AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 607
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Lun 30 Jan - 23:07



Quand tout va bien, c'est que tout va mal
C

aelan avait été quelque peu dubitative en recevant par hibou le courrier qui l'invitait à une soirée à l'occasion d'Halloween. Caelan ne courait pas forcément après les soirées mondaines, elle était loin de s'y sentir à sa place, mais cette dernière avait quelque peu attisé sa curiosité. Elle aimait bien l'accroche de l'invitation, le côté "non mais ça va être flippant, vous verrez"... C'était un peu gamin, mais elle trouvait ça drôle, et en tout cas, ça l'intriguait. Ça faisait vraiment longtemps qu'elle n'avait plus fêté Halloween en bonne et due forme. Il est temps d'y remédier, non ? Elle décidait que oui. Ces derniers temps, elle n'avait pas pris une seule fois le temps de respirer, entre la découverte de la Résistance, L'Ysbridion dont elle avait dû reprendre la tête au pied levé, Cenlyn et Rhian... À présent que Purdey était tirée d'affaire, et même si Caelan tenait à ce qu'elle se repose et ne se remette pas immédiatement au travail, l'Auror avait le sentiment d'avoir le droit de se reposer un peu, de prendre du temps pour elle et de se détendre ne serait-ce qu'un peu. Alors cette soirée ou autre chose, c'était toujours bon à prendre, non ? Oui. En tout cas, la jeune femme avait pris sa décision, elle irait à cette soirée. Enfin... elle irait, si on acceptait de l'accompagner. Et pour cela, elle comptait sur Flynn. Elle se voyait mal assister à ce genre de sauterie toute seule. Si la soirée devait être lamentable, en s'y rendant avec son petit ami, elle aurait au moins quelqu'un avec qui rire de cette situation. Une chance pour elle, Flynn avait accepté de venir avec elle. Très bien.

La jeune femme s'était donc mise sur son trente-et-un pour l'occasion. Elle ne savait pas trop s'il était nécessaire de bien s'habiller ou non, il n'y avait rien de spécifié sur l'invitation. Mais bon, c'était l'occasion de bouleverser un peu ses habitudes, après tout. Ça allait lui faire du bien, de se pouponner un peu, elle qui généralement ne prenait sans doute pas assez soin d'elle. Elle avait enfilé sa plus belle robe de soirée, et elle était donc fin prête. Aux bras de Flynn, elle s'était donc rendue au fameux Manoir des Téméraires (non mais quel nom, franchement)... Une fois à l'intérieur, elle ne put empêcher un sourire amusé d'orner ses lèvres en découvrant les lieux. Pour ce qui était d'être terrifiant, on repasserait sans doute. Caelan avait tendance à trouver cette décoration plus comique que franchement impressionnante. Enfin bon, tant mieux, elle était là pour s'amuser, pas pour déprimer, et si elle devait avoir peur dans la soirée, elle tenait à ce que ce ne soit que pour en rire par la suite... Douce naïveté, quand tu nous tiens. Elle tourna son regard vers Flynn, son sourire ne s'était toujours pas effacé.

-Eh bien... La décoration est... charmante...


Si on veut.

   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 609
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Jeu 23 Fév - 17:39

Caelan & Flynn
Quand tout va bien, c'est que tout va mal.
Quand Flynn avait reçu l’invitation, comme la plupart des personnes présentes dans le monde sorcier apparemment, il n’y avait pas vraiment prêté attention. Du moins, c’était le cas au début, il avait regardé l’invitation en trouvant cela quand même un peu étrange. En tant que journaliste, il ne pouvait pas nier avoir été légèrement curieux, mais sans plus. Il aurait dû faire plus, sans doute, parce que c’était un peu son travail quand même, mais il ne l’avait pas fait. Au final, Flynn n’avait repensé à cette soirée que quand Caelan lui en avait parlé. La jeune femme semblait motivée à se rendre à cette soirée et Flynn ne pouvait qu’approuver le fait qu’elle s’amuse et pense un peu à autre chose que toutes les responsabilités qu’elle avait sur ses épaules. Flynn ne savait pas tout, parce qu’il ne connaissait pas tous les détails, il savait qu’elle devait quand même assumer beaucoup avec le groupe d’Auror d’élite en plus des deux jumeaux Potter. Cela ne pouvait donc que lui faire du bien de se changer un peu les idées, de s’amuser. Flynn n’avait même pas hésité une seconde avant d’accepter de l’accompagner, il n’y avait aucune raison qu’il ne le fasse pas après tout. La jeune femme voulait s’y rendre, autant qu’il y aille avec elle. Cela leur ferait du bien à tous les deux, le fait de pouvoir passer une soirée divertissante ensemble.

Le jeune homme s’était donc préparé et portait un costume classe pour se rendre à la soirée, même s’il n’avait aucune idée de ce qu’ils allaient y trouver. On ne pouvait pas vraiment dire que l’invitation était explicite, elle se contentait de dire qu’ils auraient peur. Autant dire que le journaliste ne savait pas vraiment quel genre de soirée ça allait être, quand bien même ça ressemblerait peut-être à toutes les soirées mondaines du monde sorcier. Quand Flynn avait rejoint Caelan, avant de se rendre ensemble à la soirée, le jeune homme n’avait pas pu s’empêcher d’être ébloui par la beauté de Caelan. Oh, elle était belle tout le temps, mais la voir sur son trente et un ce n’était pas du tout désagréable, bien au contraire. Ils s’étaient donc rendu ensemble à la soirée et Flynn n’avait pas pu s’empêcher d’être étonné par le lieu de réception. La décoration était… particulière et visiblement, Caelan pensait la même chose que lui, puisqu’elle ne manqua pas de faire une réflexion à ce sujet. Charmante… oui, il n’y croyait évidemment pas.

« Si c’est avec ça qu’ils souhaitent nous faire peur, ils vont réussir en fait. »

Plaisanta-t-il alors, espérant cependant qu’ils avaient quand même misé sur autre chose. Non parce que quitte à être là, Flynn espérait quand même frissonner un peu (mais il ne se doutait pas que ça allait être un grand frisson et loin d’être agréable). Parce que c’était Halloween, donc autant que cette soirée respect les promesses qu’elle avait faites, ce qui allait être le cas sans qu’ils ne le sachent. Flynn attrapa deux coupes de champagne et en tendit une à la jeune femme.

