AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1609
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Mar 25 Avr - 13:52

Cette situation n'avait que trop duré, Pomona le savait bien. Elle ne pouvait se contenter encore de laisser les jours s'écouler sans réagir, parce que fuir ses responsabilités en même temps que la réalité était plus simple que de les assumer en même temps que leurs conséquences.

Cela faisait plusieurs jours que Pomona prenait un soin tout particulier à éviter Seth, ce qui n'était pas une mince affaire puisque non contents d'êtres (jusque-là) ensemble, ils travaillaient au sein du même département parmi les Aurors, et il était supposé être son référent. Elle y avait tout de même mis toute l'application du monde.

Tout simplement parce qu'elle ne voulait pas l'affronter, lui parler de but en blanc, sans avoir préalablement décidé de ce qu'elle comptait faire de l'information qu'Andreï lui avait asséné comme l'on frapperait quelqu'un avec une gigantesque massue.

Seth était un mangemort. Rien que d'y penser, le cœur de la jeune femme se serrait, non, se brisait, même, et tous ses repères s'effondraient. Et la ronde d'une multitude de sentiments plus désagréables les uns que les autres, prenaient place dans son esprit.

Il y avait la douleur, celle que l'on ressent quand on a aimé et que l'on a été trahi, celle que l'on éprouve quand on se laisse briser le cœur, à plus forte raison pour la toute première fois de sa vie.

Il y avait la honte, parce qu'elle avait ignoré les signes, parce qu'elle avait fermé les yeux sur la vérité pour ne pas s'y confronter, parce qu'elle avait failli à tous ses devoirs, en tant qu'Auror et en tant que cheffe de la Résistance. Elle n'avait rien vu... sans doute parce qu'elle ne voulait rien voir. L'ennemi avait sans doute raison, au fond, l'amour était une faiblesse, une épouvantable faiblesse.

Il y avait le dégoût, aussi, dégoût de lui, dégoût d'elle-même. De lui pour tous ses mensonges, pour toutes ses croyances, pour tous ses actes, dégoût d'elle-même parce qu'au-delà des mensonges, des croyances et des actes, elle était contrainte et forcé de comprendre qu'elle l'aimait toujours, que la violence de la vérité n'avait pas altéré ses sentiments, et il le faudrait, pourtant.

Parce que que valaient-ils, au fond, ses sentiments. Plus Pomona y réfléchissait, plus elle se disait qu'il l'avait manipulée. Tom Jedusor l'avait dans sa ligne de mire, plus encore depuis qu'il savait qu'elle possédait son journal... Demander à Seth de la mettre à sa merci ressemblerait bien à ses méthodes déshonorantes. Et elle était tombée dans le piège. Pire encore, elle y avait sauté à pieds joints.

L'humiliation. Cela aussi, elle en éprouvait.

C'était le cœur battant et l'estomac serré qu'elle avait frappé à la porte de Seth. Là où tout avait commencé et où tout devait sans doute finir.

Quand il ouvrit la porte, elle se contenta de lui adresser quelques mots, sans doute trop utilisés et par nombre de personnes qu'elle n'estimait que trop peu, mais ça lui était égal.

"Il faut qu'on parle."


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Lun 8 Mai - 18:10

Pomona & Seth
Tomber est permis, se relever est ordonné.
Seth se faisait peut-être des films, mais il avait bien le sentiment que ces derniers temps Pomona l'évitait. En soit, c'était idiot, il n'y avait aucune raison qu'elle le fasse (pensait-il). Mais c'était un peu ce qu'il avait le sentiment en ce moment. Sans grande raison en fait, c'était juste que même s'ils se montraient particulièrement discret au bureau des Aurors, ils savaient se voir de temps en temps, se parler parfois juste se regarder. Et là, depuis quelques jours, rien du tout. Pourquoi ? Il n'en savait rien. Au fond, il ne savait même pas si c'était vrai ou pas, ça pouvait très bien être une impression sans fondement. Parce que le jeune homme devait bien reconnaître qu'il se sentait quand même vraiment différent depuis qu'il était avec Pomona. Rien que le fait qu'il se souci d'elle était quelque chose d'étrange venant de sa part. Il était de nature égoïste, il l'était toujours, mais il parvenait à faire entrer la jeune femme dans son égoïsme. Autant dire que les autres il n'en avait toujours rien à faire (bon, à part quelques exceptions près quand même, mais ça n'allait de toute façon pas aussi loin pour autant), alors qu'elle ce n'était pas le cas. Et que pour elle... bah il était capable de beaucoup. Comme ne pas suivre les ordres de Voldemort lors de la soirée de Halloween, pour éviter que la jeune femme ne découvre son secret (qui était donc au cœur de sa paranoïa actuelle d'ailleurs).

Enfin, bon, le jeune homme se faisait sans doute trop de souci. Il se sentait par moment un peu idiot avec Pomona. Pour la simple et bonne raison que le simple fait de penser à elle lui tirer un sourire, qu'il sentait son cœur s'accélérer aussi. Il n'avait pas du tout l'habitude de ce genre de chose, c'était bien la première fois que ça arrivait. Et il ne savait même pas si c'était vraiment une bonne chose. Mais il n'avait aucune envie que ça s'arrête pour autant. Au contraire. Sauf que là, il ne pourrait pas y faire grand chose. Il était plongé dans un livre quand il entendit frapper à sa porte et il ne put s'empêcher de penser que ça devait être elle justement. Parce qu'il avait envie que ça soit elle sans doute et parce qu'en fait en dehors de la jeune Auror, il ne recevait vraiment que peu de visite. C'était elle donc, mais dès qu'il posa les yeux sur elle, l'Auror comprit qu'il y avait quelque chose. Et quand elle prit la parole, lui disant ces mots qui voulait tout dire et ne rien dire, Seth eut la confirmation qu'il se passait bien quelque chose. Il s'écarta de la porte pour la laisser entrer, avant de prendre la parole.

« Je t'écoute. »

Simple et concis, rien de plus, d'un ton sans doute un peu froid comme à son habitude avec les autres, mais comme il avait eu l'habitude de parler à Pomona dernièrement. S'il fallait qu'ils parlent, c'était qu'elle devait avoir quelque chose à lui dire. Il attendait donc.  
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1609
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Lun 8 Mai - 21:13


Quand Seth ouvrit la porte, son coeur cessa de battre un instant, puis s'emballa de plus belle. Le peu de courage qu'elle était parvenue à rassembler pour venir frapper à sa porte était en train de fondre comme neige au soleil.

Se retrouver ainsi face à lui lui donnait l'envie de taire toutes ses certitudes (car il ne s'agissait pas de doutes à ce stade, elle était sûre de ce qu'Andreï lui avait appris, même si ça lui déplaisait profondément), de faire comme si de rien n'était et de se laisser bercer d'illusions juste encore un peu. Parce que d'ici quelques minutes seulement, elle allait le perdre, elle savait pertinemment qu'elle allait le perdre, et elle détestait ça, même si elle se faisait une raison en imaginant qu'elle n'avait jamais compté pour lui quand il avait pris tant d'importance pour elle. Une importance telle qu'il l'avait même changée, d'une manière qu'elle n'avait pas cru possible. La chute n'en était que plus dure.

