AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 998
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Mar 30 Aoû - 21:42

Louisa & Harry
Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille.
C'était incroyable de voir comment tout pouvait changer en si peu de temps. En quelques semaines (puisque l'été se terminait à peine et ça ne faisait que deux mois que le jeune homme n'était plus à Poudlard), la vie d'Harry était complètement différente. Outre le fait qu'il avait terminé ses études et qu'il avait commencé sa formation dans le bureau des Aurors, il y avait tous les à-côtés. Tout ce qui avait un rapport avec Jedusor et leur voyage dans le temps. Les voyageurs n'étaient pas rentrés chez eux alors qu'ils auraient pu et les conséquences du mensonge d'Harry et d'Hermione étaient tombées. Le survivant n'avait pas du tout de nouvelle de Ginny, il ne savait même pas où elle vivait actuellement. La seule chose qu'il savait, c'était qu'elle lui en voulait et qu'elle ne voulait plus le voir. Harry n'avait aucune idée de comment ça allait se passer maintenant, il n'était pas vraiment optimiste sur la situation en même temps. Parce qu'il n'était pas idiot, il savait bien que la rouquine n'allait pas parvenir facilement à lui pardonner. Même s'il considérait quand même qu'il avait fait le bon choix. Ils ne pouvaient pas rentrer de toute manière. Heureusement, l'ancien rouge et or avait quand même de quoi s'occuper l'esprit, permettant donc qu'il ne passe pas tout son temps à penser à celle qu'il aimait encore, mais qu'il ne savait même pas s'il pouvait encore considérer comme sa petite-amie. En plus de son nouveau travail au bureau des Aurors (enfin de son stage, mais le jeune homme n'avait pas l'intention de le minimiser, il voulait se donner à fond, afin de prouver sa valeur), il se concentrait aussi encore plus sur sa lutte contre Voldemort. La résistance avait réussi à obtenir des informations importantes, ils devaient donc trouver un moyen de s'en servir comme il le fallait, ce qui n'était pas forcément très évident. Mais ils allaient trouver un moyen, parce qu'ils n'avaient pas le choix. Et une fois que Tom allait être arrêté, ils allaient pouvoir tous retourner chez eux et reprendre une vie plus ou moins normale. Si c'était encore possible...

Harry avait décidé de se rendre un peu à Pré-au-Lard, histoire de prendre un peu l'air. En ce moment, s'il ne se trouvait pas au ministère, il se trouvait dans la maison qu'il squattait avec les autres voyageurs. Et donc, il avait besoin de prendre un peu l'air. C'était assez étrange quand même de ne pas se trouver à Poudlard alors que l'école avait repris. Le jeune homme savait parfaitement que ce moment allait arriver, mais il ne s'attendait pas à ce que ça passe si vite que ça. Il était entré dans la vie adulte maintenant, alors qu'il ne se trouvait même pas dans son époque. Ce n'était peut-être pas pour rien que le jeune homme avait décidé de se rendre dans le village sorcier pour prendre l'air. Il marchait donc sans but dans les rues du village, profitant du fait que ce début de septembre offrait encore un temps agréable. Ça n'allait pas durer, ça ne durait jamais chez eux. Il marchait sans trop prêter attention à ce qui se trouvait autour de lui, il était complètement perdu dans ses pensées. Jusqu'à ce que son regard se pose sur une jeune fille qui venait d'apparaitre dans son champ de vision et qui l'avait vu également. C'était Louisa. Si Harry avait eu l'occasion de croiser plus d'une fois Rhian depuis qu'il connaissait la vérité, ce n'était pas la même chose avec Louisa. Et le jeune homme ne savait pas si c'était vraiment une bonne idée. La situation était quand même bien étrange.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 694
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Mar 6 Sep - 21:22

★ Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille. ★

Ce n'était pas la première fois que Louisa faisait l'école buissonnière. C'était même assez habituel chez elle, pour tout dire. Elle avait toujours détesté les règles et tout ce qui s'en approchait de près ou de loin. Elle avait beau avoir d'excellents résultats scolaires, le comportement n'était pour autant pas ce qu'on pourrait qualifier d'irréprochable, c'était même l'inverse totale, en fait. Mais elle faisait quand même son minimum, se présentait en cours et tolérait un semblant de discipline, ne serait-ce que parce qu'elle n'avait pas envie d'être renvoyée de l'école de magie. Mais ça, c'était avant. Depuis une semaine que les cours avaient commencé, la bleue et bronze avait dû en tout et pour tout passer trois heures, pas plus, dans une salle de classe. Le reste du temps, elle se terrait dans son dortoir, à la bibliothèque dans le parc, le plus à l'écart possible. À tout endroit où elle ne serait pas dérangée, au final. Elle savait bien que ce n'était pas le moment de s'isoler, qu'il fallait qu'elle fasse face et qu'elle affronte la réalité, pas qu'elle se cache derrière sa solitude. Elle avait l'impression de retrouver ce sentiment d'il y a quelques années, juste après la mort de son père, où solitaire et agressive, elle s'était réellement renfermée sur elle-même et ne laissait personne entrer dans son espace de confort. Il lui en était encore resté quelque chose les années suivantes, d'accord, elle n'était pas la personne la plus accessible du monde, mais elle avait fait des efforts, elle avait pris sur elle. Mais à présent, tout s'effondrait.

Elle avait décidé, une fois n'est pas coutume, de déserter sa salle de classe pour changer d'air. Et le plus loin possible, tant qu'à faire. Elle connaissait un passage secret, connu d'un petit nombre, qui menait directement à Pré-au-Lard, alors elle décida de l'emprunter. Le village était généralement tranquille, hors sortie scolaire. Elle pourrait toujours ruminer en remplissant son estomac de bièraubeurre, c'était une façon comme une autre d'accepter sa détresse. Sa détresse, oui. Le terme ne lui semblait pas trop fort. Depuis qu'elle avait appris la vérité sur son futur, Louisa se sentait totalement chamboulée, et comme elle ne savait pas réagir (comment pouvait-on savoir quelle réaction adopter à son âge ?), elle prenait la fuite. Mais même quand on veut fuir, le destin nous rappelle à l'ordre. Louisa le comprit sans pouvoir en douter quand, à Pré-au-Lard, au beau milieu de la rue, son regard croisa celui de William. Enfin non. Harry... Elle l'observa un instant en chien de faïence, sans bouger. Puis finalement, elle accepta de prendre la parole.

-Je suppose que c'est trop tard pour faire semblant que je t'ai pas vu et passer mon chemin
, dit-elle, risquant un trait d'esprit qui lui parut de suis bien pathétique. Elle poussa un soupir avant de reprendre. C'est pas plus mal... J'crois qu'il faut qu'on discute un peu, tous les deux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 998
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Lun 7 Nov - 11:25

Louisa & Harry
Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille.
Pendant plusieurs longues secondes, ils ne dirent rien et se contentèrent de se regarder. Harry devait bien avouer qu'il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait bien dire en cet instant précis, alors qu'il se retrouvait en face de sa... grand-mère. Ce n'était pas parce qu'il était au courant depuis le début que la situation ne lui semblait pas étrange. Harry avait beau avoir eu l'occasion de discuter plus d'une fois avec Rhian - de ce sujet précisément en plus - il trouvait ça toujours étrange. Pour Louisa, ça l'était d'autant plus qu'ils n'avaient pas encore eu vraiment l'occasion de "s'affronter". Et maintenant, ils se trouvaient l'un en face de l'autre, sans savoir quoi ce dire. Harry aurait vraiment aimé pouvoir régler toute cette situation, rentré chez lui, sans que Rhian et Louisa ne soient au courant de la situation. Forcément, maintenant, il savait très bien que ça devait être compliqué pour eux. Et le survivant ne pouvait pas s'empêcher de se demander s'il n'avait pas changé l'histoire au final. L'histoire en elle-même était changée, parce que des éléments ne se déroulaient déjà pas de la même manière. Mais d'un point de vue plus personnel, Harry devait bien avouer qu'il espérait quand même arriver au monde un jour. Et pour cela, il fallait que Rhian et Louisa suivent leur destin, ce qui n'était pas forcément évident quand on le connaissait d'avance. Mais bon... malheureusement il ne pouvait de toute façon pas revenir en arrière. Tout comme il ne pouvait pas faire comme s'il n'avait pas vu Louisa à l'instant, ce qu'elle souligna d'ailleurs dans un trait d'humour. Harry se contenta de répondre par un sourire en coin à sa remarque, avant qu'elle ne reprenne la parole pour dire que ce n'était peut-être pas plus mal. Le jeune homme ne savait pas si une conversation était vraiment bénéfique, mais elle devait avoir des questions de toute façon.

