AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Mar 20 Juin - 9:18


Neville était exaspéré. Et peut-être un peu jaloux, aussi. Le jeune homme avait le sentiment que pour Harry et Hermione, tout avait été facile, ils étaient tombés comme de par hasard sur la bonne personne qui leur avait permis de trouver un emploi en un temps record... lui, de son côté, il galérait, et c'était frustrant.

À force, il commençait à penser que certains avaient le beurre, l'argent du beurre, la crémière... Et lui ben, il se contentait d'un vieux pot de yahourt périmé (l'image est élégante, n'est-ce pas ?). C'était surtout qu'il devait se départir de la rancœur qu'il nourrissait à l'égard de ses amis, pour tous les mensonges qui avaient été faits, aux conséquences peu anodines.

Enfin bon, tout ça pour dire, en fin de compte, qu'il se trouvait au ministère de la Magie pour une raison bien précise. Il avait répondu à une offre d'emploi et, contre toute attente, on lui avait demandé de passer un entretien d'embauche.

S'il ne comprenait pas pourquoi, ce n'était pas pour rien. Certes, il avait ses BUSE et ses ASPIC en poche, mais ses résultats n'étaient pas forcément les plus brillants possibles, d'une part parce que le jeune homme n'était pas un bon élève dans tous les cas, d'autre part, parce qu'ils avaient eu beaucoup de choses à faire et à penser, et par conséquent, les études n'avaient pas eu la priorité.

Il était jeune, il n'avait pas d'expérience professionnelle (le souci de toute personne qui démarre dans la vie, toujours), et en plus, il y avait une zone d'ombre dans son cursus. Alors oui, c'est vrai, il avait de faux papiers et tout ce qui allait bien pour justifier de cette zone d'ombre, mais ça restait un mensonge, et il ne pouvait s'empêcher de se dire que ça devait se voir, d'une façon ou d'une autre, ça devait forcément se voir. Ou pas.

Il ne pensait pas que ce soit son cursus qui ait posé souci, en l'occurrence, sans doute plus sa personnalité, en tout cas, il imaginait difficilement comment son entretien d'embauche aurait pu plus mal se passer que cela. Au fil des années, il avait gagné en détermination et en confiance, mais il arrivait toujours des occasions où il se voyait perdre tous ses moyens. C'était arrivé, au pire moment. Il avait vu une file de concurrents attendre avant lui, et déjà, ça l'avait déstabilisé. Bref, c'était un fiasco. Il n'était pas prêt de trouver du boulot. En tout cas, c'était la certitude qu'il avait en quittant le bureau de ce type qui s'occupait du réseau de cheminettes. Il se trompait peut-être, mais il en doutait fort.

C'était donc dépité qu'il traversait les couloirs du ministère. Il ne prêtait attention à rien... du moins jusqu'à ce qu'il reconnaisse un visage, un visage qu'il avait déjà vu, dans de vieux albums de famille. Sous l'effet de la surprise, il avait fait tomber le dossier qu'il avait en main, déversant tous ses documents, CV et autres bêtises, sur le sol.


"Mince.", jura-t-il en se penchant pour les ramasser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Mer 21 Juin - 10:36

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Ennuyeux, oh oui ennuyeux. Ennuyeux et ennuyant ! Mais pourquoi par Merlin lui avait-on refiler tous les dossiers les plus barbants de tout le monde sorcier à traiter ? Pour la millième fois, il n’avait pas fait exprès de renverser son café brulant sur le costume flambant neuf de son supérieur. C’était simplement un tragique et malheureux accident, rien de plus, rien de moins. Mais non, on le traitait comme s’il était un coupable ! C’était injuste et injustifié ! Il allait se plaindre à… à quelqu’un… à son ours en peluche tiens, ça devrait faire l’affaire. Il soupira une énième fois, cette journée était vraiment longue, bien trop longue. Et elle ne semblait même pas vouloir finir. Tout ça pour un café… La vie était trop injuste. Pourtant il essayait de se convaincre, de se dire que plutôt il aurait fini et plutôt il pourrait partir mais rien qu’en lisant les premières lignes de ces choses il sentait ses paupières s’alourdir dangereusement.

En plus il y avait pas mal de bruits dans le couloir qui longeait son petit bureau. Ah oui c’est vrai, on les avait prévenus que tout un tas d’hommes et de femmes allaient venir passez des entretiens d’embauche. Les pauvres, Elros ne voudrait revivre le sien pour rien au monde, il se demandait encore comment il avait été engagé mais il n’allait pas s’en plaindre. Celui qui s’en plaignait c’était plutôt son patron, tant il avait causé de catastrophes à vouloir tout surjouer. Mais bon, Elros fournissait tout de même du bon travail alors, son supérieur devait tout de même être satisfait.
Au bout de plusieurs minutes de réflexions totalement inutile, il décide de se mettre au travail, non parce que bon, il n’avait pas non plus envie de passer la nuit ici. Il épluche donc les dossiers, comme demandé. Tout ce tas de parchemins étaient des plaintes administrées suite à des accidents liés à des problèmes de fabrication. Super, c’était passionnant.

Au bout d’un moment, il se dit qu’il a tout de même bien avancé et qu’une petite pause-café ne lui ferait pas de mal. Tant qu’il ne le renverse sur personne et surtout pas son patron, tout se passerait très bien.  Il rencontre quelques collègues dans le couloir et discute avec eux. S’aérant un peu l’esprit par la même occasion, il n’était pas quelqu’un fait pour travailler non-stop, il avait besoin de pauses. Sinon cela pouvait vite dégénérer. C’est alors qu’un bruit de papiers se fait entendre, Elros se retourne pour découvrir un garçon plus loin qui n’avait pas l’air dans son assiette. Ses collègues plaisantent en répliquant que ça aurait très bien pu être Elros. Il les regarde d’une manière faussement vexée et très exagérée puis s’approche du garçon en question pour l’aider à ramasser ses documents.  

« Bah alors petit gars, t’as pas l’air dans ton assiette, si t’es venu pour l’entretient t’en fais pas, si moi on m’a engagé dis-toi que t’as toutes tes chances. Surtout que t’as l’air d’être un bon garçon alors tu n’as pas de vraie raison de t’inquiéter. On est pas chez les aurors ici, c’est beaucoup moins sélectif.»

Il lui offre un sourire chaleureux et il finit de lui rendre ses papiers.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Mar 27 Juin - 17:11


Neville ne savait pas ce qu'il préférait, au fond, que cet homme, qui n'était autre que son grand-père (paye ton malaise), ne prête aucune attention à lui ou qu'il remarque sa présence ?

Dans le premier cas, cela lui permettrait d'avoir ne serait-ce qu'un contact avec un membre de sa famille, et c'était important pour lui, vraiment important, mais dangereux de la même manière, il faut bien le reconnaître.

