AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Home sweet home / feat Lindsay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Home sweet home / feat Lindsay   Jeu 16 Juin - 19:45

Home sweet home
 
Lindsay & Christian

 
Les derniers jours avaient été assez étrange aux yeux de Christian. Après la catastrophe ayant suivit la naissance de Gabriel, il avait continué de venir voir Lindsay et le bébé tout les soirs après le boulot à la maternité mais il avait prit soin de ne pas remettre le sujet sur le tapis. Il savait bien qu'il faudrait qu'ils en reparlent un jour mais Lindsay avait besoin de calme et méritait de profiter du répit de la maternité avant de se retrouvée confronter aux joies d'un nourrisson à la maison avec les pleurs à toutes heures qui allaient avec. Alors Christian n'en n'avait pas reparlé mais il avait été soulagé de ne jamais recroiser l'ex-mari à Sainte-Mangouste. Il ignorait s'il était revenu et il n'avait pas osé poser la question, craignant la réponse.

Il n'arrivait pas à penser à James comme étant autre chose que l'ex-mari de Lindsay et non pas également le père de Gabriel. Le petit bout, en revanche, avait déjà réussit à séduire celui qui avait pourtant une réputation de véritable requin au sein du Ministère. Le bébé était adorable même si, âgé que de quelques jours, il  n'était pas encore vraiment réactif. Christian plaisantait même sur le fait que seule Lindsay semblait capable de l'éveiller un peu.

Et finalement, le grand jour était arrivé. À la surprise générale au sein de son département, Christian avait prit sa journée. Ses collaborateurs et collègues ne savaient pas vraiment ce qu'il se passait dans sa vie, Christian gardant généralement sa vie privé pour lui, mais ils se doutaient bien qu'il y avait eu du changement.

Avant d'aller à la maternité, il avait fait un saut par chez Lindsay pour s'assurer que tout était prêt puis il était venu les chercher elle et le bébé. Il avait laissé Lindsay s'occuper de Gabriel et s'était chargé de prendre la valise pour le trajet de retour.

Home sweet home, lança-t-il joyeusement en ouvrant la porte d'entrée pour laisser passer Lindsay et Gabriel. En passant le matin, il avait prit soin de déposer un énorme bouquet de fleurs sur la table du salon et un ours en peluche qu'il avait assit, appuyé au vase.

Ne sachant pas trop quoi faire de la valise, il la déposa à côté du canapé à défaut de trouver mieux. Il n'était encore jamais allé dans la chambre de Lindsay et ne voulait pas s'imposer dans son intimité. Après tout, elle avait beau avoir déjà été mariée, et Christian n'étant pourtant habituellement pas du genre à se soucier de la moralité à ce niveau-là, il avait toujours agit en gentleman avec elle parce que Lindsay n'était pas l'une de ses maîtresses qu'il collectionnait quelque peu, elle était bien plus importante à ses yeux.

Je suis allé faire les courses ce matin pour remplir tes placards, tu devrais être tranquille quelques jours avec ça. Si je peux faire quoi que ce soit d'autre...


 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 286
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Mer 29 Juin - 15:51


Les premiers instants qui avaient suivi la naissance de Gabriel n'avaient pas été de tout repos, c'est le moins que l'on puisse dire. Entre la demande en mariage de Christian (dont ils n'avaient toujours pas reparlé - Lindsay appréciait qu'il n'ait pas remis le sujet sur le tapis, mais elle savait bien que ce n'allait pas être indispensable) et l'intervention de James, elle n'avait pas été ménagée, et la fatigue liée à l'accouchement n'y avaient pas aidés.

Heureusement, les jours qui avaient suivi avaient été beaucoup plus calmes, et même si Lindsay était encore assommée des pensées qui n'avaient eu de cesse que de marteler son crâne, elle avait été à même de mieux se reposer, et surtout de profiter de la présence de son fils.

Qu'il était adorable, son fils, d'ailleurs ! Il portait vraiment bien son prénom, un visage d'ange, et un tempérament très calme, à se demander de qui elle le tenait... de James, sûrement. Ça l'agaçait un peu de l'admettre, mais elle reconnaissait quand même quelques traits de son ex époux en son fils, elle aurait préféré qu'il n'en soit rien... Enfin. Quand elle le regardait, elle ne voyait pas James, elle voyait Gabriel, juste Gabriel, et cela la rassurait. Elle avait craint de ne pas savoir l'oublier. Elle pouvait être rassurée.

Il était donc temps de quitter la maternité, et Lindsay en était contente. Elle avait hâte de pouvoir prendre ses nouvelles habitudes de mère. Christian les avait raccompagnés chez elle, portant au passage sa valise. Il était si attentionné avec elle qu'elle se sentait bien souvent coupable, elle n'était pas sûre de le mériter. Et encore, elle n'avait rien vu.

-Home sweet home.

Le sourire de Lindsay s'agrandit en voyant le bouquet de fleur et la peluche qui les attendaient sur la table du salon. Elle s'en approcha, saisit l'ourson en peluche pour le tendre à Gabriel, qui ne tarda pas à le serrer entre ses tout petits doigts.

-Je suis allé faire les courses ce matin pour remplir tes placards, tu devrais être tranquille quelques jours avec ça. Si je peux faire quoi que ce soit d'autre...

Lindsay se tourna vers Christian et déposa ses lèvres sur les siennes.

"Tu en fais tellement pour moi, déjà."
C'est certain, il était aux petits soins pour elle. Elle le lui rendait si mal... "Christian, je crois qu'il faut qu'on reparle de ta demande en mariage..."

Parce que l'intervention de James ne leur avait pas permis d'en discuter posément, et il devait vraiment nécessaire de le faire. Elle ne voulait pas que la moindre gêne persiste entre eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Dim 3 Juil - 19:10

Home sweet home
 
Lindsay & Christian

 
Alors que Lindsay présentait l'ours à Gabriel, Christian observa le bout de chou qui, finalement, était pour le moment plus ou moins de la même taille que sa peluche. C'était presque un peu effrayant étant donné que Christian n'avait pas trouvé la peluche particulièrement grande. Peu habitué aux nourrissons, il était toujours surprit de découvrir le bébé encore si petit. A priori, la peluche était adoptée et prête à remplir son rôle ce qui fit sourire le sorcier.

Un peu plus détendu, il retirait sa veste quand Lindsay s'adressa à lui et aussitôt, sa décontraction disparue. Cette conversation, il savait bien qu'ils allaient être obligé de l'avoir mais il n'était pas vraiment pressé. Christian n'était pas du genre à se mettre à nu. Il avait un fort égo et en avait parfaitement conscience. Il pouvait se montrer dur, intransigeant voir même méchant parfois mais c'était surtout une sorte de costume qu'il enfilait tout les matins pour aller au travail. Dans une carrière comme la sienne, il n'y avait pas de place pour la sentimentalité et la faiblesse et ce n'était clairement pas en se montrant gentil et conciliant qu'il en était arrivé là où il en était aujourd'hui. Il avait de l'ambition et ne s'en cachait pas. Bien au contraire il l'affirmait haut et fort et ne faisait pas de secret de son désir d'accéder un jour au rôle de Minsitre de la Magie.

