AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Jeu 30 Mar - 11:47

Il était très tard... ou très tôt... Pomona n'en avait pas la moindre idée, et ses volets gardés fermés ne lui laissaient pas voir si l'aube avait ou non déjà pointé le bout de son nez. Ce qu'elle savait, c'est qu'elle avait quitté le ministère de la Magie très tard, et que cela faisait plusieurs heures qu'elle était là, assise à même le sol, à éplucher coupures de presse, vieux livres et son précieux carnet qu'elle avait à peine le temps de rouvrir depuis Poudlard.

Elle avait le sentiment d'avoir ainsi éparpillé à même le sol les pièces diffuses d'un indiscible puzzle. Elle savait que le tout devait, quelque part, se rejoindre et coïncider, d'une manière ou d'une autre, mais elle avait beau articuler les pièces disjointes de toutes les manières possibles, les tourner et retourner dans l'espoir d'obtenir un résultat probant, le dessin ne se laissait jamais observer convenablement. Il lui échappait, inexorablement. C'était épuisant. Bien sûr, elle savait qu'ils progressaient, mais malgré tout, le temps poursuivait sa course inexorable, et ils n'étaient pas assez rapide.

Elle devrait dormir... Ses insomnies à répétition n'étaient pas une bonne chose. Mais elle en était incapable, elle avait le sentiment d'avoir le devoir de rester éveillée, toujours, et l'épisode du manoir des Téméraires n'avait fait que confirmer cette impression en elle. Chaque jour qu'ils passaient sans intervenir dignement, sans répondre correctement à toutes les questions qu'ils se posaient, ils mettaient de nouvelles vies en danger, ce ne pouvait pas continuer de cette manière.

Dormir, ce serait une enfreinte à ses devoirs, à ses principes. Le sommeil pouvait attendre, pas la mission qu'elle s'était confiée, elle devait être opérationnelle sur tous les terrains, ne jamais perdre en vigilance, savoir se montrer aussi forte que redoutable. Et si son corps ne voulait pas toujours suivre, il lui suffisait de reprendre une gorgée de potion, et le train reprenait sa marche de plus belle. Pomona avait déjà pu constater que la potion n'avait pas les meilleurs effets sur son organisme, mais elle avait fait le choix, sciemment, de s'en moquer. Elle, son confort, sa santé, n'avaient pas d'importance.

Bien sûr, quelque part, elle rêvait d'une bonne nuit de sommeil, ou, moins réparateur mais tout aussi essentiel, de se réfugier dans les bras de Seth et d'y puiser les restes d'ambition et de motivation dont elle avait besoin pour s'en sortir. Mais le temps, toujours lui, n'attendait pas. Elle devait progresser, trouver la clé, celle qui rendrait tout cet amas d'information limpide, et si le reste comptait pour elle, elle devait en faire abstraction malgré tout. Elle en était capable. Il fallait qu'elle en soit capable.

Elle était concentrée sur ses recherches quand on frappa à la porte. Elle crut d'abord avoir été victime de son imagination, mais on toqua bel et bien. Décontenancée, Pomona alla ouvrir. Quelle heure pouvait-il bien être ?

Elle ne sut dissimuler sa surprise en découvrant qui se trouvait de l'autre côté de la porte.


"Andreï ? Qu'est-ce que tu fais ici ?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Jeu 30 Mar - 19:55


Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre
L

e verdict avait été sans appel, Andreï n'avait rien pu faire. June avait été conduite à Azkaban, elle avait avoué le crime dont elle était accusée, tout en dédouanant son petit ami de toute responsabilité. Le jeune homme savait pertinemment pourquoi elle avait fait ça, elle avait voulu le protéger, elle avait décidé qu'il était plus simple de se dénoncer, purement et simplement, que de prendre le risque qu'ils soient tous les deux incriminés, que les enquêteurs remontent jusqu'à lui aussi. Andreï n'avait eu aucune intention de la laisser faire, mais elle avait réussi à lui faire promettre de garder le silence, parce que son rôle d'espion était trop important, parce que ce serait idiot qu'ils aillent tous deux en prison quand seulement l'un d'entre eux pouvait être inculpés. Ca ne manquait pas de bon sens, c'est certain, mais cela n'empêchait pas Andreï de se sentir horriblement coupable de la tournure que la situation avait prise. Sans lui, est-ce que June aurait seulement participé à l'assassinat de sa mère ? Il en doutait, et il se disait qu'il méritait sa place derrière les barreaux bien plus qu'elle. Mais il était trop tard... Trop tard... Et la culpabilité cédait progressivement sa place à une rage sourde.

