AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 431
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Ven 27 Mai 2016 - 10:20

Joshua & Bonnie
La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.
Le temps avait semblé long à Bonnie après qu'elle se soit mise d'accord avec Joshua concernant les vacances qu'ils allaient passer ensemble. En même temps, la jeune femme avait l'habitude de faire ce qu'elle avait envie sur le moment et tout de suite. Ce qu'elle aurait sans doute fait, si Joshua n'avait pas des dates précises pour ses congés. Ce n'était pas la première fois qu'elle partait en voyage, mais c'était la première fois qu'elle planifiait aussi longtemps en avance. Mais elle n'avait pas le choix, Joshua n'était pas comme elle, il avait des responsabilités et il ne pouvait pas partir sur un coup de tête comme ça. Alors elle avait donc tout planifié bien longtemps avant le moment du départ. Bonnie avait pris soin de tout préparer en secret, n'aillant aucune envie qu'une certaine personne partageant son espace - son merveilleux mari s'il faut vraiment le citer - comprenne ce qu'elle préparait. Non pas qu'elle ait spécialement envie de se cacher ou qu'elle ait honte de quoi que ce soit, mais elle ne voulait simplement pas qu'il s'occupe de ses affaires. Et puis quand même... elle partait en vacances pendant une semaine entière en Espagne avec un homme. Partie avec des amies ce n'était rien, partir avec un ami c'était autre chose. Alors, elle n'avait pas voulu qu'il le sache, peut-être pour une raison qu'elle ne s'expliquait pas encore. Elle avait planifié tout, elle avait tout réservé -- en se servant sans souci de l'argent que ses parents lui avait donné – et elle n'avait plus eu qu'à attendre le moment du départ avec une certaine impatience. Bonnie n'était pas patiente, elle ne s'en cachait même pas, mais elle ressentait un enthousiasme particulier à l'idée de partir avec Joshua qu'elle ne s'expliquait pas vraiment. Elle avait d'ailleurs préparé sa valise plusieurs jours avant son départ, avant de la défaire en se disant que Clyde risquait de lui poser des questions. Puis, elle l'avait préparé de nouveau le jour même, avant de l'attraper et de s'en aller en affirmant à celui qu'elle avait pour mari qu'il ne devait pas s'inquiéter, qu'elle ne rentrerait pas avant longtemps et qu'il avait le droit de mourir en son absence s'il le voulait.

Joshua et elle étaient donc arrivés en Espagne, dans un hôtel de luxe que la jeune femme avait réservé. Après avoir posé ses affaires dans sa chambre et s'être changée (le temps était bien différent de l’Angleterre, il était en Espagne en plein mois d'Aout, il faisait très chaud), elle alla toquer à la chambre de Joshua, puisqu'ils avaient évidemment deux chambres séparés. Quand il ouvrit, elle avait le même grand sourire sur son visage qu'elle avait depuis qu'ils avaient quitté ensemble leur pays.

« Alors, prêt pour la première visite ? »

Demanda-t-elle vivement en joignant les mains. Elle avait prévu de visiter quelques trucs avec Joshua, pour profiter quand même du patrimoine culturel de ce beau pays. Mais elle n'avait pas que prévu des trucs fatiguant. Après tout, à la base, le journaliste avait surtout besoin de prendre un peu le soleil et de se reposer, même si c'était une chose que Bonnie avait décrété toute seule. De toute façon, s'il y avait quelque chose qui ennuyait le jeune homme, il pouvait très bien lui en parler. Tant qu'ils se faisaient plaisir, c'était le principal.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Mar 28 Juin 2016 - 0:52

La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.

C'était totalement surréaliste. Il se serait laissé porter par sa plume et aurait tenté de concevoir un scénario équivalent qu'il n'y serait pas parvenu parce qu'il l'aurait trouvé beaucoup trop insolite et absolument pas crédible. Et pourtant, il en était bien là. Il se trouvait, là, maintenant, dans un hôtel luxueux en Espagne, et Bonnie, dans la chambre d'à côté, allait passer toutes ses vacances au soleil avec lui. Déjà des vacances dans le sud de l'Europe, ça avait l'air totalement dingue, alors des vacances avec Bonnie, c'était... il n'y avait pas de mot. Il avait bien eu envie de se pincer plusieurs fois pour être sûr qu'il ne faisait pas un rêve, de ces rêves bien vicieux qui sont agréables et ont l'air beaucoup trop réels, histoire de bien nous dégoûter quand on revient à la réalité, mais non, tout était vrai. Alors qu'il observait la vue depuis l'hôtel, il ne pouvait plus ignorer que ça avait bien lieu. Même s'ils avaient planifié ses vacances à l'avance, il n'y avait pas vraiment cru tant que le jour J n'était pas arrivé... Et voilà... Une destination de rêve avec la femme de ses rêves. Ça faisait beaucoup trop d'un coup. Forcément, d'un naturel pessimiste, Joshua se disait que, d'une manière ou d'une autre, ça allait forcément finir en cacahuète. Après tout, si quelqu'un était doué pour tout foirer, c'était bien lui. Mais même s'il était pessimiste de nature, il devait y avoir une part d'optimisme en lui... parce qu'une part de lui se disait que s'il y avait bien un lieu et un moment pour avouer ses sentiments à la jeune femme, c'était là, et s'il songeait à passer aux aveux, c'était bien qu'il daignait accepter la possibilité qu'il puisse lui plaire non ? Oui... Mais bon, il n'oubliait pas quand même qu'elle était mariée, même si c'était à un pur crétin, et il avait peur de prendre le rateau du siècle, ça va sans dire. Elle frappa à sa porte, et quand elle ouvrit, il la vit tout sourire. Elle était toujours belle, mais quand elle souriait, elle était irrésistible, Joshua devait multiplier les efforts pour ne pas avoir trop l'air bête quand il la regarder.


"Prêt !"
affirma-t-il, parvenant à son tour à sourire, et ça c'était un exploit. "Tu as prévu quoi, comme visite ?"

