AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Message#Sujet: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Mer 7 Sep - 16:35

Lysandre & Lexie
Les ennemies de mes amies sont mes ennemies.
Comme c’était agréable de retrouver Poudlard. Bon, les cours n’avaient clairement pas manqué à Lexie, surtout que les professeurs ne perdaient pas une occasion de parler encore et encore des ASPICs, mais la jeune femme se sentait bien mieux à l’école de magie. Elle était contente de ne plus avoir besoin de supporter son insupportable génitrice et de pouvoir ne plus entendre constamment parler de ce merveilleux mariage qui l’attendait avec ce très cher Orion Black. Ses parents avaient vraiment eu le don de lui casser les pieds ces derniers jours, elle était contente de pouvoir respirer. Surtout que même si elle croisait Orion tous les jours à l’école, ils pouvaient s’éviter comme ils le faisaient très bien, sans que cela ne gêne personne. Et comble du bonheur, Lexie pouvait enfin passer du temps avec sa petite-amie. Bon, rien n’était parfait bien sûr et la jeune femme ne pouvait pas non plus passer tout son temps libre en compagnie de Melody. Mais c’était quand même mieux que pendant les vacances. Parce que si elles s’étaient arrangés pour ce voir, notamment lors de cette semaine que Lexie avait passé sur l’île de la famille Farnsworth, ce n’était pas du tout assez au goût de la verte et argent. En réalité, il n’y avait rien de suffisant à son goût quand même. Quand Lexie croisait Melody dans les couloirs, elle mourrait d’envie de pouvoir aller s’emparer de ses délicieuses lèvres, mais elle devait se retenir. Au moins, elles savaient se retrouver régulièrement pour passer des instants que toutes les deux. En dehors du couvre-feu en plus, histoire de rajouter un peu de piment. C’était mieux que rien, au moins, à Poudlard, elles pouvaient quand même s’arranger pour se voir le plus souvent possible.

Même si Poudlard, signifiait qu’il fallait quand même passer du temps en classe. Lexie était déjà ennuyée par tous ces cours, alors que l’année venait à peine de commencer. Cela ne faisait que quelques jours que la reprise avait eu lieu, mais elle en avait assez des devoirs. Elle n’avait pas spécialement hâte aux vacances pour autant, elle se contentait d’avoir envie d’être en week-end et faire autre chose de ses journées que d’aller d’une classe à une autre. D’ailleurs, c’était pour cela qu’elle se retrouvait dans un couloir de l’école, en route pour un nouveau cours. Par un concours de circonstance, la jeune femme se retrouvait seule et non pas avec sa bande d’amie comme d’habitude. Heureusement, parce que la verte et argent croisa la route d’un visage qu’elle connaissait très bien. Lysandre Farnsworth.

Lexie ne confondait jamais les jumelles, parce qu’elle connaissait trop bien le visage de Melody pour les confondre. Elle savait donc qu’elle avait sous les yeux, la sœur de celle qu’elle aimait. Et celle qu’elle détestait donc, par principe. En soit, Lexie devrait remercier Lysandre d’être tombée amoureuse du petit-ami de sa sœur jumelle, parce qu’ainsi Melody n’était plus avec Linus (ce qui arrangeait ses affaires donc). Mais elle ne le ferait pas. Melody avait toujours une dent contre sa sœur, alors elle en avait une contre elle aussi. La verte et argent fit mine de ne pas porter attention à la jeune femme, avant de passer à côté d’elle et de lui faire un croche patte.

« Oh, je suis tellement désolée Lysandre. » Répliqua-t-elle, sans même chercher à se montrer convaincante. « J’espère que tu ne t’es pas fait mal. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Ven 16 Sep - 10:39

Les cours étaient devenus un véritable refuge pour Lysandre. Cela devait sembler bien étrange à beaucoup de personnes, mais au final, il y avait un moment qu'elle avait appris à oublier l'opinion des autres, parce qu'elle n'avait pas vraiment le choix si elle voulait s'en sortir. Quand elle était en cours, elle mettait ses pensées en pause une bonne fois pour toutes, elle ne se concentrait que sur ce que leur professeur leur apprenait, et dans ces moments-là, elle avait le sentiment que le reste n'avait plus la moindre importance.

Les cours de métamorphose, par ailleurs, étaient les plus passionnants, ou faisaient partie de ses cours préférés. Elle avait parfois un peu de mal à suivre, mais c'était en fait une bonne chose, parce que comme tout n'allait pas de soi pour elle, elle devait y mettre du sien, faire des efforts pour ne pas se laisser dépasser. Et là, c'est sûr, elle n'avait plus le temps de penser à Melody, Linus, ou même la résistance. Elle n'était plus qu'une élève impliquée dont la seule perspective semblait être de réussir ses examens.

C'était faible, comme ambition dans la vie. Mais ça lui allait bien. C'était simple sans trop l'être non plus, ça lui convenait bien.

Mais les cours étaient finis, à présent, du moins pour elle et pour sa classe, elle n'avait plus qu'à s'enfermer dans son dortoir, à présent, ce qui était devenu une habitude pour elle (quand ce n'était pas à la bibliothèque qu'elle s'enfermait)... Ce n'était pas spécialement passionnant, c'est vrai, bien sûr, mais elle avait appris à s'y faire. Il suffisait d'un bon livre pour lui tenir compagnie, et le temps passait. C'était mieux que rien, après tout.

Alors qu'elle parcourait les couloirs, ne prêtant attention à rien ni à personne, elle fut bousculée (et encore, le mot était faible) par une élève qui lui fit un croche-pied que Lysander ne put que croire être volontaire.

