AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'ai besoin de toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Shailene woodley

Message#Sujet: J'ai besoin de toi    Ven 22 Juil - 23:58



J'ai besoin de toi

 
« Je ne sais pas pourquoi je doute »

La journée aujourd’hui est vraiment plus difficile que les autres, j’ai beau avoir acheté un chaton, rien ne change à mon humeur du moment. Je ne cesse de me demander pourquoi est-ce que j’agis tout le temps de cette façon, pourquoi est-ce que je fais mon possible pour que les gens refusent de me connaitre réellement. Les personnes qui savent comment je suis, se compte sur les doigts de la main, mes parents n’y font pas partie. Mais je pense que j’ai besoin de parler à une personne, une personne qui compte vraiment pour moi, ce genre de chose est tout aussi rare. Je ne laisse que très peu de personne apercevoir qui je suis et surtout je m’attache à très peu de personne. Je décide donc de quitter mon lit pour aller chercher un parchemin et de quoi écrire à mon ami.

Je mets quand même un certain temps à trouver un parchemin, car mon petit chaton aime vraiment jouer dans mes papiers. Avec tout ce petit parcours du combattant, je m’aperçois que je dois aller acheter des parchemins, car il m’en reste très peu. Je ne me suis pas rendu compte que j’avais écrit tant de lettre depuis le début des vacances. Quand j’au tout en main, je m’installe doucement sur mon bureau et commence à écrire ma lettre, enfin je me demande par où commencer, car je n’ai pas envie qu’il s’inquiète pour moi.

« Cher Onyx,

Je sais que je ne t’ai pas écrit depuis un petit moment, mais tu es toujours dans mes pensées malgré tout. Tu m’aides à tenir dans ma famille, à accepter les demandes de mes parents concernant ma petite sœur. Mais je reste toujours la même malgré tout, je passe mes journées à l’extérieur. Je sais que j’aurai pu te demander de me retrouver à un endroit plus tôt, mais je voulais te laisser profiter de tes vacances avec tes proches.

A la rentré, je ne reviendrai pas seul à Poudlard, il y a quelques jours, j’ai adopté une petite boule de poil noir, pour le moment je ne lui ai pas encore donné de nom, peut être que tu pourrais m’aider à lui en trouver un. Il est vraiment mignon, mais il aime mettre le bazar dans mes parchemins, toi aussi tu risques de craquer pour lui. Mais malheureusement, il n’arrive pas à faire oublier mes doutes, je ne veux pas du tout t’inquiété avec tout ça, mais je me pose pas mal de question en ce moment.

Au départ je suis partie à l’animalerie pour en plus me sentir seule et inutile, je n’arrive pas à me dire que je suis dans une mauvaise passe, je n’arrive plus à savoir où me placer dans ce monde. J’arrête tout de suite la pensée que tu dois avoir en lisant ses mots, je ne compte pas mettre fin à mes jours, je ne veux pas faire souffrir les autres, même si vous serai très peu à me pleurer.

J’ai besoin d’entendre tes mots réconfortant, de savoir que tu passes de bonnes vacances.

Je t’embrasse.

Clio. »


Je relis ma lettre pour voir si je n’ai rien oublier, et je regarde si ma lettre n’est pas trop ennuyeuse et plaintif. Je ne veux pas qu’Onyx pense que je ne fais que me plaindre, mais tout me semble bien, j’emprunte le hibou de mes parents et envoi la lettre à Onyx. Je regarde l’oiseau disparaître dans le ciel et je retourne sur mon lit, un lit que n’est pas très confortable, à cet instant Poudlard me manque. Quand je regarde autour de moi, je me dis qu’il est peut-être temps que je change la décoration de ma chambre, elle est identique depuis que je suis toute petite, mais je ne sais pas du tout comment je peux changer tout ça. Surtout que je passe que très peu de temps dans cette maison, je suis vraiment perdu.
 



 
Code by Wiise sur Never-Utopia


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▌ Messages : 46
Humeur :
65 / 10065 / 100

En couple avec : La curiosité est un vilant défaut :3

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noisetier, épine de Monstre du fleuve Blanc, 27,8 cm et relativement souple
Camp: Mal
Avatar: Benedict Cumberbatch

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Sam 23 Juil - 14:45

J'ai besoin de toi...


feat. Clio

Dans la bibliothèque du manoir, Onyx lissait tranquillement un livre sur l'Occlumencie conseillé par sa mère pour enfin atteindre la perfection dans ce domaine. Même si Poudlard lui manquait quelque peu, le jeune homme avait attendu avec une certaine impatiente les vacances pour revenir auprès de sa mère mais également pour avoir du temps libre pour ses propres entraînements. Il était vêtu d'une chemise noire et d'un pantalon de même couleur, pied nu, le sol de la pièce étant recouvert de tapis confortable. Onyx était actuellement assis tranquillement dans un des fauteuils rouges aménagés, le livre dans les mains. Sa mère se reposait encore dans sa chambre et Hermès était perché sur l'accoudoir de son assise. Plusieurs réflexions se faisaient dans son esprit alors qu'il plongeait avec une forte concentration dans sa passionnante lecture.

Quelques minutes plus tard, un bruit régulier se fit entendre à la fenêtre du lieu à la droite d'Onyx. Nott leva les yeux dans cette direction croisant ainsi son regard avec un hibou qui n'était pas inconnu au serpentard, elle n'avait donc toujours pas le sien. Il n'avait pas eu de nouvelle de sa meilleure amie depuis le début des vacances et cela l'avait légèrement inquiété bien qu'il sache que Clio était capable de se débrouiller sans problème si elle se retrouvait en mauvaise posture. Il ferma son livre d'un coup sec, faisant sursauter Hermès, avant de le poser sur la table devant lui et de partir à la rencontre du hibou des parents de la jeune fille. Il y arriva rapidement et ouvrit la fenêtre pour laisser entrer le messager. Il sortit sa baguette et procéda à une batterie de test pour être sûr de l'identité de l'envoyeur et qu'aucun piège d'aucune sorte n'ai été ajouté dessus au cours du vol de l'animal. Une fois rassuré à ce propos, il donna quelques graines au hibou avant de le renvoyer.

Il caressa quelques instants son compagnon pour s'excuser de la petite frayeur précédente et ouvrit proprement la lettre avec un coupe papier tout en se rasseyant.

'' Cher Onyx,

Je sais que je ne t’ai pas écrit depuis un petit moment, mais tu es toujours dans mes pensées malgré tout. Tu m’aides à tenir dans ma famille, à accepter les demandes de mes parents concernant ma petite sœur. Mais je reste toujours la même malgré tout, je passe mes journées à l’extérieur. Je sais que j’aurai pu te demander de me retrouver à un endroit plus tôt, mais je voulais te laisser profiter de tes vacances avec tes proches. ''


Il semblait qu'elle avait encore quelques différents avec sa mère et sa sœur, il espérai qu'ils ne lui avaient pas demandé quelque chose d'extra à faire. C'est dans ces moments-là qu'Onyx était soulagé d'être fils unique. Au vu de sa possessivité, il aurai été très jaloux et n'aurai pas du tout aimé la division de l'affection de sa mère même si un autre enfant l'aurai rendu encore plus heureuse que maintenant, si c'était possible. Est-ce qu'il aurai été jusqu'à faire disparaître le bambin ? Allez savoir...

'' A la rentré, je ne reviendrai pas seul à Poudlard, il y a quelques jours, j’ai adopté une petite boule de poil noir, pour le moment je ne lui ai pas encore donné de nom, peut être que tu pourrais m’aider à lui en trouver un. Il est vraiment mignon, mais il aime mettre le bazar dans mes parchemins, toi aussi tu risques de craquer pour lui. Mais malheureusement, il n’arrive pas à faire oublier mes doutes, je ne veux pas du tout t’inquiéter avec tout ça, mais je me pose pas mal de question en ce moment. ''

Ah, voilà ! Enfin elle avait décidé de prendre un compagnon de route ! Et oui, on ne change pas quelqu'un aussi fan des animaux en général comme ça. Les bêtises du nouvel ami de Clio fit doucement sourire Onyx qui se mua en moue interrogative à la fin, se demandant ce qui pouvait perturber sa meilleure amie. Cela ne devait pas être un sujet de pacotille à prendre à la légère. Il n'était pas si simple de l'atteindre ainsi. Il lut un peu plus la suite pour en savoir d'avantage.

'' Au départ je suis partie à l’animalerie pour en plus me sentir seule et inutile, je n’arrive pas à me dire que je suis dans une mauvaise passe, je n’arrive plus à savoir où me placer dans ce monde. J’arrête tout de suite la pensée que tu dois avoir en lisant ses mots, je ne compte pas mettre fin à mes jours, je ne veux pas faire souffrir les autres, même si vous serai très peu à me pleurer.

J’ai besoin d’entendre tes mots réconfortant, de savoir que tu passes de bonnes vacances.

Je t’embrasse.

Clio.''


Pour que cette dernière écrive de tel mot c'est que quelque chose de très particulier avait dû arriver, il pouvait ressentir le fort sentiment de trouble émanant de la lettre. Il s'imaginait très bien l'air perdu sur son doux visage, une chose qui ne devrai jamais se peindre sur les traits délicats de Clio. Si une personne avait fait quelque chose à sa meilleure amie, il allai souffrir au point que la mort lui semblera être la plus douce des tortures. Il ne pouvait tolérer qu'on lui fasse du mal. Son esprit divaguant sur les différentes façons dont il pourrai se venger, il reprit le contrôle de ses pensées bien que plaisante, il ne devait pas aller trop vite en besogne. Tout d'abord, il devait la voir rapidement pour tirer cette affaire au clair et savoir la raison de tant d'hésitation. Il alla rapidement chercher un parchemin et de l'encre en plus d'une plume qu'Hermès lui avait remis il y a quelque temps déjà.

« Chère Clio,

Mes vacances se passent relativement bien, je continue à m’entraîner quotidiennement pour ne pas perdre la main. Mais je dois t'avouer que voir le ciel aussi rayonnant de lumière m'agace quelque peu et que la chaleur en découlant est des plus embêtante. Je suis heureux que tu es pris contact avec moi et que tu sois en forme même si je suis très étonné et confus sur le trouble qui t'habite. Je me doute qu'une chose précise a dû survenir pour que tu sois ainsi troublée.

Au sujet de ton petit monstre à poil, je dois dire que j'ai hâte de faire sa connaissance et voir s'il s’entendra bien avec Hermès. Je suis soulagé de constater que tu as finalement pris un compagnon à tes côtés, ils nous sont fidèles même dans les moments les plus critiques et sont une source de réconfort et d'aide sans fin. Tu serais surprise des capacités dont ils peuvent faire preuve parfois. Je vois que côté famille, cela n'est pas au beau fixe et je comprends parfaitement ton envie de sortir bien que j'aimerai savoir les endroits où tu te rends et, pour les plus dangereux, que tu sois accompagné. Mais, tu es indépendante et libre donc je ne peux t'imposer cela. Dans le pire des cas, tu trouveras toujours quelque chose de malin et de sournois pour t'en sortir.

Tu me manques également beaucoup, ton absence se fait souvent ressentir dans mon manoir bien trop grand pour seulement deux personnes. Je ferai tout mon possible pour apaiser tes incertitudes et pour t'aider à gérer ce qui te perturbe à ce point.

A quel endroit souhaiterais-tu qu'on se rencontre ?

Avec affection,

Onyx

P.S : N'oublie pas la prochaine fois de mettre certains charmes sur ton message ! On ne sait jamais qui peut la lire ou l'intercepter. »



Onyx espérai que Clio arrive à lire entre les lignes pour voir son désir de vouloir la réconforter et les émotions réelles et fortes qu'il tient à son égard. En dehors des moments privés, il n'était pas homme à exprimer ses sentiments et donc, il n'était pas des plus habile pour les montrer quand ils étaient sincères. Il enroula ensuite le parchemin, l'attachant avec un élégant ruban vert émeraude, avant de l'accrocher à la patte d'Hermès qui était impatient de le donner pour revenir auprès de lui. Le serpentard mit deux/trois sortilèges de protection dessus alors qu'il laissait son messager se poser sur sa main. Onyx se dirigea vers la fenêtre restée ouverte et leva sa main pour positionner Hermès à son niveau.

« Va, mon fidèle compagnon, transmet ce parchemin à Clio et ne laisse personne t'arrêter en chemin. Reviens vite à mes côtés quand Clio t'aura accroché sa réponse. Je t'attendrai mon ami. »

Hermès croassa, déployant élégamment ses ailes, avant de prendre son envol grâce aux battements souples et puissantes de ces dernières. Onyx observa son corbeau s'éloigner rapidement jusqu'à disparaître dans la nature. Son regard préoccupé et froid se posant sur les bois entourant le manoir, il attendit patiemment son retour.
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Shailene woodley

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Sam 23 Juil - 20:15



J'ai besoin de toi

 
« Je ne sais pas pourquoi je doute »

Je décide de quitter mon lit inconfortable, surtout que depuis quelques minutes je fixe un trou dans le coin de ma couverture. Je ne peux pas me décider à la revendre ou encore à la réparer, elle est tout simplement remplie de souvenir, par moment il m'arrive de repensais à l'époque où ma petite sœur n'était pas dans ma vie. Dans ces temps-là, je n'étais pas du tout comme je suis maintenant. Je n'étais pas la fille capricieuse que j'étais, mais je ne regrette pas ce que je suis devenu surtout que je n'aurais pas rencontré Onyx, mais j'aurai eu d'autres amies. Mais je ne sais pas si j'aurai eu un lien aussi fort que j'ai avec le jeune homme, il est le seul à savoir qui je suis vraiment. Je sais que je dois garder une part de mystère pour moi, pour ne pas qu'ils se servent de ce que je lui ai dit contre moi, mais étrangement je lui fais confiance et si je me trompe, alors je prends quand même le risque.

