AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour au bercail (Norbert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 141
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Retour au bercail (Norbert)   Ven 30 Sep - 11:06

Tina n'était pas quelqu'un de casanier. Elle avait moins la bougeotte que son mari, c'est sûr (en même temps, quoi de moins difficile que cela étant donné que Norbert partait aux quatre coins du monde dès que l'occasion lui en était donnée), mais elle avait malgré tout acquis un certain goût de l'aventure (l'expérience aidant), et elle voyageait régulièrement, faisait des allers retours jusqu'aux États-Unis...

Pourtant, les deux mois de sédentarisme qu'elle avait passé ici, dans cette maison, avec Norbert, Hyppolite et Adrian lui avaient fait songer qu'elle pourrait s'y faire vraiment très vite, et que ce ne serait pas un problème pour elle si cette situation devait durer.

Elle avait beau être encore jeune, parfois, il lui prenait des rêves de retraite. Ils installeraient un grand parc avec des animaux pour satisfaire la passion de Norbert, ils partiraient en vacances de temps en temps, ensemble. Ils auraient une vie moins agitée, plus calme et posée.

Mais ce n'était pas pour tout de suite. Ce n'était pas encore le moment, et elle ne se permettrait pas de brider son aventurier de mari sous prétexte qu'il lui manquait, parfois (et qu'il devait aussi manquer à son fils). Surtout que son propre travail lui prenait encore beaucoup de temps, à elle aussi, ce serait injuste.

Il fallait juste qu'elle apprenne à conjurer sa solitude quand Norbert était en vadrouille et les deux enfants dont elle avait la charge à Poudlard.

Heureusement, ce week-end, elle n'avait pas à y songer. Le matin même, Adrian était arrivé pour célébrer son anniversaire en sa compagnie... et en celle de son oncle, mais il n'était pas encore rentré.

La journée avait passé, la soirée aussi. Bien. Même s'il y avait toujours une sorte de distance entre elle et Adrian qui n'arrivait pas à se briser. L'absence de Queenie, sans doute. Adrian rappelait Queenie à Tina, et elle s'inquiétait pour sa soeur quoi qu'il arrive. Et Elle devait sans doute également rappeler Queenie à son neveu.

Adrian était allé dans sa chambre, et Tina s'était installée dans le salon, un livre à la main. Elle attendait. Elle attendait le retour de son époux.

Il était en retard sur l'heure qu'il lui avait annoncé. D'un autre côté, il n'était jamais très à cheval sur les horaires et Tina avait appris à faire avec. Si le caractère distrait et parfois... en-dehors des réalités, qui différait de son propre pragmatisme avait pu occasionner quelques disputes à l'époque, mais Tina avait appris à faire avec. Elle n'allait pas changer son caractère, puisqu'elle l'aimait même quand il l'exaspérait.

Finalement, la porte d'entrée s'ouvrit. Un sourire étira les lèvres de Tina. Elle s'approcha de l'entrée pour accueillir son époux dans le corridor et littéralement lui sauter dans les bras. Elle avait beau être habite à ses absences répétées, elle n'en perdait pas le plaisir de le retrouver. Surprenant, comme elle se sentait fusionelle avec quelqu'un qu'elle connaissait finalement si peu.


"Tu m'as manqué !"
affirma-t-elle entre deux baisers. "Alors, comment s'est passé ton voyage ?" demanda-t-elle ensuite, laissant (rapidement) à son mari le temps de respirer un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 342
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Ven 30 Sep - 17:19



Retour au bercail
S

on voyage en Suède s'était bien passé, très bien, même, il en était revenu avec une multitude d'échantillons, de notes, d'observations qu'il n'avait pas tant que cela hâte de consigner, mais plutôt de partager avec ceux que cela pourrait éventuellement intéresser. Il était vraiment satisfait de cette nouvelle expédition, ce même si elle l'avait éloigné, une fois n'est pas coutume, de sa famille. Il ne pourrait pas dire qu'il avait des regrets ou des scrupules par rapport à cela. Ces pérégrinations de par le monde lui étaient essentielles, il était impossible pour lui de demeurer en place plus de quelques semaines, et il avait tout de même tenu deux mois en Grande-Bretagne. Quand il partait en exploration, les considérations étrangères à ce qui concernait les créatures qu'il observait avaient tendance à s'évanouir dans la nature, et il ne retenait plus qu'une seule chose : l'instant présent. Pour autant, pour peu qu'il se retrouve seul dans une chambre d'hôtel sordide ou confronté à ses nombreuses notes, ses pensées revenaient automatiquement vers Tina, et alors il songeait à combien il aimerait pouvoir l'emmener avec elle chaque fois que lui prenait le désir de parcourir le monde, mais c'était bien sûr impossible.

Alors qu'il était sur le chemin du retour, fort de tout ce qu'il avait pu récolter d'informations en cours de route, il avait hâte de pouvoir la retrouver enfin, et de se poser un peu en sa compagnie, même si ça ne devait être que l'espace de quelques instants avant de reprendre la route. Elle était sa ressource d'oxygène, mais idiot qu'il était, il fallait parfois le rappeler à l'ordre pour qu'il s'en souvienne, ce qui n'ôtai pourtant rien à l'amour véritable, à l'infinie tendresse qu'il éprouvait pour son épouse. Alors qu'il passai le pas de la porte, il savait qu'il était en retard... Il n'avait pas à regarder l'heure pour cela, il le savait parfaitement. Il était globalement toujours en retard, incapable de respecter un horaire précis. C'était vraiment plus fort que lui, il ne savait pas y faire. Heureusement pour lui, il savait également que Tina avait appris, avec le temps, à ne pas lui tenir rigueur de cela. À peine eut-il mis un pas à l'intérieur, eut-il fermé la porte derrière lui et eut-il déposé ses valises au sol qu'il aperçut Tina.

Elle se précipita dans ses bras, et Norbert la serra contre lui, décidément heureux de la retrouver, profitant d'une présence physique qui lui avait manqué à lui aussi... Il ne se rendait jamais autant compte d'à quel point il lui avait manqué que quand il la retrouvait.

-Bien, très bien
, affirma Norbert dans un sourire quand elle lui demanda si son voyage s'était bien passé. En l'interrogeant sur le sujet, elle savait sans doute qu'elle s'exposait à de longs discours qui pourraient vite la démoraliser. Attends... Il fouilla dans l'une de ses valises, agrandie magiquement, en tira une écaille de serpencendre, montée en pendentif, trophée de son dernier voyage, comme il en rapportait souvent. J'ai un cadeau pour toi, ajouta-t-il en attachant le pendentif à son cou.

