AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
GUILDE
avatar
▌ Messages : 853
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Message#Sujet: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Lun 26 Sep - 22:13


Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
R

ien n'allait, pour Cenlyn, ces derniers temps, et elle savait bien qu'elle n'avait pas le droit de s'en plaindre, car elle n'était pas celle pour qui la situation était le plus difficile. C'était Rhian, qui souffrait le plus, et bien souvent, la jaune et noir ressentait l'obligation de se montrer forte, invulnérable, pour lui prouver qu'il pourrait toujours compter sur elle, la prendre pour soutien. Mais quand elle n'était pas en présence de son frère jumeau, elle craquait. Voir son frère, la personne qui comptait le plus à ses yeux, souffrir autant, dans un état proche de la dépression, était un ignoble crève-cœur pour elle. Et sa mère lui manquait. À chaque jour qui passait, elle craignait un peu plus qu'elle ne se réveille pas, qu'ils la perdent pour de bon, qu'elle les abandonne au moment où ils avaient le plus cruellement besoin d'aide. C'était injuste, sans doute, mais si elle avait terriblement peur pour elle, elle lui en voulait, aussi, parce qu'elle avait le sentiment qu'elle les laissait au pire moment de la vie de ses enfants.

La seule chose qui filait droit, dans sa vie, ces derniers temps, c'était sur son balai, puisqu'elle était parvenue à intégrer l'équipe de Quidditch de poufsouffle, mais ça ne suffisait pas. Même si elle aimait passer son temps à s'entraîner, que dans ces moments-là, elle se sentait pour le mieux, que tous ses problèmes lui donnaient l'impression de s'effacer une bonne fois pour toutes, elle redescendait bien vite sur Terre, au sens propre comme au figuré, et là, les choses se gâtaient. Non, vraiment, ce n'était pas la grande forme pour la jaune et noir. Et elle avait de plus en plus de mal à le cacher. Toute la délicatesse, tout le tact, toute la force qu'elle affichait en présence de Rhian s'évanouissait quand il n'était plus là, et elle se montrait de plus en plus désagréable et agressive, même quand la situation ne s'y prêtait pas, même quand son interlocuteur ne lui avait rien fait.

Quoique, en l'occurrence, la personne sur laquelle les circonstances devaient l'inviter à passer ses nerfs était quelqu'un qu'elle n'appréciait absolument pas. Pas de raison réelle et encore moins valable à cela : leurs caractères étaient trop différents, et ça ne pouvait clairement pas coller. Quand elle le bouscula par mégarde alors qu'elle revenait d'un entraînement de Quidditch, elle ne put s'empêcher de laisser éclater la rage qui ne cessait de d'éclater par vagues depuis plusieurs semaines...

-Mais c'est pas possible ! T'es pas fichu de faire quoi que ce soit correctement ou quoi ? Regarder devant toi, c'est trop compliqué ?

Oui, c'était de la mauvaise foi pure, c'était elle qui l'avait bousculée. Mais elle s'en fichait complètement. Elle n'éprouvait aucune honte à se montrer aussi désagréable, ni aucun regret. En fait, ça lui faisait du bien.


code by Mandy


_________________
- Cenlyn Potter -

“Courage is found in unlikely places.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 443
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Ven 25 Nov - 22:57

Cenlyn & Adrian
Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
Au final, Adrian se faisait assez bien à Poudlard. Même si l’école n’avait rien à voir avec celle qu’il fréquentait avant, il commençait à ses yeux à se faire à sa place. Evidemment, le jeune garçon aurait bien aimé pouvoir rester chez lui, auprès de sa mère, mais il savait parfaitement qu’il n’avait pas le choix de toute façon. On ne lui avait pas vraiment demandé son avis en fait, on l’avait forcé à aller vivre en Grande Bretagne en compagnie de son oncle et de sa tante. Le bleu et bronze ne pouvait pas affirmer qu’il avait une mauvaise vie non plus, mais quand même. Adrian ne savait plus vraiment quoi penser de toute cette situation au final, il ne savait plus s’il devait en vouloir à sa mère de l’avoir poussé à vivre avec Tina et Norbert, ou s’il devait apprécier la situation. Au final, le jeune garçon appréciait de vivre avec son oncle (enfin une partie du temps, parce que le reste du temps il se trouvait à Poudlard), même si la situation était plus compliquée avec Tina et son cousin. Il devait bien avouer qu’il avait un sentiment plus familial depuis qu’il était chez les Dragonneau, le sentiment d’avoir une figure paternelle qu’il n’avait jamais eu de sa vie. Et pour cause, il n’avait aucune idée de qui pouvait bien être son père.

Dans tous les cas, Adrian n’avait pas le choix et il avait décidé de faire un peu en sorte de se plaire de mieux en mieux dans cette école. Il n’avait pas besoin d’avoir une tonne d’ami, il avait ce qu’il fallait. Il avait simplement besoin de continuer ses études, d’avoir ses diplômes et de travailler. En espérant que sa mère allait venir lui rendre visite, qu’elle allait finir par pouvoir venir le voir. Le jeune garçon se promenait un peu dans le parc, profitant du fait qu’il faisait beau, pour se changer un peu les idées avant d’aller travailler à la bibliothèque. C’était ce qu’il faisait de mieux de toute façon, ce qu’il devait faire de mieux dans cette école. Ce fut à ce moment-là qu’il fut bousculé par une autre élève, une élève de Poufsouffle qui sortait visiblement de son entraînement de Quidditch. Adrian resta un instant bouche bée sur la violence des propos de la jaune et noir, alors qu’il n’avait absolument rien fait.

