AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Unis contre le mal (la résistance)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1307
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seth

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Unis contre le mal (la résistance)   Jeu 16 Juin - 16:20

Ce n'était pas la première fois que Pomona organisait une réunion pour la Résistance, ni la première fois qu'elle le faisait sans Miyria. Mais à chaque fois, elle éprouvait le même sentiment d'anxiété, à chaque fois, elle éprouvait le manque de Miyria, qui lui serait d'une grande utilité à l'heure actuelle. Mais il fallait aller de l'avant.

Trouver une date où chacun pourrait être présent n'avait pas été simple, mais elle avait été fixée, et Pomona devait se reconnaître satisfaite de voir que tous étaient venus au rendez-vous, tandis qu'elle le regardait s'installer autour des chaises qu'elle avait disposés en cercle dans le salon.

Ce dernier devenait bien trop petit pour le nombre qu'ils représentaient, C'était une bonne chose, d'autant que leur nombre ne valait pas grand chose si on le confrontait à l'opposition, il faudrait sûrement qu'ils se trouvent un nouveau quartier général, c'était surtout cela, qu'elle retenait.

Ils étaient tous là, c'était à elle de prendre la parole. Normal, elle était, semble-t-il, le leader, un rôle qui poursuivait de le dépasser, quand bien même elle ne manquait pas de le prendre à cœur. Elle avait préparé son speech depuis plusieurs jours, le précieux tableau noir dans son dos était déjà couvert des mots clés inscrits à la craie qui devaient lui offrir de garder une grande contenance et d'organiser les idées qui seraient jetées au cours de la réunion.

Quand tout le monde fut enfin présent, elle regarda l'assistance, se racla la gorge, oublia son appréhension et parla, de ce ton voilé d'une assurance un peu feinte qui, l'espérait-elle, inspirerait suffisamment d'autorité à ses pairs pour qu'elle sache être entendue.

"Bonjour. Merci beaucoup d'être venus."


Elle prit une inspiration, se remémorant le moindre point qu'elle devait aborder et dans quel ordre. Elle ne voulait rien oublier, il fallait qu'ils soient concis, organisés, et efficaces, c'était le mieux à faire.

"Comme vous avez dû le constater, nous accueillons de nouveaux membres. Que vous soyez si nombreux à vous sentir impliqué, c'est une excellente chose... Mais nous restons en sous-nombre."
Elle marqua une légère pause. "On sait de source sûre que les rangs de Jedusor se sont accrus." Elle pointa du doigt le mot "mangemort", inscrit à la craie sur le tableau. "Vous avez tous dû entendre parler de ce groupe à la marque à la tête de mort." Oui, ils le savaient forcément. "Jedusor a prit le contrôle des neo-grindelwaldiens." Elle marqua une pause. "Je ne vous l'apprends pas, nous savions tous que son départ de Poudlard précipiterait les choses, mais c'est une réalité évidente, à présent. Il devient plus que nécessaire de nous organiser."

Ils le savaient tous, sauf peut-être pour ce qui concernait les neo-grindelwaldiens, pour le reste, l'état d'urgence était l'évidence même. Elle avait encore bien des choses à aborder, tandis qu'elle avait beaucoup accaparé la parole. Mais mieux valait sans doute d'abord laisser à chacun l'opportunité de s'exprimer.

Le silence qui suivit, donc, était là pour permettre à chacun d'intervenir s'il le souhaitait, avant qu'elle-même ne poursuive.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 714
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Ven 17 Juin - 18:56

Hermione avait attendu cette réunion avec impatience, pas tant parce qu’elle mourait d’envie de s’entendre rappeler l’urgence d’une situation qu’elle ne manquait pas de savoir critique, mais parce qu’il était effectivement temps que les voyageurs temporels et la résistance se mobilisent. Les progrès du camp ennemi ne manquaient pas d’être des plus alarmants, comme la presse ne cessait de le rappeler, exhibant la marque des ténèbres en première page à la moindre occasion. Oui, c’était une bonne chose que d’être de plus en plus nombreux, comme en témoignait le nombre assez conséquent d’individus présents, mais il était plus important encore de se montrer organisé. Pour cela, la jeune femme savait sans mal pouvoir compter sur Pomona, qui leur avait déjà prouvé non seulement être digne de confiance mais être particulièrement impliquée à la tâche qu’elle s’était confiée à elle-même. Au moment même où la jeune femme les remerciait de leur venue et faisait remarquer à chacun qu’ils étaient plus nombreux qu’au cours de leur dernière réunion, la jeune femme observait justement cette assistance. Il y avait, bien sûr, ceux qu’elle avait déjà rencontrés, et quelques nouvelles têtes qui ne lui disaient effectivement rien. Andreï était là, elle et Harry devaient être parmi les seuls à savoir qu’il serait présent et quel était son rôle exactement. Parmi ces nouvelles têtes, il y avait celle d’une élève de serdaigle qu’Hermione connaissait sans plus, mais Luna davantage, lui semblait-il, et un homme qui semblait étrangement adulte auprès de ce groupe d’individus à peine sortis de l’adolescence, pour ceux qui ne s’y trouvaient pas encore. Elle était curieuse d’en apprendre plus à leur sujet. Mais ce n’était sans doute pas le moment encore.
Ginny, elle, n’était pas là. Hermione s’était doutée du fait qu’elle ne viendrait pas, mais déplorait tout de même son absence. Ces circonstances auraient justifié qu’ils abandonnent leurs différends (un terme sans doute trop léger, certes).

Pomona se contenta en guise de préambule d’exposer les faits bruts. Hermione n’aurait sans doute pas procédé différemment à sa place. C’était effectivement la meilleure manière de procéder. Les mages noirs dont on parlait tant dans la presse étaient bien contrôlés par Jedusor et ses sbires, mais au-delà de ça, Jedusor avait rallié les neo-grindelwaldiens à sa cause. Cette information ne su que mettre Hermione un peu mal à l’aise. Sans leur intervention, ce détraquage temporel, il était un fait que les neo-grindelwaldiens ne se serait pas formés. Bien sûr, Jedusor, dans leur passé alternatif, avait sans doute débauché les anciens partisans de Grindelwald quoi qu’il en soit. Mais elle avait pour le moins l’impression d’avoir indirectement facilité grandement la tâche au seigneur des ténèbres.

-Le plus simple serait peut-être de faire l’inventaire de ce qu’il nous faut traiter en urgence et de nous attribuer à chacun une tâche inhérente à nos capacités ainsi qu’à nos réseaux respectifs ? Poudlard, le ministère…


Hermione s’en rendait compte au moment de parler, elle avait tendance à faire ce qu’on lui reprochait déjà de faire avec Harry lors des réunions des voyageurs, elle se montrait directive sans le vouloir. Alors même que le destin du groupe était en d’excellentes mains en présence de Pomona.

_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 652
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Mer 22 Juin - 13:23


Ron était venu à la réunion, même si il était toujours en colère contre Harry et Hermione qui avait gardé secret leur retour possible à leur époque. Non pas que Ron aurait souhaité rentrer chez eux. Mais il aurait surtout aimé qu'ils en discutent tous ensemble. Et puis l'apprendre par un membre du Ministère comme ça en compagnie de Ginny, ne lui avait vraiment pas plu. Il ne savait pas ce que penser Luna et Neville. Mais le fait que sa petite sœur ne soit pas à la réunion était un signe en soit. Elle était toujours en colère. Hermione et Harry avaient dit qu'ils ne ferraient plus les choses de leur côté, mais ils l'avaient quand même fait. Et Ron en voulait à Harry, mais quelque part encore plus à Hermione. Il ne lui avait pas beaucoup parlé avec celle qui aimait malgré tout, mais il n'arrivait pas à comprendre leur silence.

Ron s'installa sur une chaise et commença à lire les mots écrit sur le tableau noir de Pomona. Il se trouvait dans l'appartement de la jeune femme, ils étaient assez nombreux et les lieux étaient un peu étroit pour accueillir toute la résistance et les voyageurs. Il y avait d'ailleurs de nouvelles têtes. Ron avait hâte de connaitre tout le monde. Pomona salua tout le monde, et Ron hocha la tête, et écouta la jeune femme parler. Elle disait que les rangs de Voldemort c'était accru, et elle avait raison, et avec l'arrivée des neo-grindelwaldiens dans leurs rangs, cela n'arrangerait rien.  Ron savait que leur groupe devait s'organiser, mais si chacun agit de son côté sans tenir compte de l'avis des autres, cela n'arrangerait pas leurs choses.