Après qu'elle lui ait lancé cette fameuse phrase qu'on ne veut jamais entendre au sein d'un couple, il la considéra avec ce qui lui semblait être une sorte de froideur qui augmenta son angoisse. Elle aurait aimé que quelque chose dans son regard ou dans son attitude la rassurent un peu. Mais vu sa propre attitude, il était normal que Seth fasse preuve de distance de son côté.

Il la laissa entrer. Elle sentait son estomac se nouer un peu plus à chaque pas qu'elle faisait à l'intérieur. Elle se rappelait la première fois où elle était entrée ici... Quand elle ressortirait de là, ce ne serait plus du tout dans le même état d'esprit. Si elle en sortait indemne... C'était une option à laquelle elle n'avait pas envie de songer parce qu'elle osati encore croire que Seth n'était pas capable d'une chose pareille, mais s'il s'en prenait à elle en découvrant la vérité ? Il allait bientôt être temps de le savoir.


« Je t'écoute. »

Ce fut les seuls mots qu'il prononça, toujours avec cette sorte de froideur qui lui faisait déjà du mal par anticipation. C'était comme se précipiter volontairement dans le vide.

Elle ne parla pas tout de suite, elle se demanda même si elle allait en être capable. Ce fut avec une immense difficulté qu'elle reprit la parole. Chaque mot lui était d'une difficulté presque insurmontable. Elle aurait envie, plutôt, de rebrousser chemin, au sens propre comme au figuré, mais il était trop tard.

Elle savait, elle ne pouvait pas continuer de se faire avoir pour le seul plaisir de se croire aimée. Alors qu'elle ne l'était pas. Même si elle avait le sentiment qu'on allait lui arracher le coeur pour de bon après cette discussion. Elle ne l'imaginait plus capable de battre encore après ça.

Après avoir pris une légère inspiration, elle se jeta à l'eau, et eut directement le sentiment de se noyer.


"Est-ce que tu peux me montrer tes avant-bras, s'il te plaît ?"
demanda-t-elle d'un ton détaché.

Cette simple question devrait suffire, il comprendrait qu'elle savait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Mer 10 Mai - 16:45

Pomona & Seth
Tomber est permis, se relever est ordonné.
Si Pomona était là, qu’elle lui disait qu’il fallait qu’ils parlent, c’était qu’elle avait donc quelque chose à lui dire. Seth attendait de savoir ce qu’elle avait à lui dire, mais la jeune femme mis un temps incroyablement long à reprendre la parole. À moins que ça ne soit son interprétation qui lui donnait le sentiment que les secondes devenaient des minutes ? Dans tous les cas, le jeune homme trouvait le temps long et pendant tout ce temps, il se demandait ce que sa petite amie avait à lui dire. Ce n’était pas comme si tout dans son attitude ne lui montrait pas une certaine distance. Pomona n’était pas arrivée tout sourire en lui disant qu’elle devait lui raconter quelque chose. Elle se trouvait là, devant lui, distante, et ils devaient parler… Pendant un temps, Seth se demanda si la jeune femme n’avait pas trouvé quelque chose en rapport avec l’affaire sur laquelle elle travaillait et dont il était le responsable donc. L’Auror le craignait depuis qu’il avait appris que c’était elle qui était chargée de l’affaire, parce qu’il savait à quel point elle avait un grand esprit de déduction. Même si Seth se pensait intouchable, le fait que ça soit Pomona qui enquête ne le rassurait pas du tout. Alors en un sens, il avait commencé à se préparer à l’idée qu’elle puisse découvrir ce qu’il y avait derrière tout cela, en espérant que ça ne soit pas le cas. Est-ce que c’était ça du coup ?

Non… c’était autre chose, mais pas beaucoup mieux. Quand Pomona finit par reprendre la parole, ce fut pour lui demander de lui montrer ses avant-bras. Seth sentit un long frisson parcourir son échine en l’entendant lui faire cette demande, comprenant parfaitement ce que ça signifiait. Et sans nul doute que son visage trahissait autant sa surprise que son angoisse. Le jeune homme avait pour habitude de toujours garder contenance, en grande partie parce qu’il jouait un double jeu depuis des années. Mais là… ça n’avait rien à voir. Parce qu’il se retrouvait devant celle qu’il aimait et qu’il comprenait qu’elle était au courant. Comment ? Là était la question.

« Pourquoi tu as envie de voir mes avant-bras ? »

Sa voix n’était pas forcément aussi assurée qu’il ne l’aurait aimé, mais il espérait que ça allait quand même suffire. Suffire à quoi ? Au fait qu’elle renonce de voir ses avant-bras oui, mais en même temps Seth savait parfaitement que c’était impossible. Parce que si elle lui demandait ça, c’était qu’elle savait quelque chose. Comment savait-elle pour la marque ? Savait-elle le rapport avec les mangemorts ? L’Auror ne se rendait pas compte à quel point son interlocutrice savait bien plus de chose sur le groupe auquel il appartenait que lui-même. Qu’avant qu’il n’entre dans le jeu, elle l’était déjà depuis un long moment, mais dans l’autre côté. Même s’il ne pouvait plus se faire d’illusion sur le fait qu’elle savait forcément quelque chose, sinon elle ne lui ferait pas une telle demande. Quelqu’un avait dû lui en parler… mais qui ?
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1609
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Mer 10 Mai - 22:02

Pomona eut le sentiment que quelque chose avait changé dans l'attitude de Seth, elle crut lire dans son regard de la stupeur et de l'appréhension, ou peut-être n'y lisait-elle que ce qu'elle craignait d'y voir. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas la réaction de Seth qui devait la rassurer ou lui redonner un vague espoir en lui (même si elle savait très bien qu'elle n'avait aucune illusion à se faire. La réalité était ce qu'elle était, et oui, elle était insurmontable, c'était comme ça).

Elle attendit qu'il reprenne la parole, et comme elle s'y était attendue, il ne s'exécuta pas directement, il chercha à jouer tant qu'il le pouvait la carte de l'innocence, mais ça ne marcherait pas. Parce qu'elle savait qu'il n'était pas innocent, même si elle mourrait d'envie qu'il puisse lui donner une preuve irréfutable du contraire. Sans y croire pour autant. Parce qu'y croire encore serait idiot.

« Pourquoi tu as envie de voir mes avant-bras ? »

Une voix qui lui semblait moins assurée que d'habitude, mais il se pouvait qu'elle l'imagine seulement.

