AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)   Mar 30 Aoû - 21:12

Caleb & Seth
Que de provinces, que d' empires sacrifiés à l' animosité d' un seul homme contre un seul homme !
Depuis quelque temps, Seth avait quand même un emploi du temps bien plus chargé qu'avant. Il n'était pas du genre à rester sans rien faire de base, mais depuis peu il devait ajouter plusieurs choses à son travail au ministère de la magie. Il y avait bien sûr sa relation avec Pomona, qui avait pris donc plus de sérieux qu'il pensait capable. Alors forcément, il lui accordait quand même du temps, même si Pomona était de toute façon un bourreau de travail de son côté aussi. Et en plus de ça, il y avait les mangemorts. Seth devait bien avouer qu'il ne s'était pas vraiment attendu à tout cela en acceptant de rejoindre les Néo-Grindelwaldien. Parce que quand il avait accepté de les rejoindre après sa conversation avec Gwendall, il ne savait pas que le groupe allait être reprit par un gamin. En soit, ce n'était pas quelque chose qui le dérangeait outre mesure. Seth n'avait pas l'intention de se prendre la tête avec des détails. Le problème, c'était juste qu'il y ait un côté bien trop "maître" pour lui. En soit, travailler avec des personnes ne le dérangeait pas trop - il le faisait déjà avec les Aurors, même s'il préférait bien sûr travailler en solitaire - mais il n'aimait pas devoir obéir à des ordres. Il le faisait, parce qu'il n'avait pas trop le choix, mais ça l'agaçait quelque peu. Seth avait cependant décidé d'attendre un peu de voir ce que ça pouvait donner pour vraiment se faire une idée Parce qu'en soit, le jeune homme s'y retrouvait bien dans ce groupe. Il y avait plus d'un taré dans le lot quand même. Et il y avait un côté amusant de voir tous ces Aurors travaillaient sur les affaires dont il savait être l'œuvre des mangemorts, même s'il n'en disait évidemment rien. Mais avec tout cela, le jeune homme n'avait pas vraiment beaucoup de temps pour lui. Surtout qu'en ce moment, le travail au bureau des Aurors ne manquait pas.

La journée était bien avancée donc quand le jeune homme avait finalement décidé de rentrer chez lui après une grande journée. Le ministère de la magie avait eu le temps de se vider, mais il y avait encore du monde sur place. En même temps, il n'y avait sans doute qu'en des heures tardives de la nuit que l'endroit se vidait complètement. Seth marchait donc dans les couloirs, dans le but de rejoindre les chemins afin de quitter le ministère, quand il percuta quelqu'un. Il prit la peine de lever son regard vers la personne - ce qui était déjà un effort en soit pour lui - et le toisa du regard. Ce jeune homme, il le connaissait. Pas complètement, mais il avait déjà eu l'occasion de le croiser au sein du ministère de la magie, mais plus précisément lors que les Néo-Grindelwaldien ont rejoint les mangemorts. En d'autre terme, les deux hommes portaient la même marque sur leurs avant-bras et Seth ne se doutait pas qu'ils avaient même plus de point en commun encore que ça.

« Tu pourrais t'excuser quand même. »

Rétorqua-t-il, sans avoir envie de se montrer agréable envers lui (alors qu'il n'avait même pas de vraie raison encore pour ne pas l'apprécier). Il était simplement désagréable, comme il l'était avec n'importe qui.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 621
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)   Lun 5 Sep - 17:46