Je sors de mes étranges pensées et je commence à ranger les nombreux parchemins et livres qui sont un peu partout dans ma chambre. Le fait que je passe mon temps à l'extérieur, ne m'aide pas à ranger ma chambre, mais je pense que je peux essayer de le faire en attendant que le hibou de mes parents soit de retour. Je sais très bien qu'Onyx va m'envoyer Hermès, j'aime vraiment son corbeau et il est vraiment attachant. Je finis par remarquer mon oiseau, s'envoler vers son lieu de vie. J'en profite d'ouvrir de nouveau ma fenêtre pour Hermès et ramasse certains parchemins qui se trouvent sur le sol à cause de ma petite boule de poil noir, j'ai même la surprise de le retrouver dans les parchemins. Je le prends donc contre moi, je craque littéralement surtout quand il faut un petit bruit quand il est dans mes bras.

Mais quelques secondes plus tard, j'entends Hermès se poser sur mon bureau qui se trouve sous ma fenêtre. J'ai décidé de cette disposition, car par moment j'ai besoin de me prendre quelques secondes alors j'observe l'extérieur et je laisse mon imagination me portait très loin. Je pose ma petite boule sur le bureau près d'Hermès et récupère la lettre qu'il porte à sa pâte. Je n'ai pas à me demander qui est ce qui m'écrit, je connais très bien l'oiseau et si j'avais encore des doutes, le simple élégant ruban vert me prouve que c'est bien Onyx qui me répondent. Je m'assoie sur ma chaise et lance quelques sorts sur le parchemin, car je sais qu'il est très protecteur de sa vie privée. Je ne réfléchis pas à quel sort je peux utiliser, car ce n'est pas la première fois qu'il fait ce genre de choses. Je tourne le visage vers ma boule de poile et je ne peux que rire quand je remarque qu'il essaie de se frotter contre Hermès, c'est vrai que c'est le seul animal qu'il a vu depuis qu'il a quitté l'animalerie. Le hibou de mes parents passe très peu de temps dans ma chambre.  Je commence donc à lire ce qu'Onyx m'écris.

« Chère Clio,

Mes vacances se passent relativement bien, je continue à m’entraîner quotidiennement pour ne pas perdre la main. Mais je dois t'avouer que voir le ciel aussi rayonnant de lumière m'agace quelque peu et que la chaleur en découlant est des plus embêtantes. Je suis heureux que tu es pris contact avec moi et que tu sois en forme même si je suis très étonné et confus sur le trouble qui t'habite. Je me doute qu'une chose précise a dû survenir pour que tu sois ainsi troublée.


Je ne suis même pas étonné, en lisant ses mots, Onyx est vraiment une personne très sérieuse sur le savoir, mais sa réflexion sur le temps qu'il fait me fait sourire, c'est vrai que le fait de ne pas passer son temps dans les cachots doit être assez étrange pour lui, mais au moins avec ses simples mots, il a réussi à me faire sourire et surtout je l'imagine en train de faire des grimaces en voyant le temps qu'il fait dehors. Je ne veux pas qu'il soit confus à cause de mes paroles, mais je pense avoir loupé sur ce point. Mais il n'a pas tort quand il dit qu'il s'est passé quelques choses pour que je sois troublé à ce point.

Au sujet de ton petit monstre à poil, je dois dire que j'ai hâte de faire sa connaissance et voir s'il s’entendra bien avec Hermès. Je suis soulagé de constater que tu as finalement pris un compagnon à tes côtés, ils nous sont fidèles même dans les moments les plus critiques et sont une source de réconfort et d'aide sans fin. Tu serais surprise des capacités dont ils peuvent faire preuve parfois. Je vois que côté famille, cela n'est pas au beau fixe et je comprends parfaitement ton envie de sortir bien que j'aimerai savoir les endroits où tu te rends et, pour les plus dangereux, que tu sois accompagné. Mais, tu es indépendante et libre donc je ne peux t'imposer cela. Dans le pire des cas, tu trouveras toujours quelque chose de malin et de sournois pour t'en sortir.

En liant ses mots je regarde vers les deux animaux et je pense qu’ils s’entendent très bien, Hermès n’a pas l’air de vouloir lui donner des coups de bec et ma boule de poile n’as pas l’air de vouloir le griffer, bien au contraire vu qu’il se retrouve sur le dos et qu’il regarde Hermès. Je reprends ma lecture et mon sourire est toujours sur mes lèvres, je sais à quel point il tient à Hermès donc je crois en ce qu’il me dit et quand je vois ma boule de poile, je ne peux que me dire que j’ai bien fait de craquer sur lui. Mais le reste de ses mots, me rappelle un trait de caractère que j’ai appris à apprécier en fils du temps.

Tu me manques également beaucoup, ton absence se fait souvent ressentir dans mon manoir bien trop grand pour seulement deux personnes. Je ferai tout mon possible pour apaiser tes incertitudes et pour t'aider à gérer ce qui te perturbe à ce point.

A quel endroit souhaiterais-tu qu'on se rencontre ?

Avec affection,

Onyx


Je suis vraiment touché par ses dernières lignes, je sais qu'il n'est pas du genre à laisser parler ses émotions, mais j'arrive à lire à travers les lignes de sa lettre. C'est pour cette raison, que je lui ai écrit, j'avais besoin de lire ce genre de mot et je me sens quelques peu mieux après avoir lu ses mots, je ne sais pas si mes parents accepteront que je passe un peu de temps avec lui dans son manoir. Mais je vais leur en parler une fois que je l'aurai retrouvé.

P.S : N'oublie pas la prochaine fois de mettre certains charmes sur ton message ! On ne sait jamais qui peut la lire ou l'intercepter. »

C’est vrai que je n’ai pas été sur assez prudente sur ce coup-là, mais maintenant je vais faire attention quand je vais lui envoyer une nouvelle lettre. Je prends un nouveau parchemin et commence à lui répondre après avoir caressé le ventre de ma boule de poile noir, je caresse aussi le pelage d’Hermès.

« Cher Onyx,

Tu es loin de moi, mais tu arrives tout de même à me donner le sourire, les mots que tu as couchés sur le parchemin m'ont fait sourire. Je t'imaginais en train de ne pas supporter le ciel rayonnant et à supporter la chaleur, surtout que ça ne doit pas être supportable avec les vêtements sombres que tu dois porter. Je ne voulais pas que tu sois confus à cause de mots que j'ai mis sur mon précédant parchemin, mais je pense que tout est parti d'une rencontre que j'ai faite dans les rues de Londres. Je te donnerai plus de détails lors de notre prochaine rencontre.

En ce qui concerne l'entente entre ma petite boule de poil et Hermès, je peux te dire qu'ils ont l'air de bien s'entendre. Mais lors de ma prochaine visite à mon manoir, je l'emporte si tu acceptes bien entendu. Je te fais confiance pour les paroles que tu m'as écris concernant nos petits compagnons, ils sont souvent plus utiles que les gens peuvent le penser. La situation avec ma famille n'a pas du tout changer, seule ma petite sœur compte, c'est donc pour cette raison que je sors souvent. C'est assez rare que je sois seule, je retrouve souvent des personnes de Poudlard, sauf la fois où j'ai été chercher ma boule de poile, j'ai fait la rencontre d'un homme. Malheureusement, je dois te contredire, il y a une situation où je n'ai pas pu m'en sortir, mais comme je te l'ai écrit plus haut, je te le raconterai une fois que l'on sera ensemble.

Tes mots me touchent vraiment, si tu te sens seul dans ton grand manoir, n'hésite pas à m'envoyer une invitation pour que je viennes te tenir compagnie. Tu sais très bien que le fait de passer du temps en ta compagnie ne me dérange pas du tout, bien au contraire.  Je sais que tu feras tout ton possible pour que j'aille mieux, c'est pour cette raison que je t'apprécie à ce point. Tu sais trouver les mots pour me remonter le moral.

On peut se retrouver sur le chemin de travers et on décidera du lieu idéal une fois que l'on sera ensemble, qu'en penses-tu ?

Je t'embrasse de nouveau,

Clio.

Ps : Je suis désolé d'avoir oublié, mais je n'oublierai pas une seconde fois. »


Je me relis de nouveau ma lettre et je pense que tout est dit, même si je pense que certain passage risque de l'intriguer plus que d'autres, mais je lui donnerai plus de détails quand nous serons tous les deux dans un lieu que nous aurons décidé. J'enroule doucement mon parchemin, je cherche un de mes rubans autour. Je donne un peu d'eau et caresse un peu le pelage d'Hermès avant d'attacher mon parchemin sur sa patte.

- Retrouve ton compagnon Hermès, je pense qu'il attend ce mot. Quant à toi boule de poile, tu vas devoir laisser ton nouvel ami.

Je prends ma boule de poile contre moi et regarde Hermès ouvrir ses ailes et s'envoler dans le ciel, c'est fou comme je suis attaché à cet animal, quand je ne vois plus Hermès dans le ciel, je continue de ranger ma chambre tout en gardant ma boule de poile sur moi, actuellement il est en train de dormir sur mon épaule.



 
Code by Wiise sur Never-Utopia


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▌ Messages : 46
Humeur :
65 / 10065 / 100

En couple avec : La curiosité est un vilant défaut :3

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noisetier, épine de Monstre du fleuve Blanc, 27,8 cm et relativement souple
Camp: Mal
Avatar: Benedict Cumberbatch

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Sam 23 Juil - 22:34

J'ai besoin de toi...


feat. Clio

Alors qu'Onyx était plongé dans ses pensées, le regard dans le vague, un bruissement d'aile soudain le sorti de sa léthargie. Hermès était de retour et plus rapidement qu'il ne l'avait pensé. Clio avait dû écrire sa réponse aussitôt que son parchemin lui avait été transmis. Cela fit naître un très bref sourire au jeune homme, son poing se levant pour permettre à son compagnon de s'y poser. D'après ce que pouvait ressentir Nott, sa meilleure amie avait suivi son précieux conseil. Le fait qu'elle accorde de l'importance à ses suggestions le confortait dans l'amitié qu'il le liait à elle. Il n'avait jusqu'à aujourd'hui jamais eu besoin de regretter sa décision passée. Il s'installa de nouveau confortablement dans son siège récupérant au passage le parchemin accroché à la patte de son corbeau. Ce dernier s'était ensuite posé sur son épaule avec l'illusion qu'il suivait lui aussi la lecture de la fameuse lettre. Il la déplia d'ailleurs vivement et en parcouru minutieusement ses lignes.

'' Cher Onyx,

Tu es loin de moi, mais tu arrives tout de même à me donner le sourire, les mots que tu as couché sur le parchemin m’ont fait sourire. Je t’imaginais en train de de ne pas supporter le ciel rayonnant et à supporter la chaleur, surtout que ça ne doit pas être supportable avec les vêtements sombres que tu dois porter. Je ne voulais pas que tu sois confus à cause de mots que j’ai mis sur mon précédant parchemin, mais je pense que tout est parti d’une rencontre que j’ai faite dans les rues de Londres. Je te donnerai plus de détails lors de notre prochaine rencontre. ''


La mention du beau temps rayonnant à l'extérieur arracha un rictus à Onyx. Il leva  un sourcil à la made in Snape en lisant la suite, qu'est ce qu'ils avaient ses vêtements sombres ? Lui, il les trouvait parfaits et adaptés à toute circonstance non ? Rien qu'à la pensée de porter des couleurs telles que le jaune poussin ou encore le rose bonbon Onyx grimaça d'un air dégoûté. Il savait bien qu'elle ne l'avait pas dit dans ce sens-là mais il n'avait pu s'empêcher de voir cela ainsi avant de revoir la bonne version. Une rencontre à Londres ? Qui l'aurai perturbée à ce point ? Il y avait anguille sous roche,  le serpentard espérai en apprendre un peu plus au cours du reste de sa lecture. Il n'y avait pas assez de détail pour qu'il se fasse une opinion même s'il savait qu'elle lui dirai tout lors de leur rendez-vous.

'' En ce qui concerne l’entente entre ma petite boule de poil et Hermès, je peux te dire qu’ils ont l’air de bien s’entendre. Mais lors de ma prochaine visite à mon manoir, je l’emporterai si tu acceptes bien entendu. Je te fais confiance pour les paroles que tu m’as écrit concernant nos petit compagnon, ils sont souvent plus utile que les gens peuvent le pensée. La situation avec ma famille n’as pas du tout changé, seule ma petite sœur compte, c’est donc pour cette raison que je sors souvent. C’est assez rare que je sois seule, je retrouve souvent des personnes de Poudlard, sauf la fois où j’ai était chercher ma boule de poile, j’ai fait la rencontre d’un homme. Malheureusement, je dois te contredire, il y a une situation où je n’ai pas pu m’en sortir, mais comme je te l’ai écrit plus haut, je te le raconterai une fois que l’on sera ensemble. ''

Une visite à son manoir, bien sûr qu'elle serai la bienvenue elle et sa petite terreur, cela lui ferai une plaisante compagnie avec qui discuter et s’entraîner. Ce serai bien plus divertissant et amusant qu'être seul pour faire ça. Parler à soi-même ça peut aller deux minutes mais après, c'est à en devenir fou. Bien sûr, Onyx tenait énormément à sa tranquillité et à sa solitude pour réfléchir et apprendre. Il aimait beaucoup cela mais être accompagné de temps à autre était également enrichissant et drôle. Évidemment qu'il avait raison aux sujets de leurs compagnons, il était un expert en la matière ! Non messieurs dames, Onyx est un gentleman d'une infinie modestie, il ne se vante jamais ! La suite intrigua fortement le jeune bientôt adulte. Un homme, il avait désormais le sexe de sa future victime et souffre douleur. Il était néanmoins soulagé de voir qu'elle ne prenait aucun risque inutile. Il n'empêche que l'histoire avec l' '' homme '' allai être intéressante et il l'espérai non violente. Cette idée même lui semblait improbable, qui serai assez stupide pour la toucher... Il avait hâte de la revoir pour éclaircir définitivement ce point.

