AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You're one of us now ! (Queenie <333333)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Dim 9 Avr - 23:03

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Bon, bah, ça y était… Jacob était de retour en Angleterre. Après avoir réglé quelques affaires à New-York, en vendant notamment sa boulangerie (ce qui lui avait valu un petit pécule d’argent, qu’il avait directement changé en monnaie anglaise) à l’un de ses employés, qui était un apprenti autrefois, en se séparant de son appartement, il avait fait son retour en Europe. C’était vraiment étrange, mais pas désagréable, il fallait bien le dire. C’était juste, tout nouveau. Et au fond, Jacob se faisait peut-être un peu trop d’idée sur comment pouvait être sa vie maintenant. Même si, dans tous les cas, il ne perdait rien puisqu’il n’avait pas grand-chose aux États-Unis. Il n’avait plus de famille, plus d’amis, finalement toute sa vie était en Angleterre. Dans tous les cas… c’était une bonne chose. En tout cas, Jacob se sentait bien plus heureux maintenant qu’il avait traversé de nouveau l’océan. Même s’il n’avait pas eu envie de le montrer à son départ, il avait quand même été particulièrement affecté de partir, après avoir appris que Queenie était… toujours la même, qu’il l’aimait encore profondément et qu’ils avaient même un fils. Bon, sur ce détail, le no-maj n’était pas encore vraiment décidé, mais en tout cas, il faisait sa vie en Angleterre à présent.

Pour le moment, Jacob était donc installé chez les Dragonneaux, depuis son retour. C’était juste le temps de trouver un endroit où il allait pouvoir vivre. Avant de se lancer tout de suite dans une nouvelle affaire – le no-maj ne savait pas encore comment il allait faire pour sa boulangerie, mais il n’était pas trop pressé de toute façon – il se concentrait sur les créatures de Norbert. Comme promis, il était devenu son assistant, ce qui n’était pas vraiment difficile. Il adorait ça même. Quand ils s’étaient rencontrés, Jacob avait déjà adoré donner un coup de main à son meilleur ami. Maintenant, les choses étaient encore plus sérieuses. Il aimait ça, vivre auprès des créatures magiques, vivre dans le monde magique même. Et il s’habituait peu à peu à ce pays, à ce monde. Il prenait plus d’assurance encore, ne demandant pas forcément à Norbert de le transplaner pour qu’il aille quelque part. Bon, bien sûr, Jacob savait que tous les endroits ne lui était pas disponible, mais il savait aussi que certain oui. Comme le Chaudron Baveur donc, qui menait au Chemin de Traverse. Oui, il commençait un peu à s’y connaître. Ça c’était surtout parce que Norbert l’aidait beaucoup. Il lui avait montré le Chemin de Traverse donc (un endroit où il pouvait potentiellement installer sa boulangerie) et surtout, il lui avait montré l’accès à ce dernier côté no-maj. Cet accès, qui donnait donc que le Chaudron Baveur, pub où travaillait Queenie. Ce jour-là, puisque Norbert n’avait pas besoin de lui, le boulanger (pas très boulanger pour le moment) avait donc décidé de parcourir Londres et d’entrer dans le Chaudron Baveur par l’accès non sorcier. Quand il entra, son regard se posa tout de suite que Queenie qui se trouvait au comptoir, mais qui ne pouvait pas encore le voir (puisqu’elle était retournée). Il en profita pour s’avancer et s’exprimer.

« Bonjour, j’aimerais boire un Gigglewater s’il vous plaît. »
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Dim 9 Avr - 23:25



You're one of us, now
Q

ueenie n'aimait pas particulièrement son travail au Chaudron baveur, oh, elle ne le détestait pas non plus, disons seulement que ce travail alimentaire n'avait pas été choisi par passion du métier, et les journées lui paraissaient parfois longues, mais elle s'en accommodait malgré tout. Parce qu'elle savait qu'elle avait de la chance d'avoir si rapidement trouvé un métier stable en s'installant en Angleterre. Certes, ce n'était pas dans ce genre de branche que l'on fait carrière, mais Queenie n'avait quoi qu'il en soit jamais tenu tant que cela à mener de front quelque brillante carrière que ce soit, elle laissait sans mal cela à sa soeur et acceptait sans difficultés de s'acquitter de tâches plus modestes, du moment que cela lui permettait de faire bouillir la marmite. Quand, le soir, elle rentrait chez elle et qu'elle se retrouvait dans son appartement, qu'elle avait enfin achevé de meubler et décorer, elle avait beau le trouver vide, un détour par la chambre réservée à Adrian lui faisait bien vite oublier tout ça, et elle arrivait à admettre que tout ce qu'elle faisait, elle le faisait pour les meilleures raisons du monde. Pour un fils qu'elle adorait et qui lui avait terriblement manquer. Elle n'aurait jamais de cesse de s'en vouloir pour l'avoir pour ainsi dire "abandonné". Elle regrette terriblement de l'avoir éloigné si longtemps d'elle. Son rôle de mère serait au moins une chose qu'elle voulait réussir à ne pas gâcher. Mais en était-elle réellement capable ? Il était fort probable que non, en définitive.

Oui, la perspective de mener cette nouvelle vie en Grande-Bretagne lui était quelque part facilitée par l'idée de pouvoir passer plus de temps avec Adrian, et cette idée la rendait heureuse. Malheureusement, en contrepartie, elle n'arrivait plus à s'empêcher de penser à Jacob. De manière générale, cette tâche s'avérait déjà ardue, mais c'était devenu mission impossible depuis qu'elle l'avait revu. A présent, elle ne savait s'empêcher de revenir sur leurs retrouvailles, sur ce qu'elle lui avait dit. Il devait être de retour à New York depuis un moment, maintenant. Est-ce qu'il pensait à elle ? A Adrian ? Est-ce qu'il avait autant de regrets qu'elle ? Ne songeait-il pas, lui aussi, qu'il aimerait rejouer cette conversation depuis le début, choisir des options, des répliques différentes ? Elle osait penser que oui, et en même temps, comment savoir ? Et pourquoi se lamenter ? Elle avait laissé passer une nouvelle chance qu'elle ne méritait pas le moins du monde. De quel droit en aurait-elle une autre ? Perdue dans ses pensées, en train de ranger une bouteille, elle se figea soudainement dans son geste quand elle entendit une voix familière. Est-ce qu'à force de penser à lui, elle entendait sa voix partout ? Mais... Elle se retourna vivement. Et il était bel et bien là, face à elle...

-Jacob... Mais tu... tu n'es pas encore reparti ?

Sans doute, puisqu'il était là ? Mais pourquoi il était là ? Il ne s'adressait pas à elle par erreur, il voulait la voir. Et tout à coup, tout redevenait possible.





code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Lun 10 Avr - 11:29

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Queenie était surprise et c’était un peu ce que Jacob avait cherché à créer, une surprise. Ce n’était pas pour rien qu’il n’avait pas adressé de message à la sorcière avant de venir la voir, qu’il ne l’avait pas prévenu du fait qu’il venait s’installer en Angleterre. Peut-être qu’il aurait dû le faire, sans doute même, mais il avait préféré se retenir. Et peut-être pas seulement parce qu’il avait envie de la surprendre. Au fond, le boulanger – qui pour l’heure n’était plus vraiment un boulanger donc – avait surtout eu envie d’éviter que Queenie lui dise de ne pas revenir. Au cas où… il ne savait pas vraiment si elle serait contente de le voir. Bon, Norbert lui avait affirmé que si la jeune femme ne lui avait pas demandé de revenir, c’était simplement parce qu’elle ne pouvait pas se permettre de lui demander d’abandonner sa boulangerie. Ce qu’il avait donc fait, sans souci. Cela signifiait donc bien qu’elle avait envie de le voir revenir, qu’elle voulait qu’il vienne s’installer en Europe lui aussi non ? Jacob se posait évidemment trop de question et c’était pour éviter les désillusions, qu’il avait préféré taire son retour et se contenter simplement de surprendre la sorcière. Maintenant donc.

Le no-maj afficha donc un sourire quand Queenie se retourna et se montra surprise de le voir, lui demandant en quelque sorte pourquoi il n’était pas encore reparti. Le boulanger aurait bien aimé pouvoir lire dans l’esprit de la sorcière, comme celle-ci faisait si facilement, afin de savoir exactement ce qu’elle ressentait en le revoyant. Est-ce qu’elle était juste surprise de le voir encore là ? Ou est-ce qu’elle était heureuse ? Ou au contraire, est-ce qu’elle regrettait qu’il ne soit pas « encore parti » ? Bon… trop de question, encore une fois. Le non sorcier décida de lui expliquer tout simplement la situation, en grande partie, parce qu’il ne tenait pas spécialement à faire durer le suspense plus longtemps.

