AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui mal cherche, mal trouve. [pv June]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1072
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Qui mal cherche, mal trouve. [pv June]   Ven 22 Avr - 18:55


Qui mal cherche, mal trouve.
B

eaucoup, tout en venant lui présenter leurs condoléances, lui demandaient comment il allait et, s'il devait répondre honnêtement cette question, il n'en savait foutrement rien. Il ne se sentait pas triste ou effondré comme un fils se devrait peut-être de l'être le jour de l'enterrement de sa mère, mais il ne se sentait pas pour autant heureux comme devrait l'être le fils satisfait d'avoir accompli son devoir qu'il pourrait bien être, puisque la mort d'Anya Armyanski avait été dans sa ligne de mire depuis très longtemps. Au final, alors qu'il vivait sans doute l'un des moments les plus importants de son existence, il se sentait tout simplement vide. Peut-être parce que les émotions se bousculaient tant qu'il n'y en avait plus la moindre qui sache dominer dans son esprit... Ou peut-être juste parce que les sentiments avaient décidé de se faire la malle en même temps que sa mère avait poussé son dernier souffle. En définitive, il lui fallait poser son regard sur June, qu'il avait évidemment invité pour l'occasion, pour se rassurer quant à l'existence de son cœur et de ses sentiments.

Non, cette situation ne lui inspirait ni joie ni peine, ni euphorie ni regrets... Il avait fait ce qu'il devait faire, il avait, avec June, vengé la mort de tous ceux qu'elle avait cruellement tué, de sang-froid, il avait évité que la veuve noire ne sévisse de nouveau, il avait préservé d'autres innocents du sort funeste qui aurait pu être le leur s'ils l'avaient laissé agir. Ce n'était qu'un moment à passer. Bon ou mauvais, tout dépendrait des points de vue. Dans tous les cas, cela vait certainement été inévitable, une étape nécessaire. Andreï abandonna un enième invité venu lui présenter ses condoléances pour aller trouver sa petite amie, dans la main de laquelle il serra la sienne. Il ignorait comment elle-même supportait la situation. Certes, elle avait eu sa vengeance, mais dans la foulée, ils avaient assassiné quelqu'un, ils avaient dorénavant, l'un comme l'autre, du sang sur les mains. Qui sait comment elle vivait cela. Il voulait espérer qu'elle était capable d'éprouver la satisfaction que lui-même n'était pas capable de ressentir en tous cas.

-Comment tu te sens ?

________________________________________________________________________________________________________________

Quelques jours auparavant :


L'occasion était trop belle pour ne pas la saisir. Sa mère avait enfin quitté Sainte-Mangouste et, pour autant qu'il sache, elle serait seul dans la demeure "familiale" (tu parles d'une famille) pour cette journée du moins, avant que foule de visiteurs, victimes de son hypocrisie, ne viennent bouleverser leurs plans. Ils devaient en profiter, c'est évident... Qui sait quand une occasion telle que celle-ci se présenterait de nouveau ? Il avait averti June, et tous deux s'étaient rendu aux abords du manoir Armyanski. C'était là, c'était maintenant. Ce n'était pas la première fois, qu'Andreï cherchait à tuer Anya, mais cela n'ôtait rien à la boule d'angoisse qu'il sentait naître au creux de son estomac. Dans tous les cas, ils ne pouvaient ni ne devaient reculer, quoi qu'il en soit.

-Prête ?
demanda-t-il à l'adresse de la jeune femme alors que c'était plutôt lui-même qui s'interrogeait sur le sujet.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 578
Humeur :
25 / 10025 / 100

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Message#Sujet: Re: Qui mal cherche, mal trouve. [pv June]   Sam 7 Mai - 23:00



