AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les deux amis courageux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 652
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Les deux amis courageux   Dim 12 Mar - 15:10


Ron avait eu cette conversation difficile avec Harry et Hermione, depuis quelques semaines. Il avait décidé de leurs donner une seconde chance, parce que c'était bien ainsi qu'on pouvait voir les choses. Et il s'était aussi donné une autre chance de faire mieux dans leur groupe, et de ne pas seulement laisser les choses se faire. Ils avaient eu cette discussion sur qui était Jedusor, et c'était sans doute difficile d'avoir des informations sur lui, pour trouver ses horcruxes. Heureusement, il avait eu une idée, générale pour comprendre l'histoire d'un individu, on commence par le début. Le début, c'était son enfance, et son enfance, il l'avait passé à l'orphelinat. C'était un secret pour personne, enfin presque personne, au sein de l'école, que Jedusor avait passé sa scolarité dans un orphelinat. Mais là, où les choses se compliquées, c'est que le jeune rouquin ne pouvait pas rentrer dans la bâtisse et demander des renseignements sur le jeune homme comme ça sans raison apparente. Surtout que connaissant le sorcier, il devait surveiller les coins, ou alors avoir un espion pour le prévenir si on suivait cette piste.

"Tu en penses quoi?" demanda-t-il à Neville, qui avait accepté de l'accompagner dans cette mission. Lors de la réunion de la résistance, ils avaient tous dit qu'ils se renseigneraient sur les Horcruxes. Ron ne pensait pas que Jedusor ait pu en laisser un à cet endroit, mais bon ils pourraient peut-être avoir une piste. Les deux amis se trouvaient en face de la devanture de l'orphelinat, où Tom avait passé son enfance, et Ron se dit que cela rendrait n'importe qui complétement dingue, de vivre dans un tel lieu. Il croisa le regard de Neville, et cherchait une idée lumineuse qui pourrait les faire entrer sur place, et qu'ils puissent poser des questions sur le jeune homme à la directrice de l'établissement.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Les deux amis courageux   Lun 13 Mar - 15:06



Agir, agir vite et bien, c’était tout ce qu’ils pouvaient faire, tout ce qu’il leur était donné de faire. Plus vite ils obtiendraient ce qu’ils recherchaient, plus tôt ils quitteraient cette époque infernale (car Neville croyait difficilement aux un an de délai – même moins d’un an maintenant – qu’ils avaient devant eux pour arrêter Jedusor et rentrer chez eux) et reprendraient le cours de leurs vies, qui n’étaient en soi pas si heureuse, mais sur laquelle ils avaient un minimum de prise.

Ils devaient trouver le maximum d’éléments susceptibles de les aider pour la résistance, c’était le mieux qu’ils puissent faire pour le moment, et pour ça, il n’y avait pas mille façons de procéder, il fallait tenter le tout pour le tout. L’idée de Ron, en soi, était très bonne, et Neville était d’accord avec lui, s’ils devaient vraiment réfléchir aux horcruxes que le jeune homme aurait pu vouloir construire ou aurait déjà construits, le plus simple était de commencer par le commencement, donc à l’endroit où avant grandi Jedusor.

Là où Neville était moins convaincu, c’était par l’idée de se rendre immédiatement sur les lieux. Il se disait que c’était une chose qui aurait sûrement dû être décidée avec la résistance, sachant que sur place, ils se mettraient peut-être plus en danger qu’autre chose.

Malgré tout, quand Ron lui offrit de l’accompagner dans cette expédition, Neville n’avait pas dit non. Peut-être parce qu’il y avait quelque chose de plaisant dans le fait d’agir indépendamment de Harry et Hermione, qui eux ne s’étaient jamais privés d’agir sans eux, aussi parce qu’il ne voulait pas que Ron se lance là-dedans tout seul, on ne sait jamais. Enfin, au moins il aurait le sentiment de faire quelque chose de concret, même si ça devait mener nulle part.

Ils trouvèrent donc l’adresse de l’orphelinat où avait grandi Tom Elvis Jedusor et décidèrent de s’y rendre. À première vue, il n’y avait pas grand-chose à en dire, si ce n’est qu’il n’avait pas l’air spécialement accueillant.


