AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Dim 20 Nov - 2:22

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Cela faisait des années maintenant que Jacob n’avait pas traversé l’océan afin de se rendre en Europe. Il n’avait pas mis les pieds dans l’autre continent depuis la fin de la guerre, depuis son retour à New-York. L’homme devait bien avouer qu’il était excité par ce voyage, par l’idée aussi de retrouver ceux qu’il avait quitté bien des années avant. Oh, il avait eu l’occasion de revoir Norbert depuis qu’ils étaient partis s’installer en Angleterre parce que son ami voyageait énormément. Mais là, c’était la première fois que Jacob prenait des vacances, qu’il fermait sa boulangerie pour vraiment partie en voyage. C’était un peu comme une nouvelle aventure et il ne se doutait pas une seconde à quel point son voyage allait être une aventure. Pour l’heure, l’homme devait surtout supporter le long voyage. La traversé était loin d’être amusante, elle était vraiment très longues. Le voyage en bateau n’était vraiment pas agréable, mais il fallait bien faire avec. Ce fut donc après des jours et des jours de navigation que l’homme avait pu poser de nouveau ses pieds sur la terre ferme, ce qui n’était vraiment pas pour lui déplaire. Jacob inspira longuement l’air du port, qui n’était pas forcément très frais. Mais il était vraiment ravi d’être enfin arrivé, même s’il était loin d’avoir vraiment terminé son voyage. Jacob passa les contrôles, non sans une certaine angoisse. Il n’y avait aucune raison qu’il angoisse, dans ses affaires il n’y avait que ses habits. Il n’avait pas pris la peine de ramener du pain, ce dernier n’aurait pas du tout tenu pendant le voyage. Mais il ne pouvait pas s’empêcher d’angoisser, c’était comme cela. Dès qu’il s’agissait de contrôle, il stressait. Pour rien, puisque tout se passa très bien. Il continua donc un peu sa route, attendant qu’on vienne le chercher.

Parce que concrètement, Jacob arrivait dans un pays qu’il ne connaissait pas du tout et il n’avait aucune idée d’où il devait se rendre. Les courriers qu’ils avaient échangés avec Norbert convenait de ce voyage, de cette invitation. Jacob avait prévenu son ami du moment de son arrivé, du port dans lequel il allait arriver. Maintenant, Jacob ne savait pas vraiment si son ami avait eu ses informations. Ou s’il était simplement en retard, puisqu’il n’était pas encore présent. Le boulanger regardait tout autour de lui, à la recherche de ce visage familier qu’il avait hâte de pouvoir revoir. Pendant ce temps, Jacob ne put s’empêcher de se rappeler – avec une certaine nostalgie – du moment de leur rencontre à la banque. S’il avait su ce qu’il allait découvrir après cette simple conversation sur le banc… il ne l’aurait pas cru. Il avait encore parfois du mal à le croire encore. Par moment, sa mémoire lui jouait encore des tours, mais elle était d’une manière générale complètement revenue. Jacob était complètement perdu dans ses pensées, quand finalement il vit une silhouette familière s’approcher de lui.

« Norbert ! » Lança-t-il sans cacher la joie qu’il ressentait de se trouver en face de son ami. « J’ai cru que tu m’avais oublié. » Plaisanta-t-il.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Dim 20 Nov - 22:33


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
N

orbert n'était pas quelqu'un de très ponctuel, mais pour une fois, il avait fait l'effort d'être le plus à l'heure possible alors qu'il avait promis d'accueillir Jacob sur les quais quand son bateau accosterait... Enfin... Il avait eu quelques minutes de retard, effectivement, mais ce n'était pas grand-chose de sa part. Ça faisait une éternité qu'il n'avait pas eu l'occasion de voir son ami. Ils correspondaient très fréquemment, mais rares étaient les moments où ils pouvaient se voir. Le plus souvent, c'était lorsqu'un voyage ou un autre menait le magizoologiste aux États-Unis. Alors, il faisait toujours une escale chez Jacob pour passer du temps avec lui. Même si les occasions pour eux de se voir n'étaient pas si fréquente, cette amitié pour Norbert était la plus précieuse d'entre toutes. Déjà qu'il n'avait que peu d'amis, Jacob avait malgré tout ce privilège entre tous. Normal, au vu de ce qu'ils avaient partagé. Cela créait forcément des liens... des liens d'autant plus indéfectible que, même si Jacob n'en savait rien, son fils vivait sous son toit depuis quelque temps déjà. Norbert afficha un grand sourire quand il retrouva enfin Jacob, il était vraiment heureux de le revoir, après tout ce temps. Ils allaient avoir de nombreuses choses à rattraper, tant mieux. Norbert avait hâte de montrer les nouvelles créatures qu'il avait prises sous son aile. Il aimait l'émerveillement constant de son ami dès qu'il était confronté au monde de la magie, un émerveillement dont lui-même était capable pour ce qui lui était pour autant familier.

-Comme si je pouvais t'oublier
, répondit-il toujours souriant.

C'était dit sur le ton de la plaisanterie, mais en même temps c'était tout à fait vrai. Si Jacob avait oublié un temps Norbert, par la force des choses, l'inverse ne saurait certainement pas être vrai, et Norbert était vraiment ravi qu'il puisse passer quelque temps chez lui, afin de découvrir plus en détail l'Angleterre et le monde magique en cet endroit, très différent de l'Amérique et de ses coutumes.

-Tu as fait bon voyage ?
demanda-t-il alors, qui pour l'avoir déjà fait, savait bien que le voyage entre les deux continents était particulièrement long et pouvait être d'un ennui mortel si on ne savait pas s'occuper (certaines de ses créatures s'étaient particulièrement impatientées durant le trajet, d'ailleurs).

Il espérait en tout cas que dans le cas de Jacob, le voyage s'était bien passé... Dans le cas inverse, il s'arrangerait de toute façon pour que son voyage vaille la peine d'une manière ou d'une autre. Pour le peu de temps qu'ils pourraient malheureusement passer ensemble, il fallait vraiment qu'ils en profitent. Avec l'emploi du temps imprévisible de Norbert, il ne savait jamais trop quand il aurait à nouveau l'occasion de revenir pour sa part en Amérique.




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Mar 29 Nov - 1:07

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob n’avait évidemment pas cru une seconde que Norbert allait l’oublier, mais il trouvait sa plaisanterie assez amusante. Le fait est qu’il avait quelque peu oublié l’homme sous ses yeux pendant un temps. Avant que le doux visage de Queenie et son sourire ravageur n’arrivent pour lui rappeler tous les bons souvenirs qu’il avait failli perdre définitivement. Il savait cependant que son ami était quelque peu… particulier. Il avait eu l’occasion de vite le découvrir. Même si, en soit, le monde magique entier était étrange aux yeux du boulanger, Norbert était un étrange phénomène parmi les siens. De ceux qui pouvaient parfaitement agacer les autres par exemple, même si rien chez Norbert ne savait agacer Jacob. Le sourire de l’homme s’agrandit donc en voyant son camarade et en l’entendant affirmer qu’il ne pouvait pas l’oublier. Il en était heureux, évidemment, comme il était heureux de la perspective des quelques jours qu’il allait pouvoir passer en compagnie de son vieil ami. Malgré les années et la distance, l’affection que le no-maj ressentait toujours pour le sorcier était intense. En même temps, avec ce qu’ils avaient vécu, leur amitié était vraiment plus forte que tout. Il était sincèrement heureux de pouvoir passer tout ce temps en sa compagnie et il avait bien l’intention de profiter de chaque instant, parce qu’il n’avait aucune idée de quand ils allaient pouvoir se revoir ensuite. C’était que le magizoolo-quelque chose… – Jacob avait toujours un peu de mal avec les termes des sorciers – avait quand même une vie bien remplit.

« C’était très long. » Répondit-il quand Norbert lui demanda s’il avait fait bon voyage, ne répondant donc pas vraiment à la question. Ce qu’il allait faire ensuite. « Mais le voyage s’est bien passé dans l’ensemble. Je ne suis pas mécontent de pouvoir quand même poser mes pieds sur la terre ferme. »

Il avait déjà eu l’occasion de faire le voyage jusqu’en Europe, mais les conditions étaient différentes et surtout il était bien plus jeune. Mais bon, le voyage en valait la chandelle de toute façon, Jacob n’avait pas l’intention de s’en plaindre. Au moins, il avait la possibilité de venir rendre visite à Norbert (et Tina bien sûr aussi), c’était le principal.