« Au moins, il y a de quoi boire. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 607
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Ven 24 Fév - 22:31



Quand tout va bien, c'est que tout va mal
C

aelan afficha un franc sourire quand son interlocuteur lui fit remarquer que s'ils voulaient leur faire peur, le mauvais goût de la déco allait y parvenir mieux que le déroulement (bon ou pas) des festivités. La jeune femme ne saurait être plus d'accord, et par ailleurs, elle avait un faible tout particulier pour l'humour de Flynn. Certes, elle avait perdu toute objectivité le concernant, néanmoins, elle ne pouvait que constater que personne ne savait mieux le faire sourire que le journaliste. Certes, Caelan était d'un naturel souriant et optimiste. Mais avec lui, elle se sentait toujours plus légère. Et à l'heure où les problèmes s'accumulaient pour elle, pour eux, ça faisait un bien fou que de pouvoir ne se poser aucune question, et juste profiter de cette soirée en sa compagnie, même si la soirée en question était loin de tenir ses promesses, en tout cas pour le moment. D'un autre côté, elle ne cherchait pas spécialement à se faire peur, même si ces promesses l'intriguaient quelque peu, en réalité. Elle cherchait surtout à passer un bon moment en compagnie de l'homme qu'elle aimait. Et pour le moment, ce semblait mieux que bien parti. Et pour cause, elle avait tout ce dont elle avait besoin, de la musique, une charmante compagnie, et oui, en effet, de quoi boire. Et leur hôte mystérieux avait de toute évidence fait des efforts sur la boisson et la nourriture faute de s'intéresser à la décoration. Mais bon, c'était peut-être une question de goût. Qui sait, il y avait peut-être de sinistres individus, quelque part en ce monde, qui trouvaient de l'intérêt à tout cela, ou qui trouvait cela joli. Caelan s'empara de sa coupe de champagne, et la fit tinter contre celle de Flynn.

-A cette soirée !
trinqua-t-elle dans un léger sourire, car elle avait la ferme intention d'en profiter dans tous les cas, et elle était bien partie pour, elle ne pensait pas que quoi que ce soit pourrait altérer son humeur actuelle. Elle se trompait lourdement. Ca fait un bien fou de s'amuser un peu, j'ai l'impression de ne pas avoir eu une seconde pour moi ces derniers temps.

Et ce n'était pas faux. Depuis l'hospitalisation de Purdey, elle avait tout pris en main, et c'était épuisant de tenter d'être une Auror véritablement digne, une mère de substitution qui devait répéter qu'elle n'en était pas une, une professeure au meilleur de sa forme. Bref, tout à la fois. Ce n'était pas rien. Bien au contraire, et ce qui l'aidait à tenir, à garder la tête froide, c'était clairement Flynn. Elle avait bien conscience d'avoir une chance folle de l'avoir à ses côtés. C'était vraiment agréable et rassurant que de pouvoir compter à ce point pour lui. Avec lui, sa soirée ne pourrait être que mémorable, vraiment... et à quel point.
   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 609
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Ven 3 Mar - 13:17

Caelan & Flynn
Quand tout va bien, c'est que tout va mal.
Flynn ne savait vraiment pas comment allait être cette soirée, mais en tout cas il était heureux de pouvoir partager cette soirée en compagnie de sa petite-amie. Depuis qu’ils étaient ensemble, ils avaient évidemment l’occasion de passer du temps ensemble agréablement, mais il y avait quand même tout ce qu’il y avait autour. Le fait que l’amie de Caelan ait été envoyé à l’hôpital, qu’elle ait dû s’occuper de ses enfants, qui n’était autre que des jeunes sorciers que la résistance devait surveiller, qu’ils devaient protéger. Autant dire qu’ils avaient quand même beaucoup de chose ces derniers temps autour d’eux et que Flynn avait un peu le sentiment de ne pas profiter assez de son couple. Alors que le journaliste avait vraiment envie de profiter de chaque moment qu’il passait avec la jeune femme, dont cette soirée. Il n’avait aucune idée de comment ça allait se profiler, ce que leur hôte avait prévu pour la soirée, mais au moins ils étaient ensemble. Flynn ne se doutait pas cependant que la soirée n’allait vraiment pas continuer d’être aussi agréable que maintenant.

« Et ce soir, je ne veux que tu ne penses qu’à toi. »

En tout cas, le jeune homme avait vraiment envie de profiter pleinement de cette soirée et que Caelan ne pense à rien d’autre en dehors de ça. Ils auraient le temps de repenser à leurs divers soucis, quand ils seraient de retour dans leur vie. Flynn avait vraiment envie de profiter de la soirée, de ne pas penser au fait qu’il y avait toujours des choses qu’il ne savait pas, qu’il y avait des choses qu’il devait faire pour la résistance. Le jeune homme but une gorgée de son verre de champagne, avant de venir déposer ses lèvres sur celles de sa petite amie.

Mais quand le journaliste entendit un premier cri, il ne put s’empêcher de regarder un peu autour de lui, se demandant ce qui se passait. Il était curieux comme d’habitude, il avait envie de savoir. Puis, le deuxième cri retentit et sa curiosité se fit encore plus grande, et il se demandait même si finalement cette soirée ne faisait pas effectivement très peur. Certaines personnes semblèrent s’alarmer, les musiciens avaient arrêté de jouer même. La soirée était soudainement beaucoup plus pesante.

« Qu’est-ce que c’est ? »

Il ne posait pas vraiment la question en soit, il se contentait surtout de dire ce qui traversait son esprit alors qu’il voyait des sorciers s’affoler, des formes diverses et variés parcourir la salle de la soirée. La soirée s’emballait vraiment en tout cas et le journaliste commençait à croire qu’une bande d’épouventard avait été lâcher. Il le pensait en remarquant que certaine chose changeait de forme, en fonction des personnes qui se trouvaient devant elles. Il se tourna vers Caelan, mais ce ne fut pas elle qu’il eut sous les yeux. Sans vraiment s’en rendre compte, le jeune homme lâcha son verre de champagne qui s’écrasa au sol, alors qu’il regardait une Elizabeth couverte de sang juste devant lui.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 607
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Ven 3 Mar - 13:42



Quand tout va bien, c'est que tout va mal
N

e penser qu'à elle-même, Caelan ne demandait que ça, et elle comptait bien prendre son petit ami au mot quand ce dernier affirmait que ça devait être le mot d'ordre pour cette soirée. Elle était bien d'accord. Elle avait envie de se détendre, de profiter de la vie, d'apprécier chaque minutes qu'elle pouvait passer à ne plus être une mère de substitution, une amie inquiète, une Auror aguerrie qui faisait face à un combat trop grand pour ses frêles épaules... Elle était juste Caelan, en cette instant, et ça faisait du bien. Oui, elle avait bien envie de ne plus penser qu'à elle-même, même si c'était profondément égoïste. Enfin non, elle ne voulait pas penser qu'à elle-même, elle voulait penser à eux deux, elle voulait qu'ils profitent de cette nuit comme un véritable couple, ce couple qu'ils étaient depuis un moment à présent, sans savoir en profiter pour autant, parce qu'il y avait toujours de nouveaux conflits, de nouveaux combats à mener, de nouvelles inquiétudes. Leur histoire toute jeune avait été loin d'être un long fleuve tranquille, et ils n'avaient eu finalement que peu de moments de pure complicité, d'entière intimité. Maintenant, c'était le cas, pourtant, et quand Flynn déposa ses lèvres sur les siennes, Caelan fut définitivement convaincue du fait que tout allait bien se passer.