Il se sentait envahi d'une profonde colère qui ne comptait plus le nombre de ses objets. Il se sentait en colère contre ce système, qui emprisonnait les justes sans se soucier des motivations de leurs crimes (Anya Armyanski avait mérité mille fois de mourir, et personne n'avait pourtant rien fait, et de son vivant, elle aurait dû connaître depuis des années la prison et le baiser du détraqueur), il était en colère contre Seth, qui n'avait rien entendu de ses supplications et qui avait préféré condamner June plutôt que de passer sa culpabilité sous silence, lui qui, pourtant, avait plus d'un crime à son actif, et n'avait pas forcément pour lui le prétexte de s'en être pris contre des personnes qui le méritaient vraiment... Et enfin, il était en colère contre Pomona. Elle aurait pu faire quelque chose, il en était sûr, et pas seulement parce qu'elle travaillait au bureau des Aurors. Ils étaient bien beau, ses discours de justice et d'unité, mais visiblement, jeter un membre de la résistance en pâture, ce n'est pas pour autant que ça la dérangeait. Il était enragé, dégoûté. Il en voulait à la terre entière, à commencer par lui-même. June lui manquait atrocement, il avait peur de ne plus la revoir, il se sentait malade aussi bien mentalement que physiquement...

...Il ne pouvait pas juste rester là, à Poudlard, tourner en rond et attendre que le temps passe. Sur un coup de tête, alors que la nuit était déjà tombée, il décida donc de quitter Poudlard et de se rendre chez Pomona. N'ayant pas encore la capacité de transplaner, il mit beaucoup de temps avant d'atteindre l'appartement des Fitz, et l'aube pointait déjà le bout de son nez quand il frappa à sa porte. Il allait sans doute la réveiller, mais il s'en fichait. Il frappa un coup, deux coups... Elle ouvrit, elle ne semblait pas avoir encore dormi. Il ne la salua pas, se contenta de la fixer avant de lui adresser ces quelques mots.

-June a été arrêtée. Mais ça t'es déjà au courant, j'imagine.
Il croisa les bras. Pourquoi t'as rien fait ?



code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Ven 14 Avr - 12:07

Elle n’eut qu’à le regarder une fraction de seconde pour sonder la colère qui émanait de lui, et qui en l’occurrence était tout orientée contre elle. Mais dans l’état second où elle se trouvait pour l’heure (et elle reprocherait à son esprit de déduction d’ordinaire efficace de n’avoir su décrypter tout de suite la situation, alors que tout ça devrait pourtant être ce qu’il y a de plus évident.

Il n’eut cela dit qu’à prononcer son nom, celui de June, pour que la jeune femme rassemble tous ses esprits et comprenne très exactement pour quelles raisons le jeune homme se trouvait là. Ce n’était pas seulement la colère qui avait motivé son geste. Il y avait du désespoir, aussi, celui de n’avoir rien pu faire pour empêcher l’enfermement de la femme qu’il aimait. Elle comprenait, et pour autant, elle pensait que cette situation était inévitable.


-June a été arrêtée. Mais ça t'es déjà au courant, j'imagine.

Oui, effectivement, évidemment, elle était au courant. Elle n’aurait pas pu ne pas l’être, au vu des circonstances, en tant qu’Auror du ministère de la Magie, et puisqu’elle surveillait de très près tout ce qui concernait la Résistance. Et elle le savait d’autant mieux que c’était Seth qui était en charge de l’affaire. Elle avait donc pu en suivre tout le déroulé.

Et effectivement, elle n’avait rien fait. Peut-être aurait-elle dû. Elle se disait qu’elle aurait sans doute pu, au vu de la conversation qu’elle avait eu avec son collègue (qui était bien plus qu’un collègue pour elle, elle y tenait au point que ça l’angoisserait presque).


-Pourquoi t'as rien fait ?