« Comment tu vas toi ? »

Demanda-t-il alors, à son tour, se demandant vraiment comment aller son ami. Même s’il se doutait quand même qu’il allait bien, au vu de ce qu’il voyait. Norbert avait vraiment l’air en forme, mais on ne savait jamais trop avec lui. Mais bon, Jacob ne se contentait pas de poser cette question pour connaître l’état de son camarade, il avait envie que Norbert parle un peu plus de ce qu’il vivait actuellement. Avec tous ces animaux plus fantastiques les uns que les autres qu’il avait en charge, toutes ces recherches… toute cette magie même. La magie… elle lui manquait quand même mine de rien et depuis que Queenie avait définitivement quitté sa vie (ce qu’il pensait), il n’avait que peu l’occasion d’en voir. Les rares fois où il pouvait voir Norbert en somme.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Jeu 1 Déc - 17:46


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
J

acob lui apprit que le voyage avait été très long. Norbert n'en doutait pas vraiment, il avait lui-même fait la traversée de l'Atlantique à plus d'une reprise, et même s'il aimait voyager, il devait bien reconnaître que le trajet était pour le moins long (passée une certaine distance, le transplanage comportait de sérieux risques, et il ne valait mieux pas s'y risquer)... Fort heureusement pour Jacob, le reste du voyage serait bien plus rapide, puisqu'il serait donné au sorcier de faire transplaner le no-maj directement chez lui, ce qui leur épargnait un temps de trajet supplémentaire. Oui, le trajet avait dû être très long, mais le magizoologiste ferait de son mieux pour que le jeu en vaille la chandelle. Il y avait bien trop longtemps qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de se retrouver, ils avaient mille choses à se dire et à se montrer depuis le temps. Norbert savait que Jacob pouvait s'émerveiller d'un tout quand il était question du monde de la magie, et il apprécierait grandement d'en avoir l'occasion. Le voyage du no-maj s'était bien passé, c'était tout ce qui comptait, même s'il était heureux de retrouver la terre ferme... Il fallait espérer que ce séjour, suffisamment long pour qu'il en profite, tiendrait toutes ses promesses. Norbert sourit, cette réponse était celle qu'il souhaitait, et il ne manqua pas de lui répondre quand Jacob lui demanda comment il allait pour sa part.

-Ça va. Ça va très bien,
affirma-t-il très sincèrement, qui n'avait pas une seule seconde à feindre son propos. Norbert n'avait en effet pas le moins du monde à se plaindre de sa vie, et il avait hâte d'en partager quelques rares fragments avec son meilleur ami, celui qui avait su le rester malgré la distance et le temps qu'ils pouvaient passer loin l'un de l'autre, tous les deux. Tina aussi va bien, elle a hâte de te revoir, et Hyppolite... Il marqua une légère pause, hésitant quant à la manière de présenter les choses, les relations entre le père et le fils étaient quelque peu tendues, mais il n'avait pas l'intention de se plaindre de ce qu'il voulait prendre pour une crise passagère. Il va bien aussi. J'ai pas mal voyagé, ajouta-t-il, ce qui ne pouvait pas être une surprise, Norbert passait sa vie à courir le monde, c'était son métier... et c'était sa passion, aussi. Je vais avoir de nouvelles créatures à te montrer, ajouta-t-il, qui était convaincu que cette dernière information saurait recueillir tout son intérêt. Et son regard brilla d'enthousiasme à la simple perspective de pouvoir permettre à Jacob et ses animaux de se rencontrer (voire même se retrouver, pour certains). Tu te sens prêt à transplaner ? demanda-t-il alors qui n'avait pas toujours eu la délicatesse de lui demander avant d'agir, mais ça faisait tout de même un bon moment que cette occasion n'avait pas été offerte à Jacob.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Lun 30 Jan - 11:51

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob était heureux d’entendre que Norbert allait bien, qu’il allait même très bien. Le no-maj devait bien avouer qu’il aurait été déçu que son meilleur ami – qui l’était malgré la distance et le fait qu’ils ne pouvaient pas se voir autant qu’ils le voudraient – ne soit pas bien, alors qu’il venait enfin d’arriver en Europe. Ils allaient donc très bien tous les deux et c’était le top du top. Norbert en profita pour apprendre à Jacob que Tina allait bien également, qu’elle avait hâte de le voir. Le no-maj devait bien avouer qu’il avait hâte de voir la femme de son meilleur ami, qui était tout aussi son amie. L’homme devait bien avouer qu’il avait hâte de voir Tina, elle lui manquait aussi. Même si Jacob ne pouvait pas nier que quand il voyait Tina, c’était toujours un peu plus compliqué que Norbert. Parce qu’en passant du temps avec Norbert, il ne pouvait pas s’empêcher de penser à Queenie – mais en même temps, il n’avait besoin de rien du tout pour penser à la sorcière – mais c’était pire quand il voyait sa sœur. Hyppolite allait bien apparemment, aussi, mais Jacob senti qu’il y avait une légère hésitation dans la phrase de son meilleur ami. Et il ajouta qu’il voyageait beaucoup. Sans vraiment tout savoir, le no-maj se doutait que ça ne devait pas être évident d’élever un jeune garçon, surtout quand on passait autant de temps que Norbert en voyage. Contrairement à son ami, il ne savait pas du tout ce que c’était que d’élever un garçon, puisqu’il n’en avait pas (mais ils ne connaissent évidemment pas la vérité, il ne savait pas que son propre fils vivait chez Norbert). Il ne pouvait donc qu’imaginer comment les choses se passaient avec Hyppolite.

Jacob ne répondit rien et se contenta d’écouter Norbert lui dire qu’il avait de nouvelles créatures a lui montrer. Le no-maj ne put s’empêcher d’affiche un grand sourire en entendant les paroles de son ami. Il devait bien avouer qu’ils attendent avec impatience de revoir les créatures de son meilleur ami. Depuis le jour de leur rencontre, Norbert avait eu le don de lui faire découvrir tout un tas de choses. Il avait donc hâte de voir ce que lui réservé et son ami. Jacob était persuadé qu’il allait être ébloui par les surprises du sorcier qu’il voyait jubilé d’avance avec ce qui lui avait réservé.

« J’ai hâte de les voir ! » S’exclama-t-il alors, ne cachant pas du tout son impatience de découvrir les nouvelles créatures de son ami. « Et je suis toujours prêts à transplaner, ça m’a même manqué. »

La première fois que Jacob avait transplané, ça avait été une expérience assez particulière. On ne pouvait pas vraiment dire qu’il avait adoré ça. Mais depuis, le no-maj avait pris l’habitude de le faire et il devait bien avouer qu’il en avait vraiment pris goût. Maintenant, il ne voyait aucun souci à transplaner bien au contraire. Il avait hâte de rentrer directement dans le monde magique.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Lun 30 Jan - 20:09


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
N

orbert afficha un sourire ravi quand Jacob lui affirma qu'il avait hâte de découvrir les nouvelles créatures magiques que son ami avait à lui présenter. Il savait que l'enthousiasme du no-maj était sincère, et l'enthousiasme était une qualité qu'il aimait vraiment chez lui, celle qui les avait rapprochés en premier lieu, en fait, ça et sa curiosité naturelle. Le magizoologiste savait par conséquent qu'il pouvait réellement partager sa passion avec son ami sans lasser ou agacer ce dernier, il savait que Jacob acceptait avec plaisir de découvrir le fruit de ses recherches, parce que cela lui permettait de rentrer de plain-pied dans le monde auquel il aurait voulu appartenir depuis qu'il en avait découvert l'existence (et pour des milliers de raisons, il aurait été beaucoup plus simple qu'il appartienne à ce monde, même si au final, c'était parce qu'il était un no-maj qu'ils avaient pu se connaître et que leur amitié avait pu se construire, de même pour sa relation avec Queenie, si courte fut-elle. Encore qu'elle ne semblait pas réellement finie et ne le saurait peut-être jamais, étant donné l'existence d'Adrian).

Ce serait chose faite. Norbert avait vraiment le sentiment d'avoir des centaines de choses à montrer à son meilleur ami, peut-être parce qu'ils avaient réellement beaucoup de temps à rattraper. Il y avait bien trop longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus. Les occasions à cela étaient au final bien trop rares, beaucoup trop rares. Mais déjà que Norbert avait du mal à consacrer du temps à sa famille, quand bien même il y tenait comme à la prunelle de ses yeux, il ne fallait pas s'étonner du fait qu'il ait par la même du mal à consacrer du temps à ses amis, quand bien même il y tenait sincèrement. Qu'importe, pour le moment, Jacob était là, et ils allaient donc en profiter. Jacob qui, comme à son habitude au passage, était d'un naturel réellement conciliant. Qu'il ait fini par prendre goût au transplanage d'escorte était une chose que le magizoologiste n'était pas certain de parvenir à comprendre un jour, même avec la meilleure volonté du monde. Mais tant mieux. Il était préférable qu'il ne trouve pas l'exercice trop éprouvant, au fond. Et s'il pouvait l'apprécier uniquement parce que c'était magique, après tout.

-Je ne sais pas comment tu fais
, se permit-il tout de même de remarquer tout en tendant son bras à Jacob. Allez, accroche-toi.

Et sitôt que le no-maj eut pris son bras, Norbert les fit transplaner jusqu'à la demeure des Dragonneau. Ils atterrirent directement dans l'entrée, et après avoir entraîné Jacob dans l'entrée, constatant qu'aucun bruit ne se laissait entendre, il comprit que pour le moment, il n'y avait que lui pour accueillir son ami.

