AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Mer 31 Mai - 13:33

Il était tard, bien trop tard, sans doute. Tina n'avait pas fait attention à l'heure. Depuis quelque temps, son travail au sein du bureau de la coopération magique internationale l'accaparait tant et tant qu'elle ne pouvait plus compter ses heures, elle avait congédié Hermione deux heures plus tôt (sans quoi, connaissant sa nouvelle assistante, elle aurait sans doute insisté pour l'aider à boucler les dossiers en cours jusqu'à cette heure tardive), et tandis qu'elle s'échinait à remplir ses objectifs de la journée, elle sentait ses yeux se croiser.

Un coup d'œil à sa montre lui offrit de comprendre que l'heure était effectivement plus que venue de partir. Sauf qu'elle n'avait pas encore fini. Bien sûr, elle pourrait bien remettre les choses au lendemain, mais alors le lendemain, elle prendrait encore plus de retard sur ses objectifs. Bref, non, elle allait simplement faire une pause, se chercher un café, et une fois que ce serait fait, elle serait de nouveau d'attaque pour mettre un point final à ses dossiers. Il ne restait pas grand-chose, ça ne devrait lui prendre qu'un petit quart d'heure, une demi-heure au pire, mais sans caféine dans l'organisme, elle mettrait le double, voire le triple de temps.

Elle abandonna donc un temps son bureau pour se rendre dans la salle de pause, traversant au passage une série de couloirs parfaitement déserts. Toutes les portes étaient fermées, toutes les lumières éteintes. Elle devrait suivre l'exemple, rentrer chez elle.

Mais elle n'avait pas les mêmes obligations que beaucoup d'autres. Hyppolite était à Poudlard, et Norbert travaillait souvent bien plus tard qu'elle, quand il n'était pas tout simplement en vadrouille à l'autre bout de la planète. Il y avait bien Jacob chez eux, puisque Norbert avait réussi à le convaincre de revenir en Angleterre, mais il était possible qu'il ne soit pas là de toute façon et passe la soirée avec Queenie. Alors elle n'était pressée non plus, même si elle aimerait quand même être chez elle avant minuit.

Elle se versa une grande tasse de café dans la pièce de repos et ne s'y attarda pas, elle la boirait face à ses dossiers, ce serait tout aussi bien.

D'un pas pressé, elle retraversa les couloirs en sens inverse, pas suffisamment attentive, sans doute, car à l'angle d'un couloir elle tomba nez à nez avec un homme sur la chemise duquel elle renversa la moitié de sa tasse de café. Heureusement, il était chaud mais pas bouillant, mais ça n'avait pas dû être très agréable pour autant. Convaincue qu'elle était seule, elle n'avait pas le moins du monde fait attention.


"Oh, excuse-moi", dit-elle en levant les yeux vers l'homme, qu'elle reconnut pour être Christian, un homme avec qui elle s'était liée d'amitié après avoir découvert partager les mêmes origines américaines. "Je ne t'ai pas brûlé, au moins ?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Dim 4 Juin - 10:19

Après l'heure, c'est plus l'heure
 
Les deux Américains

 
Assit à son bureau, adossé à son fauteuil, Christian se frottait les yeux avec un long soupire épuisé. La journée avait été interminable. Une succession sans fin de réunions avec son équipe, avec le Ministre de la Magie, avec le 1er Ministre Britannique, Puis entre Directeurs de Départements. Au final, arrivé à 19h il avait à peine avalé un morceau de la journée, s’était gavé de café pour tenir le coup et mettait pour la première fois de la journée les pieds dans son bureau où une nouvelle pile de dossiers et de courriers n’attendait que lui. Heureusement, sa secrétaire avait déjà fait le tri dans le courrier ainsi que dans les dossiers mais pour le reste, elle n’avait rien pu faire pour lui.

Il avait alors passé les heures suivantes à lire les nouvelles demandes d’interventions et à les dispatcher entre ses collaborateurs pour le lendemain, à valider les rapports validable, à noter des demandes d’explications sur ceux moins clairs et maintenant – enfin ! – il en voyait le bout. Il allait enfin pouvoir rentrer chez lui. Ceci dit, l’idée n’était pas forcément plus motivante que cela. La nouvelle maison était achetée mais il n’y avait pas encore emménagé. En fait, il pensait laisser Lindsay et le petit s’y installer avant et lui arriverait après le mariage. Mais du coup, il avait déjà commencé à empaqueter et à trier ses affaires chez lui. Depuis, il rentrait tous les soirs dans une maison déserte et si cela ne l’avait pas dérangé durant les dernières années, maintenant ce silence le pesait. Il n’y aurait jamais cru encore quelques mois plus tôt mais il avait hâte de pouvoir rentrer le soir auprès de Lindsay et de Gabriel. Mais un coup d’œil à l’horloge de son bureau lui confirma qu’il était bien trop tard pour passer rapidement chez eux les embrasser avant de rentrer. Tant pis…

Il fit une petite grimace en sentant les muscles de son dos et de ses épaules qui appréciaient peu de devoir bouger alors qu’il se levait. Il prit son manteau qu’il posa simplement sur son bras, sa mallette et prit la direction du hall étant donné qu’il était impossible de transplaner depuis le bureau pour des raisons évidentes de sécurité.

Il quittait à peine son Département sans trop regarder autour de lui qu’il sentit qu’on le percutait de plein fouet. Aussitôt, une très désagréable sensation de liquide chaud se répandit sur son torse, à travers sa chemise.

Et merde…, lâcha-t-il mais il ne semblait pas en colère, juste tout simplement résigné en regardant les dégâts sur sa chemise blanche et sa cravate en soie. Il n’y avait rien qu’un Recurvit ne pourrait pas sauver et de toutes manière, il aurait été bien trop exténuer pour trouver la force de s’énerver. Tu t’es perdue dans le bâtiment pour être encore ici à une heure pareille toi ? C’est du café ?, ajouta-t-il soudainement avec l’expression du type qui viendrait de tomber sur un impressionnant filon d’or ou alors celle de celui au bout de sa vie ayant soudainement l’espoir d’un remède miracle, allez savoir.

Par un sort étrange, lorsque Christian s’exprimait de manière générale, son accent américain restait certes toujours présent mais très discret, à peine perceptible derrière son accent anglais parfait. Mais dès qu’il parlait avec Porpentina, son accent ressurgissait d’un coup, preuve formelle que son accent so british était travaillé et non pas naturel, malgré les années qu’il avait passé en Angleterre. Mais un Directeur de Département du Ministère anglais s’exprimant avec un accent Américain, cela aurait quand même fait un peu tâche non ?  Et encore plus quand ont connaissant ses aspirations pour l’avenir de sa carrière.

