AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 110
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Mar 18 Oct - 11:30



Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?

Avec Tom Jedusor


Il existe un patron des causes désespérées, paraît-il. Dans ce cas, notre amateur de sorbet aux citrons devant l'éternel en était peut-être la réincarnation, car au regard d'une situation de plus en plus chaotique, il ne voulait se résoudre à détruire le mal à la source mais pensait encore pouvoir juguler ce mal et le faire disparaître, comme on souffle sur une flamme pas encore ardente avant l'incendie. Sauf que dans le cas qui l'intéressait, il était très probablement trop tard. Souffler sur une maison en flamme ne va pas éteindre l'incendie. Il était bien placé pour le savoir. Mais son expérience avec Grindelwald ne lui avait pas communiqué la bonne leçon, au final. Plutôt que de vouloir détruire celui qui s'était trouvé le lugubre pseudonyme de Lord Voldemort, il pensait encore être capable de le sauver, ne pas réitérer l'erreur. Mais pour cela, il devait comprendre les intentions réelles de cet élève pourtant brillant, que tout le monde imaginait accéder au panthéon du monde de la sorcellerie, et qui, refoulé du poste demandé à Poudlard, travaillait maintenant dans une lugubre boutique de l'allée des embrumes.

Oh, la nature réelle de ses intentions n'échappait pas au directeur de Poudlard nouvellement nommé, il n'avait pas mis longtemps, loin de là, à comprendre que le groupe de mages noirs qui avait relégué les neo-grindelwaldiens aux oubliettes était sous la coupe de l'ancien étudiant. Il n'en avait pas de preuves concrètes, mais il n'en doutait pas pour autant. Ce qu'il y avait de plus obscur en lui, cette ombre qu'il n'avait que trop deviné lors de leur première rencontre, semblait l'avoir complètement dévoré. Mais peut-être pas définitivement. Tout dépendrait. En tout cas, Dumbledore comptait bien participer de sa rédemption, si celle-ci pouvait vraiment être possible.

C'était dans cette optique a priori vaine (mais considérer les choses pour vaine et ne rien tenter d'y changer était une attitude aussi lâche que futile) qu'il s'était rendu directement sur le lieu de travail de Tom Jedusor, qui de toute évidence détonnait dans ce décor qui lui ressemblait bien peu. Ce jeune homme charmant, élégant, propre sur lui, au milieu des reliques magiques, mains désséchées et autres bibelots utiles à la magie noire. En même temps, à son entrée dans la boutique, Dumbledore, sa stature digne et sa longue robe de sorcier d'un blanc immaculé ne pouvait pas passer inaperçu non plus, et devait former lui aussi un impeccable contraste, comme la boutique devait en connaître fort peu.

« Bonjour, Tom. » Dumbledore insista bien sur ce prénom (tout en étant pertinemment au courant que le jeune homme le détestait tout en s'avançant calmement vers son ancien élève. « De toutes les voies professionnelles qui se présentaient à toi, je dois bien reconnaître que tu as choisi la plus singulière. »

Ses yeux pétillaient de malice à travers ses lunettes en demi-lune, tandis qu'il attendait que son jeune interlocuteur lui donne la réplique.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Mar 18 Oct - 19:36


Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?
S

on travail chez Barjow et Burke n'était définitivement pas complètement à son goût. Oh, il n'avait jamais envisagé qu'il le soit réellement, mais il ne pouvait que le constater davantage à présent que ce métier n'était pas fait pour lui. Bien en-deçà de ses compétences. Ses professeurs n'avaient absolument pas tort en affirmant qu'il avait le potentiel de bien mieux. Ce qu'il ne comprenait pas, c'était que tout cela, ce poste, n'était jamais qu'un état temporaire, une étape à franchir rapidement afin d'obtenir ce qu'il désirait avant que de passer à autre chose. Mais comme il n'avait pas encore mis la main sur tout ce qu'il désirait, il avait tout de même l'obligation de rester où il se trouvait. Ça ne durerait pas, mais c'était une concession nécessaire. Aussi se pliait-il, à grands renforts de compliments et de courbettes, à cet exercice de façade qui consistait dans un fait qu'il détestait : à savoir être au service des autres. Mais ce n'était que pour mieux asservir, après tout. Et sa satisfaction, en parallèle, résidait dans le fait que les mangemorts faisaient de plus en plus parler d'eux. À son travail, quand il ne s'attardait pas sur les cas spécifiques qui l'enchantaient le plus, il s'ennuyait profondément. Fort heureusement, même quand la boutique était vide, il n'était jamais réellement inactif. Quand il faisait mine comme en cet instant, par exemple, de faire l'inventaire du magasin tandis que son esprit, en réalité, était davantage concentré sur la suite de ses projets, sur les différentes actions qu'il devait mettre en place. Mais alors qu'il était pour l'heure particulièrement seul et abandonné à ses pensées, il fut tiré de ces dernières par la clochette au-dessus de la porte, qui annonçait un nouveau visiteur.