Qui mal cherche, mal trouve

Vêtue pour les circonstances, June serrait ses deux mains l'une dans l'autre devant les plissures du haut de sa jupe glauquement noire. Tête baissée, elle cachait du mieux qu'elle pouvait le malaise qu'elle éprouvait à être là, devant ce cercueil qu'elle avait elle-même en partie aidé à remplir. Si ses yeux paraissaient embués, ce n'était pas parce qu'elle pleurait la disparue, ça jamais, mais pour toit un tas d'autres choses à la fois. En premier lieu, elle détestait voir offrir des funérailles à celle qui avait privé son propre père de ce droit en faisant purement et simplement disparaître son corps, mais elle ne pouvait pas non plus accepter le fait qu'Andreï soit privé lui aussi d'un dernier au revoir. C'était certes une meurtrière qui avait passé l'arme à gauche, mais cette dernière avait emporté avec elle le peut qu'il restait de la mère du serpentard, et de ça il était hors de questions qu'elle se réjouisse. June n’éprouvait de toute façon aucun plaisir réel dans toute cette situation. Une satisfaction d'avoir enfin accompli quelque-chose, et pas des moindres, peut-être, mais même cette dernière était ternie par le sang qui coulait à présent sur leurs mains à elle et Andreï. C'était là une deuxième raison à son regard floutée par des larmes stagnantes, une raison qui dépassait l'entendement et qui la poursuivrait, ainsi que son petit ami, toute sa vie, sans aucun doute.

Pour autant, bien que légèrement en retrait, June s’efforçait de garder un œil sur le jeune homme qui, lui, devait faire face aux condoléances apportées par son entourage. Au moins, elle, n'avait pas à parler, sans quoi elle ne saurait trop d'ailleurs où la mènerait sa pensée. Lorsqu'Andreï la rejoignit cependant, elle n'hésita bien évidemment pas une seconde à délier les lèvres pour répondre à sa question, serrant contre elle la main qu'il venait de glisser dans la sienne.

- Ça va, répondit-elle en plongeant ses yeux dans les siens. Je m'inquiète un peu plus pour toi et toutes ces condoléances que tu dois recevoir. Son regard se porta sur le nombre assez impressionnant de personnes présentes aux obsèques. Tu tiens le coup ? demanda t-elle finalement. Elle n'avait aucune raison, pour l'heure, de lui faire part des sentiments à double tranchant qui l'habitaient. Ils auraient tôt fait tous les deux d'en discuter au calme.

______________________________________

L'heure était de nouveau venue. June avait presque cru que l'occasion ne se représenterai jamais. Non qu'elle n'avait pas foi en Andreï, ses idées s'étaient très vite remises en place après leur discussion à ce sujet, mais plus les jours, les semaines et les mois passaient et plus Anya Armyanski semblait inatteignable. C'était cependant sans compter son retour au domicile, après un long séjour à Ste Mangouste, qui s'était fait discret et plus tôt que prévu. Rétablie, elle ne l'était peut-être pas complètement, mais qu'importait puisque son propre fils et elle-même avait bien l'intention de ne pas lui laisser l'occasion d'aller mieux. C'était même tout à fait le contraire. Mais mieux valait donc agir vite, avant que ceux qui attendaient de pied ferme le bon rétablissement de la meurtrière ne viennent de nouveau roder dans les parages de cette dernière. Leur plan, cette fois... n'avait en fait rien d'un plan. Quelques idées leur avaient traversé l'esprit mais les circonstances sur le moment choisiraient pour eux. L'important était ne pas se louper, encore une fois.

- Je le suis si tu l'es, dit-elle en attrapant sa main avec douceur, mais suffisamment fermement pour lui témoigner de sa foi en l'instant qu'ils allaient créé, lui laissant par la même occasion faire le premier pas de cette danse macabre. C'était ce qu'ils avaient convenu. Il menait la danse, elle suivait le rythme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1072
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Qui mal cherche, mal trouve. [pv June]   Dim 8 Mai - 9:33


