AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Lun 21 Mar - 16:15

Un homme massif marche sur le chemin de traverse, bousculant quelques personnes au passage. Dehors, il fait une chaleur agréable, mais lui n'est pas en tenue légère comme le reste du monde. Declan n'aime pas le soleil. Il n'aime pas l'été. Il n'aime pas cette période de l'année. Parfois, il semblerait même que Declan n'aime rien. D'un pas lourd et actif, il tourne dans une rue plus obscure, là où la chaleur de l'été ne descend jamais : l'allée des embrumes. ici, il se sent chez lui. Il connait les commerces et les tavernes, il sait se repérer dans les ruelles labyrinthiques et dans l'obscurité infernale. Vêtu de sombre des pieds jusqu'à la tête, il ne cherche pas à se faire plus discret que d'habitude, car c'est souvent le meilleur moyen d'éveiller les soupçons. Il est pressé. Il a rendez-vous avec son jeune disciple. Il n'a pas le temps de raser les murs et de toute façon sa silhouette ne passe jamais inaperçue.

D'un mouvement brusque et fort d'habitude, il pousse la lourde porte d'une taverne. Dedans, ça sent le houblon et la poussière. Le patron lui fait signe. il ne lui répond pas. Il ne lui répond jamais. Declan n'est pas du genre à saluer ses amis de bar, pour la simple bonne raison qu'il n'a pas d'amis. Enfin, en tout cas, pas d'amis véritables. Il s'installe à une table en retrait, faisant affreusement craquer la chaise sous son poids. Le pauvre mobilier doit être plus vieux que son arrière grand-père. Et son arrière grand-père est mort depuis longtemps. Il grimace et commande une pinte de bière en voyant que le jeune Gwendall n'est pas encore arrivé.

« Un pinte. Et bien fraîche, sinon je te la casse sur la tête. »

Finalement, Declan pensait être en retard, mais il ne l'est pas autant que son protégé. Il soupire et commence à boire en l'attendant, son visage caché sous un capuchon noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Mar 22 Mar - 22:53


The old leaves and the young lingers.
V

oilà longtemps qu'une conversation entre mentor et élève devenait nécessaire, mais l'opportunité ne s'était jusqu'alors guère présenté. Il faut dire que les événements avaient été bouleversés précipitamment, sans qu'ils aient pu y être préparés. Gwendall avait été aux premières loges pour assister à l'avènement de Lord Voldemort, avant même que ce nom n'ait quelque sens que ce soit pour les neo-grindelwaldiens, mais il avait été contraint de garder cela pour lui. Tout comme il se voyait contraint dorénavant d'obéir aux ordres de celui qu'il n'avait pas choisi comme maître, et détestait avoir à considérer comme tel. Il s'était engagé auprès de Borodine, par l'intermédiaire de Declan, en toute connaissance de cause, et porté par des convictions qu'il n'avait pas abandonnées mais qui se voyait ternies par le flot incontrôlable des événements. Cette marque sur son avant-bras ne représentait rien pour lui. Ou bien si, une signature. Celle de sa perte.

Oui, tout était allé beaucoup trop vite, pas seulement en ce qui concernait Voldemort, d'ailleurs... les révélations récentes qui lui avaient été faites sur son épouse et la mort de sa sœur n'avaient guère aidé cette période difficile. Gwendall sentait que tous ses repères étaient en train de s'effondrer, et il n'était pas mécontent de savoir pouvoir compter sur celui qu'il considérait comme un pilier. Qu'il n'imaginait en tous cas pas capable de s'effondrer. Il avait donc voulu être à l'heure au rendez-vous qu'il s'était fixé. Il ne devait son retard qu'à des obligations professionnelles de dernière minutes qu'il n'avait pas pu décliner. Il ne pouvait se permettre le moindre faux pas au bureau des Aurors. Les braqueurs s'étaient détaché de sa personne après que le (présumé) meurtrier de Nemesis ait été trouvé et mené en prison, mais il savait pertinemment que rien n'endormirait jamais la défiance de McDowell. La situation exigeait donc une vigilance constante.

Il parvint malgré tout à se libérer aussi tôt qu'il put. Il ne devrait finalement avoir que quelques minutes de retard. En toute discrétion, le visage dissimulé sous une large et sombre capuche, il chemina jusqu'à l'allée des embrumes, et se laissa disparaître dans l'obscurité des lieux, où il se mêla à la foule anonyme, qui ne demandait qu'à le restait. Entré dans la taverne, il ne mit pas longtemps à reconnaître la silhouette de Declan, il faut dire qu'il pouvait difficilement passer inaperçu quand on connaissait sa carrure. Il s'assit face à lui et commanda un verre d'hydromel.

-Tu voulais me voir ?
demanda-t-il.

Question purement rhétorique pour en poser bien d'autres à la fois, et qui servait également de salutation. La question était plutôt de savoir quel allait être le motif de leur discussion, même si Gwendall le devinait parfaitement déjà.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Mer 23 Mar - 11:51

Le loup-garou ne leva pas la tête en entendant la porte de la taverne s'ouvrir, quelques minutes seulement après son arrivée. Il savait qu'il s'agissait de Gwendall, car il savait reconnaître sa démarche et son odeur entre mille. Si Declan n'avait pas dans l'optique de s'attacher réellement à quelques humains qu'il jugeait sales et corrompus, il devait reconnaître qu'il ressentait un certain respect et une faiblesse pour son disciple. Ce jeune homme avait de l'avenir, il n'était pas comme les autres, sa tête était vissée convenablement sur ses épaules et il savait se battre pour ce qu'il désirait. C'est cela qui lui plaisait chez lui et qui lui permettait de tolérer sa présence à ses côtés. Il hocha simplement la tête pour le saluer lorsqu'il s'installa à sa table. Silencieux, il ne fit d'abord aucune remarque, laissant à Gwendall le loisir de commander sa boisson. Lui-même n'avait pas tout à fait terminé sa pinte de bière brune et mousseuse.

« Tu voulais me voir ? » Demanda le plus jeune.

Declan posa son regard calme sur lui, ne répondant pas tout de suite. À vrai dire, parler n'avait jamais été son fort et il hésitait sur le meilleur moyen de lancer le débat qui lui brûlait la langue depuis plusieurs jours déjà. Finalement il haussa les épaules et opta pour la solution de facilité : laisser faire l'instinct.

« Toi et moi n'avons pas besoin de prononcer à voix haute ce que nous pensons tout bas car nos pensées se rejoignent aisément...mais j'aimerais savoir quel est ton véritable avis sur le jeune Voldemort. » Dit-il sans cesser de le fixer posément.