Tom ne sut dissimuler sa surprise en tournant son regard vers la personne qui venait de faire son entrée. S'il y avait bien une personne que le jeune homme ne s'était pas attendu à voir en ces lieux, c'était bien Albus Dumbledore. Il était assez évident, d'ailleurs, qu'un homme comme lui n'avait pas grand chose à faire dans cet endroit. Il en imposait, comme d'habitude, dans l'encadrement de la porte, et sa tenue immaculée contrastait avec l'aspect lugubre des lieux. L'étonnement céda bien vite, pour Tom, à l'agacement, quand Dumbledore lui fit remarquer, comme bien d'autres avant lui, qu'il ne semblait pas avoir sa place en ces lieux. Rien ne saurait être plus vrai, et l'héritier de Serpentard faisait d'habitude et sans mal abstraction de ces remarques, mais ce devenait une entreprise plus délicate quand il avait affaire à Dumbledore en personne, l'homme qui - il ne le dira jamais mais c'était néanmoins un fait - impressionnait le plus Tom en ce monde. Le seul qu'il sache considérer comme son égal (voire supérieur à lui, d'accord), le seul qu'il imagine susceptible de le vaincre. Le seul, par conséquent, dont il se sente capable d'avoir peur.

-Je ne me serais pas engagé dans cette voie si vous l'on ne m'avait pas refusé le poste que je demandais à Poudlard
, remarqua-t-il d'un ton qu'il voulait neutre, mais qui ne manquait pas d'être légèrement acerbe, malgré tout. Parce qu'il en tenait Dumbledore pour responsable, bien sûr. Que puis-je faire pour vous, professeur ? demanda-t-il alors ensuite, retrouvant ses manières affables, si contraires à sa personnalité profonde.


code by Mandy


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 110
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Lun 7 Nov - 11:39



Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?

Avec Tom Jedusor

Ce ne fut pas pour Albus une surprise que d'entendre son ancien élève faire mention du poste qu'il avait convoité au point de se présenter à lui en début d'année dans l'espoir d'intégrer Poudlard comme professeur de défense contre les forces du mal. Le nouveau directeur de Poudlard s'y était fermement opposé, avançant tout d'abord un prétexte véridique : le poste était déjà pourvu (du moins à ce moment-là, l'hospitalisation de Purdey Potter changeait la donne, mais le directeur resterait campé sur ses positions). Il ne doutait pas du fait que le charisme naturel de son interlocuteur conjugué à ses talents d'orateur, sa promptitude à amadouer les foules, aurait pu faire de lui un professeur apprécié, voire adoré de certains de ses élèves (même s'il ne savait pas voir en lui un grand pédagogue). Mais il n'en était pas question.

Même si cela aurait donné un prétexte au sorcier pour garder un oeil plus attentif sur le garçon qu'il soupçonnait du pire, ce serait exposer directement ses élèves à un danger trop grand. N'était-ce pas ce qu'avaient enseigné les années précédentes. Jamais il n'y avait eu autant de violence et de mort à Poudlard que durant la scolarité du jeune Tom Jedusor, et Dumbledore était bien incapable d'y voir l'ombre d'une coïncidence. Il avait appris à se méfier de l'eau qui dort, à plus forte raison que son expérience personnelle l'avait largement mis en garde.

Dumbledore se contenta donc d'un sourire sibyllin en réponse à cette remarque. Il ne contentait rien répliquer, tout comme (cela va de soi) il ne comptait pas revenir sur sa réponse. D'autant que celle de Tom était d'assez mauvaise foi à ses yeux. S'il travaillait à présent dans cette boutique lugubre alors qu'il avait la capacité de beaucoup plus, c'est qu'il l'avait décidé. Restait à comprendre pourquoi.

