AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ignatius Prewett

Message#Sujet: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Mar 8 Nov - 13:58

★ Il faut se méfier de l'eau qui dort ★

Lucretia n'avait jamais trop su quoi penser de Raziel Rookwood. Il y a des gens, comme ça, qui ne vous inspirent rien. Pas d'amour, pas de haine, juste de l'indifférence. Elle ne saurait trop comment le dire... Elle n'avait rien contre lui... elle n'avait rien pour lui non plus. Il gravitait dans sa sphère et elle faisait mine de se montrer agréable et polie quand la situation l'exigeait sans pour autant qu'il lui inspire vraiment un semblant de sympathie. Il fallait bien qu'ils se côtoient, puisque c'est ce que font toutes les familles de sangs purs... mais au-delà de ça... il ne savait pas lui inspirer grand-chose. Il était en-dehors de ses réalités et de ses préoccupations à elle. Le seul moment où Lucretia avait eu un regain d'intérêt pour lui, cela avait été au cours de son mariage. Qui était-elle, cette Gabrielle ? Elle avait beau être de sang pur, Lucretia la voyait d'un mauvais oeil. En tout cas, elle ne portait pas sur elle les valeurs de leur famille, et la jeune femme n'aime pas cela. À se demander ce que les parents Rookwood avaient eu en tête pour accepter cette union. Lucretia la trouvait à peine tolérable. Et le prétexte du mariage d'amour l'indifférait. Elle était bien placée pour savoir que les mariages arrangés n'empêchaient pas l'amour.

Ce qui devint encore plus intolérable pour Lucretia, ce fut d'apprendre que Gabrielle était enceinte. Alors que Lucretia apprenait qu'elle ne pourrait jamais donner d'enfant à Ignatius, d'enfant naturel en tout cas, le ventre de Gabrielle grossissait de jour en jour... Elle en nourrissait pour elle une haine de plus en plus grande. Mais elle avait compris qu'il fallait qu'elle la contienne. Une nouvelle idée lui était venue à l'esprit... Une idée terrible, machiavélique... à sa hauteur, quoi. Mais pour cela, il fallait qu'elle gagne la confiance de Gabrielle. Elle rangea donc son ressentiment et sa hargne et avait choisi de faire de l'épouse Rookwood son amie. Cela faisait plusieurs semaines maintenant qu'elle prenait soin de se rapprocher d'elle, de gagner sa confiance pour mieux la trahir ensuite. Et c'était pour ce motif qu'elle venait de frapper à la porte des Rookwood, la journée bien sûr, pour s'assurer que Raziel ne serait pas là pour les déranger. Quand on la fit entrer à l'intérieur et que Lucretia vit Gabrielle, elle l'accueillit avec enjouement, un grand sourire aux lèvres.

-Gabrielle ! Désolée pour le retard, je suis impardonnable, je me suis laissée déborder et je n'ai pas vu le temps passer.


Sauf qu'elles n'avaient pas rendez-vous, donc Lucretia n'était techniquement pas en retard, elle n'aurait pas dû être là. Mais elle voulait que Gabrielle le croie. Ça faisait partie de sa stratégie : lui laisser imaginer des oublis inexistants, lui donner l'impression qu'elle perdait la tête. Et cela passait par des stratégies comme celles-ci, qui n'avaient l'air de rien, comme ça, mais qui accumulées pourraient porter leurs fruits.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 515
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Lun 9 Jan - 12:44

Gabrielle & Lucretia
Il faut se méfier de l'eau qui dort.
Les débuts n’avaient pas été vraiment évident, mais Gabrielle commençait vraiment à se faire à cette nouvelle vie. Elle parvenait à se faire de plus en plus à cette vie dans une famille de sang pur riche et « noble », une famille qui avait du pouvoir donc. Même si ça n’était pas tout à fait évident non plus. Si son train de vie de femme enceinte n’aillant rien besoin de faire chez elle puisque son elfe de maison s’occupait de tout commençait à lui aller et à lui plaire – même si par moment, elle avait quand même le sentiment de ne servir à rien, puisqu’elle ne travaillait pas du tout, mais elle voulait bien se reposer pour le bien être de son fils ou de sa fille – elle ne pouvait quand même pas s’empêcher de s’inquiéter concernant le futur. Parce qu’elle voyait bien que sa famille, du moins celle qu’elle avait intégré en épousant Raziel, était loin d’être blanche comme neige. La jeune femme l’avait compris, elle l’avait su encore plus quand Raziel lui avait avoué qu’il appartenait à un groupe de mage noir, au point d’en être marqué quand même. Gabrielle ne savait pas du tout ce qu’elle devait attendre du futur, elle angoissait un peu, mais en même temps elle avait confiance en son mari. Elle savait que le professeur n’allait pas laisser lui arriver quelque chose. Elle lui faisait confiance donc… même si ça n’allait sans doute pas la sauver.

Pour l’heure, la jeune femme profitait simplement du moment présent. Au final, Gabrielle n’avait pas vraiment l’impression de faire grand-chose de ses journées, mais en même temps sa grossesse avançait quand même de plus en plus. S’il lui restait encore beaucoup de chemin à parcourir avant de pouvoir découvrir la bouille de son enfant, la jeune femme ne pouvait de toute façon plus cacher sa grossesse. Son ventre commençait à se rebondir tranquillement, mais surement et les conséquences de cette grossesse ne manquait pas de la fatiguer. Elle était d’ailleurs en train de lire tranquillement un livre dans le salon, quand quelqu’un frappa à la porte. Ce fut Evi qui alla ouvrir, comme d’habitude, mais la jeune femme ne tarda pas à se lever pour aller rejoindre l’entrée, se demandant qui pouvait bien venir à cette heure de la journée. C’était Lucretia, une jeune sorcière que Gabrielle avait rencontré à force de côtoyer le monde de Raziel et qu’elle appréciait vraiment. Elle pensait même pouvoir considérer qu’elles étaient amis, sans se rendre compte de la vérité évidemment.

