AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mer 23 Nov - 10:13


Le timing n'était pas bon, pas bon du tout... En même temps, qu'est-ce que Tina pouvait dire ? Quand elle avait appris que sa soeur voulait s'installer aux États-Unis, Jacob était déjà en route pour la Grande-Bretagne.

Qu'est-ce qu'elle aurait pu faire ? Demander à Queenie d'attendre et de rester chez elle alors qu'elle avait abandonné son appartement ? Non, ce n'aurait pas été juste pour Queenie, et encore moins pour Adrian. Le fils attendait depuis si longtemps le retour de sa mère... Et à titre plus individuel et égoïste aussi, Tina avait très envie de revoir sa soeur. Et ils pouvaient encore moins demander à Jacob de prendre le bâteau en sens inverse.

La rencontre entre les deux allait sans doute être imminente, et Tina n'avait pas la moindre idée de comment les y préparer... d'un autre côté, elle se disait que c'était sans doute une bonne chose, et que si ça arrivait, ce n'était pas sans raison, il y avait un sens à tout cela. Ce jeu de cache-cache ne pouvait pas arriver. Ce n'était pas sein pour Queenie, pas plus pour Jacob (comme c'était compliqué de faire comme si de rien n'était en sa présence), et c'était encore moins pour Adrian. C'était une bonne chose comme ça... Même si l'ambiance n'allait pas être paisible... Tina était bien contente que Norbert se soit engagé à ne pas partir à l'autre bout du monde le temps du séjour de leur ami commun.

Jusqu'ici, en tout cas, c'était ce que Tina pensait, Jacob et Queenie ne s'était pas encore croisés. En même temps, la jeune femme s'arrangeait toujours pour rencontrer sa soeur en dehors du domaine des Dragonneau. Heureusement, elles avaient fort à faire à l'extérieur. Queenie était en train d'emménager chez elle, elle avait encore deux trois fournitures à acheter, ce qu'il fallait pour que l'appartement soit confortable, et surtout pour qu'il soit accueillant pour Adrian... Tina espérait de tout coeur qu'Adrian accepterait le retour de sa mère sans trop lui reprocher son absence. Queenie s'était vraiment battue pour rendre la vie que son fils méritait à ce dernier.

Elles s'étaient donc données rendez-vous à Pré-au-Lard, où elles devaient faire du lèche-vitrine et lorgner peut-être l'une ou l'autre idée de décoration pour l'appartement de la cadette des deux soeurs.

Tina l'attendait à leur lieu de rendez-vous, lui sourit en la voyant enfin avant de la serrer dans ses bras. Elle n'était pas toujours si expansive, mais elles avaient du temps à rattraper.


"Tu vas bien ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 968
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mer 23 Nov - 18:27


Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu
À

mesure que les jours passaient, le petit appartement que Queenie était parvenue à louer prenait forme et devenait un cocon certes toujours ridiculement petit, mais tout du moins accueillant, elle en était plutôt fière et songeait, en l'observant, que c'était le genre d'endroits où l'on pouvait construire de véritables souvenirs, le genre d'endroits qui pourraient plaire à Adrian, où il pourrait réellement se sentir à son aise, un endroit où ils pourraient construire leur nouvelle vie. Il ne manquait qu'une chose à présent : Adrian, bien sûr (elle avait attendu d'être parfaitement installée pour lui montrer les lieux), mais aussi un rien de décoration, pour personnaliser une bonne fois pour toutes les lieux. À ce sujet, Queenie pensait avoir un goût sûr, et elle n'avait pas eu besoin en soi de la présence de sa sœur pour cela, qui avait généralement des goûts beaucoup plus... neutres, disons (que compensaient très largement les fantaisies de son époux), qu'elle, mais elle n'allait certainement pas s'épargner la moindre occasion de passer du temps avec sa sœur, alors c'était loin de la déranger. Les deux sœurs avaient toujours été très fusionnelles, elles avaient compté l'une sur l'autre très longtemps. Pour Queenie, quand Tina était partie vivre en Grande-Bretagne avec Norbert, la séparation avait réellement été difficile, elles étaient passées de tout à rien, et maintenant qu'elles vivaient à nouveau dans le même pays, elle avait la ferme intention de rattraper le temps perdu, raison pour laquelle elle ne manqua pas de lui décocher un grand sourire quand elle la retrouva où elles s'étaient données rendez-vous. Tina la serra dans ses bras. Elle savait que ces démonstrations physiques d'affection n'étaient pas si courantes de sa part, aussi apprécia-t-elle le geste à sa juste valeur. Ça faisait vraiment du bien de la retrouver ! Et de se dire que cette fois, elle resterait ici et ne repartirait pas.  

-Ça va
, affirma Queenie sans rien perdre de son sourire rayonnant. Elle regarda sa sœur dans les yeux, et elle perçut de l'inquiétude. La legilimens qu'elle était ne pouvait s'empêcher d'en revenir à ses anciennes manies. Ne t'en fais pas, ajouta-t-elle donc, lui laissant entendre qu'elle voyait bien que quelque chose la tracassait, et évidemment, elle devinait quoi, sans trop de difficulté, parce qu'elle aussi était encore très perturbée par la présence de Jacob, si près... sans savoir ce que cela pouvait bien signifier, concrètement, pour elle... Et pour Adrian, aussi. Pourquoi tu ne m'as rien dit, pour Jacob ? demanda-t-elle alors, sans plus de détours.

Elle préférait crever directement l'abcès, elle pensait ça plus sain que de laisser Tina mesurer le moindre de ses propos et le moindre de ses propos de crainte qu'elle lise en elle. Mieux valait aborder le sujet tout de suite... D'autant que Queenie avait diablement envie d'en parler, et Tina avait toujours été la meilleure des confidentes à ses yeux.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mar 29 Nov - 11:04


-Ça va. Ne t'en fais pas.

Le sourire de Tina manqua de se muer en légère grimace quand sa soeur ajouta "ne t'en fais pas" au lieu de se contenter d'un "ça va" qui l'aurait bien plus satisfaite.

