AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 262
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Mer 28 Sep - 16:01

Norbert & Adrian
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
Adrian n’avait pas eu le moindre espoir de retourner à Salem pour la suite de ses études, il savait parfaitement qu’il allait les terminer à Poudlard. Parce que sa mère n’avait visiblement toujours pas le temps de s’occuper de lui. Oh,  elle ne l’oubliait pas, elle lui envoyait souvent des lettres et il avait reçu un coli avec son cadeau d’anniversaire. Mais ce n’était pas comme s’il avait fêté son anniversaire avec elle. Non, il l’avait fêté oui, mais sans sa mère. Il était rentré de Poudlard pour le week-end, afin de le fêter avec sa tante et son oncle. C’était un geste que le bleu et bronze appréciait vraiment de la part de Tina, il savait bien que c’était en partie pour compenser le fait qu’il n’avait pas sa mère à ses côtés. On ne pouvait pas dire que les Dragonneau ou les Goldstein soient vraiment des sédentaires. Porpentina ne voyageait pas autant, mais elle devait quand même se rendre souvent aux Etats-Unis. Et pour Norbert, il passait son temps en voyage lui. Ce n’était pas nécessaire de préciser pour Queenie, qui n’avait même plus la possibilité de s’occuper de son fils donc… Hyppolite et Adrian étaient les seuls à ne pas trop bouger, puisqu’ils passaient l’année à Poudlard. Mais en même temps, ils n’étaient pas dans la demeure des Dragonneau non plus. Enfin, c’était ainsi.

Adrian était rentré pour le week-end donc, parce que Tina avait voulu qu’ils fêtent son anniversaire. S’il avait passé le début du week-end seul en compagnie de sa tante, Norbert avait fini par rentrer à son tour. Cela faisait vraiment plaisir au passage, il devait bien avouer qu’il se sentait toujours plus à l’aise en compagnie de son oncle et de sa tante. Non pas qu’il n’aime pas Tina, bien au contraire il l’adorait, mais… elle ressemblait tellement à sa mère et ça lui rappelait tellement qu’elle lui manquait. Tina faisait de son mieux bien sûr, se comportant même comme une mère pour Adrian, mais c’était là le fond du souci. Alors, il était bien content de ne pas passer entièrement le week-end seul en compagnie de sa tante, même s’il l’aimait beaucoup. Et puis de toute façon, il devait quand même avancer pour ses devoirs pour l’école avant d’y retourner, d’ailleurs ce fut pour cette raison qu’il vint trouver Norbert dans son bureau.

« Est-ce que tu as un peu de temps ? »
Demanda-t-il, un morceau de parchemin et une plume dans sa main. « J’ai un devoir à rendre pour mon cours de soin aux créatures magiques et j’aimerais bien que tu m’aides. »

Peut-être qu’Adrian arriverait à s’en sortir seul, surement même, mais il avait quand même envie de demander conseil à son oncle. Après tout, il n’y avait (à ses yeux) pas personnes mieux placé pour l’aider. Et s’ils pouvaient en profiter pour discuter un peu tous les deux, c’était encore mieux. Adrian adorait tellement les longues discussions qu’il pouvait avoir avec Norbert. C’était ce qu’il adorait le plus en fait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 401
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Mer 28 Sep - 19:08


 
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
 
L'

écriture n'était pas un art dans lequel Norbert excellait, tout auteur était-il, techniquement, et édité à de nombreux exemplaires qui plus est. Il parvenait toujours à un résultat digne de ce nom, c'est vrai, mais toujours au prix de nombreux courriers échangés avec son éditeur et son correcteur (quel métier exceptionnel, la correction). L'écriture n'était pas quelque chose de fluide, d'évident et de naturel chez lui. Il suffisait de voir l'état de son bureau pour en juger. Il était jonché de papier froissé, de parchemins raturés. Norbert était capable d'écrire et de réécrire encore et encore sur le même sujet, certainement pas maniaque, mais sans doute un brin perfectionniste, soucieux, surtout de transmettre sa passion et ses connaissances dans le moindre détail, sans aucune omission. Car c'était cela, qui lui plaisait, dans l'écriture. Pas le fait de voir son nom sur un bouquin, pas l'éprouvante notoriété qui pouvait aller avec, mais le fait de pouvoir partager avec le plus grand nombre ces recherches captivantes, cette passion qui mangeait tant de temps et d'attention dans sa vie qu'il avait peine à croire que les créatures magiques ne puissent pas être la préoccupation du plus grand nombre.

Norbert, vous l'aurez compris, était donc plongé dans son travail, profitant du temps qu'il passait en Angleterre avant sa prochaine expédition (qui ne devrait pas tarder, même s'il était arrivé la veille au soir - ou plutôt au petit matin, tout juste revenu de son voyage en Suède) pour progresser un peu, chose qu'il était bien incapable de faire quand il se trouvait sur le terrain. Il avait besoin de ce climat précis pour parvenir à se concentrer, ainsi que de la présence de sa famille à ses côtés, même si ses constants voyages ne le laissaient pas forcément présumer. Même de retour, il s'isolait régulièrement de Tina pour travailler, et pourtant, cela n'ôtait rien au fait qu'elle lui avait terriblement manqué, vraiment beaucoup. Hyppolite aussi, d'ailleurs, mais il devrait être plus patient, le concernant, puisque son fils était actuellement à Poudlard... ce qui n'était pas le cas d'Adrian, revenu pour le week-end. Ce fut d'ailleurs lui qui détourna un instant le magizoologiste de son travail, ouvrant la porte de son bureau.