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Mar 6 Juin - 16:32



-Et merde…

Bon, visiblement, il y avait eu plus de surprise que de mal, le café n'avait pas été assez brûlant pour agresser son interlocuteur, et la plus grande victime de son inattention serait la chemise de Christian. Pas sympa pour la chemise, certes, mais ils avaient la chance d'être des sorciers, en un coup de baguette magique, le tissu serait comme neuf et il n'y aurait plus trace de la vilaine tache de café. Pas de quoi en faire une histoire, donc.

Dans tous les cas, Christian semblait plus fatigué qu'énervé, ce qui leur faisait de toute évidence un point commun. En même temps, pour être encore au ministère à cette heure-ci, il fallait bien que tous les deux aient consenti à faire des heures supplémentaires. Et rares étaient les personnes qui faisaient cela de gaité de cœur. Même ceux qui, comme eux, aimaient leur travail. Ne serait-ce que parce que, techniquement, ils avaient des familles à rejoindre (enfin, même si Tina n'était pas sûre que Norbert serait là quand elle rentrerait et même si la vie de famille de Christian était encore un concept tout neuf et tout autant fragile).


-Tu t’es perdue dans le bâtiment pour être encore ici à une heure pareille toi ? C’est du café ?

Tina ne put retenir un sourire en entendant son interlocuteur lui demandait si c'était du café comme si elle avait tenu entre les mains une tasse de pur nectar des dieux. En même temps, quand on devait tenir jusqu'à la dernière ligne droite au travail, le café apparaissait un peu comme le remède à absolument tout.

Elle hocha donc la tête en guise de confirmation avant de reprendre la parole, tout de même satisfaite que son interlocuteur ne lui reproche pas sa maladresse (ce qu'elle aurait pu comprendre, quand on est épuisé et qu'on a les nerfs en pelote, facile de s'énerver pour rien).


"C'était du café", corrigea-t-elle tout en examinant le fond de sa tasse. Il n'y restait plus grand chose. "Je crois que je vais devoir me ravitailler, j'ai encore du travail à terminer avant de partir." Ce qui était une manière de répondre au passage à la question de son interlocuteur. "Tu m'accompagnes ?"

D'accord, ça n'allait pas forcément les avancer dans leurs travaux respectifs, mais ça ne leur ferait peut-être pas de mal de faire une vraie pause avant de se remettre à l'ouvrage, et dans tous les cas, même si Christian devait estimer qu'il avait plus urgent à faire de son côté, il attendait manifestement de s'abreuver en dose conséquente de caféine. Donc là-dessus, ils devraient s'entendre sans trop de mal.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Ven 9 Juin - 10:32

Après l'heure, c'est plus l'heure
 
Les deux Américains

 
En tant normal, Christian se serait clairement énerver d’être ainsi aspergé de café mais il appréciait Tina et la fatigue avait clairement prit le dessus, par conséquent, il se contenta de subir son sort sans broncher. De plus, l’odeur de café qui remontait de sa chemise le faisait presque saliver. Ainsi, sa proposition était difficile à refuser mais ce fut surtout le début de ses propos qui retinrent son attention sur le coup.

Quoi ? Tu vas encore rester ?, lui demanda-t-il avec un air stupéfait. Tu as vu l’heure qu’il est ? Même moi j’ai fini par abdiquer….

Pour confirmer ses dires, il leva légèrement le manteau et la mallette qu’il portait. Ils devaient certainement être les deux dernières personnes à se trouver dans tout cet immense bâtiment à présent et ce, depuis déjà plusieurs heures.

Mais au lieu de prendre la direction de la sortie, Christian se mit en route vers la salle de pause. Un café ne pourrait que lui faire du bien après tout et avec la quantité qu’il en avalait depuis des années, il y avait bien longtemps que la caféine avait cessé de l’empêcher de dormir quand il se décidait enfin à aller se coucher.

Que moi je sois encore là, c’est normal… Quand j’ai enfin eu le temps d’approcher mon bureau j’avais une pile aussi haute que le Mont Blanc de dossier à traiter pour demain. Mais toi ? Qu’est-ce qui peut bien te retenir aussi tard ici ?


Pour ce qu’il en savait, le travail de Tina consistait en gros à assurer la liaison entre les Ministère de la Magie Anglais et Américain. A première vue, un simple travail d’ambassadeur lui demandant passablement d’aller et retour entre le nouveau et le vieux continent. Mais que faisait-elle plus exactement ? Alors là, mystère… Le Département de coopération magique internationale n’était absolument pas de son ressort et chaque département faisait son boulot dans son coin. Il y avait bien les réunions des Directeurs très régulièrement mais c’était avant tout pour parler des problèmes et des situations pouvant concerner plusieurs départements à la fois. Typiquement, Christian travaillait justement souvent avec le Département employant Tina mais c’était toujours pour les cas de sorciers étrangers abusant de leurs pouvoirs en public. Pour le reste, il n’était pas plus au courant qu’un autre des dossiers qu’ils pouvaient bien traiter. Il n’était pas tenu au courant des secrets des autres départements et eux-mêmes n’étaient pas tenu au courant des secrets du sien. Donc à moins qu’une guerre soit sur le point d’éclater entre leurs deux pays ou que Tina soit en réalité une espionne fouillant les bureaux durant la nuit, Christian ne comprenait pas trop sa présence dans les locaux à une heure si tardive.

Arrivés à destination, Christian posa ses affaires et s’appliqua à préparer deux tasses de café.

Tu es retournée aux Etats-Unis récemment ?

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Ven 16 Juin - 13:07


Quoi ? Tu vas encore rester ? Tu as vu l’heure qu’il est ? Même moi j’ai fini par abdiquer…

Bon, si même Christian constatait que l'heure n'était plus au travail et qu'il était grand temps de s'arrêter, c'est qu'il devait vraiment, vraiment être beaucoup trop tard... Pour autant, Tina n'avait quand même pas achevé tous ses objectifs de la journée, et elle savait bien que si elle y allait maintenant, ça n'allait pas manquer de la tarauder.

Elle culpabiliserait presque, il n'empêche, d'avoir suggéré à Christian qu'il devait encore rester en lui proposant de prendre un café avec elle en salle de repos. S'il avait décidé de rentrer chez lui, il devait avoir mieux à faire que de bavarder avec une collègue du ministère, même s'il devait bien s'entendre avec, mais malgré tout, il la suivit jusqu'en salle de pause. L'appel de la caféine était peut-être plus fort que le reste, en fin de compte.


Que moi je sois encore là, c’est normal… Quand j’ai enfin eu le temps d’approcher mon bureau j’avais une pile aussi haute que le Mont Blanc de dossier à traiter pour demain. Mais toi ? Qu’est-ce qui peut bien te retenir aussi tard ici ?