'' Tes mots me touche vraiment, si tu te sens seul dans ton grand manoir, n’hésite pas à m’envoyer une invitation pour que je vienne te tenir compagnie. Tu sais très bien que le fait de passer du temps en ta compagnie ne me dérange pas du tout, bien au contraire.  Je sais que tu feras tout ton possible pour que j’aille mieux, c’est pour cette raison que je t’apprécie à ce point. Tu sais trouver les mots pour me remonter le moral.

On peut se retrouver sur le chemin de travers et on décidera du lieu idéal une fois que l’on sera ensemble, qu’en penses-tu ?

Je t’embrasse de nouveau,

Clio.

Ps : Je suis désoler d’avoir oublié, mais je n’oublierai pas une seconde fois. ''


Il était heureux de constater que sa lettre avait été interprétée comme elle devait l'être et que cela aidait la jeune fille en son absence physique. Il ne savait pas si ses parents auraient été d'accord pour qu'elle vienne. Cependant, si elle insistait autant sur le fait qu'il n'y avait aucun problème alors il l'inviterai certainement à la fin des vacances et pourquoi pas faire le chemin jusqu'à la gare et prendre le train ensemble jusqu'à Poudlard. Traverse ? Pourquoi pas à partir du moment où ils restaient discrets et silencieux tout devait bien se passer. Ils pourraient ainsi convenir du meilleur endroit pour parler librement. Déjà quelques lieux surgissaient dans son esprit, propice à ce genre de cas. Il était rassuré de constater que Clio faisait des progrès, à force elle allai devenir une serpentarde. Il sortit un nouveau parchemin, trempa sa plume dans l'encre et commença la rédaction de sa réponse de sa fine et aristocratique écriture.

« Chère Clio,

Je serai heureux de t’accueillir au sein de mon manoir quand tu le voudras, je n'osai te faire de proposition ne souhaitant pas t'attirer les foudres de tes parents mais s'ils n'y voient aucun inconvénient alors tu seras la bienvenue parmi nous. Ma mère arrêtera peut être enfin de me dire que je ne suis qu'un ermite qui se terre dans sa grotte et qui ne profite pas de la vie. Je te demande si cela te serai possible de me tenir compagnie pour la fin des vacances et peut-être plus, si le cœur t'en dit. Garde ta réponse quand on se verra.

J'ai pu te rendre le sourire quelques instants ? Je suis flatté d'avoir la chance d'être à l'origine de ce petit miracle. Je suis cela dit très intrigué par tes dires concernant cette étrange histoire en rapport avec un homme et je suis un peu curieux de savoir ce qui a bien pu se passer, devant une animalerie en plus. Ton rendez-vous à Traverse me convient parfaitement et je pars là-bas dès que ce message sera envoyé vers toi. Hermès restera à tes côtés et me retrouvera en même temps que toi à Traverse s'il y a le moindre problème renvoi le moi je comprendrai que quelque chose ne va pas.

À tout à l'heure,

Onyx

P.S : Ne t'inquiète donc pas l'essentielle c'est que tu es compris ton erreur et ce qu'elle implique et puis tu n'étais pas dans ton état normale et cela joue aussi ! »


Il exécuta le même procédé que tout à l'heure et donna la missive à Hermès. Il se leva, ce dernier toujours sur son épaule, et alla enfiler chaussettes, chaussures, bijoux pour finir par sa robe de sorcier légère comportant un sortilège contre la canicule que subissait ces derniers temps l'Angleterre. Il se recoiffa négligemment savant qu'il ne pourrai de toute manière rien y faire et pris sa baguette qu'il rangea sur lui. Il sortit du manoir familial et tourna sa tête vers son messager lui caressant doucement la tête tout en lui murmurant des mots à l'oreille.

« Reste auprès de Clio, elle te renverra vers moi seulement si quelque chose ne va pas. Ne t'inquiète donc pas, on se retrouvera rapidement tu ne verras même pas le temps passer. Prends ton envol et garde un œil sur elle, protèges la si besoin il en est. À tout à l'heure »

Et c'est sur ses belles paroles qu'Hermès s'éloigna de son maître qu'il souhaitait retrouver au plus vite, même s'il devait avouer qu'il appréciait la demoiselle et sa boule de poil. Onyx observa quelques instants son corbeau partir au loin avant de se retourner direction Traverse. Ses traits s'étaient faits impassibles, son regard tranchant, vif et sa présence presque insoupçonnée. Vous vous demanderez sûrement comment Onyx communique avec lui ou d'autre ? Que c'est normalement impossible ? Une seule réponse : Légilimencie. Par quelle façon ? À vous de le découvrir...
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Shailene woodley

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Dim 24 Juil - 0:45



J'ai besoin de toi

 
« Je ne sais pas pourquoi je doute »

Ma chambre est enfin bien rangée, je pense que ça fait un certain moment qu'elle n'a jamais aussi bien ranger. De plus j'ai toujours ma petite boule de poile sur les épaules, il n'a pas bougé de place, bien au contraire il dort bien profondément. Je ne sais pas pour quelle raison, je décide de regarder dans mon armoire pour me changer, car c'est vrai qu'il fait vraiment chaud aujourd'hui. Je finis par prendre un petit short blanc avec un petit pull assez léger, je pense que tout sera parfait et je porterai une robe de sorcier d'été par-dessus. Avec la température qu'il fait à l'extérieur je privilégie les vêtements moldu. Je pose les affaires sur mon bureau et pose ma petite boule de poile sur le bout de mon lit. Il s'endort directement, c'est vraiment plaisant la vie d'un chat. Je retire le jean que je porte actuellement et enfile mon short, je suis tout de suite mieux. Je suis sur le point de retirer mon top, mais je vois Hermès qui revient doucement.

Je le laisse entrer en le caressant et lui donne de l'eau de nouveau, car c'est tout de même le quatrième vol qu'il fait dans la journée. Je décroche le parchemin qui se trouve sur sa patte et je lance de nouveau  les mêmes sortilèges que tout à l'heure. Je vais enfiler mon vêtement avant de me poser de nouveau sur mon bureau pour lire les mots d'Onyx.

« Chère Clio,

Je serai heureux de t’accueillir au sein de mon manoir quand tu le voudras, je n'osai te faire de proposition ne souhaitant pas t'attirer les foudres de tes parents mais s'ils n'y voient aucun inconvénient alors tu seras la bienvenue parmi nous. Ma mère arrêtera peut être enfin de me dire que je ne suis qu'un ermite qui se terre dans sa grotte et qui ne profite pas de la vie. Je te demande si cela te serai possible de me tenir compagnie pour la fin des vacances et peut-être plus, si le cœur t'en dit. Garde ta réponse quand on se verra.


Je ne comprends pas pourquoi il n'a pas osé me demander de venir le rejoindre, c'est vrai que mes parents ont leurs mots à dire sur ce genre de décision, mais ils savent très bien, que je ne me sens plus à ma place dans cette maison, donc il ne sera pas contre, surtout que ma mère n'apprécie pas le fait que, je ne suis pas comme elle. Mais quand je lis les lignes d'Onyx par rapport à la réflexion de sa mère, je ris seule dans ma chambre. C'est vrai que les personnes qui ne connaissent pas Onyx, nous pouvons penser ce genre de choses. Mais le reste de sa proposition, me surprend quelques peu, qu'est ce qu'il entend par lui tenir compagnie jusqu'à la fin des vacances et peut-être plus. Il reste un peu plus d'un mois, je lui demanderai plus d'explication lors de notre rencontre.

J'ai pu te rendre le sourire quelques instants ? Je suis flatté d'avoir la chance d'être à l'origine de ce petit miracle. Je suis cela dit très intrigué par tes dires concernant cette étrange histoire en rapport avec un homme et je suis un peu curieux de savoir ce qui a bien pu se passer, devant une animalerie en plus. Ton rendez-vous à Traverse me convient parfaitement et je pars là-bas dès que ce message sera envoyé vers toi. Hermès restera à tes côtés et me retrouvera en même temps que toi à Traverse s'il y a le moindre problème renvoi le moi je comprendrai que quelque chose ne va pas.

À tout à l'heure,

Onyx

P.S : Ne t'inquiète donc pas l'essentielle c'est que tu es compris ton erreur et ce qu'elle implique et puis tu n'étais pas dans ton état normale et cela joue aussi ! »


Mon but n'était pas de la flatter, mais je ne peux que sourire de nouveau en lisant ses mots, par compte je ne suis pas du tout surprise quand il me demande plus d'explication par rapport à l'homme que j'ai croisé devant l'animalerie. Je pensais qu'il allait vouloir plus d'explicitons sur ce qui s'était passé à Londres, mais je dois avouer que je ne suis pas surprise, je savais au fond de moi qu'Onyx allais vouloir des explications sur ce genre de choses, mais je lui expliquerai tout, même s'il y a pas grand-chose à dire. Il me confirme donc que l'on se rejoint bien à l'endroit que je lui ai dit et je ne suis pas surprise qu'il me laisse Hermès, au moins je serai comment le contacté, car je n'ai pas choisi un oiseau, mais un chat comme animal de compagnie.

Je replis le parchemin et le met dans un tiroir de mon bureau, je sais très bien que personne ne va pouvoir le lire, mais je jette tout de même un sors dessus pour avoir une sécurité supplémentaire. Je finis donc de me préparer en me demandant si je laisse ma petite boule de poile ici, mais quand je le vois assis devant mon bureau en train de regarder Hermès. Je pense avoir compris le message, je prends ma petite boule contre moi une fois que j'ai enfilé ma robe de sorcier. Je regarde si j'ai bien ma baguette sur moi avant de partir et bien le cas. Quand je me dirige vers la porte, je croise mon père qui me regarde l'air de dire où est-ce que tu vas encore cette fois.

- Je vais rejoindre Onyx qui m'a proposé de passer le reste des vacances avec lui.

Je lui en veux peut-être pour son comportement, mais je le préviens tout de même où je me trouve, car on ne sait jamais ce qui peut m'arriver, même si j'ai Hermès avec moi cette fois-ci et je sais très bien qu'il ira retrouver son maître dans ce genre de situation. Mon père me donne en quelques sortes son accord pour ce que je viens de lui dire. Je vais pouvoir le dire à Onyx dans ce cas. Je ferme bien ma robe de robe de sorcier, avant de me rendre sur le lieu de rendez-vous.

Je mets que très peu de temps à retrouver Onyx, enfin je dois avouer que je suis aidé par Hermès qui vient près de son maître. Je m'approche doucement de lui, je ne vais pas arriver en courant vers lui pour le prendre dans mes bras, il est comme moi, nous ne sommes pas dans le démonstratif dans un lieu public. Je sens ma petite boule de poile qui commence à s'agiter contre moi, je fais donc mon possible pour le rassurer comme je le peux.

- Je suis ravie de te retrouver Onyx.

Je n'en dis pas plus pour le moment, j'attends que nous sommes dans un endroit plus sécurisé pour lui parler vraiment, pour le moment je me contente des formalités banales, même si l'échange que nous avons eu par parchemin était vraiment différent.



 
Code by Wiise sur Never-Utopia


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▌ Messages : 46
Humeur :
65 / 10065 / 100

En couple avec : La curiosité est un vilant défaut :3

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noisetier, épine de Monstre du fleuve Blanc, 27,8 cm et relativement souple
Camp: Mal
Avatar: Benedict Cumberbatch

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Mer 27 Juil - 17:00

J'ai besoin de toi...


feat. Clio

Le trajet fut de courte durée pour notre jeune aristocrate qui se posa non loin à l'entrée du chemin de Traverse. Il était heureux de constater que peu de monde parcourait les rues à cette heure-ci, cela serai parfait pour la conversation à venir. Et puis, moins de gens étaient présents et moins de gens pourraient les reconnaître et les suivre pour savoir ce qu'ils manigancent. Il se tenait bien droit, éducation et habitude obligent, et observait avec une grande attention les personnes et les choses autour de lui. Il cherchait intérieurement un lieu adapté dans lequel il pourrai discuter en toute impunité et sans besoin de réserve. Peut être un café, un bar ou bien une zone déserte. Il n’eut pas le temps de faire plus de réflexion à ce sujet puisqu'un éclat bleuté attira l'attention d'Onyx. Hermès fonçait droit sur lui. Son corbeau atterri directement sur son épaule gauche et montra sa joie d'être de nouveau avec lui en mordillant gentiment la boucle d'oreille qui se trouvait de ce côté-là. Il répondit d'une longue caresse à la marque d'affection de son compagnon mais rien d'autre montrait une réaction quelconque de sa part.

'' Je suis ravie de te retrouver Onyx. ''

À ces mots, Onyx se retourna vers celle à qui appartenait la voix, faisant entrer ainsi sa meilleure amie dans son champs de vision.

