AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les loups dans la bergerie (Andreï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 2 Mar - 23:03

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Les mangemorts étaient actifs, ils avaient tout intérêt à l’être. Depuis que les Néo-Grindelwaldien avaient fusionné avec les Chevaliers de Walpurgis, il était important qu’ils montrent ce qu’ils étaient. C’était important oui, mais Aaron devait bien avouer qu’il avait quand même beaucoup de mal à agir pour eux, à suivre les ordres de ce gamin. Bon, d’accord, Voldemort n’était pas vraiment si jeune par rapport à lui (quelques années), mais il sortait à peine de l’école de magie. Comment il pouvait prendre le pouvoir de cette manière ? Il se posait vraiment encore la question. Mais il savait parfaitement qu’il n’allait pas pouvoir avoir de réponse à son interrogation, il ne pouvait que tenter de l’arrêter. Et pour cela… il n’avait pas d’autre choix que de suivre ses ordres. C’était un peu contradictoire, mais il n’avait pas le choix. Il devait faire en sorte de gagner le plus possible la confiance de tous les mangemorts, afin de parvenir à les arrêter de l’intérieur. Il ne savait pas s’il en serait vraiment capable, mais il n’avait pas l’intention d’abandonner de toute façon. Parce qu’une personne bien particulière comptait sur lui pour réussir.

Il venait donc de terminer une mission pour les mangemorts, en compagnie d’autres sorciers du groupe, dont Andreï  Armyanski, l’une des personnes avec qui il s’entendait quand même. D’une manière générale, Aaron n’était pas vraiment doué pour se faire des amis, c’était encore plus difficile avec les mangemorts. Mais, sans trop savoir pourquoi, il s’entendait vraiment bien avec Andreï. Ce dernier était un « toutou » de Jedusor, mais cela ne l’avait pas empêché de l’apprécier quand même. Il n’avait aucune idée des sentiments que le jeune homme avait vraiment pour le « patron » des mangemorts, il ne se doutait pas une seule seconde qu’Andreï était un infiltré tout comme lui, mais il s’entendait vraiment avec lui. La mission était un succès donc, les autres mangemorts qui les avaient accompagnés étaient partis. Il ne restait plus qu’eux deux.

« Comment tu te sens ? »

Il ne posait pas cette question innocemment. Même si cela ne faisait pas longtemps qu’Aaron portait la marque des ténèbres sur son avant-bras – c’était une vraie horreur d’ailleurs – mais il savait aussi que cela ne faisait pas très longtemps qu’Andreï la portait aussi. Et contrairement à lui, Jefferson avait quand même un peu plus d’expérience puisque cela faisait un moment qu’il se trouvait dans le camp du mal. Il avait l’habitude de faire ce genre de chose, même si d’ordinaire ce n’était pas pour le compte d’un type qui venait tout juste de sortir de Poudlard et de raccrocher sa robe de sorcier d’école. En dehors donc, de la personne pour qui il devait le faire, il n’avait pas vraiment de souci avec l’idée de faire le mal. Au début, ce n’était pas évident pour autant, alors il se demandait comment Andreï prenait la chose. Il se poserait encore plus la question s’il était au courant de ses vraies allégeances, mais ce n’était pas le cas.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Jeu 3 Mar - 23:08


Les loups dans la bergerie
C'

était la première fois. La première fois qu'on l'envoyait en expédition punitive. Il avait été entouré pour la peine de sorciers plus expérimentés, Jedusor n'avait pas la bêtise de penser qu'il serait à lui seul capable d'affronter l'ennemi et d'en sortir indemne, il n'avait pas encore l'expérience... C'était le genre de choses que l'on parvenait sans doute à acquérir avec l'expérience... Sans doute... Il ne savait pas. À l'heure actuelle, il ne parvenait pas à imaginer qu'il puisse finir par trouver ce genre de moments coutumiers au point qu'il y reste indifférent. Il avait pourtant observé plus qu'il n'avait agi, mais c'était pire encore. Il était supposé empêcher tout cela, pas le cautionner. Oui, cela faisait partie du "jeu", et Andreï ne pouvait pas non plus prétendre ne pas l'avoir su en s'enrôlant parmi les mangemorts tout en soutenant la Résistance, d'autant que son rôle avait été immédiatement et clairement établi : ne pas faire de vague, passer pour un mangemort modèle, et relayer autant d'informations que possibles... Il ne pouvait pas prétendre non plus qu'il n'avait pas deviné de quelles horreurs Jedusor et ses sbires étaient capable. Mais il y avait une différence certaine entre ce que l'on imagine et ce à quoi l'on assiste.

La violence de cet épisode avait été sans nom, des innocents en avaient payé le prix fort, et lui, il n'avait rien fait. Il se sentait méprisable, sali... Lui qui pourtant ne pouvait en rien se targuer d'être un parangon de vertu alors qu'il avait empoisonné sa propre mère dans l'espoir de la voir mourir. À la différence qu'elle l'avait mérité. Et qu'elle n'était même pas morte, au final. Ces gens là, eux, ne méritaient pas le sort qui leur avait été réservé. C'était bien la preuve qu'il fallait lutter. Mais le genre de preuves qui vous donnent diablement mal à l'estomac. Andreï était parvenu à se contenir et à faire bonne figure auprès des autres mangemorts, qui avaient dû considérer qu'il faisait partie du décor sans trop s'intéresser à lui... Mais à présent qu'il n'était plus là, son corps trahissait le malaise qu'il éprouvait. Il était pâle, très pâle, et il avait le cœur au bord des lèvres. Il aurait sans doute complètement cédé à ce sentiment déplaisant au possible s'il avait été complètement seul. Ce qui n'était pas le cas.

-Je sais pas trop.
osa-t-il répondre un peu sincèrement à Aaron (même si en vérité, la réponse était "non").

Andreï s'était juré de ne se lier d'amitié avec aucun mangemorts, puisqu'ils étaient tous l'ennemi à abattre, mais malgré lui, il avait ressenti plus de sympathie pour l'ancien neo-grindelwaldiens Aaron, non pas qu'il puisse se douter qu'ils avaient plus en commun qu'il ne le pensait, mais au moins avait-il le mérite, lui, de ne pas être complètement indifférent à ce qu'il traversait, même s'il n'en savait jamais que le  millième. Andreï ne devrait faire confiance à personne, et pourtant, il osait admettre être ébranlé. Tu parles d'un espion complètement.

-C'est nouveau pour moi, je suis pas encore très habitué.
se justifia-t-il simplement, en espérant que cela suffirait à expliquer la pâleur quasi-cadavérique de son teint déjà d'ordinaire blanc comme un linge.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mar 12 Avr - 23:32

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Aaron n’avait pas vraiment besoin d’être voyant pour remarquer qu’Andreï n’allait pas très bien. En même temps, son teint était encore plus pâle que d’habitude et pourtant, il était déjà particulièrement blanc au naturel. Le jeune homme voyait donc très bien que son camarade était un peu ébranlé par la situation. En réalité, il n’était même pas étonné. Au vu des différentes conversations que le membre de l’Hydre avait entendu, il savait qu’Andreï était entré chez les mangemorts récemment. Cela devait donc être l’une – si ce n’était là – des premières missions qu’il effectuait pour le groupe. Autant dire que ce n’était pas toujours évident au début. Aaron se souvenait parfaitement de la première mission qu’il avait effectuée pour les Néo-Grindelwaldien, ça ne s’était pas vraiment passé comme il l’avait espéré. Il avait pendant un temps été pas mal perturbé par ce qu’il avait vu à ce moment-là. Mais le jeune homme savait qu’il agissait pour la bonne cause (ce qui n’était pas le cas d’Andreï, mais cela Aaron l’ignorait totalement), il avait donc pris sur lui pour agir et il n’avait pas prête attention à la violence. Mieux encore, il avait fini par l’apprécier comme un bon mage noir le devait. Pourtant, ce n’était pas vraiment dans son caractère à la base. Andreï n’était qu’un gamin, il était encore à Poudlard (comme Voldemort il y a peu, mais ça…), c’était normal qu’il ait besoin d’un peu de temps encore.

Sauf qu’Aaron s’était promis de ne pas se lier d’amitié avec l’un des membres des mangemorts, l’un de ces anciens chevaliers de Walpurgis. Les Néo méritaient clairement son amitié et ils méritaient leur place dans l’Hydre, mais ce n’était pas le cas pour les anciens chevaliers. Ces gamins – puisqu’ils étaient pour la plupart assez jeune – avaient décidé de suivre un type comme Jedusor (bon d’accord Voldemort), ils ne méritaient pas du tout qu’il ait de l’affection pour eux. Et pourtant, il se retrouvait à demander à Andreï comment il se sentait, se souciant réellement de la réponse. Comme quoi, Aaron avait des principes mais il se rendait bien compte qu’ils n’étaient pas évident à suivre. Encore moins quand il entendait les réponses du jeune homme et qu’il voyait son teint pâlir encore plus.

