AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Lun 12 Sep - 17:59


On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
G

wendall sourit en découvrant que sa proposition était bel et bien au goût de Sasha. Il comptait dessus, c'est sûr. Le jeune homme savait bien que c'était peut-être la prendre un peu au dépourvu, d'un autre côté, cela faisait aussi partie de leur mode de fonctionnement. Ils étaient capables de tout envoyer balader l'un pour l'autre. Gwendall, qui s'était pensé si rigoureux et strict s'était découvert une autre facette aux côtés de Sasha, une facette plus spontanée, somme toute, et qui lui plaisait plus que toute autre, en réalité, car il se sentait davantage lui-même quand cette facette s'exprimait. En fait, c'était simple, il n'était jamais autant lui-même que quand il était avec la femme qu'il aimait. Et a contrario, il ne se ressemblait jamais si peu que lorsqu'elle était loin de lui. Il l'aimait sincèrement, profondément. Au point qu'ils puissent tout dépasser, ensemble, et maintenant qu'ils s'étaient retrouvés, il voulait en proposer à fond. Il était donc heureux que sa suggestion recueille l'enthousiasme qu'il avait effectivement escompté.

Elle en profita pour proposer à l'Auror de passer ces quelques jours de congé (encore fallait-il qu'on accepte de les lui accorder, mais il n'en avait finalement pris que peu depuis ses débuts, et il travaillait de manière consciencieuse, ne comptant pas ses heures, n'en déplaise à un certain McDowell) loin de leur cadre habituel, pour mieux se retrouver et se ressourcer. Il ne pouvait qu'approuver cette proposition. Changer d'air, bouger, s'extraire de leurs habitudes, c'était exactement ce dont ils avaient besoin, à ses yeux. Certes, passer quelques jours dans la plus grande des tranquillités au sein de leur maison, à ne pas quitter leur chambre ce temps durant, n'aurait pas été pour lui déplaire du tout, mais pour inaugurer leur nouveau départ, pour faire table rase du passé, il semblait essentiel de s'isoler de leur quotidien. De cette manière, ils pourraient réellement fêter leurs retrouvailles.

Gwendall aurait eu à l'esprit plus d'une destination paradisiaque, mais ce que Sasha lui proposa finalement était mieux encore. Retourner dans le chalet où ils avaient passé leur lune de miel dans cette île tranquille, au paysage apaisé, qui avait accueilli leurs noces au sein de cette ridicule petite chapelle qui les avait liés l'un à l'autre pour toujours. C'était parfait. Raviver leurs souvenirs les plus agréables (et oublier que ce qui avait donné à Gwendall l'impulsion de se remettre avec Sasha et de la demander en mariage avait été la mort de Nemesis pour commencer), ça avait de quoi lui plaire, au point qu'il se projetait des plus facilement dans ce futur proche. Sasha avait su viser juste.

-J'adore cette idée
, affirma-t-il très sincèrement avant de venir déposer sur ses lèvres sur celles de son épouse. J'aimerais déjà y être. Il marqua une pause, doublée d'un sourire amusé. Si je m'écoutais, j'enverrai balader mon travail tout de suite pour nous y emmener sur-le-champ.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2280
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Dim 18 Sep - 20:24

Gwendall & Sasha
On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
Ils pourraient très bien se contenter de rester chez eux et de profiter de la présence de l’autre, sans se soucier du reste du monde. Sasha s’en contenterait parfaitement, tant qu’elle se trouvait en présence de son époux tout serait parfait. Parce que ces quelques jours d’absences, où il n’avait pas été avec elle, la jeune femme s’était sentit dépérir. Quand bien même elle portait leur enfant dans son ventre, elle n’avait pas eu de raison de ne pas déprimer en absence de son époux. Gwendall était tout pour elle (pour le moment, plus encore que l’enfant qu’elle portait, même si elle se doutait qu’avec le temps ils seraient au même niveau), elle avait besoin de lui pour respirer. Autant dire qu’elle se contenterait de n’importe quoi, tant qu’elle serait en sa compagnie. Mais l’idée de se rendre dans le chalet où ils avaient passé leur lune de miel, sur cette île avec cette chapelle qui les avait vu se marier, lui avait traversée l’esprit. Parce qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de se rappeler de cet instant, où ils s’étaient unis pour le meilleur et pour le pire (et ils venaient de vivre le pire), quand ils étaient juste bien tous les deux. Cet instant avait été tout simplement parfait et elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de le revivre. Sa vie avait complètement changé au moment où Gwendall était devenu son époux, Sasha avait envie qu’ils tournent une nouvelle page à cet endroit. Qu’ils puissent se ressourcer un peu, et commencer pleinement leur vie à trois (même si le troisième n’était pas encore prêt de pointer le bout de son nez, mais il était là tout de même). La jeune femme afficha un sourire sincère quand l’Auror affirma qu’il adorait cette idée. Il aurait très bien pu ne pas vouloir s’y rendre, ne pas avoir envie d’aller dans cet endroit et avoir une tout autre idée en tête. Mais il l’adorait et ça lui faisait vraiment plaisir. Et comme Gwendall, Sasha avait hâte d’y être. Ce qui n’était pas forcément possible, du moins pas quand on était raisonnable. Ce qu’était Gwendall, puisqu’il ne pouvait effectivement pas envoyer balader son travail normalement. Du moins, pas sur le champ.