« Tout autant que moi ma chère Clio » lui répondit-il en lui faisant un baise main comme l'exigeait les convenances et puis, en public, il n'avait pas vraiment le choix. Onyx s'amusait beaucoup de toutes ces règles qu'il aimait utiliser à son avantage. Derrière son regard froid et dur, une brève flamme de contentement brillait doucement que seul Clio pouvait apercevoir, lui étant destiné.

« Je suis soulagé de voir que tu n'as eu aucun problème particulier pour pouvoir venir à ma rencontre. J'espère qu'Hermès ne t'as pas trop embêté. Mais que vois-je, n'est-ce pas une petite terreur féline ?» avait ensuite enchaîné le serpentard tout en regardant le chat dans les mains de Clio.

Il se rapprocha lentement sentant l'angoisse de la petite créature et, avec attention, il posa sa main sur sa tête caressant avec douceur le petit animal. Il lui murmura des mots réconfortants en accentuant son manque de présence. Encore une fois, Clio serai la seule à avoir le plaisir d'observer la scène. Une fois sûr que ce dernier soit plus à l'aise avec lui, Onyx reporta son regard vers Clio.

« Je te propose d'aller dans une parcelle de terrain qui n'a pas encore été acheté non loin de là pour discuter un peu du début de nos vacances et pour trouver un nom à cette petite boule de poil. D'ailleurs, d'ici peu, j'aurai aussi un nouveau compagnon. »

Il attendit la réponse affirmative de Clio avant de lui prendre avec soin la main s'engageant vers la route à suivre. Ils débouchèrent rapidement sur un petit terrain, un peu à l'écart des boutiques, complètement désert recouvert d'un parterre de fleur et d'herbe fraîche. Il posa une grande serviette qu'il avait dans sa poche avant de la mettre au sol pour éviter de se salir et pour être plus confortablement installé. Il s'y assit attendant que sa meilleure amie en face de même et fit de son mieux pour qu'elle soit le plus à l'aise possible.

« Par quoi souhaites-tu que l'on commence ? »
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Shailene woodley

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Jeu 28 Juil - 12:34



J'ai besoin de toi

 
« Je ne sais pas pourquoi je doute »

Je ne mets pas du tout longtemps à retrouver Onyx, Hermès m'aide vraiment pour ce coup-là. Je ne suis pas surprise qu'il reconnaisse son maitre de loin, Surtout ce n'est pas difficile de le reconnaitre, il se tient toujours bien droit et je sûre persuader qu'il est en train de regarder toutes les personnes qui le croisent avec un regard froid. Je sais que c'est étrange de pensée à ce genre de choses en voyant Onyx de la sorte, mais je suis quelques peu attendris par le comportement qu'il a avec Hermès. Je suis encore plus d'accord avec ce qu'il m'a écrit il y a quelques minutes, on ne peut pas nier qu'un lien immense les unis tous les deux, Si je serai face au jeune homme qui se trouve devant moi, je sais que rien ne montra son affection, sauf la simple caresse qu'il est en train de faire à Hermès.

Une fois que je lui ai parlé, Onyx se tourne vers moi, je sais exactement comment il est, donc je ne prends pas mal son accueil. Le fait qu'il me fasse un baisemain m'amuse beaucoup et je savais que ce genre de choses l'amuser tout autant. Quand mon regard croise le sien, j'arrive immédiatement à voir la flemme qui brille au fond de ses yeux. Son regard me fais comprendre qu'au moins une personne tient à moi. Je sais qu'il n'est pas le seul, mais je sais que je peux avoir confiance en lui et que malgré moi je suis vraiment attaché à Onyx. Comment ne pas l'être quand il se comporte ainsi avec moi, il ne lui faut pas de longues minutes pour repérer ma petite boule noire. Sa question me fait sourire quelques peu, mais il est assez discret tout de même.

- Ne t'en fais pas pour moi, Hermès était un bon gardien et jamais il ne m'embête, aujourd'hui il était trop occupé à surveiller ma petite terreur féline, qui a voulu me suivre même si je me rends compte que c'est la première fois que je le sors depuis que je l'ai acheté à l'animalerie magique.

J'aurais peut-être dû prendre plus de précaution pour ma petite boule de poile, surtout qu'il a l'air d'être angoissé de se trouver ainsi, est ce qu'il pense que je vais l'abandonner à cause de ce qui fait ? Jamais je ne pourrai faire ce genre de choses, car je me suis, tout de même attacher à lui plus que je ne le pensée. Mais j'arrête de me poser ce genre de question quand Onyx s'approche doucement de moi et qu'il pose sa main sur ma petite boule de poile pour lui caresser la tête avec douceur. Je sais que je suis la seule à voir ce genre de choses et ce simple petit détail me fait plaisir, il essaie de calmer mon animal, mais je pense qu'il essaie aussi de l'habituer à sa présence. Enfin je dois avouer pour le moment je ne pense trop à rien, je le regarde faire.

Mais il finit par me regarder pour me proposer un lieu tranquille où nous pourrions discuter tranquillement, il pense vraiment à tout, quand il s'agit de se faire discret et de ne pas se faire déranger. J'étudie sa proposition dans ma tête durant quelques secondes. Je trouve que c'est une bonne idée, je ne pense pas, qu'une personne va venir acheter ce terrain le temps que nous discutons de nos vacances et du fait que lui aussi va avoir un nouveau compagnon.

- Merci pour ce que tu viens de faire Onyx et je pense que ta proposition est parfaite, au moins personne ne viendra nous déranger. Mais tu m'intrigues en me disant que tu vas avoir un nouveau compagnon toi aussi.

Je regarde Onyx en souriant, seul lui peut le voir, surtout qu'il n'y a personne autour de nous en ce moment. C'est peut-être pour cette raison qu'il me prend doucement ma main pour me guider vers le lieu qu'il a découvert pour nous, je le suis sans prononcer un mot, je pense qu'il n'y a rien à dire. Le trajet ne met pas longtemps, car rapidement nous arrivons sur un petit terrain. J'observe Onyx sortir de sa poche une grande serviette avant de s'installer dessus, il me surprendra toujours avec ses manières, mais je ne veux en aucun cas que mon meilleur ami change, il est un peu comme mon repère, mais ce genre de choses je ne pense pas, que je lui dirai un jour. Je finis, par m'installer les jambes croiser sous moi pour le moment, mais je sais déjà que je vais finir dans une autre position avant que l'on part, je ne suis pas une personne qui reste en place, sauf quand j'y suis obligé. Le Serpentard près de moi, me demande par quoi est-ce que je veux commencer, je lui souris franchement cette fois.

- Je pense que nous pouvons commencer par le début, sauf si tu veux que je t'éclaire sur certains points que j'ai pu te dire dans ma lettre

Je lui ai parlé que de trois choses dans ma lettre, l'incident qui s'est passé à Londres, enfin je lui ai juste dit qu'il s'était passé quelques choses, mais je ne sais pas du tout comment il va réagir à mes paroles, je lui ai parlé également de ma rencontre avec Flynn quand j'ai été acheté ma petite boule de poile ou encore de son prénom. Je ne sais pas du tout, par où la conversation va pouvoir commencer.



 
Code by Wiise sur Never-Utopia


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▌ Messages : 46
Humeur :
65 / 10065 / 100

En couple avec : La curiosité est un vilant défaut :3

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noisetier, épine de Monstre du fleuve Blanc, 27,8 cm et relativement souple
Camp: Mal
Avatar: Benedict Cumberbatch

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Jeu 28 Juil - 15:11

J'ai besoin de toi...


feat. Clio

Onyx avait pris garde aux différentes actions de sa meilleure amie qui semblait un peu mieux ou qui cachait simplement parfaitement son trouble, au choix.

'' Merci pour ce que tu viens de faire Onyx et je pense que ta proposition est parfaite, au moins personne ne viendra nous déranger. Mais tu m'intrigues en me disant que tu vas avoir un nouveau compagnon toi aussi ''

Il avait choisi ce lieu pour cette raison et puis, il espérai que personne ne viendrai les déranger sinon celle-ci pourrai bien faire face à de graves conséquences, pour elle bien entendu. Il s'était douté que le fait qu'il souhaite un nouveau compagnon à ses côtés aurai fait tilter la jeune fille. Il avait répondu par un sourire quelque peu énigmatique. Par la suite, le sourire franc de Clio rassura un peu le serpentard sur l'état d'esprit de cette dernière, elle avait l'air un minimum à l'aise en ces lieux. Il avait privilégié un endroit plus naturel pour la détendre et laisser le paysage l'apaiser si cela faisait effet.

'' Je pense que nous pouvons commencer par le début, sauf si tu veux que je t'éclaire sur certains points que j'ai pu te dire dans ma lettre ''

Il y avait effectivement de nombreux points à voir et à discuter avec elle mais, il ne voulait pas être brusque en entrant directement dans le sujet le plus important. Alors, il allai enchaîner petit à petit pour la détendre avant et après le plus dur de la discussion. Il voulait avant tout passer un bon moment avec elle et non lui ôter les verres du nez d'une manière aussi rustre.

« Même si j'ai un lien très fort avec Hermès, je veux agrandir ma famille pour qu'il ne soit pas toujours seul. Je me sens prêt à prendre quelqu'un d'autre avec moi. Tu sais bien que je suis presque plus proche d'eux que des autres sorciers sauf exception. » avait-il commencé en la regardant dans les yeux, avant de regarder devant lui l'herbe au sol et le ciel ensoleillé tout en caressant doucement son corbeau qui s'était posé dans le creux entre ses genoux en ébouriffant ses plumes pour bien se positionner et piquer un petit somme. Cela fit doucement sourire Onyx.

« À propos de ma proposition, je voulais te voir pour détailler un peu les choses n'ayant pas été très précis et je m'en excuse. Pour mieux formuler le tout, je voulais savoir si tu serais d'accord pour rester en ma compagnie dans mon manoir, aussi vieux et plein de toile d’araignée que Poudlard, lors de la dernière semaine d'Août et pourquoi pas rester jusqu'à la rentrée et m'accompagner lors du trajet dans le train, qu'en penses-tu ? »

Même s'il avait un sourire amusé quand il avait mentionné son manoir, sa voix s'était faite légèrement plus sérieuse sur la fin pour montrer que sa demande n'était pas que du vent.

« Sinon pour ton petit chat, c'est à toi de décider comment tu veux l'appeler. Seul son possesseur peut savoir le nom qui lui conviendra le mieux. Tu es la seule qui doit le nommer car cela renforce et crée le premier lien entre vous, essentielle pour votre amitié à venir. Si tu n'as pas d'idée, regarde-le avec attention, observe les moindres détails qui font de lui ce qu'il est. Repense aux quelques jours qui se sont passés, ce qui t'as le plus marqué chez lui. Normalement, tu trouveras réponse à ta question. Si jamais tu veux un nom signifiant quelque chose dans une langue comme le latin ou le grec, je pourrai t'aider connaissant quelque base de ces langues, n'hésite pas. »

Ayant étudié le français en plus de l'anglais, Onyx se devait d'avoir les bases de la langue latine et grecque. Il se rappelait les heures infernales que sa mère lui avait donné pour être sûr qu'il retienne, le sourire du jeune homme s'agrandit en se rappelant de ces bons souvenirs.

« Tu as rencontré Flynn en allant à l'animalerie ? Pourquoi était-il là-bas ? Il ne t'as rien fait au moins... »

On pouvait entendre la menace envers l'homme à la fin de ses paroles qui pouvaient se traduire par '' il vaut mieux pour lui que ce ne soit pas le cas. '' Son regard s'était fait plus perçant et dangereux et son aura plus dense. Sa colère n'était pas dirigée contre Clio, loin de là, mais il se força à calmer sa jalousie et son côté protecteur pour ne pas effrayer sa meilleure amie et lui permettre de répondre sans mal. Il soupira faisant redescendre la pression qui coulait comme un feu de forêt dans ses veines retrouvant son calme et lança un regard d'excuse à sa jeune amie pour son petit éclat et perte de contrôle. Il parlerai du dernier incident ensuite, chaque chose en son temps.
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Shailene woodley

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Jeu 28 Juil - 20:28



J'ai besoin de toi

 
« Je ne sais pas pourquoi je doute »

Onyx  et moi sommes installés sur la grande serviette qu'il a apporté pour l'occasion, pour le moment je ne mets pas trop à mon aise, enfin je prends une pose tout à fait normal. Je vais attendre un petit moment avant de faire comme chez moi durant notre échange. Ma petite boule de poile profite de cette pose pour venir se blottir contre moi. Il ne fait pas du tout comme Hermès, ne se met pas dans le creux de mes genoux, mais contre l'une de mes cuisses en gardant un œil sur Hermès et Onyx, je caresse doucement ma petite boule de poile. J'écoute les paroles d'Onyx et je comprends très bien ce qu'il me fait comprendre, surtout quand je me mets à repensais à notre rencontre et à tout ce qui a pu se passer entre Onyx et moi.

A l'origine il voulait se servir de moi, mais avec le temps, lui et moi avions appris à se connaitre et une très grande amitié c'est créé entre nous. Je ne pensais pas possible que ce genre de choses arrive, mais je ne regrette pas de mettre ouverte à lui et lui à moi, même si je sais très bien qu'Onyx à encore des parts d'ombre en ce qui me concerne. Mais je l'accepte comme il est et il le sait très bien, c'est pour cette raison qu'il m'a regardé dans les yeux en me disant qu'il y avait des exceptions.