   

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 141
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Jeu 6 Oct - 14:47


-Bien, très bien.

Pour l'heure, la réponse était concise et n'apportait aucune précision sur son voyage, sur son séjour, et sur les découvertes qu'il avait pu faire en Suède, mais Tina ne s'en formalisait pas, elle savait que sa curiosité saurait rapidement être satisfaite.

Parce qu'elle connaissait son mari. Elle aimait à penser qu'elle le connaissait mieux que quiconque, même. Et donc, elle savait bien que s'il avait parfois quelques problèmes de socialisation, s'il n'était pas toujours à l'aise en société, il savait être bavard quand on abordait quelques sujets spécifiques.

Et parmi ces sujets spécifiques, les créatures fantastiques qu'il allait observer à l'autre bout du monde tenaient une place de choix. Tina le savait, ça ne la dérangeait pas. Au contraire.

Si elle n'avait pendant longtemps su que peu de choses sur le nombre et la nature des créatures fantastiques peuplant la Terre, elle avait facilement rattrapé ses lacunes, et avait su se sentir d'autant plus concernée qu'elle avait directement porté secours à son mari, quand il n'était pas encore son époux, juste cet illuminé anglais qui devait réparer la catastrophe qu'il avait lui-même engendrée. Ça ne le dérangeait pas, non, de l'entendre s'épancher sur sa passion. Parce qu'il était passionné, justement. Cela se ressentait fondamentalement chez lui, nul ne pouvait en douter. Et c'était l'une des qualités qu'elle lui aimait le plus.


- Attends... J'ai un cadeau pour toi.


Tina attendit en effet, tandis que son époux trifouillait dans son sac. Il lui ramenait souvent un souvenir de ses escapades, pas toujours à son goût, mais qu'elle acceptait de bon coeur, ça la rassurait quant au fait qu'il ne disparaissait pas à l'autre bout du monde pour s'éloigner d'elle et pour l'oublier. C'est que, même si elle n'imaginait pas Norbert capable de le tromper, ses absences répétées pouvaient vous faire douter parfois.

C'était un collier, qu'il attacha autour de son cou. Elle examina plus attentivement le pendentif. C'est sûr, c'était une pièce unique. Mais Tina la trouvait vraiment belle, en partie parce qu'elle devait bien être la seule personne au monde à qui l'on offre des écailles en cadeau.

"Il est superbe, merci."
le remercia-t-elle honnêtement, déposant une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes pour exprimer sa gratitude. "Serpencendre ?" demanda-t-elle, pas forcément sûre d'elle.

Si ses connaissances s'étaient améliorées, elle se disait qu'elle ne serait pas pour autant surprise si son interlocutrice lui apprenait qu'il s'agissait en fait d'une écaille de sirène.

Détachant les yeux de son pendentif, elle reporta son attention sur son mari.

"Mais tu n'avais pas à m'offrir quoi que ce soit, tu sais."
Elle esquissa un léger sourire. "J'espère que tu as quelque chose pour Adrian, aussi." Sa manière de lui rappeler que ce week-end était l'anniversaire de son mari. Distrait comme pouvait l'être Norbert, elle ne serait pas surprise qu'il ait oublié. "Il est arrivé ce matin."

Adrian. Mais pas Queenie, malheureusement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 342
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Jeu 6 Oct - 17:09



Retour au bercail
À

certains moment, Norbert ne savait pas vraiment si son épouse était sincère avec lui ou si elle abondait dans son sens uniquement pour lui faire plaisir. Il voulait croire qu'elle et son franc-parler ne le mèneraient pas en bateau, en attendant, tout distrait qu'il pouvait être parfois, et bien que très souvent dans son monde, il savait que bien souvent, ses goûts différaient de ceux du commun des mortels. Ceci dit, il avait vraiment le sentiment que son cadeau plaisait vraiment à son épouse, et c'était ce qui comptait. Il ne le lui adressait pas pour se faire pardonner ses absences, juste pour lui assurer qu'il pensait à elle d'où qu'il se trouve. Et si elle savait comprendre les choses ainsi (et elle avait bel et bien l'intelligence de le comprendre), c'était tout ce qui importait. Pas tant la nature du geste, donc, que le geste en lui-même. Un baiser sur ses lèvres acheva de le convaincre qu'il était inutile de douter, effectivement. Son présent eut l'effet escompté. Elle devina même ce dont il s'agissait, et un sourire lumineux décora les lèvres du jeune homme en réponse à sa question, accompagné d'un hochement de tête. Oui, c'était bien des serpencendres. Comme quoi, quand il l'assommait de discours sur ses animaux fantastiques adorés, elle l'écoutait, elle ne se contentait pas d'acquiescer pour lui faire plaisir, ça le rassurait.

Suite à quoi, néanmoins, Tina ne manqua pas de changer subtilement de sujet. Norbert savait très bien pourquoi elle faisait référence à Adrian présentement, ce n'était pas dans l'espoir forcé qu'il ait ramené dans ses valises un cadeau pour son neveu par alliance, c'était dans l'espoir qu'il n'ait pas oublié qu'il devait être là durant le week-end. Norbert aurait pu s'en sentir vexé, s'il avait été doté d'une toute autre personnalité, mais il n'en était rien, rien du tout, même. Parce que Tina, la pragmatique du couple, avait parfaitement raison de douter des capacités de Norbert à garder les pieds sur terre. Elles lui faisaient souvent défaut, trop souvent. Combien de fois oubliait-il des dates et des horaires ? Les anniversaires autant que le reste. Et pourtant, il s'était souvenu de l'anniversaire d'Adrian. Un coup de chance, en partie. Aussi parce que pour le coup il savait très bien qu'il pouvait plus facilement offrir à son neveu un cadeau susceptible de lui plaire, puisqu'ils avaient la même passion. Ça facilitait les choses. En songeant qu'Adrian était là, il supposa que s'il n'était pas fait mention de sa belle-sœur, c'est qu'elle ne devait pas être présente cette année... Dommage.

