AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le hasard fait bien les choses (Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Moldu
avatar
▌ Messages : 237
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Dim 18 Déc - 1:05

Luna & Jacob
Le hasard fait bien les choses.
Il était père, Jacob n’en revenait pas… il était père. Pendant près de vingt ans, le boulanger était père sans le savoir. L’homme n’avait aucune idée de comment il devait prendre la nouvelle, il était complètement perdu. S’il avait subi le départ de Queenie de sa vie, il n’avait pas imaginé une seule seconde que ça soit pour cette raison, le fait qu’elle soit enceinte. Comment aurait-il pu le croire ? Il ne savait pas plus comment prendre le fait qu’elle ne lui avait rien dit du tout pendant toutes ces années, que pendant tout ce temps il n’avait même pas su l’existence de son fils. Pas plus comment il devait prendre le fait de le découvrir que quand il avait seize ans. Il ne pouvait pas entièrement en vouloir à Queenie bien sûr, il comprenait parfaitement pourquoi elle avait agi de cette manière, pourquoi elle ne lui avait rien dit. Si Jacob avait su qu’elle était enceinte au moment où elle lui disait vouloir le quitter, il ne l’aurait pas laissé faire, il aurait insisté bien plus que cela pour qu’elle reste. Et au final, il s’en voulait parce qu’il aurait justement dû insister bien plus que cela. Si le boulanger avait pris la peine de la retenir plus, peut-être qu’il aurait eu l’occasion de vivre une vie de famille avec la femme qu’il aimait et son fils. Ce fils qu’il l’aurait vu grandir, au lieu de découvrir qu’il avait un enfant déjà adolescent. Il regrettait vraiment que la situation ait pris ce tournant, même s’il ne pouvait pas non plus y faire grand-chose. Il ne pouvait plus y faire grand-chose en fait, il n’avait pas d’autre choix que d’assumer la situation maintenant. Mais comment ?

Il n’en savait vraiment rien, il n’avait aucune idée de s’il était bon qu’Adrian – comme c’était étrange – soit au courant de son existence. Rien ne changeait le fait qu’il était un no-maj après tout, pas plus le fait qu’il allait devoir retourner aux Etats-Unis prochainement. Très prochainement d’ailleurs… parce qu’en fait il devait partir d’ici quelques jours. Quand il allait reprendre sa traversé de l’océan, il était évident que plus rien ne serait possible. Même si, en soit, rien n’était vraiment possible à la base… mais ça serait forcément plus compliqué. Jacob ne savait donc pas du tout ce qu’il devait faire, mais il ne put s’empêcher d’avoir envie de voir Adrian au moins une fois. Il n’en avait pas parlé à Queenie, mais il avait demandé à Norbert de le conduire au village sorcier près de l’école de magie où se trouvait son fils. Il n’avait aucune idée s’il allait pouvoir le voir ou pas, parce qu’il ne pouvait évidemment pas entrée dans l’école de magie, mais il ne pouvait pas s’empêcher de vouloir essayer quand même. De ce qu’il avait compris, les élèves de l’école de magie était de sortie dans le village (merci Norbert), il avait donc une chance. Même s’il se sentait complètement perdu et qu’il regrettait que son ami ne puisse pas être en sa compagnie.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3961
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Dim 18 Déc - 11:41



Le hasard fait bien les choses.
L

es souvenirs ont le don de déformer la réalité, certains événements, qui étaient simplement heureux, deviennent exceptionnelles après que le prisme de l'imaginaire ait fait son œuvre. On les revivrait, on ne les trouverait sans doute pas si incroyables que ça, pourtant. A contrario, certains moments un peu tristes et éprouvants pouvaient devenir terribles et traumatisants pour peu qu'on appose un filtre cauchemardesque par-dessus. Il n'y a rien de plus incertain et trompeur qu'un souvenir. Luna le savait bien, parce qu'elle avait laissé volontairement certains souvenirs l'abuser, pour son propre bien. De sa mère, par exemple, elle n'avait gardé en mémoire que les moments les plus tendres, des instants quotidiens qui ne signifiaient pas grand-chose sur le moment mais dont elle avait fait les plus grands instants de sa vie, quand elle faisait de son mieux pour enfouir le dernier moment où ses yeux s'étaient posés sur elle. Plus le temps passait, plus elle se rendait compte que ses souvenirs de son père prenaient le même chemin. Peut-être qu'elle l'admettait, qu'elle se l'avouait enfin. Quoi qu'ils puissent dire, ils ne reviendraient pas... et elle ne verrait plus son père. Tout le papier à lettre qu'elle venait d'acheter, et qui lui encombrait à présent les mains, ne lui servirait donc à rien.