À force de travailler avec Jacob Hoover, j'ai fini par oublier ce que peut signifier le fait d'avoir des horaires de travail normales. Mais je ne le regrette pas, en vérité. J'ai obtenu ce poste par défaut, mais il est loin de me déplaire. Jacob, même s'il est parfois un peu à l'ouest, est un mentor passionné et attentif, et pour peu que nous soyons plongé dans notre ouvrage, j'en oublie de toute manière le temps qui passe et il m'arrive par moments de rentrer bien tard sans songer à prévenir tout simplement parce que l'élucidation d'une énigme aura capté toute mon attention. C'est assez appréciable, pour tout vous dire. Parfois, les pensées néfastes prennent trop de place dans mon esprit, et je ne demande qu'à réussir à m'en débarrasser corps et bien. Au travail, je n'ai pas le temps de penser à autre chose qu'à ce dernier, et ça me fait du bien. Cela dit, j'ai commencé à récupérer des horaires un peu plus raisonnables maintenant que l'affaire des voyageurs temporels est passée (même si en fait, toute cette affaire ne me lâche jamais puisqu'elle appartient à toutes les strates de ma vie), si bien que je peux déjà m'en aller et quitter le ministère un peu plus tôt que ce dont j'ai l'habitude.

Pourtant, je n'ai pas l'intention de partir tout de suite, même si au fond, je crois bien (non, j'en suis certain) que je préfèrerais largement rentrer chez moi et retrouver Lena que de m'attarder un peu plus. J'ai une mission à accomplir, une mission qui promet d'être l'inverse de place, et pour m'en acquitter, il faut bien que je m'arme de patience et de courage. Ce n'est pas en un jour que je parviendrais à gagner la confiance de Pomona (si j'y arrive seulement), comme Voldemort le souhaite, il faut donc que je prenne sur moi et que j'aille la voir, que je parvienne par je ne sais quel miracle à faire en sorte qu'elle ait confiance en moi, elle qui n'a jamais eu confiance dans tous les cas, même quand nous étions encore élèves à Poudlard et que je pensais vraiment beaucoup trop à elle. De passage dans l'atrium, j'ai donc l'intention de faire un crochet par le deuxième étage quand, pas très attentif, je bouscule quelqu'un (ou alors quelqu'un m'a bousculé ? Je ne sais pas trop, l'autre a l'air en tout cas convaincu que c'est ma faute).

-Désolé, je ne faisais pas attention.


J'ai bien envie d'ajouter que je me serais excusé parce que je connais les bases de la politesse (moi) mais qu'il ne m'en a pas laissé le temps, mais j'ai l'esprit ailleurs et pas forcément envie de me prendre la tête pour des broutilles. Je jette un oeil plus attentif à la personne qui me fait face et le reconnaît. Je ne sais plus son nom, mais je sais que c'est un Auror du ministère... mais pas seulement, un mangemort aussi, depuis pas très longtemps, si je ne m'abuse. Cette pensée me dissuade pour de bon de lui chercher des noises. Le type pourrait me dénoncer en deux-deux s'il le décidait, même s'il y perdrait au change aussi. Mais... maintenant que j'y pense, sa présence tombe peut-être bien.

-Vous travaillez avec Pomona Fitz, non ? Vous savez si elle est encore là ou si elle est déjà rentrée ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)   Sam 5 Nov - 13:14

Caleb & Seth
Que de provinces, que d' empires sacrifiés à l' animosité d' un seul homme contre un seul homme !
Il était plus qu’évident que les deux jeunes hommes qui venaient de se percuter, n’avaient pas du tout la même façon d’être. Puisque celui à qui Seth reprocha de ne pas s’excuser, le fit en affirmant qu’il ne faisait pas attention. Soit, les choses pouvaient très clairement s’arrêter ici et maintenant. Si l’Auror savait qu’il connaissait le jeune homme qu’il venait de bousculer, parce qu’il avait eu l’occasion de le voir à la réunion où les Néo-Grindelwaldien étaient officiellement devenu des mangemorts et s’étaient retrouvés à porter la marque des ténèbres, il n’avait pas spécialement envie de s’attarder sur son sujet. Après tout, ils n’avaient aucune raison de s’attarder. Même s’ils avaient des points communs – et plus que ce qu’ils ne pensaient d’ailleurs – ils n’avaient aucune raison de se côtoyer plus que ce qu’ils venaient de faire. Et d’ailleurs, Seth avait dans l’idée de continuer son chemin. D’ailleurs, il aurait très bien pu le faire avant même de demander à ce qu’il s’excuse, au final il n’en avait pas non plus eu besoin. Les choses auraient pu s’arrêter là donc, mais ce ne fut pas le cas.