« C’est… » Adrian bégaya un peu avant de reprendre. « C’est toi qui m’a bousculé. »

La jaune et noire était bien plus jeune que lui, mais elle avait surtout énormément de caractère par rapport à Adrian. Le bleu et bronze n’avait pas envie de s’effacer devant elle, mais en même temps il n’avait pas vraiment autant de répondant. Et en dehors du fait qu’elle l’avait bousculé, il ne voyait pas ce qu’il pouvait dire pour sa défense. Surtout que la jeune fille avait quand même l’air d’être vraiment sur les nerfs.

« Mais je suis désolé qu’on se soit bousculé… »

Et il l’était vraiment, il se serait bien épargné ça.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 853
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Sam 26 Nov - 17:33


Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
O

ui, bon, ok, Cenlyn était bien celle des deux qui avait bousculé l'autre, en plus de se montrer proprement déplaisante au passage. Est-ce qu'elle comptait s'excuser pour autant ? Non, bien sûr que non. Tout ce qu'elle voulait, elle, c'était trouver un moyen de canaliser la colère qu'elle éprouvait, et si ça devait être d'une manière totalement injuste et injustifiée, tant pis. Ces derniers temps, l'injustice ne cessait de frapper à sa porte, elle ne trouvait pas anormal de rendre cette injustice au premier venu, même si ce premier venu était la personne la plus sympathique et la plus innocente au monde. Alors elle se contenta de croiser les bras quand le bleu et bronze lui fit remarquer (mais aimablement et à grand renfort de bégaiements) qu'elle était à l'origine de leur incartade. Elle n'avait pas l'intention de nier, mais certainement pas envie d'approuver non plus. Le jeune homme s'excusa au final à sa place. C'est dingue comme ce garçon pouvait être... gentil... Elle se montrait ignoble avec lui, et il restait poli et adorable. Cela aurait peut-être dû adoucir la jaune et noir, mais en définitive, il n'en était absolument rien. Au contraire, elle se sentait plus agacée encore. Le comportement de son interlocuteur lui hérissait le poil. Quand la vie s'en prenait injustement à vous, il était de bon ton de lui rendre la pareille, non ? C'était en tout cas l'opinion de Cenlyn, surtout ces derniers temps. Elle n'allait donc clairement pas se montrer plus agréable et plus juste envers Adrian, quand bien même ce dernier le mériterait largement.

-Tu t'excuses souvent pour des choses que t'as pas faites, comme ça ?
répliqua-t-elle, acerbe, incapable de prendre sur elle pour se montrer plus amène et agréable. Si Adrian voulait de la douceur et de la gentillesse, il allait devoir la trouver ailleurs. Non parce que sinon, assumer ce qu'on fait, ça peut être bien aussi.

Elle poussa un grand soupir, considérant son interlocuteur du regard. Il lui fallait clairement lever les yeux pour avoir une vue d'ensemble de son interlocuteur, son petit gabarit ne faisait pas forcément d'elle une adversaire "innée" pour Adrian (qui, de base, ne s'en cherchait sans doute aucune), mais elle s'en fichait. L'idée n'était même pas de faire le bleu et bronze son ennemi, elle voulait juste laisser exploser cette rage qui bouillonnait en elle, et qu'elle n'osait dévoiler quand elle était en présence de son frère, sous peine de ne pas paraître suffisamment forte pour lui venir en aide, lui qui en avait si désespérément besoin (et elle en avait pertinemment conscience).

-Tu sers vraiment à rien, toi, hein, en fait. J'ai jamais vu un type avec si peu de personnalité.


Là aussi, c'était plutôt gratuit, surtout qu'elle ne connaissait vraiment pas Adrian, mais lui être déplaisante était son défouloir du moment, tout simplement.


code by Mandy


_________________
- Cenlyn Potter -

“Courage is found in unlikely places.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 443
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Sam 21 Jan - 20:10

Cenlyn & Adrian
Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
C’était parfaitement idiot de sa part de s’excuser alors qu’il venait de dire à Cenlyn que c’était elle qui l’avait bousculé, mais à la base Adrian avait simplement envie que cette situation ne s’envenime pas. Quelque chose lui disait que la jeune fille avait besoin de passer ses nerfs contre quelqu’un et que ça tombait sur lui. Et il n’avait vraiment pas envie de ça. Il avait envie d’être tranquille, d’être dans son coin et qu’on ne vienne pas l’ennuyer. Malheureusement, quelque chose lui disait qu’il en demandait sans doute beaucoup trop. En tout cas, Adrian ne savait pas du tout comment s’y prendre apparemment. Parce que s’il avait eu envie de désamorcer un peu la bombe qui se trouvait devant lui (et bombe n’était pas du tout à prendre au sens figuré), il venait de faire tout le contraire et l’énervait apparemment encore plus. Parce qu’en plus de lui dire qu’il s’excusait pour quelque chose qu’il n’avait pas fait, la jeune fille lui reprocha de ne pas assumer ce qu’il avait fait. Ce qu’il avait fait ? C’était elle qui lui était rentré dedans… il n’avait rien fait lui. Et en même temps, Adrian venait quand même de s’excuser, donc autant dire qu’il n’était pas vraiment crédible. Le jeune homme soupira, il n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait bien répondre à la jaune et noire et quelque chose lui disait que quoi qu’il allait dire, ça n’allait pas lui plaire.

Preuve en était de ce qu’elle ajouta ensuite, affirmant qu’il n’avait aucune personnalité et donc qu’il ne servait à rien. Adrian n’avait pas pour habitude de trop s’occuper de ce que les autres pensaient de lui – même s’il se doutait qu’ils ne devaient pas apprécier son caractère de rat de bibliothèque et que c’était pour ça qu’il n’avait pas foule d’ami, mais c’était déjà le cas aux Etats-Unis – mais ça lui faisait quand même mal d’entendre de telles paroles. S’il ne pouvait pas nier qu’il n’avait sans doute pas une personnalité très agréable et qui puisse donner envie de s’approcher de lui, ça n’empêcher qu’entendre qu’il ne servait à rien était vraiment douloureux. Surtout quand, comme lui, on manquait cruellement de confiance en soi. Il avait le sentiment d’avoir été abandonné par sa mère en étant envoyé en Angleterre, forcément c’était difficile à avaler.