-Eh bien figure-toi que j'y ai pensé !
affirma-t-il, d'un ton bien trop fier pour ce qu'il affirmait, bien trop heureux, en somme, d'avoir retenu une information qui concerne son entourage. J'irai le voir tout à l'heure... Il jeta un coup d'œil à sa montre. À oui, il était arrivé horripilement en retard... Ou demain, plutôt. Oui, ça valait mieux. Norbert se déplaça un peu plus dans la maison, le temps de ranger ses valises dans un coin moins encombrant avant de se rendre dans le salon. Ça a été, ces dernières semaines ?
   

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 141
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Mer 12 Oct - 12:29

-Eh bien figure-toi que j'y ai pensé !

Il y avait beaucoup trop de fierté dans la voix de Norbert à ce constat. Aux yeux de Tina, ça en disait vraiment long. Et ça ne l'étonnait pas. Norbert était souvent distrait et tête en l'air. Elle aurait à peine su lui en faire le reproche s'il avait bel et bien oublié l'anniversaire de son neveu. Mais semble-t-il que non, finalement. 

Tina était assez curieuse de découvrir la nature de ce cadeau (ne serait-ce que pour s'assurer qu'il n'avait rien de dangereux - parce que  avec son époux, on ne sait jamais, en voulant faire plaisir, il pouvait bien avoir fait preuve de maladresse, ce ne serait pas pour la surprendre), mais elle choisit de ne pas interroger Norbert à ce sujet, elle découvrirait cette surprise en même temps qu'Adrian, mais cela devrait attendre le lendemain, de toute évidence.

-J'irai le voir tout à l'heure... Ou demain, plutôt.

À cette remarque, Tina afficha un sourire honnêtement amusé, rien d'étonnant là encore à ce qu'il n'ait pas eu la moindre notion du temps. Ce serait le jour où Norbert deviendrait terre-à-terre et à cheval sur les horaires qu'il la surprendrait. Et elle n'était pas convaincue que cela sache vraiment lui plaire, en fait.

Elle aimait le caractère distrait et... éparpillé, va-t-on dire, de celui qu'elle avait choisi d'épouser, elle ne voudrait vraiment pas en changer quoi que ce soit, même quand ses manies réussissaient à l'exaspérer. Enfin ! Pour le moment, ce n'était pas le cas, il lui avait trop manqué pour qu'elle se formalise.

Ils se rendirent dans le salon tous les deux, et avant de s'asseoir auprès de Norbert, Tina leur prépara deux tasses de thé fumant (réchauffé par magie, ça va de soi). Elle déposait une tasse sur la table basse face à Norbert quand ce dernier reprit la parole.


- Ça a été, ces dernières semaines ?


Elle avait sans doute bien moins de choses palpitantes à lui dire que lui, mais elle appréciait d'autant plus qu'il fasse cet effort pour elle. Son travail et son quotidien vendaient bien moins de rêve en ce qui la concernait, mais qu'importe.

Elle hocha donc la tête et but une première gorgée de thé avant de lui adresser sa réponse.

"Oui. Fatigantes seulement, et la maison m'a semblé bien vide sans toi et les enfants, mais tout s'est bien passé."
Elle marqua une pause avant de reprendre. "Ma nouvelle assistante est efficace. Même si elle et sa bande me donnent du fil à retordre."

Tina n'avait pas fait cas du secret professionnel pour l'affaire qui la concernait, comme elle savait que son mari ne lui ferait jamais de secrets. Et elle avait bien envie d'en parler avec lui, maintenant. Ça restait un sujet peu fascinant de conversation, mais elle ne doutait pas que les créatures magiques seraient bientôt au centre de leur débat, en attendant, elle lui disait ce qu'elle avait à dire, tout simplement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 342
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Mer 12 Oct - 18:49



Retour au bercail
I

l lui avait manqué et la maison avait semblé vide sans lui et les enfants. Il l'imaginait sans mal, en effet. Non pas que Tina ne soit pas indépendante, elle l'était totalement, bien au contraire, mais ils avaient passé presque deux mois ensemble dans cette maison, tous les quatre. C'était assez rare, les concernant, et tout le monde s'était éparpillé à peu près en même temps : lui, Hyppolite, Adrian... et elle, elle était restée. À présent, entre lui et Adrian, il y aurait un peu plus de vie dans la demeure des Dragonneau. Ça ne durerait sans doute pas bien longtemps, mais c'était ainsi. Norbert n'en éprouvait pas forcément de scrupule. Tina lui avait appris à ne pas en éprouver, elle acceptait son train de vie, elle l'encourageait, même, et elle ne lui faisait jamais le moindre reproche. Un jour, qui sait, il cesserait de s'éparpiller dans tous les sens et prendrait une retraite bien méritée. Et elle aussi prendrait sa retraite et ils pourraient ainsi voyager ensemble. Faire le tour du monde sans entraves. Mais ce n'était pas pour tout de suite. Pour le moment, ils devaient poursuivre sur ce rythme, qu'ils avaient su apprivoiser au fil des ans, après tout.

Tina lui parla après plus longuement de son travail. Son épouse n'y croyait peut-être pas, mais Norbert prenait autant de plaisir à l'entendre parler de ses fonctions qu'il en ressentait à discuter de son propre travail et de ses diverses expéditions. Souvent, sa passion concentrait tant de son attention qu'elle en oubliait tout le reste, absolument tout le reste, mais jamais quand cela concernait Tina. Comme pour beaucoup d'autres choses, elle avait à merveille et complètement su faire exception, sans aucun doute possible. Elle évoqua son assistante, cette voyageuse temporelle à l'histoire aussi fascinante qu'abracadabrantesque. Apparemment, malgré le fil à retordre qu'ils lui donnaient elle et ses camarades, elle était investie et efficace. Norbert n'avait pas le moins du monde à forcer sa curiosité (qui était un défaut très développé chez lui, au demeurant), il avait vraiment envie d'en savoir plus. Pour cette raison, il ne manqua pas de l'interroger. Il était convaincu que si Tina abordait le sujet, c'est qu'elle avait envie d'en parler. Et quand il était là, il tenait à être réellement présent pour elle.

-Du fil à retordre ? C'est-à-dire ?


Pour l'heure, il ne songeait même pas à assommer son épouse de toutes les histoires, de tous les récits de voyage qu'il pourrait partager. Oh, ça finirait par arriver, il avait hâte de lui raconter son voyage en détail, de faire développer les photos qu'il avait prises, mais chaque chose en son temps. Pour l'heure, Norbert n'était pas fatigué, ils pouvaient bien parler toute la nuit. Avec une bonne tasse de thé - dont il but une gorgée au passage -, c'était encore mieux.

