AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme quoi, tout arrive. (Melody)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Sam 17 Déc - 23:49

Melody & Bonnie
Comme quoi, tout arrive.
Comment c’était arrivé ? Elle n’en savait trop rien… mais Bonnie ne pouvait pas ignorer ce qui était en train de lui tomber dessus. Tomber était peut-être un mot un peu fort en réalité, parce que ça n’avait rien de péjoratif, bien au contraire. Bonnie ne changerait pas sa place contre une autre en cet instant précis (quoi qu’elle changerait bien certaine chose quand même dans sa vie). Elle était amoureuse, c’était juste complètement dingue. Bon, en réalité, ça ne lui tombait pas non plus entièrement dessus, parce qu’elle ne pouvait pas nier que ses sentiments pour Joshua était présent depuis un moment maintenant, mais elle ne pensait pas vraiment que leurs vacances tourneraient dans ce sens. Ce qui lui allait très bien. Même si sa situation était loin d’être agréable, parce qu’elle était quand même mariée et pas du tout avec l’homme qu’elle aimait. Bonnie se retrouvait dans la situation qu’elle avait craint, oui craint, celle d’une femme adultère. Même s’il ne se passait absolument rien avec Clyde, qu’elle n’avait aucune envie qu’il se passe quelque chose et qu’il n’était finalement plus un colocataire qu’autre chose (qui lui avait donné son nom de famille quand même, ils partageaient un compte, une chambre… ce genre de chose de personnes mariées). Tout ça, c’était donc d’un compliqué et la jeune femme ne savait vraiment pas comment elle allait s’en sortir, ce qu’elle devait faire… Et elle mourrait d’envie d’en parler à quelqu’un, sauf qu’elle ne pouvait pas vraiment le faire. Sauf à une seule personne, qu’elle avait eu envie de revoir dès son retour de vacances, mais ça n’avait pas été simple. Non pas qu’elle n’était pas disponible, mais Melody à Poudlard et elle dehors, ce n’était pas vraiment évident pour avoir des conversations (en face à face évidemment, la jeune femme n’imaginait pas les choses autrement).

Elle avait donc réussi à convenir d’un rendez-vous avec Melody à Pré-au-Lard. Bonnie regrettait vraiment par moment sa vie à Poudlard. Déjà, à l’époque, elle n’était pas mariée ce qui ne manquait pas de lui manquer ces derniers temps plus qu’avant. Mais en plus, elle n’avait plus la possibilité de discuter autant avec ses amies qu’avant. En cet instant précis, la jeune femme donnerait vraiment tout pour remonter le temps, mais c’était impossible (enfin, elle pensait que ça l’était, ce qui l’était pour son cas en tout cas). Bonnie arriva comme à son habitude en avance à la taverne des Trois Balais et commanda une bierraubeurre, avant de s’installer à une table au fond. Elle attendit, presque, patiemment de voir son amie arriver. Et quand elle arriva, Bonnie ne manqua pas d’afficher un énorme sourire sur son visage et de s’approcher de Melody pour la prendre dans ses bras.

« Comme je suis contente de te voir ! » Elle ne cachait pas son enthousiasme non, ce n’était pas dans ses habitudes. « Comment tu vas ? »

Elle prit quand même la peine de s’intéresser un peu au sort de son amie, avant d’en venir aux faits.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Dim 18 Déc - 10:41


Comme quoi, tout arrive
M

elody avait beau être habituée, maintenant, aux usuelles sorties à Pré-au-Lard, elle ne s'en lassait pas. Elle adorait vraiment ce village sorcier au charme typique. Le choix de boutiques que l'on trouvait en ces lieux était impressionnant, et la bleue et bronze adorait faire le plein de sucreries chez Honeydukes ou chercher de nouvelles farces et attrapes à acheter pour semer le trouble dans Poudlard avec la Guilde (la Guilde qui avait été un peu trop calme depuis la rentrée, à bien y réfléchir... Melody était bien décidée à inverser la tendance, d'une manière ou d'une autre). La seule chose qu'elle déplorait au cours de ces sorties, c'était qu'il y avait toujours beaucoup de monde. Non pas que la foule la dérange en soi, contrairement à d'autres, elle ne souffrait pas d'agoraphobie et préférait largement un bain de foule au fait de se retrouver seule, avec ses pensées pour seule compagnie. Seulement, à certains moments, on ne pouvait pas profiter du village comme il le fallait tant il y avait d'élèves partout, les boutiques étaient bondées, difficile de s'attarder dans chacune d'elle, et on profitait difficilement de l'atmosphère des lieux quand ils se révélaient pris d'assaut.

Pour cette raison, elle aimait le fait de faire de manière générale peu cas du règlement et donc de n'éprouver que peu de scrupules à emprunter l'un des passages secrets de l'école de magie pour se rendre jusqu'au village sorcier. Il lui arrivait de le faire sans but réel, quand ses jambes étaient d'attaque, ou parce qu'elle avait des achats spécifiques à faire. En l'occurrence, il ne s'agissait d'aucun de ces deux cas de figure. Elle avait reçu un hibou de la part de Bonnie lui proposant de la voir et de boire un verre ensemble aux Trois-Balais, et évidemment, Melody ne pouvait pas dire non. Elle avait très envie de revoir son amie, et ce genre d'occasions était malheureusement rare, ces derniers temps. Alors la jeune femme était vraiment contente de pouvoir profiter de la compagnie de son amie, et de tout simplement bavarder autour d'une bonne bierraubeurre, qui ne ferait pas de mal car le temps s'était un peu rafraîchi ces derniers temps.

Melody arriva pile à temps à Pré-au-lard, et eut même le temps de flâner un peu dans les rues du village, un peu moroses quand même, sans personne et par cette météo un peu trouble. Arrivée aux Trois-Balais, elle constata que son amie était déjà arrivée. Elle se dirigea jusqu'à sa table, un grand sourire aux lèvres, appréciant l'étreinte de Bonnie. Ça lui faisait vraiment très plaisir de la voir.