Hermione proposa que chacun ait une tache à faire. Le jeune rouquin croisa les bras contre sa poitrine. Parce que si il se mettait parler, il n'allait franchement pas être trés sympa. Il attendit donc que chacun prenne la parole et ensuite il pourrait peut-être ajouter quelques choses, si cela devenait pertinent. Mais il aurait sans aucun doute une conversation avec Hermione plus tard pour mettre les choses au point. Il ne savait pas du tout si leur relation continuerait, mais il ne quitterait toutefois pas la résistante. Il allait arrêter Jedusor, parce que si il y avait une chance de le vaincre, ce serait sans doute à cette époque, que c'était possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 562
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Jeu 23 Juin - 21:18

Unis contre le mal.
Flynn était en train d’observer du regard les différentes personnes qui se trouvaient actuellement sur des chaises, en rond dans ce salon, pour la réunion de la résistance. La résistance, le journaliste n’avait appris son existence que récemment. Bon, Clyde avait mentionné le groupe de personne à un moment donné, au fil de leurs conversations après que Flynn ait appris l’existence d’un gosse à peine sortie de Poudlard capable de faire trembler des grands mages noirs. Cependant, officiellement, le journaliste avait mis un peu de temps à connaitre son existence, à connaitre son ampleur et à y être intégré. Des personnes présentes dans l’assemblée, Flynn n’en connaissait presque pas. Il y avait Clyde, évidemment, à côté de qui il était installé d’ailleurs et Pomona avec qui il avait pris le temps de discuté avant la réunion. C’était elle qui l’avait intégré officiellement dans le groupe et qui lui permettait d’être présent aujourd’hui. En dehors d’eux, il ne connaissait personne. Alors, par curiosité, il observait l’assemblée. Flynn ne savait pas vraiment quoi en penser. Il savait que la résistance était sérieuse et qu’elle souhaitait sincèrement arrêter Jedusor – puisque c’était le nom de ce gamin malade – mais le jeune homme ne savait pas trop quoi penser de ce qu’il avait sous les yeux. Il avait un peu le sentiment de se retrouver devant un groupe de gosses qui avait envie d’arrêter un autre gosse. Evidemment, Flynn semblait être le plus vieux de l’assemblée, mais il savait quand même que c’était important. Parce qu’il savait qu’il ne fallait pas prendre à la légère ce Jedusor.

Pomona fit l’entrée en matière, affirmant qu’ils étaient nombreux, qu’il y avait des nouveaux – dont Flynn – mais que ce n’était pas suffisant. Et pour une raison assez claire, Jedusor avait des nouveaux sbires apparemment. Les Néo-Grindelwaldien étaient dans les rangs du taré de service. Et donc, ces derniers, étaient les mangemorts. Flynn observa un instant le tableau noir où était inscrit différent mot, en rapport avec ce qu’ils allaient devoir discuter pendant la soirée. Evidemment que Flynn avait entendu parler de la marque de tête de mort, il avait écrit plusieurs articles à ce sujet d’ailleurs. Il pouvait difficilement passer à côté de ce genre d’information, surtout qu’il se tenait quand même au courant de ce genre d’évènement à cause de ce qui lui était arrivé. Il devrait sans doute arrêter de mettre son nez dans ce genre d’affaire, mais ce n’était pas le cas. Il était loin de le faire en se trouvant dans cette réunion.

Une jeune femme, que Flynn ne connaissait pas du tout, prit à son tour la parole. Elle affirma qu’ils devaient mettre au clair ce qu’ils devaient faire et se donner à chacun des tâches, en fonction de leur position. Elle n’avait pas tort évidemment. Pendant un moment, Flynn hésita avant de prendre la parole, parce qu’il était l’un des petits nouveaux du groupe et qu’il n’avait peut-être pas digne de prendre la parole de suite. Mais tant pis, il se lança.

« Qu’est-ce qu’il faut qu’on fasse en priorité ? »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 306
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Jeu 14 Juil - 10:33

Quand j'étais entré chez Pomona pour assister à la réunion organisée pour les résistants, je ne m'attendais pas franchement à cette ambiance, ni à cette affluence. Je vais pouvoir me considérer comme un vieux de la vieille, j'appartiens à la résistance depuis ses débuts depuis qu'on était trois pelés deux tondus, qu'il n'y avait que moi, Dora, Clyde (que j'adore mais quand même, il a toujours l'air un peu paumé dans ce décor, c'est vrai que c'est pas forcément le genre de gars qu'on imagine en activiste) et l'une des jumelles Farnsworth (je sais plus laquelle, j'arrive jamais à les différencier, je vous avoue). Là, à peine arrivé et installé, je me rends bien compte qu'on a changé de standing et qu'on est passés à un degré au-dessus. D'un seul coup, tout ça a l'air plus vrai et beaucoup plus sérieux. Mais en même temps, tout ça est en effet vrai et sérieux, et je l'ai toujours su. Si j'avais pu avoir le moindre doute, l'emprisonnement de Hagrid aurait achevé de me convaincre. Ne serait-ce que pour Rubeus, je me dois forcément de prendre l'affaire avec le sérieux qu'elle mérite par essence.

Installé, pour une fois, je me la ferme, j'ai bien envie de faire mon intéressant, comme souvent, mais je sens bien que l'affaire est grave et la situation solennelle. Alors je considère qu'elles méritent d'être traitées en tant que telles. Je laisse donc à Pomona le soin de faire son speech sans interrompre et m'épargnant tout commentaire pour commencer. Elle fait tout d'abord remarquer que nous avons beaucoup de nouveaux membres. Ouais, c'est ce que je constate aussi. Je ne reconnais pas tout le monde, j'ai quelques surprises (concernant Armyanski, notamment, je l'imaginais pas en mangemort, non, mais pas spécialement en résistant non plus), mais dans tous les cas, je trouve que c'est vraiment une excellente chose. Mais bon, hein, Pomona, optimiste comme à son habitude, ne manque pas de calmer bien vite le jeu en affirmant qu'on a beau être nombreux, c'est rien par rapport à ce qu'on dit affronter en face. Et c'est vrai. J'aurais dû m'en douter, que cette marque qu'on voit apparaître partout en de funestes circonstances était le fruit de ses doigts délicats et psychotiques. Et il s'est rallié aux neo-grindelwaldiens, donc. Ouais, autant dire qu'on est sacrément mal barrés.

Johnson (ou Granger - faites votre choix) embraye en affirmant qu'on doit tous s'attribuer des tâches spécifiques. Ouais, c'est justifié (même si en ce qui me concerne, encore sans emploi, je n'ai de réseau ni à Poudlard, ni au ministère) et il y a un autre homme, l'aîné de la bande, que je ne connais pas du tout pour le coup mais dont je devine qu'il a dû quitter Poudlard il y a un moment, qui demande quelle est la priorité à considérer tout d'abord. J'hésite à y aller de mes questions moi aussi (parce que j'en ai en réserve, croyez-moi) mais je m'abstiens. Les questions sont déjà vastes et nombreuses. Pour une fois, je daigne donc me la fermer, et j'attends de voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Dim 7 Aoû - 14:45

Un peu intimidée, Evangéline s'était néanmoins rendue à la réunion secrète de la résistance, groupe qu'elle avait rejoint depuis peu de temps grâce à Luna et Pomona. Si dans le fond elle savait ce qu'elle faisait et ce qu'elle avait à faire, la jeune adulte était perdue. Elle ne connaissait pas tout le monde et ils avaient l'air de se connaître entre eux. Pas facile de prendre la parole alors qu'elle se sentait comme une étrangère. Dès le départ, elle trouva une place dans un coin éloigné du reste du groupe, afin d'écouter attentivement sans déranger. Elle reconnaissait peut-être ça et là quelques personnes mais malgré son excellente mémoire, elle parvenait difficilement à les installer dans ce contexte. Elle les laissa donc discuter sur l'organisation. L'idée de mettre à plat et dans l'ordre ce qui avait été accompli et ce qu'il restait à réunir comme informations lui sembla parfaitement logique, si bien qu'elle songea à prendre enfin la parole. Après tout, elle avait des choses à dire. Ces derniers jours, elle n'avait pas chômé et s'était dédiée à cent pour cent à la mission confiée par Pomona. Elle se racla doucement la gorge pour attirer l'attention.

« Je crois avoir réussi à trouver ce que tu voulais que je cherche, Pomona. » Dit-elle d'une voix posée.

Soudain, elle prit conscience de tous ces regards fixés sur elle et un étrange sentiment de timidité l'envahit. Pourtant ce n'était pas dans ses habitudes de se laisser impressionner, mais le fait est qu'elle ne s'était pas officiellement présentée en arrivant et si Pomona et Luna voulaient bien lui faire confiance, ce n'était pas forcément le cas des autres. Cette situation était dangereuse pour tout le monde car Tom avait des espions placés un peu partout. En y réfléchissant, rien ne prouvait aux autres qu'elle était pleinement digne de confiance. Evangéline essaya de se donner une contenance en triturant ses doigts nerveusement, attendant que Pomona lui donne réellement la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1307
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seth

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Lun 8 Aoû - 13:35


-Le plus simple serait peut-être de faire l’inventaire de ce qu’il nous faut traiter en urgence et de nous attribuer à chacun une tâche inhérente à nos capacités ainsi qu’à nos réseaux respectifs ? Poudlard, le ministère…

Pomona adressa un regard entendu à Hermione. Elle leur reconnaissait une façon de raisonner très similaire, à toutes les deux, et elle appréciait vraiment en cet instant qu'elle fasse preuve d'initiative et appuie ses propos. Pomona ne voulait pas passer pour la cheftaine directive qui ne laissait pas tout le monde s'exprimer, mais il fallait bien coordonner l'ensemble, et ce rôle semblait lui être revenu de droit, même si Pomona savait que Miyria aurait été plus à l'aise dans cet exercice.