« Oh, j'étais de passage. »
, répondit-il d'un ton malicieux quand son interlocuteur s'interrogea sur les motifs de sa visite. « Je cherche comment décorer mon bureau. Mais je doute que cet assortiment de têtes réduites soit du meilleur effet sur mes étagères. »

Ce n'était évidemment pas aussi simple, et Tom ne goûterait sans doute ni au mensonge ni à la plaisanterie, mais cela n'était pas l'affaire d'Albus, après tout. Il n'ajouta rien, en tout cas pas tout de suite, il se contenta de faire avec lenteur et intérêt le tour de la boutique. Il observait le moindre objet en présentation avec un intérêt qui faisait mine de ressembler à de la curiosité. Et qui pourrait presque en être, car cette boutique était effectivement très curieuse. Dans son choix d'articles, en tous les cas. Qui avait besoin d'une main coupée et desséchée ou d'un charmant ensemble de têtes coupés.

« Et puisque je suis là, pourquoi ne pas parler un peu... »
Il laissa son regard flotter sur une étagère où plusieurs bocaux au contenu suspect prenaient la poussière.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Lun 7 Nov - 21:43


Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?
L

e directeur de Poudlard sut parfaitement s'abstenir de prononcer le moindre mot concernant le poste qui lui avait été refusé. Au fond, Tom n'en avait pas attendu davantage de sa part, il préférait, d'ailleurs, que ce sujet ne revienne pas sur le tapis, du moins pas tout de suite. Il comptait bien retenter sa chance un jour, mais pour le moment, il avait bien compris que la cause était désespéré et il préférait ne pas supporter un tel débat pour le moment. Il avait assumé le travail quelque peu dégradant qu'il avait choisi pour des motifs tout sauf professionnels, mais il n'en demeurait pas moins presque... humiliant que de voir son ancien professeur déambulait dans ces lieux qui étaient aux antipodes de ses aspirations alors qu'il aurait pu se trouver ailleurs... Au fond, même s'il n'en montrait rien, Tom était convaincu que Dumbledore jubilait complètement à l'idée de le voir dans cette position où l'ascendant était facile à obtenir, même si en vérité, l'ascendant était assez évident pour le moment... mais ça ne saurait tarder. Il était de passage, affirmait-il. Bien sûr, Tom ne pouvait pas y croire un seul instant. Il était évident qu'il s'agissait là d'un mensonge éhonté, qu'il devait être fier de proférer pour le simple plaisir de faire un trait d'esprit sur ses têtes réduites. La nonchalance de Dumbledore était parfaitement exaspérante. Il était là pour une raison précise, et il se payait le luxe de le faire mariner, sous le prétexte, une fois encore (aux yeux de Tom) qu'il devait se sentir en position de force. Il affirma qu'il pouvait bien profiter de l'occasion pour parler un peu. La dernière chose dont Tom puisse avoir envie, c'était de s'embarrasser d'une conversation (pour ne pas dire d'un interrogatoire) avec celui qu'il considérait comme son ennemi naturel.

-De quoi voudriez-vous parler ?
demanda Tom d'un ton détaché, qui ne comptait pas davantage faciliter la tâche à son interlocuteur.

Si cela ne tenait qu'à lui, il ne ferait pas même l'effort de cette conversation, mais il ne pouvait pas vraiment congédier son ancien professeur de métamorphose, loin de là, il ne le pouvait pas, au nom d'une convention qu'il aurait apprécié d'abandonner pour la peine. Mais il ne le ferait pas. Il aurait le sentiment de perdre. Et cela, il était convaincu que, par-dessus le marché, Dumbledore en avait parfaitement conscience. Quant à savoir de quoi il voulait parler exactement, Tom ne manquait pas d'en avoir une idée bien précise. Outre le fait qu'il voudrait sans doute connaître les motifs de sa présence ici, au-delà de ses prétextes habituels, il ne devait sans doute pas ignorer quel lien il y avait entre lui et le mage noir qui faisait de plus en plus parler de lui et se présentait sous le nom de Lord Voldemort.



code by Mandy


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 110
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Mar 6 Déc - 11:06



Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?