Qu'il soit innocent ou coupable, il était normal qu'il lui pose la question et qu'il ne s'exécute pas immédiatement, mais elle aurait préféré qu'il le fasse sans discuter, tout comme elle préfèrerait découvrir des bras nus sans le moindre sombre tatouage gravé dans la chair de l'un deux.

Mais ce n'était pas ce qui arriverait. En fait, elle était incapable de planifier ce qui arriverait, ce qu'allait être sa réaction quand il lui faudrait admettre qu'elle avait percé à jour son secret, qu'il était démasqué. Et elle n'avait pas hâte de le découvrir, même si, quelque part, elle voulait que ce moment arrive enfin, car l'appréhender était peut-être pire que de le vivre.

Tout en croisant les siens, de bras, elle trouva donc la force de répliquer.


"Tu sais très bien pourquoi."

Elle faisait de son mieux pour soutenir son regard, mais c'était vraiment difficile, plus difficile encore que ce qu'elle s'était imaginée. Alors qu'elle s'était déjà imaginée ce qui lui semblait être le pire.

"Écoute, je sais que tu es un mangemort." Elle détourna les yeux, non, finalement, elle ne pouvait pas croiser ce regard-là, ça lui faisait beaucoup trop de mal. "Ne rends pas les choses plus difficiles et humiliantes qu'elles le son déjà. Montre-moi cette marque, ou prouve-moi que j'ai tort, s'il te plaît... mais arrête de jouer avec moi."

Elle avant tant de choses à lui dire, tout ce qui bouillonnait en elle depuis sa conversation avec Andreï, qui l'empêchait de fermer l'œil ou de faire quoi que ce soit convenablement. Mais avant tout, elle voulait l'entendre le lui dire. Ses propres mots. Ou au moins avoir cette preuve sous les yeux qui anéantiraient ses derniers et vagues espoirs. Sans cela, elle n'arriverait pas à se raisonner.blockquote>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Jeu 11 Mai - 15:13

Pomona & Seth
Tomber est permis, se relever est ordonné.
Seth posait la question, mais évidemment il savait parfaitement pour quelle raison Pomona avait envie de voir ses avant-bras. Si elle lui posait une telle question ce n’était pas pour rien, c’était parce qu’elle savait qu’elle allait trouver un tatouage sur l’un des deux. Et comment le savait-elle ? C’était la question que Seth se posait en effet. Qu’elle soit au courant qu’il fasse partie du groupe de mage noir c’était une chose, mais qu’elle sache qu’il possédait un tatouage en rapport c’en était une autre. Tatouage que Seth détestait déjà et qu’il haïssait encore plus maintenant. Outre le fait qu’il n’appréciait pas tellement d’être marqué comme du bétail, la situation actuelle prouvait bien que c’était quand même idiot de tatoué les personnes du groupe. Surtout d’une manière si voyante… alors certes, il y avait des techniques pour les dissimuler, ce que le jeune homme avait déjà fait, mais là tout de suite il n’en était rien. Il ne s’était pas attendu à ce que Pomona vienne pour réclamer de voir ses bras en même temps, il n’avait aucune raison de cacher son tatouage. Donc il savait qu’elle savait, mais ce qu’il ne savait pas c’était comment elle savait.

Pomona affirma alors qu’elle savait qu’il était un mangemort. Il n’en doutait pas qu’elle le savait, mais l’entendre prononcer ce mot… c’était quand même étrange. Le jeune homme aurait bien aimé qu’elle ne détourne pas son regard, mais elle le fit et les mots qu’elle prononça ensuite ne furent pas du tout agréable à entendre. Parce que Seth savait une chose, si Pomona avait découvert ce qu’il était réellement, plus rien n’allait être pareil. Et là, tout de suite, il ne craignait qu’une chose… la perdre. C’était étrange d’ailleurs, il en était un peu déstabilisé lui-même. Mais là tout de suite, ce n’était pas tant le fait que Pomona pouvait l’envoyer à Azkaban si elle le voulait, qu’elle le dénonce à McDowell et lui fasse perdre son travail et sa réputation qui le dérangeait… non juste le fait qu’elle ne le verrait plus de la même manière. Et qu’elle pense qu’il se jouait d’elle. Pourquoi ? Il n’en savait rien encore une fois.

« Très bien. » Dit-il la voix légèrement tremblante, incapable de parvenir à la contrôler. Encore une fois, c’était inédit pour lui. Tout était inédit quand ça concernait Pomona en même temps. Sans ajouter quoi que ce soit donc, le jeune homme déboutonna la manche de sa chemise pour la remonter et y dévoiler la marque des ténèbres. Il aurait pu se contenter de lui dire qu’elle avait raison, mais là au moins c’était parlant. Il était bien un mangemort. « Écoutes, tu n’as aucune raison de me croire, mais je te jure que je ne me joue absolument pas de toi. » Elle n’avait pas de raison de le croire non, mais c’était la stricte vérité. « Ça ne change rien à ce que j’éprouve pour toi. »

Seth n’avait aucune explication à donner, aucune bonne raison à donner à Pomona. Mais en même temps, il ne voulait pas qu’elle croit que les choses étaient différentes la concernant, qu’il avait joué un jeu avec elle.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1609
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Jeu 11 Mai - 15:51


« Très bien. »

Seth déboutonna la manche de sa chemise. Pomona frissonna. Elle ne savait pas si elle voulait qu'il lui oppose davantage de résistance ou si elle était soulagée qu'il cède enfin pour mettre fin à sa supplice (mais il ne faisait peut-être que commencer). Dans tous les cas, son attitude et ce qu'elle devait découvrir alors mettait fin à la moindre hypothèse susceptible de lui faire entendre qu'elle avait tort ou qu'Andreï lui avait menti.

Il y avait bel et bien un tatouage sur son avant-bras. Cette marque sombre imprimée sur son épiderme. Elle avait beau le savoir, le voir, avoir cette preuve concrète sous les yeux était bien pire que toutes ses suppositions. C'était là, c'était réel. Elle pouvait bien détourner le regard, mais la marque resterait là, elle ne s'effacerait pas. Comme le souvenir de cette conversation, sans doute.

C'était dit, c'était écrit, c'était inscrit. Seth Beresford était un mangemort, et dorénavant, elle n'aurait plus moyen de prétendre le contraire.

Elle se sentait mal, très mal, elle avait le sentiment que l'air lui manquait, et elle était incapable de détacher les yeux de cette marque hideuse. Elle ne parvint à détourner le regard que quand Seth reprit la parole, la rappelant cruellement à la réalité.

« Écoutes, tu n’as aucune raison de me croire, mais je te jure que je ne me joue absolument pas de toi. Ça ne change rien à ce que j’éprouve pour toi. »

Cette fois, c'était comme s'il n'y avait plus d'air du tout dans la pièce, elle avait dû mal à retenir ses larmes, encore plus de mal à parler. Comment pouvait-il encore affirmer maintenant qu'il ne se jouait pas d'elle ? Comment pouvait-il prétendre que ses sentiments étaient sincères ?