Dans le second cas, eh bien, il éviterait de se poser trop de questions et poursuivrait son chemin, quitte à finalement oublier sa rencontre hasardeuse...

Mais évidemment, c'est le premier cas de figure qui se présenta. Au fond, c'était sûrement couru d'avance, il suffisait de compter après la maladresse toute naturelle de Neville et après les circonstances, qui ne jouaient pas en sa faveur. Ou jouaient en sa faveur, au contraire. Il n'en savait trop rien, en fait, il aurait l'occasion de le voir en direct, puisqu'Elros - puisque Neville savait déjà son nom sans avoir à le lui demander - l'aidait déjà à ramasser ses affaires.


-Bah alors petit gars, t’as pas l’air dans ton assiette.

"Petit gars", ça lui faisait très bizarre d'être appelé comme ça, en fait. Il avait même envie de répliquer qu'il n'en était pas un, mais le ton d'Elros était sympathique et encourageant, et au fond, ne serait-ce que pour avoir une conversation, même superficielle, avec son grand-père, l'ancien rouge et or voulait bien qu'il lui donne tous les surnoms qu'ils voulaient.

Neville ne répliqua rien pour commencer, même s'il est vrai qu'il n'était pas dans son assiette. De toute façon, Elros n'avait pas du tout fini de parler. C'était un bavard, apparemment.

-Si t’es venu pour l’entretient t’en fais pas, si moi on m’a engagé dis-toi que t’as toutes tes chances. Surtout que t’as l’air d’être un bon garçon alors tu n’as pas de vraie raison de t’inquiéter. On est pas chez les aurors ici, c’est beaucoup moins sélectif.

C'était encourageant, c'est vrai, même s'il était convaincu qu'il en rajoutait, mais Neville ne se sentait pas forcément convaincu pour autant. Il y avait la queue pour ce même poste, ce n'était pas comme s'il n'aurait pas de concurrence, et il n'avait pas franchement le sentiment d'avoir fait la meilleure impression possible.

Et puis, Elros ne pouvait pas le savoir, évidemment, mais le passé trouble de Neville (puisqu'il n'existait techniquement pas encore) constituait un certain handicap. Mais il ne pouvait pas parler de ça, bien sur.

"On verra bien", répondit Neville dans un fin sourire, ne voulant pas paraître trop défaitiste en présence d'un homme supposé lui être totalement inconnu, même si ce n'était pas du tout le cas. "Vous travailler ici alors, vous faites quoi, comme métier ?"

Puisqu'ils en étaient là, autant faire la conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Ven 30 Juin - 21:40

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros ne s’était pas vraiment imaginé rencontrer quelqu’un de nouveau alors qu’il allait travailler ce jour-ci, comme tous les autres jours. Pourtant, c’était bel et bien le cas. Mais cela ne le dérangeait pas bien au contraire. Elros était toujours content et intéressé de faire de nouvelles rencontres, cela pimentait un peu les choses, les rendaient plus amusantes. Enfin, pour cela évidemment, il fallait que la nouvelle personne soit un tant soit peu aimable et intéressante à découvrir. Rencontrer le dernier des abrutis cela ne semblait pas être une aventure indispensable à vivre ni très enrichissante, mais il fallait de tout pour faire un monde comme on dit, et on ne pouvait pas vraiment choisir vers quoi la vie nous amenait. Mais le jeune garçon qui venait de faire tomber ses documents dans le couloir avait l’air d’être un garçon sympathique et Elros était de nature assez entreprenante alors c’était tout naturel qu’il aille l’aider à tout ramasser. Au ministère, les gens étaient souvent rabougris et personne ne s’arrêtait vraiment pour aider les autres, mais lui ça ne le dérangeait pas, au contraire. Bien évidemment, jamais il ne se serait douter de la véritable identité du jeune homme. On n’imagine pas vraiment ces choses-là. Enfin si, évidemment, on s’est tous déjà plus ou moins demandé ce que serait la vie future, imaginer rencontrer son soi futur, mais de là à se dire qu’on rencontrerait son petit-fils dans un couloir un jour banal comme celui-ci, non vraiment, personne pourrait s’en douter.

Voyant sa mine un peu désemparée et incertaine, Elros avait tenté de le détendre un peu, voulant essayer de le rassurer un peu sur son entretien. Les entretiens d’embauche ce n’était jamais facile, surtout les premiers, lui se rappelait du sien, cela n’avait pas été brillantissime, il avait fait pas mal de gaffes mais il avait réussi à montrer qu’il désirait vraiment travailler et s’investir au sein de l’équipe et étant donné qu’il avait été retenu, il pouvait croire que cela avait plutôt bien marché. Il espérait qu’il en soit de même pour son jeune ami dont il ignorait encore le nom.

"On verra bien"

Cela lui fit plaisir de le voir sourire un peu, même si cela n’était pas flagrant non plus, c’était déjà un bon début. Il fallait se satisfaire d’un peu après tout. Il espérait que cela aille mieux au fil de leur entretient. Elros était plutôt un bavard, surtout quand il rencontrait quelqu’un de nouveau.

"Vous travailler ici alors, vous faites quoi, comme métier ?"

Elros se relève après lui avoir rendu ses dernières feuilles.

« Je travaille dans le service des réseaux de Cheminettes. C’est pas bien passionnant ou glorieux mais c’est plutôt stable et au final il y a quelques petits cas amusants parfois. Au fait, je m’appelle Elros Moose, enchanté. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Lun 10 Juil - 13:36

Neville n'avait jamais vraiment eu l'occasion d'avoir ce genre de conversation avec son grand-père du temps (futur) où il serait plus logique de considérer Elros comme son grand-père, alors il en profitait.

Il ne pouvait s'empêcher de se dire que ce n'était sans doute pas un bien, parce que ce genre de discussion pourrait bouleverser l'avenir, et il le savait bien. Mais quoi pourrait lui reprocher de vouloir regagner un temps perdu, et qui ne reviendrait jamais ? Rien qu'en une phrase, déjà, il en apprenait plus sur lui que ce qu'il avait jamais cherché à savoir, et il était curieux d'en apprendre davantage, vraiment.


-Je travaille dans le service des réseaux de Cheminettes. C’est pas bien passionnant ou glorieux mais c’est plutôt stable et au final il y a quelques petits cas amusants parfois.

Neville, pour sa part, ne trouvait pas ce travail moins glorieux qu'un autre, bien au contraire. Beaucoup de choses pouvait dépendre de ce département, et n'importe quel employé, même le plus en bas de l'échelle, avait sa valeur. C'était du moins de la sorte que Neville voyait les choses. Ses parents lui avaient inculqué les bonnes valeurs.

En tout cas, l'ancien rouge et or imaginait bien que sa situation n'était pas à plaindre, et en ce qui le concernait, il ne demanderait pas mieux que d'accéder à un poste similaire... mais il s'avançait trop sur le sujet. Bientôt, la question ne se poserait même plus, puisqu'il allait être déclaré comme "embrassé" par un détraqueur. Autant dire qu'il n'aurait plus de réelle existence.