Sauf que non. Il y eut un cri, puis deux, puis finalement, la panique fut totale. Caelan mit quelque temps à analyser la situation. L'atmosphère s'était épaissie d'une tension certaine, et des apparitions pour le moins étranges et surtout terrifiantes allaient et venaient au gré de qui posait les yeux sur elles. Caelan le comprit sûrement plus tard que Flynn : c'était des épouvantards. Tirant sa baguette de sa poche, elle était prête à en découdre, mais elle perdit finalement tous ses moyens quand son regard tomba sur ce que son petit ami avait vu avant elle. Elle le compris quand elle entendit sont verre se fracasser au sol. Elizabeth était là. Ou son image, en tout cas, une vision terrifiante, ensanglantée. L'apparition n'était pas sa plus grande peur à elle, mais la jeune femme eut tout à coup le sentiment que ça le devenait. Elizabeth, son amie, les fixait de ses yeux vides. Caelan oublia tout à coup toute notion de défense contre les forces du mal, totalement paniquée. Comment pouvait-elle parvenir à tourner une telle scène en ridicule alors qu'elle était si tragique, et au-delà de ça, elle se sentait finalement plus angoissée par l'effet que devait avoir cette résurgence sur son petit ami que sur la manière de vaincre cette créature.

-Flynn !
dit-elle alors en attrapant son bras pour l'obliger à se retourner vers elle et à détourner les yeux de la créature. Regarde-moi. S'il fallait qu'ils parviennent à venir à bout de cette créature, il allait falloir qu'ils arrivent aussi à se raisonner. Tu sais que c'est pas elle, elle n'est pas vraiment là.

Bien sûr qu'il le savait, il n'était pas fou... mais en cet instant, même Caelan avait le sentiment que son amie d'autrefois était bel et bien face à eux, et avait même la sentiment qu'elle les jugeait, qu'elle l'accusait de leur relation. Il devenait difficile de lutter contre ce qui était pourtant rationnel et de faire la part des choses.
   

code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 609
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Mer 8 Mar - 14:51

Caelan & Flynn
Quand tout va bien, c'est que tout va mal.
Ça lui semblait si réelle, tellement réelle. Flynn n’en revenait pas de se retrouver devant Elizabeth, dans une telle vision d’horreur, dans une vision qu’il avait eu le sentiment de voir tant et tant de fois. Elle était là, devant eux, à les observer avec son regard vide, son corps remplit de sang et Flynn ne put s’empêcher de se sentir coupable. Coupable de vivre alors qu’elle ne le faisait plus, coupable d’être heureux loin d’elle. Elle était là, elle semblait si réelle, au point que le jeune homme fut tout bonnement incapable de détourner son regard d’elle. Il était incapable de bouger, de faire quoi que ce soit. Ce ne fut finalement que quand il entendit Caelan l’appeler, attrapant au passage son bras, qu’il se rappela qu’il était à cette soirée en présence de sa petite amie. Et elle était devant eux, à les juger. Comme si leur relation avait quelque chose de mal. Et même si Caelan l’appelait, qu’elle lui demandait de la regarder, Flynn avait toutes les peines du monde à se détourner de la vision de son ex-femme. Elle était si vrai… et pourtant, les mots de Caelan faisaient évidemment échos dans son esprit. Il savait que ce n’était pas elle, il savait qu’elle ne pouvait pas être là, qu’elle n’était plus là. Elle était morte, elle ne pouvait pas être devant eux en cet instant précis. Il le savait, il savait même d’ailleurs ce que c’était. Il l’avait compris avant, bien sûr, il savait qu’il y avait des épouventards, mais ce n’était pas la même chose de le savoir et d’être confronté à la situation directement. Mais il savait, il savait que ça ne pouvait pas être elle.

Finalement, Flynn parvint enfin à tourner son regard vers Caelan et quand il le fit, le jeune homme ne put s’empêcher de se sentir un peu mieux. Ce n’était pas vraiment la joie encore, il sentait encore cette pression, mais Caelan était là. Elle était là et Flynn n’avait aucune raison de craindre le regard d’Elizabeth. Ils n’avaient aucune raison de le craindre, de culpabiliser pour ce qu’ils vivaient tous les deux. Flynn savait qu’il devait reprendre raison, qu’il devait se reprendre et parvenir à combattre cet épouventard. Sauf que le journaliste n’avait aucune idée de commet il pouvait le combattre, comment il pouvait passer au-dessus de cette horrible vision.

« Il faut… il faut qu’on parte ! »

Fuir, c’était un peu la seule chose que le jeune homme pensait pouvoir faire. Il s’en voulait presque, parce qu’il était incapable de combattre ce qui était sa plus grande peur apparemment, mais tant pis. Il n’avait pas le choix, il ne pouvait pas rester là, ce n’était pas possible. Alors, il parvint enfin à bouger ses jambes pour s’en aller, pour faire demi-tour et partir. Sauf que quand il arriva près d’une issus, il fut incapable de l’ouvrir. Et quand il tenta de transplaner, il ne put que remarquer que c’était aussi impossible. Ils ne pouvaient pas du tout s’en aller.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 607
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Mer 8 Mar - 18:14



Quand tout va bien, c'est que tout va mal
C

aelan eut peur que Flynn ne l'entende pas, qu'il soit seulement accaparé par la figure terrifiante de sa défunte épouse, ce qu'elle aurait parfaitement pu comprendre. Elle-même avait eu du mal à détacher les yeux de cette dernière tant la vision de son amie, ensanglantée, l'avait terrifiée. Cette peur n'était pas la sienne, mais elle l'avait tout de même éprouvé vivement, le tout mêlé à une culpabilité qui ne la lâchait toujours pas, au passage, ce même quand son petit ami retrouva ses esprits. Le journaliste affirma qu'il fallait qu'ils y aillent. Ce n'était pas une option que Caelan avait envie d'envisager. Même si elle ne voyait pas de quelle manière Flynn pourrait bien affronter une peur aussi terrible et vivace, elle considérait que prendre la fuite n'était jamais la solution. Cela étant, elle n'insista pas et ils s'éloignèrent aussi vite qu'ils le purent de l'épouvantard, qui se trouva sans doute entre-temps une autre cible. Si Flynn avait envie de partir, Caelan n'allait certainement pas l'obliger à rester, et elle comptait bien l'accompagner, du moins juste le temps qu'il fallait afin qu'il recouvre ses esprits. Même si elle comptait revenir après. Elle se sentait l'obligation de faire quelque chose, même si elle ne savait pas exactement quoi, comme elle ne savait pas précisément ce que signifiait cette invasion soudaine d'épouvantards dans la pièce. Il ne pouvait s'agir que de trois fois rien, après tout. Peut-être que l'organisateur de cette soirée avait poussé son idée un peu fort, mais qu'il considérait malgré tout cette petite invasion comme une blague innocente, le clou de son ridicule spectacle. Il se pouvait que ce ne soit rien, mais dans le doute, Caelan se sentait la responsabilité d'intervenir...