-Tina n'est pas encore rentrée,
observa-t-il, ce qui était plus un constat qu'autre chose. Tu veux boire quelque chose ? Du café ? Du thé ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Sam 18 Mar - 17:54

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob ne pouvait pas non plus dire que transplaner était un exercice de tout repos. Ça avait le don de remuer les tripes et la première fois qu’il l’avait fait, en escorte évidemment puisqu’il ne pouvait pas transplaner lui-même, ça avait été particulièrement perturbant. D’ailleurs, il s’en souvenait comme si c’était hier. Sa première rencontre avec Norbert dans la banque qui avait refusé son crédit, cet œuf, et ce premier transplanage qui fut le premier d’une grande suite ensuite pendant les deux jours qui avaient suivi. Ce n’était donc en soit pas une partie de plaisir et pourtant, Jacob adorait ça. C’était peut-être un peu masochiste de sa part, mais c’était comme ça. Parce qu’en fait, le fait de transplaner, ça avait une signification. Il était dans le monde sorcier, il était avec des sorciers et il était donc projeté dans ce monde dans lequel il aurait aimé tellement vivre. Dès l’instant où Jacob avait vu la beauté de cette magie (parce qu’en premier lieu, il avait quand même eu surtout à faire à d’étrange créature, dont une qui l’avait mordu quand même), il avait adoré ça. La magie était tellement incroyable pour un non-maj comme lui et il regrettait tellement de ne pas pouvoir faire partie de ce monde. Outre le fait qu’il aurait aimé être un sorcier, il savait aussi que son destin aurait sans doute été différent. Mais bon, le no-maj n’avait pas vraiment envie d’y penser pour le moment.

Quand Norbert lui tendit son bras donc, Jacob l’attrapa avec plaisir et ils transplanèrent. Bon, les sensations étaient effectivement les mêmes et ça n’avait toujours rien de bien agréable, l’estomac de Jacob semblait un peu moins habitué apparemment. Mais ce n’était pas grave, le boulanger en tout cas ne perdait pas le grand sourire qui ornait son visage joufflu parce qu’il adorait vraiment ça. Il ne pouvait qu’être heureux d’être en Angleterre en même temps, même s’il ne se doutait pas une seule seconde de la tournure de ses vacances. Il ne savait pas ce qu’il allait bientôt découvrir, en même temps s’il l’avait su ça ne serait plus du tout une surprise. Les deux amis entrèrent donc dans la maison des Dragonneau, que le boulanger détailla évidemment avec ses grands yeux. Bon, la maison était à première vue normale, mais quand même. Jacob savait parfaitement que prochainement, il allait avoir le droit de voir encore de la magie. Même de la magie très banale qui était quotidienne pour les sorciers étaient un émerveillement pour lui. Norbert apprit à Jacob que Tina n’était pas encore rentrée du travail, le boulanger devait bien avouer qu’il avait hâte de revoir la jeune femme.

« Du café s’il te plaît. »
Demanda le boulanger quand son ami lui demanda s’il buvait quelque chose. « Vous êtes bien ici. » Commenta-t-il alors, puisque c’était la première fois qu’il voyait la maison de son ami. C’était sans doute un peu bateau, mais il le pensait vraiment. « Ça marche bien pour vous ? Le travail, tout ça ? »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Sam 18 Mar - 18:26


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
N

orbert invita Jacob à s'installer à la table de la cuisine tandis qu'il s'affairait à leur préparer du café. Enfin, s'"affairer" n'était sans doute pas le mot exact à utiliser, car il n'eut besoin que de quelques coups de baguette magique bien maîtrisés pour que bientôt, deux tasses de café, un récipient de lait et un autre de sucre trône sur la table. alors qu'il préparait leur boisson, Jacob avait complimenté leur maison et Norbert avait répondu à cela d'un simple sourire. Il faut dire que le magizoologiste ne réalisait plus forcément la chance qu'il avait de vivre dans une telle maison. Entre son travail et celui de Tina, les Dragonneau étaient loin d'être dans le besoin, et leur intérieur s'en ressentait sans doute. Cela faisait un moment qu'ils étaient installés ici, à présent, et il avait oublié que Jacob n'avait jamais eu l'occasion de voir leur demeure... ce qui était bien la preuve qu'ils se voyaient bien trop peu... Même s'il était toujours plus simple pour Norbert de se rendre de temps en temps en Amérique (d'autant plus que son travail l'y invitait assez régulièrement que pour Jacob de se rendre en Angleterre). Norbert se promit de lui faire visiter la maison aussitôt leurs tasses à café avalées, en finissant par l'annexe de son bureau, bien sûr, où se trouvaient toutes ses créatures quand elles n'étaient pas consignées dans sa fameuse valise. Mais pour le moment, il se contenta de s'installer à table et de boire une première gorgée de café tandis que son meilleur ami lui demandait si tout allait bien pour eux. Dans l'ensemble oui, ils n'avaient pas la moindre raison de se plaindre.

-Ça se passe bien. Je voyage toujours autant, comme tu peux le supposer. Beaucoup trop, selon Hyppolite.
Il avait tenté de prononcer cette dernière remarque avec légèreté, mais le fait est que la situation entre le père et le fils allait se dégradant, dernièrement, et que cela pesait plus sur sa conscience que ce qu'il voulait bien admettre. Il éluda tout de même rapidement la question en parlant ensuite de son épouse. Tina travaille beaucoup aussi, ajouta-t-il, ce qui était effectivement vrai, on ne pouvait pas dire qu'elle comptait ses heures. Tu la connais, un vrai bourreau de travail. Mais on ne se plaint pas, au contraire.

Et qui ces derniers temps avaient du fil à retordre, mais Norbert se voyait mal aborder en détails l'affaire sur laquelle elle travaillait dans toute sa complexité. D'autant que pour l'heure, il n'était pas vraiment concerné. Il le serait sans doute bien plus quand l'un de ces voyageurs temporels fricoterait avec son fils. Mais comme pour l'heure il n'avait même pas conscience d'en avoir un... Norbert ne savait trop quoi ajouter. D'autant que certaines des nouveautés à l'ordre du jour n'étaient pas forcément de celles dont Jacob devait avoir connaissance. Il pouvait s'épancher des heures durant sur ses voyages, mais il allait peut-être laisser à Jacob le temps de boire tranquillement son café et de se remettre de son trajet avant ça.


-Et pour toi ? Comment ça se passe, à New York ?




code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Sam 13 Mai - 16:03

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob observa avec insistance Norbert leur préparer du café, de la manière d’un sorcier évidemment. Comme ça lui avait manqué de voir des objets léviter. Ce n’était vraiment pas juste, il adorerait faire ce genre de chose lui aussi. Mais non, il n’était pas un sorcier, alors il se contentait simplement d’observer et d’être émerveillé. Il se souvenait comme si c’était hier de cette fois où il avait vu Tina et Queenie préparer le repas, alors qu’ils venaient d’arriver chez elles. Mais bon… ça ne servait à rien de se remémorer des souvenirs qui devenaient finalement douloureux. Le no-maj observa donc Norbert leur préparer ce café, avant de prendre du sucre pour en rajouter dans sa tasse. Ça faisait si longtemps que le boulanger n’avait pas eu l’occasion de discuter avec son meilleur ami. Bon, ils avaient eu l’occasion de se voir un peu pendant les voyages de Norbert aux États-Unis, mais ça n’était pas pareil. Là, ils allaient vraiment avoir du temps et c’était plus qu’agréable. Et puis Jacob avait l’occasion de découvrir un peu la vie de Norbert, puisque c’était la première fois qu’il mettait les pieds en Europe. Ce dernier lui parla un peu plus de son travail donc, du fait qu’il voyageait beaucoup et que ça ne plaisait pas beaucoup à son fils. Jacob était très mal placé pour dire quoi que ce soit à ce sujet, puisqu’il n’avait aucune idée de ce que cela faisait d’avoir un fils (mais il en avait un, sans qu’il ne le sache encore). Il se doutait que c’était normal qu’Hyppolite n’apprécie pas que son père doive partir aussi souvent pour son travail, mais en même temps le no-maj était tellement impressionné par ce que son meilleur ami faisait qu’il pouvait difficilement être objectif à son sujet. Tina travaillait beaucoup aussi de son côté. Jacob afficha un sourire quand son ami lui affirma qu’il la connaissait, qu’elle en ménageait pas ses efforts. Ça oui, Jacob avait eu l’occasion de le voir. En tout cas, le no-maj était vraiment content que tout se passe bien pour son meilleur ami et sa famille. C’était vraiment une bonne chose.

« Ça se passe toujours bien. » Dit-il dans un nouveau sourire, même si ce dernier n’était peut-être pas aussi sincère qu’il ne l’aurait aimé. « Ma boulangerie marche toujours très bien. Mes clients sont réguliers. »

Niveau travail, il n’y avait effectivement absolument rien à redire sur la situation. Il s’en sortait très bien financièrement et il savait que c’était grâce à Norbert. Sans les œufs qu’il lui avait donnés, alors qu’il ne se souvenait pas encore de l’avoir rencontré, il n’aurait jamais pu monter sa boulangerie. Aujourd’hui, il gagnait largement sa vie pour vivre convenablement. Il n’avait normalement aucune raison de se plaindre et pourtant… Jacob hésita une seconde, mais il finit par reprendre la parole après avoir bu une gorgée de café.