Mais dès qu'il se retrouvait confronté aux grands yeux bleus et au sourire de Lindsay, tout cela semblait s'envoler. Sa sensibilité, qu'il s'efforçait tant à garder enfouie, remontait malgré lui. Cette demande en mariage refusée n'avait cessé de le hanter au cours des derniers jours. Cela combiné au retour de l'ex-mari l'avait rendu particulièrement irascible au travail et ses collègues et subalternes en avaient fait les frais. Mais au moins il avait achevé un grand nombre de dossier à une vitesse fulgurante, se plongeant totalement dans le travail pour ne pas avoir à repenser à tout cela.

On n'est pas obligé d'en parler tout de suite tu sais. Tu peux prendre le temps de t'installer avec le P'tit bonhomme.

D'autant que Christian craignait déjà tout un argumentaire sur les raisons pour lesquelles un mariage serait une mauvaise idée.

Revenant à Lindsay, il posa ses mains sur ses hanches et, veillant à ne pas déranger le bébé qui se trouvait entre eux, il embrassa tendrement la jeune maman mais fut interrompu par un espèce d'étrange miaulement qui le fit rire.

Tu sais que gamin, j'avais un chaton qui faisait exactement le même genre de bruit que Gabriel ?

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 286
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Lun 8 Aoû - 14:42



-On n'est pas obligé d'en parler tout de suite tu sais. Tu peux prendre le temps de t'installer avec le P'tit bonhomme.


Oui, bien sûr, c'est vrai, ils pouvaient bien réserver ce sujet pour plus tard, et décider de s'axer sur d'autres priorités, elle avait fort à faire encore, et la jeune femme avait bien envie de pouvoir passer ces premiers moments en compagnie de son fils.

Mais elle savait que s'ils ne revenaient pas bien rapidement sur le sujet, elle n'arriverait pas à penser à autre chose, et elle aurait le sentiment que cela ne ferait qu'alimenter l'amertume de Christian. Elle ne voulait pas qu'ils restent simplement sur ce refus, elle voulait qu'il comprenne. Mais Christian semblait assez prompt à fuir la conversation, malheureusement.

Elle ne pouvait pas se contenter d'un baiser, tout tendre qu'il fut, et de se dire que tout allait bien, du coup. Lindsay se méfiait par-dessus tout des conversations avortées, de ce qui ne se disait pas. Elle en avait fait suffisamment les frais dans sa relation avec James pour ne pas vouloir réitérer la même chose avec Christian.

Avec lui, elle voulait que ça marche... et elle voulait aussi qu'il comprenne que c'était le cas. Qu'il ne pensait pas qu'elle se servait de lui et que son refus signifiait qu'elle ne se voyait pas faire son avenir avec lui. C'était bien plus compliqué que cela.


-Tu sais que gamin, j'avais un chaton qui faisait exactement le même genre de bruit que Gabriel ?


Lindsay esquissa un léger sourire. C'est vrai que le petit gargouillement que venait d'émettre Gabriel ressemblait à s'y méprendre à un miaulement de chat. C'était plutôt amusant, oui, mais elle ne voyait quand même là qu'une manière de détourner la conversation. Et c'était pour cette raison que la jeune femme préféra se suffire de se sourire et ne faire aucun commentaire.

"On peut faire comme si de rien n'était si tu veux, et si tu préfères qu'on en parle plus tard, alors c'est d'accord."
Elle marqua une légère pause avant de reprendre. "Mais je pense que c'est important qu'on discute de tout ça, je veux que tu comprennes pourquoi je ne t'ai pas donné la réponse que tu attendais."

Et non pas pourquoi elle avait dit "non", car ce n'avait pas été ça, sa réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Sam 12 Nov - 18:12

Home sweet home
 
Lindsay & Christian

 
Si Christian avait été particulièrement irascible au travail, en cet instant il se sentait bien plus apaisé. Il se sentait bien ici, chez Lindsay, avec elle et Gabriel. C'était un peu comme un petit havre de paix même s'il y avait toujours ce point noir entre eux deux depuis la demande en mariage avortée. Cela pouvait sembler fou vu qu'il connaissait Lindsay que depuis quelques mois et que Gabriel n'était pas son fils mais il les aimaient vraiment tout les deux et s'il craignait d'avoir cette fameuse conversation, c'était surtout par peur en vérité. La peur de voir Lindsay l'écarter de leur nouvelle vie à deux.

Alors qu'il fondait en entendant les petits miaulement du petit bonhomme, Christian se pencha pour déposer un baiser sur le fin duvet que le nourrisson avait sur le sommet de la tête avant de regarder Lindsay, baissant les armes devant ce regard qui l'avait littéralement hypnotisé depuis le jour où il l’avait trouvée en larmes dans la boutique de bonbons.

Très bien, répondit-il enfin. Discutons-en.

Elle avait raison, il ne pouvait pas toujours remettre à plus tard cet instant, il fallait qu'ils crèvent l'abcès une bonne fois pour toute. Alors, il se dirigea jusqu'au canapé où il s'installa tout en levant le regard sur Lindsay en attendant de voir si elle allait le suivre. Il avait l'impression d'avoir une boule dans la gorge et un sérieux poids sur l'estomac.

Christian avait toujours mit un point d'honneur à être parfaitement maître de sa vie. Il avait travaillé comme un fou pour avoir la carrière qu'il souhaitait et il ne se laissait jamais marcher sur les pieds, quitte à se montrer vraiment dur parfois. Mais cela avait porté ses fruits, dans son travail tout du moins. Dans sa vie privée, c'était déjà plus difficile à faire et Lindsay en était la preuve. Il était frustré par son refus, il avait de la peine à supporter qu'on lui dise non, mais pourtant, il ne comptait pas devenir un tyran envers elle pour autant. Bien au contraire, sa vie de famille était pour lui justement une occasion de lâcher prise, d'être plus naturel et lui-même. C'était un peu comme un Docteur Jekyll et un Mister Hyde.

Je ne t'en veux pas tu sais, reprit-il tranquillement. Je ne dirai pas que je comprend ton refus parce que je ne le comprend pas...

Et dans le fond c'était bien le but de cette conversation, qu'elle le lui explique enfin.

Mais j'accepte ta décision, même si ce n'est pas facile je te l'avoue. Je ne veux pas te forcer à faire quoi que ce soit que tu ne voudrais pas faire.

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 286
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Mer 16 Nov - 13:52


-Très bien. Discutons-en.