- Tu auras un lien tout aussi fort avec le nouveau membre de ta famille, je te fais confiance sur le fait que tu sois prêt. Tu traites vraiment bien tes compagnon, même quand ce ne sont pas les tiens. Les animaux sont plus loyal que les sorciers, eux ne sont pas loyal par crainte ou par envie. Les personnes qui font partie de ses exceptions ont de la chance et t'apprécie pour ce que tu es au fond de toi.

Enfin là je parle qu'en ce qui me concerne, j'apprécie le jeune homme intelligent, aimant avec les compagnons et plein de petit détails. Mais là n'est pas la question, je n'ai pas envie qu'il pense que je lui fais du charme ou quoi que ce soit en lui disant ce genre de choses. Je parle juste avec mon cœur. Lui et moi on se met à parler de la proposition qu'il m'a faite pour les vacances, car il me parle de son manoir, je ne peux pas m'empêcher de rire légèrement en imaginant le lieu qu'il me décrit.  J'ai l'accord de mes parents, enfin de mon père, mais moi est-ce que je veux vraiment y aller, je n'ai pas besoin de temps pour répondre.

- Peut être que tu devrais faire un peu de ménage dans ton manoir s'il y a tant de toile d'araignée dans ton manoir, mais j'accepte ta proposition avec plaisir, j'ai demandé à mon père avant de partir et il m'a donné son accord. De toute façon il dit oui quand je demande de sortir, car il sait que je veux plus rester chez moi. Mais tu n'as pas peur que les gens commencent à lancer des rumeurs nous concernant.

Je ne dis pas ce genre de choses, pour refuser sa proposition et de toute façon je me moque des rumeurs qui peuvent circuler sur moi. Il y en a déjà pas mal, tout le monde pense que je suis une fille aux nombreuses conquêtes, mais seuls deux personnes savent que ce genre de choses est faux. C'est la seule chose qui compte pour moi, en réalité je ne fais qu'embrasser et flirter avec les gars pour m'en servir en quelques sortes.

Onyx et moi on parle ensuite de ma petite boule de poil qui est en train de dormir près de moi, j'écoute attentivement ce que me dit, j'observe le petit félin en souriant et je repasse aux moments que j'ai passés en sa compagnie, mais aussi à la première fois que je l'ai vu dans la boutique. J'ai craqué tout de suite et j'ai su que je voulais passer de long moment avec lui. Je pense que dos avoir un sourire idiot en repensant à tout ça, mais au moins ça m'évite de me faire penser à tous mes doutes. Je ne quitte pas ma boule de poile des yeux et je murmure doucement.

- Nya'…. Non Melessë. Je pense que ce nom te va parfaitement, tu seras un véritable amour pour moi, je sais que je pourrai toujours compter sur toi et que j'aurai toujours ton amour…

Je sais que je viens de parler à ma petite boule de poile, mais je sais qu'Onyx ne me jugera pas pour ce genre de choses. Comme je viens de le dire, il va devenir tout pour moi. Quand je relève les yeux vers Onyx, il a la chance de voir tous les sentiments qui me traversent, il y a l'amour pour cette petite boule de poile, mais aussi la tristesse de ce qui peut se passée autour de ma vie et ce qui c'est déjà passé. Je dois reprendre mes émotions, je vais pouvoir les relâcher plus tard. Pour le moment je dois me concentrer sur la conversation que l'on a actuellement, mais je suis quelques peu surprise quand il prononce le nom de Flynn. Comment est-ce qu'il sait comment il s'appelle ?

- Comment sais-tu que la personne que j'ai rencontrée s'appelle Flynn ?  Excuse-moi, ça n'a aucune importance. Il y a quelques jours, j'avais besoin de compagnie, alors je suis allé à l'animalerie et il bloquait le passage pour entrer dans la clinique, nous avons fait connaissance et on a choisi nos animaux ensemble. Donc pour te répondre, il ne m'a fait aucun mal, il a été très gentleman avec moi. Mais tu n'as rien à craindre Onyx, il y a que très peu de personnes dans mon cœur et tu en fais partie…

Encore une fois je lui parle avec sincérité, je ne laisse pas tout le monde rentre dans mon cœur, en réalité seul mon père, même si je lui en veux pour son comportement, Onyx puisqu'il est mon meilleur ami et cette magnifique boule de poile, pour le moment personne d'autre a su réellement entrer dans mon cœur.



 
Code by Wiise sur Never-Utopia


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▌ Messages : 46
Humeur :
65 / 10065 / 100

En couple avec : La curiosité est un vilant défaut :3

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noisetier, épine de Monstre du fleuve Blanc, 27,8 cm et relativement souple
Camp: Mal
Avatar: Benedict Cumberbatch

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Sam 30 Juil - 21:48

J'ai besoin de toi...


feat. Clio

Il avait ensuite écouté attentivement les réponses de son interlocutrice tout en réfléchissant à ses dernières et de ce qui serai l'approche la plus appropriée à mettre en place. Clio commençait vraiment à le connaître par cœur. Normalement, cette perspective aurai dû l’effrayer, lui, le maniaque de la méfiance et de la prudence. Mais, cela ne le dérangeai pas plus que ça finalement, il avait confiance en Clio et il savait qu'elle ne le trahirai jamais.

« Je suis tout à fait d'accord, on ne peut pas être proche d'un autre de sa propre espèce car de nombreux critères rentrent en jeu sauf exception bien sûr. Il y a tellement de raisons qui peuvent pousser quelqu'un à trahir son prochain, sa propre survie, celle de sa famille, son égoïsme pur et j'en passe. Rare sont les personnes qui sont loyales envers et contre tout. »

Ainsi vaquait le monde, que ce soit chez les moldus ou ailleurs, cette constatation n'était pas que le fruit de leur imagination. Tout était toujours prétextes pour éliminer un autre trop gênant, les autres regardant sans rien faire tels des moutons aveugles. Tout le monde essayait toujours de trouver une excuse à ses actions '' effroyables '' sans assumer leurs actes immoraux. Enfin, cela ne changerai jamais et Onyx savait que lui non plus n'était pas innocent, loin de là. En même temps, il semblait qu'on avait qu'une seule vie alors il comptait s'amuser et en profiter au maximum avant sa mort. Il n'avait pas peur de la mort mais, il aurai sûrement des regrets s'il venait à mourir jeune sans avoir pu mettre un peu plus de bazar dans tout cette histoire et apprendre toutes les connaissances possibles tout en suivant la voie qu'il souhaitait.

Ce n'était pas facile tous les jours mais la vie était tout sauf en rose, elle était souvent garce avec vous, vous jouant de sales tours si vous vous reposiez trop sur elle. Il faut savoir affronter son destin et en prendre le contrôle pour éviter d'être déçu ou trahit. Les plus naïfs ne survivent pas longtemps aujourd'hui s'ils n'ont aucune protection ou s'ils ne se soumettent pas. En même temps, tout étaient de leur faute s'ils n'avaient pas le courage de risquer leur vie. Voilà à quoi pouvait se résumer le court de la vie : un jeu avec des points relativement plaisants et d'autres beaucoup plus sombres qu'Onyx affectionnait. Bref.

Entendre le rire cristallin et peu souvent présent de sa meilleure amie le rassurait un peu plus, il arrivait à la détendre et à la réconforter à sa subtile façon.

« C'est parfait alors on part sur ça. Et j'ai oublié de te parler des chauve-souris... Non, tu ne peux pas me forcer de tuer ces belles bébêtes à nombreuses pattes. De mon côté, ma mère n'aura pas à redire quoi que ce soit, elle sera même contente d'avoir la présence d'une fille au sein du manoir. Je te mets en garde, une fois qu'elle convient de quelque chose on ne peut plus l’empêcher. J'espère que tu aimes le shopping se comptant en journée. J'exagère un peu mais le temps me semble ainsi quand je vais avec elle mettre à jour ma garde de robe et autres vêtements. Mais ça devrai aller, tu pourras lui dire quand cela te dérange ou quand tu ne veux pas faire quelque chose. Elle ne t'en tiendra aucunement rigueur. »

On voyait clairement l'air taquin et exagéré du serpentard au début avant qu'un air horrifié ne le précède au sujet du shopping. Onyx était très heureux de pouvoir lui faire visiter l'endroit et de pouvoir s’entraîner et discuter avec elle. Cela leur serai bénéfique à tous les deux mais ils pourront surtout se retrouver entre amis, sans avoir à surveiller faits et gestes à chaque instant contrairement à l'extérieur. Il était toujours soulageant de voir qu'on pouvait au moins compter et s'appuyer sur au moins une personne sans faux semblant et mascarade.

« Melessë, celle qui règne sur la Terre... Plutôt joli et convenant parfaitement à cette petite conquérante. Tu vois, j'étais sûr que tu trouverais le prénom idéal ! »

Il avait parfaitement remarqué la lueur dans le regard de sa vis-à-vis, émotions contradictoires. Cela le fit légèrement froncer les sourcils de réflexion, son sourire doux se fanant quelque peu. Par la suite, il comprit que ce qui la tourmentait était plus dû à un autre événement que sa rencontre avec Flynn. Néanmoins, il était soulagé que ce dernier n'est fait que discuter avec elle. Cependant, il était un peu déçu de ne pouvoir passer une charmante soirée avec le sorcier. Le principal était que Clio aille bien donc nous dirons qu'il avait le bénéfice de doute et qu'à la moindre action qui ne lui plaisait pas, il passerai à la casserole. Satisfait d'avoir conclu une alternative par rapport à cette question, il repris la parole. Sachant qu'il ne voulait pas cacher des choses à Clio, le jeune homme lui dirai la vérité, c'est ce compromis qui avait permis à leur amitié de naître et de la rendre réelle et existante.

« Comment je suis au courant ? Mon réseau, comme tu t'en doutes, se fait plus dense au fil du temps. Quelques amis de la famille demandent de temps à autres aux commerçants les types de clients qu'ils ont pu avoir pendant la semaine. Mais ne t'inquiète pas, je ne te fais pas suivre. Ce qui compte c'est que tu n'as pas eu de soucis avec lui donc, tout va bien. Ne parlons plus de ce sujet à l'exception près où tu veux me parler de la rencontre entre la terrible Melessë et toi. » avait-il expliqué un sourire revenant sur ses lèvres avant qu'il ne prenne une expression un poil plus sérieuse « Il me reste donc par logique une dernière chose à éclaircir précisément. Je sais que tu n'aimeras pas forcément en parler ou que cela pourrai être dur à raconter mais je voudrais en savoir plus sur l'incident qui te perturbe à ce point... »

Il savait bien qu'elle était forte en général mais il ne voulait pas la brusquer, lui faire penser qui lui imposait ses conditions avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête ou encore la forcer à en parler. Il faisait donc tout pour aborder le sujet dans la fluidité de la conversation en évitant d'être trop préoccupé. Il ne voulait pas la rendre encore plus inquiète en voyant qu'il s'inquiétait pour elle.
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Shailene woodley

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Mar 2 Aoû - 15:56



J'ai besoin de toi

 
« Je ne sais pas pourquoi je doute »

Je ne suis pas du tout surprise par le fait qu'Onyx soit d'accord avec ce que je viens de lui dire, nous savons tous les eux qu'il est assez difficile de faire confiance à une personne. Quand nous donnons notre confiance, nous avons toujours cette peur au fond de nous, qui nous dit qu'on le peut nous trahir à tout moment pour je ne sais quelle raison. Onyx viens de me les cités et je pense qu'il y a tout simplement rien à ajouter, surtout que je ne peux pas m'empêcher à repenser à ce qui s'est passé dans les rues de Londres. Certes je ne connaissais pas cette personne, sauf à Poudlard, mais je n'aurais pas dû agir de cette façon tout simplement.

Je n'ai rien à ajouter sur les paroles d'Onyx, tout le sujet à était traité, nous n'avons pas du tout à débattre, puisque nous sommes du même avis, alors autant arrêter de discuter de ce sujet pour le moment. Lui comme moi, savons très bien ce que nous pensons de ce genre de choses. C'est nous qui décidons du destin que nous souhaitons avoir, rien n'est déjà tracé. Tu peux être une personne faible, mais une épreuve te rend tout simplement faible et inversement. Nous devons nous battre pour nos idées et nos envies tout en sachant bien s'entourer des personnes que nous savons que nous pouvons avoir confiance.

Mais je suis quelques peu remis sur terre par les paroles d'Onyx, même un rire s'échappe quand il me parle de son manoir, tout ce qu'il me dit ne me dérange pas du tout. Les araignées ne me posent aucun problème, mais quand il ajoute les choses souris à sa liste, un sourire est présent sur mes lèvres. Je me moque de l'état où se trouve son manoir. Je sais très bien qu'il vive dedans et donc qu'il doit avoir un passage sans toile d'araignée sinon ses vêtements ou encore ses cheveux y seront découverts.

Onyx me dis que sa mère ne sera pas contre ma venue, bien au contraire elle sera contente qu'une fille soit présente dans le manoir, mais je prends aussi le risque, de passer des journées à faire du shopping avec elle. Ce genre de détails ne me pose aucun problème, je suis une fille et faire les boutiques ne me dérangent pas du tout. Je fais bien pratiquement que ça depuis que nous sommes en vacances et comme il vient de me le dire, je pourrai dire mes pensées à sa mère si tout ça me dérange.

- Jamais je ne te demanderai de tuer les belles bêbêtes à nombreuse pattes, vous arrivez à cohabité ensemble donc je ne veux pas changer ce genre de choses. En ce qui concerne ta mère, ne t'en fais pas ce genre de choses ne me dérange pas du tout, je suis une fille et je passe la plupart du temps à me promener a Londres ou dans le monde magique quand je ne suis pas à Poudlard.