On pourrait penser que, avec le temps, alors qu'elle était proche de sa soeur depuis toujours, Tina se serait faite aux intrusions de Queenie dans son esprit, mais il n'en était rien. Oh, ça ne la dérangeait pas, d'autant que Queenie savait être intrusive sans être impudique, elle savait toujours faire le meilleur usage de sa legilimancie accrue. C'était toujours dans une optique empathique et généreuse. C'était dans le but de donner, pas de prendre.

Il n'empêche qu'elle aurait préféré que Queenie s'abstienne de lire dans ses pensées à cet instant, elle aurait préféré que sa cadette ne devine pas son inquiétude. Elle avait voulu faire profil bas, garder le secret de ses doutes, et simplement profiter de la compagnie de sa soeur, qu'elle n'était que trop heureuse de pouvoir retrouver enfin, plus seulement au détour de très longs voyages à travers l'Atlantique, mais tous les jours si elle le désirait. Leur grande complicité avait plus de valeur quand elles étaient ensemble.

Tina allait lui faire une remarque, n'importe laquelle, quitte à mentir un peu, histoire de ne pas perdre la face, mais Queenie ne manqua pas de reprendre rapidement la parole.


-Pourquoi tu ne m'as rien dit, pour Jacob ?


Tina observa Queenie, interdite. Aïe. Donc elle était au courant. En même temps, comment la jeune femme aurait-elle pu longtemps lui cacher information si importante...

Pourquoi n'avait-elle rien dit ? Parce qu'elle avait craint la réaction de Queenie, parce que tout s'était décidé très vite et qu'elle n'avait pas su du tout comment appréhender tout ça. Au moins, maintenant, la question ne se posait plus.


"Je..."
Elle ne savait pas exactement quoi dire, elle n'avait pas réellement d'excuses, et si Queenie devait s'égarer dans sa tête, elle le comprendrait bien vite. "Comment tu sais... tu l'as lu dans mes pensées ? ... ou tu l'as revu ?"

Autant dire qu'elle préférait la solution deux à la solution un. Mais son petit doigt lui disait que la réponse qu'elle voulait favoriser n'était pas celle qu'elle obtiendrait.

Elle avait fait tout son possible pour écarter Jacob de son esprit afin de ne pas mettre la puce à l'oreille de la legilimens. Ça pouvait ne pas avoir fonctionné. Contrôler ses pensées n'était pas une chose si simple. Même si Tina soupçonnait Queenie de perdre le contrôle de ses pouvoirs dès qu'elle sentait une pensée dévier en direction de Jacob. Et c'était normal qu'elle ou Norbert y pensent. Ils échangeaient régulièrement, et plus le temps passait, plus la ressemblance avec Adrian s'observait.

Mais elle préférait peut-être qu'ils ne se soient pas croisés. Ou non. Elle ne savait pas trop.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 968
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Jeu 1 Déc - 20:55


Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu
L

a question de Queenie avait pris sa sœur de court et, pour tout dire, c'était bel et bien ce que la jeune femme avait souhaité, la confronter pour ne pas lui laisser le temps de se trouver une excuse, quand bien même elle pourrait de toute façon lire la vérité dans ses prunelles s'il le fallait... Ceci dit, Queenie n'avait pas envie de tricher, elle voulait donner à Tina l'opportunité de s'expliquer sans jouer les intrusives, l'air de rien. Queenie connaissait bien sa sœur, elle savait que si elle lui avait caché la venue de Jacob en Grande-Bretagne, ce n'était pas par malice ou indifférence. Tina était quelqu'un de fondamentalement bien intentionnée, qui faisait toujours preuve de la plus grande douceur et de la plus grande considération pour son prochain. Queenie ne lui avait jamais décelé de pensées vraiment maligne ou répréhensible. Elle était droite, honnête, intègre, tout ce qui était susceptible de rendre Queenie fière de sa grande sœur. Pour cette raison, elle ne reprocherait certainement pas à Tina de lui avoir caché la vérité, elle voulait simplement comprendre le pourquoi, même s'il n'y avait peut-être pas de pourquoi pour autant. Sans lui répondre, elle s'étonna seulement de la manière dont elle avait bien pu apprendre la vérité. À coup sûr, elle devait craindre que Queenie ait croisé le chemin de Jacob. Et ses craintes étaient fondées, puisque c'était bel et bien le cas. Et c'était sans doute tant mieux... enfin, Queenie l'imaginait. Cette conversation n'avait pas été simple, elle avait au contraire été douloureuse et avait ravivé de vieux souvenirs, mais elle avait été inévitable, et essentielle, manifestement.

-Je suis passé chez vous hier,
lui avoua-t-elle avec douceur. Je voulais récupérer quelques-unes des affaires d'Adrian pour les emmener à l'appartement. Quand j'ai frappé, personne n'a ouvert, alors je suis rentrée. Et il était là...

Au moment de parler, elle se rendait compte qu'elle avait perdu quelque chose de son habituelle jovialité et légèreté de ton. Et pour cause, elle parlait ici d'une chose qu'elle ne pouvait considérer avec simplicité et légèreté. Elle ne pouvait que parler sérieusement de ça... Parce que c'était peut-être, sans qu'elle s'y soit attendue, l'un des moments les plus importants de sa vie. Ce même si elle ne savait pas le moins du monde quelles en seraient les conséquences, elle devinait simplement qu'il y en aurait. Qu'il ne pouvait qu'y en avoir. Et elle sentait bien qu'elle voulait qu'il y en ait, d'ailleurs. Elle ne dit rien de plus. Tout était dit et rien n'était dit en même temps. Elle s'attendait simplement à présent à ce que son interlocutrice l'assaille de questions afin de lui demander plus de précisions. Ça n'allait sans doute pas manquer.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Lun 5 Déc - 15:48


-Je suis passé chez vous hier. Je voulais récupérer quelques-unes des affaires d'Adrian pour les emmener à l'appartement. Quand j'ai frappé, personne n'a ouvert, alors je suis rentrée. Et il était là...