-Je suis contente de te voir aussi,
affirma-t-elle très sincèrement. Et je vais très bien. Elle détailla Bonnie du regard, elle était rayonnante. Bonnie était toujours enjouée, mais là, il y avait quelque chose de différent. Et toi aussi, visiblement, t'as l'air en pleine forme. Elle afficha un grand sourire. On dirait que ça t'a réussi, tes vacances en Espagne.

code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Ven 10 Fév - 16:44

Melody & Bonnie
Comme quoi, tout arrive.
Bonnie ne perdait pas son sourire quand Melody s’approcha d’elle, qu’elle la salua. Elle était vraiment heureuse de pouvoir passer un peu de temps avec son amie (même si en soit, c’était surtout parce qu’il avait besoin de lui parler, qu’elle avait d’ailleurs beaucoup e chose à lui raconter), qu’elle n’avait pas l’occasion de voir aussi souvent qu’elle le voudrait dernièrement. Les deux jeunes femmes pouvaient plus difficilement se retrouver maintenant que Bonnie n’était plus à Poudlard. La jeune femme était donc très heureuse d’avoir réussi à trouver un moment où elle pouvait passer un peu de temps en compagnie de son amie. La jeune femme était heureuse d’apprendre que Melody était contente de la voir aussi et surtout qu’elle allait bien. Au lieu de lui retourner la question, comme la plupart des personnes auraient fait, Melody affirma soudainement qu’elle semblait aller bien de son côté, qu’elle avait l’air en pleine forme et que ces vacances en Espagne lui avaient vraiment réussi. Bonnie afficha un sourire encore plus grand rien qu’en pensant à ces vacances qu’elle avait passé, rien qu’en pensant à Joshua donc. C’était sans doute vraiment idiot, mais elle ne pouvait pas s’empêcher de le faire. Elle avait évidemment raconté à son amie qu’elle partait quelque jour en Espagne, mais elle n’était pas entrée dans les détails. Ce qu’elle avait l’intention de faire là, même si elle ménageait un peu le suspense. Pourtant, ce n’était vraiment pas évident, elle mourrait d’envie de cracher le morceau maintenant. Ça la démangeait tellement de pouvoir enfin se confier à quelqu’un, de ne pas se cacher avec Melody.

« J’ai passé de merveilleuses vacances, c’était géniale. Il y avait du soleil, il faisait chaud, c’était tellement agréable. Je n’ai jamais autant bronzé dans ma vie que là-bas. Et j’ai découvert plein de chose, j’ai fait des visites, c’était… c’était vraiment top. Je rêverais d’y retourner tout de suite. »

Bon, d’accord, elle enjolivait peut-être les choses. L’Espagne c’était génial, elle avait effectivement pu bronzé et avait profité de la chaleur de ce pays bien plus agréable que l’Angleterre. Mais si elle avait envie d’y retourner, si elle avait envie de revivre ces vacances, c’était évidemment pour son accompagnateur. Ses vacances et ce pays auraient été beaucoup moins génial s’il n’y avait pas Joshua.

« Enfin bon, je ne vais pas te bassiner avec mes vacances. Qu’est-ce que tu racontes de beau toi ? Toujours avec ton bel âtre mystérieux ? »

Elle était curieuse de le savoir, elle s’intéressait vraiment à la vie de son amie, mais en même temps Bonnie devait bien avouer qu’elle ne menait pas le sujet sur la table pour rien. Elle se rappelait parfaitement de la promesse qu’elle s’était faite avec Melody et il était évident que de son côté, c’était chose faite. Alors, elle espérait bien en apprendre plus sur l’amoureux de son amie, malgré le fait qu’elle se soit montré si secrète la dernière fois qu’elles avaient abordé le sujet. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’être curieuse.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Ven 10 Fév - 19:13


Comme quoi, tout arrive
M

elody avait bien deviné, son amie se portait effectivement comme un charme, et manifestement, ses vacances en Espagne y avaient été pour beaucoup. Quand elle en parlait, elle paraissait vraiment comme sur un petit nuage, la jeune femme devait bien reconnaître trouver cela presque suspect. D'accord, elle voulait bien croire que l'Espagne était un pays magnifique, mais là, elle en parlait avec tellement d'emphase qu'elle se demandait s'il n'y avait pas quelque chose d'autre derrière tout cela. Quoi qu'il se pouvait totalement qu'elle se trompe, au final. Melody n'était jamais vraiment partie en vacances, en tout cas jamais très loin. Ses parents ne pouvant pas délaisser la ferme familiale, il était très rare qu'ils prennent le temps de vraiment planifier des séjours ailleurs, et hors de leurs frontières, certainement pas. Aussi, peut-être que si elle devait découvrir un nouveau pays, de nouveaux décors et une nouvelle culture, avec tout l'enthousiasme qui la caractérisait, elle réagirait de la même manière. Mais elle ne le pensait quand même pas. Bonnie ajouta ensuite qu'elle n'avait pas l'intention de la bassiner avec ses vacances. Non mais et puis quoi encore ? C'était tout l'inverse. Elle ne la bassinait pas, elle la frustrait. La bleue et bronze avait envie d'en découvrir plus, elle avait envie de savoir ce qui avait mis la jeune femme dans un état pareil, comprendre en quoi ses vacances avaient été si exceptionnelles. Mais bon, si Bonnie avait changé de sujet, c'était à dessein, bien évidemment. Elle lui retourna la question, lui demanda ce qu'elle avait à lui raconter de beau, évoquant la "personne mystérieuse" avec laquelle elle sortait. Sauf que bon, ben, depuis la dernière fois, rien de nouveau sous le soleil, Melody ne pouvait toujours pas parler de Lexie à Bonnie. Donc au final, si elle ne pouvait pas parler de ce qui avait le plus d'intérêt dans son existence, il ne lui restait plus grand-chose à dire.