Avec Tom Jedusor

De toute évidence, le jeune Jedusor se sentait réellement incommodé par la présence du directeur de Poudlard fraîchement nommé. Et bien sûr, Dumbledore le savait, il n'était pas allé trouver le jeune homme sur son lieu de travail sans raison, c'était bel et bien dans le but de le prendre au dépourvu et de le trouver dans un lieu qui ne soit pas neutre. Puisqu'ils se trouvaient normalement sur le "territoire" de Tom, c'était logiquement lui qui avait l'avantage, mais le directeur pensait avoir inversé la tendance, et il s'en trouvait plutôt fier.

Le jeune homme sembla accepter la conversation qui s'engageait entre eux, mais il fallait le reconnaître, Dumbledore ne lui laissait pas vraiment le choix. La lueur pétillante de son regard soutenait celle bien plus sombre de son interlocuteur, et un fin sourire, empreint d'une légèreté d'autant plus appropriée qu'elle était inappropriée s'étira sur ses lèvres. Il lui demandait de quoi il pouvait bien vouloir parler.

En soi, en ne se montrant que réticent à engager la conversation, il fermait un peu le dialogue, mais il acceptait au passage de passer la main à l'ancien professeur de métamorphose, et ce dernier comptait bien en tirer parti dans la mesure où cela lui serait possible dans les circonstances où ils se trouvaient, qui ne représentaient pas non plus le théâtre idéal à une confrontation verbale digne d'intérêt.


« Comme je te l'ai dis, Tom »
, répondit alors Dumbledore, en prenant une nouvelle fois grand soin d'appeler le mage noir par son prénom,
« je m'interroge sur ta présence ici. »

Son ton était posé alors que son regard soutenait le sien avec toute l'intensité possible, il toisait son regard comme on sonde un esprit... à plus forte raison que pour lui, l'un et l'autre n'étaient pas compatibles. Mais il savait que ce ne l'était pas non plus pour Tom, cela dit.


« Combien de tes professeurs te promettaient au plus brillant des avenirs... »
Il marqua une légère pause, qui avaient quelque chose d'un peu théâtral. « Moi aussi, bien sûr, ou en tout cas, à un avenir hors du commun. Et je dois dire, en toute humilité, qu'il est très rare que je me trompe. », ajouta-t-il avec toujours le même sourire au coin des lèvres. « D'aucuns parmi les plus éclairés envisageront que tu attends ton heure. », dit-il, ménageant toujours son discours, lui qui avec l'âge avait su cultiver l'art de la rhétorique. « En ce qui me concerne, je crois que tu la penses déjà venue. »

Il pouvait en dire encore davantage, expliciter encore ses propos, mais il préférait en rester là et guetter la réaction de son jeune interlocuteur, sa réaction, quelle qu'elle puisse être, serait certainement très intéressante. C'était ce qu'il pensait, en tout cas.

Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Mar 6 Déc - 20:09


Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?
L

e comportement du nouveau directeur de Poudlard, qui ne ressemblait malheureusement que trop bien à ce dernier, force était à Tom de le reconnaître, ne mit pas longtemps à agacer le jeune homme, à plus forte raison d'ailleurs qu'il était convaincu que l'homme jouait de cette attitude pour garder l'ascendant sur lui. Tom avait beau avoir une estime de lui-même plus que développée, il devait bien admettre que cette stratégie se révélait pour le moins efficace, même si Tom gardait contenance. La moindre conversation qu'il pouvait avoir avec Albus Dumbledore avait toujours la sérieuse tendance à se transformer en joute verbale qui prétendait ne pas en être une. Et à ces joutes-là, si le jeune homme se flattait de savoir faire preuve d'un sens de la rhétorique plutôt appréciables, il ressortait finalement rarement vainqueur. L'homme se répéta donc. Il s'interrogeait sur la présence de Tom entre ses murs. Comme la plupart, en définitive. À la différence, le mage noir en était convaincu, que Dumbledore devait dors et déjà avoir sa propre idée quand aux motivations qui l'avaient mené ici. Et il était évident qu'il se devait de découvrir ce que son interlocuteur pouvait bien savoir s'il ne voulait pas se laisser distancer, ce à quoi il avait la ferme intention de s'employer sur-le-champ. Même si en vérité, le directeur ne lui laissa pas le temps de répliquer dans l'immédiat.

