AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'heure est grave [pv Tina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 318
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: L'heure est grave [pv Tina]   Jeu 5 Jan - 18:43



L'heure est grave
V

oilà, il savait. Norbert avait eu hâte de revoir Jacob et de pouvoir passer du temps avec lui, avec cet océan qui les séparait, ils n'en avaient malheureusement pas si souvent l'occasion, quand bien même Norbert considérait toujours le non-maj comme son meilleur ami. Mais il ne s'était pas imaginé que les événements tourneraient de cette manière. Il faut dire que la décision de Queenie de venir vivre en Angleterre avait totalement pris les Dragonneau au dépourvu. Quand ils avaient appris que la sœur de Tina avait trouvé un emploi au Chaudron Baveur et avait l'intention d'emménager à Londres, Jacob était déjà en route. Ils n'avaient pas réussi à limiter les dégâts, ils n'étaient pas parvenus à gérer la situation. Que faire en même temps ? Leur apprendre que l'autre était aussi en Grande-Bretagne ? Les risques qu'ils se croisent étaient grands, mais leur apprendre la vérité semblait devoir encore les augmenter. Alors finalement, ils avaient simplement décidé de ne rien faire, et de voir... Et ça, ils avaient vu. Non seulement Queenie et Jacob s'étaient revus, mais en plus de cela, son interlocuteur avait été mis au courant de l'existence d'Adrian. Tout ce qu'ils avaient voulu éviter.

Comment Jacob gérait-il la situation ? Norbert n'en savait trop rien. Ils en avaient parlé un peu, c'est vrai, Norbert avait même proposé à Jacob de se rendre à Pré-au-Lard lors de la sortie scolaire des jeunes sorciers, afin qu'il puisse, peut-être, apercevoir Adrian. Il n'était pas sûr d'avoir bien fait... la preuve, il n'en avait rien dit à Tina (à qui il disait généralement tout), ce qui se passait généralement quand il avait quelque chose à se reprocher. Oui, il avait pris des initiatives de lui-même, mais ça ne pouvait pas durer, parce qu'il ne savait pas où ils allaient, avec ça. Il considérait que son épouse était bien plus à même de gérer les relations humaines que lui-même, qui s'en sortait bien mieux avec la race animale qu'avec le genre humain. Il fallait qu'ils discutent de tout ça, d'autant plus que Jacob devait reprendre le bateau pour les États-Unis dans quelques jours. Ce n'était bien sûr pas à eux de décider à la place de Queenie et Jacob, mais ils avaient forcément leur rôle à jouer, leur part de responsabilité là-dedans.

Oui, Norbert savait qu'il lui fallait parler à son épouse, mais avec Jacob sous leur toit, ce n'était pas forcément si évident. C'était pour cette raison qu'il avait profité de devoir faire un tour au ministère de la Magie pour aller trouver Tina dans son bureau. Il n'avait pas prévenu de sa venue. Comme d'habitude, le magizoologiste ne se distinguait pas le moins du monde par sa ponctualité ou son sens - tout relatif - de l'organisation.

-Salut
, le salua-t-elle en lui adressant un sourire, après avoir frappé à la porte de son bureau et avoir ouvert cette dernière pour entrer à l'intérieur. Je ne te dérange pas, j'espère ?



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Ven 20 Jan - 12:05


Ces derniers temps, Tina avait bien du mal à se concentrer sur son travail, alors qu'elle savait que ce n'était vraiment pas le moment de se laisser distraire par ce qui se passait autrement dans sa vie. S'il y avait une occasion au cours de laquelle elle se devait de se montrer concentrée et consciencieuse, c'était maintenant, alors qu'on avait toujours pas plus de nouvelles de Ginny, portée disparue depuis très longtemps.

L'assistance d'Hermione lui ôtait une sérieuse épine du pied, c'est vrai, mais ça ne suffisait pas pour autant, elle ne pouvait rien contre ce que personne ne parvenait à expliquer, et cette histoire était insoluble. Elle qui avait la responsabilité des voyageurs temporels, elle se sentait réellement impuissante. Malheureusement, cela n'avait que trop tendance à arriver, ces derniers temps.

Elle se laissait déborder par tout ce qui arrivait d'un seul coup. Elle se sentait submergée, et pourtant, elle n'était pas directement concernée par tout ce qui se passait, mais elle le prenait personnellement. Elle avait toujours pris toute situation très à coeur, et celles-ci ne pouvaient vraiment pas la laisser insensible.

Quoi qu'il en soit, elle se devait de mettre les bouchées doubles et se concentrer au maximum. Les affaires ne se mettaient pas en suspens sous prétexte que vous aviez l'esprit ailleurs...

Mais ailleurs, il n'arrêtait jamais vraiment de l'être. Il y avait de quoi, à ses yeux. Jacob était encore chez eux, et pour elle, c'était difficile de savoir quelle attitude adopter avec lui maintenant qu'il était au courant de la vérité.

Et elle n'avait pas vraiment l'impression d'être une soeur digne de ce nom non plus pour Queenie, qui avait pourtant grand besoin de son soutien. Elles avaient toujours été là l'une pour l'autre, elles s'étaient toujours épaulées dans les moments difficiles. Mais là, Tina ne savait pas quelles solutions trouver à ce qui semblait ne pas avoir de solutions du tout, justement.

Elle était plongée dans ses pensées, incapable de se focaliser complètement sur le dossier qu'elle avait sous les yeux malgré tout ses efforts (et elle en fournissait vraiment autant que possible), quand on frappa à la porte de son bureau.

Tina autorisa la personne qui se trouver de l'autre côté de la porte à entrer en une phrase, levant des yeux curieux en direction de cette dernière. En découvrant qu'il s'agissait de son époux, un sourire se déposa sur son visage.



-Salut. Je ne te dérange pas, j'espère ?

C'était exactement ce dont elle avait besoin. Sa présence ne l'aiderait peut-être pas à y voir plus clair, mais lui ferait le plus grand bien malgré tout, c'était déjà ça.

