perspective qu’il ne puisse plus la voir du tout ne lui plaisait vraiment pas, il n’aimait pas l’idée. Et le jeune homme se retrouvait même presque à paniquer à cette idée. Le jeune homme n’avait aucune envie qu’elle coupe les ponts avec lui, même si c’était sans doute mieux pour tout le monde. Si la journaliste ne se trouvait plus sur son dos, il ne risquait pas de la mettre en danger. Mais en même temps…

« J’ai confiance en toi… ça n’a rien à voir. »
Tenta-t-il de se justifier, même s’il se doutait que cela n’allait pas servir à grand-chose. Que Phèdre n’allait pas changer son fusil d’épaule simplement parce qu’il lui affirmait qu’il avait confiance en elle, parce qu’elle ne le croirait pas. Il marqua une longue pause, se demandant ce qu’il pouvait bien faire pour la convaincre de sa bonne foi. En fait, il n’y avait qu’une seule manière pour le mage noir de le faire. Il laissa ses yeux dans le regard de la journaliste, gardant le silence pendant un temps avant de finalement reprendre la parole. « Je suis un espion…. » C’était dit, il s’en voulait déjà, mais il ne pouvait plus se retenir. « Ignatius m’a demandé d’espionner les mangemorts… sans que personne ne soit au courant. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 1 Mai - 14:40


Les apparences sont souvent trompeuses
A

aron pouvait bien lui répéter, encore et encore, qu'il avait confiance en elle, Phèdre était bien incapable de le croire, parce que le croire, ce serait se risquer à découvrir ses torts, et à en subir l'humiliation, elle ne pourrait pas supporter une chose pareille. Elle voulait croire, oui, qu'il avait encore confiance en elle, comme elle-même ne demandait qu'à avoir confiance en lui encore, comme au début, comme le jour même de leur rencontre, où elle avait su se convaincre en peu de temps qu'elle pouvait se fier aveuglément au jugement et aux pensées du briseur de sort. Oui, elle avait envie de retrouver la confiance qu'elle avait placée en lui, s'assurer qu'elle n'avait pas placé en lui des espoirs vains, mais comment se le permettre sans risquer un violent retour de bâton. C'est que tout semblait corroborer l'hypothèse qu'Aaron Jefferson avait trahi l'Hydre, sans qu'il y ait besoin de le contester. Phèdre n'avait aucune envie de le croire, mais il fallait bien, à un moment ou à un autre, qu'elle se fasse une raison. Qu'elle cesse d'insister. Elle avait abattu sa dernière carte, avec lui, mais s'il était demeuré campé sur ses positions, s'il avait encore affirmé ne pas pouvoir lui parler, elle n'aurait pas insisté davantage, cette fois. Elle aurait tenu sa parole, et aurait coupé les ponts avec lui. Ça ne l'aurait en rien réjouie, mais elle l'aurait fait tout de même. Pour se préserver elle-même, et chercher à oublier cet homme en qui elle avait placé bien trop de confiance (s'il ne s'agissait que de confiance...).

Sauf qu'il accepta finalement de lui apprendre la vérité. Le visage de Phèdre s'éclairait à mesure qu'il lui disait ce qu'il en était, qu'il n'était resté auprès des mangemorts que pour servir d'espion au sein de l'Hydre, à la demande d'Ignatius. Pourquoi n'avait-elle pas songé à cette éventualité ? Elle regrettait de ne pas avoir eu cette présence d'esprit. C'était pourtant ce qu'il y avait de plus logique. Mais elle n'avait pas pu s'imaginer qu'on la tiendrait à l'écart de tels plans, quand bien même Ignatius et Aaron avaient toutes les raisons du monde de procéder ainsi, ne serait-ce que pour se garantir un anonymat qui survive à la pression, et pour protéger le reste du groupe. Le soulagement que Phèdre éprouvait à l'idée de découvrir la vérité n'était pas feint. D'une manière ou d'une autre, il était plus que certain que ces révélations lui tenaient à cœur, et qu'elle avait vraiment craint qu'elles ne puissent signifier une fracture nette et brutale entre eux, voire l'obligation dans le futur de s'opposer l'un à l'autre.