Norbert l'accueillit avec le sourire. Il aimait beaucoup Adrian, qui par certains aspects lui faisait penser à Queenie, et qui surtout, nourrissait une passion similaire à la sienne, si bien que tous les deux pouvaient s'engager dans de longues conversations sur tous leurs intérêts communs, et c'était plutôt agréable de rencontrer un esprit aussi jeune avec qui il puisse parler aussi bien. Le jeune homme lui demanda de l'aide pour son devoir de soin aux créatures magiques. Le visage de Norbert s'éclaira. Il ne pouvait pas mieux tomber qu'avec lui évidemment.

-Je suis surpris que tu aies besoin d'aide,
répondit-il, qui savait ses connaissances dans ce domaine, mais je peux t'aider, bien sûr. Et avec plaisir. Il adorait se rendre utile quand c'était de cette manière. C'est au sujet de quoi, ce devoir ?


   
code by Mandy
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 262
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Lun 28 Nov - 18:14

Norbert & Adrian
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
Adrian ne put s’empêcher d’afficher un léger sourire quand son oncle lui fit remarquer qu’il était surpris qu’il ait besoin de son aide. Effectivement, il pouvait peut-être s’en sortir tout seul en réalité. Le cours de soin aux créatures magiques était évidemment son préféré, Adrian était vraiment passionné et il n’avait aucun mal à travailler sur les parchemins qui devaient rendre pendant plusieurs heures. Ce qu’il faisait souvent, même si de toute façon il travaillait toujours très sérieusement. Sans doute que le bleu et bronze n’avait donc pas besoin de l’aide de Norbert pour arriver à ses fins, mais il ne pouvait pas s’empêcher de la demander puisqu’il était présent. Avec ce week-end qu’il passait chez les Dragonneau, c’était l’occasion. En plus, son oncle était là en même temps que lui. Et puis… c’était son anniversaire techniquement (enfin le week-end de son anniversaire), donc il se permettait de le faire. Et puisqu’il était là, qu’il allait devoir retourner à Poudlard bientôt, il avait envie de profiter pour passer un peu de temps en compagnie de son oncle. Il adorait quand ils discutaient des créatures magiques tous les deux.

« Super ! » Lança-t-il, avec beaucoup d’enthousiasme qu’il ne parvenait à ressentir que dans ces moment-là. Il s’installa sur la chaise en face de Norbert, son parchemin et sa plume dans la main. Ce n’était pas forcément évident de trouver un peu de place dans le bureau de son oncle, au vu du désordre qui s’y trouvait, mais Adrian s’y faisait bien. Si le bureau était rangé de toute façon, ça ne ressemblerait pas du tout à son oncle. « Je dois faire un parchemin sur le manière théorique de nourrir et nettoyer un crabe de feu. » En soit, ce n’était pas un devoir si difficile que ça, mais en même temps ils n’étaient qu’en début d’année (même si certain commençait déjà à leur parler des examens de fins d’année). Mais ce devoir était un peu particulier, parce qu’il y avait un enjeu qui plaisait grandement à Adrian et qu’il ne tarda pas à expliquer à son oncle d’ailleurs. « Ceux qui vont faire le meilleur devoir, auront le droit de s’entraîner avec de vrai crabe de feu. »

Adrian avait vraiment envie de réussir donc, parce qu’il avait envie de s’entraîner directement sur un des crabes de feu qui se trouvait en cours. Le bleu et bronze ne s’en sortait pas trop mal quand il était question de théorie, même assez bien d’ailleurs, mais il avait vraiment envie de passer à la pratique. De montrer un peu de quoi il était capable. Parce que mine de rien, c’était un peu le but de ses études. Depuis longtemps Norbert était un vrai exemple pour Adrian, mais c’était encore plus le cas depuis qu’il vivait chez eux. Le jeune homme ne se voyait pas faire autre chose que magizoologiste après ses études, il avait envie de suivre les traces de son oncle. Que cela plaise ou non à son cousin d’ailleurs.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 401
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Lun 28 Nov - 23:59


 
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
 
U

n sourire sincère s'afficha sur le visage de Norbert en entendant Adrian exprimer son enthousiasme à l'idée qu'il lui apporte son aide. C'était un réel plaisir que de partager ses connaissances avec le jeune homme, il savait réellement les apprécier à leur juste valeur, et sa curiosité avait quelque chose de... rafraîchissant. En fait, sur ce point, il lui avait bien souvent fait penser à son père... même si c'était là une chose qu'il ne pouvait évidemment pas dire le moins du monde. En tous les cas, Norbert n'avait vraiment rien contre le fait d'abandonner sa base besogne pour partager plus directement son savoir avec quelqu'un qui, il le savait, l'apprécierait réellement à sa juste mesure. Adrian s'installa face à lui, parchemin et plume en main, trouvant la place qu'il pouvait sur le bureau oh combien désordonné du magizoologiste, qui n'était définitivement pas quelqu'un d'ordonné. Il lui exposa le but de son devoir. Non seulement le sujet mais aussi l'enjeu qui se trouvait derrière, et qui justifiait le fait que le bleu et bronze ait tenu à ce point à lui demander son aide. Il était question des crabes de feu, créatures passionnantes s'il en est, de la manière de les nourrir et de les nettoyer. Une chance pour Adrian, ces créatures n'avaient aucun secret pour lui, et il serait ravi de partager avec lui la moindre de ses connaissances. D'autant que le jeu en valait très clairement la chandelle, Norbert devait bien avouer que c'était une chance que de pouvoir approcher de près une créature de la sorte, d'autant que les crabes de feu étaient des animaux réellement fascinants. Norbert avait eu l'occasion d'en voir à plus d'une reprise au cours de sa carrière, et elles l'avaient toujours fascinés.