 

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 141
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Lun 31 Oct - 13:54



-Du fil à retordre ? C'est-à-dire ?


Peut-être que la dernière chose que Norbert puisse vouloir, à peine de retour de voyage, était de parler de tout sauf du travail de Tina. Il préfèrerait peut-être lui parler des paysages qu'il avait explorés, des créatures qu'il avait rencontré, de l'avancement qu'il avait pu faire dans ses reproches. C'était même très probable en fait... Mais Tina n'avait pas pu s'empêcher de tirer un peu la couverture à elle...

C'était qu'au final, elle ne pouvait parler de cela à personne. Ces dossiers étaient classés confidentiels. Norbert lui-même ne devrait pas être au courant (même si la jeune femme avait appris à ne jamais rien lui cacher, c'était une question de principe, tout simplement), donc ce n'était pas à son travail qu'elle pourrait vider son sac... Et une fois de retour chez elle, ces derniers temps, elle avait été seule.

...Voilà qui ne l'avait pas vraiment aidé à ne pas ruminer les mêmes pensées encore et encore. Elle n'était pas directement concernée par l'affaire, ce n'était pas à elle de ramener la petite fugueuse à la raison, mais à force de s'occuper de la petite bande des voyageurs temporels, et encore plus depuis qu'Hermione travaillait pour elle, elle s'était attachée à eux... Même à ceux auxquels elle avait à peine parlé en fait.

Alors forcément, à présent que son confident préféré était de retour au foyer (puisque Norbert était tout à la fois pour elle, mari, amant, meilleur ami, précieux confident... et même adversaire quand il leur arrivait de confronter leurs opinions), elle était bien incapable de tenir sa langue. Une chance pour elle, ça n'avait pas vraiment l'air de déranger son interlocuteur.

"L'une d'elles, Ginny Weasley... Elle a fugué, ça fait plusieurs semaines que ça dure, et on a toujours pas de nouvelles..."


Elle poussa un soupir. Il fallait espérer qu'il se soit agi d'une simple fugue et que la situation ne soit pas grave. Tina choisissait de se montrer optimiste, mais elle ne pouvait pas ignorer que quelque chose de plus grave se dissimulait derrière toute cette histoire.

"Enfin, parlons d'autre chose, je ne veux pas t'assommer dès ton retour."

Elle avait assez parlé d'elle. Elle était généralement plus prompte à entendre les histoires des autres qu'à évoquer les siennes, raison pour laquelle elle choisit de rendre la parole à Norbert. Elle voulait tout apprendre de son voyage et ne rien le voir omettre.

"Parle moi de ton voyage. Je veux tout savoir."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 342
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Mar 1 Nov - 10:29



Retour au bercail
-O

h...

Ce fut la seule réaction que Norbert sut avoir en apprenant que parmi les adolescents dont Tina s'occupait de la gestion (et qui étaient encore davantage ses protégés, Norbert était convaincu que Tina prenait ces affaires plus à cœur qu'elle ne le devrait, raison pour laquelle elle se révélait si attachée à tous, et pour laquelle également, elle avait choisi de prendre Hermione Granger pour assistante - le fait qu'elle soit déjà dans la confidence de l'affaire traitée lui semblait n'être jamais qu'un prétexte). Ainsi, l'un des ados avait fugué. Étant donné ce que Tina lui avait reporté sur les raisons qui faisaient qu'ils étaient encore ici alors que ce ne devrait plus être le cas, le magizoologiste (qui pourtant était parfois perché au point de ne pas saisir les logiques les plus élémentaires) en devinait sans difficulté les raisons... Et il n'était pas particulièrement surpris d'entendre l'inquiétude de Tina à ce sujet. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait voulu lui en parler, qu'elle n'avait pas gardé cette information pour elle. C'est que cela lui pesait réellement, quoi qu'elle puisse bien en dire ou chercher à en penser. Norbert déposa une main qui se voulait rassurante sur l'épaule de Tina. Malheureusement, dans tout ce qu'il faisait, y compris ses gestes de tendresse, il avait toujours été un peu gauche, encore plus quand il s'agissait de passer de rassurer son épouse.

-Elle va revenir, j'en suis sûr
, affirma-t-il qui laissait cette affirmation reposer sur... rien du tout.

Il n'en savait rien, il ne connaissait même pas cette fille, il n'avait pas la moindre idée de si sa disparition était juste une fugue irréfléchie ou quelque chose de plus grave, mais il répondait à ce qui devait être pour Tina le besoin express d'être rassurée. Elle n'aurait peut-être pas son compte, avec lui, mais au moins avait-il essayé. Tina avait besoin de se changer les idées, elle avait parlé de ce qui la préoccupait, mais il la pensait sincère quand elle affirmait vouloir changer le sujet. Parfois, c'était encore la meilleure des solutions. Et Norbert n'avait pas vraiment à se faire prier pour discuter de ses voyages. Bien au contraire, il adorait discuter de ses pérégrinations, encore plus en compagnie de son épouse, qui était celle avec qui il préférait en faire le récit. Plus simplement, elle était celle avec qui il aimait parler de tout, se confier avec considération et emphase, et surtout la certitude qu'il était écouté attentivement.

-C'était magnifique. Je suis allé au sommet de Kaskasatjåkka.
Il esquissa un sourire, il l'avait sans doute très mal dit. C'est un nom imprononçable, mais c'est superbe, là-haut. J'ai déniché un nid de serpencendres sous la neige, je savais qu'ils pouvaient résister à des températures très froides, mais à ce point. Il pouvait contenir une vingtaine de spécimens, tu te rends compte ?

Et comme toujours lorsqu'il évoquait son travail, son voyage et ses recherches, il s'emballait plus que de raison. 

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 141
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Mer 16 Nov - 11:58


-Oh...

Juste "Oh"... mais ce simple mot résumait bien la situation. Il y avait de quoi rester sans voix. Tina, malheureusement, ne savait pas du tout quoi faire, elle était désemparée face à cette situation, et elle n'attendait pas de Norbert qu'il lui offre une réponse digne de ce nom, il n'y avait pas de réponse.

Elle avait juste besoin de parler, et elle avait envie de l'entendre le réconforter. Et pour ça, il avait toujours été plus doué que ce qu'il pouvait bien penser.

-Elle va revenir, j'en suis sûr.