-C'est vrai ?
Elle prononçait ces mots sans vraiment attendre la confirmation d'Aaron, elle était absolument certaine qu'il disait la vérité. Il aurait pu lui mentir, en effet, mais pour elle, ça ne savait pas faire le moindre doute, il était enfin honnête avec elle. Je ne répéterai rien à personne, tu peux en être sûr. Elle esquissa un sourire. Merci de m'avoir fait confiance.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 8 Mai - 16:15

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Aaron se sentait vraiment soulagé maintenant qu’il venait d’avouer la vérité à Phèdre. Il n’avait pas voulu lui cacher la vérité, il n’avait simplement pas eu l’autorisation normalement de le faire. Ignatius lui avait bien spécifié que personne ne devait jamais être au courant de son rôle chez les mangemorts en dehors d’eu-deux, afin de protéger le groupe. Moins de personne était au courant, plus de chance Aaron avait de parvenir vraiment à ses fins et de permettre à l’Hydre d’abattre les mangemorts de l’intérieur. Le jeune homme voulait vraiment parvenir à ses fins, il voulait vraiment y arriver et maintenant il espérait qu’il ne venait pas de mettre Phèdre en danger en lui apprenant la vérité. Non pas qu’il ne la pense pas capable de se défendre, bien au contraire la jeune femme avait énormément de ressource, mais il s’en voudrait vraiment de lui apporter des ennuis. Il s’en voudrait vraiment qu’elle le soit par sa faute en fait, même si le simple fait de l’avoir fait entrer dans l’Hydre l’avait mise en danger. Mais bon, Aaron se posait beaucoup trop de question comme d’habitude. En tout cas, Phèdre connaissait donc la vérité maintenant et le jeune homme espérait qu’elle n’allait pas couper les ponts comme elle le lui avait dit. Il savait qu’il aurait mieux fait de garder le secret, mais il ne pouvait pas se résigner à perdre complètement contact avec elle simplement pour cette histoire. Ignatius lui dirait peut-être qu’il aurait mieux fait de tenir le coup et tant pis si elle ne l’acceptait pas, sauf qu’il en était bien incapable.

Quand la journaliste lui demanda si c’était vrai, Aaron ne prit pas la peine de répondre se disant qu’elle ne posait pas vraiment la question. Il ne mentait pas non, il n’aurait pas inventé cette histoire simplement pour garder Phèdre à ses côtés. Sinon, il n’aurait pas eu de raison de ne pas lui en parler plus tôt. Il avait fini par lui dire simplement parce qu’il avait craint de la perdre. Oui de la perdre…

« Merci. » Répondit-il simplement quand Phèdre affirma qu’elle n’allait le répéter à personne. Puisqu’il avait pris le risque de lui en parler, le jeune homme espérait en effet que la journaliste n’allait pas le raconter à tout le monde. Ce n’était pas dans leur intérêt de toute façon. Aaron osait croire que Phèdre tenait quand même un minimum à lui pour ne pas vouloir l’envoyer dans la gueule du loup en répandant son secret. Il avait entièrement confiance en elle, comment cela aurait-il pu être autrement. Même s’il avait mis du temps avant de lui parler de la vérité, cela n’avait rien à voir avec la confiance qu’il avait pour elle. « Tu es beaucoup trop têtue pour moi de toute façon. »

Répliqua-t-il alors, esquissant ce qui pouvait être un sourire. Effectivement, Phèdre n’avait pas lâché le morceau alors qu’il lui avait répété encore et encore qu’il ne pouvait pas lui en parler. Il l’avait fait finalement, mais il espérait que ça n’allait pas avoir de conséquence.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 8 Mai - 16:54