« Et tu es quelqu’un de parfaitement raisonnable. » Affirma-t-elle un sourire taquin sur le visage avant de venir déposer ses lèvres dans le cou de son époux, les remontant vers son oreille. « Ce n’est pas le genre de chose que tu peux te permettre de faire non... »

Et ces propos ne manquaient pas de sous-entendre qu’elle avait bien envie qu’il le fasse, même s’il ne pouvait pas vraiment se le permettre normalement. Sasha était une personne beaucoup moins raisonnable que lui, c’était une évidence. Elle avait eu l’occasion de le prouver à de nombreuses reprises. Mais Gwendall savait ne pas l’être aussi par moment, preuve en était de sa double vie de mage noir. Ce n’était normalement pas une attitude qu’un Auror devrait avoir non plus. Alors envoyer balader son travail, ce n’était pas grand-chose.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Dim 18 Sep - 20:48


On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
G

wendall rendit à Sasha son sourire quand Sasha affirma que, bien sûr, il était quelqu'un de très raisonnable, ce qui sous-entendait donc qu'il ne l'était en fait pas. Et effectivement, il ne l'était techniquement pas par bien des aspects. Quelle personne raisonnable mènerait la double vie qu'il avait choisie et acterait aux côtés des mangemorts quand la logique voudrait plutôt qu'il s'investisse à cent pour cent dans son travail d'Auror et qu'il réduise au silence tous ceux dont il avait pourtant rejoint la cause. Non, Gwendall ne donnait pas forcément l'impression d'être raisonnable, en effet. Et pourtant, c'était supposé être l'un des traits majeurs de son caractère, il avait tendance à trop réfléchir, et aux conséquences de ses actes pour commencer, il n'était normalement pas de ceux qui, frondeurs, agissent avant de penser, quitte à le regretter ensuite... Même en ayant rejoint une cause contraire à son travail, il ne pouvait s'empêcher de faire preuve d'une parcimonie peut-être excessive au vu des circonstances. Il n'y avait que pour Sasha, à dire vrai, qu'il se sentait capable de faire exception (encore plus quand il l'embrassait comme elle venait de le faire). Et ses propos, qui étaient clairement une invitation, lui donnaient bel et bien envie de bouleverser complètement son emploi du temps pour s'enfuir avec elle sans se soucier des conséquences afin de vivre avec elle une seconde lune de miel dans les lieux qui avaient connu la première. Sauf qu'en vérité, elle avait prononcé les mots justes. Au mot près, oui.

-Non, ce n'est vraiment pas quelque chose que je peux me permettre de faire
, répondit-il, regrettant très sincèrement de devoir casser les intentions de Sasha. Il se sentait vraiment désagréable et peu sympathique d'agir et de parler comme il le faisait ainsi alors qu'il imaginait qu'elle devait se faire d'avance une joie de partir directement sans prévenir. Mais les circonstances étaient telles que ce pourrait lui coûter vraiment très cher. Mon supérieur attend le moindre prétexte pour me mettre à la porte, mais je suppose que ce n'est pas si grave que ça... se justifia-t-il, avant de constater aussitôt qu'il avait été peut-être un peu sec. À son travail, il était constamment sous pression, avec McDowell sans arrêt sur son dos, à guetter le moindre de ses faux pas, même le plus insignifiant, mais le jeune homme n'avait vraiment pas à faire payer à son épouse la pression qu'il éprouvait lui-même de son côté, il se sentait injuste. Désolé... Il prit une grande inspiration. Il voulait qu'ils en profitent, c'était tout, et il agissait n'importe comment. Je ferai tout pour toi de toute façon, si tu veux qu'on parte maintenant, partons maintenant.

Et il était sincère. Elle passait avant tout le reste de toute manière, et il n'aurait de cesse que de le lui prouver.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2280
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Sam 24 Sep - 14:54

Gwendall & Sasha
On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
Sasha ne pouvait pas nier que ses propos étaient un peu une invitation à ne pas être raisonnable, évidemment. Et la jeune femme ne s’était pas forcément attendue à une réponse si sérieuse de la part de son époux, alors qu’il confirmait que ce n’était effectivement pas quelque chose qu’il pouvait se permettre de faire. D’accord, la jeune femme était déçue et elle ne pouvait pas dire le contraire. Mais en même temps, elle comprenait parfaitement pourquoi Gwendall ne pouvait pas prendre le risque de ne pas être raisonnable. Il se justifia d’ailleurs en affirmant que McDowell attendait le moment de pouvoir le mettre à la porte. Sasha détestait cet homme, elle ne l’aimait déjà pas avant de le rencontrer. Mais depuis son arrestation, elle l’aimait encore moins. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’espérer par moment de voir son sort se régler sur le champ de bataille, qu’il puisse arrêter de mettre une telle pression sur le dos de l’Auror. Parce que même si Sasha ne se trouvait pas au travail de Gwendall, elle ressentait sa pression. Elle savait bien que c’était compliqué pour lui, elle le ressentait rien qu’en l’entendant parler. La jeune femme s’en voulait un peu d’avoir suggéré qu’il prenne vraiment la décision de tout envoyer balader qu’ils partent maintenant, sans réaliser que c n’était vraiment pas possible. Même si Gwendall lui affirma alors qu’il le ferait quand même si elle lui demandait.

« Non, on peut attendre. »

Elle n’avait vraiment pas l’intention d’attirer des ennuis à son époux. D’accord, la jeune femme aurait bien aimé pouvoir partir maintenant pour pouvoir profiter à cent pour cent de son mari. L’idée de pouvoir s’isoler en sa compagnie et de pouvoir passer tout son temps avec lui, sans que le monde extérieur n’existe, était particulièrement tentante. Elle avait hâte d’y être, mais pas en provoquant des ennuis à son époux. Ils allaient profiter de ce moment quand il allait arriver, ils n’avaient pas forcément besoin de se précipiter non plus. Ils allaient pouvoir même l’apprécier plus encore, s’il n’y avait pas de conséquence à leur « voyage ».