Est-ce qu'il en était vraiment sûre ? Tina ne pouvait pas parier là-dessus, parce qu'il n'avait pas de raison particulière de l'être. Mais le simple fait qu'il l'affirme l'apaisait déjà, et elle était convaincue qu'il en avait conscience, et que c'était pour cette raison qu'il se permettait de s'exprimer ainsi.

Elle sourit avec douceur, serra sa main dans la sienne. Il n'y avait rien à ajouter de plus, rien du tout, c'était suffisant, et maintenant, elle allait laisser ses problèmes derrière elle jusqu'à son retour au bureau et juste profiter de la présence de son mari, qui pouvait enfin lui faire le récit de ses voyages exceptionnels.

-C'était magnifique. Je suis allé au sommet de Kaskasatjåkka. C'est un nom imprononçable, mais c'est superbe, là-haut.

Effectivement, Tina serait incapable de répéter le nom que son interlocuteur venait de lui donner, mais ça lui était égal. Elle aimait entendre ces noms exotiques, comme elle aimait pouvoir suivre Norbert dans ses escapades quand l'occasion lui en était donné. C'était malheureusement peu fréquent.

Elle ne pouvait que le croire sur parole... quoique son époux avait peut-être aussi ramené quelques photographies de son périple.

-J'ai déniché un nid de serpencendres sous la neige, je savais qu'ils pouvaient résister à des températures très froides, mais à ce point. Il pouvait contenir une vingtaine de spécimens, tu te rends compte ?

Tina ne pouvait s'arrêter de sourire en entendant parler son interlocuteur. Elle adorait son enthousiasme, elle ne s'en lasserait jamais. Elle le savait, elle avait épousé un homme passionné, et c'était ce qui lui plaisait le plus chez lui... entre autres nombreuses choses malgré tout.

"Tu en as ramenés ?"
demanda-t-elle, très curieuse.

Il n'était pas rare que son époux ramène l'une ou l'autre créature de ses voyages, déjà qu'il les prenait toujours toutes avec elles afin qu'elles ne manquent de rien en son absence (même si Tina avait appris à s'en occuper). Malgré elle, le regard de Tina s'était orienté vers la valise de Norbert. Elle n'avait jamais vu de vrai serpencendre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 342
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Mer 16 Nov - 21:15



Retour au bercail
N

orbert savait que les préoccupations de Tina ne s'éloigneraient pas complètement de son esprit, il la connaissait suffisamment pour savoir que ce qui lui tenait à cœur ne disparaissait jamais de ses considérations. Elle prenait toujours les choses à cœur, et c'était vraiment une chose qui lui plaisait chez elle. Mais il ressentait aussi qu'elle avait besoin d'évacuer la pression, que parler d'autre chose, voyager par son intermédiaire, ne lui ferait pas de mal, bien au contraire. En bref, il savait qu'elle ne l'interrogeait pas seulement pour lui faire plaisir, mais parce que ce voyage l'intéressait réellement. Elle n'était pas aussi investie que lui dans sa passion, mais elle avait appris à la partager, malgré tout, ce centre d'intérêt. Quand elle lui demanda s'il avait ramené des serpencendres de son voyage, il voyait luire dans son regard une curiosité familière, et il était d'autan plus ravi d'avoir effectivement gardé l'une de ces créatures dans sa valise... Cette valise sans laquelle ils ne se seraient sans doute jamais rencontrés.

Il hocha la tête, le visage décoré d'un sourire qui s'étirait d'une oreille à l'autre. Il ne dit rien tout d'abord, il se contenta de serrer sa main dans celle de son épouse et de l'entraîner doucement jusqu'à la valise qu'il avait laissée dans l'entrée. Il s'agenouilla devant la malle, invitant Tina à faire de même, avant de l'ouvrir précautionneusement afin d'éviter que s'en échappe une créature ou l'autre. Il lâcha sa main pour descendre les marches qui menaient à son bureau de transport où logeaient toutes les créatures qu'il emportait avec lui. Il la conduisit jusqu'au nid qu'il avait improvisé pour cette créature en particulier. Il la désigna doucement à Tina.

-Ces créatures ne peuvent pas vivre plus d'une heure
, lui apprit-il en examinant doucement l'œuf à la couleur bleutée. Cet œuf a glissé loin de son nid. Je ne pouvais pas le remettre à sa place, pas après y avoir laissé une empreinte humaine. Il tourna son regard brillant en direction de son épouse. Il devrait éclore d'ici une heure ou deux.

Et d'ici une heure ou deux, il tenait donc à être présent afin d'assister à ce phénomène qu'il avait déjà longuement observé en Suède, ce qui ne l'empêchait pas de vouloir les voir revivre le spectacle, d'une manière ou d'une autre. Il pourrait peut-être ainsi compléter ses notes. Il était parti pour veiller tard, ça ne le dérangeait pas. Encore moins si Tina acceptait de veiller avec lui.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 141
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Mar 29 Nov - 10:48


Le sourire de Tina s'élargit au même titre que celui de son époux quand sans rien dire, il lui fit comprendre qu'il avait bel et bien ramené de voyage l'une de ces créatures qui attisaient à ce point sa curiosité. Elle en était heureuse. Elle était toujours à l'affût des nouvelles découvertes qu'elle pouvait faire par l'intermédiaire de son époux. Avec lui, elle avait appris à garder l'esprit bien ouvert, et toute sorcière qu'elle était, elle s'était découverte capable de s'émerveiller encore d'un monde auquel elle appartenait et qu'elle aurait pourtant dû connaître sur le bout des doigts.

Elle serra sa main plus fermement quand Norbert la prit dans la sienne et se laissa entraîner jusqu'à sa valise - la fameuse, où quasiment tout le bestiaire de Norbert voyageait avec lui. Il laissait parfois quelques créatures chez eux, de celles dont Tina était apte à s'occuper, mais d'ordinaire, il n'aimait jamais rester trop loin de ses créatures, et ce n'était pas un mal selon Tina. S'occuper de ces bestioles, c'était une sacrée pression.

Elle se laissa donc conduire jusqu'à l'intérieur même de la valise qui sitôt qu'on y descendait laissait apercevoir tout un mini microcosme parfaitement organisé (bien plus que le bureau de Norbert, en tout cas).

Elle fut entraînée jusqu'à un nid, où un œuf rougeâtre et longiligne, qu'elle observa avec la plus grande des curiosités, était parfaitement conservé, bien au chaud dans son nid.

