AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1388
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)   Mer 25 Mai - 11:52

Elle passa vivement son bras endolori sous l'eau. La marque profonde laissée par ses ongles, qui avaient arraché ses chairs jusqu'au sang, se déformait sous le prisme de l'eau tiède.

Un rien avait provoqué cet accès frénétique qu'elle n'identifiait que trop bien comme un signe de démence passagère, de ceux qu'elle ne devrait pas supporter.

Elle ne savait pas ce qui lui arrivait, et s'il y avait une chose qui insupportait Pomona plus que toute autre, c'était bien de ne pas comprendre. Elle était totalement dépassée par sa propre vie, comme si elle la voyait défiler en vitesse accélérée sous ses yeux sans avoir elle-même l'impression d'avancer au même rythme.

C'était parti d'un rien, en plus. Elle avait voulu boire une gorgée de potion, il n'en restait plus, et là, l'accès de colère qui marquait son bras de part et d'autre. C'était absurde, il suffisait d'en racheter, de cette potion, c'est tout.

Tout allait tellement vite. Ces bouleversements soudains et inédits dans son existence la bouleversaient complètement. Et pourtant, au fond, rares étaient ceux qui lui apparaissaient réellement désagréables.

Il y avait son nouveau travail, dans lequel elle s'investissait au maximum, la résistance, qui gagnait chaque jour en ampleur en se gonflant de nouveaux membres tandis que les voyageurs temporels semblaient se déchirer, il y avait... Il y avait Seth.

Les élans du cœur, tant qu'elle était capable de les rationaliser, lui semblaient aussi vains qu'identifiables, à ses yeux, mais alors qu'elle les découvrait pour la toute première fois, elle se découvrait quelque chose qu'elle savait certes identifier, mais difficilement comprendre ou maîtriser. Ça la dépassait. Une part d'elle adorait ça. L'autre se détestait de l'adorer.

Le travail, la fatigue, les pensées diffuses, la dépendance... Dans ce flot perpétuel, l'ordre, son ordre si précieux et salutaire, finissait par manquer. Et il en résultait des réactions excessives qui ajoutaient un supplément au chaos.

Pomona prit une grande inspiration. Il fallait qu'elle se calme, remette de l'ordre dans ses esprits. Elle devait s'organiser, décider d'un programme concret, qu'elle jette tout sur le papier d'abord, puis organise ensuite, elle y verrait plus clair et se sentirait mieux. Oui, c'est ce qu'elle devait faire. Et pour la potion ? Il suffisait  d'en racheter, après tout, c'était inutile au départ d'en faire une telle maladie.

De retour dans son bureau (qui était à l'origine celui de Henry, mais puisqu'il ne revenait toujours pas de son voyage elle ne savait où, elle avait pris ses aises), Elle attrapa un papier, une plume, et se lança.

Ou du moins, elle voulut se lancer, mais à peine eut-elle trempé sa plume dans l'encrier que l'on frappa à la porte de son appartement. Pomona resta statique un moment, elle hésita presque à aller ouvrir. Ce devait être un membre de la Résistance, comme toujours, et elle n'était pas certaine d'être prête à recevoir qui que ce soit.

Mais c'était son devoir. Elle n'avait pas voulu être à la tête de ce groupe, mais elle l'était, et il devait rester sa priorité quoi qu'il advienne. Elle ferma les yeux une fraction de seconde, prit une grande inspiration, et enfin daigna se lever de sa chaise pour ouvrir la porte.

Ses yeux s'agrandirent de surprise en découvrant la personne se trouvant de l'autre côté : c'était bel et bien Clyde Hornby, le dernier des résistants qu'elle aurait imaginé dans l'entrebaillement de sa porte. Lui prenait grand soin de ne jamais se manifester auprès d'elle, on peut dire qu'il choisissait bien son moment.


"Clyde ? Tu as retrouvé le chemin jusqu'à ma porte ?"
se permit-elle d'ironiser tout en lui laissant l'espace d'entrer chez elle.