Lui-même devait bien avouer que l'idée de devoir travailler pour un garçon si jeune auquel il n'accordait aucune confiance le répugnait. Il rencontrait des difficultés à comprendre comment un gamin comme Jedusor avait pu effrayer Dimitri au point de pouvoir le rallier à sa cause, comme une tête de bétail. Declan n'était pas homme à avoir peur. Borodine et lui étaient de la même trempe, le même sang vif et autoritaire coulait dans leurs veines. C'est pour cette raison que cette soudaine soumission à Tom le préoccupait autant. Qui était ce gosse tout juste sorti de l'école ? Quels étaient ses secrets ? Jusqu'où allait-il les mener ? Le loup-garou n'avait jamais été un grand fan des incertitudes et des non-dits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Mer 23 Mar - 21:35


The old leaves and the young lingers.
L

es pensées du maître et de son disciple étaient bien souvent similaires, en vérité, il ne semblait pas à Gwendall qu'elles aient un jour différé, et ce depuis le jour de leur rencontre. Si leurs tempéraments étaient différents, leurs intérêts et leurs convictions, ce qu'ils étaient prêts à faire en leur nom, étaient identiques, et c'était tout ce qui importait, ce qui avait dû convaincre le directeur de Sainte-Mangouste d'adresser sa confiance à l'Auror en premier lieu, et de lui parler des neo-grindelwaldiens. Pour cette raison, Gwendall était dors et déjà convaincu de savoir de quoi son mentor avait l'intention de lui parler, tout comme il était certain de savoir quelle était son opinion sur le sujet : autrement dit, la même que la sienne. Le nom fatidique fut prononcé en effet, et l'Auror eut la confirmation de ce qu'il avait déjà deviné. Il était question de Voldemort. De qui d'autre ? Il avait bouleversé l'ordre établi, chamboulé les plans de l'ordre auquel ils avaient voué allégeance, leur avait forcé la main, et il n'était pas à leur coup d'essai. Oui, Gwendall était convaincu de connaître l'opinion de Declan à son sujet, et elle devait être la même que la sienne : il n'avait pas confiance en Lord Voldemort, qui il y a peu encore se laissait appeler Tom Jedusor dans les couloirs de l'école de magie qu'il quittait à peine. Les neo-grindelwaldiens avaient pour beaucoup été des fidèles de Grindelwald avant de rejoindre Borodine (Gwendall et quelques autres, recrutés sur le tas, faisant exception), ils n'avaient jamais eu l'intention de confier leur sort et leurs ambitions à un gamin boutonneux tout juste titulaire de ses ASPIC.

Sauf que le gamin en question restait particulièrement dangereux, pour un simple gamin. Et Gwendall avait été bien placé pour observer les dégâts et la catastrophe en marche quand le reste des neo-grindelwaldiens n'en soupçonnait rien encore. Parce qu'il avait engagé Sasha pour les infiltrer dans un premier temps, avant qu'elle ne retourne sa veste. Pour lui. Parce qu'il avait vu jusqu'à quelles extrémités il était capable d'aller quand il l'avait torturée, parce qu'il savait à quoi elle était engagée par sa faute, et ce depuis longtemps. Presque à chaque fois, il était question de Sasha, c'est vrai. Sans elle, il est certain que Gwendall n'aurait pas hésité une seule seconde à renier la marque qu'il portait à l'avant-bras pour rejoindre la flopée de résistants au système qui s'était baptisée l'Hydre (même s'il ne connaissait pas à ce jour encore l'existence de ce groupe). Mais il ne pouvait pas. Au-delà de l'incrédulité, c'était de la haine, une haine viscérale, qu'il éprouvait à l'égard de Tom Jedusor. Sauf que c'était cette même haine qui l'empêchait de quitter ses rangs.

-Il n'est pas digne du rôle qu'il s'est accaparé.
répondit posément, qui était convaincu de pouvoir délivrer son opinion réelle sans crainte qu'elle le trahisse, puisqu'il était en présence de Declan.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Jeu 24 Mar - 15:48

Declan laissa à son cadet le loisir de songer à la question qu'il venait de lui poser. Pourtant, il sentait qu'il possédait déjà la réponse. Pour une raison inconnue, Gwendall avait l'air un peu perdu dans ses pensées, l'espace d'un instant. Comment l'en blâmer ? Les choses étaient devenues extrêmement compliquées pour les néo-grindelwaldiens ces derniers temps, entre la mort de leur leader, les attentats qu'ils avaient menés en suivant Dimitri, et à présent l'avènement de ce gamin qui s'auto-proclamait mage noir. Le loup-garou devenait malade rien que d'y penser. S'il avait été un peu plus stupide et un peu moins fidèle à Dimitri, il aurait volontiers tenté d'arracher la tête de Jedusor avec un coup de crocs. Mais il n'était pas dupe. Si son maître s'était agenouillé devant cet adolescent, il devait y avoir une raison de faire de même. Finalement, la réponse de Gwendall arriva et Declan la reçu sans grande surprise, mais avec une certaine satisfaction. Il hocha la tête et bu une grande gorgée de sa nouvelle pinte, apportée par le barman.

« Nous sommes d'accord. Je ne comprends pas ce qu'il a de si spécial, ce gosse. Dimitri s'est jeté à ses pieds sans aucune estime pour nos principes...ça ne lui ressemble pas. » Dit-il sombrement.

Il en était sûr à présent, quelque chose avait effrayé Dimitri. Quelque chose de très mauvais augure. Et Declan avait appris avec le temps que ce qui était de mauvais augure pour Dimitri Borodine, l'était pour eux tous. Il soupira en serrant ses doigts sur la pinte en métal. Pourquoi les choses devaient-elles toujours changer ? Le lycan était adepte des traditions, de ce qui ne bougeait jamais, des principes inviolables, même s'il n'avait que très rarement les mêmes que la majorité.

« Quelque chose ne tourne pas rond. Et je ne suis pas sûr d'avoir envie de faire partie de cette plaisanterie. » Il marqua une pause, affichant clairement son mécontentement. « Je n'ai jamais été aussi humilié de toute ma vie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Ven 25 Mar - 13:58


