AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Mar 31 Jan - 20:35

★ Ça vire au cauchemar ★


Herbert était très enthousiaste à l'idée de découvrir cette soirée d'Halloween. Il ne savait pas vraiment à quoi il devait s'attendre, mais c'était le genre de choses qu'il aimait, se laisser surprendre (en tout cas, en temps normal, il aimait ça... mais là, ça risquait fort de changer bien radicalement). Il avait besoin de sortir, de voir du monde, de s'amuser, et pour cette raison, il avait sauté sur cette occasion. D'autant que l'ancien professeur avait quelque chose à célébrer. Après des semaines et des semaines de galère, après avoir écumé casting sur casting sans le moindre succès, et avec le sentiment d'être vraiment un moins que rien pour la peine, il avait enfin trouvé du travail. Pas un rôle dans un spectacle bien rémunéré, malheureusement, mais on lui avait proposé une place à l'AADS (l'Académie d'Art Dramatique des Sorciers) où il avait lui-même fait ses études quand il avait encore l'espoir de brûler les planches. Bon, ce n'était pas franchement comme ça qu'il avait imaginé les choses, pas du tout, même, en fait, mais il avait dû se renseigner. C'est vrai qu'on disait que celui qui ne sait pas enseigne, et que ça fichait un royal coup au moral, mais tant pis, il allait pouvoir payer son loyer, que dis-je, rattraper le retard qu'il avait pris sur le retard de son loyer (et qu'il payait maintenant en double, parce que son colocataire ne se laissait toujours pas voir). Il décidait de se réjouir de son nouveau poste de professeur. Après tout, faute de monter sur scène, il allait quand même enseigner l'art du spectacle et partager sa passion, c'était déjà pas mal, après tout.

Effectivement, il comptait de profiter de cette soirée pour fêter sa nouvelle situation dignement, et il en avait profité pour proposer à Gabrielle de l'accompagner. Il s'était lié d'amitié avec elle quand il pensait ne passer qu'un très mauvais moment en revenant à Poudlard, en revenant à l'endroit dont on l'avait viré. Son amitié avec Gabrielle lui faisait du bien, même s'il ne voulait pas mettre la jeune femme dans l'embarras, parce qu'elle était marié, et que ce n'était pas forcément bien vu. Herbert n'avait aucune intention déplacée envers Gabrielle, mais il ne savait que trop combien certains médisants n'avaient pas besoin de grand-chose pour jaser. Il aurait donc très bien compris qu'elle refuse de l'accompagner, mais ce ne fut pas le cas, même s'ils prirent la décision, à tout hasard, par précaution, de ne pas venir ensemble. Herbert attendait donc Gabrielle, sirotant un verre de champagne, jusqu'à ce qu'il la voie venir. Il s'approcha donc pour la saluer.

-Bonsoir Gabrielle. Je suis content que tu aies pu venir. Tu vas bien ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 465
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Sam 25 Fév - 0:52

Gabrielle & Herbert
Ça vire au cauchemar
Quand Gabrielle avait vu l’invitation pour la soirée d’Halloween, elle devait bien avouer qu’elle avait eu très envie d’y participer. C’était la première fois qu’elle recevait une telle invitation pour la soirée du 31 octobre, ça l’amusait grandement de se rendre à une soirée pour avoir « peur ». Elle avait fêté Halloween en France toute sa vie bien sûr, mais c’était la première fois qu’elle le faisait dans son nouveau pays. Elle avait donc été très enthousiaste quand elle avait vu l’invitation. En ce moment, Gabrielle ne se sentait pas au meilleure de sa forme et elle avait bien envie de sortir, quand bien même cela la poussait à supporter sans doute une soirée mondaine en compagnie de toutes ces familles de sang pur à qui elle devait montrer la meilleure image d’elle-même. Mais ses beaux-parents l’acceptaient, il n’y avait aucune raison que les autres ne le fassent pas. Même s’il était évident qu’elle n’avait pas la même façon de penser que ces sorciers aux idées bien noir, comme la famille de son époux et son époux en un sens, puisqu’il portait la marque sur son avant-bras. Enfin, elle se disait que ça ne lui ferait pas de mal de sortir et de profiter d’une soirée avec son mari, puisque c’était évidemment ainsi qu’elle voyait les choses. Au début…