Elle avait tout à fait raison, et Pomona hocha la tête. C'était bel et bien de cette manière qu'il fallait s'y prendre. Inventorier les tâches, puis les répartir en fonction des objectifs de chacun. Elle aurait tout de suite répliqué, mais elle préférait laisser dans un premier temps à chacun l'occasion de s'exprimer sur la question. Il n'y avait pas encore de réelle cohésion de groupe au niveau de la résistance. Et c'était bien normal, la plupart de ses membres n'avaient même pas pu faire officiellement connaissance. C'était donc important de montrer à chacun qu'ils avaient le droit à la parole.


« Qu’est-ce qu’il faut qu’on fasse en priorité ? »


Le journaliste recruté grâce à Clyde (grâce à Clyde, oui... c'était difficile pour elle d'admettre qu'il ait pu réussir son coup comme ça, mais c'était le cas, évidemment) demanda ce qu'il fallait faire en priorité. C'était à cela qu'elle devrait apporter la réponse. Elle allait reprendre la parole quand Evangéline reprit la parole. Bon, parfait, ils allaient commencer par là.


« Je crois avoir réussi à trouver ce que tu voulais que je cherche, Pomona. »


"Tu n'es pas obligée de parler par énigme, Évangéline"
, répondit posément Pomona. Nous devons être transparents les uns vis-à-vis des autres, toute information essentielle se doit d'être transmise au plus vite à tous les résistants, pas de rétention.

Même si elle n'était pas certaine de pouvoir tout révéler au groupe. Elle n'était par exemple pas certaine encore de devoir prendre le risque d'apprendre aux autres qu'Armyanski était devenu un espion. C'était le mettre trop en danger.

"J'ai demandé à Évangéline de faire des recherches sur un sujet qui semble primordial. Je te laisse expliquer dans un instant ce que tu as trouvé."
Elle marqua une pause, prit une grande inspiration. Nous avons plusieurs priorités. "Nous ne pouvons pas agir à l'aveugle, pour le moment, nous devons concentrer le plus d'informations possibles. Pour le moment, l'ennemi a malheureusement quelques longueurs d'avance sur nous." Elle marqua une pause. "Plusieurs d'entre nous devront approcher les mangemorts. D'autres devront protéger ceux qui se trouvent dans la ligne de mire directe de Jedusor. "

Elle inscrivit d'un côté du tableau noir le nom des sbires avérés de Jedusor, de l'autre ceux des personnes en danger. Les noms de Louisa Sparkley et de Rhian Potter, évidemment, les cibles les plus directes et les plus logiques.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3800
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Lun 8 Aoû - 19:32

Luna, attentive et silencieuse, assistait pour l'heure à la réunion des résistants sans pour autant y prendre part, et pour cause, la jeune femme ne voyait pas d'intérêt à prendre la parole tant que cela n'était pas vraiment nécessaire. Elle avait le sentiment que toutes les personnes présentes agissaient dans la même optique. Ils étaient nombreux. En soi, c'était une bonne chose, mais cela impliquait surtout qu'ils fassent de leur mieux pour ne pas empiéter les uns sur les autres. Apparemment, chacun l'avait compris, et toute intervention se révélait toujours utile, jamais superflue. Quand Hermione suggéra que chacun se répartisse les tâches en fonction de leurs réseaux, elle crut reconnaître l'une de leurs nombreuses réunions entre voyageurs (qui finissaient toujours en dispute... et avec les derniers événements et les tensions qui régnaient au sein du groupe, ça ne risquait absolument pas de s'arranger), c'était la même chose, à une nouvelle échelle, et c'était encourageant. Luna n'intervint pas directement, inutile de rappeler à tous qu'elle serait à Poudlard l'année suivante comme quelques autres des personnes présentes, il serait plus simple de s'administrer un rôle quand le sujet concerné viendrait sur le tapis. Luna posa ensuite son attention sur Flynn. C'était amusant de le rencontrer dans ce contexte. Quand elle l'avait croisé sur le chemin de traverse, il n'était qu'un inconnu. Un inconnu qui lui était sympathique, certes, mais un inconnu malgré tout, qui aurait pu deviner qu'ils partageraient la même lutte, les mêmes objectifs ? À croire qu'il n'y avait pas de hasard ? En même temps, difficile de remettre encore quoi que ce soit entre les mains du hasard à ce jour quand on avait vécu un voyage temporel comme le leur. Ça remettait forcément tout en considération.

Ce fut ensuite Évangéline, que Luna était ravie de voir bel et bien faire partie de la résistance et être allée trouver Pomona, qui prit la parole. La bleue et bronze tourna ses yeux ronds vers elle, curieuse. Son propos était aussi lacunaire qu'énigmatique (comme cela pouvait bien souvent être le cas quand Luna elle-même s'exprimait, autant dire que ça changeait). Luna ne sut pas réellement de quoi il retournait, mais elle comprit rapidement que ce mystère n'en demeurerait pas un très longtemps. Pomona avait repris la parole, lui demandant de partager à tous ses découvertes. Un léger sourire orna les lèvres de la jeune femme quand elle entendit la jeune femme ajouter que la transparence devait être le maître mot. La transparence... Une qualité qui avait malheureusement bien trop manqué aux voyageurs temporels, dernièrement, et dont ils faisaient très lourdement les frais d'ailleurs. C'était une façon d'agir qui lui plaisait bien. Encore fallait-il espérer que, concrètement, cette promesse trouverait sa réalisation. Attentive, Luna observa Pomona poursuivre son discours. Approcher l'ennemi, défendre les personnes en danger.... Des noms furent écrits sur le tableau noir. La bleue et bronze décida de prendre la parole quand les noms de Rhian et Louisa furent écrits.

-J'ai promis à Rhian et Louisa de les protéger.



_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Ven 26 Aoû - 17:49

Evangeline n'avait jamais été vraiment timide dans sa vie, mais la confiance ne faisait pas non plus parti intégrante de ses qualités. Sa curiosité maladive l'avait poussée à se renseigner sur des choses assez sombres et maintenant qu'elle avait découvert ce que Pomona l'avait chargée de chercher, elle ne dormait vraiment plus aussi tranquillement qu'avant. Oh, bien sûr elle savait que Tom Jedusor était quelqu'un de mauvais et que plusieurs morts autour de lui ne pouvaient clairement pas être vues autrement que comme des meurtres, mais jamais elle n'aurait pu imaginer pareille magie noire. Rien que d'y penser, elle en frissonnait d'horreur. Fort heureusement, les paroles de Pomona et le regard encourageant de Luna l'aidèrent à faire la part des choses. Elle pouvait et devait se montrer transparente ici, en leur compagnie. Patiente, elle laissa son amie appuyer sur le fait que Rhian et Louisa devaient être protégés. Non pas qu'elle sache elle-même pourquoi car elle n'avait pas été briefée sur tout, mais si Luna faisait ce genre de promesse, ce n'était sûrement pas ni en l'air, ni sans raison.

« Et il se pourrait que mes informations nous donnent le moyen de t'aider à tenir cette promesse. » Déclara la grande brune avec une assurance bien singulière. « Pomona m'a demandé de rechercher la définition d'un mot. Un mot que je n'avais jamais lu auparavant. »

Moins impressionnée qu'avant, le jeune femme se leva et traversa la pièce jusqu'au tableau où Pomona avait commencé à écrire plus tôt. Elle prit une craie délicatement entre ses doigts et y nota le terme " Horcruxe " de sa fine écriture penchée. Cette information qu'elle allait leur fournir, elle avait du faire des choses contre sa propre conscience. Fort heureusement, elle s'était rendue compte que le professeur Sloghorn possédait un grand savoir de la magie, mais également des vices plutôt étendus. En le surprenant en train de revendre sur le marché noir des bruns de plantes rares venus tout droit des serres de Poudlard, elle avait eu le point de pression suffisant pour obtenir ce qu'elle voulait : des réponses.

« C'est de la magie extrêmement noire que notre adversaire a pris le risque d'utiliser. Une magie si monstrueuse qu'il n'en existe la trace que dans la mémoire de certaines personnes. Un horcruxe permet à celui qui l'utilise de devenir immortel. Pour cela, il faut que cette personne loge une partie de son âme dans un objet. » Evangeline marqua une pose à cet instant précis.