La coïncidence était trop grande pour que ce soit le cas. Non, il mentait, il mentait forcément. Il avait peur pour sa place, pour son travail, pour sa liberté, alors il cherchait à l'amadouer. Mais elle ne s'y laisserait pas prendre, pas une nouvelle fois.

Et même si ses sentiments avaient été réels (mais qu'elle était bête d'envisager cette possibilité ! Ce ne pouvait pas être le cas), qu'est-ce que ça changerait ? Elle ne pouvait pas fermer les yeux sur ce qu'elle savait. Il incarnait tout ce contre quoi elle luttait, tout ce qu'elle était supposée haïr et combattre.

À ce stade, elle n'avait même plus le moindre droit d'avoir encore des sentiments pour lui (même si c'était encore le cas, bien trop le cas, sans quoi elle n'irait pas si mal). De toute façon, est-ce qu'elle avait seulement la moindre idée de qui il était ? Elle ne le connaissait pas du tout, en fin de compte.


"Tu dois vraiment penser que je suis idiote, hein ?" répliqua-t-elle alors, la voix tremblante, partagée entre la crise de colère et la crise de larmes. "Mais bien sûr que tu me prends pour une idiote. Je n'ai rien vu du tout..." Elle marqua une pause. "C'est plus la peine de mentir, c'est trop tard. Bien sûr que tu n'éprouves rien pour moi, tu n'as jamais rien éprouvé pour moi."

Ou rien qui ressemble à de l'amour en tout cas.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Lun 22 Mai - 23:02

Pomona & Seth
Tomber est permis, se relever est ordonné.
Seth avait le sentiment de vivre le pire instant de sa vie, bien pire encore que ce qu’il avait pu vivre dans le passé. Tout simplement parce que là, tout de suite, il avait la manche levée et son tatouage était visible devant Pomona, la seule personne en ce bas monde qu’il avait eu envie de préserver vraiment de son secret (du moins, pas pour le sauver lui-même, mais parce qu’il ne supportait pas de voir ce regard qu’elle lui adressait en cet instant précis). Mais surtout parce qu’il savait qu’il était en train de la perdre, qu’elle ne pourrait plus jamais le regarder normalement, qu’elle n’accepterait jamais tout cela. Et comme il la comprenait… sauf que Seth avait quand même envie de croire que rien n’était perdu. Idiotement, parce que l’Auror était suffisamment intelligent pour savoir exactement ce qui allait se passer maintenant. Au pire, Pomona le dénonçait, elle faisait le rapprochement avec des affaires non résolus du bureau des Aurors et il terminait donc en prison sans doute embrassé par un Détraqueur, au mieux elle se contentait simplement de partir d’ici en le haïssant et en gardant pour elle ce qu’elle venait d’apprendre. Dans tous les cas, il la perdait et c’était la seule chose qui lui donnait cette horrible sensation. Tous ces efforts pour garder son secret, pour ne jamais se faire découvrir, pour être parfait au bureau des Aurors n’avaient aucune valeur contre le simple fait de la voir disparaître de son existence. De la voir croire qu’il ne l’avait jamais aimé ou encore de croire qu’il la prenait pour une idiote. Ce qui était le cas.

« Bien sûr que non ! » Répliqua-t-il, incapable de s’empêcher de vouloir s’expliquer. Alors que le jeune homme n’avait sans doute aucun mérite à s’expliquer, qu’il ne se trouvait pas du tout à sa place. Mais il n’y pouvait rien, il ne voulait pas que Pomona pense des choses fausses à son sujet, quand bien même il lui avait forcément menti. « Tu es la personne la plus intelligente que je connais. »

Et il était loin d’être le genre de personne à complimenter quelqu’un d’autre. Au vu de la situation, il aurait très bien pu se contenter de passer à autre chose, comme il aurait fait d’ordinaire, ne se préoccupant pas de ce que Pomona pouvait bien penser de lui. Sauf que voilà, il en était incapable. Il n’était plus du tout le même depuis qu’elle était entrée dans sa vie. Et le pire, c’était que maintenant elle allait sans doute disparaître, mais en y laissant quand même une place… en y laissant un vide plutôt.

« Je sais bien que ça peut paraitre complètement dingue, je n’avais pas prévu ça moi-même mais… » Seth cherchait ses mots, il n’avait aucune idée de comment s’y prendre pour la convaincre, si cela était possible d’ailleurs. Et à quoi bon en même temps ? Il ne savait pas, il avait simplement besoin qu’elle le sache. Bêtement sans doute, Seth ne put s’empêcher de s’approcher de Pomona pour poser ses mains sur ses bras, voulant capter son regard. « Je n’ai aucune raison de te mentir, vraiment. Je ne te trouve pas idiote et bien sûr que je ressens quelque chose pour toi. Je t’aime Pomona… je sais que ça doit te sembler impossible, mais c’est le cas. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1609
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Jeu 25 Mai - 9:38




« Bien sûr que non ! Tu es la personne la plus intelligente que je connais. »


Pomona n'avait jamais attendu après l'aval ou l'opinion de qui que ce soit pour tenir en grande estime son intellect et son esprit d'analyse, il n'empêche qu'à l'heure actuelle, la facilité avec laquelle elle avait su se laisser manipuler tenait de la plus absurde idiotie.

Pomona tenait en grande estime celui qu'elle pouvait difficilement considérer encore comme son petit ami. Si elle avait envie que quelqu'un affirme qu'il n'avait jamais connu personne plus intelligente qu'elle, elle avait voulu que cela vienne de lui. Mais ça, c'était tant qu'elle le croyait sincère à son égard. Mais ce n'était que de la poudre aux yeux. Il la manipulait corps et bien, et elle devait prendre sur elle pour ne pas tomber dans le panneau.

Il l'avait estimée naïve et crédule et il avait eu raison, car elle l'était. D'une naïveté sans bornes. Maintenant, il fallait qu'elle fasse face à ses propres erreurs et qu'elle les assume. Elle n'avait pas d'autre choix.


« Je sais bien que ça peut paraitre complètement dingue, je n’avais pas prévu ça moi-même mais… Je n’ai aucune raison de te mentir, vraiment. Je ne te trouve pas idiote et bien sûr que je ressens quelque chose pour toi. Je t’aime Pomona… je sais que ça doit te sembler impossible, mais c’est le cas. »

Ces mots avaient été aussi douloureux pour elle que si l'on avait transpercé son cœur à grands coups de poignard. On ne lui avait jamais dit qu'on l'aimait. Personne, à aucun moment. Elle s'en était longtemps fichue, parce qu'elle-même ne le disait à personne et faisait peu de cas de ces sentiments qu'elle analysait sans les vivre.

Mais là, ce n'était pas pareil. Pour la première fois de sa vie, ça comptait. Elle aussi aimait Seth, plus que tout au monde, si bien que cette situation était en train de la rendre complètement dingue. Il jouait avec ses nerfs comme avec son cœur, et c'était insoutenable.


