AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 11 Juin - 15:12

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Depuis qu’Hyppolite avait raconté la vérité à Adrian, ce dernier ne se sentait vraiment pas très bien. En même temps, il découvrait dans un même temps que sa mère et le reste de sa famille (en dehors de son cousin donc) lui avait menti sur son père, mais qu’en plus ce dernier était dans le coin. Sérieusement, son père venait en vacances chez son oncle et sa tante et ça ne dérangeait personne ? Visiblement non, en dehors d’Hyppolite donc qui avait quand même pris la peine de lui en parler. Et ça ne l’aidait pas spécialement à apprécier la situation non plus. Parce qu’à choisir, il aurait préféré que ça soit sa mère, ou son oncle, même sa tante, qui lui dise la vérité. Sa mère en première évidemment… elle lui mentait depuis quand sérieusement ? Elle continuait de voir son père ? Et lui alors dans tout cela ? Bref il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir vraiment en colère contre sa famille, ce qui ne manquait pas d’être en quelque sorte le monde entier en fait. Heureusement qu’à Poudlard, il n’avait pas à supporter la présence de sa mère, de son oncle ou de sa tante. Même si ça allait forcément arriver, parce qu’il allait bientôt rentrer pour le week-end chez sa mère et qu’il était évident qu’il n’allait pas pouvoir faire comme si de rien n’était. Non, il n’allait pas pouvoir garder pour lui ce qu’il venait de découvrir. Mais en même temps… il était juste perdu c’était dingue.

Il ne savait plus trop où il en était et pour le moment, il avait eu juste envie d’être seul. Non pas qu’il n’ait pas envie d’en parler, avec Cassiopée principalement déjà, mais là pour le coup il avait juste envie d’être seul. Il aurait pu s’enfermer dans son dortoir, ou il ne savait quoi encore, mais il décida de se rendre dans la forêt interdite (même si normalement, comme son nom l’indiquait, elle était interdite), plus précisément dans la clarière où se trouvait (normalement) les sombrals. Sans Aulne, il ne pouvait pas vraiment savoir s’ils étaient là, mais il était venu quand même, avec quelques morceaux de viandes fraiches dans son sac. Au pire, s’ils n’étaient pas là, il se contenterait juste d’attendre que ça aille mieux, même s’il se doutait que ça n’allait jamais aller mieux. Il s’était assis à même le sol, il avait posé quelques morceaux de viande en face de lui, et il les observait en pensant à tout ce qu’il venait d’apprendre. Il n’avait jamais vraiment su ce qui était arrivé à son père, la raison qui faisait qu’il était seul avec sa mère. La seule chose qu’il savait, c’était qu’elle l’avait aimé. Il avait cru… au pire qu’il était mort, au mieux qu’ils ne pouvaient pas vivre ensemble ou autre chose et donc qu’ils s’étaient séparés. Qu’il ne l’aimait plus peut-être ? Même que c’était l’un de ces enfoirés qui profitaient de la crédulité des jeunes femmes… il avait pensé à un tas de truc, mais pas qu’il était encore si proche (en étant quand même loin, puisqu’il savait qu’il habitait à New-York… mais ça ne faisait qu’un peu plus d’un an qu’il n’y vivait plus lui… et sa mère encore moins). Bref il pensait à ça, en regardant le morceau de viande qui ne disparaissait pas.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 11 Juin - 22:35


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

una voyait à grand pas les vacances de Noël approcher, et une chose est certaine, elle avait hâte d'y être, et d'en profiter pour retrouver le reste des voyageurs temporels, qui lui manquaient beaucoup au quotidien, même s'ils tenaient leurs engagements, et donnaient quotidiennement de leurs nouvelles (Ginny mise à part, malheureusement), en dépit des tensions qui régnaient encore au sein du groupe, tensions dont la bleue et bronze avait bien évidemment conscience et connaissance. Elle se disait que ça lui ferait du bien, de quitter un peu les murs du château, où la solitude avait appris à la guetter plus fréquemment depuis que ses camarades étaient partis, quand bien même elle n'était pas totalement isolée non plus. Ce serait mentir que d'affirmer qu'elle était délaissée. Outre le fait qu'elle s'était depuis longtemps habituée à la solitude, elle était quand même un peu entourée. Si elle se faisait un devoir de protéger Rhian et Louisa, elle aimait leur compagnie. Celle de Jo n'était pas déplaisante non plus, même si Luna n'avait pas toujours le sentiment de réussir à la comprendre... puis il y avait Adrian. Luna saurait difficilement l'expliquer, mais elle s'était plus rapidement attachée à lui qu'à n'importe qui d'autre, peut-être parce qu'elle parvenait à se reconnaître en lui (ce qui relevait de l'exploit, quelque part), ou juste parce qu'elle lui trouvait des qualités humaines qui se faisaient beaucoup trop rares ailleurs... elle ne savait pas trop, mais c'était quand même le cas, elle l'appréciait, beaucoup, et il rendait le temps qu'elle passait à Poudlard moins pénible en soi.

Quand elle avait décidé de rendre visite aux sombrals ce jour-là, elle avait eu tout naturellement une pensée pour lui. Elle avait voulu lui proposer d'y aller avec elle, d'ailleurs, mais elle ne l'avait pas trouvé dans la salle commune des serdaigles. Et pour cause, il se trouvait déjà là où elle avait voulu lui proposer qu'il l'accompagne. Quand elle se rendit dans la clairière où les créatures avaient l'habitude de paître, quelques pièces de viande au creux de son sac, elle le vit là, assis à même le sol. Quelques morceaux de viande jonchaient le sol face à lui. Elle esquissa un fin sourire, elle appréciait qu'il soit là, parce qu'elle allait pouvoir passer du temps avec lui (s'il le voulait bien), et parce que le fait qu'il choisisse de revenir ici de lui-même lui donnait la preuve qu'il n'avait pas prétendu apprécier son premier contact avec les sombrals. Ceci dit, elle aurait bien aimé qu'il lui propose de l'accompagner, mais elle était loin de se formaliser pour ce genre de choses.

-Il ne sont pas là,
observa-t-elle alors avec douceur afin de signifier sa présence et parce que, en effet, les sombrals, cette fois, n'étaient pas présents. Sans attendre d'y être invitée, elle s'assit à côté d'Adrian. Tu vas bien ? Tu as l'air plus triste que d'habitude.

Luna et son éternelle franchise.




code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 18 Juin - 15:25

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Adrian était complètement plongé dans ses pensées – à penser à ce qu’on savait déjà donc – quand il entendit la voix de Luna. Sans vraiment pouvoir le contrôler, le jeune homme sursauta un peu. Il était surpris oui, pas de la voir spécifiquement arrivé, mais qu’elle arrive juste maintenant. Parce que le fait qu’elle soit là n’était en aucun cas surprenant, puisqu’Aulne lui avait appris venir souvent voir les sombrals et c’était bien grâce à elle qu’il se trouvait là maintenant. Même si, contrairement à la jeune femme, il ne pouvait pas les voir. Enfin, là tout de suite, elle ne pouvait pas les voir parce qu’elle lui affirma qu’ils n’étaient pas là. À choisir, Adrian appréciait d’apprendre la nouvelle, parce qu’il aurait regretté qu’ils soient là, mais qu’ils ne souhaitent pas manger la viande qu’il avait déposé sur le sol pour eux. Au moins, s’ils n’étaient pas là, alors le problème ne venait pas de lui. Quand bien même… rien ne changeait vraiment au fondement de sa venue ici.

Et apparemment, Aulne ne manqua pas de le constater. Elle vint s’installer près de lui, ce qui n’était pas pour lui déranger en fait, affirmant qu’il avait l’air plus triste que d’habitude. Adrian aurait pu prendre mal les propos de la jeune femme, mais il devait bien reconnaître qu’il était plus triste que d’habitude et que d’habitude il avait quand même l’air triste. C’était un peu un constat général. Mais au moins, Aulne se montrait franche et il aimait ça. Il appréciait d’autant plus cette qualité qu’il venait quand même d’apprendre qu’on lui avait mentit toute sa vie. Bon… sa mère ne lui avait pas entièrement menti sans doute, mais visiblement elle « voyait » toujours son père et pire que tout, cet homme venait en vacances chez son oncle et sa tante. Autant dire l’endroit où il avait vécu pendant plus d’un an. Sans que cela ne dérange personne, à par Hyppolite… comme quoi. Mais en même temps, Adrian ne se rendait pas compte des réelles intentions de son cousin.

