AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 743
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Sam 12 Mar - 10:29


Le battement d'ailes d'un papillon
I

ls n'avaient que pu s'en douter, surtout après leur départ précipité de l'époque qu'ils venaient juste de quitter, le "futur" (ou du moins le présent) qui les attendait serait bien changé. Cela allait néanmoins au-delà de ce qu'ils auraient tous pu imaginer. Le choix ne leur avait pas été laissé, il faut dire. Dès que Hoover avait découvert par quel moyen leur permettre de rentrer, le leur annonçant à tous, la majorité écrasante l'avait emportée, et ils étaient donc partis, laissant derrière eux le lot de problèmes qu'ils auraient pourtant dû résoudre avant leur départ. Ils avaient atterri au ministère de la magie, à nouveau, dans la salle du temps, mais plus rien de la course-poursuite qu'ils avaient abruptement abandonné à un moment qui leur paraissait à présent si lointain. Cela aurait pu semblé encourageant si, mettant un pied hors du ministère, Les voyageurs temporels n'avaient pas fait face à un Londres en ruines, complètement dévasté. L'effet sur les voyageurs ne s'étaient pas fait attendre. Ron, Ginny, Luna, Neville... étaient tous allés retrouver leurs familles respectives, espérant qu'elles allaient bien. Hermione, elle, était restée auprès de Harry, avec lequel elle se rendait à présent au 12 square Grimmaurd. Oh si, bien sûr, elle avait envie de revoir ses parents, ne serait-ce que parce qu'ils lui avaient cruellement manqué, mais elle craignait trop ce qu'elle allait découvrir. Ses parents étaient moldus. Parmi ceux des voyageurs (finalement, il n'y avait que Ginny et Ron qui avaient encore leurs deux parents sorciers, c'est vrai), ils étaient peut-être ceux auxquels avait été adressé le sort le plus funeste. Les grandes affiches placardées au mur du ministère, qui anonçaient une stricte politique anti-moldus, n'annonçait rien de bon, en tous cas. Alors elle retardait l'échéance.

Se rendre au square Grimmaurd semblait être une bonne idée, en effet. Elle se doutait que l'intention de Harry était surtout de s'assurer que Sirius allait bien, qu'il était encore en vie, mais dans tous les cas, se rendre au QG de l'ordre du phénix semblait être le mieux à faire. Ses membres seraient sans doute les mieux placés pour les informer sur l'état de la situation, qui semblait malheureusement déplorable. Mais quand ils arrivèrent dans l'ancienne maison des Black, ils purent constater une chose étrange. Elle n'était pas protégée des sortilèges de protection que Dumbledore était supposé avoir mis en place. Non, la demeure était bel et bien visible. Hermione sentit son cœur se serrer, craignant de comprendre ce que cela pouvait bien signifier. Sans aller jusqu'à songer que l'ordre du phénix n'ait jamais existé dans cette époque alternative, les Black n'avaient peut-être jamais déserté cet endroit. Qu'en était-il de Sirius, alors ? Fallait-il prendre malgré tout le risque de s'aventurer à l'intérieur. Ils avaient tout un passé à réintégrer, comme des amnésiques sortis d'un long coma qui leur avait laissé croire à quelque réalité alternative. Elle se tourna vers Harry.

-Tu veux y aller quand même ?
demanda-t-elle, hésitante.

Ou bien valait-il mieux qu'ils procèdent différemment pour chercher leurs réponses ? Trouver Dumbledore, ou... ou un ancien membre de la résistance, qui sait ? Quelqu'un qui puisse comprendre leur état de trouble actuel.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1061
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Sam 30 Avr - 15:07

Harry & Hermione
Le battement d'aile d'un papillon...
Ils n’avaient pas eu le choix, la majorité l’avait emporté et ils avaient donc pris le chemin du retour. Ils étaient retourné dans le futur, dans leur présent, parce qu’ils avaient tous besoin de retrouver leur famille. Ou pas, Harry n’avait aucune famille et il avait une sensation bien amère de cette décision. La majorité était pour le retour, mais lui était contre. Il avait tenté de convaincre ses amis de ne pas partir maintenant, qu’ils pouvaient encore attendre un an. Seulement un an pour leur permettre de régler les affaires qu’ils avaient dans les années quarante, qu’ils avaient simplement besoin d’un peu de temps pour rentrer. Mais il n’était parvenu à rien et ils avaient donc fait le chemin vers leur époque. Mais à peine avaient-ils fait un pas dans le ministère de la magie de leur époque qu’ils comprirent que cet endroit n’avait plus rien à voir avec ce qu’ils connaissaient. Harry n’était franchement pas surpris, ils avaient bien trop aidé Voldemort dans sa quête du pouvoir. Ils lui avaient donné des pistes à suivre, des indices pour ne pas tomber… Le cœur d’Harry se serra plus fortement en imaginant ce qu’il avait fait pendant ces années pour ne pas tomber et malheureusement, il se doutait bien trop des conséquences que cela avait sur sa propre personne. Est-ce que le fait qu’il soit physiquement là prouvait qu’il avait un jour vu le jour ? Harry n’allait pas parier sur ça.

Tout le monde décida d’aller trouver leurs familles pour s’assurer qu’ils allaient bien, même si certaine personne comme Neville ne pouvait affirmer qu’il avait vraiment une famille en forme en temps normal. Harry avait envie de savoir, mais le jeune homme craignait bien trop les réponses qu’il allait avoir. Seule Hermione décida de rester avec lui, même si le jeune homme se doutait qu’elle devait aussi avoir envie de voir ses parents. Mais ils étaient des moldus et… au vu de ce qu’ils voyaient, les moldus étaient loin d’être en paix actuellement. Il était sans doute évident que les réponses qu’Harry et Hermione allaient découvrirent sur leurs familles seraient les mêmes. Au fond, le jeune homme espérait que les autres s’en tireraient mieux. Même s’ils auraient dû rester dans le passé pour éviter tout ça. Ils décidèrent d’aller dans l’ancienne maison des Black, qui servait normalement de quartier général à l’Ordre du Phénix. Ils avaient plus de chance d’avoir des réponses à cet endroit. Et quand ils arrivèrent et qu’ils virent que la maison n’était plus protégée par sortilège, Harry sentit son cœur se serrer encore plus. Il espérait vraiment que Sirius allait bien, qu’il n’avait pas été tué en affrontant les mangemorts. Est-ce que l’Ordre avait vu le jour un jour ?

« Il faut que je sache. »

Répondit Harry d’une voix tremblante avant de s’approcher de la maison de Sirius. Il devait savoir, que pouvait-il faire d’autre ? Ils auraient pu trouver quelqu’un d’autre, chercher Dumbledore, ou n’importe qui, capable de leur raconter ce qui c’était passé pendant ces années. Mais où pourraient-ils les trouver de toute façon ? Au moins, ils avaient un début de piste ici. Une fois devant la porte de la demeure, Harry inspira profondément avant de frapper. Des bruits de pas lourds se firent entendre avant que la porte ne s’ouvre. Pendant un instant Harry se sentit soulagé en reconnaissant Sirius qui se trouvait juste devant lui. Il eut envie de dire quelque chose, avant de regarder plus attentivement l’homme qui se tenait devant eux. Il semblait aller bien, il avait de beaux vêtements, un teint correct comme s’ils n’avaient pas passé ces nombreuses années en prison qui l’avait détruit de l’intérieur. Mais plus encore… il portait la marque des ténèbres sur son avant-bras. Harry avait peur de comprendre, Sirius n’avait jamais eu la bonne influence de la famille Potter. Rhian, Louisa et James n’avaient sans doute jamais fait partie de la vie de l’homme.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 743
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Sam 30 Avr - 15:41


Le battement d'ailes d'un papillon
H

ermione sentait la moindre fibre de son corps se tendre à la perspective de ce qui pouvait bien se trouver de l'autre côté de cette porte. De nombreuses possibilités ne manquaient pas de se bousculer dans son esprit, à vrai dire, et il n'y en avait pas la moindre, parmi elles, qui puissent la rassurer et la satisfaire. Elle n'avait aucune idée de ce qui l'attendait de l'autre côté de la porte, non, mais elle savait pertinemment qu'appréhender le pire n'était pas un luxe. Dans un monde entièrement différent, où Tom Jedusor n'aurait jamais été vaincu une première fois, tout pouvait avoir changé, y compris le destin des membres de l'ordre du phénix, celui de Sirius Black en tête. Les battements de cœur de la jeune femme s'accéléraient alors que Harry venait de frapper à la porte de sa demeure. En son for intérieur, elle priait pour que la figure rassurante de Dumbledore, Tonks, Lupin, Mrs Weasley... n'importe qui qui lui soit agréable vienne les accueillir, le tout accompagné d'un sourire qui leur assurerait qu'ils avaient été reconnus, qu'ils étaient attendus, et que toutes leurs questions allaient trouver une réponse appropriée.