« Si tu as envie de passer tes nerfs, trouve quelqu’un d’autre. » Dit-il d’une voix tremblante qui trahissait le fait qu’il avait été particulièrement touché par les paroles de la jeune fille. Elle était beaucoup plus jeune que lui, elle n’avait pas un gabarit comme le sien, et pourtant en quelque mot elle le mettait à terre. « Tu ne sais rien de moi. »

Ce qui était vrai, puisqu’ils ne se connaissaient pas. Adrian ne savait rien de Cenlyn et elle ne savait rien de lui, elle n’avait donc pas le droit de le juger comme ça. Ce n’était vraiment pas juste et Adrian n’avait aucune envie de se prendre tout ça à la figure simplement parce qu’elle cherchait quelqu’un sur qui taper.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 853
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Dim 22 Jan - 14:11


Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
S

ans l'ombre d'un doute, Cenlyn se montrait fondamentalement désagréable et injuste, vraiment. Adrian avait toutes les raisons du monde de l'affirmer, parce que c'était la pure et simple vérité, elle ne savait absolument rien de son interlocuteur. Elle ne connaissait pas le moindre aspect de sa vie, elle ne s'y était jamais intéressée par ailleurs. Pour elle, ce n'était qu'un ado effacé, et donc sans aucun intérêt, comme elle l'avait si inélégamment affirmé quelques instants plus tôt. Pourtant, peut-être que son tempérament ne lui venait pas de nulle part, peut-être qu'il menait une vie difficile, peut-être... Elle n'arrivait pas à tirer ce genre de conclusions. Ces derniers temps, elle vivait avec le sentiment que Rhian et elle (et Louisa aussi, bon) portaient tous les malheurs du monde sur les frêles épaules. Et elle avait besoin de se venger, même injustement pour tous ces malheurs en question. Elle vivait des drames qu'elle n'avait pas mérités, alors elle appliquait des châtiments non mérités à ceux qu'elle considérait comme trop faibles pour se défendre. C'était injuste et c'était lâche, mais c'était très clairement plus fort qu'elle. Même si au fond, ça ne lui faisait pas autant de bien qu'elle l'aurait voulu. Sur le moment, passer ses nerfs sur le premier venu était libérateur, mais rapidement, ce sentiment s'effaçait. Cenlyn considéra un instant son interlocuteur du regard. Elle ne voulait pas lui accorder plus d'importance qu'il n'en avait pour elle, mais elle ne pouvait pas s'arrêter là, et certainement pas reconnaître ses torts, ça ce serait réellement au-dessus de ses forces.

-Et toi non plus,
répliqua-t-elle amèrement. C'était facile, de renverser la situation, il n'empêche qu'elle était convaincue que si elle devait comparer ses malheurs à ceux de son interlocuteur, ce serait elle qui gagnerait haut-la-main. Ce qui était ridicule, bien sûr, comme s'il s'agissait d'un concours. Comme s'il existait une vraie gradation des malheurs ! Vas-y, apitoie-moi, ajouta-t-elle alors, les bras croisés, une lueur de défi dans le regard. Qu'est-ce que je devrais savoir sur toi ?

Est-ce qu'elle avait envie de connaître plus en détails la vie de son interlocuteur ? Pas vraiment, non, en réalité. Elle était sans doute égoïste, mais elle ne s'intéressait pas à grand-monde s'ils n'appartenaient pas directement à son cercle familial ou amical. La vie d'Adrian ne l'intéressait donc pas vraiment, en effet. Mais la jeune fille ne pouvait s'empêcher de vouloir entendre ce qu'il pourrait bien dire pour "sa défense". Elle avait la conviction que rien de ce qu'il pourrait lui apprendre à son sujet ne la toucherait. Pas parce qu'elle était insensible, mais parce que ça n'en valait pas la peine, tout simplement. Cenlyn ne devrait sans doute pas se permettre ce genre d'attitude, du haut de ses douze ans, mais ça lui était égal.


code by Mandy


_________________
- Cenlyn Potter -

“Courage is found in unlikely places.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 443
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Mar 14 Mar - 15:23

Cenlyn & Adrian
Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
Bon, d’accord, lui non plus ne connaissait rien de la vie de Cenlyn Potter et donc il ne savait pas si elle avait des raisons d’être aigrie comme elle l’était. Mais bon, Adrian n’appréciait vraiment qu’elle l’agresse de cette manière, alors qu’elle ne savait rien de lui. C’était injuste et le pire, c’était que le jeune homme se laissait clairement marcher sur les pieds par une gamine. Non parce que bon, la jaune et noire avait quand même plusieurs années de moins que lui et Adrian n’était pas spécialement doué dans la répartie. Il ne devrait même pas la laisser lui parler de cette manière, ce qu’il faisait. Bon, il tentait quand même plus ou moins de répliquer quelque chose, de s’imposer, mais ce n’était vraiment pas gagné. Et puis, il suffisait de voir comment Cenlyn répliquait de son côté pour le comprendre.

Puisque la jeune fille ne se contenta pas seulement de lui dire qu’il ne savait pas ce qu’elle vivait de son côté à elle aussi, puisqu’elle lui demanda, en plus, de s’épancher sur ses propres soucis. Adrian était pris un peu de court, il ne savait pas vraiment quoi répliquer en cet instant précis. Parce qu’au final, outre le fait qu’il n’avait aucune envie de s’épancher sur ses soucis avec la jeune fille, il se sentait tout d’un coup un peu bête. Qu’est-ce qu’il pouvait dire après tout ? Que sa mère était aux Etats-Unis alors qu’il était ici ? Que son cousin le détestait parce qu’il venait vivre chez lui, alors qu’il n’avait vraiment rien demandé à personne. Qu’il se retrouvait dans une autre école et que, même si sa meilleure amie était ici maintenant, son ancienne école lui manquait. Bon, au final, il avait quelques soucis, mais qui n’étaient vraiment pas important en soit. Mais ça lui prenait la tête et il n’avait pas pu s’empêcher de dire à Cenlyn qu’il ne savait rien de sa vie. Et encore, le jeune homme ne se doutait pas que la jaune et noire connaissait des évènements bien pires que ce qu’il pouvait vivre lui de son côté. Que des deux, il n’était vraiment pas le plus à plaindre.