Une question légitime, encore une fois. Pomona savait de quelle manière se défendre. Elle savait qu’il faudrait qu’elle le fasse, d’une façon ou d’une autre. Elle avait déjà préparé son argumentaire, preuve qu’elle savait que ce moment arriverait, même si elle n’avait pas imaginé ce qui se passait.


« Écoute, je suis désolée de ce qui est arrivé à June, vraiment. »


Mais peut-être pas autant qu’elle le disait. Elle n’avait pas vraiment eu envie d’en arriver là, mais elle avait moins de regret qu’il ne le faudrait malgré tout. Parce que Andreï était, au moins, libre face à elle.

« Mais je n’ai pas autant d’influence que je le voudrais, au bureau, et je n’étais pas en charge de l’affaire. Je n’aurais rien pu faire. »

Elle mentait. Elle aurait peut-être pu convaincre Seth d’empêcher cette situation, de tirer un trait sur sa déontologie pour sauver June, elle ne savait pas si elle y aurait réussi, mais la vérité, c’est qu’elle n’avait même pas essayé. Oui, elle s’était promis de protéger les membres de la Résistance, mais elle devait être pragmatique (et elle n’avait jamais de mal à l’être).

Seth avait percé le secret de June, il aurait pu percé celui d’Andreï en fouillant plus loin. En sacrifiant June, elle avait protégé Andreï, qui était autrement plus indispensable à la résistance. Elle ne regrettait rien. Si ce n’est cette conversation. Dans tous les cas, si c’était à refaire, elle recommencerait de la bonne manière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Ven 14 Avr - 21:45


Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre
P

omona aurait pu être parfaitement sincère en affirmant être désolée de ce qui était arrivé à June, Andreï ne l'aurait pas cru pour autant. Pour l'heure, il était bien trop en colère, contre son interlocutrice, contre lui-même, contre le monde entier, pour observer rationnellement la situation et ne pas se laisser dominer par la rage sourde qui motivait le moindre de ses gestes et la moindre de ses paroles, au point qu'il se soit senti l'obligation d'aller rendre visite à la jeune femme au beau milieu de la nuit, quand bien même ce ne semblait clairement pas être la meilleure solution que l'on puisse imaginer. Il avait le sentiment que tout le monde les avait abandonné, lui et June. La résistance était supposée formée un groupe, une coalition, ses membres étaient supposés se protéger les uns les autres, mais alors que l'un d'entre eux était condamné à la prison d'Azkaban pour meurtre, et quand bien même il y avait des Aurors dans le groupe, y compris la chef de file de ce dernier, personne ne levait le petit doigt... ça le rendait malade. Oui, il n'était plus capable de réfléchir convenablement, et au fond, il valait mieux que Pomona ait choisi d'utiliser la carte de la diplomatie plutôt que celle de la sincérité, car si elle lui avait expliqué pour quelles raisons elle n'avait rien fait, il aurait été capable d'une violence dont on ne le soupçonnait pas forcément, à le voir là, désespéré, à se pointer chez elle au beau milieu de la nuit, quand bien même il ne prenait pas la peine de dissimuler sa colère.

Elle n'était pas en charge de l'affaire, fait incontestable, elle n'avait donc pas pu intervenir, d'autant qu'elle n'avait été que très récemment promue comme criminologue au bureau des Aurors. C'était de très bonnes excuses, mais ça ne suffisait pas, ça ne suffisait pas du tout. Andreï se sentait floué, floué de tous les côtés, par des personnes dans lesquelles il avait eu confiance, des personnes dans lesquelles il n'aurait jamais dû avoir la moindre confiance. Ce n'était pas la première fois qu'il se faisait avoir, certes, mais il pensait avoir appris la leçon. Manifestement, apprendre n'est pas retenir.

-Donc t'as préféré laisser ton mangemort de collègue l'envoyer croupir en prison.


Il avait lâché cette information sans mesurer ses mots. S'il en avait compris l'impact, s'il avait su de quelle nature était la relation entre Seth et Pomona, plus que professionnelle, il n'aurait sans doute pas exprimé les choses différemment pour autant. Il fallait que ça sorte, d'autant qu'il en voulait cruellement à Seth d'avoir agi ainsi alors que lui-même n'était pas l'Auror irréprochable qu'il laissait croire. Alors tant pis, il le balançait. Si Seth pouvait finir en prison avec June, ça lui ferait au moins une légère satisfaction.


code by Mandy

[/quote]

_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Ven 21 Avr - 13:48


Pomona se doutait bien que Andreï ne goûterait pas à ses explications, que, à ce stade, il n'aurait pas la moindre envie d'entendre raison et d'accepter que l'emprisonnement de June était sûrement un mal pour un bien.