Parce que Gabrielle était vite retombée de son petit nuage quand son époux lui avait annoncé qu’il devait rester à l’école de magie pendant cette soirée. Parce qu’il y avait des élèves à l’école et donc qu’il fallait des surveillants. Gabrielle aurait aimé que son époux soit disponible ce soir-là, pour une fois. Elle ne pouvait pas s’empêcher de sentir seule par moment, même si Evy était vraiment d’une meilleure compagnie maintenant. La jeune française avait donc abandonné l’idée de se rendre à cette soirée, ne se sentant pas la force d’y aller seule, jusqu’à ce qu’Herbert lui propose de l’accompagner. La proposition de son ami avait remis du baume au cœur. Elle s’était senti de nouveau enthousiaste et elle avait accepté immédiatement la proposition du jeune homme. Quand bien même, Gabrielle savait très bien que les ragots pouvaient rapidement se répandre. Mais elle décidait de ne pas y prêter attention si cela devait arriver, elle se contentait de rejoindre un ami à une soirée, il n’y avait rien de mal (et franchement, depuis qu’elle avait convié un homme en tant que témoin pour son mariage, elle ne voyait pas bien ce qu’on pouvait lui reprocher), surtout que son époux était en train de travailler, ce n’était pas comme s’il était libre. Par mesure de sécurité tout de même, les deux amis avaient décidé de se retrouver directement sur place. Et quand la jeune femme arriva donc au Manoir des Téméraires, elle rechercha rapidement du regard Herbert. Elle ne mit pas longtemps à le voir, accueillant son approche avec un grand sourire.

« Je suis contente aussi que tu sois là. » Dit-elle en toute sincérité. Elle appréciait vraiment de pouvoir passer cette soirée en compagnie de son ami. « Je me sens bien. Un peu fatigué je dois bien avouer, mais c’est normal. » Au vu de son état et de son ventre de plus en plus gros, c’était normal oui. « Comment tu vas toi ? »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Ven 3 Mar - 18:17

★ Ça vire au cauchemar ★



« Je suis contente aussi que tu sois là. »


Un sourire ravi fut la réponse d'Herbert à cette réplique. Il était convaincu de la sincérité de Gabrielle, et il était agréable pour de sentir que quelqu'un appréciait sincèrement votre présence. Les amis de Herbert se comptaient sur les doigts d'une seule main, et il appréciait que ce soit qu'il compte parmi eux quelqu'un d'aussi gentil et agréable. Gabrielle était vraiment quelqu'un de bien, et c'était toujours un plaisir de passer du temps avec elle, alors il se disait d'avance qu'ils avaient toutes les meilleures raisons au monde de passer une très bonne soirée. Il n'avait aucune idée de son erreur, et surtout de l'importance de cette erreur.

« Je me sens bien. Un peu fatigué je dois bien avouer, mais c’est normal. »


Herbert ne perdit pas son sourire en entendant cette phrase. Quand certaines personnes vous disent qu'elles sont fatiguées, forcément, vous vous inquiétez, mais là, il savait que ses raisons d'éprouver de la fatigue étaient saines, et qu'il n'y avait donc pas de quoi s'alarmer, pas du tout, même. Gabrielle était une future maman, et les sources de sa fatigue finiraient par être une source de joie. Gabrielle était faite pour devenir maman, ça se voyait, et Herbert était assez impatient de la voir à l'oeuvre, en fait, même s'il y avait du temps, quand même, avant que ça finisse par arriver.

« Comment tu vas toi ? »


-Je vais très bien,
répondit Herbert, qui était vraiment ravi, maintenant, de pouvoir donner cette réponse, et la penser sincèrement. Il reprenait du poil de la bête, et il en était sacrément fier. Je sors la tête de l'eau, on va dire, ajouta-t-il dans un grand sourire. J'ai une super nouvelle à t'annoncer...

Une super nouvelle qui lui brûlait les lèvres, et pour laquelle il espérait que son amie s'enthousiasmerait. L'ennui, c'est qu'il ne put pas lui apprendre quoi que ce soit, parce que quelque chose changea tout à coup. Il entendit des cris, les musiciens ne jouaient plus. Et c'est alors qu'il le vit, et son sang se glaça dans l'instantanée.

-P... papa ? Qu'est-ce que tu fais là ?