« Fais pas comme si ça pouvait t’intéresser. » Lui lança-t-il alors, cherchant surtout à ne pas répondre à sa question. Adrian n’avait vraiment pas envie de s’épancher sur sa vie auprès de la jeune fille. Il n’avait pas envie de revenir sur ce qui le blessait, sur ce qui avait tendance à lui prendre la tête.

Mais si clairement, en réagissant de cette manière, Adrian était clairement lâche. C’était difficile d’accepter de l’être devant une fille qui était quand même beaucoup plus jeune que lui, mais tant pis. Il n’y pouvait rien, il n’avait pas assez de répartie pour réellement répondre comme il le fallait à la jaune et noire. Il avait beau avoir quatre ans de plus qu’elle, il était juste en train de se laisser marcher dessus. Et en cet instant précis, Adrian regrettait que Cassiopée ne soit pas avec lui.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 853
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Mar 14 Mar - 22:46


Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
A

drian n'avait certainement pas mérité de subir ainsi l'acharnement de la jaune et noir, mais peu importe, Cenlyn était mal lunée, trop mal lunée pour présenter ses excuses en bonne et due forme à son interlocuteur et pour reconnaître qu'elle s'en était pris à lui pour rien, et trop mal lunée aussi pour lâcher l'affaire alors que, au final, le plus sain pour eux deux aurait été que tous les deux tracent leurs chemins sans plus se soucier l'un de l'autre. Ce n'était pas comme s'ils pouvaient avoir grand chose à se dire de toute façon, non ? Leurs différences, à l'un comme à l'autre, sautaient aux yeux, et s'ils ne semblaient pas faits pour s'entendre, c'était sans doute dû au simple fait que leurs naturels n'avaient pas grand chose de compatibles. Et dans ce cas de figure, autant ne pas insister. Sauf qu'il était trop tard pour cela, le "mal" était fait, pourrait-on dire, et puisque Cenlyn avait commencé sur sa lancée, cette dernière n'avait pas la moindre intention de s'arrêter, même si cette conversation n'avait aucune chance de réellement mener où que ce soit ou de vraiment leur apporter quelque chose, que ce soit à l'un ou à l'autre. La demoiselle, tout de même, se révélait curieuse de découvrir quels pouvaient être pour son interlocuteur les motifs de se plaindre, ce qui justifierait pour lui le fait d'affirmer qu'elle ne savait rien de sa vie, sous-entendu, savoir quelque chose de sa vie allait radicalement changer sa perception de la personne et l'altérer au passage. Peut-être. Cenlyn était convaincue de pouvoir rivaliser avec n'importe qui si on se mettait à échelonner les malheurs, mais pour cela, encore fallait-il qu'Adrian s'épanche sur les siens, et au vu de sa réponse, l'adolescents se débinait.

-Dégonflé,
répliqua-t-elle alors dans un léger sourire en coin qui n'avait rien de bien sympathique. Je savais bien que c'était du pipeau. Y a rien à raconter sur toi, rien du tout.

Ça c'est sûr, elle n'en manquait pas, de culot, pour s'exprimer ainsi auprès d'un adolescent tout de même bien plus âgé qu'elle et qui pourrait tout à fait lui faire payer son insolence si l'envie lui prenait, mais Cenlyn ne se sentait pas particulièrement intimidée. Outre le fait qu'il faisait partie de son tempérament de ne pas se laisser marcher sur les pieds, elle considérait tout simplement qu'elle n'avait pas grand-chose à craindre à son interlocuteur. À tort ou à raison, difficile à dire, mais Cenlyn avait la fâcheuse tendance à se donner raison même quand elle avait tort, alors ce n'était pas forcément auprès d'elle que l'on pouvait trouver ce genre de réponses. De base, elle ne se posait déjà pas la question, de toute manière.


code by Mandy


_________________
- Cenlyn Potter -

“Courage is found in unlikely places.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 443
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Jeu 11 Mai - 0:17

Cenlyn & Adrian
Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
Adrian serra des dents quand Cenlyn le traita de dégonflé parce qu’il ne parlait pas de lui, comme il l’avait dit plus haut. Il n’aimait pas entendre la jeune fille le qualifier de cette manière, simplement parce qu’il affirmait qu’elle n’en avait que faire de ce qu’il était, de ce qu’il vivait. C’était ce qu’il pensait, il ne pensait pas que la jaune et noire changerait d’avis simplement parce qu’il lui parlait un peu de lui. Elle se montrait désagréable, elle ne changerait pas simplement parce qu’elle compatirait à son malheur. Et Adrian devait bien avouer qu’il avait un peu peur de passer pour un idiot, d’être ridicule avec ses petits problèmes. Le jeune homme avait bien conscience qu’en réalité ses ennuis n’étaient pas si grands que cela. Certain élève de cette école vivait pire, il le savait bien. Ce n’était pas un concours en même temps et donc, Adrian ne pouvait pas s’empêcher de se demander si Cenlyn n’allait pas juste lui rire au visage et lui dire qu’il faisait des chichis pour pas grand-chose. Mais en même temps, le fait qu’il ne lui dise rien ne l’aidait pas plus que cela, parce que la jeune fille se montrait tout aussi désagréable.