S'il se trouvait ici alors qu'il n'y était justement pas habitué, c'était qu'il devait s'être passé quelque chose de grave, ou du moins d'important, de suffisamment conséquent pour qu'il daigne faire ainsi acte de présence, et la curiosité dépassait finalement sa lassitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)   Jeu 26 Mai - 20:43


L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu.
D

e tous les membres de la Résistance, ça ne faisait pas un pli, Clyde Hornby n'était clairement pas le plus prolifique, le plus investi et celui sur lequel on comptait le plus. C'est vrai qu'il ne fournissait pas autant d'efforts que d'autres (en même temps, il ne fournissait jamais d'efforts pour rien, vraiment), mais la résistance restait finalement le sujet pour lequel il pouvait se mettre plus à contribution que n'importe quel autre domaine (à commencer par son travail ou son mariage). Ce n'était pas pour rien, qu'il avait décidé de se joindre à la mêlée en premier lieu, le jeune homme voulait rendre justice à sa sœur, et pour cela, il avait bien conscience qu'il n'y avait pas mille manières de faire. Il fallait se joindre à ceux qui étaient capables de faire bouger les choses. Et c'est ce que Clyde voyait en Pomona, même s'il ne le lui dirait pas tel quel. Non, vraiment, Clyde n'était pas un résistant modèle, si l'on peut dire, et pourtant, tandis qu'il se rendait en direction de l'appartement de Fitz, ce n'était pas pour exiger un thé gratuit, mais bel et bien parce qu'il avait des informations très sérieuses à lui communiquer. Et non des moindres, en effet. Ça lui était un peu tombé dessus, il fallait bien qu'il l'admette.

D'abord, il y avait eu sa conversation avec Flynn, qui avait manifesté son envie d'agir, de se joindre sérieusement à une cause dont il n'avait pas pu tout lui apprendre malgré sa volonté, puis il y avait eu la femme de Raziel Rookwood, Gabrielle, qui était venue le trouver et qui n'avait pas manqué de lui adresser des informations des plus intéressantes, qu'il ne pouvait que vouloir partager au reste du groupe dont, quoi qu'on puisse en dire, il faisait partie. Alors il était allé trouver Pomona sans la prévenir, et il ne fut pas vraiment étonné de la voir surprise de le trouver là. C'était effectivement assez surprenant, quand on y réfléchissait.

-Ça n'a pas été simple, mais j'ai des ressources, tu vois, mon rayon de soleil.
fit-il, qui n'avait toujours pas oublié ses petits surnoms sympathiques. Il se permit de rentrer à l'intérieur, sans attendre d'y être invité davantage. Elle venait de lui laisser l'espace pour rentrer, de toute façon, et il ne lui en fallut pas plus pour faire comme chez lui et venir s'affaler sur le canapé le plus proche, sans le moindre ménagement. J'ai des infos à te donner, figure-toi. Il marqua une pause, fier de son petit effet. Pour une fois qu'il se trouvait dans la position de celui qui en savait plus que l'autre (et oui, c'était très rare). Et un service à te demander, aussi.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1388
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)   Jeu 16 Juin - 17:18


-Ça n'a pas été simple, mais j'ai des ressources, tu vois, mon rayon de soleil.


Elle préféra ne pas relever sa remarque. Elle apprécierait, parfois, que Clyde éprouve ne serait-ce qu'un semblant de scrupule à faire preuve d'aussi peu d'investissement dans leur cause. Mais c'était sans doute trop lui demander.

Elle n'aimait pas davantage qu'il lui attribue ce surnom qu'il avait bien trop tendance à ironiquement lui donner de rayon de soleil. Non pas qu'elle puisse affirmer rayonner sans cesse de bonheur, ce serait mentir, mais son absence de sérieux contrastait définitivement bien trop avec ce qu'il y avait de sérieux chez elle. Trop de sérieux, sans doute, à la vérité. Mais la situation n'invitait pas à la rigolade, qu'elle sache.

Ceci dit, elle allait donner sa chance à Clyde. Si ce dernier avait pris la peine de venir la trouver, ce n'était sûrement pas parce qu'il avait retrouvé le chemin et pour le plaisir d'échanger avec elle. Elle devait dépasser son incrédulité et admettre qu'il avait sans doute bel et bien quelque chose à lui dire.