« Je suis reparti, comme convenu. » Dit-il donc, sans perdre son sourire. Il ne mit pas longtemps avant de reprendre la parole. « Mais je suis revenu. » Son cœur ne put s’empêcher de se mettre à battre plus rapidement encore. Déjà qu’il battait fort en temps normal dès qu’il posait son regard sur la sorcière, toujours plus belle que jamais. « Norbert a besoin d’un coup de main avec ses créatures. Alors, j’ai décidé de venir m’installer en Angleterre pour l’aider. »

Bon, il mentait un peu. Norbert avait bel et bien besoin d’un coup de main et il allait l’aider, l’idée de devenir son assistant était tout simplement génial pour lui. Ça lui avait manqué de passer du temps avec les créatures magiques, il avait le sentiment de faire un peu partie du monde magique. Mais ce n’était pas tout à fait la seule raison qui l’avait poussé à venir s’installer ici. S’il n’avait pas vu Queenie, s’il n’avait pas su qu’elle vivait en Europe maintenant, il n’aurait peut-être pas accepté la proposition de son meilleur ami. Et en même temps, le sorcier ne la lui aurait peut-être pas faite non plus.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Lun 10 Avr - 19:06



You're one of us, now
Q

ueenie s'attendait à ce que Jacob lui apprenne avoir eu un contretemps ou autre chose du même acabit, ça n'expliquerait pas forcément les raisons qui faisaient qu'il venait la trouver ici (car elle ne pouvait pas concevoir qu'il soit là par hasard, sa présence était forcément due au fait qu'il souhaitait la voir, lui parler), mais ça expliquait qu'il puisse encore être en face d'elle. Mais elle se trompait. Il lui affirma qu'il était bel et bien reparti aux Etats-Unis... mais il était revenu. En entendant cela, elle ne put s'empêcher de sourire. Elle était incapable de s'en empêcher. Elle se doutait que s'il revenait, c'était pour une bonne raison, et au-delà de celles qu'il avança, elle savait se convaincre qu'elle n'était pas étrangère à sa décision. Il s'installait en Angleterre pour aider Norbert avec ses créatures... Il avait laissé sa boulangerie afin de lui rendre ce "service"... Il avait laissé sa vie à New York. Elle ne savait pas comment assimiler cette nouvelle. Elle se sentait submergée d'un bonheur parfaitement insondable. Et qu'elle n'osait que peu exprimer encore, de crainte de se nourrir de faux espoirs, d'aller trop vite en besogne. Mais comment ne pas laisser tous ces espoirs l'envahir. Tout à coup, tout devenait possible, tout devait être possible. Elle songea à la proposition de Norbert, et elle devina qu'elle ne venait pas de nulle part, que lui et Tina avaient joué un rôle dans cette scène... elle ne saurait même pas à quel point les remercier. Encore qu'elle allait, une fois encore, trop rapidement en besogne.

-Tu vas vraiment venir t'installer ici ? Définitivement ?
Elle posait la question, mais elle n'avait pas vraiment besoin de sa réponse. Elle lisait dans ses pensées, alors elle était très bien placée pour savoir qu'il avait l'intention réelle de rester là, aussi longtemps qu'il le voudrait, aussi longtemps qu'elle le voudrait. Et ta boulangerie... ? Encore là, elle posait la question sans vraiment attendre de réponse. Elle se doutait qu'il avait choisi sciemment d'y renoncer, sans quoi il ne serait pas là, mais elle devait avouer être assez... abasourdie par cette nouvelle. Et en même temps, elle se sentait assez idiote, en fait. Il avait consenti à ce sacrifice. Pourquoi ne lui avait-elle pas simplement dit de partir en Angleterre avec elle, à l'époque ? Mais il était inutile de s'appesantir sur le passé. Surtout quand on pouvait se concentrer sur un présent digne de ce nom. Un présent auquel elle arrivait à peine à croire tant il était à l'image de tout ce dont elle avait bien pu rêver jusqu'alors. Je... Elle devait remettre ses idées en place, elle avait des milliers de choses à dire, au point de ne plus savoir par où commencer. Attends...

Elle s'absenta quelques secondes à peine, le temps de demander à une de ses collègues de la remplacer tandis qu'elle-même prenait une pause bien méritée. Ceci fait, elle contourna le comptoir. Et ce fut tout naturellement qu'elle attrapa Jacob par la main pour l'entraîner à une table à l'écart.

-Donc... Tu es revenu pour moi ?



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Lun 10 Avr - 22:53

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Jacob savait parfaitement que Queenie n’avait, normalement, aucune raison de lui poser des questions. Elle n’avait pas besoin de le faire, parce qu’elle lisait dans son esprit, parce qu’elle avait toutes les réponses qu’elle voulait en une fraction de seconde. Quand Queenie lui demanda donc s’il venait vraiment s’installer en Angleterre, il savait qu’elle savait que c’était le cas en effet. Qu’elle savait que c’était définitif. Qu’il venait bel et bien s’installer en Angleterre pour toujours, qu’il n’avait aucune intention de repartir. Le boulanger se contenta donc d’afficher un sourire, alors qu’elle le questionnait, lui parlant même de sa boulangerie. Eh oui, sa boulangerie, elle n’existait plus et Queenie ne pouvait pas l’ignorer parce qu’elle devait le lire dans son esprit. Et il espérait bien que la sorcière lisait aussi qu’il n’avait vraiment aucun regret à ce sujet. Jacob ne pouvait pas nier le fait que ça lui avait fait un pincement au cœur en vendant sa boulangerie, mais en soit-ce n’était pas grand-chose. Ce n’était qu’un commerce, il pouvait avoir bien mieux, il espérait avoir bien mieux. Il ne devrait pas le faire sans doute, mais il ne pouvait pas s’empêcher de l’espérer en voyant la réaction de Queenie. Elle souriait, elle semblait heureuse, il n’y avait aucune raison qu’il ne pense pas qu’elle était vraiment heureuse

Le no-maj ne disait donc rien, se contentant simplement de l’observer, de la regarder, d’attendre une réaction de sa part. C’était ce qu’il y avait de bien avec la sorcière, elle comprenait tout rapidement, parce qu’elle pouvait lire dans l’esprit des autres. Jacob, même s’il aimait exprimer ce qu’il ressentait, appréciait aussi la facilité à laquelle la jeune femme parvenait à comprendre ce qu’il ressentait justement. C’était peut-être pour cela, au final, qu’ils s’étaient si rapidement rapproché. Parce qu’elle le comprenait et que Jacob n’avait pas de mal à s’exprimer de son côté. Parce que ce n’était quand même pas un exercice facile, ça ne l’avait jamais été pour le boulanger. Et là encore, c’était bien la preuve qu’il n’était pas doué parce qu’il avait eu besoin de retourner aux États-Unis, d’avoir cette discussion avec Norbert, pour comprendre que la sorcière avait envie qu’il revienne, qu’il pouvait revenir s’il en avait le désir. Queenie finit par lui demander d’attendre, parlant un instant avec sa collègue avant revenir vers lui pour lui attraper la main et le conduire à une table à l’écart. Jacob ne pouvait pas nier qu’il appréciait de pouvoir parler plus tranquillement avec la sorcière, quand bien même… il n’avait normalement pas besoin de parler. Elle reprit la parole, lui demandant donc s’il était revenu pour elle. Il sourit, vraiment, comme il le faisait auprès de Queenie et auprès de personne d’autre.

« Oui. » Bon, il pourrait prétendre encore qu’il était revenu simplement pour aider Norbert, mais s’il n’y avait eu que cela… si Queenie avait été à ce moment-là à New-York, les choses auraient peut-être étaient différentes. Ou il ne savait pas trop. En tout cas, il était revenu pour elle en effet. « Tu… tu me manques Queenie, depuis toujours. Je ne pouvais plus, j’ai cru que je pouvais repartir et reprendre ma vie mais… je ne peux pas. Pas sans toi. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 15:19



You're one of us, now
C'

était aussi agréable qu'irréel. Ils étaient là, à cette table du Chaudron baveur, et Jacob venait de lui apprendre qu'il s'installait en Angleterre dans le but d'y rester, qu'il revenait certes pour assister Norbert, mais aussi et surtout pour elle, pour ne plus vivre éloigné d'elle, pour rattraper le temps perdu... Et tant de temps perdu... C'était comme elle l'avait si souvent rêvé, au point qu'elle avait peine encore à admettre que c'était bel et bien vrai, quand bien même rien ne saurait la convaincre de l'inverse, ce qu'elle ne pouvait deviner d'instinct, elle le lisait dans les pensées de Jacob. Et sa déclaration était la plus belle qu'elle puisse espérer entendre. Elle lui avait manqué, il ne voulait plus reprendre le cours de sa vie, il ne pouvait pas continuer ainsi. Eh bien ils étaient deux, il lui avait aussi manqué, chaque jour, chaque mois, chaque année, il ne s'était pas passé un instant sans qu'elle pense à lui, et à combien elle tenait à lui, combien elle aimerait qu'il soit à ses côtés. La vie lui donnait une nouvelle chance. Elle ne la méritait peut-être pas, mais elle avait la ferme intention de la saisir quoi qu'il en soit.

-Tu m'as tellement manqué aussi, répondit-elle dans un sourire.

Elle ne savait même pas quoi dire d'autre tant elle se sentait submergée d'émotions diverses, où la joie avait bien évidemment la part belle. Elle voyait une nouvelle occasion de l'aimer, qu'elle comptait bien saisir jusqu'au bout cette fois, et elle ne la laisserait pas filer. Songeant que certains gestes valent mieux que des discours à n'en plus finir, elle se rapprocha finalement de celui qui, en dépit des années et de la distance, était et resterait indéniablement l'homme de sa vie, et déposa ses lèvres sur les siennes. Elle l'avait voulu dès la seconde où leurs chemins s'étaient recroisés, et c'était une sensation plus agréable qu'aucune autre, elle sentait son coeur s'emballer à une vitesse folle, et elle sentit le décor autour d'eux s'évaporer une fraction de seconde. C'était si agréable de le retrouver ainsi, comme avant, et savoir que ça durerait.

-Je ne te laisserai plus jamais, c'est promis,
répondit-elle alors en le regardant droit dans les yeux, pour qu'il ne puisse pas douter de sa sincérité. Je regrette tellement.

Et elle avait la ferme intention de tenir cet engagement. Elle ne s'imaginait pas faire autrement quoi qu'il en soit, elle avait suffisamment regretté ses choix passé, il n'avait pas la moindre intention de réitérer une fois encore. Il était revenu, tout redevenait possible, et elle ne comptait certainement pas passer à côté de cela. Oui, elle regrettait sincèrement. Elle était partie, à l'époque, pour ne pas qu'il passe à côté de sa vie, il se rendait maintenant compte que ça avait eu l'effet complètement inverse. Mais s'il lui pardonnait, elle ferait tout pour ne plus jamais le décevoir.