"Tu en penses quoi?"

« J’en pense que c’est sinistre. », répliqua Neville du tac-au-tac, parce qu’il ne savait pas spécialement quoi dire d’autre. Ils ne pouvaient pas rentrer dans l’établissement comme ça, mais c’était couru d’avance, et Neville considérait que c’était le genre de choses auxquelles ils auraient bien pu réfléchir avant de faire le déplacement, mais bon, puisqu’ils étaient là.

« Si tu veux mon avis, on devrait… » Il ne finit pas sa première phrase, car une silhouette venait de poindre son nez hors de la bâtisse et s’approchait d’eux. « …parler à la première personne qui sortira. »

C’était mieux que ce qu’il s’était apprêté à suggérer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 652
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Les deux amis courageux   Sam 25 Mar - 15:48


Ron ne put s’empêcher de hocher la tête quand Neville lui dit que l'endroit était sinistre. Il avait bien raison, et il se demandait si c’était pas un peu normal que Jedusor soit devenu fou en vivant dans un tel endroit. Si il avait une famille comme la sienne! Les choses auraient sans doute étaient bien différentes. Quoique qu'avec les farces de ces deux idiots de frères. George et Fred ne lui avaient jamais autant manqué qu'à ce moment précis. Il soupira et se demandait comment il pourrait percer le secret de Jedusor. Neville proposa d’interroger la première personne qui sortait, Ron en se retournant, vit une jeune femme quittait les lieux et marchait sur le trottoir non loin d'eux.

"Excusez-moi!" interpela Ron, sans même que Neville ait pu dire autre chose. La jeune femme se retourna vers eux, elle semblait inquiète et ne souriait pas vraiment. Quoique vu les lieux, peu de choses étaient susceptible de faire sourire. Ron se disait qu'il devait continuer dans sa lancée et lui poser des questions, sauf qu'il ne savait comment s'y prendre.
"Vous travaillez à l'orphelinat?" demanda-t-il. La jeune femme acquiesça et serra un peu plus son sac à main, sans doute inquiète pour quelque chose que le jeune rouquin ne comprenait pas vraiment. Il échangea un regard avec Neville. Il ne savait pas trop comment présenter les choses pour qu'elle lui parle de l'histoire de Jedusor. Puis il eut une idée lumineuse, comme quoi cela pouvait lui arriver de temps en temps.

"Mon ami et moi, nous sommes étudiants en journalisme, et nous a demandé de faire un article sur les orphelinats de la ville. En particulier sur les enfants qui se trouvaient là durant la guerre. Les bombardements. Enfin...  vous voyez!! fit Ron en laissant planer un silence, un peu triste. Il n'avait pas vraiment pensé à cette guerre des moldus, mais celle des sorciers, que Grindelwald avait lancé. Il se demandait si cela allait faire parler la jeune femme, en tout cas, elle semblait un peu plus soulagée de la raison de la venue de ses deux garçons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Les deux amis courageux   Lun 27 Mar - 16:34


Si Neville avait suggéré l’idée de parler à la première personne qu’ils verraient sortir de cet orphelinat, il n’avait pas imaginé que ça arriverait si vite, il était un peu pris de court par cette nouvelle présence, et en même temps, il savait que c’était leur chance, et qu’il fallait la saisir.

Mais quand la personne s’approcha, il se révéla incapable de prononcer le moindre mot. C’est qu’il n’avait aucune idée de comment aborder les choses, de quoi dire à cette personne. Ils cherchaient des réponses, d’accord. Mais ça aurait forcément l’air suspect s’ils abordaient le sujet de but en blanc. En plus, les informations ne devaient sûrement pas s’échapper de cet orphelinat si facilement, même si certains avaient peut-être envie de discuter un peu du gamin à problèmes qu’était potentiellement Tom Jedusor quand il était encore enfant.

"Excusez-moi ! Vous travaillez à l'orphelinat?"