Il revint sur le fait que nombre de ses professeurs le promettaient à un avenir brillant... ça, il le savait, et elle considérait que ces professeurs en question avaient eu le nez creux. Il fallait seulement s'armer de patience avant d'observer le tableau complet et pas seulement les éléments du puzzle. Oui, son avenir serait hors du commun, comme le disait son interlocuteur. Mais ce dernier était sans doute le seul (à part les tricheurs) à avoir deviné de quelle manière exactement et dans quelles proportions précises. Il ne manqua pas de le confirmer en attendant que son heure était déjà venue.

-Mon heure ?
répéta-t-il le plus posément du monde, avec toute la neutralité de ton dont il était capable. Car il ne voulait certainement pas paraître ni intimidé, ni inférieur, raison pour laquelle il soutenait le regard du directeur sans l'ombre d'une hésitation, une lueur de défi dans les yeux. Je ne vois pas où vous voulez en venir, répliqua-t-il alors tout simplement, toujours d'un ton égal.

Le fait est qu'il le savait pertinemment, mais qu'il voulait entendre son interlocuteur le lui dire, lui parler plus distinctement de ce qu'il savait, afin de s'en faire une idée. Malheureusement, il savait que sa technique, qui revenait à jouer les innocents, n'avait que peu de chances de fonctionner face à son interlocuteur.


code by Mandy


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 110
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Jeu 12 Jan - 9:25



Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?

Avec Tom Jedusor

Tom Jedusor, aux yeux de Dumbledore, avait toujours eu un certain talent pour jouer les ingénus au moment propice, et à paraître convaincant, au passage. C'était que ses talents d'acteur n'avaient plus être à prouver depuis longtemps, c'est le moins que l'on puisse dire. Pourtant, ingénuité (et non ingéniosité, qui lui conviendrait déjà beaucoup mieux) et intelligence ne font pas forcément bon ménage, et l'intelligence aiguisée de son ancien élève ne laissait pas place à l'interrogation, presque naïve, qu'il venait de formuler. Il parlait bien de son heure, oui, et il était convaincu que le jeune premier qu'il avait sous les yeux savait de quoi il parlait, son heure, celle qu'il attendait sans doute depuis sa plus tendre enfance... Déjà à l'époque, quand il était venu le retrouver à l'orphelinat, cette menace avait été latente. Le nouveau directeur de Poudlard avait entrevu l'ombre qui planait autour de ce garçon, et il avait cru pouvoir la dissiper. Mais plus le temps passait, plus cette ombre était compacte, opaque. Et aujourd'hui, rien n'avait changé. Sa revanche sur la vie, sur cette vie qui l'avait certes malmené, mais dont il aurait pu tirer avantage et enseignements plutôt que de se laisser entraîner pour de bon dans l'obscurité. Pour de bon ? Ce semblait certain, et pourtant, une part de Dumbledore continuait d'espérer pouvoir sauver ce jeune homme et le tirer du gouffre une bonne fois pour toutes. Là, c'était sans doute lui, qui osait se montrer ingénu, sincèrement ingénu. Et pourtant, il était loin de mésestimer son intelligence.

« Je crois, plutôt, que tu le sais très bien, Tom »
, assura Dumbledore en lui opposant le plus pénétrant des regards. Il le savait, bien sûr, et ce jeu de dupe n'avait aucun lieu de durer ici, maintenant, alors qu'ils étaient seuls et que les apparences n'étaient plus à entretenir. Dumbledore savait que son ancien élève n'était en rien étranger aux tourments que rencontrait le monde magique en ce moment, et plus spécifiquement la Grande-Bretagne. « Il se passe des événements étranges, troubles, dangereux, ces derniers temps. » Il marqua une pause. « Je n'irai pas jusqu'à dire que leur coïncidence avec ton départ de Poudlard est un indice, bien sûr, mais... » Il marqua encore une nouvelle pause. « J'ose penser que tu ne me penses pas incapable de déchiffrer une simple anagramme. »

Jedusor... Voldemort... Ce n'était pas si évident, en réalité, le déchiffrage n'avait pas précédé les soupçons, bien sûr, il leur avait succédé. Il n'empêche qu'il avait la conviction totale de ce qu'il avançait corps et bien. Tom Jedusor avait pris la tête du nouveau groupe de mages noirs qui semait la terreur en Angleterre, qui avait succédé à Grindelwald et à ses sbires. Dumbledore n'attendait qu'un aveu de sa part, pour tenter si cela était possible de le ramener sur le bon chemin. Il avait sûrement tort.