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 16:38

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Le sourire de Jacob se fit encore plus grand quand il entendit la sorcière affirmer qu’il lui avait manqué. Au fond, le boulanger pensait que c’était le cas, mais il n’avait pas eu autant la certitude que Queenie. Puisqu’il ne pouvait, malheureusement, pas lire dans son esprit. Peut-être qu’au final, la situation aurait été plus simple en fait s’il avait pu lire dans l’esprit de la jeune femme, s’il avait pu comprendre tout de suite que la femme de sa vie (parce qu’il ne fallait pas se poser plus de question à ce sujet, Queenie était la femme de sa vie) avait envie qu’il vienne. Il aurait dû prendre cette décision tout de suite, mais en même temps il avait peut-être eu besoin de ce retour pour réellement réaliser qu’il avait besoin de revenir, qu’il avait besoin de la sorcière. Bon, bien sûr, la situation n’allait pas être si simple non plus, mais en cet instant précis, le no-maj avait juste envie se réjouir de son retour et du fait que ce dernier fasse plaisir à la sorcière. Parce que c’était le cas après tout. Du moins, il espérait que ça soit le cas, mais il ne pensait pas se tromper.

Et il pensait d’autant moins se tromper quand Queenie décida, finalement, de déposer ses lèvres sur les siennes. Ce fut comme si ses sentiments explosaient soudainement, alors que leurs lèvres se retrouvaient de nouveau. Jacob avait eu envie de l’embrasser depuis que ses yeux s’étaient reposés sur elle chez Tina et Norbert, mais il était évident qu’il n’allait pas le faire. Maintenant, il n’y avait vraiment plus rien qui devait les retenir, bien au contraire et le no-maj savoura donc énormément le contact de leurs lèvres, la tendresse de Queenie qu’il n’avait pas eue depuis si longtemps. En soit, le boulanger avait un peu le sentiment que toutes ces années avaient disparus (ce qui n’était pas le cas, mais c’était ce qu’il ressentait maintenant, alors qu’il était dans sa petite bulle de bonheur), qu’elles ne comptaient plus et qu’il retrouvait celle qu’il aimait tant comme lorsqu’elle l’avait quitté. Et c’était d’autant plus savoureux que l’homme savait qu’il n’y avait aucune raison que ça s’arrête. Son sourire se fit plus grand encore – il ne pensait pas ça possible et pourtant – quand Queenie affirma qu’elle ne le laisserait plus jamais. C’était des mots qu’il avait besoin d’entendre, il fallait bien l’avouer. Parce qu’il avait envie de croire qu’ils pouvaient avoir une deuxième chance après tout ce temps, qu’ils pouvaient vraiment revivre quelque chose. C’était un peu pour cela qu’il avait tout quitté pour la sorcière.

« Tu n’as pas à regretter. » Dit-il doucement en prenant la main de la sorcière. Le boulanger ne voulait pas qu’elle ait des regrets, quand bien même il savait que ce n’était pas juste en lui disant ça qu’elle n’en aurait pas. Parce qu’elle avait pris des décisions autrefois, qui les avait conduites ici maintenant. « La seule chose que je veux maintenant… c’est de pouvoir être heureux avec toi. »

Si c’était possible, il ne connaissait pas toutes les subtilités de ce pays. Mais il avait bien compris, grâce à Norbert, que les no-maj n’était pas vu de la même manière.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 17:02



You're one of us, now
J

acob avait beau affirmer qu'elle ne devait pas avoir de regrets, Queenie avait bien du mal à ne pas penser de cette manière. Elle avait gâché leurs chances d'être heureux bien plus tôt. Certes, à l'époque, ils vivaient tous les deux en Amérique, où les risques pour lui comme pour Adrian étaient bien trop grands, mais ils auraient pu déménager, tout simplement, puisque manifestement, Jacob n'éprouvait pas vraiment de regrets à l'idée d'abandonner sa boulangerie, qui avait été pourtant un projet auquel il tenait plus que sincèrement, pour emménager de l'autre côté de l'océan. Enfin, si elle aurait toujours des regrets, quoi que Jacob puisse en dire et même si son geste avait le don de sincèrement l'apaiser, elle reconnaissait malgré tout que s'appesantir sur le passé ne mènerait à rien à présent. Ils avaient perdu du temps, beaucoup trop de temps, mais il leur en restait encore, et tout autant de choses à vivre. C'était là-dessus qu'il fallait qu'ils se concentrent à présent. Tout ce qu'il voulait, c'était pouvoir être heureux avec elle, il le lui affirmait, et elle savait qu'elle pouvait le croire sur parole en effet, une fois de plus, elle lisait en lui comme dans un livre ouvert. Elle ne le devrait peut-être pas, mais c'est ce qu'elle avait toujours fait, elle ne savait pas s'en empêcher, et sauf à de très rares exceptions, ça ne l'avait jamais dérangé. De son côté, c'était tout ce qu'elle souhaitait aussi, être heureuse avec lui. Ou plutôt être heureuse avec eux, lui et Adrian, mais le sujet de son fils, de leur fils, s'il allait devoir être abordé, elle ne voulait pas l'évoquer tout de suite, elle savait que c'était ce qui risquait de compliquer bien des choses, quand tout pourrait être en fait autrement plus simple.

-C'est tout ce que je veux, moi aussi,
lui assura à son tour Queenie en serrant plus fermement ses mains dans les siennes, en souriant aux anges. Elle ne s'était jamais senti à ce point heureuse, les complications qu'ils risquaient de rencontrer n'étaient rien en comparaison du bonheur qu'elle avait de retrouver l'homme qu'elle aimait, et qu'elle se refusait à perdre de nouveau, quel que puisse être le prix qu'on lui demande de payer pour cela. Elle aurait aimé savoir faire preuve de la même détermination à l'époque. Tu vis où, maintenant ? Comment se passe ton travail ? Tu es arrivé quand ?

À présent qu'elle avait assimilé la nouvelle de son retour, et puisqu'ils s'étaient assuré mutuellement vouloir reprendre leur histoire où elle s'était arrêtée, elle pouvait s'intéresser à des considérations plus, disons, techniques. Elle se demandait en effet comment s'organisait à présent sa vie en Angleterre, et elle se le demandait d'autant plus qu'elle se sentait directement concernée par tous ces bouleversements.


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 17:25

Queenie & Jacob
You're one of us now !
C’était tout ce qu’il voulait, tout ce qu’elle voulait, au final, ils étaient donc bien sur la même longueur d’onde. Ils avaient eu besoin de temps avant de sauter le pas, parce qu’ils n’avaient pas eu envie de bousculer l’autre. Jacob avait eu trop peur que Queenie ne le souhaite plus dans sa vie, qu’elle n’ait juste envie de se contenter de sa vie de mère, qu’elle ne souhaite pas s’imposer sa présence. Bien sûr, tout n’allait pas être évident, tout n’allait pas être facile, mais au moins c’était ce qu’ils désiraient. Le boulanger ne pouvait pas non plus complètement oublier le fait qu’il avait un fils, qu’ils avaient un fils, qu’il ne connaissait pas du tout et qu’il ne savait pas s’il allait pouvoir connaître. Non pas qu’il ne puisse pas le faire, mais bien sûr ça allait être compliqué. Du moins, Jacob se doutait que ça allait l’être, parce que son fils ne connaissait pas son existence et qu’il était quand même presque adulte… mais bon, le boulanger n’avait pas envie encore de penser à cela. Pour le moment, il ne voyait que Queenie, le sourire de Queenie et le fait que la sorcière semblait irradier de bonheur. Elle lui avait tellement manqué, son visage lui avait manqué, sa voix aussi, le sourire qu’elle affichait… tout lui avait manqué et il aimait l’idée de vraiment pouvoir la retrouver. S’il avait su… il aurait déjà déménagé depuis bien longtemps en Angleterre en proposant à la jeune femme de le suivre. Quoi qu’en même temps, il n’aurait peut-être pas si facilement abandonné sa boulangerie comme maintenant. Parce qu’au jour d’aujourd’hui, le no-maj n’avait vraiment pas eu le sentiment d’avoir le choix, c’était devenu comme une évidence. Cette boulangerie qu’il aimait tant était devenu un fardeau l’empêcher de rejoindre Queenie alors… alors il l’avait abandonné.

Cela ne fut pas bien long en tout cas avant que Queenie le questionne, ou plutôt l’interroge. Au fond, la sorcière n’avait pas forcément besoin qu’il lui réponde, mais Jacob préférait quand même qu’ils aient une conversation. Il adorait qu’elle lise dans son esprit bien sûr, mais il aimait aussi quand ils discutaient.