"Salut."
Elle s'approcha de lui, déposa un baiser sur ses lèvres pour le saluer comme il se doit, et l'inviter à s'installer sur la chaise face à son bureau. "Tu ne me déranges pas, ne t'en fais pas." Elle avait normalement un travail urgent qui l'attendait, oui c'est vrai, mais elle n'était pas capable de s'en acquitter, donc autant faire une pause en compagnie de son mari. "Qu'est-ce que tu viens faire ici ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 318
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Ven 20 Jan - 18:21



L'heure est grave
A

u vu du nombre de dossiers qui s'empilaient sur le bureau de la jeune femme, Norbert pouvait difficilement croire qu'il ne la dérangeait pas. C'était le risque, quand on venait à l'improviste sur le lieu de travail de quelqu'un, mais il était rare que le magizoologiste sache faire réellement faire preuve de ces réflexes à d'autres naturels, ceux de s'annoncer ou de prévenir, par exemple. Dans tous les cas, même si Tina avait manifestement du travail, il sembla à Norbert que son épouse n'était pas mécontente qu'il lui fournisse un prétexte pour se détacher un temps des tâches qui lui incombaient. Il rendit son baiser à Tina après qu'elle l'eut embrassé, avant de lui adresser un sourire. Cela lui faisait toujours du bien de la revoir. Et en l'occurrence, c'était lui qui commençait à regretter qu'elle ne puisse pas être plus présente chez eux (l'hôpital qui se foutait de la charité, donc, puisque lui-même n'était tout bonnement jamais là, à force de courir le monde après des créatures fantastiques), au vu de l'ambiance qui régnait ces derniers temps et de son incapacité à gérer à ce point une situation qui relevait de ce domaine des relations humaines pour lequel il n'avait jamais été bien doué (c'était même tout l'inverse). Puisque Tina affirmait qu'elle ne le dérangeait pas (même si Norbert ne la croyait qu'à moitié), il choisissait de le tenir pour dit et lui apprit donc le motif de sa venue.

-Je devais passer au ministère et j'avais envie de te voir,
répondit-il tout d'abord.

Ce qui était entièrement vrai, effectivement. Norbert avait en effet une ou deux affaires en cours qu'il avait dû régler rapidement en se rendant au ministère, et il se serait mal se rendre dans cet endroit qui était tout sauf pour lui plaire sans en profiter pour faire un détour par le bureau qu'occupait son épouse. Mais, s'il fallait être totalement honnête (et il était venu trouver Tina dans le but de l'être, tout de même), ce n'était pas là la seule chose qui l'avait motivé à venir la voir. Il pensait tout simplement qu'ils avaient des choses à se dire, pas à leur propre sujet pas par rapport à leurs proches, et qu'il valait mieux en discuter posément tant que les principaux concernés n'étaient pas présents.

-Et je me suis dis qu'on pourrait en profiter pour parler un peu. Juste tous les deux.


Il ne se montra pas plus précis que cela, il ne pensait pas qu'il était vraiment nécessaire qu'il explicite son propos. Non pas qu'il ne puisse pas vouloir la voir en tête à tête juste pour la voir en tête à tête. Mais à l'heure actuelle, étant donné les circonstances, ses propos ne pouvaient pas être anodins. Et Tina, bien plus maline que lui, le savait forcément.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mer 1 Fév - 11:54


-Je devais passer au ministère et j'avais envie de te voir.


Tina accueillit cette explication avec le sourire. C'était une réponse qui lui convenait parfaitement, même si elle était bien loin d'ignorer qu'il y avait anguille sous roche et que les raisons de la venue de son époux n'était pas complètement innocente.

Elle était convaincue qu'il avait profité de l'occasion pour la voir également, bien sûr, mais il ne devait pas y avoir que ça. Et en fait, elle se doutait dors et déjà de ce qu'il avait l'intention de lui dire, pourquoi il avait voulu lui parler, face à face.

Et il le fallait, ils ne pouvaient pas se murer mentalement dans leurs réflexions respectives. Il était grand temps de réfléchir sérieusement à ce qu'il fallait faire, car tout était en suspens, et en attendant, personne n'était réellement satisfait, tout le monde rongeait son frein, le non-dit les enveloppait, et viendrait un moment, forcément, où ils atteindraient la saturation. Impossible qu'il en soit autrement.

C'était donc Norbert qui prenait l'initiative, elle s'était attendue à ce qu'elle lance en premier. Mais au final, peu importait qui se lançait en premier. L'essentiel était de crever l'abcès une bonne fois pour toutes.

-Et je me suis dis qu'on pourrait en profiter pour parler un peu. Juste tous les deux.

Voilà, ils y étaient. Et c'était vrai effectivement que, dernièrement, le couple n'avait pas vraiment pu prendre de temps pour lui, ils n'avaient pas vraiment eu l'occasion de parler posément, en étant donné qu'ils n'auraient pas beaucoup d'occasions de parler sans personne d'autre pour les déranger, les entendre ou les interrompre, il fallait qu'ils profitent de cette occasion autant que possible.

Elle hocha la tête, elle était d'accord. À la maison, il y avait Jacob, et souvent, Tina consacrait de temps libre à Queenie pour rattraper le temps perdu et pour qu'elle parvienne à appréhender son déménagement (aussi parce qu'elle devinait qu'elle avait sérieusement besoin de soutien moral, ces derniers temps).

"On en a bien besoin"
, admit-elle dans un léger sourire.

Elle avait retenu un soupir de s'échapper de ses lèvres. C'était le cas. Une vraie conversation était dans le blanc des yeux. Ils devenaient tributaires d'une situation qui ne leur appartenait pas, mais au nom de laquelle il leur fallait jouer un rôle, d'une manière ou d'une autre.

D'un geste de la main, elle proposa à Norbert de s'asseoir à ses côtés. Elle resta un moment silencieuse, elle ne savait même pas par où commencer tant la situation était ambiguë et complexe. Au final, elle préféra se tourner vers son époux. Peut-être qu'il avait réfléchi à la situation ? Peut-être qu'il avait une solution ?