-Oui, je suis toujours avec et ne rêve pas, je t'en dirai toujours pas plus.
Ce n'était pas l'envie qui lui en manquait, pourtant. Mais clairement, ce serait bien trop simple s'il suffisait d'insister pour qu'elle daigne s'exécuter. Eh non, ce n'était pas le cas. Même si Bonnie pourrait bien lui parler du petit pari qui les avaient lié la dernière fois. Elle n'ajouta rien de plus. De son côté, elle préférait de très loin s'attarder sur les vacances de son interlocutrice. Ne serait-ce que parce qu'elle avait l'intuition que cette dernière était loin de tout lui dire. Elle repartit donc à l'attaque très rapidement. Et crois-moi, tu ne me bassines pas avec tes vacances, au contraire, ça a eu l'air trop génial, j'ai besoin de plus de détails. On dirait que t'es tombée amoureuse de l'Espagne... ou d'un bel Espagnol ?

Petite suggestion innocente... mais pas tant que ça.

code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Ven 31 Mar - 7:50

Melody & Bonnie
Comme quoi, tout arrive.
Bonnie n’avait pas l’intention de lâcher l’affaire, même si elle avait compris que ce n’était pas seulement en insistant que son amie allait finir par lui parler de son mystérieux petit ami. La jeune femme ne savait vraiment pas qui était cet homme (ce jeune homme ? ce gamin ? ce vieux ?... elle ne savait vraiment rien), mais elle avait bien compris que la situation était suffisamment problématique pour que la jeune femme ne puisse pas lui en parler. Ce n’était pas tant qu’elle ne voulait pas, mais elle ne pouvait pas. Du moins, c’était ce qu’elle comprenait, même si la jeune femme ne pouvait pas nier qu’elle se sentait un peu frustrée par la situation quand même. Elle n’avait, évidemment, pas oublié le petit pari qu’elles avaient mis en place et au vu de sa propre situation, Bonnie espérait bien obtenir ses réponses. Même si, elle ne pouvait pas non plus forcer complètement Melody, si jamais celle-ci ne voulait pas lui en dire plus. Elle n’avait pas envie qu’elles se brouilles pour ça, même si elle mourrait d’envie de savoir (mais elle le regretterait sans doute). La jeune femme lui apprit donc qu’elle était toujours avec son bel âtre, mais qu’elle ne devait pas rêver parce qu’elle n’allait pas lui en dire plus. Pour l’instant, Bonnie avait bien l’intention d’utiliser la carte à sa disposition.

Et d’ailleurs, apparemment, Melody avait compris quelque chose. Elle revint à la charge sur ses vacances en Espagne (Bonnie se doutait bien que ça lui permettait aussi surtout de ne pas parler de sa propre solution, mais elle avait tant à dire qu’elle ne lui en voulait pas), affirmant qu’elle avait envie d’en savoir plus, précisant même qu’on dirait qu’elle était tombée amoureuse d’un espagnol. Bonnie fut incapable de retenir un sourire, parce qu’en fait elle n’était pas très douée pour garder les secrets. Sauf que ce secret-là, elle avait intérêt à le garder. Mais elle n’avait pas de raison de se retenir de parler avec Melody, au contraire. Elle pouvait se confier à elle, tout lui dire. Et elle avait la preuve que la bleue et bronze savait bien garder des secrets. En tout cas, elle mourrait d’envie d’en dire plus, au point de presque oublier de juste parler de Melody.

« Pas d’un espagnol non. »
Dit-elle alors, un sourire amusé sur le visage, reprenant rapidement. « D’un anglais. Un anglais bien d’ici. » Sans vraiment qu’elle le contrôle, Bonnie ne put s’empêcher de sourire encore plus, même si c’était de toute façon dans son habitude de sourire. « Bon en fait, je ne t’ai pas tout dit concernant mes vacances. » Reprit-elle alors, ne pouvant pas s’empêcher déballer le plus possible à son amie. « En fait, je ne suis pas partie seule en Espagne. Et c’était surtout parce qu’un ami avait besoin de vacances tu vois et que moi… bah j’avais bien envie de passer du temps avec lui, ailleurs, et beaucoup de temps. » Bon, elle tournait peut-être un peu autour du pot. « Bon, bref, tu vois, on est parti ensemble et puis bah… » Elle cherchait ses mots, ça ne lui arrivait quand même pas souvent de le faire, d’habitude tout sortait facilement. « J’ai l’impression d’être sur un petit nuage, c’est impressionnant. »

Et en même temps, par moment, au fond du gouffre. Elle ne faisait pas dans le demi mesure.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Ven 31 Mar - 19:43


Comme quoi, tout arrive
M

elody devinait qu'il avait dû se passer quelque chose en Espagne, elle semblait vraiment très heureuse, trop heureuse pour qu'elle ne trouve pas cela un tantinet suspect. Pour autant, elle ne s'imaginait pas du tout qu'elle avait touché à ce point juste. C'était facile de supposer à Bonnie une romance quelconque, c'était autre chose que de découvrir que cette supposition était entièrement juste. Car non seulement elle avait apparemment quelqu'un, mais ce quelqu'un n'était pas un Espagnol qu'elle n'aurait plus l'occasion de revoir. C'était un Anglais, british tout ce qu'il faut, et qu'elle aurait donc l'occasion de revoir autant de fois qu'elle le souhaiterait. Déjà, Melody souriait d'une oreille à l'autre, et ne demandait qu'à avoir plus d'informations. Elle s'apprêtait à lui poser mille et une question, mais Bonnie la devança et répondit à certaines d'entre elles avant qu'elle ait le temps de prononcer le moindre mot.