« Je suis arrivé hier. » Répondit-il alors à la première question. Hier oui, il n’avait pas pu s’empêcher de rejoindre rapidement la sorcière. « Je suis installé chez Norbert le temps de trouver un endroit où vivre. » Dit-il dans un fin sourire. Puisqu’il allait de toute façon vivre ici. « Mon travail se passe bien pour le moment, il faut juste que je m’habitue de nouveau aux créatures de Norbert. » Mais ça n’allait pas être difficile. « Et j’ai bien l’intention de chercher un endroit pour ouvrir une nouvelle boulangerie. » En plus de son assistance auprès de son meilleur ami oui, ça ne lui faisait pas peur. « Peut-être même chez les sorciers, Norbert m’a dit que c’était possible. » Il lui avait dit beaucoup de chose après tout, pour le convaincre de revenir. « C’est lui qui m’a dit que tu travaillais ici aussi et comment venir. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 17:44



You're one of us, now
S

i Queenie voulait obtenir toutes les réponses qu'elle voulait à ses questions, il lui suffisait sans doute de sonder l'esprit de Jacob, mais elle n'y tenait pas réellement, ou du moins, elle n'avait pas l'intention de fouiller dans ses pensées à la recherche de celles qui pourraient l'intéresser. Elle lisait dans les pensées des autres sans réellement savoir s'en empêcher, alors elle continuerait forcément, mais elle aimait pouvoir échanger avec lui, avoir une vraie conversation sur ses projets, des projets dans lesquels elle ne demandait qu'à s'impliquer. Queenie avait envie de retrouver dans la vie du no-maj la même place qu'autre fois, mais elle savait bien qu'elle ne devait pas trop brusquer les choses non plus. Il était donc arrivé hier, et il vivait pour le moment chez Norbert, tout cela, elle l'avait dors et déjà intégré. Elle appréciait d'entendre qu'il cherchait un endroit où vivre, ce qui était donc la preuve formelle du fait qu'il était revenu pour rester, qu'il n'avait pas la moindre intention de s'en aller loin d'elle, qu'il serait toujours là. Si ça ne tenait qu'à elle, Queenie proposerait immédiatement à Jacob de venir vivre avec elle. Nul doute que c'était bien trop tôt encore, mais d'un autre côté, elle était convaincue que c'était ce qui finirait forcément par arriver, et ce qu'ils vivraient depuis longtemps si elle n'avait pas tout gâché. Si elle vivait seule, elle n'aurait pas hésité un seul instant. Mais son appartement, elle l'avait pris pour elle et Adrian, et même si ce dernier ne pouvait pas vraiment profiter de son chez-lui pour l'heure, étant donné qu'il était à Poudlard, elle ne pouvait pas prendre ce genre de décisions pour le moment. Avant cela, il faudrait qu'Adrian rencontre Jacob, qu'il accepte tout ça, et cette perspective était en soi assez alarmante.

Il lui apprenait sinon aimer renouer avec les créatures de Norbert, et ça ne surprenait pas Queenie, il avait toujours été très à l'aise avec ces créatures, bien plus qu'elle en tout cas qui avait souvent une certaine réserve vis-à-vis de certaines d'entre elles. Si un métier pouvait convenir à Jacob, c'était bien celui-là. Un travail qui lui permettait de se rapprocher du monde magique. Et quand il parla de rouvrir sa boulangerie ici, son sourire s'agrandit encore. Cette idée était parfaite. Et côté sorcier, l'idée était encore meilleure. Tout no-maj Jacob était-il, il baignait dans leur monde à présent, et Queenie voulait qu'il y soit aussi intégré que possible, étant donné qu'il ne pourrait jamais répondre à ce désir de devenir un sorcier.

-On lui doit beaucoup je crois, hein ?
observa Queenie d'un ton légèrement amusé quand Jacob lui apprit que la suggestion venait de Norbert, de même que c'était lui qui avait expliqué à Jacob comment la trouver. Et il n'était sans doute pas non plus étranger au retour de Jacob à New York... comme Tina, sans doute. Je pourrais t'aider, tu sais, pour ta boulangerie. On pourrait travailler ensemble, qui sait ? Ce serait plus passionnant qu'ici.


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 18:48

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Si cela ne tenait qu’à Jacob, le no-maj aurait demandé à la sorcière de venir s’installer avec lui. Parce qu’évidemment, l’homme ne pouvait pas nier le fait qu’il avait envie de vivre avec la femme de sa vie. S’ils n’avaient pas été séparé pendant si longtemps, ils auraient vécu ensemble, c’était évident. Sauf que ce n’était pas si évident que ça. Jacob osait croire, cependant, que la sorcière aurait aimé l’idée de vivre avec lui, qu’elle aurait pu accepter. Sauf qu’elle n’était pas toute seule, qu’elle avait Adrian. Enfin, ils avaient normalement Adrian, mais Jacob n’avait pas spécialement envie de trop prévoir de chose concernant son fils, celui qu’il ne connaissait donc pas du tout. Alors, ils ne pouvaient pas aller trop vite. C’était difficile, mais ils allaient devoir se montrer patient. Pour l’heure, le boulanger allait donc chercher un endroit où vivre, afin de ne pas non plus être un squatteur définitif chez les Dragonneau. Ils n’avaient pas spécialement besoin qu’il soit encore longtemps chez eux. Et Jacob avait évidemment envie de vivre dans son propre appartement, comme c’était le cas à New-York. Mais pour le moment, le no-maj savourait vraiment l’aide précieuse de son meilleur ami.

Parce que mine de rien, ils lui devaient énormément oui. Queenie le fit remarquer et Jacob n’eut pas d’autre choix que d’approuver d’un signe de la tête. Sans Norbert, il ne serait peut-être pas là. Enfin non, il ne serait pas là du tout en réalité. Parce qu’il n’aurait pas pris conscience que Queenie avait autant envie que lui de le revoir, de le retrouver. Et donc, il n’aurait pas forcément songé au fait de vendre sa boulangerie et de revenir en Europe. Bon, si, il aurait songé, mais il n’aurait sûrement pas passé le cap. Parce qu’il n’aurait pas cru ça possible, qu’il n’aurait pas osé… dans tous les cas, Norbert était vraiment celui qui les aidait, en cet instant précis, à se retrouver. Et Jacob réalisait à quel point ils se retrouvaient justement.

« Je n’osais pas te le demander. » Dit-il dans un nouveau sourire. Il y avait finalement beaucoup de chose que le no-maj n’osait pas. Alors qu’il devrait sans doute, du moins apparemment. Puisque Queenie lui parlait lui-même de travailler ensemble à la boulangerie. Ça lui plaisait énormément oui. « J’adorerais ça ! » Queenie était une parfaite cuisinière – ce qui n’avait pas manqué de l’aider, comme s’il avait eu besoin d’aide, à tomber sous son charme quand il l’avait rencontré – ils ne pourraient que très bien travailler ensemble dans cette boulangerie. Et puisqu’elle était une sorcière, ça aurait sûrement plus de valeur. « Je vais avoir besoin d’un peu d’aide pour la magie sans doute. » Ajouta-t-il alors, appréciant de pouvoir presque considérer qu’il faisait partie de ce monde. Ce n’était pas entièrement le cas, il restait un no-maj, mais au moins il était dans le monde magique. Actuellement, le boulanger discutait avec une sorcière, entouré d’autre sorcier. C’était si agréable, si incroyable même. « Si cela t’intéresse bien sûr. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 19:40



You're one of us, now
L

e sourire de Queenie s'agrandit encore (est-ce que c'était vraiment possible ?) quand Jacob affirma qu'il n'avait pas osé lui demander de se joindre à son projet de boulangerie, mais qu'il y avait effectivement pensé. Comme quoi, les talents de legilimens de Queenie avaient tout de même leurs limites, elle n'avait absolument pas su, en se proposant que l'homme qui allait de nouveau partager sa vie avait eu cela à l'esprit, et ça lui plaisait, ça lui plaisait incroyablement, qu'ils puissent encore avoir les mêmes idées, être sur la même longueur d'ondes. Après tout, ça avait toujours été plus ou moins le cas. Queenie s'abstint de dire à Jacob que dorénavant, il faudrait qu'il ose toujours dire ce qu'il avait à lui dire, ce serait ne pas se remettre en question elle quand elle en avait pourtant tout autant besoin que lui. C'était clairement leur souci, à trop vouloir préserver l'autre, ils étaient passé à côté de ce qu'ils désiraient vraiment, et c'était un sérieux comble, quand on songeait que Queenie avait toutes les capacités de savoir ce que Jacob pensait réellement. Mais ils apprenaient de leurs erreurs, elles ne se répéteraient plus. Ou en tout cas, elle osait croire que ce serait le cas. Elle plaçait de sincères espoirs en eux, parce que le fait qu'ils sachent encore s'aimer si fort était bien la preuve que tous leurs projets pouvaient se concrétiser, et travailler avec Jacob dans sa boulangerie l'enthousiasmait clairement bien plus que de devoir rester ici au Chaudron baveur. Non pas que ce métier lui soit intolérable non plus, mais ce n'était évidemment pas le mieux qu'elle ait pu espérer, quand bien même elle était tout sauf carriériste. Jacob adorait l'idée, tant mieux, elle aurait eu peur de lui forcer la main, qu'il se sente obligé de l'immiscer dans son projet sous le prétexte qu'elle s'était proposée. Il ajouta même qu'elle pourrait l'aider, avec la magie. En effet, en combinant leurs deux talents, ils pourraient vraiment proposer un concept aussi original que délicieux. Après tout, Queenie se débrouillait bien en cuisine, et ensorceler un chouias certaines des créations de Jacob leur donnerait une certaine plus-value.

-Si ça m'intéresse ? J'en meurs d'envie,
répondit-elle tout sourire, et j'ai déjà plein d'idées.

Autant dire qu'elle avait hâte qu'ils y soient. Elle s'y voyait déjà, sans la moindre difficulté, et cette pensée la comblait de plaisir. Même si ce projet était encore en jachère... Et que le fait de travailler avec Jacob impliquait par ailleurs de parler de lui avec Adrian sans doute plus tôt qu'elle ne le souhaitait. Mais il le fallait quoi qu'il en soit. Le plus tôt était peut-être le mieux, à vrai dire.

-Hum... je sais que tu n'as pas forcément envie d'aborder le sujet mais... Tu as réfléchi, pour Adrian ?



code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 21:06

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Franchement, Jacob ne pouvait pas demander de plus que ce qu’elle lui offrait pour l’heure. En plus d’accepter son retour – oui, il avait quand même eu peur qu’elle lui dise que ça ne change rien, qu’ils n’étaient plus ensemble, que c’était trop tard – ils réfléchissaient au fait de travailler ensemble. Le no-maj ne pouvait pas nier le fait qu’il allait forcément avoir besoin d’aider dans sa boulangerie. Même à New-York, il avait rapidement du prendre des employés. Bon, il ne pensait pas non plus que le succès serait si rapide ici pour autant, il se disait que justement ça allait peut-être prendre un peu de temps (ou alors, les sorciers n’allaient pas apprécier une boulangerie ouverte par un no-maj, mais dans tous les cas il pensait quand même qu’il allait avoir besoin d’aide. Et de l’aide magique bien évidemment. Les sorciers vivaient dans un monde extraordinaire aux yeux de Jacob, mais ce n’était que de la routine pour eux. Ça n’allait surement pas les intéresser des petits pains, ou des pâtisseries, qui allaient être tout à fait normal. Quand bien même, Jacob n’avait pas l’intention de lésiner sur les formes particulières comme aux États-Unis. Autant dire que l’aide magique allait vraiment être la bienvenue, sans nul doute. Et il aimait l’idée que ça soit Queenie qui l’aide pour ce projet. Dans tous les cas, il aimait le fait de partager quelque chose en plus avec elle. Même si ce n’était pas encore pour tout de suite, que le no-maj avait un peu besoin de temps avant de vraiment pouvoir lancer sa boulangerie. Et puis, il était occupé avec les créatures de Norbert (raison supplémentaire concernant le fait qu’il allait avoir besoin d’aide).

