AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 101
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mar 20 Juin - 12:30

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros soupira encore une fois en regardant le ciel à sa fenêtre. Vu l’état du ciel, il y avait franchement de quoi déprimer. Les nuages étaient tellement gros et foncés que le ciel était à peine visible. Certes, ils étaient en hiver mais était-ce une raison pour que le temps soit aussi mauvais ? Sûrement que oui. Elros n’aimait pas beaucoup l’hiver, c’était froid et moche. La seule chose de bien c’était les fêtes de fin d’années, qui mettaient un peu de joie et de gaieté dans le cœur des gens, et c’était ce genre de choses dont le monde avait besoin ces temps-ci, tout le monde tirait des têtes de six pieds de long, ça aussi c’était drôlement déprimant. Elros était pourtant de nature guilleret et quand il voyait les mines de ses collègues au ministère il avait franchement envie de rentrer chez lui mais ce n’était pas vraiment possible, il devait bien travailler pour pouvoir gagner sa vie. Sauf dans les jours comme celui-ci où il était en congé et pouvait donc se consacrer à ce qu’il voulait.

Ce n’était pas vraiment le temps approprié pour aller faire une balade mais rester tourner en rond dans son appartement cela ne l’enchantait pas des masses non plus. Ah ! Il n’avait qu’à aller faire un peu de shopping sur le chemin de Traverse ! Cela faisait partie des choses qui le mettaient de bonne humeur. Non, il ne ressemblait pas du tout à une fille, il aimait juste avoir de nouvelles choses. Il allait falloir arrêter les stéréotypes un jour où l’autre tout de même. Enfin bref, Elros adorait faire du lèche-vitrine, il achetait toujours plein de trucs, c’était un peu un genre d’acheteur compulsif. Mais il avait une très bonne explication pour défendre ses achats. Il aimait avoir de nouveaux éléments de décoration pour son intérieur déjà bien décoré. Trop décoré ? Non, Elros arrivait toujours à trouver une petite place, mais si, entre deux vases ou devant un tableau ça se trouvait toujours ce genre de choses. Mina allait sûrement encore le gronder comme un gosse quand elle viendrait lui rendre visite mais il était habitué maintenant, et puis c’est juste qu’elle ne comprenait rien au style et à la décoration d’intérieur. Mauvaise foi lui ? Non jamais, il était quelqu’un qui admettait ses erreurs mais en ce qui concerne ses multiples achats il avait raison.  

Sur cette très bonne résolution, Elros claqua vite la porte de chez lui pour se rendre dans sa rue marchande préférée, il trouvait toujours toute une tonne de trucs ! Et mieux valait ne pas l’accompagner dans ces moments-là parce qu’on savait quand on y allait mais on ne savait jamais quand on repartait avec lui. Il commence à inspecter de nombreuses vitrines, craquant pour des trucs donc il ne savait même pas à quoi cela pouvait bien servir mais l’aspect était joli donc c’était déjà un très bon achat. Il fait donc son petit lèche-vitrine tranquillement, prenant bien le temps de ne louper aucune échoppe, ça serait dommage non ? C’est alors qu’il remarque une silhouette familière un peu plus loin dans la rue. Il sourit et se dirige vers lui après l’avoir reconnu, déjà les mains pleines de sacs différents.

« Eh salut James ! ça me fait plaisir de te voir, toi aussi t’es en congé ? »

James Hopkirk était un ami qu’il s’était fait durant ses années d’études à Poudlard et les deux hommes avaient ensuite garder contact à leur sortie, ce que Elros avait beaucoup apprécié.

« Si t’es libre on pourrait aller boire un verre ? Qu’est-ce que t’en dis ? »

black pumpkin


Dernière édition par Elros Moose le Mer 21 Juin - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1065
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mar 20 Juin - 20:55


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
L

e temps était maussade, terriblement maussade. Un ciel gris tapissé de nuages menaçants qui flairaient clairement l'hiver. En soi, James n'avait rien contre la grisaille, mais comme tout un chacun, il préférait quand même le soleil et les beaux jours... et on pouvait dire que tout ce gris s'accordait vraiment à son humeur... parce qu'en ce moment, rien n'allait dans la vie de James. Le courrier anonyme qu'Ethan et lui avaient reçu l'avaient déjà suffisamment mis sur les nerfs, la dernière chose qu'il ait pu vouloir, c'est de se confronter à son ex-femme et au compagnon de cette dernière, le tout pour que l'on exige de lui d'abandonner ses droits sur son propre fils. Oui, le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'était pas la grande forme, pour le libraire, et il peinait à retrouver un peu d'enthousiasme. C'est pourtant ce à quoi il avait choisi de s'appliquer, aujourd'hui, en parcourant le chemin de traverse. Certes, il aurait pu choisir un meilleur endroit que des lieux si proches de son lieu de travail, mais en soi, il aimait bien cet endroit... et encore plus à l'approche de Noël.