C'est que Melody se disait que c'était quand même une sacrée coïncidence que de parvenir ainsi à rencontrer et séduire justement un Anglais au cours de ses vacances à l'étranger, mais si elle était directement partie avec l'élue de son coeur, alors l'affaire était bien différente, et beaucoup plus intéressante, à ses yeux, même si elle se sentait un peu vexée de n'avoir jamais entendu parler de ce mystérieux jeune homme qui lui était suffisamÇament cher pour qu'elle parte en vacances avec lui. Parce qu'il en avait besoin, disait-elle, mais surtout parce qu'elle voulait être avec lui, retenait la bleue et bronze. Mais bon, pas le temps de faire des reproches à son amie, Melody était bien trop curieuse pour râler, elle aurait peur de ne pas pouvoir poser à son interlocutrice toutes les questions qu'elle voulait dans ce cas.

-Ça se voit,
répliqua l'adolescente tout sourire, quand Bonnie lui confia qu'elle était sur un petit nuage, et effectivement, c'était une chose qu'elle ne savait pas très bien cacher, et qui était bien la preuve que l'histoire qu'elle vivait avec ce jeune homme était suffisamment sérieuse et importante pour qu'elle trouve ça "impressionnant". Je suis contente pour toi, assura Melody en toute sincérité. Et elle était effectivement très contente pour son amie. Cette dernière n'avait eu de cesse que de se plaindre de son goujat d'époux, qui ne la traitait vraiment pas comme il se devait, alors Melody était contente de la voir goûter à l'amour véritable, ou en tout cas à ce sentiment qui vous donne des ailes et la force de tout supporter. Allez, dis m'en plus sur cet ami ! Comment il s'appelle, il fait quoi dans la vie ? Comment ça s'est passé ?

Melody n'avait pas envie de voir Bonnie omettre le moindre détail, elle voulait vraiment tout savoir, dans le moindre détail.

code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Mar 23 Mai - 15:58

Melody & Bonnie
Comme quoi, tout arrive.
Bonnie n’arrivait à aucun moment à enlever le sourire énorme qui se trouvait sur son visage, alors qu’elle parlait de ses vacances avec Joshua. Ça lui faisait un bien fou de pouvoir parler librement de tout cela à quelqu’un, de pas juste le garder pour elle parce que… parce que normalement, ça n’avait aucune raison d’arriver. La jeune femme n’était pas censée tomber amoureuse de quelqu’un, parce qu’elle était mariée. Même si elle n’avait rien demandé à personne, ça ne changeait pas la situation. Mais bon, elle adorait vraiment pouvoir parler de tout cela avec Melody et en fait, elle était heureuse que le sujet soit rapidement arrivé sur le tapis. Parce qu’elle ne pensait pas qu’elle aurait pu tenir bien longtemps sans rien dire du tout. C’était bête sans doute, mais Bonnie avait le sentiment de rendre tout cela encore plus réel parce qu’elle en parlait ouvertement avec quelqu’un, ce n’était pas qu’une parenthèse qui avait eu lieu en Espagne et qui n’allait pas durer. Oh non, ça allait durer justement. La jeune femme sourit encore plus, même si elle avait cru cela impossible, quand Melody affirma qu’elle était contente pour elle. Bonnie savait qu’elle était sincère, qu’elle ne disait pas ça simplement pour être sympa. Tout comme sa curiosité n’était pas là juste pour meubler, elle avait vraiment envie de savoir. Et Bonnie mourrait d’envie de tout lui raconter.

« D’accord. Alors il s’appelle Joshua, il travaille pour la Gazette des Sorciers. »

Ça c’était un début donc, son nom et ce qu’il faisait dans la vie. Maintenant… comment ça c’était passé. Bonnie, rien qu’en repensant aux à la manière dont les choses s’étaient déroulées, sentit son cœur se mettre à battre encore plus rapidement que d’habitude. Ça lui arrivait souvent quand elle pensait à Joshua en fait. Généralement avant de le sentir se briser en se rappelant qu’elle était mariée et que même si elle se sentait bien avec Joshua, ils n’avaient normalement pas le droit d’être ensemble. Mais ce n’était pas le sujet-là.

« À un moment, il m’a fait une déclaration… incroyable. À me dire qu’il m’aimait, qu’il aurait dû me le dire depuis longtemps, qu’il se sentait heureux quand il était avec moi. » Très bien, Bonnie allait sans doute avoir l’air d’une midinette, mais là elle était juste sur son petit nuage encore. Eh oui elle était une midinette, mais ça ne la dérangeait pas du tout. Parce qu’elle ressentait ça pour la première fois de sa vie et qu’elle n’avait aucune envie de changer quoi que ce soit. « J’étais complètement troublée et puis… je l’ai embrassé. Et quand je l’ai fait c’était juste… Je ne peux pas te le décrire tu vois, c’était si intense. » Elle n’avait vraiment jamais ressenti tout cela avant et elle peinait encore à réaliser vraiment qu’elle ressentait tout ça encore. « Melody, je suis complètement folle amoureuse de lui. »

C’était sûr et certain, son cœur battait encore plus fort maintenant d’ailleurs rien qu’en le disant. Mais voilà…
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Ven 26 Mai - 7:55