Neville fut soulagé que Ron soit le premier à parler, et il le laissa donc faire sans hésiter. Ce serait plus simple de rebondir sur ses propos par la suite, pensait-il, même s’il n’était pas totalement sûr de ça quand même. Ce qui comptait, c’était qu’ils établissent un premier contact avec cette personne, même si ça ne devait mener à rien.

La jeune femme hocha la tête quand Ron lui demanda si elle travaillait à l’orphelinat. Bon, c’était déjà un début. Ça aurait pu être une femme qui cherchait à adopter ou autre chose du même ordre, elle travaillait là. Bon, elle semblait relativement jeune quand même, mais puisque Jedusor passait tous ses étés là depuis toujours avant l’été dernier, il était très possible qu’elle le connaisse.

Neville laissa encore Ron faire quand il reprit la parole.

 
"Mon ami et moi, nous sommes étudiants en journalisme, et nous a demandé de faire un article sur les orphelinats de la ville. En particulier sur les enfants qui se trouvaient là durant la guerre. Les bombardements. Enfin...  vous voyez!!"

Le coup du journalisme. Oui, après tout pourquoi pas. Mais Neville ne savait pas s’il arriverait à être convaincant dans ce rôle, il ne savait pas du tout, mais il n’avait pas le choix de toute manière, maintenant que c’était leur couverture. Il regrettait quand même de ne rien avoir pris pour prendre des notes. Ça ne faisait peut-être pas très sérieux.

"Bien… bien sûr", répondit la jeune femme, assez hésitante. "En quoi puis-je vous aider ?"

Bonne question. En abordant les choses sous cet angle, Neville ne savait pas trop comment elles parviendraient à tirer les vers du nez de cette jeune femme, mais ça se tentait.

"On voudrait savoir quel a été l’impact de la guerre sur les enfants de l’orphelinat ? Est-ce que vous avez eu des difficultés avec certains d’entre eux… ?"

C’était maladroit, mais il tentait le tout pour le tout.

[/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 652
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Les deux amis courageux   Lun 17 Avr - 16:02


Ron avait épuisé son quota de bonnes idées en cinq minutes, non c'était sans doute un peu exagéré, mais disons que maintenant qu'il avait dit tout ça, il se retrouvait un peu bête, la jeune femme avait accepter de leur parler, et il se demandait si sa couverture de journaliste était une bonne idée ou pas. Heureusement Neville vient à son secours et demanda si l'impact de la guerre avait eu des conséquences sur les enfants, si il avait eu des difficultés avec certains d'entre eux. Ron soupira presque de soulagement, et se gratta le cou pour chasser ce mal être et se donner contenance. La jeune femme ne semblait pas trés à l'aise non plus, et Ron se demanda si il ne vaudrait pas mieux rendre l'interview plus ... agréable. Il regarda autour de lui, et repéra un petit bar dans un angle de rue.

"Est-ce qu'on peut s'asseoir autour d'un verre?" proposa-t-il en indiquant le bar. La jeune femme hocha la tête, et le trio se dirigea vers les lieux.  Elle commença toutefois à répondre à la question de Neville, avant d'être assise à table. Heureusement le bar était ouvert, et le barman leur servit trois cafés, il regarda soudain Neville affolé, il n'avait pas d'argent moldu pour payer les consommations, et il se voyait mal dire à la jeune femme qu'elle devait payer.
"Ils ont eu vraiment trés peur comme tout le monde. Nous avions au moins deux ou trois alertes par semaine. Cette force sonnerie, était notre hantise. " dit la jeune femme. Ce qu'elle disait, été sans doute intéressant pour un journaliste, mais ce que Ron et Neville voulaient savoir des choses sur Tom Jedusor. Le jeune rouquin voyait de moins en moins bien comme il pourrait aborder le sujet. Sans doute en la laissant parler, si il y avait des choses intéressantes à dire, elle y viendrait sans doute toute seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Les deux amis courageux   Sam 22 Avr - 14:45


Neville n'était vraiment pas sûr de ce qu'il faisait, même pas sûr du tout, à vrai dire, mais il se sentit rassuré de voir que sa suggestion, sa manière d'aborder l'interview semblait recueillir l'approbation de Ron...