Enfin si, bien sûr, il y avait les lettres qu'elle envoyait aux voyageurs temporels à une fréquence aussi régulière que possible, dans l'espoir de ne pas perdre le lien avec eux... ce qui pour le moment n'arrivait pas, à son grand soulagement, même si elle ne cessait de l'appréhender pour autant. Il y avait aussi les lettres qu'elle cherchait à envoyer à Ginny, qui ne trouvaient jamais de destinataire, et qui lui étaient constamment rendues. Mais la grande majorité de ce papier à lettre serait malgré tout noirci de mots que Luna adresserait à Xenophilius Lovegood. C'était une habitude que Luna avait prise depuis quelques mois, c'était une façon de conserver un contact, même fictif, avec lui. Elle se disait que, dans le cas très improbable où ils devaient finir par rentrer, elle lui donnerait à lire toutes ces lettres, et comme cela, il comprendrait mieux. Si ça arrivait. Sinon, ça avait au moins l'intérêt de la réconforter, et c'était déjà ça, après tout.

Une fois sortie de la poste, Luna hésita à aller visiter d'autres boutiques, elle n'avait au fond participé à cette sortie à Pré-au-Lard que pour faire quelques emplettes et dans l'espoir que peut-être l'un de ses amis lui fassent la surprise de venir la voir, mais difficile, de toute façon, de repérer qui que ce soit dans la masse d'élèves qui marchaient en tout sens dans les rues du village. En fait, il n'y avait qu'une seule personne qui ne suivait pas le mouvement, et qui se distinguait étonnamment, cet homme, face à elle, restai seulement là, et observait comme on observe plus quand on est normalement un sorcier de son âge, qui a déjà eu le loisir de voir ces décors bien souvent. Intriguée, Luna s'avança vers lui et lui adressa la parole.

-Vous avez l'air perdu...



code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 237
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Ven 10 Fév - 18:51

Luna & Jacob
Le hasard fait bien les choses.
Jacob ne savait vraiment pas si sa présence ici était une bonne idée. D’accord, il était venu dans le but d’apercevoir ce fils qu’il avait et qu’il ignorait avoir depuis toujours. Ce n’était pas une bonne chose, ce n’était pas ce qu’il aurait dû faire sans doute. Parce qu’il savait que de toute façon, ça n’allait rien changer à sa vie et à celle de ce jeune homme qui se trouvait être son fils. Ce n’était pas à lui de dire quelque chose à Adrian, s’il devait un jour découvrir quelque chose, cela devait être via sa mère et pas via lui. Parce que le no-maj allait quitter ce pays prochainement, que son voyage prenait bientôt fin. Il allait retourner de l’autre côté de l’océan, il allait retrouver sa boulangerie et sa vie normale en dehors de ce monde magique. Il n’avait donc aucune raison d’être là, mais pourtant il se trouvait là. C’était plus fort que lui, il n’y pouvait rien. Jacob ne pouvait pas faire comme s’il ne savait rien, comme s’il n’avait pas appris la vérité. Il ne savait pas ce qu’il faisait là, mais il avait eu besoin de venir un peu avant de repartir. Mais force lui était de constater que ça n’allait pas être facile de le trouver. Et puis, franchement, il ne savait pas ce qu’il aurait pu lui dire s’il était tombé sur lui. S’il lui parlait, sans doute pas. Il avait juste cherché à le voir, au moins de loin. Sauf qu’il y avait beaucoup trop de personne dans ce village, qu’il avait déjà eu l’occasion de visiter (et il n’en gardait pas forcément un super souvenir d’ailleurs), il était juste complètement perdu.

Suffisamment perdu pour qu’une jeune femme s’approche de lui d’ailleurs et le lui fasse remarquer. Jacob observa un instant cette jeune inconnue, qu’il ne connaissait évidemment pas, elle semblait sympathique. Bon, il ne pouvait pas non plus le dire complètement juste en la regardant, mais elle avait un visage vraiment agréable, quelque chose dans son regard qu’il appréciait.

« Je… je suis un petit peu perdu oui. »

Dit-il alors sincèrement. Il n’avait aucune raison de le cacher, puisqu’il se sentait effectivement perdu. Bon, il savait parfaitement où il se trouvait, mais ça n’empêchait qu’il était quand même perdu. En même temps, c’était de sa faute aussi, parce qu’il avait décidé de venir dans ce village de sorcier afin de voir ce fils qu’il ne connaissait pas et qu’il n’avait pas spécialement besoin de connaître. Il ne savait pas s’il avait même envie de connaître. A quoi bon ? Il ne le verrait plus jamais ensuite. Parce qu’il allait rentrer chez lui et reprendre sa vie normale loin de celle qu’il avait tant aimé – et qu’il aimait encore, ça ne servait à rien de nier le truc – loin de cette famille qu’il aurait pu avoir.