Tina se sentait un rien vexée par la remarque de son interlocuteur. Eh quoi, il serait donc le seul à avoir beaucoup de travail et une pile de dossiers à traiter à n'en plus finir ? Elle ne disait pas, elle ne doutait pas que le travail de Christian puisse être chronophage, mais elle se sentit, l'espace d'un instant, un rien dévalorisée.

Elle savait pour autant que ça n'avait pas été l'intention de son interlocuteur, et pour toute réponse, elle se contenta de hausser les épaules. Il est vrai que si elle n'était pas présentement sur plusieurs affaires épineuses, elle serait rentrée bien plus tôt, même si elle devait veiller à certaines reprises pour être conforme aux horaires américains. Enfin, dans tous les cas, puisque tout cela tenait du secret professionnel, elle allait se contenter d'un simple geste.

Quand ils arrivèrent dans la pièce où ils pouvaient espérer savourer leurs précieuses boissons chaudes, Christian leur en servit deux tasses. Tina le gratifia d'un sourire en s'emparant de la sienne et la porta doucement à ses lèvres pour éviter de les brûler quand il reprit la parole.


-Tu es retournée aux Etats-Unis récemment ?
Tout en avalant une première gorgée de café, elle fit "non" de la tête.

"Pas récemment, malheureusement. La dernière fois, c'était cet été." Ce qui ne remontait pas à si longtemps, donc, mais pour elle, c'était déjà beaucoup. Beaucoup trop. "Norbert en revient tout juste, il était à New York, je peux te dire que l'étais verte de jalousie."

Bon, il n'y était pas allé pour les mêmes raisons qu'elle et n'en avait pas forcément tant profité que ça sur place. Mais elle devait bien avouer avoir ressenti une certaine frustration en voyant son mari repartir en Amérique en compagnie de Jacob. Et pas seulement parce qu'il filait loin d'elle comme c'était le cas bien souvent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Lun 19 Juin - 17:45

Après l'heure, c'est plus l'heure
 
Les deux Américains

 
Christian n’avait pas pensé à mal en comparant leurs travails. C’était juste que dans sa vision des choses, les Directeurs avaient bien souvent une charge de travail bien supérieur. Mais ce n’était pas pour autant qu’il s’imaginait que les employés se la coulait douce de leurs côté. Enfin, pas tous du moins. Et il avait vite comprit que Tina faisait partie de ceux qui n’hésitait pas à travailler pour 3 à elle seule. Il fallait dire que son poste ne devait pas être de tout repos non plus. Pour avoir souvent à faire avec le Département en question, Christian savait qu’eux aussi croulaient sous la masse de dossier. Toutefois, il n’avait jamais vraiment pu savoir en quoi consistait exactement le travail de sa concitoyenne. Officiellement, elle œuvrait pour assurer la collaboration entre les deux Ministères mais… Il ne savait pas il avait le pressentiment que ce n’était pas tout. Des relations diplomatiques entre deux mondes sorciers ne pouvaient pas demander autant d’heures supplémentaires quand même. Mais chaque département avait ses secrets. Celui de Christian avait les siens également. C’était ça aussi la politique.

C’est pourquoi il ne chercha pas plus loin et dévia la conversation sur leur pays natal. Christian avait beau être qu’à moitié américain, il s’était toujours senti plus proche du nouveau continent que de l’Angleterre. Et pourtant, il vivait en Angleterre depuis plus longtemps. Mais les Etats-Unis avaient été son pays natal et – surtout – le pays de son modèle, son défunt père. Il était d’ailleurs bien décidé à faire découvrir son second pays à Gabriel lorsqu’il serait plus grand.

Ton époux est un véritable globe-trotteur
, répondit Christian en riant. Je l’envie parfois tu sais ? Passer sa vie à voyager au lieu de travailler enfermé dans un bureau, comme nous.

Après, si demain on lui proposait de faire l’échange, Christian refuserait quand même certainement. Il aimait son boulot et il avait bien trop d’ambition professionnelle pour tout plaquer et courir après les animaux magiques aux quatre coins du globe. Il s’était donné comme but de terminer sa carrière au sein du Ministère en tant que Ministre de la Magie et il comptait bien tout mettre en œuvre pour y parvenir.

Christian bu une gorgée de café avant de fixer sa tasse, comme perdu dans ses pensées.

Tu sais que cela fait presque 2 ans que je ne suis pas rentré ? Le temps passe trop vite, j’ai pas eu le temps de voir les mois passer…



 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Mar 27 Juin - 17:31

Ton époux est un véritable globe-trotteur.

Tina sourit honnêtement en entendant les propos de Christian. C'était un terme qui convenait tout à fait à son époux, en effet. Toujours sur les routes, toujours à sillonner le globe où pouvaient l'attendre les créatures les plus inimaginablement farfelues.

Ce n'était pas seulement son métier qui l'imposait, c'était son caractère, aussi, il ne supporterait pas de juste rester coincé dans un bureau (ce qu'il avait fait au début de sa carrière), et il ne supporterait pas davantage de ne voir sans cesse que la même chose. Et elle, de son côté, eh bien, elle devait faire avec ce rythme singulier qui pouvait bien l'éloigner de son mari plusieurs mois durant, parfois. C'était comme ça.

-Je l’envie parfois tu sais ? Passer sa vie à voyager au lieu de travailler enfermé dans un bureau, comme nous.

Il arrivait aussi à Tina de l'envier, mais elle n'était pas sûre qu'elle serait capable de supporter un tel rythme constamment. Grâce à lui (ou à cause de lui, ça dépendait), elle avait visité plus de pays du monde qu'elle ne l'aurait jamais imaginé, et s'était même déracinée de son pays natal pour venir s'installer en Angleterre, mais ce n'était pas un rythme qu'elle pourrait assumer d'elle-même.

Et elle ne pouvait pas du tout l'envisager à ce jour, plus encore qu'avant, parce que entretemps, Hyppolite était né, et l'entraînait dans toutes ces pérégrinations n'aurait pas été bon pour lui. Déjà que comme ça, les multiples voyages de Norbert n'aidait pas spécialement la famille Dragonneau à être unie comme il le faudrait.

-Tu sais que cela fait presque 2 ans que je ne suis pas rentré ? Le temps passe trop vite, j’ai pas eu le temps de voir les mois passer…
Tina ne pouvait pas du tout contredire Christian, elle pensait la même chose, le temps passait effectivement trop vite, bien trio vite. Certes, il y avait bien moins longtemps qu'elle n'était pas venue à New York, mais quand même, elle en avait déjà la nostalgie. Encore plus maintenant que Queenie et Jacob étaient installés en Grande-Bretagne, eux aussi... Elle réalisait qu'elle n'avait plus vraiment d'attaches, là-bas, constat assez étrange.