C'était bien son père qui se tenait face à lui, ou en tout cas, Herbert y crut à mille pour cent. Pourtant, son père ne pouvait pas être là. Il était moldu, et ils ne s'étaient pas revus depuis une éternité, parce que son père l'avait rejeté en même temps que ses choix de carrière après qu'il ait quitté le domicile familiale. L'idée d'être de nouveau confronté à lui était une vraie source d'angoisse pour lui... Et il était là. Il était là et l'ignorait totalement, comme pour l'inonder de toute son indifférence. Herbert perdait tout sens logique. Il ne comprenait pas ce qui arrivait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 465
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Mer 8 Mar - 17:56

Gabrielle & Herbert
Ça vire au cauchemar
Gabrielle était vraiment heureuse de pouvoir passer un peu de temps en compagnie de son ami. Même si les gens pouvaient peut-être trouver à en redire, Gabrielle était contente de passer cette soirée avec Herbert. Surtout, qu’elle avait le sentiment qu’il allait mieux qu’avant. Quand le sorcier lui affirma qu’il allait très bien, Gabrielle ne put s’empêcher d’afficher un grand sourire. Il y avait quelque chose, dans sa voix, son visage, sa façon d’être qui lui donnait le sentiment qu’il allait effectivement très bien et Gabrielle ne pouvait qu’en être heureuse pour lui. La jeune femme savait parfaitement qu’Herbert traversait une période difficile, que ce n’était vraiment pas évident pour lui dernièrement. Mais la jeune femme avait envie de croire, à présent, que c’était arrangé, que les choses s’arrangeaient un peu au moins. Et quand Herbert précisa qu’il sortait la tête de l’eau, la sorcière ne pouvait vraiment pas croire le contraire. Il avait une super nouvelle à lui annoncer apparemment et Gabrielle était impatiente de savoir ce qu’il avait à lui annoncer. Elle attendait qu’il le fasse, elle attendait de savoir quelle était cette belle nouvelle. Elle ne pensait pas avoir besoin de dire quelque chose pour qu’il continue, d’ailleurs elle avait juste l’intention d’attendre qu’il reprenne la parole pour lui en parler, mais ils furent dérangés.

Cela commença par un cri qui fit sursauter Gabrielle, avant qu’un autre cri retentisse et que des bruits de verres se mêlent à la situation. La musique s’arrêta et Gabrielle eut la sensation que l’atmosphère devint bien plus pesante qu’avant. Il se passait quelque chose, mais la française ne savait pas trop quoi. Elle observa un peu atour d’eux, jusqu’à ce qu’Herbert reprenne la parole. Le regard de la sorcière suivit celui de son ami et elle tomba sur un homme. Un homme qui semblait l’ignorer complètement et que Gabrielle comprit être le père d’Herbert. Quel était le souci ? La jeune femme n’en savait rien, mais elle voyait bien que l’ancien professeur de l’école de magie était vraiment perturbé par cette rencontre. Gabrielle aurait pu ne pas s’inquiéter plus que cela, si toutes les personnes autour d’eux n’étaient pas en train de s’affoler. Il y avait des personnes qui criaient, certain qui tentaient de partir… elle ne savait vraiment pas ce qui était en train de se passer. Elle reporta son regard vers son ami.

« Herbert… tu vas bien ? »

Elle s’inquiétait oui, parce qu’elle se demandait ce qui lui arrivait, ce qui se passait d’une manière générale aussi. Doucement, Gabrielle s’approcha de son ami et posa une main sur son bras, tournant à nouveau son regard vers l’homme que son ami avait appelé « papa ». Il continuait de les ignorer, mais Gabrielle ne comprenait pas ce que cela signifiait. Parce qu’elle ne connaissait pas complètement la vie d’Herbert, qu’elle ne le connaissait pas assez pour tout savoir. Mais elle le connaissait quand même assez pour savoir qu’il n’allait pas bien, cela se voyait. Il n’allait plus bien.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Jeu 16 Mar - 14:17