"Tu as raison", dit-elle en daignant enfin soutenir le regard de Seth. " Je n'ai aucune raison de te croire." Elle se recula d'un pas pour refuser le contact de ses mains contre ses bras, malgré cette envie tenace qu'elle avait de se blottir contre lui. "Tu es convaincant, je le reconnais... Mais mentir, c'est ton rayon, pas vrai ?" Et si elle se laissait avoir une fois encore, là, elle serait définitivement idiote, irrécupérable, même. "Tu sais que je vais te dénoncer, pas vrai ?"

Elle essayait de s'en convaincre elle-même mais elle savait d'avance qu'elle en serait incapable. C'était contraire au moindre de ses principes, mais elle n'y arriverait pas. Elle l'aimait trop pour le condamner au pire.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Jeu 25 Mai - 21:12

Pomona & Seth
Tomber est permis, se relever est ordonné.
Seth savait bien que c’était impossible en soit que Pomona ne la croit et encore, il ignorait que la jeune femme avait de forte raison de croire qu’il l’avait manipulé et qu’il avait cherché à la séduire dans le seul but de l’atteindre. Il ne savait pas qu’elle était directement concernée par les mangemorts, il ne se rendait pas compte en effet que séduire Pomona aurait pu être un plan bien pensé. Mais même sans savoir cela, l’Auror avait bien conscience que c’était impossible pour lui de convaincre la jeune femme que ses sentiments étaient réels. Et pourtant, il n’y avait vraiment eu aucune manipulation de sa part à son encontre, même s’il n’avait pas été totalement honnête avec elle non plus. Quand elle le regarda droit dans les yeux pour lui dire qu’il avait raison, qu’elle ne pouvait pas le croire, avant de se reculer d’un pas, Seth ne put s’empêcher de sentir son cœur se briser un peu plus encore. Parce que quand même, au final, le jeune homme n’avait pas pu s’empêcher d’espérer qu’elle puisse le croire quand il lui disait qu’il l’aimait. Ce qui était vrai, plus que vrai même. Au fond, l’Auror ne comprenait même pas comment il avait pu se retrouver ainsi, mais il aimait sincèrement la jeune femme. Il aimait sans doute pour la première fois de sa vie en réalité, quand bien même il avait eu des relations dans le passé. Elles n’avaient pas cette saveur que Pomona rajoutait, qu’il était en train de tout perdre justement.

Seth ne pouvait malheureusement pas donner tort à Pomona alors qu’elle lui affirmer que mentir c’était son rayon. C’était le cas, il mentait tous les jours au final. Le simple fait de se rendre au bureau des Aurors était un mensonge, parce qu’il travaillait sur des affaires alors qu’il bossait pour l’autre camp. Il voyait certaine personne, comme celle sous ses yeux, travailler pour tenter de résoudre des crimes qu’il avait parfois commis lui-même. Mais quand même… il aurait aimé avoir une preuve pour prouver à Pomona qu’il ne mentait pas, sauf qu’il n’en avait pas vraiment les moyens. Enfin il pourrait très bien dire à la jeune femme de lui faire boire un Veritaserum pour qu’elle puisse avoir la confirmation, sauf qu’il y avait trop d’enjeu derrière pour ça. Parce que même si Pomona savait qu’il portait la marque des ténèbres sur son avant-bras, elle ne savait pas que c’était le cas pour Gwendall par exemple (même si ce dernier avait le droit à des soupçons) et Seth ignorait qu’elle en savait déjà plus que lui sans doute sur les mangemorts. Et puisqu’elle lui affirmait devoir le dénoncer…

« Je sais et je ne t’en empêcherais pas. »
Répondit-il après un petit temps de silence. Est-ce qu’il savait qu’elle allait réellement le faire ? Au fond de lui, Seth osait quand même croire qu’elle ne le ferait pas et pas pour sauver sa place, pour sauver sa liberté, mais parce que ça prouverait qu’elle tenait encore à lui. Mais c’était ce qu’elle devrait faire normalement, c’était son rôle de le faire. « J’ai déjà tout perdu de toute façon. »

Encore une fois, force lui était de constater qu’il était d’une étrange sincérité. Si elle devait le dénoncer, il ne se laisserait pas pour autant faire pour être conduit en prison. S’il le fallait, il s’enfuirait, serait en cavale, il se pensait suffisamment fort pour ça. Mais il le pensait vraiment quand il disait avoir déjà tout perdu. Parce qu’il comprenait bien qu’il l’avait perdu.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1609
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Sam 27 Mai - 9:52


« Je sais et je ne t’en empêcherais pas. »

Voilà où elle en était arrivée. Au constat désagréable qu'elle ne pourrait plus jamais croire en lui, quoi qu'il fasse et quoi qu'il dise. En même temps, oui, c'était assez évident, elle devait se préserver de lui, de l'influence qu'il avait sur elle, et pour cela, la meilleure des solutions était certainement de l'envoyer à Azkaban, où nul n'oserait nier, pour peu qu'elle apporte des preuves suffisantes, qu'il avait sa place.

Mais non. L'amour la rendait faible et fragile, et s'il n'aurait peut-être pas de scrupules à la faire tomber de son côté, cette perspective lui était inenvisageable.

Est-ce qu'il était sincère quand il affirmait savoir qu'elle le dénoncerait ? Ou savait-il déjà qu'elle ne pourrait jamais faire une chose pareille ? Dans tous les cas , elle n'arrivait pas à se satisfaire de sa réponse.

Pourquoi ne l'empêcherait-il pas ? Ce serait totalement suicidaire de sa part de la laisser faire, mais force lui était d'admettre que plusieurs choses lui échappaient. Comme le fait qu'il ne se soit pas attaqué à elle des lors qu'il avait été découvert. À moins qu'il ose encore penser que ses manigances et leur découverte étaient récupérables ? Mais si elle se trouvait idiote, lui n'était pas un sot, loin de là. Ça ne collait tout simplement pas.


« J’ai déjà tout perdu de toute façon. »

Elle se fit violence pour ne pas se laisser émouvoir quand Seth affirma qu'il avait déjà tout perdu de toute façon. Il avait l'air terriblement sincère, autant qu'au moment de lui dire qu'il l'aimait. Mais c'était impossible. Elle voulait y croire pour ne pas admettre qu'elle avait aimé en vain, que le sentiment le plus puissant qu'elle ait jamais éprouvé ait reposé sur une farce sinistre.

"C'est moi qui suis en train de tout perdre, pas toi."

C'était très excessivement dit. Pour le moment, elle gardait sa liberté, elle. Mais elle avait le sentiment d'avoir perdu sa confiance, son amour-propre, son humanité... La personne qui comptait le plus au monde à ses yeux. Plus jamais elle ne tomberait amoureuse. Ça faisait trop mal. Si mal...