Lindsay sentait bien que la tension avait monté d'un cran... En même temps, c'était normal, et elle savait pertinemment pourquoi c'était le cas.

Mais c'était un mal pour un bien, il fallait bien parler des sujets qui fâchent, s'ils voulaient crever l'abcès. Lindsay ne se voyait pas poursuivre ce petit manège avec Christian. Elle préférait pouvoir parler de tout ça, ne plus avoir le sentiment qu'une épée de Damoclès reposait au-dessus de leurs têtes et attendait de s'abattre.

-Je ne t'en veux pas tu sais. Je ne dirai pas que je comprend ton refus parce que je ne le comprend pas...


Lindsay serra les dents, mais choisit de laisser à Christian le temps de s'exprimer avant de répondre. Ses propos confirmaient ce que la jeune femme pensait déjà, il avait entendu sa réponse comme un rejet, quand bien même ce n'était pas du tout ce qu'elle avait voulu exprimer, bien au contraire.

L'entendre affirmer son incompréhension achevait de convaincre Lindsay qu'elle avait dû très mal s'exprimer ce jour-là. Peut-être la fatigue, peut-être l'émotion. Il faut dire que entre la naissance de Gabriel et la demande en mariage, ça avait fait beaucoup d'informations à gérer d'un coup.

-Mais j'accepte ta décision, même si ce n'est pas facile je te l'avoue. Je ne veux pas te forcer à faire quoi que ce soit que tu ne voudrais pas faire.

Mais quelle décision ? Si Lindsay n'avait pas tant à coeur de rétablir sa véritable intention, elle se serait presque exaspéré. Il avait déformé chacun de ses propos... ou bien, une fois encore, elle n'avait pas su l'exprimer comme il faut.

Bien sûr, elle appréciait qu'il ne veuille pas la forcer à quoi que ce soit, qu'il acceptait n'importe lequel de ses choix.

"Quelle décision ? Quel refus, Christian ?"
demanda-t-elle finalement quand son interlocuteur eut fini de parler. "Jamais je ne t'ai dis non, ajouta-t-elle doucement. Et jamais je ne te dirai non." Elle esquissa un fin sourire. "Ce que je t'ai dis, ce jour-là, c'est que je voulais être ta femme. Pas pour me protéger ou même pour Gabriel, mais parce que je t'aime. Mais avant ça, je veux être sûre que tu veux être mon mari." Elle planta son regard dans le sien. "Désolée... mon dernier mariage m'a rendue méfiante." Elle marqua une légère pause, et reprit. "Tu es sûr de toi ?"

C'était la question qu'elle avait voulu lui poser la dernière fois, mais tout était allé beaucoup trop vite. Vraiment trop vite. Tout s'était enchaîné, et cette conversation avait bien trop tardé... Alors qu'au final, il ne suffisait que de ça, qu'ils puissent en parler posément, tous les deux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Dim 19 Mar - 12:44

Home sweet home
 
Lindsay & Christian

 
C'était étrange. Autant au travail, Christian était capable de donner le meilleur de lui-même quand il était sous pression autant là, il se sentait comme diminué. Dans sa carrière, il n'avait jamais considéré un refus comme une réponse acceptable à n'importe laquelle de ses demandes. C'était cette ténacité qui lui avait permit de gravir les échelons jusqu'à sa place actuelle mais qui lui avait également valu quelques ennemis. Toutefois, peu lui importait, il restait tenace et obtenez presque toujours ce qu'il souhaitait au final.

Mais Lindsay n'était pas une politicienne en désaccord avec lui sur comment mener la politique du secret des sorciers. Et Christian s'imaginait mal se lancer dans un débat enflammer pour la convaincre comme li le ferait pour soutenir un de ses projets de travail. Du coup, il se sentait un peu désemparé dans le cas présent. Ce serait tellement plus facile de pouvoir mener sa vie privée de la même main de fer que sa vie professionnel. Mais il passait déjà un peu pour un tyran aux yeux de certains de ses collaborateurs...

C'est pourquoi, après avoir parlé, il attendit simplement d'écouter ce que Lindsay avait à lui dire. Il ne cacha pas son étonnement quand elle lui assura ne jamais lui avoir dit non et il fronça légèrement les sourcils tout en continuant de l'écouter. La suite de ses propos fit naître un petit sourire sur ses lèvres. Enfin, jusqu'à la mention de son premier mariage qui transforma le sourire en légère grimace malgré lui. Ce n'était pas le fait que Lindsay soit une femme divorcée le problème. Christian savait que beaucoup d'hommes ne voulaient pas épouser des femmes ayant divorcer, cela étant encore souvent mal vu, tout du moins en Europe. Dans son Amérique d'origine, Christian savait que cela commençait à doucement à devenir moins tabou. Mais le monde sorcier anglais... Ce n'était pas le monde moldu Américain.

Non la grimace était juste une réponse instinctive au souvenir de sa rencontre avec le fameux ex-mari et – accessoirement – père du petit Gabriel. Il fallait dire que James n'avait as vraiment donné la meilleure des impressions à Christian mais finalement, quand il reprit la parole, ce fut à nouveau avec un sourire sur les lèvres.

C'est vrai... Je veux vous protéger Gabriel et toi. Et il est normal que tu veuilles la même chose.

La vie de mère célibataire était franchement loin d'être facile, il fallait l'avouer.

Mais si je veux vous mettre à l'abri tout les deux, c'est parce que je vous aime. Et crois-moi, je ne prend jamais de décision importantes sur un coup de tête !, ajouta-t-il avec entrain avant de marquer soudainement une petite hésitation. Enfin... Presque jamais... A quelques exceptions près... Plusieurs exceptions à vrai dire...

Il s'interrompit alors en éclatant de rire.

Mais je n'ai jamais regretté aucune de mes décisions. Même les mauvaises !

Il lui fallut facilement 2 ou 3 secondes avant de réaliser à quel point ce qu'il venait de dire pouvait porter à confusion et il ouvrit soudainement des yeux comme des soucoupes.

Enfin pas que je pense que ce soit une mauvaise idée de vouloir t'épouser ! C'est pas ce que je voulais... Enfin je voulais juste dire que... Vaut mieux que j'arrête là, n'est-ce pas ?, temina-t-il avec un petit air contrit.

Tout ça pour dire que si je n'étais pas sûr de moi, je ne te l'aurai pas demandé. Et ce n'est pas uniquement pour vous mettre à l'abri le petit bonhomme et toi que je veux t'épouser mais parce que je veux passer ma vie avec toi à mes côtés.