« On partira quand tu pourras prendre tes congés. »
Et avant qu’elle commence son travail, tant qu’à faire. « Comme ça, j’aurais le temps de te préparer des surprises. »

Oui, Sasha aurait bien aimé pouvoir partir sur l’instant, sur un coup de tête, mais ce n’était pas le plus important. Après tout, tant qu’ils pouvaient être ensemble c’était le principal. Sasha se contentait parfaitement de pouvoir avoir Gwendall à ses côtés, plutôt que de le savoir loin d’elle. Ces quelques jours d’absences avaient vraiment été atroces pour elle, maintenant tout allait mieux. Parce qu’ils étaient juste ensemble et qu’il n’y avait aucune raison que les choses ne se passent pas bien. Même s’ils ne pouvaient pas partir sur l’instant. Et puis, elle avait effectivement plusieurs idées en tête de petite chose qu’elle pouvait préparer, avant qu’ils ne prennent leurs vacances bien mérités. Oui, elle considérait qu’ils méritaient des vacances.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Sam 24 Sep - 15:21


On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
G

wendall savait que sa réponse avait sans doute un peu déçu Sasha, et il s'en voulait pour cela (au point même de bien vouloir affronter la réprobation de ses supérieurs, voire une menace de mise à pied pour filer immédiatement avec elle), mais elle acceptait finalement son point de vue, et ça le rassurait un peu. Il ne serait pas totalement serein s'il devait partir dès maintenant. Il aurait beau vouloir en profiter au maximum, il craindrait pour son poste et ne serait pas à cent pour cent avec son épouse, et ce n'était pas ce qu'il voulait, vraiment pas. Il voulait que le reste de ses considérations puissent disparaître pour qu'ils en profitent pleinement sans se soucier du reste. Bien sûr, ce pourrait toujours être possible pour lui d'envoyer paître son travail qui ne le rendait manifestement plus heureux depuis un moment, mais il n'y comptait pas, outre le fait qu'il aimait ce job quand il faisait abstraction de tout le reste, ils auraient besoin de ressources pour préparer au mieux la venue de l'enfant, il n'était pas tant de mettre sa carrière en péril sur un coup de tête. De toute façon, quand il disait ne pas pouvoir partir de suite, il parlait de cet instant précis, il fallait juste qu'il puisse passer à son bureau le lendemain pour poser ses congés dans les règles, après, ils pourraient partir le plus tôt possible... et le plus longtemps possible. C'était aussi pour cela qu'il voulait faire les choses bien. Il pourrait bien prétendre être malade en s'absentant de suite et filer quelques jours, mais Gwendall n'avait pas envie de compter leur séjour en journées, en semaines, plutôt. De vraies vacances qui compenseraient pour tout le temps où il avait disparu, pour tout le temps où elle serait loin de lui quand elle reprendrait son travail.

-Tu n'auras pas le temps, tu sais
, la rassura-t-il, songeant que sa manière de dire lui laissait peut-être penser qu'il allait la faire mariner des semaines avant de la conduire en seconde lune de miel. Il faut juste que je passe au bureau directement pour les prévenir, mais dès la semaine prochaine, on pourra partir autant de temps que tu voudras, jusqu'à la rentrée scolaire, même, si tu veux. Il déposa un baiser sur ses lèvres. Et tu n'as pas à me réserver la moindre surprise, tu le sais, ça ? Et là, il parlait sérieusement, elle n'avait pas envie qu'elle ressente la nécessité de le gâter pour une raison ou pour une autre. à ses yeux, ça n'avait pas d'importance. Je n'ai besoin de rien, affirma-t-il très sérieusement, en plongeant son regard dans le sien, où pouvait se lire toute la sincérité du monde. De rien à part toi.

Elle et seulement elle, c'est tout ce qui comptait, c'est tout ce qu'il voulait voir compter. Et ce serait tout ce qui compterait quand ils pourraient s'isoler un peu du monde, rien que tous les deux.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2280
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Dim 30 Oct - 2:13

Gwendall & Sasha
On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
Sasha appréciait d’entendre Gwendall affirmer qu’elle n’aurait pas le temps de préparer grand-chose avant qu’ils partent, parce qu’il allait s’arranger pour que ça soit rapide. Il avait simplement besoin de passer dès le lendemain au bureau afin de poser ses congés. De longues vacances d’ailleurs, puisque l’Auror précisa même qu’ils pourraient partir jusqu’à la rentrée. La jeune femme ne pouvait qu’apprécier cette perspective, parce qu’elle avait envie de pouvoir profiter pleinement de son époux après sa si longue absence. Elle ne lui reprochait rien – tous les torts étaient vers elle après tout – mais elle ressentait vraiment le besoin de le retrouver. Elle avait besoin de pouvoir passer du temps avec son époux, qu’il ne puisse n’y avoir qu’eux. Sans les mangemorts, sans les Aurors, sans le travail, sans Poudlard, juste eux deux et l’enfant qui s’était niché dans son ventre. Alors s’ils pouvaient se couper un peu du monde pendant plusieurs semaines, ça ne pouvait que la rendre heureuse. Ils pourraient reprendre des forces avant de reprendre leurs vies, leur quotidien et les nouvelles aventures qui s’annonçaient pour eux. Et rien que parce que Sasha se sentait heureuse (elle avait cru ne jamais se sentir aussi heureuse pendant l’absence de Gwendall, craignant qu’il ne revienne jamais vers elle), elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de combler le plus possible son époux. Quoi qu’il dise, quoi qu’il affirme. Même si les mots qu’il prononçait avaient le don de la faire fondre. Personne n’avait réussi à la toucher à ce point au cœur. Quand elle l’entendait lui parler comme ça, elle ne pouvait que savoir à quel point elle l’aimait. Et à quel point elle aurait été incapable de vivre sans lui. Elle n’avait besoin que de lui aussi, que de lui et elle devait reconnaitre son futur enfant aussi. Même si, Sasha préférait ne pas trop se pencher encore sur les détails de sa future maternité. Elle n’avait aucune idée si elle serait vraiment capable de bien tenir le rôle de mère. Mais avec Gwendall, elle pouvait tout faire. Pour toute réponse, Sasha déposa d’abord ses lèvres encore une fois sur celle de son époux. Il lui avait tellement manqué…