Tout dire d'une seule traite était compliqué, mais elle ne pouvait plus se permettre de lambiner. Ses camarades devaient savoir la vérité, aussi atroce soit-elle.

« Et pour briser son âme...il faut commettre un meurtre. Tom aura probablement créé au moins un horcruxe. Et il y a des chances pour que cet objet lui soit très précieux. Un bijou ? Un portrait ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 998
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Lun 29 Aoû - 15:31

Unis contre le mal.
La réunion était vraiment importante, Harry l’avait attendu. Mais malheureusement, il était forcé de reconnaitre qu’il n’avait pas complètement la tête à ça. La crise que les voyageurs traversaient – à cause de lui, nous pouvons le préciser – le perturbait énormément. Parce que Ginny n’était pas présente. Il n’avait aucune idée de l’endroit où elle était et elle ne venait même pas à la réunion de la résistance. Harry ne pouvait pas s’empêcher d’être un peu déçu quand même, même s’il comprenait parfaitement. Il avait cru que la cause serait plus forte que ça, qu’elle viendrait quand même simplement parce que c’était important et qu’ils devaient se battre pour vaincre Voldemort. Ce n’était pas le but de leur voyage après tout ? S’ils parvenaient à le vaincre rapidement, ils n’allaient avoir aucune raison de rester. Ron était présent après tout, elle aurait pu faire l’effort. Harry avait donc la tête un peu ailleurs et il se contentait pour le moment de regarder les personnes présentes, sans prendre vraiment par à la réunion. Il était évident qu’ils devaient se partager les tâches importantes, qu’ils devaient mettre tout en œuvre pour gagner un peu de terrain. Les mangemorts avaient bien trop le dessus maintenant. Et vu que Jedusor avait pris le contrôle des Néo-Grindelwaldien – les mangemorts étaient nés – ça allait être encore plus compliqué. Mais bon, ils allaient l’arrêter. Harry s’était juré de l’arrêter, il allait le faire.

Il fallait se rapprocher des personnes qu’on savait être des mangemorts et protéger ceux qui devaient l’être. Pomona prit la peine d’inscrire le nom de Rhian et Louisa sur son tableau, en plus des personnes qu’ils savaient être des mangemorts. Luna prit la parole à ce moment-là pour préciser qu’elle avait promis de les protéger. Harry tourna son regard vers elle et lui adressa un léger sourire. Il appréciait vraiment qu’elle le fasse, ça le touchait directement après tout. Pour l’instant, ils étaient des cibles principales des mangemorts, mais il y en avait d’autre bien sûr. Il y avait bien d’autre vie en jeu. Evangeline prit la parole à son tour, pour parler plus précisément de ce que Pomona lui avait demandé de chercher. Quand elle se leva et prit la peine d’écrire le mot « Horcruxe » sur le tableau, de son écriture si délicate, Harry ne put s’empêcher de se redresser un peu sur sa chaise attendant avec impatience de savoir ce qu’elle avait découvert. Depuis le temps, il était temps qu’ils sachent exactement ce qu’était des Horcruxes et pourquoi c’était si important pour Tom. Harry but donc les paroles d’Evangeline, alors qu’elle expliquait ce qu’étaient donc que ces Horcruxes. Des objets où la personne mettait une partie de son âme pour rester immortel, après avoir commis un meurtre. Un objet précieux…

« Un journal. » S’exclama alors Harry, qui prenait la parole pour la première fois, à peine Evangeline avait terminé sa phrase. Il tourna son regard vers Pomona et Hermione. « Il y a une partie de son âme dans le journal. »

Ca expliquait tout, vraiment tout. La raison pour laquelle Voldemort avait réussi à contrôler Ginny quand ils étaient en deuxième année, pour la pousser à ouvrir la chambre des secrets. Pourquoi il avait pu le voir, comment il avait fait pour apparaître devant lui en prenant les forces de la rouquine. Et pourquoi ce fichu journal était si important pour Tom. Harry comprenait bien mieux pourquoi il avait besoin à tout prix de le récupérer.

« Est-ce qu’il y a quand même un moyen de l’arrêter ? » Demanda-t-il en retournant son intention vers Evangeline, qui en savait donc plus que tout le monde sur ce sujet. « Est-ce qu’on peut quand même parvenir à le tuer ? On peut détruire les Horcruxes ? »

Parce que le but, c’était bien de le tuer.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1307
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seth

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Lun 12 Sep - 14:58

-J'ai promis à Rhian et Louisa de les protéger.

Pomona hocha doucement la tête après que Luna ait pris la parole. Le choix pouvait sembler peu judicieux, mais la jeune femme, en dépit de ses réticences, avait appris à faire confiance à Luna en dépit de sa singularité, et le choix, la concernant, semblait de toute façon s'imposer. Avec Lysandre, elle serait l'une des rares résistantes encore sur place à Poudlard.

Et quoi qu'il en soit, la jeune femme comptait également sur le soutien de Dumbledore. Rhian et Louisa ne seraient pas seuls.

D'autant qu'ils avaient la chance d'avoir des mères plus qu'attentives et compétentes (même si l'une d'entre elles ne pourrait bientôt plus assumer son rôle), et qui se trouvaient à Poudlard par ailleurs.

Oui, sur ce point, Pomona pensait bel et bien qu'ils parviendraient à garantir la meilleure protection possible aux deux pré-adolescents. Tous ceux qui seraient encore présents à Poudlard pourraient de toute façon prendre soin de les observer du coin de l'oeil.

Ce fut ensuite au tour d'Evangéline de reprendre la parole et de les éclairer plus clairement sur ce qu'elle avait découvert. Et au vu de son assurance, Pomona fut d'emblée convaincue qu'elle s'apprêtait à partager une information cruciale. Et elle ne fut pas déçue.

« Et il se pourrait que mes informations nous donnent le moyen de t'aider à tenir cette promesse. Pomona m'a demandé de rechercher la définition d'un mot. Un mot que je n'avais jamais lu auparavant. »

La jeune femme se leva et alla inscrire sur le tableau noir le mot dont le sens leur échappait jusqu'alors. Bon nombre de résistants connaissaient déjà ce mot sans avoir pu en découvrir le sens, qu'il s'agisse bien évidemment des voyageurs, mais aussi des plus anciens. Voilà longtemps que cette information leur passait sous le nez... Et elle avait coûté deux vies.

Pomona détourna son attention du tableau noir pour se concentrer entièrement sur Évangéline. Elle avait trouvé, elle savait, elle en était convaincue. Et c'était une excellente chose. Silencieuse, elle but donc les paroles de la jeune femme.

« C'est de la magie extrêmement noire que notre adversaire a pris le risque d'utiliser. Une magie si monstrueuse qu'il n'en existe la trace que dans la mémoire de certaines personnes. Un horcruxe permet à celui qui l'utilise de devenir immortel. Pour cela, il faut que cette personne loge une partie de son âme dans un objet. Et pour briser son âme...il faut commettre un meurtre. Tom aura probablement créé au moins un horcruxe. Et il y a des chances pour que cet objet lui soit très précieux. Un bijou ? Un portrait ? »

Devenir immortel... C'était à la fois terrible et évident. Voilà qui ne ressemblait que trop au jeune homme. Transcender le temps pour établir son règne sur l'éternité. Le jeune homme ne devait après tout n'avoir aucune hantise que sa propre mort. Et voilà qu'il trichait avec la vie.

Quant à commettre un meurtre pour se trancher l'âme (qui donc était une entité divisible - cette pensée ne plaisait pas forcément à Pomona), ce n'était certainement pas ce qui arrêterait le jeune homme. Ils savaient tous ici qu'il avait du sang sur les mains, même s'il ne tuait pas toujours indirectement.

Il avait créé au moins un horcruxe, un objet, quelque part, dissimulait une partie de son âme. Instinctivement, le regard de Pomona se tourna vers Harry. Elle était convaincue que l'évidence lui avait sauté aux yeux en même temps qu'à elle-même, et elle en eut confirmation quand le jeune homme reprit la parole.

« Un journal. Il y a une partie de son âme dans le journal. »


Oui, c'était évident. C'était pour cette raison qu'il recherchait à ce point à remettre la main dessus, pour cela qu'il disposait d'un tel pouvoir, cela expliquait tout, et Pomona se félicitait intérieurement de ne pas avoir cédé, la dernière fois. Ils possédaient encore le journal. Restait à savoir comment le détruire... Un simple sortilège n'y suffirait sans doute pas.

Pomona se rappela la réaction de Jedusor quand elle avait menacé de détruire le journal. Il l'avait presque invitée à le faire. Il avait dû savoir, à ce moment là, que ses tentatives échoueraient. Une fois encore, Harry exprima verbalement sa pensée avant qu'elle ne le fasse d'elle-même.

« Est-ce qu’il y a quand même un moyen de l’arrêter ? Est-ce qu’on peut quand même parvenir à le tuer ? On peut détruire les Horcruxes ? »


Avant que de laisser Evangéline répondre, Pomona prit le parti d'expliciter la situation à ceux qui n'étaient pas encore informés de la situation. Ou de ce point spécifique en tout cas.