Parce qu’alors que Seth pensait continuer son chemin et ne plus se préoccuper du mage noir qu’il venait de bousculer – puisqu’il était bel et bien un mage noir, vu qu’il portait la marque des ténèbres sur son avant-bras – ce dernier lui demanda s’il travaillait avec Pomona. En soit, cela ne devrait pas tant étonné le jeune homme qu’il lui pose la question, mais il ne put s’empêcher d’être étonné. Surtout que ce dernier ne manqua pas de lui demander s’il savait si elle était toujours là, ou si elle était rentrée. Autant dire que le jeune homme avait envie de voir Pomona et Seth ne put s’empêcher de se demander pourquoi. Non pas qu’il ait vraiment son mot à dire en réalité. Quand bien même ils étaient ensemble, Seth n’était pas du genre à « diriger » la vie de la jeune femme (et il valait mieux qu’elle ne se penche pas trop sur la sienne), mais là c’était quand même particulier. Il savait parfaitement que cette personne était un mangemort, alors forcément il s’étonnait qu’une telle personne souhaite voir Pomona. Outre le fait que c’était un jeune homme, plus proche en terme d’âge qu’elle d’ailleurs…

« Pourquoi, qu’est-ce que tu lui veux ? »

Demanda-t-il alors, ne prenant toujours pas la peine de vouvoyer Caleb – dont il ignorait le nom toujours – comme lui le faisait. Il n’avait pas commencé à le faire au début, il n’allait pas le faire maintenant et encore moins alors qu’il lui posait des questions sur Pomona. Question à laquelle l’Auror n’avait évidemment aucune intention de répondre pour l’heure, pas sans que celui qu’il avait sous les yeux ne réponde à sa propre question avant. Et pour le coup, Seth n’avait plus du tout envie de passer son chemin maintenant, pas avant d’avoir eu sa réponse.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 621
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)   Lun 7 Nov - 16:40

Ce n'est décidément pas la politesse qui étouffe mon interlocuteur et ça commence à singulièrement m'agacer. Je veux bien croire que nos... quoi ? dix ans d'écart ? lui donne un sentiment de toute-puissance ou que sais-je encore, en attendant je ne me sens pas moins légitime à ma place que lui doit l'être à la sienne, et il me reste suffisamment de fierté pour ne pas vouloir supporter la mauvaise humeur d'un inconnu qui semble prendre chaque mot que je lui adresse comme une agression personnelle. Après tout, j'ai simplement demandé à cet homme si sa collègue travaillait encore. Alors d'accord, nous savons l'un comme l'autre que nous dissimulons un secret qui rend nos places ici illégitimes, mais puisque ce secret est commun, il n'y a normalement pas de raisons pour en faire tout un plat. Je ne pense pas avoir fait ou dit quoi que ce soit de suspect, même si je devrais bien être suspecté pour ce que je compte faire, car je m'apprête bel et bien à respecter un ordre de notre maître commun, même si je m'abstiendrais vraiment de respecter sa volonté si le choix m'en était donné. À choisir, je préfèrerais franchement rentrer directement chez moi... Enfin, je crois en tout cas.

-Je ne vois pas en quoi cela vous concerne
, je lui réplique en le regardant droit dans les yeux.

Je veux opposer son impolitesse à ma déférence (même si elle est totalement hypocrite). Je ne sais pas si c'est vraiment efficace, il n'empêche que je ne vois pas pourquoi je devrais rendre des comptes à ce type. Encore, s'il était le patron de Pomona, pourquoi pas. Mais que je sache, ce n'est pas le cas. Comme je ne suppose pas mon interlocuteur grand gestionnaire de l'emploi du temps de Pomona Fitz, je lui saurais gré de me laisser faire ce que je veux et de juste répondre à ma question. Je pourrais parer au plus pressé et lui annoncer directement la couleur. Je pourrais même lui dire directement la vérité, en fait. Il pourrait même m'aider à gagner la confiance de Pomona, à bien y réfléchir. Mais outre le fait qu'il m'est insupportable de passer un tel marché avec Beresford, je n'en ai pas envie. J'ai tendance (et pour cause) à prendre cette mission comme une affaire personnelle. L'occasion, peut-être, de lutter contre mes vieux démons... ou de me laisser posséder par eux. Puisque l'Auror ne me répond pas, je ne veux donc pas prendre la peine de lui répondre à mon tour. C'est immature, pas vrai ? Je ne vous le fais pas dire, mais au moins ai-je plus de raisons que lui de l'être. Des deux, je suis le plus jeune après tout, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)   Lun 9 Jan - 21:47