Il avait totalement laissé à Bonnie le soin d'organiser leurs vacances, il faut bien le dire. Il se laissait totalement porter, et c'était clairement plaisant. Pourtant, il n'aimait pas forcément l'inconnu, d'habitude, ou même ne pas trop contrôler les choses. Mais l'inconnu avec Bonnie, ça n'avait pas du tout la même saveur. Tout à coup, ça lui plaisait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 431
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Mar 26 Juil 2016 - 2:27

Joshua & Bonnie
La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.
Quand Bonnie vit Joshua afficher un sourire en affirmant qu’il était prêt, le sien s’agrandit plus encore (ce qui était quand même exploit au vu de la manière dont elle souriait déjà). Elle était sincèrement heureuse de se retrouver en Espagne en compagnie du jeune homme, mais elle appréciait plus encore de le voir sourire. C’était quand même assez rare qu’un tel rictus parcoure son visage, alors elle considérait que c’était un bon signe. Le but de ces vacances était que Joshua arrive à passer un bon moment loin de son quotidien, qu’il pense à autre chose que son travail et tout ce qui était capable de baisser son morale. Joshua avait besoin de vacances, alors Bonnie appréciait qu’il les apprécie. Et elle appréciait aussi de pouvoir partager ça avec lui. C’était assez bizarre en fait, mais Bonnie avait vraiment à cœur que Joshua se sente bien. Elle avait souvent tendance à s’occuper des affaires des autres, à ne pas se déranger pour se mêler de ce qui ne la regardait pas. Mais il y avait quelque chose d’un peu différent avec le journaliste. Ce n’était pas juste qu’elle s’occupait de ses affaires, c’était qu’elle avait envie qu’il soit… bien. Et ce n’était pas de la pitié ou elle ne savait quoi d’autre, c’était juste… comme ça. Elle espérait vraiment qu’ils allaient passer de bonnes vacances ensemble, parce que le jeune homme méritait vraiment d’en passer. Et donc, elle espérait qu’elle n’allait vraiment pas finir par lui taper sur le système, ce qui était quand même très probable.

« Parfait ! »
Lança-t-elle vivement avec tout l’enthousiasme dont elle était capable (autant dire beaucoup donc), avant d’attraper le bras du jeune homme pour l’entraîner avec elle. « Je me suis dit qu’on pouvait commencer par le musée du Prado. »

Bonne avait passé beaucoup de temps à se renseigner sur les choses qu’il y avait à voir en Espagne. Elle avait sélectionné pas mal de chose qu’elle osait croire pouvait plaire à Joshua. Les musées ce n’était pas forcément son truc, elle appréciait l’art et ce genre de chose, mais peut-être pas avec autant d’intérêt que ceux qui étaient suffisamment capable d’apprécier les choses intellectuelles. Ce que Joshua était à ses yeux, il était bien plus intelligent qu’elle à ses yeux.

« Après tu peux me dire si tu veux faire autre chose bien sûr. »
Reprit-elle vivement, ne pouvant pas s’empêcher de douter un peu, ce qu’elle n’avait pas l’habitude de faire en d’autre circonstance. « Le but de ces vacances, c’est que tu te reposes surtout ! Alors c’est à toi de voir, il ne faut pas que tu hésites à me dire si tu veux changer de projet ou si tu veux juste te reposer tranquille. D’ailleurs, je pense qu’il faudra quand même que tu prennes un peu le soleil, ça ne peut pas te faire de mal. » Elle parlait toujours en entraînant le jeune homme avec elle, ses propos ne collant donc pas forcément avec ce qu’elle faisait. Elle s’arrêta finalement net, tournant son regard vers les yeux de Joshua, hésitant une seconde avant de prendre la parole de nouveau. « Ça te va le musée ? »
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Lun 5 Sep 2016 - 0:36

La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.

Le musée du Prado, c'était un choix que Joshua ne pouvait qu'approuver et apprécier. Parmi tout ce qu'il rêvait de visiter en Espagne, ce musée était à placer quelque part en haut de la liste. Et il appréciait d'autant plus que ce soit dans leur programme que le jeune homme avait le sentiment que Bonnie avait programmé avant tout cette visite pour lui faire plaisir. Il se trompait peut-être lourdement (ce ne serait ni la première, ni la dernière fois que ça arriverait, c'est sûr), mais il avait le sentiment que les musées, c'était pas forcément ce que Bonnie préférait, mais lui aimait beaucoup ça. En bref, il ne pouvait qu'être conquis par cette proposition. Il voulut le signaler d'emblée à la jeune femme, mais cette dernière, bavarde comme elle l'était toujours, reprit la parole presque aussitôt, lui affirmant qu'il pouvait aussi décider de ce qu'ils pouvaient faire, que l'essentiel était qu'il se repose et prenne des couleurs. C'était agréable, d'avoir le sentiment qu'on se souciait de lui. Il avait l'impression que c'était la première fois que ça lui arrivait. Mais ces mots n'auraient pas eu le même impact s'ils lui étaient adressé par quelqu'un d'autre que Bonnie. Voilà, c'était cela, il avait le sentiment que Bonnie s'intéressait à lui, et il n'y avait rien de plus agréable à ses yeux.


"C'est parfait !" affirma-t-il avec un enthousiasme dans la voix qu'on lui entendait vraiment rarement. "J'ai toujours voulu visiter ce musée", ajouta-t-il, et il était sincère. C'était vrai, si l'Espagne lui faisait rêver, c'était pour son soleil, son ambiance, mais aussi son paysage culturel. Et le musée du Prado était une institution mondialement reconnue. Il allait attraper son sac pour partir avec Bonnie pour ce premier jour de visite, mais il se ravisa tout à coup. C'était beau, mais il avait un peu l'impression de tricher, là.

Il fallait qu'il le fasse maintenant. S'il ne le faisait pas maintenant, ils n'en serait jamais capable. Elle n'allait pas comprendre. Elle se donnait tant de mal pour lui... Il ne fallait pas qu'il attende plus. Plus il attendrait, moins il aurait de volonté, il le savait.


"Écoute... Avant qu'on y aille, faut que je te parle d'un truc."