"Jedusor possédait un journal intime. Nous avons toujours su qu'il avait de la valeur pour lui."
Et elle était bien placée pour le savoir au vu de ce qu'elle avait subi pour protéger ce secret. "Maintenant nous n'avons plus à nous demander pourquoi." Elle marqua une pause. "C'est nous qui possédons le journal, à présent."

Elle ne dit rien de plus, la question qui s'imposait à présent dans tous les cas était de savoir si l'objet pouvait être détruit ou non. Alors son attention se reporta sur Evangéline.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1072
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Mar 13 Sep - 15:55


Andreï était resté silencieux depuis que la réunion avait commencé, et pour cause, il ne s'imaginait pas s'imposer au milieu de ces fortes têtes, engagés fièrement dans la même cause que lui, opposant leurs opinions. Oh, des choses à dire, il en avait, mais toutes les informations qu'il avait pu récolter pour le moment, il les avait déjà confiées à Pomona, et il comptait à vrai dire sur elle afin qu'elle les transmette. D'autant qu'il n'était pas certain de pouvoir ou devoir révéler le rôle qu'il tenait au sein de la résistance. C'était sans doute trop dangereux, il n'aimait pas l'idée que son secret soit connu de trop de personnes, moins de personnes le connaissait, plus il se sentait protégé, même si c'était sans doute un leurre. Si Pomona décidait de ne pas en parler, il ne le ferait pas... Et puisque, dans tous les cas, ce ne semblait pas encore à l'ordre du jour, il en profitait pour écouter sans pour autant intervenir. Pour l'heure, il était avant tout question de ces élèves qu'il fallait protéger. Luna semblait la mieux placée, ne serait-ce que du fait de sa maison, pour veiller sur Rhian et Louisa, mais pour autant, le vert et argent se promettait, à son échelle, autant qu'il le pourrait, de garder aussi un œil sur eux quand il serait à Poudlard. Ceci dit, il ne jugea pas nécessaire de le préciser. Il avait déjà suffisamment à faire avec sa propre mission. Il conserva donc son poste d'observation.

L'information qu'il découvrit ensuite eut le don de le remuer un peu. Il avait beau en savoir beaucoup sur Tom Jedusor, déjà, chaque nouvelle information qu'il découvrait sur lui avait quand même le don de l'angoisser et de le perturber. Diviser son âme pour se garantir l'immortalité, ça lui ressemblait bien, en vérité, mais c'était loin d'être rassurant pour autant. C'était une nouvelle preuve - s'il en fallait encore de ce que le jeune homme était capable de faire pour assouvir sa pure et simple quête de pouvoir. Un horcruxe, il semblait donc qu'il en avait déjà créé, et en un regard échangé, il comprit que plusieurs des résistants présents avaient une idée précise de la nature de ce premier horcruxe. Un journal. Un journal intime. Andreï avait bien du mal à imaginer le jeune homme rédiger un journal intime, mais ce n'était pas la question de toute manière. L'essentiel, c'était qu'ils avaient le journal en leur possession. Et qu'il fallait à présent réussir à le détruire. Est-ce qu'il s'arrêterait à ce seul journal ? Surtout en sachant qu'il ne l'avait plus en sa possession. N'allait-il pas s'en créer d'autres afin de pallier à l'éventualité qu'il puisse être détruit. Andreï, timidement, osa prendre la parole.

-Depuis cet été, Jedusor travaille chez Barjow & Burke. Ils ont plein d'objets précieux et anciens, là-bas. Il n'a peut-être pas choisi ce travail par hasard...
suggéra-t-il avec le sentiment de peut-être dire une bêtise plus grosse qu'elle.

_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 652
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Dim 2 Oct - 15:02


Ron ne disait toujours rien, en revanche il aurait bien grignoter quelque chose, histoire d'occuper ses mains et sa bouche. Et apaiser son estomac, mais la discussion sérieuse qu'ils avaient tous actuellement, ne laissait pas l'occasion au jeune homme de demander à Pomona, si elle avait des petits gâteaux. Enfin, tous ensemble, il comprenait peu à peu le plan de Jedusor sur le contrôle des neo-grindelwaldiens, l’ancien groupe de Grindelwald qui avait des idées plus ou moins similaires à Jedusor. Contrôler le monde des sorciers et détruire celui des moldus. Mais en plus, le mage noir décidait de se rendre immortel, autant dire que pour le tuer, cela n'allait franchement pas être facile. Des Horcruxes. Un affreux truc de magie noire. Luna proposa de protéger les grandes parents de Harry, le jeune homme trouvait cela assez évident, vu qu'elle était la seule à rester à Poudlard, une année de plus.

"Jedusor était peut-être plus actifs, une fois dehors de Poudlard, mais nous le sommes aussi. Donc décidons de ce que nous devons faire. La première chose détruire ce horcruxemachin. Et arrêter Jedusor avant qu'il n'en fasse d'autres. Car je ne crois pas que les scrupules l’arrêteront pour commettre un meurtre." fit Ron en croisant les bras, il était évidement pour lui qu'il fallait agir vite, car Jedusor en sachant que l'un de ses horcruxes étaient entre les mains de Pomona et la résistance, ne mettrait pas longtemps à en faire un autre pour se protéger.
"Combien peut-il en créer de ces... machins?" demanda Ron qui refusait à prononcer le nom de ces horribles objets, surtout en parlant du journal qui avait quand même posséder sa petite sœur. Si ils parvenaient à le détruire à cet événement n'aurait jamais lieu. Et puis plus vite ils réussiront à arrêter le mage noire et plus vite ils pourraient rentrer chez eux, et voir le nouveau monde qu'ils auraient alors créer.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 578
Humeur :
25 / 10025 / 100

En couple avec : Andreï

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme et plume d'hippogriffe, 23,7cm
Camp: Neutre
Avatar: Sarah Bolger

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Lun 17 Oct - 0:15



Unis contre le mal

S'être mise en couple, et ce de façon stable, ne faisait pas particulièrement de June quelqu'un de très sociable. Elle n'était pas pour autant un ours, non, pas à ce point-là, mais elle préférait la majeure partie du temps la compagnie du silence à celui d'une tierce personne, et avait encore beaucoup de travail à faire lorsqu'il s'agissait d'offrir sa confiance. Plus largement d'ailleurs, le travail commençait par se faire confiance à elle même puisqu'elle avait trop longtemps considéré qu'elle ne valait pas la peine d'être aimée ou ne serait-ce qu'appréciée. Aujourd'hui, et grâce en grande partie à Andreï, cette partie du travail était bien entamée et sa confiance en elle grandissait chaque jour un peu plus. Ce n'était pas pour rien qu'elle se retrouvait à l'heure actuelle au beau milieu de gens qu'elle ne connaissait pour la plupart ni d'Eve ni d'Adam et qu'elle s'apprêtait à partager avec eux quelque chose d'une importance capitale pour le futur du monde, qu'il soit sorcier ou non. Depuis quand June s'intéressait-elle au monde qui l'entourait ? Depuis quand souhaitait-elle s'engager pour la protection de ce dernier ? Et surtout, depuis quand était-elle prête à faire équipe avec qui que ce soit ? La réponse était à ses côtés. Andreï avait changé la donne, il l'avait sortie de cette cage dans laquelle elle s'était  enfermée de son unique et plein gré, et elle voulait croire dur comme fer que cette cage était détruite à présent.

June se trouvait donc là, au milieu d'un groupe de jeunes gens – mais pas que, aux vues de la présence d'un homme qui devait certainement avoir le double de son âge – qui souhaitaient changer les choses et qui semblaient d'ailleurs ne pas vouloir perdre de temps pour prendre le taureau par les cornes. La réunion se chargea d'emblée d'informations, de questionnements et de proposition d'action, sans que la jeune gryffondor ne parvienne réellement à s'y retrouver. Certes, elle n'avait pas encore toutes les informations mais Andreï l'avait tout de même particulièrement bien briefée sur le sujet. Ce qui était particulièrement perturbant ici c'était qu'elle avait purement et simplement l'impression de faire partie des meubles, dans le sens où elle n'avait vraiment pas le sentiment de pouvoir apporter grand chose à l'énergie de groupe, là, tout de suite. Pour dire vrai, elle n'arrivait pas à se sentir entièrement concernée, ce qui la rendait mal à l'aise, mais elle ne souhaitait pas baisser les bras pour autant. Elle savait avoir encore beaucoup de chemin à faire et elle ne pouvait blâmer personne pour cela. L'important ici était au final qu'elle n'en vienne pas à se blâmer elle-même non plus. D'une oreille attentive, elle s'accrocha aux mots de chacun tout en tentant de ranger les diverses informations nouvelles dans son esprit. Il fallait qu'elle s'implique, elle le souhaitait réellement, une pensée qui fut d'autant plus présente dans son esprit lorsque ce fut au tour d'Andreï de prendre la parole. Ce n'était pas un acte d'amoureuse éperdue, non, si June suivait le serpentard dans cette « aventure », c'est parce qu'elle sentait au fond d'elle que c'était ce qu'elle devait faire. Certes, elle ne pouvait cependant pas nier le fait qu'elle appréciait grandement de l'avoir dans son sillage ici aussi.