« Je ne vais pas très bien non. »
Dit-il dans un soupir, sans détourner son regard du morceau de viande qu’il fixait encore. Comme s’il avait l’espoir, vain, de le voir disparaître pour savoir que les sombrals étaient là. Mais Aulne le lui dirait, de toute façon, s’ils devaient venir. Et puisqu’elle se montrait franche avec lui, le jeune homme avait bien envie de se montrer franc avec elle. Enfin, en même temps, même s’il avait eu envie de lui cacher la vérité, il en aurait été tout bonnement incapable. « J’ai appris des trucs sur ma famille… et ça ne me plaît pas. »

Dit-il alors, sachant qu’il se montrait sans doute un peu trop évasif. Mais en même temps, le jeune homme n’avait aucune idée de comment il pourrait expliquer les choses. De comment il pouvait dire les choses et même si, au fond, il avait envie d’en parler. C’était idiot sans doute, mais il n’avait aucune envie de gâcher un moment en compagnie d’Aulne avec ses soucis.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 18 Juin - 15:44


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
S

i Adrian avait prétendu aller bien, Luna aurait été bien incapable de le croire. Elle avait de l'existence et des autres une interprétation souvent déroutante, c'est vrai, mais elle n'en était pas moins très observatrice, et elle osait même penser l'être plus que la moyenne. De sorte qu'elle était parfois capable de voir ce qui échappait aux autres, sans doute parce qu'il lui manquait certains filtres qui normativaient la réalité de la plupart. Enfin... en l'occurrence, il n'y avait pas besoin d'être Einstein pour constater que le jeune homme était au plus mal... Le bleu et bronze aurait très bien pu mentir malgré tout, Luna l'aurait accepté et ne le lui aurait pas reproché. Elle détestait les mensonges, certes (même si elle-même mentait sans cesse - la preuve, Adrian ne la connaissait même pas sous son vrai nom), mais elle savait qu'en certaines circonstances, ils n'étaient pas mal intentionnés... Mais le jeune homme ne mentit pas. Et même, il en dit plus à Luna concernant ce qui lui arrivait exactement. Il avait découvert des choses au sujet de sa famille, qui ne lui plaisaient absolument pas... Ah, sa famille... Si Adrian avait l'air globalement malheureux, Luna savait que ce n'était pas pour rien, sa mère qui était loin (même si ça avait changé maintenant), son père qu'il n'avait jamais connu... forcément, c'était difficile à supporter au quotidien. C'était pesant, et Luna, qui par de nombreux aspects savait s'identifier à Adrian, savait très bien pourquoi. Même si leurs situations n'étaient pas les mêmes, elles se ressemblaient. Du moins jusqu'ici.

-Qu'est-ce que tu as appris ?
demanda-t-elle avec douceur. Ses grands yeux étaient tournés vers lui, en quête d'un contact oculaire que le jeune homme lui refusait pour le moment, le regard fixé vers les morceaux de viande posés au sol, qui n'avaient que peu de chances de disparaître.

Sa question était directe. Pourtant, si Adrian n'était pas rentré dans les détails, c'était peut-être qu'il ne le voulait pas, tout simplement... mais elle ne le pensait pas. Elle ne le connaissait pas bien, encore, mais elle pensait le connaître suffisamment pour le comprendre... en fait, elle avait depuis le début le sentiment qu'ils savaient se comprendre mieux que personne... elle ne se l'expliquait pas, c'était juste comme ça. Alors elle se disait que s'il avait commencé à parler, c'était qu'il avait envie de se confier, et elle était là, bien décidée à lui prêter une oreille attentive, à l'aider dans la mesure de ses capacités (si c'était vraiment possible). Elle ne pourrait peut-être pas l'aider, lui prodiguer des conseils qui l'aideraient vraiment, mais au moins, elle serait là pour écouter ce qu'elle avait à dire, pour le soutenir sans porter de jugement. Et c'était peut-être tout ce dont il avait besoin, après tout.






code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 2 Juil - 12:57

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Adrian n’avait pas encore détourné son regard du morceau de viande, alors qu’il répondait à Aulne sur ce qu’il avait. Mais quand elle le questionna, lui demandant ce qu’il avait appris, il tourna son regard vers elle et ses grands yeux. Il y avait quelque chose dans son regard qui lui donnait toujours un peu le sentiment qu’elle pouvait lire en lui. Adrian avait un peu le sentiment de constamment se plaindre, parce qu’il y avait quelque chose qui ne roulait jamais en ce moment. Avant, il se plaignait que sa mère n’était pas là, maintenant qu’elle était là, il trouvait encore des raisons de se plaindre. Mais en même temps, il avait besoin de le dire. Et surtout, il ne pouvait évidemment pas mentir à Aulne, il y avait quelque chose qui faisait qu’il n’avait aucune envie de lui mentir. Même si, peut-être qu’elle ne le prendrait pas mal si jamais il ne s’épanchait pas sur ses soucis. Enfin, dans tous les cas, Adrian devait bien avouer qu’il avait besoin de se confier.

« Tu sais que je n’ai pas de père... »

Histoire de remette un peu en place les éléments de l’histoire. Bon, en soit, Adrian ne pouvait pas réellement affirmer qu’il n’avait pas de père, parce que tout le monde avait un père (et que non, il ne se prenait pas pour un genre de messie). Il savait donc qu’il avait un père, mais il n’avait aucune idée de qui il était, il ne pensait pas qu’il reviendrait un jour comme ça. Et certainement pas de cette manière. En tout cas, le jeune homme venait un peu de replanter le décor.

« Eh bien… » Il marqua une pause, cherchant un peu comment il pouvait expliquer tout cela. Parce que c’était loin d’être vraiment évident. « Il s’avère que mon père est un ami de mon oncle. Un ami qui vient de passer plusieurs semaines chez lui. » Là où Adrian vivait avant que sa mère ne revienne vivre d’ailleurs. « Et donc je suppose que ma mère l’a vu aussi. »

Dit comme cela, ça semblait peut-être un peu ridicule. Mais Adrian avait le sentiment d’être pris pour un idiot. Parce que son père s’était installé un temps chez son oncle, là où il vivait, qu’il se trouvait proche de sa mère, mais qu’à lui… on ne disait rien du tout. Que son père était proche de lui au final, sans qu’il ne soit au courant. Sans que personne, en dehors de son cousin, ne lui parle de la vérité. Il avait vraiment le sentiment d’être pris pour un idiot, et ça ne lui plaisait vraiment pas. Il avait des reproches à faire à sa famille, mais il n’avait jamais eu autant le sentiment de ne pas les connaître. Il ne savait plus du tout quoi penser de tout cela. Mais ce qu’il savait, c’était que ça lui faisait vraiment du mal d’entendre tout cela, qu’il se sentait blessé. Il ne supportait vraiment pas tout ça.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 2 Juil - 13:25


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

una se contenta de hocher doucement la tête quand Adrian lui rappela qu'il n'avait pas de père. C'était une information que la jeune femme ne risquait pas d'oublier, c'était en partie ce qui l'avait fait se sentir si proche de lui pour commencer, dès leur première conversation. Parce qu'il n'avait plus de père, qu'elle n'avait plus de mère, que sa mère lui manquait, et que son père à elle aussi lui manquait, parce que leurs histoires similaires ne pouvaient que les rapprocher... Et donc, semble-t-il que le père qu'il n'avait pas était en vérité plus présent qu'autre chose, sans qu'il ait été au courant jusqu'ici. Son père était donc un ami de son oncle, avait même passé du temps là-bas, cet oncle chez qui Adrian avait habité pendant plus d'un an... Oui, en effet, il semblait proprement impossible que sa mère ne l'ait pas croisé... Et donc, Adrian devait faire face au constat douloureux de savoir que sa famille lui mentait, effrontément, et depuis très longtemps, apparemment. Le discours d'Adrian semblait laisser entendre que ce n'était pas le moins du monde sa mère, son oncle ou sa tante qui lui avaient appris la vérité, ce qui devait rendre la pilule plus difficile à avaler encore. Luna ne pouvait que compatir... Elle comprenait combien Adrian devait être mal et se sentir déstabilisé par tout ça, et Luna ne demandait qu'à l'aider, le rassurer, le consoler... sauf qu'elle ne savait pas comment s'y prendre... Existait-il vraiment des mots susceptibles de le rassurer dans ces circonstances.

-Je suis désolée...
dit-elle doucement en déposant une main compatissante sur son épaule. Et désolée, elle l'était vraiment, ce n'était pas une empathie de façade, qu'elle éprouvait, elle regrettait sincèrement de n'avoir de formule miracle pour l'aider à se sentir mieux. Le savoir mal faisait qu'elle se sentait mal, vraiment très mal. Tu leur en a parlé ? Tu as pu voir ton père ?

Elle ne savait pas trop si poser toutes ces questions à Adrian lui ferait du bien, peut-être qu'il n'avait pas du tout envie d'en parler, pas envie d'en parler du tout... d'un autre côté, la jeune femme se disait que si il avait commencé à en parler, c'était peut-être qu'il en avait envie et besoin. Elle se disait qu'il pouvait peut-être y avoir du positif dans toute cette affaire. Ce n'était pas agréable, de savoir que les gens qui nous sont proches nous ont menti, c'est sûr, mais en même temps, toute cette histoire signifiait qu'il allait peut-être (ou avait eu) l'occasion de rencontrer ce père qu'il pensait ne jamais devoir connaître. Et ça, ça pouvait être une chance, non ? De toute situation, l'on pouvait tirer quelque chose de bel et bien positif.





code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 9 Juil - 14:19

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Quand Aulne déposa une main sur l’épaule d’Adrian, en lui disant qu’elle était désolée, le jeune homme ne put s’empêcher d’être touché par la remarque et le geste de son amie. Il savait que ce n’était pas qu’une formule de politesse que tout le monde dirait dans ce genre de moment, quand on ne savait pas vraiment quoi dire d’autre. Sans doute qu’Aulne ne savait pas quoi dire d’autre non plus, mais il savait qu’elle était sincère. Ou alors, il espérait grandement qu’elle le soit. En tout cas, ce geste et ses propos le touchèrent vraiment. Même si ça ne changeait de toute façon rien à la situation et que le jeune homme se sentait quand même très mal. En même temps, Adrian savait bien que rien n’allait vraiment arranger la situation, que rien n’allait changer ce qu’il avait découvert. Le fait que son père existait bel et bien et qu’en prime, il soit suffisamment proche de son oncle et sa tante pour passer quelques jours chez eux. Là où lui, avait passé un peu plus d’un an avant de s’installer chez sa mère (et encore que pour le moment, il avait un peu de mal à réaliser qu’il ne vivait plus chez les Dragonneau, parce qu’il n’était pas allé souvent chez sa mère encore).