-Dommage
, observa-t-il, songeur. Je me suis occupé d'un crabe de feu il y a quelques années de ça, Phileas. Ou Norbert et sa manie de prénommer absolument toutes les créatures qui croisaient son chemin. Très craintif... des braconniers avaient voulu arracher les pierres précieuses de sa carapace. J'aurais aimé te le présenter. Malheureusement, les soins que lui avait administrés Norbert n'avaient pas suffi à guérir la pauvre créature. Enfin, puisque lui-même ne pouvait pas proposer d'exercice pratique avant l'heure à Adrian, il allait se contenter à la place de faire ce qu'on attendait de lui, c'est-à-dire théoriser, ce qui n'était pas un mal en soi, à ses yeux. Commençons par le commencement, qu'est-ce que tu sais sur les crabes de feu ?

Autant prendre le problème en sens inverse. Se renseigner sur ce que le jeune homme savait déjà (et Norbert savait son neveu par alliance suffisamment intelligent pour disposer déjà de connaissances solides, qu'il cherchait seulement à approfondir) et en tirer le meilleur parti. Après quoi, Norbert pourrait apporter des précisions et anecdotes qu'il doutait fort qu'aucun de ses camarades puisse connaître. À plus forte raison qu'aucun d'entre eux n'avait sans doute approché de crabe de feu de sa vie.


   
code by Mandy
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 262
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Jeu 26 Jan - 18:06

Norbert & Adrian
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
Adrian était vraiment heureux de pouvoir partager un tel moment en compagnie de son oncle, c’était ce genre de moment que le jeune homme appréciait le plus depuis qu’il se trouvait en Angleterre. Il avait envie de pouvoir discuter de tout cela avec son oncle, parce qu’il aimait partager ça avec quelqu’un. C’était… c’était un peu comme s’il partageait quelque chose avec ce père qu’il n’avait jamais connu, qu’il ne savait pas avoir d’ailleurs. En tout cas, Adrian était vraiment heureux que son oncle lui accorde un peu de temps, alors qu’il savait parfaitement que son travail était précieux et qu’il n’avait pas forcément beaucoup de temps. Au moins, il parvenait à se rendre disponible pour lui, par moment, plus que certaines personnes. Il se sentait vraiment amer par tout ça, alors qu’il savait parfaitement que c’était idiot. Norbert affirma alors qu’il y a quelques années, il s’était occupé d’un crabe de feu justement, à qui il avait sans surprise donné un nom d’ailleurs. Adrian n’était pas vraiment surpris d’entendre son oncle lui dire qu’il avait donné un nom à la créature, c’était son truc. C’était l’un des trucs que le jeune homme appréciait le plus chez son oncle d’ailleurs, il avait ce don de rendre les créatures si humaines, si sentimentale, autant dire qu’elles n’étaient pas de simples animaux à ses yeux et c’était génial. Norbert Dragonneau ne voyait pas les créatures comme les autres, c’était ce qui faisait la différence. C’était pour ça qu’aujourd’hui, parce qu’il avait su faire entendre sa voix, et ça Adrian en était vraiment fier. Il était fier d’être le neveu par alliance de cet homme.

Adrian aurait vraiment aimé rencontrer son crabe de feu donc, mais ce n’était pas possible. Tant pis, il allait en voir en classe, s’il parvenait à réussi son devoir. Mais le jeune homme espérait bien y parvenir, ce n’était pas pour rien qu’il se retrouvait dans le bureau de son oncle à le questionner sur le sujet. Il avait envie de réussir, il avait envie de faire l’un des meilleurs devoirs afin de pouvoir profiter de la pratique. Quand Norbert demanda à Adrian ce qu’il savait des crabes de feu, il prit la parole comme s’il se trouvait en classe, tout aussi sérieusement que s’il répondait à l’un de ses professeurs.

« Les crabes de feu ressemblent à des tortues avec une carapaces incrustées de pierres précieuses. » En même temps, qui ne savait pas ça dans le monde sorcier ? C’était la base après tout. « Quand ils se sentent menacé, il crache du feu par la partie postérieure de leur corps. »

Autant dire que l’épreuve qui consistait à nourrir et nettoyer les crabes de feu en classe n’était pas du tout évident, parce qu’ils risquaient de se brûler. Mais en même temps, Adrian avait vraiment envie de prendre ce risque, il avait envie de faire la pratique et de tenter son coup. Et si jamais il devait se brûler, ça ne serait pas grave en soi, bien au contraire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 401
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Jeu 26 Jan - 20:23


