AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un thé pour apaiser les pensées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 217
Humeur :
35 / 10035 / 100

En couple avec : Mariage avec Bill annulé

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, Bois de Rose, Un cheveu de Velane
Camp: Neutre
Avatar: Emilie de Ravin

Message#Sujet: Un thé pour apaiser les pensées   Lun 17 Avr - 17:37


Lizzie était resté au Ministère plus longtemps que dans tous les autres endroits où elle avait ses stages, il faut dire qu'il y avait beaucoup de départements et de services au sein du Ministère. Elle était presque une semaine dans chacun d'eux, il en restait deux qu'elle n'avait pas fait, le département des Mystères, mais ça ça lui était interdit, parce qu'il fallait remplir tout un tas d'obligations pour y travailler, et ils n'autorisent pas les stages de quelques jours. Et le dernier était celui des Aurors, qu'elle avait gardé pour la fin, car c'était un métier qui lui faisait un peu peur, être toujours face au danger arrêter les méchants, et ce genre de choses. Elle arriva et toqua doucement à la porte qui permettait d'entrer dans le service, elle soupira de soulagement quand elle vit que Pomona se trouvait sur place, elle connaissait au moins une personne, bien que jusque là ce détail ne l'avait jamais arrêter dans ses projets.

La jeune femme se présenta, et le chef semblait être au courant de son arrivée, ce qui changeait un peu, puisque d'ordinaire, elle devait attendre que la note de service arrive bien aprés elle, d'ailleurs. Mauvaise organisation et communication entre les services. Aprés une visite guidée rapide de ce que 'était le travail des Aurors, la jeune femme se rendit dans la salle de pause pour souffler un peu. Les gens qui travaillaient sur place avait l'air si sérieux, et elle ne pouvait pas toujours aller voir Pomona quand elle avait une question. Heureusement, on lui avait donné un petit travail, qui constituer à classer les dossiers, et ranger les bureaux des Aurors rien de trop compliqué pour la jeune fille. Mais elle était tout de même contente de faire ce stage, aprés ce serait Gringotts, et elle verrait pour quelques boutiques du chemin de traverse.

Récemment, elle avait apprit que son mariage avec Bill, avait été annulé. Lizzie était encore toute tristounette de cette histoire. Mais elle essayait d'oublier en se concentra sur son travail. Aprés avoir passer presque deux semaines chez elle, à pleurer tout son soul devant sa triste vie. Son père l'avait littéralement mis dehors, en lui disant qu'elle ne pouvait pas rester toute sa vie, à se morfondre. Il avait attraper la jeune fille par la main, et l'avait conduit au Ministère pour qu'elle y fasse sa journée de stage, et elle avait dû y aller le lendemain, et le jour suivant et encore celui d’après. Et cela avait eu lieu, il y a une semaine, maintenant tout cela l'occuper un peu, et lui évitait de penser à Bill, moins de trois fois par minute. Elle soupira et se servit un thé fort, histoire de se réveiller un peu. Lizzie se retourna et vit que Pomona venait vers elle, elle lui fit un petit sourire pour la saluer à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1364
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Un thé pour apaiser les pensées   Ven 21 Avr - 14:07


Du café... il lui fallait impérativement du café. Ces derniers temps, elle en abusait tant et tant que ça devait être de la caféine, qui coulait dans ses veines. Même la potion "tonifiante" qui lui tenait compagnie depuis un moment à présent (et dont les composantes n'avaient pas forcément grand-chose de légales, mais passons) ne suffisait plus à l'aider.

Le rythme était devenu insoutenable, et son pauvre cerveau était actuellement au bord de la rupture. Elle ne dormait plus. Littéralement. Cela faisait un moment qu'elle était sujette aux insomnies, mais généralement, elle arrivait à grapiller une heure ou deux de sommeil, malgré tout, ce n'était plus le cas. Elle était éprouvée physiquement, mentalement, et il lui était difficile de garder son niveau au maximum, même si elle y tenait.

L'affaire sur laquelle elle travaillait était complexe et exigeait d'elle une concentration qui parfois ne demandait qu'à se faire la malle, et elle était autrement et à cent pour cent accaparé par la résistance.