« Tu peux toujours passer ton chemin, en décidant que même si tu m'as vu, tu n'as pas besoin de t'attarder. »

Il ne voulait pas qu'elle se sente obligée de discuter avec lui. Certes, maintenant qu'elle était au courant de la situation, ils ne pouvaient pas ignorer le lien qu'ils avaient. Mais en même temps, ils n'étaient pas forcés d'y prêter attention. Du moins, le survivant comprenait parfaitement que ça soit trop compliqué pour Louisa, ce qui au fond était un peu le cas pour lui aussi il fallait bien le dire. Au final, le jeune homme ne savait pas vraiment comment réagir à tout cela.

« Mais si tu veux qu'on discute, on peut le faire. » Le survivant ne se voyait de toute façon pas envoyer balader sa grand-mère (ouais bon, c'était quand même bizarre). Si elle avait des questions, il était normal qu'elle les pose et qu'il y réponde. Et puis, il ne pouvait pas s'empêcher d'avoir un peu envie de la connaitre aussi. Une occasion qui ne lui sera jamais donné dans le futur. « Si tu veux, je te paie une bierraubeurre. »

Ainsi, ils pouvaient s'installer à l'intérieur des Trois Balais et discuter un peu de tout ce qui les concernait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 694
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Mar 8 Nov - 14:30

★ Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille. ★


« Tu peux toujours passer ton chemin, en décidant que même si tu m'as vu, tu n'as pas besoin de t'attarder. »


C'est sûr qu'elle le pouvait toujours, oui... Mais Louisa aurait trouvé ça lâche et stupide. Ce n'est pas non plus comme s'ils pouvaient se fuir éternellement. Ce n'était pas juste comme s'ils étaient tous les deux liés par une histoire totalement capillotractée et étrange... ils étaient liés par le sang, c'était encore un autre niveau. Ce n'était pas une info qu'elle pouvait ignorer. Fermer les yeux dessus ne suffisait pas à la lui faire oublier, pas du tout. Donc autant en passer par la conversation qui dérange. Ce serait peut-être même libérateur, en fait, d'ailleurs. Et au fond, d'ailleurs, Louisa était assez curieuse. Face à lui, elle avait son futur petit-fils, c'était cinglé mais c'était le cas, même si c'était difficile, elle n'avait pas envie de faire semblant de rien, même si elle n'avait aucune idée de ce qu'allait bien pouvoir être la teneur de leur conversation.

« Mais si tu veux qu'on discute, on peut le faire. »


Louisa ne répondit rien à ça. Est-ce qu'elles avaient envie qu'ils parlent ? Franchement, elle n'en savait rien, là... Oui... Non... Ce serait plus simple de tourner les talons et de fuir la discussion. Ce n'était pas tant une envie qu'une nécessité de parler, en fait. Pour tout dire, c'était assez difficile à expliquer. La jeune fille se demanda si c'était pareil pour lui. Elle avait le sentiment que, du coup, c'était elle qui lui imposait la conversation. Peut-être qu'il n'avait pas du tout envie de parler non plus, en fait ?