"Qu'est-ce qu'on fait, alors ?"
demanda-t-elle concrètement en le regardant dans le blanc des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 318
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mer 1 Fév - 18:46



L'heure est grave
O

ui, c'était une certitude, effectivement, ils avaient grand besoin de parler. Non pas qu'ils n'aient pas eu la moindre occasion de discuter en face à face depuis que Jacob était chez eux, mais ces occasions étaient toujours très rares et très courtes, elles ne permettaient pas, en tout cas de discuter librement de ce qui les préoccupait tous les deux, même s'ils n'en parlaient pas de cette manière, même s'ils n'en parlaient pas du tout. C'était qu'évoquer ce sujet semblait assez délicat, parce que soulever la question semblait être devoir proposer des solutions, même si cette affaire ne les concernait pas directement. Des solutions, Norbert n'était malheureusement pas sûr d'avoir de réelles solutions. Dans l'idéal, il voudrait que personne ne souffre. Mais cela semblait impossible. À vrai dire, cette histoire avait surtout eu le don de révéler au couple que Jacob et Queenie n'avaient peut-être jamais vraiment cessé de souffrir. Ils avaient fermé les yeux sur leurs blessures, tous les deux, mais elles s'étaient rouvertes, et ils n'avaient pas le temps, pas la possibilité. Ce n'était vraiment pas simple... Oui, il fallait qu'ils parlent, parce que même s'ils ne devaient pas réussir à dénouer cette situation (est-ce que c'était seulement leur rôle ?), il fallait au moins qu'ils parviennent d'apaiser les tensions. Encore une fois, c'était peut-être mission impossible. Norbert se sentait assez décontenancé, il faut dire. Les relations humaines, tout ça, ça n'avait jamais été son fort, véritablement, et d'habitude, ils pouvaient faire abstraction, parce qu'il ne se sentait pas si investi émotionnellement, en temps normal. Là, il savait que le bonheur de deux personnes qui lui étaient chères en dépendait. Ce n'était pas rien, tout de même. La question tomba alors : claire, évidente. Mais ce qu'il fallait répondre à ça l'était beaucoup moins par contre. Norbert y avait réfléchi, bien sûr. Mais ce n'était pas pour autant qu'il était sûr de lui, vraiment pas.

-Je ne sais pas trop...
, avoua-t-il en sachant très bien que ce n'était pas du tout ce que son épouse attendait de sa part. Mais que pourrait-il répondre d'autre, après tout ? C'était la vérité, il ne savait pas. Mais il voulait faire de son mieux. Jacob repart bientôt. Ça, il ne le lui apprenait pas non plus, pas un seul instant, mais c'était une manière pour lui de poser la situation en même temps qu'il en parlait. Je ne pense pas qu'il doive rester plus longtemps. Il marqua une pause. Mais je ne suis pas sûr qu'il doive repartir maintenant. C'était trop tôt, trop de choses demeuraient en suspens, des choses qui pouvaient tout changer. Norbert ne se voyait pas laisser Jacob maintenant. Et puis... c'était passé trop vite. C'était aussi égoïste, quelque part. Il ne voulait pas laisser partir son ami, comme ça. En tout cas pas seul.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mar 7 Fév - 16:10


-Je ne sais pas trop...


Malheureusement, Tina se doutait que lui aussi n'avait pas de réponse toute faite à sa question, de solution miracle à la situation à laquelle ils se voyaient confrontés. Alors la réponse de Norbert n'était pas bien surprenante en effet, mais Tina aurait tout de même aimé qu'il soit moins perdu qu'elle quant à ce qu'il convenait qu'ils fassent.

Leur situation était inédite, ils étaient concernés et en même temps ne l'étaient pas entièrement, alors ils ne pouvaient pas non plus prendre des décisions trop directes, c'était impossible. Il fallait parvenir à faire la part des choses. En bref, ce devenait bien rapidement un véritable casse-tête chinois.

Quoi qu'il en soit, elle était sûre que leur conversation porterait ses fruits et qu'ils trouveraient matière à non pas arranger les choses, ils ne pouvaient pas avoir cette prétention, mais au moins à les faciliter.


-Jacob repart bientôt. Je ne pense pas qu'il doive rester plus longtemps. Mais je ne suis pas sûr qu'il doive repartir maintenant.


Oui, le jour du départ de Jacob approchait dangereusement, effectivement. C'était bien pour cela qu'il devenait d'autant plus urgent de trouver une solution de façon urgente.

Jacob repartait bientôt, et il leur serait alors bien plus difficile de communiquer, de rester en contact. Il était encore bien trop fragile, avec tout ce qu'il avait vécu et appris surtout, il était impensable de le laisser s'en aller. Et en même temps, ça ne servait effectivement à rien de le retenir non plus.

Ça ne lui ferait pas forcément du bien de rester en Grande-Bretagne. Ne serait-ce que parce qu'il savait à présent pertinemment que Queenie et son fils, ce fils dont il venait à peine de découvrir l'existence, y vivaient.

Il fallait qu'il reparte, oui, de toute façon, ne serait-ce que professionnellement, il n'avait sans doute pas le choix, effectivement. Mais le laisser s'en aller après tout ça... Ce n'était vraiment pas une option qu'ils pouvaient se permettre d'envisager, vraiment pas.


-En tout cas pas seul.


Tina comprit immédiatement le sous-entendu. Il voulait repartir avec lui. C'était sûrement le mieux, en effet. Tina était bloquée, elle, elle ne pouvait certainement pas abandonner son bureau au ministère, surtout qu'en ce moment, la situation était assez tendue, mais Norbert pourrait facilement justifier d'un nouveau village, il en faisait tellement ! Et de toute façon, il était important qu'elle reste pour sa soeur. Queenie aussi avait besoin de soutien.

Même si Tina n'aimait pas l'idée que son époux s'en aille une fois encore alors qu'elle avait le sentiment qu'il revenait tout juste de son dernier voyage, elle reconnaissait que c'était la meilleure option.