Silencieuse, toujours, June attendit de voir les décisions qui allaient être prises concernant le danger que représentait l'âme scindée en deux – pour l'heure – de ce psychopathe de Jedusor. Elle était de toute façon définitivement plus douée pour agir que pour communiquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://camelot-age-sombre.forumactif.org/
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 306
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Tu es intéressée? x__X

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de houx et plume de phénix, idéale pour les métamorphoses (il paraît, mais je suis une bille en métamorphose donc j'ai des doutes)
Camp: Bien
Avatar: Adam Brody

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Jeu 3 Nov - 16:47


Bon. Pour commencer, hein... qu'il soit entendu et admis que ça fait un petit moment maintenant, quand même, que je fais partie de la Résistance (et je trouve toujours aussi étrange d'utiliser ces mots, j'ai beau voir un peu plus chaque jour qu'on est en état de guerre véritable, j'ai quand même du mal à me dire que j'ai un rôle actif à jouer là-dedans - en fait, c'est justement parce que j'ai du mal à savoir encore comment me positionner, je crois), je reste parfois un peu largué par toute cette fusion d'idées et d'objectifs qui fourmillent et prolifèrent autour de moi (l'image n'est pas ragoutante, avouez). Et là, pour le coup, on est vraiment tombés sur une information mastoc. Alors comme ça le psychopathe de service se divise tranquillement l'âme, dans le plus grand des calmes, et un de ces morceaux d'âme est en notre possession. En soi, bonne chose pour cette dernière info, j'ai envie de dire, mais pas forcément mauvaise chose dans l'ensemble. Si monsieur se paye le luxe de se la jouer immortel, j'ai envie de vous dire qu'on est mal. Le débat se poursuit suite aux explications d'Evangéline. Là, l'objectif a le mérite d'être simple (mais je parle de l'objectif, pas de son exécution) -1) Comprendre comment détruire les horcruxes pour se débarrasser de celui qu'on a en notre possession et affaiblir le mégalo de service. 2) Déterminer combien de joujoux il a créés ou a l'intention de créer, sinon, histoire de l'empêcher fissa. Surtout qu'Armyanski marque un point, si le gars bosse au milieu des bibelots poussiéreux dans une boutique moisi de l'allée des embrumes alors que tout le monde l'imaginait ministre de la Magie, c'est forcément pas pour rien. Jusque là, je suis, et je suis d'accord.

Puis vient l'intervention de Ron. Alors je ne le connais pas spécialement, le type, mais j'ai comme l'impression qu'il ne passe pas la meilleure journée de sa vie, il a l'air d'avoir mangé du piment au petit déj' (et je ne dis pas ça parce qu'il est roux), et ça ne l'aide pas forcément à faire évoluer le débat, je pense (note, c'est mon opinion, le joueur derrière son écran se dédouane de toute responsabilité, lui, ce planqué qui aime tout le monde). Non, parce que le fait qu'on devait détruire les horcruxes et arrêter Jedusor, je pense que ce n'était pas la peine de le rappeler, on a tous compris (surtout pour la deuxième partie, je crois qu'à moins que quelqu'un se soit égaré ici par hasard - mais même Clyde savait pourquoi il était là, c'est dire). Mais bon, je suis de mauvaise foi. Je suis un peu tendu par cette conversation, en fait. Tout va très vite, et je me demande si n va vraiment réussir à passer des belles théories aux actes. Quand on voit notre moyenne d'âge, ça invite forcément à douter un peu.

-Bravo, Sherlock, personne n'y avait pensé
, remarqua-t-il entre ses dents.

Mais il aurait peut-être dû garder sa remarque pour lui, parce que la question suivante était loin d'être superflue. C'est vrai, est-ce qu'il avait une limite ? Est-ce que l'âme pouvait se fragmenter à l'infini ? Quand on en possédait déjà si peu, au départ.

-Vu le phénomène, je dirais que s'il peut s'en créer plus d'un, déjà qu'il ne va pas choisir ses horcruxes au hasard, il va aussi réfléchir à leur nombre. Genre... un nombre symbolique, un truc comme ça.


Parce que le gars est tordu, j'apprends rien à personne. Là, mon regard se tourne vers Evangéline. Au final, c'est ses réponses que tout le monde attend. Parce que c'est elle qui a eu l'occasion de potasser le sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
80 / 10080 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Rosier & Phénix
Camp: Bien
Avatar: Evangeline Lilly

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Dim 13 Nov - 17:28


À la limite, que tous les regards soient tournés vers elle parce qu'elle parlait ou parce que Pomona lui avait clairement donné la parole dans le groupe, ça ne la dérangeait pas vraiment. Mais endosser une responsabilité aussi lourde dès ses débuts dans le groupe ne la mettait pas forcément à l'aise. Evangeline sentait nettement que les regards d'abord curieux devenaient insistants au fur et à mesure que la conversation s'écoulait. Beaucoup se mirent à poser des questions auxquelles elle n'était pas certaine de pouvoir répondre. Cette magie noire était très peu décrite, et lorsque quelqu'un prenait le risque d'en parler dans un bouquin, il ne rentrait pas dans les détails, sinon n'importe qui s'en servirait. Trouver des informations ne serait-ce qu'hypothétiques avait déjà été très compliqué et risqué pour elle, surtout dans l'enceinte protégée de Poudlard. Heureusement qu'elle avait pu compter sur sa propre malice et sur les vices cachés du professeur Slughorn.

« Euh...eh bien ma source ne sait pas comment détruire un horcruxe, mais je reste persuadée que c'est faisable, bien que compliqué. » Répondit-elle avec une voix mal assurée.

L'aspect pressant de toutes ces questions commençait à l'angoisser. Certes elle était intelligente, mais elle n'était pas immensément sociable. Travailler dans l'ombre et le silence, c'était dans ses cordes, mais se tenir au centre de toute l'attention la déroutait facilement. Néanmoins, parce qu'il était temps pour elle de se prendre en main et assumer sa position dans la résistance, elle se força à reprendre du poil de la bête. Evangeline se redressa et parla d'une voix assurée.

« Apparemment, Tom a l'intention de produire pas moins de sept horcruxes. Je ne pense pas qu'il ira plus loin que ça car recourir à cette magie l'affaiblira et le rendra de moins en moins...humain. » Déclara-t-elle.

Elle avait hésité à utiliser le terme " humain ", car à ses yeux le jeune homme n'avait rien qui puisse le faire entrer dans cette catégorie. Ses agissements, sa personnalité et ses projets reflétaient plutôt une grande inhumanité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1307
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seth

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Ven 18 Nov - 13:45

-Depuis cet été, Jedusor travaille chez Barjow & Burke. Ils ont plein d'objets précieux et anciens, là-bas. Il n'a peut-être pas choisi ce travail par hasard...

Andreï venait effectivement de mettre le doigt sur quelque chose, et le point qu'il soulevait méritait bien d'être retenu, elle en était certaine.

Pomona était au courant du fait que Tom Elvis Jedusor avait trouvé un emploi dans cette boutique sordide de l'allée des embrumes (qui n'avait rien de moins sordide), elle s'était demandée pourquoi, bien sûr, et jusqu'ici, elle n'avait pas trouvé d'explication probante. On lui promettait un avenir fort et brillant, et il se résignait à cela. Il y avait forcément quelque chose là-derrière, le jeune homme n'agissait pas ainsi sans raison.

Barjow et Burke achetaient et revendaient de nombreux objets pour le moins dangereux, et pour certains très précieux. S'il devait en choisir un pour y renfermer une partie de son âme, cet endroit était un véritable vivier. Oui, il y avait vraiment quelque chose à creuser là-dessous.

"Jedusor était peut-être plus actifs, une fois dehors de Poudlard, mais nous le sommes aussi. Donc décidons de ce que nous devons faire. La première chose détruire ce horcruxemachin. Et arrêter Jedusor avant qu'il n'en fasse d'autres. Car je ne crois pas que les scrupules l’arrêteront pour commettre un meurtre."
L'intervention de Ron était certes juste, mais ne faisait que retranscrire ce qui faisait l'objet de leur conversation depuis plusieurs longues minutes maintenant, raison pour laquelle Pomona se contenta de hocher la tête sans rien répondre.

Certes, le débat, n'était en rien avancé, mais il était important que chacun se sente libre d'exprimer ses opinions quoi qu'il en soit, car c'est ainsi qu'ils progressaient. Elle s'abstint de tout commentaire, mais un autre n'eut pas autant de tact.

