AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Mer 1 Fév - 21:12

Pomona & Seth
Homme surpris est à moitié pris.
S’il n’y avait que lui, Seth ne savait pas vraiment s’il aurait pris la peine de venir à une telle soirée. En soit, ce n’était pas si horrible que ça, mais il n’était pas assez sociable pour trouver si plaisant l’idée de passer toute une soirée en compagnie de nombreux sorciers du monde magique. Surtout dans une soirée aussi pompeuse que celle-ci, même si elle était sur le thème d’halloween. De lui-même, le jeune homme ne serait sans doute pas venu donc, sauf qu’il n’y avait pas que lui dans l’histoire. L’Auror ne savait pas exactement ce qui allait se passer, la raison de cette soirée, de cette action, mais il y avait de toute façon quelque chose et il devait donc y participer. C’était comme ça, maintenant le jeune homme travaillait dans l’ombre pour quelqu’un d’autre. Il n’avait vraiment pas cru que ça allait être comme ça quand il s’était laissé convaincre par Gwendall, mais en même temps la situation était différente à l’époque aussi (mais il ne se doutait pas que son collègue, qui par la force des choses était devenu son ami, ce qui était assez étrange quand on voyait les débuts, était au courant de la situation bien avant son engagement). Il n’avait donc pas vraiment le choix et il se trouvait donc à la soirée, attendant de savoir exactement comment cette soirée allait se profiler, ce qui allait arriver et ce qu’il allait donc devoir faire. Il était un peu dans le flou, il n’appréciait pas tant ça, mais en même temps il savait bien qu’il n’avait pas le choix. Il n’avait plus le choix depuis qu’il avait cette marque sur son avant-bras. C’était magnifique…

L’Auror se trouvait donc dans la salle de fête, observant la décoration très spéciale qui avait été mise en place. Heureusement qu’ils avaient l’intention de mettre un peu d’ambiance, parce que ce n’était pas en comptant sur la décoration qu’ils allaient pouvoir faire fureur. Bon, en même temps, la plupart des invités ne se doutaient donc pas de la suite des évènements. Seth ne pouvait pas s’empêcher d’observer les personnes présentes d’ailleurs – il repéra Gwendall et sa femme un peu plus loin – analysant un peu les personnes qui se trouvaient à la soirée. Il y avait plusieurs mangemorts, qu’il repéra et qui donc se trouvait dans la même position que lui. Attendant, patiemment, que les choses sérieuses arrivent. Et puis finalement, son regard tomba sur elle. En temps normal, Seth aurait apprécié de croiser Pomona, mais là c’était différent. Il ne savait pas qu’elle viendrait… ça ne l’arrangeait pas du tout.

« Qu’est-ce que tu fais là ? » Demanda-t-il quand il arriva à la hauteur de la jeune femme, ne se montrant peut-être pas vraiment cordiale. Pas agressif non plus, mais il n’avait pas pour habitude de l’accueillir comme ça d’habitude. « Je ne savais pas que tu avais l’intention de venir. »

Il n’avait aucune envie de se montrer désagréable, mais ça ne lui plaisait vraiment pas qu’elle soit là. Juste parce qu’il savait que cette soirée n’allait pas bien se terminer et qu’à choisir, il préférait qu’elle reste loin.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Mar 7 Fév - 14:20

L'invitation à cette soirée avait très clairement intrigué Pomona. Oh, elle ne se faisait pas d'illusions, le propos du prospectus était une manière comme une autre d'appâter le chaland en quête de sensations fortes, mais en soi, il ne s'y passerait sans doute pas grand-chose, et les frissons promis se réduiraient à de vagues sursauts, pour peu qu'il y en ait.

Ce qui avait décidé la jeune femme à se rendre à cette soirée au manoir des Téméraires (la manière dont on avait baptisé cette bâtisse sapait plus encore la crédibilité de l'invitation selon elle, mais passons), ce n'était certainement pas l'envie d'affronter ses peurs, ou même de savoir jusqu'où leurs hôtes anonymes (mais pas trop, car elle avait ouïe dire que les festivités avaient été organisées par le ministère de la Magie) étaient capables d'aller.

Pas plus le propos réel de cette soirée, qui lui échappait, en réalité... car même si elle aurait pu flairer le piège, ça n'avait pas été le cas, et elle ne s'attendait pas du tout au fait que les mangemorts soient derrière tout cela, confortée dans cette idée par le fait que le ministère semblait bel et bien au fait de tout cela, au point que le ministre en personne daigne faire acte de présence.

Non, ce qui l'avait poussée à faire chemin jusqu'au lieu de réception, c'était tout simplement sa curiosité, ses vieux instants d'anthropologue qui reprenaient le dessus. Car si elle avait semble-t-il renoncer à ce qu'elle avait pourtant pensé être sa vocation pour demeurer au bureau des Aurors, elle gardait ce réflexe, cet intérêt pour l'observation de la nature humaine. Là, à une même soirée, une multitude d'invités hétéroclites pourraient se prêter à son regard et à son jugement... Et qui sait, elle pourrait peut-être, au passage, entendre une ou deux informations qui pourraient lui permettre quelques progrès, que ce soit d'un point de vue professionnel ou pour la Résistance (car elle ne perdait jamais ces deux objectifs de vue).

Une fois sur place, elle se dit quand même qu'elle ne resterait pas bien longtemps. Pas parce que la musique était sirupeuse et la décoration relativement pitoyables (même si elle les considérait comme telles) mais parce qu'elle ne se sentait vraiment pas dans son élément dans ce genre d'endroits. Certes, elle avait joué le jeu : tenue sobre, certes, mais élégante, elle saluait les quelques personnes qu'elle reconnaissait et s'était même incrustée dans l'une ou l'autre conversation pour entendre des bribes de conversation, mais ce n'était vraiment pas pour lui plaire.