Je ne me force pas du tout en lui disant ce genre de choses, je sais ce que c'est les femmes de la classe de sa famille, je ne les envies pas du tout, mais quand je me promène seul, je voyais leur beau vêtement qu'ils portent et elles discutent entre elle de leurs achats ou encore des nombreux galas qu'ils pourront aller avec tel ou tel robe. C'est tellement plus agréable de partager ce genre de moment avec une personne plutôt que seule.

Tout en regardant ma petite boule de poile, je finis par lui donner un nom, je ne sais pas du tout pourquoi je souhaite lui donner celui-là, mais je trouve qu'il lui va très bien. Le jeune Serpentard semble d'accord avec mon choix, il le trouve joli et surtout qu'il convient bien à ma petite poule de poile.

- Melessë signifie aussi amour dans une autre langue, c'est en partie pour cette raison que je lui ai donne ce nom. Mais avec ton explication, je suis plus que satisfaite du nom qu'elle porte maintenant.

Je ne sais plus où exactement où est-ce que j'avais lu ce mot, mais maintenant j'étais sûre du prénom de mon compagnon, pour rien au monde je le changerai. J'ai été surprise quand le jeune homme qui est en ma compagnie, se met à mentionner Flynn, je ne lui ai même pas donné son nom. Au départ je lui demande comment il a fait, mais je finis par lui dire que ça n'a pas d'importance. Mais Onyx m'explique qu'il le sait grâce à son réseau, ce genre de choses ne m'étonnes même pas, j'aurai dû me doutais doutais qu'il peut faire ce genre de choses, mais je suis tout de même rassurer quand il ajoute tout de même qu'il ne me suivait pas du tout.

- Ma rencontre avec Melessë, c'est fait tout simplement. Au premier regard, j'ai eu une sorte de coup de foudre pour cette petite boule de poil et depuis elle n'apprécie pas vraiment que je la laisse seule, un peu comme aujourd'hui où elle ne me quitté pas quand j'ai commencé à me prépare.

Je ne sais pas si je vais vraiment pouvoir l'avoir tout le temps avec moi sur le début, mais je pense qu'une fois que nous serons à Poudlard elle aura moins peur et surtout elle trouvera d'autre compagnon avec qui jouer, tout ce que j'espère c'est qu'elle ne fera pas son possible pour aller taquiner quelques peu Hermès. Mais quand viens de me le dire Onyx, il est temps pour moi de lui expliquer la raison pour laquelle je me trouve dans ce genre de situation, je n'ai pas envie qu'il pense que je suis une fille faible ou encore que je ne fasses pas encore attention. C'est vrai que j'ai peur de son jugement, je n'ai pas envie de le perdre, mais je sais aussi au fond de moi qu'il va faire son possible pour me comprendre. Je prends donc une grande inspiration et commence à lui raconter la journée étrange que j'ai passée à Londres.

- C'est un jour comme les autres, je pars de chez moi pour me diriger vers Londres. Je ne pensais pas du tout faire une rencontre, mais quand j'arrive dans une rue, je me rends compte qu'il y a un attroupement, mais une personne se tient à l'écart de tout ça…… Quand je me dirige vers elle, je pense qu'elle est la cause de toute ça, quand elle se met à me poser des questions sur le fait est-ce que ça me gênera si la personne au sol est mort ou de parler de tuer une personne par le simple fait que l'on ne l'aime pas…. Tout ça m'a fait poser quelques questions…

Je prends un petit temps arrêt pour essayer de me remettre les idées en ordre et remarquer que je caresse Melessë doucement et qu'elle est un peu plus blottie contre moi, m'aide à me donner de nouveau un peu de courage pour continuer mon récit, mais pour le moment je n'ai pas le courage de regarder Onyx, je n'ai pas envie de voir les émotions qui peuvent passer dans son regard.

- Cette femme s'est mise à me parler des moldu en me disant qu'il était stupide et que je n'étais pas mieux qu'eux. Je n'ai rien contre eux, ma mère en est une, mais je refuse que l'on me compare à elle. Je lui ai donc dit de me parler autrement, je n'étais peut-être pas une sans pure comme elle, mais je ne me montre pas grossière. Mais ça ne lui a pas plus, elle m'a demandé de faire attention, car il risque de m'arriver quelques choses….. J'ai tout de suite compris qu'elle me disait que je pouvais finir comme la personne qui était sur le sol…

Rien qu'en pensant à ce genre de choses, un frisson me parcours tout le corps, surtout quand je repense au sort qu'elle m'avait jeter et au fait que j'ai l'impression que l'air a de nouveau du mal à passer quand je me mes de nouveau à penser à tout ça. Mais c'est exactement ce qui se passe, je suis en train de quelques peu manqué de souffle, mais je ferme les yeux quelques secondes pour ne plus pensée à ce genre de choses et que ma respiration devient plus régulière.

- Elle m'a lancé un sort pour que je comprenne bien ses paroles, j'ai eu l'impression de manquer d'air… Je me voyais à la place de la personne sur le sol…. Mais je ne me souviens de rien d'autre, sauf mettre réveiller seule dans la rue…. Je ne me souviens plus de son visage…

Après avoir tout raconté à Onyx, je me décide de lever les yeux vers lui. Je me rends compte que mon regard commence quelques peu à se brouiller, je ne pensais pas que raconter ce genre de choses me mettrai dans cet état, je n'arrive pas voir correctement les yeux d'Onyx, je n'arrive pas à savoir ce qu'il pense exactement. Je sens une larme coulée le long de ma joue et je sais que d'autres vont suivre.



 
Code by Wiise sur Never-Utopia


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▌ Messages : 46
Humeur :
65 / 10065 / 100

En couple avec : La curiosité est un vilant défaut :3

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noisetier, épine de Monstre du fleuve Blanc, 27,8 cm et relativement souple
Camp: Mal
Avatar: Benedict Cumberbatch

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Mer 3 Aoû - 1:09

J'ai besoin de toi...


feat. Clio

Onyx voyait très bien quelles idées pouvaient traverser la petite tête de sa meilleure amie. C'est vrai que le manoir avait, pour les pièces les moins utilisées, des petites araignées mais il était très propre en général étant entretenu par quelques elfes de maison. Lui et sa mère n'aimait pas vraiment vivre dans une maison poussiéreuse du coup les elfes faisaient bien attention à tout nettoyer sans tuer les habitants non nuisibles des lieux au risque sinon de s'exposer à la fureur de sa mère comme la sienne bien que plus modérée. Le Serpentard prit d'ailleurs d'avance qu'il ne se ferai pas embarquer par sa mère pour aller dans les magasins et que Clio le prenne également au passage. Les femmes pouvaient être terrifiantes quand il était question de vêtement et il valait mieux pour vous de vous cacher avec habilité ou de suivre le mouvement sans protester si vous ne vouliez pas vous trouver face à une tempête. Un léger frisson descendit tout le long de sa colonne vertébrale rien qu'à cette pensée. La gente féminine pouvait se révéler être persuasive et performante dans l'art de la manipulation sur certains sujets sensibles leur tenant à cœur.

Il avait plus ou moins déduit l'autre signification au vu de la manière dont en parler Clio la première fois qu'elle avait prononcée le nom. C'était original en plus de bien aller avec la petite boule de poil Onyx voyait déjà le lien fort qui les unissaient tous les deux, il espérai que cela en serai de même dans quelques années. Il était plutôt normal que Melessë ne veuille pas rester seul ou  trop loin sans son amie. C'était un chaton qu'on avait certainement séparé très tôt de sa mère et mis dans une cage, il ne pouvait qu'avoir peur qu'on l'abandonne de nouveau dans l’animalerie ou dans la rue. Heureusement, avec le temps, celui-ci irai vagabonder dans le château ou tout autre endroit pour l'explorer, satisfaire sa curiosité et son instinct de chasseur et de joueur. La rencontre d'Hermès et de Nott s'était fait également de manière naturelle et sans aucune accroche. Il avait suffit d'un premier croisement de regard, d'un mouvement en commun, parfaitement synchronisé et ils étaient devenus inséparable l'un veillant sur l'autre et inversement, loyauté et amour ressortant de cette famille où se mélangeait sorcier et animal, maître et compagnon, frères de route et amis.

Les sujets étaient donc petit à petit fermés et expliqués pour ne plus avoir à revenir dessus : L'apparition d'un nouvel ami, leur pensée sur les gens en général, l'histoire de l'animalerie. Il ne restait plus qu'un dernier sujet important à aborder et des plus déplaisant certes, mais impératif pour que le jeune homme comprenne et que la demoiselle se sente mieux en laissant sortir ses tourments qui la préoccupait et la blessait d'une certaine façon. Onyx voyait bien qu'il n'était pas facile pour Clio de se lancer mais, malgré la peur, elle finit par commencer à parler, l'adolescent l'écoutant avec une grande attention. La première partie de son récit fait froncer les sourcils au Serpentard. Il avait vaguement entendu parler de cet accident mais il n'avait pas apporté plus d'attention que cela à cette affaire banale et facile à comprendre pour lui. Il laissait tout le temps dont aurai besoin Clio pour tout lui dévoiler, il savait parfaitement qu'elle ne pouvait pas tout enchaîner d'un coup. Il n'aimait pas qu'elle détourne son regard et il en connaissait la raison mais il ne souhaitait pas l'interrompre de peur de la stopper dans son élan.

La suite lui déplut bien plus encore, quelqu'un avait osé parler de façon atroce et inconvenable à sa meilleure amie et même à la menacer sans aucun scrupule ! La colère commença à pointer le bout de son nez en Onyx et l'atmosphère se faisait petit à petit plus lourde avec les mots suivants qui sortirent d'entre les lèvres de Clio. Il devait retrouver cette femme pour lui montrer ce qu'il arrivait à quelqu'un qui menaçait les personnes chères à son cœur. Sa haine envers l'inconnue monta encore d'un cran quand il s’aperçut des réactions physiques bien que courtes de Clio. L'histoire se fit plus flou pour son amie qui réfléchissait tout en enchaînant ses phrases essayant de se rappeler de ce qu'il s’est passé à la fin sans faire surgir de nouveau le souvenir de l’agression subit. Ô qu'il se ferai un plaisir de la torturer celle-là, même quelques années dans ses cachots personnels sous torture constante ne suffirait pas à racheter sa faute commise envers sa meilleure amie. Lui faire du mal ainsi, il regrettait de n'avoir pu la prendre avec lui au manoir plus tôt ou à être présent leur de l'événement. Son regard montrait bien à quel point il était furieux comme sa détermination  faire de la vie de la femme coupable un Enfer voir pire encore si cela était possible. Il sentait d'ailleurs sa baguette répondre à ses sentiments.

Mais toute la pression qu’exercer aussi bien son aura que sa baguette se calma d'un seul coup lorsque le regard de Clio rencontra pour la première fois les siens depuis le début du récit. Pour le moment, sa vis-à-vis souffrait de ce qu'il s'était passé, de sa confusion face à cet instant dont elle ne comprenait pas tous les aboutissants. Elle avait besoin de lui et non de sa vengeance et il ne pouvait la laisser dans un tel état. Il avait vu que très rarement les yeux de son interlocutrice se brouiller pour finir en larmes. Elle semblait tellement désemparée et troublé que le cœur d'Onyx sursauta. Oui, définitivement cette personne allai payer très cher son geste. Il se rapprocha de son amie, leva sa main droite et effaça de son pouce les petites gouttes d'eau salée d'un côté puis de l'autre. Il l'a saisi avec une délicatesse rare et peu vu chez lui pour la mettre confortablement sur ses genoux Hermès s'étant posé sur son épaule. Une fois le dos de Clio bien calée sur son torse. Il l'entoura de ses deux bras et rapprocha un peu plus leur deux corps en prenant garde à ne pas écraser le petit chat. Il serra doucement son étreinte caressant d'une main ses cheveux doucement pour la calmer et la réconforter. Il la laissa ainsi évacuer ce trop plein d’émotion trop longtemps retenu a fond de Clio.

« Chuttt... Tout va bien Clio, je suis là. Tout va bien se passer. Ne te retiens pas, laisse toi aller. Tu verras, ça te fera le plus grand bien... C'est ça, fais tous sortir, prends de grandes respirations. Je ne laisserai personne te faire de mal... J'aurai dû être là mais je te promet que je retrouverai cette personne et elle regrettera d'être né et d'avoir foulé le sol de notre monde... Ne profite que de l'instant présent, oublie tout ç a pour le moment, mets cela de côté... » murmurait lentement Onyx à l'oreille de Clio tout en continuant de l'apaiser. Il fit ainsi pendant quelques minutes avant de commencer à la bercer d'avant en arrière avec minutie et attention.

Certains verraient cela comme une gaminerie mais pour Onyx il en était tout autre et puisque personne n'était présent il pouvait se laisser aller également à des gestes qui n'étaient pas d'ordinaire dans ses cordes. Il ferma ses yeux et se mit à chantonner une berceuse de sa voix cristalline, douce et légère, celle que lui chantait sa mère lorsqu'il faisait des cauchemars ou quand il se sentait mal.