Elle s'attendait donc à ce que son interlocuteur lui réplique qu'elle ne s'était pas assez battu pour sa petite amie, qu'elle aurait pu faire bel et bien quelque chose si elle s'en était donnée la peine, même si elle ne travaillait pas sur l'enquête, elle s'attendait à devoir encaisser un nombre de reproches plus ou moins fondés.

Elle n'aurait pas volé certains d'entre eux, c'est vrai, car le fait est qu'elle avait laissé faire sans ciller, mais elle n'avait pas l'intention de s'en défendre ou de se justifier. Elle savait que cela ne leur rendrait pas service dans tous les cas. Ni à elle, ni à lui. Cela n'apaiserait pas l'inquiétude et la colère de son interlocuteur, et ça ne ferait sans doute que l'enfoncer.

Alors elle avait la ferme intention d'encaisser, sans rien dire, sans rien faire, impassible, jusqu'à ce qu'il se soit suffisamment défoulé sur elle, jusqu'à ce qu'il se lasse, s'en aille, et la laisse à ses démons.

Seulement, c'était un nouveau démon que Andreï allait invoquer. Un démon que Pomona ne connaissait pas encore, et dont elle allait découvrir bien vite qu'elle aurait largement préféré ignorer l'existence.

Car ce qu'Andreï décréta alors la désarçonna.

-Donc t'as préféré laisser ton mangemort de collègue l'envoyer croupir en prison.
Comment ça, son mangemort de collègue ? Pomona avait bien envie de demander à Andreï de répéter, mais elle savait qu'elle avait bien entendu, ce serait inutile.

Quel collègue alors ? Malheureusement, Pomona ne savait que trop bien qui s'occupait de l'affaire Armyanski, et aussi, elle savait qu'Andreï en avait très bien conscience, puisque Seth lui avait directement parlé d'Andreï.

Oh, elle comprenait très bien ce que ces propos sous-entendaient... mais elle était terrifiée à l'idée de comprendre, de découvrir qu'elle entendait bel et bien une vérité qui changerait tout, qui faisait peur en même temps que mal.

Seth était un mangemort, c'était ce que Andreï sous-entendait, la jeune femme le voyait bien, et elle ne pouvait même pas lui reprocher de faire erreur. Si quelqu'un connaissait l'identité des mages noirs au service de Lord Voldemort, c'était bien l'espion attitré de la Résistance.

Mais alors...

C'était trop insupportable pour être pensé, mais elle n'était plus capable de se l'ôter de l'esprit pour autant, et ça faisait mal. Vraiment mal. Pour tant de raisons qu'elle ne se sentait pas capable de toutes les énumérer.

Elle faisait de son mieux pour garder son sang-froid mais sa voix trembla tout de même quand elle prit la parole.


"C... comment ça, mon mangemort de collègue ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Ven 21 Avr - 20:12


Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre
P

omona était visiblement décontenancée par la nouvelle qu'elle venait d'apprendre, et qu'elle avait manifestement parfaitement comprise, sans l'ombre d'un doute. Il ne put s'empêcher de se sentir satisfait de la voir perdre de sa contenance en apprenant la nouvelle. D'accord, techniquement, il aurait dû le lui dire bien avant, parce qu'il était supposé lui communiquer le nom de tous les mangemorts dont il connaissait la vraie identité, ce qu'il n'avait pas fait parce qu'il s'était pris de sympathie pour lui, mais il se fichait bien d'avoir manqué à son devoir, puisqu'il se rattrapait maintenant, et puisque visiblement sa révélation fonctionnait encore mieux que ce qu'il aurait pu imaginer. Et pour cause, le jeune homme n'imaginait pas un seul instant que la jeune femme était émotionnellement investie auprès de celui qu'il ne savait plus considérer comme son ami. Découvrir que Seth et Pomona sortaient ensemble, à vrai dire, ce serait le pompom. Mais il n'en avait pas conscience, pas conscience du tout. Il se contentait de remarquer combien il avait réussi son coup, et cette basse vengeance lui apportait une fugace satisfaction, celle d'un jeune homme désespéré et en colère à l'idée de n'avoir pas su protéger la femme qu'il aimait, et qui maintenant croupissait en prison, vivait l'enfer d'Azkaban.