« En retard ? »
Demanda-t-elle complètement perdue par les paroles de la sorcière, qui lui affirmait qu’elle n’avait pas vu le temps passé et qu’elle était impardonnable. Impardonnable d’arriver en retard ? Parce qu’elles devaient se voir ? La jeune femme était complètement perdue. « On devait se voir ? »

Demanda-t-elle, alors, ne parvenant pas à dire quoi que ce soit. Elle se sentait idiote, vraiment idiote. Elle n’avait aucune raison de croire qu’elles n’avaient pas rendez-vous, que Lucretia mentait… mais elle ne s’en rappelait vraiment pas.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ignatius Prewett

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Mar 17 Jan - 15:51

★ Il faut se méfier de l'eau qui dort ★

Lucretia se retint d'afficher un sourire quand Gabrielle afficha sa sourire. Son plan fonctionnait à la perfection, mais il était important qu'elle ne s'en réjouisse pas et qu'elle fasse comme si de rien n'était. Gabrielle était manifestement désorientée, incapable de se souvenir du rendez-vous qu'elles s'étaient fixées. Et pour cause, il n'y avait pas de rendez-vous du tout, pas le moindre. Non, elles ne devaient pas se voir, mais la jeune femme ne laissa pas le choix à celle dont elle prétendait être l'amie, elle ne lui laisserait pas le choix de manière générale. Elle avait son plan bien en tête, et rien ne l'arrêterait. Gabrielle, à ses yeux, c'était aussi bien un moyen qu'un obstacle. Elle était celle qui lui offrirait ce qu'elle espérait, et elle était celle qui pourrait l'empêcher de l'obtenir dans le même temps. C'était pour cette raison qu'il allait falloir qu'elle la joue fine, mais elle avait des ressources, et elle pensait pouvoir s'en tirer blanche comme neige, en gardant jusqu'au bout l'image de la bonne amie qui faisait tout son possible pour aider une pauvre future maman en proie à la déraison, à la démence. Lucretia fit donc mine d'être intriguée, voire un peu inquiète de l'attitude de Gabrielle, même si c'était exactement la réaction qu'elle avait attendue d'elle.

-Oui, on en avait parlé quand on s'est vues à la librairie, l'autre jour.
Elles ne s'étaient pas vues à la librairie l'autre jour. C'est de ma faute, j'aurais dû confirmer notre rendez-vous, mais j'avais hâte de passer un peu de temps avec toi, je n'y ai pas pensé. Elle afficha un sourire conciliant, mais qui laissait transparaître un semblant d'inquiétude, pour que Gabrielle éprouve cette inquiétude également. Enfin, ce n'est pas grave, ne t'en fais pas. Du moment que je ne te dérange pas... ? Tu vas bien ? Tu as l'air un peu pâlotte.

Elle ne paraissait pas forcément plus pâle que d'habitude, mais Lucretia misait tout sur les insinuations du genre. Ça pouvait passer pour une simple farce de gamin, comme procédé. Mais Lucretia était convaincue qu'en travaillant suffisamment Gabrielle, et en insistant le temps qu'il faudrait, elle arriverait à induire chez elle les comportements qu'elle lui recherchait. Ça prendrait du temps, ce n'était pas quelque chose qu'elle pourrait faire brutalement, c'était quelque chose qui demandait à être insidieux. Mais Lucretia savait agir tout en finesse quand la situation le demandait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 515
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Jeu 9 Mar - 13:28

Gabrielle & Lucretia
Il faut se méfier de l'eau qui dort.
Elles avaient prévu de se voir, quand elles s’étaient croisées à la librairie l’autre jour… Gabrielle ne s’en souvenait pas du tout. Elle ne se souvenait pas plus du rendez-vous qu’elles avaient prévus apparemment aujourd’hui, que de leur rencontre à la librairie. En fait… la sorcière ne se souvenait même pas d’être allé dernièrement à la librairie. Bon, elle y allait quand même assez souvent, puisqu’elle appréciait d’aller acheter de nouveau livre (puisque la lecture était au final son occupation favorite ces derniers temps). Mais cela faisait quand même un moyen qu’elle n’avait pas été là-bas et surtout, elle n’avait pas croisé Lucretia. En tout cas, la sorcière ne s’en souvenait pas du tout et elle ne pouvait pas s’empêcher de s’inquiéter. Puisqu’évidemment, elle ne pensait pas une seconde que Lucretia puisse lui mentir. Elles avaient donc forcément dû se voir, mais Gabrielle ne s’en souvenait pas. Et donc, elle ne se rappelait pas qu’elles devaient se voir maintenant. La jeune femme vit un peu d’inquiétude dans le regard de son amie, ce qui ne la rassurait pas vraiment en même temps. Et quand elle lui demanda si elle allait bien, puisqu’elle était un peu pâle, c’était le coup de grâce. Mais Gabrielle décida de prendre sur elle.

« Oui oui, ça va. »

Affirma-t-elle, sans vraiment le croire pleinement cependant. Mais Gabrielle n’avait pas envie de laisser transparaître sa propre inquiétude. Lucretia n’avait pas besoin de subir ce qu’elle ressentait en cet instant précis, même si elle n’était vraiment pas à l’aise avec ce qu’elle venait d’apprendre.

« Je suis désolée, j’ai complètement oubliée qu’on devait se voir aujourd’hui. » Et en plus, elle avait oublié le fait qu’elles s’étaient vues dernièrement. Mais Gabrielle n’avait pas envie d’inquiéter son amie, en lui disant qu’elle ne se rappelait pas de leur rencontre à la librairie. « Je suis un peu… à l’ouest ces derniers temps. » Et elle s’en rendait bien compte maintenant, alors qu’elle se trouvait devant Lucretia. « Mais tu ne me déranges pas du tout, au contraire. Tu ne me déranges jamais. Je suis contente de te voir. »

Et au fond, elle était même un peu rassurée qu’elle soit là au vu de la situation. Elle se sentait un peu perdu soudainement, à se rendre compte qu’elle oubliait des choses si importantes. Elle se doutait que cela avait un rapport direct avec sa grossesse, mais quand même. C’était normal ? Elle voulait croire que oui, qu’elle n’était pas en train de devenir folle. Ce n’était pas possible.