Adrian baissa un instant son regard, il n’aimait vraiment pas cette situation. Ça l’agaçait de se retrouver devant elle et de ne pas savoir quoi dire pour se défendre. Alors qu’elle avait quand même plusieurs années de moins que lui. Qu’elle était en deuxième année et lui en sixième et qu’il se laissait tout simplement marcher sur les pieds par elle.

« Je n’ai pas de père. »
Dit-il alors. Cela ne servait à rien qu’il ne dise rien après tout, autant donc qu’il parle de ce qu’il y avait. Même si bien sûr, il ne savait pas plus ce qu’il y avait dans la sienne et il ne pouvait pas savoir s’il « souffrait » plus qu’elle ou non. Et en soit, il n’avait pas spécialement envie que ça soit le cas, le jeune homme n’avait surtout pas envie de se faire rabaisser encore une fois. Surtout par une fille comme la jaune et noire… qui était si jeune par rapport à lui. « Et ma mère m’a envoyé vivre chez ma tante et mon oncle parce qu’elle ne pouvait plus s’occuper de moi. »

Voilà, c’était dit et c’était tout. En soit, Adrian n’avait rien d’autre à dire de sa vie. En dehors du fait que sa mère lui manquait cruellement, qu’il devait passer ses études dans une école qu’il ne connaissait pas tant que cela au bout d’un an, que son cousin ne l’aimait pas parce qu’il vivait chez lui, et que… voilà tout simplement. Il n’y avait en soit pas de drame dans son existence, il ne savait même pas s’il avait perdu son père ou si ce dernier était simplement partie, ou si sa mère n’avait pas eu envie de vivre avec lui. Quoi qu’il savait que ses parents s’étaient aimés, mais franchement ça ne l’aidait pas tant que ça.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 853
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Jeu 11 Mai - 17:45


Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
C

enlyn se demandait si Adrian n'allait pas finir par l'envoyer balader à son tour. Elle l'attendait, quelque part. Ce serait mérité, après tout, ce serait même la moindre des choses. Après tout, la jeune femme était proprement désagréable avec lui tout simplement parce qu'elle était de sale humeur et avait envie de passer ses nerfs. Mais Adrian était son aîné, s'il le décidait, il pouvait certainement la pousser dans ses retranchements, et quelque part, elle attendait ça, elle avait envie de voir son interlocuteur riposter, mais ça n'arrivait pas, même quand il reprit la parole, ce ne fut pas pour l'envoyer balader mais pour répondre à la question qu'elle avait posé précédemment. Elle ne savait rien de sa vie, alors elle lui apprenait ce qu'il y avait à en savoir. La jaune et noir l'écouta les bras croisés et prit sur elle pour avoir l'air totalement détachée par rapport à ce qu'elle entendait. Mais vous voulez la vérité ? Ce qu'elle entendait était loin de la laisser insensible, en vérité. C'était même tout le contraire. La jeune femme ne savait pas qu'Adrian vivait tout ça, et comme sa situation ressemblait de plus en plus à la sienne, elle était contrainte et forcée de se détendre un peu.

Adrian n'avait pas de père, disait-il. Cenlyn ne savait pas trop comment l'interpréter. Peut-être que son père était décidé, mais elle trouverait étrange qu'il en parle de la sorte, il ne viendrait pas à l'idée de la jeune fille de le faire pour sa part concernant son propre père. Peut-être qu'il l'avait abandonné après ou avant sa naissance, peut-être que ses parents étaient séparés et n'avaient plus de contacts, difficile de le savoir, mais en tout les cas, Adrian avait apparemment grandi son père, et Cenlyn pouvait comprendre le sentiment que ça provoquait (même si, elle, pour sa part, avait eu l'occasion de connaître son père, même si, à mesure que le temps passait, son souvenir devenait de plus en plus floue, et elle se voyait de moins en moins capable de parler de lui sans qu'une grande part de fiction n'altère la réalité. Et enfin, la mère du jeune homme n'avait plus le temps de s'occuper de lui. Cenlyn trouvait ça cruel. Quel genre de mère faisait ça, franchement ? Mais se sentir trahie par sa propre mère, elle était très bien placée pour savoir ce que ça faisait.

-D'accord, ta vie est nulle,
constata Cenlyn sans délicatesse, mais avec un fin sourire quand même. Entendre les déboires d'Adrian avaient un peu calmé son sale caractère. Elle marqua une pause puis reprit : Mon père et ma mère est à Sainte-Mangouste, dans le coma. On sait pas si elle va se réveiller. Tu vois, je te bats quand même.

Et c'était supposé être une plaisanterie (même si de mauvais goût), ceci dit, en parler de cette manière ne faisait aucun bien à la jaune et noir.



code by Mandy


_________________
- Cenlyn Potter -

“Courage is found in unlikely places.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 443
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Jeu 6 Juil - 13:33

Cenlyn & Adrian
Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
On ne pouvait pas vraiment dire que Cenlyn se montra vraiment délicate quand elle affirma qu’il avait une vie nulle. Bon, en même temps, Adrian l’avait précisé. Même si ce n’était pas du tout un concours entre eux. Mais le jeune homme considérait vraiment qu’il avait une vie de merde, même si en soit il n’avait sans doute pas autant de raison que d’autre de se plaindre. Mais cela n’enlevait pas le fait qu’il n’avait pas de père, que sa mère l’avait abandonné parce qu’elle n’avait plus les moyens de s’occuper de lui. Bon, d’accord, c’était un peu trop de dire qu’elle l’avait abandonné. Mais en même temps, c’était un peu le sentiment qu’il avait depuis qu’il se trouvait en Angleterre et que sa mère était restée aux États-Unis. Très franchement, il se disait que sa mère aurait très bien pu s’en sortir. Même si bon, en même temps, Adrian ne pouvait pas nier qu’il appréciait de passer du temps avec son oncle et sa tante (moins avec son cousin bien évidemment) et maintenant Cassiopée était même à Poudlard, donc sa vie craignait moins que ce qu’il disait. Et certainement moins que Cenlyn.