"À qui le dis-tu !" répondit-elle dans un sourire. Elle était bien d'accord, et elle l'observait à plus d'un titre. Tenez, rien que le fait qu'Hyppolite avait déjà commencé sa deuxième année d'étude à Poudlard était un bon indicateur de la situation. Où étaient passées toutes ces années, depuis sa naissance ? Elle n'avait rien vu du tout. "Tu n'as pas le choix, il va falloir que tu prennes des vacances."

Mais elle savait bien que c'était plus facile à dire qu'à faire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Lun 3 Juil - 16:28

Après l'heure, c'est plus l'heure
 
Les deux Américains

 
Christian n’avait pas beaucoup eu l’occasion de voyager. Ou plutôt, de voir de nombreux pays car il avait traversé les USA dans tous les sens mais en dehors de cela et de l’Angleterre, il n’avait pas vu grand-chose. Il était allé à Paris et à Rome par le passé et également en Espagne lors de son premier voyage de noce mais en dehors de cela, il n’avait pas vu grand-chose et il le regrettait vraiment. C’était d’ailleurs l’une des choses qu’il voulait changer dans sa nouvelle vie, il voulait voyager plus avec Lindsay et Gabriel. Mais la question était surtout de savoir quand réussir à trouver le temps.

Comme si elle avait lu dans ses pensées, Tina lui assura qu’il n’avait pas d’autres choix que de prendre des vacances et Christian éclata d’un rire fatigué. La dernière fois qu’il avait pris des vacances il les avait passé à travailler sur des dossiers en retard. Et il avait prit cette semaine parce que les Ressources Humaines avaient fini par l’y forcer. Il avait tellement d’heures supplémentaires au compteur qu’à ce rythme-là, il pourrait prendre sa retraite avec plusieurs années d’avance.

Les prochaines vacances sont prévues pour le mariage et le voyage de noce, répondit-il tout de même alors qu’un adorable sourire naissait sur ses lèvres. Un vrai sourire attendrissant qui n’avait rien à voir avec ses sourires froids et déterminés qu’il avait d’habitude dans les locaux du Ministère. J’envisage justement d’emmener Lindsay aux Etats-Unis pour notre voyage de noce. Tu en penses quoi ?

Lindsay organisait déjà presque tout pour le grand jour, il pouvait quand même prendre la peine de s’occuper de ce point-ci. Mais si au départ il avait pensé que cela serait facile, il commençait à s’apercevoir que non. Pouvaient-ils partir tout de suite ou devaient-ils attendre un peu que Gabriel grandisse ? D’ailleurs, devaient-ils prendre Gabriel avec eux ou pas ?

C’est dingue, tu te rend compte que diriger tout un département en partenariat avec le Premier Ministre Moldu me semble plus facile que d’organiser un simple voyage de noce ?

Il était probablement officiellement un cas désespéré mais Christian voulait vraiment bien faire les choses cette fois. Il ne voulait pas faire souffrir Lindsay comme il avait fait souffrir Carol.

Et sinon, comment va ton fiston ? Il a dû entrer à Poudlard maintenant, non ?


A bien y réfléchir, Christian n’était plus très sûr de l’âge que devait avoir Hyppolite. Mais en tout cas minimum 11 ans, ça il en était sûr.


 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Lun 10 Juil - 16:41

-Les prochaines vacances sont prévues pour le mariage et le voyage de noce.

Le seul fait d'évoquer son mariage prochain avec sa belle Lindsay faisait naître sur le visage de Christian un sourire que Tina trouvait particulièrement attendrissant. Elle avait peut-être vu de Christian plus de facettes que plusieurs de ses collègues, parce que leur pays d'origine avait donné naissance à une amitié qui savait dépasser le seul cadre professionnel, mais avant sa rencontre avec la jeune maman, il ne l'avait jamais vu comme cela, et elle trouvait ça charmant, de toute évidence, tout se passait au mieux dans sa vie sentimentale.

Il allait donc bientôt prendre des vacances, elle était convaincue que ça ne lui ferait pas de mal, et puisqu'elle savait son mariage proche, c'était sûrement tant mieux. Surtout maintenant qu'il avait une vie de famille, il valait mieux que Christian ne se laisse pas trop dévorer par le travail.

-J’envisage justement d’emmener Lindsay aux Etats-Unis pour notre voyage de noce. Tu en penses quoi ?


"Je pense que si l'idée ne lui plaît pas, c'est qu'elle est très difficile", plaisanta Tina.

Mais en même temps, elle ne saurait se montrer objective quant à son pays natal. Elle lui accordait un attachement tout particulier. Le même que Christian, donc. Et elle se disait que si Christian savait lui partager sa passion, alors Lindsay ne pourrait qu'aimer cet endroit elle aussi. Il valait mieux, d'ailleurs.

-C’est dingue, tu te rend compte que diriger tout un département en partenariat avec le Premier Ministre Moldu me semble plus facile que d’organiser un simple voyage de noce ?

Ah ça, Tina n'avait aucun mal à le croire. Elle se souvenait de son propre voyage de noce, et ça avait été un vrai casse-tête à mettre en place. Avec un époux toujours en vadrouille, réussir à le tenir en place dans une destination de rêve qui n'implique pas la présence de créatures magiques en tout genre, ce n'était pas du tout une mince affaire.

En tout cas, Christian semblait vraiment décidé à faire de ce voyage un moment inoubliable pour son épouse. Et si c'était le cas, eh bien, il n'y avait aucune raison qu'il échoue dans ses objectifs... déjà que l'échec ne semblait vraiment pas faire partie de ses attributions.


"Tu t'en sortiras très bien, je ne me fais aucun souci pour toi.", assura-t-elle alors, très sincèrement, parce qu'elle le pensait en effet. "Hyppolite a commencé sa deuxième année. Il va bien mais... disons qu'il est un peu difficile, en ce moment."

Mais sa crise d'ado était plus justifiée que beaucoup d'autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Ven 21 Juil - 10:36

Après l'heure, c'est plus l'heure
 
Les deux Américains

 
Christian rigola à la réplique de Tina. Il ne s’était pas attendu à autre chose comme réponse de sa part mais il fallait bien avouer que tout deux n’étaient pas forcément des plus impartial lorsqu’il était question de leur terre natale.

Il ne s’attendait pas à ce que Lindsay développe un pareil attachement pour les Etats-Unis mais il avait quand même envie de partager cela avec elle, de lui faire découvrir là où il avait grandi jusqu’à son adolescence. Et qui sait ? Peut-être qu’ensuite ils s’y rendraient un peu plus souvent en famille pour les vacances. Il n’avait pas envie que Gabriel grandisse en ne connaissant du monde que l’Angleterre et Poudlard. Même s’il ne pensait pas en arriver au point du jeune Hyppolite, s’imaginant que Norbert l’avait probablement entrainé souvent derrière lui avant qu’il n’entre à l’école.