Pomona était d'un naturel solitaire. Les phénomènes de foule étaient certes intéressants à analyser, mais toujours oppressants pour elle.

« Qu’est-ce que tu fais là ? Je ne savais pas que tu avais l’intention de venir. »

Alors qu'elle regardait distraitement autour d'elle, en quête d'un quelconque phénomène ne serait-ce qu'un peu intéressant, Seth s'était avancé vers elle. Comme un réflexe, un fin sourire avait étiré ses lèvres. Même s'ils ne pouvaient certainement pas s'afficher devant tant de personnes, elle était heureuse qu'il soit présent, elle ignorait qu'il serait de la partie.

Mais son sourire s'effaça bien vite en l'entendant s'exprimer. Il était rarement chaleureux, mais elle avait vraiment le sentiment que sa présence le dérangeait.

"J'étais curieuse"
, expliqua-t-elle dans un haussement d'épaules et sans plus de détails, car elle ne pensait pas avoir à se justifier, pas plus auprès de Seth que de qui que ce soit. Elle était libre de faire ce qu'elle voulait. Elle n'avait pas de comptes à lui rendre. "Désolée si ma présence t'importune", ajouta-t-elle ensuite, incapable de retenir sa déception, quand même, de le voir réagir de la sorte à sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Sam 25 Fév - 1:46

Pomona & Seth
Homme surpris est à moitié pris.
Seth aurait bien aimé que Pomona lui réponde autrement que par un simple « J’étais curieuse », même si elle n’avait aucune raison de répondre plus que ça. En soit, la curiosité était un bon prétexte pour sa venue à cette soirée. Il connaissait la jeune femme, il savait qu’elle était curieuse de nature et c’était d’ailleurs une qualité dans leur métier. Mais pour le coup, le jeune homme aurait vraiment aimé qu’elle ne le soit pas et qu’elle ne soit pas venu. D’ailleurs, il ne devait pas bien le cacher au vu de la réaction de la jeune femme. S’ils ne pouvaient clairement pas s’afficher en public comme ça, parce qu’ils tenaient un minimum à leur vie privé (et que tant qu’à faire, ils préféraient que le bureau des Aurors ne soient pas au courant), Seth n’avait pas vraiment l’habitude de se montrer si froid avec la jeune femme. D’ordinaire, il parvenait bien plus à garder le contrôle de ses émotions, mais d’ordinaire il ne s’attachait pas à ce point à une autre personne. Et là, tout ce qu’il voyait, c’était que sa petite amie se trouvait à la soirée où les mangemorts – dont il faisait partie, ce qu’elle devait évidemment ignorer – avaient prévu de faire une apparition. Seth n’avait pas envie qu’il arrive quoi que ce soit à la jeune femme (ne se doutant pas qu’elle n’avait pas forcément besoin d’être présente pour être au cœur du conflit), tout comme il n’avait pas spécialement envie qu’elle découvre quelque chose à son sujet.

Alors oui, sa présence la dérangeait, mais ce n’était pas comme cela qu’elle devait le prendre. Enfin, en même temps, le jeune homme pouvait difficilement lui reprocher de lui faire une telle remarque. Ça aurait quand même été bien plus simple si elle ne se trouvait pas là, mais ce n’était pas comme s’il pouvait y changer quelque chose. Il pouvait juste tenter de la décider à rentrer chez elle, avant que les festivités ne commencent vraiment. Même s’il ne pouvait évidemment pas lui demander ça comme ça, surtout qu’il devait se montrer le moins suspect possible. Oh, il avait bien envie de lui dire de rentrer chez elle, de la pousser à s’en aller, mais il ne le ferait pas de cette manière. Se prendre la tête avec Pomona serait une solution pour la pousser à s’en aller peut-être, mais il ne parvenait pas à se résoudre à se montrer si pragmatique. C’était bien ça son problème en fait, depuis qu’elle était là. Et encore, il ne se rendait pas encore compte à quel point elle le changeait.

« Ce n’est pas ça. » Dit-il finalement dans un soupir, se forçant à se montrer plus agréable. Il n’avait aucune idée de comment il allait faire pour la pousser à s’en aller et il ne savait pas combien de temps il avait devant lui. « Je suis juste surpris. » Et pour le coup, c’était purement la vérité. L’Auror ne s’était pas du tout attendu à ce qu’elle soit présente, sinon il aurait peut-être pu anticiper. Et il n’aimait pas être surpris. « Je ne pensais pas qu’une telle soirée pourrait t’intéresser. »
 
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Dim 26 Fév - 10:55

« Ce n’est pas ça. »

Ce n'était pas ça, mais ça y ressemblait tout de même sérieusement, et ces simples mots ne suffisaient pas à convaincre Pomona du fait qu'il n'avait pas été importuné par sa présence, agacé à l'idée qu'elle se trouve ici...

Elle avait envie de ne pas y accorder de l'importance, parce qu'elle avait toujours agi conformément à ses choix et à ses principes et sans se laisser influencer par l'opinion de quiconque, mais voilà, le comportement de Seth avait de l'importance pour elle, et elle ne pouvait pas faire l'impasse sur ce qu'elle éprouvait, sur ce que lui inspirait l'attitude de Seth. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il l'accueille avec un grand sourire, elle ne s'attendait pas à le voir du tout, en fait, mais elle ne pensait pas qu'il lui reprocherait d'être là. C'était le sentiment que ça lui donnait, en tout cas.