Les apparences sont souvent trompeuses
A

aron n'avait vraiment pas à la remercier de sa promesse de ne rien dire à personne. Ce n'était pas simplement un engagement qu'elle prenait par rapport à lui, c'était une obligation morale à ses yeux, parce qu'elle savait pertinemment ce qu'il risquait (elle l'admirait d'autant plus pour cela) et ne permettrait vraiment pas qu'il soit en danger par sa faute. Personne ne devait savoir, absolument personne, et elle était convaincue qu'il ne le dirait à personne d'autre. Elle appréciait d'être l'exception qui devait confirmer sa règle, elle avait ainsi le sentiment d'être unique à ses yeux, et elle devait bien reconnaître que ça n'avait rien de désagréable. Elle ne dirait rien, non, pas même à Ignatius. Qui sait comment il réagirait s'il apprenait que son protégé avait divulgué son secret. Elle serait aussi muette qu'une tombe, portée par la fierté qu'elle éprouvait à l'idée d'avoir ainsi la confiance de son interlocuteur qui s'engageait à un défi bien particulier au sein de l'Hydre que la jeune femme ne pouvait vraiment trouver qu'honorable.

Elle esquissa un sourire empreint d'orgueil quand il affirma qu'elle était bien trop têtue pour lui. Et elle n'en était pas peu fière, elle devait bien le reconnaître. C'était un défaut qu'on pouvait très certainement lui reprocher, mais elle préférait considérer que c'était une force. Elle était obstinée, quand un obstacle se présentait à elle, elle ne lâchait rien, pas tant qu'il ne lui avait pas cédé. Et elle en avait fait preuve maintenant. Bon, elle avait été sur le point de craquer et de ne plus insister, mais elle avait su lutter le temps qu'il fallait. Et ce non sans raison, bien sûr. La perspective de perdre Aaron avait été son moteur, et visiblement, il avait été payant. Elle se sentait vraiment soulagée de connaître son secret. S'obliger à le haïr était un effort dont elle aimait mieux se dispenser, d'autant qu'il n'était pas vraiment concluant. Pour preuve, l'obstination avec laquelle elle avait voulu lui trouver des circonstances atténuantes. Finalement, la vraie raison était encore plus honorable, et il lui inspirait encore plus de respect à présent.

-Exactement, je suis bien trop têtue pour toi, ne l'oublie pas la prochaine fois que tu voudras me faire des cachoteries.
répondit-elle dans un léger sourire, décidément incapable de dissimuler son soulagement à l'idée d'avoir appris la vérité. Si tu as besoin d'aide, pour quoi que ce soit, tu sais que tu peux compter sur moi.

Maintenant qu'elle était au courant de ce secret, elle espérer ne pas seulement le protéger mais aider le jeune homme du mieux qu'elle le pouvait. Une initiative qu'elle n'aurait pas pris avec grand monde sinon lui, à vrai dire. Avec personne d'autre sinon lui, en fait, et c'était déjà bien assez. Et elle était on ne peut plus sincère, au demeurant.


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 29 Mai - 14:31

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Aaron devait bien avouer qu’il se sentait soulagé de la manière dont les choses avaient terminées avec Phèdre. Il avait vraiment cru qu’il allait la perdre à cause de son obstination à ne rien lui dire. Normalement, il n’aurait vraiment pas dû lui parler de la vérité, mais tant pis c’était fait. Maintenant, la journaliste était au courant donc et elle ne lui en voulait pus. Elle n’avait plus aucune raison de lui en vouloir après tout et Aaron se sentait plus léger. Au fond, le jeune homme était persuadé que ça allait être plus simple même dans son rôle d’agent double, parce qu’il n’aurait plus à être perturbé par le fait que la jeune femme était en colère contre lui. Parce que ça l’avait vraiment miné, ça lui avait fait du mal et il avait sincèrement eu peur de la perdre à jamais. Il valait mieux qu’Ignatius ne soit pas au courant qu’elle savait pour leur secret, cependant, parce que ce n’était pas certain qu’il le prenne aussi bien. En soit, c’était la preuve qu’Aaron n’avait pas été capable de garder entièrement le secret, même s’il était hors de question qu’il en parle à qui que ce soit d’autre. Phèdre était une exception, son exception. Le jeune homme était de toute façon bien trop « faible » à côté de la jeune femme, elle était trop têtue. Et elle ne manqua pas, en plus, d’ajouter qu’il devait s’en souvenir la prochaine fois qu’il avait envie de lui cacher quoi que ce soit. Ça n’arriverait pas d’aussi tôt, il avait bien trop culpabilisé de devoir lui cacher ça.