Il ne savait pas du tout comment amener ça, et le malaise devait se lire sur son visage (qui avait encore dû sacrément blanchir). Il était bien tenté de jouer les lâches, de juste profiter de sa journée et de la présence de Bonnie, mais ce ne serait pas juste envers elle, pas juste du tout, même. Et lui, il n'arriverait pas à être naturel avec elle. Même si son naturel allait peut-être la révulser et/ou lui faire peur.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 431
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Mer 2 Nov 2016 - 19:46

Joshua & Bonnie
La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.
Quand Joshua affirma que son idée d’aller visiter le musée Prado était parfaite, Bonnie ne put s’empêcher de sourire encore plus (même si elle avait cru que ça ne pouvait pas être le cas). La jeune femme se sentait vraiment heureuse que son idée plaise à son ami, d’apprendre qu’il avait toujours voulu visiter ce musée. Elle était contente parce qu’elle appréciait de savoir qu’elle avait vu juste, qu’elle avait eu une bonne idée et qu’elle avait donc bien fait de penser à ce musée. Ca ne pouvait que caresser un peu son égo dans le sens du poil. Mais il n’y avait évidemment pas que cela. Bonnie était surtout heureuse de pouvoir faire plaisir au journaliste, d’avoir trouvé une idée qui lui plaise. Elle ne savait pas exactement toujours comment agir en compagnie de Joshua, la jeune femme devait bien se rendre à l’évidence, elle se posait beaucoup plus de question quand elle se trouvait en sa compagnie qu’avec quelqu’un d’autre. Ce qu’il pensait, ce qu’il ressentait, lui importait finalement plus que ce qu’elle croyait. Elle était heureuse de savoir qu’il était heureux, elle adorait quand il se montrait enthousiaste comme c’était le cas en cet instant. Elle n’avait pas souvent eu l’occasion de le voir si enthousiaste et la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie que ça soit grâce à elle. Qu’elle ait quelque chose à voir avec tout ça. Bonnie se rendait bien compte qu’il y avait quelque chose de particulier avec Joshua, elle se sentait même différente quand elle était avec lui. Elle ne changeait pas, elle était toujours aussi survoltée, c’était bien plus intérieur le changement. Elle se sentait vraiment bien quand elle était en compagnie de Joshua, quand bien même ils avaient énormément de différences. Elle se sentait même peut-être un peu trop bien en réalité…

Bonnie pensait qu’ils allaient partir tous les deux donc, pour cette visite. Elle devait bien avouer qu’elle se sentait un peu impatiente de se rendre au musée, simplement parce qu’elle avait envie de faire plaisir à Joshua. Et peut-être qu’elle allait pouvoir apprendre des choses à ses côtés. Mais alors que le journaliste allait prendre ses affaires, il sembla se raviser d’un coup. Bonnie l’observa, ne pouvant pas s’empêcher de perdre son sourire alors qu’il se tournait vers elle, plus pâle que d’habitude encore, affirmant qu’avant qu’ils ne s’en aillent, il devait lui parler de quelque chose.

« De quoi ? »

Demanda-t-elle alors, la voix un peu tremblante. Elle ne savait pas du tout ce qui se passait d’un coup, elle ne pouvait pas s’empêcher de sentir un malaise. Bonnie ne comprenait plus rien, il avait semblé si enthousiaste à l’instant à l’idée de partir visiter ce musée. La jeune femme ne savait pas du tout ce qu’elle devait penser de tout ça, elle ne comprenait vraiment plus rien. Et elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter. Peut-être pour rien, mais elle s’inquiétait quand même. Au point que le moulin à parole qu’elle était ne disait plus rien du tout et se contentait d’attendre de savoir ce que Joshua avait à lui dire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Mer 2 Nov 2016 - 23:41

La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.

Alors qu'il voyait le bel enthousiasme de Bonnie, cette joie de vivre qu'il aimait tant chez elle, qui le rendait totalement fou d'elle, s'effacer de son visage, Joshua se sentit envahi de l'envie de revenir quelques secondes en arrière, de revenir sur ses propos, de juste prendre son sac et s'en aller en gardant pour lui ses pensées et ses déclarations. Ce qui serait injuste, c'est vrai, pas du tout honnête de sa part, mais plus simple. Il ne savait même pas pourquoi il n'avait pas immédiatement tu ses pensées, puisqu'il était d'habitude le premier à choisi l'option qui sied aux lâches. À croire que ses sentiments lui donnaient des ailes... et le plombaient en même temps. Joshua eut l'envie de s'excuser, de dire qu'il n'y avait rien et de lui proposer d'y aller quand même, mais Bonnie n'était pas idiote, elle ne le croirait évidemment pas, il suffisait de la voir pour comprendre qu'elle s'inquiétait de son revirement. Et Joshua culpabilisait de lui faire vivre ça. Il allait ruiner les vacances de rêve qu'elle avait prévu pour lui... Il n'aurait pas dû... Qu'est-ce qu'il attendait, en plus ? Elle allait lui rire au nez. Non, elle n'allait pas lui rire au nez, mais ça, c'était juste parce qu'elle était la fille la plus adorable du monde, mais elle le rembarrerait gentiment, et puis après, il n'y aurait plus que de la gêne, entre eux. Il eut le sentiment que de très longues secondes de silence avaient accompagné ses réflexions alors qu'il cherchait encore à rassembler le courage nécessaire pour tout lui dire. C'était dur... Déjà que Joshua n'avait jamais été le type le plus démonstratif, mais là...