Adrian se contenta d’un signe de la tête, dans un premier temps, pour répondre aux questions d’Aulne. Non, il n’avait pas encore pu parler de cela à sa mère et il n’avait pas vu son père. Il ne savait absolument pas ce qu’il avait envie de faire d’ailleurs. Il était évident qu’à un moment ou à un autre, le jeune homme allait devoir en parler à sa mère. Mais est-ce qu’il avait envie de rencontrer son père ? En d’autre circonstance oui sans doute.

« Pas encore, mais je dois rentrer chez ma mère la semaine prochaine. » Adrian poussa un soupir. Il s’en doutait qu’il n’allait pas avoir trop le choix, parce qu’il allait être bien incapable de tenir sa langue et de ne rien dire à sa mère. Concernant le reste de sa famille, il ne savait pas vraiment. Cela dépendrait de quand, et où, il allait les voir. Mais les vacances de noël approchaient. « Et mon père, je ne sais pas si j’ai envie de le voir… »

Adrian baissa un instant son regard. Il se rendait bien compte que ses propos n’étaient pas vraiment ce qu’il devrait dire. Parce qu’il découvrait quand même qu’il avait un père et ce n’était pas rien. Pendant toute sa vie, il était parti du principe qu’il avait juste une mère. Ça lui allait bien, tant qu’elle était présente, mais il ne pouvait pas nier qu’il était quand même curieux concernant son père. Et maintenant qu’il avait la possibilité de le rencontrer, de savoir qui il était, d’avoir deux parents même, eh bien il allait à reculons. Les choses auraient vraiment été plus simple si c’était sa mère qui lui avait révélé que son père était dans les parages et non son cousin.

« Je suis désolé, tu dois me trouver ridicule. » Ajouta-t-il alors en levant son regard vers Aulne. Se rendant compte que ce qu’elle pensait de lui, ça avait énormément d’importance.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 9 Juil - 14:40


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

una ressentait parfaitement la détresse d'Adrian, et elle pensait la comprendre également, si bien qu'il était très difficile pour elle de le voir, lui à qui elle s'était attaché avec rapidité certes, mais avec une force équivalente, si mal sans être sûr d'avoir à sa disposition les outils pour le consoler. Elle n'avait jamais eu à recueillir les confidences de qui que ce soit, si ce n'est celles de Ginny, qui n'attendait cependant pas d'elles des conseils, elle savait y faire pour se remettre sur les rails... Luna, elle... pas forcément. Elle aimerait avoir une réponse, une vraie réponse, à donner au bleu et bronze, de ces réponses qui pourraient directement apaiser ses pensées et ses tourments, mais c'était une entreprise solitaire, sûrement, et les mots semblaient si inutiles, en la circonstance. Elle avait envie de le conseiller et la crainte de lui donner de mauvais conseil, et l'envie de le voir sourire, de le savoir heureux, plus que tout le reste... et d'ailleurs, où était-ce, tout le reste ? Elle ne le voyait plus. Son attention était totalement focalisée sur Adrian.

-Tu n'es pas ridicule,
répondit-elle avec douceur et sincérité. Tu es perdu, c'est tout, et c'est normal.

Oui, il avait été triste de ne plus voir sa mère et de ne pas avoir de père, mais ce n'était pas parce que le destin lui offrait d'avoir à présent les deux que ça changeait quoi que ce soit, en fin de compte... Il y avait les mensonges, les doutes, la rancune... Non seulement il était normal qu'Adrian ait du mal à se faire à la situation, mais surtout, c'était logique, ce qui aurait été anormal et ridicule, c'est qu'il se contente de sauter de joie à ces nouvelles. Oui, Luna aurait préféré qu'il saute de joie parce qu'elle voulait qu'il soit bien, mais ce n'était pas une raison. Assurer qu'Adrian était perdu n'était pas forcément la meilleure manière de le rassurer, mais elle ne savait pas comment on pouvait consoler une âme troublée comme l'était la sienne. Il n'y avait peut-être pas de vraies manières de faire, dans le fond... Juste laisser le temps au temps... ou autre chose du même genre. Elle ne dit rien quelques secondes, puis elle se rappela quelque chose, un quelque chose qui aurait pu être anecdotique mais qui ne l'était pas... même pas du tout...

-Adrian... je crois que je l'ai rencontré, ton père.


Elle s'en rendait compte seulement maintenant, mais le fait est que ça faisait sens. Pourquoi cet homme à l'air égaré aurait-il cherché à voir Adrian, sinon ? Ce n'aurait pas beaucoup de sens, non ? Ca avait l'air de coïncider avec tout ce qu'il lui apprenait, et puis... maintenant qu'elle y pensait, il lui ressemblait un peu, cet homme.






code by Mandy

[/quote]

_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 9 Juil - 23:53

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
C’était peut-être idiot, mais Adrian se sentit particulièrement soulagé d’entendre Aulne lui dire qu’elle ne le trouvait pas ridicule, de savoir qu’il ne baissait pas dans son estime. Il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie qu’elle pense du bien de lui, son opinion comptait clairement plus que ce qu’il ne faudrait peut-être. En tout cas, il appréciait de savoir qu’elle ne le trouvait pas ridicule. Même si elle aurait très bien pu le trouver ridicule, parce que justement il était en train de se plaindre de retrouver un père qu’il n’avait jamais connu, alors que précédemment il se plaignait de ne pas avoir de père. Mais les propos de Aulne lui faisaient du bien et le rassuraient même. Ces derniers temps, le jeune homme devait bien avouer qu’il peinait à se sentir comprit. Mais là, il l’était, du moins c’était le sentiment qu’il avait. Aulne comprenait qu’il se sentait perdu, parce qu’il découvrait justement qu’il avait un père et qu’il était proche de sa famille, sans qu’il ne soit au courant, et elle trouvait ça normal.

Adrian adressa un sourire à Aulne, léger, mais un sourire quand même, appréciant donc vraiment ses propos. Il ne savait simplement pas quoi lui répondre, parce qu’il n’y avait sans doute rien à répondre. Dans tous les cas, la situation était comme ça et il était évident qu’ils n’allaient pas pouvoir y changer grand-chose. Rien ne pourrait enlever le sentiment de trahison qu’il ressentait vis-à-vis de ses proches, pas plus le fait qu’il y avait donc son père quelque part. Mais alors qu’il ne s’y attendait pas, il allait découvrir que ce dernier était même beaucoup plus proche encore que ce qu’il ne pensait. Quand Aulne reprit la parole, il ne put s’empêcher d’être surpris par ses propos. Elle lui avoua alors qu’elle pensait avoir rencontré son père.

« Comment ça ? »

Ce fut un peu la seule chose que le jeune homme fut capable de dire quand il l’entendit dire ça, parce qu’il était un peu surpris forcément. Comment ça elle pensait avoir vu son père ? Et comment elle savait que c’était son père ? Forcément, Adrian avait envie d’en savoir plus et il se doutait que la jeune femme allait lui en dire plus d’ailleurs. En tout cas, toute cette histoire commençait sérieusement à lui peser. Si en plus Aulne avait rencontré son père… mais il était évident qu’il ne pourrait que se sentir encore plus bouleversé. Si en plus son père trainait dans les parages. Et puis, c’était qui cet homme ? Qu’est-ce qu’il faisait là ? Forcément, il y avait une tonne de question qui tournait dans son esprit. Et il espérait que Aulne allait lui apporter un début de réponse en tout cas. Même si, comme elle n’était pas sûre visiblement au vu de ses propos d’avoir vraiment vu son père, peut-être que ce n’était pas le cas. Et en fait… Adrian ne savait même pas s’il avait envie que ça soit le cas ou pas. Là tout de suite, il ne savait pas du tout ce qu’il avait envie.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Lun 10 Juil - 10:53


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

una ne savait pas vraiment si elle faisait bien de parler de tout cela à Adrian, si elle avait vraiment raison de lui parler de sa rencontre avec Jacob, sachant qu'elle se trompait peut-être totalement. Mais en même temps, elle voyait dans quel état de trouble cela mettait le jeune homme, il souffrait déjà bien assez des mensonges de tout son entourage proche, elle se sentait la responsabilité de lui dire ce qu'elle savait. C'était un peu le moins qu'elle puisse faire, puisqu'elle-même ne serait jamais capable de lui dire toute la vérité. La preuve, il pensait qu'elle s'appelait Aulne, qu'elle venait des Etats-Unis, comme lui... Lui mentir encore lui faisait du mal. Qui pouvait-elle prétendre être à ses yeux alors qu'elle s'abstenait de dire toute la vérité ? Alors oui, ce qu'elle savait, elle le disait, tout simplement, même si elle ne savait pas vraiment si cela ferait plus de bien ou du mal au jeune homme... Elle qui ne demandait qu'à le voir se sentir mieux, sourire, profiter d'instants tout simples, comme quand ils retrouvaient les sombrals tous les deux ensemble. Mais les sombrals n'étaient pas là, et si le fin sourire qu'Adrian avait su lui adresser lui avait mis du baume au coeur, ce n'était bien évidemment pas grand-chose, moins en tout cas que tout ce qu'elle voulait lui apporter, en se l'avouant plus ou moins.

-C'était pendant une sortie à Pré-au-Lard, il y avait cet homme, il avait l'air égaré. Il te cherchait...