★ Ça vire au cauchemar ★


Son regard se refusait obstinément à croiser le sien, et pourtant, Herbert était incapable de détourner les yeux de cet homme qui l'ignorait avec une sublime indifférence. Mais est-ce qu'il était là, seulement ? Il ne pouvait pas être là, il n'avait aucune raison d'être là... mais rien ne savait pour autant empêcher l'ancien professeur de Poudlard de demeurer là, figé, le cœur presque arrêté, à se demander ce qui se passait exactement et ce qu'il pouvait bien faire. Il avait peur, il avait envie de fuir et en même temps, c'est comme si ses jambes étaient goudronnées au sol. Il n'arrivait pas à esquisser le moindre mouvement, il était paralysé par une montée d'angoisse qui lui paraissait totalement insurmontable. Il ne comprenait rien. Il avait essayé de lui parler plusieurs fois, il s'était rapproché avec autant de réticence que s'il s'était trouvé face à un dragon enragé, et rien ne se passait. Ça lui rappelait douloureusement quantité de ses cauchemars. À peu de choses près, beaucoup commençaient exactement comme ça, et ils finissaient tous mal. Et durant le temps passé ainsi, à laisser la peur de l'autre le dominer, il avait comme bloqué ces sens pour qu'ils deviennent insensibles à la moindre intrusion extérieure. En tout cas jusqu'à ce que Gabrielle prenne la parole et le ramène assez brutalement à la réalité, mais pour son plus grand bien.

« Herbert… tu vas bien ? »

Herbert se retourna vers Gabrielle, et il suffisait de voir combien son teint était devenu pâle pour comprendre qu'il n'allait pas bien. Mais la présence de Gabrielle et ces quelques mots n'avaient pas été inutiles, car coupé quelques secondes de la vision de son père, Herbert parvint à prendre conscience de tout ce qui se passait ici. Il entendait les cris, maintenant, et il voyait l'assistance se débattre avec d'autres cauchemars. Ce ne fut qu'à ce moment-là qu'il admit une hypothèse évidente et logique mais qu'Herbert n'avait pas pu prendre en considération, parce que cette présence, si réelle, si physique, occultait l'idée que tout ça ne puisse jamais être qu'une illusion. Il lui fallut encore quelques secondes pour réussir à hocher doucement la tête. Il avait le sentiment que son père, ou son image, derrière lui, était en train de s'avancer dans son dos, et ça lui donnait des frissons, mais il ne voulait pas se retourner.

-Il ne peut pas être là, admit-il, des mots qu'il prononçait à haute voix plus pour se convaincre lui-même qu'à l'attention de Gabrielle. Il faut qu'on s'en aille d'ici, Gabrielle.

Quoi qu'il soit en train de se passer, il préférait partir. Et tant pis si c'était lâche. Il n'avait jamais prétendu être courageux, après tout. Mais aucune issue n'était possible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 465
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Lun 10 Avr - 12:35

Gabrielle & Herbert
Ça vire au cauchemar
La blague n’était vraiment pas de bon goût aux yeux de Gabrielle. La jeune femme comprenait, au fil des secondes qui s’écoulaient et de ce qu’il y avait autour d’eux, que des épouvantards étaient à l’origine de toute cette angoisse. Ce n’était vraiment pas amusant. Bon, en soit la soirée était normalement faite pour faire peur mais… il y avait des limites quand même. Pour Halloween, le but était d’avoir peur gentiment, d’avoir quelques sueurs froides sans pour autant que ça devienne dramatique. Du moins, c’était la vision que la française avait de la situation. Elle n’avait pas passé beaucoup d’Halloween ici, mais elle savait que les anglais n’étaient pas si différents. En tout cas, elle trouvait tout cela particulièrement affreux. Surtout quand on voyait dans quel état certaines personnes se mettaient. Le teint si pâle d’Herbert ne pouvait que prouver à la sorcière que son ami n’allait pas bien du tout, que la vision de son père le chamboulait énormément. Ce n’était pas une bonne peur, c’était bien trop effrayant. En même temps, l’assemblée était confrontée à leur plus grande peur. Gabrielle se concentrait d’ailleurs sur le visage d’Herbert, qu’elle espérait revoir prendre un peu de couleur afin de ne pas croiser le regard d’une de ces horribles créatures. Elle n’avait aucune envie de se retrouver confrontée à sa plus grande peur, elle n’avait aucune envie de savoir ce qu’elle était. Oh, elle avait peur de perdre son époux, son fils… que les mangemorts finissent par réduire sa famille à peu de chose. Bref, il y avait pas mal de chose qui lui faisait peur et Gabrielle n’avait aucune envie que ça se concrétise devant ses yeux.

Quand Herbert reprit la parole, affirmant que son père ne pouvait pas être là, Gabrielle hocha la tête avant de prendre sa main dans la sienne. Elle ne devrait peut-être pas se montrer tactile comme ça en public, mais en même temps elle espérait surtout donner du courage à son ami. Il était si mal… cela se voyait. Mais au moins, le jeune homme avait retrouvé ses esprits apparemment puisqu’il lui affirma qu’ils devaient partir d’ici. La jeune femme ne pouvait qu’être d’accord avec lui. En cet instant précis, la seule chose qu’elle voulait c’était quitter le Manoir des Téméraires. Ils n’avaient vraiment plus rien à faire ici.