 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 286
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Jeu 23 Mar - 11:06


Lindsay fit mine de ne pas avoir remarqué la grimace qu'afficha Christian quand elle évoqua James. Elle comprenait sans mal qu'il n'apprécie pas qu'elle en parle (comme elle n'aurait pas aimé non plus qu'il lui sorte une ex femme du placard, elle devait bien l'avouer), d'autant que leur unique rencontre n'aurait pas pu se passer plus mal, mais il avait bien trop d'importance dans sa vie pour qu'elle l'occulte complètement (même si elle aimerait vraiment pouvoir le faire, quelque part).

Pas parce qu'elle l'aimait encore, ça non, au contraire, elle lui en voulait mortellement (et elle n'était pas au bout de ses peines étant donné ce qu'elle allait finir par apprendre à son sujet), mais parce qu'il était le père de son fils, qu'elle le veuille ou non, et qu'il avait conditionné sa manière d'aborder sa nouvelle relation, qu'elle le souhaite ou pas.

Parce que, bien sûr, de son côté, elle appréhendait que sa relation idyllique avec Christian ne prenne une mauvaise tournure. Oui, elle voulait avoir confiance en lui, mais c'était difficile. Après tout, son histoire avec James avait été parfaite à ses yeux, au début. Et quand tout s'était dégradé, elle n'avait rien vu venir. Mais Christian n'avait pas à payer pour l'attitude de James, c'était une chose au sujet de laquelle il fallait encore qu'elle se raisonne, même si elle le savait très bien.


-C'est vrai... Je veux vous protéger Gabriel et toi. Et il est normal que tu veuilles la même chose.

Oui, bien sûr que c'était normal, et son mariage avec Christian allait sans doute apparaître pour beaucoup comme un mariage de complaisance, pour lui permettre à elle de s'assurer cette protection.

Elle pouvait faire avec le regard des autres. En temps que femme divorcée et mère "célibataire" (enfin, non mariée en tout cas), elle commençait à s'habituer aux regards de travers, mais elle ne voulait pas que Christian, lui, de son côté, pense qu'elle profitait de cette situation. Bien sûr qu'elle en tirerait les avantages, elle ne pouvait pas prétendre l'inverse, mais ce n'était pas ce qui l'invitait à vouloir lui dire "oui". C'était seulement qu'elle était retombée amoureuse, elle qui n'avait plus cru ça possible. Et elle voulait saisir cette chance.

_Mais si je veux vous mettre à l'abri tout les deux, c'est parce que je vous aime. Et crois-moi, je ne prend jamais de décision importantes sur un coup de tête ! Enfin... Presque jamais... A quelques exceptions près... Plusieurs exceptions à vrai dire... Mais je n'ai jamais regretté aucune de mes décisions. Même les mauvaises !Enfin pas que je pense que ce soit une mauvaise idée de vouloir t'épouser ! C'est pas ce que je voulais... Enfin je voulais juste dire que... Vaut mieux que j'arrête là, n'est-ce pas ?

Lindsay ne put s'empêcher de sourire face à ce discours on ne peut plus maladroit. Elle aurait pu se vexer, ce n'était pas le cas. Au contraire, elle trouvait Christian attendrissant. Elle savait très bien qu'il ne manquait pas d'éloquence, et ça devait d'ailleurs souvent lui servir dans son travail. Et justement, elle aimait le voir perdre ses mots, faire preuve de maladresse, parce que c'était justement à elle qu'il s'adressait.

Elle hocha tout de même la tête, un rien moqueuse, afin de lui faire comprendre que, effectivement, il valait mieux pour lui qu'il s'arrête là pour l'instant.

-Tout ça pour dire que si je n'étais pas sûr de moi, je ne te l'aurai pas demandé. Et ce n'est pas uniquement pour vous mettre à l'abri le petit bonhomme et toi que je veux t'épouser mais parce que je veux passer ma vie avec toi à mes côtés.

Le sourire de Lindsay s'agrandit à ces derniers mots, éclatant cette fois. C'était tout ce qu'elle voulait entendre, être sûr qu'il l'épousait pour les bonnes raisons et n'aurait aucun regret à ce sujet.

Avec douceur, elle déposa ses lèvres sur les siennes avant de reprendre la parole, le regard plongé dans le sien.

"Qu'est-ce qu'on attend pour se marier, alors ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Sam 1 Avr - 14:18

Home sweet home
 
Lindsay & Christian

 
La vie et ses aléas.

Encore quelques mois plus tôt, le seul souci de Christian était de boucler le maximum d’affaires avant la prochaine grosse réunion des départements du Ministère tout en arrivant à placer entre deux contre-rendu de ses hommes des rendez-vous avec le Ministre de la Magie et le Premier Ministre Anglais. Tout ça en alignant les heures supplémentaires tout en se disant que cela en vaudrait la peine s’il arrivait un jour jusqu’au prestigieux poste de Ministre de la Magie.

Et sa vie privée dans tout cela ? Passée totalement à la trappe ! Il avait eu quelques maitresses avec qui tout deux savaient pertinemment que cela n’irait jamais plus loin que cela et s’était tout. Sa vie, c’était sa carrière.

Et il avait trouvé une vendeuse aux immenses yeux bleus et enceinte pleurant à chaudes larmes dans une boutique de bonbons… si ce soir-là on lui avait dit que quelques mois plus tard il en serait là, il aurait éclaté de rire avant de reprendre son chemin. Et au final, il en était bel et bien là.

Lindsay avait littéralement chamboulé sa vie et même s’il était un acharné du travail et un carriériste affirmé, Christian ne le regrettait pas. C’était vrai, depuis l’arrivée de Lindsay dans sa vie il faisait moins d’heures supplémentaires et faisait même moins régner la terreur dans son département mais cela lui était égal à présent car il réalisait qu’une carrière, même brillante, ne faisait pas tout dans la vie. Il aimait son boulot, vraiment,  et il ne comptait pas oublier ses ambitions et les mettre dans un recoin mais au final c’était deux grands yeux bleus qui faisaient son bonheur, pas une pile de dossier.

Deux grands yeux qui n’avaient pas leurs pareils pour faire perdre ses moyens à l’éloquent Christian Walsh d’ailleurs. Il allait faire comment lui en cas de grosses disputent ? A part mettre un linge sur la tête de Lindsay pour plus voir son regard, il ne savait vraiment pas. Il était foutu.

Le baiser de Lindsay le réconforta. Il aimait la saveur juste légèrement sucrée de ses lèvres. Mais se fut sa réponse qui fit naître un sourire resplendissant sur son visage.

On devrait peut-être changer Gabriel avant non ?
, demanda-t-il soudainement en guise de réponse amusée avant de se tourner vers le bébé en reniflant l’air. Une seconde plus tard, il observait le petit bout de chou comme s’il s’agissait d’un alien. Attend… Mais c’est impossible qu’un aussi petit truc puisse dégager une odeur pareille !

Ce fut à cet instant précis que Christian comprit qu’être tonton et être père était deux choses totalement différentes et qu'un bébé, même minuscule, était parfaitement capable de ruiner un instant romantique.