"Tu as raison"
, affirma-t-elle dans un hochement de tête. "C'est le mieux à faire, il faut que tu repartes avec lui."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 318
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mar 7 Fév - 19:09



L'heure est grave
A

u fond, la solution était plus qu'évidente. Si Jacob ne pouvait pas rester (ce qui était bel et bien le cas), et si il ne pouvait pas repartir seul (ou du moins si, il le pouvait techniquement, mais Norbert était convaincu que c'était là la pire idée possible et il lui semblait que son épouse était également de cet avis), il fallait tout simplement qu'il reparte accompagné. On risquait peut-être de lui faire quelque reproches, décidant ainsi en toute dernière minute de se rendre en Amérique alors que du travail l'attendait concrètement en Grande-Bretagne, et ne devait normalement pas l'inviter à bouger avant un (petit) moment, mais il était habitué à ce genre de réprimandes, cela arrivait plutôt fréquemment. Et en définitive, on le lui pardonnait toujours, tout bonnement parce qu'il n'avait plus ses preuves à faire dans son milieu, et il avait bien trop peu de concurrence pour réellement se faire du souci à ce sujet. Oui, c'était la solution, s'ils ne l'avaient pas évoqué plutôt, c'était sans doute seulement parce qu'il revenait à peine de Suède, et qu'entre l'arrivée de Jacob et le retour de Queenie, ils n'avaient pas vraiment eu un seul instant de calme, et déjà il repartait. Leurs simples considérations personnelles n'avaient pas à entrer en ligne de compte, mais Norbert devinait que Tina aurait préféré qu'il reste un peu avec elle. Et la réciproque était tout aussi vrai, mais il n'avait pas le choix. Enfin, s'il voulait ne pas abandonner son ami, et Norbert savait que c'était une chose que Tina comprenait totalement. Après tout, elle aussi tenait à Jacob, et puis, cette histoire, par extension, concernait également son neveu et sa sœur. Elle finit par approuver, d'ailleurs. Norbert répondit d'un hochement de la tête avant de serrer la main de Tina dans la sienne.

-Je trouverais bien une excuse pour justifier mon voyage là-bas,
déclara-t-il ensuite, ce dont Tina n'avait sans doute pas douté, quoi qu'il en soit. Il lui aurait bien proposé de venir avec elle, tant qu'à faire, d'autant qu'il était convaincu qu'elle apprécierait de retourner un peu à New York, où elle avait après tout passé la majeure partie de sa vie. Mais il se doutait qu'elle ne le pourrait pas à plus d'un titre, à commencer surtout par le fait que Queenie avait besoin de soutien présentement. À mon retour, je resterai plus longtemps, c'est promis, ajouta-t-il alors en plongeant son regard dans le sien afin qu'elle lise toute la sincérité de son propos dans ses yeux.

Et il y comptait bien, même s'il n'avait pas la moindre idée du temps que pourrait bien durer un tel voyage. Ça ne pouvait pas se planifier, comme il était impossible de savoir comment Jacob encaisserait les choses.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mar 21 Fév - 14:44

-Je trouverais bien une excuse pour justifier mon voyage là-bas.

Tina répondit à cette affirmation par un sourire accompagné d'un hochement de tête. Elle n'avait pas eu le moindre doute à ce sujet. Elle pensait connaître son époux mieux que personne (et pour cause), et elle savait très bien que de sa part, trouver un prétexte pour partir à l'étranger ne serait pas bien difficile pour lui.

Norbert avait le mérite de ne pas avoir à rendre compte à grand monde de ce qu'il faisait. Oui, il avait des obligations, parfois auprès du ministère, souvent auprès de son éditeur, mais ses travaux et lui-même avaient acquis une telle notoriété, qu'il pouvait se permettre des caprices du genre sans sembler suspect. Il pouvait très bien affirmer avoir telle ou telle créature à observer, quelque part dans les plaines désertiques américaines.

Non, ce ne serait pas un problème. Après tout, c'était dans ses habitudes que de décider un voyage la veille pour le lendemain. Parfois, même, Tina pourrait affirmer que ce relèverait presque de la manie un rien déplaisante, mais en faisant preuve de mauvaise foi. Tout simplement parce que même si elle en avait l'habitude, elle préférait tout de même les moments où ils étaient ensemble, chez eux que quand il vadrouillait à travers le globe, forcément trop loin d'elle.

-À mon retour, je resterai plus longtemps, c'est promis.


De toute évidence, il avait compris que cette pensée égoïste lui avait effleuré l'esprit bien malgré elle. Elle s'en voulait de penser à cela maintenant, au fait qu'à peine de retour, il était de nouveau sur le départ, alors qu'il n'était pas question d'eux, mais de Jacob et de Queenie, qui avaient grand besoin de leur soutien.

Son sourire s'agrandit légèrement à sa réponse. Il n'avait pas besoin de lui faire une telle promesse, mais ce serait mentir que d'affirmer qu'elle n'appréciait pas de l'entendre le lui dire, surtout qu'elle ne doutait pas qu'il soit sincère. Même s'il ne pouvait pas savoir combien de temps il resterait là-bas, ni combien d'autres obligations finiraient par l'entraîner ailleurs.

"Ne t'en fais pas"
, se contenta de répondre doucement Tina.

Elle n'avait de toute manière pas de raison de lui faire le moindre reproche. Il s'adaptait à la situation comme il le pouvait. Tout comme elle. Et ils n'étaient pourtant pas les plus concernés dans l'histoire.

"Tu sais, j'y ai beaucoup réfléchi... Je ne sais pas si c'est une bonne chose, que Jacob se contente de repartir après ce qu'il a découvert, qu'il reprenne le cours de sa vie comme si de rien n'était."
Elle ne trouvait pas cela sain, en tout cas. Et puis, il ne fallait pas être aveugle pour constater que Queenie et Jacob étaient en train de se rendre malheureux, avec leurs histoires. "C'est pas à nous de décider, mais..."

Mais, elle commençait à se demander si en les laissant faire, ils n'allaient pas être responsables du mal dont souffraient deux personnes qui leur étaient chères.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 318
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mar 21 Fév - 22:33