En définitive, c'était plus simple quand elle n'aimait pas... Elle ne risquait pas d'éprouver ce genre d'angoisse, ce type de déception. Elle se laissait de toute évidence dominer par des émotions qu'elle ne s'était même pas crue capable d'éprouver, et elle s'en voulait pour cela. Elle se vexait sans doute pour rien, et elle n'eut plus le moindre doute à ce sujet quand Seth lui-même se radoucit. Elle était bien trop susceptible, d'une susceptibilité qui ne lui ressemblait pas. Peut-être parce qu'elle n'avait pas vraiment confiance dans sa relation avec Seth, puisqu'elle n'en avait jamais vécu d'autre, et qu'elle était loin de remplir les critères qui qualifiaient sans doute la petite amie modèle.

« Je suis juste surpris. Je ne pensais pas qu’une telle soirée pourrait t’intéresser. »

Cela, elle pouvait effectivement le concevoir sans mal, car le moindre événement mondain avait le don de la rebuter, elle n'aimait vraiment pas cela, et elle s'en serait totalement privée si cet événement particulier, de par sa présentation et ses promesses, l'avait intrigué. En soi, la soirée ne l'intéressait pas, donc, mais ses invités un peu plus. On ne refait pas sa nature. Elle avait songé observer un temps puis s'en aller. Maintenant, elle ne savait pas si la présence de Seth allait écourter ou prolonger sa présence en ces lieux.


"Elle n'est pas aussi intéressante que je l'imaginais", dit-elle dans un léger haussement d'épaules. "D'un point de vue ethnologique, j'entends." Elle marqua une légère pause avant de reprendre. "Je pourrais te retourner la même remarque", ajouta-t-elle alors. "Qu'est-ce que tu fais ici ?"

Elle se retint d'ajouter un "Tu es venu seul ?" qui n'aurait que trop témoigné de l'absence de confiance qu'elle plaçait non pas en lui mais en elle-même. L'attitude de Seth l'avait fait, l'espace de quelques secondes, fait douter d'eux. Et à présent elle se disait qu'elle était peut-être idiote de ne pas s'être autorisée ce genre de doutes auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Mer 8 Mar - 13:19

Pomona & Seth
Homme surpris est à moitié pris.
Seth savait parfaitement que sa réaction était suspecte, et au vu de la capacité de déduction de Pomona, il devait vraiment se montrer plus prudent. Mais quand il l’avait vu là, il n’avait pas pu s’empêcher, il n’avait pas pu se retenir. Au vu de ce qu’il savait, de la manière dont la soirée allait se dérouler, l’Auror aurait vraiment aimé que la jeune femme ne soit pas présente. Et encore, il ne se doutait pas de tout ce qu’il y avait au fond de toute cette histoire. Et finalement, sa surprise était un peu idiote, le jeune homme aurait très bien pu deviner que Pomona allait venir ici. Il la connaissait un peu à force, et quand elle parla ethnologique, il ne pouvait pas vraiment douter de la raison de sa venue. Et il était assez logique de venir à une telle soirée, pour étudier le genre humain. Mais bon, elle aurait quand même pu choisir une autre soirée, un autre moment pour se montrer curieuse. Surtout au vu de ce que Pomona lui affirma, puisqu’elle précisa que cette soirée n’était pas aussi intéressante qu’elle ne l’imaginait. Pour le moment non, mais Seth n’avait pas spécialement envie qu’elle voit le reste des festivités. A choisir, il préférait qu’elle se contente de ce qu’elle voyait maintenant, qu’elle s’ennuie suffisamment pour s’en aller avant que sonne le début des réelles festivités.

Et bien sûr, elle lui retourna la question. Seth n’avait pas vraiment d’excuse pour se trouver là, en dehors du fait qu’on lui avait demandé de venir. Et il était évident que le jeune homme ne pouvait pas dire une telle chose à Pomona. Ce n’était pas pour rien qu’il aurait bien aimé ne pas tomber sur Pomona, parce qu’il pouvait difficilement lui expliquer sa présence ici, sans compromettre son secret. Et il ne pouvait pas non plus affirmer qu’il avait juste envie de se retrouver à une telle soirée. Ce n’était pas plus son genre que celui de Pomona d’apprécier les soirées mondaines.

« Une soirée en présence du ministre de la magie, je trouvais ça étrange qu’ils ne mettent pas plus de de service de sécurité. »

Faisait-il donc des heures supplémentaires sans ordre ? C’était en tout cas ce qu’il avait décidé de sous-entendre, même s’il ne savait pas vraiment si elle le croirait. En même temps, il n’avait pas tort, même si ce n’était pas quelque chose qui le dérangeait réellement au vu de la situation. Même si Seth n’était pas non plus si enthousiaste de suivre les ordres d’un type (surtout quand ce dernier sortait à peine de l’école de magie), il n’avait pas le choix et il préférait que les choses se passent bien. Sauf qu’il aurait bien aimé que Pomona ne soit pas présente donc. Et d’ailleurs, même s’il devait suivre des ordres, Seth s’apprêtait à proposer à la jeune femme de s’en aller avec lui, d’aller chez lui par exemple. Juste pour la maintenir à l’écart. Mais c’était trop tard, puisque les festivités ne tardèrent pas à commencer, Seth le compris en entendant le premier cri. Ils ne pouvaient plus s’en aller. Les épouventards étaient déjà lancés. C’était trop tard…
 
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Lun 13 Mar - 11:21


« Une soirée en présence du ministre de la magie, je trouvais ça étrange qu’ils ne mettent pas plus de de service de sécurité. »

Son explication se tenait, et Pomona n’avait pas vraiment de raison de mettre en doute ses propos, elle commençait même à trouver assez ridicule ce besoin qu’elle avait eu de lui demander des comptes. Elle considérait que Seth était bien libre de faire ce qu’il voulait, tant que c’était dans le respect de leur relation, il avait le droit d’avoir sa vie, et ses secrets, et pour cause, elle-même comptait pouvoir conserver la sienne, de vie, pouvoir garder les siens, de secrets.