-J'ai des infos à te donner, figure-toi.


Le visage de Pomona, qui s'était décoré d'une grimace quand elle avait vu le jeune homme malmener son canapé (qui techniquement n'était pas le sien, d'ailleurs, il appartenait à Henry), se permit d'afficher une expression un rien surprise quand elle l'entendit s'exprimer.

D'un autre côté, devait-elle vraiment se montrer surprise. Sa présence prouvait que la situation était inédite, certes, mais puisqu'il était là, il semble logique que ce ne pouvait pas être sans raisons. Il y avait forcément quelque chose derrière.

Donc, il avait des informations à lui donner. Ce devait forcément concerner la résistance. Ou alors Olive, ce qui n'était pas forcément différent. Toute information complémentaire était bonne à prendre, Pomona était donc curieuse de découvrir ce que le jeune homme pouvait avoir à lui dire.


-Et un service à te demander, aussi.


Là, Pomona ne savait pas si elle devait se montrer curieuse ou tout simplement inquiète. Parce qu'autant une information pouvait faire avancer tout le groupe, autant elle s'inquiétait (et elle considérait cette inquiétude comme totalement légitime) d'entendre de quel service il pouvait être question.

D'un autre côté, quel que puisse être le service concerné, elle serait toujours en droit de le lui refuser, au besoin, elle n'en éprouverait pas franchement de scrupules. Clyde n'était pas le genre de personnes concernant lesquelles elle pouvait éprouver un besoin de les ménager... En même temps, Pomona n'avait pas pour habitude de ménager autrui. C'était l'avantage de n'être attaché à personne.
... ou presque personne.

Réticente, elle attendit plusieurs secondes avant de laisser la curiosité prendre le pas sur le reste. Il avait fait l'effort de venir, elle allait faire l'effort de l'écouter. Elle n'aurait peut-être pas à le regretter, qui sait ?


"Je t'écoute."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)   Ven 17 Juin - 19:48


L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu.
C

lyde aurait pu se sentir vexé par l’attitude parfaitement ahurie de son interlocutrice, c’est sûr, mais il n’en était rien. Il aurait sans doute fallu, pour cela, qu’il dispose de ne serait-ce qu’un soupçon d’amour propre. Il en était bien loin. S’il n’avait fallu que cela pour que Clyde Hornby se vexe, il est certain qu’il passerait son temps à le faire, et cette perspective lui semblait aussi ennuyeuse et contraignante qu’un marathon qui durerait une bonne éternité. Non, il n’avait pas l’intention de prendre ombrage de la réaction de Pomona. En fait, elle l’amusait plus qu’elle ne la blessait. Et pour cause, il la comprenait parfaitement, n’avait aucun mal à cela. Il est certain qu’il ne s’était pas montré suffisamment actif et investi pour que l’on puisse espérer de lui quoi que ce soit (quoi qu’il avait bien fallu que la jeune femme voit quelque chose de particulier en lui pour commencer – c’était bien elle qui était venu le trouver pour lui parler de Jedusor et non l’inverse, après tout), et pourtant, tout pouvait bien finir par arriver, et il ne titillait pas la curiosité légendaire de Pomona pour rien, il avait bel et bien quelque chose à lui dire, ainsi qu’il le lui avait spécifié, et la jeune femme, en dépit de ses réticences, n’avait pas manqué, finalement, d’admettre qu’il ne se jouait sans doute pas d’elle, et d’attendre tout simplement qu’il s’exprime. Avec le sourire triomphal du type qui, pour une fois, a des choses à dire, Clyde daigna s’exprimer enfin.

-Je suis allé trouver Rookwood, comme tu me l’avais suggéré.
Oui, bon, il n’avait techniquement pas de quoi être fier alors qu’il s’appliquait à faire ce qu’on attendait de lui, mais passons. Et je suis tombé sur sa femme. J’ai pas pu en tirer grand chose la première fois, mais c’est elle qui est venu me trouver finalement. Un type est venu la voir, Dimitri Borodine. Pour rappeler son neo-grindelwaldien de mari sur le droit chemin, selon lui. Répondit-il pour cette première info. Et sinon… il y a quelqu’un à qui j’aimerais parler de la résistance, je pense qu’il pourrait vraiment apporter quelque chose au groupe.