 
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
 
L

a réponse qu'Adrian adressa à son oncle fut, en soi, très scolaire, il n'aurait sans doute pas tenu un discours différent s'il s'était adressé à l'un de ses professeurs. Norbert trouvait cela un peu dommage, mais il ne pouvait certainement pas le reprocher à son neveu. Et pour cause, ce n'était pas lui qui était en cause, au moins, il avait la soif d'apprendre, et tout ce qu'on l'autorisait à savoir, il le savait bel et bien. Cet adolescent curieux de tout constituait vraiment une de ces rares compagnies que Norbert pouvait apprécier sans serrer les dents. En même temps, il lui aurait sans doute été difficile de ne pas se prendre d'affection pour son neveu, parce qu'il en savait plus sur son histoire que le principal concerné, déjà, ensuite parce qu'il était à ses yeux la combinaison pour le moins réussie de ses deux parents... Enfin bref, ce n'était certainement pas l'attitude d'Adrian qu'il déplorait, plutôt le fait que les cours de soin aux créatures magiques n'aient pas eu l'air de beaucoup changer depuis que lui-même avait quitté l'école de magie. Combien de fois s'était-il fait renvoyer de cours (avant de se faire renvoyer tout court) parce qu'il n'acceptait pas de rester à une distance respectable des créatures qu'il fallait étudier ? Parce qu'il n'aimait pas que l'on se contente de faire les concernant un inventaire qui, selon lui, ne rendait pas justice à ces animaux bien plus complexes ? Qu'à cela ne tienne, Norbert comptait bien dispenser à Adrian tout le savoir dont il disposait. Surtout si cela pouvait lui donner l'opportunité de mettre la théorie en pratique par la suite. Aux yeux du magizoologiste, le jeu en valait clairement la chandelle.

-Ce qu'il faut savoir
, embraya-t-il alors, se contentant d'un léger hochement de tête pour accueillir les propos précédents du bleu et bronze, c'est que les crabes de feu sont des créatures bien plus humbles que ne le laisse supporter leurs apparences. Ils n'aiment pas être flattées, et ils choisissent scrupuleusement à qui ils accorderont leur confiance et à qui elles témoigneraient de leur affection. Mais ce sont aussi des créatures très gourmandes. Il marqua une légère pause, esquissa un sourire comme nostalgique. Phileas, par exemple, raffolait de la betterave. Avec les crabes de feu, le tout et de s'armer de patience, le nourrir ne suffira pas, avant de toucher sa carapace, il faut attendre qu'il ait fait le premier pas vers toi. Et préférer regarder son visage plutôt que sa carapace, aussi. Il marqua une nouvelle pause. Comme à chaque fois qu'il s'exprimait sur son sujet de prédilection, il prenait à peine le temps de souffler. Il parlait sans doute un peu trop vite. Enfin, il ne faut quand même pas oublier de porter gants ignifugés, on ne sait jamais.

Il esquissa un léger sourire à ces mots tout en se frottant machinalement la main, une main qui gardait les traces de sa rencontre avec certaines créatures, notamment de sa rencontre avec Phileas.


   
code by Mandy
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 262
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Ven 17 Mar - 15:32

Norbert & Adrian
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
Adrian avait bien conscience de ses lacunes dans le domaine des créatures magiques, parce qu’au final il en apprenait bien plus auprès de son oncle que pendant ses cours. La preuve, Norbert ne manqua pas d’ajouter des éléments très important concernant les crabes de feu. Comme à son habitude, le jeune garçon nota toutes les informations que Norbert lui donna, le fait que les crabes de feu étaient des créatures humbles et qu’ils choisissent ceux à qui ils veulent faire confiance. Que c’était des créatures gourmande aussi. Adrian leva ses yeux de ses notes cependant quand son oncle mentionna sa relation avec Phileas, le crabe de feu dont il s’était occupé. Adrian afficha un léger sourire quand Norbert affirma que la créature aimait les betteraves. C’était impressionnant de voir avec quel intensité son oncle était capable de parler des créatures, des relations qu’il avait avec celle dont il s’occupait. Tout cela, ça donnait encore plus envie au jeune garçon de suivre sa voix, de lui ressembler. Adrian nota cependant qu’il fallait s’armer de patiente et qu’il ne fallait pas regarder la carapace des crabes de feu, mais plutôt son visage. Adrian n’avait peut-être pas besoin de le noter, mais il ne pouvait pas s’empêcher de le faire, pour être sûr de ne rien oublier. En cet instant, il était bien plus théorique que pratique. Il connaissait beaucoup de chose sur les créatures, grâce à son oncle, mais il n’avait pas autant l’occasion qu’il le voudrait de les mettre en pratique. En même temps, il ne fallait pas trop compter sur Poudlard pour ça. C’était déjà incroyable qu’ils songent à laisser quelques élèves s’occuper de crabe de feu pour de vrai. Le sourire du jeune garçon se fit plus grand encore quand Norbert parla du fait qu’il fallait quand même bien porter des gants, son regard se tournant sur la main que son oncle était en train de frotter. Il avait remarqué les nombreuses marques et il se doutait d’où elles venaient.

« Phileas t’a déjà brûlé ? » Demanda-t-il, ne parvenant pas à s’empêcher de se montrer curieux. « Tu as mis combien de temps avant de réussir à l’apprivoiser ? Tu as réussi à avoir complètement sa confiance après ? Il avait encore peur ? » Reprit-il, sans laisser le temps à son oncle de répondre, parce qu’il enchaîna de nouveau. « Et comment tu as su qu’il aimait la betterave ? »

Adrian se rendait bien compte qu’il posait sûrement trop de question, mais il ne pouvait vraiment pas s’en empêcher. Il était curieux, il avait envie de tout savoir dans les moindres détails. Au point qu’il avait même presque l’impression de connaître Phileas, ce qui n’était évidemment pas le cas. Il aurait tellement aimé le rencontrer, comme il adorait quand son oncle lui présentait certaines de ses créatures. Dans ces instants, le jeune homme avait un peu l’impression d’oublier tout le reste. Le fait que sa mère n’était pas là, le fait de ne pas avoir de père (du moins, c’était ce qu’il pensait), que son cousin ne l’aimait pas.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 401
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Ven 17 Mar - 17:57