« Mais je dois bien t’avouer que je me sens seul par moment. »

À peine avait-il prononcé ces mots qu’il les regrettait déjà. Mais c’était la vérité.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Sam 13 Mai - 16:40


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
N

orbert prenait autant que faire se pouvait des nouvelles de Jacob, lui envoyait des courriers de temps à autre pour savoir comment il allait et lui parler un peu de sa famille, mais ce n'était pas si simple, ce n'était pas pareil. Ils devaient compter sur la poste moldue, et Norbert étant sans cesse en vadrouille, ça n'avait rien pour faciliter la moindre correspondance. Bien sûr, dès que le magizoologiste avait l'occasion de se rendre aux Etats-Unis, il faisait un détour par New York, mais les conditions n'étaient jamais idéales, et finalement, ils ne se parlaient peut-être pas si franchement que ça des choses qui pouvaient potentiellement les préoccuper, de leur quotidien plus en détails. Ces vacances allaient en être l'occasion. Ainsi Norbert avait plus de facilité comme à l'instant à parler à son meilleur ami de sa relation avec son fils, et Jacob, de son côté, serait également plus prompt à se livrer. Car après avoir affirmé que sa boulangerie rencontrait toujours le succès qu'elle méritait (et amplement) - ce qui n'avait rien pour surprendre Norbert de ce point de vue-là -, il ajouta une chose qu'il ne lui avait jamais confiée jusqu'alors, et pour cause, la situation ne s'y prêtait jamais forcément : il se sentait seul, par moments.

En entendant ces mots, Norbert ne put s'empêcher d'éprouver une certaine culpabilité, et à plus d'un titre. Jacob se sentait seul, et en ces circonstances, Norbert savait qu'il ne faisait pas forcément le meilleur ami idéal, il n'était pas toujours joignable, pas toujours disponible, les interactions sociales n'étaient pas son fort et ce n'était pas forcément chez lui qu'il fallait chercher les mots susceptibles de vous réconforter. Il se sentait seul, et Norbert devinait pour quoi. Il gageait qu'il devait tout de même avoir quelques amis à New York (sociable et sympathique comme il l'était, ce serait un comble qu'il n'en soit rien), mais pas de petite amie, pas de fiancée, pas d'épouse. De ce qu'il savait, Jacob n'avait plus fréquenté personne après Queenie... comme, de ce qu'il savait, Queenie n'avait plus fréquenté personne après Jacob. Norbert se sentait mal à l'aise. Jacob était la dernière personne au monde qui mériterait d'être seul... et il pourrait ne pas l'être, d'ailleurs. Norbert culpabilisait, oui, parce qu'il n'était pas l'ami idéal, et parce qu'en prime, il avait ce que Jacob n'avait pas : une famille... pire, il avait même sa famille à lui, puisque Adrian logeait sous leur toit.

-Je suis désolé,
répondit-il sincèrement, même s'il ne voulait pas non plus donner l'impression d'être complaisant. Je devrais réussir à venir te voir plus souvent. Et il se promettait de le faire bel et bien. Même si les circonstances allaient en décider un peu différemment. Tu n'envisages pas... de refaire ta vie ?

Ou plutôt, de faire sa vie, avec une autre femme. Au fond, Norbert n'était pas sûr de la réponse qu'il voulait entendre de sa part.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Lun 10 Juil - 21:53

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob n’avait pas dit cela dans le but de culpabiliser son interlocuteur, ce n’était pas du tout dans son intention. Le boulanger se contentait simplement d’exprimer là un sentiment qu’il ne pouvait pas s’empêcher de ressentir, il se sentait seul. C’était un fait qu’il ne pouvait pas vraiment ignorer, parce que c’était la réalité. Il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir seul, alors que son meilleur ami se trouvait dans un autre pays et que la femme de sa vie… eh bien, même si elle était à New-York (ce qu’il pensait encore), il ne pouvait pas la voir. Il n’avait concrètement pas de famille donc. Il avait bien quelques amis, bien sûr, mais au final ça n’avait rien à voir avec ce qu’il avait eu pendant un trop court moment. Il se sentait seul donc. Mais il ne cherchait à aucun cas à culpabiliser son meilleur ami, bien au contraire. Il ne cherchait pas à ramener la faute sur lui. Ce n’était absolument pas son intention parce que le boulanger ne pensait pas une seule seconde que l’homme puisse être responsable de quoi que ce soit. Il n’y était pour rien s’il avait tendance à se sentir seul. Jacob s’en voulu donc d’entendre son meilleur ami s’excuser, même si un fin sourire décora son visage quand il lui affirma qu’il devrait pouvoir réussir à venir le voir plus souvent. Cette idée l’enchantait en effet, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’espérer que son meilleur ami puisse lui rendre visite, afin qu’ils parviennent à passer un peu de temps ensemble. Enfin, pour l’heure, de toute façon, Jacob était en vacances et il avait vraiment l’intention d’en profiter un maximum.

Quand Norbert lui demanda alors s’il avait déjà envisagé de refaire sa vie, Jacob ne put s’empêcher de se sentir un peu gêner par cette question. Pas vraiment par la question en elle-même, mais plus par le fait qu’il connaissait la réponse et sans doute que ce n’était pas vraiment la bonne réponse. Quand il était question de « cœur », la situation était toujours délicate.

« Eh bien. » Il hésita un instant, à la manière de vraiment répondre à cette question. « Ce n’est pas vraiment que je ne l’envisage pas. » Bien sûr, ça lui était arrivé d’y penser. Il s’était déjà dit que oui, il pourrait peut-être refaire sa vie avec une autre femme, aimer quelqu’un d’autre, s’installer, fonder une famille. Avec une no-maj bien évidemment, pas une sorcière. « Mais, je… je n’ai pas trouvé la perle rare. » Il marqua une pause. « Ou je n’ai pas vraiment cherché. »

Au final, finir sa vie tout seul, Jacob s’était un peu fait à l’idée. Même si c’était sans doute triste, il savait qu’il ne pouvait pas aimer une autre femme que Queenie. Tout simplement, c’était impossible. Il aurait pu chercher plus intensément, mais au final il n’en avait pas spécialement eu le désir. Parler de tout cela avec Norbert était un peu étrange, mais en même temps, c’était le mieux placé pour l’entendre. En dehors de lui, il n’y avait personne avec qui il pouvait parler de Queenie.

« Elle va bien ? »
Demanda-t-il alors, sachant que ce n’était pas vraiment une question qu’il devait poser.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Jeu 13 Juil - 15:07


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
N

orbert se doutait qu'il mettait pour le moins les pieds dans le plat en évoquant l'hypothèse que son meilleur ami puisse avoir envie de refaire sa vie. Il savait pertinemment qu'il s'agissait là d'un sujet délicat, et ce n'était pas pour rien qu'ils prenaient généralement grand soin de ne jamais l'évoquer. Ceci dit, le passer sous silence n'en minimisait pas l'importance. Ces grandes retrouvailles exigeaient certainement de leur part qu'ils ne restent pas en surface des choses. Et si Jacob osait exprimer son sincère sentiment de solitude, il était assez normal que, en retour, Norbert l'interroge sur une éventualité qui y mettrait justement un terme, à cette solitude. Norbert méritait le meilleur, alors oui, il méritait de connaître le bonheur de la vie à deux, de la paternité... (Bon, à ce sujet... il aurait d'autres moyens de le connaître, mais le magizoologiste n'avait rien à en dire.) Il se sentirait presque coupable d'être celui qui avait le droit à tout ce qu'il méritait peut-être bien plus. Des deux, c'était lui le solitaire, c'était lui qui n'avait que de loin envisagé de fonder une famille, avant que son chemin ne rencontre celui de Queenie.

Jacob reconnut y avoir pensé, à refaire sa vie. Mais il n'avait pas trouvé la perle rare... Ou bien si, il l'avait trouvée il y a un moment déjà... seulement, ce n'était pas parce qu'il l'avait trouvé qu'il pouvait être avec, c'est bien cela le problème. Oh, Norbert pouvait peut-être mal interpréter les choses, mais il ne le pensait pas, tout dans l'attitude et le propos de son ami laissait entendre qu'il ne serait jamais capable de passer à autre chose... Il ne cherchait pas vraiment à refaire sa vie, ça voulait tout dire, dors et déjà, et si le moindre doute devait subsister, il disparaîtrait alors qu'il lui demandait de ses nouvelles. Il n'avait pas besoin d'être plus explicite, "elle", c'était bien évidemment Queenie, qui d'autre ? Norbert hésita, ce n'était pas évident de savoir ce qu'il pouvait dire et ce qu'il devait éviter de rencontrer, lui qui voulait le plus possible éviter de rouvrir des plaies qui avaient déjà tant de mal à cicatriser.