L'heure est grave
O

h, Norbert ne s'en faisait pas vraiment. Ou du moins, il savait que son épouse était capable d'une capacité de compréhension à toute épreuve, dont elle avait témoigné plus d'une fois. Certes, elle pouvait aussi être sacrément bornée quand elle le décidait, mais elle savait pertinemment quelles situations exigeaient de mettre son ego de côté et quelles situations nécessitaient de l'imposer, bien plus que Norbert en tout cas, qui avait bien trop souvent tendance à être en dehors des réalités et avait grand besoin de Tina pour lui remettre les pieds sur terre. Il savait qu'en l'occurrence, elle considérait également que son départ en compagnie de Jacob était la meilleure option pour l'heure, mais il se doutait aussi qu'elle n'aurait pas aimé le revoir partir si vite. Norbert non plus, en réalité. Il pouvait donner le sentiment d'être un courant d'air parfois, mais il appréciait savourer sa vie de famille auprès de sa femme et de son fils quand il le pouvait, même si ça ne se voyait pas toujours. Ils se rattraperaient. Ce n'était pas leur équilibre à eux qui était menacé quoi qu'il en soit, c'était celui de trois autres qui auraient aussi pu former une famille parfaitement unie et heureuse, mais se détruisait à petit feu. Et il était de plus en plus difficile d'en rester les spectateurs muets, surtout au vu des derniers événements. Norbert commençait à vraiment avoir le sentiment qu'il était de leur devoir de faire quelque chose, même si on leur arguerait peut-être le contraire avec d'excellents arguments. Mais quoi, exactement ? C'était toute la question. Laisser faire semblait le plus simple, peut-être même le plus raisonnable, mais pas forcément le plus juste pour autant.

-Je pense la même chose,
répondit Norbert qui avait un peu craint d'exprimer son opinion à ce sujet avant que Tina ne la soutienne elle-même.

Elle était la plus raisonnable et terre à terre des deux, si elle-même considérait que laisser faire et donc ne rien faire n'était pas la solution, c'était peut-être qu'il fallait définitivement en trouver une autre. Oui, bien sûr, ce n'était pas à eux de décider, mais Queenie et Jacob étaient-ils à même de prendre la bonne décision ? Ils restaient figés dans la même situation par crainte de se faire souffrir. Parvenu à un certain point, c'en devenait presque absurde.

-J'ai emmené Jacob à Pré-au-Lard,
reconnut-il alors, un peu coupable. Il voulait voir Adrian, juste voir à quoi il ressemblait.

D'accord, c'était totalement irresponsable, comme attitude, et peut-être qu'il n'aurait pas dû devenir le complice de cette décision, mais c'était bien la preuve que Jacob ne pouvait pas ignorer l'existence de son fils. De toute façon, cette hypothèse était entièrement improbable quand on le connaissait bien. Ce n'était clairement pas le type de personne à fermer les yeux sur sa paternité sous prétexte que du temps avait passé, ou sur la femme qu'il aimait sous prétexte qu'ils s'étaient quittés il y a des années.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mer 22 Fév - 16:58

-Je pense la même chose.

Tina avait un peu hésité à aborder le sujet avec son époux, parce qu'elle n'avait pas voulu paraître trop intrusive ou quoi que ce soit du même acabit, elle avait seulement voulut partager son opinion, mais savait en même temps qu'elle était en train de se mêler de ce qui ne la regardait pas. D'autant qu'elle ne se contentait tout de même pas d'un simple constat. Elle avait envie d'intervenir, même si ce n'était certainement pas son rôle.

Ça la rassurait, par conséquent, de savoir qu'il pensait comme elle. Elle comprenait mieux sa réserve, par conséquent, il n'avait pas voulu aborder le sujet si elle, la terre-à-terre du couple, s'était avérée en contradiction avec le fond de sa pensée. Mais ce n'était pas le cas. Ils allaient donc pouvoir discuter concrètement de ce qu'ils pouvaient faire... de ce qu'ils allaient faire ? En tout cas, Tina ne comptait pas rester là, bras croisés, à voir deux personnes qui lui étaient si chères se détruire inutilement.

Mais visiblement, quand Tina avait seulement pensé, Norbert avait déjà agi, et pas de la manière la plus douce ou innocente qu'on puisse imaginer, elle devait vite le constater.


-J'ai emmené Jacob à Pré-au-Lard. Il voulait voir Adrian, juste voir à quoi il ressemblait.

OK, elle ne voulait pas que les choses s'arrêtent abruptement comme cela se préparait, mais il y avait un monde entre inviter Queenie et Jacob à un nouveau dialogue et le fait de proposer à Jacob d'apercevoir son fils.

Tina adressa à Norbert un regard légèrement réprobateur. Il n'en manquait pas une... et d'un autre côté, elle devinait la demande insistante de Jacob derrière, et cela mettait à jour plus d'une évidence. Elle poussa un léger soupir.


"Je ne t'apprends rien si je te dis que ce n'est pas la meilleure de tes idées, pas vrai ?" Elle l'accusait dans le propos mais pas vraiment dans le ton. Cela ne changerait de toute façon rien aux actes déjà faits. "Mais ça prouve qu'il ne peut pas juste partir comme ça."

Pas alors qu'il en avait été au point de chercher par tous les moyens non pas même à parler à son fils, mais au moins à l'apercevoir. Ce ne pouvait qu'en dire long. Elle songea qu'elle devrait sûrement en parler à Queenie de son côté. C'est vrai que ces bouleversements seraient difficiles pour Adrian, dans l'éventualité où elle accepterait de lui apprendre la vérité, surtout que Queenie venait à peine de débarquer en Angleterre. Mais aux yeux de Tina, ce commençait à devenir presque essentiel.


"Il l'a vu, finalement ?"
demanda-t-elle alors.

Car quoi qu'elle puisse dire, elle était tout de même curieuse. Très curieuse, même. Même si elle se doutait déjà de la réponse que Norbert allait lui donner, au fond.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 318
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mer 22 Fév - 18:39