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Jeu 12 Jan - 18:10


Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?
B

ien sûr que Tom savait très bien où son interlocuteur voulait en venir, il ne voulait seulement pas lui donner la satisfaction d'admettre qu'il avait vu clair dans son jeu, même si c'était le cas. Albus Dumbledore était un homme intelligent, très intelligent, même, il avait forcément fait le lien entre les récents événements et les ambitions de l'héritier de Serpentard. Si quelqu'un pouvait réellement savoir qui était à la tête de l'organisme criminel qui faisait trembler la Grande-Bretagne, c'était bien lui, sans l'ombre d'un doute. Le directeur de Poudlard ne manqua pas, d'ailleurs, de mentionner les étranges et effrayants événements dont le jeune homme était à l'origine, sans laisser le moindre doute quant au fait qu'il était derrière tout cela. Il observa, à juste titre bien sûr, que tous ces événements coïncidaient "singulièrement" avec le départ de l'ancien vert et argent de Poudlard. Bien sûr, ce n'était pas un hasard, ce ne pouvait pas en être un. Le jeune homme n'avait plus l'intention d'avancer à visage dissimulé d'ici peu de temps, il ne l'avait déjà que trop fait, en réalité. Ça n'avait que peu d'importance, qu'il l'ait découvert, cela faisait longtemps qu'il nourrissait des soupçons à son égard quoi qu'il en soit, il espérait seulement qu'il n'allait pas saisir cette occasion pour contrarier ses plans. L'ancien professeur observa, tout de même, que ce qui avait achevé de le convaincre de son rôle et de son implication, c'était l'anagramme, la fameuse anagramme qu'il avait utilisée pour nouveau nom. Oui, évidemment, Dumbledore n'avait dû mettre que peu de temps à la déchiffrer. D'autant qu'il n'avait guère eu besoin de cet ultime indice pour être assuré des manigances de son ancien élève. Jedusor ne donna pour autant pas réellement satisfaction à son interlocuteur quand il lui répondit finalement

-Qu'est-ce que vous voulez m'entendre dire, exactement ?
répondit-il alors, tout prêt à décevoir ses attentes.

Soit, Dumbledore savait qui il était et ce qu'il faisait. Ce n'était pas une surprise pour Tom Jedusor qui, bien qu'il considérait son interlocuteur comme un ennemi, ne le sous-estimait pas le moins du monde, il le considérait même comme son adversaire le plus redoutable au-delà de la menace concrète que représentaient pourtant pour lui Harry et ses camarades. Oui, il savait, mais ce n'était pas pour autant que Tom allait passer aux aveux. Il pouvait bien se satisfaire de quelques sous-entendus, s'il le fallait, mais il était totalement hors de question pour lui de se laisser découvrir au nom d'une simple provocation verbale. Il ne se laisserait pas abuser par le calme apparent de son interlocuteur. Il ne voulait pas le moins du monde se laisser décontenancer, même s'il avait la désagréable impression que le directeur gardait l'avantage quoi qu'il en soit.


code by Mandy


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 110
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Jeu 16 Fév - 10:09



Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?

Avec Tom Jedusor

Le silence est parfois le meilleur des aveux. Tom Jedusor ne nia pas les différents griefs que lui adressait le nouveau directeur de Poudlard, et il avait toutes les raisons du monde de le faire. Le jeune homme n'était pas idiot, Dumbledore devait même reconnaître qu'il était diablement intelligent. Pas autant que lui, oserait-il arguer, mais suffisamment pour lentement, mais sûrement, fonder son empire maléfique, et il était grand temps de l'arrêter, tant qu'il n'était pas trop tard encore. Seulement, ce n'était pas si simple. Dumbledore pourrait choisir d'attaquer le jeune homme dans l'instant. La boutique était déserte, les supérieurs (tout du moins professionnels) du mage noir étaient absents, et qui se soucierait d'une altercation de la sorte dans un lieu aussi mal famé que l'allée des embrumes ? Mais Dumbledore, en dépit de ce que ses propos pourraient potentiellement laisser à penser, tenait à l'arrêter, mais surtout, croyait pouvoir encore ramener le jeune homme sur la voie de la raison, tracer pour lui un meilleur chemin... qui nécessitait donc que cette chance laissée ne subisse pas l'interférence d'un implacable système judiciaire qui ne croyait pas dans les secondes chances. Mais Dumbledore, lui, y croyait. L'expérience n'aurait sans doute pas dû l'encourager à y croire, pourtant, mais son propre exemple en était peut-être un d'assez probant. Après tout, était-il si différent de Tom à son âge ? Il n'en était pas certain. Qu'espérait-il l'entendre dire alors ? Lui décrocher des aveux ? Non, bien sûr, il savait qu'il n'en obtiendrait pas, il n'attendait donc rien de tel. À vrai dire...