Mais être engagée dans une relation sentimentale était quelque chose de nouveau et d’exceptionnel pour elle, facile à analyser de loin, difficile à vivre de près, alors qu’elle découvrait avec lui des émotions jamais conquises, et dont elle pensait pouvoir très bien se passer. La jalousie en faisait manifestement partie.

Elle décida cependant de faire confiance. À quoi bon céder à la paranoïa, après tout ? Il était là, il n’était pas accompagné, et si ça se trouve, sa réaction se fondait sur les mêmes interrogations qu’elle. Elle n’avait rien à faire ici, alors comment ne pas imaginer qu’elle y soit pour des raisons qu’elle ne voudrait pas qu’il connaisse ?

Oui, elle choisissait d’accepter son excuse, d’autant qu’elle était loin d’être dissonante avec le caractère du jeune homme. Elle le pensait réellement capable de faire des heures supplémentaires uniquement par conscience professionnelle. Et en effet, le service de sécurité semblait bien faible pour un événement de cette ampleur. Surtout quand on savait que le ministre lui-même avait fait le déplacement.

Il est vrai que Pomona ne comptait que peu de vigiles pour veiller à la sécurité des lieux, et si plusieurs Aurors étaient présents, ils ne semblaient pas tous armés des intentions de Seth (qui pour changer, n’étaient pas du tout celles que la jeune femme pensait… douée pour analyser l’esprit humain, tu parles, quand il était question de Seth, elle pouvait effleurer de près la vérité et l’ignorer malgré tout).

Elle allait répondre quelque chose, mais les mots n’eurent pas le temps de s’échapper de ses lèvres. Un premier cri, puis un deuxième. Et ce fut soudain le chaos. Par réflexe, la jeune femme tira sa baguette de sa ceinture.

Elle balaya du regard les lieux. Elle cherchait ce qui était à l’origine de ce remue-ménage, à la place, elle trouva plusieurs origines, ça provenait partout, et il était difficile de tout distinguer et de tout comprendre dans cette situation. Et puis elle découvrit une silhouette à quelques mètres d’elle. Elle était de dos, mais Pomona la reconnut tout de suite. Et elle aurait pu immédiatement comprendre, mais à la place, elle se laissait totalement influencer par l’illusion.


"Miyria !"

Elle courait presque sur les quelques mètres qui la séparaient de la jeune femme qui lui tournait toujours le dos, sans savoir si Seth la suivait ou non. Arrivée à son niveau, elle se retournait. C’était bien Miyria, mais si peu reconnaissable, totalement défigurée, la peau scarifiée et tuméfiée, comme si elle avait subi à la fois toutes les tortures du monde. Et son regard l’accusait. Son regard l’accusait, parce qu’elle l’avait abandonnée…

Interdite, Pomona se découvrit comme pétrifiée, elle n’arrivait plus rien à faire, plus rien à dire…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Lun 10 Avr - 11:58

Pomona & Seth
Homme surpris est à moitié pris.
Seth aurait vraiment aimé partir avant que les « festivités » ne commencent. Bon, normalement, il n’avait pas vraiment l’autorisation de s’en aller, puisqu’on lui avait demandé de venir. Mais en même temps, il n’en avait que faire des ordres. Bon… d’accord, ce n’était pas complètement vrai, mais pour le coup il était prêt à passer outre le fait que son maître lui demande de venir ici ce soir-là, simplement pour éloigner la jeune femme des lieux. Son choix était vite fait entre Voldemort et Pomona, quand bien même il avait bien compris qu’on ne s’opposait pas facilement à Voldemort. Sauf que malheureusement, ils n’avaient plus le temps. L’Auror savait que ce n’était plus possible de s’en aller, que les accès étaient fermés et qu’on ne pouvait plus transplaner. Il n’allait pas avoir d’autre choix que de rester donc, avec Pomona qu’il aurait bien aimé voir s’épargner ce genre de soirée.

Par réflexe, le jeune homme sortie sa baguette magique. Il n’avait pas spécialement envie de devoir affronter des épouvantards. S’il pensait être capable de les combattre, il n’avait pas vraiment envie de se retrouver confronté à sa plus grande peur. Il ne savait d’ailleurs pas quelle forme elle allait prendre. Oh, il avait bien quelques idées en tête, mais il ne savait pas exactement ce qu’elle pouvait bien être. Et à choisir, il n’avait aucune envie de le savoir. Il s’apprêtait d’ailleurs à dire à Pomona de venir avec lui se mettre à l’abri quelque part, mais ce fut trop tard. La jeune femme sembla remarquer quelque chose, Seth ne vit pas tout de suite ce que c’était, avant qu’elle ne prononce un prénom et qu’elle court presque en direction d’une silhouette. Seth n’avait aucune idée de qui ça pouvait bien être, mais il devinait que c’était l’un de ces épouvantards et que Pomona était donc confronté à une illusion. Il la suivit, forcément, et n’eut pus aucun doute en voyant l’illusion se retourner et de constater l’état dans lequel cette jeune femme était. Il ne savait pas qui elle devait représenter, il ne savait pas ce que cela signifiait pour Pomona, mais une chose était sûre, c’était en train de la bouleverser. Seth ne pouvait évidemment pas la juger, il savait que ça n’avait rien de facile et il n’osait même pas imaginer ce qu’il devrait affronter devant un épouvantard. D’ailleurs, il ne s’attardait pas du tout sur l’illusion, pour éviter que la créature ne change de cible, se concentrant sur Pomona. Le jeune homme posa ses mains sur ses épaules, d’ailleurs, avant de reprendre la parole. Il ne devrait sans doute pas se montrer si proche, mais en cet instant précis il avait simplement envie de la sortir de là.