Caleb & Seth
Que de provinces, que d' empires sacrifiés à l' animosité d' un seul homme contre un seul homme !
Lestrange, qui se trouvait sous les yeux de Seth, n’avait visiblement pas l’intention de répondre à sa question. Parce qu’alors qu’il lui avait demandé ce qu’il voulait à Pomona – même si en soit, ce n’était sans doute pas quelque chose qui le regardait, mais le jeune homme n’avait pas l’intention de répondre à la question de son interlocuteur sans savoir ce qu’il voulait de sa petite amie – il se contenta de lui affirmer que ça ne le concernait pas. Encore une fois, le jeune homme ne manquait pas de souligner la différence des respects qu’ils pouvaient avoir l’un pur l’autre (quand bien même ce n’était qu’une question d’image) en continuant de vouvoyer l’Auror. Soit, il faisait ce qu’il voulait, Seth n’avait pas l’intention de le vouvoyer. Il n’avait pas l’intention de montrer une once de respect à ce jeune homme. En grande partie parce qu’il était bien plus jeune que lui, mais aussi parce que Seth n’avait de toute façon pas l’habitude de respecter les autres même s’ils possédaient la même marque des ténèbres sur son avant-bras. Et dans le cas présent, c’était surtout à cause de cette marque sur son avant-bras qui le forçait à ne pas avoir confiance en son interlocuteur. Il ne voyait pas ce que ce type pouvait bien avoir à faire avec Pomona. Et bon… disons-le clairement, il ne pouvait pas s’empêcher d’être jaloux et encore il ignorait un tas de choses concernant la relation entre les deux jeunes sorciers.

« Je me demande simplement ce qu’une personne comme toi, avec ce si beau tatouage, peut bien vouloir à une jeune Auror du bureau des Aurors. »

Autant dire, il se demandait ce qu’un sbire de Jedusor – dont il faisait évidemment partie rappelons-le – pouvait avoir à faire avec Pomona. Bon, ce n’était pas la seule raison, quand même, mais c’était celle qu’il pouvait se permettre d’exprimer. Outre le fait que Seth n’avait pas spécialement l’intention de devenir le petit ami complètement jaloux, ou du moins de ne pas sembler en être un, sa relation avec la jeune femme était encore secrète, ils ne s’étaient pas étendus là-dessus. Donc, il n’avait aucune raison de l’exprimer maintenant. Et il n’y avait aucune raison qu’il ne se pose pas de question concernant une rencontre entre une Auror et un mangemort quand même.

Il se contenta donc de lui dire ça, ne donnant donc toujours pas l’information à Caleb Lestrange plus d’indication sur la présence, ou non, de Pomona dans les locaux des Aurors. Il n’avait aucune envie de répondre à sa question et si Caleb ne répondait pas à la sienne, il n’allait donc pas le faire. Même si ça faisait de lui quelqu’un de particulièrement immature sans doute, ce qui n’allait pas du tout avec son âge assurément. Mais tant pis. Pour le coup, il n’avait aucune envie de faire le moindre effort, même s’il n’avait pas vraiment l’habitude d’en faire d’habitude non plus. Sauf quand c’était vraiment indispensable, ça n’était pas le cas devant Lestrange bien au contraire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 621
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)   Jeu 12 Jan - 16:53