Aaron afficha un léger sourire quand Phèdre lui affirma que s’il avait besoin d’aide pour quoi que ce soit, il pouvait compter sur elle. Le jeune homme n’avait aucun doute sur ce détail et honnêtement, s’il devait demander de l’aide il se tournerait naturellement vers elle (et Ignatius évidemment, mais pas pour tout quand même). Sauf qu’en même temps, le jeune homme n’avait pas spécialement envie qu’elle prenne de risque pour lui. Certes, elle faisait partie de l’Hydre, donc elle était directement concernée par tout ça. Mais il devait assumer tout seul sa situation d’agent double. Ce n’était pas parce que Phèdre était au courant de son rôle qu’elle devait en avoir un de son côté, en dehors de celui qu’elle avait déjà.

« Je sais. » Répondit-il simplement. Il n’allait pas lui dire qu’il n’avait pas envie de l’impliquer de trop dans son « fardeau », puisqu’il se doutait qu’elle allait se montrer une nouvelle fois bien têtue. « J’aimerais surtout que tu te fasses attention à toi pendant mon… absence. »

En soit, le jeune homme n’était pas vraiment absent, mais il était évident qu’il devait se consacrer aux mangemorts afin de ne pas se faire remarquer et obtenir le plus d’information possible pour Ignatius. Autant dire qu’il ne pouvait pas vraiment être à cent pour cent avec l’Hydre et il n’aimait pas trop ça. Il avait confiance dans les capacités de Phèdre bien sûr, mais… il avait peur pour elle.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 29 Mai - 14:49


Les apparences sont souvent trompeuses
I

l en avait fallu, de la patience et de l'acharnement, pour que le jeune homme lui révèle enfin son secret, mais ça y est, Phèdre connaissait à présent le double-rôle que Aaron jouait auprès de l'Hydre, et elle se sentait vraiment soulagée de le savoir. Ça l'avait sérieusement travaillée, il faut dire, elle avait eu peur, peur de ce qu'elle pourrait découvrir, peur de ce qu'il pourrait lui apprendre, peur de ne réellement pas pouvoir lui pardonner ses choix et ses actes... Le genre de peur qu'elle n'avait jamais vraiment ressenties auparavant, et pour cause, ses peurs, la plupart du temps, ne concernaient qu'elle et n'impliquaient jamais personne d'autre, Phèdre était une individualiste, c'est ainsi. Mais Aaron faisait exception à ses habitudes. C'est simple, elle tenait trop à lui pour envisager de le perdre, pour pouvoir admettre s'être trompée sur son compte. Elle était vraiment soulagée de partager à présent le secret du jeune homme, elle avait le sentiment qu'elle saurait ainsi mieux s'investir auprès de l'Hydre, parce qu'elle pouvait retrouver confiance en l'homme qui lui avait trouvé cette nouvelle voie.