Est-ce qu'il aurait vraiment été possible d'éviter que Queenie et Jacob se croise durant toute la durée du séjour de Jacob en Angleterre ? Ce n'était pas dit. Non, cette rencontre était sans doute inévitable, et Norbert et elle avaient été bien naïfs de s'être imaginé qu'elle n'aurait pas lieu...

D'un autre côté et pour leur défense, ils avaient été radicalement pris au dépourvu par la situation. Queenie n'avait averti sa soeur de son déménagement que bien tardivement, et à ce moment-là, il n'était bien sûr plus question d'annuler le voyage de Jacob, d'autant qu'ils se faisaient tous les deux une joie véritable de le revoir.

Les deux en Grande-Bretagne, cela aurait été gérable sur un court terme, du moment que Jacob n'entrait pas par inadvertance dans la chambre réservée à Adrian... et du moment que Queenie n'utilisait pas son double des clés de la maison au mauvais moment (oups). Mais la situation n'avait vraiment que peu de chances d'abonder dans leur sens. Et en effet, c'était arrivé.

La seconde supposition de Tina était donc la bonne. Queenie n'avait pas lu dans ses pensées. Ce qui n'était peut-être pas un mal en soi, mais rien n'était moins sûr. Elle avait revu Jacob, face à face, après toutes ces années... Après tout ce qui s'était passé... Elle avait revu Jacob depuis, mais il ne lui en avait pas parlé, il faut dire qu'il était avec Norbert alors et qu'elle ne s'était pas trop permise de les déranger. Comment vivait-il la situation ? Elle s'en inquiétait.

Mais pour le moment, ce n'était pas lui qui était au cœur de ses préoccupations, c'était bel et bien sa soeur. Cette rencontre avait chamboulé Queenie, Tina, si elle ne pouvait lire dans l'esprit de sa cadette, pouvait quand même l'affirmer sans aucun risque.

"Oh..." dit-elle pour commencer. Difficile pour elle de savoir comment réagir face à de telles révélations, même si elle aurait dû mieux se préparer mentalement à ce qui tenait sûrement d'une certaine fatalité au final. "Et... Comment ça s'est passé ?"

Peut-être qu'ils s'étaient contenté de se saluer poliment, avant de passer à autre chose, mais Tina en doutait un peu. Elle connaissait Tina mieux que personne, et à force, elle finissait par très bien connaître Jacob aussi. Assez pour savoir qu'ils ne s'étaient jamais oublié, et que leurs retrouvailles ne pouvaient pas être anodines. Comme leur rencontre ne l'avait pas été davantage, d'ailleurs.

... Sans compter qu'il y avait Adrian, aussi... Tina ne pouvait s'empêcher de se le demander : en avaient-ils parlé ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 968
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mar 6 Déc - 17:54


Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu
D

e toute évidence, Tina aurait préféré découvrir que son interlocutrice avait tout simplement lu dans les pensées de sa sœur le fait que Jacob était actuellement en Angleterre, mais il n'en était rien. Elle avait découvert la vérité de la manière la plus directe et brutale qui soit, et au fond c'était peut-être le mieux. Si elle avait appris la vérité en lisant dans les pensées de son aînée, il est certain qu'elle aurait cherché à voir le père de son fils malgré tout, quand bien même ça n'aurait pas été prudent. Soit, elle aurait eu le temps d'une certaine préparation psychologique, mais est-ce que ça lui aurait vraiment servi à quelque chose ? Rien n'était moins sûr. En fait, il était très probable que cela aurait rendu la situation plus compliquée encore. La situation avait été difficile, et en y repensant, Queenie était encore troublée, partagée entre tous les sentiments qu'elle avait éprouvé alors : douleur, tristesse... et en même temps un bonheur ce qu'il y a de plus intense. Elle n'était pas encore parvenue à faire le tri dans toutes ces émotions, elle se laissait le temps d'assimiler tout cela. Ce qui était fait était fait quoi qu'il en soit, il n'y avait pas de retour en arrière possible. Et au fond, Queenie n'en voulait pas. Ou si, mais ce retour en arrière exigerait d'elle de revenir des années et des années avant ce jour, quand tout était encore possible. Elle éprouvait tant de regrets par rapport à cette époque. Et elle n'était pas certaine que tout ce temps perdu pouvait être rattrapé... devait être rattrapé ? Elle devait se faire une raison, depuis qu'elle avait revu Jacob, elle ne pensait qu'à ça, c'était plus fort qu'elle. C'était plus simple d'ignorer les battements de son cœur quand celui qui le faisait vibrer si fort était loin d'elle. Mais là... Quand Tina lui demanda - très logiquement - comment les choses s'étaient passées, elle ne sut trop que répondre... Ça avait été si... étrange. Alors qu'elle répondit à sa sœur, elle se surprit à sourire, au fond, c'était un bon indice, déjà.

- Je ne sais pas trop. C'était comme si toutes ces années n'existaient plus.
Elle savait qu'elle ne devrait pas en parler comme ça, mais Queenie n'était pas capable de cacher son impression à Tina. Elle lui confiait toujours tout, et cela depuis toujours. Je lui ai parlé d'Adrian..., lui avoua-t-elle, qui devinait d'avance quelle allait être la réaction de Tina à ce sujet.

Queenie savait elle-même que parler de son fils, leur fils, à Jacob n'était pas la meilleure idée possible, mais elle n'avait su faire autrement. Elle ne pouvait pas lui mentir. Et lui parler d'Adrian, ça aussi, ça lui avait fait du bien, au fond.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Lun 12 Déc - 15:23

- Je ne sais pas trop.


Voilà qui n'allait pas forcément avancer Tina qui, de la part de Queenie, était habituée à des réponses bien plus franches et plus directes que cela, si même elle n'était pas au clair avec la situation qu'elle avait vécue, ce n'était pas forcément bon signe.