-T'es supposée être intelligente, non ? Alors me dis pas que t'as pas compris. Il marqua une pause et s'exprima tout de même en termes bien plus clairs pour ne laisser à son interlocutrice aucune échappatoire d'aucune sorte. Ton collègue, Seth Beresford, est un mangemort. Il croisa les bras. Pour une fille qui est supposée décortiquer l'esprit des criminels, t'es pas toujours très futée, en fin de compte.

C'était gratuit, on est bien d'accord, mais Andreï en voulait terriblement à son interlocutrice. Pourtant, il était effectivement très probable qu'elle ait été impuissante, incapable de faire valoir son opinion face au jugement définitif de ses collègues, elle qui ne venait que d'arriver. En se reposant sur la situation, il admettrait sans doute, même, qu'il avait déchargé à tort sa colère contre elle (quoi qu'en vérité, elle avait joué un rôle plus important dans l'emprisonnement de June qu'il ne l'imaginait). Dans tous les cas, la réaction de Pomona lui faisait du bien, la sienne propre aussi. L'imperturbable chef de file de la résistance faisait montre d'un semblant d'émotion humaine, et ce n'était pas totalement pour lui déplaire, bien au contraire.

code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Dim 23 Avr - 18:59


-T'es supposée être intelligente, non ? Alors me dis pas que t'as pas compris.

La hargne, la rage dont faisait preuve Andreï à l'égard de Pomona était manifeste, et elles ne pouvaient pas échapper à cette dernière, ce qui échappait sans doute à Andreï, par contre, c'était combien son discours était en train de lui faire du mal. Pas à cause de la provocation gratuite, non, mais au nom de son propos.

Bien sûr, Pomona se doutait bien du fait que le jeune homme espérait que la nouvelle lui fasse un choc, parce que, en effet, sa fine analyse de l'esprit humain était passée outre une évidence (car en y réfléchissant un peu, il y avait des signes, et elle aurait dû les voir) totale, elle avait été victime de ses sentiments, tout simplement, et ils avaient obscurci son jugement.

Oui, elle était supposée être intelligente, c'était même là sa principale qualité (selon son propre jugement - car, bien sûr, la jeune femme ne manquait pas d'estime d'elle-même, surtout quand il était question de son potentiel intellectuel).

Elle était suffisamment intelligente, oui, pour avoir compris les mots d'Andreï, mais elle ne l'avait de toute évidence pas été suffisamment pour en saisir le contenu plus tôt et par elle-même.


Ton collègue, Seth Beresford, est un mangemort.
Elle l'avait très bien compris de cette manière, bien évidemment, mais entendre les mots, la vérité, donc (parce qu'elle savait malheureusement qu'Andreï ne mentait pas), prononcés sans ambages, avec la confiance que donne la certitude, c'était comme un nouveau coup de poignard qui lui traversait le cœur de part en part.

Elle faisait de son mieux pour garder sa confiance, sa superbe, mais elle avait le sentiment de trembler. Elle avait mal, l'impression que le monde s'écroulait autour d'elle, que le sol se dérobait sous ses pieds. Elle mourait d'envie de renvoyer Andreï chez lui, d'être laissée un peu seule. Mais elle ne devait pas y compter.


Pour une fille qui est supposée décortiquer l'esprit des criminels, t'es pas toujours très futée, en fin de compte.
Elle adorerait lui donner tort, mais il avait raison, elle aurait dû voir, elle aurait dû comprendre... Mais ça lui avait totalement échappé, elle s'était laissé abuser avec une telle facilité... Et Seth, lui, avait dû bien rire d'elle sous cape, alors qu'il gagnait si facilement un cœur qui, pourtant, n'avait jamais battu pour qui que ce soit avant lui.

L'attitude d'Andreï n'arrangeait rien à son sentiment actuel, mais elle refusait de lui laisser voir à quel point il l'avait blessée.