Malheureusement, si ce fut bien une figure connue qui leur ouvrit la porte, le sourire tant escompté ne l'accompagna pas, plutôt un air à la fois intrigué et renfrogné. Hermione fit de son mieux pour ne pas trop dévisager Sirius du regard. Certes, cela faisait longtemps qu'elle n'avait plus eu l'occasion de poser les yeux sur lui, mais tout de même, elle pouvait affirmer en un seul regard que l'homme avait grandement changé. Exit son visage émacié, et cette lueur caractéristique dans le regard, celle d'un homme que des années de prison avaient privé un temps de son humanité et qui avait fini par la retrouver un peu grâce à Harry, le portrait craché de son meilleur ami disparu... Il n'y avait plus rien de cela en lui. D'ailleurs, quand son regard se posa sur Harry, il ne parut pas le reconnaître. Le regard d'Hermione tomba lui aussi sur l'avant-bras découvert de l'homme, où était tatouée bien en évidence la marque des ténèbres. Son estomac se serra aux deux constats qu'elle ne put alors que faire : Sirius n'était plus l'homme qu'ils avaient connu, et n'avait jamais échappé au carcan familial... et s'il pouvait se permettre d'exhiber si légèrement sa marque des ténèbres sans crainte des conséquences, c'est que ces mêmes ténèbres devaient bel et bien avoir gagné. Par leur faute. Une part d'elle avait envie de croire - pour Harry surtout - que ce n'était qu'un leurre et que Sirius n'avait pas tant changé. Malheureusement, elle ne se faisait pas non plus trop d'illusions. Pendant plusieurs secondes, Hermione demeura là, totalement hébétée, incapable de savoir de quelle manière agir et quoi dire. Le temps lui paraissait horriblement long tandis que les secondes défilaient dans le plus pesant silence. Soit ils affirmaient avoir frappé à la mauvaise porte et tournaient les talons, soit ils devaient chercher une manière subtile d'interroger Sirius, malgré le danger latent. Finalement, elle opta pour une stratégie très moyenne, après un raclement de gorge.

-Bonjour, permettez moi de me présenter, Hermione Hoover
(premier nom qui lui était venu à l'esprit, merci Jacob), et voici mon collègue, Harry Dursley (il pourrait toujours se plaindre de ça plus tard), de la brigade anti-moldus. Elle avait repéré ce charmant non sur l'une des affiches de propagande à côté desquelles ils étaient passés, alors elle tentait le coup, même si leur encore jeune âge risquait fort de les trahir. Nous menons une enquête de voisinage. Est-ce que nous pouvons entrer ?

Elle avait à peine osé respirer en prononçant ses mots, et elle retint son souffle jusqu'à ce que Sirius, après les avoir longuement observé, daigne leur permettre d'entrer.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1061
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Mer 25 Mai - 17:33

Harry & Hermione
Le battement d'aile d'un papillon...
Harry s’en était douté en fait, mais ce n’était quand même pas très agréable de le voir de ses propres yeux. Sirius n’était plus le même, il le voyait dans ses yeux. Outre le fait qu’il ne le reconnaissait pas, ce qui voulait quand même tout dire (James n’avait pas dû faire partie de sa vie, parce qu’il aurait au moins du reconnaitre son père dans ses traits, comme il le lui répété souvent), il y avait cette marque. Cette marque qu’il ne prenait même pas la peine de cacher alors qu’il ouvrait la porte à deux inconnus. Cela signifiait qu’il n’y avait aucune raison de le cacher. Donc que les forces du mal avaient gagnés. C’était aussi simple que cela, en partant les voyageurs n’avaient pas pu empêcher Voldemort de prendre du pouvoir. Et leur petit passage dans le passé avait complètement changé la donne, puisqu’ils avaient mis le mage noir sur sa trace et donc il avait dû s’arranger pour qu’Harry ne vienne jamais au monde. Est-ce qu’il avait tué Rhian ? Ou Louisa ? Est-ce que James avait seulement vu le jour un jour ? Il ne pouvait pas vraiment le savoir pour le moment, mais le jeune homme savait que sa famille n’avait pas lieu d’être. Sirius n’avait jamais eu l’influence positive de son père et de ses grands-parents, il n’avait jamais quitté les Black.

Harry fut bien incapable de dire quoi que ce soit pendant les longues secondes de silences qui s’installèrent après que l’homme ait ouvert la porte. Ce fut Hermione qui le fit, d’un aplomb qu’il trouvait incroyable. Le jeune homme se demandait d’où elle sortait le nom de la brigade anti-moldu, mais il n’y avait plus vraiment grand-chose qui l’étonnait chez sa meilleure amie. Elle accumulait un maximum d’information dans sa tête. Elle aurait simplement pu trouver un autre nom pour le nommer, mais tant pis. Il lui ferait la remarque plus tard, le plus important était qu’ils puissent entrer. Les deux jeunes sorciers n’avaient pas vraiment d’autre moyen d’avoir des informations sur les évènements qui avaient eu lieu pendant leur voyage dans le temps. L’homme se décala alors pour les laisser entrer. Harry ne put s’empêcher de tourner son regard alors qu’il avançait dans cette maison qu’il ne connaissait que trop bien, mais dont il ne reconnaissait pas grand-chose. Ils arrivèrent dans le salon, où se trouvait la célèbre tapisserie des Black. Encore une fois, Harry ne put s’empêcher d’y jeter un œil, le nom de Sirius n’était pas rayé. S’il fallait une preuve de plus…

« Nous avons entendu parler d’une né-moldu qui habiterait dans les parages. Une certaine Lily Evans, cela vous dit quelque chose ? » Harry avait tenté de parler sans que sa voix ne tremble une seconde, il n’avait pas envie de se faire repérer. Ils étaient jeunes et ça pouvaient sembler étrange qu’ils travaillent déjà au ministère, mais tant qu’ils le pouvaient, Harry voulait donner le change. Sirius se contenta de répondre à la négative. Est-ce que Lily avait eu accès à Poudlard ? Au vu de la situation, ce n’était pas certain. « Et le nom de Potter vous parle ? » Au moins celui-là non ? Et non… Sirius répondit aussi à la négative. Bon, il n’y avait plus aucun doute à avoir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 743
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Ven 27 Mai - 21:08


Le battement d'ailes d'un papillon
H

ermione faisait du mieux possible pour demeurer dans son rôle et faire en sorte que les sentiments qui l'assaillaient ne soient pas trop facilement reconnaissables, sous peine de les trahir. Elle se retenait, entre autres, de trop tourner son regard en direction de son meilleur ami, quand bien même, l'envie ne lui en manquait pas. Elle ne voulait pas donner en quoi que ce soit l'impression que cette situation les déstabilisait, et pourtant, c'était bel et bien le cas. Hermione était attristé de découvrir quel avait été finalement le sort de Sirius, certes, il devait sans doute être heureux dans sa vie, d'autant que ce Sirius-là n'avait pas dû connaître l'enfer d'Azkaban, mais c'était assez triste de se dire qu'un simple événement pouvait non seulement changer le cours de votre vie mais également vos convictions... Au fond, la notion de nature profonde d'un être humain semblait bien bancale. Il n'avait jamais entendu parler de Lily Evans, qui n'avait peut-être jamais mis les pieds à Poudlard, en définitive, il n'avait pas plus entendu parler des Potter, ce qui ne manquait pas d'être alarmant... ce n'était pas chez celui qui aurait dû être le parrain de Harry qu'ils trouveraient la réponse à leurs questions. Hermione ne voulait même pas imaginer combien difficile devait être la situation pour son meilleur ami, elle n'avait aucune intention d'envenimer les choses, ils n'avaient rien à retirer de cette discussion, mieux valait qu'ils s'en aillent avant que de griller ce qui n'était déjà qu'une bien piètre couverture.