Quant à l'inconnue, elle semblait disposée à les renseigner sur le sujet, même si elle semblait tout de même assez mal à l'aise. C'était un début... un début assez foireux et maladroit, mais un début tout de même. Pour la suite, il allait falloir ruser un peu plus, mais Neville ne savait vraiment pas dans quoi ils s'embarquaient, là. Mais ils ne pouvaient pas reculer, de toute manière.


"Est-ce qu'on peut s'asseoir autour d'un verre?"

Neville hésita à mettre le hola. Le jeune homme était d'accord avec le fait qu'ils seraient mieux pour parler dans le café du coin qu'en restant dehors, d'autant que ça mettrait leur interlocutrice en confiance.

...mais ils n'avaient pas de monnaie moldue, et ça risquait fort de poser problème. Enfin bon, elle avait acceptait et il ne se voyait pas revenir là-dessus. Ils se dirigèrent donc en direction du bar. Elle répondit à leur question tandis qu'ils progressaient en direction de l'endroit où ils pourraient s'asseoir ensemble autour d'une tasse de café fumant.

"Ils ont eu vraiment très peur comme tout le monde. Nous avions au moins deux ou trois alertes par semaine. Cette force sonnerie, était notre hantise."

Neville n'avait pas envie de brusquer la jeune femme, mais il devait bien avouer que cette réponse était attendue et ne les aidait pas vraiment. En même temps, il fallait reconnaître qu'aborder leur "interview" de cette façon n'aidait pas forcément à entrer dans le vif du sujet.

D'un autre côté, ils ne pouvaient pas aborder les choses frontalement. "Vous connaissez un homme du nom de Tom Jedusor ? Est-ce que vous avez constaté que c'était un psychopathe ? Est-ce qu'il y avait un objet ou un endroit auquel il tenait dans l'orphelinat ou non loin de là." Non, ça ne passait pas. Donc va pour la démarche un peu plus subtile à la place. En tout cas si c'était possible.

Neville ne se considérait pas, et à juste titre, comme quelqu'un de très subtil, mais il allait bien falloir qu'ils se débrouillent de toute façon.

"Et est-ce que ça a eu un impact plus direct sur les élèves. Psychologiquement, je veux dire. Peut-être qu'après une telle épreuve, certains auraient pu être... affectés mentalement ? Envoyés dans un endroit spécialisé, quelque chose comme ça ?"

De type Poudlard, même si ce n'en était pas un, mais ça pourrait expliquer ça. Il essayait d'amener le sujet du mieux qu'il pouvait. Et oui, il le savait bien, c'était moyen.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 652
Humeur :
75 / 10075 / 100

En couple avec : Hermione
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Carter Striff

QUI SUIS-JE?
Baguette: 35 cm en bois de frène contenant un crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Rupert Grint

Message#Sujet: Re: Les deux amis courageux   Lun 8 Mai - 15:13


Ron se trouvait assis avec Neville et la jeune femme travaillant à l'orphelinat où Jedusor avait passé son enfance, jusqu'à ses onze ans, ensuite il n'y revenait que l'été, comme tous les élèves de Poudlard qui rentraient chez eux pour les vacances d'été et parfois celles de Noël. Ce que la jeune femme leur avait dit, ne les éclairait pas beaucoup sur le cas de Jedusor, mais il ne voyait pas non pus comment abordé les choses avec elle, pour en savoir plus sur le futur mage noir. Neville posa à son tour des questions, sur l'état psychologique des enfants, mais Jedusor vivait à l'orphelinat avant la guerre, donc abordé les choses sous cet angle, n'était pas peut-être pas la meilleure option, mais c'était trop tard maintenant, pour revenir en arrière. Ron soupira et fixa la jeune femme, en touillant son café, et en but une gorgée, en attendant la réponse de la jeune femme.