Le résultat ne se fit pas attendre, elle s'étala sur le ventre et ce fut quand elle se releva, humiliée (une fois n'est pas coutume), qu'elle reconnut la personne qui venait de s'en prendre à elle.


« Oh, je suis tellement désolée Lysandre. J’espère que tu ne t’es pas fait mal. »

En découvrant son visage, elle fut convaincue pour de bon que ce croche-pattes avait été volontaire.

"Ça va"
, répliqua-t-elle d'un ton qu'elle voulait sévère, malheureusement la sévérité n'était pas forcément dans sa nature. "Désolée pour toi", ajouta-t-elle en époussetant sa robe de sorcière. "Si j'étais toi", ajouta-t-elle en daignant croiser son regard, "j'éviterais de t'en prendre à moi. Ça pourrait te retomber dessus."

Les menaces n'étaient pas vraiment son for. Ce n'était pas une méthode qu'elle avait pour coutume d'employer. Mais il y avait assez d'élèves déjà pour s'en prendre à elle sans raisons, elle n'avait pas l'intention de constamment se laisser faire. Si elle pouvait passer, cette fois, une année scolaire un peu plus sereine, elle ferait ce qu'il fallait pour ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Lun 14 Nov - 11:55

Lysandre & Lexie
Les ennemies de mes amies sont mes ennemies.
Lexie savait parfaitement que Lysandre ne penserait pas une seconde qu’elle ne l’avait pas vu et qu’elle n’avait effectivement pas fait exprès de la bousculer, mais elle ne cherchait pas vraiment à se rendre crédible auprès de la sœur jumelle de celle qu’elle aimait. La jeune femme n’avait pas besoin de grand-chose pour prendre quelqu’un en grippe. En bonne Serpentard, la verte et argent s’amusait quand même énormément à ennuyer ses camarades des autres maisons et les années passantes n’arrangeaient absolument rien à la situation. C’était une sorte de rituelle pour les élèves du cachot, ils devaient s’en prendre aux autres. Mais Lexie avait quand même ses petits favoris, les personnes qu’elle aimait plus ennuyer que les autres. Lysandre en faisait partie, même si on ne pouvait pas vraiment dire qu’elle était particulièrement objective la concernant. Si les jumelles Farnsworth s’entendaient encore, peut-être que Lexie aurait arrêté d’embêter la bleue et bronze. Par principe, elle l’aurait fait pour Melody. Quand bien même elle n’aurait pas pu l’exprimer comme telle, mais elle aurait trouvé une raison pour ne pas prendre part à son humiliation. Sauf que les jumelles ne s’entendaient pas et si Lexie savait parfaitement qu’au fond sa petite amie aimait sa sœur (elle n’avait aucune idée de ce qu’était l’amour fraternel, mais elle se doutait quand même que même si Melody s’amusait à rendre chèvre sa sœur, elle l’aimait quand même), elle ne pouvait pas s’empêcher de continuer de l’humilier. Comme elle le fit maintenant, en la faisant tomber sans aucune grâce. Le sourire de Lexie s’agrandit quand elle vit la bleue et bronze tomber à plat ventre.

Lysandre se releva, Lexie la regarda faire sans se démonter. Ce n’était pas le ton faussement sévère qui allait impressionner la vert et argent, elles ne jouaient pas du tout dans la même coure toutes les deux. Mais ça, Lexie ignorait que Lysandre se trouvait justement dans ceux qu’elle devait considérer comme ses ennemis directs. La jeune femme reprit la parole, affirmant à la verte et argent que si elle était-elle, elle éviterait de s’en prendre à elle.

« Ah vraiment ? » Demanda-t-elle, sans se laisser démonter. Ce n’était pas quelques menaces qui allaient lui faire peur. Même si, au fond, Lexie ne pouvait pas s’empêcher de se demander pourquoi, soudainement, la sœur jumelle de Melody lui parlait de cette manière. Elle ne réalisait évidemment pas que cela avait un rapport direct avec sa sœur. « Et qu’est-ce que tu vas faire ? »

Lexie ne voyait pas vraiment comment Lysandre pouvait envisager de « s’opposer » à elle. Même si elle décidait de prendre un peu les choses en main et de se défendre quand les autres s’amusaient à l’humilier, ça n’allait pas changer grand-chose. En tout cas, Lexie n’avait aucune crainte concernant les représailles de la bleue et bronze. Cela se saurait si la jeune femme craignait les autres, elle ne se comporterait surement pas de cette manière. Même si sa confiance en elle allait sans doute lui jouer des tours à un moment.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Mer 16 Nov - 17:26


« Ah vraiment ? Et qu’est-ce que tu vas faire ? »


Lysandre n'était vraiment pas quelqu'un d'agressif. La menace et ce genre de basses méthodes, ce n'était vraiment pas son rayon, mais en présence de Lexie, elle avait tout à coup moins de scrupules à se montrer mesquine.

Ce n'était pas tant la personne en elle-même, des serpentards qui l'agressaient sans raison, elle en connaissait un sérieux nombre, après tout. Non, ce n'était pas ça, c'était tout ce qu'elle incarnait.

Dans la haine de Lexie à son égard, Lysandre devinait la rancoeur de sa soeur jumelle, et ça lui faisait vraiment du mal rien que d'y penser. Un mal dévorant, à nul autre pareil.