« Tu veux boire quelque chose ? » Gabrielle tourna son regard sur l’elfe de maison qui se trouvait dans l’autre coin de la pièce. « Evi, tu peux nous préparer du thé ? »

Elle avait besoin de thé de son côté, en tout cas. Et elle invita Lucretia à s’installer dans le salon, parce que de son côté elle sentait qu’elle avait bien besoin de s’assoir un peu. Mais elle faisait mine de rien, elle n’avait pas envie d’inquiéter son amie.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ignatius Prewett

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Jeu 16 Mar - 14:56

★ Il faut se méfier de l'eau qui dort ★


« Oui oui, ça va. »


Lucretia avait le sentiment que son interlocutrice n'était pas vraiment sincère en prononçant ces mots (mais en même temps, elle entendait ce qu'elle avait envie d'entendre), et cette perspective lui plaisait bien. Elle aimait penser que Gabrielle répondait cela pour la ménager, pour ne pas l'inquiéter. Si elle savait ! Si la jeune femme affirmait à l'ancienne Black que rien n'allait dans sa vie, elle ne saurait mieux satisfaire cette dernière. Mais il valait mieux que les choses se passent de cette manière. C'était la preuve que le mal était plus insidieux. Car c'était le but de la manœuvre, en même temps. Il devait s'insinuer progressivement dans l'esprit et les pensées de Gabrielle jusqu'à ce que, d'elle-même, elle ne se pense plus capable de se prendre en charge (alors un enfant, pensez-vous !). Lucretia avait le sentiment de bien réussir son coup, et elle était contente de constater que sa stratégie faisait son petit effet. Et ce n'était qu'un début. D'ailleurs, Lucretia devait grandement se retenir pour ne pas griller trop vite les étapes. Ce n'était pas simple tout le temps, mais le jeu en valait la peine.

« Je suis désolée, j’ai complètement oubliée qu’on devait se voir aujourd’hui. Je suis un peu… à l’ouest ces derniers temps. Mais tu ne me déranges pas du tout, au contraire. Tu ne me déranges jamais. Je suis contente de te voir. »

Oh ! Tant de choses lui faisaient plaisir dans ces quelques phrases qui auraient pu sembler anodines ! Déjà, Lucretia adorait le fait que Gabrielle s'excuse. C'était bien la preuve qu'elle ne soupçonnait rien du petit jeu de manipulation que la jeune femme avait mis en place à son insu. Lucretia se contenta d'ailleurs d'un petit sourire qui voulait dire que ce n'était rien quand Gabrielle affirma avait oublié qu'elles devaient se voir. Logique. Le fait qu'elle avoue qu'elle était un peu à l'ouest, c'était parfait aussi. Cela voulait dire que son plan fonctionnait à la perfection. Et ce n'était qu'un début, pourtant ! Ce que Lucretia faisait pour l'instant était encore bien gentillet, à ses yeux. Elle n'avait pas la moindre idée de comment les choses allaient graduellement empirer pour elle ! Sur la fin, il ne suffirait pas de dire qu'elle était "un peu à l'ouest". Elle aimait aussi entendre que Gabrielle était contente de la voir, qu'elle ne la dérangeait pas. Lucretia voulait passer pour la plus parfaite des amis aux yeux de Gabrielle. Pour qu'à la fin, il n'y ait plus qu'elle, celle à qui Gabrielle confierait jusqu'à sa propre vie. Et celle de son enfant.

« Tu veux boire quelque chose ? Evi, tu peux nous préparer du thé ? »

-Du thé, c'est parfait, constata Lucretia en s'installant. Avant de reprendre la parole : Alors, dis-moi, quoi de beau depuis la dernière fois ?

Et qu'elle n'omette aucun détail, surtout. La moindre confidence était une information que Lucretia pourrait potentiellement utiliser contre elle plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 515
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Sam 13 Mai - 11:57

Gabrielle & Lucretia
Il faut se méfier de l'eau qui dort.
Gabrielle s’en voulait sincèrement d’avoir oublié qu’elle avait rendez-vous avec Lucretia, elle ne comprenait vraiment pas comment ça avait pu arriver. Et c’était forcément pour cette raison qu’elle se sentait soudainement un peu perdue. Elle cherchait encore et encore dans sa mémoire le moment où elles s’étaient vu à la librairie – elle ne s’en rappelait pas non plus – et quand elles avaient convenu de ce rendez-vous. Gabrielle ne mettait évidemment pas la parole de son amie en doute, elle n’avait aucune raison. Lucretia n’avait aucune raison de lui dire qu’elles avaient rendez-vous si ce n’était pas le cas et il y avait peu de chance qu’elle se soit trompée de personne quand même… donc la française avait oublié ça. Elle n’en revenait vraiment pas, c’était la première fois qu’une chose pareille lui arrivait. Mais bon, elle avait bien l’intention de se rattraper et d’être une hôte parfaite. Elle afficha un sourire quand Lucretia lui affirma que du thé serait parfait. Bon, peut-être que son amie avait envie de boire autre chose, elle avait parlé de thé tout de suite à Evi mais… bon, ça ne servait à rien de se prendre trop la tête.

Les deux jeunes femmes s’installèrent donc et Lucretia demanda ce qu’il y avait de beau dans la vie de Gabrielle depuis la dernière fois. La dernière fois… la française ne se souvenait pas apparemment de la dernière fois qu’elle avait discuté avec la sorcière. Mais bon, elle n’allait pas perdre contenance pour si peu.

« Oh, tu sais, pas grand-chose, c’est un peu la routine. »
Ça, c’était la stricte vérité. Gabrielle était entrée dans une routine, qui n’avait pas que du bon. « Je dois bien t’avouer que par moment, je me sens quand même bien seule dans cette grande maison. »

Parce que son époux devait passer son temps à Poudlard pour le travail, qu’il y passait parfois des nuits puisqu’il devait surveiller les élèves. Fallait bien le dire, Gabrielle avait quand même tendance à s’ennuyer dernièrement. Avant de venir en Angleterre pour épouser Raziel, Gabrielle était quand même une femme plus active. Puisque sa famille était loin d’être aussi aisée que la famille Rookwood, elle n’avait pas eu le choix que de travailler pour aider. Mais maintenant, elle n’avait besoin de rien faire et elle avait tendance à vite s’ennuyer. Mais bon… elle n’allait pas embêter Lucretia avec ces pensées. Pas plus avec celles qui la troublaient depuis qu’elle avait découvert que son époux était un mage noir. Elle ne pouvait pas nier qu’elle avait envie de se confier, mais elle n’avait aucune envie de gâcher un moment agréable en compagnie de Lucretia. Sans savoir que la jeune femme attendait justement qu’elle n’omette aucun détail.