Quoi qu'elle éprouvait encore plus de responsabilité vis-à-vis de son petit ami, la vision de son épouse l'avait manifestement secoué, il était loin d'aller bien, et Caelan détestait le voir dans cet état. Et dire qu'ils auraient dû profiter de cette soirée pour se détendre, passer un bon moment ensemble, oublier leurs problèmes, rien que tous les deux. Elle regrettait clairement d'être venue ici, et en même temps, son instinct de combattante lui disait qu'il était sans doute préférable que des Aurors soient sur les lieux. Elle en avait repéré quelques uns, Beresford et Colloway, notamment. Pas de bol, ils n'étaient clairement pas ceux qu'elle portait le plus dans son estime, mais leur présence serait sûrement une bonne chose. En tout cas, c'était mieux que rien. Cependant, toutes les issues qu'ils tentaient, même le transplanage, ne fonctionnèrent pas. On les avait enfermés ici. La tournure que prenait cette soirée était de plus en plus suspecte, et Caelan n'avait plus la moindre envie de rire.

-Mets-toi à l'abri.
dit-elle à l'adresse de Flynn, serrant sa baguette entre ses doigts. Elle, elle pensait qu'il lui fallait se jeter dans la mêlée.
   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 609
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Dim 9 Avr - 11:49

Caelan & Flynn
Quand tout va bien, c'est que tout va mal.
Flynn avait bien conscience que le fait de fuir n’était pas une bonne chose, qu’il devait surmonter cette vision d’horreur et qu’il devait simplement se montrer plus fort que ça. Quand bien même il n’était pas un combattant, pas comme Caelan en tout cas, le journaliste s’était engagé dans la résistance pour une bonne raison. Parce qu’il voulait se battre, parce qu’il voulait défendre les plus opprimés. Bon, en un sens, il n’était pas question de mangemort – du moins, c’était ce qu’il pensait, mais en réalité il se trompait – mais cela ne changeait rien au fait que quand il avait décidé de se lancer dans la résistance, c’était dans le but de se battre. Et pourtant, maintenant, le journaliste avait simplement envie de se mettre à l’abri, de fuir cette scène, de ne pas affronter sa peur. Comment pourrait-il le fait ? Il savait que c’était un épouvantard, il en a avait parfaitement conscience, il savait comment il devait battre une telle vision. Il connaissait le sort, il savait comment s’y prendre… mais ce n’était pas parce qu’il savait comment faire qu’il pouvait le faire. Il se sentait paralysé devant la vision de sa femme couverte de sang. Il devrait surement avoir surmonté tout ça depuis un moment, Elizabeth était morte depuis un moment maintenant, il était heureux avec Caelan et pourtant… au fond, le journaliste continuait de culpabiliser de vivre encore, d’être là alors qu’elle n’y était plus, d’être heureux avec sa petite amie. Tous ces sentiments que le jeune homme s’efforçait de ne pas ressentir en temps normal, mais qui venait en vague le prendre maintenant. Non, il ne voyait pas comment rendre ridicule cette vision, comment lancer le sort.

Par chance, Caelan sembla de son avis quand il fut question de fuir. Oh, le journaliste connaissait sa petite amie et il se doutait qu’elle avait envie de se battre, d’aider les autres, mais pour l’heure lui avait juste envie de disparaître. Et il fut heureux qu’elle s’en aille avec lui. Enfin… ça ce fut jusqu’à ce qu’ils se rendent compte qu’aucune issue ne donnait la possibilité de s’en aller et qu’ils ne pouvaient pas non plus transplaner. Ils étaient donc bloqués ici. Sans parvenir vraiment à le contrôler, Flynn fut de nouveau pris d’une nouvelle angoisse. Ils ne pouvaient pas partir, ils ne pouvaient pas s’éloigner de ces épouvantards. Même si celui qui avait eu la vision d’horreur d’Elizabeth avait disparu – il avait dû trouver une autre proie à tourmenter – Flynn savait qu’il pouvait très bien revenir, qu’il pouvait très bien voir de nouveau sa défunte femme. Caelan lui ordonna alors de se mettre à l’abri. Le regard de Flynn se tourna un instant vers sa baguette dans sa main, elle avait l’intention de se battre et c’était normal, c’était un peu son rôle. Elle était comme ça, quand bien même pendant un temps le journaliste avait cru qu’elle avait rangé ses affaires d’Auror, il savait maintenant qu’elle se battait dans tous les cas.

« Je reste avec toi. »
Dit-il alors, tentant de se montrer le plus convainquant possible. Il ne voulait pas se montrer faible, alors qu’il était censé se battre pour protéger les autres. Il prit sa baguette dans sa main. « Je ne m’éloigne pas de toi. »

C’était catégorique, parce qu’il n’avait aucune envie de laisser Caelan se battre seule (même s’il ne lui serait peut-être pas d’une grande aide). Il avait bien trop peur pour elle… une nouvelle peur en plus sur son palmarès. Peur de la perdre à son tour.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 607
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Dim 9 Avr - 12:38



Quand tout va bien, c'est que tout va mal
C

aelan regrettait vraiment qu'aucune issue ne soit présente à l'horizon, qu'ils soient incapables de s'en aller, non pas qu'elle craigne d'affronter la situation, bien au contraire, elle s'en sentait l'obligation la plus totale, en vérité, mais parce qu'elle n'aimait vraiment pas l'état dans lequel l'épouvantard avait su mettre Flynn. Elle ne le pensait pas apte à se battre, pas parce qu'il n'en avait pas les capacités, mais parce que cette expérience éprouvante avait mis ses nerfs à rude épreuve. Pour son bien, il faudrait qu'il puisse se remettre de ses émotions, en lieu sûr, mais les lieux sûrs, il n'y en avait peut-être pas, ici, et ils n'avaient aucun accès à l'extérieur. En exhortant son petit ami de se mettre à l'abri, elle n'avait pas la moindre idée, en réalité, de là où il pourrait se réfugier, mais le plus loin possible des épouvantards, ce serait déjà une excellente chose, en réalité. Elle n'aimait pas forcément l'idée qu'il s'éloigne d'elle, mais elle n'avait pas envie de l'exposer à la mêlée. Les risques étaient beaucoup trop grands. Elle n'avait pas la moindre envie qu'il les assume dans l'état où il se trouvait. Au fond, ce n'étaient "que" des épouvantards (même si Caelan craignait fort qu'il ne s'agisse que d'une mise en bouche, qui dissimulait une situation bien plus grave, en réalité), mais les mouvements de panique n'avaient jamais les meilleures conséquences, elle n'était pas sans le savoir. Quand elle lui demanda de se mettre à l'abri, Flynn refusa donc. Il assura qu'il allait rester avec elle.

