AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 783
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]   Dim 7 Mai - 12:19



Et si le monde tournait autrement ?
Q

ueenie se sentait légère, plus qu'elle ne l'avait été depuis bien longtemps. Elle s'en rendait compte à présent, elle n'avait vécu qu'à moitié, tout ce temps, et toutes ces fois où elle pensait avoir réussi à trouver un certain équilibre, toutes ces fois où elle avait cru être heureuse, ce n'était qu'une illusion. Bien sûr, il y avait eu de bons moments et la présence d'Adrian avait à ses yeux le don d'éclairer n'importe quel ciel nuageux, mais il manquait quelque chose, toujours, parce qu'il manquait quelqu'un. Comment aurait-elle pu imaginer que, après plus de seize ans, ils finiraient par se retrouver ? Elle n'y croyait plus. Et pourtant, c'était arrivé. Non seulement Jacob était de retour dans sa vie, mais il avait décidé de surcroit de venir vivre en Angleterre, là où leur histoire ne serait pas condamnée. Il avait tout abandonné pour elle. Et pas seulement pour elle, pour Adrian, aussi. Adrian... C'était l'ombre au tableau, elle ne savait pas comment lui en parler (sans savoir qu'il était déjà au courant), mais elle faisait pour le moment abstraction pour seulement profiter du moment présent du plaisir qu'elle avait à retrouver Jacob dans sa vie. C'était comme une renaissance. Elle pouvait fermer une parenthèse beaucoup trop longue de sa vie, et respirer de nouveau. Maintenant, il fallait qu'elle pose les meilleures bases possibles à leur nouvelle vie. Et elle comptait faire tout son possible pour que ces années perdues se rattrapent le mieux possible.

Jacob avait dans l'intention de rouvrir une boulangerie ici, en Angleterre, et forcément Queenie cautionnait ce choix à mille pour cent. Le fait que Jacob doive abandonner sa boulangerie, qui avait été aussi son rêve, c'était ce qui l'avait retenue autrefois de partir avec lui. Maintenant, il s'agissait d'exporter le rêve ici, en Grande-Bretagne, et Queenie avait envie de faire les choses bien. Elle savait qu'il voulait ouvrir son commerce côté sorciers, pour être au plus près de son monde, et elle espérait bien lui trouver l'endroit idéal pour permettre à ses intentions de se concrétiser. Elle s'était donc rendue à Pré-au-Lard sans en informer Jacob pour y visiter un local qui pourrait potentiellement faire l'affaire. Elle savait malheureusement qu'elle aurait plus de légitimité, en tant que sorcière, à procéder à tout ce qui les lierait administrativement à ces lieux, mais en même temps, elle voulait que cce soit leur projet à eux deux. Elle avait hâte de rendre son tablier au chaudron baveur pour pouvoir l'assister dans sa boulangerie. Elle venait de finir la visite, elle en sortait plutôt satisfaite. La tête dans les nuages, elle ne regardait pas trop où elle marchait et bouscula sans le vouloir une jeune femme qui marchait en sens inverse.

-Oh, désolée, je ne vous avais pas vue,
s'excusa-t-elle avec un sourire.

   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 104
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, plume de phénix, 21 cm
Camp: Neutre
Avatar: Alisha Boe

Message#Sujet: Re: Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]   Dim 7 Mai - 22:41