"Et pour un espion supposé rapporter à la résistance toute nouvelle information sur le camp ennemi, je constate que tu n'es pas très fiable, en fin de compte." Elle croisa les bras, au moins, elle avait retrouvé un peu de contenance, même si ce n'est bien sûr pas assez. "Pourquoi tu ne m'as rien dit ?"

Elle savait très bien pourquoi, bien sûr, mais c'était à son tour de vouloir trouver un autre coupable qu'elle-même à une réalité aussi cruelle qu'inacceptable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Dim 23 Avr - 21:00


Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre
A

ndreï n'était pas peu fier d'avoir réussi à déstabiliser, ne serait-ce qu'un peu, l'imperturbable Pomona Fitz, mais il n'imaginait pas à quel point il avait ébranlé les certitudes de la jeune femme et combien il lui faisait du mal. Ce pourrait n'être que justice, bien évidemment, d'autant que lui aussi souffrait, mais s'il avait connu tous les tenants et aboutissants de l'histoire, il aurait réagi différemment, c'est certain. Pomona, malgré tout, retrouva bien vite contenance et lui renvoya la balle une bonne fois pour toutes en lui faisant remarquer que puisque Seth Beresford était un mangemort (et c'était effectivement le cas), il aurait dû lui apprendre cette information bien plus tôt, et ne pas attendre de vouloir le mettre en rogne pour cela.

C'était effectivement le cas, mais Andreï avait failli. Il n'aimait pas entendre qu'il avait été un mauvais espion, car de manière générale, il s'acquittait de sa tâche et prenait autant de risques que cela était permis, véritablement. Le jeune homme se sentait vexé, mais en même temps, il ne pouvait effectivement pas donner tort à Pomona, elle avait bel et bien raison, il aurait dû lui en parler. S'il ne l'avait pas fait, c'était parce qu'il s'était pris d'affection pour Seth, il avait trouvé en lui un ami, et il avait été proprement incapable de le dénoncer. C'était une faiblesse de sa part. Et au regard de ce qui s'était passé, il s'en voulait. Il n'aurait jamais dû lui accorder sa confiance, il aurait dû le dénoncer... s'il l'avait fait, peut-être qu'il aurait été capable de sauver June... Peut-être, peut-être pas... Mais en tout cas, il ferait les choses autrement, si c'était à refaire.

Dans tous les cas, le jeune homme n'était pas capable d'admettre cette erreur, il ne comptait pas se justifier. Même s'il le devrait sans doute.

- On s'en fiche, je te le dis maintenant,
répondit-il sur un ton de défi. Mais tu le sais, maintenant, t'en fais ce que tu veux.

Et si ça pouvait avoir des conséquences sur Seth, alors tant mieux. Il ne voulait plus rien lui devoir. Seth l'avait sincèrement déçu, et aucun retour en arrière n'était possible, vraiment pas, même s'il regrettait son amitié avec le jeune  homme, qui l'avait beaucoup servi quand il doutait de la situation, quand il cherchait ses marques parmi les mangemorts. Maintenant, il ne savait pas où il en était, il n'avait plus confiance en personne y compris Pomona.

code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Ven 5 Mai - 15:39


- On s'en fiche, je te le dis maintenant.

Non, on ne s'en fichait pas. Du moins, Pomona ne s'en fichait pas. Impossible pour elle de s'en moquer au vu des circonstances, en même temps. Elle s'inquiétait beaucoup de la situation, parce que ce qu'elle venait d'apprendre était en train de bouleverser toute son existence, ses convictions, ses principes, ses sentiments... C'était proprement insoutenable.

Elle ne s'en fichait pas, non, mais elle savait très bien pourquoi Andreï avait agi comme il l'avait fait. Il s'était pris d'amitié pour Seth... Et difficile pour elle de le lui reprocher, malheureusement... Ce genre de situations ne pouvaient pas se reproduire. Mais d'un autre côté, elle reportait le problème ailleurs, c'était plus simple que d'affronter les faits. Cela, elle s'y emploierait quand elle serait de nouveau seule. Chose qu'elle craignait et appréhendait tout en même temps.