 
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
 
N

orbert adorait toujours partager sa passion des créatures fantastiques, mais il était toujours plus agréable d'en discuter auprès de quelqu'un qui était réellement intéressé par le sujet, et c'était le cas d'Adrian. Ils n'étaient pas rare que leurs discussions s'éternisent (au grand dam d'Hyppolite) sans que le magizoologiste s'en rende vraiment compte, tout simplement parce qu'ils savaient l'un comme l'autre rebondir indéfiniment sur le sujet. Si Norbert n'était pas bavard, il faisait toujours exception quand il était question de parler de son travail (qui était davantage une passion, en réalité), et s'il trouvait quelqu'un avec qui parlait, ça pouvait être sans fin. En l'occurrence, ce semblait bien parti à l'heure actuelle, tandis qu'Adrian, ne se contentant pas seulement de prendre des notes et de le remercier pour les informations qu'il venait de lui donner, lui demanda plus de précisions sur Phileas, prenant soin de l'appeler par son nom, ce qui fit sourire Norbert. Si quelqu'un pouvait comprendre que l'on puisse nommer des créatures au même titre que n'importe quel être humain, c'était sans doute son neveu. Son sourire ne disparut pas quand Adrian lui demanda si Phileas l'avait déjà brûlé. Il devait déjà se douter de la réponse, mais le magizoologiste lui répondit malgré tout. Il hocha la tête.

-Phileas était particulièrement farouche, il m'a laissé quelques souvenirs un peu... cuisants,
dit-il en s'essayant à un peu d'humour en relevant légèrement sa manche pour qu'Adrian puisse observer la fine cicatrice liée à la brûlure qu'il lui avait infligée. C'était lointain, à présent, et la cicatrice avait eu le temps de se résorber, mais la peau était restée blanche à l'endroit où la créature l'avait attaqué. Ces mots prononcés, il répondit aux questions suivantes d'Adrian, se faisant le plus grand des plaisirs de satisfaire sa curiosité. La plupart des crabes de feu demandent de longues heures pour être apprivoisés, plusieurs semaines pour que vous puissiez gagner leur confiance, mais Phileas était un cas à part. Il avait toutes les raisons du monde de se méfier des humains. Il m'a fallu compter deux semaines entières avant de réussir à l'approcher. Et deux semaines où il n'avait fait que ça, où il avait tenté plusieurs approches, inlassablement, faisant preuve pour la peine d'une confiance infinie. Mais sur la fin, il me suivait partout, ajouta-t-il, son sourire augmentant à ce souvenir. J'ai su qu'il raffolait de la betterave le jour où il m'a volé mon déjeuner.

Il appréciait vraiment de parler ainsi de Phileas, de se remémorer ces anciens souvenirs. Ça faisait vraiment longtemps qu'il n'y avait plus repensé, et grâce à Adrian, il se voyait plongé dans un passé qui lui semblait lointain, et où il appréciait de se retrouver de nouveau.





   
code by Mandy
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 262
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Jeu 11 Mai - 15:33

Norbert & Adrian
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
Le regard d’Adrian se dirigea vers le bras de son oncle, quand ce dernier releva sa manche, afin de voir la marque blanche que le crabe de feu avait laissé. C’était une cicatrice parmi tant d’autre. Le jeune homme avait pris l’habitude de voir différentes marques sur les mains et les bras (et sans doute ailleurs, mais il n’avait pas été fouillé non plus…) de Norbert, que ses créatures avaient laissé. Cela avait peut-être le don de rebuter certain, mais pas Adrian. S’il devait se faire mordre, griffer, brûler par des créatures, ce n’était pas un souci. Au contraire, cela faisait partie des risques du métier – qu’il avait l’intention de faire un jour donc – et ce qui rendait ce dernier encore plus intéressant. Phileas avait donc brûlé Norbert au début, parce qu’il était vraiment farouche. Normal quand on savait que des braconniers avaient eu l’intention de lui voler ses pierres précieuses. Mais heureusement, le crabe de feu était tombé sur son oncle ensuite. Ce dernier lui expliqua alors qu’il avait dû attendre deux semaines entières pour que Phileas arrive à lui faire confiance. Adrian n’avait aucun souci à imaginer son oncle passer deux semaines entières à tenter d’obtenir la confiance du crabe de feu, sans doute en ne pensant qu’à ça complètement. Norbert avait tendance à être quelque peu passionné mais c’était ce que le jeune homme appréciait le plus chez lui. Et son sourire s’agrandit quand il lui parla du vol du déjeune.

« Excellent ! » Adrian en arrivait presque à avoir des étoiles dans les yeux en imaginant la situation, parce qu’il imaginait sans souci le crabe de feu voler le déjeuner de son oncle. Le jeune homme adorait cette complicité que Norbert savait avoir avec ses créatures. C’était incroyable. « J’aurais adoré le rencontrer. »

Mais ce n’était pas le cas, parce que la créature n’était plus là maintenant. Mais bon, il y en avait d’autre aussi et Norbert avait l’habitude d’avoir quelques chouchous dans les créatures dont il s’occupait. Adrian nota quelques petites choses dans son parchemin, avant de relever son regard vers son oncle. Il n’était jamais à cours de question envers lui, ce qui avait tendance à rallonger leur conversation, ce qui ne le dérangeait pas du tout.