« Je ne me sentais pas bien la première fois non plus. » Répondit-il dans un fin sourire, ne pouvant pas vraiment faire beaucoup. C’était une manière comme une autre de rassurer le jeune homme, puisqu’il cherchait effectivement vraiment à rassurer le jeune homme. « Ça va aller mieux avec le temps. »

Evidemment, Aaron ne pouvait pas vraiment se douter que le jeune homme, avec qui il discutait, n’avait aucune envie de rejoindre complètement les mangemorts et qu’il avait un rôle plus que similaire au sien, mais pour la résistance. Sans le savoir, ils avaient beaucoup plus de point commun tous les deux et cela malgré le fait qu’ils se retrouvaient dans deux camps parfaitement opposés. Pour l’heure, ils n’en savaient rien et il y avait de forte chance pour qu’ils n’en sachent jamais rien.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Dim 17 Avr - 23:07


Les loups dans la bergerie
L

a première fois, hein ? Ce qui signifiait donc qu'il y en aurait bien d'autres... Cette perspective serrait le cœur du jeune homme, et en même temps, il ne pouvait pas prétendre qu'il tombait des nues, il le savait pertinemment. En acceptant de rejoindre les mangemorts (même si c'était pour le compte de la Résistance), il avait accepté par la même les risques et les conséquences qui en résultaient. Mais c'était une chose que d'appréhender les choses, ou en tous cas de les imaginer sans pour autant réellement les expérimenter, et de les vivre. Il n'était pourtant pas exempt de crimes, même s'ils n'étaient pas (pour le moment) bien fructueux, mais il n'avait jamais fait ainsi du mal au nom d'une cause dans laquelle il ne croyait même pas. C'était un moment difficile, une étape à surmonter. Et, qui sait, une fois qu'il l'aurait franchie, il se pouvait qu'il en prenne l'habitude, qu'il n'en éprouve plus exactement les mêmes difficultés, la même horreur. Mais cette perspective même était déjà, en soi, effrayante. Parce qu'il ne voulait pas que toute cette violence, toute cette souffrance, lui deviennent habituelles... et surmontables. Il voulait lutter contre ça, pas s'y habituer. Mais apparemment, pour faire le premier, il fallait consentir au deuxième, il n'avait tout simplement pas le choix... Ou du moins, il ne l'avait plus. Il l'avait eu, et il avait décidé de se battre. Maintenant, il devait faire avec ses décisions. Dans des moments comme celui-là, il se disait, forcément, qu'il avait agi bien trop hâtivement, et regrettait d'avoir accepté la proposition de Lexie, d'être allé trouver William pour lui montrer le tatouage sur son avant-bras. Mais il était trop tard, il devait assumer ses choix, et au fond, il savait bien qu'il agissait pour la bonne cause. Cela impliquait forcément certains sacrifices.

-Il t'as fallu combien de temps pour t'habituer, à toi ?


Chamboulé comme il l'était, il devait bien reconnaître apprécier la sollicitude et la compassion de son interlocuteur, même s'il ferait sans doute mieux de garder ses distances avec lui, pour se préserver. Après tout, il appartenait à l'ennemi, comme tous les autres, et le fait qu'il admette avoir fini par accepter ces crimes, ce règne de l'horreur, au point de ne plus se sentir désarmé, en disait long. Mais il avait malgré tout de la sympathie pour Aaron, il ne le considérait pas comme un bétail comme un autre, il semblait le traiter comme un être humain, avec ses forces, ses faiblesses, ses failles, et ça changeait tout... Même si cela ne l'empêchait de toute évidence pas d'être un assassin notoire, qui avait suffisamment côtoyé la mort pour s'en être lassé, ou en tous cas trouvé son expérience moins éprouvante. Il y avait des questions qu'il devrait tout simplement s'abstenir de poser, mais manifestement, il était déjà trop tard.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 18 Mai - 10:50

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Même si Aaron croyait vraiment en la cause qu’il défendait – même s’il n’avait aucune envie d’appartenir aux mangemorts, ils avaient quand même la même cause que les Néo d’autrefois – il ne pouvait pas nier que la première fois qu’il avait été confronté à la mort, la première fois qu’il avait dû donner la mort, ça n’avait pas été bien évident. Il fallait parvenir à faire taire une conscience que tout à chacun possédait. Si on ne parvenait pas à la taire, à faire avec, c’était qu’on n’était clairement pas fait pour titiller la magie noire. Aaron ne pouvait pas affirmer non plus qu’il adorait à ce point de donner la mort, il n’avait pas une passion morbide pour faire couler le sang. Mais cela ne le dérangeait plus vraiment, quand c’était nécessaire. Parce que cette mort était nécessaire par moment. Si les sorciers voulaient vraiment prendre le dessus sur les moldus, ils n’avaient pas le choix. Ils n’avaient aucune place dans leur monde, ils n’avaient pas de raison de vivre avec eux. Il était donc important de parvenir quand même à prendre des vies. Aaron était persuadé qu’Andreï pouvait y parvenir. Evidemment, le sorcier était loin de se douter des réelles pensées de son interlocuteur et du fait qu’il n’appartenait aux mangemorts que dans le but de les détruire de l’intérieur. Il n’avait aucune raison de s’habituer au sang sur ses mains, il n’avait aucune raison de parvenir à taire sa culpabilité. Quoi qu’il n’aurait pas vraiment le choix de toute façon.

« Je ne sais pas trop. » Répondit Aaron en toute sincérité, quand Andreï lui demanda combien de temps il lui avait fallu pour s’habituer. Normalement, le sorcier ne devait pas « s’attacher » de cette manière avec un membre des mangemorts – surtout avec un de ceux qui avait été enrôlé par Jedusor et non un ancien Néo-Grindelwaldien – mais il ne parvenait pas à faire autrement. Il avait vraiment à cœur de conseiller le jeune homme et de l’aider dans son apprentissage, puisqu’il était en plein apprentissage effectivement. « Mais tu le sauras vite quand tu auras réussi à passer le cap. » Aaron marqua une courte pause avant de reprendre. « Je ne dis pas que tu vas en prendre du plaisir, on n’est pas tous comme ça. » Ce qui n’était pas son cas à lui, mais il savait que certain de ses camarades prenaient vraiment un malin plaisir à faire souffrir les autres et à les tuer. « Mais à un moment, tu arriveras à rentrer chez toi sans plus y penser. »

Et puisqu’Andreï portait la marque des ténèbres sur son avant-bras comme tout mangemort, il était évident qu’il allait avoir le droit à d’autre fois. La situation était différente pour le jeune homme puisqu’il était encore élève à Poudlard, il allait avoir peut-être un peu de répit avant de devenir concrètement un membre actif, mais de toute façon il n’allait pas y échapper. A moins que l’Hydre ne parvienne à détruire les mangemorts d’ici-là… et peut-être qu’à ce moment-là, Aaron devra affronter Andreï.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 18 Mai - 20:42


Les loups dans la bergerie
C'

était sans doute particulièrement idiot, mais Andreï avait espéré que son interlocuteur lui donne une indication précise, pas forcément au jour près, mais au moins de quoi lui donner une idée du calvaire qu'il allait endurer, mais c'était bête, bien sûr, puisque c'était une question de caractère et de personnalité. Certains devaient n'avoir aucun soucis à voir autrui mourir dès la première seconde, et d'autres ne s'y faisaient peut-être jamais. Le vert et argent, quant à lui, ne savait pas exactement ce qu'il préférait. Il n'avait pas envie de supporter cette situation trop longtemps, avoir ce sentiment qu'on lui serrait les entrailles de façon on ne peut plus douloureuse. Et en même temps, il n'avait pas envie que ce devienne rassurant, comme quelque chose qui n'aurait pas de valeur, il ne voulait pas être indifférent à la mort d'autrui, il avait décidé de rejoindre les Mangemorts pour empêcher toute cette horreur, pour cela, il ne pensait pas qu'il soit judicieux d'y être insensible. Mais en même temps, il allait vivre dans un cauchemar perpétuel, à ce stade. Il avait décidé de sa situation, mais il se demandait de plus en plus s'il allait avoir les épaules pour cela. Cette mission aurait sûrement dû être confronté à quelqu'un d'autre. Lui, il se sentait tout sauf à la hauteur, quoique le reste des résistants puisse en dire, certainement pour l'encourager. Aaron ajouta que ce n'était pas pour autant qu'il y trouverait du plaisir (encore heureux), et Andreï apprécia d'entendre qu'Aaron, pour sa part, n'était pas grisé par la mort d'autrui, il était de plus en plus certain d'avoir raison de se confier ainsi à son interlocuteur.