« Et toi ? Comment tu vas ? »

Quand elle posait la question, ce n’était pas juste pour détourner un peu la conversation vers son amie, c’était en cherchant vraiment à savoir comment elle allait. Parce qu’elle s’en souciait. Bon, elle n’avait aucune raison de se faire du souci à première vue (elle ignorait tout de révélation que Lucretia venait d’avoir), mais quand même.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ignatius Prewett

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Mer 17 Mai - 14:49

★ Il faut se méfier de l'eau qui dort ★

« Oh, tu sais, pas grand-chose, c’est un peu la routine. »

Oh non, réponse bien trop insatisfaisante pour Lucretia, elle en attendait beaucoup plus de sa part. Elle avait besoin de tout savoir de sa vie, elle avait besoin de détails, de beaucoup plus de détails, parce que selon elle, c'était en se focalisant sur ces derniers qu'elle obtiendrait gain de cause. Elle avait besoin d'avoir vraiment le moindre détail de sa vie en mémoire pour pouvoir exploiter chacun d'entre eux à sa guise et en faire tout ce qu'elle voulait. C'était une mécanique bien huilée, et elle tenait à ce que rien n'enraye la machine. Mais si Gabrielle ne se livrait pas de suite, Lucretia allait insister, ce n'était pas grave. Déjà, elle notait mentalement que Gabrielle souffrait de la routine, c'était déjà un début, et il se pourrait bien qu'elle parvienne à en faire quelque chose de vraiment intéressant. Elle était optimiste en tout cas, elle avait toujours tendance à l'être, il le fallait quand on était aussi ambitieux qu'elle, elle avait envie de penser que c'était vraiment possible.

« Je dois bien t’avouer que par moment, je me sens quand même bien seule dans cette grande maison. »

Elle se sentait seule. Parfait. Loin de compatir, Lucretia trouvait cette information très importante. Elle se sentait seule, alors il fallait qu'elle se sente plus isolée encore, il fallait qu'elle ait l'impression d'être seule au monde. Pour cela, elle avait peut-être une idée. Et pourquoi ne pas veiller à intercepter tous ses courriers pour lui donner le sentiment d'être totalement isolé de ses camarades, elle pourrait aussi s'arranger pour faire annuler certains de ses rendez-vous sans qu'elle ne s'en rende compte. Dans l'idéal, il fallait que Gabrielle ait le sentiment de ne plus pouvoir compter sur personne. Personne sauf Lucretia, bien sûr, qui elle serait toujours fidèle au poste, en très bonne amie présente et attentive.

-Je regrette de l'apprendre, et que Raziel ne puisse pas être plus présent.
Elle esquissa un fin sourire. Mais je suis là, moi, je passerai te voir plus souvent, si ça peut te faire du bien.

« Et toi ? Comment tu vas ? »

C'était le moment idéal, celui de faire pleurer et couiner les violons. Et elle allait s'en donner à coeur joie, tiens. Avec grand plaisir ! Mais sans en donner l'air, bien sûr.

-Eh bien... j'ai été mieux, tu sais. Je crois que moi aussi, j'aurais bien besoin d'avoir de la compagnie.
Elle prit une grande inspiration, comme si elle lui faisait la plus terrible confidence au monde (alors qu'elle n'en faisait pas un secret) dans l'espoir de l'attendrir et pour lui donner le sentiment d'être privilégiée. Ignatius et moi, on ne peut pas avoir d'enfants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 515
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Lun 17 Juil - 15:34

Gabrielle & Lucretia
Il faut se méfier de l'eau qui dort.
Gabrielle adressa un sourire à Lucretia quand celle-ci affirma qu’elle regrettait que Raziel ne soit pas plus présent. La jeune femme le regrettait aussi, quand bien même elle ne pouvait pas en vouloir à son époux de consacrer énormément de temps à son travail. Il était professeur, c’était normal qu’il passe énormément de temps à Poudlard. Alors qu’elle, bien sûr, de son côté, se contentait simplement de rester chez elle. Si elle avait eu la possibilité de travailler comme elle avait eu le désir de le faire, elle aurait eu l’occasion de s’occuper. Sauf que ce n’était pas le cas, elle tournait en rond dans cette grande maison qu’elle trouvait tellement vide. Les choses seraient différentes une fois que son enfant sera né, parce qu’elle aurait de quoi s’occuper (et sans doute qu’elle regrettera d’ailleurs les moments où elle s’ennuyait), mais pour le moment, elle tournait vraiment en rond. En tout cas, Gabrielle appréciait vraiment les propos de celle qu’elle considérait à tort comme une amie.

« Ça me ferait beaucoup de bien. »

Qu’elle vienne la voir plus souvent oui, où même qu’elles se voient ailleurs en fait. Au final, Gabrielle ne voyait pas de souci de quitter un peu sa maison également, de voir autre chose. Ça ne pouvait vraiment pas lui faire du mal en effet. En attendant, Gabrielle avait surtout envie de savoir comment Lucretia avant. Parce que la jeune femme se plaignait quand même beaucoup et qu’elle n’avait aucune envie de monopoliser la parole. Elle avait son léger lot de problème – quand bien même, en réalité, ce n’était vraiment pas grand-chose – mais elle n’oubliait pas qu’elle n’était pas forcément la seule à avoir des soucis. Et son interlocutrice n’allait pas manquer de le lui rappeler. Parce qu’en affirmant qu’elle aussi avait besoin de compagnie et quand elle expliqua pourquoi, Gabrielle ne put s’empêcher de se sentir mal pour son amie.