-Je sais prendre soin de moi, ne t'en fais pas.
répondit-elle, non sans un certain orgueil, quand il affirma qu'il voulait qu'elle fasse attention à elle en son absence. Son propos la touchait plus qu'elle ne pourrait l'admettre. Rares étaient ceux qui se souciaient à ce point d'elle, au point de vouloir la protéger. Néanmoins, elle voulait croire n'avoir besoin de la protection de personne, même si sa place au sein de l'Hydre induisait forcément une part de risques qui ne pouvait être prise à la légère. Mais je ferai gaffe, promis. ajouta-t-elle dans un fin sourire. Elle pouvait au moins lui accorder cette promesse pour la concession qu'il avait bien voulu faire en lui avouant d'emblée la vérité. Phèdre hésita. Aaron avait parlé de son absence, elle songea alors qu'ils n'auraient sans doute pas beaucoup d'autres occasions de se voir, moins encore s'ils ne voulaient pas éveiller les soupçons. Ça va me manquer, de plus te voir autant qu'avant... admit-elle, un peu mal à l'aise, comme si cet aveu avait quelque chose d'un rien honteux. Ça me manque déjà, en fait.

C'était les mots les plus sincères qu'elle pouvait lui adresser. Il était rare que Phèdre daigne à ce point mettre de fierté de côté pour reconnaître ce genre de choses, qui apparaissaient comme des faiblesses, à ses yeux. Elle ne voulait compter que sur elle-même, mais elle ne pouvait pas prétendre être non plus indifférente au sort d'Aaron. Si ce devait être le cas, elle n'aurait pas à ce point pris à cœur ce qu'elle avait considéré comme une trahison de sa part... et tant apprécié de découvrir s'être fourvoyée (pour une fois qu'elle était heureuse d'avoir été dans l'erreur).


code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 12 Juin - 13:58

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Aaron ne doutait pas une seule seconde que Phèdre était parfaitement capable de prendre soin d’elle. C’était logique en un sens, surtout pour une personne se trouvant quand même dans une organisation comme l’Hydre, aillant pour but de renverser l’organisation de mages noirs actuelle et de prendre sa place. Elle se débrouillait très bien toute seule, mais quand même, Aaron avait sincèrement envie qu’elle fasse attention à elle. Il n’y avait rien qu’elle pouvait faire pour lui en dehors de cela, de lui faire cette simple promesse. Parce qu’en réalité, le jeune homme ne parvenait pas à s’empêcher de s’inquiéter pour son amie (une simple amie ?). C’était lui qui l’avait entraîné là-dedans, il serait responsable s’il lui arrivait quelque chose non ? Et puis, puisqu’il n’allait clairement pas être aussi disponible qu’avant pour ne pas éveiller les soupçons, qu’il devait se donner corps et âme aux mangemorts, il n’allait pas pouvoir veiller sur elle. Elle n’avait pas besoin qu’il le fasse, mais lui avait besoin de le faire. Juste comme ça, pour s’assurer que ça allait. Elle lui promit cependant de faire attention, ce qui ne manqua pas de soulager un peu Aaron. Il osait croire qu’il pouvait faire confiance aux propos de la jeune femme, qu’elle allait vraiment le faire, malgré qu’elle soit quand même plutôt une tête brulé. Une qualité qu’il appréciait chez elle, parce qu’elle était définitivement bien différente de lui. Aaron adressa alors un léger sourire à la journaliste pour la remercier, il était vraiment content qu’elle lui fasse cette promesse, même s’il aurait largement préféré ne pas avoir besoin de « s’absenter » de cette manière.

Parce que même s’il ne s’absentait pas vraiment, il devait quand même se montrer particulièrement prudent. Il ne pouvait pas passer trop de temps en compagnie des membres de l’Hydre, qui devaient tous croire en dehors de Ignatius (et Phèdre maintenant) qu’il était passé à l’ennemi. Il devait se concentrer sur les mangemorts, afin de pouvoir les détruire de l’intérieur. Alors oui, il allait s’absenter en quelque sorte et donc il allait s’éloigner. Et cette perspective lui serrait un peu le cœur, même s’il l’avait accepté de son plein gré. Il fallait bien quelqu’un pour faire ce travail et il appréciait énormément la confiance qu’Ignatius avait mise en lui. Quand Phèdre affirma alors que ça allait lui manquer de ne plus le voir autant, que ça lui manquait déjà d’ailleurs, Aaron ne put s’empêcher d’être touché. Sincèrement touché oui, par les propos de son amie. Parce qu’il ressentait exactement la même chose. Et il pensait connaître suffisamment la journaliste pour savoir qu’elle n’avait pas l’habitude de montrer des « faiblesses » de ce genre.