The old leaves and the young lingers.
O

ui, ils étaient d’accord, sans surprise, même si Gwendall pouvait, lui, deviner en quoi Lord Voldemort était quelque peu spécial… Il en savait suffisamment de lui pour en avoir conscience. C’était certes un minot, mais un minot ambitieux, influent, cruel, et diablement intelligent. On pouvait le détester (et Gwendall n’y manquait pas), blâmer son jeune âge (là aussi, il n’y manquait pas), mais il fallait reconnaître qu’il ne reculait devant rien, et pour acculer ainsi les neo-grindelwaldiens, on pouvait difficilement ne pas reconnaître qu’il ne représentait pas, ne serait-ce qu’un minimum, une certaine menace. Dont il serait si plaisant de pouvoir se débarrasser. Borodine lui-même s’était fait avoir par ce premier de la classe, c’est dire. D’ailleurs, l’Auror était bien d’accord avec Declan, il ne comprenait vraiment pas ce qui était passé par la tête de leur ancien maître. Son attitude, lors de cette réunion qui les avait tous marqués à vif, au sens propre comme au figuré, était véritablement suspecte. Ça ne lui ressemblait pas, non. Il y avait quelque chose derrière tout cela, et le fait qu’elle leur échappe, que tout ceci se soit fait à leur insu, était forcément très déplaisant. On les obligeait à prendre part à une mascarade qu’ils ne pouvaient comprendre qu’en partie. Et pour la partie restante ? L’immense partie immergée de l’iceberg ? Eh bien… qu’importe, semble-t-il, ils n’étaient que des pions, des pantins. Comment accepter un tel statut ? Gwendall imaginait mal Declan se plier aux ordres de ce nabot. Quant à lui ? À son corps défendant, il s’y pliait dors et déjà. Autant dire qu’il ne s’en sentait pas particulièrement fier… Humiliation. Oui, c’était un mot qui convenait bien à leur situation. Tom Jedusor ne s’était pas contenté de prendre le contrôle. Il les avait bafoués, humiliés. Mais que faire, alors ? Gwendall était coincé. Il apprécierait de pouvoir se rebeller. Il ne pouvait pas. Il perdrait tout. Il préférait encore cette insupportable soumission à un ennemi auquel il aurait pourtant pu tolérer d’obéir si les choses s’étaient déroulées différemment. Ce n’était pas ses idées qu’il remettait en cause, c’était ses méthodes.

-Que comptes-tu faire ?
demanda-t-il, curieux, le regard tourné vers son mentor.

S’il devait y avoir une certitude entre toutes dans cette situation, c’est que, Borodine hors-courses, Declan devenait l’homme dans lequel l’Auror accordait le plus de fois et d’estime parmi tous ceux qui devaient se faire nommer les mangemorts, à présent. S’il devait obéir à un ordre, s’il devait respecter une opinion, il préférait largement qu’ils viennent de lui. Sauf qu’il se savait d’avance contraint de renier ce en quoi il croyait le plus pour protéger ce qu’il aimait encore davantage. Malgré tout le mal qu’elle lui avait fait. Qu’elle lui faisait encore. Il voulait savoir ce que Declan avait l’intention de faire, et dans l’idéal, oui, il apprécierait de le suivre. Mais d’avance, il devinait que cela serait malheureusement impossible. Qu’il le veuille ou non (et il ne le voulait pas), il était pieds et poings liés.



code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Mar 5 Avr - 20:34

Oui, en effet, Declan se sentait humilié. Et rien n'était plus intolérable pour le loup-garou que la honte et le déshonneur. Lui qui était né et avait été éduqué dans une famille ancestrale de lycanthropes, avec des principes et des codes uniques, ne pouvait envisager sa vie ainsi, rampant aux pieds d'un adolescent affublé d'un complexe de supériorité. Il s'était engagé auprès de Grindelwald parce qu'il partageait ses idées et ses principes, puis auprès de Dimitri qui reprenait le flambeau avec une main de fer honorable... À ses yeux, jamais le jeune Tom Jedusor n'arriverait à la cheville de ces deux hauts personnages pour lesquels Declan avait un rare respect. Cela n'empêcherai pas le mioche d'essayer, il n'en doutait pas, mais lui désirait avant tout chose éviter de participer à ce massacre. Pour le loup-garou, c'était le début de la fin. Les néo-grindelwaldiens n'étaient plus. Et tout ce qui allait arriver aux rescapés de cette longue agonie ne serait enviable par personne de sensé.

Visiblement, Gwendall partageait son avis. Son regard de connivence calme et docile le rassurait un peu, même s'il n'avait eu à la base aucune véritable inquiétude. Cette discussion se déroulait et progressait exactement comme Declan l'avait souhaité et il était en train d'amener son jeune disciple là où il voulait qu'il aille. D'ailleurs, sa question ne tarda pas à franchir ses lèvres, tirant un sourire au lycan. Des rumeurs circulaient actuellement dans les ruelles de l'allée des embrumes. Des rumeurs qui ne parvenaient qu'aux bonnes oreilles, à condition de connaître les bonnes personnes au bon moment. Declan était fier de faire partie des rares personnes capables de savoir tout et le savoir vite. Il faut dire que les gens devenaient facilement des informateurs fidèles face à près de cent kilos de muscles dotés de crocs et de griffes. Lentement, il observa autour d'eux comme s'il craignait que cette discussion ne soit entendue, puis il se pencha au dessus de la table et s'expliqua en murmurant. Sa voix grave et caverneuse n'émettait plus qu'un léger bourdonnement que seul Gwendall, à qui ces paroles étaient adressées, pouvait comprendre, avec la force de l'habitude et la proximité qu'ils avaient actuellement.

« Des bruits courent à propos d'un groupe clandestin partageant nos idées et qui se seraient détournés habilement de l'emprise du petit Jedusor. Ils se seraient même donné un nom : l'Hydre. » Declan marqua une pause, laissant à son disciple le temps d'assimiler cette information. « Nous pourrions les rejoindre. » Acheva-t-il sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Sam 9 Avr - 10:05


The old leaves and the young lingers.
I

l était agréable de pouvoir parler librement de ce qui lui pesait sur le cœur et la conscience auprès de quelqu'un d'autre que de Sasha, cela lui donnait l'impression qu'ils  n'étaient pas seuls au monde, que le nombre des ennemis de celui qu'il ne pouvait que haïr n'était pas si moindre, que sa chute puisse être possible. Car c'était bel et bien ce qu'il désirait, oui. Il aurait déploré que son mentor, pour qui Gwendall avait la plus grande des estimes, joue vraiment le jeu de ce psychopathe en herbe. Mais en même temps, comment aurait-il pu vraiment en douter ? Comme Declan n'avait sans doute pas été surpris de connaître l'opinion de son protégé au sujet du remplaçant de Dimitri, lui non plus ne pouvait pas pensé que son interlocuteur puisse supporter leur nouvelle situation, figurée par la marque qu'ils portaient à présent sur l'avant-bras. Marqués comme du bétail. Voilà ce qu'ils étaient. Ça ne pouvait pas durer. L'Auror tendit l'oreille, tendait que Declan baissait le ton, écoutant avec attention ce qu'il avait à dire.