« On s’en va ! » Décréta-t-elle alors, ne sachant pas encore que ça allait être bien plus difficile que ça de partir.

Parce que quand la jeune femme attrapa le bras de son ami dans l’espoir de transplaner, il fut évident qu’ils ne pouvaient pas le faire. Soit… les propriétaires des lieux avaient poussé vraiment la blague trop loin. Gabrielle fit signe à Herbert de se diriger vers les sorties, mais quand ils furent proches d’elles… ils ne purent que constater à nouveau que tout était bloqué.

« On ne peut pas partir… »
Affirma-t-elle alors, d’une voix blanche. Ils ne pouvaient pas s’en aller, ça voulait dire qu’ils étaient coincé là, au milieu des épouvantards.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Lun 1 Mai - 12:25

★ Ça vire au cauchemar ★

Alors qu'Herbert se concentrait sur la voix et la présence de Gabrielle, Herbert reprenait peu à peu ses esprits. Ce n'était pas encore assez pour qu'il se sente totalement bien, mais au moins, il reprenait quelques couleurs, ce qui était déjà beaucoup. Le contact de sa main dans la sienne lui fit du bien également. Il aurait dû, sans doute, par pudeur, retirer la sienne, car il ne souhaitait pas que qui que ce soit autour d'eux se fasse une mauvaise idée de leur relation, qui n'était pas de la nature que l'on pouvait supposer, dans tous les cas. Mais il avait besoin de ce contact pour le moment, il lui permettait de garder les pieds sur terre. De toute façon, l'attention de toutes les personnes présentes devait être forcément trop occupées par ce qui se passait tout autour pour vraiment se sentir concernés par ça. Ils devaient se concentrer sur leur priorité, à présent : il fallait qu'ils s'en aillent. Sauf qu'ils eurent tôt fait de comprendre qu'ils étaient, en fait, coincés là où ils se trouvaient. Il n'y avait pas d'issues et le transplanage était impossible. Bref, ils étaient coincés comme des rats. En prenant conscience de la situation, il sentit un frisson désagréable le traversait. La tournure que prenait la situation était en train de le dépasser, mais ce qui était sûr en tout cas, c'était que ce n'était pas normal du tout, et qu'ils étaient en danger.

Les épouvantards étaient neutralisés petit à petit, mais même quand le dernier eut disparu, Herbert ne se sentit pas rassuré pour autant, et il le fut d'autant moins en fin de compte que le calme fut de courte durée. Il ne fallut pas attendre longtemps pour qu'un nouveau cri s'échappe du silence. Après, les lumières s'éteignirent, et Herbert y vit à peine. Il entendit des échos, des rumeurs. On disait que le ministre de la Magie en personne avait été tué. Herbert ne savait pas s'il fallait le croire, il n'avait pas le temps de se concentrer là-dessus de toute façon, il était surtout en train d'avoir peur pour sa vie, et ça l'occupait sacrément. Surtout quand des sorts commencèrent à fuser de tous les côtés.

-Gabrielle, attention !

Sans tact ni délicatesse, Herbert précipita la jeune femme au sol pour leur éviter un sortilège qui fusait dans leur direction. Malheureusement, d'autres lui succèderaient sans doute, et Herbert n'avait jamais été très doué en sortilège, encore moins de défense et d'attaque. S'il avait sorti sa baguette de sa poche, ce n'était pas pour autant qu'il pensait être capable de faire quoi que ce soit.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 465
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Mer 14 Juin - 16:01

Gabrielle & Herbert
Ça vire au cauchemar
Ils ne pouvaient pas s’en aller et clairement, Gabrielle n’aimait pas ça du tout. Mais pour le coup, ce n’était pas comme s’ils avaient vraiment le choix. Ils se trouvaient là, ils ne pouvaient pas partir, autant dire qu’ils n’avaient pas d’autre choix que de subir la situation. Même si ce n’était pas plus plaire à la jeune femme. Cependant, les épouvantards semblèrent être neutralisés petit à petit. Sur le moment, Gabrielle ne put s’empêcher de se sentir soulagée, parce qu’elle espérait bien que la situation allait s’arrêter maintenant. La blague n’était vraiment pas de très bon goût. Bon, en même temps, ils étaient là pour se faire peur à la base, mais quand même. Les épouvantards, pourquoi pas, mais le fait de ne pas pouvoir partir, c’était plus que frustrant et Gabrielle ne savait pas du tout quoi en penser. Rien de bon en tout cas. Sauf que malheureusement, le soulagement de la jeune femme ne dura qu’un temps limité.