-Je sais pas si j'ai vraiment envie que ça devienne aussi simple.
répondit-il, n'ayant pu s'empêcher d'exprimer tout haut une pensée qu'il devrait sans doute garder tout bas pour lui. S'il ne voulait pas griller sa couverture, il semblait important qu'il fasse tout son possible pour s'écraser et ne pas exprimer le fond de sa pensée. Une chance pour lui, ce n'était certainement pas Aaron qui lui reprocherait de jouer les espions. Même s'ils ne servaient pas du tout la même cause. Mais bon, ça fait partie du contrat, hein ! C'est juste impressionnant, c'est tout. Voilà, ça, c'était une manière comme une autre pour elle de se rattraper. Il ajouta ensuite, se tournant vers Aaron : Ça se passait comme ça aussi, chez les neo-grindelwaldiens ?

Il ne devrait sans doute pas poser cette question, mais il n'avait pas pu s'en empêcher. Aaron faisait partie de ces hommes qui avaient dû obéir à Jedusor sans jamais l'avoir forcément souhaité... Est-ce que ça changeait beaucoup de choses, pour eux ? Ils n'en parlaient jamais, et ça valait sans doute mieux, mais ça avait forcément dû faire une différence, non ?


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Sam 25 Juin - 16:07

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Aaron n’était pas vraiment étonné d’entendre Andreï affirmer qu’il n’avait pas vraiment envie que ça devienne supportable. Après tout, le vert et argent était encore jeune, c’était normal qu’il pense ça. Même si c’était un mal nécessaire qu’il allait vraiment devoir apprendre à supporter s’il ne voulait pas devenir taré. Aaron ne pouvait pas affirmer qu’il aimait constamment prendre des vies, qu’il prenait un plaisir malsain à tuer quelqu’un. Mais il savait que c’était nécessaire, qu’il y avait certaine personne qui ne méritait pas du tout d’être sur terre et qu’il fallait par moment se montrer un peu radical pour faire avancer la cause. Aaron n’avait plus aucun mal à prendre une vie, même s’il n’avait quand même pas un désir immense de le faire. Il faisait avec de toute façon, ce qu’Andreï allait devoir faire aussi. Parce qu’il n’avait pas le choix de toute façon. Parce qu’il était marqué. Même si Aaron n’avait pas l’intention de laisser ce gamin continuer pendant trop longtemps de diriger sa vie et celles des anciens Néo-Grindelwaldien, cela ne changeait rien au fait qu’Andreï se trouvait quand même dans la « bande ». Au moins, le jeune homme avait conscience qu’il n’avait pas vraiment le choix et que ça faisait partie du contrat. C’était le cas en effet, il allait devoir s’y habituer.

Aaron fut un peu étonné d’entendre Andreï lui demander si ça se passait aussi comme cela chez les Néo-Grindelwaldien. Ce n’était pas vraiment un sujet qui arrivait souvent sur la table depuis la réunification entre les Néo-Grindelwaldien et les chevaliers de Walpurgis. Ce n’était pas vraiment le genre de sujet qu’ils devaient aborder de toute façon, Aaron n’aimait pas en parler en tout cas. Non pas parce qu’il n’en avait pas envie, au contraire, mais parce qu’il ne voulait pas prendre de risque. En soit, le jeune homme avait confiance en Andreï – même s’il devrait sans doute se méfier, parce qu’il était bien la preuve qu’il ne fallait pas se fier aux apparences – mais il préférait quand même se montrer prudent. Ce qui n’était pas le cas si jamais il décidait de parler des Néo-Grindelwaldien avec lui. Quoi que tout dépendait ce qu’il allait dire et il n’avait pas l’intention de rentrer dans certain détail.

« Ça n’était pas pareil non. » Il n’avait pas vraiment besoin de se méfier en disant cela, parce qu’il se contentait simplement d’affirmer la vérité. La situation n’était vraiment pas la même quand les Néo-Grindelwaldien n’avait rien à voir avec Voldemort. « En soit, le but reviens au même. » Ce qui était vrai aussi, même si ça agaçait sérieusement Aaron de l’affirmer. Parce que dans tous les cas, le jeune homme ne supportait vraiment pas de se faire diriger par un gosse à peine sortie de l’école de magie. « Mais nos actions étaient bien moins nombreuses et on était moins… voyant. »

A l’époque, ils ne devaient pas envoyer une marque sombre dans le ciel à chaque fois qu’ils faisaient quelque chose au nom de leur cause.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Dim 26 Juin - 12:12


Les loups dans la bergerie
A

ndreï savait qu'il ne devait pas trop faire l'étalage de ses doutes. Oui, il se posait de nombreuses questions, oui, il n'était pas fier de ce à quoi il collaborait (même si c'était dans le but de servir une cause qu'elle trouvait bien plus noble), mais il n'avait pas le choix, et s'en plaindre trop souvent, même auprès de camarades dans lesquels il pensait avoir confiance, comme Aaron (mais il restait un mangemort, donc il ne pouvait pas forcément être digne de confiance), pourrait lui porter préjudice et attirer l'attention sur lui. Ça, bien sûr, c'était totalement hors de question, plus il parvenait à se faire discret, mieux c'était. Il devait prendre soin de sa couverture, il ne devait pas être trahi. Il avait préféré détourner le sujet, donc, en s'intéressant à une question qui ne le concernait plus directement, mais qui ne manquait pas de l'intriguer. Il se posait beaucoup de questions au sujet des neo-grindelwaldiens, c'est une certitude. Il se demandait comment les choses se passaient à l'époque, songeant que l'ancien ordre, si terrible fut-il, n'était pas préférable au nouveau. Bon, dans l'idéal, aucun des deux ordres ne devraient exister, mais on en était encore loin, c'est certain. Aaron semblait confirmer sa pensée. Le but revenait au même, il s'en doutait. Dans les deux cas, la question était clairement de débarrasser le monde des moldus (absurde, vraiment), mais les méthodes différentes divergeaient. Il n'avait pas besoin d'avoir fait partie des neo-grindelwaldiens pour approuver le propos de son interlocuteur. Le groupe faisait parler d'eux, à l'époque, mais pas dans ces proportions. La mégalomanie de Lord Voldemort était flagrante, et ça faisait de toute évidence la différence.

-C'est sûr...
répondit-il doucement. Ça t'a pas fait bizarre, de devoir changer de maître, comme ça... ça t'a pas dérangé ?

Bon, Andreï allait trop loin dans ses questionnements, il en avait bien conscience. C'était plus fort que lui. Depuis qu'il avait rejoint le camp des mangemorts, les questions étaient légion, chez lui. Il savait qu'il se montrait sans doute trop indiscret, mais peut-être que ça faisait partie de son travail de résistant, en fait. Il devait savoir ce que pensaient les différents membres du groupe, et autant il ne pensait pas avoir grand-chose à tirer des mangemorts purs et durs, mais des ex neo-grindelwaldiens peut-être un peu plus. Il ne savait pas si les réponses d'Aaron à ces questions l'aiderait en quoi que ce soit, il n'était même pas certain de s'exprimer au nom de la résistance, il voulait seulement satisfaire une curiosité de plus en plus grande, contre laquelle il ne pouvait rien. Il ne trouverait jamais sa place dans l'univers qu'il avait prétendu avoir rejoint... Mais il aimerait au moins réussir à le comprendre. De toute façon, au-delà de sa curiosité, il fallait bien qu'il le comprenne pour le partager avec le reste des résistants.



code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mar 26 Juil - 0:54

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Aaron devait faire attention à toutes les paroles qu’il disait, afin de ne pas trop attirer l’attention sur lui. Le jeune homme savait parfaitement qu’il devait devenir un parfait petit mangemort, afin de bien se fondre dans la masse. C’était un peu son rôle d’espion après tout, il devait se fondre dans la masse pour obtenir le plus d’information possible. Même si pour l’heure, c’était surtout Andreï qui posait des questions. En même temps, le jeune homme ne pensait pas obtenir trop d’information de la part du jeune homme. Non pas qu’il ne soit pas possible, mais parce qu’il ne devait pas en avoir encore énormément pour l’heure. Andreï était une jeune recrue, qu’Aaron se retrouvait à apprécier plus qu’il ne devrait alors qu’il était l’un de ces anciens chevaliers d’il ne savait plus quoi, il ne devait pas encore trop en savoir. Et preuve en était des questions qu’il lui posait. Mais peut-être qu’un jour, ça allait l’aider. Dans tous les cas, Aaron n’avait pas d’autre choix que de jouer les parfaits petits mangemorts, même si ce n’était pas toujours facile, surtout quand il se retrouvait à parler du changement entre les Néo-Grindelwaldien et les Mangemorts.

« Tu parles du fait de passer d’un homme mur avec de l’expérience à un gosse à peine sorti de l’école de magie ? » Commença-t-il, sur le ton de l’humour (même si ses propos étaient vraiment sérieux). « Si vraiment bizarre. »

Aaron devait se montrer prudent, mais il osait croire qu’il ne prenait quand même pas trop de risque à dire ça. Quoi que Voldemort ne devait pas vraiment apprécier d’entendre quelqu’un l’appeler « gosse », alors il espérait que ce dernier n’allait jamais entendre les mots qu’il venait de prononcer. Mais en même temps, le jeune homme se contentait vraiment de dire la vérité. Ils avaient quand même vécu un grand changement quand Voldemort avait décidé de prendre la tête des opérations (bien avant que ce qu’ils pensaient tous d’ailleurs), ils ne pouvaient pas dire le contraire. Et si certain s’adaptait bien, d’autre beaucoup moins.