Parce que la jaune et noire lui apprit alors que son père était mort. En soit, c’était un peu la même chose que lui, elle n’avait pas de père. Mais il y avait une grande différence, elle avait connu son père. Forcément qu’elle l’avait connu, sinon elle n’en parlerait pas comme ça. Alors que lui, il ne savait pas qui il était, s’il était vivant ou mort, s’il y avait eu quelque chose qui avait poussé sa mère à abandonner son père, ou si c’était lui qui l’avait abandonné. Il ne savait rien et c’était pour cette raison qu’il considérait qu’il n’avait pas de père. Et c’était moins pire que Cenlyn. Parce qu’elle en avait un elle et elle l’avait perdu. Et en plus de cela, sa mère était dans le coma à l’hôpital pour sorcier. Adrian se senti mal à l’aise, encore plus quand Cenlyn affirma qu’elle le battait quand même. Elle le disait sur le ton de la plaisanterie mais… franchement elle arrivait à plaisanter avec ça. En tout cas, le bleu et bronze ne pouvait que se rendre compte d’une chose, il avait de la peine pour Cenlyn. Ça ne voulait pas dire qu’il l’appréciait plus, il y avait peu de chance qu’ils puissent devenir amis. Mais mine de rien, ça lui faisait penser que si elle agissait comme ça – si elle se montrait si désagréable et détestable – c’était peut-être à cause de ce qu’elle vivait.

« Je suis désolé pour toi. » Dit-il alors, se doutant qu’elle n’allait sans doute pas rater l’occasion pour lui en envoyer encore plein dans la figure (parce qu’il était incapable de ne pas se laisser marcher sur les pieds par une deuxième année). Mais il n’y pouvait rien, il était sincère. Il était vraiment désolé pour ce qui arrivait à la jeune fille, même s’il ne pouvait même pas imaginer ce qu’elle vivait réellement.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 853
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Jeu 6 Juil - 22:55


Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
C'

est sûr que balancer les choses comme ça, de but en blanc, sans y mettre les formes, c'était quand même sérieusement inélégant et sacrément brutal... Pas seulement pour son interlocuteur, d'ailleurs, pour Cenlyn aussi. Le fait de parler de son père, de sa mère, ça remuait quelque chose en elle, et elle se rendait bien compte que ce petit concours d'égo était allée trop loin. Elle n'avait pas juste voulu couper la chique à son interlocuteur, elle avait sans doute voulu évacuer quelque chose, aussi, parce que par moments, elle avait l'impression de porter tout le poids du monde sur ses épaules, et même au-delà. Pourtant, c'était faux, et Rhian souffrait bien plus qu'elle, elle le savait. Mais justement, parce que son jumeau souffrait, elle s'interdisait d'afficher sa propre souffrance. Et parfois, à certains moments, elle s'exprimait un peu trop vivement. Et clairement, elle avait dû y aller fort, cette fois, parce qu'elle ne se sentait pas très bien, là, présentement. Et son interlocuteur, lui, de son côté, eh bien... il en venait à s'excuser. Ça voulait tout dire. Est-ce que ça changeait quelque chose, est-ce que ça allait le rendre plus sympathique à ses yeux et elle moins désagréable ? Pas forcément, non, l'animosité ne s'effaçait pas comme ça en un claquement de doigt. C'était un processus bien plus complexe que cela qui était à l'oeuvre, ou moins complexe, justement. Ils n'étaient après tout que deux ados qui se prenaient la tête, rien de nouveau sous la lune. Si ce n'est peut-être qu'elle l'avait laissé la voir craquer, ce qui n'était pas forcément très glorieux. Elle aurait peut-être pu remercier Adrian, ou elle aurait pu prétendre que ce n'était rien, histoire d'éjecter le sujet vite fait bien fait, mais ce ne fut pas ce qu'elle répondit, elle devait définitivement être beaucoup, beaucoup trop fière. Pas de quoi être fier, donc.

-Ça me fait une belle jambe
, dit-elle alors, d'un ton certes moins désagréable, mais le propos le restait quand même.

Elle avait vraiment du progrès à faire de ce point de vue-là, mais après tout, elle se fichait bien de ce que le bleu et bronze pouvait bien penser d'elle. Oui, ça avait l'air d'être un type très gentil, mais ça c'était pas son problème, au pire. Elle n'avait pas forcément besoin de se faire des amis, en tout cas. Elle en avait déjà. Très peu, ça va sans dire, mais elle en avait quand même et elle s'en contenterait tout à fait, elle ne cherchait pas à s'attirer la pitié des autres. De toute façon, elle détestait jusqu'à l'idée que l'on s'apitoie sur son sort. Elle voulait faire mine d'être une grande fille, elle n'avait pas besoin d'être consolée.

-C'est pas la peine de faire semblant, je sais bien que tu t'en fous. Comme tout le monde.




code by Mandy


_________________
- Cenlyn Potter -

“Courage is found in unlikely places.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 443
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Dim 20 Aoû - 1:04

Cenlyn & Adrian
Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
Adrian s’en était douté, mais ce ne fut pas spécialement agréable pour autant d’entendre la jaune et noire affirmer que ça lui faisait une belle jambe qu’il soit désolé pour elle. Bon, en même temps, ça ne changeait rien à ce qu’il pensait de ce qu’elle considérait, de ce qu’elle ressentait. Le jeune homme était sincèrement désolé pour Potter, même si elle ne le lui rendait pas du tout correctement. Parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que ça devait être dur pour elle. Adrian avait vécu sans père pendant toute sa vie et s’il ne pouvait pas nier que ça lui avait manqué, il n’avait quand même pas subi le deuil qu’était de perdre son père. Pour sa mère, eh bien, elle vivait loin, mais elle vivait. Alors que Cenlyn devait supporter de voir sa mère dans le coma à l’hôpital. Autant dire que ce n’était clairement pas agréable pour elle et qu’il y avait toutes les raisons du monde pour Adrian d’être désolé. Même s’ils ne s’entendaient pas et qu’il y avait quand même peu de chance qu’ils s’entendent. Cela n’allait sans doute rien changer, mais Adrian était capable de compatir au malheur des autres, même ceux qu’il ne portait pas dans son cœur. Il prenait donc un peu mal sa remarque. Non pas qu’il ait envie qu’elle le remercie ou il ne savait quoi d’autre, mais il aurait quand même apprécié une autre réaction.