"J'aurais déjà dû te le dire avant qu'on parte... En fait, j'aurais dû te le dire depuis des mois..."
Il tournait autour du pot alors que le plus simple était sûrement de se déclarer tout de suite, mais c'était tellement difficile ! "Je m'en veux parce que je sais que ce que tu voulais, c'est qu'on passe des vacances entre amis, tous les deux, et déjà, je sais que j'ai de la chance que tu me considères comme un ami..." Il prit une grande inspiration. Allez, il fallait qu'il se jette à l'eau. C'était maintenant ou jamais. Et tant pis s'il brisait quelque chose... Ça ne pouvait pas durer éternellement. Il avait besoin de se libérer de ce poids. "... mais t'es pas juste une amie, pour moi, tu vois..." Il poussa un soupir. "Désolé, je suis pas clair, je sais, mais j'ai jamais fait ça, j'ai jamais dit ce genre de choses à quelqu'un, et j'ai jamais ressenti ça non plus... Je t'aime, Bonnie, voilà."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 431
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Dim 6 Nov 2016 - 15:11

Joshua & Bonnie
La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.
Bonnie ne pouvait que s’inquiéter, alors que Joshua parlait si gravement maintenant. La jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de se poser des questions, de se demander ce qui pouvait pousser son ami à se montrer si morne maintenant. Est-ce qu’elle avait fait quelque chose de mal ? La jeune femme avait eu envie que leurs vacances soient parfaite, elle tenait à ce qu’ils passent un super moment ensemble. Elle n’avait aucune envie que Joshua soit déçu, elle devait bien avouer qu’elle tenait sincèrement à ce qu’il pouvait penser d’elle. Plus que n’importe qui d’autre d’ailleurs. Bonnie ne sentit pas son angoisse diminuer quand Joshua affirma qu’il aurait dû lui dire depuis des mois. La jeune femme ne voyait pas du tout ce qu’il voulait dire, pourquoi il commençait comme ça. Forcément, elle ne pouvait que s’inquiéter encore plus. Bonnie ne voyait pas du tout où le jeune homme voulait en venir, au point qu’elle se fit même des idées. Les premiers propos de Joshua le poussa à croire qu’il n’appréciait pas sa présence, ces vacances. Il s’en voulait parce qu’il savait qu’elle voulait qu’ils passent des vacances ensemble, entre ami. Ils ne l’étaient pas ? La jeune femme sentit son cœur s’accélérer encore plus, alors qu’elle commençait à croire que Joshua n’avait plus envie de sa présence ? C’était ce qu’elle craignait, parce que la jeune femme savait parfaitement qu’elle était par moment trop excessive et qu’il était difficile de la supporter. Il devait en avoir marre d’elle finalement…

Mais quand Joshua reprit la parole, affirma qu’elle n’était pas juste une amie pour lui, Bonnie fut encore plus perdue. Bonnie ne prit toujours pas la parole, son regard ne lâchait pas celui du jeune homme sous ses yeux. Elle attendait de comprendre, qu’il se montre plus clair et il avait visiblement conscience de ne pas l’être. Finalement, il affirma qu’il n’avait jamais fait ça… ressentit ça… qu’il l’aimait.

« Oh… » C’était rare que Bonnie reste sans voix et pourtant, c’était bel et bien le cas maintenant. Elle ne savait vraiment pas quoi dire, comme elle ne savait pas vraiment ce qu’elle ressentait non plus. C’était si… dingue. C’était la première fois que quelqu’un lui disait qu’il l’aimait et plus encore qui la touchait à ce point. Son cœur s’était emballé et tambourinait dans sa poitrine. La jeune femme laissa quelques secondes s’écouler avant de reprendre la parole, ne sachant pas vraiment où ça allait la mener. « Je ne voulais pas passer des vacances en ami Joshua… je voulais juste passer des vacances avec toi. »

Qu’est-ce qu’elle était en train de dire ? Elle ne pouvait pas dire une chose comme ça. C’était la vérité, d’accord, mais quand même. Bonnie aimait bien mordre dans la vie à pleine dent, mais elle devait bien avouer que si elle avait tenu à partir en vacances avec le jeune homme, ce n’était pas pour rien. Elle aimait sa présence, elle… Est-ce que c’était ça ce qu’elle ressentait ?

« Je vais juste te rendre malheureux… »

Parce qu’elle était mariée…
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Mer 9 Nov 2016 - 23:24

La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.

"Oh"... Simplement "oh"... Puis un silence, un long silence... Un silence qui n'était peut-être pas aussi long que l'impression qu'en avait Josh, mais alors qu'il attendait une autre réaction de la part de Bonnie, elles lui semblaient durer une éternité... Mais c'était sans doute le temps qu'il fallait à la jeune femme pour intégrer l'information et pour trouver une formule afin de le rembarrer gentiment sans trop le brusquer. C'était normal. Josh était résigné d'avance. Il ne s'était pas fait d'illusions une seule seconde. Comment une femme comme elle pourrait s'intéresser à un type comme lui ? D'ailleurs, il était quoi, lui ? Un rien du tout. Un mec insignifiant, c'est tout. Elle l'acceptait déjà dans son sillage, elle tolérait déjà qu'ils soient amis. En soi, c'était immense, c'était énorme. Demander plus, c'était espérer un bras quand on vous donnait la main. Fallait qu'il se fasse une raison. Elle allait l'éconduire. Ça n'allait pas tarder. Plus que quelques secondes, et ce qu'il osait formuler d'espoir s'éteindrait. Tant mieux. Quelle idée d'espérer pour commencer ? D'ailleurs, depuis quand est-ce qu'il espérait ? Ça ne lui était jamais arrivé avant ça.

Finalement, elle reprit la parole... elle ne l'éconduisit pas vraiment. En fait, Joshua, convaincu qu'il allait être rejeté, eut bien de la peine à interpréter les propos de son interlocutrice. Elle voulait juste passer des vacances avec lui, pas des vacances en amis. Les plus optimistes auraient compris ce que ça sous-entendait. Pas Joshua. Il n'osait pas croire en ce qu'il avait envie d'entendre. Il se disait que ça devait juste être une formule pour le rejeter le plus gentiment possible, en lui faisant comprendre qu'il restait malgré tout privilégié parmi tous ses amis. Et en soi, c'était déjà beaucoup, pas vrai ? De quel droit est-ce qu'il commencerait à en demander encore plus. Elle ajouta qu'elle allait le rendre malheureux. Cette pensée, Josh la trouvait profondément absurde.