Au fond, ce n'était sans doute pas plus mal qu'elle ait un emploi très chargé. Il était plus simple d'ignorer de la sorte la douleur constante qu'elle ressentait, mêlée de colère et de honte, quand elle se rappelait sa conversation avec Andreï.

C'était plus fort qu'elle, non pas qu'elle le souhaite vraiment, mais elle n'arrivait pas à l'empêcher. Invariablement, ses pensées la ramenaient à Seth, à ce qu'elle avait découvert à son sujet, et à tout ce que ça signifiait.

Elle savait qu'elle allait devoir l'affronter (dans tous les sens du terme), qu'il allait falloir qu'ils se parlent, en tête à tête, qu'elle éclaircisse la situation, mais elle ne s'en sentait pas capable encore, ne serait-ce que parce qu'elle ne savait pas ce qu'elle devait faire. Le dénoncer ? C'était évident, le plus logique à faire, mais elle n'y arrivait pas.

Elle s'épargnait bien toute inclination personnelle pour qui que ce soit dans la mesure du possible, et elle avait toujours su pourquoi, elle avait vu quelle faiblesse cela engendrait chez les autres, elle n'avait pas voulu ça pour elle. Sauf qu'elle n'avait pas choisi....

Alors elle l'évitait, même s'il n'y avait rien de plus difficile au sein de ce bureau. Elle fuyait, lâchement... Mais contrairement à ce que pouvait laisser croire la casquette qu'on lui avait demandé d'endosser, et même si elle gagnait en courage au fil du temps, elle avait toujours été un peu lâche.

Cette pause café, c'était autant pour s'administrer sa dose quotidienne de caféine que pour l'éviter une fois encore. Elle se serait bien épargnée quelque compagnie que ce soit au demeurant, mais quand Lyzzie, qui était maintenant stagiaire dans leur département, la salua une nouvelle fois d'un sourire, Pomona ne fit pas mine de l'ignorer.


"Ça va bien ?"

Au fond, parler à son interlocutrice allait peut-être lui permettre, l'espace d'un instant, d'éluder ses propres problèmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 217
Humeur :
35 / 10035 / 100

En couple avec : Mariage avec Bill annulé

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, Bois de Rose, Un cheveu de Velane
Camp: Neutre
Avatar: Emilie de Ravin

Message#Sujet: Re: Un thé pour apaiser les pensées   Lun 8 Mai - 14:36


Lizzie leva la tête de son café et croisa le regard de Pomona, elle ne savait pas trop quoi répondre à la jeune femme face à cette question. Est-ce que ça allait? A vrai dire, non sans doute pas, mais c'était mieux qu'il y a une semaine, et au fond Lizzie savait que ça irait encore mieux dans une semaine, et puis encore mieux celle d’après. Mais elle ne savait pas du tout si elle devait en parler ou non avec Pomona, elles n'étaient pas trés amies, et en même temps c'était peut-être l'occasion de se parler, surtout qu'elle allait quitter le ministère dans peu de temps. Mais tout ce qu'elle avait prévu pour son avenir, le grand voyage autour du monde en compagnie de Bill, et puis rentrer pour fonder une famille, tout ça était perdu. Alors elle se demandait encore pourquoi elle faisait tout ces stages. Mais elle s'était déjà engagé pour travailler chez Gringott's la banque des sorciers, elle devait au moins faire ce stage là. Aprés....  elle verrait ce qu'elle allait faire.

"Bill .... le mariage est annulé" fit simplement la jeune femme, aprés tout cela résumait tout, de l'état où elle se sentait, car ce n'était pas seulement son avenir qui avait été brisé, mais aussi son cœur. Elle était trés amoureuse de Bill, et maintenant tout était fini. Elle posa son coude sur la table, et son menton dans le creux de sa main, et soupira de lassitude, en touillant vaguement son café. Puis voyant que Pomona tait toujours là, elle se redressa et lui fit un petit sourire d'excuse, elle n'était pas trés polie envers la jeune femme.
"Pardon, je ne suis pas au mieux de ma forme en ce moment". fit Lizzie pour rattraper sa conduite, elle savait que c'était pas digne d'une parfaite jeune femme d'agir de cette façon.
"Et toi, tout va bien? "demanda Lizzie à la jeune femme pour engager une conversation, qui lui permettrait d'oublier Bill et toute cette histoire pendant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1364
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Un thé pour apaiser les pensées   Mer 10 Mai - 12:41


Demander à une personne que l'on connaît peu comment elle va peut engendrer deux sortes de réactions, qui n'ont pas forcément grand-chose à voir l'une avec l'autre.