-Ces créatures ne peuvent pas vivre plus d'une heure. Cet œuf a glissé loin de son nid. Je ne pouvais pas le remettre à sa place, pas après y avoir laissé une empreinte humaine.

Et c'était en quelques phrases tout ce qui caractérisait Norbert. Souvent, Tina se disait (et ne pensait pas que ce soit à tort) que le sort des animaux lui importait bien plus que celui des humains. À quelques exceptions près, peut-être.

En tout cas, ces informations dénotaient la grande générosité et le dévouement sans faille de Norbert à ses créatures. Et Tina trouvait cela attendrissant. Cet animal n'aurait qu'une faible durée de vie, mais durant ce temps, il aurait une vie honorable, grâce à lui.

-Il devrait éclore d'ici une heure ou deux.


"Une heure ou deux ?"
répéta Tina en adressant à Norbert un regard des plus éloquents. "Je suppose que tu vas passer ta soirée ici, alors", ajouta-t-elle d'un ton qui tenait plus de l'amusement que du reproche.

Parce que si ça semblerait sans doute absurde à certains, passer sa soirée à attendre l'éclosion d'une créature bizarroïde ne lui posait, à elle, aucun souci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 342
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Jeu 1 Déc - 19:36



Retour au bercail
O

ui, une heure ou deux. Autrement dit, effectivement, Norbert attendait de Tina qu'elle accepte de passer une heure ou deux à l'abri de sa valise (qui était loin d'être inconfortable, après tout, contrairement à ce que les apparences extérieures pouvaient bien laisser croire), le temps pour le serpencendre de sortir de sa "coquille"... Et encore une heure supplémentaire le temps de l'observer sur la durée de ce que serait sa très courte existence. On faisait sans doute plus attentionnée et romantique, comme "cadeau" de retour au foyer, mais il n'était pas forcément dans la personnalité de Norbert d'être romantique, et pour ce qui était d'être attentionné, il l'était oui, mais en se montrant parfaitement à côté de la plaque. C'était plus fort que lui, il ordonnait souvent différemment ses priorités du reste de ses pairs, et il avait tendance à ne pas réfléchir comme tout le monde. D'un autre côté, il ne pensait pas que sa femme le fasse non plus, c'était même pour cette raison qu'elle parvenait si bien à le comprendre tandis que bien d'autres avant elle avaient lamentablement échoué à cette tâche. Et au final, il appréciait qu'un compréhension mutelle se borne à eux deux. C'était ce qui faisait la force de leur relation, après tout. Il adressa à son épouse un regard à peine coupable qui devait confirmer là les dires de son interlocutrice.

-Je me disais surtout que tu pourrais rester avec moi,
ajouta-t-il tout en esquissant un fin sourire avant de voler un rapide baiser à son épouse.

En effet, il renoncerait difficilement à ses plans, cela étant, il voyait moins qu'un inconvénient au fait que son épouse veille à ses côtés durant ce temps. Bien au contraire. À l'inverse de ce que les apparences pouvaient peut-être laisser supposer, Norbert avait vraiment besoin de la compagnie de Tina, surtout alors qu'il venait de passer plusieurs semaines loin d'elle, sans cesse en vadrouille, au point que l'échange de courrier entre eux en devenait une initiative vouée à l'échec. Surtout quand Norbert atteignait des zones que les hiboux ne pouvaient guère espérer atteindre. Il observa Tina avec attention, il savait qu'elle pourrait bien lui reprocher de privilégier, une fois n'est pas coutume, le soin de ses créatures, mais il pensait lire dans son fin sourire qu'elle n'en ferait rien, en réalité, pour la simple et bonne raison que la perspective qu'il lui donnait n'était pas si déplaisante à ses yeux.

-Je peux même... nous préparer du thé, si tu veux.


D'accord, il ne tenait en rien là l'argument massue qui achèverait de convaincre son épouse de cautionner ses projets pour la soirée (la nuit, vue l'heure), mais on ne disait jamais non à une bonne tasse de thé, pas vrai ? Ou à un chocolat chaud, par exemple.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 141
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Lun 12 Déc - 14:56

-Je me disais surtout que tu pourrais rester avec moi.


Encore heureux, Tina avait-elle envie de répliquer. Il ne manquerait plus que son époux lui préfère une soirée en tête à tête seulement avec ses oeufs longilignes, sans aucune considération pour elle, alors qu'ils ne s'étaient pas vus depuis plusieurs (longues) semaines, et ne s'étaient donnés de nouvelles que lorsque le courrier voulait bien passer.

Alors oui, Norbert avait tout intérêt à l'adjoindre à ce qu'on ne pourrait pas considérer comme les plus romantiques de retrouvailles, mais qui convenaient parfaitement bien à Tina malgré tout. Elle n'avait pas besoin d'un dîner aux chandelles (il était trop tard pour dîner, de toute façon) ou de grandes déclarations, elle voulait juste la présence de son époux, qui lui avait manqué. Et puis, ce n'était pas donné à tout le monde, de voir éclore des oeufs de serpencendres. C'était le genre de choses dont elle savait que le caractère exceptionnel du métier de Norbert lui donnait la primeur. Elle devait en accepter les avantages comme les aléas. En l'occurrence, elle décidait qu'il s'agissait d'un avantage et non l'inverse.


-Je peux même... nous préparer du thé, si tu veux.


Le sourire de Tina s'élargit légèrement à cette suggestion. À chacun sa manière d'être attentionné. Celle de Norbert, qui passait par ce baiser volé et cette proposition toute simple était un peu maladroite... mais Tina ne pouvait pas le lui reprocher. Elle ne l'était pas moins que lui, maladroite, et c'était sûrement en partie l'une des choses qui les avaient rapprochés pour commencer.

Elle hocha donc la tête sans perdre son sourire, avant de rendre à Norbert son baiser. Au final, elle n'attendait rien de plus de sa part que d'être lui-même. Et c'était un exercice dans lequel il excellait très nettement, sans l'ombre d'un doute, en même temps, l'inverse serait pour le moins alarmant. Tina n'espérait pas que ce cas de figure se présente, en tout cas.


"Du thé, ce serait parfait"
, approuva-t-elle. "Je vais en avoir besoin si je veux tenir debout."