En même temps, comment le reprocher à Queenie ? Tina ne le pouvait pas, en tout cas. Elle savait très bien que ce genre de situation ne pouvait pas s'exprimer en quelques mots, et qu'être au clair avec quelque chose d'aussi complexe que cela ne devait pas être donné à tout le monde. Après tout, on parlait de la résurgence d'une histoire vieille de dix-sept ans, et qui n'avait pourtant pas pris une ride, on parlait de décisions qui avaient altéré tout le cours d'une histoire, leur histoire... et on parlait, Tina en était sûre même si Queenie comme Jacob avaient toujours plus ou moins pris soin d'éviter le sujet, de sentiments qui n'avaient jamais su se faner ou se détériorer malgré les années.

Au final, il était plutôt normal, oui, que Queenie ne sache pas trop comment les choses s'étaient déroulées. Ce serait plutôt la réponse inverse qui aurait de quoi la surprendre et la décontenancer, à la vérité.


-C'était comme si toutes ces années n'existaient plus.


Là-dessus, Tina n'était vraiment pas une bonne chose. Non pas qu'elle ne veuille pas le meilleur pour sa soeur et son ami (au contraire, c'était tout ce qu'elle souhaitait), mais elle n'était pas convaincue que raviver le passé puisse réellement leur faire du bien, sachant que la situation était ce qu'elle était.

Elle voulait bien croire à leurs sentiments encore intacts, parce qu'elle les connaissait suffisamment bien pour cela, mais ils ne pouvaient pas faire abstraction de leur passé houleux. Et puis, surtout, il y avait Adrian, elle ne pouvait pas faire abstraction d'Adrian, encore, si elle lui en avait parlé...

-Je lui ai parlé d'Adrian...


Tina afficha des yeux ronds. Donc elle l'avait vraiment fait. Toutes ces années à garder le secret coûte que coûte, toutes ces années où le couple Dragonneau avait dû se retenir de faire mention à Jacob de son propre fils... balayées en une rencontre...

Tina aurait dû s'y attendre, en fait, c'était dans le caractère de Queenie. Elle était entière. Ça avait dû être plus simple de cacher la vérité tant qu'elle n'était pas confronté au père de son fils, c'est sûr.

Mais là, pour le coup, ce n'était vraiment pas une bonne chose. En tout cas, Tina n'envisageait pas que ce puisse l'être.

"Tu n'as pas fait ça..."
dit-elle alors, tout en ayant conscience que si, tout à fait, c'était exactement ce qu'elle avait fait. "Qu'est-ce que tu lui a dis exactement ?"

Peut-être qu'elle n'avait que parlé de son fils sans lui apprendre l'identité de son père ? Tina en doutait largement. Elle se demandait si elle n'allait pas récupérer Jacob à la petite cuillère, au passage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 968
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Lun 12 Déc - 23:34


Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu
Q

ueenie hocha doucement la tête et afficha un air légèrement coupable quand Tina prit la parole. Si, elle avait fait ça, et bien avant d'en parler à sa sœur, elle avait appréhendé sa réaction... elle n'était malheureusement pas bien différente de ce qu'elle avait imaginé. Et elle ne pouvait pas franchement la blâmer pour cela... Cela faisait plus de seize ans qu'elle contraignait Tina et son époux au silence, plus de seize ans que Tina devait accuser ses différentes réactions, ses moments de désarrois et de regrets, ces instants où elle ne pouvait s'empêcher de faire comprendre à tous que quitter Jacob avait été la pire décision de sa vie avant d'aussitôt se raviser. Plus de seize ans qu'elle essayait de se convaincre et de les convaincre qu'elle avait fait le bon choix. Et en quelques minutes seulement, elle avait rendu toutes ces années proprement et stupidement inutiles. Elle s'en rendait bien compte, elle était la première à le déplorer, d'ailleurs. Puisqu'elle en était là, finalement, comment ne pas déplorer le fait de ne pas avoir révélé la vérité tout de suite, tant qu'à faire, plutôt que de tout compliquer, bien des années plus tard. Mais elle ne pouvait pas revenir sur ce qui était fait, ni sur ce qui avait été dit, et s'ils devaient repartir de zéro, les choses se dérouleraient sans doute exactement de la même manière. Et si elle pouvait rejouer cette rencontre en face à face avec Jacob après tant d'années, elle ne reviendrait pas pour autant sur ses révélations. Elle ne pouvait pas lui mentir quand elle l'avait en face de lui, c'était tout. Et elle comprenait qu'elle avait fait une erreur. Une grossière erreur.

-Je lui ai dis que je venais de déménager en Angleterre avec mon fils...
Elle marqua une légère pause. Tina, plus que personne, avait le don de la faire culpabiliser. C'était plus simple de croire dans le bien-fondé de sa décision quand il n'y avait pas de regard extérieur pour y apposer un jugement plus... objectif, disons. Même si Tina ne pouvait pas être complètement objective pour autant, c'était impossible. Et je lui ai dis qu'il était le père d'Adrian, ajouta-t-elle, sachant pertinemment que c'était cela, que Tina voulait savoir, même s'il n'était pas évident du tout pour elle d'en parler de but en blanc. Et en même temps, elle n'avait pas voulu le cacher à sa sœur, elle ne lui cachait jamais rien. Je sais bien..., ajouta-t-elle en réponse à une réflexion que Tina n'avait pas formulé à voix haute. Mais quand je l'ai revu, là, face à moi... Je n'étais plus capable de lui mentir, c'est tout.





code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mar 3 Jan - 21:31

Elle avait hoché la tête. Déjà, c'était de trop. Donc elle l'avait bel et bien fait, Queenie avait non seulement reparlé à Jacob mais aussi, cerise sur le gâteau, elle lui avait appris l'existence d'Adrian. Toutes ces années de mensonge, pour rien.

Oh, Tina savait pourquoi sa soeur avait fait ça, Queenie ne s'était jamais guérie de Jacob, c'était assez évident, et leur séparation avait été une plaie pour elle, qui n'avait jamais cicatrisé. Tina et Norbert avaient fait de leur mieux pour apaiser à la fois Queenie et Jacob, mais ils ne pouvaient pas faire de miracle. Ils s'étaient trouvés trop tôt, peut-être, et ils avaient continué de s'aimer bien après.