Ce n'était pas forcément parce qu'un homme qui avait l'âge d'être son père l'avait cherché que ça signifiait que c'était lui. Si ça se trouve, tout ça n'avait aucun rapport avec cette affaire. Mais en même temps, pourquoi cet air égaré ? Pourquoi rechercher Adrian ? A moins que ce soit quelque chose qui n'ait aucun rapport. Elle se mêlait peut-être quelque chose qui ne la regardait pas du tout... Mais c'était comme ça, elle avait le sentiment que ce qui concernait Adrian la concernait elle. C'était étrange à comprendre et plus encore à exprimer parce que Luna n'avait jamais vécu quelque chose de semblable avant cela, mais elle se sentait comme liée à Adrian. Et là, elle avait juste envie de trouver le bon moyen de lui apporter son soutien, mais puisqu'elle n'avait pas grand-chose de conventionnel, ce n'était pas si simple que cela. Maintenant, elle se demandait si elle n'aurait pas mieux fait de se taire, et lui dire simplement qu'elle le comprenait, qu'il ne devait pas se sentir idiot, qu'il devait écouter sa peine s'il en éprouvait, mais il était trop tard évidemment.

-Mais c'est peut-être pas ça du tout...


Elle se sentait un peu confuse. Comment, vraiment, lui exprimer son soutien ? Son besoin de le soutenir ?





code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 16 Juil - 15:24

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Adrian avait un peu de mal à comprendre où Aulne voulait en venir, ou du moins il n’avait peut-être pas réellement envie de le comprendre. La bleue et bronze lui apprit alors que lors d’une sortie à Pré-au-Lard, elle avait rencontré un homme, qui avait l’air égaré et qui le cherchait. Adrian était choqué de l’apprendre, parce qu’il ne pouvait évidemment qu’en venir à la même conclusion. S’il y avait un homme un peu perturbé dans le village sorcier à côté de l’école et qui en prime le cherchait, ça ne pouvait qu’être son père. Et très franchement, le jeune homme ne savait pas du tout comment il devait prendre la nouvelle. Est-ce qu’il devait se réjouir à l’idée que son père le cherchait ? Ou alors, il devait se rendre encore plus compte que ce dernier était bel et bien au courant de son existence, qu’il était là, qu’il l’avait cherché, mais qu’on ne lui avait rien dit. Aulne tenta sans doute de le rassurer un peu en affirmant que ce n’était peut-être pas ça. Ça ne l’était peut-être pas non. Mais en même temps, la coïncidence serait quand même vraiment énorme si ce n’était pas le cas. Qui d’autre pourrait bien le chercher ? Un homme en plus… en dehors de son oncle, mais Aulne l’aurait sans doute reconnu, puisque Norbert était quand même vraiment connu. Et en dehors de ça…

« C’est sûrement ça. »

Dit-il alors, dans un soupire, la gorge serrée. Adrian ne savait vraiment pas comment il devait prendre tout ça. Franchement, il en avait assez de tous ses mensonges et à chaque fois, il se rendait un peu plus compte qu’il était entouré de menteur. Encore que le jeune homme ne se doutait pas que la jeune femme à ses côtés avait son lot de mensonge aussi, même si ce n’était que parce qu’elle n’avait pas le choix. Pendant quelques secondes, Adrian ne dit rien du tout. Il ne savait vraiment plus où il en était, ce qu’il devait penser de tout ça, ce qu’il devait croire même. Est-ce qu’il devait se réjouir d’avoir un père ? Est-ce qu’il devait mettre de côté ce sentiment de trahison qu’il ressentait ? Ou au contraire, devait-il en vouloir encore plus à tout le monde de découvrir que tout le monde autour de lui était au courant, que sa mère était là, que son père aussi, que son oncle et sa tante étaient dans la confidence.

« S’il est là… » Adrian marqua une pause, il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de dire ce qu’il pensait à Aulne, de dire ce qu’il avait sur le cœur. Il était plus réservé d’habitude, mais avec la jeune femme, ça semblait vraiment facile. Comme s’il pouvait tout lui dire. « Peut-être que c’est juste pour ça que ma mère est venue. »

C’était idiot, bien sûr, il ne devrait surement pas penser de cette manière. Mais il ne pouvait pas s’en empêcher. Il voyait des complots partout.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 16 Juil - 15:54


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
O

ui, c'est vrai que la coïncidence était particulièrement grande et qu'il était difficile d'envisager une autre hypothèse que celle avancée par Luna, à plus forte raison si Adrian lui-même n'avait pas la moindre idée de qui pouvait bien être cet homme s'il n'était pas son père. La bleue et bronze se rendait bien compte qu'elle avait fait du mal à Adrian, que parler de ça le plaçait d'autant plus face à une évidence douloureuse. Il semblait déjà si triste d'ordinaire, et là, ça avait l'air pire encore, et elle se sentait si impuissante face à sa détresse. Elle était étrangère à cette histoire, même si elle se sentait terriblement proche d'Adrian, elle ne pouvait pas, par conséquent, faire grand-chose pour rassurer, soulager son interlocuteur. Mais elle le voulait vraiment. Elle ne demanderait qu'à prendre sur elle une partie du poids qu'il portait pour l'instant à lui tout seul pour l'apaiser un peu... mais ce n'était pas assez... Elle se demandait si elle n'aurait pas dû tout simplement parler d'autre chose, discuter sombrals pour lui changer l'esprit, va savoir... mais il était trop tard, et maintenant, Adrian lui confiait de terribles doutes. Ce qu'il devait aller mal pour s'imaginer que sa mère ne l'aime pas assez pour le rejoindre lui, mais plutôt cet inconnu de père qu'on ne l'avait jamais laissé connaître. Luna ne connaissait pas la famille d'Adrian, même si elle avait présumément rencontré son père, qu'elle avait au passage trouvé incroyablement sympathique, elle ne pouvait donc pas parler au nom des parents du jeune homme, mais elle avait quand même envie de croire que ses parents puissent lui faire du mal volontairement. Adrian lui avait parlé de sa mère, cette femme qui l'avait élevé seul et avait fait des pieds et des mains pour qu'il ait la vie la plus épanouie possible, sans la connaître, elle ne l'imaginait pas malicieuse ou égoïste. Ils avaient leurs torts, c'est certain, ils étaient maladroits, c'est évident, mais on ment rarement par plaisir, Luna était très bien placée pour le savoir.

-Je suis sûre que non,
répondit doucement Luna. Elle en était sûre, mais elle n'avait ni preuves ni arguments, bien sûr, elle se contentait de souhaiter de tout coeur réussir à consoler Adrian, parce que sa tristesse la rendait triste. Elle éprouvait à son égard une honnête et entière empathie. Il faut juste que tu lui parles de tout ça.

Elle eut un instant d'hésitation, comme en contradiction avec tous ces instants de spontanéité qu'elle avait déjà partagé avec lui, où elle s'était rapprochée de lui sans gêne ou vraiment de réserve. Puis elle le serra dans ses bras, tout simplement, dans l'espoir que ce geste lui apporte un minimum de réconfort.

- Ça va aller...






code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 23 Juil - 13:56

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Adrian savait qu’il allait un peu trop loin dans son raisonnement, qu’il ne devrait sans doute pas penser de cette manière. Parce qu’après tout, il connaissait sa mère et il savait à quel point elle l’aimait, à quel point ça avait été dur pour elle aussi de le laisser partir en Angleterre. Mais là, tout de suite, le jeune homme ne parvenait pas à s’empêcher de se montrer un peu trop suspicieux, en grande partie parce qu’il était blessé par les révélations que son cousin lui avait fait. Le jeune garçon aurait bien aimé que sa mère soit celle qui lui apprenne que son père était dans le coin, qu’elle soit celle qui finisse par lui avouer qu’il était là et qu’elle les présente. Mais au lieux de cela, Adrian découvrait de la bouche d’Hyppolite que son père vivait présentement chez son oncle et sa tante, là où il avait quand même vécu pendant plus d’un an. Il ne pouvait donc pas s’empêcher d’imaginer tout et n’importe quoi. Mais Aulne lui affirma qu’elle était sûre que ce n’était pas le cas, que sa mère n’était pas venue dans ce pays afin de retrouver son ancien/actuel amant... il ne savait pas trop du coup. La jeune femme ne connaissait rien de sa famille, elle avait peut-être rencontré son père (sûrement même), mais ça ne voulait pas dire qu’elle pouvait affirmer haut et fort que sa mère n’avait pas eu envie de venir dans ce pays que pour son « il ne savait pas quoi ». Mais en même temps, les propos de la jeune femme lui fit du bien. Parce qu’honnêtement, si le jeune homme pensait cela, c’était simplement parce qu’il était blessé, parce qu’il se sentait mal, parce qu’il se sentait trahi. Alors, il était arrivé à un stade de penser un peu à tout et n’importe quoi, sans réellement y croire pour autant. Non, il n’y croyait pas. Au fond de lui, Adrian n’avait pas envie d’y croire de toute façon. Et Aulne avait parfaitement raison quand elle affirma qu’il devait juste lui parler de tout cela. Adrian le savait, il devait avoir une conversation avec sa mère. Ce qu’il allait faire, parce qu’il rentrerait chez lui le week-end prochain (enfin chez lui, il ne pouvait pas s’empêcher encore pour le moment de considérer l’appartement comme chez sa mère).