Même si le retour de Norbert l'avait remise d'aplomb, elle ne garantissait pas que, d'ici une heur ou deux, elle ne finisse pas par céder à la fatigue, à sombrer dans le sommeil. C'était même très probable. À une époque, elle pouvait presque tenir des nuits entières sans s'endormir, mais il fallait croire que cette période de sa vie était loin derrière elle, à présent. La vieillesse, comme on dit. C'est que l'air de rien, les années passaient. Au point que Tina et Norbert pouvaient être qualifiés de "vieux couple" à ce titre, à présent. Mais c'était plus un compliment qu'autre chose, au final. Et puis, ça ne devait pas courir les rues, les vieux couples qui veillaient pour assister à la naissance d'animaux fantastiques !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 342
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Lun 12 Déc - 22:59



Retour au bercail
R

etrouver le sourire de Tina faisait du bien à Norbert, il lui avait manqué. Sincèrement manqué. Et il se disait, à la voir sourire ainsi, qu'elle ne lui reprochait rien, et appréciait son retour autant que ses excentricités qui pourraient bien, il en avait parfaitement conscience, en exaspérer bien d'autres, c'est une certitude. Dans ces moments-là, il savait qu'il avait vraiment de la chance de l'avoir (en même temps, il n'avait jamais pensé les choses différemment, et ce depuis qu'elle était rentrée dans sa vie). Peu d'autres auraient ainsi accepté de voir leur époux disparaître une fois par mois pour une durée indéterminée dans des pays lointains, et ce sans forcément donner de nouvelles. Peu d'autres auraient considéré l'idée de passer des heures à guetter l'éclosion d'un œuf de créature comme quelque chose de véritablement agréable ou romantique. Elle n'était pas comme les autres, et c'était pour cette raison qu'il savait qu'avec elle, il pourrait être capable, un jour, de se poser davantage, de voyager moins souvent, de prendre sa retraite ici, dans la campagne anglaise, pour simplement couler des jours calmes et paisibles. Avec toutes les péripéties qui avaient ponctué leurs existences, on pouvait dire qu'ils l'auraient bien mérité. Même si ce n'était pas du tout à l'ordre du jour, pour le moment. Ils avaient encore de brillantes (fallait-il l'espérer) années de carrière devant eux.

-Du thé, alors
, dit-il tout en se dirigeant vers le recoin atelier de sa valise (parce qu'elle en contenait, de l'espace, celle-ci l'air de rien, au point qu'ils pouvaient rapidement oublier où ils se trouvaient). Il ne s'absenta que quelques secondes avant de revenir avec de tasses fumantes de boisson chaude sur un plateau qu'il déposa par terre pour plus de confort. Désolé, je sais que je rentre un peu tard, ajouta-t-il alors, répondant quelque peu à retardement à la réflexion de son épouse, qui ne manqua pas de lui faire comprendre que la fatigue risquait fort de prendre le pas sur son attente au bout d'un moment.

Il savait qu'il n'avait pas forcément besoin de s'excuser, que si elle lui reprochait vraiment de ne rentrer que maintenant, et pas plus tôt, elle le lui signifierait d'une autre manière. Elle n'avait pas ce genre de comportements passifs-agressifs que l'on pouvait trouver chez d'autres personnes, si elle avait des choses à dire, des choses qui l'incommodaient vraiment, elle avait la franchise d'en parler plutôt que de garder les choses pour elle. Mais il pensait qu'il était de bon ton qu'il s'excuse tout de même, car il était certain qu'il n'avait pas choisi la meilleure heure pour son retour. Mais comme d'habitude, il n'était pas vraiment à cheval sur les horaires.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 141
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Mar 3 Jan - 21:00


-Du thé, alors.

Tina afficha un sourire ravi quand son époux lui proposa de leur préparer un bon thé bien chaud. Elle en avait effectivement grand besoin, non pas qu'elle ne se sente pas totalement éveillée, pour le moment, ça allait très bien. Mais elle ne présumait pas de son état d'ici une ou deux heures, et à ce moment-là, les effets d'une infusion du genre lui seraient bénéfiques. Elle ne voulait pas gâcher la moindre seconde de leurs retrouvailles sous le prétexte de céder à la fatigue, elle était trop heureuse de retrouver son époux après plusieurs semaines d'absence pour tolérer conclusion si décevante.

Elle laissa par conséquent à Norbert le soin de préparer leur boisson chaude pendant qu'elle-même se contentait d'observer l'œuf qui s'agitait déjà un peu dans son nid que Norbert, Tina était prête à le parier, avait dû confectionner de ses propres mains. Il pouvait être maladroit et pataud parfois, mais quand il s'agissait de ces créatures, il était capable d'un soin et d'une application tout particuliers.

Il revint avec des tasses bien chaudes de thé, encore fumantes, et Tina s'empara de la sienne, appréciant le contact de ses doigts contre les rebords de la tasse tandis qu'elle soufflait sur cette-dernière afin d'éviter de se brûler les lèvres.


-Désolé, je sais que je rentre un peu tard.


Un peu, c'était un joli euphémisme, mai en vérité, Tina ne reprochait rien du tout à Norbert, elle aurait préféré qu'il rentre plus tôt, bien sûr, mais elle avait appris à faire avec son caractère, et elle ne lui demanderait pas d'en changer pour tout l'or du monde. Il était là pour le moment, c'était ça qui comptait. Qu'il soit un peu en retard, qu'il arrive au beau milieu de la nuit, c'était comme ça.

"Ce n'était pas un reproche, ne t'en fais pas."
affirma-t-elle avant de venir déposer un léger baiser sur sa joue.

Elle osait croire qu'il le savait bien, que ce n'était pas un reproche. Si Tina était parfois un peu effacée, elle savait monter dans les tons quand la situation l'exigeait, et si quelque chose lui déplaisait, elle savait le faire savoir sans détour. Si elle avait vraiment voulu faire des reproches à Norbert, elle le lui aurait dit, tout simplement. D'autant qu'ils étaient très honnêtes l'un envers l'autre, ils ne se cachaient rien.

Ce n'était pas un reproche, non, au contraire, cette soirée n'était pas forcément comme elle l'avait imaginé, mais pour tout dire, elle li plaisait malgré tout, elle avait son propre intérêt, ses propres attraits.