Alors cette douleur se métamorphosait en agressivité, et en l'occurrence, son interlocutrice n'avait vraiment pas intérêt à l'échauder trop car elle ne parlait pas en vain. Ses armes à l'encontre de Lexie étaient réelles. Même si elle n'aurait jamais la cruauté de les utiliser autrement qu'en mots, vraiment.

"Je ne sais pas... répéter à tout le monde ce qu'il y a entre ma soeur et toi, par exemple ?"


Elle ne se montra pas plus explicite, en tout cas pas pour le moment. Ça ne lui semblait pas vraiment nécessaire, Lexie avait forcément compris. Vu la nature des relations des deux jeunes femmes, ce ne pouvait pas être plus clair.

Est-ce que Lysandre avait l'intention d'en parler à quiconque ? Non, bien sûr qu'il n'en était rien. Elle tenait trop à Melody pour faire une chose pareille, et elle était loin d'être cruelle et dénuée de scrupules à ce point. Mais il y avait là de quoi très nettement inquiéter la vert et argent si elle prenait le bluff au sérieux.

Lysandre s'en voulait un peu de jouer avec les sentiments de sa soeur pour parvenir à avoir la paix (car elle était sûre des sentiments de Melody, même si elle avait du mal à comprendre son inclination, surtout pour une telle peste, même si elle pouvait bien en être une elle aussi quand elle le décidait... Elle méritait tellement mieux à ses yeux !), mais elle ne comptait pas être la cible d'un harcèlement supplémentaire.

Melody, si la situation avait été inversée, ne se serait peut-être même pas privée de tout dire à tout le monde directement, alors...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Lun 16 Jan - 21:49

Lysandre & Lexie
Les ennemies de mes amies sont mes ennemies.
Lexie ne voyait vraiment pas ce que Lysandre pouvait bien faire contre elle, ce qu’elle pouvait même tenter de faire pour l’empêcher de la harceler comme elle le faisait maintenant. Lysandre pouvait essayer ce qu’elle voulait, la verte et argent ne pensait pas qu’elle puisse avoir les épaules pour quoi que ce soit, encore moins pour la menacer. C’était là qu’on voyait la grande différence entre les sœurs jumelles, même si clairement Lexie n’était pas du tout objective quand il était question de Melody. Par moment, elle ne pouvait pas s’empêcher de se demander comment elles pouvaient être sœur, pire comment elles pouvaient être jumelles. Mais puisqu’elles étaient en froids de toute façon. La jeune femme ne s’attendait donc pas du tout à une réplique de la jeune femme. Elle s’imaginait Lysandre incapable de dire quoi que ce soit, se rabaissant comme elle savait si bien le faire. Comme Lexie voulait qu’elle le fasse en fait. Et elle s’en amuserait vraiment.

Mais quand la sœur jumelle de sa petite amie reprit la parole, Lexie se sentit beaucoup moins amusé. Elle sentit un long frisson parcourir son échine en entendant ses paroles, en comprenant que Lysandre savait. Melody et elle avaient été quand même super prudentes, quand elles se trouvaient chez les Farnsworth. Elles ne s’étaient pas du tout affichées, elles ne s’étaient pas montrées, mais apparemment… Lysandre savait. Comment elle savait ? Le cœur de Lexie s’emballa, pour le coup Lysandre marquait vraiment un point. Et en cet instant présent, la jeune femme ne savait pas vraiment quoi répondre à sa « belle-sœur ». Elle laissa d’ailleurs plusieurs secondes avant de reprendre la parole.

« Tu ne feras jamais ça. »

Dit-elle d’une voix qui était quand même beaucoup moins assuré que précédemment. Parce qu’elle était touchée à vif, qu’elle ne pouvait pas autant se montrer sûre d’elle en apprenant que la jumelle de sa petite amie était au courant de leur situation. Elle aurait pu essayer de nier les faits, de faire comme si elle ne comprenait pas. Mais la verte et argent se doutait que ça ne servait à rien, que la sorcière ne disait pas ces paroles en l’air et qu’elle était sûre d’elle.

« Tu ne le feras pas, parce que tu sais très bien ce qui lui arrivera si tu dois quoi que ce soit, à qui que ce soit. »
Elle se montrait plus agressive de nouveau. Elle menaçait la jeune femme, il était hors de question qu’elle la laisse dévoiler leur secret, qu’elle gâche tous les efforts qu’elles se donnaient pour que personne ne sache qu’elles étaient ensemble. Qu’elle dévoile leur secret dans le but de lui faire du mal, la jeune femme voulait bien le croire. Mas elle ne ferait pas ça à Melody. Même si les jumelles étaient en froid, Lexie savait qu’elles tenaient quand même l’une à l’autre (même si elle ne comprenait pas grand-chose). « Tu n’as quand même pas envie de voir ta sœur dans un asile… »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Ven 20 Jan - 12:50

Pendant quelques secondes, Lysandre vit la mine de son interlocutrice se défaire, et elle éprouva une satisfaction certaine à l'idée d'avoir atteint sa cible, même si ses méthodes étaient mauvaises et déloyales, ne lui ressemblaient pas. Des méthodes à la hauteur de la perfidie dont Lexie Hepburn était capable... et sa soeur aussi, quelque part, même si Lysandre avait un peu plus de mal à l'admettre en ce qui concernant Melody.

Que la jeune femme ait pu perdre un peu de sa suffisance, cela faisait du bien à la bleue et bronze qui se sentit, quelques secondes, en position de supériorité. Oh, ça ne dura pas très longtemps. Mais ça lui fit le plus grand bien. C'était toujours ça de pris. Elle se sentait vraiment très mal, constamment. Là, au moins, elle pouvait se satisfaire d'un petit sentiment de victoire.