Jacob appréciait donc l’idée, il avait même hâte d’y être mais bien sûr… ils ne pouvaient pas oublier le fait qu’il y avait des sujets quelque peu… épineux. Queenie savait qu’il n’avait pas forcément envie d’aborder le sujet, bien sûr qu’elle le savait, puisqu’elle pouvait lire dans son esprit. Mais elle devait savoir aussi qu’en soit, Jacob savait qu’ils n’avaient pas forcément le choix. Parce qu’ils ne pouvaient pas faire comme s’il n’y avait pas le fils de Queenie, enfin leur fils, Adrian quoi. Le jeune homme que le boulanger ne connaissait pas du tout, qu’il avait évidemment envie de connaître sans savoir exactement comment ils pourraient s’y prendre. Parce qu’il ne pensait pas être père et que tout d’un coup, il se retrouvait à devoir assimiler le fait qu’il était père d’un adolescent presque adulte. Ce n’était pas évident, ça n’allait sûrement pas être évident pour personne, ni pour Adrian, ni pour lui et pas plus pour Queenie. Le boulanger perdit légèrement son sourire, mais pas de trop non plus, avant de répondre.

« J’ai réfléchi oui. » Mais ça, en même temps, la sorcière devait le savoir déjà. Comme elle devait savoir la suite, ou pas, en tout cas il poursuivit. « Ça ne dépend pas que de moi… mais je veux le connaître. »

Pour commencer déjà, le considérer vraiment comme son fils, si c’était possible, s’il le voulait bien.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 21:25



You're one of us, now
Q

ueenie savait qu'aborder le sujet Adrian maintenant, c'était courir le risque de les faire descendre un peu de leur nuage, mais en même temps, elle ne se voyait pas faire autrement, ce n'était pas comme si elle pouvait occulter une part si importante et déterminante de sa vie... de leur vie, d'ailleurs, s'ils n'en parlaient pas maintenant, ils devraient le faire plus tard, mais retarder l'échéance ne serait pas forcément une bonne chose, elle avait donc parlé de leur fils comme on crève un abcès, tout en sachant pertinemment que cela risquait quelque peu d'atténuer le bel enthousiasme de Jacob. Et en effet, son sourire, bien qu'il ne disparut pas entièrement, se dissipa quelque peu, ce qu'elle ne manquait pas de regretter. Elle aimait son sourire franc et sincère; qui ne tolérait aucune ombre au tableau. En abordant le sujet et avant même qu'il ne lui réponde, elle sut ce qu'il allait lui dire, puisqu'une fois encore, elle était allée chercher dans ses pensées son opinion sur la situation. Elle aurait peut-être dû s'abstenir, mais ça lui paraissait bien trop important pour qu'elle fasse simplement abstraction et se contente de ce que Jacob accepterait de lui dire, et qui diffèrerait potentiellement de ce qu'il pensait réellement, sans même forcément s'en rendre compte (car ce n'était clairement pas l'absence d'honnêteté qui caractérisait le no-maj, tout au contraire). Et au fond, elle se sentait soulagée que Jacob accepte de connaître (et qui sait de reconnaître) Adrian, leur fils, elle voyait les possibilités de réunir sa famille augmenter, même si elle n'avait pas la naïveté de croire que tout se passerait en un claquement de doigts. Mais déjà, c'était un début.

-Moi aussi, je veux que tu le connaisses. Je m'en veux tellement que ce ne soit que maintenant.
D'accord, elle avait dit qu'elle laisserait ses remords aux vestiaires, mais c'était quand même plus facile à dire qu'à faire. Parce que tout de même, que Jacob ne rencontrerait son propre fils qu'après seize années, c'était cruel qu'il n'ait pas même su avant qu'il était père. Il va t'adorer, j'en suis sûre... enfin, passé le choc de la découverte...

Qui ne serait sans doute pas anodin. En soi, oui, Queenie était convaincue que Jacob et son fils étaient faits pour s'entendre, ils se ressemblaient tellement ! Mais Adrian aurait sans doute un peu de mal à encaisser la nouvelle. Ceci dit, Queenie insisterait bien sur le fait que Jacob n'était en rien responsable de son absence, et qu'il serait resté auprès de lui s'il avait su. De fait, ce serait certainement elle, qu'Adrian finirait par détester. Elle en avait bien conscience et s'y préparait déjà mentalement. Perdre son estime, elle l'avait déjà craint en demeurant si longtemps loin de lui. C'était pire encore maintenant. Mais avec le temps, qui sait... elle préférait qu'il lui en veuille que de ne rien lui dire.

-Je vous présenterai l'un à l'autre, on pourra parler tous les trois, comme ça...


Et elle avait du mal à se montrer totalement rassurée à cette perspective.


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 21:43

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Jacob aurait aimé ne pas perdre un peu de son enthousiasme alors que Queenie abordait le sujet de leur fils. Mais c’était si… étrange pour le no-maj. Bon, à force, le boulanger c’était quand même fait à l’idée qu’il avait un fils, de seize ans. Mais ce n’était pas pour autant que ça n’était pas étrange de se dire que maintenant que sa vie avait rejointe celle de Queenie (puisque c’était le cas non ?), elle allait forcément rejoindre celle d’Adrian. Et bien sûr, les questions ne manquaient pas de tourner dans son esprit. Cela lui semblait tout naturel que le no-maj cherche à rencontrer son fils, surtout au vu de sa relation avec Queenie. Il avait envie d’apprendre à le connaître et le considérer vraiment comme son fils, puisque c’était ce qu’il était. L’homme se doutait cependant que ça n’allait pas être forcément évident, surtout pour Adrian, mais c’était comme ça. Il était son fils, il avait envie qu’il fasse partie de sa vie. Même si cela demandait un peu de temps. Même si bien sûr, Jacob ne pouvait pas nier le fait qu’il aurait aimé savoir qu’il avait un fils avant qu’il ne fête ses seize ans.

Mais il n’en voulait pas une seule seconde à celle qu’il aimait, il comprenait. Il savait vraiment par quoi elle était passé et il ne pouvait donc pas la juger. Il regrettait le temps perdu, mais le temps n’était pas complètement perdu non plus. Après tout, ils allaient quand même pouvoir se connaître et avec un peu de chance s’apprécier. Le boulanger serra donc un peu plus fortement la main de Queenie quand elle affirma qu’elle regrettait que leur rencontre ne se déroule que maintenant. Il le savait, il n’avait pas besoin de lire dans son esprit pour le savoir. Il penserait exactement la même chose à sa place, mais elle ne lui en voudrait pas non plus à la sienne. Le sourire de Jacob se fit de nouveau plus grand quand la sorcière affirma qu’il allait l’adorer, une fois qu’il aurait digéré la nouvelle. Ça risquait d’être choquant en effet, Jacob ne voulait pas vraiment imaginer ce qu’Adrian allait ressentir en apprenant la nouvelle. Et bien sûr, il ne pouvait pas se douter que ça n’allait pas du tout arriver comme ils le voudraient.

« On a le temps ne t’en fais pas. »
Dit-il dans le but de rassurer un peu la jeune femme, se doutant qu’elle ne devait pas l’être beaucoup, mais aussi pour se rassurer lui. Parce que ce n’était pas parce que Queenie affirmait que son fils allait l’adorer qu’il ne craignait pas leur rencontrer et le fait qu’il puisse le détester. « Tu peux lui en parler tranquillement, de ton côté. Et une fois qu’il sera prêt, tu me présenteras. » Jacob sourit un peu plus encore, avant de venir déposer ses lèvres sur celles de Queenie. Un simple geste qui avait un million de saveur, un simple geste qui lui retournait les sens et qui avait le don de le rendre vraiment heureux. « Je suis là pour toujours, alors on peut prendre notre temps et faire les choses bien. » Il marqua une courte pause. « Je veux faire les choses bien avec lui. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 22:00



You're one of us, now
S

entir la main de Jacob serrer plus fermement la sienne faisait du bien à Queenie. Ainsi savait-elle qu'il la soutiendrait quoi qu'il arrive, et qu'il ne lui en voulait définitivement pas pour la tournure que la situation avait prise, même si elle pensait qu'il aurait toutes les raisons du monde de le lui reprocher. Queenie avait peur, plus qu'elle ne voulait le montrer (mais Jacob n'était sans doute pas dupe, même encore maintenant, il devait être parmi ceux qui la connaissaient mieux que personne), peur de perdre Adrian en retrouvant Jacob... Tout comme autrefois elle avait perdu Jacob en choisissant de garder Adrian. À croire qu'elle ne pouvait se permettre d'avoir à la fois son fils et l'homme qu'elle aimait à ses côtés, à croire que ce n'était pas compatible. Bon, d'accord, elle allait tout de même bien trop vite en besogne, en réalité, elle n'avait pas la moindre idée de la manière dont Adrian allait réagir, mais elle l'imaginait tout de même très mal prendre la nouvelle avec le sourire. Il était l'adolescent le plus gentil et le plus compréhensif qu'elle connaisse, mais forcément, il avait quand même ses limites.