Neville se contenta de sourire légèrement. Il serait assez curieux d'entendre les différentes anecdotes liées au travail d'Elros, il était convaincu de pouvoir se passionner pour chacune d'entre elles, uniquement parce que ça lui permettrait d'être plus proche de ce membre de sa famille avec lequel il n'avait jamais réellement eu l'occasion de l'être.

Il voulut en demander plus, poser des questions, mais son interlocuteur se présenta, levant tout doute potentiel, s'il en restait encore, sur leur identité et sur ce qui les liait, même s'il serait le seul des deux à le savoir.


"Auban Samuels",
se présenta-t-il alors.

Il n'avait jamais eu avant ça à ce point le sentiment que ce nom d'emprunt lui allait si mal, mais il ne devait pas baisser sa garde, il était important qu'il conserve sa véritable identité.


"J'aimerais beaucoup en savoir plus sur les cas que vous avez rencontrés."

Il poussait sa curiosité kjusqu'au bout, quitte à paraître suspect, tant pis. Au pire, Elros le repousserait gentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Mar 18 Juil - 10:48

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il fallait bien l’avouer, Elros était content de faire une nouvelle rencontre, il était toujours content de voir quelqu’un de nouveau et d’échanger avec lui, c’était quelque chose d’enrichissant quand la personne en face avait un minimum d’intelligence de savoir-vivre. Il aimait apprendre de nouvelles choses, que ce soit en général ou sur les gens, et puis il y avait des rencontres qui pouvaient être plus significatives et importantes que d’autres. On n’était jamais à l’abris de rien dans la vie mais c’était ce qui rendait les choses encore plus belles ou catastrophiques. Surtout que le jeune homme qu’il avait en face de lui semblait très sympathique et quelque chose le poussait à discuter avec lui. Même si pour le moment la discussion était tout à fait banale et traitait du travail et du ministère, Elros avait très envie de connaître un peu mieux ce jeune homme sans qu’il puisse vraiment dire pourquoi. Elros lui disait que le département du réseau de cheminettes n’était pas le plus prestigieux du ministère. C’est sûr qu’en général, les gosses de Poudlard préféraient devenirs aurors ou bien travailler avec le Ministre dans la politique mais Elros n’avait jamais aspiré à ces carrières-là, il était bien où il était et comme il était. Et puis, il avait des collègues assez sympas, un patron pas trop chiant et un bon salaire alors il n’allait vraiment pas se plaindre.

Il espérait que son nouveau jeune ami trouve aussi preneur ici et qu’il soit embauché, les longues files d’attente ne voulaient rien dire, il ne fallait pas se décourager pour si peu. Il avait toutes ses chances d’être pris ici. Il fut assez content quand il le vit sourire, ce qui changeait de la mine déconfite qu’il lui avait d’abord montré quand il avait fait tomber ses documents. Elros avait toujours été plutôt bon pour redonner le sourire aux autres. C’était comme une sorte de don comme il aimait le dire, mais il aimait l’utiliser à bon usage, voir des gens déprimés il détestait alors s’il pouvait les aider il faisait de son mieux, qu’ils soient ses amis ou bien de parfaits inconnus.

"Auban Samuels"

Il se contenta de hocher la tête. Il n’avait jamais entendu parler de la famille Samuels mais peu importe, il y avait des tas de gens qu’il ne connaissait pas après tout, c’est ce qui rendait les choses encore meilleures non ?

« Enchanté alors Auban Samuels. »

Il lui offrit un sourire sincère et amical. Elros avança ensuite qu’il avait rencontré quelques cas amusants lors de sa carrière ici, c’est vrai qu’ils pouvaient avoir quelques surprises ici, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

"J'aimerais beaucoup en savoir plus sur les cas que vous avez rencontrés."

Il le regarda quelques instants puis se gratta la joue, essayant de se souvenir au mieux et réfléchir à ce qui pouvait lui dire. Il y a bien une petite anecdote qu’il ne pourrait pas oublier et qui l’avait beaucoup amusé même si le sorcier en question n’avait pas du tout rit à sa situation, ce qui était compréhensible en même temps, lui-même n’aurait pas aimé être à sa place mais bon, il fallait savoir rire de tout dans la vie.

« Et bien, une fois on a eu la plainte d’un sorcier qui s’était retrouvé malencontreusement coincé dans une des cheminées. C’est un sorcier qui avait un bon embonpoint et malheureusement, la cheminée de son lieu d’arrivée était très étroite donc ce n’est pas passé. On a dû intervenir, et il nous a passé un savon par la suite, sauf que toute la partie supérieure était couverte de suie et on avait beaucoup de mal à garder notre sérieux. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Mer 26 Juil - 15:13

« Enchanté alors Auban Samuels. »


Peut-être que ça n'avait pas l'air de grand-chose pour d'autres, mais pour Neville, ces mots en eux-mêmes avaient une grande importance. Ce lien retrouvé avec sa famille, même si ce n'était que quelques mots échangés, c'était vraiment agréable pour lui.

D'autant plus qu'Elros se montrait véritablement sympathique avec lui, d'une gentillesse rare. Il aurait pu l'envoyer balader, se dire qu'il n'avait pas de temps à perdre avec le gamin de dix-sept ans qu'il était, mais non, il prenait le temps de lui parler, et il n'était pas dérangé par la curiosité dont le jeune homme ne pouvait s'empêcher de faire prendre.

Quand Neville avait demandé à Elros de lui raconter une de ses anecdotes de travail, il avait vraiment espéré qu'il y réponde favorablement, mais n'y avait pas forcément cru non plus, il devait avoir mieux à faire... Mais si, il accepta de lui répondre, et prit même visiblement plaisir à lui en dire davantage.

« Et bien, une fois on a eu la plainte d’un sorcier qui s’était retrouvé malencontreusement coincé dans une des cheminées. C’est un sorcier qui avait un bon embonpoint et malheureusement, la cheminée de son lieu d’arrivée était très étroite donc ce n’est pas passé. On a dû intervenir, et il nous a passé un savon par la suite, sauf que toute la partie supérieure était couverte de suie et on avait beaucoup de mal à garder notre sérieux. »

Cette anecdote fit sourire Neville, qui n'avait aucun mal à imaginer cet homme bien trop enrobé ne pas réussir à s'extirper de la cheminé où il s'était coincée.

Il aurait été à la place d'Elros, il n'aurait pas su retenir une sincère crise de fou-rire, en tout cas. Il était vraiment amusé de découvrir ce pan tout simple de la vie de son grand-père. C'est le genre de choses qu'il aurait aimé pouvoir entendre, au détour d'un repas de famille, à une grande table où tout le monde aurait été réuni. Mais ça n'avait pas été le cas du tout, bien sûr.