Elle adressa à Andreï le regard le plus sévère qu'elle puisse avoir dans sa panoplie. Elle essayait surtout de se donner une contenance, à vrai dire. Si elle ne prenait pas sur elle, elle craquerait sûrement et s'effondrerait. La fatigue, le choc, la douleur. Elle ne savait même pas trop ce qui la retenait de fondre en larmes. Si ce n'est peut-être la crainte de perdre sa crédibilité face à Andreï, qui semblait n'espérer que de la voir être déstabilisée.


-Mais tu le sais, maintenant, t'en fais ce que tu veux.
Ce qu'elle en voulait ? Elle avait envie d'oublier. Ou de s'arracher le cœur. De supprimer ses sentiments, de ne ressentir que de la haine. Elle voulait voir Seth. Ne plus jamais le revoir. Le dénoncer. Le laisser libre. Elle ne savait pas, elle ne savait rien du tout. Tout changeait... Elle se détestait, elle le détestait... Et elle l'adorait. Elle allait devenir folle. Plus folle qu'elle n'était déjà en train de le devenir, sujette à une pression qu'elle gérait de plus en plus mal.

Pomona prit une grande inspiration. Finalement, elle savait ce qu'elle voudrait. Elle aimerait être avec Miyria. Elle aimerait pouvoir lui parler. Sentir auprès d'elle une présence amie, présence amie sans équivoque possible. Mais Miyria n'était plus là. Miyria n'était plus là et Seth s'était jouée d'elle. Elle se sentait plus seule qu'elle ne l'avait jamais été.

"Tu aurais dû m'en parler", répliqua Pomona, se concentrant donc de préférence sur un problème qu'elle se pensait capable de gérer. "Tu ne peux pas dissimuler des informations aussi importantes à la Résistance, tu comprends ?"

Cela pourrait même remettre en cause sa place au sein du groupe, mais non, tout de même pas, parce qu'ils avaient trop besoin d'Andreï comme espion. Ils payaient tous les deux sévèrement le prix de leurs erreurs égoïstes : elle en ayant rien fait pour June, lui en n'ayant pas parlé de Seth avant. Et tous les deux, dans le même temps, réalisaient qu'ils allaient perdre la personne qu'ils aimaient.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1223
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : June

QUI SUIS-JE?
Baguette: Ébène, 25,2 cm, écaille de dragon
Camp: Bien
Avatar: Freddie Highmore

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Ven 5 Mai - 19:08


Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre
P

omona avait parfaitement raison, il aurait dû lui en parler, et d'ailleurs, il regrettait amèrement de ne l'avoir fait qu'à l'instant. Andreï s'était attaché à Seth, il avait sincèrement cru qu'il ferait passer leur amitié avant son travail, et il ne l'avait pas fait. Les mangemorts restaient des mangemorts, au moins avait-il retenu cette leçon-là, il était foncièrement mauvais, et il aurait dû le comprendre immédiatement. Maintenant, c'était trop tard, June était en prison, et lui, il avait épuisé toutes ses cartes pour le moment. Oui, il aurait dû tout dire. Bien sûr, il était en colère contre Pomona, mais son attitude lui laissait penser qu'elle payait déjà bien assez le prix (et encore, c'était pire que ce qu'il imaginait, en vérité), c'était après tout et avant tout contre Seth qu'il fallait qu'il soit en colère. Et contre lui-même, en fin de compte, parce que s'il avait réagi différemment, il aurait peut-être pu empêcher ça. Il s'était fait avoir dans les grandes largeurs, et il regrettait sincèrement cela, il savait pertinemment qu'il avait agi de la pire manière possible.

- Ça se reproduira plus,
répliqua-t-il, résigné. La dernière chose dont il ait envie, c'était de s'excuser, en cet instant, mais Pomona en avait suffisamment pris pour son grade, alors il supposait qu'il était temps de lui lâcher la bride. Et puis, lui-même savait bien qu'il avait mal agi, et il n'avait pas envie que l'on croie que son rôle au sein de la Résistance ne lui tenait pas à coeur. Il voulait arrêter Lord Voldemort, aujourd'hui plus que jamais, d'ailleurs, alors il n'avait pas envie que tout son travail et tous les risques qu'il avait pu prendre soient oubliés sous le prétexte qu'il avait commis une erreur. J'ai retenu la leçon, ajouta-t-il, toujours pas très aimable, parce que encore sur les nerfs. Ils étaient deux dans ce cas, en cet instant, mais s'il savait pertinemment ce qui le troublait lui, il était incapable de mettre le doigt sur ce qui la troublait elle. Je le prenais pour un ami. Je sais que mes sentiments personnels ne doivent jamais interférer, et ce sera plus le cas, cette fois, c'est réglé, assura-t-il ensuite d'un ton déterminé.