« Oh, mais tu viens déjà de m'adresser la plus limpide et la plus judicieuse des réponses, Tom »
, répondit Dumbledore confiant, et d'un ton léger.

C'était le cas à ses yeux, en vérité. Dumbledore savait que le jeune homme, capable de bien des folies, ne compromettrait pas celle de rompre avec son anonymat, le jour de son ascension, si ascension il devait y avoir, il draperait son nom d'oubli. Lord Voldemort engendrerait une panique telle que nul ne saurait prononcer son nom. Et tous ou presque oublieraient l'existence de ce brillant jeune homme, brillant autant que dangereux, qu'était Tom Jedusor. Mais l'histoire n'était pas écrite. Elle était même en train de se réécrire. Le voyage temporel de six adolescents avait remis l'histoire en perspective. Toute les erreurs ne pouvaient pas être réparées. Mais certaines peut-être ?

« Il n'y a rien d'irréversible aux chemins que l'on emprunte. À tout moment, l'on peut décider de changer d'embranchement, de faire demi-tour. »
Il n'était pas trop tard, même pour lui, même s'il s'était déjà engouffré dans ces allées sinueuses où il s'apprêtait à se perdre.
« Je peux t'aider. »


Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 11296
Humeur :
75 / 10075 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois d'if, plume de phénix, 33,75 cm
Camp: Mal
Avatar: Gaspard Ulliel

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Jeu 16 Fév - 18:02


Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?
T

om préféra ne rien répliquer quand son interlocuteur lui fit comprendre que sa réponse en elle-même était déjà bien suffisante en soi, et qu'il n'avait pas forcément besoin d'en entendre davantage. En même temps, il est vrai que si l'on affirme que qui ne dit mot consent, il s'était quelque peu trahi en ne démentant pas les propos de son interlocuteur. En même temps, à quoi cela aurait-il servi ? Dumbledore savait, il lui en donnait une preuve des plus concrètes, dont l'héritier de Serpentard ne pouvait pas douter, il serait proprement absurde de faire la sourde oreille et de prétendre qu'il ne savait rien, ou que ses certitudes pouvaient encore être ébranlées au nom d'il ne savait quel miracle. Ce qu'il cherchait à comprendre, c'était le pourquoi de l'attitude de son interlocuteur. Si son but était de lui nuire, il avait toute l'influence nécessaire pour l'arrêter, même s'il manquait peut-être de preuves (c'était même probable), alors que recherchait-il exactement ? L'homme qui avait mis fin aux jours de Gellert Grindelwald ne devait pas être outre mesure impressionné par les actions de son ancien élève, qui ne faisait que pour le moment établir les fondations de son empire.

Mais ce qu'il recherchait, Dumbledore ne manqua finalement pas de le lui faire comprendre. Il espérait encore pouvoir le faire revenir sur le droit chemin, il s'imaginait qu'il suffisait qu'il se présente chez lui comme il venait de le faire pour que le jeune homme bouleverse l'entièreté de ses plans et se range du "bon" côté (mais le bien et le mal n'étaient jamais qu'affaires de perspectives aux yeux du jeune homme). Le retour en arrière était-il seulement encore possible, d'ailleurs ? Déjà, le jeune homme avait divisé son âme en deux, il avait initié plus d'un crime en son nouveau nom, il avait déjà tout un groupe de fidèles prêts à le servir sans retenue. Quel intérêt pourrait-il bien avoir à rebrousser chemin ? En quoi cela pourrait-il le satisfaire ? Dans le but de faire ce qui est juste ? Mais c'était pour établir sa propre justice que Voldemort faisait ce qu'il faisait. Aucun argument de la part du professeur pour lequel il éprouvait un mélange confus de haine, de crainte et de respect, ne saurait le faire changer d'avis. Encore moins maintenant. Il était bien engagé, déjà, sur son propre chemin, celui qu'il avait bâti de ses propres mains.