-Très bien, n'hésitez pas à revenir vers notre brigade si vous avez la moindre information. Merci de votre temps et de votre contribution.
répondit alors Hermione d'un ton qu'elle voulait poli et professionnel. Inutile d'enfoncer plus le couteau dans la plaie, d'autant qu'une "sang-de-bourbe" comme elle, si elle était découverte, ne ferait pas long feu à cet endroit.

Le méconnaissable Sirius répliqua par quelques formules de politesse et ils se virent conduits vers la sortie. Hermione ne reprit pas de suite la parole de crainte d'être entendue, et attendit qu'ils se soient éloignés de plusieurs mètres du 12 square Grimmaurd pour reprendre la parole, adressant à Harry un regard soucieux.

-Ça va aller ?
Elle déposa doucement une main sur son épaule afin de lui laisser comprendre qu'il avait tout son soutien, et au-delà de son soutien. Tu sais, on devrait peut-être aller à Godric's Hollow, c'est encore le meilleur moyen de savoir ce qui est arrivé à tes parents...

Après tout, même si ce scénario semblait des plus improbables, et que toute la famille Potter avait sans doute été décimée, malheureusement, peut-être que leur bond dans le temps aurait eu des conséquences plus heureuses qu'ils ne l'avaient imaginé, du moins en ce qui concernait les parents du survivant... Harry était toujours en vie, après tout, n'était-ce pas un signe ? Elle voulait le croire.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1061
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Mer 6 Juil - 17:33

Harry & Hermione
Le battement d'aile d'un papillon...
Harry tentait de garder le plus contenance possible, alors qu’Hermione reprenait la parole pour prendre congés du Sirius qu’ils avaient sous les yeux. Ce Sirius qui n’avait rien à voir avec celui qu’il avait connu dans leurs anciennes vies. Cet homme n’avait rien à voir avec son parrain. En même temps, c’était normal s’il n’avait jamais connu James Potter. C’était bien parce qu’ils étaient amis que la vie de Sirius avait pris cette direction, même si elle n’avait pas été entièrement heureuse puisqu’il avait quand même passé du temps en prison. Mais Harry préférait largement l’homme qu’il était autrefois, avant qu’ils ne fassent le bon dans le temps. Même si, en soit, Harry n’avait pas non plus énormément connu Sirius. Après tout, avant qu’il ne quitte la prison d’Azkaban, le jeune homme ne connaissait même pas son existence. Et ensuite, il n’avait pas eu tant que ça l’occasion de le voir physiquement. Mais cela ne changeait rien, Sirius d’avant était parfait, l’homme qu’il avait sous les yeux n’avait rien à voir avec lui. Sans plus de mot, Harry suivit Hermione jusqu’à la sortie. Il avait besoin de prendre l’air, de quitter cette maison, et de tenter de reprendre un peu ses esprits avec ce qu’il avait découvert. Parce que le survivant ne se faisait pas vraiment d’illusion. Il y avait peu de chance qu’il découvre une fin agréable au destin de sa famille, au vu de ce qu’il venait d’apprendre. Parce que si Sirius n’avait jamais entendu parler de Potter, cela signifiait qu’ils ne s’étaient donc jamais croisés. Même sans être amis, ils auraient quand même fait leurs études au même moment à l’école de magie. A moins que James Potter n’ait pas été à l’école de magie ? Il y avait une tonne de question qui tournait en boucle dans la tête, sans qu’il n’ait vraiment de réponse. Et il ne savait même pas s’il avait envie de réponse.

Pendant qu’ils s’éloignaient de la maison des Black, Harry ne disait rien du tout. Il ne voyait pas bien ce qu’il pouvait dire de toute façon et ils valaient mieux qu’ils n’abordent pas de sujet fâcheux tant qu’ils n’étaient pas encore assez éloignés de la maison. Ce fut Hermione qui brisa le silence en demandant au survivant s’il allait bien, posant une main sur son épaule. Le jeune homme savait parfaitement que la jeune femme cherchait à le réconforter, parce qu’elle devait savoir qu’il était un peu perturbé par la nouvelle. En même temps, il l’était depuis qu’ils étaient de retour dans le futur (qui était leur présent normalement).

« Je sais pas si je veux y aller. » C’était sans doute mieux, pour qu’il mette vraiment une image sur ce qui s’était passé, pour qu’il sache vraiment la vérité. Mais Harry avait bien trop peur d’apprendre ce qu’ils risquaient de découvrir. « On aurait jamais dû rentrer, c’est tout. »

Harry savait depuis le début que ce n’était pas une bonne idée de partir de l’époque où Jedusor n’était qu’un « gosse » encore, qu’ils auraient dû rester dans le passé pour terminer ce qu’ils avaient commencé. Mais la majorité l’avait emporté.

« Tu devrais aller trouver ta famille. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 743
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Jeu 7 Juil - 17:14


Le battement d'ailes d'un papillon
H

ermione poussa un profond soupir. Malheureusement, elle ne pouvait pas donner tort à son interlocuteur. Il était certain que la meilleure solution aurait été de rester dans le passé, au moins suffisamment longtemps pour être sûr que les conséquences qu'ils auraient eux-mêmes engendrées dans le futur ne soit pas si terribles ou néfastes. Mais il n'était plus temps de regretter ou de claironner qu'ils avaient raison. Certes, force était de constater que tout semblait leur donner raison, qu'ils auraient mieux fait de ne pas écouter le consensus, quitte à se mettre tous leurs amis à dos, mais c'était une chose qu'ils ne pouvaient pas complètement préméditer, et qui ne méritait pas non plus qu'ils se montrent hostiles envers le reste du groupe. Au fond, Hermione comprenait pourquoi la majorité avait voté pour leur retour... et elle espérait qu'ils trouveraient ce qu'ils recherchaient, à savoir leur famille. Hermione, dans son cas, savait malheureusement que ce ne serait pas si simple, comme Harry paraissait l'avoir compris puisqu'il affirmait ne pas être certain de vouloir se rendre à Godric's Hollow. Et pour cause... qui sait ce qui l'attendrait là-bas ? Des parents aimants, dans le meilleur des cas... Mais le pire était bien plus envisageable que le meilleur, à l'heure actuelle, malheureusement pour eux. Et pour cette raison, d'ailleurs, Hermione éprouvait elle aussi des réticences à aller trouver sa famille.

-Je devrais, oui
, reconnut-elle sans pour autant esquisser le moindre geste qui eut pu laisser entendre qu'elle s'apprête à retrouver les Granger. Je ne suis pas sûre d'être prête, encore... admit-elle finalement.