Jacob lui assurait qu'ils avaient le temps, mais Queenie n'en était pas si sûre. Ils avaient déjà attendu bien trop longtemps, c'était ça le problème, et Queenie avait dépassé la date limite des aveux depuis un bon moment. Elle aurait dû apprendre Adrian, dès qu'il avait été en âge de comprendre, qui était son père et pourquoi ils n'étaient plus ensemble (sans le culpabiliser pour autant), mais elle n'avait pas réussi... elle s'était contentée de se montrer évasive concernant Jacob, et aujourd'hui, lui parlait de son père allait s'avérer être une tâche plus que complexe. Mais quoi qu'il en soit, il allait bien falloir, et elle n'attendrait pas trop, non, parce que puisque plus rien ne l'empêchait, il était grand temps que le père et le fils se rencontrent enfin, et tant pis pour ses états d'âme. Elle hocha tout de même la tête quand il suggéra de lui en parler tranquillement et d'attendre qu'il soit prêt pour les présenter. C'était le mieux à faire effectivement, c'était sans doute mieux en tout cas que de le mettre devant le fait accompli. Mais cette perspective l'angoissait malgré tout singulièrement. Et s'il ne voulait rien entendre ? Si en plus de lui tourner le dos à elle, il refusait de connaître Jacob ? Mais non, Adrian n'était pas comme ça.

Jacob déposa ses lèvres sur les siennes et dissipa d'un même coup ses angoisses, retrouver le goût de ses baisers, ces gestes d'affection qui auraient dû être lointains dans ses souvenirs mais été pourtant demeurés vifs au point d'en être douloureux, ça lui faisait un bien incroyable, indescriptible. Autant que de l'entendre assurer qu'ils allaient faire les choses bien, qu'il le voulait, pour Adrian. Queenie caressa doucement la joue de Jacob.

-D'accord, on va faire comme ça.
Elle esquissa un fin sourire. Comment j'ai pu faire sans toi tout ce temps.


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 22:20

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Jacob savait bien qu’ils ne pouvaient pas non plus patienter de trop, qu’il fallait bien qu’Adrian soit au courant de la situation rapidement (puisque c’était déjà tard), mais il ne souhaitait pas pour autant précipiter les choses. Parce qu’il souhaitait faire les choses bien. Le no-maj se doutait que le jeune homme allait avoir un peu de mal à entendre que son père était là, qu’il n’était pas un sorcier (parce que mine de rien, il était américain, il avait grandi avec la loi qui ne permettait pas aux no-maj et aux sorciers d’être ensemble), et qu’il avait envie de le rencontrer. Jacob ne se faisait pas d’illusion, il savait que ça n’allait pas être facile du tout, mais il espérait quand même que le jeune homme allait finir par l’accepter. Parce qu’après tout, il était son fils et qu’il espérait que ce dernier avait envie de connaître son père. Si Queenie disait qu’il l’adorerait, il avait envie de croire que ça pouvait être le cas effectivement. Mais bon, pour le moment, ils ne pouvaient pas vraiment prévoir la réaction d’Adrian. Il valait vraiment mieux que la sorcière apporte le sujet doucement, qu’elle lui explique la situation au lieu de l’imposer directement. Autant faire les choses doucement. Même si bien sûr, les choses n’allaient pas du tout se passer comme ça devrait être le cas normalement.

Et en attendant, Jacob ne pouvait pas nier qu’il ne profitait pas de ses retrouvailles avec Queenie. Le fait de pouvoir l’embrasser, ce qu’il avait eu envie de faire quand il l’avait croisé chez Tina et Norbert, sans se retenir, de sentir sa main se déposer sur sa joue, de la voir le regarder avec ces yeux remplit de sentiment comme autrefois… c’était un bonheur pur et simple. Le no-maj se sentait tellement heureux, son cœur battait la chamade dans sa poitrine. Queenie était d’accord sur la manière de procéder, au moins ils savaient ce qu’ils devaient faire concernant Adrian. Ce n’était pas un sujet facile, mais ils avaient eu raison de l’aborder tout de suite, ainsi l’abcès était crevé. Ils n’avaient plus à se poser de questions pour le moment, cela viendrait sans doute quand le jeune homme allait apprendre son existence. Jacob afficha un nouveau sourire quand Queenie lui demanda comment il avait pu faire sans lui. Il se posait la même question, comment il avait pu vivre sans elle pendant toutes ces années. Des années qui avaient coulé rapidement, mais très lentement aussi. Mais en cet instant précis, elles lui semblèrent finalement bien loin.

« Tu t’en es très bien sorti. »Répondit-il alors, le pensant évidemment. Parce qu’il était honnête et qu’il n’avait aucune raison de mentir. Queenie s’en était bien sorti, elle avait élevé seule un enfant alors que la situation n’était pas idéale. Elle avait continué à avancer pour son fils et c’était bien la preuve qu’elle s’en était parfaitement bien sorti. « Comment ça s’est passé d’ailleurs ton emménagement ici ? »

Au final, Jacob n’avait même pas vraiment pris la peine de questionner la sorcière, trop préoccuper par son retour.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mar 11 Avr - 22:47



You're one of us, now
C'

était agréable pour Queenie d'entendre Jacob lui assurer qu'elle s'en était très bien sortie sans lui, même s'il n'avait pas été aux premières loges pour savoir combien elle avait souvent trimé après la naissance d'Adrian, ou pour découvrir combien elle avait eu du mal, dans les premiers temps après leur rupture, pour reprendre le cours de leur vie normale. Elle aimait qu'il la pense forte au point d'avoir affronté cette situation au mieux, mais en définitive, il se trompait sur son compte, elle ne s'en était pas si bien sortie, sans lui. Elle n'avait clairement pas été la mère idéale pour Adrian, et s'il y avait sans doute en ce bas monde bien pire génitrice, elle n'était pas pour autant fière de son parcours. Elle avait beaucoup de regrets. Elle évitait de s'appesantir dessus, gardait la tête haute, parce qu'il fallait bien aller de l'avant et qu'elle n'avait d'autres choix que d'assumer ses décisions, mais son parcours était loin, très loin d'être exemplaire, et elle le déplorait d'autant plus au regard de la situation présente... Sa vie, leur vie aurait pu être bien différente.

-Tu sais je... je suis loin d'avoir aussi bien réussi que tu le crois,
répondit-elle dans un fin sourire. Elle n'avait pas l'intention de lui cacher quoi que ce soit, et quitte à lui parler de son emménagement en Grande-Bretagne, il fallait qu'elle se montre totalement honnête et qu'elle lui parle de la manière dont les choses s'étaient passé. J'ai souvent eu du mal à joindre les deux bouts. M'occuper d'Adrian, travailler suffisamment pour qu'il ne manque de rien... L'année passée, on m'a proposé un travail très bien rémunéré, mais ça ne me laissait plus le temps de m'occuper de lui. Elle marqua une pause. En parlant comme elle le faisait, elle avait vraiment le sentiment d'être une mère indigne, qu'elle était sans doute. J'ai confié Adrian à Tina et Norbert, avant mon emménagement, ça faisait un an qu'il vivait chez eux. Je voulais revenir le chercher dès que j'aurais gagné assez pour lui donner la vie qu'il méritait, mais je n'ai pas tenu. Elle poussa un léger soupir. C'est pour ça que j'ai choisi de déménager en Angleterre. Je ne voulais pas obliger Adrian à repartir alors qu'il venait tout juste de prendre ses marques ici, alors... c'est moi qui suis venue le retrouver. Elle esquissa un sourire. Il a très bien pris les choses, quand j'ai vu comme il était heureux de me revoir, je m'en suis plus voulu encore... Je ne sais pas comment vous faites, tous les deux, pour ne me faire aucun reproche quand je les mériterais tous.

Ce devait être dans leur sang, faire partie de leurs gènes. Dans tous les cas, ce n'était clairement pas elle qui allait s'en plaindre.


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mer 12 Avr - 20:02

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Jacob ne pouvait pas exactement savoir comment Queenie s’en était sorti toutes ces années, mais il n’avait pas pour autant envie qu’elle pense que parce qu’il était à présent là, les choses allaient être parfaite. Le boulanger se doutait que dans tous les cas, les situations pourraient être difficile. Et Queenie était une femme forte. Elle l’était avant de le rencontrer, elle l’était après l’avoir rencontré. C’était ce qui faisait partie de son charme, parmi de nombreuses choses parce que la sorcière était tout simplement parfaite à ses yeux. Mais leur histoire, à elle et Tina, l’avait touché quand ils s’étaient rencontrés. Il avait aimé voir à quel point les sœurs s’étaient soutenues au fil des années, ce qu’il aurait aimé continuer de faire avec son frère aussi. En tout cas, même si Jacob ne connaissait finalement rien de la vie de la sorcière depuis leur séparation et le fait qu’elle était installée depuis peu en Europe, il considérait qu’elle ne pouvait que s’en être bien sorti. Après tout, apparemment, Adrian avait l’être d’être un bon garçon et elle était là, en pleine forme donc.

Mais la sorcière émit cependant quelques réserves quand même. Elle lui expliqua alors qu’elle avait eu du mal à joindre les deux bouts, à s’occuper d’Adrian, tout en travaillant. Jacob se doutait que ça ne devait pas être évident (surtout pour une femme seule, c’était horrible à dire, mais c’était le cas) et il ne pouvait pas s’empêcher de culpabiliser. Oh, il ne devait sans doute pas le faire, mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Il regrettait tellement de ne pas avoir compris à l’époque que la sorcière cherchait surtout à protéger l’enfant qu’elle portait, qu’elle cherchait à protéger leur enfant. S’il l’avait su, il aurait tout fait pour ne pas s’éloigner. Queenie continua d’expliquer sa situation, le fait qu’elle avait trouvé un travail bien mieux rémunéré mais qui ne lui donnait pas la possibilité de s’occuper de son fils (enfin de leur fils, mais c’était encore particulier). Elle l’avait donc confié à Tina et Norbert et c’était pour cette raison qu’ils étaient tous là maintenant. Puisque le jeune homme s’était fait à sa vie en Europe, elle avait décidé de venir s’installer ici pour le retrouver, au lieu d’attendre d’avoir les moyens et de devoir encore une fois lui couper ses repères. Le boulanger ne pouvait que comprendre son choix, il aurait fait la même chose. En soit, il avait un peu fait la même chose d’ailleurs. Jacob afficha un sourire quand la sorcière conclue sur le fait qu’elle ne savait pas comment ils faisaient, tous les deux donc, pour ne pas lui faire de reproche.