Oui oui, Tina comprenait, mais ce n'était pas parce qu'elle comprenait qu'elle pouvait cautionner l'attitude de sa soeur. Le regard qu'elle lui adressa en disait long d'ailleurs... et ses pensées en diraient sûrement plus long encore, car la jeune femme ne cherchait même pas à les cacher à sa cadette...

Elle désapprouvait l'attitude de Queenie... mais en même temps, ce n'était pas comme s'ils pouvaient revenir en arrière maintenant. Maintenant, il allait falloir assumer les conséquences de cette décision. Et ça ne comptait pas que pour Queenie. Tina et Norbert aussi avaient menti...

D'un autre côté, c'était peut-être bien que cet abcès soit crevé. Cela faisait trop longtemps que ça durait. Oui, c'était sans doute mieux ainsi. Ou non. Tina était très partagée, et elle appréhendait réellement ce qui allait se passer ensuite, même si ça devait être encore pire pour sa soeur.


-Je lui ai dis que je venais de déménager en Angleterre avec mon fils... Et je lui ai dis qu'il était le père d'Adrian.

Oui, donc en gros, pour faire court et en un mot comme en cent, elle lui avait tout dit, quoi. Bon, au moins c'était fait, comme ça. Plus de mensonges, plus de non-dits...

...Pauvre Jacob, tout de même. Tina se demandait comment il vivait les choses. Elle l'avait revu depuis cette conversation, il n'avait rien dit. Ça ne devait pas être facile à aborder, comme sujet.

Décidément, ces retrouvailles allaient mettre une sacrée pagaille dans leurs vies. Mais que faire sinon assumer, maintenant, en même temps.

Je sais bien...


Elle avait pensé trop fort, elle s'en était un peu douté. En même temps, ce n'était pas comme si elle ne pouvait que se laisser envahir de pensées positives à cette nouvelle. Ce n'est pas comme si ça n'allait rien changer, ça allait tout changer, mais c'était comme ça.

-Mais quand je l'ai revu, là, face à moi... Je n'étais plus capable de lui mentir, c'est tout.

"Je sais", répliqua Tina.

Elle n'était pas legilimens, d'accord, mais elle connaissait sa soeur par coeur, elle se doutait que sa nature avait pris me dessus sur ses résolutions. Et cette nature lui allait si bien, en réalité.

"Je ne t'en veux pas"
, affirma-t-elle, pensant que c'était une chose que Queenie aurait besoin d'entendre. "Comment est-ce qu'il a réagi ?" demanda-t-elle alors ensuite, un peu hésitante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 968
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mer 4 Jan - 9:55


Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu
L

ire la désapprobation dans les pensées de sa sœur était une épreuve pour Queenie, qui se remettait déjà suffisamment en question comme cela pour ne pas en plus supporter le jugement de la personne qu'elle estimait le plus au monde, mais d'un autre côté, elle ne l'avait pas volé. Il était normal que Tina n'accueille pas la nouvelle avec force enthousiasme. Queenie, d'ailleurs, ne l'était pas beaucoup plus, enthousiaste. Bien au contraire, même, à vrai dire. Si elle devait rejouer sa rencontre avec Jacob, elle ne pensait pas qu'elle y changerait quoi que ce soit, ceci dit, mais elle parvenait à peine à mesurer les conséquences de leur conversation, ce qui était certain en revanche, c'est que Norbert et Tina ne pouvaient qu'en être des victimes collatérales. Après tout, il n'y avait pas qu'elle qui avait menti. Certes, eux l'avaient fait pour la protéger et la soutenir, mais quand bien même... Jacob devait se sentir très isolé en cet instant. Et tout ça, c'était de sa faute. Mais il n'y avait pas moyen de revenir en arrière quoi qu'il en soit, pas qu'elle sache, en tout cas. Elle appréciait vraiment, par conséquent, que Tina fasse l'effort de la comprendre et de la soutenir malgré tout. Ceci dit, elle n'attendait pas une autre attitude de la part de son interlocutrice. Sa sœur avait toujours été là pour l'encourager et la soutenir, comme pour la recadrer quand elle faisait des erreurs. Cette situation ne dérogeait pas à la règle. Queenie avait véritablement de la chance de l'avoir. Entendre que Tina ne lui en voulait pas, même si elle pouvait tout autant déceler dans ses pensées plus d'agacement que de reproche. Elle lui adressa un sourire des plus sincères, en guise de remerciement, qui s'effaça légèrement quand la jeune femme lui demanda comment Jacob avait réagi. À vrai dire, elle-même, pourtant aux premières loges pour découvrir sa réaction, aurait bien des difficultés à répondre convenablement à cette question.

-Je ne sais pas trop...
, avoua-t-elle alors, assez mal à l'aise. On pouvait dire, quelque part, qu'il avait bien réagi, au sens où il ne s'était pas emporté, où il avait pris sur lui pour supporter la situation en dépit de ce qu'elle avait de décidément singulière et de désarmante. Il était sous le choc... Ce qui était normal, après tout. S'il ne l'avait pas été, il n'aurait pas été humain. Et le fait est que Jacob était le plus humain parmi tous les humains qu'elle connaissait. c'était - entre autres nombreuses choses - une des choses qui lui plaisait le plus chez lui. Il l'est peut-être toujours, j'imagine...

Ce qui serait logique, après tout, au vu de ce qu'il avait appris. Ce n'était pas là le genre de révélations dont on se remettait très facilement.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mer 11 Jan - 16:56


-Je ne sais pas trop...

Voilà une réponse qui n'avançait pas à grand-chose, mais il était ceci dit normal que Queenie ne sache pas exactement comment répondre à cette question.

Tina connaissait Jacob, et elle pensait le connaître suffisamment pour être convaincue du fait qu'il ne serait certainement pas son genre que de s'emporter, se mettre en colère, ou éclater en sanglots. Il chercherait forcément à comprendre les choses du point de vue de Queenie, d'autant qu'elle était certaine qu'il avait encore des sentiments très forts pour elle.