Ses parents étaient des moldus. L'ennemi juré par excellence dans ce présent qu'ils avaient créés, et cela n'encourageait pas franchement Hermione à l'optimisme. Certes, elle supposait que tous les moldus n'avaient pas dû être éradiqués de ce monde, mais elle avait peur que les parents de "sangs de bourbes" aient été dans la ligne de mire la plus immédiate des mangemorts. Bien sûr, il n'y avait qu'une façon de le savoir... Mais en avoir conscience était une chose, s'y résoudre en était une autre, de très loin différente. La jeune femme ne savait vraiment pas ce qu'elle pourrait trouver sur le pas de la porte des Granger, il se pouvait même qu'ils n'aient jamais grandi dans la maison dont elle gardait pourtant tant de souvenirs.... Elle n'était pas prête, Harry non plus, ils étaient dans l'impasse. Hermione avait le sentiment certain, à présent, qu'on leur avait transmis des clés, celles de changer le monde, et ils n'en avaient rien fait... Elle éprouvait comme le devoir de réparer le mal engendré, mais comment faire ? Par quoi commencer ? Par qui ? Elle songea à Dumbledore, bien sûr, mais dans de telles circonvolutions, elle doutait fort de le retrouver là s'il lui prenait l'envie de le retrouver à Poudlard. La source la plus sûre pour récolter autant de savoir que possible restait toujours le même. Ou du moins toujours le même dans l'esprit d'Hermione.

-Il faut qu'on aille à la librairie.

Non pas pour assouvir un besoin soudain et irrépressible de lecture, mais tout simplement parce que c'était peut-être là qu'ils auraient le plus de chances de dégotter de plus amples informations sur l'état réel de la situation. Ne serait-ce qu'éplucher de vieux journaux pourrait déjà grandement les aider. Si on laissait encore des sangs de bourbe comme elle et des sangs mêlés comme Harry entrer dans quelque lieu public sorcier que ce soit.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1061
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Mer 3 Aoû - 19:44

Harry & Hermione
Le battement d'aile d'un papillon...
La majorité l’avait emporté oui, ils avaient voté et la plus grande partie des voyageurs avait décidé de rentrer. Harry et Hermione n’avaient pas pu faire changer d’avis leurs amis, alors ils étaient rentrés. Mais le jeune homme savait parfaitement qu’ils n’auraient pas dû le faire, qu’ils auraient dû rester dans le passé. Le survivant savait bien qu’il ne devait pas en vouloir à ses amis, qu’il ne devait pas commencer à leur reprocher quoi que ce soit, mais en même temps c’était un peu difficile en cet instant précis. Parce qu’il voyait bien les conséquences de leur voyage dans le temps et qu’il était certain qu’il aurait pu arranger les choses. Maintenant, ils étaient de retour et Harry ne savait pas comment sa vie allait être maintenant. Comme leur vie à tous allait être en fait, puisqu’il y avait eu de gros changement quand même. Harry espérait que la famille Weasley allait pouvoir se retrouver, quoi qu’injustement il ne puisse pas s’empêcher de se dire que ça serait de leur faute si ce n’était pas le cas. Harry ne voulait pas en vouloir à ses amis, mais il ne pouvait pas s’en empêcher quand même.

Hermione devrait aller voir sa famille, elle avait plus de chance de les revoir comme avant. Même s’ils étaient des moldus, ils avaient peut-être échappé aux mauvais sorts. Même si, le fait qu’ils soient des moldus justement les mettait un peu au-devant de la scène. Surtout s’ils avaient une fille sorcière, une sang de bourbe… Harry arrivait à lire dans les propos de sa meilleure amie, il voyait bien qu’elle redoutait le fait d’aller trouver sa famille, parce qu’elle craignait de ce qu’elle allait découvrir. Comme lui, qui devrait sans doute aller à Godric, mais qui n’arrivait pas à y aller. Au moins, ne pas savoir, ça permettait de ne pas être trop déçu. Même si franchement, le jeune homme n’avait pas beaucoup d’espoir concernant sa famille, avec ce qu’ils avaient vu dans la maison des Black. Il osait espérer que la famille Granger avait eu plus de chance quand même, même si pour cela, il faudrait vraiment qu’il aille dans l’ancienne maison d’Hermione. Mais la jeune femme n’était pas prête, tout comme lui.

« A la librairie ? » Demanda-t-il surpris quand Hermione reprit la parole en affirmant qu’ils devaient s’y rendre. Le jeune homme n’avait pas pour habitude de réfléchir aussi rapidement que sa meilleure amie, alors il n’avait pas eu le temps de faire vraiment le même cheminement qu’elle. Pourtant, c’était assez logique qu’ils allaient avoir besoin d’information, pour pouvoir faire quelque chose. Parce qu’ils n’allaient pas se contenter d’errer dans la rue, à la recherche d’indices. « Tu veux aller lire maintenant ? »

Bon, Harry se doutait quand même qu’Hermione avait une bonne raison de vouloir se rendre à la librairie. Mais il n’avait pas encore réalisé que c’était pour pouvoir obtenir des informations et faire quelque chose concernant la situation actuelle. Parce qu’ils pouvaient encore changer les choses. Peut-être.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 743
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Sam 6 Aoû - 14:40


Le battement d'ailes d'un papillon
L

a réaction de Harry ne se fit pas attendre et, sans surprise, il ne comprenait pas quel intérêt la jeune femme pourrait trouver à aller plonger son nez dans des bouquins à un moment pareil. À vrai dire, il avait surtout réagi très rapidement, s'il s'était laissé le temps d'y penser, il aurait certainement compris où il voulait en venir. Elle ne lui reprocha pas sa réaction... D'autant qu'elle dissimulait un fond de vérité qu'Hermione répudiait à admettre. Oui, les livres et les journaux seraient sans doute le meilleur moyen de faire le point sur leur situation, mais il ne fallait pas se leurrer tout de même, si elle tenait à ce point à s'enfermer dans la librairie, c'était peut-être aussi parce qu'elle considérait que la compagnie des livres était bien plus rassurante que ce qui pouvait les attendre dans le monde réel, réel tel qu'il l'était devenu. Le plus judicieux aurait certainement été de faire comme tout le monde, pourtant, de tenter de retrouver leurs familles, Hermione aurait couru chez les Granger en caressant l'espoir qu'ils s'y trouvent bel et bien, que ses parents allaient bien et qu'ils pourraient profiter de leurs présences respectives, et Harry serait allé à Godric's Hollow où ses parents l'attendraient peut-être, tous les deux en vie... Oui, c'était ça, qu'ils devraient faire, c'était là que se calmeraient ou se confirmeraient leurs inquiétudes, mais ainsi que la jeune femme l'avait admit, elle n'y était pas prête. Les livres, au moins, c'est concret, c'est matériel, c'est rassurant... Les livres pouvaient bien vous trahir si leur contenu s'avérait erroné, mais c'était tout de même déjà plus simple à supporter et à assumer.

-Si on veut comprendre ce qui a changé ici et à quoi s'attendre, il faut qu'on se renseigne. Je sais pas toi, mais je me vois mal interroger la première personne venue pour faire un état des lieux de la situation
, répondit-elle sincèrement.

Et en effet, elle partait du principe qu'il fallait se méfier de tout et de tout le monde, dans cette époque. Leur rencontre avec Sirius était bien la preuve qu'ils ne pouvaient plus savoir à qui se fier. Même les ouvrages qu'ils liraient respecteraient peut-être une idéologie bien précise et ne leur apprendrait rien. Dans tous les cas, il fallait qu'ils sachent.

-À moins que tu aies une meilleure idée ?
demanda-t-elle alors, non pour le provoquer mais très honnêtement.