« Mon enfant, mon tout petit,
La lune s’élève dans le ciel
Et sur nos sommeilles veille
Il est temps de s'endormir

Je reste près de toi
Je te tiens bien fort contre moi
Je chasse les cauchemars pour toi
Je t'aime toi

Le temps peut s’écouler
Je continue à te protéger
Et ce pour l'éternité

Mon enfant, mon tout petit,
La lune s’élève dans le ciel
Et sur nos sommeilles veille
Il est temps de s'endormir

La lune est d'argent
Le ciel est clair
Les étoiles sont d'or
En parfaite harmonie

Le cauchemar peut t’effrayer
Je vais l'enfermer, le disperser
Et tu pourras de nouveau rêver

Mon enfant, mon tout petit,
La lune s’élève dans le ciel
Et sur nos sommeilles veille
Il est temps de s'endormir

Chut, ne pleure pas
Je reste auprès de toi »


( Inventé par mes soins :3 )
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Shailene woodley

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Mar 20 Sep - 17:46



J'ai besoin de toi

 
« Je ne sais pas pourquoi je doute »

Quand j’ai acheté mon petit chaton, je n’aurai jamais pensée que je m’attacherai à lui de cette façon, son petit côté câlin et ses yeux de biche me font fondre même quand je ne suis pas d’humeur à cause de ma famille. Mais quand Onyx me dit que je dois trouver un nom à cette petite boule de poil, je ne sais pas pourquoi quand je le regarde, le nom de Melessë  sort de mes lèvres. Je ne regrette pas mon choix et je ne pense pas être la seule à être d’accord avec tout ça. Il y a vraiment un lien vraiment fort entre lui et moi, j’aimerai que noter lien soit le même que celui que partage Onyx et Hermès. Je ne suis pas du tout jalouse de tout ça.

Nous parlons de beaucoup de chose Onyx et moi, de ma rencontre avec Flynn à l’animalerie et surtout à ma rencontre avec ma merveilleuse petite boule de poile, mais je sais très bien que je vais devoir lui parler de quelques chose qui me fait quelques peu souffrir en ce moment. Je ne sais pas comment je vais pouvoir réagir en racontant tout ce qui me bloque, je n’ai pas envie de pleurer devant lui, je n’aime pas me montrer faible, même si je sais qu’Onyx ne va pas me juger si je fais ce genre de chose.

Quand je commence à tout raconter à l’homme qui se trouve près de moi, je sais que la in sera difficile, surtout quand me met à détourner le regard, pour ne pas croiser le sien, j’ai tout de même peur qu’il me juge, qu’il trouve que je suis une personne faible et que j’aurai pu me débrouiller seule sans que je finisse sur le sol inconsciente. Plus mon récit avance et plus je sens que l’atmosphère deviens de plus en plus lourde, mais je pense que la réaction de mon corps ne dois pas aider Onyx à gérer ses émotion, je sais très bien qu’il en veut à la personne, enfin c’est ce que j’espère, je ne pense pas que je supporterai qu’il m’en veille à moi.

Mais ce que je redoutais le plus se produit quand mes larmes commence à couler doucement sur mes lèvres, le déclencheur de tout ça, c’est quand je rencontre son regard. Mais mon regard devient vraiment flou quand Onyx ne met à ressuyer mes larmes de ses doigts et qu’il m’attire contre lui pour me mettre sur ses genoux. En temps normal, je ne serai pas du tout comment réagir, mais aujourd’hui je me blottie un peu plus contre lui pour profiter de son réconfort.

Quand il commence à prendre la parole, je n’arrive plus à me contrôler et les larmes coulent vraiment le long de mes joues, je laisse toute ma peine ressentir et j’écoute les conseils qu’il est en train de me donner. Je ne sais pas pourquoi je me comporte ainsi, mais tout ça me fait vraiment du bien, même si j’ai quelques peu de mal à oublier tout ce qui c’est passer. Quand Onyx se met chantonner, je ferme les yeux et profite de ses paroles, je trouve ça vraiment beau et je suis vraiment toucher par son geste. Quand il termine sa chanson, j’attends quelques secondes et relève la tête en déposant un baiser sur sa joue.

- Merci pour tout ce que tu viens de faire pour moi Onyx….

Je sais très bien que je dois avoir une mine affreuse, mais je suis vraiment toucher par tout ce qu’il vient de faire pour moi.


Spoiler:
 

 
Code by Wiise sur Never-Utopia


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▌ Messages : 46
Humeur :
65 / 10065 / 100

En couple avec : La curiosité est un vilant défaut :3

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noisetier, épine de Monstre du fleuve Blanc, 27,8 cm et relativement souple
Camp: Mal
Avatar: Benedict Cumberbatch

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Lun 24 Oct - 20:21

J'ai besoin de toi...


feat. Clio

Onyx avait senti sa meilleure amie se laisser aller et se blottir un peu plus contre lui alors qu'il lui parlait doucement. À cela, il avait resserré un peu plus son étreinte sans la blesser comme sa mère le faisait avec lui. Et oui, en matière de sentiment et de gentillesse il avait tout appris de sa mère. Elle n'aurait pas été là il aurai été bien plus maladroit que ça et dans le pire des cas, insensible à tous et à tout. De multiples larmes coulèrent encore des yeux de Clio pendant qu'il fredonnait sa chanson... Mais c'était un mal nécessaire pour qu'elle se sente bien mieux après et qu'elle ne garde pas toutes ses émotions explosives en elle. Ces mélanges ne faisaient jamais bon ménage surtout quand ils éclataient lorsque trop dur et trop nombreux à contenir. Le baiser qu'il avait reçu sur la joue avait très légèrement fait sursauter Onyx qui ne s'y attendait pas vraiment mais il ne bougea pas. Un sourire doux se posa sur son visage quand il entendit les paroles de la jeune fille.

'' Merci pour tout ce que tu viens de faire pour moi Onyx…. ''

« Tu n'as pas à me remercier Clio, tu sais très bien que je serai toujours là pour toi alors n'hésite pas à me parler si quelque chose te tracasse ou que l'on t'a fait quelque chose même si on te menace. Promet moi que tu viendras me voir si on te veut du mal... » répondit-il doucement, d'une voix tendre et chaleureuse bien que très sérieuse et inquiète à la fin.

Une fois sûr d'avoir obtenue sa réponse et la promesse de la Poufsouffle, il lui tendit un mouchoir pour qu'elle puisse quelque peu effacer les traces de sa tristesse en espérant que cette dernière parte également avec. Il savait bien que temps qu'il n'avait pas réglé cette affaire sa meilleure amie ne sera pas tranquille et se tourmenterai. Il réfléchirai à cela une fois à Poudlard et exécuterai sa vengeance pendant les premières vacances scolaires. Bien, maintenant qu'il pouvait mettre cette question de côté pour les quelques semaines à venir, il se redressa entraînant Clio dans son mouvement pour qu'elle se retrouve elle aussi sur ses pieds de manière stable par rapport au sol. Une fois sûr et certain qu'elle avait pu se remettre un minimum de sa libération émotionnelle, Nott se remit bien face à elle avant de parler à nouveau.

« Je te propose de venir chez moi après être passé récupérer tes affaires pour un peu plus d'un mois chez toi sans oublier les scolaires, qu'en penses-tu ? Puisque c'est ce qu'il reste avant la reprise des cours. Je te préviens juste que je ferai les miennes pour la rentrée avec Lexie, j'ai certaines choses à régler et je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose. Je t'en parlerai un peu plus en détail quand nous serons à l'abri des oreilles indiscrètes soit dans mon manoir. » déclara-t-il de nouveau impassible, ses yeux transperçant ceux de sa vis à vis.

« N'oublie pas la petite boule de poil à tes pieds avant de partir » finit par déclarer Onyx un air amusé sur le visage, un peu plus détendu.

Lorsque Clio lui donna son accord pour procéder de cette façon, il siffla pour que son corbeau se pose confortablement sur son épaule droite. Il fit une petite révérence exagérée pour laisser l'honneur à Clio de passer devant et se mit à ses côtés alors qu'ils repartaient en direction de l'entrée du chemin de Traverse. L'expression d'Onyx s'était faite de nouveau froide et impersonnelle alors que son aura se faisait, quant à elle, dangereuse menaçant toute personne qui ne valait mieux pas les approcher de trop près pour leur propre survie. Il suivi donc d'un pas souple et tranquille la demoiselle, guide qui montrerai le chemin jusqu'à chez elle, attentif. Le serpentard était assez impatient et curieux de voir où avait vécu et grandit sa camarade bien qu'il ne l'avouerai jamais à voix haute même sous la torture la plus douloureuse et que rien dans son comportement ne le laissait voir. Il avait hâte de rencontrer les personnes composant la famille de Clio et comment ils réagiraient par sa présence auprès de cette dernière...
014 © Lunay's invention
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Shailene woodley

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Jeu 3 Nov - 19:58



J'ai besoin de toi

 
« Je ne sais pas pourquoi je doute »

Je ne sais pas du tout si j'aurai pu supporter tout ce qui vient de se passer si Onyx n'étais pas été là avec moi. Très peu de personnes agissent comme il vient de le faire, voir personne, je ne suis pas du tout habituer à ce genre de choses, mais je me rends compte que ça fait vraiment du bien de pouvoir se laisser aller conter une personne qui est vraiment là pour toi et non pour se moquer de toi à la première occasion, j'ai vraiment confiance en Onyx, je sais très bien qu'il ne me fera pas du mal, sinon il aurait pu le faire il y a bien longtemps vu qu'il connait mon plus grand secret. Quand j'ai déposé un baiser sur sa joue, j'ai remarqué on petit sursaut, mais je ne fais vraiment aucun commentaire sur ce genre de geste, car c'est vrai que ce n'est pas dans mes habitudes de faire ce genre de choses. Mais il a vraiment fait beaucoup pour moi, même ma propre famille ne ferai jamais ça pour preuve je conservé tout ça en moi depuis les débuts des vacances.  Je ne peux qu'être touché par ses nouvelles paroles.

- Je te promets de faire ce genre de choses Onyx, s'il m'arrive quoi que ce soit tu seras le premier prévenu. Si j'ai besoin de me confier, je viendrai te voir ou je t'enverrai une lettre comme je les fais aujourd'hui…

Je ressuis une dernière larme qui vient de couler sur ma joue avec mon doigt, mais Onyx fini par me tendre un de ses mouchoir, je le remercie en lui souriant et j'essuie doucement mes joue pour effacer les dernières traces de ma tristesse, je ne supporte pas du tout que l'on me voit ainsi, je ne veux pas me montrer faible. Mais Onyx à sut me faire comprendre que je devais tout lâcher alors c'est tout simplement ce que j'ai fait et c'est vrai que je me sens quelques peu plus légère. Certes j'ai toujours cette crainte de la croiser de nouveau, mais je sais que je ne serai pas seule face à elle et ce genre de choses aide vraiment à aller mieux.

Le jeune homme fini par faire son possible pour que je me retrouve debout sur mes pieds, mais ce genre de geste fait glisser ma petite boule de poile sur le sol, il ne dit absolument rien du tout et se contente simplement de me regarder en se mettant sur mon pied. J'écoute de nouveau Onyx et je ne peux pas m'empêcher de pensée au fait que si Onyx m'accompagne chez moi, il risque de croiser ma famille et je ne veux pas que ce genre de choses se passe très mal, je ne serai pas où me mettre si ma mère lui fait une quelconque réflexion. Mais je cesse tout de suite de pensée à ce genre de choses quand il me dit qu'il va faire ses achats de rentrer avec Lexie. Je ne sais pas ce qui me prend, mais je me demande tout à coup est ce qu'il la réconforte aussi quand elle va mal ? Non je mets ce genre de pensée de côté et je me dis qu'il est temps pour moi de répondre aux paroles qu'il vient de me dire.

- Je ne souhaite pas te déranger toi et ta famille, mais si tu me le propose c'est que ça ne sera pas le cas. Je ne peux qu'accepter avec une famille telle que la mienne, mais je te laisserai faire ce que tu souhaites, je ne te demanderai pas de rester tout le temps, comme tu viens de me le dire tu as des choses à régler avec Lexie… Je ferai mes derniers achats quand tu seras occupé.

Je regarde a mes pieds et prend ma petite Melessë dans mes bras et je souris à Onyx avant de reprendre un visage neutre, mais c'est tout simplement loupé, quand Onyx fait une petite révérence pour me laisser passer, enfin je ris juste quelques secondes avant que nous n'avançons doucement vers chez moi. Durant le chemin vers chez moi, je caresse ma petite boule de poil tout en repensant aux paroles d'Onyx, qu'est ce qu'il peut bien avoir à faire avec Lexie. Je connais quelques peu cette fille, mais ça ne s'est pas du tout bien passer entre elle et moi enfin nous ne nous apprécions pas tout simplement même si nous avions une amie commune, mais bon je garde ce genre de détail pour moi.

Quand nous approchons, je ne peux pas m'empêcher d'être quelques peu angoissé surtout que je peux voir ma mère à la fenêtre et à voir sa réaction, je sais très bien qu'elle n'apprécie pas que j'arrive avec Onyx, elle n'accepte pas le monde dans lequel je vis, je sais qu'elle espère secrètement que ma petite sœur soit une Cracmol pour qu'elle la garde jalousement avec elle, comme elle l'avait voulu le faire avec moi. Je finis par ouvrir la porte de chez moi en laissant passer Onyx devant moi, ma mère profite de ce cours instant pour venir à notre rencontre.

- C'est donc pour lui que tu décides de passer toutes tes journées dehors en laisser ta petite sœur qui a besoin de toi ! Je ne sais pas comment tu peux être ma fille, jamais je n'aurai fait ce genre de choses, passer mon temps dehors avec un garçon, de nombreuse rumeurs auront couru sur moi et j'aurai eu honte. Mais ce n'est pas du tout ton cas ! Je sais très bien ce qui se dit sur toi Clio, tu es la traîné de ton école !