« Mais bon, Lord Voldemort est un sorcier très puissant, donc… nous sommes gagnant. »

Aaron disait ça, mais il n’en pensait évidemment pas un seul mot. Sauf qu’il ne pouvait pas complètement montrer de l’aversion dans le changement. Même s’il était vrai qu’ils avaient subi un gros changement, il ne fallait pas que quelqu’un puisse se douter qu’il en avait après ce gosse complètement timbré qui s’était auto proclamé chef d’un groupe de mage noir déjà en place. Andreï ne devait donc pas se douter de ce qu’il pensait vraiment, pas à moins qu’Aaron ait la preuve qu’il était contre Voldemort. Ce qu’il doutait fort, puisqu’il était l’un de ces élèves recruté par ses soins. Bien sûr, le jeune homme ne pouvait pas se douter qu’Andreï avait la même aversion que lui concernant ce maître qui les avait marqués, même s’ils n’agissaient pas du tout pour le même camp. Deux camps opposés qui seraient ravi que Voldemort chute.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Ven 29 Juil - 22:06


Les loups dans la bergerie
A

ndreï ne put s'empêcher d'esquisser un sourire en coin en entendant les propos de son interlocuteur quand ce dernier qualifia Lord Voldemort de "gosse tout juste sorti de l'école de magie". C'était des mots qu'il entendait pour la première fois s'échapper des lèvres de l'un des mangemorts, et il appréciait très sincèrement de les entendre, pour tout dire. Parce que ça permettait de démystifier un peu celui qui se faisait nommer Voldemort, cela le ramenait au statut de simple humain, et pour le vert et argent, qui par moments ne pouvait s'empêcher de redouter l'homme à qui il avait prêté allégeance sans pour autant croire en sa cause, ça faisait du bien. Car au fond, Aaron ne faisait jamais que dire la vérité, en effet. Bien avant de connaître Lord Voldemort et de comprendre de quoi il était capable, ce dernier n'avait été au yeux du jeune homme que le préfet puis préfet en chef de sa maison, un adolescent bien sous tous rapports seulement âgé de deux ans de plus que lui. Le fait que malgré ça, il ait su construire son petit empire était alarmant, bien sûr, mais c'était tout de même réconfortant de se dire que celui qui s'était déclaré comme leur maître n'était pas un surhomme, il était simplement un humain (qui refusait d'admettre l'être, certes). Oui, la situation était étrange pour son interlocuteur et Andreï le comprenait sans mal, et il voulait voir dans son propos quelque chose d'encourageant : si tous les neo-grindelwaldiens exprimaient la même opinion, alors le petit empire de Jedusor était peut-être suffisamment fragile pour lui permettre d'imploser, c'était une chose qu'il faudrait qu'il creuse... Même si les propos qu'Aaron tint ensuite, et qu'Andreï entendit comme parfaitement sincères, le ramenèrent rapidement sur terre.

-Oui, on a de la chance
, confirma le vert et argent dans un léger hochement de tête alors que lui-même, tout comme Aaron avant lui, n'en pensait pas un mot. Si tous les deux se permettaient d'être véritablement honnêtes quant à leurs véritables opinions, il est certain que leur discussion aurait une teneur toute différente, mais il n'en était rien. Comment ça s'est passé, quand Borodine t'a engagé ?

Il n'était pas particulièrement sûr de devoir poursuivre comme il le faisait, à laisser exprimer sa curiosité, à multiplier les questionnements, mais c'était tout bonnement plus fort que lui, et il osait croire que plus il en apprendrait sur ceux de son "clan" (même s'il ne cautionnait aucun de leurs actes), plus cela pourrait être utile à la résistance. Bon, ça c'était son excuse pour ne pas trop reconnaître qu'il se posait tout simplement beaucoup trop de questions et qu'il profitait surtout de se retrouver en compagnie de quelqu'un qui, lui semblait-il, était susceptible de lui répondre sans langue de bois. Sauf que la sincérité n'était pas plus de mise pour Andreï que pour Aaron.



code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 14 Sep - 18:51

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Aaron ne pouvait pas se permettre de trop en dire sur ce qu’il pensait de Voldemort, surtout pas en présence d’un mangemort qui avait été recruté par lui. Même s’il appréciait Andreï (sans doute bien trop comparé à ce qu’il devait normalement se permettre), il ne pouvait pas prendre trop de risque pour ne pas se faire découvrir. S’il avait pu se permettre sa première remarque, parce que ce n’était finalement que la stricte vérité, Aaron n’avait pas d’autre choix que de se rattraper un peu. Voldemort était effectivement un gamin à peine sortie de l’école de magie, qui quelques semaines avant n’était qu’un préfet en chef de Poudlard. Forcément, pour les Néo-Grindelwaldien, c’était un peu étrange de passer de Borodine à lui. Et surtout, ils n’avaient pas vraiment eu le temps de s’y faire. Ils étaient arrivés à cette réunion, avait découvert que ce gosse reprenait la main et s’étaient fait marquer. Ils avaient eu besoin de temps pour avaler vraiment la pilule et autant dire qu’elle n’était toujours pas et qu’elle ne passerait pas. Parce que quoi qu’Aaron puisse dire en cet instant précis à Andreï – ne se doutant pas qu’il était sans doute celui qui pouvait le plus le comprendre dans tout le groupe des mangemorts, puisqu’ils avaient des rôles égaux même si ce n’était pas pour le même groupe – le sorcier ne pensait pas une seule seconde qu’ils puissent avoir eu de la chance de voir Voldemort débarquer. Bien au contraire, c’était une grosse erreur et Aaron cherchait un moyen de réparer tout ça. Mais bon, le jeune homme devait bien jouer le jeu, il n’avait pas le choix. Et il pensait qu’en affirmant avoir de la chance parce que Voldemort était quelqu’un de puissant, pouvait rattraper un peu sa remarque précédente. Visiblement, Andreï n’en avait vu que du feu en tout cas, puisqu’il affirma à son tour qu’ils avaient de la chance. Avant de se montrer encore plus curieux le concernant.

« Ce n’est pas vraiment Borodine qui m’a recruté. » Affirma-t-il alors, n’aimant pas spécialement l’idée de parler de lui. Non pas que ça le dérange tant que ça, mais c’était quelque chose qui ne le mettait jamais à l’aise. Et puisque ça avait un rapport direct avec Ignatius, c’était encore plus problématique. « Quand j’ai commencé mon travail à Gringotts, j’ai rencontré un membre des Néo. » Le jeune homme décida de ne pas trop entrer dans les détails, parce qu’il devait quand même se montrer vraiment prudent. « C’est lui qui m’a convaincu de les rejoindre. »

Et après, ça avait simplement coulé de source. Il n’y avait pas de grande cérémonie comme avec Voldemort, de marquage comme lui. Il était évident que Borodine faisait les choses plus normalement que Voldemort. Tout avait été différent à l’époque de Borodine, du recrutement à la suite. Ils ne faisaient pas autant dans le spectaculaire. Pas de marque sur l’avant-bras, pas de marque dans le ciel pour indiquer qu’on avait fait un crime. Ils se montraient beaucoup moins à l’époque, qui semblait si loin et si proche en même temps.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 14 Sep - 19:23


Les loups dans la bergerie
A

ndreï ne savait pas ce que ça lui apporterait réellement, concrètement, de savoir comment les choses avaient pu se passer lors du recrutement de Aaron, mais outre le fait qu'il savait se convaincre que c'était une manière comme une autre de récolter des informations au sujet des sbires de Jedusor, c'était aussi une façon... qu'il ne saurait exactement justifier, de se rassurer un peu, au cœur de cette situation qui lui était difficilement supportable, même si c'était lui qui l'avait voulu. Aussi demeura-t-il très attentif au propos de son interlocuteur. Ce n'était donc pas Borodine en personne qui l'avait recruté au sein des neo-grindelwaldiens. Au fond, ça n'avait rien de bien illogique, rien du tout, même. Comme Jedusor ne se chargeait pas de tous ses recrutements par lui-même, il semblait logique que Borodine ait fait de même, tout comme cela avait dû être le cas pour Grindelwald avant lui. Voilà qui ne lui apprenait au final pas grand chose, d'autant que Aaron taisait le nom de la personne qui l'avait recruté. Andreï pourrait poser directement la question, bien sûr, mais il considérait que cela aurait semblé trop indiscret, voire suspect, il ne s'agirait pas de se faire avoir non plus. Sa curiosité en elle-même pourrait peut-être inviter Aaron à se questionner, et il ne le fallait surtout pas.