Dépassée qu'elle était par la situation, elle se raccrochait à ce qu'il y avait de plus pragmatique en elle, ce n'était pas pour autant que la solution qu'elle proposait était la meilleure. Il est certain de toute façon qu'ils ne trouveraient pour le moment aucune option satisfaisante. Ils étaient jetés dans cette nouvelle époque et n'avaient d'autres choix que de le reconnaître, de s'armer de patience et de chercher malgré tout, même trop tard, à changer les choses.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1061
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Jeu 22 Sep - 15:49

Harry & Hermione
Le battement d'aile d'un papillon...
Evidemment, Harry – comme bien souvent – avait réagi un peu trop vivement. C’était pourtant évident que si Hermione affirmait vouloir se rendre à la librairie, ce n’était pas juste parce qu’elle avait envie de lire, mais parce que c’était le meilleur moyen de trouver des informations sur leur époque. Et d’ailleurs, ce fut ce qu’elle lui répondit. Evidemment, le jeune homme se sentait un peu idiot de sa réflexion, il comprenait parfaitement pour quelle raison Hermione avait affirmé qu’ils devaient se rendre à la librairie. Ils ne pouvaient pas parler à la première personne qu’ils croiseraient pour lui demander comment était la situation du pays présentement, on les prendrait pour des fous. Et il était évident qu’Hermione et Harry ne devaient pas se faire repérer. Donc, le meilleur moyen de savoir exactement comment les choses s’étaient passées, c’était d’étudier un peu l’histoire. Le survivant – qui n’était peut-être plus du tout le survivant au vu de la situation, mais puisqu’il était encore là, il avait peut-être une chance – craignait tout autant ce qu’il allait apprendre des livres que de la bouche des personnes. Il ne savait pas s’il avait vraiment envie de savoir, mais il n’avait pas vraiment le choix. Harry ne se sentait pas prêt à aller dans la maison de sa famille, ne sachant pas si c’était un endroit où il trouverait ses parents ou encore leurs corps comme c’était le cas dans leur réalité. A moins qu’il ne trouve rien du tout parce que les Potter seraient éteints depuis plusieurs années maintenant. Autant de variable qui faisait peur au jeune homme, il n’avait aucune envie de découvrir le possible destin funeste de sa famille. Il allait peut-être l’apprendre dans les livres, mais en même temps ça ne serait pas la même chose devant une maison réelle.

« Non je n’ai pas d’autre idée. » Dit-il alors, se rendant bien compte que sa remarque précédente avait été un peu idiote (voir complètement même, d’ailleurs). « Allons-y. »

Autant qu’ils ne perdent pas de temps après tout, qu’ils sachent tout de suite ce qui les attendait. Parce qu’ils étaient de retour e qu’ils n’allaient pas pouvoir revenir en arrière, alors autant dire qu’ils allaient devoir se faire à ce monde qui ne ressemblait plus du tout au leur. Le jeune homme ne savait pas du tout comment ils allaient faire d’ailleurs, rien que les premiers indices leur indiqué à quel point le monde avait bien changé. Mais il y avait forcément une résistance quelque part, ils allaient devoir chercher simplement. Et pour cela, ils devaient savoir ce qui était arrivé aux personnes et endroits qu’ils connaissaient. Harry regarda un peu autour de lui avant de prendre le bras de sa meilleure amie et de transplaner. Il ne pensait pas prendre trop de risque à transplaner de cette manière, après tout ils semblaient être dans un monde dirigé par les sorciers. Ils arrivèrent donc directement sur le chemin de traverse, qui n’avait pas perdu sa foule malgré les circonstances. Bon, ils n’avaient plus qu’à se rendre à la librairie et Harry sentait de plus en plmus sa boule au ventre grossir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 743
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Ven 23 Sep - 16:48


Le battement d'ailes d'un papillon
À

vrai dire, Hermione aurait vraiment voulu que, en cet instant, Harry ait un éclair de génie, une idée meilleure que la sienne, qui était, il est vrai, plutôt bancale. Mais elle constatait bien qu'il était tout aussi désemparé qu'elle. La situation à laquelle ils étaient confrontés dépassait de très loin tout ce qu'ils avaient pu imaginer l'un comme l'autre, et pourtant, ils n'avaient pas quitté les années quarante en étant très optimistes. Maintenant, ils ne pouvaient pas vraiment faire grand-chose d'autre sinon s'informer, s'informer et déterminer l'ampleur des dégâts. Va pour la librairie, donc, c'était une étape comme une autre, après tout. Et puisque Hermione n'avait pas encore le courage de découvrir à quoi ressemblait à présent le logis parental et que Harry, de son côté, n'était pas encore prêt à un pèlerinage jusqu'a Godric's Hollow, sur les traces de son passé (et qui sait, de son futur), c'était encore le mieux à faire. Une option rationnelle, en tout cas. Rationnelle et rassurante, car il n'y avait rien de plus réconfortant qu'un texte écrit noir sur blanc dans un ouvrage laissé à la postérité. C'est du moins ainsi qu'elle voyait les choses.

Hermione se laissa faire quand son meilleur ami attrapa son bras pour leur permettre de transplaner jusqu'au chemin de traverse. Le transplanage, en effet, devait être monnaie courante dans un monde tel que celui-ci. Hermione appréhendait seulement que tout sorcier soit à présent suivi à la trace. Comment savoir si leur mouvement n'était pas suspect ? Enfin... de toutes les manières, ils ne pouvaient pas être sûrs de quoi que ce soit à l'heure actuelle et il fallait tout de même qu'ils agissent, qu'ils essaient, du moins, même si c'était une situation peut-être désespérer, et que chercher à en découvrir plus sur ce qu'était devenue une époque autrefois familière risquait de leur faire très mal. Ils arrivèrent sur le chemin de traverse, où se précipitaient de nombreuses personne. Ils avaient atterri au milieu d'une foule dense et compacte. Ce n'était pas agréable, c'est sûr, mais au moins étaient-ils sûrs de ne pouvoir que passer inaperçus au milieu de la masse.

-Tout a tellement changé...
souffla-t-elle en regardant autour d'elle tandis qu'ils se dirigeaient vers Fleury & Bott's, plus pour elle-même que pour Harry, à la vérité.

Et en effet, le chemin de traverse lui apparaissait bien différent. Beaucoup de devantures avaient changé, certaines boutiques n'existaient plus, d'autres n'avaient peut-être jamais existé... la librairie magique, fort heureusement, était toujours là malgré tout, restée au même endroit. Mais là encore, l'intérieur de la librairie n'était plus le même. Les rayonnages étaient bien différents de ceux que Hermione avait pu connaître. Et le nombre des livres proposés semblaient avoir considérablement diminué. Nombre d'ouvrages sorciers auraient-ils été victimes d'autodafés ? À ce stade, la jeune femme ne serait pas vraiment surprise. Elle avait le sentiment que même les livres pourraient bien la trahir, cette fois. Si l'information était vérifiée et manipulée, alors il allait falloir se défier de la moindre ligne qu'ils liraient. Mais ce serait toujours mieux que rien, ceci dit.

-Je cherche tout ce que je peux dans le rayon "société", tu t'occupes du rayon "histoire", d'accord ?
demanda-t-elle en tournant son regard vers Harry. On se rejoint dans l'arrière-salle.