Comme quoi, tout arrive
L

e jeune homme qui donnait à Bonnie un sourire jusqu’aux oreilles comme Melody ne lui en avait jamais trouvé lorsqu’elle était aux côtés de Clyde se nommait donc Joshua Hoover. Ce nom ne disait mallheureusement rien à la bleue et bronze mais elle se jurait formellement, en son for intérieur, d’aller se renseigner à son sujet et de le rencontrer. En attendant, puisqu’il était journaliste pour la Gazette (un métier que Melody trouvait sacrément cool au passage), elle se promettait d’en acheter le prochain exemplaire, elle qui ne lisait jamais le journal, dans l’espoir de trouver un article signé de sa main histoire d’en apprendre plus sur cet énergumène. En attendant, le récit des vacances magiques et romantiques de Bonnie en Espagne lui suffirait complètement. D’ailleurs, en entendant Bonnie parler, Melody avait des étoiles plein les yeux. Elle qui adorait les grandes histoires d’amour, elle était servie. Elle était vraiment heureuse pour elle. La jeune femme méritait de vivre une vraie passion, à sa hauteur. Depuis que Melody vivait la sienne, elle ne concevait de toute façon pas que l’on puisse vivre sans, même si elle ne la souhaitait pas à tout le monde (elle se fichait complètement par exemple du fait que Clyde vieillisse sans une once d’amour et cocu au possible).

Oui, comme elle était belle, son histoire ! Elle les imaginait, elle et le mystérieux Joshua, dans les paysages idylliques d’Espagne, le jeune homme ouvrant son cœur à son amie, lui apprenant qu’il l’avait toujours aimé, elle prenant conscience de ses sentiments pour lui, puis un baiser enflammé… C’était ça, que Melody avait espéré que Bonnie vive, et visiblement, elle était en plein dedans, Melody ne pourrait pas être plus satisfaite pour elle. D’ailleurs, c’était bien simple, si Bonnie rayonnait, la bleue et bronze de son côté aussi souriait d’une oreille à l’autre. Elle avait bien envie de répéter une fois encore qu’elle était heureuse pour elle, mais elle s’abstint cette fois, inutile de le répéter encore. C’était assez évident comme cela.

-C’est vraiment génial ! Tu le mérites. Et c’était totalement le cas, Bonnie était une fille bien, qui avait le malheur d’avoir été condamnée au mariage sans amour avec un crétin fini, elle méritait de connaître la passion et ses élans, même si ce ne serait pas simple tous les jours. Comment vous allez faire maintenant, vous vous voyez toujours ?

C’était un peu la question qui fâche, mais Melody ne l’avait pas posée en ce sens. Elle serait mal placée pour juger, elle qui était tombée amoureuse non seulement d’une fille, mais d’une fille supposée se marier bientôt. Elle se fichait bien que la relation soit adultère, du moment que Bonnie était épanouie. Ce qu’elle voulait entendre, c’était qu’elle allait vivre cette idylle envers et contre tout, que Joshua acceptait d’être l’amant par amour pour elle, ce genre de chose. Un amour comme celui que vivait Bonnie était superbe mais également fragile. Alors il fallait prendre d’avance toutes les précautions nécessaires pour ne pas le laisser dépérir.

code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Dim 23 Juil - 13:15

Melody & Bonnie
Comme quoi, tout arrive.
Raconter à Melody tout ce qui s’était passé en Espagne avec Joshua, ça avait vraiment le don de remettre Bonnie sur son petit nuage. Les choses étaient aussi intenses racontés que quand elle l’avait vécu. Bon, elle devait bien avouer quand même qu’elle préférait quand elle était en Espagne avec Joshua, même si elle adorait la présence de sa meilleure amie, mais bon... c’était quand même plaisant de pouvoir en parler. De le faire en souriant, comme elle ne pouvait pas faire autrement. Et de voir Melody répondre à ses sourires, avoir les yeux pétillants, boire ses paroles. Ce qu’il y avait de bien avec la bleue et bronze et que Bonnie adorait, c’était qu’elle savait se réjouir pour les autres. La jeune femme savait que les propos de son amie n’était pas feintes et qu’elle les pensait vraiment. Qu’elle trouvait vraiment ça génial, qu’elle trouvait qu’elle le méritait, qu’elle était heureuse pour elle donc. En même temps, Bonnie savait que son amie avait toujours eu une âme de romantique, alors forcément. De son côté, elle n’avait pas cru pouvoir réellement se laisser aller au romantisme, en dehors des romans, mais maintenant... c’était incroyable vraiment.

Même si bien sûr, la situation amenait son lot de soucis. En un sens, n’y avait-il pas de belles histoires romantiques sans son lot de drame ? Après tout, n’y avait-il pas plus beau que les sentiments mis à mal, qui duraient malgré les épreuves ? Les amours impossibles avaient le don de faire rêver dans la littérature. Mais en même temps, Bonnie se serait bien épargnée ce genre de déconvenue la concernant. Melody lui demanda comment ils allaient faire maintenant, s’ils se voyaient toujours et forcément, ça ne pouvait que ramener à la réalité. Bonnie savait que Melody n’avait pas spécialement l’intention d’enfoncer le couteau dans la plaie, mais en même temps parler de la situation compliquée ne pouvait que... eh bien, emmener tout le monde à descendre du nuage. Cependant, Bonnie ne perdit pas son sourire quand elle répondit à sa meilleure amie.

« On se voit toujours oui ! » Et Bonnie n’avait aucune envie que ça s’arrête d’ailleurs, elle ne voulait pas arrêter de voir Joshua, de l’aimait, de le désirer même. Pas juste parce qu’ils n’étaient plus deux inconnus dans un pays étranger et qu’il y avait le mari. « Même si forcément ce n’est pas aussi facile maintenant. »

Maintenant, ils devaient se cacher, parce que techniquement Bonnie était une femme mariée. Parce qu’elle ne pouvait pas avoir de relation en dehors de son mariage, même s’il était évident pour tous les deux que les époux Hornby ne s’aimait pas du tout. Dans un monde idéal, Bonnie aimerait pouvoir annuler ce mariage afin de vivre son idylle avec Joshua en toute liberté, mais ils ne se trouvaient bien sûr pas dans un monde idéal.