Il lui parla de l'Hydre. Ainsi, il était au courant... Au fond, ça ne devrait pas surprendre Gwendall, les membres de l'Hydre devaient recruter, et pour ce faire, il était évident qu'ils devaient commencer en démarchant les neo-grindelwaldiens, ceux qui étaient devenus mangemorts par défaut, sans rien avoir à demander à personne. Et alors, quoi de plus logique que de commencer par les plus grands fidèles de Dimitri Borodine ? Avoir Declan de leur côté, les membres de l'Hydre devaient en rêver. Gwendall aussi avait été démarché, mais il faut dire qu'Aaron n'avait jamais vraiment ignoré son hostilité envers Tom Jedusor. C'est sûr, rejoindre ce groupuscule était une perspective plus que tentante, elle était peu-être leur seule chance de parvenir à faire tomber le seigneur des ténèbres autoproclamé du moment (si seulement il pouvait ne pas faire long feu), Gwendall aurait cédé à cette invitation dès les premières secondes, s'il n'y avait pas Sasha... mais justement, il y avait Sasha. Cette perspective n'était pas envisageable, tout simplement. Même si le fait que Declan envisage si sérieusement de les rejoindre ne faisait que lui faire regretter plus encore de ne pouvoir faire de même.

-J'ai entendu parler de l'Hydre
, dit-il à son tour, à voix basse. Je ne peux pas les rejoindre... ajouta-t-il sans vraiment s'en justifier. Il savait que cela ne suffirait pas à le convaincre. Mais comment lui expliquer la situation depuis le début ? Entre ce qu'il ne pouvait pas dire et ce qu'il ne voulait pas expliquer... cela rendait forcément les choses un rien compliquées. Mais toi, tu devrais. Même si cela signifierait que lui et son mentor ne serait plus, alors, dans le même camp.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Mar 3 Mai - 14:53

Quand son élève affirma être déjà au courant de l'existence de l'Hydre, le loup-garou vit là une bonne nouvelle et un espoir de le voir annoncer son changement de camp. Pourtant, il tomba de haut en entendant la suite. Il ne pouvait pas ? Comment ça ? Pourquoi ? Dans l'incompréhension la plus totale, Declan grogna. Il n'aimait pas que ses propositions soient refusée. Il n'aimait pas être contrarié lorsqu'il voulait quelque chose, et il ne pouvait pas cacher sa déception. Ce qu'il voulait, c'était rejoindre l'Hydre et se battre contre Jedusor aux côtés de son disciple. Gwendall l'avait toujours écouté et suivi comme une ombre bien sage, partagé ses idéaux, soutenu ses projets. Cette réponse négative était bien plus qu'une offense. c'était un abandon. Et Declan n'aimait pas être abandonné.

« Comment ça tu ne peux pas ? Tu te moques de moi ? De nous deux tu es probablement celui qui supportes le moins ce fichu gosse. » Grogna-t-il.

Nul doute possible, Declan était non seulement déçu mais agacé. Il ne voyait pas de raison suffisante pour retenir Gwendall. À moins qu'il ne soit menacé. Cette pensée le fit froncer les sourcils. Il sonda le regard de son jeune protégé avec suspicion. Était-ce le cas ? Avait-il déjà été coincé par l'ennemi ? Maintenant qu'il y songeait, c'était plus que probable.

« Il te tient, pas vrai ? »

Cette question était plutôt rhétorique. En la posant à haute voix, Declan ressentait déjà qu'il avait mis le doigt sur quelque chose de gros. Quelque chose dont il ne s'était pas méfié. Son disciple était-il désormais contraint de lécher les bottes du petit tyran ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Mar 3 Mai - 17:29


The old leaves and the young lingers.
L

a déception et la contrariété se lisaient très clairement dans l'attitude de Declan, et Gwendall ne pouvait malheureusement pas lui en faire le reproche. Il l'avait su dès l'instant où il l'avait formulée, sa réponse n'allait pas être celle que son mentor escomptait, et pour cause, ils avaient beau être entièrement d'accord quant à la meilleure marche à suivre, Gwendall reculait quand il était pourtant véritablement évident que ce qu'il fallait faire pour se dépétrer de cette situation, c'était avancer. Il est certain que l'Auror n'avait pas la moindre envie de suivre aveuglément Tom Jedusor pour le simple plaisir de voir ce sale gosse vantard et capricieux s'accaparer un pouvoir qui n'aurait jamais dû être sien (et pour lesquelles il aimerait croire qu'il n'avait pas les épaules, malheureusement, Lord Voldemort - puisqu'il fallait l'appeler comme ça, apparemment, maintenant - les avait, ce qui ne faisait pas pour autant de lui le chef de file rêvé, bien au contraire. Puissant, il avait les capacités de l'être, autant que dangereux).

Quand les premières répliques de Declan fusèrent sous forme interrogative, Gwendall se contenta de les entendre sans pour autant y répondre. Il n'y avait rien à répondre, il savait déjà. Oui, il était sérieux, non, il ne se moquait pas de lui, oui, il détestait Tom Jedusor sans doute plus encore que Declan. Mais tout cela ne dépendait pas de lui, malheureusement. S'il était entièrement libre de ses actes à l'heure actuelle, il aurait déjà basculé dans le camp qui lui semblait le plus juste, et ce sans l'ombre d'une hésitation. Mais il n'était pas le seul concerné, il était pieds et poings liés, et cela, Declan, qui n'était pas le dernier des idiots, n'avait pas besoin qu'il l'explique directement pour le comprendre. Il avait vu juste, en effet, le nouveau seigneur des ténèbres, ou du moins l'homme (enfin, le gamin) qui s'était approprié ce titre, le tenait, et de la façon la plus efficace possible. C'est qu'il n'était pas le dernier pour cerner la faiblesse d'autrui, et il la trouvait bien souvent dans ce qui, à lui, manquait cruellement (même s'il pensait que cela faisait sa force) : les sentiments.

-Pas moi...
répondit Gwendall d'une voix blanche. Mais Sasha oui.

Ce qui, au final, revenait au même, car quoi qu'il advienne, et en dépit même des atrocités dont elle s'était montrée capable à l'adresse de Nemesis, il ne l'abandonnerait jamais. Il avait commis la bêtise de le faire une fois, il ne réitèrerait pas. Sasha était liée pour de bon à Jedusor, elle ne pouvait espérer rejoindre l'Hydre, même si l'envie ne lui manquait pas non plus, et puisque Voldemort tenait Sasha, il tenait Gwendall. C'était peut-être pure faiblesse que de l'admettre, Gwendall n'en savait rien. Mais dans tous les cas, c'était la plus stricte vérité, et il n'avait pas l'intention de la nier, même pour plaire à son mentor.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Mer 25 Mai - 14:07

Ce n'est pas parce qu'il s'attendait à entendre cette réponse qu'il fut ravie pour autant lorsque Gwendall la lui donna. Certes, Declan était plutôt soulagé que l'emprise de Tom Jedusor ne soit pas sur son protégé lui-même, mais puisqu'il était question de la sécurité de sa précieuse petite Sasha, ça revenait au même. Le loup-garou soupira en buvant un énième gorgée de son alcool. Lui qui n'avait jamais laissé place aux sentiments dans sa vie ne pouvait qu'imaginer approximativement ce qui empêchait Gwendall de sauver sa propre peau. S'il avait été à sa place, Declan aurait tourné les talons sans hésiter. Risquer sa vie pour une file...quoi de plus stupide en vérité ? Cependant il ne lui appartenait pas de juger le mode de vie de son élève. Un grondement sourd monta dans sa gorge comme celui d'un fauve. Sa lèvre supérieure se souleva pour découvrir la pointe de ses crocs, mais il résista à la tentation de renverser la table sur un coup de tête. Il souffla et se calma en se redressant sur sa chaise.