Qui mal cherche, mal trouve.
A

ndreï savait qu'il n'aurait peut-être pas dû imposer ça, ces obsèques, à sa petite amie, dont le dernier des souhaits devait être de prétendre rendre un dernier hommage à la femme qui avait brisé sa vie (et dont elle lui avait retiré la sienne, par juste retour de bâton), mais d'un autre côté, il ne savait vraiment pas comment il aurait tenu le coup si elle n'avait pas été à ses côtés. Au milieu de tous ces imbéciles qui se précipitaient vers lui soit hypocritement dans l'espoir qu'il dilapide la fortune dont il hériterait sous peu au profit de telle ou telle organisation de leur cru, soit sincèrement, ce qui était encore pire, pour plaindre ce pauvre adolescent qui avait déjà perdu tant d'être proches au cours de son existence (la faute à qui, hein...), il avait le sentiment d'étouffer, et cette mascarade risquait fort, malheureusement, de durer encore un bon moment, car qu'ils soient appatés par le buffet ou soucieux de ne pas le laisser seul (la belle affaire), il était convaincu qu'il en aurait pour une éternité avant d'avoir réussi à dégager son dernier invité. Andreï haussa doucement les épaules aux propos de June, et à sa question, quand elle lui demanda s'il tenait le coup. On ne pouvait pas franchement dire qu'il s'en tirait avec brio... mais bon, honnêtement, ça aurait pu être bien pire. Au moins, il était satisfait de constater que la tristesse n'était pas la dominante de ses émotions. Encore en cet instant, il était convaincu qu'ils avaient fait le meilleur choix possible.

-Il faut bien.
répondit-il finalement, une esquisse de sourire sur les lèvres. Tu crois qu'on peut simuler un incendie ou une catastrophe du genre pour que tout le monde décide de lever le camp ?

Si seulement... Malheureusement, il ne fallait vraiment pas espérer un miracle, il allait devoir se coltiner cette épreuve de bout en bout, et le soutien de June lui était indispensable, en ce sens... Même si, en vérité, il ne voulait pas non plus lui imposer l'épreuve tout le temps qu'elle durerait. En l'occurrence, c'était son fardeau à lui, pas à elle.

-Si jamais tu veux y aller à un moment donné, n'hésite pas, surtout.

________________________________________________________________________________________________________________

Quelques jours auparavant :


Était-il prêt ? Peut-être pas complètement. Le cœur d'Andreï s'emballait comme un train fou. Mais il ne serait jamais vraiment prêt, à aucun moment. Comment pouvait-on l'être à commettre un meurtre ? Pis encore, à commettre un matricide ? Il ne serait jamais totalement prêt, non. Mais tant pis. Ça ne pouvait plus attendre. Il fallait se jeter à l'eau, un point c'est tout. Alors il hocha la tête, en tentant d'afficher un air déterminé. Elle le suivait, et il devait ne pas se défiler maintenant. Si il avait dû affronter cela seul, il aurait peut-être laissé tomber. Mais June était à ses côtés, et avec elle et pour elle, il se sentait capable du meilleur... et du pire. Dans une grande inspiration et sans un mot de plus, après avoir fermement serré la main de June dans la sienne, il se dirigea vers la maison qui l'avait vu grandir.

Il ne frappa pas avant d'entrer, il avait le double des clés, et n'avait pas l'intention de s'annoncer. Il referma d'ailleurs précautionneusement la porte derrière eux une fois qu'ils furent tous deux à l'intérieur. L'endroit était extrêmement calme. D'un pas lent et calculé, Andreï mena June jusqu'à la porte de la chambre où sa mère se trouvait bel et bien, allongée dans son lit, pas encore dans le meilleur état du monde. Ça leur faciliterait la tâche. Il pointa immédiatement sa baguette dans sa direction.

-Salut, maman.
dit-il d'une voix qu'il voulut froide mais qui était en fait un peu tremblante. Puis il tourna son regard vers June. Si tu as quelque chose à lui dire, c'est maintenant.


code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 578
Humeur :
25 / 10025 / 100

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Message#Sujet: Re: Qui mal cherche, mal trouve. [pv June]   Dim 19 Juin - 19:58