"Dis-moi juste pourquoi..."

Une question qui en incluait de nombreuses autres : Pourquoi avait-il rejoint les mangemorts ? Pourquoi Jedusor lui avait demandé de se rapprocher d'elle ? Qu'est-ce qu'il attendait exactement. Pourquoi niait-il encore l'avoir manipulée alors qu'elle avait tout découvert ?

Elle savait d'avance que sa réponse ne serait sans doute pas satisfaisante, qu'elle se poserait plus de questions encore, mais elle s'était tant investie dans cette relation qu'elle ne pouvait pas juste en rester là. Elle savait ce que lui dictait sa raison, mais elle n'acceptait pas de l'écouter.

Pour la toute première fois, c'était son coeur qu''elle entendait. Elle ne pouvait pas manquer sa voix. Elle lui hurlait dans les tympans.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Mar 4 Juil - 21:15

Pomona & Seth
Tomber est permis, se relever est ordonné.
Seth ne pouvait pas savoir si Pomona allait le croire alors qu’il lui affirmait qu’il n’allait pas l’empêcher de faire quoi que ce soit contre lui. Elle n’avait aucune raison de lui faire confiance au vu de la situation. À sa place, le jeune homme ne lui ferait sans doute pas confiance. Parce qu’elle découvrait quand même qu’il appartenait à un groupe de mage noir alors qu’il était Auror. Évidemment, le jeune homme était loin d’imaginer qu’en plus de cela, elle était la leader d’un groupe de résistant qui cherchait à contrer son propre groupe. Qu’elle ne se retrouvait pas à ce point blessé parce qu’elle était une Auror et qu’elle ne l’avait pas cru capable de ne pas être un Auror intègre, mais parce qu’elle pensait qu’il se jouait d’elle. En tout cas, il n’avait vraiment pas l’intention de faire quoi que ce soit. Il pourrait très bien, en un sens. Il pouvait sortir sa baguette, immobiliser la jeune femme afin qu’elle ne puisse pas aller le dénoncer et donc lui faire perdre son travail et tout simplement sa liberté. Parce que c’était de ça qu’il était question. Si jamais, l’Auror se faisait arrêter en tant que mage noir, il était clair qu’il se rendrait directement en prison pour purger une longue peine. Mais même s’il pouvait le faire, s’il avait les capacités de le faire, le jeune homme ne le ferait pas. Tout simplement parce qu’il se retrouvait en face de Pomona. Et que même s’il ne pouvait sans doute plus la considérer comme sa petite amie – même s’il aurait aimé que ça soit possible, mais il ne se faisait pas d’illusion – il l’aimait toujours. Et il n’avait aucune intention de lui faire du mal, même pour se protéger. C’était une nouveauté pour lui, ce n’était pas quelque chose dont il avait l’habitude. Bien au contraire. Il se montrait toujours égoïste, il se faisait passer avant les autres. Mais pas là et lorsque Pomona affirma que c’était elle qui était en train de tout perdre, il ne put s’empêcher de sentir son cœur se serrer.

Quand elle lui demanda pourquoi, Seth ne sut pas exactement ce qu’elle voulait entendre par cette question. Du moins, il comprit qu’elle se demandait pourquoi il était mage noir. Mais il ne comprenait évidemment pas qu’elle cherchait aussi à savoir pourquoi il s’était rapproché d’elle, puisqu’il ne savait toujours pas qu’elle pensait qu’il la manipulait pour le compte de son maître.

« Je… » Seth ne put s’empêcher de chercher ses mots, il ne savait pas exactement comment expliquer la situation. Il était rarement à coup de mot. « Je ne suis pas quelqu’un de bien. J’ai cette… violence. » Il ne cherchait pas spécialement d’excuse, mais en même temps c’était la stricte vérité. Et Pomona avait les cartes pour le comprendre en un sens, puisqu’elle connaissait son histoire. « Ça m’est tombé dessus sans que je le cherche vraiment. » Il était évident que Seth n’allait pas incriminer Gwendall. « Il n’y a aucune explication valable, rien qui ne pourra te soulager… »

À quoi bon s’épancher sur tout cela après tout ? Elle ne pourrait pas comprendre, c’était impossible.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1609
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Mer 5 Juil - 16:49


Qu'est-ce qu'elle recherchait exactement, qu'est-ce qu'elle attendait de la part de Seth ? Il était évident, pourtant, et dès le départ, que ses questions n'auraient pas les réponses escomptées, qu'elle n'obtiendrait pas le moindre soulagement de la sorte. Il n'y avait rien qui puisse justifier le crime, des allégeances si terribles... Sa réponse n'allait pas lui plaire dans tous les cas.

Ou bien c'était ça qu'elle cherchait ? Une réponse qui ne lui plaise pas, pour réussisse à se détacher, pour que ça lui fasse moins mal. Mais ce n'était pas si simple. Quelle que puisse être la réponse, elle ne se sentirait pas mieux, parce que c'était tout un pan de son existence, en plus de ses certitudes, qui s'effondraient. Elle n'avait pas été préparée à ça.  

« Je…  Je ne suis pas quelqu’un de bien. J’ai cette… violence. »
Oui, il n'était pas quelqu'un de bien, évidemment qu'il n'était pas quelqu'un de bien, il ne pouvait pas l'être étant donné ses allégeances, étant donné ses actes. Il pouvait leur trouver une justification s'il le voulait (que Pomona serait forcément incapable de trouver convaincante), bien sûr, mais ça ne ferait pas pour autant de lui quelqu'un de bien. On ne peut pas l'être quand on se rend coupable de crimes innommables, et quand on défend des causes aux antipodes de la justice et de l'égalité... tout ce qu'elle l'avait cru défendre auparavant.

Mais elle aurait pu le deviner, pourtant. Cette violence, elle savait d'ù elle venait, elle connaissait son histoire, et elle se rappelait encore parfaitement ce qu'elle avait pensé à ce moment-là, qu'il avait été courageux de choisir la voie de la justice plutôt que celle de la violence aveugle...

D'accord, il avait des circonstances atténuantes, mais ça ne faisait pas office d'excuse. Rien n'excusait le crime, absolument rien. Il avait plus de prédispositions, mais elle avait estimé que l'une des choses qui lui avaient plu chez lui, c'était justement la force de caractère qui lui avait permis de dépasser ces prédispositions. Finalement, ce n'était peut-être pas ça... c'était peut-être un tout, ou bien c'était inné. Il n'y avait pas d'interrupteur, rien qui éteigne les sentiments, et maintenant elle les gardait, comme un poids trop lourd à porter pour elle.



« Il n’y a aucune explication valable, rien qui ne pourra te soulager… »


C'était ça. C'était exactement ça. Il n'y avait pas d'explication valable. Aucune. Et elle détestait ça... elle n'aimait pas les problèmes insolubles, les situations inextricables. Et elle était en plein dedans.