-Bravo, Sherlock, personne n'y avait pensé.

Pomona adressa à Steve un regard sévère afin de lui épargner l'envie de dire quoi que ce soit d'autre qui soit de nouveau irrespectueux. Steve et Clyde, même combat, elle n'arriverait jamais à passer outre leur humour. Pas étonnant qu'ils s'entendent aussi bien.

D'autant que quand Ron reprit la parole, ce fut pour poser une question des plus pertinentes.

"Combien peut-il en créer de ces... machins?"

Et à Steve de lui faire une réponse tout aussi pertinente, au final.

-Vu le phénomène, je dirais que s'il peut s'en créer plus d'un, déjà qu'il ne va pas choisir ses horcruxes au hasard, il va aussi réfléchir à leur nombre. Genre... un nombre symbolique, un truc comme ça.

Un nombre symbolique, il est vrai que cela ressemblerait fortement à Jedusor. Un nombre symbolique... Pomona y réfléchissait déjà, mais celle qui avait des chances de détenir le plus de réponse, c'était bien sûr Evangéline, qui reprit finalement la parole.

« Euh...eh bien ma source ne sait pas comment détruire un horcruxe, mais je reste persuadée que c'est faisable, bien que compliqué. »
Il fallait l'espérer. Ils n'avaient pas d'autres choix que de chercher une solution à ce stade, de toute façon. C'était primordial, sans quoi, l'ennemi ne saurait jamais vaincu, et ils ne pouvaient pas partir défaitistes. Ils devaient trouver un moyen, quitte à en inventer un.

« Apparemment, Tom a l'intention de produire pas moins de sept horcruxes. Je ne pense pas qu'il ira plus loin que ça car recourir à cette magie l'affaiblira et le rendra de moins en moins...humain. »

Sept... Le voilà, le chiffre symbolique. Sept, c'était en effet un nombre idéal. Même si ça n'allait pas leur faciliter la tâche. Une chance pour eux, tous les sept n'avaient pas dû encore être créés, sans quoi, au vu des explications d'Evangéline, Jedusor ressemblerait à toute autre chose...

"Pour ce qu'il a d'humain..."
, répliqua doucement Pomona, plus pour elle que pour l'assemblée... Parce que depuis le début, la jeune femme avait bien du mal à trouver en l'ennemi quoi que ce soit d'humain. "Je doute fort que cela l'affaiblisse sur le long terme", ajouta-t-elle sans vouloir pour autant remettre en cause les propos de son interlocuteur. "Apparemment, ce n'est pas sa faiblesse qui retiendra l'attention de tous dans les années à venir."

Son regard se tourna vers les voyageurs temporels. Ils en savaient forcément quelque chose. Elle prit une grande inspiration et reprit la parole.

"Bon, au regard de ces nouvelles informations, on a donc de nouvelles priorités."
Elle inscrivit au tableau noir chaque différent point à mesure qu'elle les abordait. "Il faut qu'on trouve le moyen de détruire les horcruxes, au plus vite, pour cela, heureusement, nous en avons un en notre possession. Il faut qu'on détermine quels autres horcruxes il a potentiellement pu créer, s'il en a créés d'autres, et où ils ont été dissimulés. Enfin, il faut prendre de l'avance sur Jedusor et chercher à déterminer par avance quels objets seront la cible de sa convoitise la prochaine fois."

Elle tourna son regard vers l'assemblée.


"Qui se sent capable de faire quoi ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 652
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Sam 18 Fév - 17:37


Ron n'était pas le dernier à se lancer dans la bataille, où allait au secours de ses amis, mais l'idée de chercher le moyen de détruire un horc...machin, ne pouvait signifier qu'une seule chose pour lui, c'était lire des livres. Cela l'ennuyait rien que d'y penser. Et puis ce serait sans doute une chose pour Hermione, et vu le froid qu'il y avait entre eux, ces derniers temps, c'était pas gagner pour qu'ils fassent équipe pour faire un truc aussi barbant que lire des livres. Mais le jeune homme était d'accord avec Pomona, ce n'était pas sa faiblesse qui avait fait le tour du monde à son époque et même avant, celle de ses parents, et encore avant, puisque aujourd'hui, il faisait déjà bien assez parler de lui, dans leur cercle et dans d'autres. Mais Ron n'était pas encore au courant des Wardens, qui s'intéressait au bonhomme, eux aussi.

Ron se dit que pour savoir ce que Jedusor allait choisir pour créer des horcruxes, il fallait forcément connaître un peu le bonhomme. Parce qu'il pourrait choisir des vieille chaussures, des boites, ou même un ... vulgaire journal. Bien que Ron doutait qu'il ne mettrait pas un morceau de son âme dans une chaussette, il y avait quantité d'objets susceptibles de contenir un morceau d'âme de Voldemort. Il frissonnant à l'idée qu'on puisse laisser un morceau d'âme dans un objet, et qu'on puisse se promener comme ça, peut-être le porter autour de son cou, qui sait.

"Ces objets.... ils auront forcément un lien avec Jedusor. Quelque chose qu'il aime, ou qu'il considère comme important" fit Ron, c'était assez évident, mais qui connaissait assez le bonhomme pour pouvoir dire ce que Jedusor aimait ou pas Il regarda les gens autour de la table, et peu de personne à sa connaissance pouvait répondre à cette question.
"Vous savez ce qu'il aime lui?" demanda finalement le jeune rouquin, en croisant les bras sur la table, un peu découragé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 562
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Ven 24 Fév - 23:39

Unis contre le mal.
Flynn faisait de son mieux pour suivre la conversation et tout comprendre, il y avait énormément d’information à assimiler d’un coup. Mais apparemment, l’information la plus grande était cette magie noire que ce Jedusor avait utilisé afin de séparer son âme et pouvoir être immortel. Le journaliste n’en revenait pas d’entendre tout cela, de comprendre à quel point Jedusor était dingue. Oh, il savait de la part de Clyde et Pomona que ce type n’était pas net, mais à les entendre tous parler de ce jeune homme (qui était quand même un gosse à côté de lui, comme la plupart des personnes présentes d’ailleurs…), Flynn se rendait compte que c’était pire que tout. Il y avait donc ces Horcruxes, des parts de son âme, qu’il avait créé. Flynn n’en avait jamais entendu parler et il se doutait que peu de sorcier était au courant d’une telle magie. En même temps, c’était normal.

Et apparemment, le groupe avait une de ces reliques, puisque l’un des voyageurs réagit immédiatement en apprenant l’histoire de ces Horcruxes. Heureusement que Pomona prit un peu plus la peine d’expliquer la situation, qu’elle raconta qu’il y avait un journal qu’ils avaient en leur possession et que Jedusor cherchait à tout prix à retrouver. C’était donc ça sans doute. D’accord… donc ils allaient devoir déterminer quels objets ce type allait choisir pour séparer son âme et apparemment il allait en faire sept, nombre symbolique donc. Mais en plus de cela, ils devaient les détruire mais pour ça, ils devaient d’abord trouver un moyen de le faire. Parce que même s’ils en avaient un entre leur main, ce qui était en soit une bonne chose bien sûr, mais ce n’était pas encore suffisant, ils n’avaient aucune idée de comment ils devaient le détruire. Le rouquin de la bande reprit la parole en affirmant que les objets que Jedusor allait utiliser allaient forcément compter pour lui, que ça allait avoir de la valeur pour lui. Ça… Flynn, même s’il ne connaissait absolument pas Jedusor (et ce n’était pas une mauvaise chose en soit) aurait pu le deviner lui-même. En tout cas, le journaliste à la place du mage noir – et il était de toute évidence bien trop sain d’esprit pour l’être – aurait forcément choisit quelque chose de symbolique, tout comme le nombre qu’il avait l’intention de créer. Ce journal d’ailleurs, ça devait bien vouloir dire quelque chose. Mais Flynn ne connaissait pas assez leur ennemi pour savoir ça. Il se permit d’ailleurs de reprendre la parole après le rouquin.