« Si tu veux, je te paie une bierraubeurre. »


Ce pouvait être un début. Louisa aurait pu se la payer elle-même, sa bierraubeurre, bien sûr, mais c'était un geste, c'était un début, c'était déjà bien. Ils pourraient bien voir ensuite où ça pourrait bien les mener.

-OK, va pour la bierraubeurre
, approuva finalement Louisa.

Ils se dirigèrent donc vers les Trois-Balais (parce que pour boire une bonne bierraubeurre à Poudlard, il n'y avait pas mille endroits possibles) et s'installèrent à une table. Quand il furent assis, Louisa sentit un sentiment proche de l'angoisse la gagner. Elle ne savait vraiment pas quoi faire, comment se comporter.

-Je sais pas trop par quoi commencer, j'dois dire. Tout ça c'est tellement... bizarre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 998
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Lun 9 Jan - 14:43

Louisa & Harry
Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille.
Au moins, ils étaient d’accord sur le fait qu’ils pouvaient partager une bierraubeurre tous les deux. C’était un début. Harry n’avait aucune idée de comment les choses allaient pouvoir se passer avec Louisa, ce qu’ils allaient pouvoir se dire, mais au moins ils entamaient les choses. Au fond, c’était peut-être une bonne chose qu’ils discutent de tout cela. Ce n’était pas vraiment le moment, mais en même temps le survivant savait qu’aucun moment n’allait être bien pour avoir ce genre de discussion. Alors, autant profiter du fait qu’ils tombaient l’un sur l’autre par hasard, c’était peut-être la volonté du destin. A force, le jeune homme commençait vraiment à se dire qu’il n’y avait peut-être pas de coïncidence. Les deux « Potter » prirent donc la direction des Trois Balais et s’installèrent à une table pour consommer la bierraubeurre qu’ils avaient mentionné plus tôt. Le jeune homme ne se sentait vraiment pas à l’aise. Si à force, Harry parvenait de plus en plus à se sentir moins mal à l’aise en compagnie de la famille Potter (même si ce n’était vraiment pas évident pour autant quand même), c’était vraiment difficile avec Louisa. En même temps, c’était la première fois qu’ils se parlaient vraiment, alors qu’ils savaient tous les deux les liens qu’ils avaient ensemble. D’ailleurs, Louisa commença par mentionner la bizarrerie de cette situation.

« Je sais. »
Il savait effectivement qu’elle ne savait pas par quoi commencer, qu’elle trouvait ça bizarre. C’était normal, c’était son cas aussi. La situation était vraiment étrange. « Ça fait plus de deux ans que je vis avec ça et je trouve tout ça encore bizarre. »

Même s’il n’avait pas eu de contact direct avec ses grands-parents dès le début, le jeune homme savait quand même qu’ils étaient là, il les avait reconnues. Pour Rhian ça n’avait pas été difficile, Louisa un peu plus mais au final il l’avait très rapidement reconnu, sans pouvoir lui dire la vérité. Ça faisait donc plus de deux ans qu’ils vivaient proche d’une famille, de cette famille qu’il n’avait jamais eu l’occasion de connaître dans son époque, sans vraiment pouvoir leur parler et leur dire qui il était. Maintenant, ils savaient, mais ça ne changeait rien au fait que c’était bizarre. Cette situation était bizarre de toute façon, ils n’allaient pas pouvoir faire grand-chose contre ça.

« Tu as envie de… parler de quelque chose ? Tu as quelque chose à me dire ? »

Au fond, lui non plus ne savait pas vraiment par quoi ils pourraient commencer. Il fallait cependant qu’ils parviennent à trouver un moyen e briser la glace, ce qui n’allait pas vraiment être évident. Peut-être que Louisa avait envie de lui parler de quelque chose spécifique, peut-être qu’elle avait envie de lui poser une question. Après tout, elle aurait très bien pu passer son chemin si elle n’avait pas eu envie de lui parler, au fond, ils avaient surement besoin de cette conversation et il fallait juste qu’ils parviennent à amorcer un peu la discussion.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 694
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Mar 17 Jan - 16:08

★ Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille. ★


« Je sais. Ça fait plus de deux ans que je vis avec ça et je trouve tout ça encore bizarre. »

C'est sûr. Au fond, et même si ça restait très bizarre, très spécial, si quelqu'un était vraiment capable, parmi tous, de comprendre leur situation, à Rhian et elle, c'était bien Harry. La situation était inversée dans son cas, ce n'est pas pour autant que ça devait être plus simple pour lui. Aussi étrange que ça pouvait être pour eux de savoir que leur futur petit-fils se baladait dans leur époque, s'imaginer que ses grands-parents, plus jeune que lui encore, étaient la cible du mage noir qu'il cherchait à tout prix à arrêter, ça devait être bien loin d'être évident. Et cette révélation était récente, au moins, pour la bleue et bronze. Elle n'avait appris toute la vérité que cet été, et déjà, elle avait le sentiment que ce secret lui rongeait le coeur et le cerveau depuis une éternité. Alors deux ans, deux années entières, même plus encore, à être embourbé dans toute cette histoire, ça devait être à la limite de l'intenable. Louisa savait que le sort de Harry n'était pas plus enviable que le sien et celui de Rhian. Il était peut-être même encore plus en danger qu'eux, mais c'était le genre de situation qui vous invitait beaucoup à vous appesantir sur votre propre sort sans avoir conscience du mal engendré chez les autres, aussi. Elle ne lui répondit rien, elle se contenta d'un léger sourire qui signifiait qu'elle pouvait se mettre à sa place, ce qui était le cas bien sûr, même si elle avait du mal à mettre des mots sur ce qui arrivait.

« Tu as envie de… parler de quelque chose ? Tu as quelque chose à me dire ? »

Louisa mit un certain temps avant de répondre à sa question, tout simplement parce qu'elle ne savait toujours pas vraiment ce qu'elle attendait de cette conversation. Elle avait la sensation d'avoir un milliard de choses à dire à son interlocuteur, et en même temps, les mots ne s'échappaient pas de ses lèvres. C'était... le genre de situation où les mots ne semblaient pas suffisants pour tout exprimer, et c'était vraiment très frustrant. Mais il fallait qu'elle se jette à l'eau, sinon, tout ça n'allait servir à rien et ils allaient se contenter d'échanger des platitudes, l'air gêné, avant de prendre congé l'un de l'autre sans avoir progressé un seul instant.

-Je sais pas trop...
Ce furent les premiers mots qu'elle sut articuler, et elle savait très bien que ce n'était pas ce qui allait faire avancer la situation, mais c'était un tel merdier, tout ça ! J'aurais tellement de questions à te poser, et je sais que j'ai pas le droit, je suis même pas sûre que j'ai envie de savoir... mais j'arrive pas à m'en empêcher, à me demander ce que je deviendrais, à quoi on ressemble, Rhian et moi, à ton époque. Elle marqua une pause. Je me dis que, de toute manière, si je dois finir par tout oublier, ça coûte peut-être pas grand-chose que je finisse par être au courant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 998
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Jeu 9 Mar - 17:41

Louisa & Harry
Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille.
Harry ne savait vraiment pas de quoi ils pouvaient parler et il ne pouvait pas nier qu’il avait bien envie que la jeune fille commence. Elle avait peut-être des choses à lui dire, ce fut ce qu’il lui demanda et il attendit de savoir si c’était bel et bien le cas. Elle laissa un long moment avant de reprendre la parole, au point qu’Harry se demanda pendant un temps s’ils allaient vraiment se parler. Au final, ils allaient peut-être juste se regarder droit dans les yeux, pendant quelques minutes, avant de reprendre tout simplement leur chemin respectif. Le survivant n’en savait trop rien, il ne savait pas du tout ce dont il avait envie en ce moment précis en même temps. Au fond, Harry ne pouvait pas nier qu’il avait des choses à raconter, des choses à dire à celle qui était sa grand-mère. Louisa était celle qui deviendrait sa grand-mère, c’était étrange puisqu’elle était plus jeune que lui en cet instant présent. Mais c’était le cas. Elle serait la grand-mère qu’il n’allait pas connaître, parce qu’il ne connaissait personne dans le futur. Pas ses parents, pas ses grands-parents… personne. Ici, il avait une famille. C’était bizarre, c’était hors norme, mais il avait quand même une famille. Louisa était sa famille.