"Je sais pas qui tu es..." souffla-t-elle, presque plus pour elle-même que pour lui. "Je sais pas de qui je..." De qui elle était tombée amoureuse, de qui elle était toujours amoureuse, d'ailleurs... Mais c'était elle qui s'exposerait trop si elle le disait à voix haute. "J'ai perdu tellement de temps... pour une histoire qui n'a aucun sens..."

Son discours était embrouillé, mais c'est parce que ses pensées l'étaient tout autant. Elle n'avait aucune idée de comment réagir, vu qu'elle n'arrivait pas à se plier à l'attitude la plus logique : le dénoncer concrètement, là, maintenant, tout de suite, l'obliger à la suivre jusqu'au ministère, qu'importe l'heure tardive.

"Je veux plus jamais te voir... plus jamais te parler."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Mar 22 Aoû - 21:11

Pomona & Seth
Tomber est permis, se relever est ordonné.
Au fond, Pomona avait sans doute raison de penser qu’elle ne savait pas qui il était. C’était le cas, effectivement, elle ne le connaissait pas. Parce que Seth n’avait pas montré à la jeune femme qui il était réellement, ce qu’il était vraiment. Et encore... maintenant, elle ne savait pas. Elle avait vu la marque sur son bras mais cela ne voulait pas dire qu’elle le connaissait. Parce qu’elle ne savait pas tout de lui, simplement ses allégeances et le jeune homme n’avait pas spécialement envie de rentrer dans les détails. Cela ne servait à rien de toute façon au vu de ce qui était en train de se passer. Parce que le jeune homme ne se leurrait pas vraiment. En attendant, Seth supportait difficilement les propos qu’elle lui adressait, quand elle lui disait qu’elle ne savait pas de qui... sans qu’elle ne termine son propos. Ou encore quand elle affirma qu’elle avait perdu du temps, pour une histoire qui n’avait pas de sens. Ce n’était pas du tout de cette manière que l’Auror voyait les choses, bien au contraire, mais en même temps il ne pouvait pas le lui reprocher...

Il n’avait aucun moyen pour le jeune homme de convaincre la jeune femme qu’elle n’avait rien à craindre de lui, que leur histoire voulait bien dire quelque chose. Seth aimerait bien avoir les mots qu’il fallait, sauf qu’il n’en avait pas. Et quand Pomona affirma qu’elle n’avait plus aucune envie de le voir, de lui parler... il sentit son cœur se serrer d’autant plus. C’était vraiment difficile pour lui de supporter ses propos, même s’il savait qu’il devait sans doute être soulagé quand même. Parce que cela signifiait qu’elle n’allait pas le dénoncer ? Peut-être... mais au final ça ne changeait absolument rien à la situation. Elle lui signifiait surtout qu’elle était en train de le quitter pour de bon.

« Pomona, je t’en pris... »

Il n’avait aucune idée de ce qu’il pouvait réellement dire, de ce qu’il pouvait faire pour la retenir. Il avait envie de le faire, il aimerait vraiment trouver un moyen de la retenir, de faire en sorte qu’elle ne l’abandonne pas. Mais il n’y avait aucune solution. Le jeune homme le savait, rien ne pourrait justifier le fait qu’il soit une mauvaise personne – et encore elle ne savait pas tout – qu’il porte cette marque sur son avant-bras et qu’il soit quand même capable de l’aimer. Parce que c’était le cas, mais elle ne pouvait pas le croire.

« Notre histoire a un sens pour moi, je sais bien que ça te semble impossible, mais c’est le cas. »

En tout cas, lui, il aimait leur histoire. Il savait que la jeune femme ne pouvait pas accepter qu’il soit chez les mangemorts, qu’il porte la marque des ténèbres alors qu’il était un Auror. Et encore, Seth ne se rendait pas encore compte qu’elle avait plus d’une raison de lui reprocher d’être un mage noir aux ordres de Voldemort. Il allait devoir attendre le pire pour l’apprendre.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1609
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Mer 23 Aoû - 13:51



« Pomona, je t’en prie... »

Si Pomona n'était pas si convaincue d'avoir le coeur en morceaux, elle serait convaincue qu'il était en train de se serrer, en cet instant, parce que c'étaient des mots qu'elle ne s'était clairement pas attendu à entendre un jour de la part de Seth... d'un autre côté, il y avait plein de choses qu'elle n'aurait pas imaginées de sa part... Preuve seulement qu'elle ne connaissait absolument pas l'homme qui était en face d'elle.

Seth, en train de presque le supplier ? Elle luttait intérieurement pour ne pas y être sensible. Il était affreusement convaincant, ça, elle serait bien mal avisée de le nier, mais... Non, elle ne devait pas s'y laisser prendre.

Il le lui avait suffisamment prouvé, il était capable de mentir mieux que personne, il avait mené tout le monde en bateau, elle plus que les autres peut-être, mais après tout, même Christopher McDowell s'y était laissé prendre... est-ce qu'elle ne devrait pas lui en parler d'ailleurs ? Elle faisait n'importe quoi...

Il lui avait menti, il lui avait manipulée, et il continuait, et elle, elle ne demandait qu'à tomber dans le panneau... Parce que malgré tous ses efforts, même si son coeur était en vrac, elle le lui avait donné, et elle n'arrivait pas à le récupérer... d'ailleurs, elle n'était pas sûre de vouloir le récupérer tout court en fin de compte, pas si c'était pour avoir aussi mal que maintenant.

Elle avait été bête, si bête...


« Notre histoire a un sens pour moi, je sais bien que ça te semble impossible, mais c’est le cas. »

C'était impossible... Oui, c'était impossible. Et elle ne comprenait pas son intérêt à insister à ce point. Si elle ne savait rien de lui, lui savait tout d'elle, il devait bien comprendre que c'était fini... Qu'elle le veuille ou non, c'était fini...

Et il insistait... ses plans, quels qu'ils puissent être, ne pouvaient dépendre d'elle... Ou bien il cherchait à la prendre par les sentiments, pour s'assurer qu'il ne la dénoncerait pas... Dans ce cas, il perdait son temps. Car non seulement c'était une torture pour elle, mais en plus, ce n'était pas la peine... Pomona savait qu'elle devait dénoncer Seth, sa raison le lui disait, et sa raison l'avait toujours guidée jusque-là... mais elle ne le ferait pas... Elle n'y arriverait pas... Et elle savait que ça n'avait aucun sens.

"Quel sens ?" demanda-t-elle, bien consciente qu'elle rentrait dans son petit jeu, et que c'était malsain... mais au fond, elle aurait toujours besoin d'y croire. De se dire que ce n'était pas totalement fini. Elle secoua doucement la tête. "Laisse tomber, tu vas encore essayer de m'endormir avec tes mensonges."