Et il le pensait. De toute façon, il se disait qu'il valait mieux pour lui qu'il mette son coeur sous scellé. Il arrêterait d'avoir mal, comme ça, il le garderait de côté et n'en ferait plus usage tant que June elle-même serait en prison. De toute façon, ce n'était pas comme s'il allait lui servir à quelque chose.

code by Mandy


_________________
Poison, running through my veins

Runnin' deep inside my veins. Burnin' deep inside my brain. Poison.
And I don't want to break these chains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1344
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)   Lun 8 Mai - 21:45

Maintenant que les reproches avaient été faits, à présent qu'Andreï avait pu exorciser sa peine, il semblait plus enclin à se calmer et à ne plus accabler Pomona de reproche pour se concentrer sur ses propres erreurs. Pomona ne pouvait nier que ça l'arrangeait. Elle avait été très fragilisée par ce qu'elle venait de découvrir, la dernière chose qu'elle puisse vouloir maintenant, c'est se laisser en plus accuser de tous les maux de la terre. Il y en avait bien assez pour venir la torturer en cet instant, inutile d'en rajouter plus encore.

Ce n'était pas pour rien que Pomona cherchait à inverser la situation, et elle apprécia de constater que c'était très efficace. Apparemment, Andreï ayant craché sa bile, il était prêt à constater ses propres erreurs, ce qui lui convenait très bien.


- Ça se reproduira plus. J'ai retenu la leçon.

Pomona hocha la tête en signe d'approbation. Cet épisode devait sans doute l'inviter à remettre en doute le rôle d'espion du vert et argent, mais étant donné ce qu'il venait tout juste de vivre, elle osait croire qu'il avait, en effet, retenu la leçon, et qu'elle avait été suffisamment douloureuse comme ça.

Pomona n'avait pas envie d'y aller de ses réprimandes dans tous les cas. Les erreurs commises, Andreï les connaissait, et puisque June avait été envoyée en prison, il en avait payé le prix fort. Elle était convaincue qu'il ne se laisserait plus abuser maintenant, comme Pomona apprenait ses propres leçons et tirait ses propres enseignements de cette conversation, même si elle déployait un effort monstrueux pour prétendre ne pas souffrir en cet instant.

Elle veillerait peut-être d'un peu plus près, demanderait sans doute à Andreï des rapports plus réguliers. Mais de toute façon, pour l'instant, elle n'avait vraiment pas la tête à ça quoi qu'il en soit, alors peu importe.


Je le prenais pour un ami. Je sais que mes sentiments personnels ne doivent jamais interférer, et ce sera plus le cas, cette fois, c'est réglé.
Andreï ne s'imaginait même pas à quel point ils se retrouvaient dans la même situation en cet instant. Certes, ils n'avaient pas nourri les mêmes sentiments pour Seth (elle osait le penser en tout cas), mais cette situation leur apprenait la trahison, leur rappelait que le combat était sans pitié, et qu'il ne fallait faire confiance en personne. Pomona n'aurait pas dû faire confiance en Andreï, Andreï ne devait pas faire confiance à Pomona, et tous les deux avaient eu tort de placer leur confiance en Seth.

"Je te fais confiance."
, répondit tout de même Pomona, même si ça ne pouvait pas être complètement vrai. "On en reparlera plus tard, d'accord ? Je crois qu'on a besoin de se reposer, toi comme moi." Et elle avait besoin d'être seule, surtout. "Je suis désolée pour June, Andreï, sincèrement." Elle marqua une pause et ne mit pas plus longtemps pour l'entraîner vers la sortie. "On se revoit bientôt."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Toutes les vérités ne sont pas bonnes à entendre (Andreï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Toutes les eaux sont couleur de noyade. [PV Aélis]
» [ Toutes les eaux sont couleur de noyade ] - [ PV ]
» Toutes les larmes ne sont pas un mal.
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Trois sortes d'amis sont utiles. Un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé ? L. Grimes & S. Gomez PRIS
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement des Fitz
-