Elle n'attendit pas l'approbation de Harry pour faire sa sélection d'ouvrages, un peu fébrile. Elle passa devant un présentoir où étaient disponibles quelques journaux et magazines. Elle s'empara de plusieurs Gazettes du Sorcier, et d'un exemplaire du Chicaneur, qu'elle fut agréablement surprise de trouver là, soulagée à l'idée que, en rentrant chez elle, Luna retrouverait certainement son père. Une fois tout cela en main, elle se dirigea dans l'arrière-salle où quelques tables étaient disposées pour permettre la lecture aux curieux (dans un temps limité tout de même), elle choisit l'une d'entre elles, plus à l'écart, et y déposa son butin en attendant le retour de son meilleur ami.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1061
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Mer 23 Nov - 21:51

Harry & Hermione
Le battement d'aile d'un papillon...
Il n’était pas difficile pour eux de savoir qu’ils étaient sur le chemin de traverse, mais cette rue avait vraiment changé. Harry et Hermione n’avait pas vu le chemin de traverse de leurs années depuis longtemps, mais ils s’en souvenaient quand même énormément. C’était différent oui, il y avait des boutiques qu’Harry ne connaissait pas. Il y avait des boutiques mythiques qu’il ne voyait plus, qu’il ne savait même pas si elles avaient existés à un moment ou à un autre. Pour l’heure, ils ne pouvaient pas vraiment le savoir. Parce qu’ils ne savaient encore rien de l’histoire, parce qu’ils n’avaient pas encore lu les livres. Harry ne prononça aucun mot jusqu’au moment où ils arrivaient enfin à la librairie. Il n’aimait pas vraiment la foule d’une manière générale, mais c’était encore pire maintenant. Harry avait un peu le sentiment que tout le monde le regardait, plus que quand il était le survivant. Comme s’il y avait marqué sur leurs fronts qu’ils étaient des ennemis. Pour l’heure, les deux amis ne savaient pas ce qu’était devenu le monde dans lequel ils se trouvaient après leur voyage dans le temps, mais l’ancien rouge et or ne se permettait pas vraiment d’avoir de l’espoir. C’était pessimiste, Harry e avait bien conscience, mais il n’y pouvait pas grand-chose. Il ne parvenait pas avoir foi en ce qui l’attendait alors qu’il était persuadé que le monde avait changé dans le mauvais sens, parce qu’ils avaient fait trop de ravage en remontant le temps et en revenant sans changer les choses, sans réparer leurs erreurs.

Quand ils entrèrent dans Fleury & Bott ‘s, Harry remarqua une nouvelle fois les changements. Le jeune homme ne savait pas si c’était juste lui ou pas, mais il avait le sentiment que l’atmosphère était plus sombre. Les rayons de la librairie semblèrent beaucoup moins rempli au jeune homme en tout cas, mais il se faisait peut-être des idées. Quoi que…

« D’accord. »

Répondit-il à Hermione quand elle lui proposa de se rendre dans le rayon histoire avant de la rejoindre dans l’arrière-boutique. Il n’ajouta rien du tout avant de se rendre dans le rayonnage en question. Ses yeux cherchaient par habitude les livres pour les cours, ceux que chaque année il devait trouver pour la nouvelle année à Poudlard. Mais il ne trouva rien de ceux qu’il connaissait. Il s’attarda donc un moment dans le rayon avant de porter son dévolu sur quelques livres, de les prendre et de se rendre dans l’arrière-boutique. Hermione était déjà installée, il y avait des exemplaires de journaux sur la table. Le regard d’Harry se porta sur le Chicaneur, qu’il fut heureux de voir encore publié. Au moins, le père de Luna était encore là.

« J’espère avoir trouvé de quoi nous aider. » Dit-il en s’installant devant sa meilleure amie, posant les livres. Cela lui rappelait l’époque (les époques) où ils fouillaient de fond en comble la bibliothèque de Poudlard pour trouver une solution à leurs problèmes. « J’ai trouvé un livre sur les sorciers célèbres. »

Dit-il la voix un peu faible, avant d’avancer le livre vers Hermione. Il n’osait vraiment pas l’ouvrir, se doutant qu’ils n’allaient surement pas trouver ceux qu’ils connaissaient.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 743
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Jeu 24 Nov - 18:15


Le battement d'ailes d'un papillon
H

ermione avait le nez plongé dans l'un des journaux qu'elle avait pioché au hasard dans l'espoir d'y dénicher des informations dignes de ce nom. Pour l'heure, elle n'avait rien trouvé de crucial, mais rien d'engageant non plus pour autant, la plupart des articles était clairement de parti-pris anti-moldus, il était question de rafle, de la suprématie sorcière, des actions du ministres de la magie. Plus ça allait, plus Hermione s'inquiétait pour ses parents. Puisqu'elle était encore là, elle supposait que ses parents avaient au moins vécu suffisamment longtemps pour qu'elle vienne au monde, mais au-delà de ça ? Étaient-ils encore en vie ? À un moment ou à un autre, il faudrait bien qu'elle prenne son courage à deux mains et qu'elle aille vérifier par elle-même. L'ignorance était certes réconfortante, mais angoissante tout autant... Enfin, pour le moment, il fallait qu'ils se renseignent sur tous les éléments qu'ils pouvaient accumuler, ce serait plus simple de faire le tri dans la situation et d'aviser de quoi faire. La jeune femme espérait bien que le reste des voyageurs temporels s'en tirait tout de même à bon compte, d'une façon ou d'une autre. Hermione leva les yeux en voyant Harry le rejoindre avec plusieurs volumes entre les mains. Bon, au moins ils avaient de la matière à étudier, restait à voir si cela les mènerait quelque part.

-Je reconnais cet ouvrage,
remarqua Hermione en s'emparant du volume avec grande précaution, comme elle le faisait toujours quand il était questions de ses précieux ouvrages. Elle avait en effet lu son livre, peu de temps avant son entrée à Poudlard, quand elle en lisait le plus possible pour en savoir le maximum quand elle mettrait un premier pied dans le monde magique. Le livre était effectivement le même, mais elle reconnaissait tout de même quelques menues différences. Le titre était inchangé, mais la typographie n'était pas exactement la même, la couleur peut-être, l'ouvrage relié en cuir était trop usé pour pouvoir réellement en juger. C'est dans ce livre que j'ai lu ton nom pour la première fois, ajouta-t-elle alors dans un fin sourire.

C'était si lointain, à présent... et ça appartenait sans doute à un souvenir de l'ordre du paradoxe temporel. Il s'était passé tant de choses qu'il était difficile de se dire que Harry, un temps, avait juste été un nom sur un livre pour elle... elle ignorait quelle emprise il finirait par avoir sur son destin. Avec précaution, elle ouvrit l'ouvrage et parcourut son glossaire du regard. Certains noms lui étaient familiers, ce n'était pas pour le mieux. Le nom de Harry n'apparaissait plus, mais Hermione n'en était pas vraiment surprise. Un chapitre était dédié à Dumbledore, un autre Voldemort, elle choisit de s'intéresser d'abord au premier. Elle n'était pas prête encore à encaisser ce qu'elle découvrait dans le suivant. Elle parcourut donc le chapitre consacré à Dumbledore, et ce qu'elle découvrit n'eut rien pour la rassurer... C'était écrit là, noir sur blanc. Dumbledore, l'homme vers qui ils auraient pu caresser l'espoir de se tourner, était mort.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1061
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Sam 21 Jan - 14:04

Harry & Hermione
Le battement d'aile d'un papillon...
Le fait qu’Hermione connaisse un ouvrage n’était pas si choquant que ça en soit. Sa meilleure amie était une vraie bouffeuse de livre, elle lisait tous les livres qui lui tombait sous la main. C’était d’ailleurs souvent grâce à ses lectures qu’ils parvenaient à se sortir de pétrin. Harry se souvenait de ces fois où elle disait à ses deux meilleurs amis – et petit ami maintenant pour le rouquin – une information qu’elle était étonnée qu’ils ne sachent pas, parce qu’ils n’avaient pas pris la peine de lire comme elle. Si Harry était un sorcier de naissance, il n’avait connu le monde sorcier qu’à ses onze ans comme elle, mais il en savait bien moins qu’elle. Parce qu’elle avait lu tout un tas d’ouvrage avant d’arriver à la gare, comme celui qu’elle tenait maintenant entre ses doigts. Harry eut un pincement au cœur quand la jeune femme précisa que c’était dans ce livre qu’elle avait lu son nom la première fois. Harry, malgré les années, peinait encore à se faire au fait que son nom se trouvait dans un ouvrage sur les sorciers célèbres. Parce que même si son nom était connu de tous (enfin, il l’avait été, il n’était pas sûr qu’il s’y trouve encore), il ne se souvenait pas du tout du moment où il était devenu célèbre. Ou du moins, pas de la bonne manière. En tout cas, ça allait les aider, le jeune homme en était persuadé, mais il n’osait quand même pas pour autant ouvrir le livre. Ce fut Hermione qui le fit.