Il pensait d’ailleurs le préciser à Aulne, lui dire qu’elle avait raison, qu’il le ferait, mais il ne le fit pas et pour cause... après un petit moment de battement qu’Adrian n’identifia pas réellement, elle le serra dans ses bras en lui affirmant que ça allait aller... Ce geste fut particulièrement reposant, agréable. Adrian ferma un instant ses yeux, serrant un peu plus l’étreinte de la jeune femme, dans un geste qu’il ne comprit pas tout de suite en premier abord. Ça lui faisait simplement un bien fou, sans qu’il ne comprenne trop pourquoi. Il se laissa simplement emporter par l’étreinte, par le parfum d’Aulne, par tout ça. Et puis son cœur se mit à battre plus rapidement et il réalisa un peu la situation. Ce fut complètement rouge comme une tomate qu’il s’écarta finalement d’Aulne, peu être un peu trop maladroitement. Il ne perdit rien de son trouble quand ses yeux croisèrent ceux de la bleue et bronze.

« Ça... va... aller. » Répéta-t-il alors, parvenant difficilement à aligner deux mots.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 23 Juil - 16:59


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

una était quelqu’un de spontané et d’entier, et cela dans tous les aspects de sa vie. Si elle n’était pas la dernière des idiotes, il lui arrivait peut-être un peu trop souvent d’écouter son instinct plutôt que les recommandations avisées de ce pair. En ce bas monde, il y a des choses à faire et à ne pas faire, une certaine distance de sécurité à conserver avec son entourage… Autant dire qu’elle ne prenait vraiment pas cette peine. En tout cas pas avec Adrian. Si on y réfléchissait bien, et même si la bleue et bronze se sentait terriblement proche de lui, ils se connaissaient à peine, tous les deux. Ils étaient deux étrangers qui auraient dû le rester tout au long de leur vie si le temps n’était pas si facétieux, avec qui la jeune femme avait tout intérêt à garder ses distances, et cela même si elle éprouvait vis-à-vis de lui comme une indicible connexion. Quelque chose de terriblement fort, de terriblement puissant, quelque chose capable de tout transcender. Ce genre de choses ne s’expliquait pas. Ce genre de choses se vivait tout simplement, mais peut-être le vivait-elle de son côté avec trop d’enthousiasme et pas assez de réserve. Elle pouvait bien prétendre que tout ceci était parfaitement normal et n’ayant rien d’ambigu, elle devait elle-même reconnaître qu’il se passait clairement quelque chose, alors qu’elle le prenait dans ses bras, alors qu’il resserrait leur étreinte, alors qu’elle sentait son cœur battre à quelques encablures du sien, alors qu’elle pouvait entendre le son de sa respiration, sentir son souffle tout contre elle, et son parfum dans les narines. C’était une sensation étrange. Belle, enivrante, c’est vrai, mais malgré tout hors du commun et qui mettrait presque la jeune femme mal à l’aise à son tour, pas parce qu’elle avait envie de l’être mais parce qu’il n’était pas simple pour elle d’analyser ce qui lui arrivait réellement. Elle en venait à expérimenter un sentiment tout neuf, jamais éprouvé auparavant. Une part d’elle avait envie d’en comprendre la nature, une autre en avait peur…

Et une autre, bien plus lucide que toutes les autres (et qui ne s’exprimait peut-être pas assez chez elle, avait très bien su déterminer ce qu’il en était. C’était difficile de savoir que l’on était amoureux quand on ne savait pas vraiment ce que c’était supposé faire, alors que personne ne décrivait ce sentiment de la même mannière, et en même temps, c’était si évident… Si évident au point d’être désarmant… et dans son cas effrayant, effrayant car interdit. Si elle était amoureuse d’Adrian, il fallait qu’elle arrête, tout de suite, car c’était la pire idée du monde. Mais il n’y avait pas de bouton off pour ce genre de sensation, malheureusement. C’était quelque chose qui se vivait, un point c’est tout, mais est-ce que c’était une bonne chose ? Ca, elle ne le savait pas. Ce qu’elle savait, en revanche, c’était qu’elle aurait voulu que cette étreinte ne cesse jamais et avait ressenti comme un vide quand Adrian s’était finalement écarté. Il était rouge pivoine, mal à l’aise. Et Luna, par conséquent, ne l’était pas moins que lui. Elle avait sans doute fait quelque chose qu’elle n’aurait pas dû ?

-Tu es sûr ? Tu es tout rouge…
Encore une chose qu’elle aurait mieux fait de garder pour elle. Désolée, je n’aurais peut-être pas dû…

… le prendre dans ses bras. Et pourtant, elle avait très envie de revenir à ce moment précis.






code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 13:40

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Tout cela, c’était la première fois qu’Adrian le ressentait. Il ne savait pas exactement comment l’analyser, mais ce qu’il savait, c’était qu’il appréciait (un peu trop) la présence et le soutien d’Aulne. Là tout de suite, le jeune homme aimait qu’elle soit avec lui et en fait, il n’aurait pas aimé être avec quelqu’un d’autre. Même pas Cassiopée en fait, alors qu’elle était pourtant sa meilleure amie. Mais juste... il aimait ça. Il aimait la présence de la jeune femme. Il aimait... est-ce qu’il aimait Aulne ? Il ne pouvait pas s’empêcher d’y penser, parce que là voir lui faisait du bien, parce que lorsqu’elle l’avait prise dans ses bras, il s’était senti particulièrement troublé. Mais en même temps, c’était la première fois qu’il ressentait tout ça, du coup il ne savait pas vraiment comment interpréter. Mais une chose était sûr, il se senti rougir de plus belle quand Aulne lui affirma qu’il était tout rouge, lui demandant s’il était sûr que ça allait. Il se sentait idiot en prime, il se sentait bête et un peu incapable. Bien sûr que ça allait, c’était juste qu’il était un peu mal à l’aise. Pas un malaise mauvais, ceci dit, il se sentait juste quelque peu perturbé mais il avait sincèrement apprécié l’étreinte d’Aulne. Et en fait, il regrettait même de s’être écarté, mais il n’avait pas spécialement réfléchi. Et quand il entendit la jeune femme s’excuser en disant qu’elle n’aurait peut-être pas dû, ne terminant pas sa phrase mais Adrian pensait comprendre, il s’en voulait. Il n’avait aucune envie qu’elle prenne mal son geste, qu’elle se fasse de mauvaises idées. Au contraire, le bleu et bronze adorait la spontanéité de la jeune femme, même si par moment ça le troublait. Il n’avait pas forcément besoin qu’elle lui fasse remarquer qu’il était tout rouge, mais il aimait qu’elle dise ce qui lui passe par la tête. Qu’elle soit naturel sans se poser de questions, ce qui n’était pas assez souvent son cas.

« Non c’est pas ça. » Dit-il alors, ne sachant en aucun cas où il était en train d’aller comme ça. Il n’avait juste pas envie qu’Aulne pense qu’elle avait mal agit, parce que ce n’était pas le cas. Adrian avait besoin d’elle, oui c’était ça... il avait terriblement besoin d’elle. Pas seulement parce qu’il se sentait perdu, mais ça jouait un peu bien sûr. Il se confiait à elle, elle le réconfortait et ça lui faisait du bien. Ça lui faisait du bien d’être avec elle. « C’est juste que... » Que quoi ? Ça y est, il se sentait rougir encore, il était vraiment un cas désespéré incapable de juste s’exprimer comme il le fallait. « Je suis content que tu sois là. J’aime bien passer du temps avec toi. J’aime... beaucoup ça. » Qu’est-ce qu’il était en train de faire sérieusement ? Il n’en savait rien lui même. La seule chose qu’il savait qu’il avait le sentiment que son cœur allait exploser tellement il battait vite dans sa poitrine et que son estomac se nouait un maximum. « Je t’aime beaucoup. »
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 14:09


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

una aurait bien aimé, en cet instant, savoir ce qui passait par la tête du jeune homme, parce qu'elle le sentait mal à l'aise, et qu'elle avait peur que ce soit de sa faute. Elle avait envie qu'il se sente bien avec elle, parce qu'elle se sentait bien avec lui, mais voilà, il se passait quelque chose, et elle ne savait pas trop si c'était juste elle, les sentiments qu'elle se découvrait... peut-être qu'il les devinait et voulait juste mettre ses distances. Ce qui était logique. Luna n'avait jamais vraiment plu au sexe opposé, ni à qui que ce soit, d'ailleurs, en fait.... Elle n'avait jamais été amoureuse, personne n'avait été jamais amoureux d'elle, et c'était sûrement fait pour durer... Et c'était bien, c'était bien. Même si elle devait avoir des sentiments pour Adrian, ils ne devaient pas être réciproques, ce ne serait pas une bonne chose. Et en même temps, s'ils ne l'étaient pas, elle se sentirait vraiment blessée. C'était vraiment étrange, comme situation. Plaisant et un peu angoissant à la fois, très étrange.

Adrian assura tout de même qu'elle n'avait rien fait de mal. Il lui assura être content qu'elle soit là, et cette simple réponse lui décocha un sourire sincère. L'entendre lui dire qu'il aimait passer du temps avec elle, qu'il aimait beaucoup ça, c'était bizarre... Elle avait le sentiment que son coeur allait totalement exploser tant il battait vite, juste avec quelques mots. Et quand il lui dit qu'il l'aimait beaucoup, ce fut pire encore. Pire... mais agréable en même temps. Elle avait le sentiment de n'avoir jamais entendu des mots aussi beaux et agréables que ceux-là. Il était pourtant temps, peut-être, de lui dire qu'il valait mieux pour elle de mettre un peu de distance entre eux. Il ne devait pas s'attacher à elle, elle ne devait pas s'attacher à lui. Mais elle ne le contrôlait pas. Là, tout de suite, elle était juste heureuse d'entendre son interlocuteur lui dire des mots qu'elle n'avait jamais entendu à son adresse avant ce jour (ses parents ne comptaient pas). Luna hésita, à son tour, elle devait sûrement être un peu rouge, maintenant. Elle hésita, puis finalement, elle se rapprocha doucement de lui et déposa ses lèvres sur sa joue.