« Avec une amie, je suis allée nourrir les sombrals à l’école l’autre jour. »
Il n’avait pas pu les voir, mais il avait quand même été les nourrir. Et puisque Aulne pouvait les voir elle, ça avait facilité un peu les choses. « Mais elle m’a aussi parlé d’autre créature, dont je n’ai jamais entendu parlé. Des Ronflak Cornues. »

Il ne connaissait pas toutes les créatures, donc il pensait qu’il n’avait jamais eu l’occasion d’en entendre parler. Mais s’il y avait quelque de bien placé pour en savoir plus sur elles, c’était Norbert. Enfin normalement, mais là c’était un peu particulier. Sauf qu’il ne s’en rendait pas compte. Il espérait donc que son oncle allait pouvoir lui en dire plus sur ces Ronflak Cornues, surtout qu’il savait qu’Aulne les adorait. Et quelque part, ça le poussait à vouloir en savoir plus.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 401
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Jeu 11 Mai - 21:21


 
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
 
N

orbert sourit sincèrement en observant avec quel enthousiasme son neveu écoutait ses histoires. Il appréciait de pouvoir les partager avec quelqu'un qui se sentait aussi intéressé, investi et passionné que lui. Tina appréciait écouter ses histoires, ou au moins s'y montrait toujours attentive, mais il se doutait qu'il lui arrivait de s'en lasser. Adrian, lui, ne semblait qu'en redemander davantage. C'était le genre de moments qu'il aurait aimé pouvoir partager avec Hyppolite. A une époque, si, il aimait l'écouter, ce n'était plus le cas aujourd'hui. Au fond, Norbert pouvait comprendre que son fils soit parfois jaloux d'Adrian, car dans des moments comme celui-là, il se disait qu'il compensait peut-être ne pas pouvoir les partager avec lui... comme Adrian aurait sans doute voulu partager des moments de ce genre avec son père, un père qu'il n'avait pas connu. Enfin... En attendant, il appréciait de pouvoir partager ses histoires quand même, et lui aussi aurait bien aimé pouvoir présenter Phineas à Adrian. Mais il y avait longtemps que le crabe de feu n'était plus sous sa vigilance.

Le magizoologiste voulut répondre, mais Adrian avait déjà engagé un nouveau sujet. Norbert fut sincèrement surpris d'entendre que le jeune homme avait été voir (enfin, "voir", tout était relatif) les sombrals de l'école. Cela devait signifier que son amie était capable de la voir. Malheureusement, la tragédie n'attendait pas le nombre des années. Il aurait eu plaisir à entendre son interlocuteur faire le récit de ce premier contact avec ces créatures souvent craintes à tort. Mais le bleu et bronze, décidément intarissable, ajouta alors autre chose. Apparemment, son amie, qui partageait visiblement leur passion des créatures, avait évoqué un animal fantastique dont le jeune homme n'avait jamais entendu parler... mais le fait est que Norbert Dragonneau non plus, ce qui était tout de même on ne peut plus suspect.

-Des ronflaks ?
répéta-t-il, se demandant s'il n'avait pas entendu. Je n'en ai jamais entendu parler, répondit-il très honnêtement. Soit ton amie s'est trompée, soit elle a beaucoup d'imagination, affirma-t-il alors. Soit, troisième cas de figure, elle s'était moquée ouvertement de son interlocuteur, mais Norbert se refusait d'évoquer cette possibilité à voix haute, même s'il ne serait pas surpris, lui-même en avait subi, des brimades, quand il était à Poudlard. C'est ce qui arrivait toujours aux personnes un peu à part... mais il ne devinait pas non plus combien la nouvelle amie d'Adrian était à part elle aussi, même à part des gens à part. Quoi qu'il en soit, Norbert, expert qu'il était en créatures fantastiques de toute sorte, refusait de croire ne pas en connaître certaines. Si elles avaient été découvertes, il les connaissait, celles qui ne l'étaient pas encore le devenaient bien souvent par ses soins, et il les baptisaient lui-même. A quoi ils ressemblent, selon elle, ces ronklaks ? Elle a peut-être confondu.





   
code by Mandy
 
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 262
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Mer 5 Juil - 16:02

Norbert & Adrian
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
Quand il était question des créatures, Adrian pouvait parler pendant des heures. Si en temps normal, il pouvait garder le silence pendant longtemps, quand il était question des créatures il avait vraiment du mal à s’arrêter. Ce fut pour cette raison qu’il enchaînait un peu les sujets avec son oncle. En même temps, Adrian savait que le temps de Norbert était précieux et qu’ils ne pourraient peut-être pas parler comme cela avant un moment. Parce que l’homme était toujours sur les routes, ce qui était parfaitement normal au vu de son travail. Et contrairement à son cousin, le jeune homme n’osait même pas le reprocher à son oncle (mais en même temps, il n’avait aucun droit de le lui reprocher). Mais évidemment, le bleu et bronze ne vivait pas la situation de la même manière que son cousin. Ce n’était pas son père qu’il voyait constamment partir – parce qu’il n’avait pas de père, du moins le pensait-il, ne sachant pas que cet homme finirait par revenir dans sa vie – ce n’était que son oncle et Adrian avait l’habitude de vivre sans figure paternelle. En tout cas, il ne pouvait que comprendre les raisons qui poussaient son oncle à s’éloigner pour son travail, il profitait donc du temps qu’il avait pour discuter avec lui. Surtout que le concernant, il allait devoir retourner à Poudlard pour reprendre sa semaine de cours normale. Et les vacances de noël étaient encore loin, mais Adrian ne savait pas qu’il allait avoir l’occasion de revenir plusieurs fois. Il enchaînait donc les sujets, abordant celui des Ronflaks Cornus que Aulne avait mentionné, cherchant à en savoir plus sur eux.