« Tu dis ça parce que je ne suis pas encore devenir l’énorme chose aux sautes d’humeur que tu vas avoir du mal à supporter. » Ajouta-t-elle sur le ton de l’humour, même si elle était en partie sérieuse quand même. Il valait mieux qu’ils profitent d’une petite escapade quand elle avait encore un corps à peu près normal. « Profites en avant que je devienne immonde. »

Non parce que Sasha, avec ses études de médecine, était quand même parfaitement bien placée pour savoir que ça n’avait pas toujours l’air beau une femme enceinte. Et elle craignait un peu de ce qu’elle allait devenir au fils des mois. Au final, Sasha devait bien avouer qu’elle n’aurait eu aucun mal à sauter l’étape de la grossesse. Mais elle ne regrettait rien pour autant, du moins pour le moment.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Dim 30 Oct - 10:34


On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
G

wendall afficha un sourire amusé quand Sasha se dépeignit elle-même dans le futur comme une bombonne hideuse qui serait victime de ses hormones. Elle plaisantait, bien sûr, mais même avec humour, Gwendall était bien incapable de l'imaginer de cette manière. À ses yeux, Sasha était tout simplement sublime, et elle le serait toujours, quoi qu'elle fasse. L'Auror était fou amoureux d'elle, et il ne pouvait que la voir à travers le prisme de ses sentiments, aussi, il ne pouvait qu'enjoliver tout ce qui la concernait. C'était pour cette raison, entre autres, qu'il avait été capable de lui pardonner le pire. Il l'adorait trop pour l'imaginer sous un jour obscur, laid, ou agaçant. Il n'avait aucun mal à l'imaginer enceinte (quand cela se verrait davantage, entendons-nous bien, évidemment), mais il ne pouvait qu'imaginer une future maman rayonnante, lumineuse, qui se réjouirait seulement de la vie de famille qui les attendrait, du bonheur qu'ils sauraient construire tous ensemble en dépit des ombres qui planaient au-dessus d'eux. Il y aurait toujours de nouvelles contraintes, de nouveaux obstacles, mais pour ce qui ne concernait qu'eux, eux et la famille qu'ils allaient construire ensemble tous les deux, tout se passerait sans anicroches. Parce qu'il ne tolérait pas l'inverse, tout simplement.

-Toi et immonde, ça ne va pas du tout ensemble
, s'amusa-t-il à lui répliquer. En même temps, c'était vrai, il ne connaissait pas d'adjectif qui convienne le moins bien à son épouse. Elle était ce qu'il connaissait de plus magnifique au monde. Tu es sublime et tu seras toujours sublime à mes yeux, ajouta-t-il, qui croyait bel et bien dans son compliment, il déposa à son tour ses lèvres sur les siennes. Et pour tes sautes d'humeur, je suis prêt à prendre le risque n'importe quand.

Il ne voulait vraiment pas observer les choses de manière différente, il était hors de question pour lui d'imaginer pouvoir s'agacer ou s'exaspérer du comportement de son épouse. Après tout ce qu'ils avaient traversé tous les deux, vraiment, il voulait n'envisager que le positif, quitte à avoir une vision biaisée de la réalité, qui fermait les yeux sur les réalités qu'il n'avait pas envie de voir. La vie n'était pas toujours simple et idyllique, Gwendall le savait bien, le savait pertinemment, ils en avaient eu la preuve à plus d'un titre. Mais là, il avait envie de se bercer des plus belles illusions, ne voir que ce qu'il y avait de plus fort et de plus beau. Alors même s'il idéalisait totalement Sasha, il voulait continuer de le faire, il ne se voyait pas procéder différemment. Il était sûr et certain que tout allait bien se passer. C'était peut-être naïf, mas il avait un bon pressentiment quant à leur avenir. Sans doute parce que le jeune homme ne pouvait que penser qu'après l'histoire de Nemesis, ils avaient bel et bien traversé le pire, dorénavant.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2280
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Jeu 29 Déc - 15:53

Gwendall & Sasha
On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
Même si Sasha plaisantait, il y avait quand même un fond de vérité dans ses propos. Le fait d’être enceinte lui plaisait, pas tant pour être enceinte mais parce qu’elle portait l’enfant de Gwendall. Elle aimait qu’ils se réjouissent tous les deux de cette nouvelle – sa grossesse lui semblait être une bonne nouvelle que maintenant que son époux était au courant et qu’ils s’étaient retrouvés – elle aimait l’idée qu’ils fondent une famille ensemble. Mais la grossesse était une étape que la sorcière aurait bien aimé éviter, ce qui n’était évidemment pas possible. Sasha allait faire avec, parce qu’elle n’avait pas le choix et se contentait simplement de profiter de l’idée d’avoir un enfant avec l’homme qu’elle aimait, son âme sœur. Mais en attendant, elle savait parfaitement qu’au fil des semaines et des mois, elle allait juste devenir un immonde ballon et que tous les jours n’allaient pas être évident. Mais après ce qu’ils avaient vécus, après l’absence de son époux, Sasha était persuadée tout de même que ça ne serait qu’une goutte d’eau dans leur vie. Cependant, elle pensait vraiment qu’elle allait devenir immonde, quoi que puisse dire Gwendall. Le sourire de la sorcière se fit plus grand quand son époux affirma que le terme immonde ne lui allait pas du tout, qu’elle était sublime et qu’elle le resterait. Elle n’y croyait pas une seule seconde, mais elle pensait déceler de la sincérité dans les paroles de son époux. Ce qui ne pouvait que lui faire plaisir. Tant qu’elle lui plaisait, c’était le principal. Même si Sasha considérait quand même vraiment qu’elle allait devenir immonde, elle ne se faisait pas d’illusion à ce sujet. Et elle espérait que Gwendall allait parvenir à supporter ses sautes d’humeur. Mais après ce qu’il venait de faire – lui pardonner d’avoir tué sa sœur quand même rappelons le, ce qui n’est pas rien – il n’y avait que peu de chose qu’il ne soit pas capable pour elle. Sasha se mordit la lèvre avant de reprendre la parole.