« Tu… tu me manques aussi… » Affirma-t-il particulièrement mal à l’aise d’un coup, ne sachant pas vraiment comment il devait se comporter en cet instant. Il ne se contentait pas de dire que les moments qu’ils passaient ensemble allaient lui manquer, c’était elle tout court qui lui manquait. En soit, il suffisait qu’il soit lui-même, mais quand même. C’était pas un peu gênant là non ?
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 753
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aaron

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, ventricule de dragon, 22 cm
Camp: Mal
Avatar: Alicia Vikander

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Dim 12 Juin - 14:22


Les apparences sont souvent trompeuses
P

hèdre n'était clairement pas d'un naturel à s'ouvrir aux autres, et d'autant moins, en réalité, que bien peu de personnes à ses yeux pouvaient réellement mériter qu'elle fasse preuve d'une telle faiblesse à leur égard. La journaliste était une jeune femme férue d'indépendance, qui avait toujours mis un point d'honneur à faire les choses par elle-même, et ne tolérait pas vraiment que ses sentiments rentrent en compte dans quelque situation que ce soit, mais force lui était de constater que, en cet instant précis, elle baissait complètement les armes. En fait, elle l'avait fait le début de leur conversation, et peut-être même dès sa rencontre avec Aaron. Elle n'avait aucune raison de se montrer à ce point sévère et vindicative envers son interlocuteur, elle ne l'aurait pas fait si un autre des membres de l'hydre avait ainsi fait preuve des mêmes erreurs de jugement, elle se serait contenté de le mépriser. Mais Aaron n'était pas n'importe qui, et Phèdre ne pouvait pas le traiter comme n'importe qui. Il était cette personne qui avait su lui donner confiance en elle, lui qui pourtant devait justement considérer en manquer, de confiance, c'était lui qui avait donné un sens à son existence en lui permettant de découvrir l'Hydre, c'était lui qui savait étirer ses lèvres en un sourire quand presque personne ne pouvait se targuer de cet exploit... Alors oui, forcément, elle se sentait pour le moins désarmée et triste, quand elle découvrait certes une vérité rassurante, mais qui la condamnait à s'éloigner du jeune homme. Pour leur sécurité mutuelle, il est certain qu'ils ne devaient pas se côtoyer autant qu'avant. Cette perspective lui serrait le cœur bien malgré elle et elle avait daigné l'admettre en quelques mots. Quand elle affirmait que les moments qu'ils avaient eu l'habitude de passer ensemble allaient lui manquer, qu'ils lui manquaient déjà, elle ne parlait évidemment pas que de ces moments ou de leurs conversations, elle parlait de lui, tout simplement, et son propos pouvait en effet se formuler en une seule phrase, plus limpide. Tu me manques.

Et ce fut exactement cette phrase qu'il prononça à son tour. Elle esquissa un fin sourire, un peu mélancolique malgré tout. Ces mots la touchaient plus qu'elle n'aurait voulu le reconnaître, et elle savait très bien pourquoi. Elle avait eu le temps d'en prendre progressivement conscience, tandis qu'elle fulminait à l'idée que le jeune homme ait changé de camp, simplement parce que cela devait signifier qu'elle l'avait perdu. Elle s'approcha de lui, décidée à couper court à cette conversation, à lui dire au revoir, pour ne pas verser plus encore dans un sentimentalisme qui rendrait cette situation plus complexe qu'elle ne devait l'être. Ils trouveraient toujours l'une ou l'autre occasion de se rencontrer "par hasard" comme aujourd'hui, après tout. Elles seraient seulement bien moins fréquentes. Mais ce ne fut pas une main serrée ou une accolade que son cerveau malmené lui commanda, quand elle s'approcha de lui, ce fut pour venir déposer doucement ses lèvres sur les siennes. Un simple baiser furtif, mais qui en disait plus long que ce que ses mots auraient pu transmettre.