L'heure est grave
N

orbert se contenta d'esquisser un sourire d'excuse quand son interlocutrice lui fit remarquer que sa décision d'encourager Jacob avec son fils n'était sans doute pas la meilleure qu'il ait jamais eue. Oui, il le savait, et ce au moment même où il avait conduit son ami à Pré-au-Lard. Il avait su quand il parlerait à Tina que son épouse lui reprocherait d'avoir agit de la sorte, mais il n'avait su faire autrement, il avait constaté la détresse de son meilleur ami, et il avait agi en conséquence. Dans tous les cas, ce qui était fait était fait, et s'il devait de nouveau répondre à une requête équivalente de la part de Jacob, il était quasiment certain qu'il agirait de nouveau de la même manière. En tout cas appréciait-il que son interlocutrice ne lui fasse pas outre mesure de reproches. Elle devait savoir que c'était parfaitement inutile. Et à juste titre, il savait d'avance quels reproches elle pouvait lui faire. C'était une chose qu'elle ne pouvait certainement pas ignorer. Et ce n'était pas là le nœud de leur conversation. Si Norbert apprenait cette information à Tina, ce n'était pas tant pour entendre ses réprimandes que parce que ça constituait à ses yeux une preuve supplémentaire du fait que cette histoire ne pouvait pas cesser de la manière dont l'envisageaient pourtant ses deux principaux protagonistes. Jacob voulait connaître son fils, il en avait besoin... Toute cette histoire arrivait très tard, mais ce n'était peut-être pas un hasard... Dans tous les cas, il n'y avait de problèmes qu'où Jacob et Queenie décidaient d'en voir. Ou du moins si, les problèmes étaient bien réels, mais Norbert voulait croire qu'ils n'étaient pas insurmontables, et il en était plus convaincu encore maintenant, puisque Tina, dont il estimait l'opinion plus que celle de n'importe qui d'autre, était exactement du même avis que lui. Oui, Jacob ne pouvait pas seulement partir comme ça... Et d'une manière ou d'une autre, Norbert devrait réussir à le convaincre de revenir, de rencontrer Adrian... Et Tina, sans doute, de laisser Jacob revenir dans sa vie et dans celle de leur fils... Oui oui, ça ne les concernait toujours pas, mais c'était le seul scénario dont Norbert entrevoyait une issue heureuse. Le magizoologiste fit non de la tête quand Tina lui demanda si, au final, Jacob avait vu Adrian.

-Je ne crois pas, en tout cas.


Il lui avait dit que non, et Norbert le croyait. Il était convaincu que si Jacob avait pu ne serait-ce qu'apercevoir son fils, il n'aurait su que lui en parler, ne se serait pas vu faire autrement.

-Tu as pu parler à Queenie, toi ?


La question était toute rhétorique. Il se doutait qu'elles s'étaient effectivement parlées. Il se demandait surtout ce qu'ils avaient pu en tirer exactement.




code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mer 1 Mar - 16:00


-Je ne crois pas, en tout cas.

Tina retint un soupir de soulagement en entendant la réponse de Norbert, même si elle n'avait eu au fond pas vraiment de doutes quant à la réponse de ce dernier. Si, d'une manière ou d'une autre, Jacob avait pu ne serait-ce qu'apercevoir son fils, elle était convaincue qu'elle l'aurait su, au-delà de cette seule initiative ô combien cavalière.

Alors même si Norbert y mettait quelques nuances en préférant un "Je ne crois pas" à un non catégorique (parce que l'on est jamais trop prudent), elle prenait le parti de se sentir un peu rassurée par une telle réponse. Elle pensait que, même s'ils n'avaient pas vraiment assuré et cela depuis un moment (ce n'était rien de le dire), ils l'auraient constaté chez Jacob, si leur ami avait fait une telle découverte.

Chaque choc en son temps... Si Tina commençait à penser qu'il était peut-être temps qu'Adrian connaisse son père (ce qui aurait dû être le cas bien plus tôt, nous sommes d'accord), il fallait le faire dans les bonnes conditions et dans les bonnes circonstances. Celles que son mari avaient voulu improviser n'étaient en conséquence, très clairement, pas les bonnes, sans l'ombre d'un doute. Même si cette situation en appelait à l'émotionnel bien plus qu'au pragmatique, il allait falloir garder la tête froide malgré tout. Il n'y avait que de cette manière qu'ils démêleraient cette situation. Oui, ils n'en étaient pas les acteurs, ça ne l'empêchait pas de penser qu'ils y avaient leur grande part de responsabilité.


-Tu as pu parler à Queenie, toi ?

Bien sûr, Norbert n'avait pas posé cette question à tout hasard, il ne pouvait ignorer la complicité qui avait toujours uni les deux soeurs, et cela même quand les circonstances les avaient nettement éloignées géographiquement toutes les deux. Il était donc évident qu'ils avaient ensemble discuté de l'épineux sujet "Jacob". Tina ne pensait pas que ce soit là ce que son mari lui demandait dans tous les cas. Il ne voulait pas tant savoir si conversation il y avait eue, il voulait en connaître la nature.

Tina haussa légèrement les épaules. Elle ne savait pas trop si elle avait réellement su tirer quoi que ce soit de sa conversation avec sa cadette, si ce n'est qu'elle avait maintenant la certitude qu'elle ne s'était jamais guérie qu'en apparence de sa rupture avec Jacob. Elle était perdue et, au fond, malheureuse, et c'était surtout cela que Tina avait retenu... Elle n'avait pas envie de la voir comme ça plus longtemps.


"C'est difficile à dire", répondit-elle prudemment. "Je pense qu'elle s'imagine que ce serait imposer un fardeau à Jacob que de lui demander de revenir. Qu'elle en a perdu le droit."

Sa façon de penser était d'ailleurs plutôt fondée, quand on y réfléchissait. Il est sûr que demander à Jacob de revenir, c'était aussi déterrer un vieux secret de famille, imposer à Jacob une paternité qu'il ne savait pas devoir assumer. Mais il en était capable, ils en étaient capables. L'autre difficulté, c'est que Tina avait le sentiment que Queenie appréhendait également la réaction d'Adrian. Il est sûr que si quelqu'un risquait fort de leur en vouloir à tous, plus que Jacob qui se montrait d'une infini compréhension, c'était bien son neveu.

Elle laissa passer un temps de silence, avant de reprendre.


"C'est décidé, on joue les entremetteurs, alors ?"