« La naïveté te va si bien. »
Plaisanta-t-elle de nouveau. Elle ne le pensait pas que naïf, mais pour le coup il l’était bel et bien. Ce qui n’était pas pour lui déplaire en réalité. Après ce qu’ils avaient vécu, ils pouvaient bien se le permettre après tout. « Tant que je te plais encore c’est le principal. »

Elle disait ça, mais en même temps il était évident que leur relation ne se basait pas uniquement sur leur physique. Bien sûr qu’ils se plaisaient physiquement, Gwendall était le plus bel homme aux yeux de la jeune sorcière. Mais tout cela était bien plus fort qu’une simple attirance primaire et primitive. Ils s’aimaient du plus profond de leurs âmes et c’était pour cette raison qu’ils parvenaient à surmonter toutes les épreuves dont celle qu’ils venaient de dépasser. Une grossesse n’était qu’une bonne chose pour eux, même s’il y avait quelque désagrément tout de même. Et cette enfant qui poussait dans le ventre de Sasha, qui allait détraquer ses hormones et transformer son corps n’était autre que le fruit de cet amour si fort.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Jeu 29 Déc - 16:37


On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
G

wendall ne put s'empêcher d'afficher une grimace quand Sasha le qualifia de naïf, affirmant que cela lui allait si bien. Par Merlin, il espérait bien que non, car c'était vraiment là le dernier adjectif qu'il avait envie d'entendre lui être attribué. Bien sûr, il savait qu'elle avait prononcé ces mots avec autant d'humour que de bienveillance, mais tout de même... S'il n'était pas aussi heureux de retrouver Sasha et d'imaginer leur nouvelle vie à tous les deux, il aurait presque pu se vexer. Parce qu'il n'y avait que la vérité qui blesse, après tout, et s'il ne voulait surtout pas qu'on puisse l'identifier à quelqu'un de naïf, il l'était très certainement en la circonstance. Et il le savait, au fond. Mais cela n'empêchait pas le moindre des propos qu'elle avait prononcé d'être très sincère. Il savait bien que la grossesse de Sasha n'allait pas être à tout moment une partie de plaisir, cela n'ôtait rien au fait que l'Auror trouverait sa femme d'autant plus belle qu'elle porterait la vie en elle. Cela n'ôterait rien au fait qu'il parviendrait à passer outre chacune de ses sautes d'humeur, parce qu'il était tout simplement trop épris pour faire autrement. Il était fou de son épouse, au point d'être parfois aveugle. C'était peut-être ça, le cœur même de sa naïveté. Mais dans ce cas, il ne voulait jamais cesser d'être naïf, car il ne s'était jamais senti plus vivant qu'alors. Et ce n'était pas naïf mais réaliste que de se dire qu'ils seraient capable tous les deux, ensemble, de tout surmonter ensemble. Ils avaient déjà dépassé tant d'obstacle, et des très graves. Après cela, il était logique d'imaginer que le lien qui les unissait tous les deux était tout bonnement indestructible. Rien ni personne ne saurait le réduire à néant.

-Comme si tu pouvais ne pas me plaire
, répliqua-t-il, remplaçant sa grimace par un sourire sincère, plongeant son regard dans le sien avant de déposer ses lèvres sur les siennes, avec amour et tendresse. Tu fais plus que me plaire, affirma-t-il alors, avec la plus entière sincérité une fois que ses lèvres furent éloignées des siennes. Tu me rends complètement fou.

Et ça, c'était la plus pure des évidences. Sasha avait fait de lui un autre homme. Le genre d'homme qu'il pensait devenir un jour ? Qu'il aurait, même, voulu devenir un jour ? Peut-être pas, en réalité. Mais ça lui était égal, parce qu'il se sentait particulièrement bien tels qu'ils étaient à présent, ce même si leur situation, à bien y regarder, n'avait rien de complètement idéal. Ils n'étaient pas qu'un simple couple attendant la venue de son premier enfant. Ils ne savaient même pas vraiment quel avenir ils parviendraient à accorder à ce dernier. Mais il ne manquerait au moins pas d'affection, c'était toujours ça de pris.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2280
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Mer 15 Fév - 13:45

Gwendall & Sasha
On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
Sasha adorait entendre Gwendall affirmer si promptement qu’elle ne pourrait jamais ne pas lui plaire, avant de venir déposer ses lèvres sur les siennes. La jeune femme adorait ça, mais en même temps elle ne savait pas si elle pouvait vraiment le croire. Oh, elle se doutait qu’il pensait chaque mot qu’il prononçait, mais elle ne savait pas trop comment les choses allaient se passer pendant sa grossesse. Outre le fait qu’elle allait forcément devenir énorme, elle savait que ses hormones n’allaient pas forcément la ménager non plus. Elle en avait déjà fait quelque peu les frais pendant l’absence de son époux, mais il était évident que les circonstances n’aidaient pas du tout. Mais en même temps, Sasha ne pouvait pas s’empêcher d’adorer d’entendre Gwendall lui confirmer qu’elle allait toujours lui plaire, surtout après ce qu’ils venaient de traverser. La jeune femme savourait vraiment leur retrouvaille, le fait de l’avoir à ses côtés, de l’entendre lui parler, de sentir ses lèvres sur les siennes. Pendant son absence, elle avait vraiment cru qu’elle ne le verrait plus jamais. Elle avait craint qu’il ne lui revienne jamais, qu’il ne parvienne pas lui pardonner. Il ne savait pas vraiment s’il lui avait pardonné, mais au moins il était là et c’était le principal.