Et si le monde tournait autrement ?
Ft. Queenie & Carlotta
 
M. Williams est un homme très sympathique, agréable, et qui sait se montrer reconnaissant du travail que je fais pour lui, et qui ne manque pas de me faire des compliments, sans qu'ils soient jamais déplacés ou déplaisants. Je l'aime bien, mais je regrette qu'il me prenne un peu pour une illuminée. Comme il est sénile, raison pour laquelle je lui tiens compagnie moyennant salaire, il met toujours les sortilèges que j'utilise sous ses yeux sur le compte d'hallucinations dues à son vieil âge. Ce n'est pas faute de lui avoir dit et répété que je suis une sorcière. Mais comme il ne veut pas me croire... C'est dommage, je l'aime beaucoup, mais du coup, dès que le parle de mon action, de tout ce que je fais, ça tombe à mon grand désespoir dans l'oreille d'un sourd. Pourtant, certaines fois, j'aurais vraiment besoin de lui parler et je voudrais vraiment qu'il me comprenne. Parmi le courrier moldu de M. Williams, il y avait également une lettre à mon adresse. Ma troisième lettre du Magenmagot cette année ! C'est un appel à comparution. Je sens venir la beuglante, bientôt, car je ne compte pas répondre à cette missive, pas plus que j'ai répondu aux précédentes. Je ne suis pas pressée de me retrouver face à un tribunal, pour ne rien vous cacher, encore moins si la sentence doit être la même que la dernière fois. Un séjour, même court, à Azkaban, c'est quelque chose qui vous marque à vie. Même si je sais que mes méthodes extrêmes appellent des sentences extrêmes, je ne suis pas pressée de retrouver les murs froids des geôles.

C'est un peu refroidie par cette lettre qui a laissé ce brave M. Williams de marbre (parce qu'il ne comprend pas, tout simplement), que je décide d'aller faire un tour. J'ai deux-trois courses à faire, dont quelques articles magiques, donc pour trouver tout ce dont j'ai besoin, je me rends à Pré-au-Lard, je voulais me rendre dans une boutique spécialisée dans les articles d'occasion, voir si je trouvais de quoi faire mon bonheur, mais comme j'arrive devant le bâtiment, je constate qu'il est en vente. Le commerce a dû faire faillite. Dommage. C'est là que je me rends compte que ça fait vraiment longtemps que je ne suis pas venue ici, je n'étais pas du tout au courant de tout ça. Alors que je m'apprête à tracer ma route, une femme sort de la boutique et me bouscule sans faire exprès. J'accepte ses excuses avec le sourire. Je ne compte pas m'offusquer pour si peu.

"Il n'y a pas de mal." Je marque une pause et cède à ma curiosité. "Vous sortez de ce bâtiment, non ?" dis-je en le désignant du doigt. "Vous savez ce qui est arrivé à l'ancien propriétaire ? J'aimais bien venir ici."

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 783
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]   Lun 8 Mai - 10:10



Et si le monde tournait autrement ?
L

a jeune femme qui lui faisait face semblait ne pas lui en vouloir pour sa bousculade involontaire. Tant mieux. Queenie pouvait vraiment être distraite, parfois, et elle préférait que cet incident soit sans suite plutôt que de recueillir les remarques déplaisantes d'une personne potentiellement mal lunée qui viendrait lui reprocher de n'avoir pas regardé où elle marchait, alors que cela pouvait bien arriver à tout le monde. Cela arrivait bien souvent, mais Queenie n'en tenait jamais alors rigueur à ces personnes, elle était bien placée, pour lire dans les pensées des gens, pour savoir qu'il n'y avait jamais la moindre malice ou mauvaise intention dans les réactions de ce genre, juste des personnes sur les nerfs ou qui avaient passé une mauvaise journée, et que l'on dérangeait au moment le moins approprié. Pas de quoi s'offusquer dans tous les cas. Mal lunée, la demoiselle en face d'elle ne l'était visiblement pas, bien au contraire, elle semblait plutôt particulièrement sociable.

Queenie adressa un nouveau sourire d'excuse à la jeune femme, et avait tout simplement l'intention de poursuivre son chemin sans insister davantage, songeant que la jeune femme devait avoir elle-même mieux à faire que de lui faire la conversation, mais cette dernière reprit la parole, lui demandant si elle sortait bien du bâtiment à côté duquel elle se trouvait toujours. Queenie hocha la tête quand son interlocutrice ajouta qu'elle appréciait la boutique qui se trouvait là avant qu'elle ne soit mise en vente. Malheureusement, elle ne pourrait pas consoler la déception de son interlocutrice, car elle-même n'avait pas la moindre idée de ce qu'avait été la boutique qu'elle avait visitée complètement déserte avant qu'elle ne soit mise à la vente.