Caelan ne savait trop si elle se sentait rassurée ou non par cette décision. Au fond, l'idée de ne pas s'éloigner de lui ne lui déplaisait pas, parce que tant qu'il était dans son sillage, elle pouvait s'assurer qu'il ne lui arrivait rien, ou en tout cas faire de son mieux pour veiller sur lui, ce qui ne serait pas possible s'il s'éloignait. Elle n'opposa donc pas grande résistance quand il affirma qu'il ne s'éloignait pas. Inutile de parlementer dans tous les cas. Elle hocha donc la tête. Ils auraient de toute façon plus de chance de palier à toute éventuelle menace à deux (mais là, quand même, Caelan regrettait de n'entrevoir aucun autre membre de l'Ysbridion dans l'assemblée, cela l'aurait rassurée d'avoir ses frères d'armes avec elle, et bien spur, elle n'avait aucun moyen d'entrer en contact avec eux).

-D'accord, mais pas d'imprudence, d'accord ?


Elle ne savait même pas pourquoi elle cherchait à lui faire promettre une chose pareille alors qu'il était évident que la prudence n'avait jamais été son fort et ne le serait jamais. Alors qu'elle retournait vers la pièce, un nouvel épouvantard lui fit face, et ce fut une masse grouillante de cafards qui s'avança dans sa direction.
   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 609
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Mer 19 Avr - 15:30

Caelan & Flynn
Quand tout va bien, c'est que tout va mal.
Flynn apprécia que sa petite amie ne cherche pas à le convaincre du contraire, qu’elle ne cherche pas à lui dire de rester à l’abri, à ne pas la suivre. Parce que le jeune homme n’avait aucune envie de parlementer trop longtemps, il n’avait aucune envie de s’éloigner de Caelan. C’était sûrement idiot, mais il n’y pouvait rien. En soit, la situation n’était pas si dramatique que ça, ils ne se retrouvaient que devant des épouvantards, finalement e n’était pas grand-chose. Mais Flynn savait que ça pouvait quand même faire de grand ravage, parce qu’on se retrouvait confronter à nos plus grandes peurs. Il suffisait de voir dans quel état il s’était retrouvé. Dans tous les cas, après ce qu’il venait de voir, le jeune homme n’avait aucune envie de s’éloigner de Caelan, même s’il se doutait que ça n’allait pas forcément être une bonne chose pour elle. Flynn n’avait pas l’intention d’être un poids supplémentaire pour sa petite amie, mais quand même. Il avait envie de s’assurer qu’elle allait bien et il était évident que ça ne serait pas le cas s’ils s’éloignaient. C’était idiot, vraiment, mais Flynn ne pouvait pas s’empêcher de se laisser emparer par une angoisse. Il savait bien que Caelan savait parfaitement se défendre, qu’elle était loin d’avoir besoin de lui, qu’elle s’en sortirait sans doute mieux sans lui, mais c’était comme ça. Il avait trop peur de la perdre, quand bien même ce n’était que des épouvantards qui se trouvaient devant eux.

Bref, il était content qu’elle ne cherche pas à lui faire changer d’avis, il n’aurait pas aimé ça. Il se contenta de lui adresser un signe de la tête, sa baguette en main, quand elle lui demanda de ne pas faire d’imprudence. Il voulait bien le lui promettre, même s’il savait que ce n’était pas le genre de promesse vraiment facile à faire. Surtout le connaissant, cela faisait un moment maintenant qu’il n’était plus capable de se montrer prudent. Le simple fait qu’il fasse partie de la résistance en était la preuve, alors qu’on l’avait mis en garde. Mais il souhaitait vraiment se montrer prudent quand même. Ils se tournèrent donc vers la salle. Cette situation n’était vraiment pas amusante, Flynn ne comprenait pas que leur hôte fasse une telle chose (et il regrettait clairement d’être venu). Ce qui était le plus étrange, c’était le fait qu’ils ne pouvaient ni sortir de cet endroit, ni transplaner. Ça ne signifiait rien de bon et Flynn avait un peu trop peur de comprendre que ça n’allait pas s’arrêter là. Un épouvantard fit face à Caelan et ils se retrouvèrent devant une masse grouillante de cafard. Ça n’avait rien de réjouissant, mais ça Flynn parvenait bien plus à le supporter que la vision de son ancienne femme couverte de sang. Et il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de se rattraper un peu, de sa faiblesse précédente. Il leva donc sa baguette pour se débarrasser de cette masse de cafard. Et à peine celle-ci avait disparu qu’un cri retenti juste à côté d’eux, celui d’une jeune fille sans doute bien trop jeune pour se retrouver là.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 607
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Mer 19 Avr - 18:43



Quand tout va bien, c'est que tout va mal
C

aelan avait la boule au ventre, saisie d'un mélange de peur et de dégoût. Elle détestait ces bestioles, elle les exécrait, profondément. Sa peur de ces choses grouillantes était parfaitement irrationnelle mais justifiait d'autant plus qu'elle se sente proche de la tétanie, alors même qu'elle avait suffisamment conscience de la situation à présent pour la comprendre bel et bien et savoir que ce n'était qu'une vision de son esprit, que cette chose n'était jamais qu'une créature changeuse d'apparence qu'elle pouvait forcément vaincre. Mais tout de même... Elle était révulsée, et elle n'avait pas la moindre idée de la manière dont elle devrait s'y prendre pour rendre ces machins absolument répugnants comiques. Son esprit était comme bloqué, et il lui devenait d'autant plus difficile d'accomplir quelque chose qui devrait pourtant lui sembler évident. Heureusement, elle put compter sur son petit ami, qui lui sauva dignement la mise et su venir à bout de l'épouvantard. La jeune femme tourna son regard vers Flynn. Finalement, c'était une excellente chose que le jeune homme soit resté auprès d'elle plutôt que de se mettre à l'abri comme elle avait voulu qu'il le fasse. Elle ne savait pas comment elle s'en serait sortie s'il n'avait pas été à ses côtés. Elle ne présumait de rien, en tous les cas. Elle avait dans l'intention de le remercier de lui avoir ainsi sauvé la mise, ce qu'elle n'avait pas vraiment réussi à faire de son côté quand ils s'étaient retrouvés face à la vision de son ancienne amie, de celle qui avait été l'épouse et sans doute la femme de la vie de Flynn, recouverte de sang, elle n'avait pas du tout su agir de la même manière, de la bonne manière. Alors que lui venait de lui sauver la mise avec une grande efficacité. Mais foin de remerciements, donc, car l'attention de Caelan fut détourné par un cri déchirant, un cri qui détonnait au sens où il semblait appartenir à quelqu'un de très jeune.