Harry l’observa en silence pendant qu’elle tournait les pages. Il ne pouvait pas voir les noms qu’elle avait vu dans le glossaire, mais quand elle arriva sur le chapitre sur Dumbledore, il le vit tout de suite. Il l’observa lire les lignes, se concentrant sur le visage de sa meilleure amie plus que sur l’ouvrage. Et il comprit que ce n’était pas bon, il le vit sur son visage. Sans prononcer le moindre mot, il prit le livre des mains de sa meilleure amie pour regarder à son tour et il tomba bien rapidement sur l’information qu’elle avait vu… Dumbledore était mort. Si le directeur de Poudlard était mort… ils étaient perdus. Evidemment, les deux sorciers ne savaient pas que c’était quelque chose qu’ils auraient vécu aussi, s’il n’avait pas voyagé dans le temps pendant leur scolarité. Harry leva une seconde les yeux vers Hermione, avant de tourner les pages du livre. Il ne s’arrêta que quand il tomba sur le chapitre dédié à « Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom ». Ils devaient savoir. Harry parcourra rapidement le chapitre, qui était vraiment long et ce qu’il lisait n’avait rien d’engageant.

« Ça ne parle pas de moi. » Souffla-t-il, sans vraiment de surprise. Il se doutait qu’on ne parlait pas de lui, parce qu’il avait bien compris que la vie était bien différente maintenant. Qu’il n’avait pas fait tomber le seigneur des ténèbres. Mais ce qu’il lit ensuite ne le rassura pas pour autant, tout ça décrivait sa monté au pouvoir et la longue détention de ce pouvoir qu’il avait… qu’il avait encore. « On n’aurait jamais dû rentrer. » Sa voix était tremblante… il ne savait pas du tout comment ils allaient faire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 743
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Sam 21 Jan - 14:25


Le battement d'ailes d'un papillon
H

ermione laissa Harry faire quand ce dernier lui prit le livre des mains afin de pouvoir lire de lui-même le chapitre dédié à leur ancien directeur. Elle n'aimait pas, d'ordinaire, qu'on lui prenne des choses des mains, encore moins s'il devait s'agir d'un ouvrage, mais en l'occurrence, elle préférait que le jeune homme lise de lui-même l'information écrite ici noir sur blanc plutôt que de devoir la révéler d'elle-même, elle avait déjà du mal à l'encaisser pour elle-même. Tout au long de leurs aventures et quelle que soit l'époque, ils s'étaient toujours reposés sur Dumbledore, peut-être un peu trop, même, mais à juste titre, parce qu'ils savaient qu'il était l'allié le plus puissant qu'ils puissent avoir. Mais il avait été vaincu. Ils ne pouvaient donc compter que sur eux-mêmes. Elle lut rapidement en même temps que Harry le chapitre consacré à Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Ils n'y apprirent pas grand-chose, si ce n'est que son pouvoir était chose admise et reconnue à cette nouvelle époque qu'il leur fallait encore apprivoiser. Quant au chapitre qui aurait dû autrefois être dédié à Harry, il n'existait évidemment pas. Si Harry avait déjà rêvé d'une vie où il ne serait pas considéré par tous comme l'élu, où il pourrait mener une existence anonyme, alors il était servi... Mais nul doute que s'il avait le choix, s'ils avaient le choix. Ils reviendraient en arrière une fois encore. Mais ils ne pouvaient plus se permettre de jouer davantage avec le temps. Cela leur avait déjà coûté bien assez cher. Harry avait raison, bien sûr, ils n'auraient jamais dû revenir, pas si tôt, ou peut-être jamais...

-Oui...


Ils n'auraient pas dû rentrer, ils auraient dû trouver un moyen d'empêcher cela... Mais cela dit, comment être sûr que cela aurait changé quelque chose ? Ils n'auraient peut-être pas réussi à vaincre Voldemort, même à l'époque... Ils étaient presque aussi responsable que le mage noir de ce qui arrivait, pas seulement parce qu'ils étaient revenus trop tôt, mais parce qu'ils avaient remonté le temps en premier lieu (même s'ils ne l'avaient bien sûr pas fait exprès).

- Ça ne sert à rien de se lamenter
, ajouta-t-elle alors, d'un ton qu'elle voulait déterminé, même si elle ne savait pas vraiment où elle allait. On ne sait pas ce qui se serait passé si on était rentrés plus tôt ou plus tard. Certaines choses quoi qu'il en soit, n'auraient pas changé. Comme le décès de Dumbledore, par exemple, même si pour eux, ça semblait proprement improbable. Ce qu'on doit faire, c'est changer les choses ici et maintenant. Il n'était peut-être pas trop tard... Elle voulait s'en convaincre, en tout cas. Ce n'est pas parce que tu ne fais pas encore partie de l'histoire que ça ne doit pas arriver, ajouta-t-elle, s'autorisant un fin sourire. Après tout, ce n'était pas parce que personne ne le connaissait maintenant pour être l'élu qu'il ne l'était pas bel et bien. Il faut qu'on réussisse à entrer en contact avec la Résistance, l'ordre du phénix, n'importe lequel de ses membres qui aurait survécu. Elle poussa un léger soupir... La situation n'est pas idéale, c'est vrai... Quel bel euphémisme. Mais on va se battre. C'est ce qu'on a toujours fait, non ?


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1061
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Lun 13 Mar - 20:36

Harry & Hermione
Le battement d'aile d'un papillon...
Harry n’en revenait pas de ne rien voir sur lui dans le chapitre de Voldemort, mais en même temps ce n’était pas si étonnant que cela au vu de la situation. Et cette situation, en réalité, Harry en avait rêvé si souvent. Depuis qu’il connaissait le monde magique, il avait souvent regretté de ne pas pouvoir vivre sans être connu. Tout le monde le connaissait, Hermione savait plus de chose de sa propre vie avant même qu’ils ne se rencontrent, tout simplement parce qu’elle avait tout lu sur lui dans les livres. Il ne pouvait aller nulle part sans se faire remarquer, parce qu’il avait cette cicatrice sur le front. Il avait tant de fois espéré pouvoir arrêter d’être le survivant, il avait tant voulu vivre de manière incognito et maintenant… il donnerait tout pour retrouver sa place, pour que les évènements se soient passé comme elles s’étaient passés dans leur propre version de l’histoire. Et là, tout de suite, le jeune homme ne savait pas du tout ce qu’ils allaient pouvoir faire. Tout avait changé, tout avait trop changé et maintenant ils étaient perdus. En tout cas, le jeune homme était perdu. Son histoire n’était plus la même, si elle existait en fait. Et le pire, Dumbledore était mort. Harry s’était tellement souvent rattaché au directeur de Poudlard, il s’était reposé sur lui. Maintenant, comment est-ce qu’ils pouvaient faire quelque chose si le grand sorcier, le seul capable de faire peur à Voldemort était mort ? Harry ne se doutait pas que dans leur histoire, la vraie, ils auraient connu ce même trouble, pour l’heure ça lui semblait trop difficile à surpasser. Sans Dumbledore, ils n’allaient pas y arriver. Harry avait envie de se laisser emporter par la peur, par la détresse.