Mais ça ne dura pas très longtemps, bien sûr. Lexie avait de la suite dans les idées. Elle lui donnait l'impression d'être encore un peu déstabilisée, mais elle s'était quand même bien ressaisie, lui confirmant au passage la vérité qu'elle avait découverte cette été, et dans laquelle elle avait bien du mal à croire, même si tous les indices possibles le lui confirmaient.


« Tu ne feras jamais ça. Tu ne le feras pas, parce que tu sais très bien ce qui lui arrivera si tu dois quoi que ce soit, à qui que ce soit. »


Lysandre tenta de garder contenance, mais elle se sentait vraiment très mal. Parce que Lexie avait raison. Même si elle ne comprenait vraiment pas ce qui arrivait à sa soeur, même si elle n'était pas certaine de l'accepter, elle n'avait pas envie de l'humilier ou de lui faire connaître un sort pire encore, même pas en représailles de l'humiliation qu'elle avait elle-même subie de son côté.

D'autant qu'elle voulait croire que tout ça, pour Melody, c'était juste une passade, une provocation de plus parmi toutes celles dont elle était capable, une réaction de révolte parce qu'elle avait été dégoûtée de la manière dont s'était achevée sa relation avec Linus.

C'était plus simple de voir les choses comme ça, mais ça faisait qu'elle s'imaginait encore plus mal révéler quoi que ce soit du secret des deux jeunes femmes. Elle n'était même pas sûr qu'elle était capable de dénoncer Lexie. Elle n'était pas capable d'autant de cruauté. Mais elle avait bien l'intention de continuer à le faire croire.

« Tu n’as quand même pas envie de voir ta sœur dans un asile… »

Là, Lysandre était estomaquée. Elle trouvait vraiment Lexie odieuse. Comment pouvait-elle tenir des propos pareils et prétendre tenir à sa soeur. C'était clairement une preuve de plus, s'il lui en fallait vraiment une, qu'elle devait à tout prix éloigner Melody de cette fille et de son influence néfaste.

Cette fille la révulsait, vraiment. Pour elle, ça ne faisait aucun doute, c'était elle qui avait perverti sa soeur jumelle. Et si elle ne voulait pas faire de mal à sa soeur, elle comptait bien le faire regretter à Lexie. C'est pourquoi elle choisit de ne pas se démonter.

"Et pourquoi pas, si ça peut la guérir ?"


Elle marqua une pause, lui adressa son ton le plus cinglant, parce que sa dernière réplique avait éveillé en elle un profond mépris à son égard. Si Lexie, elle, finissait dans un asile, Lysandre se jurait qu'elle n'aurait aucun regret à ce sujet.


"Elle doit être sacrément malade pour s'être attachée à quelqu'un comme toi."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Dim 12 Mar - 1:00

Lysandre & Lexie
Les ennemies de mes amies sont mes ennemies.
Lexie pensait faire peur à Lysandre, suffisamment en tout cas, pour que lui passe l'envie de dire à qui que ce soit qu'il y avait quelque chose entre elle et Melody. Non pas que la verte et argent craigne pour elle-même, même si c'était un peu le cas, mais elle craignait surtout pour sa petite amie. Si quelqu'un devait découvrir, ce qui était le cas apparemment, leur relation, ça allait mal tourner. Lexie le savait bien, on n'allait pas se contenter de leur faire la morale. Même si, au vu de leur jeune âge, elles pouvaient toujours faire passer ça pour une expérience de jeunesse, un genre de rébellion. Mais Lexie ne voulait vraiment pas mettre en péril sa relation avec Melody, simplement parce que Lysandre aurait eu la langue trop pendue. Elle avait donc envie de lui faire peur, mais visiblement ça ne suffisait pas. Parce qu'alors qu'elle parlait du fait que Melody terminerait à l'asile (et c'était malheureusement le cas), si jamais elle disait quoi que ce soit... Lysandre affirma que ça pourrait la guérir.

Lexie serra des dents en entendant ces propos, elle sentit son sang ne faire qu'un tour dans son corps. D'accord, elle savait parfaitement ce que le monde pouvait bien penser des relations du genre des deux jeunes femmes, mais il y avait quand même une différence d'entendre la sœur jumelle de sa petite amie dire qu'en se trouvant à l'asile, elle allait guérir. Et ce n'était pas grand chose à côté de ce qu'elle ajouta ensuite, affirmant que Melody devait être sacrément malade pour s'être attachée à elle. Lexie fut incapable de se retenir à ce moment là. Elle empoigna le col de sa « belle-soeur » pour la plaquer contre le mûr derrière elle. Elle ne fit même pas attention à savoir s'il y avait quelqu'un derrière, un professeur qui pourrait l'arrêter.