Il provenait d'un peu plus loin, mais à peine, à vrai dire. Une jeune fille qui n'avait peut-être pas même atteint sa majorité encore était penchée sur le corps inanimé d'un homme plus âgé, son père peut-être, étalé au sol, sans bouger, apparemment mort. Elle pleurait, hurlait. Caelan ne crut pas à un véritable cadavre, elle pensa d'instinct qu'il s'agissait d'un nouvel épouvantard et, d'un geste de sa baguette, elle s'apprêtait à voler au secours de l'adolescente. Mais malheureusement, elle devait bien vite réaliser que l'homme effondré au sol était bel et bien mort. Ce n'était pas une illusion, un véritable cadavre avait cédé sa place aux mirages optiques. Et la soirée allait prendre une tournure bien plus dramatique et douloureuse encore que tout ce qu'elle avait bien pu envisager jusqu'alors.
   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 609
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Mar 9 Mai - 14:27

Caelan & Flynn
Quand tout va bien, c'est que tout va mal.
Ce n’était clairement pas agréable de se retrouver devant des épouvantards. Flynn se sentait encore perturbé par la vision qu’il avait eue, mais c’était sans doute normal. En soit, ces créatures n’étaient pas des adversaires si coriaces que cela, si dangereux que cela, mais ils ne pouvaient que perturber énormément les personnes présentes dans cette soirée. Mais alors que Flynn avait entendu le cri de la jeune fille proche d’eux, il sut que c’était pire encore. Quand il tourna son regard, le jeune homme vit la jeune fille penchée sur le cadavre d’un homme. Forcément, sur le moment, le journaliste cru que c’était une illusion et il ne pouvait que considérer que la blague de très mauvais goût avait bien assez duré. C’était horrible de faire ce genre de chose, de faire venir les plus grandes peurs des gens. En soit, sur le papier, ça pouvait être amusant en ces circonstances, parce qu’ils étaient venus pour se faire peur, mais ça allait trop loin. Et encore, le jeune homme ne se doutait pas encore à quel point ça allait effectivement trop loin. Mais il était loin de se douter d’à quel point ça allait loin.

Flynn avait laissé Caelan s’approcher plus, mais il le fit aussi un peu. Et quand il remarqua que sa petite amie ne s’occupait pas de l’épouvantard comme cela aurait dû être le cas, il tourna son regard vers elle. Et il comprit… ce n’était pas une illusion. Le jeune homme sentit un frisson parcourir son échine en comprenait que l’homme se trouvant-là était bel et bien mort. Mais il n’eut pas le temps de vraiment y réfléchir, parce que la situation s’accéléra de nouveau. De nouveaux cris et des mots qui volaient un peu dans la salle. Le ministre de la magie mort… ça n’avait plus rien à voir avec une blague de très mauvaises qualités, non. Ça n’avait rien à voir avec une blague en fait. Rien à voir du tout…

Et quand les lumières s’éteignirent, Flynn ne put que comprendre encore plus à quel point ils étaient pris au piège. Rapidement, des flots de sortilèges illuminèrent l’obscurité. Flynn ne pouvait pas voire grand-chose à cause de l’obscurité, mais il comprit… il ne comprit que trop bien même.

« Des mangemorts… »

C’était ça, c’était forcément ça et le journaliste s’en voulait de ne pas avoir compris plus rapidement de quoi il en retournait. Son cœur s’emballa à vive allure, il n’avait aucune idée de comment cette soirée allait se terminer, mais ça ne lui disait rien qui vaille en tout cas. Parce que même s’il y avait des Aurors dans la salle, dont sa petite amie, ils n’étaient peut-être pas assez nombreux pour les contrer. Ils auraient dû s’attendre à une action d’une grande ampleur comme maintenant de la part du groupe des mages noirs, parce qu’il était normal qu’ils cherchent à imposer leurs influences. Et ils n’avaient rien vu du tout. Mais maintenant, il était temps qu’ils agissent et Flynn avait l’intention d’agir en effet. Sa baguette en main, il n’avait pas l’intention de laisser les mangemorts prendre le dessus.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 607
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Mar 9 Mai - 22:59



Quand tout va bien, c'est que tout va mal
L

a situation se dégradait à une vitesse monstrueuse, et Caelan se sentait pour le moins impuissante face à cette descente aux enfers vertigineuses. Elle avait été entraînée à combattre et à se défendre dans des situations extrêmes, les Aurors et les Wardens plus spécifiquement encore ne plaisantaient pas avec ça, mais rien ne l'avait préparée à la tournure dramatique que prenait la situation, et elle commençait à craindre de ne pas être à la hauteur. Car si le coup des épouvantards pouvait encore s'apparenter à une sinistre farce de mauvais goût, ce qui se passait à présent n'avait qu'une seule explication possible, que Flynn sut parfaitement expliciter en deux mots seulement "Des mangemorts"... Oui, c'était forcément des mangemorts... Il y avait bien un cadavre au sol, il se murmurait que le ministre de la Magie en personne avait été assassiné, et, sans préambule, toutes les lumières s'éteignaient. Caelan serrait si fort sa baguette au creux de sa paume que le bois contre sa main lui ferait presque mal, mais peu importe. Elle était aux aguets, ses réflexes de combattantes étaient en éveil, tous ses sens en alerte. L'heure était venue de se battre, donc. Ils n'avaient pas le choix, c'était nécessaire, et c'était leur rôle. Elle sentait Flynn, à côté de lui, prêt au combat également. Elle préfèrerait, quelque part, le mettre à l'abri, mais elle ne pensait pas en avoir ni le temps, ni la possibilité. Et quand bien même ce serait le cas, il ne la laisserait pas faire, elle le savait bien. Il voudrait combattre au même titre qu'elle. Soit. Mieux valait, au fond, qu'il soit près d'elle, au moins, elle pouvait veiller du mieux possible à ce qu'il ne lui arrive rien. Quand bien même, dans la pénombre, il n'était pas simple de se battre. Comment savoir d'où venaient les coups ? Comment riposter sans distinguer l'ennemi ? La réponse n'était pas simple, mais ils n'avaient pas le choix, de toute façon.