Mais apparemment… Norbert n’en avait jamais entendu parler. C’était étrange. Adrian partait du principe que Norbert connaissait tout sur les créatures. Bon, sans doute qu’il avait quand même des choses à apprendre parce que sinon il n’aurait pas besoin de partir étudier des créatures loin, mais ça semblait bizarre quand même qu’il n’ait jamais entendu parler des Ronflaks. Quand son oncle affirma qu’Aulne s’était peut-être trompée, ou qu’elle avait de l’imagination, Adrian avait envie de croire qu’elle s’était plutôt trompée. Et en même temps, elle avait eu l’air si sûre d’elle. C’était vraiment bizarre.

« Je n’en sais rien. »
Les deux amis n’avaient en effet pas pris la peine de parler plus profondément des ronflaks, se concentrant plus que les sombrals. Adrian n’avait pas pensé à lui poser la question donc. Il s’était justement dit que son oncle lui en apprendrait suffisamment. Mais c’était raté. « Quand je la verrais, je lui demanderais. » Cela ne devrait pas poser de soucis d’ailleurs. Et puis, en un sens, ça allait donner une excuse à Adrian d’aller parler à sa camarade d’école. Même s’il n’avait sans doute besoin de ça, surtout qu’ils s’étaient promis d’aller « voir » les sombrals de nouveau ensemble. « En tout cas, elle a réussi vraiment simplement à s’attirer les bonnes grâces des sombrals. » Encore une fois, il changeait de sujet. « Elle sait vraiment y faire avec eux. Et elle m’a permis de les approcher. J’en ai même caressé un. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 401
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Mer 5 Juil - 18:09


 
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
 
N

orbert avait comme le sentiment que l'amie d'Adrian s'était moquée de lui. Il ne voulait pas l'exprimer ainsi, parce que visiblement, elle lui avait fait une forte impression, mais il trouvait quand même assez suspecte cette histoire de ronflaks dont cette amie mystère s'était quand même bien gardée de fournir la moindre description. Enfin, le magizoologiste n'allait pas insister et garder ses réflexions pour lui. Loin de lui l'idée de juger une personne qu'il ne connaissait pas le nom, dont il ignorait jusqu'au nom. Par instants, ça restait malgré tout un minimum difficile pour lui de faire autrement. Cette fille avait l'air de faire une forte impression au bleu et bronze, et Norbert se demandait s'il n'en perdait pas un peu de son jugement... Il serait mal placé pour le juger, parce qu'il était passé par là, lui aussi, et qu'il en avait subi de sévères conséquences... mais justement, il ne voulait pas qu'Adrian subisse la même chose. Pour la peine, le magizoologiste en venait même à se demander si elle n'avait pas inventé les sombrals qu'elle avait prétendu "montrer" à son neveu. Après tout, lui ne pouvait pas les voir. Mais il se sentit quand même un peu rassuré en entendant Adrian lui assurer qu'il avait pu caresser un sombral, le sentir sous son doigt. Ca, ça ne s'inventait pas. Peut-être qu'il la jugeait mal, cette fille qu'il ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, au fond.

-Elle doit être douée, les sombrals sont des créatures assez farouches
, observa-t-il simplement, ce qui était le cas si on ne savait pas s'y prendre. Mais cela devait la tâche, quand on les voyait et qu'on avait des prédispositions naturelles avec les créatures. Comme c'était le cas de Norbert, donc, bien sûr. Et peut-être de la nouvelle acolyte d'Adrian, ce qui justifierait sans mal qu'il l'ait prise en sympathie. Avoir une passion commune, ça a de quoi rapprocher. En tout cas, je suis ravi que tu te fasses de nouveaux amis, répondit-il, sans doute très maladroitement.

Il n'était pas très à l'aise avec ce genre de discours. Il n'était même pas sûr que ce soit vraiment à lui de le prononcer. Oui, Adrian vivait sous son toit, et Tina et lui prenaient soin de lui autant que possible. Mais en même temps, ce n'était pas forcément à lui de prononcer ce mot, il se restreignait de jouer les pères de substitution. Déjà qu'il n'était pas un père suffisamment... père... pour son fils. Il n'empêche qu'il tenait à son neveu, et s'il réussissait à s'intégrer en Angleterre et à se faire des amis, réussir à prendre ses marques alors c'était une excellente chose. Il s'abstint, tout de même, de mettre son neveu en garde contre cette nouvelle amie.


   
code by Mandy
 
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 262
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Sam 19 Aoû - 21:43

Norbert & Adrian
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
Adrian n’imaginait pas une seule seconde des soupçons que son oncle avait sur Aulne, parce qu’il était loin de croire que la jeune fille avait pu se moquer de lui. Il avait vraiment adoré le moment qu’ils avaient passé tous les deux, à discuter et avec les sombrals. Plus encore qu’il ne remarquait pour le moment, ne se rendant pas compte qu’il s’attachait énormément à la bleue et bronze. Un peu trop au vu de la situation, mais encore une fois il était bien loin de se douter de tout ce qu’il y avait à côté. Quand son oncle affirma qu’elle devait être douée, puisque les sombrals étaient des créatures farouches, Adrian le confirma d’un signe de la tête et d’un grand sourire. Oui, bon, il était sans doute pas du tout objectif quand il était question d’Aulne, mais c’était comme ça.