« Je ne sais pas trop comment Joshua appréhende la chose. Et je me dis que je devrais peut-être... en parler à Clyde. »

Très franchement, que pourrait-il lui reprocher ? Elle aura au moins des occasions de lui foutre la paix. Mais soudainement, elle se sentait incapable de dire quoi que ce soit.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Dim 23 Juil - 17:07


Comme quoi, tout arrive
M

elody était heureuse pour Bonnie, très sincèrement heureuse, elle était même convaincue que l’irruption de Joshua dans la vie de cette dernière était bien la meilleure chose qui pouvait lui arriver. Mais elle ne se faisait pas d’illusions malgré tout, elle se doutait que la situation n’allait pas être simple pour elle à présent. Elle aurait pu comprendre (sans l’apprécier) que la jeune femme ou encore le jeune homme choisisse de mettre un terme à tout ça, parce que c’était trop éprouvant. La bleue et bronze, après tout, était bien placée pour savoir qu’il était proprement douloureux de vivre une belle histoire, si belle qu’elle vous invitait à un sentiment d’espoir infini, mais sans pouvoir vivre cette histoire au grand jour, avec tous les désagréments que cela ne peut qu’impliquer. Elle était donc heureuse d’entendre que leur idylle, pour le moment, survivait au mariage on ne peut plus malheureux de la jeune femme. C’est rien de le dire, d’ailleurs, car Clyde Hornby était loin d’être l’époux idéal alors que Joshua, aux dires de Bonnie, semblait être l’amant parfait… En tout cas, si cette histoire pouvait se poursuivre, la jeune femme s’en ferait la complice bienveillante avec le plus grand des plaisirs. Et le couple naissant en aurait apparemment grand besoin, car Melody croyait sans mal son amie quand celle-ci affirmait que la situation était difficile pour eux. Tu m’étonnes, devoir échapper sans cesse au collimateur de tout le monde, ça devait être foncièrement agaçant. Même s’il y avait sûrement quelque chose d’un rien exaltant dans le fait de vivre dans le secret… D’ailleurs, là, une fois encore, elle était bien placée pour le savoir. Dans tous les cas, qu’ils acceptent tous deux la situation était déjà un bon début. Même si ça ne pouvait bien sûr pas être assez, c’était même plus qu’évident. Bonnie lui fit d’ailleurs part d’une décision qu’elle trouva ce qu’il y a de plus étonnante. Et encore, le mot était clairement trop faible pour exprimer la sincère surprise qu’elle éprouva en entendant la jeune femme suggérer de parler de tout ceci à son mari.

-En parler à Clyde ? Tu rigoles, là, j’espère ! T’as aucune idée de comment il va réagir. Si tu veux mon avis, c’est la pire idée du monde, il serait capable de tout gâcher.


Elle était même sûre de cela. Certes, elle ne connaissait pas si bien que ça cet énergumène, mais ce que Bonnie lui avait dit lui en donnait déjà une très (trop) bonne idée. C’est vrai, il laissait Bonnie libre de faire ce qu’elle voulait. Mais un mec reste un mec, et être cocu, ça fait jamais du bien à l’égo (sur ce point aussi, Melody pouvait témoigner, d’ailleurs. Preuve en était qu’elle avait vraiment une vie sentimentale beaucoup trop dissolue… Même si elle était heureuse puisque tout cela l’avait menée à la femme de sa vie). Clyde, juste par fierté, serait capable d’aller cafter la liaison de son épouse. Non, pour le bien de Bonnie comme de Joshua, il valait mieux que le moins de personnes possibles soit au courant, c’est tout.


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Ven 8 Sep - 16:06

Melody & Bonnie
Comme quoi, tout arrive.
Bonnie n’avait aucune idée de comment les choses allaient se passer maintenant avec Joshua, mais une chose était sûre, elle n’avait pas l’intention de tout arrêter Bien au contraire, elle tenait bien trop à son petit ami pour tout gâcher, parce qu’elle était mariée à un autre. Alors oui, même si c’était loin d’être évident et si elle devait se cacher, par conséquence, elle n’avait pas envie de perdre une seule seconde sa relation avec Joshua. Dans un monde parfait, elle n’aurait pas été mariée à Clyde et elle aurait pu aimer aux yeux de tous Joshua, mais ils ne vivaient pas dans un monde parfait. Tant que le journaliste parvenait à supporter la situation, Bonnie espérait bien que ça allait durer comme ça bien longtemps. Même si elle devait donc « tromper » son mari pour cela. Enfin, en quelque sorte, elle ne le trompait pas vraiment. Clyde et elle avaient beau être mariés, il n’y avait vraiment rien entre eux. Ils ne s’aimaient pas, ils ne faisaient même pas semblant de s’aimer (non, ils n’étaient définitivement pas un ship…). Et c’était bien pour cela, que Bonnie se dit qu’elle devrait peut-être lui en parler. S’il l’apprenait par elle, il le prendra sans doute bien mieux. Sauf que visiblement, Melody n’était pas du tout d’accord avec cette idée.

Et elle n’avait pas tort quand elle affirmait qu’elle n’avait aucune idée de comment son époux allait réagir en apprenant qu’il était cocu (en partant du principe qu’il l’était, mais aux yeux de Bonnie ce n’était pas le cas). En un sens, la jeune femme ne savait pas non plus comment elle réagirait si jamais elle devait apprendre que Clyde s’envoyait en l’air à tout va avec quelqu’un d’autre. Ce qu’il faisait peut-être, quoi que ça devait être trop fatiguant pour lui (il devrait lever son auguste postérieur de son canapé pour ça). Elle ne pouvait évidemment pas l’empêcher de fricoter avec une femme, autre qu’elle, ça l’arrangeait même au passage. Elle préférait largement qu’il s’amuse à fricoter avec d’autres femmes que de chercher à le faire avec elle. Mais bon… il pouvait très bien mal le prendre. Peut-être. Elle n’en savait rien en fait et comme Melody le souligna, le doute ne pouvait que la pousser à garder le secret.