Les décorations avaient été déjà installées tout au long du chemin et apportaient un touche de magie à l'ensemble. De magie, oui, même si on pouvait trouver le choix de cet adjectif singulier puisque la magie était omniprésente à cet endroit. Il parvenait un peu à se délester de ses sombres pensées, avec en tête l'idée de procéder à ses achats de Noël. Certes, il restait encore un peu de temps (quoi que les semaines filaient à une vitesse folle), mais il voulait éviter le grand rush des fêtes de fin d'année. Il venait de trouver le cadeau d'Ethan, il cherchait maintenant quelque chose qui saurait convenir à son fils. Ce n'était pas parce qu'on voulait lui interdire de le voir qu'il comptait obtempérer. Il avait la ferme intention de célébrer le premier Noël du petit gars, qu'on le lui accorde ou pas. Il en était à ces pensées, quand il découvrit une silhouette familière face à lui, les bras chargés de paquets : Elros, pile la personne qu'il fallait avoir pour ami quand on broyait du noir pour se changer le moral.

-Elros, ça me fait plaisir de te voir. Tu as dévalisé les boutiques, à ce que je vois.
Il marqua une pause. Je ne travaille pas, aujourd'hui. Prendre un verre, ça me va très bien.

Et clairement, ça ne lui ferait pas de mal, d'autant plus que ça faisait vraiment longtemps qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de bavarder un peu.


code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 101
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mer 21 Juin - 11:33

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros était vraiment content d’avoir rencontré James sur le chemin de traverse alors que lui-même y faisait des achats encore injustifiés et totalement inutiles sur le plan objectif mais cela lui faisait plaisir et il comptait bien en profiter. Et puis cela allait bientôt être les fêtes, il avait tout de même le droit de se faire plaisir non ? Bon d’accord, il n’avait pas commencé les achats pour ses proches mais cela importait peu. Il avait bien assez de temps pour s’y consacrer, il comptait le faire évidemment, il n’était pas du genre à arriver les mains dans les poches au repas de familles pour se rendre compte qu’il avait totalement oublié de prévoir les cadeaux. Bon d’accord, c’était totalement son genre mais il ne laisserait pas ce genre d’évènements se produire. Oh que non. Quelle réputation il aurait après cela sinon. Mais il avait rencontré James alors il savait qu’il allait passer une bonne journée.

-Elros, ça me fait plaisir de te voir. Tu as dévalisé les boutiques, à ce que je vois.

Et oui on n’allait pas le refaire. Elros était un acheteur compulsif et rien ne pouvait l’arrêter. Les gens n’avaient qu’à arrêter de vendre des objets avec une telle diversité, on ne savait tellement plus quoi acheter qu’on achetait tout et n’importe quoi. C’était cela dit une très bonne stratégie de vente ou alors c’était juste lui qui déraillait au niveau consommation. Mais dans tous les cas, les vendeurs devaient sûrement être très heureux quand ils le voyaient entrer dans la boutique. Ils voyaient leur chiffre d’affaire grossir.

Je ne travaille pas, aujourd'hui. Prendre un verre, ça me va très bien.

Il sourit, heureux d’entendre ça. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas pris le temps de bavarder avec son ami et il faut dire que cela lui manquait. Elros aimait beaucoup passer du temps avec lui. Déjà à Poudlard puis même après, sa séparation d’avec Lindsay n’avait rien entâcher entre eux, avec Lindsay non plus d’ailleurs. Elros n’avait pris aucun parti, il n’avait pas à le faire, leurs histoires de couple ne le concernaient pas et s’ils étaient mieux séparés alors tant mieux pour eux, pourtant, James n’avait pas vraiment l’expression d’un homme heureux.