Parce que des rumeurs se firent entendre sur la mort du ministre de la magie, que les lumières s’éteignirent et que Gabrielle comprit que la situation n’allait pas du tout. Que ça devenait même de pire en pire. Gabrielle ne savait pas du tout ce qu’ils devaient faire, elle ne voyait pas grand-chose en même temps. Pour le coup, la jeune femme voulait bien reconnaître qu’ils ne pouvaient qu’avoir peur, mais c’était loin d’être une « bonne » chose. Et en cet instant précis, la jeune femme ne pouvait que regretter de se trouver là et d’avoir entraîné Herbert avec elle. Gabrielle n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit, ou dire quoi que ce soit, même penser quoi que ce soit, quand Herbert fonça sur elle pour la plaquer au sol, alors qu’un sortilège fusait sur eux. Un sortilège venait d’être lancé dans leur direction. Gabrielle sentit son cœur s’arrêter alors qu’elle était en train de comprendre ce qui était en train de se passer. Elle resta à terre, une main posée instinctivement sur son ventre. Son regard se tourna un instant vers Herbert qui tenait sa baguette en main, elle ne savait même pas si elle serait capable de prendre la sienne. Elle ne savait même pas si elle serait capable de se défendre, de faire quoi que ce soit pour se protéger, pour protéger Herbert ou encore pour protéger son enfant…

« Il faut qu’on trouve un moyen de partir ! »

S’écria la jeune femme en direction de Herbert, même si elle se doutait, évidemment, que ça n’allait pas être possible. Elle aimerait que ça le soit. En tout cas, elle tenta de se mettre à l’abri, dans un coin, de se cacher quelque part, en rampant au sol pour éviter d’éventuelles attaques. Mais les mangemorts semblaient vraiment nombreux dans ce manoir. Des mangemorts… forcément, Gabrielle ne pouvait que penser à Raziel. Était-il là ? Savait-il ? Elle ne pouvait pas s’empêcher de penser à tout cela, au point de ne pas être concentrée et forcément… elle ne vit pas un sortilège qui ricocha sur elle.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 216
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de chêne, crin de licorne, 27,2 cm
Camp: Neutre
Avatar: Matthew Morrison

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Jeu 3 Aoû - 15:27

★ Ça vire au cauchemar ★


Herbert n'avait jamais su se battre. Il n'avait jamais cherché à savoir se battre, d'ailleurs. Les sortilèges, les malédictions, tout ça, ce n'était pas son fort du tout, et il n'en voyait pas l'intérêt. Chacun pouvait bien avoir son domaine de compétence, Herbert ne réalisait pas encore, alors, que dans le monde où il vivait, peu importe qui on était, il fallait être capable non seulement de se défendre mais aussi de répliquer, mais l'ancien professeur de Poudlard ne savait pas s'il serait capable de l'un ou de l'autre, exactement. Là, il ne voyait pas d'autres options, parce qu'il ne voyait aucune cachette où ils pourraient se réfugier, aucun endroit où ils pourraient vraiment être en sécurité... Herbert s'en voulait terriblement. Il avait peur pour lui, bien sûr, mais pour Gabrielle, également. La jeune femme était enceinte, s'il devait lui arriver quelque chose ou quelque chose à son enfant à naître, il ne se le pardonnerait pas, c'était vraiment impossible... Mais qu'est-ce qu'il fallait faire ? Il n'en avait aucune idée.

« Il faut qu’on trouve un moyen de partir ! »


Il hocha vivement la tête. Il ne demandait que ça, lui... Son regard balayait l'entièreté de l'espace. Il cherchait vraiment comment faire, de quelle façon s'en sortir, de quelle manière les tirer de là, mais les portes étaient toujours bloquées, il était toujours impossible de transplaner, alors il ne savait vraiment pas comment faire. Il allait répondre, désemparé, quand un sortilège atteignit Gabrielle. Herbert sentit son cœur louper un battement. Il avait rattrapé Gabrielle avant qu'elle ne s'effondre peut-être au sol. Dans le noir, il ne savait pas vraiment quel sort l'avait atteint.