« Je ne pensais pas qu’il y aurait autant de monde. »

Ajouta-t-il alors, pour expliquer un peu à l’inconnue pourquoi il était à ce point perdu.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3961
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Ven 10 Fév - 20:30



Le hasard fait bien les choses.
L'

homme reconnut effectivement être un peu perdu, Luna ne s'était pas trompé. En même temps, elle n'avait pas beaucoup de mérite, ce qu'elle lisait sur son visage, c'était le comportement d'un homme égaré, au sens concret du terme, bien sûr, mais pas seulement. Elle avait le sentiment qu'il avait été perdu en pensées, également. Idées embrouillées ? Peut-être, Luna n'avait pas ses lorgnospèctres sur elle, elle ne pouvait pas vérifier s'il y avait ou non des joncheruines dans les environs. Dans tous les cas, il lui répondit d'un ton très agréable, il ne semblait pas vraiment lui reprocher de l'avoir abordé. Tant mieux, elle savait que certaines personnes n'aimaient pas trop qu'on interrompe le fil de leur pensée. Mais lui semblait plutôt appartenir de cette catégorie de personnes égarées qui avaient besoin d'un guide pour leur montrer le chemin à emprunter. Il lui avoua alors qu'il ne s'attendait pas à ce qu'il y autant de monde. Était-ce l'unique raison de sa confusion ? Peut-être qu'il n'était jamais venu à Pré-au-Lard en période d'affluence, lors des sorties scolaires ? Cela n'expliquait pas forcément son accoutrement un peu étrange, mais en même temps, ce n'était pas Luna et ses excentricités, qui détonnait où qu'elle aille, qui allait se plaire à juger un livre à sa couverture.

-C'est un jour de sortie scolaire,
la plupart des élèves de Poudlard en profitent pour visiter le village, lui expliqua-t-elle avec douceur. Peut-être qu'il savait et qu'il trouverait son explication superflue, mais elle avait comme le sentiment qu'il devait être initié à ce qui se passait autour de lui. Il était venu pour une raison particulière, sa remarque le lui laissait entendre, elle se demandait vraiment laquelle, car en attendant, l'égaré ne semblait vraiment pas quoi faire ni comment. Raison pour laquelle elle imposa encore un peu sa présence à son interlocuteur. Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Il était peut-être venu acheter quelque chose ? Les boutiques se ressemblaient peut-être un peu toutes quand on les découvrait pour la première fois. Ou bien il y avait autre chose. Elle avait le sentiment qu'il y avait autre chose. Cet homme l'intriguait réellement, elle ne saurait quoi dire pourquoi, mais le sentiment qu'elle avait de ne pas le voir coller au décor la touchait. Parce que pour ce qui était de ne pas convenir au décor, Luna était une experte. Elle dérangeait peut-être son interlocuteur, mais il lui semblait suffisamment aimable pour tolérer sa présence, voire même l'apprécier, alors tant qu'il ne le lui laissait entendre qu'elle dérangeait, elle lui proposerait son aide. Qui sait, en retour, il se livrerait un peu à son propre sujet et elle en découvrirait plus sur cet intrigant personnage qui n'était peut-être fascinant que dans une imagination foldingue. Et Luna était totalement folle, c'est bien connu.


code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 237
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Lun 3 Avr - 15:36

Luna & Jacob
Le hasard fait bien les choses.
La jeune femme qui avait adressé la parole en lui affirmant qu’il avait l’ait perdu, lui expliqua alors la raison de ce nombre incroyable de personne présente dans le village de Pré-au-Lard. Le no-maj ne connaissait pas du tout cet endroit, même s’il avait déjà eu l’occasion de venir une fois. Il ne le connaissait en tout cas pas suffisamment pour deviner que c’était une sortie scolaire qui poussait les rues du village sorcier à être à ce point remplit. La jeune femme lui expliqua donc que la plupart des élèves de Poudlard (il avait retenu que c’était le nom de l’école pour sorcier de ce pays) en profitaient pour visiter le village. Cela devait sans doute en être une attraction en effet. Enfin, Jacob ne connaissait pas du tout les méthodes de l’école pour sorcier, mais s’ils étaient en pension (ce qui était le cas, ça il l’avait compris aussi), alors les élèves devaient apprécier de pouvoir sortir un peu de l’école. Même si, de son côté, le no-maj serait bien incapable d’avoir envie de partir de cette école, il serait tout bonnement trop ébahi par ce qu’il voyait. Mais en même temps, l’homme était dans une situation particulière, il ne pouvait évidemment pas se comparer. En tout cas, c’était donc pour cela qu’il y avait autant de personne dans le village.