Je n'aime pas à l'admettre, mais la réponse de mon interlocuteur tient malheureusement la route. Je ne peux m'empêcher de jeter un rapide regard autour de nous quand Beresford fait mention de mon tatouage. Je trouve très imprudent d'avoir une telle discussion dans un lieu public rempli de sorciers susceptibles de nous incriminer, je ne veux pas voir ma couverture découverte pour si peu, mais personne ne nous écoute. Bref, ses interrogations ont en effet lieu d'être, puisqu'un mangemort comme moi ne devrait pas tant insister pour aller voir une Auror du département de la justice magique. Mais tout de même, c'est l'hôpital qui se fout de la charité. Lui est carrément mangemort ET Auror, il ne manquerait plus qu'il me fasse la leçon. Puisqu'il doit fréquenter Pomona quotidiennement (et je n'aime pas cette idée), il est forcément moins irréprochable que moi. Je devrais plutôt me méfier de lui et non l'inverse. Je pousse un soupir agacé. Je n'aime pas être ainsi poussé dans mes retranchements, surtout que c'est bien pour remplir mon rôle de mangemort que je souhaite parler à Pomona (en tout cas, c'est beaucoup mieux de simplifier les choses de la sorte que d'observer qu'il y a peut-être d'autres raisons).

-Ici, je ne suis qu'un employé du ministère, tout comme vous,
je réplique, pour lui rappeler que nos deux situations sont loin d'être bien différentes, mais je sais déjà que ça ne va pas suffire. Je ne sais pas pourquoi exactement, mais Seth Beresford m'a pris en grippe (et là, du coup, c'est réciproque), alors je sens qu'il ne va vraiment pas me faciliter la tâche. Je prends une grande inspiration, avant de reprendre la parole. Toute cette histoire me fatigue, je commence vraiment à regretter de m'être adressé à cet homme. J'aurais dû savoir dès le début que notre conversation serait stérile. Écoutez, Pomona est une amie à moi, c'est tout, j'ai juste envie de la voir pour passer du temps avec elle.

J'espère qu'il n'y a pas de fond de sincérité dans ce que je dis. En vérité je n'en sais trop rien. J'ai juste envie que Beresford me fiche la paix. Bien sûr, j'aurais pu lui avouer la mission que Voldemort m'a confiée, il ne peut logiquement pas m'empêcher de faire mon devoir de mangemort, il serait même tenu de m'assister, de m'aider, même à contrecoeur, mais je ne veux pas lui donner la satisfaction d'avoir eu une raison de se défier. Après tout, je suis supposé me lier d'amitié avec Pomona (comment, là... on verra ça plus tard), alors c'est une stratégie comme une autre. Même si au fond, maintenant, je n'ai plus tant envie de la voir (ou pas). J'ai juste envie de rentrer chez moi, même si l'ambiance n'y est pas vraiment au beau fixe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)   Ven 3 Mar - 14:30

Caleb & Seth
Que de provinces, que d' empires sacrifiés à l' animosité d' un seul homme contre un seul homme !
Ce n’était évidemment pas prudent de parler du tatouage qu’ils avaient tous les deux sur l’avant-bras au sein même du ministère, mais Seth avait besoin de préciser ce détail. Caleb Lestrange n’avait aucune raison de vouloir voir Pomona après tout, même si le jeune homme se laissait surtout emporter par une jalousie idiote (ne se doutant pas qu’il avait vraiment de bonne raison d’être jaloux). Puisqu’il était un mangemort, il n’avait pas de raison de vouloir voir une jeune Auror, alors que lui-même était dans le bureau des Aurors et il portait la marque. Mais bon… pour sa défense, on ne lui avait pas demandé son avis avant de lui apposer la marque. Ils travaillaient tous les deux pour la même personne, mais ce n’était pas du tout de la même manière, les choses n’étaient pas arrivées de la même façon pour eux deux. Seth n’avait pas choisi de suivre Jedusor, il avait suivi quelqu’un d’autre avant de découvrir qu’ils avaient un autre maître. Caleb ne manqua pas de préciser cependant qu’il était un membre du ministère comme lui, ici. Seth ne répliqua rien du tout, il se contenta simplement de continuer d’observer son interlocuteur. Effectivement, leurs situations n’étaient pas vraiment différentes, mais Seth ne le voyait pas comme ça pour autant. Bon, en même temps, Lestrange ne se doutait pas que Seth et Pomona n’avaient pas du tout une relation de simple collègue. Et le jeune homme avait l’intention que ça dur, il n’avait aucune envie de le laisser en savoir plus.

