AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un accusé est cuit quand son avocat n’est pas cru // Kieran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 104
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, plume de phénix, 21 cm
Camp: Neutre
Avatar: Alisha Boe

Message#Sujet: Un accusé est cuit quand son avocat n’est pas cru // Kieran   Jeu 11 Mai - 9:30




Un accusé est cuit quand son avocat n’est pas cru.
Ft. Kieran & Carlotta
 
Je suis une femme intègre, une femme de principe. C'est en tout cas ce que je clame haut et fort et l'image que je veux donner de moi. Parce que si on ne fait pas preuve de conviction, si l'on ne peut pas être fier de qui l'on est, alors je gage qu'on ne peut être à notre place nulle part. J'ai ainsi proclamé, décrété, affirmé avec certitude que jamais je ne prendrai d'avocat, parce que ma cause est juste et que je ne veux pas qu'un administré du dimanche joue la carte de la conciliation, de l'amiable, quand je suis moi-même forte de mes positions et sûre de moi. Si l'on doit me défendre, je veux que ce soit en partageant mes idéaux, en étant sûr de ce que j'avance, en se joignant à ma cause. Bref, je n'ai qu'un piètre avis sur la Justice, comme je n'ai qu'un piètre avis sur les avocats, et je ne pensais vraiment pas en arriver là. Pourtant j'y suis. Comme quoi, tout le monde change. Mon avis n'a pas changé du tout, bien sûr. Mais quand la Justice vous pousse au train, vous n'avez pas de choix que de vous défendre. J'en suis là. C'est sans doute une faiblesse de ma part, mais je n'ai aucune envie de retourner à Azkaban, pas pour tous les gallions du monde. Je n'y couperai peut-être pas, mais le plus tard sera le mieux.

Donc voilà, je suis devant le bureau de Kieran O'connell, et j'hésite à frapper à la porte, parce que, sincèrement, j'angoisse. Kieran O'connell m'a l'air d'être un bon avocat. J'ai un peu fureté à son sujet, il a plaidé au cours de nombreux procès, et pour la grande majorité, il les a gagné, ça m'a l'air d'être un type très intègre, totalement honnête. Et puis, il n'est pas trop cher, et personnellement, je n'ai pas beaucoup de moyens. Ce que me donne M. Williams, ce brave Moldu sur lequel je veille, m'aide à garantir des courses et quelques loisirs, mais pas forcément de quoi plaider ma cause. J'ai essayé de lui faire comprendre la situation dans laquelle je suis, mais il refuse de m'entendre, comme il refuse de croire que je suis une Sorcière. Enfin, j'ai quelques économies, l'héritage de mes parents converti en monnaie sorcière. Je regarde cette fichue porte, la plaque dorée à côté. J'hésite à rebrousser chemin. Mais je ne le fais pas, je tiens bon. Je prends une grande inspiration, et je me jette dans le bain. Ce ne sera peut-être pas si terrible que ça. Je frappe à la porte, on m'invite à entrer.

"Bonjour. Carlotta Pinkstone, nous avons rendez-vous."

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 85
Humeur :
50 / 10050 / 100


Message#Sujet: Re: Un accusé est cuit quand son avocat n’est pas cru // Kieran   Jeu 8 Juin - 23:32

Un accusé est cuit quand son avocat n'est pas cru

Les affaires allaient plutôt bien, pour Kieran. La mort de Nemesis avait eu cet avantage (en plus de le débarrasser d'une relation toxique, même s'il arrivait encore souvent à Kieron de penser à elle - et dans ces moments-là, il manquait parfois d'objectivité), il avait récupéré nombre de ses clients, et son accord avec Jedusor, même s'il le rebutait, avait également contribué à sa réputation et avait assis sa réputation dans le domaine. Le travail ne manquait pas à Kieran, ça non, et ça l'arrangeait, dans le fond, car le jeune homme n'avait plus grand-chose dans la vie à part son travail. Pas de petite amie, pas vraiment d'amis non plus... Bon, il avait renoué avec Gwendall, certes, mais la relation avec lui restait quand même assez particulière quoi qu'il en soit. Alors le travail, ce n'était pas juste son gagne-pain, c'était tout ce qu'il avait et la seule chose qui ponctuait son existence. Par conséquent, il ne comptait pas ses heures le moins du monde, et ne ménageait pas sa peine. Les rendez-vous s'enchaînaient les uns après les autres, et alors que l'on frappait de nouveau à sa porte, Kieran se sentait extrêmement bien fatigué. Il invita la nouvelle venue à entrer. Elle se présenta sous le nom de Carlotta Pinkstone. Il fallut à Kieran quelques secondes pour la remettre, mais il se rappela de qui il s'agissait. Carlotta Pinkstone. Plancher sur son cas était à double tranchant, ce pourrait consolider sa réputation. Ou la détruire pour de bon.