Bien sûr, tout ça, ce n'était jamais qu'un tissu de suppositions. Dans tout cela, il n'y avait rien dont elle puisse être véritablement certaine, mais avec le peu d'éléments dont elle disposait, c'était le portrait qu'elle se faisait des choses. Elle allait avoir besoin de sa soeur par contre pour parvenir à vraiment se faire une vue d'ensemble de la situation. Si c'était vraiment assez. Et là encore, ce n'était pas dit. Car elle-même semblait confuse par rapport à cette rencontre. Et de nouveau, Tina connaissait suffisamment sa petite soeur pour comprendre pourquoi.

-Il était sous le choc...


Ça, Tina aurait pu le parier. Le contraire l'aurait grandement surprise, en tout cas. C'était sûr, que la situation devait forcément dépasser Jacob. On lui apprenait tout à coup qu'il était père, et d'un fils de seize ans, qui plus est, la moindre des choses, c'était qu'il soit sous le choc, en effet.

Il devait vraiment être bouleversé par cette accumulation d'informations, et c'était normal, maintenant, il fallait qu'il réussisse à le gérer, et Tina se promettait de faire son possible pour le soutenir, tout en sachant que Norbert serait peut-être plus doué à cet exercice. Elle était la plus sociable des deux (ce qui ne voulait pas dire grand chose quand on la connaissait, pourtant), mais Jacob était le meilleur ami de son époux avant d'être le sien (même si en fait, si l'on oubliait que sa soeur était sa meilleure amie, Jacob était le meilleur de ses amis à ses yeux aussi).

-Il l'est peut-être toujours, j'imagine...


Là aussi, ce n'était pas vraiment surprenant, pas surprenant du tout, même. Il allait avoir beaucoup de temps pour digérer la nouvelle qui lui avait été apprise. Combien de temps ? Tina n'en avait aucune idée. Ce genre de situation n'était pas se produire. Mais peut-être que dans leur cas, c'était en réalité couru d'avance.


"Je m'en doute"
, répondit prudemment Tina.

Dans sa tête, elle explorait des milliers de scénarios pour savoir comment appréhender la situation. Mais ce n'était vraiment pas très clair.

"J'irai lui parler, on le soutiendra comme on le pourra."


"On", c'est-à-dire Norbert et elle-même. C'était visiblement à eux de prendre le relai, maintenant. Tina attrapa la main de sa soeur.


"Et je suis là pour toi, autant que tu le voudras."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 968
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mer 11 Jan - 20:15


Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu
Q

ueenie se doutait qu'elle n'apprenait pas grand-chose à sa sœur de l'état où se trouvait Jacob, mais malheureusement, c'était un fait, elle n'en savait pas beaucoup plus que ce qu'elle en disait. Pourtant, elle avait entièrement eu accès à sa conscience et à ses pensées (elle avait tenté de s'en empêcher, mais c'était plus fort qu'elle, d'autant que les êtres humains de manière générale étaient plus faciles à lire quand ils souffraient, et de la souffrance chez le no-maj, elle en avait perçue, bien plus que ce qu'elle aurait voulu assumer, bien plus que ce qu'elle aurait voulu affronter), mais ça ne suffisait pas. Elle avait fait face à des tourments qui ne pouvaient pas se déchiffrer si simplement, même en tant que legillimens plutôt douée. C'était normal, Jacob lui-même n'avait pas vraiment dû savoir faire la part des choses dans tout ce qu'il ressentait, et pour cause, elle lui en avait vraiment demandé beaucoup, beaucoup trop pour un seul homme. Parce que ses révélations avaient tardé, parce que quitte à être, elles auraient dû être bien plus tôt, et certainement pas maintenant, quand il était de toute façon trop tard pour réparer ses erreurs beaucoup trop nombreuses. Elle ne pouvait malheureusement pas réparer ses erreurs. Et elle ne savait pas si parler à Jacob en était une autre, ou une façon de la réparer, sur le tard. Elle-seule pouvait finir par le savoir. Tina, elle, subissait juste indirectement les soubressauts de son histoire, parce qu'elle y était, par la force des choses, intimement liée.

Queenie esquissa un sourire empreint de gratitude quand sa sœur affirma qu'elle irait parler à Jacob, que Norbert et elle le soutiendraient autant que possible. Elle appréciait de l'entendre dire, puisque elle, de son côté, devait plutôt se tenir le plus éloignée possible de Jacob. Est-ce qu'elle parviendrait à s'y résoudre ? C'était une autre affaire... Le revoir avait bouleversé beaucoup de choses en elle... mais il repartirait bientôt, quoi qu'il en soit. Elle pouvait bien ne pas céder jusqu'à son départ. Une fois qu'un océan tout entier les séparerait, la question ne se poserait plus... Tina prit doucement les mains de sa sœur, Queenie lui adressa un sourire. Elle se sentait déjà un peu mieux... pas exceptionnellement mieux, bien sûr, mais un peu tout de même, de quoi lui redonner un peu de contenance.

-Je sais,
affirma Queenie dans un sourire, quand sa sœur lui assura qu'elle était là pour elle s'il le fallait, sous entendu : Jacob n'était peut-être pas le seul à avoir besoin de soutien psychologique. Merci. Elle esquissa un nouveau sourire. Tu risques de devoir me supporter pas mal ces prochains temps, ajouta-t-elle dans un sourire.

Elle plaisantait à peine, car oui, elle craignait un peu de se retrouver seule dans son appartement, à ruminer. Surtout alors qu'Adrian était à Poudlard. Et en Angleterre, pour le moment, elle ne connaissait personne, à part sa famille.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Ven 20 Jan - 12:27


-Je sais.

Tina répondit à cette remarque par un léger sourire. Elle savait qu'elle pouvait compter sur elle. Pour la jeune femme, c'était important, elle avait à coeur de prouver à sa cadette qu'elle serait toujours là pour elle.

Elles possédaient toutes les deux un lien très fort. Il faut dire qu'elles avaient perdu leurs parents très jeunes, c'est très tôt qu'elles n'avaient pu que compter l'une sur l'autre. Cette expérience les avaient rendues plus fortes, et avait surtout fait de leur lien quelque chose qui dépassait de très loin l'amitié et la complicité qui pouvait lier deux soeurs entre elles.