Surtout quand elle lui rétorqua qu’il n’avait pas besoin de faire semblant et qu’elle savait qu’il n’en avait rien à faire, comme tout le monde. Cenlyn avait visiblement le don de juger les personnes sans les connaître, parce qu’elle n’avait aucune idée de qui il était vraiment. Comme au final, il ne savait pas grand-chose d’elle non plus. Même si là, tout de suite, le jeune homme se disait quand même qu’elle devait être sacrément mal pour affirmer que tout le monde en avait rien à foutre de sa situation.

« Je ne suis pas comme toi. » Répliqua-t-il alors, même s’il aurait très bien pu ne rien répondre. C’était simplement parce qu’il n’avait pas envie qu’elle s’imagine n’importe quoi. Même si en soit, le bleu et bronze n’avait pas forcément besoin que la jeune Potter ait un autre avis sur lui, parce que dans tous les cas ils n’allaient pas s’entendre et ils ne pouvaient pas s’entendre. « Je suis capable de me soucier des autres, sans avoir besoin de faire semblant. Si je te dis que je suis désolé c’est que je le suis. Sinon je ne le dirais pas. »

Il n’avait pas forcément l’habitude de parler comme ça, mais il était sincère. Il n’avait pas l’intention de devenir le meilleur ami de la jaune et noire, mais au moins il savait quand même compatir avec elle. Parce qu’il n’osait pas imaginer ce qu’elle vivait. Même si, bien sûr, cela n’allait rien changer de la vie de Potter qu’il soit désolé ou non pour ses parents, mais il l’était. C’était comme ça.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 853
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Dim 20 Aoû - 9:31


Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
C

enlyn se sentit piquée au vif quand son interlocuteur affirma que contrairement à elle, il se souciait des autres. Il n'était pas agréable d'être ainsi remise à sa place et de passer pour une fille sans coeur... Mais le problème, c'est qu'il n'avait pas tort. Ce n'est pas qu'elle n'était pas capable de se faire du souci pour les autres, c'est juste qu'elle se blindait, qu'elle se l'épargnait de crainte de finir par porter tous les malheurs du monde sur ses épaules. Elle avait fini par déterminer que c'était avant tout Rhian et Louisa qui devaient la préoccuper. Le reste n'avait pas la moindre importance. La jaune et noir n'était clairement pas heureuse de se faire ainsi envoyer sur les roses, elle se sentait vexée. Mais d'un autre côté, ce n'était que justice, elle s'était montrée terriblement désagréable vis-à-vis de son interlocuteur, c'était normal qu'elle se prenne un revers de bâton, en fin de compte. Enfin bon... Elle allait bien finir par le croire, qu'il était désolé pour elle... même si, en fin de compte... Elle n'était pas sûre de mériter cette compassion une bonne fois pour toutes. D'un autre côté, tant pis, elle ne lui devait rien, à Adrian, s'il avait décidé de la prendre en pitié (même si elle ne réclamait après la pitié de personne), tant pis pour lui, après tout.

-D'accord, d'accord,
répondit-elle alors dans un léger soupir, comme si elle concédait à un débat qui aurait duré bien plus longtemps et face auquel elle se serait révélé, sous la menace, contrainte de déclarer forfait.

Elle poussa un profond soupir, elle pouvait se contenter de ça et lui dire que ça lui faisait une belle jambe quand même, mais à la place, elle décida de faire preuve d'un peu plus d'humanité. Peut-être que c'était juste pour contredire le bleu et bronze, qui l'avait très clairement vexée en pointant du doigt son absence d'empathie, mais en tout cas, elle décida de faire un effort et prit sur elle.

-Je suis désolée aussi, c'est vraiment pas cool, ce que tu vis.


Bon, s'il fallait échelonner les malheurs des uns et des autres, elle considérait qu'elle battait quand même Adrian à plate-couture, mais c'était toujours facile de juger la vie des autres en en connaissant que la surface. Parce qu'au final, Cenlyn ne savait absolument rien du bleu et bronze, c'était bien trop facile d'agir de cette façon, en fin de compte. Bon, vu comme ils étaient partis, il était plus qu'évident que tous les deux ne deviendraient jamais les meilleurs amis du monde. Mais elle pouvait tout de même mettre un peu d'eau dans son vin. Elle était sur les nerfs, c'est vrai, mais le jeune homme n'y était pour rien, au fond, après tout.



code by Mandy


_________________
- Cenlyn Potter -

“Courage is found in unlikely places.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 443
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Ven 6 Oct - 11:13