« Oh… » Ce n’était sans doute pas de cette manière qu’elle devait réagir, mais la jeune femme devait bien avouer qu’elle se sentait soudainement sans voix. Parce que c’était quand même une horrible nouvelle. En tout cas, Gabrielle voyait les choses comme ça. Elle n’aurait pas pu supporter d’apprendre qu’elle ne pourrait jamais tomber enceinte et ça avait quand même assez facile avec Raziel. « Je suis tellement désolée pour vous. » Elle était sincère, vraiment. Elle ne savait cependant pas réellement comment soutenir Lucretia, parce qu’elle se doutait que quoi qu’elle puisse dire n’allait pas l’aider. Parce que rien ne pourrait changer le fait qu’elle ne pouvait pas avoir enfant. « Si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là. »

Elle serait là pour Lucretia en effet, parce qu’elle ne se voyait pas faire autrement. Parce que la sorcière était là pour elle et qu’elle ne pouvait donc qu’être là pour elle également. C’était la moindre des choses quand on était amie. Et elles étaient amies. Du moins, c’était ce qu’elle pensait, sans se rendre compte de ce qu’elle faisait dans son dos.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ignatius Prewett

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Jeu 3 Aoû - 15:43

★ Il faut se méfier de l'eau qui dort ★


« Oh… Je suis tellement désolée pour vous. »


Lucretia afficha un fin sourire où on pouvait lire un peu de tristesse, une tristesse bien calculée, car même si Lucretia avait pu en ressentir (et même en ressentir encore) vis-à-vis de la situation, elle avait décidé de prendre la situation en main. C'était ce qu'elle faisait d'ailleurs en cet instant précis, et elle savait très bien que ça porterait ses fruits, parce qu'elle le voulait, parce que c'était nécessaire. Alors oui, elle jouait un rôle, et son fin sourire voulait dire autre chose, en réalité. La réaction de Gabrielle était exactement celle que Lucretia avait voulu provoquer. Elle voulait qu'elle éprouve une sincère compassion pour elle, de même qu'une sincère amitié. Si bien que quand viendrait le moment de renoncer à son enfant, elle lui serait en fait reconnaissante de prendre soin de sa progéniture, elle ne voudrait personne d'autre d'être la mère de son enfant. C'était le but qu'elle recherchait, en tout cas, et elle pensait qu'à force de travailler son interlocutrice comme elle le faisait, elle allait effectivement y arriver.

« Si tu as besoin de quoi que ce soit, je suis là. »


C'était là aussi une chose qu'elle avait eu très envie d'entendre. Si elle avait besoin de quoi que ce soit, hein ? Ce dont elle avait besoin, c'était de sa crédulité, de sa confiance, de son abominable gentillesse. Elle avait déjà tout ce dont elle avait besoin pour mener ses projets à bien, et c'était à Gabrielle qu'elle le devait. Il lui restait encore un long chemin à faire, quand même, pour arriver à son but. Mais ce serait largement réglé quand viendrait le moment de véritablement mettre le grappin sur son bien précieux qui, pour l'instant, n'était encore qu'un vermisseau dans le ventre de son interlocutrice. Il avait intérêt d'arriver à terme et sans dommages, d'ailleurs, parce que ça l'agacerait beaucoup d'avoir fait tout ça et que ça n'aboutisse à aucun résultat qui soit digne de ce nom.

-Je sais, répondit Lucretia, feignant la gratitude,  merci. Mais j'ai bien peur qu'il n'y ait pas grand-chose à faire. Elle poussa un léger soupir.  C'est comme ça.

Elle la jouait bien, hein, l'abattement ? Comme si elle  était capable de vraiment se laisser démotiver pour si peu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 515
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Lun 18 Sep - 11:30

Gabrielle & Lucretia
Il faut se méfier de l'eau qui dort.
Gabrielle n’en revenait pas de ce qu’elle apprenait, dans le sens où elle n’avait aucune idée de comment elle devait faire pour soulager un peu son amie. Parce que oui, forcément, la jeune femme avait envie de la soulager. Alors que c’était impossible, il était évident que la jeune femme ne pouvait rien faire pour Lucretia. Alors qu’elle aimerait, évidemment. Elle se sentait attristé par la nouvelle que son amie lui apprenait. Et elle se sentait en partie coupable, parce que de son côté elle était enceinte et elle osait se plaindre. Alors qu’elle avait de la chance d’être mariée avec l’homme qu’elle aimait, de porter son enfant, de vivre dans une grande maison. Franchement, elle avait une vie idyllique. Bon, elle se sentait fatiguée en ce moment et clairement, Gabrielle ne comprenait toujours pas comment elle avait pu oublier le fait que Lucretia devait venir chez elle, mais en même temps cela n’était pas si grave en soit. D’accord, elle s’inquiétait, elle se demandait comment elle en était arrivée là et comment elle avait pu complètement oublier le fait qu’elle avait croisé son amie dernièrement et qu’elles avaient convenus de se voir. Mais en soit, ce n’était rien comparé au fait de ne pas avoir d’enfant. Gabrielle ne savait pas du tout comment elle se comporterait si jamais elle devait se retrouver dans la situation de Lucretia, alors qu’elle avait eu vraiment envie de fonder une famille (ce qu’elle était en train de faire, même si rien n’allait se passer comme il le fallait).

Gabrielle se sentait donc quelque peu inutile, incapable de savoir réellement quoi dire à son amie, elle aimerait bien faire bien plus que ce qu’elle faisait pour l’heure. C’était à dire, pas grand-chose, en dehors du fait de préciser à la jeune femme qu’elle était là pour elle si jamais. Si jamais quoi ? Eh bien, pas grand-chose en soit. Parce que Lucretia avait raison d’affirmer qu’il n’y avait rien à faire. Gabrielle sentit son cœur se serrer quand elle l’entendit dire ça, précisant en prime que c’était comme ça. Ça l’était, bien sûr, mais ce n’était vraiment pas juste. Gabrielle aimerait vraiment pouvoir faire bien plus que ça, mais elle savait bien qu’elle ne pouvait rien faire du tout pour l’aider. Comme elle n’avait aucune idée de ce qu’elle pouvait dire également. Elle avait le sentiment que toutes les paroles qui pourraient sortir de sa bouche ne seraient que fade comparé à la situation. Alors la jeune femme se contenta d’attraper la main de son amie (ou de celle qu’elle prenait à tort pour son amie évidemment), dans un léger sourire, cherchant à lui communiquer son soutien.

« Tu as peut-être d’autres solutions ? »

C’était loin d’être l’idéal et Gabrielle se doutait qu’en tant que sorcière de sang pur – ce qu’elle était aussi, mais sans pour autant partager les valeurs de toutes ces familles – cela n’était sans doute pas une très bonne chose de ne pas avoir d’enfant de sang… mais en même temps, il existait d’autre solution. Comme l’adoption par exemple. En tout cas, Gabrielle ne pouvait pas s’empêcher de culpabiliser, parce qu’elle était là, enceinte, alors que Lucretia n’allait pas pouvoir le devenir.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ignatius Prewett

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Sam 2 Déc - 10:54

★ Il faut se méfier de l'eau qui dort ★


La compassion de Gabrielle était plus que sincère, et elle aurait pu toucher Lucretia si cette dernière n'avait pas quelque chose de très précis derrière la tête. Lucretia n'en attendait pas moins de son interlocutrice, c'était d'ailleurs complètement l'effet qu'elle recherchait. Elle voulait que la jeune femme compatisse à son sort, se sente impuissante à l'aider, veuille sincèrement l'aider. Le moment venu, Lucretia saurait parfaitement l'aiguiller dans ce sens, elle avait déjà tout son plan à l'esprit, et elle espérait bien que les choses se passeraient très exactement comme convenu.