Le vieil homme avait donc son explication et il savait maintenant, de source sûre, qu’l y avait peut-être une chance pour que son fils soit dans la foule du village. D’accord… mais qu’est-ce qu’il était en train de faire sérieusement ? Le boulanger savait qu’il ne pouvait pas se permettre de voir son fils, de prendre contact avec lui, parce que sa décision que rien ne change dans la vie du jeune garçon et de Queenie était prise. Le no-maj ne voulait pas s’imposer dans leurs vies, il n’avait clairement plus sa place avec eux. En fait, il ne pensait même pas qu’il avait eu sa place une fois auprès de la jeune femme qu’il avait pourtant – et qu’il continuait en fait – aimé comme jamais. Après tout, elle était une sorcière et lui non, les lois étaient faites pour être respectées non ? Elles n’étaient pas là pour rien… enfin bref, cela ne servait à rien que le no-maj tourne tout cela dans son esprit, il ne pouvait rien changer. Il ne pouvait pas modifier le passé, il ne pouvait pas non plus modifier le futur. Sa décision était prise, il devait faire comme si de rien n’était, il devait retourner chez lui et ne plus rien changer. Et donc, forcément, il se demandait ce qu’il faisait ici et maintenant, avec cet espoir idiot d’avoir eu envie de voir Adrian. Non, c’était une mauvaise idée.

« Oh. » Le boulanger marqua une pause quand la jeune femme lui demanda alors ce qu’il cherchait. Il ne savait pas vraiment quoi répondre. La jeune femme lui semblait vraiment agréable en tout cas, vraiment aimable. Il n’avait pas vraiment envie de lui mentir, mais en même temps il savait que son idée était idiote, que sa présence ici était idiote. « Eh bien, en fait, je cherchais quelqu’un. Mais ça n’a pas d’importance. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3961
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Lun 3 Avr - 21:29



Le hasard fait bien les choses.
I

l n'était pas spécifiquement à la recherche de quelque chose, mais, semble-t-il, à la recherche de quelqu'un, même s'il ajouta dans la foulée que ça n'avait pas forcément d'importance. Luna se sentait curieuse, elle se demandait qui un homme de cet acabit, qui semblait quelque part déphasé, pouvait bien cherché. Il semblait perdu, pas vraiment heureux, elle ne savait pas trop, elle se disait que s'il hésitait ainsi à voir la personne qu'il cherchait à voir, c'était sans doute qu'il avait peur... mais c'était une mauvaise chose de se laisser dominer par ses peurs. C'était une chose que sa récente expérience ne pouvait que lui apprendre, à coup sûr. Bien sûr, elle n'avait aucun conseil à donner à son interlocuteur. Après tout, elle ne le connaissait même pas. Mais faute de conseils, elle pouvait peut-être lui prodiguer quelques encouragements. Il serait, après, quoi qu'il en soit, libre d'en faire tout ce qu'il voudrait. Cette rencontre pourrait n'être que fortuite, mais les rencontres fortuites n'avaient rien de négligeables, c'est ce que pensait la bleue et bronze, en tout cas, et elle accordait de l'importance à la moindre d'entre elles. En l'occurrence, elle ne savait pas à quel point elle avait raison de le penser. Ce qui ne l'empêchait pour autant pas de s'intéresser sincèrement à lui.

-Ce n'est pas parce que les choses ne nous semblent pas importantes qu'il faut y renoncer,
répondit-elle avec sa douceur habituelle, penchant sa tête sur le côté, comme si de cette manière elle pourrait mieux sonder le fond de son âme. Même les choses insignifiantes peuvent avoir de l'importance, assura-t-elle alors. Bien sûr, elle ne pouvait pas empêcher son interlocuteur d'insister, mais elle trouverait dommage que son interlocuteur renonce si facilement. Qui est-ce que vous cherchez ? Je pourrais peut-être vous aider à le trouver... Elle n'avait pas grand-chose de mieux à faire pour le moment, et elle appréciait sincèrement la compagnie de son interlocuteur. Mais vous voulez peut-être que je vous laisse tranquille.

Elle avait prononcé ces mots sans animosité aucune, parce qu'elle n'en éprouvait pas, et elle n'en éprouverait pas davantage si son interlocuteur lui demandait de s'en aller. Sa franchise pouvait paraître désarmante, mais c'était sa nature qui était ainsi, elle ne voulait pas déranger inutilement son interlocuteur, mais s'il acceptait sa compagnie, alors, elle serait ravie de l'aider. Il y avait de fortes chances qu'elle ne connaisse pas la personne qu'il recherchait (mais en fait si, elle la connaissait bel et bien), mais deux regards vaudraient sans doute mieux qu'un pour repérer un individu dans cette foule compacte d'élèves qui profitaient de l'instant de liberté qui leur était accordé pour parcourir le village de fond en comble et pour faire du shopping.


code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 237
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Ven 26 Mai - 16:58