Au final, ce fut elle qui reprit la parole, affirmant qu’elle ne savait pas trop si elle avait quelque chose à lui dire, à lui demander. Forcément, Louisa précisa qu’elle avait des questions à lui poser, qu’elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander à quoi elle ressemblait, à quoi ils ressemblaient avec Rhian, dans son époque. C’était normal, Harry aurait bien aimé le savoir à sa place aussi. Mais il baissa un peu son regard, il n’avait aucune envie qu’elle lui pose cette question. Il ne pouvait pas le lui dire, normalement. Ce n’était pas une bonne chose qu’il lui raconte, même si en réalité ils savaient déjà tous ce qu’il savait lui-même. Harry n’avait aucune envie de devoir dire à Louisa qu’à son époque, il n’avait plus de grands-parents, qu’il n’avait plus de parents. Il ne pouvait pas dire ce genre de chose. Mais Louisa sembla raisonnable, penser qu’elle ne devait pas le savoir. Du moins, c’était ce qu’Harry pensait jusqu’à ce qu’elle affirme que dans tous les cas, si elle oubliait tout, ça n’allait rien changer.

« Comment ça si tu dois finir par tout oublier ? »

Bon, en soit, ce n’était qu’un détail, mais ça interpellait réellement Harry. Il ne comprenait pas ce qu’elle entendait par ça. Bon, il comprenait quand même ce que cela voulait dire, mais il ne voyait pas comment la jeune femme allait pouvoir tout oublier. Même si en soit, ça ne serait peut-être pas une mauvaise chose. A la base, les Potter et futur Potter n’étaient pas censés être au courant de toute cette situation. Quand Harry était arrivé, il avait cru pouvoir leur cacher la vérité jusqu’au bout, mais en même temps il n’avait pas pensé qu’ils resteraient là si longtemps.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 694
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Jeu 16 Mar - 15:38

★ Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille. ★


Il lui avait fallu du temps pour oser vraiment parler, pour dire au jeune homme ce qu'elle avait sur le cœur, et pourtant, elle se disait qu'elle aurait bien eu besoin d'un peu plus de temps de réflexion, au final. Parce qu'elle parlait beaucoup trop inconséquemment. Elle n'avait pas du tout pesé ses mots, elle s'était contentée d'exprimer l'exact fond de sa pensée, mais est-ce que c'était une bonne chose d'avouer que, de toute manière, elle allait devoir perdre la mémoire (non pas qu'elle en ait envie, elle ne le voulait toujours pas, mais elle voyait que Rhian, lui, y tenait absolument pour lui... il n'était pas rare qu'elle soit égoïste, mais elle ne pouvait pas se permettre de l'être quand il était question de Rhian). Ils n'en avaient parlé qu'entre eux, les jumeaux et elle, et dans l'idéal, il valait peut-être mieux que personne d'autre n'ait connaissance de tout ça. Mais si ces mots lui avaient échappé, ce n'était sûrement pas pour rien. Ça devait être qu'elle avait besoin d'en parler. En parler à quelqu'un qui pouvait comprendre tous les tenants et aboutissants de la situation. Mais qui l'était pas Rhian ou Cenlyn. Elle poussa un léger soupir. Elle pouvait bien faire marche arrière et répondre qu'elle n'avait rien voulu dire de particulier par là, mais quand Harry lui posa la question, elle ne se démonta pas, finalement, même si elle allait peut-être même Rhian et Cenlyn en difficulté.