"Oui, bien sûr, bonjour Miss Pinkstone, installez-vous, je vous prie."
Il lui serra la main avant de se réinstaller à son bureau. "Alors, qu'est-ce que je peux faire pour vous ?"

Il savait déjà ce qu'elle allait le lui dire, mais il voulait que son interlocutrice lui expose la situation avec ses propres mots. Carlotta Pinkstone avait sa petite réputation pour ceux qui s'y intéressaient un peu. Elle mener des actions coup de poing dans le but de révéler l'existence des sorciers à la communauté moldue. Elle avait déjà fait de la prison pour la peine, et Kieran devinait bien qu'il allait devoir veiller à ce qu'elle ne se retrouve pas à nouveau dans une cellule d'Azkaban. Il ne savait pas trop ce qu'il pensait de sa manière de faire, pour sa part, mais puisque, né de parents moldus, il avait pour sa part souffert de cette ségrégation et de préjugés qui avaient influé sur sa vie tout entière, il n'était pas complètement réfractaire aux opinions de son interlocutrice.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 104
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : /

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, plume de phénix, 21 cm
Camp: Neutre
Avatar: Alisha Boe

Message#Sujet: Re: Un accusé est cuit quand son avocat n’est pas cru // Kieran   Jeu 15 Juin - 20:43




Un accusé est cuit quand son avocat n’est pas cru.
Ft. Kieran & Carlotta
 
La première impression n’est pas forcément la plus fiable, mais elle donne toujours une petite idée de la personne à qui on a affaire. On ne peut pas toujours s’y fier, c’est sûr, mais ça peut toujours être un début. Ma première impression concernant Kieran O’Connell est une bonne impression. Je n’irais pas jusqu’à dire excellente non plus, parce que son bureau me donne le sentiment d’avoir affaire à un homme diablement procédurier, mais c’est tout sauf une désagréable impression malgré tout. Ce type a l’air d’avoir les épaules solides et de connaître son métier. Il est assez jeune encore, mais ça me va très bien, je n’aurais pas aimé avoir affaire à un de ces vieux croutons à la voix chevrotante qui sont généralement les avocats tels que je me les imagine. J’ai besoin d’une personne capable de tremper la chemise, d’accepter une affaire épineuse, à l’esprit suffisamment… neuf… pour tolérer un cas de figure tel que le mien, pour interférer en faveur de l’activiste chevronnée que je suis, et qui lutte en faveur d’une cause à laquelle plus personne ne veut croire. Oui, j’ai une bonne première impression, parce que cet homme m’a tout l’air d’être quelqu’un de sérieux, parce qu’il n’a pas hésité à avancer vers moi-même s’il s’est peut-être renseigné sur mon cas et sait donc pertinemment qui je suis. Enfin, j’espère qu’il sait qui je suis, car s’il ne s’est pas renseigné à mon sujet, il va nécessairement baisser dans mon estime. Non pas que je le veuille, mais ce sera sans doute inévitable. Enfin, nous verrons bien. Pour le moment, il joue les ignorants et me demande les raisons de ma venue. Je suppose que c’est normal, il veut que j’expose mon cas à ma manière, et je préfère, cela doit peut-être signifier qu’il privilégie ma parole au reste de ce qu’il pourrait bien entendre.

« Eh bien… comme vous le savez peut-être déjà, je rencontre des soucis assez… récurrents, avec la Justice. » Pour donner plus de valeur à mon propos, je lui tends la dernière lettre en date du ministère de la Magie, cette lettre dans laquelle je suis convoquée une fois encore pour répondre d’un usage non autorisé de la magie en présence de moldus. Je marque une pause, je veux que ce qui va suivre soit bien compris, car il s’agit d’un point important pour moi, sur lequel je ne transigerai pas, sur lequel je me refuse à faire des concessions. « Je compte revendiquer le moindre de mes actes, je n’ai pas l’intention de m’en cacher ou de m’en excuser. » Je veux être très claire là-dessus, je ne veux pas d’un avocat qui m’inventera de fausses excuses pour m’épargner la prison, je veux d’un avocat qui plaidera ma cause. Et quand je parle de « ma cause », je parle de ce pourquoi je me bats depuis si longtemps déjà, et continuerai de me battre tant qu’il y aura nécessité de le faire. « Je veux simplement que vous donniez plus de poids à mon plaidoyer quand je serais confrontée une nouvelle fois au Magenmagot. »


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un accusé est cuit quand son avocat n’est pas cru // Kieran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
-