"J'imagine", répondit Neville qui ne perdait pas son sourire, amusé par ces révélations toutes simples, mais qu'il aimait entendre quand même, parce que ça lui permettait, même temporairement, une tranche de son quotidien, vraiment. "J'aurais bien aimé voir ça", assura-t-il ensuite, toujours aussi sincèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Jeu 27 Juil - 22:21

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros était bien content d’avoir rencontré ce jeune homme. Non sans compter qu’il aimait beaucoup faire de nouvelles rencontres, il aimait aussi beaucoup qu’elles soient agréables et sympathiques. Rencontrer des idiots et des personnes nuisibles n’avait rien d’intéressant et d’enrichissant, alors que ce jaune homme, Auban, était une personne tout à fait agréable avec qui il était plaisait de discuter. Et puis au moins, cela mettait un peu de nouveau dans sa journée. Elle n’était déjà pas bien drôle à cause de la remontrance de son supérieur, ou plutôt à cause de sa maladresse légendaire. Mais bon, une nouvelle rencontre, c’était quelque chose qui réhaussait un peu le niveau.

Auban, son nouveau camarade, lui avait ensuite demandé de lui compter quelques anecdotes amusantes qu’il avait rencontré au cours de sa carrière. Elros ne s’était pas fait prier pour lui raconter une petite histoire qui l’avait beaucoup amusé. Cela lui faisait vraiment plaisir qu’il lui pose des questions. En réalité, Elros aimait beaucoup parler. Vraiment beaucoup, en règle générale, ses amis et/ou collègues en avaient vite marre et lui demandaient de se taire. Il ne disait pas que le jeune Samuels n’en ferait pas de même dans quelques minutes quand il commencerait à en avoir marre de son débit de parole et estimerait qu’il avait mieux à faire que de l’écouter déblatérer mais pour le moment il préférait en profiter. Ce n’était pas tous les jours qu’on lui demandait délibérément de parler sur son lieu de travail.

Et puis, il était assez satisfait étant donné que ses confessions semblaient amuser le jeune homme en face de lui. C’était une bonne chose. Surtout en voyant la mine dépitée qu’il avait quand il lui était venu en aide quelques minutes plus tard, qu’il réussisse à lui redonner le sourire était une chose appréciable. Elros n’aimait pas beaucoup voir les gens tristes et soucieux, même quand il ne les connaissait pas. Il aimait faire sourire les gens, c’était comme une seconde nature chez lui et il était heureux de constater que cela fonctionnait avec son nouvel ami.

"J'imagine"

Il lui offrit un sourire sincère. Ses sourires étaient toujours sincères en général. Il n’aimait pas les hypocrisies et les faux semblants. C’était des coups à lui donner des boutons ces trucs-là. S’il avait des choses à dire il les disait, tout simplement.

"J'aurais bien aimé voir ça"

Il le regarde un instant avant de sourire à nouveau.

« Oh tu sais, je suis sûr que tu verras des choses qui sortent de l’ordinaire durant ta vie, encore plus extraordinaires que ça, et que tu pourras raconter à tes amis, ta famille, tes enfants, tes petits-enfants… Tu es encore jeune. Et quelque chose me dit que tu es un petit gars plein de ressources. »

Il lui fait un clin d’œil.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Lun 31 Juil - 16:58


« Oh tu sais, je suis sûr que tu verras des choses qui sortent de l’ordinaire durant ta vie. »


Ah ça... S'il le savait... Neville avait beau être jeune, il en avait vues, déjà, des choses qui sortaient totalement de l'ordinaire. Il avait été le spectateur du tournoi des trois sorciers, il avait vu le mal qu'on pensait éteint reprendre de l'ampleur, il avait survolé Londres à dos de sombral... Et surtout, surtout, il avait voyagé dans le temps.

C'est certain, à ce stade, on pouvait affirmer sans trop craindre de se tromper qu'il avait déjà vu pas mal de choses qui sortaient de l'ordinaire, et vu qu'il n'en était encore qu'à ses débuts dans la vie (à moins de mourir jeune, ce qui n'était pas exclu, ceci dit), il en verrait sûrement beaucoup d'autres.

C'était quand même le genre de messages qu'il aimait entendre, de la part d'une personne qui ne se rendait pas compte à quel point son propos pouvait comptait pour lui. Mais tant pis, il n'avait pas besoin de savoir. Neville savait, lui... et pour sa part, il considérait que c'était amplement suffisant.

"... et que tu pourras raconter à tes amis, ta famille, tes enfants, tes petits-enfants…"

C'était drôle, à l'entendre parler comme ça, et s'il n'était pas convaincu du contraire, Neville n'arriverait pas à s'empêcher de penser qu'il était au courant, qu'il essayait de lui faire passer un message, quelque part.

... Mais en même temps... il prenait tous les messages qu'il pouvait lui donner, qu'ils soient volontaires ou pas, qu'ils soient dits juste comme ça, ou bien qu'ils aient un sens plus profond, ou non. Pour Neville, ça restait du pareil au même.

"Tu es encore jeune. Et quelque chose me dit que tu es un petit gars plein de ressources."

Neville esquissa un léger sourire. Oui, il était encore jeune, oui, il avait encore plein de choses à voir, à expérimenter, à découvrir... mais il n'arrivait pas à s'empêcher de se sentir... motivé, par ces seuls propos.

Il découvrait que cet homme avec qui il n'avait malheureusement jamais pu parler était vraiment quelqu'un de bien, une bonne personne, une personne qui valait le détour. Et il était heureux de cette rencontre fortuite, si bien qu'il s'évertuait à trouver un moyen pour qu'elle ne s'achève pas trop vite.

"J'essaye, en tout cas.", répondit-il dans un sourire. "Si jamais vous avez un poste qui se libère dans votre service, j'aimerais être au courant", dit-il alors, y allant au culot. "J'adorerais faire ce que vous faites."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Dim 6 Aoû - 19:31

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
La vie n’était que rarement un long fleuve tranquille. Même la personne la plus banale au monde, qui avait la vie la plus organisée qui soit et qui ne se compliquait jamais rien pouvait avoir des surprises. Bonnes ou mauvaise. On ne savait jamais à l’avance ce qui allait nous tomber dessus, c’était un fait. Mais personne n’était jamais à l’abris de rien et il fallait s’attendre à tout venant de la part des dés du destin. C’était cela, comme si toute cette vie n’était qu’un plateau de jeux où l’on s’amusait à lancer des variables pour décider des choses à venir. Sauf que, ce n’était pas eux qui tiraient les dés, mais d’autres personnes. Dont on ignorait l’existence ou du moins, leur véritable identité. Mais bon, tout savoir n’était pas forcément bon après tout. Mieux valait rester humble et ne pas trop s’aventurer en terres inconnues. Aux risques et périls de chacun.