Il avait songé à distribuer consciencieusement ses informations, l’une après l’autre, afin de ménager au mieux le suspense, mais il n’avait finalement pas su se retenir. Il faut croire qu’il était décidément trop fier de son petit effet vis-à-vis de Pomona. D’un autre côté, il était entièrement sincère avec elle et se contentait de se rendre utile pour la bonne cause. Techniquement, ce n’était pas une chose qu’on pouvait lui reprocher. Techniquement. Bref, dans son impatience, il avait abordé les deux sujets à la fois. Il ne tenait qu’à la cheftaine face à lui de disposer à présent de ces informations de la manière qui lui conviendrait le mieux. En ce qui le concernait, il pensait qu’elles méritaient l’une comme l’autre de retenir son attention, même si pour le moment, il était resté en surface des choses et n’avait pas donné plus de précisions. Il ménageait un soupçon de suspense quand même.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1388
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)   Mer 29 Juin - 16:32

-Je suis allé trouver Rookwood, comme tu me l’avais suggéré.

Bon, au moins, cela ne commençait pas trop mal, Clyde avait pris la peine d'entendre, de retenir, et de respecter une de ses suggestions. Si Pomona prenait la peine de confier des missions à Clyde, elle s'arrangeait toujours pour qu'elles soient suffisamment secondaires pour que leur non respect n'engage pas de dommages trop importants s'il devait "omettre" de les mener à bien.

Mais elle allait devoir reconnaître sa mauvaise foi, pour cette fois-ci du moins (n'exagérons rien non plus, Clyde restait Clyde, et Pomona ne lui ferait jamais intégralement confiance, ce n'était pas à lui qu'elle confierait sa vie les yeux fermés en tous cas, ce qui ne signifiait pas qu'elle ne ferait pas d'autres erreurs à l'avenir).

Dans tous les cas, il avait donc bien fait son boulot, pour une fois, et à en juger par son air satisfait, il était vraiment très content de son coup... D'accord. Elle attendait quand même qu'il lui en dise plus pour daigner sauter au plafond (ceci est une métaphore, bien sûr, jamais Pomona ne sauterait au plafond, quel qu'en soit le motif).

-Et je suis tombé sur sa femme. J’ai pas pu en tirer grand chose la première fois, mais c’est elle qui est venu me trouver finalement. Un type est venu la voir, Dimitri Borodine. Pour rappeler son neo-grindelwaldien de mari sur le droit chemin, selon lui.

Dimitri Borodine. Elle avait passé une éternité depuis la création de la Résistance sans entendre son nom, et voilà qu'elle l'entendait pour la deuxième fois en peu de temps. Donc, il n'y avait aucun doute possible, Raziel Rookwood était un neo-grindelwaldien. S'il était encore en vie, c'est qu'il avait dû passer du côté des mangemorts depuis.

Elle allait y aller de quelques commentaires, mais Clyde, décidément bavard, la devança, et elle le laissa faire, curieuse d'entendre ce qu'elle pouvait avoir à lui dire de plus.

-Et sinon… il y a quelqu’un à qui j’aimerais parler de la résistance, je pense qu’il pourrait vraiment apporter quelque chose au groupe.
"D'accord", répondit-elle à ses deux informations, décidée à répondre à l'une comme à l'autre successivement. "Borodine était le chef des neo-grindelwaldiens. Mais ils sont sous le contrôle de Jedusor, maintenant." Elle marqua une pause. "Si l'épouse de Rookwood t'a fait suffisamment confiance pour te dire tout cela, tu penses que t'arriverais à obtenir plus d'informations de sa part ?" demanda-t-elle curieuse, avant d'ajouter, sur le nouveau sujet. "Ce quelqu'un, c'est qui ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)   Jeu 30 Juin - 17:10