Qui mal cherche, mal trouve

June aurait de loin préféré être à mille lieux d'ici, c'était certain, mais elle savait également qu'en tant que petite amie du fils de la décédée, elle se devait, socialement parlant, d'être présente. La dernière chose qu'ils voulaient tous les deux, c'était d'attirer une quelconque attention et mieux valait donc rentrer autant que possible dans les cordes des bonnes manières. Bien entendu, ce point là n'était qu'un détail face au fait qu'elle se tenait essentiellement ici pour soutenir Andreï dans ce dur moment. Au delà du fait qu'il était en deuil, car il y avait tout de même une part de lui qui l'était, elle le savait, il se devait de faire illusion, et ce du mieux qu'il le pouvait, chose qui, on le savait, n'était pas aisée pour un sou lorsque famille et amis en tous genre le prenaient en pitié et attendaient avec impatience de voir poindre ne serait-ce qu'une larme au coin de ses yeux pour consoler hypocritement le fils à qui il n'avait que très peu prêté attention ces seize dernières années. Pour autant, de ce qu'elle voyait et de ce qu'il en disait lui même, il s'en sortait plutôt bien. Ce n'était bien évidemment pas faute de ne pas vouloir le moins du monde être là lui non plus, mais il avait encore moins le choix qu'elle dans toute cette histoire et rien – quand bien même les propositions qu'il fit pour échapper à toute cette situation étaient on ne peut plus alléchantes – ne pouvait remédier à cela. Prendre son mal en patience, voilà le programme de la journée, et June avait bien l'intention de suivre ce programme à la lettre auprès de son petit ami.

- Non, je reste avec toi, répondit-elle donc simplement aux derniers mots d'Andrei sans que son ton ne permette au serpentard de contester son choix. La fin de journée finira bien par arrivée à un moment ou à un autre, ajouta t-elle dans un léger sourire, passant sa main dans la sienne dans un geste qui se voulait plein d'encouragement. Et, à vrai dire, elle se permettait d'en prendre elle-même également.

______________________________________

Il ne restait à présent plus qu'une simple porte de bois entre elle et sa vengeance, entre eux et ce but qu'ils s'étaient fixé depuis trop longtemps maintenant. June avait les mains moites, non pas par la peur de se retrouver en bonne et due forme face à la mégère meurtrière, mais par celle d'échouer une nouvelle fois. C'était aujourd'hui l'occasion ou jamais, ils ne pouvaient pas se permettre de laisser derrière eux un corps à moitié mort. Au moment où ils quitteraient la bâtisse, plus aucun souffle de vie ne devrait subsister en son sein. Pour l'heure cependant, c'était elle qui manquait de souffle et elle mettrait sa main à couper qu'il en était de même d'Andreï. Le moment qu'il passèrent face à la demeure, le temps qu'ils prirent à se décider d'y entrer enfin, lui parut une éternité et, plus les secondes passaient, plus il lui semblait perdre de contrôle de sa détermination. Il fallait agir vite. La volonté, aussi puissante soit-elle ne faisait malheureusement pas tout dans l'acte final. Lorsqu'enfin le serpentard quitta sa main pour ouvrir la porte, June ferma rapidement les yeux et prit une profonde respiration. Plus de retour en arrière, tout serait fini ce soir. Il le fallait.

June suivit silencieusement et précautionneusement Andreï jusqu'à ce qui semblait être la chambre de sa mère. Elle n'arrivait pas particulièrement à se rendre compte que son petit ami avait passé une bonne partie de son temps en ces lieux par le passé et mieux valait que les choses restent ainsi étant donné que ces derniers allaient accueillir un meurtre. Leur meurtre. Une fois la seconde porte ouverte, elle laissa Andreï menacer ce qui aurait pu n'être qu'une faible femme sur son lit de convalescence, gardant son bras – et sa baguette donc – le long de son corps. Pour l'heure.

- Vous ne me connaissez probablement pas, mais vous êtes le dernier visage que mon père ai vu avant de mourir, dit-elle après un hochement entendu de la tête en direction d'Andreï. Je n'attend pas de vous que vous vous sentiez coupable, mais vous savez maintenant en partie pourquoi nous sommes là aujourd'hui. En s'arrêta là, se forçant à ne pas donner suite à sa haine envers la femme. Ce n'était à elle d'ouvrir les hostilités. S'approchant un peu plus d'Andreï, elle attendit son signal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1072
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Qui mal cherche, mal trouve. [pv June]   Mer 22 Juin - 17:41