« Ouais tu me connais, il faut pas me lâcher près des magasins sinon je dévalise tout. ça va toi ? T’as l’air un préoccupé, tu as des ennuis ? T’es pas obligé de m’en parler mais tu sais parfois ça fait du bien de parler à quelqu’un. »

Elros n’était pas là pour le juger de quoique ce soit mais s’il pouvait lui venir en aide de quelque manière que ça soit, il le ferait avec grand plaisir. Il marche avec lui vers le chaudron baveur qui n’était pas très loin.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1065
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mer 21 Juin - 17:41


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
J

ames afficha un léger sourire quand son interlocuteur évoqua sa folie dépensière, qui ne pouvait être ignorée de quiconque le connaissait un tant soit peu. Elros aimait se faire plaisir en achetant à tort et à travers... en même temps, c'est vrai qu'il avait apparemment les moyens, alors pourquoi s'en priverait-il ? Certes, James n'avait pas du tout le même tempérament et était plutôt du genre à toujours économiser, mais il n'avait aucun mal à comprendre l'attitude du jeune homme, qui par ailleurs faisait entièrement partie de sa personnalité, c'est rien de le dire. Elros changea ensuite de sujet, lui demanda s'il allait bien... Bon, le libraire s'en était un petit peu douté, bien sûr, il était nul quand il était question de dissimuler ses sentiments. Visiblement, son mal-être se voyait comme le nez au milieu de la figure. Elros avait raison. Oui, il était préoccupé, oui, il avait des ennuis, vraiment. Oui, c'est vrai, ça lui ferait peut-être du bien d'en parler, effectivement, surtout à quelqu'un d'aussi positif qu'Elros, qui pourrait lui remonter le moral. Mais il n'était pas sûr d'en être capable, pas tout de suite.

-J'ai déjà été mieux, avoua-t-il tout de même. Je t'expliquerai peut-être après quelques verres.

Bien sûr, il y avait des choses qu'il ne pourrait pas lui apprendre, celles qui concernaient Ethan, donc. Mais peut-être lui parlerait-il de Gabriel... Même s'il n'en était pas complètement sûr, surtout parce que Elros était aussi l'ami de Lindsay. C'était ça d'avoir passé presque toute leur vie ensemble. La plupart de leurs amis étaient des amis communs. Certains avaient pris parti pour l'un ou l'autre (bien souvent pour Lindsay, ce qui était logique, c'était lui, le mari infidèle, il n'avait pas d'excuse, il n'allait pas le nier..., et vu les circonstances, il avait préféré que Lindsay ne soit pas isolée... Quoique, isolée, elle ne l'était finalement pas tant que ça), d'autres avaient gardé les deux. Elros appartenait à ce cas de figure... et James ne voulait pas donner le mauvais rôle à son ex femme en présence d'Elros... ni lui demander de jouer les intermédiaires... même si l'idée l'avait forcément effleuré.

-Parle-moi plutôt de toi,
dit-il alors qu'ils passaient la porte du Chaudron baveur. Quoi de neuf ?


code by Mandy



_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 101
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Sam 24 Juin - 1:29

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cela ne plaisait pas vraiment à Elros de ne pas retrouver son ami dans une meilleure forme et semblait-il dans un meilleur état d’esprit. Il se doutait bien qu’en général, les saison automne-hiver avaient un effet un peu démoralisateur sur les gens à cause du manque de soleil mais bon… Et puis il n’avait pas vécu des choses faciles concernant sa vie personnelle mais cela était qu’il n’aimait pas vraiment ça et qu’il espérait bien pouvoir lui remonter le moral, même s’il ne savait pas trop comment. Elros ne pouvait pas l’aider si James ne lui disait pas où était le problème mais en aucun cas il le forcerait à lui dire quoique ce soit, il ne faisait pas parti de la milice et honnêtement cela lui allait très bien comme ça mais Elros avait tout de même ce petit côté inquisiteur qui aimait bien savoir les choses.

-J'ai déjà été mieux. Je t'expliquerai peut-être après quelques verres.

Cela ne le rassurait pas vraiment à dire vrai. S’il avait besoin de plusieurs verres avant de pouvoir en parler c’était sûrement que ses soucis n’avaient pas vraiment de rapport avec les tracas du quotidien. Et puis s’ils allaient dans ce sens, Elros avait un peu peur de devoir ramener le libraire chez lui dans un état qui n’était plus dans la sobriété. Mais bon, ils n’y étaient pas du tout alors mieux valait ne pas commencer à tirer des conclusions trop hâtives qui pourraient le mener il ne savait trop où dans ses réflexions et en venir à penser n’importe quoi.