Luna & Jacob
Le hasard fait bien les choses.
Les propos de la jeune femme surprirent quelque peu Jacob, alors qu’elle affirmait que ce n’était pas parce que quelque chose ne semblait pas important qu’il fallût y renoncer. Elle était jeune, mais elle semblait tout de même pleine de philosophie. Le no-maj ne pouvait pas vraiment lui donner tort, mais au final il n’était pas forcément honnête avec elle non plus. En fait, c’était juste que le boulanger se rendait compte que c’était une mauvaise idée. Non pas qu’il ne voulait plus voir son fils de loin, mais disons que… il ne devait pas faire ça. Au fond, Jacob ne savait même pas pourquoi il se retrouvait là, à regarder une foule d’élève parce qu’il espérait tomber nez à nez avec un fils qu’il ne connaissait pas et surtout qui ne le connaissait pas. À quoi bon ? Il allait de toute façon rentrer chez lui prochainement. Et quand il serait de retour à New-York, il allait reprendre sa vie comme autrefois, sans que cela ne change quoi que ce soit. En tout cas, c’était ce qu’il tentait de se convaincre maintenant qu’il était au courant de la vérité.

La jeune inconnue lui demanda alors qui il cherchait, affirmant qu’elle pouvait peut-être l’aider à le trouver. Si elle était élève de l’école de sorcier – ce qui semblait être le cas donc – peut-être qu’elle connaissait Adrian en effet. Et peut-être que le boulanger pourrait lui demander de l’aider à le chercher. Mais en même temps, le no-maj ne savait pas vraiment si c’était une bonne idée. Est-ce qu’il ne faisait pas tout bonnement une bêtise en cherchant à voir Adrian ? Mais il n’eut de toute façon pas le temps de dire quoi que ce soit que la jeune femme lui disait déjà qu’il voulait peut-être qu’elle le laisse tranquille. Le boulanger fut un peu pris au dépourvue par cette remarquer d’une franchise incroyable, se demandant si quelque chose dans son attitude avait fait penser à cette jeune fille qu’elle le dérangeait. Ce qui n’était évidemment pas le cas.

« Oh, non pas du tout. »
Répondit-il alors, à son tour sincèrement. Finalement, sans trop savoir si c’était une bonne chose, le boulanger se lança. « Je cherche un jeune homme du nom d’Adrian. Adrian Goldstein. »

En un sens, ce n’était pas parce qu’il cherchait le jeune homme en compagnie de la jeune inconnue qu’il allait le trouver. Et rien ne disait qu’elle le connaissait (ce qui était le cas en réalité). Et si jamais il finissait par le trouver… et bien rien ne le pousserait à lui parler. Au final, Jacob agissait sans doute un peu n’importe comment, sans trop réfléchir à ce qu’il faisait, mais en même temps il ne se sentait pas seulement perdu dans cette foule de jeune sorcier. Il se sentait tout simplement perdu dans sa vie. Parce que bientôt il allait rentrer chez lui, après avoir revu la femme de sa vie, celle qu’il aimait encore tant et après avoir appris qu’il était un père.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3961
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Lun 29 Mai - 21:23



Le hasard fait bien les choses.
L

una aurait très bien compris que son interlocuteur préfère qu’elle le laisse seul. Après tout, ils ne se connaissaient pas, et nombreuses étaient les personnes qui n’appréciaient pas d’être interrompus dans leurs pensées, et encore moins par des inconnus, même bien intentionnés. La bleue et bronze le comprenait parfaitement, même si elle-même n’était pas le moins du monde capable d’adopter le même état d’esprit. Bien au contraire, elle aimait aller vers les autres, elle aimait faire de nouvelles rencontres, elle appréciait de s’imprégner de nouvelles histoires, de nouvelles expériences, mais elle avait bien fini par comprendre que tout le monde n’était pas comme elle. En fait, la plupart des gens ne lui ressemblaient pas. Elle n’avait pas cherché ce tempérament unique qui l’isolait bien souvent des autres, c’était qui elle était, c’était aussi simple que ça. Luna se contenta de sourire à son interlocuteur quand ce dernier lui assura qu’elle ne le dérangeait pas. Tant mieux, car cet homme l’intriguait, et elle avait bien envie de passer un peu de temps encore avec lui, ne serait-ce que pour en découvrir un peu plus sur lui. Et plus, Luna était d’un tempérament généreux, si elle pouvait aider son interlocuteur, d’une manière ou d’une autre, elle s’en ferait un réel plaisir, sincèrement. Alors elle apprécia que non content de ne pas la rejeter, il lui donna le nom de la personne qu’il cherchait, et le sourire de Luna s’agrandit en entendant le nom d’Adrian. Elle appréciait d’entendre un nom familier, et plus encore celui de son camarade. Elle appréciait beaucoup Adrian, sans doute plus encore que ce qu’elle était bien capable de comprendre, alors elle était ravie de pouvoir parler un peu de lui, en réalité.