« Elle l’est vraiment. Elle a compris qu’il fallait être patient avec eu et elle les a attirés avec à manger. » Autant dire que c’était une méthode que Norbert ne pouvait pas mettre en doute. Aulne l’avait impressionné en tout cas quand ils s’étaient retrouvés avec les sombrals, il avait adoré ce moment. Comme il avait adoré sentir les créatures sous ses doigts. « C’était vraiment une sensation bizarre de les caresser alors que je ne les vois pas. »

Il se retint d’affirmer qu’une part de lui aurait bien aimé voir les sombrals, parce que malheureusement le fait de les voir n’était pas forcément bon signe. À choisir, Adrian préférait largement ne pas être confronté à la mort quand même. Adrian ne perdit pas son sourire quand Norbert affirma qu’il était content qu’il se fasse de nouveaux amis. Ce n’était pas vraiment le genre de chose que le jeune homme avait l’habitude d’entendre de la bouche de son oncle, parce qu’il savait que ce dernier avait un côté particulièrement asocial. C’était un peu son cas aussi, par moment, à se demander comment il pouvait être le fils de sa mère (et de son père, mais il ne le connaissait pas encore).

« J’avoue que… »
Reprit-il en baissant légèrement la tête. « Je crois que je commence à vraiment me plaire à Poudlard. » Le fait que Cassiopée soit présente cette année devait d’ailleurs grandement l’aider. « J’aime bien vivre en Angleterre. » Être à Poudlard, pouvoir voir son oncle et sa tante quand il le voulait, c’était des choses qu’il n’avait pas avant. Il voyait Norbert et Tina, mais ce n’était finalement pas très souvent. Alors que là, même s’il passait le plus clair de son temps à Poudlard, il les voyait quand même beaucoup plus… même avec les voyages récurrents de son oncle. « J’aimerais juste que maman soit là. »

Ajouta-t-il alors, parce qu’évidemment… rien n’était parfait. Sa mère lui manquait cruellement, encore plus ce week-end que d’habitude d’ailleurs parce qu’il avait eu le fin espoir qu’elle soit présente pour son anniversaire. Mais ce n’était pas le cas. Mais il n’était pas seul quand même.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 401
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)   Sam 19 Aoû - 22:46


 
Les êtres humains sont les seules créatures sur terre qui autorisent leurs enfants à revenir à la maison.
 
N

orbert ne savait pas vraiment si la nouvelle amie d'Adrian était totalement fiable ou non, si elle le menait en bateau avec des histoires d'animaux étranges juste pour le faire tourner en bourrique ou parce qu'elle y croyait vraiment, mais il parvenait plus facilement à admettre que cette jeune fille avait sans doute bel et bien permis à son neveu d'approcher des sombrals. Parce que le récit du bleu et bronze ne prêtait pas spécialement à équivoques. Les méthodes qu'elle avait employé pour attirer les sombrals étaient les bonnes, et si Adrian les avait caressés, il n'allait certainement pas remettre sa parole en cause, il ne l'avait clairement pas inventé. Norbert n'allait donc faire aucun commentaire à ce sujet, de toute façon, le jeune homme passait dors et déjà à autre chose. Il esquissa un sourire en entendant son neveu assurer qu'il commençait à se plaire à Poudlard et plus largement en Angleterre. Depuis qu'il avait emmeénagé chez eux, Tina et lui, chacun à leur manière, avaient fait leur possible pour le mettre à l'aise, et ils y étaient visiblement parvenu... Etant donné qu'ils ne savaient pas combien de temps il devrait rester ici, c'était clairement une excellente chose, et Norbert se sentait rassuré de l'apprendre. Ca devait vouloir dire qu'ils ne s'en sortaient pas si mal, en fin de compte, même s'il ne faudrait pas non plus que Queenie tarde trop à leur revenir... Et ça, de toute évidence, Adrian le pensait encore plus que lui.

-Elle aussi, elle voudrait être là,
répondit Norbert, se permettant pour la peine de parler à la place de sa belle-soeur.

En même temps, il ne prenait pas beaucoup de risques en affirmant une chose pareille. Il était évident que ce n'était qu'à contrecoeur que Queenie s'était séparée de son fils. Elle tenait à Adrian, et Norbert tenait à ce que le jeune homme n'en doute pas un seul instant, vraiment, c'était ce qui lui permettrait de gérer la distance et le déracinement, du moins jusqu'à ce que Queenie lui revienne. Norbert savait, d'ailleurs, qu'elle mettait tout en oeuvre pour rejoindre l'Angleterre au plus vite, mais c'était une information qu'il préférait ne pas donner à son neveu, de crainte de le décevoir. Pour le moment, rien n'était fait, alors il ne fallait pas mettre la charrue avant les boeufs.

-J'étais sûr que tu aimerais Poudlard,
ajouta-t-il dans un fin sourire. Ta mère et ta tante peuvent dire ce qu'elles veulent, ça reste la meilleure école de magie au monde.

Il n'avait jamais été objectif à ce sujet, mais dans tous les cas, il disait surtout cela pour détendre la conversation. Etant donné le sujet épineux qui venait juste d'aborder, il préférait tenter les choses comme ça.


   
code by Mandy
 
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les êtres humains sont les seules créatures... (Norbert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» " Les composantes de la société ne sont pas les êtres humains mais les relations qui existent entre eux " Si vous l'dites...
» [Libre] Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Les cadavres ont ils le sang chaud ou froid? [Pv avec kitase shinichi]
» Les hommes sont des mammifères étonnants
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Maison des Dragonneau
-