Néanmoins, Elros n’en restait pas moins convaincu que certaines personnes étaient destinées à de grandes choses, que cela leur plaise ou non, malheureusement, et il sentait que le garçon en face de lui en faisait partie. Comme une sorte d’intuition, mais il se trompait peut-être. Elros était loin d’avoir la science infuse et son intuition lui faisait parfois défaut. Mais bon, il espérait en tout cas que cela soit bon pour Auban. Qu’il ait une vie trépidante et qui ne l’ennuie pas. Mais bon, après tout, il ne le connaissait que depuis quelques instants, il ne pouvait pas faire de suppositions sur sa vie. Mais il espérait en tout cas qu’il aurait une vie qui le satisfasse, ce serait déjà ça. Lui était satisfait de sa vie. Même si elle était parfois aussi bordélique que son appart, il l’aimait bien. Et il n’avait aucunement l’envie de changer.

Il savait bien que certains se plaignaient sans arrêt de ce qu’il leur arrivait, que cela soit positif ou non. Il en avait la démonstration tous les jours au bureau. Les gens se plaignaient mais ne voulaient rien faire pour remédier à leurs soucis, cela rendait les choses totalement idiotes. Mais bon, chacun gérait sa vie comme il l’entendait. Et elle lui plaisait comme ça, après tout, c’était tant mieux pour lui, et il préférait en profiter tant qu’il le pouvait, on ne savait jamais ce qui pouvait arriver.

"J'essaye, en tout cas. Si jamais vous avez un poste qui se libère dans votre service, j'aimerais être au courant. J'adorerais faire ce que vous faites."

Elros était un peu surpris par cette annonce. Ce n’était en général, pas le genre de vocation que l’on désirait suivre en sortant de Poudlard. Lui avait fait ça parce que ça s’était présenté, mais bon. Si c’était ce qu’il désirait, il n’avait pas de raison de s’y opposer. Il lui sourit.

« Tu es sûr de toi ? Je suis sûr que tu pourrais faire quelque chose de beaucoup plus ambitieux que d’être employé dans ce service. Mais si c’est ce que tu souhaites, un de nos collègues prend sa retraite et je crois que mon patron cherche à le remplacer, tu peux toujours essayer de lui proposer de le remplacer. J’essaierai de te recommander si tu le souhaites. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Sam 12 Aoû - 13:21


Tu es sûr de toi ? Je suis sûr que tu pourrais faire quelque chose de beaucoup plus ambitieux que d’être employé dans ce service.

Neville ne savait pas exactement quelle image de lui il renvoyait, présentement, à son interlocuteur, mais il se disait que s'il lui disait tout ce qu'il lui disait, c'était bien qu'il ne le connaissait pas.

Bon, il trouvait quand même assez agréable de renvoyer cette image-là à quelqu'un dont il tenait, presque malgré lui, à s'attirer l'affection, pour rattraper un temps qu'ils n'avaient jamais pu passer ensemble, eux qui partageaient le même sang.

Lui, il pensait avoir des ambitions à sa mesure. De toute façon, il cherchait surtout un travail pour pouvoir aider financièrement les voyageurs, se sentant pour le moment particulièrement inutile. Alors les cheminettes ou autre chose... dans tous les cas, il avait envie de dire. Pourquoi pas ? Il ne trouvait pas ça dégradant ou quoi que ce soit. Et ce serait peut-être une manière détournée de se rapprocher de son grand-père, en fin de compte. Enfin, si ça se faisait. Ce n'était pas parce qu'elle lui demandait s'il avait un tuyau pour un boulot que le boulot allait tomber du ciel non plus.


Mais si c’est ce que tu souhaites, un de nos collègues prend sa retraite et je crois que mon patron cherche à le remplacer, tu peux toujours essayer de lui proposer de le remplacer. J’essaierai de te recommander si tu le souhaites.
Neville avait pas franchement l'impression d'avoir eu de la chance, dernièrement. Chaque jour qu'il passait, une emmerde nouvelle se rajoutait au précédentes qu'il devait déjà supporter. Mais il ne se rendait pas compte que c'était bien soft, en vérité, ce qu'il avait vécu jusque-là, comparé à ce qui l'attendait.

Mais là, maintenant, on dirait bien qu'il était un minimum en vaine. Est-ce que ça allait être si facile que ça de trouver du boulot ? Et un travail qui le rapprocherait d'Elros, en plus. Il savait qu'il ne devait pas trop s'enthousiasmer sous peine de courir le risque, forcément, d'être déçu au bout du compte, mais ça ressemblait quand même à une vraie proposition, avec de vrais débouchés, alors il se permettait quand même d'y croire, même un tout petit peu.


"Vous pourriez faire ça ?"
demanda-t-il alors, même s'il ne remettait pas du tout en cause la réponse d'Elros (il ne se le permettrait pas). "Ce serait génial !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Ven 25 Aoû - 16:07

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros n’était pas de ceux qui prétendaient que l’avenir d’un Homme était déjà tout tracé à la naissance. Bien sûr, il y avait un contexte dans lequel on naissait qui posait déjà les bases, mais rien ne nous forçait à suivre les traces de nos parents. Tout était accessible à tout le monde, dans la mesure du possible, un moldu ne pouvait pas devenir ministre de la magie naturellement, mais tout ça pour dire qu’il ne fallait pas se résigner et se fermer des portes sur de simples préjugés.

Après, cela pouvait très bien varier en fonction des caractères et des envies de chacun c’était vrai. Elros n’avait jamais aspiré à aller effleurer les étoiles et il préférait une vie confortable et rangée, surtout qu’étant donné qu’il avait hérité gros de sa famille, il n’avait pas eu besoin de pousser véritablement pour avoir une paye conséquente. Cependant, il était trentenaire et n’avait pas d’ambition spéciale à avoir sinon celle d’une stabilité et d’un foyer avec femme et enfants, mais il n’y était pas encore. Mais bon, il verrait bien ce que l’avenir lui réserve après tout. On n’était jamais à l’abris des caprices de la vie et de ses surprises, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

Mais de toute évidence, le jeune homme qu’il avait en face de lui, n’avait pas non plus la prétention d’occuper une place importante au sein du monde de la magie. Il avait sûrement ses raisons, à moins que cela ne soit qu’un manque de confiance en soi, ce qu’il semblait dénicher chez le jeune sorcier. Mais cela serait dommage, il fallait avoir confiance en soi pour réussir dans n’importe quelle situation. Mais bon, il ne pouvait pas non plus le juger comme ça alors qu’il venait seulement de le rencontrer et qu’il ne savait rien de lui. Ce serait sûrement malvenu. Mais il voulait bien lui donner un coup de main, après tout, il lui était sympathique et il fallait bien aider la jeunesse.

Surtout qu’en y réfléchissant bien, avoir un peu de jeunesse dans leur service ne ferait pas de mal. C’était toujours bien d’accueillir un peu de fraîcheur et de vitalité, Elros ne serait absolument pas contre, parfois il avait l’impression de n’être qu’avec des petits pépères et on ne pouvait pas dire que cela lui plaisait particulièrement, mais bon, il exagérait un peu en disant cela, comme toujours.