-Oh vous connaissez Adrian, alors ?
dit-elle sans attendre de réponse, il le connaissait forcément au moins de nom, s’il le cherchait, c’était évident. Je l’aime beaucoup, il est très gentil, répondit-elle, avec pour elle toute cette franchise désarmante qui par instants lui causait tort, mais elle se contentait d’exprimer les choses telles qu’elle les pensait, elle ne trouvait pas d’intérêt au mensonge où aux moitiés de vérité, même si les circonstances l’obligeaient à en user au même titre que tous les autres. Même s’il semble un peu triste, parfois, mais c’est normal, je pense. Elle haussa doucement les épaules et scruta plus longuement son interlocuteur depuis ses yeux bleus globuleux. Vous le cherchez pourquoi ?

Il était fort possible que ça ne la regarde pas du tout, mais elle s’interrogeait. Elle se demandait ce que cet homme, au demeurant très sympathique, pouvait bien vouloir à son ami, tout comme si elle se demandait si elle faisait bien de l’aider, ou si elle n’allait pas finir par le regretter. Dans tous les cas, ce qui était fait était fait, et elle attendait à présent la réponse de son interlocuteur, sans se douter la moindre seconde de la vérité, du fait qu’elle avait sous les yeux le père d’Adrian, ce père dont ils avaient parlé tous les deux.



code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 237
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Jeu 27 Juil - 18:02

Luna & Jacob
Le hasard fait bien les choses.
Quand Jacob prononça le nom d’Adrian, la jeune fille sous ses yeux se mit tout de suite à sourire et le no-maj comprit donc qu’elle le connaissait. C’était une bonne chose ou non ? Au fond, le boulanger n’en savait rien. En un sens, il ne pouvait pas nier qu’il avait bien envie de pouvoir voire son fils, même de loin, et c’était bien pour cette raison qu’il était venu ici et cet instant précis. Même s’il savait que ce n’était pas réellement une bonne idée. L’inconnue semblait donc connaître Adrian et mine de rien, cela lui fit quelque chose. Il avait en face de lui une jeune femme dont il ne connaissait rien, en dehors du fait qu’elle savait qui était Adrian Goldstein. Alors que lui-même, eh bien, en dehors du nom de son fils il ne savait vraiment pas grand-chose de lui. Il venait à peine de découvrir son existence, il ne savait rien de lui. Et il n’était sans doute pas très bon qu’il en apprenne plus d’ailleurs, puisque dans tous les cas il allait retourner à New-York et ne reviendrait pas en Angleterre avant un moment. C’était vraiment une situation étrange, qui lui rappelait à quel point sa situation était vraiment particulière. À quel point il avait quand même de sacré regret. La jeune femme affirma alors qu’elle aimait beaucoup Adrian et qu’il était gentil. Ce n’était pas grand-chose en soit, mais cela tira quand même un sourire à Jacob. Il n’avait aucune idée de comment était son fils, il appréciait donc d’apprendre qu’il était très gentil. Même si, en même temps, il n’avait pas spécialement envisagé le contraire. Après tout, avec une mère comme Queenie, il n’y avait aucune raison qu’il ne le soit pas.

Même si visiblement, la jeune femme avait d’autre chose à dire à son sujet. Elle ajouta qu’il lui semblait un peu triste par moment, ce qui devait être normal. Cela sera un peu le cœur du boulanger. Il n’était pas au stade de croire que c’était son absence qui le rendait triste. Jacob avait suivi un peu les événements du coup, concernant la situation de Queenie et d’Adrian. Il savait que le jeune homme était venu vivre chez Norbert – ce qui avait titillé légèrement Jacob, parce qu’on lui avait quand même caché pendant tout ce temps l’existence de ce fils, même Tina et Norbert qu’il avait revu depuis, contrairement à Queenie – pendant un temps, avant que Queenie ne décide de venir s’installer en Angleterre. Le boulanger se doutait donc que la situation n’avait pas été spécialement évident pour le jeune homme. Quand la jeune femme lui demanda alors pour quelle raison il cherchait Adrian, il fut un peu sorti de ses pensées. Et soudainement, il se dit que ce n’était définitivement pas une bonne idée pour lui de croiser le jeune homme. Que pourrait-il bien lui dire après tout ?