« Réponds moi le plus honnêtement possible, Gwendall. Jusqu'où es-tu prêt à aller pour cette gamine ? » Demanda-t-il sérieusement.

Cette façon de parler de Sasha aurait pu sembler négative voire insultante si elle était sortie de n'importe quelle autre bouche. Mais venant de Declan, c'était presque un surnom affectif. Il avait eu l'occasion de croiser la demoiselle à maintes reprises, d'abord à l'hôpital puis chez les grindelwaldiens...et enfin dans sa propre maison lorsqu'il avait refusé de la reprendre à St. Mangouste. Ce n'était pas une mauvaise fille, elle avait du caractère et il appréciait cela. Malgré tout, le lycan ne comprenait pas en quoi elle valait le fait de baiser les pieds du morveux Jedusor. D'un regard fixe et pénétrant, Declan observait son élève dans le blanc des yeux. Il n'avait pas intérêt à lui mentir. Il avait toujours su distinguer les honnêtes des menteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Ven 27 Mai - 18:47


The old leaves and the young lingers.
S

ans surprise, Declan ne sembla guère ravi d'entendre les raisons qui poussait Gwendall à décliner une offre qui semblait pourtant ne pas pouvoir se refuser. Oui, évidemment, si Sasha n'intervenait pas dans l'équation, l'Auror n'hésiterait pas même une seule seconde, il rejoindrait l'Hydre sans hésiter, heureux de pouvoir agir à l'encontre d'un soi-disant mégalomane dont il ne pouvait en rien accepter les agissements, mais son choix était fait depuis longtemps, il l'avait été avant que le jeune homme ne prenne Sasha pour épouse, et plus encore depuis. Ils avaient tout affronté et tout enduré depuis, il était évidemment hors de question pour lui de l'abandonner, quelles que soient les circonstances. Bien sûr, la suggestion la plus simple serait d'inviter Sasha à rejoindre l'Hydre, elle aussi, mais ce serait signer son arrêt de mort. Il était coincé, oui, il n'avait plus qu'à s'écraser et à accepter son sort...

Gwendall détestait avoir à décevoir son mentor, mais c'était ainsi. Il pouvait bien penser ce qu'il voulait de lui, ça ne changeait rien à sa décision, vraiment pas. Declan reprit la parole, d'un ton des plus sérieux. Gwendall soutint son regard, il voulait une réponse honnête, il l'aurait. Ignorant cette appellation de "gamine", qu'il n'appréciait forcément pas trop (ne serait-ce parce qu'elle lui rappelait leur différence d'âge), il se contenta d'affirmer la plus pure et stricte vérité.

-Si je dois mourir pour elle, alors je le ferais.

Ce pouvait sembler horriblement excessif et mièvre, comme affirmation, mais c'était on ne peut plus sincère, quoi qu'il en soit. Et il était certain qu'il était prêt à tout pour Sasha, leurs expériences passés, les épreuves qu'ils avaient déjà affrontées, le lui avaient largement prouvé. Pour elle, il avait accepté de tourner le dos à toute sa famille en acceptant l'impureté de son sang, pour elle, il acceptait même de pardonner à l'assassin de sa sœur, la personne qui avait compté le plus au monde à ses yeux après elle. Alors oui, si la prochaine étape était d'en mourir, alors ce serait un sacrifice auquel il accepterait de consentir.

En tous cas, Declan pouvait être convaincu de son honnêteté. Il savait qu'il devait sembler bien faible, dominé qu'il était par ses sentiments, lui qui les avait relégués si longtemps au second plan au cours de sa vie, mais tant pis. Il n'était plus à ça près, après tout, et lui mentir maintenant serait revenu à ne pas lui mentir plus tard. Il avait bien trop de respect pour son interlocuteur pour lui raconter des bobards.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Jeu 16 Juin - 17:37

La réponse de Gwendall ne vint pas tout de suite. Un silence s'installa, que Declan ne pris pas pour autre chose que ce que c'était : un temps de réflexion pour peser ses mots. Lorsque finalement le jeune homme parla, le loup souffla pour toute réponse. Pourquoi fallait-il que les choses soient si compliquées chez les humains ? En quoi mourir avec Sasha allait arranger ses affaires hein ? Il serait juste un cadavre de plus pour nourrir les vers et les corbeaux. Il n'y avait rien d'honorable ou de satisfaisant dans le fait de mourir, et ce même lorsque c'était soi-disant par amour. Declan trouvait ces pensées bien illogiques et niaises, mais il ne pouvait pas vraiment forcer Gwendall à partager son avis. Il n'était après tout qu'un petit humain. Sa nature fragile excusait en grande partie sa bêtise, du moins aux yeux du lycan. Celui-ci grommela en fronçant le nez de dégoût.

« Grmpf. Des sentiments. » Dit-il avec un ton désapprobateur.

Pourtant, même s'il prenait le temps de critiquer les valeurs morales de son protégé, Declan venait de prendre une décision bien malgré lui. Il ne se voyait pas partir et abandonner ce gringalet à un mage noir aussi tordu que Tom. Tant pis pour l'Hydre, alors. Il aurait vraiment aimé rejoindre ces rebelles, mais il ne souhaitait pas abandonner ce dans quoi il avait investi tant de temps et d'énergie. Car ne vous y trompez pas, Declan ne changeait pas d'avis par affection, mais par simple logique. Gwendall lui était utile, alors il n'avait pas envie de s'en séparer. Surtout pour laisser Voldemort en profiter comme un gros égoïste.