"Vous pourriez faire ça ? Ce serait génial !"

Elros lui sourit doucement. Ce jeune sorcier avait vraiment quelque chose d’attachant sans qu’il puisse vraiment dire quoi et Elros était très content de pouvoir l’aider, même s’il ne pouvait rien garantir, évidemment, ce n’était pas lui le patron ici, mais le recommander était la moindre des choses, ce n’est pas comme si on demandait des compétences particulières pour pouvoir travailler dans ce service.

« Oui, je dois pouvoir te recommander. Ce serait la moindre des choses, tu m’as l’air d’être quelqu’un de volontaire et motivé, ce sont déjà de très bons points, et puis même si je te connais pas vraiment, pour ne pas dire pas du tout, je dois dire que je t’apprécie assez. Tu es quelqu’un qui mérite d’être connu je pense. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Jeu 7 Sep - 11:48

« Oui, je dois pouvoir te recommander. Ce serait la moindre des choses, tu m’as l’air d’être quelqu’un de volontaire et motivé, ce sont déjà de très bons points, et puis même si je te connais pas vraiment, pour ne pas dire pas du tout, je dois dire que je t’apprécie assez. Tu es quelqu’un qui mérite d’être connu je pense. »

Neville ne pouvait s’empêcher de sourire. Le jeune homme n’aurait jamais pu s’imaginer que, au détour d’un couloir du ministère, sans le chercher, il tomberait nez à nez avec son grand-père, et surtout, qu’ils auraient une telle conversation, tous les deux.

Il était venu chercher un emploi, l’entretien ne s’était pas franchement bien passé, mais au final, il s’en moquait complètement, parce qu’il préférait avoir été refoulé et avoir eu l’occasion d’avoir cette conversation que l’inverse.

En plus, il allait peut-être se retrouver avec une offre d’emploi quand même, malgré tout, étant donné la manière dont les choses étaient en train de se dérouler. Il n’avait pas forcément caressé le rêve de travailler dans le département lié aux cheminettes, mais n’importe quoi pouvait lui convenir, et si ça lui permettait de passer du temps avec Elros, ça lui irait très bien.

Il acceptait de se faire recommander, en tout cas. Il verrait bien à quoi ça les mènerait précisément. Il verrait bien. Il n’avait pas grand-chose à perdre dans tous les cas, donc… après tout. Pourquoi pas ? Il verrait bien ce que cela donnerait.

Il apprécia d’entendre Elros lui affirmer qu’il lui semblait volontaire et motivé, et encore plus d’entendre qu’il l’appréciait. Il ne pouvait imaginer à quel point ça le touchait. C’étaient des mots qu’il aurait voulu pouvoir entendre de son temps et que les circonstances ne lui avaient pas permis d’entendre. Ce voyage temporel, même si catastrophique, aurait au moins servi à cela.

Il n’irait pas jusqu’à croire qu’il méritait d’être connu, mais les compliments lui faisaient toujours plaisir, et encore plus quand ils venaient d’une personne qu’il estimait tant, même s’il ne pouvait lui dire pour quelle raison il avait tant d’estime pour lui, justement.


"Je demande pas spécialement à être connu, un travail, ça me conviendra déjà très bien." On ne gagnait pas toujours à être populaire. Harry en était l’exemple concret. "Je suis content d’avoir fait votre connaissance, en tout cas."

Et Neville s’abstenait d’en dire encore plus, mais c’était tentant. Ils n’avaient pas voyagé dans le temps pour copiner avec leurs familles perdues… mais en même temps, ils le faisaient tous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Mar 26 Sep - 15:44

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros avait un peu de mal à comprendre la jeunesse d’aujourd’hui. Bon, ça faisait un peu grand-père de dire ça comme ça, surtout qu’il n’était pas très vieux, mais il avait une certaine maturité… une certaine différence d’âge plutôt avec les jeunes. Il voyait bien qu’ils n’avaient pas vraiment la même mentalité, en même temps, ils ne vivaient pas la même époque et n’affrontaient pas les mêmes choses, mais il y avait tout de même des choses assez intrigantes. Il le voyait déjà avec Mina, elle avait parfois une façon de penser et voir les choses qui le laissait pantois. Que ce soit général à sa génération ou ne vienne que d’elle, ça, il ne saurait le dire. Mais cela restait tout de même assez curieux à observer. Mais bon, ils faisaient comme ils voulaient et comme ils pouvaient pour évoluer dans cette société qui évoluait avec eux au fil des années.

Et il pouvait dire que ce jeune garçon avait de quoi étonner également, pas dans le mauvais sens cependant. Elros n’avait rien à lui reprocher, bien au contraire, il était un jeune homme tout à fait agréable et plaisant à côtoyer. Travailler avec lui serait aussi sûrement très plaisant, et puis si c’était ce que ce jeune homme voulait, il ne voyait pas pourquoi il irait faire de quelconques critiques, après tout, il n’était personne pour prétendre à quoi que ce soit sur lui. Il serait aussi très heureux de pouvoir l’aider à trouver un travail ici si c’était ce qu’il désirait. S’il pouvait rendre des services aux jeunes gens c’était quelque chose de bien. Autant, il pouvait avoir un côté très gamin parfois, autant il pouvait aussi se montrer assez paternaliste avec certaines personnes, sans qu’il ait le moindre enfant au jour d’aujourd’hui. Et c’était peut-être mieux pour les enfants d’une certaine façon, il ne savait pas s’il était capable ou non de s’occuper correctement d’un bébé et ce qui va avec. Mais bon, il avait le temps encore de penser à tout cela, il lui fallait déjà être dans une relation stable et durable avant de songer à la paternité.

"Je demande pas spécialement à être connu, un travail, ça me conviendra déjà très bien. Je suis content d’avoir fait votre connaissance, en tout cas."

Il lui sourit doucement. Il avait probablement raison, mais Elros était connu pour aller dans l’excès, dans son côté théâtral, qui en agaçait certains et en amusait d’autres. On ne pouvait pas le refaire, il était comme ça et ce n’était probablement pas maintenant qu’il allait changer, ni jamais d’ailleurs.

« Le plaisir est partagé, monsieur Samuels. Je ferai en sorte de te satisfaire dans ce cas. Je pense plutôt aller voir mon supérieur demain. Là je l’ai… un peu agacé. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Lun 2 Oct - 15:46


Le plaisir est partagé, monsieur Samuels.
Ce pouvait donner l'air de rien, mais c'étaient des mots qui comptaient, pour Neville. Cette rencontre, elle n'aurait jamais dû avoir lieu en d'autres circonstances, et il en profitait clairement. C'était une rencontre importante pour lui... Et il voulait qu'elle le soit aussi pour son interlocuteur, du coup, il appréciait sincèrement que cette rencontre ne lui ait pas été déplaisante à lui non plus.