-Elle va bien,
répondit-il alors, un peu mal à l'aise. Enfin, ça fait un moment que je ne l'ai pas vue... mais elle va bien, oui.

Ce qui était vrai, si Tina se rendait de temps en temps à New York et en profitait pour voir Queenie, il était plus rare que Norbert croise sa belle soeur. Mais ça allait changer. Ce qu'il savait sans pouvoir lui dire. Il se voyait mal apprendre à son interlocuteur que la femme de sa vie allait déménager de son côté de l'Atlantique, le tout pour être plus proche de son fils (qui était aussi celui de Jacob), dont il n'avait jamais connu l'existence. Rester dans le flou était mieux, par conséquent.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Ven 25 Aoû - 23:49

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob ne pensait pas qu’il avait besoin de préciser de qui il parlait quand il prononçait le « elle », il pensait que Norbert allait rapidement comprendre de qui il voulait parler. Après tout, le no-maj venait quand même de mentionner le fait qu’il ne cherchait pas à refaire sa vie, forcément après son histoire avec Queenie. Donc, bien sûr, Jacob parlait de la sorcière, celle qu’il aimait encore sans doute beaucoup trop et qu’il ne devrait pas aimer autant, surtout qu’il devrait oublier. Mais il n’y parvenait pas. La preuve avec le fait qu’il ne cherchait pas à refaire sa vie, à trouver quelqu’un. Il pourrait, sans doute, mais il ne le faisait pas, parce que ça ne l’intéressait pas. Il était concentré sur sa boulangerie, c’était déjà beaucoup. Il avait bien à faire avec d’ailleurs. Mais Jacob ne se doutait pas encore que sa vie allait changer grandement sa vie prochainement. Qu’il venait en vacances pour le moment, mais qu’il allait finir par s’installer dans ce pays.

Jacob afficha un sourire quand Norbert affirma que Queenie allait bien. Le boulanger était content de l’entendre. Même si cela avait quand même le don de serrer son cœur parce qu’il pensait à la sorcière, et que dès que c’était le cas il regrettait de ne plus l’avoir dans sa vie. Cependant, le no-maj appréciait quand même d’apprendre que son ex petite amie allait bien. Si elle allait bien, alors ça allait bien.

« Bien. »

Dit-il simplement, tout en souriant. Il ne savait pas plus que ce que Norbert lui disait et il valait mieux que ça soit le cas d’ailleurs. Comme il valait mieux qu’il ne s’attarde pas trop sur ce sujet. Pour tout le monde, même si Jacob ne se rendait pas compte que cela mettait Norbert dans une situation complique. Parce qu’il savait des choses qu’il ne savait pas. Autant dire donc, qu’ils allaient changer de sujet.

« Et tes créatures alors ? Ça se passe toujours aussi bien ? »
Bon, c’était sans doute un peu basique comme conversation, mais en même temps c’était sans doute le mieux afin qu’ils puissent changer de sujet. « Tu n’avais pas des créatures à me montrer d’ailleurs ? »

C’était ce que le sorcier avait dit précédemment et Jacob devait bien avouer qu’il avait quand même hâte de les rencontrer. Tout simplement parce qu’il adorait ça, parce qu’il avait envie de se replonger entièrement dans le monde magique, comme c’était le cas autrefois. Quand il avait rencontré Norbert, Tina et Queenie, puis ensuite quand il s’était rappelé ses souvenirs et qu’il avait continué de fréquenter la sorcière. Avant de tout perdre, ou presque, au moment où sa vie avait été éloignée de celle de Queenie. Bref, Jacob avait hâte de pouvoir revoir pleinement la magique et plus précisément les créatures de Norbert. C’était quand même quelque chose d’incroyable. Bref, Jacob avait hâte de voir ces créatures. Et c’était quand même un bon sujet de conversation, ceux qui ne ramènerait pas les plaies ouvertes.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Sam 26 Aoû - 9:20


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
E

n guise de réponse, Jacob se contenta d'adresser à Norbert un simple "bien". Il faut dire qu'il n'y avait sans doute pas grand-chose de plus à dire, c'était un sujet sur lequel ils ne pouvaient pas s'étendre, parce que, pour le moldu, cela ne ferait que raviver d'anciennes blessures, et pour Norbert, eh bien... cela le rappelait à tous les secrets qu'il gardait précieusement depuis tant d'année, au mépris de son meilleur ami. Alors s'il se disait que ça faisait peut-être du bien à Jacob de savoir ne serait-ce que le fait que la femme qu'il aimait visiblement toujours allait bien, ou pas... Il n'en savait trop rien... mais dans tous les cas, il valait mieux ne pas s'épancher plus longuement sur le sujet, et manifestement, Jacob le comprit tout aussi bien que lui, et il fut le premier à changer de sujet. Le magizoologiste avait le sentiment que quelque chose resterait en suspens, et que ce n'était pas sain. Mais comme il ne savait jamais s'y prendre quand on en arrivait à ce secteur délicat qui est celui des sentiments humains, il était comme bien souvent largué, il faut bien le dire. Il serait forcément plus à l'aise à présent qu'ils allaient parler quelque chose qui était dans son domaine de compétence. Totalement dans son domaine de compétence : ses créatures, bien évidemment.

-Oui, c'est vrai, j'allais oublier,
admit-il dans un sourire.

Et pour qu'il en vienne à presque oublier ses créatures, il fallait quand même que leur conversation ait été sacrément prenante. En même temps, c'était le cas, les deux amis n'avaient pas eu l'occasion de se voir pendant un long moment, il était logique qu'ils fassent le point sur leurs vies respectives, même s'il n'y avait au final pas tant de changements que cela... Dans le cas de Norbert, c'était sans doute parce qu'il n'y en avait pas besoin (encore que, c'était vite dit), dans le cas de Jacob, par contre... Bon, il n'y avait pas que de mauvaises choses dans sa vie, c'est certain, mais il manquait manifestement quelque chose, et Norbert était bien placé pour avoir conscience de tout ce qu'il pourrait avoir, ou ne possèderait sans doute jamais (mais là encore, il se pouvait qu'il se trompe, il était même certain qu'il se trompait), mais tout de même.

-Viens, je vais te les montrer.


Norbert se redressa et invita Jacob à le suivre jusqu'à son "bureau"... Il l'appelait ainsi parce qu'il était adjacent à son bureau, celui qui ressemblait à tous les autres et où il travaillait à l'écriture de ses livres. Et derrière une porte, l'on découvrait un univers en miniature, semblable à l'intérieur de sa valise (mais tout de même plus spacieux), où cohabitaient ses créatures. C'était sans doute ce qui allait leur changer au mieux les idées.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Mer 11 Oct - 20:10

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Il valait vraiment mieux qu’ils changent de sujet, clairement. Jacob n’avait pas envie de trop s’attarder sur le sujet de Queenie, parce que mine de rien ça lui faisait quand même énormément de mal. La sorcière lui manquait énormément, malgré les années. Et en prime, le boulanger ne se doutait absolument pas de ce qu’il y avait derrière tout ça, de ce qu’on lui cachait. Pour l’heure, la seule chose qu’il savait c’était que malgré les années, elle était encore la femme de sa vie. Malgré le temps, malgré le fait qu’ils ne se voyaient plus, Jacob considérait encore Queenie comme la femme de sa vie et jamais il n’avait eu envie de refaire sa vie. Alors qu’il avait quand même été fiancée avant de rencontrer la sorcière, mais elle avait tout changé dans sa vie.

Sauf que maintenant, elle n’était plus là et Jacob ne se doutait pas une seule seconde que finalement, elle était plus proche encore de lui là, qu’ils allaient se revoir, se retrouver, que sa vie allait changer. Pour l’heure, Jacob n’était encore là que pour ses vacances et il n’avait pas envie de s’attarder trop longtemps sur Queenie. Alors, les créatures étaient un très bon compromis. Jacob devait bien avouer qu’il avait hâte de revoir les créatures de Norbert et de découvrir les nouvelles qu’il avait dans sa collection. Jacob afficha un sourire donc, quand Norbert affirma qu’il avait failli oublier. Comme quoi, la discussion qu’ils venaient d’avoir – et donc qui touchait Queenie – était particulièrement intense et perturbante, pour que le sorcier ne pense plus à ses créatures. Ce qui ne manquait donc pas de confirmer au no-maj qu’il valait mieux qu’ils ne poursuivent pas sur cette lancée. Le boulanger se leva donc au même titre que son meilleur ami et se laissa guider. Mine de rien, c’était quand même quelque chose qu’il avait bien attendu. Depuis la première fois où il était entré dans cette valise, sa vie avait vraiment changé. Bon, c’était surtout dans la banque que les choses avaient changée, mais quand ils s’étaient retrouvés dans le « bureau » du sorcier, il avait compris que tout cela était réel. Mais là, ils ne se rendaient pas dans cette valise, c’était encore mieux. Ils passèrent une porte et ils arrivèrent dans le monde fantastique qui ressemblait à celui dans la valise. Rapidement, Jacob afficha un large sourire, il aimait vraiment ça.