-Moi aussi, je t'aime beaucoup,
répondit-elle. Et oui, elle le pensait vraiment. Elle pourrait difficilement le nier. Adrian avait rapidement pris pour elle une importance incroyable, elle ne pouvait pas nier cette importance. Elle ne voulait pas nier cette importance. Même si ce n'était pas forcément une bonne chose. Même si ça pouvait bien vite se révéler être une très mauvaise chose, même. C'est drôle, ajouta-t-elle doucement, ses yeux globuleux plongés dans ceux du jeune homme. J'ai le coeur qui bat vraiment très vite.






code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 15:15

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Adrian n’en revenait pas une seconde de ce qu’il venait de dire. Il se sentait un peu bête en un sens, pas parce qu’il ne pensait pas les mots qu’il venait de prononcer. Au contraire, il les pensait vraiment et il n’avait aucune envie de revenir sur eux. Mais il se sentait bête parce qu’il se disait qu’il n’aurait peut-être pas dû lui dire, pas comme ça, pas maintenant, pas du tout en fait. Là, tout de suite, Adrian avait simplement peur qu’elle se moque de lui. Ce n’était pas son genre, il savait bien que Aulne n’était pas comme ça. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de se faire des films. Parce qu’il craignait qu’elle l’envoie balader. En un sens, Adrian ne savait pas exactement ce qu’il envisageait, ce qu’il attendait d’elle, mais il avait simplement besoin qu’elle comprenne ce qu’il ressentait. Il adorait être avec elle, il l’adorait... il l’aimait. Beaucoup. Adrian ne savait pas exactement ce que c’était que de tomber amoureux, mais il avait le sentiment de le découvrir petit à petit depuis qu’ils avaient commencé à discuter tous les deux. Rapidement, le jeune homme s’était senti proche de la jeune femme, il s’était senti bien avec elle. Ce qu’il ressentait, ça n’avait rien à voir avec l’amitié forte qu’il avait avec d’autre fille. Il ne ressentait absolument pas ça pour Cassiopée. Alors... alors oui, il était amoureux et c’était autant plaisant que flippant.

Adrian ne quittait pas du regard Aulne, qui avait légèrement rougit aussi, se demandant comment elle prenait ses propos. Il espérait du fond du cœur qu’elle ne les prenait pas mal, qu’elle ne sera pas trop dur avec lui pour lui faire comprendre qu’il était idiot. Et puis finalement, elle se rapprocha de lui – son cœur s’emballa comme jamais – et elle vint déposer ses lèvres sur sa joue, avant de lui dire qu’elle aussi l’aimait beaucoup. Aulne n’aurait pas pu lui faire plus plaisir qu’en cet instant précis, il se sentait heureux et soulagé en même temps. Il ne se rendait simplement pas compte de ce que tout ce que cela signifiait, du fait qu’ils ne devraient pas du tout en être là. Il sourit en tout cas, comme il avait le sentiment de ne pas avoir sourit depuis longtemps. Il ne se sentait pas forcément plus à l’aise, mais il se sentait heureux. Adrian attrapa doucement la main d’Aulne dans la sienne, dans un geste qu’il n’avait pas vraiment contrôle.

« Moi aussi. » Dit-il son regard plongé dans les yeux de la jeune femme, quand elle lui dit qu’elle avait le cœur qui battait vraiment très vite. « Mon cœur n’a jamais battu aussi rapidement que maintenant. »

Et il se disait qu’il serait incapable de ne pas battre plus vite, avant de finalement le sentir s’emballer encore plus. Il hésita, sans doute qu’il rougit encore; il se sentait un peu mal à l’aise, mais finalement il se jeta à l’eau et approcha son visage de celui d’Aulne pour déposer ses lèvres sur les siennes. Un baiser qui n’avait rien de spectaculaire, très gauche, très furtif... mais qui eut le don de lui faire exploser définitivement la poitrine.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 15:45


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

una savait qu'elle devait faire marche arrière... seulement voilà, elle n'en avait pas la moindre envie, ce serait, à ses yeux, comme passer sciemment à côté d'un des moments les plus importants de sa vie. Voilà, c'était comme ça, elle ne pouvait pas s'en cacher, elle était amoureuse d'Adrian, et même si ça ne devait en soi pas avoir de sens, même si c'était... interdit ? Elle ne voulait pas revenir en arrière, pas une fois de plus. Elle ne pouvait pas ignorer ses sentiments, et elle ne pouvait pas les négliger non plus, encore moins maintenant qu'elle les savait partagés. Tout avait une saveur différente, auprès de lui, et elle ne pouvait pas être indifférente à ses pensées et à ses sentiments, elle n'avait pas envie de l'être. Elle se jetait à l'eau, tant pis si c'était une mauvaise idée. Elle trouverait absurde, au fond, de passer à côté de quelque chose d'aussi fort, de quelque chose d'aussi beau. Elle ne pouvait s'empêcher de sourire, rayonnante, alors qu'il serrait sa main dans la sienne, alors qu'il lui affirmait que son coeur n'avait jamais battu si vite auparavant. Ils étaient deux, alors.Il cognait si fort dans sa poitrine, qu'elle n'arrivait pas à entendre autre chose... La musique de fond d'une scène primordiale, et qui la marquerait à vie, quoi qu'il arrive. Le rythme fou de son coeur... et le contact de ses lèvres contre les siennes. Un baiser simple, rapide, furtif, mais qui lui donnait des ailes. Elle ne s'était jamais sentie aussi bien et légère en même temps. Et elle ne le devait qu'à un simple baiser. C'était incroyable, vraiment incroyable. Elle sourit, d'un sourire rayonnant, avant de déposer doucement sa main vacante sur la poitrine d'Adrian, juste pour sentir son coeur battre. Et en effet, il battait la chamade. Comme le sien. Elle aurait voulu que le temps s'arrête, se construire une bulle, tout simplement, où il n'y aurait plus qu'Adrian, les cavalcades de son coeur, un autre baiser.

-Je suis jamais sortie avec personne,
lui avoua-t-elle doucement, sans perdre son sourire, bien consciente de toute la complexité de la situation. Et pourtant, elle n'arrivait pas à se dérober à cette relation. Elle ne le voulait pas. Ce serait comme avoir entre les mains un fragment de bonheur brut et le jeter aux ordures. C'était évidemment hors de question. Je voulais juste te le dire... Enfin.. si tu veux sortir avec moi.

Le fait qu'il l'ait embrassée, même, qu'il lui ait dit qu'il l'aimait, ne signifiait pas qu'il voulait forcément être avec elle. Mais elle, elle avait envie d'être avec lui, même si c'était une perspective beaucoup trop folle... à son image, donc. C'était sa manière, un peu maladroite, de le lui faire comprendre.






code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 16:21

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Adrian avait entendu dire que tomber amoureux et être aimé en retour était le plus beau des sentiments qu’on pouvait ressentir, là il avait bien envie de dire que c’était bel et bien le cas. En tout cas, là tout de suite, le jeune homme ne pensait plus une seule seconde à sa famille. Son père revenu dans sa vie il ne savait comment, il ne savait pourquoi, sa mère, son oncle et sa tante qui lui avaient menti... tout ça c’était loin derrière. Il se concentrait uniquement sur Aulne et ça lui faisait un bien fou. Il adorait voir le sourire rayonnant sur le visage d’Aulne, même s’il ne pouvait pas nier qu’il sentait quand même toujours un léger malaise. Mais ça c’était parce qu’il expérimentait des chose nouvelle. Le fait de déposer ses lèvres sur celles de la bleue et bronze c’était incroyable, ça le rendait dingue, il avait adoré ça. Mais mine de rien, c’était la première fois qu’il le faisait et il ne pouvait pas s’empêcher de se demander s’il s’y prenait bien. En même temps, il n’y avait sans doute pas une seule bonne manière de faire. Et il avait juste envie de se dire qu’il se sentait bien avec Aulne et que si elle se sentait bien aussi, alors ça allait être parfait. La jeune femme déposa une main sur sa poitrine, ce geste ne manqua pas de le rendre un peu nerveux encore une fois. Mais en même temps, Aulne avait le loisir de sentir son cœur battre dans sa poitrine. C’était à se demander si la forêt interdite ne pouvait pas les entendre d’ailleurs, tellement ils frappaient fort. Ça aurait pu être douloureux, mais ça ne l’était pas du tout. Adrian avait un peu le sentiment de se trouver sur un petit nuage.

Quand elle affirma qu’elle n’était jamais sortie avec personne, Adrian ne la quitta pas du regard. Le sourire du jeune homme se fit encore plus grand – même s’il avait cru ça impossible – quand elle affirma qu’elle voulait simplement le lui dire si jamais il voulait sortir avec elle. La réponse était tout simplement évident pour Adrian, même s’il n’était pas forcément le plus doué.