Le seul regret qu'il avait, c'est qu'Elros l'appelait donc "monsieur Samuels". C'était bien sûr normal, mais ça n'ôtait rien au fait qu'il aurait préféré pouvoir se présenter à Elros sous son vrai nom... Oui, mais il ne le pouvait pas, et il devait déjà apprécier ce qu'il parvenait à obtenir. C'était déjà beaucoup. C'était peut-être même déjà trop, parce qu'il ne devrait sans doute pas se rapprocher autant de lui... mais il était trop tard, et vu le comportement de son entourage, il n'avait pas l'impression d'agir différemment des autres voyageurs temporels, ce qui avait l'infini mérite de calmer un minimum ses pensées les plus coupables.


Je ferai en sorte de te satisfaire dans ce cas. Je pense plutôt aller voir mon supérieur demain. Là je l’ai… un peu agacé.
La promesse de ce futur job (même si rien n'était fait encore) allait au-delà de ses espérances. Il avait été loin de s'imaginer que les choses se passeraient de cette manière. Il avait besoin d'un travail, et rapidement, pas tant pour s'intégrer à une société qu'il était voué à abandonner (même si ce point là était de plus en plus incertain) que parce que les voyageurs temporels avaient vraiment besoin de fonds pour progresser, et il ressentait l'infini et constant besoin de se rendre le plus utile possible.

Oui, ils verraient bien, mais cette potentialité l'enthousiasmait plus que cela n'aurait été le cas en temps normal. La perspective de pouvoir travailler avec Elros, forcément, n'était pas pour lui déplaire, pas du tout, même. Même si, au final, ça ne se ferait pas. Parce que, d'ici quelques semaines, il serait condamné au pire pour un crime qu'il n'avait pas commis. Et il s'en tirerait in extremis sans possibilité, bien sûr, d'en avertir son interlocuteur.

Mais de toutes ces considérations, il n'avait pas idée, et donc, il se contentait d'être fier, sûr de lui et enthousiaste, convaincu de pouvoir soulever des montagnes à l'heure actuelle et ravi de pouvoir faire un brin de causette avec son grand-père, qu'il lâchait difficilement. La preuve, il ne put s'empêcher, curieux, de relancer la conversation.

"Agacé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Mer 1 Nov - 0:15

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Toutes les rencontres hasardeuses avaient quelque chose à apporter. Qu’elles soient bonnes ou mauvaises, elles avaient toutes une utilité, qui pouvait être immédiate ou plus loin dans le temps. Que cela soit par une action, ou une situation qui contribuait à forger le caractère, tout ce que donnait la vie avait un but, il suffisait d’utiliser ces choses intelligemment et essayer d’en faire quelque chose de bénéfique et positif. Ce n’était pas toujours simple, et parfois il fallait même plusieurs années avant de s’en rendre compte, pourtant c’était bel et bien le cas. On ne pouvait pas totalement maîtriser sa vie, dans le sens où il y aurait toujours des éléments extérieurs imprévisibles, mais on pouvait essayer de se servir du passé pour aller de l’avant et essayer d’avancer au mieux.

Les rencontres faisaient parties de ce processus-là, du moins, c’est ce qu’Elros voulait croire. Plus optimiste, il n’avait encore vécu aucune situation qui l’avait mis à terre. Peut-être que cela arriverait, peut-être pas, il ne pouvait pas le dire et ses notes en divination n’avaient jamais été brillantes donc il ne pouvait que se contenter d’attendre et de voir ce que la vie lui réservait, mais pour le moment, elle ne lui avait donné que de belles choses. Et il tendait à croire que cela n’était que le début, il ne voulait pas s’avancer mais il voulait y croire, ne serait-ce que dans sa relation avec Mina. Mais bon, mieux valait ne pas vendre la peau du dragon avant de l’avoir tué comme on pouvait le dire. De toute façon, il n’était pas pressé et il préférait prendre son temps à ce niveau-là, après tout, elle était encore très jeune, il ne voulait pas trop se précipiter ou lui faire peur. Ils avaient le temps de poser les choses et de faire ça bien. Même si les parents de la jeune femme pensaient qu’ils étaient officiellement fiancés, ce qui n’était pas vraiment le cas étant donné qu’il n’avait pas fait sa demande à la principale intéressée, mais peu importe.

Pour l’heure, il fallait qu’il s’occupe de ce jeune homme à qui il avait promis de donner un coup de pouce auprès de son supérieur pour lui dégoter un contrat. Même si le supérieur en question ne devait pas être très disposé à voir débarquer Elros pour une faveur en ce moment, étant donné que sa maladresse légendaire en avait encore fait des siennes. Comme s’il y pouvait quelque chose… il s’était juste retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment, malheureusement.

"Agacé ?"

Il fit une légère grimace puis lui sourit un peu gêner. C’est vrai qu’il ne pouvait pas savoir à quel point il était maladroit et qu’il était parfois un peu risqué de le croiser quand il avait quelque chose entre les mains qui pouvait potentiellement déclencher une catastrophe. Parce qu’à coup sûr, elle se déclencherait cette catastrophe.

« Je suis plutôt du genre très maladroit, et je lui ai renversé mon café dessus alors évidemment… il n’a pas beaucoup apprécié et était assez fâché malgré mes excuses. Mais bon, ce genre de choses arrivent tout le temps avec moi alors il n’y a pas de quoi être surpris. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Lun 6 Nov - 14:57


« Je suis plutôt du genre très maladroit, et je lui ai renversé mon café dessus alors évidemment… il n’a pas beaucoup apprécié et était assez fâché malgré mes excuses. Mais bon, ce genre de choses arrivent tout le temps avec moi alors il n’y a pas de quoi être surpris. »

L'anecdote fit sourire Neville. Pas parce que l'idée que son patron s'emporte sur Elros l'amusait, ceci dit, il était bien placé pour savoir ce que ça fait que de se faire rabrouer et humilier par une personne qui vous est supérieure hiérarchiquement, et ce n'est jamais agréable à vivre, mais parce qu'il n'avait aucun mal à se reconnaître dans ce que son interlocuteur lui racontait.

C'était un fait, il aurait totalement pu se retrouver à sa place. Il faut croire que la maladresse était un tempérament héréditaire. Lui aussi avait l'habitude de faire des bourdes du genre, de se montrer maladroit même quand il voulait juste se montrer bien intentionné. Il était donc très simple pour lui de s'identifier.

Simple et agréable. Neville aimait se trouver des points communs avec Elros. C'était sans doute un peu idiot, mais il avait l'impression que ça le rapprochait de lui, de cet homme qu'il n'avait jamais eu l'occasion de connaître en son temps à lui, avec qui il avait sa première vraie conversation. Cela confirmait cette connexion qu'il voulait ressentir avec ceux qui partageaient son sang, un besoin de se sentir en famille décuplée par l'absence de la seule famille qui lui restait à son époque... Cette anecdote faisait du bien à entendre. L'ennui, juste, c'est qu'il ne pouvait pas expliquer à son interlocuteur pourquoi, et c'était dommage.