« Eh je ne vais quand même pas devoir t’ajouter à tous mes paquets hein ? Non parce que je n’ai pas des gros bras alors s’il faut que je te porte aussi pour le retour ça va pas être simple. »

Il lui lance une petite œillade amusée, voulant le dérider un peu. S’il ne savait pas où était le problème pour le moment, le mieux était toujours de lui dire des âneries, cela marchait plutôt bien en général, enfin, il fallait tout de même connaître un tant soit peu la personne au risque de se voir rabrouer rapidement mais il n’aurait certainement pas ce souci là avec James. Encore heureux. Il voit enfin la pancarte du Chaudron Baveur se balancer au gré du vent droit devant eux. C’est que les températures étaient assez fraîches et cela faisait un moment qu’il était sorti alors se réchauffer à l’intérieur était une perspective alléchante. Toute aussi alléchante que de boire un verre avec un ami de longue date.

-Parle-moi plutôt de toi. Quoi de neuf ?

Il va s’assoir à une table avec James, il n’avait pas grand-chose de passionnant à raconter. Il n’avait pas une vie très trépidante et elle était plutôt bien rangée quand on mettait de côté son caractère parfois un peu trop extraverti et survolté. Durant les derniers mois il n’avait pas connu de vrais rebondissements à part qu’il était maintenant officiellement en couple avec Mina mais il ne savait pas vraiment si avouer qu’il entretenait une relation sentimentale avec une jeune femme qui était encore à Poudlard était vraiment une bonne idée… Même si au fond, certains mariages arrangés qui se faisaient entre certaines familles, ne se gênaient pas des écarts d’âge qu’il pouvait y avoir mais Elros avait tout de même une certaine morale et il ne voulait causer de tort à personne.

« Et bien… Je n’ai pas grand-chose à raconter. Enfin rien qui ne sorte vraiment de l’ordinaire ou qui mérite d’être raconté. Je me suis passablement mis dans une situation un peu compliquée mais je suppose que c’était à prévoir. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1065
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Dim 25 Juin - 19:52


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
J

ames avait beau avoir parlé de quelques verres, il n'avait pas l'intention de se mettre une mine non plus, loin de là, et il ne laisserait pas Elros le ramasser à la petite cuillère, il avait en effet suffisamment de paquets sur les bras sans devoir s'encombrer en plus de lui. Le libraire, de toute façon, n'était pas du genre à abuser de l'alcool (ce qui devait sans doute prouver qu'il n'était pas au meilleur de sa forme, présentement, pour suggérer de boire jusqu'à plus soif), il était pompette après un seul verre, alors vous pensez bien... Non, c'était plutôt une façon de parler, même s'il ne pouvait nier le fait qu'une bière ou deux ne lui feraient pas de mal en la circonstance. Dans tous les cas, il n'était pas question pour lui de s'appesantir sur ses problèmes, du moins s'il le pouvait. Il préférait largement faire tout son possible pour se sentir mieux, et la compagnie d'Elros devait forcément l'y aider. Alors autant s'intéresser à ce qu'il devenait et aux derniers événements qui ponctuaient sa vie, pas vrai ? C'est en tout cas ce qu'il pensait, en espérant que la vie d'Elros soit moins mouvementée que la sienne. Ou d'une autre manière en tout cas.

Il lui assura tout d'abord qu'il n'avait pas grand-chose à raconter, James était prêt à le croire, au sens ou un train de vie familier et routinier n'est pas pour autant monotone et peut être au contraire agréable. Mais il n'avait pas fini de s'exprimer, et James comprit donc bien vite qu'en réalité, si, il y avait des choses à raconter, et qui devaient singulièrement sortir de l'ordinaire s'il en croyait les propos du jeune homme. En tout cas, le propos d'Elros était énigmatique, et James ne demandait qu'à en découvrir plus à présent. Il n'allait pas se contenter de cette seule réponse, en tout cas, il sentait bien qu'il y avait quelque chose à creuser là-derrière, et sur laquelle il préférait se concentrer plutôt que sur autre chose, plutôt que sur ses autres problèmes, donc.

-Une situation un peu compliquée ?
se contenta-t-il de demander.

Une question qui en impliquait bien sûr de très nombreuses autres. Mais il allait commencer par là, il voulait comprendre quelle était la nature de cette situation. Bien sûr, si la situation devait s'avérer trop délicate ou si Elros n'avait pas envie d'en parler, tout simplement, il n'insisterait pas, il n'aimait pas froisser les gens, et il était bien placé pour savoir que certaines vérités n'étaient pas faites pour être révélées. Il en était le parfait exemple.

code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-