« C’est toujours aussi impressionnant. » Dit-il alors, ne pouvant pas s’empêcher d’observer tout autour de lui avec de grands yeux. Il ne devrait normalement pas être si étonné, si émerveillé, mais il l’était. Il s’y était attendu, mais c’était toujours aussi incroyable. « J’adore la magie. »

Il le disait bien souvent et il allait clairement le dire souvent – surtout que sans le savoir encore, le boulanger allait finalement entrer plus encore dans le monde magique – mais il le pensait sincèrement. Il aimait tellement la magie, il regrettait amèrement de ne pas être sorcier. Pas que pour ça d’ailleurs, s’il avait été un sorcier, la situation aurait été différente.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Jeu 12 Oct - 19:28


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
A

peine étaient-ils entrés dans son bureau qu'un sourire radieux avait illuminé le visage de Jacob, et le voir à ce point sourire rassurait Norbert et lui faisait du bien. La lourde conversation qu'ils venaient d'échanger n'avait pas forcément été simple, et il préférait largement voir son meilleur ami heureux que de l'imaginer se lamenter sur une histoire certes passée mais jamais enterrée, qui leur faisait encore beaucoup trop de mal, qui lui en ferait certainement toujours. Jacob portait toujours le même regard sur ses créatures, il se montrait toujours aussi enthousiaste et passionné. Norbert aimait redécouvrir son propre univers à travers les yeux de Jacob, ça lui rappelait à quel point il vivait dans un contexte vraiment exceptionnel, à quel point il faisait un métier merveilleux. Bien sûr, il savait que son métier l'était, ou en tout cas il l'était pour lui, et il le passionnait, vraiment beaucoup. Il afficha à son tour un sourire quand Jacob ajouta qu'il adorait la magie. C'était une chose dont le magizoologiste avait pertinemment conscience, et il avait la ferme intention d'en jouer. Il tenait à ce que son ami ne regrette vraiment pas le voyage. Il avait sans doute espéré de l'émerveillement, alors il en aurait pour son argent.

-Alors tu vas être servi
, répondit-il.

Ce qui était le cas, Norbert avait bien l'intention de faire passer à son meilleur ami des vacances magiques, dans tous les sens du terme. Il savait à quel point il appréciait le monde de la sorcellerie, à quel point il voudrait être des leurs. Il allait être servi, oui, car Norbert comptait bien faire découvrir à Jacob tous les lieux magiques de Grande-Bretagne, il n'allait certainement pas se priver d'utiliser sa baguette magique, même pour ses tâches quotidiennes. Il voulait distiller de la magie dans son quotidien. C'était aussi une manière pour lui de se rattraper, parce qu'il savait pertinemment qu'il n'était pas assez présent pour son ami. Il faisait de son mieux, vraiment, et il tenait sincèrement à Jacob, mais il n'était pas forcément doué pour ça, et la distance n'aidait bien évidemment pas.  Norbert avança dans son bureau, examina l'une ou l'autre de ses créatures, en caressa quelques-unes, qui venaient lui réclamer des caresses. Il jeta un coup d'oeil à sa montre.

-Il va être l'heure de nourrir Chimène,
dit-il alors d'un ton léger en s'avançant vers un seau de nourriture qu'il déversa devant la fameuse chimène, une créature à l'apparence de lézard qui se précipita sur son dû, capable de manger le double de sa petite taille. Doucement, dit-il à l'adresse de la petite créature, avant de tourner son regard vers Jacob. Elle a encore du mal à s'alimenter correctement.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Mer 1 Nov - 16:23

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob afficha un nouveau sourire quand son ami affirma qu’il allait être servi de magie. Le no-maj devait bien avouer qu’il comptait sur son meilleur ami pour lui permettre d’intégrer de nouveau, en partie, le monde des sorciers. Ce monde qu’il avait connu quand il avait rencontré Norbert dans la banque – cela remontait à lui finalement – et qu’il avait encore plus découvert en compagnie du jeune homme et des sœurs Goldstein. Depuis que Queenie et lui étaient séparés, on ne pouvait pas vraiment dire que le boulanger avait eu l’occasion de voir le monde magique. Bon, il avait vu Norbert et Tina entre temps, mais pas au point de réellement passer beaucoup de temps dans ce monde magique. Ce qu’il allait pouvoir faire, maintenant, puisque c’était les vacances. Il n’avait pas forcément l’habitude de prendre des vacances depuis qu’il avait ouvert sa boulangerie, mais Jacob sentait qu’il n’allait pas le regretter. Ne se doutant pas encore de toutes les révélations qu’il allait voir.

Le no-maj entra donc un peu plus dans le bureau, découvrant la manière magique que Norbert avait eu de l’agrandir. Cette même magie qu’il avait utilisé avec sa valise, qui rendait ce monde tout simplement incroyable. Et qui avait prouvé à Jacob à l’époque qu’il ne pouvait pas rêver, parce que tout cela était bien trop incroyable pour que ça vienne de son imagination. Jacob observa donc les différentes créatures qui s’approchaient de Norbert, il en reconnu quelques-unes. Pas personnellement, mais des espèces que le sorcier avait déjà en sa possession quand il l’avait rencontré et donc qu’il reconnaissait. Sans pour autant savoir exactement comment elles s’appelaient. Bon, il avait quelques souvenirs, mais quand même certaines choses remontaient à de nombreuses années. Cependant, quand il aperçut un niffleur de loin – qui n’était pas celui qu’il avait connu à New-York, puisque cela faisait bien trop longtemps – il ne put s’empêcher de sourire. Cela lui rappelait tant de souvenir. Quand bien même, il savait d’avance qu’il devait faire attention à ses objets brillant. Norbert lui apprit alors qu’il était temps de nourrir Chimène et le no-maj observa son ami déverser de la nourriture, qui se trouvait dans un sceau, devant une créature à l’apparence d’un lézard.

« Qu’est-ce qu’il lui est arrivé ? » Demanda-t-il alors quand Norbert lui affirma que la créature avait encore un peu de mal à s’alimenter. Il savait que son ami passait son temps à sauver les créatures magiques et que la plupart de celles qui se trouvaient là (ou dans sa valise) étaient en fait des créatures qui avaient besoin de son aide pour survivre. « Je peux t’aider pour quelque chose ? »

Demanda-t-il alors en remontant ses manches par réflexe. Il ne pouvait pas s’en empêcher. La première fois qu’il s’était retrouvé dans la valise de son ami, il avait mis la main à la pâte. Bon, ce n’était pas grand-chose, mais il aimait bien ça. En même temps, toutes ces créatures étaient adorables, ou presque. Alors ce n’était pas grand-chose pour lui.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Mer 1 Nov - 16:56


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
A

u milieu de ses créatures, Norbert était ni plus ni moins que dans son élément, et il était ravi de pouvoir partager son environnement habituel avec son meilleur ami, l'espace où il était le plus à l'aise, le plus confiant, un espace avec lequel Jacob se familiariserait bien vite, quand bien même le magizoologiste ne savait pas à l'heure actuelle qu'il convaincrait à Jacob d'être son assistant - pour des raison en partie seulement professionnelles, il faut bien le dire, même s'il lui sauverait particulièrement la mise malgré tout. Jacob avait visité sa valise à plusieurs reprises depuis la première fois, à Nex York, il y a des années de cela, puisque Norbert prenait la peine de venir le voir et ne se séparait jamais de sa valise quand il faisait un détour par l'Amérique, ceci dit, son bureau était d'une tout autre ampleur que le contenu de ladite valise, qui était davantage assimilable à une version miniature de son lieu de travail habituel. Là, Norbert comptait bien présenter à son meilleur ami toutes les nouvelles créatures qui avaient croisé sa route. Alors qu'il nourrissait Chimène, Jacob, toujours curieux de tout, lui demanda ce qui était arrivé à la pauvre.

-Sa mère est morte avant qu'il n'ait eu le temps d'être sevré. Les moke sont des créatures très affectueuses, mais aussi très dépendantes, elles ne survivent généralement pas longtemps sans leurs parents... Et... Il fixa la bestiole qui avait profité de l'entendre parler pour dévorer d'une traite ce qu'il restait de nourriture au sol. Ils gèrent difficilement leur appétit.

Il ne se lassait jamais de parler de ces animaux fantastiques, qu'il s'agisse de ceux qu'il avait recueillis ou de ceux qu'il étudiait, hautement fasciné. C'était une véritable passion, qu'il était ravi de partager avec Jacob, d'autant qu'il savait que ce dernier ne prétendait pas juste s'intéresser, il s'intéressait réellement. De même que son intention d'aider était totalement honnête, il en était sûr, et puisque Jacob semblait motivé à l'idée de mettre la main à la patte, il n'allait pas contrarier ses intentions. Il y avait toujours de quoi faire, au final, alors il n'avait pas à s'inquiéter. Il y avait majoritairement du nettoyage à faire, ceci dit, et il se voyait mal demander ce genre de tâche, moins attrayante, à son interlocuteur. Peu importe, ils trouveraient autre chose.