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 286
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Ven 14 Avr - 13:31



Entre Lindsay et Christian, tout était allé très vite. Peut-être trop vite, même, mais ce semblait malgré tout très naturel et quasiment logique. En soi, tous deux n'avaient peut-être pas grand-chose en commun, de prime abord en tout cas, mais Lindsay se sentait vraiment bien, avec Christian, à la fois confiante et protégée.

Une part d'elle l'exhortait à la prudence, elle n'avait pas envie de subir une nouvelle désillusion amoureuse, la précédente lui avait fait si mal... Mais l'autre part, celle qu'elle laissait s'exprimer maintenant, exigeait d'elle qu'elle saute à pieds joints dans l'inconnu... Ou plutôt un inconnu familier (puisque le mariage, elle avait déjà expérimenté, mais ça n'avait pas de rapport). Elle voulait épouser Christian, passer sa vie avec lui, élever Gabriel avec lui.

Romantique dans l'âme, elle n'avait pas envie de renoncer à l'amour en dépit de ses illusions avec James. Alors elle voulait essayer une nouvelle fois, qui celle-ci serait la bonne. Et elle avait hâte d'épouser Christian, oui. Même si cela leur demanderait du temps et de l'organisation...

...Autant de choses à remettre à plus tard, car une odeur pour le moins déplaisante envahit soudainement l'air.


-On devrait peut-être changer Gabriel avant non ?

Lindsay afficha un sourire. Oh oui, effectivement, le coupable du "crime" n'était pas à chercher bien loin. Gabriel n'avait apparemment pas apprécié de ne pas être au centre de l'attention, ce petit voleur de vedette. Mais à regarder sa bouille d'ange comme le fit la jeune femme en tournant son regard vers lui, elle serait incapable de le lui reprocher.

-Attend… Mais c’est impossible qu’un aussi petit truc puisse dégager une odeur pareille !
"Et pourtant", répondit Lindsay dans un sourire avant d'entraîner Gabriel jusqu'à la table à langer.

Il pouvait être fier de son coup, il avait réussi, et tiré toute la couverture à lui. Quand elle l'allongea sur la table à langer, elle eut le sentiment qu'il lui adressait un sourire goguenard. Mais bien sûr, c'était une illusion de son esprit. Ou bien ?


"Tiens",
ajouta-t-elle en tournant son attention vers Christian. "À toi l'honneur. Il va falloir que tu t'y habitues, après tout."

Mais c'était une bonne excuse, surtout. Mais elle avait bien envie de voir Christian se dépétrer avec les couches de l'enfant qu'il acceptait de considérer comme le sien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Mar 18 Avr - 15:04

Home sweet home
 
Lindsay & Christian

 
Christian n’arrivait plus à se départir de son immense sourire.

Après le suicide de Carol, il n’avait jamais envisagé la possibilité de se remarier un jour. Cela s’était beaucoup trop mal passé la première fois pour qu’il ne veuille reprendre le risque, rendre à nouveau malheureuse une autre femme. Comme quoi il ne fallait jamais dire jamais. Lindsay lui avait redonné confiance dans le mariage et il n’y avait aucune raison pour que les choses se passent à nouveau aussi mal, ni que cela ne finisse à nouveau aussi tragiquement. Il avait – douloureusement – apprit de ses erreurs et s’était promit de ne pas les reproduire avec Lindsay. Certes, il savait qu’il ne changerait pas du tout au tout, le travail resterait l’une de ses priorités malgré tout mais il avait déjà fait de sérieux efforts en réduisant ses heures supplémentaires. Cela lui avait été bien plsu facile qu’il ne l’aurait pensé d’ailleurs. À l’époque, il s’était plongé corps et âme dans le travail pour avoir une raison pour en pas être à la maison, pour ne pas se retrouver seul avec Carol. Mais les choses étaient différentes. Maintenant, au contraire, il avait hâte de quitter le bureau pour retrouver Lindsay et, désormais, Gabriel.

Gabriel qui à priori avait décidé de rester encore un peu le centre de leur attention. Mais Christian restait sous le choc de l’odeur qui se dégageait de la couche. Il n’avait pas l’habitude des bébés. Ses neveux et nièces, il ne les voyait que de temps en temps, ses derniers étant tous des moldus. Alors évidemment, cette découverte fut un véritable choc. Cela ne semblait pas être une surprise pour Lindsay en revanche. La jeune femme était clairement mieux préparée que lui et, de plus, avait déjà eu l’occasion de le découvrir à la maternité très certainement.

Pourquoi est-ce qu’il l’avait suivie jusqu’à la table à langer ? Il se posa la question dès qu’elle se tourna vers lui pour qu’il s’y colle. Aussitôt, Christian ouvrit des yeux comme des soucoupes. Il n’avait JAMAIS changé la moindre couche de sa vie. Pas une seule fois ! Et Gabriel était tellement minuscule en plus !

Tu préférerais pas que j’aille commencer à préparer le repas plutôt ?, tenta-t-il avec une petite moue qui prouvait bien qu’il s’attendait à ce que sa contre-offre soit refusée. Alors, il poussa un soupire résigné et regarda le tout petit bonhomme allongé sur la table à langer, ne sachant absolument pas par quoi commencer. Finalement, il s’attaqua au bas du minuscule pyjama pour dégager l’accès à la couche en tissus.

Je n’ai absolument aucune idée de ce que je fais..., avoua-t-il à Lindsay en faisant attention de ne pas blesser le bonhomme en retirant l’épingle à nourrice avant d’ouvrir la couche et de découvrir la raison de l’odeur qui en sortait.


 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 286
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Ven 21 Avr - 13:05


La jeune femme avait bien conscience du fait qu'elle plaçait son fiancé (puisqu'il l'était officiellement, à présent) face à une situation inédite pour lui, et qui la devançait un peu, mais en même temps, c'était aussi le but, elle voulait voir de quelle manière il allait se débrouiller.

C'était un peu vicieux de sa part, mais passons, dans tous les cas, elle comptait bien voir Christian s'investir dans non seulement l'éducation mais les soins apportés à Gabriel... dans la mesure où son emploi du temps (chargé) le lui permettrait, bien sûr.

Les bras croisés, elle était donc décidée à laisser Christian faire et attendre de voir ce qui se passerait. Il ne manqua pas, d'ailleurs, de lui faire part de son désemparement face à une situation à laquelle il devait être confronté pour la toute première fois.

-Tu préférerais pas que j’aille commencer à préparer le repas plutôt ?


Elle sourit et fit seulement non de la tête. Christian n'attendait pas réellement sa réponse, dans tous les cas. Il savait très bien qu'elle ne céderait pas, d'ailleurs, Lindsay pouvait en juger à son attitude.