-Je vois
, répondit-il, qui ne savait trop comment réagir autrement à ces informations. S'il devait y avoir une réponse adaptée, il ne l'avait pas en tête. Toute cette situation le dépassait encore très nettement sur bien des aspects, et il peinait quelque peu à savoir comment réagir d'une manière ou d'une autre. Et tu as accepté tout de suite ? osa-t-il demander alors, même si cette question était peut-être beaucoup trop indiscrète.

Le fait est qu'il se posait malgré tout la question. Ce qui l'avait motivé, lui, à rejoindre les mangemorts quand Lexie l'avait abordé une nouvelle fois pour lui demander d'intégrer les rangs de Jedusor, c'était l'idée de jouer les espions, d'agir à l'encontre des intentions du seigneur des ténèbres. Mais qu'est-ce qui motivait les autres ? Cet idéal pro-sorcier ? L'appel de la violence ? Andreï apprécierait que, dans le cas de Aaron, il y ait une autre raison, parce que l'air de rien, il l'appréciait bien, et songer qu'il devait le compter au rang de ses ennemis lui pesait quelque peu. Il se sentait proche du jeune homme, tout en sachant que c'était une mauvaise, très mauvaise idée. Et il avait de quoi se sentir proche de lui, même s'il ne pouvait pas savoir, bien sûr, que c'était leur secret qui les rapprochait, espions tous les deux, mais de deux camps très opposés. Dans tous les cas, la question était posée, maintenant, Andreï ne pouvait pas revenir dessus, maintenant, restait à espérer que ses questions ne semblaient pas suspectes.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Jeu 10 Nov - 11:35

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Au fond, il n’y avait vraiment pas grand-chose d’exceptionnel dans le recrutement d’Aaron chez les Néo-Grindelwaldien. C’était sans doute un peu comme tout le monde. Il avait rencontré un membre du groupe, qui l’avait recruté et il s’était lancé dans la cause. Au final, c’était particulièrement banale et on ne pouvait pas vraiment dire qu’Andreï apprendrait quelque chose d’incroyable. Evidemment, le jeune homme prenait la précaution de ne pas parler directement de son mentor, parce qu’Ignatius faisait partie de ces mages noirs qui n’avaient pas rejoint les mangemorts. Autant dire qu’il était dans le collimateur de Voldemort, contrairement à lui qui jouait les espions. Aaron ne voulait donc pas prendre le risque de trop en dire et il apprécia qu’Andreï ne se montre pas plus curieux sur ce point-ci. Il se contenta simplement de lui demander s’il avait accepté de suite de rejoindre la cause. Le jeune homme comprenait bien que son interlocuteur était plus sur la réserve concernant la cause, concernant ce qu’ils devaient faire pour cela. Qu’il ait du mal à tuer quelqu’un au début, c’était évident. Le briseur de sort n’avait pas non plus réussi à apprécier de prendre la vie de quelqu’un dès le début et au fond, il ne l’appréciait toujours pas. Il savait cependant que c’était indispensable, qu’ils n’avaient pas le choix. Pour la cause, parce qu’il était temps que les moldus prennent la place qu’ils méritaient vraiment.

« Bien sûr que j’ai accepté de suite. » Evidemment, le jeune homme ne pouvait pas se rendre compte qu’il était en train de parler à un sorcier qui n’avait pas du tout les mêmes idéaux qu’eux. Parce que même si Aaron n’avait aucune envie de rester très longtemps au service de Voldemort, s’il espérait le voir tomber rapidement, il avait quand même les mêmes idéaux que les autres. Il avait peut-être seulement moins d’appel à la violence, la faisant que quand c’était nécessaire. Mais dans tous les cas, les sorciers devaient avoir le dessus sur les moldus et il ne voyait pas les choses autrement. Il ne tentait même pas de le faire, même si c’était impossible avec le bourrage de crâne que sa mère lui avait fait. « Je n’avais aucune raison d’hésiter. »

A l’époque du moins, parce que maintenant c’était quand même un peu différent. S’il n’avait pas hésité à rejoindre les mangemorts – même si en réalité on ne lui avait pas donné le choix de toute façon – c’était simplement parce qu’il voulait faire tomber le gamin à peine sortie de l’école de magie et qui se prenait pour un grand sorcier. Qui avait certes de grands pouvoirs, mais qui ne méritait pas une telle place si rapidement. En attendant, la cause qu’ils défendaient était la même évidemment.

« Comment s’est passé ton recrutement toi ? »

Demanda-t-il alors, plus curieux maintenant qu’Andreï venait de lui poser cette question. Le jeune homme devait bien avouer qu’il se demandait comment les choses se passaient du côté des autres, de ceux qui suivent Voldemort depuis le début.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Jeu 10 Nov - 18:42


Les loups dans la bergerie
A

aron ne manqua pas d'assurer à son interlocuteur quand il avait affirmé qu'il n'avait pas eu à hésiter un seul instant pour rejoindre les mangemorts. En soi, c'était sans doute logique, et Andreï se sentit mal à l'aise de poser une seule question. Ça le remettait face à leur différence fondamentale. Le jeune homme avait bien envie d'oublier que Aaron cautionnait tout ce contre quoi il avait envie de se battre, parce qu'il avait de la sympathie pour lui, mais la réalité devait bien le rattraper, et il se rendait bien compte que, pour sa part, il devait se montrer plus prudent. Pour tous ceux qui l'entouraient au sein des mangemorts, les objectifs de Tom Jedusor coulaient de source, les valeurs qu'ils prétendaient défendre leur semblaient à tous justes et fondées, et le jeune homme à qui il s'adressait ne faisait pas exception. Aaron l'exprimait très bien en ces termes : il n'y avait pas de raisons d'hésiter, selon lui. Pourtant, Andreï, de son côté, voyait mille et une raisons d'hésiter. Ce qu'ils faisaient, ce qu'ils vivaient, ce n'était pas anodin.. Et surtout, ce n'était pas juste. Mais après tout, c'était bien pour cela qu'il était là. Afin de rétablir un peu d'ordre, afin d'éviter que les choses empirent... Même si cela devait définitivement signifier qu'il s'adressait présentement à l'ennemi. Il pouvait tenter de discerner en Aaron toute l'humanité possible et imaginable, il n'en était pas moins de ceux qu'il devrait combattre à un moment ou à un autre. Oui, il regrettait vraiment sa question. Et il la regretta plus encore quand son interlocuteur la lui retourna. En même temps, c'est sûr, il aurait dû s'y attendre.

-C'est une élève de ma maison qui est venue m'approcher, Lexie Hepburn, je sais pas si tu vois qui c'est... Je pense que Voldemort a souhaité qu'elle me recrute. Elle m'a parlé du groupe, de ce qu'ils cherchaient à faire, mais dans un premier temps je n'ai rien dit.

C'est sûr, il aurait peut-être été préférable qu'il mente, qu'il affirme ne pas avoir hésité, mais ça n'aurait pas été cohérent avec la question qu'il avait lui-même posé... Et surtout, il ne mentait pas, de la sorte, ce qui était préférable selon lui... même s'il mentait autrement sur plus d'une information essentielle, qu'il avait bien sûr la ferme intention de ne surtout pas dévoiler. Être sincère tant qu'il le pouvait, c'était à ses yeux l'un des meilleurs moyens pour garder sa couverture le plus longtemps possible et ne pas perdre la face trop vite. Ne pas perdre la face tout court serait bien mieux encore d'ailleurs, mais c'était là encore un autre débat.

- J'ai pris le temps de réfléchir à tout ça. Je t'avoue que ça me faisait un peu peur,
avoua-t-il sur le ton de la confession, ce qui était à nouveau en partie vrai, même si sa peur dépendait en grande majorité du fait qu'il s'établissait en tant que traître et qu'il craignait d'être découvert à tout moment (et sur ce point là, Aaron pouvait bel et bien être apte à le comprendre). Finalement, je suis allé trouver Lexie quelques semaines plus tard. J'ai pris la décision qui me semblait juste.

Un demi-mensonge une fois encore. Ce qui était juste à ses yeux, ce n'était pas de rejoindre les mangemorts, c'était de les trahir.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Sam 7 Jan - 19:08

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Il était évident que chaque personne avait son histoire, sa vision des choses, ils ne vivaient pas tous de la même manière. Si Aaron n’avait pas hésité avant de se lancer dans la magie noire, avant de rejoindre les Néo-Grindelwaldien, il n’en était pas de même pour Andreï. En même temps, les deux sorciers n’avaient pas rejoint le même groupe. Si Aaron n’avait pas eu à cœur de devenir un espion pour Ignatius et donc l’aider à faire tomber Jedusor de son piédestal, il aurait peut-être hésité (dans la mesure du possible qu’on lui laisse une seconde pour hésiter, ce qui n’était pas vraiment le cas vu comment ils étaient tous devenu des mangemorts) avant de rejoindre ce gosse. Mais la cause, Aaron n’avait pas hésité avant de la rejoindre, parce que c’était quelque chose qu’il trouvait juste et qu’il pensait devoir faire. Les sorciers de sang pur devaient montrer la force qu’ils avaient, ils devaient prendre le dessus. Il était temps que les moldus arrête de les forcer à se cacher, ce n’était pas juste qu’ils se retrouvent à se cacher. Ce n’était pas juste qu’ils se retrouvent dans une telle situation, à cause de personne incapable de comprendre les différences ou encore d’accepter la magie (pensait celui qui décidait de ne pas accepter les différences en blâmant les moldus… évidemment). Mais Aaron comprenait qu’ils n’avaient pas toujours tous la même approche des évènements, parce que personne n’avait la même histoire.