« Très bien. » Il soupira. « Je resterai aussi. »

Il n'ajouta rien d'autre. Il n'y avait rien à ajouter. Il attendait maintenant la réaction de Gwendall. Ensuite, il leur faudrait discuter d'un plan pour reprendre le dessus sur Tom, et pourquoi pas, à terme...reprendre le flambeau délaissé par Dimitri. Declan y avait déjà songé auparavant, bien que bridé par son profond respect envers son chef.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Ven 17 Juin - 19:49


The old leaves and the young lingers.
G

wendall préféra s’abstenir de tout commentaire quant à la réaction de son interlocuteur et mentor. Ce n’est pas vraiment comme si celle-ci pouvait réellement le surprendre en quoi que ce soit. Il est certain que si Declan avait été un sentimental, il agirait de manière bien différente au quotidien. C’était, au fond, un trait de caractère que l’Auror lui enviait bien souvent. Il aurait apprécié, lui aussi, de savoir se détacher de toute considération personnelle, ne jamais s’attacher à qui que ce soit. Ça lui aurait facilité la tâche à plus d’une occasion. Ceci dit, il ne renoncerait jamais à ce qu’il éprouvait pour Sasha, même pour facilité. Tant pis, il reconnaissait devoir décevoir Declan dans la foulée, c’était ainsi. Ce n’était pas comme s’il avait quoi qu’il en soit un réel contrôle sur ce qui se passait en lui, sur ce qui motivait ses choix. Ce qui était était, voilà tout. Et il assumait tout ce qui allait se passer ensuite, il assumait sa faiblesse, même s’il n’était jamais agréable de se voir baisser dans l’estime de quelqu’un que l’on estime pour sa part très largement. Aussi, son choix était fait, et il pensait que celui de son interlocuteur l’était également. Il s’attendait à ce que ce dernier annonce sans plus de cérémonie et à juste titre que, puisqu’il en était ainsi, c’était là que leurs chemins devaient se séparer. Il ne s’en serait pas offusqué. Il aurait regretté la présence de son mentor, bien sûr, mais rien ne les obligeait à suivre la même route, et puisque celle qu’empruntait Gwendall semblait être celle qu’il fallait à tout prix éviter. Ce dernier n’allait pas retenir Declan d’agir selon… non pas sa conscience, ni l’un ni l’autre n’en avaient plus depuis longtemps (ou un ersatz de conscience bien différent de celle qui caractérise le commun des mortels), mais sa volonté du moins.

Oui, Gwendall s’attendait avec évidence à ce que Declan, s’il s’abstenait de plus de commentaire, se contente de lui faire remarquer une fois encore qu’il n’empruntait pas la bonne voie tandis que lui-même saurait le faire. Mais non, ce ne fut pas là ce qu’il finit par répondre. À la place, il affirma qu’il allait rester, lui aussi. L’Auror ne sut dissimuler sa surprise. Il ne rejoindrait pas l’Hydre… uniquement parce que Gwendall s’y refusait ? Certes, ce n’était pas pour déplaire à Gwendall, qui préférait garder Declan de son côté que d’avoir à l’affronter, mais tout de même… Ce ne pouvait tout de même pas être sa simple personne qui l’invitait à agir de la sorte, n’est-ce pas ? Il ne lui devait rien, après tout. Il devait bien admettre qu’il se sentait curieux. Oui, c’était une affirmation plaisante que celle qu’il venait d’entendre. Mais à quoi la devait-il ?

-Je ne comprends pas…
répondit-il simplement. Puisque rien ne te retient. Profites-en, choisis le meilleur des deux camps.

Oui, l’Hydre était sans conteste le meilleur des deux camps aux yeux de Gwendall. Évidemment, il n’avait pas de conseils à donner à Declan, et ce dernier n’avait pas de comptes à lui rendre, mais cette réponse avait exacerbé sa curiosité.



code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Dim 7 Aoû - 14:59

Declan n'avait jamais été un homme particulièrement attaché à ses congénères. En fait, peut-être n'avait-il jamais été un homme tout court. Du coup, il comprit assez facilement la surprise de son protégé lorsqu'il lui annonça qu'il restait finalement dans le clan des grindelwaldiens. Oui, Gwendall avait raison, techniquement rien ne pouvait l'empêcher de rejoindre l'Hydre et certainement pas des sentiments qu'il n'avait clairement pas. Pourtant, il restait une raison de rester. Une raison que son élève n'avait évidemment pas pu envisager à cause de son esprit trop fermé. Les humains avaient une vision de la loyauté assez disproportionnée aux yeux de Declan. Désirant enseigner une dernière chose à Gwendall, le lycan ne se contenta pas de lui répondre. À la place, il lui donna un cours.

« Dans une meute de loups, quand le mâle alpha devient trop faible ou ne sait plus s'affirmer, il perd sa place et se fait remplacer par un autre. » Dit-il d'une voix basse et posée.

Venant de n'importe qui d'autre, cette conversation n'aurait aucun sens, surtout sortie ainsi de nul part. Mais Declan était en train de suivre un cheminement de pensée que son élève, grâce aux années de pratique, pouvait aisément suivre petit à petit. Le loup-garou regarda son collègue avec amusement.

« Dis moi, Gwendall...si Tom n'était pas arrivé et si Dimitri avait perdu son autorité d'une autre manière...sais-tu qui aurait du logiquement le remplacer ? » Demanda-t-il avec un sourire de connivence.

La réponse était simple : la place aurait du lui revenir à lui. Declan était le plus proche et le plus ancien allié de Dimitri. Le lycan n'avait pas seulement été dépouillé de sa fierté à l'arrivée du petit Jedusor. Il avait aussi perdu son droit de succession et ça, il n'était pas prêt à le pardonner non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Dim 7 Aoû - 15:45


The old leaves and the young lingers.
F

aute de répondre à sa question, Declan sembla préférer, en guise de réponse, lui rappeler sa condition de loup-garou (à laquelle il tenait manifestement beaucoup - en même temps, ça s'inscrivait peut-être dans vos gênes une fois avoir été mordu, Gwendall n'en savait rien) et employer pour la peine une métaphore que l'Auror n'associa pas directement à leur situation. Certes, le mâle Alpha, après Grindelwald, avait été Borodine, et maintenant, il était remplacé par Jedusor. Soit, mais Gwendall ne voyait pas pour autant en quoi cela devait dissuader son mentor de s'associer justement à ceux qui tentaient de faire tomber le mâle alpha en place. Mais Declan clarifia ensuite son propos. Sa question n'impliquait pas vraiment de réponse, elle était plus rhétorique qu'autre chose. Declan avait joué un rôle crucial auprès des neo-grindelwaldiens, il avait été plus ou moins le bras droit de Borodine... c'était lui qui avait su enrôler de nouvelles recrues (comme lui-même) et les rallier à leur cause. En toute logique, si les choses avaient été bien faites, Declan aurait en effet dû succéder à leur ancien chef. Mais ça n'avait pas été le cas. Soit, donc il justifiait le fait de ne pas rejoindre l'Hydre par le fait qu'il voulait être celui qui détrônerait Lord Voldemort ? En soi, ça se tenait bel et bien, et si la tête de leur groupe devait changer encore, s'il fallait vraiment jouer à ce jeu de chaises musicales, le jeune homme espérait vraiment que son mentor serait celui qui lui succèderait (il serait en tous cas celui qu'il soutiendrait...). Mais pourquoi avoir seulement évoqué l'Hydre si telles avaient été ses intentions au départ ?