« Parce qu’on n’a aucun reproche à te faire. » Bon, le boulanger parlait pour lui et pour Adrian, mais il osait croire que c’était la même chose pour le jeune homme. « Tu as fait des choix difficiles, dans le seul but de faire au mieux pour ton fils. » Bon, leur fils, mais il avait encore un peu de mal. « Je comprends parfaitement et je suis sûr qu’il comprend aussi. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Mer 12 Avr - 23:02



You're one of us, now
Q

ueenie n'avait pas fait à Jacob le récit de ses derniers déboires dans l'espoir de l'apitoyer ou de l'attendrir, loin s'en faut, elle pensait simplement qu'il était important qu'ils rattrapent le temps perdu, et cela passait par le fait de s'apprendre ce qu'ils avaient vécu l'un et l'autre durant leurs absences respectives. Au fil de son discours, elle put lire en Jacob la culpabilité qu'il ressentait à l'idée de ne pas avoir été là, lui qui aurait voulu insister davantage pour prendre soin d'eux, lui qui aurait aimé comprendre que ses motivations, quand elle l'avait quitté, ne concernaient pas qu'eux mais aussi et surtout cet enfant qui grandissait alors dans son ventre, et dont il ignorait l'existence. Elle n'avait pas voulu davantage le culpabiliser, bien au contraire, et elle regrettait d'avoir présenté les choses d'une manière qui ait pu faire naître en lui l'un ou l'autre scrupule. Ce n'était vraiment pas son intention... Quoi qu'il en soit, elle laissa couler, dans un premier temps, laissant à Jacob le soin de lui répondre. Et sa réponse lui fit sourire. Ils n'avaient aucun reproche à lui faire, disait-il. Elle était loin d'en être sûre. Bien sûr, elle n'avait pas fait ces choix de gaité de coeur, et elle n'avait pas été mal intentionnée, loin s'en faut. Mais elle se disait qu'en agissant différemment, elle aurait peut-être pu les garder tous les deux tout en les protégeant malgré tout. Le simple fait que Jacob parle d'Adrian en disant "ton fils" et pas "notre fils" (ce qui était normal, évidemment, vu les circonstances) lui serrait le coeur. Elle avait ôté à Jacob la possibilité de se sentir, d'instinct, être le père de leur enfant...

-C'est possible, reconnut-elle alors dans un fin sourire. Vous vous ressemblez tellement, tous les deux, ça ne m'étonnerait pas qu'il pense la même chose.

Enfin, au sujet de son absence et de son retour, elle doutait fort par contre qu'il fasse preuve d'une ouverture d'esprit équivalente quand il s'agirait d'accepter le retour de ce père dont elle lui avait tout caché de sa vie, surtout quand il comprendrait qu'elle l'avait privé de son père, tout ça pour retomber dans ses bras malgré tout. Elle trouva important de préciser une fois encore à Jacob qu'il ressemblait à son fils, cette envie qu'il puisse ressentir une certaine connexion avec son fils. Même si le plus simple pour cela resterait tout de même qu'il le rencontre, évidemment.

-Tu n'as pas à t'en vouloir, tu sais,
ajouta-t-elle sans savoir s'empêcher de le dire, de lui parler de ce qu'il avait pensé sans l'avoir exprimé pour autant. Je suis bornée, je ne t'aurais jamais rien dit.

Mais elle aurait tellement dû. Tellement.


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Dim 7 Mai - 22:06

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Jacob n'avait aucune envie d'en vouloir à Queenie, il n'avait pas envie de ternir ses pensées de reproche. Il savait que ça n'avait pas été facile pour elle, sans doute même que ça avait été au final bien plus dur pour elle que pour lui. Jacob n'avait pas su l'existence de son fils pendant toutes ces années, Queenie avait dû l'élever seul. Lui avait souffert de l'absence de la femme qu'il aimait, elle avait souffert de son absence et avait dû en plus assumer tous toute seule. Le boulanger s'en voulait de ne pas avoir compris plus tôt ce qu'il y avait en dessous de tout cela, mais il n'en voulait pas du tout à la jeune femme. Parce qu'elle avait pris une décision difficile à l'époque. Ce n'était pas le moment de lui en vouloir, il ne savait pas ce qu'il aurait fait à l'époque s'il avait su la vérité. Donc non, le boulanger ne pensait vraiment pas qu'ils avaient des reproches à lui faire. Ils, lui et Adrian. Bon, évidemment, il ne pouvait pas parler à la place du jeune homme, puisqu'il ne le connaissait pas du tout. Mais il apprécia d'entendre Queenie dire que c'était possible, qu'ils se ressemblaient tous les deux et que ça ne l'étonnerait pas qu'ils pensent la même chose. Mine de rien, Jacob appréciait d'entendre qu'Adrian lui ressemblait, qu'il avait peut-être pris un peu de son père. C'était... bizarre encore. Cela faisait un petit temps maintenant que Jacob connaissait la vérité, qu'il avait découvert pour Adrian, plus d'un mois quand même... mais il ne se faisait quand même toujours pas à l'idée qu'il avait un fils. Cela viendrait sans doute, il avait envie que ça vienne bien sûr, mais ça allait lui demander un peu de temps.

Jacob pensait dire quelque chose, mais la sorcière fut plus rapide que lui. Le boulanger afficha un sourire amusé quand elle lui affirma qu'il n'avait aucune raison de s'en vouloir, qu'elle était bien trop bornée et qu'elle ne lui aurait jamais rien dit. C'était ce à quoi il avait pensé en effet, elle le savait parce qu'elle lisait en lui comme dans un livre ouvert. Et mine de rien, il adorait ça. Ce n'était pas toujours évident, non, mais c'était quelque chose qu'il adorait chez la sorcière. Enfin, en même temps, il aimait tout chez elle.

« Je sais. » Répondit-il simplement dans un nouveau sourire donc, sachant en effet parfaitement que Queenie était bornée. Soit... de toute façon, ils ne pouvaient pas revenir en arrière. L'un comme l'autre ne pouvaient pas changer le passé, alors il n'était pas utile qu'ils s'attardent trop dessus. Jacob n'avait pas envie de le faire. « Tu m'as tellement manqué. »

Il disait ça pour tout, sa présence, sa manie de lire dans ses pensées, son sourire, sa voix... tout lui avait manqué. Il se sentait vraiment heureux de pouvoir la retrouver. Surtout qu'il savait qu'il n'allait plus jamais repartir et qu'ils allaient vraiment pouvoir se retrouver. Comme si ces années n'avaient jamais existés.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Dim 7 Mai - 22:29



You're one of us, now
Q

ueenie avait le sourire aux lèvres depuis le début de leur conversation. Comment faire autrement, en même temps ? Elle était face à l'homme de sa vie, et l'homme de sa vie y revenait pour toujours, sans prévenir et pour le meilleur. Elle savait dors et déjà que ce jour compterait parmi les plus beaux de toute sa vie, à côté de celui où elle était allé trouvé Jacob dans sa boulangerie dans l'espoir de lui rendre la mémoire, et de celui de la naissance d'Adrian . Elle n'en revenait pas de son bonheur, et elle ne voulait surtout pas le gâcher d'une façon ou d'une autre. Elle ne voulait pas qu'ils laissent la moindre place aux remords. Il y a bien des choses qu'ils auraient pu faire différemment, et s'ils avaient agi autrement, peut-être se seraient-ils trouvés bien plus tôt, tous les deux, allez savoir, mais il était inutile de se perdre en suppositions dans tous les cas. Ils ne pouvaient pas revenir en arrière, tous les deux. Alors, au lieux de se concentrer sur le passé, autant s'intéresser au futur. Et c'était un futur prometteur qui se présentait à eux. Certaines difficultés étaient encore à prévoir, notamment la réaction d'Adrian, bien évidemment, mais elle croyait à la beauté et à la perfection de ces retrouvailles. Il leur avait fallu du temps, mais maintenant, c'était chose faite, et rien ne pourrait entacher son plaisir, rien du tout. Son sourire radieux s'agrandit encore quand elle entendit Jacob lui dire qu'elle lui avait manqué. Elle savait que c'était vrai, elle savait qu'il était sincère. Et cela ne la rendait que plus heureuse encore. C'était si réciproque. C'était comme reprendre le cours de sa vie après l'avoir laissé en suspens plus de seize ans durant. A le voir face à elle, elle avait du mal à savoir comment elle avait pu survivre à son absence tout ce temps, alors qu'être avec lui était la plus grande et la plus belle des évidences.

-Toi aussi,
répondit-elle avec toute la sincérité du monde dans la voix. Je suis si heureuse que tu sois revenu. Je mourrais d'envie de te le demander, la dernière fois, avoua-t-elle alors.

Sauf que, bien sûr, elle n'avait pas osé le lui demander. Ce qui était évident aujourd'hui lui avait paru bien moins raisonnable il y a un mois de cela. Elle n'aurait eu que des regrets s'il n'avait pas décidé de revenir dans sa vie. Il comblait un vide dont elle constatait d'autant plus l'ampleur qu'elle découvrait en contraste la joie que c'était d'être en sa présence en cet instant.