C'est officiel, je ne sais pas du tout comment me comporter, comment ose-t-elle dire ce genre de choses devant Onyx, je sais qu'elle croit tout ce qui se dit à Poudlard. Je sais que je pourrai lui dire que c'est fait, mais c'est tellement plus simple de croire ce genre de choses, comme ça elle a une raison de ne pas m'aimer, elle ne peut pas dire à ses amies que je suis une sorcière donc elle dit que je suis un traîné. Je ne prends pas la peine de lui répondre et le dirige vers ma chambre en demandant du regard a Onyx de me suivre. Oui je suis vraiment blessé par ses paroles, mais je ne peux pas lui monter sinon elle sera vraiment heureuse. Je sais que mon père ne va pas tarder à rentrer et il la calmera, mais en attendant je dois continuer à l'entendre vu qu'elle n'a pas l'air d'en avoir fini avec moi.  
Code by Wiise sur Never-Utopia


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
▌ Messages : 46
Humeur :
65 / 10065 / 100

En couple avec : La curiosité est un vilant défaut :3

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Noisetier, épine de Monstre du fleuve Blanc, 27,8 cm et relativement souple
Camp: Mal
Avatar: Benedict Cumberbatch

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Jeu 17 Nov - 0:10

J'ai besoin de toi...


feat. Clio

Onyx avait eu un regard amusé lorsque la petite boule de poil avait glissé de Clio et il était satisfait face à la promesse de la jeune femme. Il ressentit d'ailleurs qu'elle était mal à l'aise lorsqu'il lui parla de passer chez elle et peut-être de la jalousie quand il lui fit part de ses projets par rapport à Lexie. Il devait sûrement se tromper sur sa dernière analyse, elle ne pouvait pas l'être pour une petite broutille pareille non ? Il semblerait que si au vue de la réponse qu'elle lui donna ensuite, vraiment... Il avait l'impression de l'avoir légèrement blessé. Il aurai voulu la rassurer à ce sujet mais il préférait attendre d'être dans son manoir pour cela. L'extérieur regorgeait toujours d'oreilles malignes qui traînaient un peu partout et surtout quand on ne le désirait point, que ce soit dans le monde moldu ou magique. Bon, il était vrai que parfois il était un peu trop paranoïaque mais c'était plus fort que lui, il ne se sentait en sécurité qu'en de très rares endroits avec des personnes bien précises. Il avait ainsi peu de moment à lui pour l'instant mais, cela changerai à faire et à mesure que les choses évolueraient et si tout se passait comme prévu. Il n'empêche que le rire qui sortit, même brièvement, de la poufsouffle rassura quelque peu le serpentard sur l'état de sa camarade. Il était plutôt fier de lui, ce n'était pas souvent qu'il pouvait entendre ce magnifique son provenir de sa vis-à-vis.

Le chemin jusqu'au lieu où vivait sa meilleure amie se fit dans le plus grand des silences s'il on exceptait le bruit de leur pas résonnant sur les trottoirs et les sols des ruelles. Le Nott s'interrogeait sur cette soudaine attitude de sa guide. Elle semblait nerveuse, peu assurée... Avait-elle peur qu'il fasse du mal à sa famille ? Il savait qu'il lui arrivait d'être excessif sur certaines de ses décisions voir même cruel. Néanmoins, il ne tuerai pas les moldus qui habitaient avec elle juste pour le plaisir bien que ça ne se serai pas forcément passé de la même façon pour d'autres familles... Il allai bien se comporter chez son amie, il n'était pas un pitoyable clochard des rues. Il avait une éducation tout de même, il n'avait pas été élevé parmi les porcs. Onyx avait d’ailleurs repéré la silhouette d'une femme à l'une des fenêtres. Était-ce la mère de Clio ? Il y avait de fortes probabilités. Il passa devant la Brunett lorsqu'elle lui ouvrit la porte, l'invitant à entrer dans sa maison. Il lui adressa un bref sourire confiant avant de se retourner vers la dame qui s'était approchée d'eux d'un pas un peu trop rapide au goût du Nott. Dès que cette moldu entra dans son champ de vision, il sut aussitôt qu'il n’allai pas apprécier la suite des événements. Effectivement, le discours qui s'entendit à peine étaient-ils entrés ne pu que lui donner raison.

Il écouta, surpris intérieurement, les paroles qui sortaient du misérable organe qui servait de bouche à l'être devant lui et qui énonçait autant de fabulation envers Clio. Son amie ne semblait pas vouloir se défendre ou riposter quoi que ce soit contre ce que sa '' mère '', si une telle vermine insignifiante pouvait être désignée ainsi, lui disait. Une colère froide monta au sein du dernière année. Alors comme ça, on se donnait le droit de critiquer sans vergogne sa fille sans aucune preuve tangible, l'insulter sans même penser aux douloureuses conséquences éventuelles. Très bien, parfait, Onyx allai se faire un plaisir de la remettre à sa place comme la mortelle sans pouvoir et sans défense qu'elle était et restera jusqu'à sa mort. Il se rapprocha d'elle d'un pas mesuré, tranquille peut être même trop détendu. Le calme avant la tempête. Une fois à son niveau, il s'arrangea de façon à ce que son aura soit tellement lourde, oppressante et agressive que la femme ne penserait même pas à vouloir s'échapper de son étreinte. Il eut un sourire sadique, narquois et fit de façon à ce que ses lèvres soient près de l’oreille de sa cible pour qu'elle puisse entendre parfaitement sa palabre.

« Ainsi donc, une telle aberration a pu donner naissance à une jeune demoiselle aussi magnifique que Clio... Je n'arrive pas à le croire, à le réaliser. Il est plus qu’évidemment qu'elle tient plus de son père que de vous et heureusement pour elle d'ailleurs. Rien que d'imaginer qu'elle aurai pu vous ressembler me donne des frissons d'horreur. Et pour votre gouverne, je ne fais pas partie de la même catégorie nuisible et misérable que la vôtre, encore heureux. Si vous n'êtes même pas capable de prendre soin de votre propre seconde fille, je me demande bien pourquoi l'homme qui vous '' aime '' a voulu procréer avec vous et vos gènes détériorés et sans aucune valeur. C'est moi qui aurai plutôt eu honte si j'avais une mère comme vous et que je remercie Merlin, Morgane et Serpentard que ce ne soit nullement le cas. Absolument dégouttant. Osez traiter encore une fois d'une façon similaire votre fille et je vous assure que la mort sera la plus douce des délivrances quand j'en aurai fini avec vous. Vous avez tendance à oublier qu'un seul coup de baguette et votre existence éphémère et insipide ne sera plus qu'un simple souvenir que personne ne pleurera ni ne regrettera. » déclara lentement l'adolescent, faisant rouler vicieusement chaque terme d'un ton doucereux, bas et extrêmement dangereux.

Si Clio le voulait, elle pouvait tout entendre des propos que venait d'émettre avec un calme olympien et glacial Onyx. Discrètement, il lança un sortilège empêchant à l'insecte pathétique face à lui de pouvoir communiquer ce qu'il venait de lui dire, que ce soit par la parole ou par l'écrit, à quiconque tout en se souvenant parfaitement de cette discussion. Mais également tout dérivé pouvant mettre sur la piste de cet échange cordial et courtois qu'ils venaient d'avoir. Il s'écarta de quelques mètres et prit un visage naturel, joyeux. Il retourna tranquillement auprès de sa meilleure amie comme si de rien était. Il aurai pu utiliser d'autres moyens de la faire taire mais, il valait mieux prendre l'option la plus prudente et naturelle. Il avait une excuse toute trouvée si jamais le père de Clio se demandait pourquoi sa femme avait peur en sa présence. Il se mit au niveau de sa meilleure mie et observa la chambre de cette dernière tout en attendant qu'elle fasse ses valises, résistant à l'appelle de sa baguette qui le démangeait depuis l'apparition de l'autre bestiole.
014 © Lunay's invention


*:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
POUFSOUFFLE
avatar
▌ Messages : 178
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Personne

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Neutre
Avatar: Shailene woodley

Message#Sujet: Re: J'ai besoin de toi    Dim 11 Déc - 16:40



J'ai besoin de toi

 
« Je ne sais pas pourquoi je doute »

Ma réaction face aux paroles d'Onyx, me surprend quelque peu, mais c'est peut-être le fait qu'il m'a rassuré il y a quelques et le fait qu'il se met à me parler d'une autre personne me dérange, mais ce n'est rien de plus. Tout ça va passer dans la journée surtout que nous devons aller chez moi, je n'ai pas envie que ce genre de choses arrive. Enfin je n'ai pas envie qu'Onyx rencontre ma mère, car je sais déjà comment va réagir et je ne veux surtout pas qu'il remarque ce genre de choses, personne est au courant du véritable visage de la femme qui m'a mis au monde. Mais je sais que je vais pouvoir continuer à me cacher de la sorte et Onyx me montre un peu de sa personnalité quand nous sommes seuls donc je pense que je peux lui faire confiance et le fait étrange c'est que je sais que je ne vais pas pouvoir supporter ma mère seule, j'ai besoin de lui. C'est la première fois de ma vie que j'ai autant besoin d'une personne. Quand nous arrivons chez moi, j'ai quelques craintes qui remontent surtout quand je la vois a notre fenêtre, je me prépare donc à ce qu'elle me fait des tas de reproche. Je ne sais pas si Onyx va se rendre compte de mon changement de comportement, mais je pense que ça va être le cas, vu qu'il est assez observateur, mais je dois essayer de me reprendre, même si je sais que ça va être difficile surtout que ma mère vient tout de suite à notre rencontre pour me dire des choses qui me blessent vraiment, mais je ne lui réponds pas.

Je sais que si je lui réponds, elle va continuer et elle sera de plus en plus blessante et je sais au fond de moi que je ne serai pas assez forte pour pouvoir supporter ses paroles, donc je décide de ne rien dire du tout pour éviter de me ridiculiser de nouveau Onyx, je pense qu'une fois c'est déjà trop, je ne supporte pas montrer mes faiblesses, même à une personne en qui j'ai réellement confiance. Quand je m'éloigne d'eux pour aller dans ma chambre, je me rends compte que l'air dans la maison à changer tout un coup, je sais que contrairement à moi, Onyx ne peux pas laisser ses paroles sans réponses. Je n'ose pas me retourner pour voir ce qu'il compte faire, je sais qu'il ne lui fera aucun mal, même si sur l'instant je me moque du sort qu'il souhaite lui infliger, je sais comment est Onyx et il ne lui fera aucun mal par magie. Mais il sait parfaitement trouver les mots pour remettre les personnes à leurs places, je ne me retourne pas du tout, mais je l'écoute tout de même. Mais je sais que ma mère ne pourra pas s'empêcher de dire quoi que ce soit me concernant. Les paroles que lui dit Onyx me touche vraiment par-dessus tout, c'est à ce moment que je me rends compte que j'ai raison de lui faire confiance, c'est la seule personne qui pourra agir comme ça pour me défendre.

Je suis assez surprise de ne pas l'avoir entendu lui répondre, peut-être qu'il lui a lancé un sort sans que je l'entende, ou elle a simplement peur de ce qui peut lui arriver, car elle sait très bien que je ne viendrai pas l'aider surtout après ce qu'elle vient de me dire. Je rentre discrètement dans ma chambre en sachant qu'il est de nouveau près de moi, je me sens encore quelques peu faible émotionnellement, mais je ne montre rien du tout. Mais je pense que ma petite boule de poile doit le ressentir, car elle grimpe sur ma cheville en miaulant pour que je la prenne dans mes bras, je ne perds pas une seconde et la prend contre moi. Je suis quelques peu soulagé, quand je sens sa petite tête venir se blottir dans mon cou. Je commence doucement à ouvrir ma valise sur mon lit et me demande ce que je peux apporter chez lui, surtout qu'à cet instant j'ai simplement envie de partir très loin d'ici. Mais je retiens ma pulsion surtout que je peux entendre ma mère recommencée à faire des réflexions sur moi enfin elle dit qu'heureusement que ma petite soeur n'est pas comme moi. Je suis dos à Onyx vu que je suis devant mon armoire, je lance rapidement un sortilège pour que personne ne puisse entendre tout ce que je compte dire à mon meilleur ami.

- Je te remercie pour les paroles que tu as dit à ma mère Onyx, je ne pense pas qu'elle va arrêter quand tu ne seras pas avec moi, mais au moins elle a compris que je compte vraiment pour une personne. Elle pense que je suis une personne qui n'a rien dans la vie, je me contente de séduire les hommes pour me faire entretenir, car je suis une fille capricieuse et vaniteuse. Mais tu es le seul à savoir qui je suis vraiment, mais quand elle t'a vu elle a dû comprendre que tu n'es pas une personne « simple », tu fais partir des personnes qui peuvent me permettre d'atteindre mon objectif, mais je me moque de ton argent, c'est toi que j'apprécie, mais ça personne ne le sais...

Je ne souhaite pas en dire plus sur le moment, surtout que je commence à me rendre compte que ma voix change quelques peu, mais je dois vraiment me reprendre, je ne dois pas laisser tout ce qui se passe dans ma vie me rend faible, je dois laisser ce genre de choses derrière moi, je ne dois plus penser à tout cela et je dois tout simplement faire ma valise et de partir loin d'ici. Peut-être que durant les vacances je trouverai quelques choses pour me permettre de partir de ce lieu surtout que c'est ma dernière année à Poudlard qui va commencer. Après m'avoir ressaisie, je fais doucement ma valise en prenant que ce dont j'ai besoin. 



 
Code by Wiise sur Never-Utopia


 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

J'ai besoin de toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-