Cenlyn & Adrian
Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
Adrian n’y pouvait rien, il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir de la pitié pour Cenlyn. Ce n’était sans doute pas ce qu’elle demandait, ce qu’elle désirait même, mais c’était comme ça. Le jeune homme ne pouvait pas rester insensible alors qu’il découvrait que le père de la jaune et noir était mort et que sa mère était dans le coma à Sainte Mangouste, sans qu’ils ne sachent si elle allait s’en sortir ou pas. Forcément, Cenlyn pouvait que considérer qu’elle avait perdu ses deux parents donc. Adrian n’avait pas vraiment de raison de se plaindre à côté d’elle, parce que sur une échelle des malheurs, elle était au-dessus de lui. En un sens, Adrian avait de la « chance » de ne pas connaître son père, parce que ça signifiait quand même qu’il ne risquait pas de lui manquer. L’homme ne faisait pas partie de sa vie, il n’avait aucune idée de son sort, il ne savait même pas s’il était vivant ou mort. Et s’il apprenait qu’il était mort, ça n’allait donc rien changer à sa vie, parce qu’à ses yeux, il n’avait simplement pas de père. Concernant sa mère, elle lui manquait cruellement, mais au moins elle allait bien. Ils pouvaient quand même s’envoyer régulièrement des lettres, Adrian pouvait espérer la voir bientôt. Alors que Cenlyn, elle ne savait même pas si sa mère allait bientôt se réveiller ou non… si elle était morte ou pas donc. Autant dire qu’elle se trouvait clairement dans une position que Adrian ne lui enviait pas. Et il se sentait désolé pour elle, sincèrement. Même s’il n’appréciait pas plus que cela la jeune fille – en grande partie parce qu’elle avait le don de s’en prendre à lui sans raison, comme maintenant – il était quand même désolé pour elle. Et elle sembla l’accepter finalement.

Et en prime, elle lui affirma aussi qu’elle était désolée pour lui, que ce qui lui arrivait n’était pas cool. Adrian devait bien avouer qu’il ne s’y attendait pas réellement à de tels propos. Et en même temps, il ne pouvait que croire qu’elle était sincère. Parce que si elle ne le pensait pas, la jaune et noire se serait simplement abstenue de dire quoi que ce soit à ce sujet. Elle n’avait aucune obligation de le faire, donc si elle le faisait, c’était qu’elle devait le penser.

« Merci. » Se contenta-t-il donc de répondre, ne sachant pas vraiment quoi dire d’autre. Parce qu’on ne pouvait pas vraiment dire qu’il s’y était attendu. Enfin, il était évident que Cenlyn et lui ne deviendraient clairement pas les meilleurs amis du monde, mais en cet instant précis, Adrian avait un peu le sentiment qu’elle mettait quand même de l’eau dans son vin. Et ce n’était pas rien. Et là, tout de suite, Adrian se sentait maintenant quelque peu mal à l’aise, parce qu’il n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait bien dire ou faire. Sans doute juste se contenter de passer son chemin. Ou ajouter quelque chose. « J’espère que ta mère sortira du coma. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 853
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 22,5 cm
Camp: Neutre
Avatar: Maisie Williams

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   Ven 6 Oct - 19:00


Comment passer ses nerfs sur le premier venu.
C

enlyn était une personne très fière, il fallait vraiment qu'elle ait fait quelque chose de terrible pour consentir à ne serait-ce que s'excuser (raison pour laquelle elle ne s'était pas concrètement excusée auprès d'Adrian, d'ailleurs, en dépit de son attitude déplorable, certes, elle avait dit être désolée, mais pas de ses propos, juste de sa situation, ce qui était radicalement différent), mais si elle acceptait ne serait-ce que de s'adoucir un peu, on pouvait estimer qu'elle avait fait un grand pas en avant. Et c'était exactement le cas avec Adrian. D'accord, il était on ne peut plus évident que tous les deux choisiraient de s'ignorer à l'avenir plutôt que de discutailler ensemble, mais au moins, elle avait renoncé au fait de sauter à la gorge du bleu et bronze. Elle aurait sans doute insisté davantage en d'autres circonstances, mais elle était fragilisée par les événements qui, un à un, lui tombaient dessus, et cela conditionnait aussi bien ses phases agressives que sa propension à revenir sur ses propos les plus sévères et les plus radicaux. Car en vérité, elle n'avait vraiment rien contre Adrian... les circonstances n'étaient tout simplement pas les bonnes, voilà tout. Du moment qu'ils trouvaient un vague terrain d'entente, ce n'était sans doute pas si mal en soi, déjà. De toute manière, cette conversation ne pourrait plus aller très loin.

-Ouais, j'espère aussi,
répondit-elle dans un soupir.

Bien sûr, oui, qu'elle espérait que sa mère sortirait du coma, ce serait au moins une belle chose d'arrivée dans ce bourbier où elle et son frère s'enfonçaient (et ce n'était qu'un début, même si elle ne s'en rendait pas compte encore)... mais pour tout dire, elle n'y croyait plus vraiment. A mesure que les jours passaient, ses espoirs s'émoussaient considérablement. Aller voir sa mère, la découvrir toujours dans le même état, la confortait dans l'idée que ses yeux ne s'ouvriraient plus jamais, qu'elle n'entendrait plus jamais le son de sa voix. Elle n'aimait pas penser comme ça, et elle faisait mine d'être bien plus optimiste quand elle se trouvait en compagnie de Rhian, parce qu'elle ne voulait pas l'inquiéter. Mais ses pensées étaient de plus en plus sombres.

-Bon,
dit-elle alors, qui ne voyait pas vraiment quoi ajouter de plus, bien au contraire, même, j'ai des trucs à faire, affirma-t-elle alors, même si ce n'était pas du tout le cas, elle n'avait rien de particulier à faire, mais couper court à cette discussion, elle se disait que ni l'un ni l'autre ne seraient contre au vu des circonstances. Il valait mieux qu'ils ne se disent rien, en réalité, ce serait bien mieux comme cela. Donc à plus.

Et sans rien ajouter de plus, elle décida de tracer son chemin.


code by Mandy


_________________
- Cenlyn Potter -

“Courage is found in unlikely places.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comment passer ses nerfs sur le premier venu. [pv Adrian :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Fashion Week... Où comment passer du bon temps...
» Peindre du bois lasuré
» Cycle jour et nuit
» Demande d'aide , ne sais plus quoi faire ...
» Lily...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: L'extérieur de l'école :: Le parc.
-