Pour être franc avec toi, j’ai quand même un petit peu hâte que tout cela soit derrière moi… Le mariage, le voyage de noce, la reconnaissance officielle de Gabriel… Ne te méprend pas, je suis vraiment heureux de tout cela mais… Pffffffffffffffffffffffffiu, c’est encore plus stressant qu’une alerte rouge dans mon département ! J’en suis même à découvrir des nuances de couleur dont j’ignorais l’existence ! Tu connais la différence entre violet, pourpre et magenta toi ? Moi oui maintenant…

Le pire dans l’histoire était que ce n’était pas une première pour lui, il était déjà passé par là par le passé. De plus, son mariage avec Carol avait été bien plus… imposant. Sa première épouse avait absolument tenu à voir les choses en grand contrairement à Lindsay qui, merci Merlin, avait des goûts plus simples. Et pourtant, il avait beau connaitre la chanson, il était tout autant la tête sous l’eau que la première fois. L’organisation d’événements, ce n’était définitivement pas son point fort.

Et il fallait ajouter à tout cela le facteur James Hopkirk…

Mais Christian oublia ses soucis avec le géniteur de son fils quand Tina laissa entendre que tout n’était pas évident avec son propre enfant pour le moment. Il n’avait vu Hyppolite que quelques fois et ne le connaissait donc surtout que de vue, par conséquent, il ignorait totalement qu’il posait quelques soucis à ses parents.

Oh ? Rien de trop grave j’espère ? La crise d’adolescence qui commence ?

A ce qu’il en savait, on passait tous par-là et il espérait que c’était juste ça. Il avait beau à peine connaitre Hyppolite, il espérait tout de même que ce n’était rien de plus grave.

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Mer 26 Juil - 15:43

Pour être franc avec toi, j’ai quand même un petit peu hâte que tout cela soit derrière moi… Le mariage, le voyage de noce, la reconnaissance officielle de Gabriel… Ne te méprend pas, je suis vraiment heureux de tout cela mais… Pffffffffffffffffffffffffiu, c’est encore plus stressant qu’une alerte rouge dans mon département ! J’en suis même à découvrir des nuances de couleur dont j’ignorais l’existence ! Tu connais la différence entre violet, pourpre et magenta toi ? Moi oui maintenant…

Tina n'avait pas le moindre mal à comprendre l'anxiété de son interlocuteur. Elle-même était d'un naturel facilement anxieux. Sans subir la même pression que son interlocuteur, elle se rappelait très bien la période qui avait précédé son mariage, et on ne pouvait pas dire qu'elle ait été particulièrement sereine à ce moment-là... D'autant plus qu'elle était bien plus pragmatique que son mari et avait donc eu un peu l'impression de porter tout ça à bras le corps d'elle-même, tout simplement.

Et elle, elle n'avait au moins pas à assumer dans sa vie, tout à coup, la présence de l'enfant de son fiancé, elle n'avait pas à gérer de front mariage et adoption. C'est sûr qu'elle ne voudrait pas être à la place de Christian, présentement.

Oh, elle était convaincue du fait qu'il était très amoureux de sa future épouse et qu'il adorait sincèrement le petit Gabriel, mais ça n'ôtait rien, au contraire, même, au stress ressenti. Il était un perfectionniste, il devait vouloir que tout soit parfait, alors forcément, ça ne pouvait qu'empirer les choses. Parce qu'il voulait le meilleur pour sa nouvelle famille, ce qui était tout à son honneur, bien sûr.

Elle se contenta d'un sourire en guise de réponse, en même temps, il n'y avait pas grand-chose à répondre, en vérité. Elle pensait que tout ce qu'elle aurait pu le dire, il le savait déjà, alors ce n'était pas forcément nécessaire, en fin de compte.



"Oui, j'espérais qu'on y échapperait, mais visiblement non.",
répondit Tina dans un fin sourire quand son interlocuteur lui demanda s'il fallait attribuer l'attitude d'Hyppolite à une éventuelle crise d'ado. Ça y ressemblait grandement, en tout cas. Tina s'était dit qu'elle n'y aurait peut-être pas droit, après tout, Adrian, lui, n'avait jamais fait ce genre de crise à sa mère, mais elle s'était apparemment trop avancée. "Disons qu'il commence à réaliser que le héros de son enfance est aussi un être humain."

Norbert, bien sûr, qu'Hyppolite avant tant admiré petit, et qui lui faisait maintenant tous les reproches de la terre à présent. Certains un petit peu justifiés, c'est vrai, mais toujours amplifiés, c'est sûr.

"Mais ça finira par lui passer."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Mer 2 Aoû - 19:29

Après l'heure, c'est plus l'heure
 
Les deux Américains

 
Christian n’avait jamais été du genre à se confier mais il fallait bien avouer que cette petite conversation a pas d’heure dans la salle de pause avec Tina l’aidait à évacuer un peu la pression. Comme quoi, les amis étaient utiles quand même parfois, et il se promit de tenter d’un peu moins négliger les siens à l’avenir. D’ailleurs, il faudrait qu’il invite les Dragonneau à manger un soir, pourquoi pas ? Ils pourraient les présenter à la future Madame Walsh.

Mais dans l’immédiat, Tina semblait avoir d’autres problèmes en tête. La crise d’adolescence, voilà bien une chose à laquelle Christian n’était pas pressé d’être confronté, et surtout pas avec Gabriel. Allez savoir comment il réagirait étant donné son historique familial ? Mais avec un peu de chance, tout se passerait bien après tout. Et puis il avait encore plus d’une bonne décennie pour prendre des cours de « comment survivre à son ado en crise » auprès de Tina. Il avait beau y réfléchir, il n’avait pas vraiment souvenir d’être passé lui-même par ce genre de phase. Ou alors peut-être y était-il en réalité toujours.

Tu parles de Norbert je présume ? Je ne dis pas ça pour défendre ton fils mais d’un certain côté, je le comprends. Tu connais les banques magiques Cælitum aux Etats-Unis ? Elles étaient dirigées par mon père. Alors certes ça vend moins du rêve qu’un aventurier des créatures mais pour moi, il était mon modèle. Mais il était déjà bien plus âgé que ma mère et il est mort lorsque j’étais adolescent. Le soir de son enterrement, je me souviens d’être resté dans son bureau, chez nous, à vouloir me remémorer nos moments ensemble et j’ai réalisé qu’il n’y en avait pas eu temps que ça. C’était un très bon père, il m’accordait toute son attention quand il était là mais… Il n’était pas aussi souvent là que j’avais bien voulu le croire avant son décès. Je regrette maintenant de ne pas avoir chercher à le convaincre de passer plus de temps ensemble.