« Tu as peut-être d’autres solutions ? »

C'était la réponse que Lucretia avait voulu entendre de la part de son interlocutrice. Quelle satisfaction cela serait de lui apprendre que oui, elle avait une autre solution, et que cette solution se trouvait sous son nez. Mais bien évidemment, elle ne comptait pas trahir ses projets, surtout si près du but. Elle arrivait de plus en plus à se convaincre qu'elle arriverait à ses fins au fil de ses discussions avec la jeune femme, alors elle ne comptait pas perdre le fil. En faisant mine de perdre le contrôle, elle était en train, à l'inverse, de le gagner. Alors, au lieu de sourire comme elle voudrait le faire en cet instant, elle baissa les yeux et fit "non" de la tête d'un air dépité et désemparé qui lui ressemblait peu. Faire mine qu'elle affichait ses faiblesses en face de Gabrielle pour s'attirer sa compassion, elle avait l'impression que c'était efficace.

-La seule solution serait d'adopter, mais ce n'est pas dans nos traditions...

Il y avait des histoires d'adoption au sein des familles de sang pur, elle en connaissait certaines pour sa part, mais elles étaient généralement confidentielles, très confidentielles (comme le serait la sienne si elle parvenait à ses fins). Les familles comme la sienne (les Black, mais les Prewett n'étaient pas différents) se devaient de préserver la pureté du sang quoi qu'il arrive. Et l'adoption, donc, n'était pas une option. Ce serait l'équivalent d'accoucher d'un bâtard, et Lucretia serait la première à s'offusquer d'une telle chose. Ce n'était pas envisageable, un point c'est tout. Lucretia ne comptait pas rompre avec de telles traditions. Au contraire, elle mettait tout en oeuvre pour en faire de même.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 515
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Mar 23 Jan - 15:44

Gabrielle & Lucretia
Il faut se méfier de l'eau qui dort.
Quand Lucretia baissa son regard, faisant un « non » de la tête d’une manière dépitée… Gabrielle eut le sentiment de ne pas voir son amie devant elle. Ce n’était pas qu’elle n’était plus là, mais Lucretia avait l’habitude d’être tellement forte, tellement sûre d’elle. Et elle avait de bonne raison pour cela évidemment. Elle était magnifique, beaucoup d’homme devait envier son mari, elle avait quand même peu de raison d’être dépitée et pourtant… et pourtant, elle l’était et elle le montrait à la jeune française. En un sens, Gabrielle ne pouvait pas s’empêcher d’être touchée par tant de proximité que les deux sorcières avaient trouvés, alors qu’elles ne venaient pas forcément du même monde. Même si la française avait fini par s’habituer aux familles de sang pur de Grande Bretagne, par la force des choses, elle ne faisait pas partie de leur monde. Son sang était pur, mais elle n’avait pas du tout eu l’occasion de vivre dans le luxe avant de s’installer avec Raziel. Pour autant, les deux femmes avaient fini par réellement devenir proche et cela faisait énormément de bien à Gabrielle, même si elle souffrait évidemment pour Lucretia aussi (ne se doutant pas que la jeune femme était en train de jouer avec elle). Elle avait de la peine pour elle, donc, parce qu’elle ne l’avait encore jamais vu à ce point fragilisé. Comme quoi, cette histoire la touchait énormément. En même temps, c’était normal. Qui ne serait pas touché dans une telle situation ?

Gabrielle avait envie de venir en aide à son amie, mais elle n’avait aucune idée de comment elle pourrait faire – sans se rendre compte que Lucretia comptait bien sur son aide, mais que ça ne lui plairait pas du tout évidemment. La jeune femme affirma alors qu’il y avait qu’une seule solution, celle de l’adoption. Lucretia n’avait pas besoin de préciser que ce n’était pas dans les traditions de leurs familles pour comprendre que la jeune femme n’envisageait pas cette solution… malheureusement, elle connaissait bien trop l’envie de ces familles de préserver leur sang pour ne pas comprendre.

« Au pire, tant pis pour les traditions. » Dit-elle alors, prenant le risque de dire ce qu’elle pensait réellement. La jeune femme n’avait pas envie de braquer son amie, qu’elle prenne mal ses propos. Elle avait simplement envie de lui affirmer qu’elle n’avait pas besoin de se fermer dans tous cela. « Pense à toi d’abord. » Ajouta-t-elle, continuant de marcher sur des œufs. « Si tu as envie d’avoir un enfant… tu ne devrais pas te retenir à cause de vieilles traditions… »

Vieilles traditions, c’était vite dit, parce qu’elles étaient d’actualité et qu’elles allaient l’être pendant encore très longtemps. Mais Gabrielle ne pouvait pas s’empêcher de voir les choses comme ça, même si elle disait peu souvent ce qu’elle pensait réellement. Parce qu’elle savait qu’elle devait garder pour elle la plupart de ses pensées, jugé sans doute trop peu digne d’une Rookwood.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ignatius Prewett

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Mer 28 Fév - 15:49

★ Il faut se méfier de l'eau qui dort ★


« Au pire, tant pis pour les traditions. »

Quand Gabrielle lui donnait ce genre de réponses, Lucretia avait une bonne fois pour toutes à l'esprit les raisons qui faisaient qu'elle ne pourrait jamais que prétendre être l'amie de Gabrielle sans le penser une seule seconde. Tant pis pour les traditions... Comment pouvait-elle le dire et le penser vraiment ? Les traditions étaient tout pour Lucretia. Elle vivait pour ces traditions, elle y tenait terriblement. Et ce n'était pas pour rien que ses projets l'avaient fait s'intéresser à l'enfant de sang pur et de bonne famille que deviendrait le rejeton de Gabrielle et Raziel. Mais bon, elle allait faire semblant d'être, comment dire, compréhensive... Même si vraiment, la logique de son interlocutrice lui échappait complètement.