Quel étrange rôle à s'attribuer l'un à l'autre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 318
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mer 1 Mar - 21:09



L'heure est grave
B

ien sûr, Tina avait parlé à Queenie. Norbert ne pouvait en rien être surpris par cela, les deux soeurs étaient très proches, et il était sûr et certain que si Queenie avait dû se repaître de confidences, c'était avec son aînée. Le souci n'était de toute évidence pas de savoir si elles avaient parlé, mais de quoi, en somme, de quelle manière sa belle-soeur vivait la situation. Et de toute évidence, elle était loin de bien la vivre. Ce qui ne surprenait malheureusement pas Norbert. Même s'il ne la connaissait pas aussi bien que son épouse, et qu'il n'était pas forcément le plus doué pour décrypter les émotions humaines, il comprenait tout de même que cette situation était en train de ronger profondément ses meilleurs amis. Et c'en devenait presque absurde, parce qu'en quelques mots, ils pourraient faire toute la différence et faire d'un mal un bien. Queenie avait peur d'imposer à Jacob une vie qu'elle l'avait empêché de vivre des années plus tôt pour d'autres considérations et Jacob avait peur de s'imposer à Queenie. C'était à peine sensé. Certes tout n'allait pas couler de source loin s'en faut, car il n'y avait pas que leur histoire en jeu, il y avait également Adrian, mais cela n'ôtait rien au fait qu'ils se dirigeaient tous les deux dans les mauvaises directions, puisque ces directions étaient opposés alors qu'ils devraient en fait rejoindre un chemin commun qu'ils n'auraient jamais dû quitter en premier lieu. Que de temps perdu, gâché... Et ce serait pire encore s'ils n'intervenaient pas. Même s'ils s'y prenaient peut-être un peu trop tard en définitive. Norbert ne put s'empêcher d'afficher un sourire quand Tina parla de jouer les entremetteurs. C'était une manière, disons, plus légère de présenter les choses, effectivement, et en même temps, c'était bel et bien le cas. Un comble quand on savait combien de temps ils s'étaient tournés autour tous les deux avant de s'avouer leurs sentiments quand Queenie et Jacob avaient, eux, été plus directes. Que la situation prenne cette tournure-ci au final était assez décontenançant.

-On semble bien partis pour, observa-t-il, toujours ce même léger sourire aux lèvres. La situation était en vérité plus épineuse que véritablement amusante, mais mieux valait l'observer sous un angle un tant soit peu positif. Depuis le temps que j'envisage de prendre un assistant pour m'aider à prendre soin de mes créatures..., observa-t-il simplement, qui pouvait maintenant plus sereinement évoquer une idée dont il n'avait jusqu'ici parlé à personne.

Jacob avait un véritable don avec les créatures magiques, et il aimait ça, qui plus est. Certes, son rêve, ça avait été sa boulangerie, mais ça pourrait bien n'être que temporaire, ça lui donnerait en tout cas une raison de rentrer en Angleterre et de véritables perspectives d'avenir. Et puis, les Anglais aussi mangeaient du pain. Entre deux panses de brebis farcies.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Lun 13 Mar - 15:32


-On semble bien partis pour.


Tina afficha un sourire à la réponse de son époux. La situation avait beau être particulière, urgente et avoir des implications assez exceptionnelles, et qui pourraient avoir de vraies conséquences sur leurs avenirs à tous (oui, même ceux des Dragonneau, même si dans une moindre mesure), elle parviendrait presque à se réjouir de tout ça, et pas seulement parce qu’ils arriveraient à faire le bonheur de Queenie et Jacob.

Elle avait un peu le sentiment de redevenir une gamine, ou du moins une adolescente, qui se délecterait des histoires de cœur de ses camarades de classe. Il y avait des imbrications plus complexes que ça, mais puisque Norbert et elle partageaient la même intention et la même idée, elle aimait pouvoir prendre la situation avec légèreté. Il valait mieux partir dans cette optique dans tous les cas, puisque la machine s’était lancée indépendamment d’eux, et qu’ils se contentaient juste maintenant d’arranger les rouages de la meilleure manière possible étant donné les circonstances.


-Depuis le temps que j'envisage de prendre un assistant pour m'aider à prendre soin de mes créatures...

Ah oui, vraiment ? C’était tout de même la première fois qu’il en parlait à Tina, mais elle aimait tout ce qu’impliquait cette proposition. C’était une très bonne façon d’encourager Jacob à revenir, d’une part (et ce serait un travail qui lui irait très bien, il avait toujours été très doué avec les créatures, bien plus que Tina, en tout cas, qui de son côté faisait surtout du mieux qu’elle pouvait), et d’autre part, c’était aussi un avantage pour elle. Enfin, ça, c’était encore si Jacob acceptait de renoncer à sa boulangerie.

Mais ils avaient plus d’un argument pour le convaincre. Il pourrait prendre part au monde des sorciers, et il serait en Angleterre. En Angleterre avec Queenie, et Adrian. Et eux, aussi, ils ne comptaient quand même pas pour des prunes. Tina avait en tout cas l’intuition qu’elle n’était pas la seule à trouver un certain engouement à cette situation.


« C’est vrai, depuis le temps que tu m’en parles sans arrêt, il était temps », plaisanta Tina d’un ton entendu.

Parce que c’était la première fois qu’elle entendait parlait de cette idée, en fait, bien sûr. Il se pouvait que cette idée le démange depuis un moment, ceci dit, mais Tina connaissait son mari, elle savait très bien pourquoi il lui incombait de s’occuper des créatures qu’il ne pouvait pas emporter avec lui quand il partait en vadrouille, c’était seulement qu’il y tenait trop pour ne pas les confier à quelqu’un en qui il avait toute confiance. Et ces personnes n’étaient pas si nombreuses. Mais Jacob en faisait partie, indéniablement.


« Depuis le temps que je rêve que tu prennes un assistant. »
, ajouta-t-elle alors toujours sur le même ton.

Et oui, elle n’avait rien contre le fait de remettre cette tâche à quelqu’un d’autre. Elle assistait Norbert de bon cœur, mais elle craignait toujours de commettre un impair quand il n’était pas là. Au moins, comme ça, plus aucun risque.