« Pomona ce n’est qu’un épouvantard, c’est une illusion, ce n’est pas réel. »
Il cherchait à lui faire prendre conscience du fait que ce qu’elle voyait n’était pas vrai. « Tu es plus forte que ça, tu peux le faire disparaître. »

Il pourrait aussi le faire pour elle, mais il espérait bien qu’elle y parvienne seule.
 
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Ven 14 Avr - 12:33


Pomona était quelqu'un de très pragmatique. Elle n'avait aucune raison de se laisser abuser par une simple illusion, mais la raison était incapable de la rappeler à la réalité et à la logique, comme l'on fait de ces cauchemars si réalistes qu'ils arrivent à vous convaincre qu'ils sont réels même si, en y réfléchissant bien, ça n'a aucune raison de coller.

Elle se trouvait donc face à Miyria, et l'angoisse, mêlée à une certaine culpabilité qui n'arrangeait rien à son état actuel, l'empêchait de réagir de façon sensée. Si elle pouvait se voir, en cet instant, elle se détesterait pour la passivité dont elle faisait preuve et de laquelle elle n'arrivait pas à s'extirper quoi qu'elle fasse et en dépit de tous ses efforts.


« Pomona ce n’est qu’un épouvantard, c’est une illusion, ce n’est pas réel. »

La voix de Seth lui fit l'effet d'un électrochoc, de même que ses mains déposées sur ses épaules. L'espace d'un instant, elle avait oublié où elle se trouvait, dans quelles circonstances et en présence de qui. Comme si tout ce qui les entourait, elle et cette chose qui n'était pas Miyria, s'était dilué, comme un dessin noyé par la pluie.

Un épouvantard. Bien sûr, c'était un épouvantard, comment avait-elle fait pour ne pas le comprendre ? C'était évident, pourtant. La voix de Seth, son geste, ce constat heureusement pragmatique, lui remit les pieds sur terre. Les encouragements de Seth achevèrent de l'aider.

« Tu es plus forte que ça, tu peux le faire disparaître. »

Oui, elle était plus forte que ça, et s'être laissée duper et humilier par un bête épouvantard, qui avait fait exploser ces vieux souvenirs, ces vieux regrets qu'elle cherchait en vain à refouler, en présence de Seth qui plus est, lui rappelaient combien elle avait été sotte. Se sentir idiote atténuait un peu la peur. C'était un mal pour un bien.

Pomona dégaina donc sa baguette et se concentra, tentant de chasser l'épouvantable image en face d'elle.


"Riddikulus."

Sa voix tremblait légèrement, il lui fallut plusieurs essais (humiliation supplémentaire) pour parvenir à ses fins, Miyria prit alors les attitudes et les traits grotesques d'un clown. Elle lui en voudrait, si elle savait... Cette pensée réussirait presque à la faire sourire. L'épouvantard finit par disparaître.

Un moment, Pomona resta immobile, recouvrant ses esprits avant de se retourner vers Seth. Son geste fut instinctif, quand elle se serra dans ses bras. Elle avait juste éprouvé ce besoin peu familier pour elle avant de le connaître, de le sentir contre elle. Mais elle regretta presque aussitôt. Elle abandonnait la discrétion au profit de la pulsion. C'était bien mal lui ressembler. Depuis quand agissait-elle comme ça.

Confuse, elle s'écarta rapidement, mal à l'aise. Elle avait encore envie de se serrer dans ses bras, pour ne rien vous cacher, mais ce n'était pas une bonne idée.


"Désolée"
, s'excusa-t-elle, confuse (ce qu'elle faisait aussi rarement). De son geste comme de cet épisode.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Sam 6 Mai - 19:48

Pomona & Seth
Homme surpris est à moitié pris.
Seth ne lâchait pas du regard Pomona, alors qu'il tentait de la ramener à la réalité. Il ne savait pas exactement ce qu'elle ressentait, il ne pouvait pas deviner ce que cette vision avait comme effet sur elle. Il ne savait rien de la personne qui avait pris forme devant elle, mais c'était un épouvantard alors par définition... c'était forcément quelque chose de fort. Ce n'était pas pour rien que les yeux de l'Auror ne quittait pas sa petite amie, dans le seul but d'éviter à cette créature de prendre une autre forme. À choisir, le jeune homme n'avait aucune envie de faire face à sa plus grande peur (parce qu'évidemment, il en avait une), il préférait se concentrer sur Pomona qu'il savait assez forte pour affronter l'épouvantard. Elle se ressaisit d'ailleurs, Seth le comprit quand elle dégaina sa baguette magique pour la pointer sur la forme qui se trouvait devant elle. Il lui fallut plusieurs essais, mais elle parvint enfin à bout de la créature. La jeune femme qui avait pris forme devant Pomona pris la forme d'un clown, ce qui eut le don de tirer un sourire au jeune homme. Il ne savait pas qui c'était, mais ça l'amuser de voir ça. En même temps, c'était le but.

Pendant un temps, Pomona ne bougea pas et ne dit rien, avant de finalement se tourner vers lui et de venir se serrer dans ses bras. Seth resserra cette étreinte. Ça n'avait rien de prudent, ils avaient décidé d'une discrétion qu'ils ne suivaient pas du tout en cet instant précis. Ce fut Pomona qui brisa l'étreinte en s'écartant rapidement, avant de s'excuser. Seth lui adressa un sourire, avant de finalement prendre son visage dans ses mains et de s'emparer de ses lèvres. À bas la discrétion en cet instant précis, le jeune homme avait juste eu envie de le faire. Et puis, les autres étaient bien trop concentrés sur les épouvantards pour s'occuper d'eux non ? Et au pire, Seth avait clairement décidé de s'en foutre. Là tout de suite, il avait eu envie de l'embrasser alors il l'avait fait.