Une situation qu’il espérait ne pas reproduire avec ses propres enfants mais il se connaissait, le fruit n’était pas tombé loin de l’arbre et tout comme son père avant lui, Christian apportait une très grande attention à sa carrière. Concilier les deux n’était pas forcément des plus facile.


 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Sam 12 Aoû - 12:44



Tu parles de Norbert je présume ?

Bien sûr, elle parlait effectivement de Norbert, elle hocha la tête. Elle aurait bien aimé qu'il s'agisse plutôt d'un type lambda duquel Hyppolite se serait pris d'admiration, ce serait beaucoup plus facile à gérer, mais non, il s'agissait bel et bien de lui, et forcément, ça compliquait les choses.

Bon, il n'était pas rare que les enfants s'en prennent à leurs géniteurs au début de l'adolescence, parce qu'ils découvraient leurs failles et avaient besoin d'assurer leur indépendance, tout simplement. Mais dans le cas d'Hyppolite, c'était tout de même un peu plus particulier, pour la simple et bonne raison que les reproches que le jaune et noir faisait à son paternel avaient quand même une raison d'être.


Je ne dis pas ça pour défendre ton fils mais d’un certain côté, je le comprends. Tu connais les banques magiques Cælitum aux Etats-Unis ? Elles étaient dirigées par mon père. Alors certes ça vend moins du rêve qu’un aventurier des créatures mais pour moi, il était mon modèle. Mais il était déjà bien plus âgé que ma mère et il est mort lorsque j’étais adolescent. Le soir de son enterrement, je me souviens d’être resté dans son bureau, chez nous, à vouloir me remémorer nos moments ensemble et j’ai réalisé qu’il n’y en avait pas eu temps que ça. C’était un très bon père, il m’accordait toute son attention quand il était là mais… Il n’était pas aussi souvent là que j’avais bien voulu le croire avant son décès. Je regrette maintenant de ne pas avoir chercher à le convaincre de passer plus de temps ensemble.

Même si Christian et elle étaient devenus proches, rapprochés surtout pour leur attachement à leur mère patrie, elle ne savait pas tout de l'histoire de ce dernier. C'était la première fois qu'elle entendait parler de son histoire personnelle, de son père, et elle admettait qu'elle trouvait cette histoire touchante, surtout parce qu'elle faisait écho à la situation qu'elle vivait présentement.

Tina avait toujours su comment était Norbert, elle avait su dès l'instant où ils avaient été officiellement ensemble qu'elle ne devait pas attendre de sa part une relation aussi fusionnelle que celle que sa sœur partageait alors avec Jacob. Ce qui ne signifiait pas qu'ils s'aimaient moins pour autant, juste qu'ils s'aimaient différemment.

Elle savait que son époux ne pouvait pas se passer de ses voyages, ni négliger sa passion pour les créatures sous prétexte qu'ils étaient mariés... et même sous prétexte qu'il était père.

Mais si elle avait appris avec (ce qui ne voulait pas dire que son mari lui manquait bien souvent et qu'elle préfèrerait qu'il soit plus présent, elle le voudrait effectivement), elle ne pouvait pas imposer la même chose à son fils.


"Je vois bien où tu veux en venir, répondit-elle alors. Il n'y a pas qu'Hyppolite qui voudrait que Norbert soit moins... absent. Je sais qu'il s'en rend compte, mais je crois qu'il n'arrive pas à changer."

Hum... elle ne serait pas en train de prendre son interlocuteur pour son psy, là ? Elle en avait un peu trop l'impression.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Mar 22 Aoû - 17:47

Après l'heure, c'est plus l'heure
 
Les deux Américains

 
Christian n’était pas du genre à s’épancher facilement, à raconter à qui veut l’entendre son histoire. En vérité, seuls ses proches connaissaient sa vie privée, et encore même pas tous. Même Lindsay avait dû apprendre son histoire au compte-goutte. Mais parfois la fatigue décuplée à un café tard en soirée avec une compatriote déliait un peu plus les langues. Et puis surtout, Christian voyait bien que Tina était ennuyée par ce problème alors s’il pouvait l’aider un peu en se basant sur sa propre expérience et bien il le faisait, tout simplement.

Par conséquent, il comprenait ce que pouvait ressentir le fils de Tina. L’adolescence était une période difficile où on avait particulièrement besoin d’un modèle et de quelqu’un qui pouvait répondre à nos questions et nous conseiller. Naturellement, les filles avaient tendance à se tourner vers leurs mères et les fils vers leurs pères. Mais comment faire quand le père ou la mère était souvent absent ? et il ne doutait pas un seul instant que la situation puisse aussi être difficile pour Tina. Il se souvenait que cela avait été dur aussi pour sa mère. Et encore, Tina avait son travail pour occuper ses journées. La mère de Christian, en tant que non-mage vivant parmi les sorciers, n’avait pas eu le droit de travailler et n’avait jamais eu le caractère d’une femme au foyer. Il savait que sa mère avait sincèrement aimé son père mais même si elle ne l’avait jamais avoué devant lui, il savait aussi que cela avait été une délivrance pour elle de rentrer en Angleterre après son décès.

Est-ce que Norbert a déjà prit Hyppolite avec lui dans ses expéditions ? Il pourrait peut-être le faire aux prochaines vacances comme ça ils pourraient partager quelque chose tout en étant juste tous les deux. Cela pourrait peut-être les aider à se rapprocher ?

Norbert avait pour lui l’avantage d’avoir un boulot aussi passionnant que dangereux, cela ne pourrait que plaire à un jeune adolescent après tout. C’était un point sur lequel lui-même ne pourrait pas compter si un jour il était dans la même situation. Trainer son ado au bureau toute la journée, il y avait mieux pour renouer des liens quand même. Mais l’emmener étudier une bestiole quelconque à l’autre bout du globe, franchement quel gamin resterait de marbre ? Christian lui-même y réfléchirait à deux fois si on le lui proposait.

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Ven 25 Aoû - 15:13


Tina se rendait bien compte qu'elle s'épanchait beaucoup trop sur son propre cas. Elle n'était pas forcément du genre à se livrer, mais, que ce soit la fatigue ou juste le fait qu'elle gardait ça pour elle depuis un moment et se gardait d'en parler à qui que ce soit (elle en avait parlé à sa soeur, bien sûr, mais Queenie avait assez à faire avec ses propres histoires, ces derniers temps, pour qu'elle ne l'assomme pas avec les siennes).