« Melody va très bien ! Elle n'est pas malade et elle n'a pas besoin d'être guéri c'est clair ? » Lui dit-elle alors, suffisamment faiblement pour qu'elle ne soit seule à l'entendre quand même, dans le doute, mais d'un ton vraiment sec. « Écoutes moi bien. » Reprit-elle toujours aussi sèchement. « S'il doit arriver quoi que ce soit à ta sœur, parce que tu auras été incapable de tenir ta langue, je te le ferais payer. Et crois moi, tu vas pas juste te casser la gueule dans les couloirs. »

C'était des menaces, oui clairement, Lexie n'en avait même pas honte. Elle ne savait pas comment Lysandre était au courant, mais ce qu'elle savait c'était qu'il était hors de question qu'elle laisse la sœur se Melody lui causer du tort. Il pouvait lui arriver n'importe quoi, Lexie n'en avait que faire, mais elle ne supporterait pas qu'il arrive quelque chose à celle qu'elle aimait. Et si elle devait se montrer cruelle avec Lysandre, elle le ferait. Elle aurait peut-être dû tenter de faire comprendre à la bleu et bronze qu'il n'y avait rien entre elles, mais Lexie se doutait que Lysandre en savait trop pour se laisser berner.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Lun 13 Mar - 13:15


Lysandre savait qu’elle y était allée un peu fort, mais elle ne regrettait pas un seul mot de ce qu’elle venait de dire. Elle ne savait pas ce que cette vipère lui avait fait pour qu’elle se laisse séduire par elle, mais la jeune femme avait la ferme intention de ne pas se laisser faire par elle. Est-ce qu’elle avait pour autant l’intention de dénoncer sa sœur jumelle ? Pour tout dire non, même si ça pouvait « guérir » sa jumelle, elle ne se résignerait pas à lui faire subir une telle chose.

Mais elle aurait moins de scrupule concernant Lexie. Dans tous les cas, l’idée, c’était surtout qu’elle ne voulait pas se laisser marcher sur les pieds, et que ses menaces étaient véritables. Elle n’aimait pas ce genre de méthodes, mais tant pis, s’il fallait ça pour éloigner sa sœur de cette fille et la ramener sur le droit chemin, elle n’allait certainement pas hésiter.

La réaction de Lexie fut tout de même plus violente que ce que Lysandre s’était imaginée. Elle l’empoigna par le col et la plaqua contre le mur le plus proche. La jeune femme, prise au dépourvu, et de toute façon incapable de se défendre convenablement, elle qui faisait partie de la résistance et qui n’était pourtant pas certaine de savoir vraiment se battre. Et alors les menaces fusèrent de son côté aussi.


« Melody va très bien ! Elle n'est pas malade et elle n'a pas besoin d'être guéri c'est clair ? Écoutes moi bien. S'il doit arriver quoi que ce soit à ta sœur, parce que tu auras été incapable de tenir ta langue, je te le ferais payer. Et crois moi, tu vas pas juste te casser la gueule dans les couloirs. »

Lysandre était bien placée pour savoir que les menaces qu’elle lui adressait étaient sincères, et qu’elle ne parlait effectivement pas d’une petite revanche de rien du tout. Lexie était un mangemort, elle savait de quoi elle parlait. Et Lysandre mentirait si elle affirmait être un peu intimidée.

Mais ça ne motivait que plus Lysandre, en fait, à éloigner sa sœur de cette fille et de son influence néfaste. Elle envisagea de riposter d’ailleurs en lui disant qu’elle savait tout de son allégeance et qu’elle pourrait le répéter à Melody (qu’elle pensait ignorante de tout ça… mais elle se trompait), mais elle se retint, si elle faisait le lien avec la Résistance, son petit trait d’esprit n’aurait pas de conséquences que pour elle.


« Ça m’est égal s’il m’arrive quelque chose »
, répliqua-t-elle en rassemblant tout le courage à sa disposition, ce qui ne faisait pas tant que ça au final. « Mais je te laisserai pas gâcher la vie de ma sœur. Si tu tenais vraiment à elle, tu reconnaîtrais que tu seras forcément un poison pour elle. »

Parce qu’elle était une criminelle et une déviante. Tu parles d’un bon parti.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Mar 9 Mai - 13:54

Lysandre & Lexie
Les ennemies de mes amies sont mes ennemies.
Lexie savait bien qu’elle y allait sans doute un peu trop fort, qu’elle ne devait pas menacer de cette manière Lysandre. Mais elle n’y pouvait rien, la jeune femme perdait clairement ses moyens en cet instant précis, parce qu’elle avait peur pour Melody. Si jamais Lysandre parlait, elle ne savait que trop bien ce qui allait se passer. Les deux jeunes femmes seraient considérées comme des erreurs de la nature et il était évident qu’elles n’allaient pas pouvoir vivre comme elles le voudraient. Il n’était pas possible pour la jeune femme de la laisser parler, de les faire tomber comme ça. Elle aurait bien aimé croire que Melody était à l’abris avec sa sœur jumelle, mais visiblement ce n’était pas le cas. Même si la verte et argent savait que les deux sœurs étaient en froids, elle se doutait quand même qu’elles s’appréciaient toujours. Elle savait que malgré le fait que Melody était en rogne contre sa jumelle, elle l’aimait toujours. C’était normal. Enfin, Lexie se disait que c’était normal, elle n’avait aucune idée de ce que ça faisait d’avoir une sœur (ou encore plus une sœur jumelle). Elle aurait bien aimé ne pas entendre que Lysandre était prête à la dénoncer, dans le seul but de la sauver… en pensant donc qu’elle était malade de la fréquenter.