Dans le premier cas, la personne choisit de mentir, parce qu'elle vous connaît à peine et ne veut parler ni de ses joies ni de ses problèmes. Dans le deuxième cas, la personne a envie de vider son sac, et vous vous retrouvez dans une situation à laquelle vous ne vous attendiez pas, et à laquelle vous n'étiez pas forcément préparés.

En ce qui concernait Pomona, elle se retrouvait dans le second cas de figure, elle s'était attendue à une réponse évasive de la part de Lyzzie, mais ce n'est pas ce qu'elle obtint. Et elle ne savait pas si elle était digne, elle si peu sociable, si peu douée dans les relations humaines, à recueillir des confidences de la sorte. Lyzzie n'allait pas bien, et Pomona comprit bien vite pourquoi.

"Bill .... le mariage est annulé."

Il y a peu encore, Pomona serait restée totalement indifférente à cette information. Après tout, elle ne connaissait pas spécialement les deux intéressés, alors elle n'avait pas vraiment de raisons de s'en inquiéter, elle avait toujours manqué cruellement de compassion.

Mais là, la situation de Lyzzie faisait écho à la sienne, alors forcément, la jeune Auror parvenait à comprendre. Le mariage était annulé. Elle avait le cœur brisé. Comme elle. Pas pour les mêmes raisons, mais comme elle. Elles avaient mal toutes les deux, c'est peut-être des choses qui rapprochent. Pomona saurait difficilement le vivre, elle ne connaissait pas bien du tout cette situation.


"Pardon, je ne suis pas au mieux de ma forme en ce moment".

Elle n'avait pas à s'excuser, c'était normal, et puisque Pomona, elle, se sentait au fond du gouffre, elle n'allait certainement pas lui faire le moindre reproche.

Non, vraiment, Lyzzie n'avait pas de raisons de s'excuser.


"Et toi, tout va bien? "

Et voilà, c'était à son tour de décider. Se prêter au jeu ou ne pas s'y prêter... Il n'était pas dans la nature de Pomona d'ainsi se confier. Elle ne le faisait même pas avec ceux dont elle se sentait pourtant relativement proche, alors...

Pomona choisit donc la version la moins honnête, et se contenta de hocher doucement la tête, même si elle n'allait pas bien, non, elle avait le sentiment de n'avoir jamais été aussi mal, même.

"Je suis désolée, de ton mariage", répondit-elle avec toute la sincérité dont elle était capable. Désolée n'était peut-être pas le mot, mais en tout cas, elle pouvait compatir. "Je sais ce que ça fait. D'avoir le cœur brisé."

Elle s'en voulait déjà d'avoir prononcé des mots pareils. C'était beaucoup trop personnel, et elle n'avait aucune envie de parler d'elle. Pomona prit place à côté de Lyzzie.

"Tu veux en parler ?"

Parce qu'elle jouait les psychologues de comptoir, maintenant ? Toutes ces histoires ne lui faisaient décidément aucun bien.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 217
Humeur :
35 / 10035 / 100

En couple avec : Mariage avec Bill annulé

QUI SUIS-JE?
Baguette: 22 cm, Bois de Rose, Un cheveu de Velane
Camp: Neutre
Avatar: Emilie de Ravin

Message#Sujet: Re: Un thé pour apaiser les pensées   Sam 1 Juil - 17:05


Lizzie soupira, le plus triste n'était pas que le mariage soit annulé, en soit, elle aurait pu attendre tant qu'elle continuait de vivre un idylle avec Bill. Mais aprés l'annonce, le jeune homme n'avait pas voulu la revoir, et lui avait dit qu'il serait sans doute fiancé à une autre dans peu de temps, parce qu'il quittait le pays. Mais Lizzie était prête à partir avec lui. Mais il n'avait pas fait de demande en ce sens, et ses parents avaient refusé qu'elle puisse quitter le royaume-Uni et aujourd'hui, elle se retrouvait seule. Et le plus triste et qu'elle serait bientôt fiancé à un autre... homme. Mais pas comme Bill. Mais elle était une jeune femme bien élevé, et ferait sans doute ce qu'on lui demande de faire. La chance de tomber amoureuse de ce nouveau fiancé serait sans doute trés mince. Lizzie fit un sourire triste, et de connivence avec la jeune femme, elle avait vécu la même chose. Elle ne savait pas si ce serait bien de poser la question, et de savoir ce qui lui était arrivé. Est-ce que se serait ce que ferait une jeune femme parfaite? Ferait-elle preuve d'empathie et de soutien en apprenant la vérité? ou de retenue et de ne pas lui faire mal, en lui faisant repenser à son histoire, pour rien?