Elle se disait qu'elle abusait très certainement du temps de Christian. Il ne semblait pas particulièrement lui reprochait ses confidences, et lui adressait même des conseils qui méritaient totalement d'être entendus, mais tout de même. Il pourrait être rentré chez lui, à cette heure-ci, et au lieu de ça, il s'obligeait à une pause café tardive, à écouter les élucubrations d'une maman dépassée... Lui qui était tout jeune papa avait en plus de très bonnes raisons de ne pas entendre ce genre de choses.

Est-ce que Norbert a déjà prit Hyppolite avec lui dans ses expéditions ? Il pourrait peut-être le faire aux prochaines vacances comme ça ils pourraient partager quelque chose tout en étant juste tous les deux. Cela pourrait peut-être les aider à se rapprocher ?

L'idée était plutôt bonne, Tina y avait songé aussi, d'ailleurs... un voyage entre père et fils les aiderait certainement... d'un autre côté... quand Norbert avait la tête à son travail (et Merlin sait que c'était souvent), il ne l'avait pas ailleurs, et elle ne savait pas trop si ce genre de voyage ne creuserait pas le fossé entre eux, parce que Norbert délaisserait Hyppolite.

Ou alors elle se faisait des idées... C'était sans doute bête, d'ailleurs, parce qu'elle savait que Norbert, s'il ne savait souvent pas comment s'y prendre, aimait son fils, et il était tout aussi attristé que lui de la tournure que prenaient les événements. Cela pouvait valoir le coup d'essayer, après tout.


"Je lui en parlerai"
, répondit-elle dans un sourire. Après tout, pourquoi pas, oui. "Désolée, je dois t'ennuyer avec toutes mes histoires..."

Et elle le pensait réellement. C'est vrai que ça lui avait fait du bien d'en parler à quelqu'un de neutre, qui lui donnait franchement son point de vue sur la situation sans chercher à la ménager ou écouter d'une oreille distraite. Finalement, les personnes à qui l'on pouvait s'adresser de cette façon étaient plutôt rares.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Mar 29 Aoû - 17:51

Après l'heure, c'est plus l'heure
 
Les deux Américains

 
Assit devant son café, Christian finit par être obligé de poser ses poings dans le creux de ses reins et de s’étirer le dos. C’est qu’il n’avait plus 20 ans et même s’il entretenait sa condition physique, son corps prenait toujours un malin plaisir à lui rappeler qu’il était déjà mine de rien plus proche des 40 ans que des 30 et ça, surtout quand, comme aujourd’hui, il enchainait les heures au travail, ce qui l’obligeait à passer la majeure partie de son temps assit que ce soit à son bureau ou en réunion. Il avait un peu hâte que Gabriel grandisse et qu’il le force à faire plus d’exercice physique.

Tu ne m’ennuies pas le moins du monde
, lui répondit-il en reprenant sa tasse de café qu’il porta à ses lèvres. Je suis content si je peux t’être de bons conseils et ça me rassure en même temps à vrai dire. ça veut dire que je ne serais peut-être pas totalement à côté de la plaque avec Gabriel.

Parce que c’était bien beau de se retrouver père quasiment du jour au lendemain mais encore fallait-il réussir à gérer après derrière. Et encore, pour le moment il n’y avait que Gabriel mais Christian espérait sincèrement que Lindsay et lui auraient d’autres enfants. Non pas parce qu’il voulait à tout prix en avoir qui soit « de son sang », cela lui était égal il sincèrement Gabriel, mais juste parce que par le passé, avant qu’il ne finisse par laisser de côté cette envie, il avait toujours souhaité avoir plusieurs enfants. Probablement parce qu’ayant lui-même été enfant unique, il avait toujours regretté de ne pas avoir de frères ni de sœurs avec qui jouer puis avec qui partager des expériences en grandissant et même une fois adulte. Au jour d’aujourd’hui, quand sa mère décéderait, il n’y aurait finalement plus que lui.

Et puis bon, depuis qu’il avait Gabriel dans sa vie il devait admettre qu’il craquait devant sa petite bouille de nourrisson aux joues bien rondes.

C’est le seul conseil auquel je pense, que vous vous arrangiez pour que Hyppolite passe plus de temps seul avec son père. Si j’avais d’autres idées, je te les dirais mais là…

Le fait que la scolarité à Poudlard se fasse en internat n’aidait pas non plus à améliorer les choses dans ce genre de situation car au final, il n’y avait que durant les vacances que les enfants pouvaient voir leurs parents. A moins d’avoir la prof de divination comme mère évidemment. Les écoles de magies, séparateurs de familles depuis 1248 !

Il en dit quoi ton époux de tout ça lui ? Si ce n’est pas indiscret évidemment…


 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Jeu 7 Sep - 12:29

Tu ne m’ennuies pas le moins du monde. Je suis content si je peux t’être de bons conseils et ça me rassure en même temps à vrai dire. ça veut dire que je ne serais peut-être pas totalement à côté de la plaque avec Gabriel.

Elle afficha un léger sourire. Elle ne lui en aurait pas voulu s’il lui avait – subtilement, bien sûr – fait comprendre qu’il préférait qu’ils changent de sujet. Pour Tina, cela faisait du bien de parler de tout ça à quelqu’un d’extérieur et d’objectif (qui n’était pas Queenie, donc). Mais elle pouvait bien comprendre que Christian, lui, préfère parler d’autre chose.

Et en effet, il était de bons conseils, restait à voir si ces conseils seraient appliqués ou non, et s’ils porteraient leurs fruits ou pas. En attendant, ça aurait au moins eu le mérite de lui proposer de nouvelles perspectives, c’était toujours ça de pris.

Et oui, elle était convaincue que Christian serait un très bon père pour Gabriel, ce qui ne voulait pas non plus dire qu’elle considérait Norbert comme un père indigne. C’est seulement que… bref, il était lui-même, ça faisait son charme quand ce n’était pas plutôt dérangeant.


C’est le seul conseil auquel je pense, que vous vous arrangiez pour que Hyppolite passe plus de temps seul avec son père. Si j’avais d’autres idées, je te les dirais mais là…

L’idée était bonne, si elle fonctionnait, tant mieux, sinon… bon, ils verraient bien, ils n’en étaient pas là, pas du tout, même. Déjà, il n’avait pas forcément de raison de l’aider en lui prodiguant des conseils si précis, elle n’allait certainement pas lui reprocher de ne pas en avoir d’autre.

Il en dit quoi ton époux de tout ça lui ? Si ce n’est pas indiscret évidemment…

Elle fit doucement « non » de la tête. Ce n’était pas indiscret, pas du tout, même. C’était elle qui s’était confiée à lui pour commencer, elle n’allait pas lui en vouloir de vouloir en savoir plus, c’était entièrement normal. Elle ne savait pas si Norbert apprécierait la teneur de cette conversation, mais en même temps, même s’il pouvait lui arriver de rester en dehors de la réalité, pas par naïveté mais par volonté. Sauf qu’on ne pouvait pas aussi facilement s’exiler du réel quand on devenait parent.