-Non, désolée
, s'excusa Queenie dans un fin sourire. J'ai déménagé ici il n'y a pas très longtemps alors... je ne sais même pas ce qu'il y avait dans ce bâtiment.

Et elle était sincèrement désolée de ne pouvoir renseigner plus avant la jeune femme qui lui faisait face. Elle ne la connaissait pas, mais d'office, elle lui inspirait une certaine sympathie, et elle aurait apprécié de lui rendre ce simple service. En tout cas, elle ne pourrait pas aider davantage son interlocutrice. Dans l'idéal, et si Jacob appréciait l'endroit (mais il leur en restait d'autres encore à visiter dans tous les cas), ce bâtiment s'ornerait bientôt de l'enseigne d'une boulangerie qui, elle l'espérait, rencontrerait tout le succès qu'elle méritait. Elle verrait bien, ce qui est sûr, c'est que qui qu'ait pu être l'ancien propriétaire des lieux, son interlocutrice ne pouvait pas espérer le revoir de sitôt. Cela faisait quelque temps apparemment que la bâtisse cherchait preneur. Le commerçant n'avait donc semble-t-il pas l'intention de rempiler. A moins qu'il ait déménagé, bien sûr, ce qui était évidemment possible.

   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 104
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, plume de phénix, 21 cm
Camp: Neutre
Avatar: Alisha Boe

Message#Sujet: Re: Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]   Jeu 11 Mai - 10:30




Et si le monde tournait autrement ?
Ft. Queenie & Carlotta
 
Je crois, honnêtement, que je fais face à la personne la plus adorable que j'ai jamais rencontrée, elle m'inspire une sympathie immédiate, et pourtant, nous n'avons échangé que quelques mots, toutes les deux. Elle est vraiment agréable, il y a dans son sourire toute l'honnêteté du monde. C'est le genre de personne, quand je la vois, avec qui j'ai immédiatement envie de devenir amie. Et, pour la peine, je ne demande qu'à continuer sur la lancée de cette conversation. Peut-être aurais-je des choses à découvrir au sujet de mon interlocutrice, qui sait ? Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que je ne veux pas passer à côté de l'occasion qui se présente à moi d'en découvrir plus sur quelqu'un qui m'inspire. Je fonctionne comme ça, moi, au feeling. Si quelqu'un m'inspire de la sympathie, je vais lui témoigner cette sympathie. Et si elle n'y répond pas, eh bien tant pis, je ne vais pas me sentir vexée pour autant. J'essaie de tirer toujours le meilleur de mes rencontres avec les autres. S'il s'avère qu'il n'y a rien à en tirer, alors tant pis, ce n'est pas si grave. Ce n'est même pas grave du tout. Mais j'ai envie de penser que Queenie est tout aussi sympathique que moi, tout aussi sociable.

"Tant pis", réponds-je, résignée mais pas défaitiste, parce que je ne crois pas que la situation exige que je le sois. Ce n'est pas grave. Certaines choses doivent disparaître pour laisser place à d'autres. Ainsi va la vie. "C'était un antiquaire, il avait toujours de vieilles babioles à revendre." J'affiche un sourire. "J'ai toujours eu un faible pour les objets les plus inutiles." D'ailleurs, si elle voyait ma chambre, elle regorge vraiment de babioles, de cucuteries dont je n'ai rien à faire. "Vous avez l'intention de racheter l'endroit, alors ? Ce sera pour quoi ?"

J'insiste, je peux même passer pour une harceleuse très indiscrète, mais je n'ai pas envie de taire ma curiosité, si je vais trop loin, si elle n'a pas envie de me répondre, eh bien elle n'aura qu'à me le dire. Je le comprendrai très bien, je ne lui en voudrai pas une seule seconde. Mais j'aime bavarder, j'aime mieux connaître les gens, et j'aime m'enrichir de nouvelles rencontres. Je n'attends que de savoir ce que celle-ci va bien pouvoir m'apporter.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 783
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]   Jeu 11 Mai - 19:00