L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu.
L'

ennui, avec Pomona (enfin, aux yeux de Clyde, il y en avait plus d'un, mais passons), c'était clairement qu'elle n'était mais alors pas du tout expressive. Essayer de déterminer quelle émotion pouvait bien être en train de la traverser tenait du tour de force. Si elle était vraiment capable d'émotion, au passage. Le jeune homme aurait bien aimé sentir que, en plus d'être surprise, elle était quand même impressionnée par les informations qu'il avait su récolter, mais elle les recueillit avec toute la superbe qu'était la sienne. À croire que rien ne pouvait l'atteindre, cette fille-là... Enfin, c'était peut-être pour ça qu'elle pouvait se prétendre leader, un rôle qui était bien loin de pouvoir convenir à tout le monde. Peut-être qu'elle n'était pas totalement impressionnée parce qu'elle savait déjà des choses que le jeune homme lui-même ne connaissait pas. Le nom de Dimitri Borodine ne disait rien du tout au jeune Hornby, mais ce n'était pas le cas de la jeune femme, apparemment, qui en profita pour apprendre à Clyde une informatin qui n'avait rien de négligeable. Borodine était donc le chef des neo-grindelwaldiens, mais ce n'était plus le cas, maintenant, eux aussi étaient sous le contrôle de Jedusor. Au fond, ça expliquait pas mal de choses. Par la force des choses, donc, Raziel Rookwood était un mangemort. Pas de chance pour Gabrielle, Clyde ne pensait pas qu'elle gagnait grand-chose à la "promotion" de son mari. Ce serait plutôt tout l'inverse. À propos de Gabrielle, d'ailleurs, Pomona, qui ne perdait jamais le nord, lui fit remarquer qu'il serait de bon ton d'aller récolter davantage d'informations auprès d'elle. Clyde s'en voulait un peu de manipuler cette fille. Y'a pas, c'était vraiment quelqu'un de bien.. Mais au bout d'un moment, il fallait bien qu'il reconnaisse ne pas être entré dans la résistance pour faire du macramé.

-Ça doit pouvoir se faire
, approuva-t-il donc.

Bon, en même temps, ce ne serait pas une plaie non plus de revoir Gabrielle, il la trouvait très sympathique, voire trop sympathique, et suffisamment concernée pour s'épancher encore au sujet de son mari. Elle pourrait même faire une résistante en béton armé si elle le décidait.
Pomona lui demanda ensuite de lui en apprendre plus au sujet de l'homme qu'il voulait lui suggérer comme nouvelle recrue.

-Il s'appelle Flynn Bennet, il est journaliste à la gazette du Sorcier. C'est lui qui avait écrit l'article sur Oly...
Il y avait eu plusieurs articles à son sujet, ceci dit, mais un seul qui ait su lui faire honneur. C'est un gars fiable, et il a vraiment envie de faire la différence.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1388
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)   Jeu 18 Aoû - 10:41


-Ça doit pouvoir se faire.

Pomona n'en revenait pas de confier de son propre chef une mission si directement à Clyde Hornby. En même temps, elle ne pouvait pas ne pas saisir une opportunité de faire progresser la résistance quand elle en voyait une, et cela même si cette opportunité se présentait sous une forme des plus inattendues.

Est-ce que Pomona faisait entièrement confiance à Clyde Hornby ? Est-ce qu'elle pensait que le jeune homme s'acquitterait de sa tâche sans faillir (ou sans piquer un somme d'une semaine) ? Elle n'irait pas jusque là, non. Elle n'était pas certaine qu'elle saurait un jour considérer Clyde pour autre chose qu'un feignant de première catégorie, mais il semblait réellement volontaire, et il n'était après tout pas dans la résistance pour se tourner les pouces (quoique). Chacun devait jouer son rôle. C'était important. Et même s'il avait pris du temps à le comprendre (le temps à ses neurones de ne plus avoir la flemme de se connecter), il semblait l'avoir fait.

Pomona hocha donc la tête en signe d'approbation. Après tout, ils verraient bien ce que ça donnerait. S'ils pouvaient obtenir des informations complémentaires par l'intermédiaire de la femme de Raziel Rookwood, ils ne pouvaient que saisir cette opportunité au vol et en tirer le meilleur profit possible.