-Tu peux préparer la viande sur l'établi, en découper de petits morceaux. Ca va être l'heure de nourrir Morriss. Par contre, je te déconseille de l'approcher seul. Les croups ont la fâcheuse tendance à vouloir arracher les jambes des moldus qu'il croise,
observa-t-il avant de se gratter quelques secondes l'arrière de la tête. Je n'ai jamais trop su déterminer pourquoi... Certaines créatures sont plus agressives en présence de non sorciers.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Mer 20 Déc - 22:35

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob écouta avec attention les propos de Norbert, parce que le sorcier lui apprit l’histoire de Chimène, une histoire triste comme bien souvent. En même temps, le boulanger savait que la plupart des créatures que son ami recueillait avait une histoire triste, sinon ils n’auraient pas besoin de se retrouver soit dans la valise du magizoologiste ou dans son bureau. S’ils pouvaient s’en sortir seuls, ils ne seraient pas là donc. C’était comme ça, Norbert avait un énorme cœur et ce cœur se tournait en grande partie vers les créatures. Vers les hommes aussi bien sûr, si Norbert n’avait pas eu à cœur de l’aider à l’époque, ils n’en seraient pas là aujourd’hui. Jacob ne pouvait que chercher à en apprendre plus, en effet, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’être vraiment curieux. Et il avait aussi envie de mettre la main à la pâte pour l’aider. Il ne savait pas comment il pouvait le faire, mais le boulanger se doutait qu’il pouvait quand même aider un peu son meilleur ami. Au point un peu.

Jacob fut touché par les propos de Norbert donc, par l’histoire de cette créature qui en avait vu des vertes et des pas mures comme bien souvent. Le boulanger ne pouvait pas s’empêcher d’avoir de la peine pour elle, même s’il savait qu’à présent, elle était entre de très bonne main. Il écouta alors attentivement les directives du sorcier, qui avait donc de quoi faire. Jacob pouvait s’occuper de préparer la viande qui se trouvait sur l’établie. Norbert n’avait même pas encore terminé sa phrase qu’il avait déjà levé ses manches afin de se mettre au travail. Il était temps de nourrir Morriss donc, Jacob n’avait aucune idée de qui était cette créature, mais ce n’était pas un souci. De toute façon, son ami ne tarda pas à lui en dire plus, concernant ce croup – puisqu’il s’agissait du nom qu’il utilisa pour qualifier l’espèce de Morriss – et de la manière dont ceux-ci n’appréciaient pas spécialement les no-maj. Soit… ça ne rassurait pas spécialement le boulanger mais en temps, ça ne lui faisait pas peur non plus. Parce que Norbert était là, qu’il veillerait à ce que rien ne lui arrive (et après ce qu’il avait déjà subi au final… il ne voyait pas bien ce qui pouvait lui arriver encore).

« C’est bizarre. » Dit-il alors, plus pour commenter la situation qu’autre chose, alors qu’il était donc en train de couper en petit morceau la viande qui se trouvait sur l’établi. Il trouvait bizarre en effet que certaines créatures se montrent plus agressives avec les êtres non magiques comme lui, faisant donc une sacrée différence entre les sorciers et les non sorciers. Mais au fond, ce que Jacob devait avouer trouver plus bizarre encore, c’était le fait que Norbert n’avait pas su déterminer pourquoi. « Tu ne sais vraiment pas pourquoi ? »

Si Norbert le disait, c’était que c’était bien le cas, mais il ne pouvait pas s’empêcher de poser la question.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Ven 22 Déc - 21:44


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
L

a capacité de Jacob à s'adapter à toutes les situations les plus fantasques avait toujours eu le don d'agréablement surprendre Norbert, et ça ne datait pas d'hier, c'était une chose que le magizoologiste avait pu constater dès leur première rencontre et qui avait sans doute favorisé leur amitié par ailleurs, car il ne fallait certainement pas être réfractaire aux situations les plus biscornues pour construire avec Norbert Dragonneau une amitié sincère et durable. D'autres en apprenant ce que ces créatures étaient capables de faire auraient certainement pris leurs jambes à leur cou (au sens propre ou au sens figuré tout aurait dépendu de leur capacité à filer aussi vite que possible). Non, plutôt que de se montrer effrayé, il se montrait curieux. En ce sens, leurs deux personnalités coïncidaient clairement à merveille, car c'était exactement le genre de comportement que Norbert adoptait pour sa part. Dans les situations qui devaient prêter à l'angoisse, il décidait d'observer la situation avec une certaine distance presque scientifique. Il avait beau avoir la tête dans les nuages, bien souvent, il était des situations où il savait aussi avoir les pieds sur terre, et autant dire que c'était une chance. Il s'était tiré de nombreux mauvais pas grâce à cela, et il gageait que ça lui arriverait encore de nombreuses fois au cours de son existence. Norbert haussa les épaules en réponse à la question de son ami. Il apprécierait avoir une réponse toute faite à cette question, mais le fait est que ce n'était pas le cas, il avait longuement réfléchi, et rien de bien probant ne lui était arrivé à l'esprit.

-Nos organismes sont sensiblement différents, c'est subtil, en un sens, mais je suppose que certaines créatures ont un sixième sens... Peut-être aussi que certains de leurs ancêtres ont été attaqués par des moldus par le passé... c'est une mémoire qui se transmet même quand la menace n'existe plus.

Finalement, il n'avait pas si mal réfléchi à la question, mais des hypothèses ne faisaient pas une explication concrète, et de toute évidence, s'il se contentait de théories et non d'affirmations, il ne serait pas devenu une référence dans ce domaine. C'était bien la preuve, en tout cas, qu'il restait encore de nombreux domaines à explorer. Rien n'était acquis, à aucun moment, il fallait avoir l'esprit ouvert à toutes les possibilités et ne jamais hésiter à se remettre en question.

-Je vais me pencher plus attentivement sur la question
. C'était un sujet d'étude qu'il s'en voulait un peu d'avoir négligé, il devait bien l'avouer. Mais il était toujours temps de se rattraper. Tu pourras m'aider, je pense.

Avoir un moldu sous la main était un atout non négligeable en tous les cas, ils ne pourraient pas dire le contraire.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Jeu 8 Fév - 21:28

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob avait compris depuis longtemps que les no-maj (ou les moldus comme Norbert les appelait) – les personnes comme lui donc – n’avaient pas tout à fait le même organisme. De là à penser que les créatures puissent réellement faire une différence... Jacob en apprenait tous les jours. L’homme savait qu’il n’avait pas tout à fait le même organisme que Norbert, puisque lorsqu’ils s’étaient rencontrés, ce dernier n’avait pas manqué de lui expliquer que la morsure de sa créature n’aurait pas du lui faire autant d’effet, morsure dont il gardait d’ailleurs toujours la traces malgré les années (mais pour les traces, Norbert ne manquait pas d’avoir aussi énormément de marques sur sa peau, surtout ses mains). Il avait donc compris à ce moment-là que les no-maj et les sorciers n’étaient pas entièrement les mêmes. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de se montrer quand même surpris de comprendre que certaine de ces créatures savaient faire la différence entre eux. Norbert lui expliqua – et il adorait toujours quand son meilleur ami entrait dans ses explications – donc que les créatures avaient sans doute un sixième sens qui permettaient donc de capter ces différences. Et puisque les no-maj avaient peut-être fait du mal à leurs ancêtres, ça pouvait donc jouer sur la situation aujourd’hui.

En un sens, le boulanger ne pouvait pas s’empêcher de trouver ça triste quand même. Mais il savait bien que c’était loin d’être évident pour tout le monde de cohabiter dans le même monde. Il avait conscience que les êtres non magiques, comme lui donc, n’étaient pas toujours avenants envers les autres, que ça soit les créatures ou les sorciers. Toutes ces histoires sur les monstres par exemple. Mais en même temps, certain sorcier ne manquait pas de le rendre bien aux non magiques. Jacob afficha un sourire quand Norbert affirma qu’il allait se pencher attentivement sur la question. Il aimait bien voir son ami travailler, c’était toujours quelque chose d’agréable.