« Comment ça si tu dois finir par tout oublier ? »
-S'il te plaît, ne dis pas à Cenlyn et Rhian que je te l'ai répété, mais... En soi, elle n'avait aucune manière de savoir si il tiendrait parole, si elle pouvait lui faire confiance sur ce point, mais au pire, tant pis, elle assumerait d'avoir craché le morceau. Ils n'allaient de toute façon pas pouvoir le cacher éternellement. ...on a décidé que quand tout ça sera passé, Rhian et moi, on se fera amnésier.

Elle baissa les yeux. Elle voudrait avoir l'air convaincu, il n'empêche que cette décision restait toujours plus celle des jumeaux Potter que la sienne propre, et que la perspective d'oublier tout un pan de son existence lui faisait sincèrement peur. Elle comprenait en quoi cette solution était une bonne solution. Mais elle n'avait pas envie de ne plus se rappeler de tout ça. Y compris du jeune homme qui lui faisait face, et dont l'image se dissiperait de son esprit pour toujours le moment venu. Non, tout ça, ça n'arrivait vraiment pas à l'enchanter. Mais en en parlant, tout ça avait un caractère définitif. Et il le fallait, il le fallait sans doute.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 998
Humeur :
10 / 10010 / 100

En couple avec : Ginny
Nouveau nom (voyageurs temporels) : William Black

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Daniel Radcliffe

Message#Sujet: Re: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Jeu 11 Mai - 15:49

Louisa & Harry
Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille.
Quand Harry questionna Louisa, celle-ci commença par lui dire qu’il ne devait pas répéter les choses à Cenlyn et Rhian. Le survivant se contenta d’hocher la tête, il n’avait pas l’intention de répéter aux jumeaux Potter ce que Louisa allait lui dire donc. Même si du coup, il comprenait que c’était les jumeaux et la jeune fille qui avaient pris une décision ensemble, concernant leur avenir. Harry avait encore un peu du mal à comprendre ce que cela signifiait le fait qu’ils allaient tout oublier, avant que la bleue et bronze lui dise que Rhian et elle seraient oubliettés une fois que tout cela serait passé. Harry fut surpris de l’entendre en effet, parce que ce n’était quand même pas une petite décision. Et en réalité, ils ne pouvaient pas vraiment savoir quand tout allait se terminer. Et s’ils mettaient des années avant d’être à l’abri ? Parce que même si l’ancien rouge et or avait décidé que l’année suivante, ils ne rateraient pas le coche pour rentrer chez eux, ça n’allait pas pour autant signifier qu’ils seraient en sécurité. Harry avait l’intention d’arrêter Tom avait, mais force lui était de constater que ça n’allait pas être une tâche évidente. Qu’ils allaient peut-être avoir besoin de plus de temps…

« Je vois… »

Dit-il doucement, un peu choqué par cette nouvelle donc. Parce qu’au final, même si c’était étrange de se dire que Louisa et Rhian étaient prêt à perdre de nombreux mois de souvenir, il devait bien avouer que ça l’attristait un peu. Le fait que du coup, ils allaient l’oublier lui. Harry avait eu à cœur qu’ils ne découvrent rien au début, ce n’était pas du tout prévu qu’ils apprennent la vérité. Mais maintenant que c’était fait, le jeune homme n’avait pas spécialement envie que ses grands-parents l’oublient. Parce que… bah parce qu’ils ne se rencontreraient jamais ensuite. Même si Harry parvenait à arrêter Tom et donc techniquement sauver ses parents, il savait que ses grands-parents étaient morts avant sa naissance.