Qui mal cherche, mal trouve.
N'

importe que endroit, en cet instant, lui aurait semblé moins austère que celui-ci, que la situation rendait encore plus invivable. Andreï parvenait à garder bonne figure, certes, mais il n'était vraiment pas si loin que ça de craquer. Heureusement, il pourrait toujours mettre ça sur le dos de la surcharge émotionnelle qu'avait représenté pour lui l'épreuve terrible de perdre sa génitrice, mais ce serait si loin de la vérité... Si cela ne devait tenir qu'à lui, il fuirait loin, très loin, il repartirait de zéro, reprendrait sur des bases plus saines. Mais il ne pouvait pas s'attarder sur une envie aussi simpliste. Il avait fait des choix, il avait des responsabilités, et que pouvait-il quoi qu'il en soit espérer d'autre ? Il était, après tout, si jeune... En tous les cas, la présence de June lui était vraiment salutaire en la circonstance. Elle lui permettait de tenir le coup bien plus que quiconque ne l'aurait pu autrement. Oui, il aurait préféré être à n'importe quel autre endroit, dans n'importe quelle autre circonstance, mais jamais il n'aurait voulu être avec qui que ce soit d'autre. elle l'aidait à supporter l'épreuve mieux que qui que ce soit d'autre n'y serait parvenu. Et il appréciait de l'entendre lui dire qu'elle resterait auprès de lui. S'il ne pouvait ni ne voulait l'obliger à quoi que ce soit, c'était tout de même bel et bien la réponse qu'il avait espéré entendre, et c'était effectivement celle qui lui fut donnée. Elle l'encourageait à garder la tête froide, à ne pas perdre pieds. Effectivement, ça marchait plutôt bien. Elle avait parfaitement raison, après tout, même si les minutes défilaient avec une lenteur affolante, comme pour le narguer, cette journée abominable toucherai bien, à un moment ou à un autre, à sa fin. Et alors, il pourrait définitivement laisser cette histoire derrière eux, l'enterrer en même temps qu'Anya Armyanski. Et ce serait une bonne chose.

-Merci.
souffla-t-il à son adresse dans une esquisse de sourire, le plus sincèrement du monde, avant de balayer l'espace du regard. Au moins, ça te donne l'occasion d'observer un peu le gratin du monde magique. Mais franchement, c'était encore une fois une chose que le vert et argent se serait sans le moindre mal épargnée, c'est rien de le dire. Je me demande s'il y a une seule personne parmi tous ces gens qui l'appréciait vraiment.

Il avait envie de croire que non. Même si, forcément, dans toute l'assemblée, lui compris, il y avait quand même une personne, même si tout cela appartenait à un autre temps : lui.

________________________________________________________________________________________________________________

Quelques jours auparavant :


L'incompréhension marquait les traits de sa génitrice. Ainsi, elle semblait si faible, si fragile... si inoffensive. Andreï savait qu'il ne devait pas s'en émouvoir. Une part de lui en avait l'envie quasi naturelle, bien sûr, car elle demeurerait quoi qu'il puisse advenir, et même après sa mort, sa chair et son sang, mais ce serait bien trop simple. Pour une fois, Andreï voulait croire que les émotions qu'affichait Anya n'étaient pas feintes. Ce n'était pas pour autant qu'elles la sauveraient du sort qui allait, devait être le sien. Un dernière seconde d repentance n'ôtait rien à des années de mort et de souffrance. Si elle était réellement aussi faible qu'elle semblait l'être, ce serait pour eux une aubaine, si elle avait été en pleine possession de ses moyens, ils n'auraient sans doute eu aucune chance contre elle. June prit la parole, et Andreï éprouva un regain de confiance à l'entendre ainsi s'exprimer. Il ne s'agissait pas de sa petite personne, il s'agissait de toutes les vies qu'elle avait détruite, à commencer par celle de June. Les yeux d'Anya s'écarquillèrent. Andreï en était presque sûr, elle avait compris. Il n'allait pas manquer de s'exprimer plus clairement malgré tout. Pas tant parce que c'était nécessaire que parce qu'il avait besoin de le dire pour s'en convaincre.

-On est venus pour te tuer, maman.
Et sur ce, il adressa à June un signe de la tête, le signal. Sauf que c'était sans compter sur sa génitrice, qui s'était vivement relevée pour se précipiter dans leur direction, usant des dernières forces dont elle était capable.



code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Qui mal cherche, mal trouve. [pv June]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand on cherche, on trouve! Mais pas toujours ce qu'on veut...
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Qui cherche trouve... [PV Tetsuya]
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Quand on cherche les ennuis, on les trouve ! (pv)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-