« Je ne suis jamais sortie avec une fille non plus. »
Autant qu’elle le sache, puisque lui le savait. Comme ça ils savaient qu’ils étaient sur la même longueur d’onde. Et en fait, ce n’était pas grand-chose, mais ça plaisait à Adrian. Se dire qu’elle n’avait jamais vécu ça avec quelqu’un, qu’elle le vivait avec lui. « J’ai envie de découvrir ce que ça fait avec toi. »

Il osait croire que sa phrase était assez clair, qu’Aulne la comprendrait en tout cas. Il avait envie de sortir avec elle. Il ne se rendait pas compte que tout cela ne devrait pas du tout avoir lieu, parce que pour lui elle était Aulne et non pas Luna, une fille venue du futur qui n’avait aucune raison d’avoir une relation avec lui. Mais même s’il le savait, ça ne changerait rien à ce qu’il désirait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 16:52


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

una était sans doute la personne la plus maladroite que l'on puisse imaginer dans ce genre de circonstances. Ce qu'elle lui avait dit ne se disait sans doute pas si frontalement, mais comme toujours, elle exprimait le fond de sa pensée, ni plus ni moins, et en pensée, elle voulait être avec lui, apprendre ce que pouvait être une relation sentimentale, même si ce n'étaient pas les bonnes conditions. Elle n'oubliait pas, d'un coup d'un seul, tout ce qui devait l'interdire de faire ce qu'elle faisait, de dire ce qu'elle devait dire. Mais si ce n'était pas la bonne époque, ni le bon contexte, elle avait réellement l'impression d'être face à la bonne personne... C'était difficile à expliquer, réellement. Mais, elle se reconnaissait en Adrian, et elle avait le sentiment que leurs coeurs se reconnaissaient tout autant, que c'était pour cette raison qu'ils battaient si fort et à l'unisson. On lui reprocherait certainement son choix, elle se le reprocherait sûrement à elle-même, mais elle ne devait pas passer à côté de ça... Même si elle savait qu'elle fondait cette nouvelle relation sur un mensonge. Elle avait très envie, présentement, de se présenter sous son vrai nom, de tout lui dire, de lui avouer la vérité... Il faudrait qu'elle le fasse, c'était injuste qu'elle ne le fasse pas, d'ailleurs... mais elle ne voulait pas gâcher la magie de ce moment, quitte à le regretter terriblement plus tard.

Adrian lui avoua que lui non plus n'avait jamais eu de petite amie, et pour tout dire, Luna aimait l'apprendre, elle aimait l'idée de fonder quelque chose sur des bases totalement neuves, pas entachées par des relations passées. Même si cette histoire semblait fondamentalement vouée à l'échec, et il suffisait d'y réfléchir quelques instants pour le reconnaître : un jour prochain, elle repartirait, et certaines choses qui lui auraient semblé évidentes ne le seraient pas. Oh, comme, par exemple, elle aimerait qu'Adrian rencontre son père... Mais ça n'arriverait jamais. Adrian appartenait à une époque où son père n'était même pas né... Au fond, ça n'avait pas de sens... Et rien ne semblait avoir plus de sens pourtant non plus. Elle était amoureuse. C'était aussi simple que ça, elle était amoureuse, et elle n'avait pas envie de renoncer à ce sentiment qu'elle éprouvait pour la toute première fois alors qu'il était partagé en plus... C'était au-dessus de ses forces, tout simplement.

- Ça me va,
affirma-t-elle dans un sourire.

Puis, avec douceur, elle s'approcha à son tour, et ce fut à elle de déposer ses lèvres sur les siennes. Le geste n'était pas forcément très assuré, mais sans maladresse malgré tout. Elle faisait une erreur, mais cette erreur lui plaisait tant... Il y avait peu de chances pour qu'elle fasse marche arrière.





code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 18:17

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Adrian était bien loin de se douter de la réalité des événements, de ce qui était réellement en train de se produire. Pour lui, c’était assez simple (tout en était particulièrement complexe, tout adolescent qu’il était), il en pinçait pour une fille et celle ci ressentait la même chose. Ils étaient tombés sous le charme l’un de l’autre et c’était vraiment génial. Adrian n’était pas du tout le genre de garçon à plaire au fille, mais au fond il devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement cherché à ce que ça soit le cas. Alors, il savait qu’il ne devait pas s’emballer, mais en même temps il se disait qu’au final, c’était peut-être juste parce qu’il avait besoin de quelqu’un comme Aulne. Ils se ressemblaient beaucoup, sur de nombreux points. C’était peut-être pour ça que ça semblait si... évident. Parce qu’en un sens, ça allait quand même assez vite. Même s’ils s’étaient rapidement rapprochés et qu’ils avaient vite parlé d’eux-même, ils n’avaient réellement commencé à discuté que depuis peu. Mais ils s’étaient très rapidement rapprochés et Adrian n’avait aucune envie que les choses se passent différemment. Sans se douter du coup qu’ils ne devraient normalement pas du tout être ensemble. Qu’Aulne lui cachait énormément de chose, ce qu’accessoirement il reprochait à sa famille d’ailleurs. Non, pour le moment, il était juste sur un petit nuage et il adorait ça. Il se sentait bien, alors que quelques minutes avant il se sentait au fond du gouffre. Bon... ça allait revenir. Mais pour le moment, en compagnie de la bleue et bronze, il se sentait sincèrement bien. Il était amoureux, voilà c’était bien résumé.

Adrian afficha un nouveau grand sourire quand Aulne confirma que ça lui allait, qu’elle voulait bien découvrir ce que c’était de sortir avec quelqu’un... avec lui. Voila c’était dit, ils sortaient ensemble. Et ça avait un côté vraiment grisant. Mon dieu, Adrian avait une petite amie donc, officiellement et il en revenait à peine. Est-ce qu’il devrait remercier son père et le reste de sa famille pour ça ? Non, ils iraient se faire voir. De toute façon, là il avait autre chose à faire que de penser à sa famille. Surtout alors qu’Aulne venait déposer de nouveau ses lèvres sur les siennes, son cœur s’emballa de plus belle. Quelque chose lui disait que tout cela allait rapidement devenir plus naturel. Alors que leurs lèvres s’étaient séparés, le jeune homme ne quittait pas le visage d’Aulne des yeux. Il cherchait un truc intelligent à dire et en même temps, il était bien là. Jusqu’à ce qu’un bruit proche d’eux le fasse sursauté (paie te crédibilité) et qu’en tournant la tête, il vit un morceau de viande flotter dans l’air.

« Les sombrals sont là ? »

Il ne pouvait pas les voir, mais il n’avait pour autant rien entendu avant maintenant. Il ne savait pas s’il y avait un sombral, ou plusieurs, mais en fait... il se rendait compte que pendant tout ce temps il avait eu le sentiment d’être dans une bulle avec Aulne. Ça lui convenait parfaitement.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 18:41


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

una savait que certaines personnes détestaient le silence, qu'elles ne se sentaient bien qu'au milieu d'un brouhaha constant... ce n'était clairement pas le cas de la bleue et bronze qui, quoi qu'il en soit, aurait bien dû finir par aimer le silence si elle ne l'avait pas apprécié d'office, puisque solitude et silence vont bien souvent de pair. Elle aimait le silence, oui, et elle ne le trouvait pas dérangeant, quelles que puissent être les circonstances, d'ailleurs, même en bonne compagnie, surtout en bonne compagnie. Les conventions voulaient peut-être qu'elle dise quelque chose, mais se contenter de regarder le jeune homme dans le blanc des yeux sans rien dire du tout. Elle pouvait très bien se contenter d'un regard, d'un sourire, les deux en disaient bien plus long que n'importe quel mot... Et elle se disait d'ailleurs qu'ils auraient peut-être laissé le silence les envelopper pendant un long moment sans que rien ne l'empêche si un craquement dans leurs dos n'avaient pas détourné leur attention. En tournant la tête, la jeune femme fut surprise de découvrir trois sombrals à quelques mètres d'eux, décidés à se délecter des pièces de viande que le jeune homme avait laissé à leur disposition. Un nouveau sourire se déposa sur son visage en les observant. Elle hocha la tête en réponse à la question de son petit ami (eh oui, il était son petit ami, maintenant), oui, ils étaient bel et bien là... Au fond, Luna regrettait vraiment qu'il ne puisse les voir... même si c'était plutôt une bonne chose pour lui, tout bien considéré, car il n'y aurait rien d'heureux pour lui à avoir vu la mort.

-Ils n'ont pas voulu nous déranger,
constata-t-elle alors, amusée.

Elle était convaincue que c'était le cas tant ils avaient été discrets. Mais en même temps, elle devait bien reconnaître ne pas avoir été du tout attentive. Tout ce qui les environnait avait disparu l'espace d'un instant. Elle se redressa, serrant sa main dans celle d'Adrian pour l'inviter à le suivre et fit les quelques pas qui les séparaient des créatures. Elles ne se rebiffèrent pas quand ils approchèrent. Ils avaient compris, semble-t-il, qu'ils n'avaient vraiment rien à craindre des deux bleu et bronze, et on ne tourne pas le dos à la main qui nous nourrit, après tout. Sans lâcher une seule seconde la main d'Adrian, Luna, de sa main vacante, caressa doucement la crinière d'un des sombrals, qui souffla en guise d'approbation, semble-t-il. Cette fois, elle ne guida pas Adrian, elle lui laissait le soin d'apprivoiser à sa manière ces animaux qu'il ne pouvait pas voir. Il imaginait que c'était vraiment une sensation étrange pour lui, mais elle était sûre maintenant qu'il lui faisait suffisamment confiance à présent pour l'imiter sans se poser de questions.





code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 19:49

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
C’était bel et bien les sombrals qui se trouvaient là et qui semblaient se régaler avec la viande qu’Adrian avait apporté plus tôt. En un sens, le jeune homme devait bien avouer qu’il apprécier leur présence. Après tout, Aulne l’avait conduit aux sombrals la première fois, ils se retrouvaient là en compagnie d’eux, mains dans la mains... ça avait un air vachement romantique en fait. Les créatures étaient un sujet qu’ils affectionnaient tous les deux après tout, ce qui les avait rapproché en premier mieux. Donc, il appréciait leur présence en effet. Il ne savait pas si au final, ils n’avaient pas eu envie de les déranger ou s’ils avaient simplement pas remarqué leur présence avant, mais il préférait l’idée qu’ils aient voulu leur laisser un peu de solitude (à deux). Adrian se rendait bien compte qu’il était clairement dans une bulle maintenant, avec Aulne.