« Tu as peut-être raison. » Elle avait envie de croire que son époux ne la dénoncerait pas pour autant – peut-être plus pour sa réputation qu’autre chose, plus que par affection pour elle – mais on ne savait jamais. Et Bonnie n’avait vraiment pas envie d’attirer des ennuis à Joshua en parlant de tout cela à Clyde. Elle supporterait de se faire traiter de tous les noms parce qu’elle était une felle adultère, mais elle ne voulait pas entacher la réputation de Joshua. « Oui, vaut mieux pour le moment que je garde ça pour moi. »

C’était décidé, elle ne dirait rien à Clyde donc. Même si ce dernier n’allait pas manquer de l’apprendre quand même, d’une manière horrible d’ailleurs.

« Mais j’ai quand même envie que tu le rencontre. Ça serait géniale. Je sais pas du tout comment, mais je veux trop que tu le vois. Tu verras, il est juste... parfait. » Et elle, elle était raide dingue amoureuse.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Ven 8 Sep - 19:31


Comme quoi, tout arrive
M

elody hocha la tête quand son interlocutrice reconnut qu’elle avait peut-être raison, qu’elle ne devait pas parler de son aventure à son mari. Ce n’était pas comme si Clyde allait forcément lui faire vivre la misère s’il apprenait la vérité, c’est vrai… mais on ne sait jamais, et dans le doute.. il valait mieux ne pas tenter le diable. Elle ne savait pas quelle incidence ça pourrait avoir sur sa vie, mais justement, tant qu’elle ne savait pas, il valait mieux ne pas agir. Non pas qu’elle souhaitait à Bonnie et Joshua à vivre dans le secret toute leur vie (pour se préparer à cette perspective de son coté, elle savait très bien à quel point ça pouvait être pesant, et c’était une chose qu’elle ne souhaitait à personne), mais pour le moment, ça lui semblait être réellement le mieux à faire. Même si ce n’était pas à elle de prendre ce genre de décision. Ceci dit, Melody était quand même contente que Bonnie écoute bel et bien son conseil. Après, ils verraient bien. Avec un peu de chance, Clyde prendrait une maîtresse, et comme c’était Clyde, il ne serait pas discret, et à ce moment-là, elle pourrait faire valoir sa propre relation adultère (encore fallait-il que Clyde fasse l’auguste effort de se montrer infidèle), en attendant, les choses étaient bien mieux en stand-by, très clairement. Qu’elle garde son secret pour elle. Avoir un secret, ça pouvait avoir son charme, après tout, c’était excitant. Il fallait juste éviter que ce secret ne s’éternise pas, et ça, c’était un risque plus qu’évident. Le sourire de Melody s’agrandit quand Bonnie affirma qu’elle voulait que son amie et son homme se rencontrent. Comme si la jeune femme pouvait refuser de faire la rencontre de ce mystérieux jeune homme qui savait si fort faire battre le cœur de Bonnie, au point qu’elle ne l’avait jamais vu à ce point rayonnante avant ce jour.

-Et comment, qu’il faut que je le rencontre. Si tu me l’avais pas proposé, je t’aurais obligé à le faire, j'ai trop envie de le connaître
, assura-t-elle en souriant.

Et c’était vrai, elle était beaucoup trop curieuse de faire la connaissance de ce fameux (en tout cas déjà fameux) Joshua. C’était une chose que de s’en faire une idée à partir de ce que son interlocutrice pouvait bien lui dire, c’en serait quand même une autre, bien différente, de le voir en chair et en os. Et puis, ça ne leur ferait sans doute pas de mal de passer du temps en compagnie d’une personne qui cautionnerait leur relation, ça leur donnerait un temps l’illusion de ne pas avoir à se cacher. C’était une chose qui manquait franchement à sa relation avec Lexie, à bien y réfléchir, ou qui n’apaisait pas les tensions. Melody était follement heureuse avec sa petite amie, mais leur relation n’avait jamais l’occasion d’être officielle, et ça, c’était dommage… Quoi qu’elle trouverait peut-être enfin quelqu’un à qui parler en la personne de Bonnie. Après tout, elle lui avait fait une promesse au cours de leur dernière conversation. Et si elle l’honorait…



code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 321
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée avec le "merveilleux" Clyde et amoureuse d'un autre...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, 22.2cm, crain de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Jennifer Lawrence

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Lun 23 Oct - 16:05

Melody & Bonnie
Comme quoi, tout arrive.
Est-ce que c’était une bonne chose de ne rien dire à Clyde ? Bonnie n’en savait rien, mais effectivement dans le doute, c’était sans doute mieux comme ça. Bonnie n’avait aucune idée de comment Clyde allait réagir s’il devait apprendre qu’elle avait une relation, même s’il était clair entre eux deux qu’ils n’avaient aucune relation déjà ensemble. Mais bon, mine de rien, il y avait quand même une réputation derrière. Dans le doute, Bonnie allait donc garder le secret – sans savoir que ce n’était pas forcément la meilleure décision à prendre – et juste profiter de ce qu’elle vivait. À quoi bon se prendre la tête ? Bon, c’était plus facile à dire qu’à faire en réalité, parce que la jeune femme ne pouvait pas nier qu’elle se prenait quand même grandement la tête. En grande partie, parce qu’elle aimerait juste être libre de faire ce qu’elle avait envie de faire. Elle aimerait bien pouvoir aimer Joshua aux grands jours, sans avoir besoin de se cacher. Sauf que ce n’était pas possible… enfin, elle n’y pouvait rien.