"Je comprends", répondit-il alors. "Je suis du genre très maladroit, aussi, c'est le genre de choses qui m'arrivent tout le temps." Il afficha un sourire. "Si vous pouviez éviter de le répéter à votre boss, c'est pas comme ça qu'il va vouloir m'embaucher.", plaisanta-t-il. "Mais il vaudra mieux qu'on me serve pas de café lors de l'entretien."

Ou alors il renverserait tout sur la table, tacherai sa chemise et, tant qu'à faire, des documents ultra-importants qui traineraient tout autour. Ils étaient aussi bien lotis l'un que l'autre, de toute évidence, mais Neville décidait de considérer cela comme une bonne chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 174
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Mer 29 Nov - 16:09

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il est clair que si on avait besoin de quelqu’un d’adroit et de méticuleux pour un travail, il ne fallait pas appeler Elros ou tout partirait en cacahuète. Il fallait mieux le laisser avec les dossiers ou bien les gens tout simplement. Quoique, venant de sa part, il était toujours probable qu’il provoque une catastrophe. Il aurait pouvoir être moins maladroit, qu’on lui fasse un peu plus confiance dans certaines tâches mais… ce n’était pas vraiment le cas, il devait s’adapter. Il s’était fait une raison de toute manière. Malheureusement, il ne pouvait pas lutter contre le destin qui s’acharnait à le faire faire des trucs idiots. Tant que cela ne le menait pas à se faire virer, il pouvait bien l’accepter. Il espérait aussi en révélant tout ceci à son futur jeune collègue, qu’il pourrait lui redonner espoir et surtout confiance en lui. C’était quelque chose d’important. Elros était une sorte de cas désespéré pour certains, alors il pourrait clairement se voir rassuré quant aux profils qu’on embauchait au ministère, ou du moins, dans ce service-là.

Il ne savait pas d’où lui venait cette maladresse, il n’avait pas le souvenir que ses parents étaient très maladroits. Cela devait être arrivé comme ça, c’était des traits que l’on récupérait par hasard, sans que cela soit voulu ou héréditaire. Parfois on avait de la chance, parfois on avait beaucoup moins. Il fallait juste s’en accoutumer. Enfin tout ça pour dire, que l’on trouvait toujours pire que ce qu’on croyait être. Même si tout le monde avait ses qualités et ses défauts, bien qu’on puisse se poser quelques questions quand on voyait certains individus. Il y avait des bavures partout après tout.

"Je comprends. Je suis du genre très maladroit, aussi, c'est le genre de choses qui m'arrivent tout le temps. Si vous pouviez éviter de le répéter à votre boss, c'est pas comme ça qu'il va vouloir m'embaucher. Mais il vaudra mieux qu'on me serve pas de café lors de l'entretien."

Il lui sourit doucement. Certes, ce ne serait pas l’aider que de vendre la mèche sur sa maladresse. En tout cas, ils avaient pas mal de similitudes quand on y regardait de plus près. C’était assez amusant alors qu’ils venaient de se rencontrer tout à fait par hasard. Dans tous les cas, il était bien content d’être tombé sur lui, on pouvait dire qu’il avait réussi à égayer un peu plus sa journée, d’autant plus s’il pouvait lui venir en aide, il fallait porter main forte aux jeunes générations, après tout, ils étaient la relève.

« Ne t’en fais, cela restera entre nous… sauf si tu te trahis tout seul en faisant une démonstration de tes talents. Mais il est déjà habitué avec moi. Quoiqu’il en soit, je ferai mon possible pour toi auprès de lui, tu n’as pas à t’en faire. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Temporel
avatar
▌ Messages : 84
Humeur :
50 / 10050 / 100

Nouveau nom (voyageurs temporels) : Auban Samuels

QUI SUIS-JE?
Baguette: Cerisier, crin de licorne, 33,02 cm
Camp: Bien
Avatar: Matthew Lewis

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   Mer 6 Déc - 15:40



Ne t’en fais, cela restera entre nous… sauf si tu te trahis tout seul en faisant une démonstration de tes talents.

Neville afficha un fin sourire, qui avait double usage. D'une part, c'était un sourire de reconnaissance, tout simplement, parce qu'il appréciait que son interlocuteur décide de couvrir ses arrières. Il semblait vraiment prêt à l'aider à l'obtenir, ce poste, et peut-être qu'il ne devrait pas s'emballer, mais il commençait à y croire.

En même temps, il ne pouvait que croire en Elros. Parce qu'ils partageaient le même sang, tous les deux, parce qu'ils avaient une histoire commune même s'il était le seul des deux à en avoir conscience, véritablement.

Le sourire, c'était aussi un sourire amusant, parce qu'il se disait que faire la démonstration de ses talents seraient sans doute beaucoup, beaucoup trop facile pour lui. Même s'il avait bien d'autres qualités, qu'il avait fini par se reconnaître, il restait quand même naturellement maladroit, donc s'il devait faire des gaffes, ce ne serait vraiment pas surprenant, bien au contraire, même.

Mais il est déjà habitué avec moi. Quoiqu’il en soit, je ferai mon possible pour toi auprès de lui, tu n’as pas à t’en faire.

Bon, on pouvait dire que Elros serait capable de faire diversion avec ses propres gaffes. Son patron allait devenir fou s'ils finissaient par bosser tous les deux pour lui, avec pas un pour rattraper l'autre.

Mais après tout, c'était son problème. Lui, s'il pouvait avoir un travail à la clé, ce qui était la priorité pour commencer. C'était une priorité, pour le moment, et c'était ce qui importait.

Il décidait de faire confiance, ce qu'il n'aurait jamais fait, bien sûr, s'il n'avait eu affaire qu'à un inconnu dont il n'aurait absolument rien su. Mais là, il pensait avoir de vraies bonnes raisons de le croire et de lui faire confiance. Et après, ils verraient bien. Neville décidait de ne pas s'en faire pour ça dans tous les cas. Il aurait bien assez de raisons de s'en faire pour des milliers d'autres choses, après tout...

"Merci beaucoup", dit-il. Ou répéta-t-il, plutôt. Il avait l'impression de le remercier sans arrêt, mais en même temps, il était vraiment très reconnaissant pour ce que son interlocuteur faisait pour lui. "Il va falloir que j'y aille." Il marqua une pause et tira de son sac un CV légèrement chiffonné. "Tenez. Et il y a mon adresse dessus, si jamais..."

Enfin... Ce n'était pas vraiment son adresse, mais au moins à cette adresse, il aurait la possibilité de le joindre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une génération qui ignore l’histoire n’a pas de passé - ni de futur. (pv Elros)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Une histoire de génération | Pv Patte de Feuille | - The End -
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 6
-