Et si le monde tournait autrement ?
L

a jeune femme semblait un peu déçue, mais pas triste non plus. Ce n'était pas bien grave, semble-t-il, elle aurait aimé découvrir la boutique qu'elle appréciait, mais ferait sans. Apparemment, le commerce qui abritait le local jusque-là vendait des bibelots et antiquailleries en tout genre. Entendre son interlocutrice amusa beaucoup Queenie. La jeune femme était pleine de vie et aimait apparemment parler d'elle sans verser pour autant dans le narcissisme, autant de qualités qui plaisaient vraiment beaucoup à Queenie, peut-être parce qu'elle s'y reconnaissait très bien. Elle en viendrait presque à regretter que cette jeune femme, qu'elle ne connaissait pourtant pas, n'ai pas l'occasion d'aller faire ses achats dans sa boutique habituelle. Queenie sentait qu'elle pourrait avoir aisément des affinités avec son interlocutrice, quand bien même le départ qu'elles prenaient n'était pas forcément très habituel. Au moins avaient-elles beaucoup de choses à se raconter pour la peine. Comme quoi, le hasard de certaines rencontres peuvent bien faire les choses. Encore pour l'instant, elle ne se fiait qu'à sa première impression, elle ne pouvait pas savoir si cette dernière allait finalement se confirmer ou non. Elles avaient par ailleurs un nouveau point commun, semble-t-il, puisque la curiosité faisait visiblement partie aussi de la personnalité de Carlotta, que Queenie laissa l'interroger sans rien dire de plus.

-Je visitais seulement, je ne suis pas sûre encore d'acheter.
D'autant que ce n'était pas elle qui achèterait vraiment, pas avec ses piètres moyens, en tout cas, ce n'était clairement pas elle qui parviendrait à soulever les fonds nécessaires, mais Jacob avait ses économies, et les Dragonneau, une fois encore, seraient bien capables de les aider, même s'ils apprécieraient de s'en sortir par leurs propres moyens. Mon... Elle avait été tentée de dire "mon époux", mais ce n'était pas le cas. Jacob et elle n'étaient finalement ensemble que depuis peu, mais elle avait le sentiment que toutes ces années ne les avaient pas séparés. Et elle avait envie d'y croire, qu'ils avaient toujours été ensemble, qu'ils s'étaient mariés, qu'ils avaient élevé Adrian ensemble... sauf que ce n'était pas le cas. compagnon souhaiterait ouvrir une boulangerie côté sorciers, alors je prospecte.

Elle n'avait pas vraiment fait attention à la manière dont elle avait formulé les choses. Son interlocutrice la mettait en confiance, alors elle se dévoilait sans même forcément se rendre compte qu'elle le faisait, au final. Parler du "côté sorcier", c'était peut-être en dire trop déjà, mais Queenie n'était pas le genre de personne qui veille à tout ce qu'elle dit dans l'excès, qui réfléchit au moindre mot qu'elle prononce. Non, elle était plutôt de nature à dire les choses comme elles lui venaient, quitte à déplaire. Mais ce n'était certainement pas à Carlotta, ceci dit, que son discours allait déplaire.
   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 104
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, plume de phénix, 21 cm
Camp: Neutre
Avatar: Alisha Boe

Message#Sujet: Re: Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]   Sam 20 Mai - 10:12