-C'est toi qui a parlé de rejoindre l'Hydre, pas moi,
répondit-il posément, quand il semblait lui expliquer qu'il était tout naturel qu'il reste alors qu'il lui avait exposé l'instant d'avant son intention de partir.

Certes, c'était peut-être une manière pour lui de simplement tester son allégeance, de vérifier s'il était prêt à abandonner les mangemorts pour rejoindre une nouvelle cause, mais Gwendall n'était pas entièrement convaincu par cette hypothèse.

-À ta place, je me joindrais à eux, il sera plus simple de détrôner leur chef pour commencer, et tu seras directement entouré de ceux qui sont déterminés à faire tomber Voldemort.
Il marqua une pause. Je ne demande qu'à te voir le remplacer un jour.



code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Jeu 1 Sep - 13:53

Se joindre à l'Hydre...ça oui, il y avait songé, il l'avait profondément envisagé, mais pas seul. Non pas qu'il puisse être inquiet à l'idée de se débrouiller sans Gwendall, mais l'idée de le laisser entre les pattes du petit mage noir ne lui plaisait pas. Il s'était bien trop investi dans l'apprentissage de son protégé pour laisser un gamin tout juste sorti de l'école tout ruiner du jour au lendemain. Au fond, Declan n'aimait juste pas prêter ses jouets, surtout à quelqu'un qui allait les casser et ne jamais lui rendre. Il soupira doucement en réponse aux interrogations de Gwendall. Pouvait-il lui reprocher ses paroles ? Non. Pas quand il affirmait avec autant de certitude qu'il préférerait voir le lycan aux commandes des grindelwaldiens. Oui, c'est ainsi que Declan voulait que son disciple pense. La place lui revenait de droit.

« Je n'aime pas te savoir manipulé par ce gosse pendant que j'ai le dos tourné. C'est tout. » Grommela-t-il avec honnêteté.

Mais malgré ses réticences, malgré son égoïsme, il ne pouvait qu'admettre que Gwendall était dans le vrai. L'Hydre pouvait lui apporter les moyens dont il manquait pour détrôner Tom. Les moyens, et la couverture idéale. Il n'y avait pas franchement de raison d'hésiter ici. D'ailleurs, même s'il rechignait à l'admettre, Declan avait déjà pris sa décision. Cela ne l'empêcha pas de grogner de mécontentement en se noyant dans sa bière pendant une minute.

« Fort bien, je rejoindrai l'Hydre. Mais une fois que nous serons dans deux camps opposés, les choses deviendront plus compliquées. » Dit-il, soulignant l'évidence.

Ainsi, ce rendez-vous entre maître et élève prenait à présent une tournure d'adieux. Bien que profondément handicapé questions sentiments humains, Declan ne se voyait pas partir sans trinquer une dernière fois avec le jeune homme. Leurs destins se séparaient à présent et nul ne savait ce qu'il allait advenir de l'autre à ce stade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Jeu 1 Sep - 20:36


The old leaves and the young lingers.
G

wendall esquissa un léger sourire quand son interlocuteur affirma qu'il n'aimait pas le laisser aux mains de Tom. Oh, il n'allait pas jusqu'à croire que son interlocuteur disait cela parce qu'il avait quelque affection que ce soit pour lui, au mieux était-il agacé de devoir laissé de côté le parfait mage noir (quoique, parfait...) qu'il avait façonné, mais au moins avait-il su gagner, semble-t-il, un rien de valeur aux yeux de celui qu'il considérait comme son mentor, et il décidait de le prendre pour un compliment... même si à ses yeux, que Declan reste chez les mangemorts ou non ne changerait pas grand chose à sa situation personnelle. Certes, il regretterait de ne pas l'avoir à proximité, de ne plus pouvoir profiter de ses précieux conseils, mais au final, manipulé, il l'était déjà, et de son plein gré, depuis un moment alors que Declan était encore un mangemort, qu'il le reste après, il s'y était fait, même si ce n'était pas toujours agréable. Il préférait encore que Declan agisse dans son coin, fasse les choses de son côté, tente de détrôner Lord Voldemort. Peut-être y parviendrait-il, qui sait ? Gwendall l'espérait, en tous cas. Mais pour cela, Declan devait penser à lui avant tout, et l'Auror ne pensait pas que cela lui poserait grand problème. Même si, oui, une fois dans l'Hydre, la solution se compliquerait pour eux. Traître aux mangemorts, Declan et Gwendall n'auraient plus l'occasion de se voir en toute impunité comme maintenant, mais le jeu en valait certainement la chandelle.

-Il faut ce qu'il faut,
répondit simplement Gwendall dans un haussement d'épaules, faisant mine d'être plus détaché qu'il ne l'était réellement vis-à-vis de la situation.

Declan avait été un pilier pour Gwendall, son guide sur le chemin ténébreux qu'il avait finalement choisi d'emprunter (même s'il regrettait parfois, quand bien même il savait que la cause défendue restait la bonne), il n'allait plus pouvoir compter sur lui comme il l'avait fait jusqu'alors, mais c'était ainsi. Ils pouvaient bien, en attendant, savourer un dernier verre, conscients que leurs choix respectifs allaient les éloigner. Ce n'était peut-être que temporaire, après tout. Et si cela était vraiment nécessaire, ils trouveraient bien moyen de communiquer malgré tout. Après tout, pour le moment, Voldemort ignorait l'existence de l'Hydre, il ne se défierait pas forcément, même s'il allait falloir être prudent.

-Tu sais comment t'y prendre pour les rejoindre ?
lui demanda-t-il, une pointe de curiosité dans la voix.

Rejoindre l'Hydre, c'était une chose, mais dans les faits, Gwendall ignorait bien de quelle manière il fallait s'y prendre, et s'il en devinait l'identité de quelques membres, il ignorait qui était à leur tête (et puisqu'il s'agissait de l'Hydre, peut-être y en avait-il plusieurs, d'ailleurs). Il se demandait sincèrement comment Declan allait s'y prendre.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Mer 16 Nov - 15:13


Declan ne s'offusqua pas le moins du monde face à la réponse à la fois simpliste et détachée de son disciple, en grande partie parce qu'il ne faisait jamais de sentiments et n'en attendait donc de personne en retour. Certes, il fallait ce qu'il fallait. Cette logique implacable ne nécessitait pas de remarque complémentaire ni d'argumentation. L'Hydre allait apporter au loup-garou une opportunité unique de dépasser Tom et renverser le pouvoir, non pas tant par ambition que par respect de son mode de vie. Le rôle de mâle alpha lui revenait et non pas à un adolescent à peine majeur et au complexe évident. C'était ainsi que les meutes de loups fonctionnaient et Declan ne pouvait penser que de cette façon. Comme un animal.