« Ça va aller. » Dit-il simplement quand leurs lèvres se séparèrent.

Ça allait aller, concernant ce qui se passait maintenant, concernant ce qui s'était passé avant, quand Pomona avait été confronté à l'épouvantard, quand elle s'était serrée contre lui. Ça allait aller. Enfin... ce n'était pas vraiment le cas en réalité et le jeune homme le savait bien. D'ailleurs...

De nouveaux cries furent poussé dans l'assemblé et la rumeur commença à se répandre. Le ministre de la magie était mort. Seth n'était pas surpris, il savait que ça allait arriver. Mais il savait aussi que normalement c'était le moment pour lui d'agir. D'ailleurs, les lumières s'éteignirent. Normalement, Seth devait revêtir sa tenue de mangemort, se lancer dans la masse pour faire le plus de victime possible. Sauf qu'il ne pouvait pas le faire, ce n'était pas possible. Il ne pouvait pas le faire avec Pomona juste là. Tant pis, il n'avait pas le choix, il n'allait pas suivre les ordres. Ce n'était en soit pas ce qui le dérangeait le plus. Le problème c'était qu'il pouvait difficilement s'en prendre aux mangemorts. Non pas qu'il en avait quelque chose à faire de certain de ces mages noirs, mais il y en avait qu'il n'avait aucune envie de blesser. Si seulement Pomona n'avait pas eu l'idée d'être là...
 
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Mer 10 Mai - 11:59


Elle était bouleversée, pas complètement remise encore de son face à face avec ce qui était sa plus terrible angoisse, mais la présence de Seth l'aidait tout de même à remettre les pieds sur terre. Même si leur conversation avait mal commencée, elle était heureuse de l'avoir auprès d'elle maintenant, parce qu'elle aurait eu sûrement beaucoup plus de difficultés à se remettre si elle ne se trouvait pas en sa compagnie.

Pouvoir se blottir contre lui, ça n'avait l'air de rien, mais ça lui avait fait du bien, et c'était étonnant pour elle, d'ailleurs, de constater combien ce simple contact humain pouvait lui faire du bien et l'apaiser, elle qui avait pensé être indifférente à ce genre de choses. Cette étreinte avait été trop courte, mais le naturel de Pomona l'avait bien vite rattrapée. Elle savait bien que ce n'était pas prudent ni discret, pas dans cette pièce pleine de monde.

Voir son sourire lui fit du bien aussi. Mais moins que le baiser qu'il posa alors sur ses lèvres. Elle ne s'y était pas attendue, mais elle n'empêcha pas un seul instant ce geste. Bien au contraire, elle aimait sentir ses lèvres contre les siennes, ce contact qui accélérait les battements de son cœur et lui faisait oublier la situation autour d'elle. Elle se moquait complètement, en cet instant, du choix qu'ils avaient fait de se montrer discret, en tout cas pour le moment. De toute façon, qui prêtait attention à eux en cet instant ? Toutes les personnes présentes devaient être bien trop accaparées par la situation pour s'intéresser à eux.

Elle se sentait pour de bon rassurée, même si ça n'allait pas forcément durer.

« Ça va aller. »

Elle hocha la tête. Il fallait bien que ça aille, de toute manière, alors oui, ça allait aller. Même si en fin de compte, l'intervention des épouvantards n'était qu'un début bien innocent en comparaison de ce qui allait les attendre alors.

Ça allait aller. Mais dans une moindre mesure, en fait. Car la situation était en fait en train d'empirer. Un cri retentit. On leur apprit que le ministre de la Magie avait été assassiné. À cette nouvelle, Pomona sentit se tordre tous les muscles de son corps. Ses doigts se resserrèrent plus fermement sur sa baguette.

Alors, les lumières s'éteignirent, et un frisson traversa son échine. Elle n'avait pas à se poser de questions. Elle savait très bien qui était derrière tout cela. Et elle se doutait sans mal de ce qui allait se passer.

Et en effet, on lançait des sorts de toute part, à présent, et l'ennemi tapi dans l'ombre n'attendait que de frapper. Leur rôle, dans tout cela, était très clair. Ils étaient des Aurors, des Aurors pris au dépourvu, mais des Aurors tout de même, qui se devaient de combattre l'ennemi et de protéger les innocents.

Concentrée, elle s'attaqua à un sorcier qui semblait avoir déjà fait plusieurs victimes. Malheureusement, elle n'était pas duelliste. Elle se débrouillait, mais elle était une Auror de bureau, pas de terrain, et elle n'était pas sûre de tenir la distance très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Jeu 15 Juin - 13:49

Pomona & Seth
Homme surpris est à moitié pris.
Ils devaient se battre, évidemment. En tant qu’Auror, en se trouvant ici, dans une telle situation, ils devaient se battre pour protéger le plus d’invité présent. Sauf que cela n’arrangeait en aucun cas les affaires de Seth. Ce dernier n’avait pas spécialement de mal à ne pas suivre les « ordres ». Cela ne lui posait pas spécialement de cas de conscience, en grande partie parce qu’il préférait largement son indépendance. Ce qu’il n’avait pas spécialement le droit au vu de la situation, mais il prenait le droit. De toute façon, il était évident qu’en cet instant précis, il ne pouvait pas agir comme on lui avait demandé de le faire. Parce qu’il se trouvait en compagnie de Pomona et qu’il n’avait aucune envie qu’elle découvre la vérité – ce qui arriverait un jour, bien trop proche, mais il n’en savait rien encore – mais en partie aussi parce qu’il ne pouvait pas prendre le risque de briser sa couverture. Bon, en réalité, ce qui l’inquiétait le plus c’était Pomona évidemment, mais il se disait que si on lui reprochait quoi que soit, il dirait qu’il était tout simplement bloqué. Qu’il n’avait pas d’autre choix, parce qu’il était surveillé. Au pire… il verrait de toute façon.