-Prends soin de toi, surtout.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 358
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   Ven 8 Juil - 21:40

Phèdre & Aaron
Les apparences sont souvent trompeuses.
Elle allait lui manquer oui, il n'y avait pas d'autre mots. C'était assez étrange de l'affirmer, mais pourtant c'était la pure vérité. Phèdre allait lui manquer et au fond, Aaron ne savait pas vraiment comment il allait supporter de ne plus la voir autant. Ils ne passaient pas tous leurs temps ensemble non plus, avant, mais il était évident qu'ils n'allaient pas pouvoir passer du temps ensemble maintenant. Qu'ils devaient s'éviter le plus possible, même les rencontres hasardeuses étaient dangereuses. Aaron savait bien ce qu'il devait faire, puisqu'il était maintenant un espion. Il avait conscience des enjeux quand il avait accepté cette tâche, mais c'était quand même plus difficile à faire qu'ils ne le pensaient. Au moins, avant, quand Phèdre pensait qu'il n'était qu'un enfoiré qui avait changé de bord, le jeune homme se consolait en se disant que c'était le mieux pour la protéger (quoi que cela ne les ait pas empêché de se parler maintenant). Maintenant, la journaliste connaissait la vérité et elle savait donc que ce n'était pas vraiment ce qu'il avait envie de faire, qu'il n'avait simplement pas le choix. Au moins, il pouvait lui dire sincèrement qu'elle allait lui manquer et elle pouvait savoir qu'il ne mentait pas. C'était bien la première fois qu'il s'ouvrait de cette manière. Avec elle, mais aussi avec n'importe qui. C'était la première fois qu'il ouvrait de cette manière son coeur, parce qu'il savait qu'elle n'allait pas lui manquer simplement parce qu'il aimait les moments passés avec elle. Non, il n'y avait pas que cela qu'il aimait, même s'il était bien incapable d'envisager une seconde de dire quoi que ce soit à se sujet. Il n'avait, cependant, peut-être pas besoin de dire quelque chose.

Ils le savaient tous les deux qu'il était sans doute temps pour eux de se quitter, de s'éloigner. Aaron devait aller travailler, Phèdre avait sans doute des choses à faire et surtout ils ne devaient pas être trop vue ensemble. Mais le jeune homme n'avait pas vraiment envie de la voir s'éloigner maintenant, sachant parfaitement qu'il risquait de mettre beaucoup de temps avant de la revoir. Elle s'approcha de lui, il crut que c'était simplement pour le saluer comme elle l'aurait fait normalement, avant que leurs chemins ne s'écartent. Mais au lieu de lui tendre la main, ou même encore de lui offrir une accolade, elle approcha son visage du sien et déposa ses lèvres sur les siennes. Le coeur d'Aaron s'emballa avec ce simple contact, un peu furtif. C'était un simple geste qu'il voulait croire disait bien plus que quelques mots (à moins que son imagination ne lui joue des tours, mais il ne pensait quand même pas être arrivé à ce stade). Pendant quelque seconde, Aaron fut un peu déboussolé, mais il adressa un fin sourire à la journaliste.

« Je te le promets. »

Il promettait de prendre soin de lui, il avait bien l'intention de le faire oui. Rien que parce qu'il venait de lui faire la promesse d'ailleurs, parce qu'il avait envie d'en terminer vite avec tout cela. Quand Voldemort sera tombé, grâce à l'Hydre, les choses allaient être bien plus simples, c'était évident. Alors, autant que cela arrive le plus vite possible.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les apparences sont souvent trompeuses [pv Aaron <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» ARTICLE XV ? les gens pour qui tu pourrais te prendre une balle sont souvent ceux qui se trouvent derrière la gâchette.
» Les réparties cinglantes sont souvent les meilleures ft Ygg [30/04]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Gringotts
-