"Mais..."
commença-t-il, cherchant ses mots avec difficulté. Il avait l'impression que le moindre d'entre eux allait l'enfoncer sous terre. "Ce qui me rend malheureux, moi, c'est quand je suis loin de toi, c'est... l'idée de ne pas te plaire." Il poussa un profond soupir. "Je suis pas le genre euphorique ou optimiste, comme gars, tu vois... mais... quand je suis avec toi, quand je pense à toi, personne ne pourrait être plus heureux. Y a que toi qui me rendes heureux, en fait." Il se dévoilait complètement à elle. C'était aussi libérateur que douloureux, comme exercice, mais il fallait bien. "Mais j'attends rien de toi, hein, t'en fais surtout pas pour ça. Fallait juste que tu le saches. C'était malhonnête de ma part de pas te l'avoir dit avant."

Et qu'attendre d'elle de toute façon ? Elle était mariée. Ma-riée. Le fait qu'elle ne soit pas heureuse en ménage, ce n'était pas la question.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 431
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Lun 28 Nov 2016 - 14:37

Joshua & Bonnie
La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.
Quand Bonnie affirmait qu’elle allait rendre Joshua malheureux, elle le pensait vraiment. La jeune femme ne pouvait pas croire le contraire, alors qu’elle était mariée. Elle n’avait aucune idée de ce qui était vraiment en train de se passer, mais ce qu’elle savait, c’était qu’elle était mariée. Mariée et malheureuse en ménage, aillant l’envie soudaine de passer beaucoup plus de temps avec Joshua n’importe où dans ce monde loin de ce qui lui servait de lieu de vie… La jeune femme ne dit rien du tout quand le jeune homme reprit la parole, contredisant ses propos. Bonnie ne détourna pas son regard du visage de Joshua et au fur et à mesure qu’il parlait, elle avait le sentiment que son cœur battait encore plus fort. Elle avait le sentiment qu’il était en train d’exploser dans sa poitrine, se demandant si Joshua n’était pas capable de l’entendre. Il affirmait que c’était le fait d’être loin d’elle qui le rendait malheureux, l’idée de ne pas lui plaire. Les propos qu’il lui affirma la touchaient réellement, c’était plus qu’agréable d’entendre quelqu’un dire que sa simple présence pouvait le rendre heureux. Elle se rendait bien compte que c’était encore plus agréable puisque ça venait du journaliste justement. La jeune femme le trouvait bien trop dur avec lui, quand il affirmait qu’il n’était pas optimiste, euphorique. D’accord, il avait un peu tendance à être triste, à broyer du noir, mais la jeune femme savait bien qu’il n’était pas que comme ça. Elle l’avait vu, plusieurs fois… quand ils étaient ensemble justement.

Les mots fusaient de la bouche de Joshua. Depuis qu’il avait commencé à s’ouvrir, elle ne l’avait sans doute jamais autant entendu parler. Et en contrepartie, elle ne s’était jamais autant tus depuis qu’il avait commencé à parler. Ce n’était pas désagréable en soit, Bonnie appréciait de l’entendre lui dire tout ce qu’il avait à lui dire. Même si… évidemment il affirma qu’il n’attendait rien d’elle. La jeune femme savait exactement pourquoi, pour la même raison qu’elle considérait qu’elle allait le rendre malheureuse. Bonnie était mariée et il n’y avait juste pas de raison que quoi que ce soit arrivent, quand bien même elle ne pouvait pas s’empêcher de regretter tout cela. Si elle n’avait pas été mariée… Si elle avait eu le choix… Bien sûr, la jeune femme comprenait parfaitement pourquoi il ne lui avait rien dit, c’était si compliqué. La jeune femme se mordit légèrement la lèvre inférieure après les propos du journaliste, son cœur battant si vite qu’elle l’entendait raisonner dans ses oreilles. Elle hésitait, complètement. Elle ne savait pas si ce qu’elle avait envie de faire était une bonne chose ou pas. Et puis finalement, elle se lança. Elle s’approcha de Joshua, attrapa son visage doucement dans ses mains et vint plaquer ses lèvres contre les siennes. C’était peut-être un peu trop direct, mais tant pis. Elle avait juste envie, juste envie de l’embrasser. Et à peine leurs lèvres furent en contact que la jeune femme sentit le flot de sensation l’envahir. Son cœur battait encore plus vite – il allait vraiment finir par exploser – tout semblait disparaître autour d’elle. C’était la première fois qu’elle ressentait tout cela et elle avait juste envie de se sentir bien.

« On ne t’a jamais dit que tu parlais trop ? » Demanda-t-elle alors dans un souffle, quand leurs lèvres se séparèrent.

C’était l’hôpital qui se foutait joyeusement de la charité, mais elle n’en avait que faire. Les flots de pensées qu’elle avait lui donnait envie de parler et de parler encore et encore. Mais elle ne le fit pas, elle n’avait aucune envie de gâcher ce qu’elle ressentait là. C’était… incroyable.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Mer 7 Déc 2016 - 0:02

La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.

Joshua avait envisagé dans son esprit tout un tas de scénarios, jamais très heureux, des centaines et des centaines de cas de figure... mais pas celui-là. Alors qu'il se taisait pour de bon après avoir lâché tout ce qu'il avait sur le coeur (ça faisait du bien, en fait), il s'attendait à un silence gênée, qui se prolongerait sur toute la durée de leurs vacances. En fait, Joshua était déjà décidé à rester enfermé dans sa chambre tout le reste du séjour pour épargner sa compagnie à Bonnie... Mais ça, ce qui se passa alors, c'était sans comparaison possible, ça ne ressemblait à rien de ce que son imagination, même dans ses phases les plus fébriles, avait pu concocter. C'était comme un rêve, et Joshua le vécut comme tel. Son cerveau, qui en temps normal moulinait comme un forcené non stop au point que c'en était agaçant, s'était tu, un silence confortable, alors que Bonnie avait pris doucement son visage dans ses mains. Il avait frissonné de son crâne jusqu'à ses orteils. Jamais ils n'avaient été aussi près l'un de l'autre. Il sentait sa respiration sur la peau de son visage, son souffle quand le sien à lui était court. Puis elle déposa ses lèvres sur les siennes, et là, Joshua s'oublia totalement. Son coeur battait la chamade dans sa poitrine et plus rien d'autre ne comptait. Bonnie Hornby était en train de l'embrasser, c'était dingue... Et c'était génial. Agréable. Incroyable. Joshua était convaincu qu'il ne serait plus jamais aussi heureux que ça. C'était même sûr et certain. Il n'avait pas besoin de plus... et dire qu'elle avait dit qu'elle le rendrait malheureux ! C'était tout l'inverse. Joshua esquissa un sourire quand, une fois leurs lèvres séparées, Bonnie lui fit remarquer qu'il parlait trop. Ça, c'était une première. Ceci dit, ce baiser aussi était une première.