Andreï expliqua comment c’était passé son recrutement à lui. Une élève de sa maison était venue la voir, le jeune homme lui donna son nom mais Aaron en vit pas qui elle était (ne sachant pas qu’elle était plus proche de sa famille de ce qu’il ne pouvait deviner, puisque la relation entre sa cousine et Lexie était secrète). Voldemort avait visiblement eu envie de recruter le jeune homme, il avait dû détecter en lui les qualités pour devenir un mangemort. Un sorcier de sang pur qui aurait à cœur de préserver cette pureté du sang. Andreï avait donc pris plus de temps pour réfléchir à tout cela, avant de retourner voir la jeune femme qui l’avait recruté pour le compte de Voldemort et d’accepter.

« Tu as pris la bonne décision. » Affirma Aaron, pensant vraiment ce qu’il disait. Si travailler pour Voldemort n’était pas quelque chose qui lui plaisait, quelque chose qu’il avait envie, il n’empêchait que servir la cause était une bonne chose à ses yeux. Parce que les sorciers devaient reprendre ce qu’ils avaient perdu en devant se cacher des moldus. Aaron comptait sur Andreï pour suivre l’Hydre, une fois qu’ils auraient fait tomber Voldemort. Même s’il ne pensait pas juste encore de lui confier tout cela. « Même si ça peut sembler un peu étrange au début, ce qu’on fait est important ! » Le mieux serait de ne pas avoir besoin de travailler pour Voldemort, mais c’était une autre histoire. « Et on aura plus besoin de faire tout ça ensuite. »

Oui… ou pas, ça ne s’arrêterait jamais en réalité.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Sam 7 Jan - 19:33


Les loups dans la bergerie
A

ndreï adressa à son interlocuteur un fin sourire en guise de réponse quand ce dernier lui affirma qu'il avait pris la bonne décision. Est-ce que c'était le cas ? Bien sûr, quand il s'interrogeait à ce sujet, ce n'était pas par rapport à sa fausse allégeance envers Lord Voldemort (ou celui qui voulait qu'on le nomme comme tel, en tout cas), mais par rapport à sa décision de devenir un espion pour la résistance. En soi, il savait que c'était un choix évident, ou tout du moins nécessaire, parce qu'avoir quelqu'un de directement infiltré au sein des mangemorts, c'était encore la meilleure manière d'en apprendre plus sur leurs projets et leurs motivations. Mais il ne savait quand même pas s'il avait bien fait, au sens où il n'était vraiment pas certain d'être l'espion idéal. Pour le moment, personne n'avait de doutes à son sujet, pas qu'il le sache, en tout cas, mais il avait l'intuition que tous ses efforts ne suffiraient pas à ne pas se laisser trahir à un moment ou à un autre. D'accord, c'était une manière de voir les choses très défaitiste en soi, mais Andreï n'avait jamais été un optimiste dans l'âme, bien au contraire.

Ce qu'ils faisaient était un peu étrange, au début, disait-il... "Étrange", c'était un drôle d'adjectif, ça faisait comme... minimiser les horreurs pourtant bien réelles qui se produisaient au sein du groupe. Mais ce n'était pas totalement inapproprié pour autant... Oui, c'était étrange parce que ça ne ressemblait à rien qu'il ait fait jusqu'alors, mais c'était également aussi affreux qu'étrange. "Étrange au début", donc. Andreï osait penser que ça le resterait au milieu et à la fin également. Et il était d'autant plus convaincu que ce qu'il faisait était important qu'il faisait en fait l'inverse de ce qu'on attendait de lui. Il luttait contre ce qu'il prétendait servir, et ça c'était important. Il aurait aimé que Aaron puisse le comprendre, ne pas avoir à lui mentir. Il lui inspirait une sincère affection (même s'il ne devait pas s'attacher, il le savait), lui parlait, c'était comme se confesser à un grand frère. Il savait que c'était réellement dangereux. Malheureusement, il n'y pouvait pas vraiment grand-chose.

-Tu le penses vraiment ?
demanda-t-il quand son interlocuteur lui affirma que viendrait un moment où ce genre d'actions appartiendraient au passé. Il avait la sincère envie d'y croire, bien sûr... Pas parce que Voldemort aurait gagné, mais parce qu'il aurait perdu, plutôt, mais dans un cas comme dans l'autre, il n'avait pas l'optimisme (une fois encore) d'y croire. Il y aurait toujours un mal pour en remplacer un autre, et toujours (heureusement) des personnes pour se dresser contre ce mal en question. Alors pourquoi se battre ? Pour essayer, au moins. J'en suis pas si sûr, moi...


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Sam 25 Fév - 12:48

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Quand bien même Aaron n’acceptait pas du tout le fait d’être sous les ordres de Jedusor et qu’il espérait bien le voir tomber au profit d’un autre chef (Ignatius évidemment), le jeune homme pensait quand même que ce qu’ils faisaient avait un sens. Oh les méthodes de Jedusor n’étaient pas entièrement à son goût non plus, le jeune homme préférait largement quand c’était les Néo-Grindelwaldien qui avaient le pouvoir, mais au moins le fond de la cause était bon. Tout cela, c’était pour avoir la suprématie des sorciers de sang-pur, pour que les moldus arrêtent de polluer leur sang. Les sorciers n’avaient pas besoin des moldus, bien au contraire, ils étaient un poison pour eux. Il le pensait vraiment alors en soit la cause des mangemorts était bonne, c’était la façon de faire qui ne plaisait pas du tout à Aaron. Et donc en plus de cette cause, que tout le monde avait à cœur, il y avait cette bataille de pouvoir. Aaron préférait largement qu’Ignatius prenne le pouvoir, qu’il renverse Jedusor afin qu’ils puissent avoir un groupe bien mieux dirigé. Qu’ils puissent revenir aux anciennes méthodes, quand c’était Dimitri Borodine qui était leur leader, quand ils suivaient la trace de Grindelwald.

Mais dans tous les cas, ce qu’ils faisaient était important oui, même si ça pouvait sembler un peu étrange au début. Le mot était faible surement, mais Aaron n’avait plus aucun mal avec le fait de prendre des vies à présent. Surtout quand c’était pour que les sorciers puissent enfin prendre le dessus sur les moldus, qu’ils puissent arrêter de se cacher comme ils le faisaient depuis de nombreuses années afin de se protéger. Un jour, ils n’auraient plus besoin de se battre, parce qu’ils auraient atteint leur but. Pour le moment, ils se battaient contre les moldus, l’Hydre se battait contre les mangemorts, la résistance se battait aussi (mais cela, Aaron l’ignorait, tout comme Andreï ignorait les choses pour l’Hydre). Mais un jour – quand Ignatius aura repris le pouvoir à Voldemort – ils n’auraient plus besoin de se battre parce que les moldus seraient à la place qu’ils méritaient. Aaron avait peut-être trop d’espoir, mais il voulait vraiment croire qu’un jour, ils n’allaient plus avoir besoin de se battre contre les moldus.

« Je le pense vraiment oui. »
Et il n’avait pas l’intention de se démonter parce qu’Andreï émettait quelque réserve. Ce n’était pas forcément dans son habitude de se montrer bien optimiste (même si dans sa condition, il valait mieux qu’il le soit). « Ça va demander du temps bien sûr, mais je suis sûr que ça sera le cas. »

Mais en attendant, l’Hydre devait déjà réussir à faire tomber Voldemort. Et si Aaron avait envie de croire également qu’ils pouvaient y arriver, il savait que Jedusor n’était peut-être pas un sorcier à sous-estimer complètement non plus. Après tout, il avait réussi l’exploit de prendre le dessus sur les Néo-Grindelwaldien sans que personne ne s’en doute, sans que personne ne le voit venir. Du moins, c’était ce qu’il pensait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Sam 25 Fév - 13:13


Les loups dans la bergerie
A

ndreï devrait certainement garder sa réserve pour lui-même, mais il n'avait pu s'empêcher de l'exprimer malgré tout, parce que Aaron savait lui inspirer confiance - ce qui au demeurant ne pouvait en aucun cas être une bonne chose, mais le vert et argent ne parvenait pas à lutter contre la sympathie que lui inspirait le jeune homme, comme si lui, contrairement à tous les autres, était capable de le comprendre alors même qu'il devait s'abstenir de révéler quoi que ce soit de ses secrets et de ce qu'il avait sur le coeur. Il parvint à afficher une esquisse de sourire quand, confiant, son interlocuteur lui affirma que toute cette violence s'arrêterait un jour. Andreï l'espérait aussi, et pour le coup, il n'avait pas besoin de mentir pour afficher une conviction si sincère. Ceci dit, il était certain qu'il espérait que la violence cesse d'une manière bien moins répressive et discriminante que celle qu'envisageait son interlocuteur... même si au final, il ne savait rien, justement, de ce que son interlocuteur avait à l'esprit et de quels étaient ses plans réels. Il se laissait abuser par les circonstances.