Maladroitement, il fit de son mieux pour retirer le bas du body de Gabriel pour ouvrir sa couche. Une charmante odeur envahit aussitôt leurs narines alors que l'objet du délit apparaissait à leur vue. Et de toute évidence, Christian n'avait pas la moindre idée de la suite des opérations.


-Je n’ai absolument aucune idée de ce que je fais...

Lindsay sourit de plus belle. Oui, ça se voyait un peu, en effet. Mais ça ne la dérangeait pas la moindre seconde. Il était normal qu'il ne sache pas s'y prendre, après tout, il y avait un début à tout. Lindsay, déjà, appréciait qu'il fasse l'effort de l'"assister", elle se doutait que beaucoup d'autres hommes ne s'en seraient pas donné cette peine, auraient au contraire considéré que ce n'était pas leur rôle et n'aurait pas commencé à faire un semblant d'effort. Lindsay n'attendait de Christian qu'une initiative, et elle n'avait pas du tout été déçue.


"Je vois ça",
s'autorisa-t-elle à répondre, juste un peu moqueuse mais sans l'être vraiment. Car après tout, c'était bien normal. Et au fond, Lindsay était contente de pouvoir apprendre quelque chose à son homme dans au moins un domaine. Elle se pensait inférieure à lui dans de très nombreux autres. "Attends, je vais te montrer."

La jeune femme prit donc le relais, ralentissant volontairement son geste pour que Christian ait le temps de bien assimiler ce qu'ils faisaient. Une fois la couche jetée et Gabriel rhabillé, elle le porta le temps de le déposer entre les bras de son futur mari.

"Et voilà, tu vois, c'était pas si compliqué.", ajouta-t-elle avant de déposer un baiser sur les lèvres de Christian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Jeu 4 Mai - 19:08

Home sweet home
 
Lindsay & Christian

 
Gabriel était vraiment minuscule. Adorable à croquer mais minuscule. Christian avait déjà peur de le casser en temps normal mais là, c’était encore pire. Et s’il retirait mal le petit pyjama et lui blessait le bras ou la jambe ? Mais surtout – SUTOUT – comment Diable allait-il faire pour parvenir à supporter cette odeur ?

Toutefois, Christian aimait les défis et il était bien décidé à relever celui-ci. Il était vrai que beaucoup dirait que ce n’était pas le rôle d’un homme de changer les couches et d’un côté, Christian partageait aussi cet avis. Mais en même temps, il avait décidé de faire des efforts pour Lindsay, de lui prouver qu’il ferait son possible pour être un bon mari et un bon père pour Gabriel malgré sa carrière très prenante. Et une petite partie de lui, une toute petite mais bien présente, voulait aussi montrer à Lindsay qu’il serait un meilleur père pour son petit bout que James.

Cependant, il dû quand même s’avouer vaincu devant ce petit truc gesticulant et ses épaisseurs de vêtements. Mais quand Lindsay prit la relève, il ne partit pas pour autant. Aussi attentif qu’un premier de la classe un jour de révision, il observait tous ses gestes. Il n’était pas sûr de pouvoir les reproduire avec autant de naturel à la prochaine couche pleine, même de les reproduire tout court du premier coup, mais au moins, il prenait des notes mentalement.

Pour Lindsay, cela semblait tellement facile ! Hop hop hop et c’était fait ! Une seconde plus tard, Christian retrouvait Gabriel tout propre et sentant bon le bébé et non plus la couche pleine dans ses bras. Avec un air un peu étonné, Christian regarda tour à tour le bébé et la maman avant de demander de manière taquine.

On dirait que tu as fais ça toute ta vie… tu en cache combien dans ta cave exactement ?

Ce n’était pas possible que l’instinct maternelle fasse des miracles pareils à lui seul quand même.

Le petit bout regardait partout autour de lui tout en tétant l’air. C’était mignon… Mais un peu répétitif quand même. Christian avait beau fondre devant Gabriel, il avait quand même hâte de le voir grandir un peu et de pouvoir commencer à vraiment s’amuser avec parce que pour le moment… Il lui rappelait un peu le poisson rouge qu’il avait eu enfant.

J’assurerai mieux quand viendra le jour de lui apprendre à jouer au Quidditch ! Tu sais que j’y jouais durant mes études ?

Il se tourna alors vers le petit avec un sourire.

Je vais faire de toi un vrai champion avant même que tu rejoigne Poudlard.

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 286
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Ven 5 Mai - 17:01


- On dirait que tu as fais ça toute ta vie… tu en cache combien dans ta cave exactement ?


La remarque de Christian fit sincèrement sourire Lindsay. Elle prenait cela comme un compliment. Elle n'ignorait pas qu'elle allait souvent être débordée dans son tout récent rôle de mère, parce que même si elle savait tout en théorie, la pratique était bien plus difficile.

Elle appréciait d'avoir donné le sentiment d'avoir tout bien fait comme il faut, parce qu'elle était loin d'être sûre d'être l'exemple de la maman parfaite. En tout cas, elle avait visiblement bien fait son travail, et elle devait pour cela remercier, sans doute, l'insistance de sa mère, qui avait la fâcheuse tendance à être constamment derrière son dos depuis sa séparation définitive avec James.

Que Christian se rassure, néanmoins, pas d'autres gamins planqués dans ses placards. Elle devinait qu'elle aurait déjà bien assez de mal avec un seul, et si elle parvenait à s'en sortir avec Gabriel, elle serait contente. Autant ne pas en rajouter alors, donc.


-J’assurerai mieux quand viendra le jour de lui apprendre à jouer au Quidditch ! Tu sais que j’y jouais durant mes études ? Je vais faire de toi un vrai champion avant même que tu rejoigne Poudlard.

L'idée de voir Christian initier son fils au Quidditch quand ce dernier parviendrait à se tenir sur ses deux jambes attendrissait Lindsay et l'inquiétait un peu en même temps. Si Christian avait hâte que le petit soit un peu plus... autonome, Lindsay, elle, voulait bien garder Gabriel tel qu'il était encore un petit moment. Le tenir dans ses bras, le garder contre elle comme un précieux trésor. C'était tout ce qu'elle demandait pour l'instant.

"Tu n'as pas un sport plus dangereux encore à proposer ?"
répondit-elle, amusée.

Amusée mais concernée quand même. Parce que autant elle se fichait bien de voir ses camarades de classe risquer de se prendre un cognard en pleine figure quand elle était étudiante à Poudlard, autant elle serait beaucoup moins sereine si c'était Gabriel qui devait se jeter dans la mêlée.


"Tu jouais à quel poste, au Quidditch ?" demanda-t-elle alors puisque, au passage, la jeune femme n'était pas au courant, non, de cette information.