Harry releva son regard quand Hermione affirma qu’ils ne devaient pas se laisser abattre pour autant. Le jeune homme l’observa quand elle poursuivit en disant qu’ils ne pouvaient pas savoir comment les choses se seraient passés de toute façon, que ce qu’ils devaient faire c’était changer les choses maintenant. Harry ne savait vraiment pas comment ils pouvaient faire, il ne savait même pas si ça allait servir à quelque chose. Mais Hermione avait raison, ils ne pouvaient pas baisser les bras, ils étaient là et ils avaient donc encore le pouvoir de changer les choses. Harry pouvait encore entrer dans la vie de Voldemort.

« Oui… tu as raison. »
Harry se sentait un peu regonflé par les paroles de sa meilleure amie, il était heureux qu’elle soit là pour le booster, parce qu’il ne pouvait pas se laisser aller à la panique. « Le mieux c’est de lister tous les endroits où l’Ordre du Phénix pourrait se réunir. On doit bien trouver ça… » Harry ne savait pas trop comment, mais ils n’avaient pas le choix. « Il faudrait que rejoigne Ron et Ginny, leurs parents sont forcément dans la résistance. » Et Harry avait vraiment hâte de voir qui ils pourraient voir de leur côté. Harry marqua une pause, reprenant après un temps. « Merci Hermione. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 743
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Lun 13 Mar - 23:13


Le battement d'ailes d'un papillon
H

ermione n'était pas forcément aussi confiante que le laissaient supposer ses propos, mais quoi qu'il en soit, ce n'était pas vraiment comme s'ils avaient le choix, il fallait qu'ils se battent, parce que c'était la seule option qu'ils avaient encore. Oui, la situation était chaotique en diable, et rien de ce qu'ils découvraient n'était véritablement engageant, mais la jeune femme voulait croire que quelle que puisse être l'époque, quelles que puissent être les circonstances, tant que le mal régnait, il y avait des hommes et des femmes pour vouloir le contrer, ce devait forcément être le cas encore maintenant. Tous deux, ils avaient découvert la rébellion sous diverses formes : l'armée de Dumbledore, l'ordre du phénix, la résistance, l'intention avait toujours été la même, et ils n'avaient jamais été que deux à vouloir faire front contre le mal ambiant. C'était à cela qu'ils devaient se raccrocher... Ils n'avaient pu aller au bout de leur combat dans ce passé où ils n'auraient jamais dû mettre les pieds, eh bien ils le combattraient ici, et au moins, ils seraient en terrain conquis. Leur époque, leurs règles. Même si de trop nombreuses choses avaient changé, et qu'ils ne pouvaient pas l'ignorer. Hermione ne savait pas si l'espoir était encore de mise en des heures si sombres, mais c'était tout ce qu'il leur restait, alors ils ne pouvaient pas y renoncer de toute manière. Elle parvint à esquisser un léger sourire en voyant son meilleur ami reprendre du poil de la bête. C'était ainsi qu'elle avait espéré le voir réagir, c'était ainsi qu'il devait réagir. Ils ne pouvaient pas baisser les bras, quoi qu'il arrive, et la confiance regagnée de Harry en communiquait à son tour à Hermione.

Elle hocha vivement la tête quand elle affirma qu'il leur fallait lister les endroits éventuels où l'ordre du phénix avait pu se réunir, pouvait se réunir. Ce n'était pas évident à deviner, mais Harry tenait effectivement une piste. Il était impossible qu'aucun Weasley n'ait rejoint la cause, commencer par là semblait effectivement être la manière la plus judicieuse de s'y prendre, même si M. et Mrs Weasley allaient sans doute tomber de haut l'un comme l'autre s'ils devaient comprendre ce qui se passer.

-Tu as raison,
répondit Hermione avec détermination, va au Terrier retrouver Ron et Ginny. Je vais aller trouver Neville et Luna, voir ce qu'ils ont pu découvrir de leur côté, et on vous rejoint là-bas, d'accord ? Elle esquissa un fin sourire. Ne me remercie pas Harry. Elle ne pensait pas que ce soit nécessaire, même si elle appréciait malgré tout. Parce qu'elle était rassurée d'avoir su trouver les mots justes, même si ces quelques mots seraient loin de suffire pour tout. On va s'en sortir. On s'en est toujours sortis.


code by Mandy


_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 1061
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   Sam 6 Mai - 18:54

Harry & Hermione
Le battement d'aile d'un papillon...
Harry ne savait pas vraiment comment ils allaient faire, mais les mots d'Hermione avaient su trouver un écho en lui. Ils ne pouvaient pas juste baisser les bras, ce n'était pas dans leur manière de faire. Ils n'avaient pas le choix, ils devaient se battre. D'accord, Voldemort semblait au plus fort de sa position. D'accord, apparemment il n'avait jamais vaincu le seigneur des ténèbres dans ce monde. D'accord, c'était vraiment, vraiment, compliqué. Mais il y avait forcément quelqu'un qui voulait changer les choses, qui voulait empêcher l'homme de continuer à voir le pouvoir. Si ce n'était pas Dumbledore, c'était quelqu'un d'autre. Harry et Hermione ne pouvaient pas se douter que si l'histoire avait continué telle qu'elle aurait dû le faire, ils se seraient battu sans leur directeur d'école également. En tout cas, ils ne devaient pas baisser les bras. Harry ne pouvait pas nier que c'était quelque chose de vraiment tentant et que si sa meilleure amie n'avait pas été là, il l'aurait sans doute fait. Mais ils ne pouvaient pas se permettre. Ils devaient agir, maintenant, parce qu'ils devaient changer les choses. Ça allait être difficile, ça risquait d'être long, sans doute même impossible en réalité... mais ils ne pouvaient pas juste se contenter de regarder les choses et attendre que ça passe. Non... ils devaient agir.

Et c'était ça au fond leur force, ils étaient ensemble. Pour l'instant, ils en parlaient qu'à deux, mais ils allaient forcément trouver d'autres personnes souhaitant faire tomber Voldemort. Ils seraient un groupe, ils allaient se soutenir mutuellement. Ils ne flancheraient pas, parce que quand l'un d'entre eux serait tenté de le faire, les autres allaient le remotiver. Comme il venait de se passer à l'instant. Les propos d'Hermione avait suffit au survivant à retrouver un minimum de confiance. Il risquait encore d'être tenté de baisser les bras de nouveau, mais il ne le ferait pas. Parce que les autres seraient là pour lui.

« D'accord on fait ça. » Dit-il quand Hermione lui affirma qu'elle allait retrouver Neville et Luna et qu'ils les retrouveraient au Terrier où s'étaient rendu Ron et Ginny. Les Weasley étaient forcément dans l'optique de faire tomber Voldemort, comme autrefois. Il n'y avait aucune raison que cette famille accepte le règne de Voldemort.

Hermione ajouta alors qu'il n'avait pas besoin de la remercier, ce qu'il ne pensait pas de son côté. Bien sûr qu'il voulait la remercier, parce qu'elle avait su trouver les mots justes. En soit, c'était normal, ils étaient là les uns pour les autres c'était naturel, mais quand même. Le survivant avait vraiment eu le besoin de la remercier et encore plus quand elle ajouta qu'ils allaient s'en sortir. Qu'ils s'en sortaient toujours. Ce n'était pas évident, ils allaient douter encore bien souvent, mais ils devaient garder cette idée en tête. Qu'ils allaient s'en sortir.

« Oui, on va le faire. On va s'en sortir, comme toujours. » Même si ça n'allait évidemment pas être évident et qu'ils risquaient de douter bien souvent. Qu'ils risquaient même de mourir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le battement d'aile d'un papillon... [pv Harry :3]
» Flynn Cohen ~ On dit que le battement d’ailes d’un papillon peut engendrer un typhon à l’autre bout du monde.
» Battement d'ailes d'un aigle... [Libre]
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur
» Le papillon des étoiles
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Et si... ?
-