Quoi qu'il en soit et quoi que puisse dire Aaron, Andreï ne pensait pas que ce règne de la violence puisse trouver un terme, puisqu'il y aurait toujours des gens, des gens comme lui (et lui-même avait encore du mal à comprendre à quel moment sa vie avait basculé au point de faire de lui un révolutionnaire en puissance), pour se battre contre le système en place. Pour que la violence cesse, il fallait que l'autorité des mangemorts cesse... Mais tout ça, il ne pouvait pas en parler. Il allait simplement devoir se faire une raison... il allait voir et commettre de nombreuses horreurs pour protéger son secret, pour assurer sa couverture. Il n'avait tout simplement pas d'autres choix. Il allait falloir qu'il fasse avec, que cela trouve suffisamment de sens à ses yeux pour qu'il parvienne à poursuivre sur sa lancée, à mettre ses doutes et ses craintes aux oubliettes, et à passer outre sa conscience, qui sans cesse le rappeler à l'ordre, le jugeait, constatant ce que la vie avait fini par faire de lui...

-Tu as raison, finit par approuver Andreï dans un hochement de tête, mais sans pour autant y croire vraiment. C'était plus commode de faire comme si, même si ce restait forcément un mensonge. Pour l'heure, il n'était plus sûr de rien, de rien du tout. C'est encore nouveau pour moi, tout ça, des fois je perds de vue notre objectif, c'est bête, je sais. Il marqua une pause, tourna son regard vers son interlocuteur. Tu m'apprendrais ? A être moins... sensible, à tout ça ?

Non pas qu'il puisse tirer le meilleur enseignement possible de cet argument, mais il n'arriverait pas au bout de sa mission pour la résistance s'il ne se blindait pas un peu.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 19 Avr - 0:12

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Quand Andreï affirma qu’il avait raison, Aaron ne pouvait pas du tout penser qu’il lui mentait et qu’il disait cela dans le seul but de ne pas plus débattre avec lui. Qu’il disait cela dans le seul but de ne pas poursuivre cette conversation, parce qu’il ne pensait pas du tout la même chose que lui. En même temps, Aaron ne pouvait pas se douter que le jeune homme ne pensait pas du tout de la même manière que lui, qu’il n’adhérait pas du tout à la cause des mangemorts. En même temps, comment pourrait-il s’en douter ? Et alors que normalement, il n’était pas censé se rapprocher de mangemorts, du moins pas de ceux ne pouvant pas adhérait à la cause de l’Hydre, il le faisait présentement avec Andreï. Même si, bien sûr, il ne perdait pas éventuellement l’idée d’entraîner Andreï de son côté, mais ils n’y étaient pas encore. Pour la raison principale qu’il était un chevalier de Walpurgis avant d’être un mangemort et que c’était donc quand même un peu plus compliqué. Du moins, il allait prendre un peu plus de temps.

Aaron afficha un léger sourire quand son interlocuteur affirma que tout ça c’était encore nouveau pour lui et que par moment, il avait un peu tendance à oublier leur objectif. Encore une fois, le jeune homme se laissait prendre dans le mensonge d’Andreï. Il n’était pas vraiment doué pour le coup, parce que c’était justement son rôle après tout de mentir et que ça serait sans doute bien qu’il découvrir le mensonge des autres. Même si, en même temps, Andreï de mentait pas vraiment en affirmant que tout cela était nouveau pour lui, donc c’était en partie une vérité. Il se faisait avoir en tout cas, complètement, ne se doutant pas du tout qu’ils n’avaient vraiment rien à voir. Qu’Andreï n’adhérait pas du tout à leur cause et qu’il cherchait justement à les arrêter. Parce que même si Aaron avait l’intention de faire tomber Voldemort, qu’il n’avait pas l’intention de laisser ce gamin prendre le pouvoir (du moins garder le pouvoir), il adhérait quand même à la cause. Il espérait bien voir ces moldus reprendre la place qu’ils méritaient vraiment, les éloignant donc des sorciers. C’était comme ça, Aaron savait ce qui était bon. Et il n’hésitait pas à agir pour ça.

« Eh bien… » Il était un peu surpris de la demande d’Andreï, mais en même temps il appréciait de l’entendre lui demander de l’aider à s’endurcir. Même si ce n’était pas quelque chose qu’il devrait accepter, qu’il devrait faire, mais il n’allait quand même pas refuser sa demande. « Bien sûr, pas de souci, je t’aiderais. »

Et puis, au fond, le jeune homme allait peut-être pouvoir entraîner un peu plus du côté de l’Hydre. Après tout, ils avaient quand même besoin du plus d’alliés possible. Ils ne pouvaient pas espérer faire tomber Voldemort sans un minimum d’aide. Est-ce qu’Andreï était vraiment un bon candidat ? Ils allaient le voir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 19 Avr - 17:57


Les loups dans la bergerie
Q

uand Andreï demandait à son interlocuteur de l'aider à s'endurcir, à supporter la situation, la violence de sa condition, ce n'était pas une parade pour détourner l'attention de Aaron (même si ça l'aurait pu, il devenait doué pour détourner l'attention des autres afin d'éviter que l'on s'intéresse de trop près à lui, ce qui pourrait devenir dangereux pour elle, à l'avenir), il le pensait bel et bien. Il n'avait pas envie de faire du mal autour de lui, il n'avait pas envie de supporter la violence, l'horreur, le sang... Mais il fallait bien qu'il se fasse à ce spectacle, parce que ça faisait partie de son rôle, il devait se blinder, sans quoi il se trahirait trop facilement, ou serait éjecté du projet car inutile. Il avait décidé de devenir un espion, c'était son choix, alors il fallait qu'il l'assume jusqu'au bout, même si ce n'était pas ce qu'il y a de plus simple. Le vert et argent devait accepter le soutien qu'il pouvait trouver où il pouvait le trouver, même quand il savait pertinemment qu'il ne devait pas s'attacher aux autres mangemorts, de crainte de se laisser influencer, manipuler, de crainte de se laisser détourner... Mais de deux maux, autant choisir le moindre, accepter que Aaron joue, quelque part, les mentors pour lui ne pourrait pas faire de mal, après tout, non ? Il choisissait de penser que non. Il préférait penser que non. Alors il sut esquisser un sourire quand son interlocuteur accepta de l'aider, et ce sourire était bel et bien sincère. Peut-être même un peu trop. Il ne fallait pas s'attacher, oui... mais c'était plus facile à dire. Il était humain, lui, contrairement à certains de ses camarades. Il avait besoin de se sentir soutenu, même au sein d'un groupe dont il rejetait en bloc tous les idéaux, sans quoi, il deviendrait totalement dingue en un rien de temps, il le savait pertinemment. Sa réponse fut tout aussi sincère quand il reprit la parole.

-Merci.
Et ces remerciements étaient complètement honnêtes, effectivement. L'air de rien, l'aide que Aaron pourrait bien lui apporter saurait certainement lui servir, pas pour devenir une machine à tuer sans âme et sans scrupule, mais pour mieux intégrer son rôle et ne pas s'en départir le moins du monde. Tu aurais un premier conseil à me donner ? demanda-t-il alors.

Tant qu'à faire, autant prendre sa proposition au pied de la lettre et l'interroger directement sur le sujet. Si son interlocuteur pouvait avoir un conseil direct, n'importe lequel, à lui donner, il apprécierait de l'entendre. Qui sait, ça pourrait bien lui servir dans les temps à venir... Ce pourrait même d'autant plus lui servir qu'il aurait grand besoin de se renforcer, de s'endurcir, sous peu, au vue de ce qui devait lui tomber sur le coin de la figure.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 7 Juin - 20:00

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
Quand Aaron acceptait d’aider Andreï, à être plus fort, à mieux supporter la situation, il était sincère. Il ne se contentait pas d’accepter dans le but de bien se faire voir de la part d’un mangemort (d’un pur mangemort qui était auprès de Jedusor avant que ce dernier ne fonde le groupe en lui-même, en le liant avec les Néo-Grindelwaldien), même si c’était quelque chose qu’il pourrait très bien faire pour préserver sa couverture. Il acceptait d’aider le jeune homme parce qu’il avait envie de le faire. Il le savait pourtant qu’il ne devait pas s’allier aux mangemorts, tels qu’ils étaient. Il devait vraiment rester sur ses gardes, à tout moment, parce qu’il ne pouvait pas prendre le moindre risque. Si jamais quelqu’un devait découvrir qu’il avait l’intention de faire tomber Voldemort, ça n’allait vraiment pas être joyeux pour lui. Il ne pensait pas vraiment qu’Andreï puisse le vendre… mais en même temps, il ne pouvait pas non plus s’avancer de trop parce qu’il ne le connaissait pas. Mais il avait vraiment un sentiment agréable avec Andreï, sans pour autant se l’expliquer. En tout cas, le jeune homme était vraiment sincère quand il affirmait à Andreï qu’il allait l’aider à mieux aborder sa condition de mage noir. Il ne savait pas vraiment où cela allait l’emmener, mais en même temps il n’avait pas envie de faire marche arrière et au fond il ne pouvait pas vraiment le faire non plus.