En attendant, cela ne l’empêchait pas de profiter pleinement de son petit ami quand même. Elle se sentait vraiment heureuse avec lui et elle appréciait de pouvoir partager tout cela avec Melody. Cela lui faisait du bien quand même de pouvoir partager son idylle avec son amie, parce que ça avait le don de la rendre encore plus concrète. Elle l’était, bien sûr, mais le fait qu’une personne extérieure soit au courant – et surtout l’approuve – ça ne pouvait que rendre ça encore mieux. Et Bonnie adorait l’idée que Melody souhaite à ce point rencontrer Joshua.

« Obligé carrément ? » Demanda-t-elle amusée par les propos de son amie. Cela ne la dérangeait pas en soit, la jeune femme avait envie de partager tout cela avec Melody. La preuve, elle n’avait eu qu’une envie, lui raconter tout ce qui s’était passé. « Alors, tu le rencontreras. »

Elle allait organiser ça, donc, même si elle ne savait pas encore comment elle allait s’y prendre. Même si ça ne devrait pas être vraiment difficile. Bonnie et Joshua parvenaient à se voir, alors que la jeune femme était mariée, elle devrait quand même réussir à organiser une rencontre entre son ami et l’homme qu’elle aimait.

« Bon, assez parlé de moi ! » Cela ne la dérangeait pas en soit de parler d’elle, de parler de son escapade avec Joshua, de parler de Joshua tout simplement, mais la jeune femme n’avait pas forcément envie d’accaparer entièrement la conversation non plus. Surtout qu’elle se souvenait parfaitement d’une chose que les deux jeunes femmes s’étaient dites. Elle n’avait pas envie de forcer la main à son amie… mais quand même. « Tu ne m’avais pas fait une promesse toi ? »

Demanda-t-elle alors tout sourire, même si elle ne se rendait pas compte de la difficulté de cette promesse. Oh, si, elles s’étaient promis quelque chose et Bonnie espérait quand même que Melody lui en dise plus sur le bel âtre qui accaparé son cœur.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GUILDE
avatar
▌ Messages : 2637
Humeur :
80 / 10080 / 100

En couple avec : Lexie (chut !)

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,8 cm, bois de pommier et bave de crapaud cornu
Camp: Mal
Avatar: Megan Prescott

Message#Sujet: Re: Comme quoi, tout arrive. (Melody)   Lun 23 Oct - 20:02


Comme quoi, tout arrive
M

elody hocha la tête, absolument sûre d'elle. Oui oui, très clairement, elle l'aurait obligée à lui présenter Joshua si cette initiative n'était pas venue d'elle. Comment exactement ? Elle n'en avait pas l'ombre d'une idée, mais elle l'aurait fait, parce qu'elle avait envie de mieux connaître ce mystérieux jeune homme pour qui Bonnie avait fini par craquer, et aussi parce qu'elle s'intéressait à la vie de son amie, tout simplement. Elle voulait s'assurer qu'elle ne faisait pas de bêtises, qu'elle était tombée sur quelqu'un de bien, que ce bonheur n'était pas factice. Et puis, elle se disait que ça ferait du bien à Bonnie de pouvoir présenter son "amant" à quelqu'un de son entourage, même à Joshua, ça ne ferait sans doute pas de mal. Melody savait que si elle pouvait présenter Lexie à quelqu'un de son entourage, elle apprécierait, ça donnerait une tournure plus officielle à son histoire. Mais c'était impossible, bien sûr, même si elle passait aux aveux, c'était beaucoup trop dangereux pour être envisageable. D'ailleurs, à ce sujet... Ce qui devait se produire se produisit, et Bonnie n'avait pas oublié sa part d'un marché qui commençait à dater mais qui, au vu des circonstances, était parfaitement viable. Elle avait promis de donner le nom de son mystérieux coup de coeur si Bonnie vivait une histoire d'amour extraconjugale; Manifestement, c'était prémonitoire. Donc il était temps de passer aux aveux. Elle appréhendait, son bonheur de découvrir celui de son amie se muait en crainte à présent, la crainte que malgré toute son ouverture d'esprit, elle ne comprenne pas. Mais en même temps, elle avait fait une promesse... et il faut dire ce qui est, elle mourrait d'envie de confier enfin son secret à quelqu'un. Ce silence sur quelque chose d'aussi important pour elle était insupportable.

-Bon, ok, t'as gagné, mais promets-moi de ne pas le répéter... et de pas me trouver bizarre.


Dans e premier cas, elle lui faisait confiance, elle savait très bien qu'elle ne trahirait jamais son secret, et pas seulement parce qu'elle craindrait que Melody révèle le sien... mais elle avait surtout peur que son amie ne la regarde plus de la même manière, la considère comme une folle, comme une dégénérée totale. Elle risquait de la perdre si elle n'acceptait pas, et ça lui faisait peur. D'un autre côté, si quelqu'un était bel et bien capable de comprendre, c'était clairement elle, elle était la personne la plus ouverte d'esprit et la plus compréhensive qu'elle connaissait. Elle n'attendit pas que Bonnie promette, elle savait qu'elle le ferait. Alors elle prit une grande inspiration.

-Ok, en fait, tu connais la personne avec qui je sors.
En tout cas de vue et de nom, parce qu'à Poudlard, tout le monde se connaissait plus ou moins de vue ou de nom. C'est Lexie, Lexie Hepburn.


code by Mandy


_________________
- A glimmer of hope -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Comme quoi, tout arrive. (Melody)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]
» Comme quoi, la peinture a aussi du bon [PV Masaki]
» Les Limbes, ou, comme quoi, faire des erreurs peuvent engendrer de mauvaises surprises [PV]
» comme quoi...une vie de voleur...c'est pas si cool...[pv]
» Comme quoi, les Corbeaux ne sont pas toujours des Volatils [ Corbeau & Zephy' ][FINI]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
 :: Aux Trois Balais
-