Alors pourquoi, par Merlin, attendait-elle à ce point de les entendre ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Lun 9 Oct - 14:18

Pomona & Seth
Tomber est permis, se relever est ordonné.
Au fond, Seth savait bien qu’il n’y avait aucune raison que Pomona l’écoute, qu’elle réponde à ses supplications. Parce qu’il était bel et bien en train de la supplier, ce qu’il ne serait pas capable de faire autrement, ce qu’il ne pensait pas se voir faire autrement. C’était bien la première fois que Seth était en train de supplier quelqu’un, de cette manière surtout, avec autant d’honnêteté, avec cet espoir idiot qu’elle allait le croire. Idiot oui, parce que le jeune homme était suffisamment raisonné pour savoir que Pomona n’allait pas faire comme si elle ne venait pas de voir la marque sur son avant-bras, comme s’il ne faisait pas partie des mangemorts. Évidemment qu’elle ne pouvait pas ignorer tout cela et évidemment qu’elle ne pouvait pas l’accepter. S’il y avait bien une personne qu’on ne pouvait pas corrompre aux yeux de Seth dans le bureau des Aurors, c’était la jeune femme sous ses yeux. Elle allait être incapable d’accepter quoi que ce soit et pourtant, malgré tout, alors qu’il le savait, Seth ne pouvait pas s’empêcher de la supplier.

Alors que le jeune homme savait bien que se donner du mal pour rien, c’était parfaitement inutile. Mais il ne pouvait pas se résigner à voir la jeune femme quitter son appartement en se disant qu’ils ne se parleraient plus jamais. Pourtant, il se doutait que c’était ce qui allait arriver dans le meilleur des cas (dans le pire, il finissait en prison… mais finalement c’était Pomona qui allait suivre ce « chemin »). Sauf qu’il ne parvenait pas à s’empêcher de vouloir la convaincre du contraire. Elle lui demanda quel sens avait eu leur histoire, ce qui eut le don de lui faire naître en lui encore une pointe d’espoir, inutilement sans doute encore. Elle se ravisa bien vite évidemment, en affirmant que dans tous les cas il allait lui mentir.

« Je ne te mens pas, pas là. » Non parce qu’évidemment, le jeune homme ne pouvait pas affirmer qu’il ne lui avait jamais menti pour le coup. Quoi qu’il avait bien envie de faire preuve de mauvaise foi en affirmant qu’il s’était contenté de lui cacher des choses, sans pour autant lui mentir. Mais on était d’accord que ça revenait exactement au même. Cependant, là, en cet instant précis, il n’avait jamais été aussi honnête. Ce qui avait le don de le perturber légèrement, mais bon. « Je ne t’ai jamais menti sur nous. » Si elle pouvait accepter qu’il qualifie leur relation de nous, ce n’était pas dit encore. « Tu ne te rends pas compte à quel point tu as tout changé dans ma vie. Je ne pensais pas être capable d’aimer quelqu’un, compter à ce point à quelqu’un. Je ne vais pas supporter de te perdre… »

Il n’en revenait pas lui-même de dire une telle chose et pourtant, c’était bel et bien ce qu’il était en train de faire. Quand bien même, il se doutait que ça n’allait sans doute pas changer grand-chose.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RÉSISTANCE
avatar
▌ Messages : 1609
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: roseau, 23,2 cm et crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Carey Mulligan

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   Mer 11 Oct - 11:52


« Je ne te mens pas, pas là. »

Et c'est vrai qu'il en donnait le sentiment, elle avait l'impression de ne jamais avoir cerné tant de sincérité (accompagnée d'une fragilité qu'elle s'efforçait de ne pas trouver touchante) dans le ton de sa voix, mais en même temps, elle ne savait pas jusqu'où pouvaient aller ses talents d'acteur. Ce qui est sûr, c'est qu'ils n'étaient pas moindres. Puisqu'il était parvenu à lui cacher quelque chose d'aussi sombre et d'aussi important, il est évident que la confiance n'avait plus sa place.

Et même s'il ne mentait pas en cet instant (mais elle ferait mieux de ne pas penser à ça), qu'est-ce que ça changeait ? Rien, cela ne modifiait pas ses convictions et ses allégeances. Elles restaient exactement les mêmes, et c'était là une chose que Pomona ne pouvait pas accepté, n'était pas en droit d'accepter. Tous ses préceptes moraux et son sens de la justice se heurtaient à la barrière de ses sentiments, et c'était dur, mais elle n'avait pas le droit de flancher. Il n'était pas question que d'eux deux.

« Je ne t’ai jamais menti sur nous. »

Nous... Pomona n'avait vécu que deux histoires qu'elle pouvait conjuguer au pluriel. Nous pour la Résistance, nous pour elle et Seth. Mais les deux étaient incompatibles... Et il n'y avait pas à s'interroger trop longuement sur ce qu'elle se devait de privilégier.

Il affirmait ne pas avoir menti sur eux, et une fois encore, il était totalement crédible... Mais il avait forcément menti sur eux, puisqu'il avait menti sur lui. Les bases mêmes de leur relation étaient faussées, n'avaient plus aucun sens. Elle ne pouvait pas prétendre que leur histoire avait du sens si elle ne savait même pas qui était l'homme qu'elle avait fréquenté pendant tout ce temps.

« Tu ne te rends pas compte à quel point tu as tout changé dans ma vie. Je ne pensais pas être capable d’aimer quelqu’un, compter à ce point à quelqu’un. Je ne vais pas supporter de te perdre… »

Pomona devait se faire une immense violence pour ne pas s'émouvoir de tels mots. Elle continuait de vouloir qu'il ait ressenti et pensé tout ça, d'autant plus que ces mots faisaient écho à ses propres émotions.

Lui aussi avait tout changé dans sa vie. Elle était solitaire, elle analysait le sentiment des autres sans en éprouver, elle ne s'était jamais imaginée engagée dans une relation amoureuse, d'ailleurs, elle ne l'avait vraiment pas cherché, mais il était arrivé, et elle lui avait ouvert son coeur, maintenant piétiné. Il lui avait appris à aimer, à tenir à quelqu'un plus qu'à elle-même. Elle non plus n'allait pas supporter de le perdre, mais c'était comme ça. Même s'il était honnête (il fallait qu'elle arrête de penser ça), il restait un criminel c'est tout.


"Tu t'en remettras."
, répondit-elle alors. Elle hésita... Elle songea à conclure par un "adieu", mais ils seraient contraints de se revoir, alors...

Elle se contenta de tourner les talons. Il fallait qu'elle s'en aille, ça ne servait à rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tomber est permis, se relever est ordonné (Seth)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « Tomber est permis ; se relever est ordonné. » [PV Raiko]
» SATINE ? Tomber est permis, se relever est ordonné
» JAMES × « Tomber est permis, se relever est ordonné »
» Vladimir ~ tomber est permis, se relever est ordonné.
» Il faut tomber pour mieux se relever
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: Appartement de Seth Beresford (Londres)
-