Tina avait eu peur qu'elles perdent ce lien après son déménagement. Elle n'avait pas hésité une seule seconde quand Norbert lui avait proposé de s'installer avec elle en Grande-Bretagne, à l'époque, mais elle avait culpabilisé de laisser Queenie, surtout que celle-ci était déjà séparée de Jacob, et qu'elle ne pourrait plus l'aider à prendre soin d'Adrian. Mais Queenie avait trouvé les mots pour l'encourager, et Tina était partie confiante. Mais Queenie lui avait toujours manqué.

Même s'il se passait d'une manière assez étrange, le déménagement de sa soeur était donc une chance pour Tina. Elle n'aurait plus à supporter de les savoir à ce point séparées géographiquement. Elle avait plus que jamais la possibilité d'offrir à sa cadette le soutien moral qu'elle méritait tant, alors forcément, elle voulait s'en montrer digne. Et elle tenait à ce que Queenie se sente mieux, surtout, même si cette histoire n'en était qu'à ses débuts.

-Merci.

À nouveau, Tina se contenta d'un sourire en guise de réponse. Même si Queenie n'avait vraiment pas besoin de la remercier. Elle n'aurait pas pu faire autrement que de lui apporter tout le soutien possible. Les grandes soeurs étaient faites pour ça, après tout, non ? Et si quelqu'un méritait de se sentir aidée et entourée, c'était bien elle. Peut-être qu'elle avait fait quelques erreurs, mais elle était quelqu'un de bien quoi qu'il en soit. Elle méritait donc le meilleur. Comme Jacob, d'ailleurs. Ils étaient bien moins fautifs que les circonstances, donc.

En tout cas, elle n'avait pas besoin d'être remerciée. Ce qu'elle se contentait de faire, c'était son rôle de grande soeur, c'est tout, et une grande soeur qui avait toujours été très protectrice. Elle ferait toujours tout pour le soutien de Queenie. C'était son devoir, de veiller sur elle.

-Tu risques de devoir me supporter pas mal ces prochains temps.

"Encore heureux !"
répliqua aussitôt Tina. "Maintenant que tu habites juste à côté, tu ne risques pas d'y couper." Elles avaient du temps à rattraper toutes les deux, Tina comptait bien en profiter. "Et notre porte te sera toujours ouverte, tu le sais bien." Bon, moins en ce moment si elle ne voulait pas s'exposer à des situations gênantes. Elle marqua une pause. Elle hésita un peu mais choisit de reprendre la parole. "Tu as l'intention de le revoir avant son départ... ?"

Elle préférait ne laisser aucune question en suspens.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 968
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Ven 20 Jan - 19:07


Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu
L

e sourire de Queenie s'agrandit largement quand sa sœur lui fit comprendre qu'elle avait tout intérêt à venir l'"embêter" dans les prochains temps. C'était une chose qui lui avait réellement manqué, mais dont elle prenait réellement conscience en cet instant. Elle avait choisi de s'installer en Grande-Bretagne pour Adrian en priorité, bien sûr, mais pour Tina aussi. Parce qu'elle avait besoin de sa présence et de son soutien. Elle ne se serait jamais permise de lui reprocher d'avoir quitté les États-Unis pour s'installer avec son époux, bien sûr que non, elle était heureuse pour elle, mais son absence avait créé un grand vide en elle. Et pour cause, elles avaient passé la majeure partie de leur vie ensemble, elles avaient toujours été là l'une pour l'autre, s'étaient soutenues dans toutes les épreuves. Merlin ! Sans Tina, Queenie ne savait vraiment pas si elle aurait été capable de surmonter la mort brutale de leurs parents. Mais elle avait été là, elle l'avait aidée et encouragée, elle avait tu son propre deuil pour aider Queenie à faire le sien, et encore maintenant, elle lui prouvait qu'elle pourrait toujours compter sur elle. Le retour brutal de Jacob dans sa vie (même s'il y était sûrement revenu pour mieux en repartir), ça avait été un choc, pour elle, et c'était une épreuve qui nécessitait très clairement les lumières et le sang-froid de celle qui l'avait toujours soutenue, autant que possible. Queenie hocha la tête quand Tina lui rappela que sa porte lui serait toujours ouverte. Oui, enfin elle attendrait un peu avant de la franchir sans y avoir été invitée étant donné la manière dont les choses s'étaient déroulées qu'elle avait débarqué sans prévenir chez les Dragonneau. Dans tous les cas, elle se sentait un peu rassurée, un peu plus détendue, elle avait le sentiment que tout irait mieux à présent, quoi qu'il doive arriver, parce que Tina serait là pour l'aider. Pour la soutenir.

Mais elle sentit quand même son coeur se serrer quand Tina, la ramenant judicieusement sur la terre ferme, lui posa une question qu'elle n'avait pas envie d'entendre, mais qu'elle s'était elle aussi posée, bien évidemment. Est-ce qu'elle avait l'intention de le revoir avant son départ ? Elle n'en savait rien, encore une chose qu'elle ne savait pas, en somme... Mais elle n'arrêtait pas de se poser la question. C'était réellement incessant. Insupportable, même, tant cette question la travaillait, encore et encore.

-Oui... Non...
Elle parlait trop vite, si bien qu'elle ne savait même pas ce qu'elle disait. Elle était perdue, elle ne savait vraiment pas où elle en était. Non, reprit-elle, finalement un peu plus sûre d'elle. J'en ai envie mais... je pense que c'est mieux comme ça.

Oui, c'était forcément mieux comme ça. Même si leur dernière conversation lui laissait vraiment un goût certain d'inachevé.



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 151
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mer 1 Fév - 12:21


-Oui... Non...

Ça, pour une réponse imprécise, c'était une réponse imprécise, mais au moins, c'était une réponse honnête, qui suffisait à Tina pour comprendre quels tourments opprimaient sa sœur, quelles difficultés se dressaient face à elle. Elle était partagée entre sa raison et son cœur, sans doute, deux voix qui ne pouvaient qu'être très singulièrement opposées vu les circonstances.