-Est-ce que ça va ?

La question était peut-être complètement idiote, parce que même si elle n'avait pas été grièvement touchée, elle ne pouvait pas aller au mieux vu les circonstances, mais en même temps, c'était le seul moyen pour lui de savoir comment réagir. Il lançait quelques sorts à l'aveuglette dans l'espoir de les protéger, mais il n'était pas sûr que ce soit vraiment très efficace. Il attendait, anxieux, qu'elle réponde, en espérant que le sort qui l'avait touchée n'était pas trop grave, qu'elle ne risque rien. Ce fut dans le même temps que les Aurors, leur planche de salut, firent irruption dans la pièce.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 465
Humeur :
90 / 10090 / 100

En couple avec : un démon

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'If, nerf de cœur de dragon, assez souple, 23,5cm.
Camp: Bien
Avatar: Alison Lohman

Message#Sujet: Re: GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar   Lun 18 Sep - 14:41

Gabrielle & Herbert
Ça vire au cauchemar
Quand elle senti le sort la toucher, Gabrielle eut mal, évidemment, mais elle eut surtout particulièrement peur. Par chance, elle pouvait compter sur Herbert qui se trouvait juste là et qui la rattrapa, avant qu’elle ne tombe sous l’effet du choc. Un choc moindre, qui aurait pu être bien pire. Elle avait mal au bras, ce dernier la brûlait et elle pensait qu’il y avait une plaie (elle ne parvenait pas à en être sûre, puisqu’elle ne voyait rien du tout), mais ça allait. Du moins, la jeune femme se doutait que ça pourrait être bien pure, que ça allait être bien pire si jamais ils ne parvenaient pas à partir de cet endroit. Elle fit d’abord un signe de la tête pour répondre à son ami, pour lui confirmer qu’elle allait bien – aussi bien que cette situation pouvait le permettre en fait – avant de prendre la parole, parce qu’elle ne savait pas s’il pourrait la voir.

« Oui, ça va. »

Ils étaient proches et même si Gabrielle arrivait quand même à distinguer le visage de son ami, elle préférait quand même prendre le devant et répondre à haute voix, parce qu’elle ne voulait pas que Herbert puisse douter qu’elle allait bien. Enfin, tout était relatif encore une fois, mais elle allait bien. Ça aurait pu être pire. Même si elle était blessée – elle ne pourrait le voir que quand elle serait sortie d’ici, si elle sortait un jour, à la lumière – ça allait quand même, parce que ce n’était que son bras et que de toute façon elle était vivante. Si le sort avait touché son ventre, la situation aurait été bien pire que tout, mais ce n’était pas le cas. Alors, la jeune femme avait envie de se montrer quelque peu optimiste, même si elle n’avait aucune idée de comment ils allaient pouvoir s’en sortir. Herbert les protégea en envoyant quelques sorts ici et là. Elle regrettait tellement de ne pas savoir se défendre, de ne pas être capable de se défendre. Alors qu’elle savait, en plus, que dans le monde où elle vivait, il valait mieux qu’elle le sache. Après tout, elle était quand même mariée à un mage noir, même si elle n’aimait pas du tout cette idée. Elle n’y pouvait rien, elle ne pouvait rien y faire.

Enfin, pour l’heure, elle ne savait pas du tout comment ils allaient s’en sortir et elle regrettait d’avoir entraîné Herbert dans une telle folie. Elle s’en voulait. Elle espérait de tout cœur qu’ils allaient s’en sortir, tous les deux. Par chance, après un moment, qui sembla être une éternité pour la jeune femme, les Aurors firent leur apparition dans le manoir. Gabrielle eut le sentiment de pouvoir respirer de nouveau, alors que la lumière était revenue et que les Aurors prenaient le contrôle de la situation. Gabrielle put tourner son regard vers son bras, constater que ce n’était définitivement rien. Elle avait eu beaucoup de chance, ils avaient eu énormément de chance tous les deux. Et maintenant, ils allaient pouvoir sortir de là et rentrer chez eux.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

GABRIELLE & HERBERT ★ Ça vire au cauchemar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» SERYA & HERBERT ★ Enfin un visage ami!
» GABRIELLE & LUCRETIA ★ Il faut se méfier de l'eau qui dort
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» Gabrielle Delacourt
» L'Amérique du Sud vire le FMI
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Le Manoir des Téméraires
-