Qu’elle pense cela, ce n’était en soit pas non plus complètement choquant. Lexie savait bien que la plupart des personnes de cette société pensait qu’elles étaient malades de s’aimer, que leur sentiment n’avait rien de naturel. Mais pas le fait qu’elle les dénonce… ce qui ne manquait pas de l’énerver donc. Même si elle réagissait surement trop vivement. Lysandre ne se démonta pas, elle affirma qu’elle n’en avait que faire qu’il lui arrive quelque chose. Lexie se disait qu’elle ne devait pas prendre ses menaces suffisamment au sérieux, parce qu’il était clair qu’elles n’étaient pas anodines. La jeune femme n’était pas anodine, s’il le fallait, elle le ferait. Mais Lysandre n’avait aucune raison de le comprendre, elle ne savait pas qui elle était au fond. Du moins, c’était ce que Lexie pensait. Lysandre ne se démonta pas donc, lui affirmant que ça lui était égale s’il lui arrivait quelque chose, qu’elle ne voulait pas lui gâcher la vie de sa sœur. Lexie relâcha la pression qu’elle avait apposé à Lysandre. Mine de rien, ça la touchait sérieusement d’entendre Lysandre affirmer qu’elle allait gâcher la vie de Melody, ce qu’elle ne voulait évidemment pas faire et qu’elle était un poison. Un poison… Lexie n’avait pas envie de penser comme ça, même si elle savait bien sûr que cette relation était risquée. Autant pour elles deux, mais en plus Lexie portait la marque des mangemorts. Mais Lexie n’avait pas l’intention de gâcher la vie de Melody non, tout comme celle-ci ne gâchait pas la sienne. Et ça, la jeune femme ne pouvait sans doute pas le comprendre…

« De nous deux, je ne suis pas celle qui fait le plus de mal à Melody je te signale. » Répliqua-t-elle vivement donc. C’était bas sans doute, mais elle n’y pouvait rien. Elle n’avait pas l’intention de laisser Lysandre s’en prendre à elle comme ça. « Je ne me tape pas son copain moi. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Mer 10 Mai - 17:02


« De nous deux, je ne suis pas celle qui fait le plus de mal à Melody je te signale. »

Cette remarque frappa de plein fouet la jeune femme et lui fit plus de mal qu'elle ne l'aurait imaginé. Il n'y a que la vérité qui blesse, c'est ce qu'on dit, et c'est loin d'être faux (cette seule affirmation est susceptible de blesser, d'ailleurs).

Elle savait qu'elle avait fait du mal à Melody, à l'époque, quand leur amitié s'était brisée, et elle osait penser qu'elle lui faisait encore du mal maintenant. Elle avait presque envie, d'ailleurs, de lui faire du mal, parce qu'elle ne voulait pas être la seule à souffrir. Et c'était injuste de vouloir la souffrance de quelqu'un que l'on aime.

Alors oui, elle pensait bien faire du mal à sa sœur, et l'inverse également, et l'entendre de la part d'une personne qu'elle méprisait à ce point, c'était proprement insurmontable.

« Je ne me tape pas son copain moi. »


Ah oui. Ça, c'était une réflexion qui faisait mal, très mal. Elle remuait de vieilles histoires qui étaient loin de lui faire plaisir, elle savait appuyer où ça faisait mal, mais Lysandre avait l'intention de riposter, malgré tout. Elle ne comptait pas se laisser faire, encore moins en présence d'une fille comme Lexie Hepburn, qui n'était pas juste la copine de sa sœur, mais une fille dangereuse.

Elle dut prendre sur elle pour garder un ton pondéré mais déterminé quand elle reprit la parole.

"Tu devrais me remercier, pour ça. Sans moi, Melody n'aurait même pas levé les yeux sur toi."

Elle n'aimait pas considérer les choses de cette manière, mais c'était quand même ce qui s'était passé, plus ou moins, et c'était aussi ce qui la faisait douter de la sincérité des sentiments de Melody pour Lexie. Elle espérait vraiment que ce n'était pas sincère, d'ailleurs.

"Tu penses vraiment que tu ne vas pas lui faire du mal, avec tes choix de vie ?"


Elle marqua une légère pause. Elle eut plus de mal à prononcer la phrase suivante mais elle tint bon malgré tout, elle voulait aller au bout de son raisonnement. Même si elle craignait un peu les représailles qu'elle pourrait rencontrer.


"Peut-être qu'elle aime les filles, soit." Et Lysandre n'avait pas envie de le croire. "Mais je doute qu'elle ait un faible pour les criminels."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Mar 4 Juil - 22:55

Lysandre & Lexie
Les ennemies de mes amies sont mes ennemies.
Lexie pouvait difficilement donner tort à Lysandre concernant le fait qu’elle avait arrangé ses affaires en s’entichant de Linus, brisant donc au passage le cœur de Melody. Sans cela, peut-être que la bleue et bronze aurait continué de sortir avec le jeune homme et qu’elle n’aurait jamais levé les yeux sur elle. Ou pas, Lexie avait quand même envie de croire que dans tous les cas, Melody et elle se seraient trouvées. Parce qu’elle se considérait comme des âmes sœurs. C’était sans doute un peu niais, mais elle le pensait vraiment. Mais en même temps, Lysandre n’avait pas tort. La jeune femme ne prit cependant pas la peine de le lui confirmer, qu’elle le dise c’était déjà beaucoup. Mais avant tout cela, elle devait bien avouer qu’elle y avait déjà pensé. Sauf qu’elle ne pouvait pas être vraiment reconnaissante envers la sœur de sa petite amie, en grande partie parce que les deux jeunes femmes ne s’entendaient pas. Et encore moins maintenant qu’elle découvrait que Lysandre connaissait leur secret. La jeune femme ne pouvait pas laisser ça passer, parce qu’elle ne pouvait pas prendre le risque que quelqu’un d’autre découvre leur relation.