"Certains enfants ont effectivement eu des soucis, aprés un séjour à l’hôpital, ils reviennent à l'orphelinat. Personne ne veut vraiment d'eux. Les pauvres!" fit-elle tristement en buvant son café. Ron se demandait si elle ne donnait pas toutes ces informations dans l'espoir de faire parler de l'orphelinat et des enfants qui vivent pour qu'ils aient une chance de trouver des parents, et une vie meilleure.
"Le seul qui ait été placé, c'est Tom Jedusor, bien que je sois arrivé aprés son placement. Je n'ai jamais vraiment bien compris où il allait durant toute l'année, et ne revenait que l'été. Je l'ai vu l'été, il y a deux ans. Mrs Cole ne parle pas beaucoup de lui." fit-elle sans prendre conscience des mots qu'elle venait de dire. Ron échangea un regard avec Neville, et voilà, il y était, comment pouvait-il continuer dans cette voie, sans alerté la jeune femme.
"Qui est ce jeune homme, Tom ..  Jedusor?" demanda Ron en essayant de rester neutre, comme si il ne le connaissait pas, alors que c'était tout le contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 63
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Les deux amis courageux   Mer 10 Mai - 15:48


"Certains enfants ont effectivement eu des soucis, aprés un séjour à l’hôpital, ils reviennent à l'orphelinat. Personne ne veut vraiment d'eux. Les pauvres!"

Cette situation était malheureuse, et le sort de ces enfants était particulièrement triste et regrettable, mais Neville, d'ordinaire très empathique, était en fait incapable de vraiment se sentir concerné. C'était injuste, c'était triste, mais c'était comme cela, présentement, il était trop concentré et trop anxieux pour parvenir à ses fins.

Par ailleurs, ils ne pouvaient pas faire grand chose pour ces pauvres orphelins moldus. C'était terrible, qu'ils soient à ce point délaissés, mais ce n'était pas comme s'ils pouvaient débarquer dans l'orphelinat et leur accorder à tous une famille, même si dysfonctionnelle, ce que semblait espérer cette pauvre demoiselle qui n'imaginait pas un seul instant le traquenard où il avait sombré.

"Le seul qui ait été placé, c'est Tom Jedusor, bien que je sois arrivé aprés son placement. Je n'ai jamais vraiment bien compris où il allait durant toute l'année, et ne revenait que l'été. Je l'ai vu l'été, il y a deux ans. Mrs Cole ne parle pas beaucoup de lui."

Neville avait envie de répliquer que s'il venait tous les étés et qu'il n'était pris en charge qu'en période scolaire, c'est qu'il n'avait pas été placé mais juste scolarisé, mais il n'était pas temps de se complaire dans des nuances de toutes sortes, ils étaient parvenus à leurs fins, Neville en revenait à peine, et c'était pourtant le cas. Il n'avait pas cru qu'ils parviendraient si vite à aborder le sujet.

Très bien, ils arrivaient au cœur du sujet, à savoir Tom Jedusor. Sauf que puisqu'elle était arrivée avant son enfance, elle n'aurait peut-être pas d'informations suffisamment intéressantes à leur apporter.

Neville laissa Ron poser la question suivante. Ils étaient bien partis, même s'ils dévalaient une route assez glissante. Ils ne devaient pas s'arrêter en si bon chemin.

"Qui est ce jeune homme, Tom ..  Jedusor?"

Question simple, concise, mais efficace, quand même. Encore fallait-il que leur interlocutrice sache leur apporter une réponse assez satisfaisante. Ils allaient le découvrir de suite.

"Comme je l'ai dit, je ne l'ai pas vraiment connu, et Mrs Cole parle rarement de lui." Elle marqua une légère pause... Elle semblait assez réfractaire à dire la suite, mais s'y risqua tout de même. "Certains des enfants... Enfin... il y a certaines rumeurs qui circulent, à son sujet."

Progressivement, ils arrivaient à la faire parler. Cette conversation serait peut-être moins infructueuse que ce qu'on pourrait penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Les deux amis courageux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» This Is Yours & You've Got Mine
» Una ventana abierta...
» (F/LIBRE) Crystal Reed ? j'ai deux amis qui sont aussi mes amoureux
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-