Pomona lui demanda alors si elle souhaitait en parler, et deux réponses contradictoires vinrent dans ses pensées. Une partie d'elle avait envie de tout lui dire, de vider son sac, comme on pourrait dire, même si en soi Pomona pouvait rien faire à part écouter. Et en même temps, une autre partie d'elle, avait juste envie de se taire, d'oublier et de passer à autre chose. Elle avait déjà bien trop pleuré pour lui, et il valait mieux penser à demain, qu'à hier.

"En parler, ne changerait pas grand chose, je pense? Et pour toi, c'est sans doute pareil, non?" demanda Lizzie avec un sourire, ainsi, elle lui laissait le choix de parler ou de se taire. La jeune femme ne savait pas si elle était le genre de personne qui pouvait sincèrement être à l'écoute des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1364
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Un thé pour apaiser les pensées   Lun 3 Juil - 17:25

En parler, ne changerait pas grand chose, je pense?
Pomona ne pouvait pas lui donner tort, en tout cas. Elle pensait en effet que s'appesantir sur sa situation n'avait sans doute qu'un intérêt limité, au sens où le fiancé de Lyzzie n'allait pas lui revenir sous prétexte qu'elle s'épanchait à ce sujet.

Après, parler pouvait libérer la conscience d'une autre manière, Pomona s'en était rendue compte malgré elle au retour inattendu de Henry à l'appartement.

Elle n'avait quasiment rien dit à son oncle, mais il avait su qu'elle souffrait d'une peine de cœur, qu'elle se sentait mal, que c'était fini, c'était déjà bien plus que ce qu'elle imaginait. Elle ne pensait pas que ça lui ferait bien, d'une manière ou d'une autre, et pourtant, accepter de pleurer parce qu'elle avait mal, abandonner sa réserve naturelle, ça lui avait fait du bien.

Mais elle était en présence de Lyzzie, et ce n'était pas comme avec Henry, elles se connaissaient à peine, et elle préférait par conséquent taire ses pensées plutôt que de les laisser affleurer. Déjà, avoir admis qu'elle souffrait d'une peine de cœur, c'était beaucoup, vraiment beaucoup trop.

"Et pour toi, c'est sans doute pareil, non ?"

Oui, c'était pareil. Parler de Seth ne changerait rien à la situation, ça n'ôterait rien à ce qu'il avait fait, ça ne changerait rien à la douleur qu'elle éprouvait, ça ne changerait rien à l'humiliation qu'elle avait subi.

Et d'ailleurs, même s'il lui prenait l'envie d'en parler, elle serait bien incapable de dire quoi que ce soit. Parce que toute cette histoire ne reposait pas juste sur une histoire d'amour contrariée. Il faudrait expliquer son implication dans la Résistance, parler du statut contestable de Seth... et si elle n'avait même pas réussi à le dénoncer à McDowell alors que c'était la première chose qu'elle aurait dû faire, ce n'était pas demain la veille que ça allait changer, elle ne pouvait parler de cela à personne.

Même ceux de la résistance ne comprendraient pas. Elle était bloquée. Et oui, ça ne changerait rien. Elle n'était même pas sûr que ça soulagerait sa peine en fin de compte.


"Effectivement", constata-t-elle simplement. "Il est hors de question que j'en parle de toute façon", affirma-t-elle de sorte qu'il était difficile de savoir si elle plaisantait ou non. Le fait est que c'était vrai. "Mais je suppose que parler peut faire du bien, parfois."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un thé pour apaiser les pensées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» "I love you two."-Petit diner pour apaiser les tensiosn[Joe et Jack]
» Petite pensée pour le Japon
» Une pensée pour Paris
» Une pensée pour la Belgique
» La mort est douce : elle nous délivre de la pensée de la mort.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-