« Vous partez quand ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 318
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Mar 14 Mar - 18:59



L'heure est grave
N

orbert afficha un fin sourire quand son épouse lui fit "subtilement" remarquer que c'était la première fois qu'elle entendait parler de son intention de prendre un assistant. Et pour cause, s'il y avait songé à plus d'une reprise, évoquer l'idée serait revenu à s'engager à la mettre en application, et il n'avait pas été sûr d'en être capable. Norbert tenait infiniment à ses créatures. Si l'on excluait Tina, Hyppolite, Jacob et sa famille, le reste des êtres humains avaient moins de valeur à ses yeux que les créatures qu'il prenait sous son aile, et qui se voyaient sans cesse malmenées par l'homme, justement. Il ne confierait jamais ces animaux à n'importe qui, y compris les magizoologistes les plus expérimentés, il n'avait pas confiance. Tina, elle, avait sa confiance, parce qu'elle avait appris à son contact à connaître ces créatures et leurs besoins spécifiques... mais qui d'autre pouvait prétendre à cela ? Eh bien, Jacob. Norbert pourrait aveuglément confier ses créatures à son meilleur ami, il n'éprouverait aucune crainte pour elles. Jacob avait un don, à ce sujet , il n'avait pas le moindre doute. Il ferait des merveilles si tel était son choix. Encore fallait-il qu'il accepte. Et d'un autre côté, ça déchargerait son épouse d'un véritable poids. Il est vrai que lui demander d'endosser la responsabilité de ses créatures en plus de la charge qu'elle avait quotidiennement, ce devait faire beaucoup pour elle. Norbert ne s'en rendait pas toujours compte, il devait bien l'admettre. Il avait consacré sa vie entière à la magizoologie, et il n'était pas rare que sa passion déborde largement sur son quotidien.

Alors forcément, difficile de toujours se rendre compte de ce qu'il imposait à son épouse, qui ceci dit ne s'était jamais plainte. D'ailleurs, même maintenant, il se doutait que sa remarque était davantage là pour lui faire constater qu'elle approuvait définitivement cette idée que pour lui reprocher de s'être peut-être trop reposé sur elle jusqu'ici. Ce qu'il ne pouvait nier avoir fait, effectivement. À ces deux remarques, il ne répliqua donc que par ses sourires. Et il ne reprit la parole que lorsque son interlocutrice lui posa une question un peu plus concrète.

-Dimanche prochain,
lui dit-il alors, conscient que ça ne leur laissait que peu de temps à passer ensemble avant son départ... Et finalement, il était revenu il y a pas. Norbert savait qu'il avaiit de la chance que son épouse ne le lui reproche pas davantage. Ceci dit, pour tous les reproches que Tina ne lui faisait pas, Hyppolite arrivait bien souvent à la charge. Alors, comme pour se rattraper : On pourrait sortir, ce soir, qu'est-ce que tu en dis ?

Pour profiter, avant son départ. Même si cela revenait à laisser Jacob seul, ce qui ne l'enthousiasmait pas forcément. Il se demandait à quel moment de sa vie, lui, si solitaire, avait fiini par vouloir se dédoubler et même plus pour pouvoir être à la fois le magizoologiste entièrement consacré à son métier, un mari digne de ce nom, un meilleur ami exemplaire et un père qui ne soit pas indigne. Aucune idée. Ce qu'il savait en revanche, c'est qu'il n'excellait pas entièrement dans tous ces rôles.



code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 135
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: L'heure est grave [pv Tina]   Lun 27 Mar - 15:45


-Dimanche prochain.

Dimanche prochain. Autant dire demain. Trop tôt, dans tous les cas. Tina fit de son mieux pour garder le sourire et ne pas montrer être trop déçue de n’avoir plus que quelques jours à passer avec son mari (et encore, pas complets étant donné leurs emplois du temps respectifs) avant qu’il ne parte de nouveau. Elle savait bien que là, il n’y était vraiment pour rien, et aussi que c’était leur idée à tous les deux, mais elle avait le sentiment que c’était hier qu’il était revenu de Suède, elle n’avait pas vraiment envie d’être de nouveau seule. Surtout que cette grande maison, sans lui, sans Hyppolite, sans Adrian, lui paraissait toujours trop vide.

Mais elle serait injuste de faire ainsi des reproches à son mari, et elle ne voulait pas qu’il culpabilise. En plus, elle se disait qu’il n’aurait pas besoin de ça pour le faire malgré tout. Il ne le montrait pas de la même manière, mais elle savait quand même que s’il avait besoin de voyager, il avait tout autant besoin de sa famille, et que celle-ci lui manquait quand il partait loin ou trop longtemps. Ce devait être encore pire d’ailleurs à présent qu’il devait supporter les humeurs d’Hyppolite, qui ne se montrait jamais très cordial envers son père, malgré les efforts de ce dernier. Mais c’était une passade, et tout finirait par devenir plus simple à un moment ou à un autre. Tina préférait être optimiste, en tout cas. C’était le mieux à faire.

Elle ne pensait pas pour autant que son léger sourire soit vraiment convaincant, mais ça ne servait à rien de prétendre que ça ne la dérangeait pas du tout, de toute façon. Si la personne qui la comprenait le mieux restait Queenie, parce qu’elle pouvait lire dans ses pensées depuis presque toujours, Norbert avait toujours su, dès lors qu’ils s’étaient rapprochés, si elle allait bien ou mal, si elle était heureuse ou contrariée, et ça même s’il était plus observateur de la nature animale que de la nature humaine.

Dimanche, donc. Avec un peu de chances, ils ne s’absenteraient pas longtemps. Avec un peu de chances, quand il reviendrait, ce serait en compagnie de Jacob. Avec un peu de chances, cette décision allait changer plus d’une chose dans leur vie. Et cette courte absence, ce ne serait vraiment pas grand-chose.

On pourrait sortir, ce soir, qu'est-ce que tu en dis ?

Le sourire de Tina s’élargit, plus sincère, en entendant cette proposition. Ce n’était pas grand-chose, mais ça lui disait bien qu’ils se prennent du temps pour eux deux, elle avait le sentiment que c’était à peine arrivé, dernièrement. Lors de son retour, rapidement, mais bien trop vite, malheureusement. Ils se rattraperaient plus tard, bien sûr, mais de plus tard en plus tard, c’était toujours trop long.

"Ça me plairait beaucoup", assura-t-elle sincèrement. Son regard se perdit une seconde en direction de l’horloge fixée au plafond. Le temps filait, c’était inévitable. "Il va falloir que je m’y remette…" Elle avait encore du travail. Et Norbert aussi, sans doute, même si elle aurait préféré passer encore du temps avec lui. "On se voit ce soir, alors ?"

Pour clore la conversation, elle déposa ses lèvres sur les siennes. Ils reprendraient leur conversation le soir même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'heure est grave [pv Tina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» L'heure est grave !
» TINA CANICHE CLAIRE 12 ANS URGENT EN BOX (LILLE 59)
» je bug grave !!! (regarder le screen)
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 5
-