Et si le monde tournait autrement ?
Ft. Queenie & Carlotta
 
Elle n’est pas encore sûre d’acheter, mais en tout cas, les locaux l’intéressent. Cette réponse éveille en moi de nombreuses interrogations, j’ai tellement de questions à lui poser ! Il y a tellement de choses que je veux comprendre et savoir. Plus ça va, plus cette personne m’intrigue. J’ai vraiment envie de mieux la connaître. Elle m’est terriblement sympathique, réellement. Je suis prête à embrayer, à lui demander quel genre de boutique elle compte ouvrir ici, afin de savoir quel commerce pourrait potentiellement remplacer mon antiquaire préféré, mais je n’ai pas besoin d’attendre, en fin de compte, mon interlocutrice ne se fait pas prier pour m’apprendre de quoi il est question. Le compagnon de cette charmante femme (et si elle dit compagnon, c’est qu’ils ne sont pas mariés… c’est là que je sais que je suis totalement conditionnée, à son âge, je trouve surprenant qu’elle ne soit pas encore l’épouse de quelqu’un) veut ouvrir une boulangerie ici. J’entends le mot « boulangerie », je salive déjà, j’adore le pain, les viennoiseries, les pâtisseries. Je suis une gourmande dans l’âme. Si on me propose un bon pain bien moelleux tout juste sorti du four, je fonds, je craque, c’est aussi simple que ça. Mais bon, la boulangerie n’est pas construite, alors je vais calmer mon estomac prêt à gargouiller à la simple évocation d’un bon pain au raisin. Ce qui est le plus intéressant, de toute façon, ce n’est pas la boulangerie dont elle me parle qui éveille mon intérêt, c’est cette petite bribe d’information qui aurait pu passer inaperçue, mais que je n’ai pas manqué de retenir. Elle a parlé d’une boulangerie côté sorciers. Forcément, je ne peux m’empêcher d’en déduire tout ce que la pro-moldus invétérée que je suis a envie d’en déduire. Si elle a fait cette précision, ce n’est pas pour rien, après tout, non ? Je me retiens de ne pas sourire avec trop d’enthousiasme de crainte de me tromper, quand même (on sait jamais, j’aurais l’air bien idiote si je m’étais totalement foirée en fin de compte).

« Côté sorcier ? » je répète en me retenant de sourire, en tout cas le plus possible. Je n’ai pas non plus envie qu’elle regrette une précision qu’elle a faite sans même y penser. En tout cas, j’ai bien envie d’en apprendre plus, quand même. Déjà que je l’ai en sympathie comme ça, elle a de fortes chances de monter encore dans mon estime. « Votre compagnon est moldu ? »

Elle va peut-être se dérober, parce que je ne suis pas particulièrement… subtile, et il y en a d’autres qui poseraient la question uniquement dans le but de savoir à qui ils ont affaire. Même si j’ai tout sauf envie de la juger. Au contraire, je ne demande qu’à l’encourager. Je veux croire dans les couples de ce genre, ils sont l’avenir, et je suis vraiment heureuse que ce genre de relation soit autorisé en Grande-Bretagne (ce qui n’est pas le cas partout, malheureusement).


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 783
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]   Dim 28 Mai - 23:12



Et si le monde tournait autrement ?
Q

ueenie avait été, comme à son habitude, impulsive et n’avait pas forcément réfléchi avant de s’exprimer, non pas qu’elle n’ait pas conscience des conséquences que pouvaient avoir ses actes (elle avait au contraire suffisamment payé pour ces derniers, de sorte qu’elle ne se faisait pas la moindre illusion à ce sujet), mais elle n’était pas de nature à mentir à moins que la situation l’exige, elle était quelqu’un d’ouvert, de sociable, et de sans doute trop bavard à certaines occasions, c’était aussi simple que ça. A force d’entendre les pensées de tout le monde, elle finissait par se résoudre à l’évidence que quoi qu’il advienne, personne ne pouvait se dérober aux yeux des autres… Et puis, elle évoluait à présent dans un pays où, même si les préjugés étaient bien présents, sa relation avec Jacob n’avait rien d’interdite. Elle avait passé tant de temps à s’inquiéter, à s’angoisser, qu’elle ne demandait qu’à pouvoir vivre son idylle librement, à présent, même si les obstacles étaient sans doute trop nombreux pour qu’elle puisse réellement envisager que les choses se passent de cette manière. Ne serait-ce qu’au sein de sa propre famille, d’ailleurs. Adrian n’était toujours pas au courant du retour de son père dans sa vie (enfin, ça, c’est que Queenie pensait), et elle se doutait qu’il n’encaisserait pas la nouvelle avec le sourire, pour commencer), et le résultat ne serait sans doute pas grandiose. Mais elle ne voulait pas s’angoisser outre mesure, elle éprouvait quelque chose qu’elle n’avait plus ressenti depuis longtemps : l’espoir. Partager de nouveau sa vie avec l’homme qu’elle aimait lui donnait des ailes. Elle ne renoncerait à cela pour rien au monde… Et elle avait envie de le clamer haut et fort si possible, même à une parfaite inconnue, pour peu que cette inconnue lui soit sympathique.