-Il s'appelle Flynn Bennet, il est journaliste à la gazette du Sorcier. C'est lui qui avait écrit l'article sur Oly...

Au mot "journaliste", l'intérêt de Pomona avait été très nettement aiguisé, d'autant plus que pour la plupart des membres de la Résistance, ils étaient avant tout une flopée de jeunots pour la plupart encore stagiaires (elle y compris alors) sans réelle expérience, et encore moins professionnelle. Là, on parlait d'un journaliste confirmé, et que Pomona ne put que concevoir comme brillant, car l'article qu'il avait écrit sur Olive Hornby était d'une justesse et d'une pudeur dont ses collègues de la Gazette n'avaient clairement pas pris la peine de faire preuve à l'époque des événements.

Bien sûr, qui dit journaliste dit risque d'ébruiter très rapidement leur secret s'il devait trahir leur cause... mais aussi personne disposant de sources auxquelles ils n'avaient pour le moment pas accès. Clyde semblait avoir ferré un résistant de choix.

-C'est un gars fiable, et il a vraiment envie de faire la différence.

Ce n'était certainement pas parce que Clyde Hornby lui affirmait que que quelqu'un était fiable que la jeune femme allait se sentir à cent pour cent rassurée, mais au moins cet homme avait-il l'air sérieux. Dans tous les cas, ils ne pouvaient pas cracher sur l'opportunité d'avoir plus d'alliés.


"D'accord. Je t'autorise à lui parler de la résistance, mais sans trop entrer dans les détails. Et j'aimerais le rencontrer."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1031
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : Marié à l'ô combien délicieuse Bonnie

QUI SUIS-JE?
Baguette: 21,2 cm, bois de meurisier et poil de doxy
Camp: Neutre
Avatar: Robert Sheehan

Message#Sujet: Re: L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)   Sam 20 Aoû - 22:33


L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu.
C

lyde était très sûr de lui quant au choix de Flynn pour nouveau membre de la Guilde. En même temps, s'il n'avait pas été complètement sûr de son coup, il n'aurait certainement pas pris la peine de mettre sa flemme légendaire de côté pour lever ses augustes fesses pour aller trouver Pomona qui, aussi charmante et agréable puisse-t-elle être, n'était pas celle dont Clyde privilégiait la compagnie. Flynn ferait un résistant en or, bien meilleur que lui-même, et il avait d'avance des arguments en béton pour faire valoir sa décision. Flynn avait, il faut dire, un petit quelque chose pour convaincre sans même avoir été rencontré. Pour quiconque connaissait et appréciait Olive (et Clyde savait que Pomona était de ces personnes là, et que c'était pour cette raison qu'elle lui avait parlé de Jedusor en premier lieu en dépit de leurs différends), cet article lui avait fait enfin honneur, avait su lui rendre l'hommage vibrant qui lui avait jusque-là manqué. Autant dire qu'avec ça (parce que Pomona qui lisait plus que lui avait forcément vu ce papelard, non ?), il savait qu'elle aurait déjà un a priori positif à son sujet. Il aurait aimé lire quelque marque d'enthousiasme que ce soit sur le visage de son interlocutrice, mais c'était sans compter sur son impassibilité la plus totale, qui était un peu sa marque de fabrique, il faut bien le reconnaître. Finalement, il fallut qu'elle lui donne sa réponse verbalement pour qu'il soit pour de bon fixé, même s'il n'avait pas vraiment eu le moindre doute. Elle acceptait bel et bien que Flynn rejoigne leur groupe. Un large sourire s'afficha sur le visage du jeune Hornby.

-Tes désirs sont des ordres, patronne
, répondit-il avec sa légèreté caractéristique qu'il aimait savoir en contradiction totale avec les habitudes de Pomona (et c'était justement ça qui était drôle).