« Tu sais bien que si je peux me rendre utile, je le ferais. » S’il pouvait aider Norbert à se pencher sur la question des différences entre les sorciers et ceux qui ne possédaient pas des pouvoirs magiques (lui donc), puisqu’il l’avait sous la main, il le ferait sans souci. Avec grand plaisir même, il adorait travailler en compagnie du magizoologiste. « Profites de ma présence, tant que je suis là. »

Parce que au final, son passage en Angleterre était de courte durée, il allait rentrer à New-York après ses vacances... du moins, c’était ce qu’il pensait encore pour le moment parce que sa vie n’avait pas changé de tout au tout encore, il n’avait pas encore croisé la route de Queenie.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Ven 9 Fév - 16:53


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
N

orbert afficha un sourire quand Jacob lui assura qu'il n'hésiterait pas à se rendre utile dans les recherches de son ami si cela lui était possible. Le magizoologiste n'était pas du tout surpris de cette réponse. Cela faisait des années (pour ne pas dire des décennies) que Jacob et lui se connaissaient, il était bien placé pour savoir que ce dernier avait le coeur sur la main et n'hésitait jamais à rendre service ou à mettre la main à pâte. Il lui avait été d'une aide plus que précieuse à de nombreuses reprises par le passé, et pour des motifs bien plus graves ou tout du moins plus sérieux que ceux qui devaient motiver leur "collaboration" (encore qu'il est tout de même certain que Norbert prenait bien évidemment son travail très au sérieux) à l'heure actuelle. Ce qui ne signifiait pas non plus qu'il comptait abuser. Il allait pendre sur lui pour ne pas juste enfermer Jacob dans son bureau au milieu de ses créatures et, plutôt, lui faire profiter de Londres et de sa famille (de toute sa famille, même, en fin de compte, mais ça, c'était une chose qu'il ne réalisait pas encore complètement). Chaque chose en son temps, dans tous les cas, mais puisque Jacob lui proposait si grâcieusement son aide, il ne comptait pas non plus négliger cette possibilité.

-Il faudrait que tu restes plus longtemps
, répondit-il, plaisantant à moitié, mais à moitié seulement. Au regard des expériences qu'il lui faudrait faire pour mener ainsi de nouvelles études sur les créatures et leur sensibilité à la présence de Moldus, par exemple, et qui nécessiteraient plus de temps qu'ils n'en avaient, surtout s'il fallait s'assurer que le séjour de Jacob vale le détour. Ou que tu reviennes rapidement.

Ce qu'il apprécierait, à vrai dire. Même si Norbert faisait de son mieux pour passer voir son meilleur ami chaque fois que ses voyages et explorations le menaient en Amérique (quitte à faire un assez grand détour car l'on ne pouvait pas dire que le continent américain soit le plus petit entre tous), ce n'était quand même pas grand-chose. Ca avait certes suffi à entretenir leur amitié, mais il était quand même assez évident que ce n'était pas l'idéal non plus. Après, bien sûr, Norbert ne pouvait pas demander à Jacob d'en faire plus que ce qu'il faisait déjà (et qui était beaucoup), il faisait l'effort de venir, quitte à laisser un moment sa précieuse boulangerie derrière lui, c'était déjà une bonne chose que de se contenter de cela. Encore que, bien sûr, ils allaient bien sûr se "contenter" de bien davantage dans les temps à venir, mais évidemment, à l'heure actuelle, ils étaient loin de se douter des conséquences qu'aurait le séjour de Jacob en Amérique.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 380
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Ven 13 Avr - 22:11

Norbert & Jacob
L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
Jacob n’était pas forcément venu dans le but de faire des expériences, mais en réalité ça faisait un peu partie du package quand il était question de Norbert Dragonneau. Et c’était quelque chose que le no-maj adorait réellement. Les créatures de son meilleur ami avait le don de le fasciner, c’était le cas depuis toujours et ça allait l’être toujours évidemment. Autant que ça lui convenait bien donc d’aider Norbert dans une de ses expériences, pour qu’il détermine quelque chose concernant la relation entre les créatures magiques et les no-maj. Même s’il espérait quand même profiter un peu de son séjour pour découvrir Londres, pour revoir un peu l’Europe qu’il avait connu dans une bien triste période. Et puis, il espérait pouvoir passer du temps avec Tina aussi. Même si, en un sens, l’homme ne pouvait pas nier qu’il était quand même ici en grande partie pour Norbert (sans se rendre compte des autres personnes se trouvant ici).

Jacob afficha un sourire amusé à la remarque de son ami, quand ce dernier lui affirma qu’il faudrait qu’il reste plus longtemps. Si cela n’avait tenu qu’à lui, le no-maj ne pouvait pas nier qu’il aurait apprécier rester plus longtemps. Surtout qu’ils ne se voyaient mine de rien pas beaucoup avec Norbert. Ils passaient leur temps à s’envoyer des courriers, à se donner des nouvelles, mais ce n’était pas pareil que de se voir en vrai. Norbert faisait à chaque fois qu’il pouvait un détour par New-York, mais ce n’était pas comme s’ils passaient vraiment tout le temps qu’ils aimeraient ensemble. Et donc, oui, le no-maj aurait bien aimé rester plus longtemps et il savait déjà que le temps allait être très rapide pendant ce séjour.

« Je vais tenter de revenir rapidement. »
Dit-il alors, dans un sourire sincère. Et il était réellement sincère. Il espérait bien pouvoir faire le voyage encore, prochainement, même si pour cela il devait à chaque fois laisser sa boulangerie et que ce n’était pas une mince affaire. Surtout que le voyage demandait quand même vraiment du temps. Mais bon, il ferait quand même en sorte de tenter de le faire encore. « Après tout, ces longs jours en bateau, c’est tellement agréable. »

Il plaisantait bien sûr, mais ça n’enlevait pas le fait qu’il espérait quand même pouvoir venir plus souvent, tenter de faire cette traverser et juste prendre des vacances plus souvent. Sans, évidemment, se douter une seule seconde en cet instant précis que prochainement, New-York ne serait plus la ville où il vivrait avec l’espoir de pouvoir rendre visite à Norbert prochainement. Qu’il ne serait plus seul de l’autre côté de l’océan, mais entouré d’une certaine famille. Il était à mille lieue de se douter que sa vie était sur le point d’être entièrement bouleversé et que bientôt, ses convictions allaient être toutes autres. Même s’il allait quand même avoir besoin d’un coup de main de son interlocuteur pour réaliser vraiment les choses.

« Les vacances, ça ne peut pas me faire de mal. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 658
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   Ven 13 Avr - 22:49


L’amitié est comme une bouteille de vin : Elle prend de la valeur avec le temps.
L'

amitié qui liait Norbert et Jacob était singulière, c'est certain. Elle s'était forgée sur des épreuves telles que ni l'un ni l'autre n'avaient soupçonné en connaître, elle s'était façonnée au fil du temps et des péripéties, mais dès lors qu'ils étaient chacun retournés à leur vie, à un semblant d'équilibre, Norbert en revenant en Angleterre et en fondant une famille avec Tina, Jacob en rencontrant le succès qu'il méritait avec sa boulangerie en Amérique, ils n'avaient plus eu que des occasions très rares de se revoir. Leurs correspondances étaient très régulières. Norbert ne s'était jamais montré aussi assidu à ce titre avec personne d'autre si ce n'est Tina avant qu'ils ne vivent ensemble. Mais ce que l'on couche sur le papier reste moins réel que les échanges qu'ils pouvaient avoir de vive voix comme maintenant, et Norbert devait bien reconnaître qu'à voir son ami là, il n'était pas franchement pressé de le voir partir, même si cela finirait bien par arriver, et sans doute plus vite qu'ils ne le voudraient, puisque le temps prenait toujours un malin plaisir à accélérer sa course quand il ne le faudrait pas. Dans l'idéal, oui, le magizoologiste devrait réussir à venir voir son meilleur ami plus régulièrement. Et dans l'idéal, Jacob pourrait abandonner sa boulangerie plus souvent pour rendre visite à ses amis. Dans l'idéal. Mais l'idéal se heurtait souvent à la réalité... sauf quand celle-ci choisissait de vous adresser un coup de pouce inattendu, quitte à bouleverser un peu trop vos existences ou juste ce qu'il fallait. Ni l'un ni l'autre ne pouvaient se douter à l'heure actuelle du fait qu'ils auraient très vite l'occasion de se revoir ici, que Jacob s'y installerait définitivement.

-Exactement,
répondit Norbert avec enthousiasme, même s'il était le dernier pour sa part à savoir prendre des vacances (ce que son fils lui reprochait bien assez d'ailleurs). Mais ce n'était pas la question à l'heure actuelle. Mais déjà, on va profiter de ces vacances-ci, ajouta-t-il. Autant ne pas griller les étapes, après tout. Ils venaient à peine d'arriver, il n'était pas nécessaire de penser aux prochaines vacances. Déjà s'intéresser à celles-ci, ce serait très bien. D'ailleurs... je n'y ai même pas pensé, mais c'est vrai que tu dois être épuisé. Il avait parlé du voyage en bateau, et le magizoologiste était bien placé pour savoir combien ces trajets pouvaient être éprouvants. Tu veux peut-être que je te montre ta chambre, te reposer un peu ?

Après tout, ils auraient l'occasion de venir retrouver ses créatures plus tard, ce n'est pas un souci. Ils avaient quand même plusieurs jours devant eux, l'occasion d'en profiter à n'importe quel moment.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L’amitié est comme une bouteille de vin (Norbert :3)
» Une amitié pas comme les autres
» MEREDITH ? Hier j'étais fraiche comme la rosée du matin, aujourd'hui je suis plutôt fraiche comme la bouteille de rosé de la veille.
» "L'amitié est comme un livre; il faut des années pour l'écrire, mais il ne faut que quelques secondes pour la brûler." - Athéna M. Beauregard
» Des aveux à ma mère, comme une bouteille à la mer... ¤Hyacinthe¤
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Le reste du monde
-