« Je ne pense pas être bien placé pour déterminer quels objets il a pu utiliser pour ses Horcruxes. » Même si c’était une des parties importantes, parce qu’il fallait trouver les objets déjà créé, mais aussi ceux qu’il pouvait faire. Essayer d’avoir un coup d’avance donc. Mais cela ne servirait à rien s’ils ne savaient pas comment détruire ces objets magiques. « Mais je peux faire des recherches pour trouver un moyen de les détruire. » Si la source de la jeune fille qui avait trouvé la définition des Horcruxes ne savaient pas comment les détruire, quelqu’un devait bien le savoir. Flynn avait les moyens de fouiner un peu.
[/color]
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 714
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ron
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Prudence Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, ventricule de dragon
Camp: Bien
Avatar: Emma Watson

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Sam 25 Fév - 9:53

Hermione éprouvait en cet instant un sentiment assez étrange et contradictoire, qu'elle savait s'expliquer, oui, mais pas forcément apprécier malgré tout. Un mélange de satisfaction et de déception, d'enthousiasme et de lassitude. Autant d'impression qui ne devraient normalement pas se mêler se donnaient la part belle dans son esprit, et elle savait exactement pourquoi. Cette réunion lui donnait l'impression d'un réel progrès : ils avaient une idée plus précise des objectifs immédiats de leurs ennemis, ils savaient qu'il allait leur falloir s'armer de patience pour le vaincre et qu'un simple combat singulier ne suffirait pas à le faire disparaître tout à fait (comme cela n'avait pas suffi quand Voldemort avait attaqué Harry alors qu'il n'était qu'un bébé et était dès lors devenu l'ombre de lui-même)... Mais d'un autre côté, elle avait aussi le sentiment qu'ils restaient le bec dans l'eau. Oui, les progrès théoriques qu'ils avaient fait au cours de cette réunion étaient véritablement engageants, mais en attendant, Hermione ne pouvait que prendre la mesure du chemin qu'il leur restait à franchir, et elle prenait alors conscience que même s'ils avaient avancé, ce n'était que de quelques mètres. Il leur restait encore des kilomètres et des kilomètres de chemins tortueux à franchir... Et ils n'avaient qu'un an... Moins, même. L'étau se resserrait sur eux à une vitesse hallucinante... Mais il fallait garder la tête froide et ne pas se laisser gagner par l'importance de la tâche qui leur incombait. C'était leur rôle, c'était leur mission, et ils parviendraient à leurs fins, puisqu'ils n'avaient de toute manière pas le choix.

Heureusement, pour ce qui était de garder la tête froide et de faire preuve d'un pragmatisme à toute épreuve, ils pouvaient compter sur Pomona, d'une efficacité quasi mécanique quand il était question d'organiser le groupe et ses actions. Hermione devait bien le reconnaître, Pomona faisait un excellent leader, elle en éprouverait presque une certaine jalousie. Elle était capable de rassembler le groupe comme la voyageuse temporelle n'aurait, elle, pas pu le faire. Au fond, ils avaient vraiment eu de la chance de découvrir la résistance et de s'y allier. A eux seuls, ils ne seraient parvenus à rien, moins encore à l'heure où les voyageurs étaient plus divisés que jamais. Les tâches se répartissaient donc, il n'était plus temps de débattre.Si quiconque avait encore une information précieuse ou une idée lumineuse à transmettre, il est certain qu'il l'aurait fait. Pour l'heure, c'était un travail de recherche approfondie qui attendait chacun d'entre eux. Flynn Bennet suggéra de faire des recherches afin de trouver la manière de détruire les horcruxes. En effet, il semblait plus que disposé à cette tâche, il pouvait avoir accès, de par sa profession, à des informations qu'ils ne pouvaient pas pour leur part espérer connaître.

-Je pense que je peux essayer de trouver quels horcruxes il s'apprête à créer.

C'était la voix d'Andreï qui venait de s'élever, un peu hésitante, mais décidée malgré tout. Et en effet, il était très bien placé pour accomplir cette tâche. Lui mieux que les autres allait pouvoir vérifier les allées et venues du mage noir, et peut-être déterminer ce qu'il avait l'intention de faire. Il ne l'exprima pas en ces termes, il ne le pouvait pas, en sa qualité d'espion anonyme, mais c'est ainsi qu'Hermione le comprit, et elle prit la parole à sa suite.

-On va t'aider, affirma-t-elle, en rassemblant toutes les informations sur lui, on devrait parvenir à quelque chose.

Car après tout, les voyageurs temporels étaient sûrement les mieux placés à cette tâche, ils avaient eu l'occasion de rencontrer Voldemort à l'heure où tous ses horcruxes avaient été créés, ils le connaissaient bien. Même très bien. Ce n'était pas suffisant, oui, mais c'était un début. Ron avait amorcé une piste de réflexion intéressante en évoquant le fait que ces reliques auraient forcément une portée symbolique, Hermione le pensait aussi, et à son humble avis, tout le monde dans l'assistance avait pensé la même chose. Il allait donc falloir remonter le cours de l'histoire, jusqu'à trouver les éléments déterminants susceptibles de les aiguiller. Mais cela allait prendre un certain temps. Ce n'était pas le temps de cette réunion qu'ils trouveraient.

-En rassemblant toutes les informations que l'on a sur lui, en revenant sur les différentes étapes de son ascension, on peut y arriver.

Et elle parlait au nom de tous les voyageurs temporels. Elle ne devrait peut-être pas, les choses étaient suffisamment tendue pour qu'elle n'exprime pas en plus son opinion au nom de tout le groupe. Mais elle voulait croire que, pour cette fois, ils comprendraient;

_________________

La resistance lives on
You see the distant flames They bellow in the night. You fight in all our names, for what we know is right. And when you all get shot And cannot carry on... Though you die, La Resistance lives on.
 (c)LUCKYRED.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1307
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Seth

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Unis contre le mal (la résistance)   Ven 14 Avr - 11:26

Il était temps pour eux de s’organiser, de répartir les rôles, afin de progresser au mieux. Des brainstormings comme celui auquel ils venaient de procéder était bien sûr très important, mais elle pensait qu’ils étaient parvenus au bout de ce que la combinaison de leurs différentes réflexions pouvait leur apporter. À présent, chacun devait simplement savoir ce qu’il devait faire, sans oublier que d’autres responsabilités pourraient lui incomber, sans jamais oublier de demeurer attentif au moindre indice, à la moindre information qui pourrait les éclairer sur ce qui finirait par les attendre.

"Ces objets.... ils auront forcément un lien avec Jedusor. Quelque chose qu'il aime, ou qu'il considère comme important. Vous savez ce qu'il aime lui?"

Bien sûr, la réflexion de Ron avait du sens, et ils avaient d’ailleurs déjà plus ou moins abordé la question, mais elle était tout de même d’avis qu’il n’était plus temps de procéder par déductions en groupe. Maintenant, ils devaient procéder à un réel travail de recherche, c’était ce qui importait.

À la question posée par Ron, elle pensait connaître quelques réponses. Elle savait par exemple son attachement à l’école de magie… Mais c’était trop vaste, trop flou, ce n’était pas comme cela qu’ils iraient bien loin. Pomona préféra donc s’abstenir de lui répondre, même si la question de Ron laissait entendre qu’il voulait procéder à ces recherches qui permettrait de déterminer la nature des horcruxes qu’il avait fait ou qu’il comptait faire. Tant mieux, elle pensait que c’était une tâche qui convenait à merveille aux voyageurs temporels, c’étaient, après tout, ceux qui le connaissaient le mieux.

« Je ne pense pas être bien placé pour déterminer quels objets il a pu utiliser pour ses Horcruxes. Mais je peux faire des recherches pour trouver un moyen de les détruire. »

C’était Flynn qui venait de prendre la parole, et Pomona hocha la tête à son propos. Une fois encore, cette proposition lui paraissait en adéquation avec les compétences de son interlocuteur. Des personnes présentes, il était sans doute celui qui connaissait le moins Tom Jedusor. La plupart des personnes présentes avaient fait leur scolarité ou au moins une partie avec celui qui se faisait Lord Voldemort, ils étaient donc mieux placés.

Mais en sa qualité de journaliste, il aurait sans doute plus de facilités à se renseigner sur les horcruxes, et donc à comprendre de quelle manière s’en débarrasser. Ce rôle lui était donc parfaitement approprié.

-Je pense que je peux essayer de trouver quels horcruxes il s'apprête à créer.

Andreï était certainement très bien placé pour cela, oui. Parce qu’il pouvait plus facilement juger des faits et gestes du seigneur des ténèbres. Il pourrait être attentif à des détails qui ne seraient pas accessibles à d’autres, ce serait très bien ainsi.

-On va t'aider, en rassemblant toutes les informations sur lui, on devrait parvenir à quelque chose. En rassemblant toutes les informations que l'on a sur lui, en revenant sur les différentes étapes de son ascension, on peut y arriver.

Le pragmatisme d’Hermione était appréciable en cet instant, et il rejoignait ce qu’elle avait pensé en entendant le propos de Ron. Elle décelait chez chacun une vraie motivation, une grande détermination, et elle s’en voyait plus consciente.

Chacun, encore, y alla de son opinion, et une fois les rôles justement répartis, il était temps pour chacun de retourner chez soi.

« Très bien. Je pense que nous en avons fini. Je vous tiendrai au courant de la date de notre prochaine réunion. N’hésitez pas à venir me trouver si vous découvrez quoi que ce soit de pertinent. »

Et voilà qui clôturait la réunion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Unis contre le mal (la résistance)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dream Marcket, tous unis contre les somnifères. (Jean-Baptiste Dubois/Shad Blackburn)
» Levée partielle de l’embargo contre la mangue haïtienne
» La justice des Etats-Unis aurait émis un mandat international contre l’ex-présid
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Fitz
-