« Hm. » Se contenta-t-il donc de grommeler.

La question suivante de Gwendall attira davantage l'attention du lycan qui reposa sa pinte de bière sur la table. En soi, les rejoindre n'était pas un problème, il avait plus ou moins déjà réglé la question avec un certain ancien néo-grindelwaldien. Le plus compliqué restant de les " joindre " tout court. L'Hydre ne passait évidemment pas son temps à se montrer au grand jour et démarcher des recrues dans la rue, sinon bonjour la discrétion.

« C'est eux qui m'ont contacté. Je suppose que je représente un avantage pour eux puisque je suis un ancien néo-grindelwaldien qui a reçu la marque des mangemorts. Et puis, soyons honnêtes, je fais du ménage sur un champs de bataille. » La fin de sa phrase fut prononcée avec un petit sourire en coin laissant apparaître un croc pointu.

Declan avait en effet fait un joli carton lors de l'attaque du nouvel an, notamment en enterrant presque vivante la grande Purdey Potter. Une adversaire redoutable, certes, mais pas pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1395
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Jeu 17 Nov - 16:33


The old leaves and the young lingers.
P

our commencer, Declan répondit à Gwendall par un simple grommellement... ce qui n'eut pas grand-chose pour surprendre l'Auror qui connaissait suffisamment son mentor à présent pour savoir qu'il n'avait rien de très loquace. D'avance, il se résignait presque à ne rien obtenir de plus de la part de Declan si ce n'est cette simple onomatopée. Il devait reconnaître que cela l'aurait frustré mais il n'aurait sans doute pas insisté, parce que s'il était naturellement curieux, il savait quand il ne fallait pas se montrer insistant, bien au contraire. Mais finalement, il lui en apprit un peu plus. L'Hydre était venu à lui. Ça ne surprenait pas franchement Gwendall. Si les membres de l'Hydre devaient faire le tour des recrues potentielles et surtout utiles, Declan devait être en tête de liste.... entre autres pour les raisons qu'il mentionnait. Un léger sourire s'esquissa sur les lèvres de Gwendall quand le directeur de Sainte-Mangouste ajouta qu'il savait comme personne faire le ménage sur un champ de bataille. C'était une manière élégante et amusante de dire les choses, mais diablement réaliste. Pour ce qui était de... l'élagage, disons, il est sûr qu'il excellait totalement dans ce domaine.

-Ils avaient tout intérêt à te réclamer,
en effet, admit Gwendall, son fin sourire aux lèvres.

Et ils le paieraient sans doute cher étant donné les ambitions qu'ourdissait Declan... Mais ça, c'était leur problème. Il y avait bien des questions que l'Auror brûlait de poser à son interlocuteur. Qui l'avait démarché, ce qu'on lui avait dit exactement, s'il savait comment les choses allaient se passer au sein de l'organisation, mais il savait qu'il valait mieux qu'il garde sa curiosité pour lui. Moins il en savait, mieux ce serait, dans sa situation, ce même s'il serait vraiment difficile pour elle. Non, c'était mieux comme ça.

-Je te souhaite bonne chance, dans ce cas... même si je sais pertinemment que tu n'en auras pas besoin.


Et ce n'était pas de la flatterie, loin de là, il le pensait bel et bien. Declan n'avait pas besoin d'être flatté, il avait bien assez d'estime de lui-même comme cela. Il espérait simplement que Declan parviendrait à ses fins, car cela pourrait tout changer pour lui, et pour beaucoup d'autres, à vrai dire, s'il voulait faire mine de ne pas être égoïste.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Créatures magiques
avatar
▌ Messages : 90
Humeur :
95 / 10095 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Noyer & Sombral
Camp: Mal
Avatar: Hugh Jackman

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   Dim 26 Fév - 17:09

Declan n'avait pas vraiment de certitudes sur ce qui l'attendait avec l'Hydre, ni même de comment il allait quitter les Mangemorts. S'il s'écoutait, il partirait en clamant haut et fort ses pensées directement dans le pif du morveux Jedusor, mais ce serait l'informer de l'existence de l'Hydre et de la menace que représente ce groupe. Et cela, il n'y tenait pas, pour des raisons évidentes. Alors au diable ses désirs de sortie théatrale, il devrait se contenter de protéger sa maison et de cesser de se rendre aux réunions. Tom aura vite fait de comprendre le message en ne le voyant pas revenir. C'était risqué comme plan. Très risqué. Surtout maintenant qu'il portait la marque noire permettant à l'adolescent de communiquer avec lui à distance. Mais il ne pouvait pas rester plus longtemps à sa botte. Chaque minute était une torture pour sa fierté et la mémoire de Borodine. Il ne le tolérerai pas.

« Bonne chance à toi aussi, gamin. N'oublie pas tout ce que je t'ai enseigné et tu devrais t'en sortir sans problème majeur. » Dit-il en soupirant.

Il jeta quelques pièces dorées sur la table pour payer sa consommation et celle de Gwendall, puisqu'il l'avait invité. Il serra ensuite la main de son protégé et tourna le dos pour s'éloigner. Pourtant quelque chose le gênait. Il lui restait quelque chose à dire. Quelque chose qu'il ne dirait pas à n'importe qui et que Gwendall n'aurait pas intérêt à répéter s'il ne voulait pas prendre une bonne rouste de la part de son mentor. Il s'arrêta devant la porte, la main sur la poignée, et se retourna.

« Ah et...Gwendall ? » Il marqua une pause le temps que l'interpellé redresse le regard dans sa direction. « Si elle est si importante que ça, cette gamine...ne la laisse pas filer. »

Pas un mot de plus, pas un mot de moins.
Le loup-garou haussa les épaules et la lueur amicale qui s'était allumée dans son regard pendant quelques secondes disparut à nouveau. L'humanité n'était pas faite pour lui. Les sentiments non plus. Que le gosse se souvienne de ce moment, parce que ça n'arriverai plus. Plus jamais. Il ouvrit la porte et sortit dans la rue obscure et humide de l'Allée des Embrumes. Bientôt, sa silhouette se fondit dans l'ombre et il disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall   

Revenir en haut Aller en bas
 

The old leaves and the young lingers. | Declan & Gwendall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 06. Let's be young folks together - PV Santana
» IF I DIE YOUNG
» The Young And The Hopeless
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ?
» The Autumn Leaves[ PV Satsuki]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: L'allée des embrumes
-