-Je n'ai besoin de personne
, répliqua-t-il très posément, en daignant soutenir le regard de son interlocuteur. Encore moins de votre "aide". C'était le cas. Si Dumbledore avait voulu l'aider, il s'était très mal débrouillé, et ce dès le départ. Il n'avait qu'à en assumer les conséquences, à présent. À vrai dire, le meilleur service que vous puissiez me rendre à l'heure actuelle serait de quitter cette boutique.


code by Mandy


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 110
Humeur :
70 / 10070 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: La baguette de sureau *itself*
Camp: Bien
Avatar: Michael Gambon

Message#Sujet: Re: Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...    Mer 8 Mar - 14:45



Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux mage noir de tous les temps ?

Avec Tom Jedusor

Quand Tom Jedusor affirma qu'il n'avait besoin de personne, le directeur de Poudlard entendait le discours complètement inverse. On ne devenait pas ce qu'il était sans raison, et même si sa situation était déjà bien avancée, il n'était peut-être pas trop tard. Mais pour cela, il fallait que le jeune homme accepte son aide, et visiblement, il ne semblait pas prêt à ça du tout. Son propos ne semblait pas éveiller en lui le moindre début de remise en question. Il s'en était douté. Non pas qu'il ne compte pas insister, mais il avait deviné que, d'avance, son initiative était infructueuse. La fierté était l'un des plus grands défauts du jeune homme, cela et son inaptitude à comprendre la valeur des sentiments humains. Il était sans doute intervenu trop tard dans son existence pour parvenir à quoi que ce soit. Albus toisa son interlocuteur du regard depuis ses yeux électriques. Il flairait l'échec, comme autrefois, comme pour Gellert... Mais il osait encore penser qu'il lui restait du temps, suffisamment de temps.

Cette notion fragile qui était devenue un jeu pour d'autre, elle serait peut-être une occasion pour lui. Si, bien sûr que si, il avait besoin de son aide. Il en avait désespérément besoin, même. Il ne s'en rendrait compte que trop tard, voilà tout. Ou, plus probable encore, il ne s'en rendrait jamais compte. Et l'Histoire se répéterait. Certains disaient que c'était inévitable. Dumbledore n'était pas de cet avis. Et même si les faits devaient lui donner tort une nouvelle fois, cela n'altèrerait pas ses convictions. Dumbledore hésita à insister, mais choisit finalement de concéder à la requête de son interlocuteur.


« Très bien, je vais te laisser si c'est ce que tu souhaites, »
répondit-il d'un ton entendu. « Quoi qu'il en soit, tu sais où me trouver, Tom », répliqua-t-il alors d'un ton légèrement malicieux. Dans ce bureau même où il lui avait refusé le poste qu'il convoitait pourtant (mais pas pour les bonnes raisons, Dumbledore n'en doutait pas). « Nous nous reverrons très vite dans tous les cas. »

Il le fallait, il ne pouvait pas en être autrement. Le cours des événements jouaient en ce sens. Ils devaient avoir un rôle à jouer l'un comme l'autre. C'était comme cela que les choses devaient se passer. Ce n'était pas leur implication que l'on pouvait espérer modifier. C'était leurs motivations, et pour cela, il n'était peut-être pas trop tard. Fort de son discours, et conscient que cette conversation ne saura aller plus loin, je décide de respecter le souhait de mon interlocuteur, je tourne donc les talons et quitte cette pitoyable boutique.

[/size]
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Savais-je que je venais de rencontrer le plus dangereux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» VOLDEMORT SI TU SAVAIS TES HORCRUXES TES HORCRUXES VOLDEMORT SI TU SAVAIS TES HORCRUXES OU ON SE LES METS !!!!
» Je savais que tu allais aimer! Feat Xia Min ?
» Tu savais que les dauphins sont en fait des requins gay ? - Gabriel N. Owlens
» Je savais bien que tu finirais par me trouver. {PV les élus}
» NAHEE ~ Tu savais que les dauphins sont en fait des requins gay ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: L'allée des embrumes :: Barjow & Beurk
-