« Oh, pour aucune raison particulière, je suis un ami de son oncle qui m’a beaucoup parlé de lui. » Il tentait de broder comme il le pouvait. « Mais ce n’est pas grave, je le verrais sans doute bientôt chez lui. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3961
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Jeu 27 Juil - 22:47



Le hasard fait bien les choses.
L

una était bien souvent dans la Lune (et à ce titre, elle portait bien son nom), et elle était pertinemment capable de trouver du sens aux choses qui n'en avaient pas vraiment, c'était même un talent chez elle, mais elle devait tout de même reconnaître se trouver dépassée par la réponse de son interlocuteur, qu'elle ne trouvait pas si cohérente que ça. Enfin, si, elle l'était, quelque part, mais Luna avait du mal à comprendre pourquoi cet homme se déplaçait jusqu'à Pré-au-Lard pour potentiellement voir le neveu de son ami sous prétexte qu'il en avait entendu parler, sachant justement qu'il pouvait très bien le voir en d'autres circonstances, par l'intermédiaire de ce même oncle. Mais en même temps, elle se disait que, peut-être, Jacob ne lui disait pas tout parce que, tout simplement, les raisons de sa présence ou de sa volonté de voir Adrian ne la regardaient pas (et c'était logique, surtout qu'il venait tout juste de faire sa connaissance - en plus d'être vrai, mais ça, elle ne pouvait pas savoir)... et puis, si ça se trouve, il avait eu autre chose à faire dans le village sorcier et, découvrant qu'il s'agissait d'une sortie scolaire, il s'était dit qu'il pourrait peut-être en profiter pour faire la connaissance d'Adrian. Oui, c'était sûrement ça... Luna n'allait pas plus loin dans ses hypothèses. Elle était bien loin d'être capable de s'imaginer que l'homme à qui elle parlait était ce père que le bleu et bronze n'avait jamais connu, absence dont il avait souffert d'une certaine manière, même si sa mère avait tout fait pour qu'il ne manque de rien. Le pauvre avait de quoi être déstabilisé, c'est sûr. Mais Luna n'avait pas cette clairvoyance-là.

-Je crois qu'il est resté à Poudlard,
répondit simplement Luna.

Elle n'en était pas sûre, mais elle ne l'avait pas vu parmi la masse d'élèves qui avait marché vers le village sorcier. Si il avait été là, elle l'aurait sans doute repéré. Et au passage, elle en aurait peut-être profité pour passer cette journée avec lui... enfin, s'il avait été d'accord... Elle, en tout cas, aurait beaucoup apprécié l'idée.

-Vous voulez peut-être que je lui transmette un message ?


Ce n'était sans doute pas nécessaire. Après tout, si Jacob était l'ami de son oncle, il pouvait très bien transmettre le message à l'oncle en question ou tout simplement attendre de le voir bel et bien. Une fois encore, elle pénétrait un domaine de compétence qui ne la regardait vraiment pas du tout. Mais elle ne savait pas, il lui était sympathique, cet homme, et si lui rendre service rendait service à Adrian, elle n'avait aucune raison de se l'épargner. Alors elle lui posait la question, à tout hasard.


code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 237
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Lun 11 Sep - 15:12

Luna & Jacob
Le hasard fait bien les choses.
La jeune fille sous ses yeux expliqua à Jacob qu’Adrian avait dû rester à Poudlard. En même temps, cela semblait logique. Jacob devait se rendre à l’évidence que de toute façon, il ne verrait pas Adrian, et en même temps c’était bien mieux comme ça. Le boulanger ne devait pas se laisser aller à la tentation, parce qu’il voulait voir son fils. Ce fils qu’il ne connaissait pas du tout et qu’il aurait bien aimé connaître. Dont il aurait aimé connaître l’existence en fait, même s’il ne reprochait absolument pas à Queenie d’avoir gardé le secret. De toute façon, il allait repartir à New-York. En tout cas, il allait reprendre la route vers son pays natal, il allait reprendre sa vie ordinaire dans sa ville ordinaire. Autant dire qu’il valait sans doute mieux qu’il reste loin de Adrian, qu’il ne se raccroche pas trop à ce fils qu’il n’allait de toute façon pas avoir dans sa vie.

En un sens, donc, Jacob se dit qu’il valait mieux qu’il soit resté à Poudlard. À quoi pensait-il de toute façon ? Pouvait-il réellement envisager de lui parler ? Qu’est-ce qu’il pourrait lui dire ? Non vraiment, il valait mieux qu’Adrian ne le croise jamais, qu’il ne parle jamais avec le jeune homme. À quoi bon ? Ce n’était pas comme s’ils allaient pouvoir faire partie de la même vie après tout. Ils avaient un océan entre eux, en temps normal. Et puisque Jacob ne s’imaginait pas une seule seconde qu’il allait prendre la décision de revenir et qu’ils allaient pouvoir devenir une famille (même si ça n’allait pas du tout être facile). Non, pour le moment, il pensait vraiment qu’il allait rentrer chez lui et qu’il ne reviendrait pas, donc que ce fils qu’il avait eu et qu’il découvrait avoir eu, sur le tard.