Et en effet, quand son interlocutrice l’interrogea et devina que son « compagnon » était un moldu, elle ne décela dans son esprit aucune inquiétude, ni aucun préjugé (en tout cas pas négatif), pas de dégoût ou de rejet comme elle appréhendait que sa relation en provoque chez autrui. Son interlocutrice semblait non seulement très ouverte d’esprit, mais également terriblement enthousiaste. Voire trop enthousiaste peut-être. Queenie ne pouvait pas se contenter d’un regard pour tout comprendre à Carlotta, connaître ses aspirations, son combat, et deviner à quel point la jeune femme approuvait des relations comme la sienne, mais elle sentait quoi qu’il en soit qu’elle pouvait en parler librement, qu’elle ne serait pas jugée outre mesure, voire même qu’elle serait jugée positivement, ce qui serait un agréable changement, pour la peine, elle ne se déroba pas à la question de son interlocutrice et prit soin de lui répondre très sincèrement. A quoi bon s’en cacher d’ailleurs, elle n’avait pas envie de jouer à ce jeu-là, encore moins en compagnie d’une personne toute disposée à entendre mais surtout à approuver son histoire, comme ce semblait manifestement être le cas pour son interlocutrice.

-Eh bien, oui.


Elle ne répondit que cela, le tout accompagné de l’un de ses habituels sourires.

   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 104
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, plume de phénix, 21 cm
Camp: Neutre
Avatar: Alisha Boe

Message#Sujet: Re: Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]   Jeu 15 Juin - 20:06




Et si le monde tournait autrement ?
Ft. Queenie & Carlotta
 
Pour beaucoup, ça pourrait n’avoir l’air de rien, et pour ceux pour qui ça pourrait avoir l’air de quelque chose, ils considèreraient sans doute ça comme une relativement mauvaise nouvelle, ou comme quelque chose dont il faut avoir honte, mais moi, j’ai presque envie de sauter de joie tant j’aime entendre la réponse que me donne mon interlocutrice. Il faut me comprendre, ça fait des années que je lutte pour la cause des moldus, que je rêve à leur intégration pleine et entière parmi les sorciers, et voilà que je croise cette femme, avenante et sympathique, qui m’apprend que son compagnon n’est autre qu’un moldu, si je combine ça à ce que j’ai appris plus tôt, c’est un combo gagnant. Et je pèse mes mots : ils aimeraient louer ce local pour faire commerce ensemble. Est-ce qu’on peut imaginer plus symbolique de tout ce que je recherche. Cette femme et moi, on ne se connaît pas, ou à peine, mais ce que je découvre de son histoire m’inspire surtout la plus grande sympathie. D’autant que je la trouve courageuse d’avoir bien voulu m’avouer immédiatement la nature de son compagnon. Oui, c’est peut-être parce que je donne tout l’air d’être quelqu’un de sympathique (je m’y efforce, en tout cas, et j’ai le sentiment de l’être), mais elle aurait pu souffrir de tant de préjugés avec ces quelques mots. Oui, je la trouve brave, je la trouve digne. Il ne va plus falloir grand-chose, à ce stade, pour que je devienne sa fan numéro un.

« Vous allez me prendre pour une folle, j’en suis sûre… » Et ça ne me changerait pas de la multitude de gens qui trouvent que je suis folle, mais parce que je suis jusqu’au bout mes convictions, parce que je mène des actions éclatantes pour une cause que l’on a cessé de défendre à force de la croire perdue… ce qui est stupide, cette cause en question mérite tous les combats au monde. « … mais je suis vraiment heureuse d’entendre ça. » Et elle a toutes les chances de ne pas comprendre du tout, et de meilleures raisons encore de m’envoyer paître. Le plus simple reste de jouer franc-jeu. Si je lui en apprend plus sur ma lutte, elle va forcément comprendre, ça va forcément la toucher (enfin j’espère), c’est ce que je recherche. « Je m’appelle Carlotta, Carlotta Pinkstone. Je plaide pour la cause des moldus et leur intégration dans notre monde, pour la levée de la loi du secret… Alors quand j’entends des histoires comme la vôtre, ça me redonne espoir. »