En tout cas, Lexie ne répondit rien à cette remarque, mais Lysandre ne s’arrêta pas là. La jeune femme fronça des sourcils en entendant son interlocutrice affirmer qu’elle allait lui faire du mal avec ses choix de vie. Sur le moment, Lexie crut qu’elle parlait du fait qu’elles soient deux femmes et que leurs sentiments semblaient anormaux pour certain. Comme si elles avaient fait un choix, toutes les deux, de s’aimer. Mais ce n’était pas le cas non, elles s’aimaient comme ça. Ça leur été tombé dessus, sans que Lexie n’ait envie de changer quoi que ce soit, mais ce n’était pas un choix. Mais visiblement, ce n’était pas ce à quoi elle faisait référence. Lysandre affirma que Melody aimait peut-être les filles, ce qui eut le don de faire pousser un soupir à la verte et argent. Mais ce dernier se coupa quand elle parla de criminelle. Lexie n’avait pas été de main morte quand elle avait menacé Lysandre, mais c’était quand même un sacré mot juste pour ça. Lysandre savait quelque chose… encore une fois. Ça commençait quand même à faire beaucoup de chose qu’elle savait sur elle, un peu trop. Lexie serra des dents, avant de répondre à son interlocutrice.

« Ta sœur m’aime, il va falloir que tu t’y fasses. » Ce n’était pas forcément très prudent de dire les choses comme ça, mais elle ne pouvait pas faire autrement de toute façon « Elle m’aime pour ce que je suis. »

Elle ne précisa pas que Melody connaissait sa nature, qu’elle savait tout d’elle. Elle était parfaitement au courant qu’elle était une criminelle et elle l’acceptait. Même si ça pouvait être difficile par moment.

« Ce n’est pas parce que tu n’as pas pu t’empêcher de faire du mal à ta sœur que tout le monde est pareil. Je tiens plus à elle que toi. »

C’était sans doute en partie faux, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de tenter d’appuyer où ça faisait mal.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Lun 10 Juil - 15:26


« Ta sœur m’aime, il va falloir que tu t’y fasses. »

Non, non, non... Elle ne voulait clairement pas se faire à une telle idée, elle refusait de croire que Melody puisse s'être laissée ensorceler par cette petite garce doublée d'une cinglée criminelle (elle y allait fort, mais c'était ce qu'elle pensait). Elle devrait vérifier qu'il n'y avait pas de filtre d'amour derrière tout cela, d'ailleurs.

Non, elle ne s'y ferait pas, elle refusait de s'y faire, d'une manière ou d'une autre, elle ferait comprendre à sa sœur qu'elle faisait fausse route, il était sûrement encore temps de la ramener à la réalité, de lui faire comprendre que les choses pouvaient se passer autrement, qu'elle était manipulée.

Melody ne méritait vraiment pas ça, elle ne la méritait pas, elle ne se rendait pas compte de ce qui s'y passait.


« Elle m’aime pour ce que je suis. »

Cela, Lysandre refusait encore plus catégoriquement d'y croire. Melody aimait une personne qu'elle ne connaissait pas... Elle faisait sa crise de rébellion parce qu'elle avait été blessée d'un point de vue affectif, alors elle était amoureuse d'une image, peut-être, mais de Lexie, certainement pas, il ne fallait pas abuser non plus.

Alors Lexie pouvait se bercer d'illusions si elle le voulait, Lysandre de son côté ne se ferait pas avoir, et elle ferait tout son possible aussi pour qu'elle ne se fasse pas avoir non plus de son côté, tout simplement.


« Ce n’est pas parce que tu n’as pas pu t’empêcher de faire du mal à ta sœur que tout le monde est pareil. Je tiens plus à elle que toi. »

C'était une fois de plus injuste. Non, elle n'avait jamais voulu faire de mal à sa sœur, au contraire, elle avait fait tout son possible pour ne pas la faire souffrir. Elle l'avouait, elle avait échoué, mais c'était contre son gré.

Si la jeune femme n'avait pas découvert la vérité, Lysandre aurait tu ses sentiments et aurait continué de nier pour faire plaisir à sa jumelle. Dans le fond, elle aurait même préféré que Melody n'apprenne jamais rien. Elle n'aurait jamais eu Linus, c'est vrai, mais tant pis, elle préfèrerait savoir Linus aux bras de sa sœur, et sa sœur heureuse et bien entourée que de se retrouver dans cette situation... et elle serait totalement capable de sacrifier Linus au nom de son amitié pour Melody. Mais plus personne ne le lui demandait, maintenant.


"Tu te trompes, et Melody aussi. Je lui prouverai qu'elle a tort, peu importe la manière dont il faudra que je m'y prenne. Ça ne me fait pas peur."

[/center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 725
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Melody, mais gare à celui qui le découvre... Et officiellement fiancée à Orion Black.

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de chêne, 22.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Michelle Trachtenberg

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Lun 28 Aoû - 22:02

Lysandre & Lexie
Les ennemies de mes amies sont mes ennemies.
Lexie se doutait qu’elle pouvait dire ce qu’elle voulait, autant qu’elle le voulait, Lysandre n’allait pas changer sa vision du monde. En même temps, la jeune femme savait quand même que le monde ne pouvait pas du tout accepter sa relation avec Melody. Elle s’en doutait, elle le savait, elle aimerait bien changer les choses, mais elle savait que c’était impossible. Autant dire que le fait que Lysandre considère que c’était impossible comme relation, ça n’étonnait pas vraiment Lexie. Mais en même temps, elle avait envie que la jeune femme entende bien qu’elle tenait sincèrement à Melody. Cela n’allait clairement pas les aider – pour cela, Lexie aurait sans doute dû nier, mais en même temps Lysandre en savait déjà trop de son côté – mais quand même. Elle était la sœur jumelle de Melody, elle ne pouvait quand même rien faire pour faire tomber sa sœur, pour lui faire du mal. Même si de son côté, la verte et argent ne pouvait pas s’empêcher de tourner le couteau dans la plaie de la jumelle de sa petite amie. Peut-être que Lexie devrait apaiser les choses, tenter de convaincre les jumelles de ne plus se faire la guerre, mais la discussion qu’elle avait avec Lysandre en cet instant précis ne pouvait que la pousser à ne pas le faire. Même si, Lexie devait quand même avouer qu’elle était contente que Lysandre ait à ce point trahit sa sœur jumelle en tombant amoureuse de son petit ami. Parce que sinon, elles ne seraient pas ensemble toutes les deux.