"C'est vrai, je suis un vrai moulin à paroles, insupportable."
se permit-il de plaisanter à son tour.

Pour tout dire, il avait donné le maximum de ce qu'il était capable de parler avant d'accorder la parole à quelqu'un d'autre. Des deux, Bonnie resterait la plus bavarde, elle n'avait pas à s'inquiéter là-dessus. Il avait dit tout ce qu'il avait à dire. Il allait donc se taire, maintenant. De tout manière, les mots étaient totalement superflus, là. D'ailleurs, au lieu d'ajouter autre chose, Joshua déposa à son tour ses lèvres sur celles de Bonnie. Voilà, il embrassait Bonnie Hornby. C'était vraiment le plus beau jour de sa vie. Quand leurs lèvres s'éloignaient, il reprit la parole.


"Bon, on va le visiter, ce musée ?"
demanda-t-il alors, beaucoup plus heureux et détendu maintenant que l'abcès était crevé.

Oui, ça ne changeait rien au fait que Bonnie était toujours mariée, qu'elle n'allait pas abandonner Clyde pour lui, mais il n'avait pas envie d'y penser. Il voulait voir ces vacances comme une intermède dans leurs vies à tous les deux. Où tout était possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 431
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Ven 3 Fév 2017 - 15:22

Joshua & Bonnie
La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.
Jamais encore Bonnie n’avait eu le sentiment d’être aussi légères qu’à cet instant précis. La jeune femme se sentait si heureuse, elle se sentait bien et elle arrêtait tout bonnement de penser. Son cœur battait si rapidement qu’elle avait un peu le sentiment qu’il allait exploser dans sa poitrine, mais c’était loin d’être un sentiment désagréable. Bien au contraire, la jeune femme ne regrettait pas une seconde d’avoir posé ses lèvres sur celle de Joshua, elle ne voyait pas comment elle pourrait le regretter. Elle se sentait vraiment très heureuse, même si elle ne pouvait nier qu’elle ne savait pas trop où cela allait les mener. Bonnie était mariée, elle ne pouvait rien faire contre ce détail. Du moins, elle ne savait pas trop comment elle pouvait faire. Mais pour l’heure, Bonnie n’avait pas envie de penser à tout ça, elle voulait simplement profiter de la présence de Joshua et de cet instant précis. En tout cas, la jeune femme ne pouvait pas s’empêcher de sourire encore et encore. Un énorme sourire ornait son visage. Elle avait l’habitude de sourire, elle faisait souvent, mais c’était bien plus que d’habitude. Pour la première fois, son sourire rayonnait simplement parce qu’elle était heureuse. Son cœur s’emballa encore plus quand le jeune homme déposa son tour ses lèvres sur les siennes. Un simple geste qui signifiait beaucoup, surtout après qu’il se soit permis une plaisanterie. Ça lui aller très bien de voir Joshua parler beaucoup et présenter aussi. Elle adorait le voir comme ça.

« Allons-y ! » S’exclama-t-elle, avec enthousiasme. Maintenant que Joshua avait dit ce qu’il avait sur le cœur, rejoignant ce que Bonnie avait sur le sien, ils allaient pouvoir profiter de leurs vacances tous les deux. Quand les deux sorciers avaient prévu ces vacances, la jeune femme avait vraiment été contente de pouvoir passer ces quelques jours en compagnie du jeune homme. Bonnie avait été heureuse de passer des vacances avec Joshua, mais la situation faisait que c’était encore mieux maintenant. Tout allait être parfait maintenant, elle ne pouvait pas s’empêcher de le croire. « On a plein de choses à faire tous les deux. »

Sans ajouter quelque chose, la sorcière pris la main de Joshua (qu’elle avait envie de considéré comme son petit ami, même si normalement elle était marié et donc n’avait pas le droit de considérer ça), pour l’entraîner avec elle.

« Je me trouve insupportable quand je parle beaucoup ? » demande a-t-elle alors, un peu sortie nulle part, la référence à ce que Joshua avait dit plutôt Quand il avait parlé de moulins à paroles insupportables. « Je sais bien que parfois je parle beaucoup, vraiment beaucoup trop, alors si jamais tu en a marre de m’entendre, il faut que tu ne le dises. J’ai l’habitude, ce n’est pas un souci, au contraire il faut que tu m’arrêtes avant que je devienne comment pénible. »

Comme maintenant par exemple, où elle commençait de nouveaux à parler pour ne rien dire. Comme d’habitude, elle ne pouvait pas s’en empêcher.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Lun 6 Fév 2017 - 22:40

La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.

C'est sûr, maintenant, Joshua abordait beaucoup plus sereinement la suite de ses vacances. Il avait su qu'il devait profiter de ce moment pour se déclarer (ce qu'il aurait dû faire déjà bien avant, mais le jeune homme était lâche et il ne le niait même pas), mais il s'était dit que toute cette histoire allait leur porter préjudice, qu'ils allaient vivre des moments de gêne intense parce que Bonnie tenterait de faire bonne figure auprès de lui pour ne pas le déstabiliser mais n'aurait qu'une hâte, celle de rentrer. Les choses ne s'étaient pas passées comme cela. Le jeune homme avait vraiment le sentiment que ces vacances allaient être les meilleures qu'ils puissent imaginer, parce que ses sentiments étaient réciproques, et qu'ils allaient pouvoir les vivre pleinement ensemble. Ils allaient pouvoir s'apprivoiser, se découvrir encore mieux... Joshua espérait juste que, dans le processus, Bonnie ne retomberait pas de son nuage en finissant par considérer que, en fait, il était tout sauf fait pour elle. Il préférait oublier ce scénario. Pour une fois dans sa vie, il osait le positivisme, il osait croire que leurs sentiments ne seraient pas altérés par ses vacances, au contraire, ils auraient toute l'occasion de les exprimer, et c'était une chance.