"Il n’en parle pas forcément. Pas à moi en tout cas." Mais en même temps, elle n’avait pas forcément abordé le sujet non plus, il faut dire. "Mais je sais que ça le touche. Il est juste un peu… maladroit."

Voilà, c’était le mot, et pourtant, Tina était bien placée pour savoir qu’il adorait son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 203
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Lindsay Walsh

QUI SUIS-JE?
Baguette:
Camp: Bien
Avatar: Lee Pace

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Mar 12 Sep - 21:17

Après l'heure, c'est plus l'heure
 
Les deux Américains

 
Christian Walsh entrain de donner des conseils parentaux à une heure tardive devant un café dans la salle de pause, voilà une scène qui en aurait marqué plus d’un s’ils y avaient assisté. Déjà, Christian donnant des conseils, autre que professionnel, c’était une chose mais parentaux en prime, cela tenait presque de l’impossible. Encore un an plus tôt, il valait mieux même éviter de lui parler de gamins, de couches, de varicelles et de crises d’ado parce qu’il y avait bien un sujet qui lui passait largement au-dessus, c’était bien ça. De plus, comme tout homme de plus de 30 ans sans enfants qui se respectent, il n’aimait purement et simplement pas parler des gamins. Les seuls éléments humains de moins de 20 ans qu’il tolérait était les membres de sa famille pour qui il était étrangement un super tonton mais pour le reste, il ne fallait pas pousser. Et pourtant… Quoi comme, devenir père pouvait radicalement vous changer un homme.

Maintenant, les enfants étaient devenus un des sujets de conversations réguliers qu’il avait en dehors du travail et il ne cherchait plus à esquiver la discussion bien au contraire, il y prenait même du plaisir. Au point que son oncle, durant un repas prit les deux ensembles, avait demandé qui il était quand Christian avait passé 15 minutes à lui raconter les prouesses de Gabriel. Et autant dire qu’à quelques mois des prouesses, il n’en réalisait pas tant que ça.

Norbert maladroit… C’était un pléonasme. Christian ne le connaissait que très peu au final mais effectivement, il lui avait paru des plus maladroit dans tous les sens du terme. Un sacré phénomène que l’époux de Tina d’ailleurs. Heureusement qu’il était marié à elle, Christian n’osait même pas imaginer s’il avait épousé une femme comme lui. Pour le peu qu’il le connaissait, Christian était convaincu que Norbert avait bel et bien besoin d’une épouse plus terre à terre que lui.

Ce n’est pas toujours facile de mettre à nu ses sentiments. J’en sais quelque chose crois-moi.

On ne le surnommait pas le Requin sans raison après tout. Il n’y avait que dans sa vie privée que Christian se lâchait à ce niveau-là. Le reste du temps, il gardait tout pour lui, derrière le masque impassible et dur qu’il s’était façonné.

Tu devrais en parler avec lui. De gré ou de force, dit-il en riant, imaginant déjà Tina ligotant son homme à une chaise pour l’empêcher de fuir la conversation. Sinon je peux toujours enfermer Norbert et Hyppolyte dans une cellule à Azkaban jusqu’à ce qu’ils aillent mit les choses au clair entre eux !

Houlà, quand il commençait à faire des blagues aussi stupides, c’était qu’il commençait à vraiment fatiguer lui. Et pourtant, il n’était pas autrement pressé de rentrer. Après tout, il n’était pas encore marié, Lindsay et Gabriel ne vivaient pas encore avec lui et rentrer signifiait se retrouver seul dans sa maison qui lui semblait à présent trop grande et moins accueillante que par le passé. En fait, il ne s’y sentait plus chez lui depuis que Lindsay et lui avaient jeté leur dévolu sur leur nouveau futur chez eux. Alors quant à faire, il était tout aussi bien ici à discuter avec Tina autour d’un café.

 
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 166
Humeur :
62 / 10062 / 100

En couple avec : Norbert Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'if, nerf de dragon, 27,2 cm
Camp: Bien
Avatar: Katherine Waterston

Message#Sujet: Re: Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)   Jeu 21 Sep - 14:40


Ce n’est pas toujours facile de mettre à nu ses sentiments. J’en sais quelque chose crois-moi.
Là-dessus, Tina croyait son interlocuteur sur parole. Elle-même n'était pas forcément la plus capable de se dévoiler auprès des autres, mais ce n'était rien en comparaison de son époux, et ce n'était sans doute pas grand-chose en comparaison de Christian. Ils se connaissaient assez bien, parce qu'ils s'entendaient bien, mais pour autant, elle savait qu'à elle non plus, il ne se dévoilait pas complètement. C'était un privilège qui n'accordait qu'à un petit nombre, certainement.

Tina avait le privilège de connaître une autre facette de Christian que celle du requin dur en affaire, elle lui avait aussi découvert celle de l'Américain nostalgique de ses racines, ce qui les avait rapprochés pour commencer, et plus récemment celui du nouveau père qui voulait apporter le meilleur à sa famille. Mais la plupart de ses collègues ne devaient pas avoir idée que ces facettes puissent seulement exister.

-Tu devrais en parler avec lui. De gré ou de force. Sinon je peux toujours enfermer Norbert et Hyppolyte dans une cellule à Azkaban jusqu’à ce qu’ils aient mit les choses au clair entre eux !

Tina sourit... Pas sûr que la blague soit de très bon goût, mais en même temps, par moments, elle se disait que sans les mettre dans des conditions aussi extrêmes, le dialogue ne se rétablirait pas entre eux... En même temps, elle avait sa part de responsabilité. Elle n'insistait sans doute pas assez, et faire des remarques sur Hyppolite au détour d'une autre conversation n'était sûrement pas la meilleure façon de faire progresser les choses.

"Tu sais quoi ? Ce serait pas bête, comme solution.", plaisanta-t-elle, sans rien en penser, bien sûr... même si, sans vouloir aller dans ces extrêmes, enfermer le père et le fils dans la même pièce et les contraindre au dialogue ne lui paraissait pas être une initiative si absurde que ça. Parfois, il fallait forcer le destin.

"Norbert m'a promis de ne pas fuir à l'autre bout de la Terre ces prochaines vacances, alors ils n'auront pas le choix, de toute façon."
Ou pas.

"Mais je garde ta proposition dans un coin, on ne sait jamais."

Si, on savait, n'empêche que, blague à part, Christian était de très bon conseil. Grand mal lui fasse pour lui, il ne faudrait pas que Tina s'habitue trop à lui dévoiler ainsi ses déboires familiaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Après l'heure, c'est plus l'heure (pv Christian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand c'est pas l'heure, c'est pas l'heure
» apres l' heure, c'est trop tard
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 5
-