Lexie lança un regard noir à sa « belle-sœur » quand elle affirma qu’elle se trompait, que Melody aussi se trompait. Mais ce n’était rien contre le fait qu’elle affirma qu’elle allait prouver à la bleue et bronze qu’elle se trompait, quoi que cela lui coûte, peu importait la manière. Que cela ne lui faisait pas peur du tout… Lexie ne savait pas du tout ce que tout cela allait vraiment donner au fond, mais elle n’aimait pas cette situation.

« Ça ne me fait pas peur non plus ! » Rétorqua-t-elle, même si elle ne disait pas toute la vérité. Évidemment que ça lui faisait un peu peur, parce qu’elle ne voulait pas que Melody se retrouvent dans une position délicate si jamais Lysandre décidait de parler à tout le monde de sa relation avec sa sœur. Autant dire qu’elles n’auraient plus qu’à terminer en prison… ou pire. Lexie n’avait donc pas envie qu’elle parle de trop, même si elle ne voulait pas se laisser faire pour autant. « Fais ce que tu veux, ça ne changerait rien. Tu ne pourras pas nous changer. »

Non, c’était impossible. Elle pourrait bien faire ce qu’elle voulait, dire ce qu’elle voulait à Melody, la verte et argent savait que leurs sentiments étaient bien plus forts que tout ce qui pouvait arriver. Quand bien même, elles allaient commencer à vivre des moments compliqués, que ce n’était finalement que le début des épreuves. Ce qu’elles ne se doutaient pas encore.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 96
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 20 cm de Frène & Plume de Faël
Camp: Bien
Avatar: Kathryn Prescott

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   Jeu 7 Sep - 15:01

« Ça ne me fait pas peur non plus ! »

Lysandre ne se doutait pas que cette réplique dissimulait plus d’inquiétude que ce que Lexie voulait bien laisser paraître. La vert et argent avait constamment l’air sûre d’elle (et était donc aux antipodes de Lysandre qui, elle, de son côté, était tout sauf quelqu’un d’assuré), c’était simple de faire croire aux autres qu’elle n’avait pas peur, puisqu’elle avait rarement froid aux yeux. Dans ce sens, d’ailleurs, c’est vrai qu’elle ressemblait à Melody, mais ce n’était pas parce qu’elles se ressemblaient qu’elles devaient se sauter au cou non plus, il ne faut pas abuser.

Lexie affirmait ne pas avoir peur, eh bien grand bien lui fasse. Lysandre apprécierait que son interlocutrice la sous-estime, au fond, elle aurait ainsi plus de chances de la ramener à la raison, même si rien n’était bien évidemment gagné. Et elle considérait qu’elle pourrait avoir de vraies bonnes raisons d’avoir peur, même si la bleue et bronze était loin de vouloir en arriver à certaines extrémités. Par exemple, elle n’avait pas du tout l’intention de les dénoncer. S’il ne s’était agi que de Lexie, elle l’aurait sans doute fait, mais puisqu’il était aussi question de Melody, c’était par conséquent hors de question.

Mais ce n’était pas parce qu’elle n’avait pas l’intention de faire usage de cette arme à sa disposition qu’elle ne pouvait pas en sortir une autre de sa manche. Elle comptait agir quoi qu’il en soit, que Lexie le veuille ou non. Et elle n’avait aucune raison de le vouloir, bien évidemment.

« Fais ce que tu veux, ça ne changerait rien. Tu ne pourras pas nous changer. »

Elle avait raison, oui, mais il était malgré tout hors de question que Lysandre l’accepte ou l’admette. Elle était convaincue qu’elle pouvait changer Melody. Non, pas la changer, la rendre à qui elle était, parce que c’était maintenant qu’elle avait changé, par la faute de Lexie. Que la vert et argent change, par contre, c’était une autre affaire et ça lui était égal, du moment qu’elle cessait de pourrir la vie de sa sœur, qui méritait de retrouver une vie plus saine.

Quoi qu’il en soit, ça ne servait à rien de discuter avec elle, ce n’est pas comme si parler avec elle lui ferait changer d’avis. Elle savait bien que c’était un dialogue de sourd. C’était seulement à qui l’emporterait au bout du compte, et Lysandre ferait tout pour que ce soit elle et personne d’autre.

"C’est ce qu’on verra", répliqua Lysandre, sûre d’elle, la fusillant du regard.

Et sur ces mots, il ne lui restait plus qu’à tourner les talons et à tracer son chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les ennemies de mes amies sont mes ennemies. (Lysandre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les ennemis de mes ennemis sont mes amis (Steve & Dora)
» Amies ou Ennemies? [PV Brise le Vent]
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» ILS SONT DEVENUS FOUS! Est-ce que je mène une campagne contre Aristide au Forumh
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Rez-de-chaussée et étages
 :: Premier étage :: Couloir du premier étage.
-