« Pense à toi d’abord. Si tu as envie d’avoir un enfant… tu ne devrais pas te retenir à cause de vieilles traditions… »

Penser à elle d'abord, ça ce n'était pas difficile pour Lucretia, et c'était un engagement qu'elle n'aurait pas le moindre mal à tenir, parce que c'était toujours comme ça qu'elle avait procédé, en ne pensant qu'à sa pomme. Bon, elle faisait aussi passer les intérêts d'Ignatius en priorité, mais les intérêts de son époux étaient tout autant les siens, donc ça revenait au même.

Elle voulait un enfant, et elle n'allait pas se retenir, en effet, mais Gabrielle ne devait pas avoir la moindre idée de ce qu'elle serait capable de faire pour devenir mère sans trahir ses convictions les plus profondes. Et il fallait que les choses demeurent ainsi. De la sorte, elle parviendrait à ses fins.

-Mais ces vieilles traditions comptent pour moi, et elles comptent pour ma famille et pour Ignatius.
Elle afficha un fin sourire. Car même si elle devait suivre les conseils de Gabrielle. Mais ce n'était pas du tout le cas bien sûr. Elle serait la risée de sa famille, perdrait l'estime de ses proches... Bref, ce n'était pas une décision qu'elle pourrait prendre si facilement dans tous les cas. Je ne veux pas tout perdre par pure égoïsme.

Elle faisait de son mieux pour s'apitoyer sur son sort afin de s'attirer la compassion de son interlocutrice. Elle voulait que Gabrielle la prenne en pitié, l'imagine coincée, tout simplement. Même si elle ne l'était pas vraiment.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 515
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Lun 30 Avr - 20:48

Gabrielle & Lucretia
Il faut se méfier de l'eau qui dort.
Gabrielle avait bien conscience que ce qu’elle pensait n’était pas vraiment ce qu’elle devait penser. Elle le savait, elle devait constamment marcher sur des œufs quand elle se trouvait dans une telle situation, pour la simple et bonne raison qu’elle ne pensait pas comme les sorciers de sang pur d’Angleterre devait penser. Elle prenait sur elle la plupart du temps, mais quand elle était en compagnie de Lucretia, elle se sentait en confiance. Comme quand elle était avec son époux, qui la comprenait mieux que personne. Il y avait ces fameuses traditions, le sang pur qui devait rester constamment pure. Gabrielle ne comprenait pas définitivement… si son amie rêvait tant d’avoir un enfant, elle ne voyait pas pourquoi elle ne pourrait pas en avoir un. D’accord, les adoptions n’étaient clairement pas évidentes, mais en même temps il y avait tellement d’enfant qui souffraient de solitude, qui rêvaient d’avoir une famille. Alors pourquoi les empêcher de se réunir. La jeune femme avait envie de se dire que son amie pouvait donc se montrer égoïsme, mais c’était évidemment trop demandé…

Lucretia ne manqua pas de préciser que ces traditions comptaient beaucoup pour elle et pour son mari, ce qu’elle comprenait évidemment. Elle le savait parce qu’elle avait conscience que si son sang n’avait pas été suffisamment pur pour la famille Rookwood, si ses parents ne l’avaient pas accepté, elle n’aurait jamais pu épouser Raziel. Que son époux n’aurait sans doute pas tout abandonné pour elle, même s’il avait envie que ça arrive. Elle pouvait le comprendre oui… mais elle ne comprenait pas pourquoi, elle ne comprenait pas pourquoi tout le monde devrait souffrir par pur tradition. C’était tellement injuste, et elle avait tant de peine pour Lucretia. Elle aimerait bien pouvoir l’aider, mais elle savait qu’il n’y avait sans doute rien à faire… du moins, elle était bien loin d’imaginer que la jeune femme avait déjà tout en tête pour parvenir à ses fins et obtenir une famille digne de ce nom.

« Je comprends. » Dit-elle doucement, en prenant la main de Lucretia. Elle comprenait oui, mais elle ne parvenait pas pour autant à se dire que c’était une bonne chose. Elle ne parvenait pas à se dire que c’était juste. « J’aimerais pouvoir t’aider… » Dit-elle dans un souffle alors, encore une fois en pleine sincérité. Elle avait tant de peine et de peine pour son amie, elle aimerait vraiment l’aider. « Je suis tellement désolée. »

Encore une fois, il n’y avait clairement pas besoin de préciser qu’elle était sincère, qu’elle ne se contentait pas seulement de lui dire ça pour lui faire plaisir. Elle partageait sa peine, ne se rendant pas compte que Lucretia était en train de la manipuler. Qu’elle allait prendre son temps, mais qu’elle allait parvenir à obtenir ce qu’elle désirait en cet instant précis.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ignatius Prewett

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Dim 27 Mai - 16:56

★ Il faut se méfier de l'eau qui dort ★


« Je comprends. »

Franchement, Lucretia doutait vraiment que Gabrielle puisse être capable de comprendre, au mieux, elle pouvait essayer, mais y parvenir, c'était une autre affaire, et pour le coup, la jeune femme était sûre qu'elle ne pouvait pas comprendre, non. D'accord, elle était de sang pur, et en rejoignant le clan des Rookwood, elle avait fini par faire partie des familles pures les plus influentes, mais son mariage avait été un mariage d'amour et non pas de conviction, et oui, ça faisait une sacrée différence. Alors elle ne comprenait certainement pas, mais ce n'était pas grave. Elle laissait couler et n'essayait pas de la convaincre de poursuivre elle ne savait quel chemin complètement absurde. Elle n'insistait pas et elles n'allaient donc pas avoir besoin de partir dans un grand débat sans fin sur la question, donc c'était parfait de cette manière, rien à redire là-dessus, autant passer à autre chose.

« J’aimerais pouvoir t’aider… »

Lucretia afficha un sourire qui se voulait plus reconnaissant que carnassier, mais au fond d'elle, elle jubilait. C'était le genre de choses qu'elle avait envie d'entendre, parce qu'elle n'oublierait pas de rappeler ces belles paroles à son "amie" le moment venu. Oui, Lucretia n'aimait pas demander l'aide des autres, elle préférait largement compter sur elle seule (Ignatius faisant exception, bien sûr), mais là, effectivement, elle aurait grand besoin de l'aide de Gabrielle, une aide précieuse et comparable à aucune autre, et elle avait bien l'intention d'obtenir gain de cause.