Il lui semblait logique que la jeune femme veuille rencontrer Flynn. Elle était du genre très protocolaire, comme fille. On n'entrait et sortait pas dans la résistance comme dans un moulin (et encore heureux, d'ailleurs), alors ses décisions étaient toujours mûrement réfléchies, c'est certain. Ceci dit, Clyde ne s'inquiétait pas vraiment. Il n'y avait aucun risque que Flynn ne fasse pas bonne impression à son interlocutrice. Si lui-même avait été accepté dans la résistance, Flynn, bien plus investi et fréquentable, serait accueilli à bras ouverts. Et puis, il n'y avait pas besoin de parler bien longtemps au journaliste pour comprendre qu'il était intelligent, fort, et capable de beaucoup de choses pour leur ambition commune (qui était aussi celle de Clyde au passage, quoi qu'on puisse en penser).

-Tu as besoin d'autre chose, mon rayon de soleil ?

Parce que lui, en gros, avait tout dit, et il savait pertinemment ce qu'il avait à faire. Pour une fois, il ne lambinerait pas avant de se mettre à l'ouvrage.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1388
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)   Mer 31 Aoû - 14:15


-Tes désirs sont des ordres, patronne.

Pomona accueillit la réflexion de son interlocuteur avec un grand soupir d'exaspération. Rares étaient les personnes qui étaient susceptibles de l'agacer à ce point, mais Clyde Hornby, avec ce talent qui lui était manifestement tout naturel, y arrivait à la perfection.

Elle détestait le surnom qu'il lui donnait. Elle n'était la "patronne" de personne, même si elle devait plus ou moins être considérée comme le leader de la résistance, et elle n'aimait pas ça. Elle préférait considérer la Résistance comme un groupe où chacun était décisionnaire et où elle jouait les coordinatrice que comme un groupe dont elle serait la petite cheftaine... à l'instar de Tom Jedusor dans le camp opposé, en somme.

Bien sûr, dans le cas de Clyde, il ne s'agissait que d'"humour", mais l'humour de Clyde Honby n'était clairement pas du goût de Pomona, qui de toute façon, était loin d'être le clown de service.

Enfin, mieux valait retenir le plus important de cette réponse. Clyde allait donc respecter ses directives (à moins qu'il ait la flemme ?) et parlerait donc avec Flynn, leur arrangerait un rendez-vous. Tant mieux. S'il tenait vraiment parole (et elle avait bien envie d'y croire, pour une fois), Flynn Benett pourrait être une recrue précieuse pour la Résistance.

-Tu as besoin d'autre chose, mon rayon de soleil ?


Oh que non, qu'il s'en aille, ce sera beaucoup mieux comme ça. "Mon rayon de soleil", c'était encore pire que "patronne, à ses yeux. Elle retint un nouveau soupir mais le regard qu'elle lui adressait, les bras croisés, en disait long sur le fond de sa pensée.

Elle laissa passer un temps de silence avant de faire "non" de la tête. Oh non, ça suffisait comme cela, aussi incroyable cela puisse-t-il paraître, il en avait déjà fait suffisamment comme cela. Après ça, elle ne s'attendait plus à ce qu'il témoigne de la moindre activité avant un long moment.

"Non ça ira"
, répliqua-t-elle du ton un peu sec de la personne qu'il ne parviendrait jamais à dérider qu'importe les efforts qu'ils mériteraient. "Ménage-toi, tu n'as pas dû cogiter comme ça depuis une éternité."

Puisqu'il s'amusait de sa personnalité froide et de son absence totale d'humour, elle pouvait bien pointer ses défauts, elle aussi. Et Merlin sait qu'ils étaient manifestes.

"Tu peux y aller."
précisa-t-elle même si ça ne devait pas vraiment être nécessaire. "Tiens-moi au courant, je te préviendrais de la date de notre prochaine réunion. Ce sera le soir, ne t'en fais pas, tu auras le temps de te réveiller."

Et comme si ces au revoir suffisaient largement. Elle l'invita à quitter les lieux. Cette conversation ne leur apporterait plus rien d'autre, ni à l'un ni à l'autre, elle en était convaincue. Alors autant y mettre en terme.

Après quelques instants passés avec Clyde, elle méritait bien un peu de solitude.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'attendu n'arrive point, mais l'inattendu. (Clyde)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Je l'espere pas mais si cela arrivé
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Autre point de vue de John Maxwell pour la defense d'Haiti
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Fitz
-