"Ça faisait longtemps que je n'étais plus venue ici"
, observa-t-elle, amusée, en regardant autour d'elle. Norbert avait une pièce consacrée chez eux à ses créatures, sa valise ne servait qu'au transport, alors elle n'avait pas si souvent le loisir de s'y retrouver. "Ça me rappelle des souvenirs."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 342
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Mer 4 Jan - 9:25



Retour au bercail
N

orbert esquissa un fin sourire quand son interlocutrice lui affirma qu'elle ne lui faisait pas vraiment de reproches. Il le savait, si elle était vraiment énervée après lui, si vraiment elle lui en voulait de rentrer si tardivement, elle le lui ferait comprendre différemment. Elle était loin d'être de nature à dissimuler ce qu'elle pensait, loin de là. Si elle se permettait une telle remarque - qui restait après tout bien innocente - c'était seulement pour le taquiner un peu. Et ça fonctionnait, quelque part. Norbert n'avait pas besoin de Tina pour se faire à lui-même des reproches, même s'il oubliait bien vite de s'en vouloir dès lors qu'il se retrouvait avec elle, qu'ils retrouvaient cette complicité qui leur était toute naturelle, et à présent qu'il pouvait retrouver à la fois son épouse et ses créatures, ce qui restait, à ne pas s'y tromper, la combinaison idéale pour lui et pour un retour au bercail qui en vaille la peine. Dans un moment pareil, il songeait qu'il aurait toutes les peines du monde à repartir... Mais en même temps, le temps passerait, ses recherches le mèneraient ailleurs, et il serait quoi qu'il en dise plus qu'enthousiaste de repartir à nouveau, d'explorer de nouveaux horizons et de côtoyer de nouveaux animaux fantastiques à soigner et sur lesquels focaliser ses recherches. Sans répondre par autre chose qu'un léger sourire, il but donc une légère gorgée de son thé, qu'il avait - comme d'habitude - fait chauffer trop longtemps, si bien qu'il manqua de se brûler la langue au passage, quand Tina observa qu'elle n'était pas venue ici depuis longtemps.

En effet, ça faisait un moment qu'elle n'avait plus eu cette occasion. En même temps, à quoi est-ce que ça aurait rimé ? Il défaisait d'ordinaire assez rapidement son bagage à son retour. D'ordinaire. Le sourire de Norbert s'élargit quand son épouse évoqua les souvenirs que cet endroit lui rappelait. Des souvenirs importants, qui avaient tout autant marqué Norbert, parce qu'ils avaient eu leur importance dans leur histoire, l'air de rien, même si tout ça remontait à loin, à présent.

-C'est vrai,
reconnut-il sans perdre son sourire. Même si je ne suis pas sûr qu'ils vaillent tous la peine qu'on s'en souvienne, ajouta-t-il pour plaisanter.

Car il n'en était rien, bien sûr, quoi que cette valise, au cœur même de leur rencontre, n'avait pas été source que de moments heureux, ils en avaient quand même sérieusement bavé aussi. Mais ça non plus, ce n'était pas des choses qu'il changerait, pas pour tout l'or du monde (contrairement à son niffleur qui prendrait sans doute grand plaisir à échanger n'importe quoi contre quelques gallions bien claquants, des pièces sonnantes et trébuchantes).



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 141
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Retour au bercail (Norbert)   Mer 11 Jan - 16:29

Ce n'était qu'une simple valise. De l'extérieur, elle ne payait pas de mine, c'était un ustensile de voyage comme un autre. Elle laissait voir, en apparence, qu'elle avait beaucoup bourlingué, qu'elle était assez vieille... Mais ça ne suffisait pas à en comprendre l'importance.

Et Tina ne pensait pas seulement cela parce que cette valise regorgeait de mille et une merveilles plus incroyables les unes que les autres. Oui, bien sûr, le bestiaire qu'elle renfermait était tout simplement incroyable, exceptionnel, mais ce n'était pas tout ce qui l'intéressait.

Ce qu'elle portait, cette valise, au-delà de tout un panel de créatures exceptionnelle, c'était une histoire. Une petite histoire qui avait contribué à la grande, une multitude d'aventures. Et c'était leur histoire, également. Sans cette valise, ils ne se seraient jamais rencontré. Sans cette valise, ils n'auraient jamais fait la connaissance de Jacob. Sans cette valise, pas d'Hyppolite, ni Adrian.

Il y avait décidément plus de magie que ce qu'on pouvait bien soupçonner dans cet objet, en effet, et une magie plus puissante encore que tout ce qu'on pouvait éblouir les yeux quand on ne finissait pas par s'habituer. Et encore... même maintenant, Tina ne l'était pas, habituée, à chacune de ses venues en ces lieux, elle continuait de savoir se montrer fascinée, de trouver matière à être éblouie, tout simplement.


-C'est vrai. Même si je ne suis pas sûr qu'ils vaillent tous la peine qu'on s'en souvienne.


Tina fit doucement non de la tête en réaction à cette affirmation. C'est sûr, les souvenirs que ravivait cet endroit n'étaient pas tous simples, pas tous évidents. Il y avait eu des moments douloureux, et certains dont ils pouvaient encore payer les contreparties. Mais c'était ce qui les avait forgés. Sans ça, ils n'en seraient pas où ils étaient aujourd'hui, et elle le déplorerait, elle le déplorerait réellement.

Elle ne pensait d'ailleurs pas que Norbert puisse avoir un autre point de vue non plus de son côté. Surtout maintenant que toutes ces épreuves étaient passées pour de bon. Maintenant, tout ça était derrière eux, et le fait qu'ils aient surmonté le pire pour vivre le meilleur était pour elle la preuve que leur vie suivait le bon chemin. Même s'il restait encore des preuves à faire. Et des étapes à franchir qu'elle ne soupçonnait pas encore.


"Moi j'en suis sûre"
, affirma-t-elle avec certitude. "Si on nous laissait le choix, je ne changerais rien."

Elle n'ajouta rien de plus, laissant sa tête reposer sur celle de son époux, elle finit tranquillement sa tasse de thé, ressassa des souvenirs et d'autres, ses paupières avaient de plus en plus de difficultés à rester ouvertes.

Elle parvint à tenir le temps qu'il fallut pour voir les serpencendres éclore. C'était surprenant... Un peu triste, une créature à peine venue au monde pour mourir ensuite. Mais Tina n'eut pas le temps d'assister au décès de ces créatures. Elle tomba purement et simplement de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Retour au bercail (Norbert)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retour au bercail (Norbert)
» Retour au bercail
» Retour au bercail
» Retour au bercail...
» Retour au bercail [PV Grenaak]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Maison des Dragonneau
-