Joshua ne put s'empêcher d'esquisser un fin sourire en sentant la main de Bonnie se refermer sur la sienne. C'était pas grand chose, comme geste, mais même ça, il n'avait pas osé l'espérer. C'est là qu'il songea qu'au final, il avait peut-être choisi le bon moment. Ils étaient en terrain neutre, en Espagne autrement dit l'autre bout du monde. Personne ne les connaissait ici. Ils pourraient librement se promener main dans la main en pleine rue, s'enlacer, s'embrasser, sans supporter de regards désagréables ou réprobateurs, parce qu'ils étaient des anonymes dans ce pays. Bonnie, et même lui, pouvait être qui elle voulait. Ils pouvaient se donner l'illusion, le temps de quelques jours, qu'elle n'était pas une femme mariée, qu'ils étaient deux amoureux qui avaient droit de l'être, parfaitement dans leur bon droit. Ce ne serait pas si simple quand ils seraient de retour en Angleterre. Le retour à la réalité allait sans doute être brutal, d'ailleurs. Mais Joshua refusait catégoriquement d'y penser. S'il commençait à le faire, il n'allait pas profiter des moments privilégiés qu'ils pouvaient vivre pour le moment, c'était ça qui comptait. Bonnie fit alors une remarque. Joshua s'en voulut immédiatement, il ne voulait surtout pas qu'elle pense que ses défauts avaient de l'importance pour lui. Il l'aimait pour ses défauts comme pour ses qualités.


"D'habitude, j'aime pas les gens bavards"
, daigna-t-il avouer. "Mais avec toi c'est pas la même chose. Je veux dire, j'adore t'écouter parler, je dis pas ça pour te faire plaisir, c'est vrai." Il esquissa un sourire. "Et puis ça compense, parce que si on compte sur moi pour faire la conversation, on est mal barré."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 431
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Sam 25 Mar 2017 - 21:26

Joshua & Bonnie
La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.
C’était sans doute idiot de sa part, mais Bonnie ne pouvait pas s’empêcher de poser la question. Elle se posait surement trop de question d’ailleurs, elle se prenait bien trop la tête, mais elle ne pouvait pas s’empêcher d’être sûre qu’elle ne tapait pas sur le système de Joshua. En fait, c’était bien la première fois que la jeune femme ressentait quelque chose comme ça. Elle savait bien qu’elle était parfois énervante, elle arrivait même par moment à s’énerver toute seule d’ailleurs. Mais quand bien même elle en avait conscience, cela ne l’empêchait pas de parler autant qu’elle en avait, tant qu’elle en avait envie, sans se soucier de ce que les autres personnes pouvaient bien penser. Quoi qu’elle ne pouvait pas nier que si elle pouvait emmerder Clyde, ça la poussait à le faire encore plus d’ailleurs. Mais en cet instant précis, la jeune femme espérait sincèrement qu’elle ne tapait pas sur le système de Joshua, parce qu’elle ne voulait pas qu’il la prenne pour une folle. Et en même temps, bah… il la connaissait quand même à force. Après tout, ils se connaissaient, Bonnie pensait connaître suffisamment Joshua pour savoir comment il était, même si elle n’avait pas deviné un seul instant les sentiments qu’il avait pour elle. Ils avaient encore des choses à apprendre l’un de l’autre – ces vacances allaient d’ailleurs être très utiles – mais ça n’empêchait pas que la jeune femme ne s’était pas caché quand elle avait discuté avant avec Joshua, elle ne s’était pas retenu, elle avait été juste naturel. Mais bon… quand même, elle se posait la question, c’était plus fort qu’elle.

Quand Joshua affirma que d’habitude, il n’aimait pas les personnes bavardes, c’était bien explicite, mais ça n’empêcha pas la jeune femme de sentir son cœur manquer un battement. Avant qu’il ne lui dise qu’il adorait l’écouter, précisant qu’il ne disait pas ça pour lui faire plaisir. Non, elle ne l’aurait pas pensé, de toute façon, mais c’était agréable à entendre. D’ailleurs, le large sourire qu’elle affichait en l’écoutant était bien la preuve qu’elle aimait ses propos. Sourire qui se fit même plus grand quand Joshua sourit à son tour – elle adorait vraiment le voir sourire – avant de parler du fait que ça compensait avec lui.

« Au moins, toi tu ne passes pas ton temps à taper sur le système de tout le monde. »
Reprit-elle alors, son large sourire sur le visage. Elle le pensait vraiment. Joshua avait un côté plus discret qu’elle adorait. Au final, ils étaient vraiment différents sur de nombreux points, mais ça ne faisait pas peur à la jeune femme. C’était même tout ce qui l’attirait chez Joshua, mais en même temps elle aimait tout chez lui. « Et puis, tu te trompes, je sais que tu peux très bien faire la conversation. » Et Bonnie n’avait aucun souci à lui dire qu’il se trompait. « Ce n’est pas parce qu’on déblatère trois mots à la seconde qu’on fait une conversation. C’est bien plus important de dire quelque chose de réfléchit et d’intelligent et de ne pas juste se contente de parler pour parler, ou encore dire tout ce qui peut nous passer par la tête. » Ce qu’elle était du coup exactement en train de faire, comme d’habitude. « Je passe mon temps à dire un tas de truc inutile et pas intelligent du tout. Ça ne sert strictement à rien. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 140
Humeur :
25 / 10025 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 21 cm, bois de boulot, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Dane DeHaan