C'était compréhensible, Tina elle-même ne savait pas trop quelle voie inviter sa cadette à poursuivre. Des deux, elle avait toujours été la plus raisonnable. Pour la peine, elle devrai sûrement lui intimer de ne pas revoir Jacob, effectivement, de rester sur sa première résolution et de reprendre le cours de sa vie sans avoir le moindre contact avec le père de son fils.

Mais elle trouvait cette résolution délicate, et assez injuste, quelque part. Insuffisante, dans tous les cas. Parce qu'elle aussi ne pouvait que se sentir impliquée émotionnellement dans cette histoire. Queenie était sa sœur autant que sa meilleure amie, et Jacob était un ami très proche, également. Elle savait qu'ils n'étaient pas complètement heureux tous les deux, et ce uniquement parce qu'ils n'étaient pas ensemble. Elle les connaissait suffisamment bien pour savoir qu'ils s'aimaient encore passionnément tous les deux. Et puis il y avait Adrian.

À partir de là, comment savoir ce qui était le mieux, pour eux comme pour leur fils : qu'ils renouent contact ou renoncent pour de bon à se voir, à se parler... à s'aimer ? Mais c'était impossible. À moins d'utiliser la manière forte pour s'oublier. Comme Jacob aurait déjà dû oublier Queenie. Mais si même la magie n'y suffisait pas...

- Non.

Voilà, Queenie avait tranché. Est-ce qu'elle ne reviendrait pas sur sa parole à un moment ou à un autre ? C'était difficile à dire. En attendant, et pour l'heure en tout cas, sa décision était prise et semblait irrévocable. Ou bien ?

Tina ne savait trop quoi penser de cette résolution. Ce n'était pas à elle de faire ce choix pour elle. Mais elle n'était pas certaine que ce puisse être une histoire qui sache toucher à sa fin, même avec toute la volonté possible de la part de ses deux protagonistes.


-J'en ai envie mais... je pense que c'est mieux comme ça.

Elle en avait envie. Ça, Tina n'en doutait pas. Comme Jacob devait avoir envie de la revoir, lui aussi. Mais il était peut-être trop tard pour revenir en arrière, c'est vrai. Tant d'années s'étaient écoulées ! Des années sur lesquelles ils ne pouvaient pas faire l'impasse, malheureusement.

"Je vois..."
, répondit finalement Tina, qui ne savait pas vraiment quoi dire. L'encourager, la dissuader ? Était-ce vraiment de son ressort ? "Tu sais, quoique tu décides de faire, je suis là. Et il ne faut pas que tu hésites à m'en parler."

Surtout pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 968
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu    Mer 1 Fév - 19:57


Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu
Q

ueenie connaissait bien assez sa sœur pour savoir qu'elle était quelqu'un d'infiniment sincère, qui n'était pas le moins du monde de nature à dissimuler le fond de sa pensée ou ses réflexions. Et Queenie était bien placée pour le savoir puisqu'elle avait plus d'une fois fouillé dans l'esprit de sa sœur, pas dans l'intention de se montrer intrusive, mais tout simplement parce que c'était plus fort qu'elle et qu'elle ne pouvait pas lutter contre. Quand Tina disait qu'elle voyait, Queenie savait donc que c'était faux, mais que l'intention de son aînée n'était pas pour autant de lui dissimuler la vérité, bien au contraire. Cela signifiait seulement qu'elle comprenait son hésitation, son tourment, son incapacité totale à faire la part des choses entre ce que sa raison pouvait bien lui intimer et ce que son cœur lui hurlait de faire à corps et à cri. Elle voyait son dilemme, elle comprenait vraiment ce qu'elle traversait, mais ce n'était pas pour autant qu'elle approuvait sa décision définitive, comme elle n'en aurait peut-être pas davantage approuvé une autre, d'ailleurs. La situation était inextricable. Aucune situation ne pouvait entièrement convenir. Aucune situation n'était capable de lui éviter de souffrir. C'était aussi simple que ça. Et elle se sentait, quelque part, prise au piège tout en songeant qu'elle l'avait bien mérité. C'était elle qui avait quitté Jacob en premier lieu, c'était elle qui n'avait pas su tenir sa langue en le revoyant et lui avait parlé d'Adrian. Elle était l'artisan de son malheur, il fallait qu'elle l'assume. Les conséquences n'en étaient pas plaisantes mais il y a bien longtemps qu'elles ne l'étaient pas, à vrai dire, tout compte fait.

Finalement, Tina ne pouvait pas lui donner un avis clair et définitif sur la situation qui tairait ses doutes et lui apporterait le sentiment d'avoir immanquablement fait le bon choix. Mais elle n'était peut-être pas là pour ça, et ce n'était pas davantage pour cette raison qu'elle avait voulu s'adresser à elle, sans même peut-être sans rendre compte. Elle avait juste envie de savoir pouvoir compter sur sa sœur en toute circonstance. Même si elle devait se tromper, prendre les mauvaises décisions, manquer de jugeote. Elle serait son soutien indéfectible. Tina le lui assurait et Queenie ne pouvait ignorer qu'elle pouvait la croire sur parole. Elles s'étaient toujours soutenu mutuellement. La distance et leurs vies respectives, qui avaient bien changé n'ôtait rien à leur complicité et à ce lien fraternel plus fort que n'importe quel autre qui les unissait.

-Je le ferai, c'est promis,
affirma-t-elle qui ne voulait pas que sa sœur puisse douter d'elle. Elle prit une légère inspiration, retrouva son habituelle sourire. Bon, on les fait, ces magasins ?



code by Mandy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Une sœur est un peu de l'enfance qui ne peut être perdu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» SOS :Hugo coton de Tulear 5a battu et séquestré ADOPTE
» YON TI KOZE ! PITA PI TRIS ! PREVAL PA PI SOT KE SA !
» VALENTINO mâle x yorkshire-griffon 1 an SPA DOUAI 59 ADOPTE
» Charly-croisé caniche 4 ans (60) ADOPTE
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-