Pour le moment, les mangemorts étaient entrés dans la place et ils devaient se battre. Seth n’avait aucune affection particulière pour la plupart des mages noirs, autant dire que ce n’était pas spécialement un souci pour lui de s’en prendre à eux (même si pragmatiquement il se disait quand même qu’il valait peut-être mieux qu’il n’en tue pas trop). Et puis, dans tous les cas, s’il arrivait à en tuer certain, cela signifiait qu’ils n’étaient pas dignes de la marque qu’ils portaient sur leur avant-bras. Marque qu’il n’affectionnait en aucun cas. Sauf que si la plupart des mages noirs l’indifférait complètement, ce n’était pas le cas de certain. Gwendall par exemple qu’il savait être présent (et techniquement la femme de ce dernier, qu’il ne se voyait pas blesser juste pour son collègue). Dans le noir, ce n’était clairement pas évident de faire la différence, surtout que les mages noirs avaient leurs costumes. Mais dans tous les cas, il n’avait pas le choix. Il ne pouvait pas rester sans rien faire, alors qu’il était au milieu de la bataille et que son devoir, normalement, était de combattre ces sorciers.

Soit, il se battit donc, au même titre que Pomona, qu’il tenta de garder le plus à l’œil possible. Non pas qu’il ne fasse pas confiance en ses capacités (même si elle était encore une toute jeune Auror), mais plus parce qu’il s’inquiétait pour elle. Il s’inquiétait trop sans doute pour elle. Ce n’était pas bon, il le savait, ça l’empêchait de se concentrer pleinement. Mais il n’y pouvait rien, elle le rendait dingue dans bien des situations. Il envoya un sort paralysant sur l’un des mages noirs, ne cherchant pas spécialement à le tuer. Au mieux, il sera arrêté et interrogé après tout. Sauf qu’il ne vit pas l’un de ses camarades à côté, qui n’avait surement pas apprécié son geste et qui lui envoyant un sort qui entailla largement sa jambe.
 
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Ven 16 Juin - 14:13

Les mains crispées sur sa baguette, Pomona faisait de son mieux pour être à la hauteur de la situation. Ce n'était pas comme ces fois où elle s'était exercée d'elle-même au combat dans l'expectative d'un moment comme celui-ci (qui paraissait inévitable, en fin de compte), non, ça n'avait rien à voir, cette fois, tout était beaucoup trop réel, les risques y compris. Une seule maladresse, et elle serait au mieux mortellement blessée, et au pire tuée dans l'instant... L'imprévisibilité totale de la situation ne l'engageait à rien.

Pomona était encore sous le choc de l'épisode de l'épouvantard, qui l'avait l'air de rien pas mal affaiblie, elle ne se sentait pas au meilleur de ses capacités, mais elle savait quoi qu'il en soit qu'elle ne devait rien lâcher du tout, c'était une occasion singulière de faire ses preuves en tant qu'Auror, et elle ne se sentait pas prête, mais elle supposait que c'était aussi le cas de tous les Aurors qui l'avaient précédée. On est jamais prêt pour ce genre de chose. Mais c'était sûrement un passage obligatoire pour une personne qui se proclamait à la tête d'une organisation vouée à arrêter le nouveau seigneur des ténèbres, celui-là même qui était sûrement à l'origine du petit jeu de massacre qui se déployait sous leurs yeux.

Elle se battait du mieux qu'elle le pouvait, il s'en fallut de peu à plusieurs reprises pour qu'elle finisse à terre, mais elle sut esquiver les sorts qui lui étaient jeté. Elle parvint même à désarmer l'un de ses adversaires, puis à l'immobiliser quand ce dernier fit mine de vouloir se précipiter dans sa direction sans baguette.

Elle se retourna alors, entendant du mouvement derrière elle, un mage noir venait d'attaquer Seth, et si ce dernier devait être mille fois mieux exercé qu'elle au combat, il ne put éviter le sort qui lui entailla la jambe. En constatant tout d'abord qu'un sort l'avait touché sans savoir duquel il s'agissait, elle sentit son cœur manquer un battement, mais elle comprit vite que la blessure n'était pas mortelle, ou ne le serait pas en tout cas si elle était prise en charge rapidement. Cela n'empêcha pas Pomona de se précipiter vers lui, lançant des sorts au hasard pour dégager le terrain autour d'eux. Elle sentit plusieurs sorts la frôler, mais elle n'y prêta pas vraiment garde.

Arrivée à son niveau, elle se pencha pour examiner sa plaie et, quand bien même elle savait cela risqué, elle détacha sa baguette de l'ennemi pour la pointer sur sa jambe.

"Vulnera Sanentur."

Elle ne put pas vraiment observer le résultat dans la pénombre, elle espérait seulement qu'il y en ait eu un.