« Je comprends que vous aillez envie de tout oublier. » En soit c’était assez logique et Harry avait bien compris que Rhian était perturbé (sa sœur n’avait pas manqué de le lui faire clairement comprendre), mais quand même. « Mais vous n’avez pas peur des risques ? Ce n’est pas rien de perdre une partie de sa mémoire. Surtout que… ça peut encore durer un moment. »

D’accord, c’était idiot, mais en cet instant précis, Harry avait presque envie de convaincre Louisa de renoncer à cette envie de perdre la mémoire. Sans se rendre compte qu’en réalité, elle n’en avait pas tant que cela envie et qu’elle n’accepterait de le faire que pour Rhian qui lui en avait envie, en avait même besoin. Harry savait bien qu’il n’avait pas son mot à dire, qu’il n’avait surtout aucune raison d’interférer dans l’histoire. Il avait fait assez de dommage mais… ça n’allait pas changer grand-chose qu’ils soient au courant si ? C’était perturbant d’accord, mais quand même.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 694
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de Frêne et crin de licorne.
Camp: Neutre
Avatar: Elle Fanning ♥

Message#Sujet: Re: Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)   Mer 17 Mai - 13:34

★ Bien des choses peuvent nous changer, mais tout commence et se termine avec la famille. ★

« Je vois… Je comprends que vous aillez envie de tout oublier. »

Louisa esquissa un fin sourire. Oui, c'était compréhensible. Elle aussi, quand elle y réfléchissait, reconnaissait que c'était logique, que ça vaudrait même mieux. Quand elle aurait tout oublié, sa relation avec Rhian serait plus apaisée, ils n'auraient plus peur de leur ombre, ils ne seraient plus torturés par la situation... mais même. Au final, elle n'avait pas envie que Harry comprenne. Elle savait qu'elle ne trouverait pas de soutien auprès des jumeaux Potter, mais elle avait envie de pouvoir exprimer son point de vue, auprès de quelqu'un qui puisse le comprendre. Mais Harry n'avait pas encore fini, alors rien n'était perdu, en fin de compte.

« Mais vous n’avez pas peur des risques ? Ce n’est pas rien de perdre une partie de sa mémoire. Surtout que… ça peut encore durer un moment. »

Oui, Louisa avait peur des risques, même si ce n'était pas juste la crainte que les choses se passent mal, d'oublier plus que demander qui l'inquiétait, ça, elle pourrait faire avec. C'était juste qu'elle n'avait pas envie d'oublier... c'était sûrement idiot, ça avait en tout cas l'air de dépasser complètement Rhian au point qu'elle s'en voulait de penser comme ça, mais pour tout ce que la situation leur apportait de négatif, elle était trop cruciale, trop fondatrice pour être oubliée. Mais son avis ne comptait bien. Elle voulait bien sacrifier sa mémoire si ça rendait Rhian heureuse. Elle lui faisait suffisamment de mal comme ça sans même le vouloir, elle ne voulait pas en rajouter encore. Mais au moins, Harry était un peu réticent. Ça ne lui ferait pas de mal qu'il le soit.

-C'est pas à moi qu'il faut dire ça, répliqua-t-elle alors en esquissant un fin sourire. Il n'avait pas besoin de la convaincre que c'était une mauvaise idée, elle n'avait aucune envie de faire ça. Mais elle n'avait pas vraiment le choix. J'ai pas envie d'effacer ma mémoire. C'est pas tellement les risques qui m'inquiètent, c'est juste que... j'ai pas envie d'oublier tout ça, c'est tout. Elle marqua une pause. Mais Rhian a raison, si on le fait, il faut que ce soit tous les deux, sinon ça aura pas d'intérêt. Il en a besoin. Il va vraiment mal...

Elle aussi n'allait pas bien, c'est vrai, mais elle avait le sentiment de mieux encaisser la situation que Rhian... peut-être parce que ça ne lui déplaisait pas, l'idée de se marier un jour avec lui, même si c'était très bizarre d'y penser... Et puis, sa mère à elle n'était pas entre la vie et la mort (même si elle lui cachait beaucoup de choses aussi).




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Bien des choses peuvent nous changer... (Louisa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La nature fait bien les choses ?PV Dentô Shinji ?
» Le destin fait parfois bien les choses ? Ft Justin.
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» Affaire sensible et Reportage : Vous serez ravie d'apprendre que les deux choses peuvent très bien s'assembler. [Carl Mercier]
» le hasard ne fait pas toujours bien les choses / pv Amber VdW
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-