« Oh, non. C’est très gentil de ta part, mais ça ne sera pas nécessaire. » Jacob devait bien avouer qu’il trouvait la jeune sorcière particulièrement serviable, mais il n’avait vraiment pas envie qu’elle lui laisse un message à sa place. Après tout, Jacob ne savait pas du tout ce qu’il pourrait bien raconter à ce jeune homme, dont il ne connaissait finalement rien en dehors du fait qu’il était son fils, le fils de Queenie. « Ce n’est pas important. »

Ça ne l’était pas en effet, pas réellement. En tout cas, Jacob se disait que ça ne servait à rien qu’il se raccroche à cela. À quoi bon ? Cela n’allait pas lui servir.

« Je prends déjà beaucoup de ton temps. »
Dit-il alors, se disant qu’il valait sans doute beaucoup mieux qu’il se concentre sur la jeune fille, plutôt que sur lui-même. Jacob n’avait aucune envie de continuer de parler de ça, parce qu’il ne voulait pas qu’elle insiste, qu’elle cherche à créer un contact entre lui et Adrian. Parce que maintenant qu’il se retrouvait là, il ne pouvait qu’avoir envie de reculer. « Tu avais peut-être des choses à faire. Pour profiter de ta sortie. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3961
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: Le hasard fait bien les choses (Luna)   Mar 12 Sep - 18:01



Le hasard fait bien les choses.
L

i Jacob avait voulu transmettre un message à Adrian, Luna aurait joué les intermédiaires entre eux de bon cœur et sans le moindre souci. Même si elle ne connaissait pas vraiment cet homme, elle appréciait de rendre service, et elle n’avait pas vraiment besoin de prétexte pour passer du temps avec Adrian, au contraire, même, elle appréciait de pouvoir grapiller du temps avec lui, pour des raisons qui lui échappaient encore un peu, elle devait bien le reconnaître. Mais Jacob assura que ce n’était pas nécessaire, que ce n’était pas important. Luna avait le sentiment que c’était quand même plus important que ce qu’il voulait bien admettre, mais après tout, ils venaient à peine de se rencontrer, ils n’avaient pas de compte à se rendre l’un à l’autre. Si c’était important, il avait d’autant moins de raisons de lui en parler, et elle n’allait pas insiste, ce n’était pas très grave, après tout. Il ajouta qu’il prenait beaucoup de son temps. Il en prenait, c’est sûr, mais le fait est qu’elle n’avait rien de particulier à faire. Elle avait déjà fait tout ce qu’elle voulait à Pré-au-Lard, et comme aucun des voyageurs temporels ne lui avaient fait la surprise de vouloir la trouver (elle devait admettre avoir caressé cet espoir, mais ce n’était pas bien grave). Elle appréciait la compagnie de son interlocuteur égaré, alors ça ne la dérangeait pas de rester avec lui et de lui parler. Mais, en même temps, c’était peut-être une façon délicate de lui faire comprendre qu’il valait mieux que leur conversation s’arrête là. Il est vrai qu’elle s’était peut-être montrée assez intrusive sans le vouloir, elle pourrait difficilement le nier.

-Pas vraiment, non, répondit sincèrement Luna quand Jacob avança le fait qu’elle avait peut-être des choses à faire. Là, en l’état, elle profitait à sa manière de sa sortie, en faisant une nouvelle rencontre, alors ça ne la dérangeait pas du tout. Pas le moins du monde, même. Je me promenais juste. Elle afficha un sourire. Mais je ne veux pas vous déranger, si vous avez des choses à faire. Elle supposait qu’il cherchait seulement le bon motif pour lui fausser compagnie, alors elle décidait de lui faciliter la tâche. J’ai bien aimé parler avec vous, en tout cas.

Et c’était le cas. Même si cette conversation avait été assez particulière, elle était loin de lui avoir déplu, il faut dire que Jacob avait l’air d’être quelqu’un de bien sympathique, d’agréable et de jovial. Il avait le contact facile, et elle aurait apprécié de le sortir de son égarement. Mais si elle avait le sentiment qu’il était un peu perdu, elle n’avait aucune légitimité à l’aider, d’autant qu’elle ne savait pas ce qui pouvait potentiellement le préoccuper. Leur rencontre n’en promettait pas forcément d’autre, mais Luna la retiendrait malgré tout… Quoique l’avenir proche apprendrait bien vite à la jeune femme que leur destin était plus lié que ce qu’elle pourrait bien imaginer. Ce qui pourrait bien lui poser problème dans l’avenir, d’ailleurs.



code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le hasard fait bien les choses (Luna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La nature fait bien les choses ?PV Dentô Shinji ?
» Le hasard fait bien les choses...| Conrad
» Le hasard fait bien les choses (Luna)
» [RP] Le hasard fait bien les choses...
» Le hasard fait bien les choses. [Bartemius Croupton Jr.] TERMINÉ
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-