Aaron se contenta d’afficher un sourire à Andreï quand ce dernier le remercia, dans le but de lui faire comprendre qu’il n’avait pas besoin de le remercier. Il n’avait pas besoin non, parce que c’était assez naturel en soit. La situation était particulière, mais cela Andreï ne pouvait pas s’en douter. Du moins, c’était ce qu’Aaron pensait, parce qu’il ne se doutait à aucun moment que son interlocuteur puisse comprendre ce qu’il vivait, puisse surtout vivre la même chose que lui. Parce que si Aaron avait l’intention de faire tomber Voldemort, c’était aussi le cas d’Andreï. S’il en avait conscience, cela compliquerait encore plus la situation d’ailleurs. Parce que même si en un sens ils avaient la même position, les deux jeunes gens se trouvaient dans des camps parfaitement opposés.

« Il faut que tu arrives à faire la part des choses. » Dit-il alors, quand Andreï lui demanda s’il avait déjà un conseil à lui donner. En soit, Aaron ne savait pas vraiment s’il allait pouvoir vraiment aider le jeune home, mais partager son expérience serait déjà ça. « Te focaliser sur le fait que ce qu’on fait est pour la bonne cause, qu’on n’a pas le choix, qu’on ne nous laisse pas le choix. » Même si ça n’arrangeait peut-être rien. Parce qu’au final, ça n’enlevait pas le fait qu’ils devaient prendre des vies. Mais en même temps, c’était plus naturel pour lui de se dire que les moldus méritaient de mourir, parce que ça ne venait pas juste de l’instant où il avait intégré le groupe. « Il faut que tu gardes bien en tête que c’est eux ou nous. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1230
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 7 Juin - 20:37


Les loups dans la bergerie
A

ndreï était sincèrement prêt à écouter et à appliquer les conseils de Aaron. Ce n'était peut-être pas une bonne chose, accepter les conseils d'un mangemort ne pouvait pas être une bonne chose, loin s'en faut, mais c'était un fait, il fallait qu'il se renforce, il fallait qu'il se blinde, qu'il soit capable de respecter les ordres sans être soupçonné, même quand ces ordres se révélaient être d'une terrible violence. Il avait choisi d'être un espion, il se devait donc d'être digne de ce titre. Il avait une responsabilité, une vraie responsabilité, c'était très important. Andreï espérait pouvoir compter sur des conseils vraiment dignes et sûrs, de ceux qu'il pourrait respecter aveuglément, sans crainte et avec détermination, mais quand son interlocuteur accepta de lui donner d'office quelques recommandations, le vert et argent comprit que les choses n'allaient pas être aussi simples que cela... parce que cette conversation mettait en exergue leurs divergences d'opinion. Oui, il l'appréciait, il éprouvait une certaine sympathie pour lui, mais Aaron n'était pas un mangemort pour rien, bien au contraire (quoique, en vérité, la situation était différente de ce qu'il imaginait... ce qui ne devait pas pour autant faciliter la situation entre eux), il croyait dans la cause défendue par Voldemort, et c'était ce qui faisait toute la différence. Quand on avait de vraies convictions, forcément, tuer devait être plus simple, beaucoup plus simple.

Non, les conseils de Aaron ne pourraient pas porter les fruits, parce que jamais Andreï ne saurait considérer que ce qu'ils faisaient, ils le faisaient pour la bonne cause. Ni plus ni moins que la bonne cause. Non, la cause n'était pas bonne, elle était terrible et injuste. Et le jeune homme déplorait que son interlocuteur pense ainsi malheureusement. Pour ce qui était de ne pas avoir le choix, c'était encore autre chose. En effet, ils n'avaient pas le choix, mais pas pour la même raison, tout de même. Oui, ils n'avaient pas le choix, car désobéir à Tom Jedusor, c'était risquer sa vie. C'est sûr que ça motivait à faire les choses bien. Mais quand bien même... ce n'était pas une bonne cause, non, c'était plier à la menace même qu'il cherchait à faire disparaître, ni plus ni moins. Quand Aaron ajouta que c'était eux ou les Moldus, en somme, le vert et argent se fit violence pour ne pas répliquer. Il trouvait cette vision des choses si absurde ! Mais au moins, la réponse de Aaron avait un certain mérite. Non, Andreï n'avait pas le sentiment d'être franchement aidé, mais au moins, il se rappelait plus que jamais pour quelle raison il combattait réellement, pour quelle raison il avait décidé de jouer les espions.

-D'accord
, dit-il en hochant la tête, faisant de son mieux pour paraître déterminé. Je vais faire de mon mieux. Il parvint à esquisser un sourire. Merci.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 297
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Phèdre

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, 33 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Jesse Eisenberg

Message#Sujet: Re: Les loups dans la bergerie (Andreï)   Mer 2 Aoû - 21:19

Andreï & Aaron
Les loups dans la bergerie.
En parlant avec Andreï, Aaron ne se doutait évidemment pas qu’il ne s’adressait pas du tout à la bonne personne. Qu’alors qu’il descendait les moldus dans ses propos, son interlocuteur n’avait rien contre eux. En même temps, il était quand même avec un mangemort, il ne pouvait pas s’imaginer une seule seconde qu’il n’était pas du tout des leurs, qu’il ne pensait pas du tout de la même manière qu’eux et qu’il aimait les moldus. Si Aaron était un espion, il n’envisageait pas une seule seconde que son interlocuteur puisse en être un également, de l’autre camp en plus. Parce que si Aaron avait l’intention de faire tomber les mangemorts, il pensait quand même qu’ils avaient tous plus ou moins la même façon de penser que lui. Le seul problème avec ce groupe était le leader, la façon de faire, pas le fond de la situation. Les moldus étaient une sous espèce, qu’ils devaient éradiquer. Ils n’avaient pas le choix, le sorcier ne minimisait pas les choses quand il affirmait que c’était eux ou les moldus. C’était radicale, mais c’était ainsi que pensait Aaron, sinon il n’aurait pas rejoint les Néo-Grindelwaldien au premier abord, avant de suivre Ignatius dans la résistance contre Voldemort quand ce dernier avait décidé de prendre le pouvoir.

Pour ça sans doute qu’au fond, Aaron ne parvenait pas à détester tous les partisans de Voldemort. Il y avait ceux qui avaient clairement trop d’affection (si on pouvait appeler ça comme ça) pour leur maître et donc qui ne pourraient pas travailler pour quelqu’un qui avait plus de valeur. Et puis, il y avait ceux qu’Aaron ne pouvait pas s’empêcher un sens de voir comme des futurs membre de l’Hydre. Pas tout de suite pour autant, mais une fois que le gamin sera arrêté. C’était le cas pour Andreï, raison pour laquelle il ne pouvait pas s’empêcher de lui donner des conseils, même si ce n’était peut-être pas efficace. Parce qu’il n’était pas forcément le meilleur conseillé, il tentait simplement de parler par expérience. Et évidemment, il ne pouvait pas se rendre compte que ses conseils n’allaient pas du tout servir en réalité, parce qu’il n’avait pas du tout la même vision du monde. Il ne vit rien, rien du tout. Il se laissa tout bonnement berner par la situation. Parce qu’Andreï était doué pour jouer le jeu, sans doute parce qu’il y avait une part de vérité là-dessous.

« De rien. »
Se contenta-t-il de dire, en adressant un fin sourire à Andreï. Il pensait en effet qu’il le remerciait réellement, même si en un sens Andreï avait quand même une leçon en cet instant précis, que ça lui permettait de se rendre compte qu’il était bien différent d’eux. Ce qu’Aaron ne voyait pas. « Je suis désolé, il est temps pour moi d’y aller. Mais n’hésites pas si tu as besoin. »

Aaron faisait sans doute une grave erreur, mais il était sérieux. Il appréciait Andreï, plus que ce qu’il ne devrait, mais il ne se rendait pas encore compte de son erreur.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les loups dans la bergerie (Andreï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le loup est invité dans la bergerie (pv Pandore)
» Deux loups, deux Feuilles
» un loups dans la ville ainsi que des pirates et un chasseur sans m'oubliez moi ainsi que les civils...
» Les enfants loups, Ame et Yuki.
» Quand le loup arrive dans la bergerie [Topic terminé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
-