Encore que je n’ai pas entendu grand-chose de son histoire encore. J’en devine juste les grandes lignes et je l’admire ne serait-ce que pour cela. Si je connaissais l’histoire dans sa complétude, je serais plus touchée encore, mais je n’ose pas encore m’aventurer sur ce terrain-là. Je dois déjà lui faire peur, si je commence à la harceler de questions, j’ai toutes les chances de la faire fuir. Évidemment, c’est la dernière chose que je puisse bien vouloir.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 783
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Jacob

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de rose, crin de licorne, 22,7 cm
Camp: Bien
Avatar: Alison Sudol

Message#Sujet: Re: Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]   Ven 16 Juin - 18:36



Et si le monde tournait autrement ?
Q

ueenie ne prenait pas son interlocutrice pour une folle, non, loin de là, mais elle devait quand même reconnaître être intriguée par son comportement. Si elle devait révéler que son compagnon était un moldu (ce qu'elle faisait pour la première fois, au finale, les seuls à être au courant, maintenant comme à l'époque, étant Tina et Norbert, sceau du secret ou pas, elle s'était épargnée de crier tout cela sous tous les toits, déjà, mettre son fils au courant serait une première épreuve), elle ne s'attendait pas à soulever l'enthousiasme. Au mieux une approbation polie, au pire des paroles de rejet total, mais pas la réaction de Carlotta, non, qui affirma être heureuse d'entendre son interlocutrice lui apprendre la nature de sa relation. Pour quelle raison, ça... Elle n'en avait pas la moindre idée, mais la jeune femme ne devait pas tarder à lui en apprendre plus sur ce qu'elle entendait par là, sur ce qui éveillait en elle un tel sentiment. Elle se présenta (il est vrai qu'elles n'avaient même pas pris encore le temps de le faire, en fin de compte). Elle s'appela Carlotta Pinkstone. Ce nom ne lui disait rien pour l'heure mais elle ne fut en tout cas pas insensible à ce qu'elle lui révéla ensuite. Elle menait des actions pour intégrer les moldus au monde des sorciers. C'était une chose que Queenie ne pouvait bien évidemment approuver qu'à mille pour cent. C'était le hasard qui les avait placés sur la route l'une de l'autre, mais il semblait assez évident qu'elles étaient faites pour s'entendre, toutes les deux. Leur rencontre paraîtrait presque providentielle, pour la peine.

-Je m'appelle Queenie
, se présenta-t-elle à son tour pour faire bonne mesure, et ravie de pouvoir bavarder plus avant avec une jeune femme qui ne jugerait pas leur histoire et qui serait même capable de comprendre mieux que personne ce qu'elle vivait, et ce qu'elle avait traversé, aussi. Si plus de personnes se battaient comme Carlotta pour les droits des moldus, les vies de Queenie et Jacob auraient pu être différentes, totalement différentes... Celle d'Adrian aussi, d'ailleurs... mais bon, elle ne pouvait pas que blâmer la société et les circonstances pour ce qui s'était passé. Elle avait une grande part de responsabilité là-dedans. Vous poursuivez une cause vraiment noble, approuva-t-elle dans un sourire. J'espère que vous parviendrez à vos fins.

Pour elle, maintenant, ça ne changerait peut-être plus grand-chose, mais sait-on jamais. Elle voyait bien combien Jacob cherchait à s'intégrer à son monde tout en ayant le sentiment de ne pas y avoir sa place. Elle aimerait que les choses évoluent et lui donnent tort. L'acceptation était la clé, mais elle serait sans doute durement gagnée. Et pas si vite, sans doute.
   

code by Mandy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Et si le monde tournait autrement ? [pv Carlotta]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-