« Je suis tellement désolée. »

C'était très bien ainsi. Lucretia veillerait à ce que Gabrielle continue de l'être. Elle lui rappellerait suffisamment régulièrement que cette situation pesait sur sa conscience (ce qui était le cas, sauf que normalement, Lucretia ne s'épanchait pas sur ses sentiments, puisqu'elle estimait que c'était une vraie et impardonnable marque de faiblesse). Là, elle comptait vraiment sur la gentillesse, la générosité, l'empathie de Gabrielle pour en tirer profit. Elle voyait ses plans gagner en et en potentiel, et ça compensait un peu le constat énoncé plus tôt. Oui, elle n'aurait jamais d'enfant de son sang. Mais...

-Ne le sois pas. La vie est ainsi faite, je suppose... Et il n'y a rien à faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 515
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Lun 6 Aoû - 17:58

Gabrielle & Lucretia
Il faut se méfier de l'eau qui dort.
Gabrielle se sentait vraiment mal pour Lucretia et elle ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de faire quelque chose pour elle, elle aimerait bien pouvoir l’aider. Mais en même temps, la sorcière avait conscience qu’il n’y avait pas vraiment grand chose à faire non plus. Au vu de la situation, ce n’était pas comme si Lucretia pouvait réellement changer les choses. Elle ne pouvait pas avoir d’enfant, c’était malheureux mais il n’y avait pas de retour en arrière. Il n’y avait pas moyen de la guérir, quand bien même la jeune femme ne manquait pas d’avoir envie d’aider son amie quand même. Elle aimerait vraiment l’aider, la soulager, trouver une solution, même s’il n’y avait pas de solution. En tout cas, elle était vraiment triste pour son amie, tellement triste. Surtout quand elle, elle avait de la chance de pouvoir poter l’enfant de son mari, qu’elle allait devenir mère.

Évidemment, la jeune femme ne se rendait pas compte que son amie la manipulait, qu’elle faisait justement en sorte qu’elle ressente ce qu’elle ressentait, dans le but de l’avoir de son côté, qu’elle continue d’être triste pour elle afin qu’elle puisse la manipuler. Quand Lucretia affirma qu’elle ne devait pas être désolée, forcément Gabrielle ne pouvait que ne pas être d’accord. Même si elle n’avait pas tort en affirmant qu’il n’y avait rien à faire, et que la vie était ainsi faite. Encore une fois, Gabriel ne pouvait pas vraiment donner tort à Lucretia, mais elle trouvait quand même que c’était injuste. Oui vraiment, si son amie avait envie d’avoir des enfants, ce n’était pas juste du tout qu’elle n’ait pas la possibilité d’en avoir. Mais bon, encore une fois, la jeune femme ne pouvait pas vraiment y faire grand chose. Son amie n’y pouvait rien déjà, Gabrielle ne pouvait rien non plus. Et vu qu’il n’y avait pas la possibilité de solution autre, Lucretia n’en avait pas donc. Du moins, la jeune femme ne se rendait pas compte qu’elle en avait une, mais qu’elle se gardait bien de la lui dire.

« Sans doute. » Dit-elle simplement. Elle ne parvenait vraiment pas à s’empêcher de se sentir mal pour son amie, mais encore une fois elle ne pouvait donc rien faire. « Mais en tout cas, si tu as besoin de quoi que ce soit, vraiment, n’hésite pas. »

La jeune femme ne se rendait pas compte qu’elle scellait plus ou moins son destin de cette manière.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 69
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ignatius Prewett

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   Dim 26 Aoû - 17:14

★ Il faut se méfier de l'eau qui dort ★


« Sans doute. »


Sans doute, en effet. Lucretia était ravie que Gabrielle ne discute pas davantage et ne cherche pas à argumenter davantage en faveur de moyen de secours qui ne sauraient convenir à la jeune femme. Puisqu'elle avait déjà un plan pré-établi à l'esprit. L'essentiel était fait : elle était au courant de son incapacité à avoir des enfants et elle compatissait à son sort. C'était donc une première partie du plan qui trouvait une résolution. Il ne manquait plus que de passer à la suite... La suite qui allait lui demander du temps, de l'organisation et beaucoup, beaucoup de self-control, mais elle savait que le jeu en valait la chandelle.

« Mais en tout cas, si tu as besoin de quoi que ce soit, vraiment, n’hésite pas. »

Lucretia sourit plus largement encore, adressant à Gabrielle un sourire tout reconnaissant qui niait parfaitement son hypocrisie sous-jacente. C'était le genre de phrases qu'elle adorait entendre, car elle comptait bien sur la générosité et l'empathie de son interlocutrice (qui n'étaient que de piètres qualités à ses yeux à moins de pouvoir en disposer à sa guise comme maintenant) pour parvenir à ses fins.

-Je m'en souviendrai
, répondit la jeune femme avec une gratitude entièrement feinte, même si elle serait clairement reconnaissante, à sa manière, quand Gabrielle lui apporterait précisément ce dont elle avait besoin.

Oh non, elle ne risquait pas de l'oublier, et le moment venu où Lucretia aurait besoin que Gabrielle lui... tende la main, elle parviendrait sans mal à se rappeler à son bon souvenir. Ce n'était que l'affaire de quelques mois à l'heure actuelle, et elle mourrait réellement d'impatience.

-Je suis désolée, ma belle, il va falloir que j'y aille.
Elle avait obtenu un peu de ce qu'elle voulait, elle n'avait aucune envie de supporter cette conversation des heures et des heures quand elle pouvait juste inventer une excuse pour s'en aller. J'étais vraiment contente de parler avec toi, assura-t-elle dans un sourire, ça m'a fait du bien. Elle en rajoutait des couches et des couches. On se revoit bientôt, d'accord ?

Même si elle devait ne pas être d'accord, elles se reverraient vite de toute manière, c'était tout décidé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort   

Revenir en haut Aller en bas
 

GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort
» luca ? il faut se méfier de l'eau qui dort..
» TELLIE R. MCMILLER - «Il faut toujours se méfier de l'eau qui dort.» [100%]
» Il faut se méfier du chant de la sirène [Ft. Ikezawa Shojito]
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Manoir des Rookwood (Godric's Hollow)
-