Caelan hésita à envoyer un "Lumos" pour se faire une idée de l'espace autour d'elle et des personnes qui se trouvaient autour d'elle, elle refusait qu'un sortilège perdu atterrisse sur une personne innocente, mais agir de la sorte, c'était aussi braquer tous les projecteurs sur eux. Si Caelan avait été seule, elle s'y serait risquée sans doute, mais elle ne l'était pas. Braquer les projecteurs sur elle, c'était aussi les braquer sur Flynn, et c'était tout bonnement hors de question. Alors à la place, elle se fit très attentive aux sorts, à leur nature et à leur provenance. Elle visa apparemment juste quand elle s'en prit à un mage noir qui riposta avec un impardonnable qu'elle évita de justesse. Ils échangèrent alors plusieurs sortilèges, difficile de savoir si elle parvenait à atteindre son adversaire, mais quand lui y parvint, elle le sentit, car le dernier sortilège qui lui fut envoyé creusa une plaie profonde dans son bras.
   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 609
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Mer 14 Juin - 22:37

Caelan & Flynn
Quand tout va bien, c'est que tout va mal.
Ils n’avaient pas vraiment d’autre choix que de se battre, Flynn ne voyait en tout cas aucune autre solution. Ils devaient se battre, parce qu’ils se retrouvaient confronté à des mangemorts et que ces derniers étaient sans pitié. Au fond, Flynn aurait peut-être se douter que c’était en quelque sorte un piège. Même si cela avait été impossible de s’en douter. Tout le monde avait pris cette soirée pour une fêtes où ils allaient s’amuser à se faire peur, le journaliste le premier. Il avait cru qu’il allait pouvoir juste profiter de la soirée en compagnie de sa petite amie, sans penser à tout ce qu’il y avait dans leurs vies en ce moment. Sans penser à la résistance, à ce combat contre les mages noirs, au fait que les enfants de l’amie de Caelan étaient en danger, qu’il y avait sans doute des traitres à la Gazette des Sorciers… Il avait cru pouvoir juste profiter d’une belle soirée, mais ce n’était pas le cas. À la place, ils se retrouvaient dans le noir, prêt à se battre.

En tout cas, il était évident pour Flynn qu’il allait se battre. Il ne savait pas vraiment s’il allait se montrer à la hauteur, s’il allait servir à quelque chose, mais il n’allait pas rester les bras croisés. Quand il s’était engagé dans la résistance, c’était dans le but d’aider le « monde » contre les mages noirs. Donc, c’était ce qu’il allait faire ce soir. Mais concrètement, le jeune homme n’était qu’un journaliste. Il ne savait pas se battre comme un Auror, comme Caelan par exemple. Il ne prétendait pas, par exemple, la protéger en restant à ses côtés, il y avait de forte chance pour que ça soit surtout elle qui le protège. Mais dans tous les cas, il n’avait pas l’intention de s’éloigner d’elle. Il préférait rester à ses côtés, au cas où. Et ils avaient plus de chance de s’en sortir en étant tous les deux, à se protégeant mutuellement. Chacun pouvait veiller sur les arrières de l’autre. Caelan échangea plusieurs sorts contre un mage noir – sans doute, parce que Flynn ne voyait pas grand-chose, donc il ne pouvait rien garantir, mais en même temps les sorts étaient échangés donc la personne en face devait avoir envie de se battre – se protégeant d’un sort de la mort. Flynn de son côté parvint, tant bien que mal, à se protéger de divers sorts qui étaient lancé vers lui, de plusieurs coins. Il ne savait pas vraiment si les mages noirs pouvaient voir ce qu’ils faisaient autour d’eux, peut-être qu’ils cherchaient même pas à voir quelque chose.

Son regard fut vivement attiré vers Caelan quand celle-ci reçu un sort sur son bras, l’entaillant visiblement. Il n’était pas si près d’elle en soit, mais suffisamment pour le voir. Pour le comprendre en tout cas, mais il n’avait aucune idée de la gravité de la blessure. Il ne pouvait pas distinguer si elle était profonde ou pas, si elle était grave ou pas. Mais de toute façon, il n’eut pas beaucoup de temps pour y réfléchir. Parce qu’il décida de s’approcher d’elle un instant, mais il ne vit pas le sort qui fonça droit sur lui et le toucha directement dans le dos.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 607
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Mer 14 Juin - 23:02



Quand tout va bien, c'est que tout va mal
L

a douleur qui se répandait dans son bras n'avait rien d'agréable (en même temps, à part dans certaines conditions très spécifiques qui ne plaisent à la ménagère qu'en littérature, la douleur n'est jamais quelque chose d'agréable, c'est antinomique), mais Caelan faisait de son mieux pour faire abstraction de cela et poursuivre le combat. Bien sûr, un sortilège de guérison serait le bienvenu à l'heure actuel, et il ne faudrait peut-être pas grand-chose, en fait, pour que ce dernier fasse son oeuvre et la débarrasse de sa douleur, referme la plaie... Sauf qu'elle n'avait pas le temps, vraiment pas le temps. Dans ce genre de combats, surtout à l'aveugle, chaque geste comptait, rien n'était à négliger, il fallait prêter attention à tout, ne pas baisser la garde un seul instant. Son attention devait se focaliser sur l'ennemi et l'ennemi uniquement. C'était une des grandes leçons qu'elle avait apprises au fil de ses expériences auprès des Wardens puis lors de ses nombreux duels avec des mages noirs sous le joug de Grindelwald. Par ailleurs, il lui était déjà arrivée de combattre dans des états bien pires. C'était quelque chose de normal quand on choisissait d'emprunter les chemins qui étaient les siens, c'était un peu logique, même. On ne pouvait pas combattre des émissaires du mal et espérer s'en tirer sans la moindre égratignure, il fallait seulement réussir avec, se focaliser sur son objectif, et oublier ces élancements récurrents dans votre bras quand le sang commençait à s'écouler de la plaie béante qui s'était creusée dans votre chair. Elle gardait pour le moment la distance, et elle parvint même à vaincre l'ennemi qui lui faisait face et qui lui avait causé tant de tort précédemment.

Son ennemi à terre, elle tourna son regard en direction de Flynn pour s'assurer que tout se passait bien pour lui. Il aurait sans doute fallu qu'elle réagisse ne serait-ce qu'une fraction de seconde plus tôt, elle aurait peut-être pu empêcher le mage noir qui venait de s'en prendre à lui de le frapper en plein dos. Peut-être n'aurait-elle rien pu empêcher du tout. Dans tous les cas, Caelan négligea tout réflexe et toute prudence (sans pour autant oublier ses instincts premiers) et se précipita vers Flynn après avoir adressé à son agresseur un sortilège cuisant. Elle s'agenouilla ensuite près de son petit ami, qui était tombé ventre à terre. Elle créa un bouclier de protection au-dessus d'eux dans l'espoir de pouvoir se concentrer sur lui et sur la blessure qui s'était creusée dans son dos. Elle lui adressa plusieurs sorts de guérison dans l'espoir de panser au mieux sa plaie. Mais dans le noir, il n'était pas complètement facile de savoir si elle parvenait à quelque chose. Le plus simple était de s'adresser directement à lui.

-Comment tu te sens ?