Caleb termina par lui dire qu’il était simplement ami avec Pomona et qu’il avait juste envie de la voir et de passer du temps en sa compagnie. Seth n’avait aucune raison de mettre en doute la parole de son interlocuteur, même s’il ne pouvait pas s’empêcher de trouver étrange que Pomona soit amie avec un type de ce genre. Enfin bon… elle sortait bien avec lui et il était évident qu’il n’était pas réellement son genre et encore, Seth ignorait qu’elle avait complètement dévouée à la résistance qui était naturellement son ennemi maintenant qu’il travaillait pour Jedusor. Pour le moment, c’était aussi bien qu’ils ignorent tous certains détails.

« C’est dommage. » Reprit-il finalement, d’un ton qui ne manquait pas de montrer encore une fois le peu d’estime qu’il avait pour le jeune homme qui se trouvait sous ses yeux. « Pomona n’est pas là. »

C’était la première fois que le jeune homme avait appelé la jeune Auror par son prénom et il ne l’avait pas fait pour rien. Il avait envie de montrer à Caleb que sa relation avec la jeune femme n’était pas seulement une relation de collègue. Enfin, il n’avait pas pour autant envie qu’il s’imagine des choses, mais juste qu’il comprenne qu’elle n’était pas juste Fitz, du bureau des Aurors, mais qu’elle était Pomona. Ce qui n’était pas rien en soit. Et donc, il disait la vérité puisque la jeune femme n’était plus au ministère. Il n’avait donc pas manqué de faire perdre du temps à son interlocuteur et ça lui plaisait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 621
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)   Mar 7 Mar - 9:57

J'en ai assez d'avoir à me justifier, et je regrette de plus en plus d'avoir adressé la parole à cet homme. Tout en lui transpire le mépris et je n'ai jamais croisé quelqu'un d'aussi peu conciliant que lui. Sauf que maintenant que je suis lancé, je n'ai aucune envie de lui laisser le dernier mot. C'est que j'ai ma fierté, moi, et je n'aime pas être pris de haut comme c'est le cas en ce moment même. J'ai bien envie qu'il crache le morceau et qu'il me laisse vaquer à mes affaires, même si je commence sérieusement à regretter de lui avoir parlé de Pomona. Si j'avais su que ça mènerait à une conversation pareille, qui ne manquait pas de tourner en rond, j'aurais tout simplement trouvé un autre moyen. Je suis d'ailleurs de moins en moins motivé à l'idée d'aller la retrouver... Bon, d'accord, je suis surtout sérieusement flippé à cette idée, s'il faut que je sois totalement honnête. Vu la teneur de ma dernière conversation, elle n'a vraiment aucune raison de m'accorder sa confiance, et en attendant, le maître m'a confié une mission à accomplir, et je ne peux absolument pas me permettre de le décevoir. Quoi qu'il en soit, je crois que pour aujourd'hui, c'est vraiment fichu. Même si Pomona était encore là, avec tout le temps que j'ai perdu avec cette discussion, il est très probable qu'elle ait pris la tangente. Ou peut-être pas. Fitz est un vrai bourreau de travail. Même si Seth affirme qu'elle est déjà partie, je ne suis pas sûr de pouvoir le croire au vu de sa déplaisante attitude. Même si je ne sais pas pourquoi il me mentirait... mais puisque j'ai l'air d'à ce point lui déplaire... Et puisqu'il a l'air proche d'elle...

Je sais bien que je devrais m'en moquer, mais quand il l'appelle "Pomona", ça m'agace. Ce n'est trois fois rien, mais je me dis que s'il nomme sa collègue ainsi, c'est qu'il s'est instauré un climat de familiarité entre eux. C'est tout à fait normal puisqu'ils travaillent ensemble, bien sûr. Mais ça m'agace. Tout m'agace chez mon interlocuteur, en fait, c'est aussi simple comme ça. Je le considère du regard. Qu'est-ce que je peux répondre à ça ? En toute logique, je n'ai plus qu'à m'en aller, tout simplement, mais j'ai l'impression que si je tourne les talons maintenant, je laisse mon interlocuteur gagner. Gagner quoi ? Je n'en sais rien, mais dans tous les cas, je n'y tiens pas du tout.