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Mer 26 Avr 2017 - 23:20

La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.
Joshua ne dit rien quand Bonnie affirma que lui, au moins, ne tapait pas sur le système de tout le monde, il savait que s'il la contredisait, elle trouverait le moyen de retourner quand même le propos dans son sens. Pourtant, Josh savait bien qu'il y avait un paquet de gens qu'il savait agacer en ne disant pas grand chose. Il suffirait qu'elle parle à son frère, enfin, à son demi-frère pour entendre une version beaucoup moins romancée de la réalité. Pour la plupart des membres de sa famille, il était une plaie, un casseur d'ambiance. S'ils savaient... Ils ne comprendraient pas plus que lui qu'une fille aussi exceptionnelle que Bonnie : belle, intelligente, qui respirait la joie de vivre, puisse s'intéresser à un type comme lui. En vérité, si elle devait faire la connaissance des membres de sa famille, ils l'adoreraient. Ils lui demanderaient tous de prendre exemple sur elle. Mais ça n'arriverait pas, bien sûr. Et pour l'instant, ce n'était pas trop difficile de ne pas y penser, mais Josh mentait sûrement un peu, à lui-même pour commencer, quand il disait qu'il n'allait pas être affecté par le fait que Bonnie soit une femme mariée. Il allait bien arriver un moment où il aurait du mal à l'encaisser. Mais il allait le falloir quand même. Bon, ce n'était pas vraiment le centre de leur conversation pour le moment, dans tous les cas.

Il hésita à lui dire qu'il ne croyait pas non plus qu'il savait tenir une conversation, surtout qu'il avait peut-être tort sur ce point. C'était vrai, il parlait peu, mais au moins, quand il s'exprimait, c'était rarement pour ne rien dire. Il pouvait bien lui accorder ce point, d'accord, mais il ne pensait pas quand même que ça fasse de lui un bon orateur, même pas du tout, en fait
.

"Mais les conversation, ça a pas besoin d'avoir un sens profond, tu sais. Quand je t'écoute, je me sens bien, j'aime bien t'entendre parler de tout et de rien, tu rends les choses insignifiantes intéressantes. C'est pas inutile. Pas pour moi, en tout cas."


C'était pas forcément une réponse très objective, il pouvait bien concéder ça. Il se doutait bien que s'il n'avait pas les sentiments qu'il avait pour Bonnie, il supporterait moins ses bavardages. Mais en même temps, il l'avait connue dès le départ avec ses bavardages et ça ne l'avait pas empêché de tomber amoureux d'elle, bien au contraire. Ce qui auraient pu être des défauts chez les autres, il les changeait en qualité quand il s'agissait d'elle, et il n'aimait pas qu'elle doute d'elle. C'était lui qui devait manquer de confiance, pas l'inverse.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 431
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   Jeu 22 Juin 2017 - 23:15

Joshua & Bonnie
La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre.
Même si Bonnie respirait la joie de vivre, ce n’était pas pour autant qu’elle ne se posait par moment des questions sur elle et sur sa vie. Si elle ne se demandait pas ce qu’elle valait complètement. Bonnie savait qu’elle avait de nombreux défauts. Comme le fait qu’elle avait tendance à parler sans raison, à déblatérer un nombre incroyable de mot à la minute. Elle avait bien conscience de ses défauts, même si elle n’avait pas l’intention de changer. Du moins, pas tant que Joshua ne lui fasse pas remarquer que quelque chose ne lui convenait pas. Parce qu’en cet instant précis, la jeune femme se rendait bien compte qu’elle avait envie d’être parfaite pour Joshua, que rien ne puisse l’agacer, que tout puisse lui convenir. En tout cas, Bonnie était sincère quand elle affirmait que Joshua parlait moins, mais qu’au moins il parlait mieux. Sans doute qu’il ne serait pas d’accord, sans doute qu’il avait envie de la contredire, mais ça ne changerait rien du tout. Elle le pensait et elle ne changerait pas d’avis, quoi que puisse dire Joshua.

Cependant, quand le jeune homme affirma que les conversations n’avaient pas besoin d’avoir un sens profond, ajoutant que quand il l’écoutait, il se sentait bien, Bonnie ne put s’empêcher de sentir son cœur battre plus rapidement encore. C’était dingue comme seulement quelques mots du jeune homme avait un tel impact sur elle. Elle se sentait vraiment touchée de l’entendre lui dire qu’elle rendait les choses insignifiantes intéressantes, que cela comptait pour lui. C’était la seule chose qu’elle avait envie pour le coup. Si ce qu’elle disait n’intéressait que le jeune homme sous ses yeux, alors ça lui convenait parfaitement. Ça lui allait d’être intéressante que pour Joshua.

« C’est le plus beau compliment que tu aurais pu me faire. »

Et ce n’était en soit pas forcément un compliment habituel. Mais Bonnie adorait l’entendre dire ça, plus que le fait qu’il puisse la trouver jolie en fait. En même temps, elle avait tendance à parler tellement qu’il valait mieux que ça ne pose pas de souci au jeune homme. Puisqu’elle avait quand même envie de passer énormément de temps en sa compagnie… même si une fois qu’ils seraient rentrés en Angleterre, ça n’allait pas être aussi évident que ça. Mais Bonnie n’avait pas envie de penser à tout cela. Elle n’avait pas envie de penser au fait qu’elle était mariée, que son flux de parole avait tendance à taper sur le système de l’homme avec qui elle vivait (mais qu’elle n’aimait pas du tout et clairement pas comme Joshua). Non, Bonnie n’avait pas envie de penser à tout cela, elle avait juste envie de profiter de l’instant présent et des vacances qu’elle allait pouvoir passer avec Joshua.

« Bon, aller, on a une visite qui nous attend. »
Ils pouvaient passer encore du temps à discuter, ou alors juste profiter des instants qu’ils avaient. Bonnie savait que le temps allait passer rapidement, beaucoup trop rapidement, alors autant qu’ils en profitent pleinement. En tout cas, Bonnie déposa ses lèvres rapidement sur celle du jeune homme, simplement comme ça, parce qu’elle avait envie.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. (Joshua)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La vie est un rêve, mais rêver n'est pas vivre. [Terminé]
» Park Sae-Jin - J'ai appris à vivre sans toi, mais je ne sais pas comment vivre sans nos mémoires
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Aristide : « Sélection mais pas d’élections ! »
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
-