Son histoire avec Christian était allée très vite. Et même si elle était sûre de ses sentiments et de la pérennité de leur histoire, elle savait qu'elle avait encore beaucoup de choses à apprendre à son sujet. Et réciproquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Lun 15 Mai - 17:51

Home sweet home
 
Lindsay & Christian

 
Si Lindsay semblait un peu réticente à l’idée d’imaginer leur fils – car oui Christian était bien décidé à considérer ce petit bonhomme comme leur fils à eux deux – jouer au Quidditch, le bébé lui ne semblait pas autrement hésitant. Bon d’accord, en même temps ne c’était qu’un bébé donc forcément il aurait encore un peu de mal à donner son avis sur autre chose que la température de l’eau du bain ou l’état de sa couche. Mais Christian, lui, s’y voyait déjà très bien dans leur jardin avec Gabriel juché sur un balai pour enfant, apprenant les rudiments de ce sport célèbre. Cela lui demanderait de faire un effort et de passer moins souvent « en coup de vent » au travail durant le week end mais avec de l’organisation, il pourrait réussir à gérer et à concilier vie de famille et carrière. Il ne s’en sortait déjà pas trop trop mal depuis les dernières semaines après tout. En même temps, il n’avait pas vraiment le choix. Il avait séduit et convaincu Lindsay en lui assurant qu’il serait là pour elle et Gabriel, en promettant de passer moins de temps au travail en dehors des heures de bureau et il n’avait pas envie de la décevoir même si parfois il profitait du fait qu’ils ne vivent pas encore ensemble pour filer tout droit au ministère au lieu de rentrer chez lui lorsqu’il la quittait le soir. Quand ils vivraient ensembles, cela serait bien plus difficile.

Mais il n’avait pas envie d’y songer pour l’instant alors que Gabriel semblait vouloir miauler en se lovant dans ses bras.

Le Quidditch est moins dangereux que certains sports moldus crois-moi. Un de mes cousins moldu justement, il pratique la boxe anglaise depuis le collège. En gros tu prends deux hommes, tu leurs mains justes des gants rembourrés sur les mains et ils doivent se taper dessus jusqu’à ce que l’un cède… Ou s’évanouisse.

Christian qui était pourtant un compétiteur acharné n’avait jamais compris le but de ce sport. Il était allé voir des compétitions de son cousins. Alors oui, il pouvait comprendre l’euphorie d’avoir mit un type KO mais pour le reste. Le vainqueur finissait généralement lui aussi en mauvais état et il ne fallait pas oublier que contrairement à eux les sorciers, les moldus n’avait pas de techniques magique et rapide pour réparer un nez casser. Non, Christian avait toujours définitivement préféré le Quidditch.

A la question de Lindsay, Christian releva les yeux sur elle avec un petit pétillement dans le regard et un sourire joyeux. Il se remémorait de vieux souvenirs auxquels il n’avait pas pensé depuis des lustres.

A Salem, j’étais Poursuiveur mais quand je suis arrivé à Poudlard, j’ai eu une sacrée crise de croissance alors ils ont estimé que je serais mieux au poste de Batteur. Tu crois que je les tiens d’où mes bras musclés ?, demanda-t-il, taquin, tout en se penchant sur elle pour lui voler un baiser qui se prolongeait un petit peu plus que prévu alors que, Gabriel calé sur un de ses avant-bras, il glissait sa main libre dans la douce chevelure de la jeune femme.

Et toi ?, demanda-t-il quand il se décida enfin à s’écarter un peu, Gabriel lui ayant rappelé sa présence d’un petit hoquet. Tu faisais quoi à Poudlard durant ton temps libre ?

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 286
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Mar 16 Mai - 16:24

-Le Quidditch est moins dangereux que certains sports moldus crois-moi. Un de mes cousins moldu justement, il pratique la boxe anglaise depuis le collège. En gros tu prends deux hommes, tu leurs mains justes des gants rembourrés sur les mains et ils doivent se taper dessus jusqu’à ce que l’un cède… Ou s’évanouisse.

D'accord, la boxe était aussi un sport un peu... extrême, comme plusieurs sports de combat dont Lindsay cernait difficilement l'utilité. Née moldue, elle avait entendu parler de ces sports, et si elle reconnaissait que certains étaient d'une violence extrême, ça n'ôtait rien au fait que le quidditch pouvait l'être aussi.

Enfin, de toute façon, ils avaient bien le temps de voir cela. Si ça se trouve, Gabriel détesterait le Quidditch. Si ça se trouve, il adorerait cela, ce serait à lui d'en décider, au final, et Lindsay, même si elle savait d'avance qu'elle angoisserait terriblement si son fils devait choisir de pratiquer ce genre de sport, ne l'empêcherait bien évidemment pas de vivre sa passion. Elle aurait d'autant moins de crédibilité à le faire d'ailleurs que Christian, de son côté, ne lui en laisserait sans doute pas le choix.

Lindsay préféra ne pas rentrer dans ce débat en rappelant que les chances de s'évanouir en prenant un cognard en pleine tête pour les joueurs de Quidditch étaient malheureusement élevées et préféra s'intéresser à lui. Souvent, elle avait le sentiment de le connaître par cœur, leur relation était si simple et naturelle que cela l'aidait à penser ainsi. Puis parfois, elle se rappelait qu'elle avait encore des choses à apprendre sur lui, comme en cet instant. C'était quelque chose qui lui allait bien. Elle ne voulait jamais cesser de le découvrir. tout comme elle espérait qu'il ne se lasserait jamais de la connaître.

-A Salem, j’étais Poursuiveur mais quand je suis arrivé à Poudlard, j’ai eu une sacrée crise de croissance alors ils ont estimé que je serais mieux au poste de Batteur. Tu crois que je les tiens d’où mes bras musclés ?

Lindsay ne put s'empêcher de sourire à cette remarque. En même temps, s'il abordait les choses sous cet angle, alors forcément... Il trichait un peu.

-Et toi ? Tu faisais quoi à Poudlard durant ton temps libre ?

Lindsay réfléchit un instant. Il aurait été de mauvais ton de répondre que son temps libre à Poudlard, elle le passait presque intégralement avec James, qui avait été son meilleur ami avant de devenir son mari (puis plus rien).

"Rien de bien particulier, je traînais avec mes amis", répondit-elle. "Ah si... ne me demande surtout pas de te faire une démonstration, mais je prenais des cours de violon durant l'été."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Sam 20 Mai - 20:57

Home sweet home
 
Lindsay & Christian

 
Alors que Lindsay lui expliquait avoir prit des cours de violon, Christian fit une grimace avant de se mettre à rire.

Ô Merlin non ! Une de mes camarade de ckasse apprenait le violon quand on était mômes. Une horreur, je n’oublierais jamais le bruit des cordes qui grinces un truc sensé être un chant de Noël. Je reste persuadé que si un jour tu me colle devant un Epouvantard, il prendra l’apparence d’une rouquine de 10 ans armée d’un violon, prête à en jouer avec un sourire sadique !

Il tourna alors son regard sur le petit Gabriel.