Aulne se redressa et sans lâcher sa main, Adrian la suivit. C’était... franchement c’était dingue. Adrian avait encore un peu de mal à se dire qu’Aulne était sa petite amie. Il se demandait un peu comment ça allait se passer d’ailleurs, dans le reste du château, pendant les cours... mais il devait arrêter de se poser des questions et juste profiter de l’instant présent. Ils se rapprochèrent donc des sombrals, sans que le jeune homme ne puisse les voir. Mais il se laissait pleinement guider par la jeune femme. Elle leva sa main, pour sans doute caresser l’un d’entre eux. Adrian afficha un sourire quand il entendit le souffle du sombrals se doutant qu’il devait aimer ça. Sans lâcher la main de sa petite amie, entrelaçant même plus fortement ses doigts entre les siens, Adrian leva sa main libre pour tenter de toucher la créature qu’il ne pouvait pas voir. Il ne sut pas vraiment si sa main prenait la bonne direction, avant de toucher la peau de la bête. Il pouvait la sentir, sans la voir et encore une fois, c’était particulier. Mais il aimait ça. En même temps, il adorait toutes les créatures.

« Après Poudlard, je vais devenir magizoologiste. » Ça sortait peut-être de nulle part, mais il avait juste envie de le dire. Il tourna son regard vers Aulne avant de reprendre. « Comme mon oncle, j’ai vraiment envie de faire ça. » Adrian afficha un plus grand sourire. « Faudra que tu viennes chez mon oncle une fois avec moi. Il y a un tas de créature chez lui, je pourrais t’en montrer. Et tu verras c’est génial de parler avec lui de tout ça. »

Ouais, c’était génial... sauf qu’à peine avait-il fini de dire ça, qu’il se rappela qu’il n’y avait pas que des créatures chez son oncle... il y avait aussi son père. Tout ça, ça lui avait fait un peu oublier cette nouvelle. Il en perdit un peu son sourire d’ailleurs.

« Enfin, on verra de toute façon. »

En fait, c’était sans doute idiot, mais il avait quand même envie de présenter Aulne à sa famille. Mais clairement pas de suite, il valait mieux qu’il règle les détails avant. Et il ne se rendait pas compte qu’il valait mieux que sa famille ignorer aussi sa relation pour le moment.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 3928
Humeur :
98 / 10098 / 100

En couple avec : oh, vous savez, moi... Tiens, un nargole!
Nouveau nom (voyageurs temporels) : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: 19,42 cm, bois de saule et griffe de botruc
Camp: Bien
Avatar: Evanna Lynch

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 20:24


S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
L

a jeune femme ne fut pas vraiment surprise d'entendre son interlocuteur lui affirmer qu'il aimerait devenir magizoologiste, c'était un métier qui lui irait bien, à n'en pas douter. Luna voyait bien qu'il était absolument passionné par les créatures fantastiques, il suffisait de voir comme il revenait voir les sombrals régulièrement sous son impulsion, alors même qu'il n'était pas capable de les voir. Cette passion qu'ils avaient en commun avait fait partie des choses que la jeune femme avait tant aimé chez lui pour commencer. Il était passionné, il ne faisait pas dans la demi-mesure. Il vivait à fond ses passions, tout simplement, au point de vouloir en faire son métier. Luna trouvait ça admirable. Il lui parla alors plus longuement de son oncle de toutes les créatures merveilleuses qu'il gardait chez lui et qu'il étudiait. Luna n'en attendait pas moins de la part du grand Norbert Dragonneau, auteur de Vie et Habitat des animaux fantastiques. C'est sûr, Adrian avait de la chance de l'avoir dans sa famille, et de pouvoir passer du temps avec lui au quotidien, à échanger au sujet de toutes ces créatures qui le fascinaient tant, autant de conversation auxquelles Luna adorerait participer. Sauf que son oncle, en ce moment, n'était pas juste aux yeux d'Adrian une référence de la magizoologie, il était aussi l'homme qui lui avait dissimulé l'identité de son père toute sa vie... Luna voyait bien que cette pensée avait effleuré l'esprit du jeune homme, et cela lui serra le coeur. Ce devait être terrible d'éprouver de la déception vis-à-vis de quelqu'un que l'on admire... Luna se disait, par exemple, que si elle devait apprendre un jour que son père lui avait menti sur quelque chose de fondamental, elle aurait beaucoup de mal à s'en remettre. Encore faudrait-il qu'elle revoie son père un jour. Et si elle le revoyait, ce serait Adrian, qu'elle ne reverrait plus. Elle essaya de chasser cette pensée de son esprit.

-J'adorerais voir toutes les créatures de ton oncle un jour,
lui assura Luna dans un sourire, qui ne voulait pas remuer le couteau dans la plaie, juste se concentrer sur le positif, et uniquement le positif.

Même si, en soi, elle ne devrait pas raisonner de la sorte. En soi, sortir avec Adrian n'était déjà pas une bonne idée, mais se lier à sa famille, ce serait encore pire. Il y avait des frontières à ne pas franchir... mais il était sûrement trop tard pour ça. En vérité, Adrian lui avait tant parlé de sa famille qu'elle avait le sentiment de déjà la connaître, pas seulement son oncle, qui semblait si exceptionnel, à entendre Adrian, mais sa tante, qui avait pris soin de lui en l'absence de sa mère, et sa mère, qu'Adrian, malgré sa déception, semblait aimer si profondément... Quant à son père, elle avait eu le privilège de le rencontrer avant Adrian... et même si c'était bizarre, elle l'avait trouvé très sympathique. Elle avait envie de connaître cette famille hors du commun, comme elle aurait aimé qu'Adrian connaisse son père, aussi.

-Tu seras incroyable, comme magizoologiste, j'en suis sûre.






code by Mandy


_________________
- Let's do the time warp again -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 244
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)   Dim 30 Juil - 23:18

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel.
Ce n’était pas vraiment un secret qu’Adrian avait l’intention de suivre la même voix que son oncle une fois sortie de l’école de magie, mais en même temps c’était le genre de chose importante qu’il considérait bon de dire à sa petite amie (eh oui... c’était dingue, mais elle était sa petite amie). Quelque chose qui faisait partie de lui, qu’il avait forcément envie de partager avec elle, surtout qu’elle aimait les créatures magiques aussi. À leur âge, c’était normal de penser au futur, et Adrian était sûr et certain que c’était ce qu’il voulait faire. Mais en même temps... maintenant, il y avait quand même l’ébranlement qui faisait rage dans sa famille. Adrian adorait son oncle, vraiment, il ne pouvait même pas s’empêcher de le considérer comme une figure paternelle qu’il n’avait jamais eux. Et c’était bien pour cette raison que la situation était si tendue avec Hyppolite – qui devait bien se marrer maintenant – parce que son jeune cousin avait le sentiment qu’il lui volait son père. Mais maintenant, il ne pouvait pas s’empêcher de se dire que l’homme lui avait menti pendant tout ce temps. Et il se doutait que son oncle et sa tante savaient parfaitement qui était son père, puisque ce dernier vivait chez eux pour le moment. Forcément, ce n’était pas évident, mais en même temps, ça ne changeait rien au fait qu’il avait l’intention de devenir magizoologiste.

Adrian afficha un sourire quand Aulne affirma qu’elle adorerait voir les créatures de son oncle un jour. Il n’avait aucune idée de comment les choses allaient se passer, mais en même temps, il avait quand même bien envie d’emmener Aulne chez son oncle un jour. Puisqu’elle lui avait fait découvrir les sombrals de Poudlard, il pouvait bien faire ça en retour. Et puis, forcément, le bleu et bronze avait envie de partager plein de chose avec elle. Enfin bon, il allait sans doute emmener Aulne chez son oncle donc, un jour ou l’autre. Il ne savait juste pas quand ça sera le cas et en même temps... bah ils avaient du temps.

« J’espère. »
Dit-il dans un sourire un peu gêné, quand Aulne affirma qu’il sera incroyable. Il ne savait pas du tout si ça allait réellement être le cas, mais il espérait quand même devenir un grand magizoologiste. Au moins aussi grand que son oncle, mais bien sûr ça allait être difficile. Parce que Norbert Dragonneau était vraiment connu dans le monde entier et que sans lui, les sorciers ne seraient pas du tout au même stade avec les créatures. « Tu veux faire quoi quand tu vas quitter Poudlard toi ? »

Et bien sûr, Adrian ne se doutait pas qu’encore une fois, c’était un sujet délicat. Quand ils se contentaient d’être dans une bulle, tout était beau, mais ce n’était pas complètement le cas en réalité. Mais en même temps, tout cela, le jeune homme l’ignorait encore et il valait bien mieux qu’il l’ignore pendant très longtemps. Parce que ça allait faire l’effet d’une bombe.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

S'éloigner de tout rapproche un peu de l'essentiel. (Luna <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Etude des dieux et tout ce qui s'y rapproche de manière directe.
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
L'extérieur de l'école
 :: La forêt interdite.
-