Le sourire de la jeune femme se fit encore plus grand quand son époux lui affirma qu’elle faisait plus que lui plaire. Qu’elle le rendait même complètement fou. C’était peut-être extrême, mais Sasha adorait ça. Parce que c’était exactement ce qu’elle ressentait aussi de son côté. Depuis que Gwendall était entré dans sa vie, tout était différent. Sa vie avait pris un tournant différent, de ce qu’elle n’aurait pas pu imaginer une seconde. A l’époque, elle n’aurait jamais cru se marier, avoir une famille et maintenant elle était auprès de Gwendall, elle attendait leur enfant. Et même s’il était évident que leur situation était loin d’être parfaite, parce qu’ils étaient engagés auprès de Voldemort, parce qu’ils ne pourraient sans doute jamais être totalement en sécurité. Ils étaient peut-être dingues d’avoir envie de fonder cette famille alors que leur situation était loin d’être stable. Mais au moins, ils étaient dingues ensemble et c’était le principal. Sasha ne savait pas exactement ce qu’elle allait pouvoir offrir à son enfant, en tant que mère, mais elle l’aimait déjà. Elle l’aimait autant qu’elle aimait Gwendall et la vie qu’ils avaient ensemble.

« Alors… j’espère que tu n’as pas l’intention de te faire soigner. »

Reprit-elle, avant de venir s’emparer une nouvelle fois des lèvres de son époux. Oh ce n’était peut-être pas une bonne chose d’être fou, mais à choisir la jeune femme préférait largement qu’il le soit d’elle. Autant qu’elle était folle de lui. Même si peut-être que Gwendall méritait mieux qu’elle, après tout ce qu’elle lui avait fait… mais égoïstement Sasha ne pouvait pas s’empêcher de se dire qu’elle était la seul qui lui convenait vraiment, comme il était le seul à lui convenir. Qu’ils étaient simplement fait l’un pour l’autre.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Jeu 16 Fév - 15:38


On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
E

lle le rendait fou, complètement, irrémédiablement. Ce n'était même pas vraiment une façon de parler, c'était à peine exagéré. Bien sûr, il n'était pas devenu fou au sens clinique du terme, mais ce qu'il éprouvait pour Sasha s'avérait si fort, si intense, si viscérale, qu'il ne l'expliquait pas d'une manière que l'on puisse réellement qualifier de saine. Ça allait au-delà des sentiments qu'était supposé supporter un être humain normalement constitué, alors ça devait signifier qu'il n'en était pas complètement un, non ? Il en avait la légère impression, oui, et il n'avait pas l'intention de s'en cacher. Elle ne pouvait quoi qu'il en soit que savoir l'effet qu'elle avait sur lui. Combien elle l'avait changé, combien il lui appartenait. Il acceptait tout d'elle, que son sang ne soit pas aussi pur qu'il le faudrait, de perdre l'estime de sa famille en l'épousant, de servir pour éviter de la perdre les ordres d'un adolescent arrogant qui l'insupportait profondément... d'accepter qu'elle ait assassiné Nemesis en ce nom. D'où elle se trouvait, sa sœur la haïssait sans doute de le voir ainsi, si facilement, retomber aux pieds de la femme qui avait mis fin à ses jours, mais c'était ainsi, c'était une certitude, et il l'avait suffisamment constaté en s'éloignant d'elle pour le comprendre : il ne pouvait pas vivre sans elle. Comment pourrait-on vivre sans oxygène, en même temps ? Et c'est ce qu'elle était, pour lui. Elle était son oxygène. La force vive qui lui permettait de supporter les obstacles, n'importe quel obstacle, même quand c'était elle-même qui les plaçait sur son chemin. Leur chemin. Car quoi que l'avenir leur réserve, c'était ensemble qu'ils devaient le vivre, à deux, sous peu à trois, fort de ce qu'ils construisaient ensemble. Une vie, une certaine harmonie, à leur manière... même si ça ne devait pas toujours être simple à comprendre. Oui, elle était sa folie. Mais en même temps, elle était sa raison. Elle était le mal et le remède. Et la folie n'avait jamais semblé si agréable qu'entre ses bras.

-Jamais de la vie
, lui répondit-il avant de lui rendre son baiser avec toute la passion qu'elle lui inspirait. Non, il n'avait aucune intention de se soigner de son amour pour elle. Et quand bien même il lui viendrait une idée si diablement absurde, comment s'y prendrait-il ? Il savait que c'était couru d'avance. La preuve, cette fois encore, il était revenu, et à présent qu'il était là, qu'il goûtait au contact de ses lèvres contre les siennes, qu'il savait qu'elle portait leur enfant, il savait qu'il ne repartirait plus jamais. Si quelqu'un essayait de me soigner, il n'y parviendrait pas. Il esquissa un léger sourire. J'en sais quelque chose, l'infirmière la plus talentueuse que je connaisse n'a fait qu'empirer les choses.

Pour son plus grand plaisir.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2280
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Ven 14 Avr - 10:20

Gwendall & Sasha
On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
Sasha ne doutait pas une seconde que son époux puisse avoir envie de se soigner de sa folie. En même temps, elle n’aurait pas du tout apprécié si ça avait été le cas. Mais ça ne l’était pas, parce que dans tous les cas les deux sorciers étaient fait l’un pour l’autre. Oh les obstacles avaient été nombreux et Sasha ne se faisait pas d’illusion, il y avait de forte chance qu’ils soient encore vraiment nombreux. Sasha aimerait bien que non, mais elle savait bien qu’ils ne pouvaient pas non plus espérer avoir une vie paisible. Pour cela, il aurait fallu qu’ils ne travaillent pas pour Voldemort en fait, qu’ils n’aient pas envie de fonder une famille malgré le fait que leurs vies étaient quand même particulièrement dangereuse. Mais ce n’était pas le cas, ils souhaitaient être ensemble, ils souhaitaient avoir une famille ensemble… ils allaient avoir une famille ensemble en fait. Sasha était heureuse en tout cas que son époux ne veuille pas se soigner d’elle, ce qu’il aurait très bien pu décider pendant ces quelques jours qu’il avait passé loin de la maison. Parce qu’avec ce qu’il avait appris, il avait parfaitement le droit d’avoir envie de se séparer d’elle, de ne plus parvenir à la supporter. Mais il était là, leurs lèvres ne se décollaient finalement pas beaucoup entre deux baisers passionnés et ils s’aimaient. C’était le principal.