-Tu sais quoi ? Je n'ai pas envie de rester ici,
dit-elle alors en regardant autour d'elle. Quitte à le retrouver, il devait y avoir mieux que son lieu de travail... qu'elle commençait à espérer ne plus l'être bien longtemps, grâce à Jacob. Ça te dit d'aller ailleurs ?


code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Jeu 29 Juin - 23:12

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Jacob aimait entendre qu’il avait manqué à Queenie, de voir que la jeune femme avait ressenti la même chose que lui. Le no-maj ne pouvait pas s’empêcher de se demander bien souvent comme une femme telle que la sorcière, une femme si belle qu’elle, pouvait bien être avec lui (parce qu’ils étaient ensemble maintenant, c’était officiel, de nouveau). Mais en cet instant précis, le boulanger ne pouvait pas douter une seule seconde de la sincérité de la sorcière, alors qu’elle lui disait qu’il lui avait manqué. Jacob afficha un plus grand sourire encore – comme s’il était incapable de ne pas sourire en cet instant précis – quand elle précisa qu’elle mourrait d’envie de lui demander de rester quand il était là la dernière fois. Comme quoi…

« Et moi je rêvais de te demander de me demander de rester. »

Mais il ne l’avait pas fait, parce qu’il avait cru que la sorcière ne pourrait pas l’accepter de nouveau dans sa vie, que ce n’était pas une bonne idée de revenir comme cela après toutes ces années, que puisqu’ils n’appartenaient pas au même monde… ils n’avaient aucune raison d’être là. Mais il était revenu. Bon, ils avaient eu besoin d’aide, mais maintenant le boulanger ne regrettait pas une seule seconde son retour en Angleterre et sa décision de s’y installer. Surtout quand il voyait la manière dont Queenie le regardait, le sourire qu’il y avait sur son visage. Elle était si belle et il avait tant de chance. Ils avaient perdu tellement de temps, ils avaient de nombreuses années à rattraper. Et c’était ce qu’ils allaient faire, parce qu’ils n’avaient aucune raison de ne pas en profiter. Même si, bien sûr, il y avait des choses qu’ils allaient devoir régler. Il y avait des choses qui pouvaient se passer moins bien, comme le fait qu’Adrian ne soit pas encore au courant de son existence. Mais bon, ça n’allait pas gâcher le bonheur du boulanger.

« Avec plaisir. » Répondit-il quand Queenie lui proposa qu’ils aillent ailleurs, puisqu’elle n’avait aucune envie de rester là. En soit, Jacob n’avait rien contre le bar où ils se trouvaient (surtout que c’était un endroit remplit de sorcier et donc par conséquence quelque chose qui l’enthousiasmait – même s’il ne voyait pas grand-chose d’autre que la femme de sa vie là), mais puisque c’était l’endroit où Queenie travaillait, autant qu’ils aillent ailleurs. Jacob n’avait pas spécialement envie que quelqu’un vienne lui dire qu’elle devait reprendre son service, il avait envie de profiter pleinement d’elle. « Tu veux qu’on aille où ? »

Non parce qu’au final, Jacob ne connaissait encore rien du tout à l’Angleterre. Même s’il avait eu l’occasion de visiter un peu les lieux (enfin surtout le monde sorcier, il devait bien l’avouer… parce que même si l’Angleterre était un beau pays, il n’avait pas spécialement cherché à visiter la partie non sorcier), il ne connaissait pas grand-chose. Autant dire qu’il comptait un peu que Queenie pour le guider, comme sur d’autre point sans doute. Jusqu’à ce qu’il arrive à prendre ses marques.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1039
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Ven 30 Juin - 19:29



You're one of us, now
O

ui, vraiment, Queenie n'avait pas la moindre envie de rester ici, sur son lieu de travail, il y avait quand même de bien meilleures manières de célébrer leurs retrouvailles que de rester ici... non pas que le Chaudron baveur n'ait pas quelques attraits, surtout pour Jacob, qui pouvait ainsi côtoyer le monde sorcier de très près, mais les lieux n'en restaient pas moins sordides, quelque part, en tout cas peu appropriés au moment privilégié qu'elle voulait passer avec Jacob. Alors, puisque ce dernier approuvait sa proposition, forcément, elle n'allait pas perdre une seule seconde. Elle quitta la table où ils s'étaient installés quelques instants, afin de dire à sa collègue qu'elle allait finalement s'en aller, prétextant qu'elle ne se sentait pas bien. Elle put le lire immédiatement dans le regard de sa collègue, cette dernière ne croyait pas une seule seconde en son mensonge (même pas besoin de lire dans sa pensée pour ça), mais tant pis, si elle recevait un blâme pour la peine, eh bien elle l'accepterait... Oui, elle tenait à ce job, mais puisque naissait en elle la promesse plus que satisfaisante de l'abandonner pour se joindre au projet de l'homme de sa vie, elle avait tout de même moins de scrupules à partir comme cela, dans tous les cas. Aussitôt que ce fut fait, elle retrouva Jacob, rayonnante, son sourire s'étalant d'une oreille à l'autre, elle ne se souvenait même plus de la dernière fois où elle avait été à ce point heureuse.

-On peut juste aller se promener un peu,
dit-elle sans lui donner d'indications plus précises, le tout accompagné d'un clin d'oeil. Mais, bien sûr, elle avait une idée plus précise derrière la tête, et espérait que celle-ci allait plaire à Jacob.

Elle lui attrapa la main (ce qui n'était pas des plus discrets, sous le nez de sa collègue, mais elle s'en fichait complètement, pour tout dire. Il n'y avait qu'une chose, et une seule qui l'intéressait pour le moment, tout le reste n'avait pas l'ombre de la moindre importance). Elle ne l'entraîna pas très loin, ceci dit, puisqu'elle le conduisit jusqu'au mur de briques à l'arrière du pub. De la pointe de sa baguette, elle appuya sur les briques adéquates, quelques instants plus tard, le mur s'écartait et laissait place à l'accès au Chemin de traverse. Queenie comptait sur l'effet de surprise, même s'il était en vérité très possible que Norbert l'ait déjà amené ici, et que la découverte de ces lieux ne soit pas exactement une nouveauté pour lui. Dans tous les cas, il aurait sûrement plaisir à parcourir ces ruelles, puisqu'on pouvait difficilement imaginer plus de magie concentrée qu'en cet endroit précis. Et surtout, ils pouvaient se promener là main dans la main, sans craintes et sans contraintes.

-Qu'est-ce que tu en penses ?




code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 256
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: You're one of us now ! (Queenie <333333)   Ven 18 Aoû - 6:53

Queenie & Jacob
You're one of us now !
Jacob ne pouvait pas nier qu’il avait bien envie que sa petite amie (parce qu’elle était sa petite amie non ?) prenne la peine de quitter son travail afin de passer du temps avec lui. Il n’y pouvait rien il avait simplement envie de passer le plus de temps possible en compagnie de la sorcière, puisqu’ils venaient à peine de se retrouver. Forcément, le boulanger aurait sans doute dû se contenter de venir la voir à la fin de son service, ou directement chez elle, afin de ne pas déranger, mais en même temps il n’avait pas pu s’y résigner. C’était bien trop tentant de se rendre au Chaudron Baveur afin de lui faire une telle surprise, il avait eu besoin de la voir très rapidement. Parce qu’il mourrait d’envie de la revoir depuis la dernière fois où ils s’étaient quittés chez Norbert et Tina… et puis, concrètement, il revenait quand même pour elle. Pas entièrement non plus, bien sûr, il y avait aussi le fait que ça lui permettait de toucher un peu au monde magique, qu’il allait pouvoir voir Tina et Norbert plus souvent, aider son meilleur ami avec ses créatures, Adrian aussi d’ailleurs qu’il ne connaissait pas encore, mais en grande partie… il revenait quand même pour Queenie. Parce que c’était tout simplement la femme de sa vie, la femme de ses rêves. Et là, le rêve était juste réalité.

Queenie se leva afin d’aller discuter avec sa collègue, sans doute pour la prévenir qu’elle s’en aller. Est-ce qu’elle mentait pour partir ? Il ne savait pas et il n’avait pas spécialement envie de le savoir en fait. La seule chose qui l’importait, c’était le fait qu’il allait pouvoir passer les prochaines heures en compagnie de celle qui faisait battre si fort son cœur. Et son cœur se mit à battre la chamade quand Queenie, après lui avoir dit qu’ils pouvaient simplement se promener, lui attrapa la main afin de l’entrainer avec elle. C’était simplement fou, qu’elle lui prenne la main de cette manière, il en était dingue. La sorcière ne se posait pas de question, parce qu’il n’y avait pas de question à se poser. Elle l’entraina, non pas vers la sortie comme il l’aurait cru, mais vers le fond de la salle afin de rejoindre une petite pièce avec juste… un mur de pierre. Quand Queenie sortie sa baguette, elle la pointa sur les pierres et rapidement, celles-ci se déplacèrent pour laisser un passage. Jacob ne put se retenir d’ouvrir grand les yeux en voyant ça. Il n’en revenait pas, derrière le mur il y avait une rue. Une rue que Jacob pensait avoir déjà visité, mais il n’était pas passé par là à l’époque. Et de toute façon, quand bien même il était déjà venu ici, il ne pouvait qu’être encore émerveillé. Toujours. Ce monde était magique (en même temps hein.)

« J’adore la magie. » Dit-il dans un grand sourire, avant de tourner son regard vers Queenie, serrant un peu plus leurs mains jointes. « Je trouve qu’une promenade nous ferait beaucoup de bien. »

En fait, le simple fait de pouvoir se promener sur une rue sorcière main dans la main avec Queenie, c’était le paradis. Ou pas. Ils pouvaient faire plus. Ce qu’il fit d’ailleurs en venant s’emparer un instant des lèvres de la sorcière.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

You're one of us now ! (Queenie <333333)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Queenie Monroe
» queenie † call me queen of the wicked
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse :: Le chaudron baveur
-