"Ça va ?" demanda-t-elle alors en même temps qu'un nouvel assaillant pointait sa baguette dans leur direction.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Jeu 6 Juil - 18:05

Pomona & Seth
Homme surpris est à moitié pris.
C’était vraiment une erreur de débutant, Seth en avait bien conscience et en un sens, il s’en voulait. À force de se concentrer sur autre chose que sur lui-même, il n’était pas assez prudent. En grande partie parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de tourner son attention vers Pomona, avec cette furieuse envie de juste la protéger. Si depuis le début il se rendait bien compte que la jeune femme le changeait complètement, qu’il n’était pas du tout le même avec elle, il ne pouvait que s’en rendre encore plus compte en cet instant précis. En temps normal, il ne se serait même pas préoccuper de quelqu’un d’autre. Il aurait foncé dans le tas. Déjà si, Pomona n’avait pas été là, le jeune homme ne serait pas du tout dans le même camp. Mais puisqu’elle était là, il ne pouvait pas prendre de risque. Même s’il en prenait de toute façon en ne se concentrant pas assez, preuve en était de l’entaille qui se trouvait dans sa jambe. Et il s’en voulait… En plus de s’être fait avoir comme un bleu, il souffrait mine de rien. L’entaille était loin d’être petite, elle prenait un grand largueur de sa jambe. Il avait de l’expériences dans les combats, dans le terrain, ce n’était pas la première fois qu’il était blessé, mais quand même ça le handicapait assez. Au point que même s’il était prêt à prendre sur lui, il n’était pas sûr de pouvoir continuer le combat comme ça.

Mais par chance, il pouvait compter sur Pomona. La jeune femme s’approcha vivement de lui et mine de rien… ça lui fit plaisir. Elle s’inquiétait pour lui ? Forcément, ça ne pouvait que le valoriser. Il aimait bien l’idée, quand bien même il se serait bien épargné tout cela. En tout cas, Pomona eut un grand sans froid, puisqu’une fois arrivé à sa hauteur, elle lui lança un sort pour soigner sa jambe. Immédiatement, le jeune homme sentit les effets du sort. Quand elle lui demanda s’il allait bien, Seth s’apprêtait à répondre mais son regard se porta sur un nouvel assaillant. Rapidement, le jeune homme leva sa baguette pour la pointer sur l’homme (ou la femme, il ne voyait pas avec la pénombre et les masques) pour le stupéfixer. Encore une fois, il ne pouvait pas se permettre de les tuer (même si ça ne le dérangerait pas en soi), parce que les Aurors devaient se contenter de les arrêter et de les questionner. En espérant que ces derniers ne vendent pas la mèche pour certaine chose. L’homme tomba en tout cas raide sur le sol, une bonne chose de faire.

« On forme une bonne équipe. »

Remarqua-t-il alors, ne pouvant pas s’empêcher de plaisanter à moitié. À moitié, parce qu’il le pensait quand même sincèrement. Pour le moment, ils s’en sortent vraiment bien. Et la situation allait même s’arranger, parce que soudainement une masse d’Auror firent leur apparition. Ça sentait la fin. Même si Seth n’avait pas l’intention de s’en aller tout de suite.
 
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1405
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)   Lun 10 Juil - 14:23

Seth n'eut pas le temps de lui répondre. Un nouveau mage noir était déjà prêt à attaquer, et Pomona, défenses baissées, n'aurait pas été capable de lutter contre si Seth n'avait pas pris les devants, stupefixiant leur assaillant.

Elle osait croire que ça répondait à sa question, s'il était au plus mal, il n'aurait sans doute pas eu la force de riposter si habilement. Elle ne s'en sentit que d'autant plus soulagée, elle n'aurait pu supporter que la blessure du jeune homme fût trop grave, d'autant qu'elle se serait sentie responsable de cela. Mais s'il trouvait l'énergie de plaisanter, c'est que tout devait aller.


« On forme une bonne équipe. »

Cette remarque fit naître un fin sourire sur le visage de la jeune femme. Elle ne pouvait qu'être d'accord avec lui, même si le ton employé par Seth n'était pas complètement sérieux, elle considérait en effet qu'ils formaient une bonne équipe, tous les deux.

En tout cas, il était indéniable qu'ils se complétaient bien : quand l'un flanchait, l'autre prenait le relai et ainsi de suite, si bien qu'ils ne rencontraient finalement jamais de difficulté majeure, qui puisse leur porter préjudice.

Elle ne le découvrait pas à l'instant, cela dit, elle avait déjà pu le constater auparavant, ne serait-ce que sur l'affaire Némésis Colloway. C'était la complémentarité de leurs deux esprits qui leur avait permis de venir à bout de cette enquête épineuse (même s'ils n'avaient pas vraiment réussi, en fait). Elle aimait quand même l'entendre dire, malgré tout.

Elle aimait sentir l'estime de Seth dans son propos, elle aimait voir ce solitaire dans l'âme céder à l'idée d'être à deux, comme elle le faisait de son côté. Ce n'était clairement pas le moment de penser trop longuement à ce genre de choses, il n'empêche que ce genre de pensée lui communiquaient de la force, et ce n'était pas du luxe, vu les circonstances.

Elle ne répondit pas autrement que par ce fin sourire, il était de toute manière évident qu'elle était du même avis, et il fallait rester vigilants pour faire face aux ennemis restants. Même si la situation allait être grandement facilitée à présent, puisque les renforts arrivaient enfin.

Pomona éprouva un grand soulagement en voyant ses collègues intervenir. Elle était convaincue que l'ennemi ne ferait pas long feu avec de tels renforts, ce qui ne l'empêcha pas de continuer encore le combat, conservant son rôle, mais avec une confiance renouvelée.

Et elle avait raison d'avoir confiance, parce que les ennemis, progressivement, sous l'assaut des Aurors, prenaient la fuite.

Bientôt, les seuls mangemorts encore présents étaient ceux qui avaient été neutralisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Homme surpris est à moitié pris. (Pomona)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Monture sang-froid et homme lézard
» Voilà un homme que Sarko ne comprendra pas.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Le Manoir des Téméraires
-