Le sourire de la jeune femme se fit plus grand quand son époux affirma que si quelqu’un essayait de le soigner, il n’y arriverait pas de toute manière. La sorcière aimait vraiment cette idée, parce qu’elle savait que l’inverse était vrai aussi. Sasha ne pouvait pas vivre sans Gwendall, c’était un constat qu’elle avait fait depuis un moment maintenant. Autrefois, elle avait cru qu’elle n’aurait aucune attache, que ce n’était pas son genre et aux côtés du sorcier, elle avait appris à aimer, elle avait appris à vivre avec quelqu’un (qui n’était pas son frère), ce que c’était que de voir son existence tourner autour d’une seule et même personne. S’il n’était pas revenu, la jeune femme ne savait pas du tout comment elle aurait fait. Mais il était revenu.

« C’est qu’elle ne doit pas être si douée que ça cette infirmière. »
Répliqua la jeune femme, avant de venir de nouveau s’emparer des lèvres de son époux. Il lui avait tellement manqué, elle n’avait aucune envie de s’éloigner de lui. Même s’il le faudrait bien à un moment donné, mais pour le moment elle souhaitait simplement profiter de l’homme qu’elle aimait. « Ou alors, ton mal est bien trop profond. » et ce n’était pas complètement faux en fait. Ça pouvait être vu comme un mal le fait que Gwendall soit capable d’aimer une jeune femme comme elle, au point d’être renié par sa famille à cause de son sang, de savoir qu’elle avait pris la vie de sa sœur et l’accepter quand même. « Je vais devoir bien m’occuper de toi pendant ta convalescence alors. » Et elle n’avait pas l’intention de lui donner encore une raison de s’éloigner d’elle à présent.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Ven 14 Avr - 19:55


On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
I

l aimait plus que tout la saveur de ses lèvres contre les siennes. Il ne savait pas comment il avait pu faire pour s'en passer si longtemps, ce qui était certain, c'est qu'à présent qu'il avait le plaisir de retrouver les baisers de Sasha, il était hors de question de faire à nouveau marche arrière. Il s'en fichait bien, d'être malade d'amour pour elle au point que sa relation puisse presque paraître malsaine, parce qu'il n'avait guère besoin de l'opinion d'autrui. Seule lui suffisait celle de la femme de sa vie, son épouse et son âme soeur, il pouvait bien lui sacrifier jusqu'à sa santé mentale tant qu'elle demeurait à ses côtés pour toujours, un rêve devenant réalité. Oui, le mal était sans doute profond, en effet, quoi qu'il veuille, quoi qu'il fasse, il savait que Sasha hanterait toujours ses pensées et son coeur jusqu'à son dernier souffle, il était impossible qu'il en soit autrement. La jeune femme était devenue aussi essentielle pour lui que l'air qu'il respirait. Et elle voulait bien de sa présence pour entretenir son mal autant que possible. Il sourit à son propos. Cette conversation, chargée de sous-entendus, faisait véritablement son bonheur, ça lui avait tant manqué, cette légèreté, ce plaisir simple d'être avec elle. En chaque instant se révélait l'évidence, elle était tout ce qu'il aimait, tout ce qu'il espérait, tout ce qui lui était nécessaire. Qu'importe les horreurs commises, qu'importe les sacrifices auxquels consentir. Tout devenait finalement lointain à mesure que les minutes passaient, et finalement, c'était comme s'ils ne s'étaient jamais quittés, comme s'ils avaient toujours été, à vivre ce moment, à être tout simplement ensemble, eux qui bientôt seraient trois, elle, sa famille, son tout.

-Tu vas devoir te montrer très très très patiente, j'espère que tu as du temps devant toi
, répondit-il alors sans perdre son sourire. Car je doute de guérir un jour.

Et il ferait tout pour ne jamais "guérir" de cette douce, parfois cruelle, mais bien plus souvent agréable, maladie qu'était l'amour, un amour fou et ce qu'il y a de plus puissant. À sa manière, il pouvait à présent se déclarer encore et encore. Il n'avait jamais été aussi sûr de ses sentiments pour elle, à croire que les pires épreuves étaient toujours celles qui forgeaient le mieux les émotions et les décisions les plus importantes.

-J'aimerais beaucoup savoir de quelle manière tu as l'intention de prendre soin de moi
, ajouta-t-il non sans une certaine malice.

Il était, quoi qu'il en soit, à sa pleine et entière disposition, en cet instant précis, il n'y avait nulle part d'autre où il voudrait être en cet instant, et évidemment personne d'autre avec qui il voudrait être.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 2280
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Mer 31 Mai - 22:28

Gwendall & Sasha
On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
Sasha adorait ça, elle adorait cette conversation pleine de sous-entendus, elle adorait discuter ainsi avec Gwendall, comme elle adorait simplement de le voir à ses côtés. La jeune femme avait tellement eu peur de le perdre à cause de ce qu’elle avait fait – et très franchement, il aurait eu toute les raisons du monde de ne jamais lui pardonner – elle avait eu peur de ne plus sentir sa présence, de ne plus le sentir à ses côtés. De le perdre tout simplement, mais ce n’était pas le cas. Au contraire, elle ne l’avait pas perdu et en prime, Sasha osait croire qu’ils allaient pouvoir sortir encore plus fort de cette épreuve. C’était un peu leur truc, ils traversaient les pires épreuves, mais ils en ressortaient plus forts, plus soudés encore. Et maintenant, ils allaient former une famille plus grande. Depuis leur mariage, les deux sorciers formaient une famille, bien évidemment, mais maintenant ils allaient être trois. Enfin, d’ici quelques mois bien sûr et Sasha se sentait tellement plus légère de pouvoir partager tout cela avec son époux, de pouvoir le savoir tout près d’elle et de l’entendre plaisanter à ce point de sa condition. Et le sourire de Sasha ne diminuait pas alors que son époux lui affirmait qu’elle allait devoir se montrer vraiment patiente et qu’il valait mieux qu’elle ait du temps devant elle. Elle aimait ça oui.