-Je vais quand même aller voir si je peux la trouver, je réplique donc en désespoir de cause. Merci pour votre aide, je me permets d'ajouter avec une évidente ironie.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)   Mar 2 Mai - 23:43

Caleb & Seth
Que de provinces, que d' empires sacrifiés à l' animosité d' un seul homme contre un seul homme !
Seth ne quitte pas du regard le jeune homme sous ses yeux, alors qu’il venait de lui dire que Pomona n’était plus là. C’était la vérité, il avait vu la jeune femme quitter le bureau des Aurors. Même si, en soit, cela n’aurait pas été vraiment étonnant qu’elle reste très tard au ministère, au vu de la manière dont elle s’investissait dans son travail. L’une des nombreuses raisons qui faisait qu’elle plaisait à Seth d’ailleurs, l’un de ces points communs qu’ils avaient tous les deux (même si pour le moment, le jeune homme ignorait encore – ainsi quelle, tant mieux d’ailleurs – qu’ils se trouvaient dans deux camps vraiment opposés). Mais il n’avait pas menti quand il avait affirmé que Pomona n’était plus là, Pomona… Seth ne pouvait pas du tout savoir ce que pensait le jeune homme, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’espérer qu’il était agacé par ses propos, par le fait qu’il appelait la jeune femme par son prénom. C’était idiot, mais il ne pouvait vraiment pas s’empêcher de le faire, de chercher à agacer son interlocuteur. Alors qu’il n’y avait vraiment aucune raison. Ce dernier pourrait avoir de bonnes raisons de vouloir parler à Pomona, mais il se la jouait mâle protecteur, dominant idiotement. Il ne savait pas du tout ce que pensait Caleb donc, il ne pourrait pas le savoir, il se contentait donc d’imaginer, d’espérer.

Ce dernier répliqua alors qu’il allait quand même aller voir, s’il pouvait la trouver. En cet instant précis, le jeune homme devait bien avouer qu’il appréciait le fait que Pomona ne soit pas là justement. C’était vraiment idiot, mais il n’aurait pas spécialement aimé qu’il trouve la jeune femme. Même s’il ne pouvait pas non plus être constamment sur le dos de Pomona, surveiller qui elle voyait. C’était idiot de se montrer à ce point possessif, il avait confiance bien sûr en elle, mais voilà. C’était la première fois qu’il se retrouvait confronté à une telle émotion, même si ce n’était pas sa première relation. Seth aurait bien aimé trouver une raison de retenir Caleb, dans le seul but de le retenir en fait. Mais il n’avait aucune raison de le faire, aucune bonne raison en fait. Et en même temps, s’il se rendait au bureau des Aurors pour trouver Pomona, il allait quand même perdre son temps. C’était juste… idiotement encore une fois, le jeune homme avait bien envie d’avoir le dernier mot. Pour rien en plus, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Sauf qu’il ne pouvait pas vraiment avoir le dernier mot en cet instant précis. Il se contenta donc d’une seule chose.

« Fais comme tu veux, je t’aurais prévenu. »

Qu’il aille donc chercher Pomona, il ne pouvait pas vraiment l’empêcher de le faire. Il n’avait surtout aucun moyen de le faire. En tout cas, il allait donc devoir se contenter de ça. Ce qu’il faisait donc, n’aillant aucun moyen de « retenir » Caleb.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Que de provinces, que d' empires sacrifiés... (Caleb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Caen][750]Campagne planetary Empires
» Age of empires 2
» Planetary Empires - Campagne
» Au supermarché ils vendent des cerveaux ~ Caleb's Relation Ship ?
» Caleb montre une vidéo plus que X à Cane (pv Cane)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 8
-