   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 609
Humeur :
70 / 10070 / 100

En couple avec : Caelan

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'houx, 25,6 cm, crin de licorne
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Bomer

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Jeu 6 Juil - 15:45

Caelan & Flynn
Quand tout va bien, c'est que tout va mal.
Il fallait se rendre à l’évidence, Flynn n’était sans doute pas assez fort pour réellement se battre sur un champ de bataille de ce genre. En même temps, à la base, il était juste un journaliste et n’avait pour ambition que d’écrire un livre. Mais en s’engageant dans la résistance, le jeune homme s’était promis de protéger le plus de monde possible des mangemorts. Sauf qu’en cet instant précis, c’était lui qui avait besoin d’être protégé par sa petite amie. Bon, en même temps, Caelan était une Auror d’élite et elle savait parfaitement y faire avec ce genre de combat, c’était un peu son quotidien. Mais justement, Flynn avait un peu le sentiment qu’il était un boulet. Parce qu’alors qu’il devrait faire attention à lui-même, il n’était même pas capable de se protéger. Comment pouvait-il protéger les autres ? Comment pouvait-il veiller sur Caelan (parce que même si la jeune femme était bien plus puissante que lui, le jeune homme avait quand même envie de veiller sur elle et s’assurer qu’elle ne soit pas blessée pendant ce combat) ? Il n’y pouvait rien, il ne faisait rien et se contentait même de mettre Caelan en danger en l’obligeant à venir le soigner. Même si pour le coup, il était bien heureux qu’elle vienne lui apporter quelques soins. Parce qu’à peine avait-elle commencé, qu’il se sentait quand même vraiment mieux. Mine de rien, le sort qu’il avait reçu dans son dos lui avait fait beaucoup de mal.

« Ça va. »
Dit-il la voix un peu roque, en retenant une grimace tout en tentant de se relever. Ce n’était pas vraiment évident, mais en même temps il n’allait pas rester allongé sur le sol constamment. Il ne savait pas exactement dans quel état était son dos, mais en même temps il ne pouvait pas continuer d’être faible. Autant qu’il prenne un peu sur lui pour continuer de se battre. Parce qu’en attendant, les mangemorts continuaient de faire des ravages. Ils continuaient de faire des victimes autour d’eux et donc ils devaient les empêcher de continuer. Puisqu’ils ne pouvaient pas encore les arrêter totalement, puisqu’ils n’avaient pas la possibilité de détruire leur chef encore. Mais ça viendrait, ils n’avaient pas le choix. Ils ne pouvaient pas laisser les mangemorts continuer comme ça. Même si, bientôt, tout le monde allait oublier que c’était les mangemorts les responsables, qu’ils allaient se mettre à penser tout autre chose. « Comment tu vas toi ? »

Flynn n’y pouvait rien, il s’inquiétait aussi pour Caelan, même s’il n’avait sans doute aucune raison de s’inquiéter. Elle s’en sortait à merveille, elle était bien plus forte que lui pour ce genre de chose. Mais bon, il n’y pouvait rien. Et au vu de la situation, il ne pouvait pas s’empêcher d’angoisser encore plus. Même si, c’était sans doute sa plus grande faiblesse aussi. Mais il osait croire que ça pouvait être sa plus grande force. Mais visiblement, la situation était sur le point de s’arranger. Parce que de nouvelles personnes firent leur apparition, des Aurors cette fois ci. Ils avaient dû réussir à ouvrir une brèche dans le blocage.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ysbridion
avatar
▌ Messages : 607
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Flynn Bennet

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'orme, écaille de dragon, 32 cm
Camp: Bien
Avatar: Jennifer Van Der Harten

Message#Sujet: Re: Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]   Jeu 6 Juil - 23:52



Quand tout va bien, c'est que tout va mal
L

a réponse de Flynn ne fut pas pour rassurer complètement Caelan, même s'il lui assurait qu'il allait bien, elle sentait bien que sa voix était plus roque que d'ordinaire, tout comme elle ne pouvait que constater qu'il peinait à se redresser, même s'il y parvint malgré tout. Bon, elle pensait que ses sortilèges de guérison avaient eu un minimum d'impact, suffisamment pour que Flynn puisse tenir bon jusqu'à ce qu'ils sortent de là (parce qu'ils sortiraient de là, il ne pouvaient pas en être autrement, c'était essentiel, primordial, même), mais elle préfèrerait quand même savoir son petit ami en bonne santé et en sécurité, tout simplement. Enfin... ils n'allaient pas avoir le choix, alors soit, ils allaient tenir le coup et faire face à leurs adversaires, et ils se communiqueraient mutuellement une force et une détermination qui leur aurait peut-être manqués s'ils avaient été seuls. Ils devaient s'en sortir, l'un et l'autre, l'un pour l'autre, c'était aussi simple que ça, et pour protéger Flynn, Caelan en tout cas ne lâcherait rien.

- Ça va, assura-t-elle dans un léger sourire qu'elle voulait aussi assuré que possible, afin que son petit ami ne doute pas un seul instant de son propos.

La vérité, c'était qu'elle avait déjà été mieux, et forcément, il y avait de quoi, elle était affaiblie par son combat et angoissée par la situation, mais ce n'était pas important, il ne fallait pas s'embarrasser de ce genre de considérations. Tout était une question de mental, c'est du moins ainsi que Caelan se plaisait à penser. Jusqu'ici, ça lui avait très bien servi, et il était hors de question que cela change aujourd'hui. Certainement pas, leurs vies étaient en jeu, en même temps que de nombreuses autres, et c'était également une occasion d'en finir avec l'ennemi. Hors de question de laisser passer les choses comme ça, il allait donc falloir se battre, encore et encore, avec toujours plus de force et de ténacité, sans ménager leurs efforts et en espérant avoir l'avantage.

Une chance pour eux, la situation allait nettement s'améliorer, puisque les défenses magiques qui empêchaient aux renforts de les rejoindre avaient enfin été abattus. Bientôt, plusieurs dizaines d'Aurors transplanèrent jusqu'au manoir des Téméraires, et le combat devint plus équitable. Plusieurs sorciers en profitèrent pour prendre la tengante, tant mieux, plus il y aurait de civils rentrés chez eux, mieux ce serait. Mais Caelan, elle, bien sûr, n'avait pas l'intention de s'en aller, elle combattrait ces mangemorts tant qu'ils resteraient présents. Elle envisagea d'ordonner à Flynn de s'en aller sur le champ, mais elle savait d'office qu'il n'obéirait pas, alors elle tenta de faire de son mieux pour se battre et le protéger tout en même temps. Le combat fut de longue haleine encore, mais bientôt, les mangemorts plièrent le camp. Ils avaient gagné...
Ou pas.
   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quand tout va bien, c'est que tout va mal [pv Flynn <333]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» " l'optimisme c'est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal. "
» je sais que tu me mens et jusque là tout va bien. {SACHA}
» Un jour où tout va bien ou presque {Eryn}
» J'espère que tout va bien ce passer!
» Allons-y, tuons un contre-amiral, tout va bien, je gère.[Première partie]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Le Manoir des Téméraires
-