« J’ai tout le temps possible devant moi. »
Parce que la jeune femme allait passer le reste de sa vie auprès de Gwendall, ce qu’elle voulait depuis le jour où elle l’avait rencontré. Depuis ce jour où sa vie avait pris un tournant bien différent que ce qu’elle avait envisagé, simplement parce qu’elle avait rencontré l’homme de sa vie, son âme sœur. « Je suis sûre que tu as une idée bien précise de la manière dont je vais m’occuper de toi. »

Lança-t-elle mutine, avant de venir s’emparer des lèvres de Gwendall. Comme elle aimait le goût de ces lèvres, qu’elle aimait de pouvoir l’embrasser comme elle le faisait. Ça lui avait tellement manqué, elle avait le sentiment de pouvoir respirer de nouveau, simplement parce qu’il se trouvait là et qu’ils étaient ensemble. Parce qu’il ne la détestait pas, parce qu’il ne la rejetait pas. Parce qu’il l’aimait tout simplement et que ça lui faisait du bien, que son cœur s’emballait simplement parce qu’elle pouvait l’embrasser, comme elle le faisait maintenant, avec une certaine passion. Une passion qu’elle était heureuse de pouvoir ressentir à nouveau et qu’elle avait craint de ne plus posséder un jour.

« Je connais un moyen idéal. »

Dit-elle en séparant une seconde ses lèvres de celle de son époux, sans les éloigner pour autant, laissant son souffle se déposer sur lui. Elle revint rapidement s’emparer encore une fois de ses lèvres, encore plus passionnant que précédemment, tout en déboutonnant la chemise de Gwendall, ce qui ne laissait pas de doute du tout sur ses intentions. En même temps, il n’y avait peut-être pas besoin de cela pour comprendre ses intentions.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   Jeu 1 Juin - 18:10


On ne peut pas se forcer à aimer, et c'est là précisément l'amour.
G

wendall adorait le moindre mot que prononçait Sasha, et encore plus comprendre ce qu'ils sous-entendaient exactement. Quand elle disait qu'elle avait tout le temps devant elle, il aimait comprendre que cela signifiait qu'ils avaient à présent le reste de leurs vies devant eux pour s'aimer et profiter l'un de l'autre, pour accomplir des rêves qui n'existaient que parce qu'ils étaient ensemble, comme celui de fonder une famille, d'élever ensemble leur enfant, de vieillir côte à côte, de traverser toutes les épreuves tant que celles-ci les ramenaient irrémédiablement l'un vers l'autre. Et manifestement, c'était ce qui arriverait toujours, à chaque fois. Lui aussi, avait tout le temps possible devant lui. Même, tout le temps qu'il possédait, il voulait le consacrer à son épouse, à la femme de sa vie, à son âme soeur. Il regrettait déjà d'en avoir trop perdu, du temps, quand bien même, au final, il leur en restait encore autant qu'ils le voudraient. Ils pouvaient encore totalement se rattraper, sans le moindre souci. Tant qu'ils se consacreraient l'un à l'autre, c'était tout ce qui importait. Le reste n'importait que très peu.

Il afficha un sourire qui en disait particulièrement long quand Sasha affirma qu'il savait très bien de quelle manière elle allait s'occuper de lui. Effectivement, il en avait une très bonne idée, et il ne pensait pas se tromper (il espérait ne pas se tromper, même, d'ailleurs). Forcément, cette perspective lui plaisait terriblement, à plus forte raison que la retrouver de cette manière aussi lui avait infiniment manqué. Il avait hâte de la voir à l'oeuvre. Quand elle s'empara de ses lèvres, il en fut plus encore convaincu, et il fut rappelé à de nombreuses sensations qui lui avaient terriblement manqué, son coeur s'emballait, battait la chamade. Sa respiration changeait, tout changeait, il se sentait plus que jamais lui-même, parce qu'être lui-même, c'était lui appartenir, purement et simplement, rien de plus, rien de moins. Elle ne dit que quelques mots avant de venir l'embrasser de nouveau, tout en déboutonnant sa chemise. Le contact de ses doigts sur son torse lui donnait des frissons, ce n'était qu'un simple contact, mais déjà, il se sentait transporté, comme un seul regard, un seul baiser, un seul geste de sa part lui rappelaient combien il l'aimait, à quel point il était fou d'elle. Ses sentiments pour elle étaient d'une puissance infinie. Et ce moment en donnait encore la preuve. Rien au monde ne les séparerait jamais.

Gwendall ne dit rien de plus, à la place, il s'appliqua à son tour à retirer à son âme soeur ses vêtements. Il brûlait de désir pour elle. Ca avait toujours été le cas, ça l'était plus que jamais. Elle lui avait tellement manqué.


code by Mandy



_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne peut pas se forcer à aimer... (Gwendall <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Tu ne peux pas forcer les gens à t'aimer, mais tu peux les forcer à te craindre. [Terminé]
» De l'amour? Non impossible , personne ne peut m'aimer...
» Si seulement on avait su s'aimer. Les fleurs auraient été plus roses et nous peut-être plus heureux... [PV Jack]
» S'aimer, c'est regarder ensemble dans la meme direction?
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Maison des Colloway
-