Promets-moi que quoi qu’en dise ta maman, tu n’apprendras jamais le violon si tu tiens à la santé nerveuse de ton papa !

Pour toute réponse, le bébé lui prit le doigt tout en le regardant, ce qui fit sourire de plus bel Christian.

Je prends ça comme un accord entre nous !

L’idée de passer ce genre d’accord avec son fils lui plaisait bien. Car oui, quoi que puisse en dire James Hopkirk, Christian estimait que Gabriel était son fils. Leur fils à Lindsay et lui. Chose qu’il comptait bien concrétiser avec son mariage avec Lindsay.

Gardant Gabriel, il fit signe à Lindsay de le suivre pour retourner au salon en prenant un air un peu plus sérieux.

Je me demandais… Quand nous seront mariés, est-ce que tu veux venir vivre chez moi ou est-ce que tu préfères j'achète une nouvelle maison pour nous trois ?

La maison de Christian était toujours celle qu’il avait acheté avec Carol, il pouvait donc comprendre que Lindsay ne se sente pas de venir y vivre après toute l’histoire qui avait eu lieu entre ces quatre murs. De son côté, même s’il aimait bien sa maison, Christian se sentait prêt maintenant à la revendre pour commencer une nouvelle vie à trois.

On pourrait facilement trouver une jolie maison avec un grand jardin pour Gabriel et ses futurs frères et sœurs. Enfin, sauf si tu préfères que l’on reste ici
, ajouta-t-il en réalisant qu’il n’avait pas songé à cette possibilité plus tôt. Après tout, peut-être que Lindsay voulait rester dans son appartement.
 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 286
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Christian Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de roseau, crin de licorne, 19 cm
Camp: Bien
Avatar: Zooey Deschanel

Message#Sujet: Re: Home sweet home / feat Lindsay   Lun 22 Mai - 10:18


Ô Merlin non ! Une de mes camarade de classe apprenait le violon quand on était mômes. Une horreur, je n’oublierais jamais le bruit des cordes qui grinces un truc sensé être un chant de Noël. Je reste persuadé que si un jour tu me colle devant un Epouvantard, il prendra l’apparence d’une rouquine de 10 ans armée d’un violon, prête à en jouer avec un sourire sadique !


Ce n'était pas forcément la réaction que Lindsay attendait, elle devait bien le reconnaître. Non pas qu'elle souhaite non plus qu'il s'enthousiasme plus que nécessaire à cette nouvelle, bien sûr, mais elle ne s'attendait pas non plus à ce qu'il se montre si réticent. Bon... Elle allait peut-être s'abstenir de lui apprendre, du coup, qu'elle avait envisagé de reprendre ces mêmes cours de violon quand elle aurait un peu plus de temps (ce qui n'était pas franchement d'actualité pour le moment, il est certain que Gabriel allait accaparer tout son temps pour le moment).

Elle pouvait comprendre, cela dit, car si le violon était un bel instrument (selon elle, en tout cas), on ne pouvait pas forcément dire que cela s'entendait spécialement quand il était pratiqué par un amateur. D'ailleurs, étant donné sa faible expérience et le fait qu'elle n'avait pas eu l'occasion de jouer depuis longtemps, elle vrillerait sans doute les oreilles de Christian, si elle s'y mettait.

Tant pis, alors, mais en tout cas, il n'aurait pas grand-chose de plus à apprendre sur ce qu'avaient pu être ses occupations du temps de Poudlard. Elle n'avait pas de vrai hobby. Ça lui manquait peut-être un peu, d'ailleurs. Elle ne savait pas vraiment quoi faire d'autre si ce n'est jouer les parfaites femmes au foyer en dehors de ses heures de travail.

- Promets-moi que quoi qu’en dise ta maman, tu n’apprendras jamais le violon si tu tiens à la santé nerveuse de ton papa ! Je prends ça comme un accord entre nous !

Le spectacle était bien trop attendrissant pour que Lindsay trouve quoi que ce soit à redire, elle se contenta donc simplement de sourire. Pour peu que leur fils (car elle le considérait comme leur fils à tous les deux, et certainement pas celui de James) décide de ce qu'il ferait comme activité, elle s'amusait de l'idée qu'il n'apprécierait peut-être ni le Quidditch, ni le violon, en fin de compte.

Lindsay suivit Christian au salon quand ce dernier l'y invita. Elle ne s'attendait pas forcément à ce que la conversation devienne immédiatement plus sérieuse, mais elle comprit rapidement qu'ils allaient changer de sujet en croisant le regard de son futur mari.

-Je me demandais… Quand nous seront mariés, est-ce que tu veux venir vivre chez moi ou est-ce que tu préfères j'achète une nouvelle maison pour nous trois ? On pourrait facilement trouver une jolie maison avec un grand jardin pour Gabriel et ses futurs frères et sœurs. Enfin, sauf si tu préfères que l’on reste ici.

Lindsay fit vigoureusement "non" de la tête quand Christian suggéra qu'ils vivent ici. Non, elle n'y tenait pas du tout, de toutes les options envisageables, c'était la pire.

"Tout sauf ici",
répondit-elle dans un léger sourire. "J'ai trop de mauvais souvenirs dans cet appartement."

Il n'y avait pas eu que de mauvais souvenirs, au fond, mais malgré tout, Lindsay avait oublié les bons moments passés. Tout dans cet appartement gardait encore la mémoire de James. Si elle était restée ici pour le moment, c'était parce qu'elle n'avait nulle part d'autre où aller, et elle ne pouvait pas se permettre d'envisager un déménagement dans sa condition.

Dans tous les cas, l'appartement n'était qu'en partie adaptée pour un enfant en bas âge. Quitte à repartir de zéro, à fonder une vraie vie de famille, elle préfèrerait repartir sur des bases neuves. Et à choisir, elle voudrait que ce ne soit ni chez elle, ni chez Christian. Qu'ils aient leur cocon bien à eux, où ils pourraient vivre leur propre histoire.

"J'adorerais qu'on ait une maison à nous."

Elle ne fit aucun commentaire quant au fait qu'il ait parlé des futurs frères et sœurs de Gabriel. Elle voulait une famille nombreuse, ça ne se discutait pas, mais ils n'en avaient jamais forcément parlé, et Lindsay aimait entendre que son fiancé était du même avis.

"Et j'ai hâte d'emménager avec toi."
ajouta-t-elle ensuite.

À ses côtés, elle était convaincue d'avoir la vie dont elle avait tant rêvée. Elle regrettait seulement le temps qu'elle avait perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Home sweet home / feat Lindsay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Home Sweet Home [pv Bonnie]
» [Kawa - Ishigaki] Home, sweet home...
» 07. Home Sweet Home
» Home sweet home. — Heaven & Tala
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Hopkirk (Wolverhampton, Angleterre)
-