AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mar 20 Juin 2017 - 12:30

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros soupira encore une fois en regardant le ciel à sa fenêtre. Vu l’état du ciel, il y avait franchement de quoi déprimer. Les nuages étaient tellement gros et foncés que le ciel était à peine visible. Certes, ils étaient en hiver mais était-ce une raison pour que le temps soit aussi mauvais ? Sûrement que oui. Elros n’aimait pas beaucoup l’hiver, c’était froid et moche. La seule chose de bien c’était les fêtes de fin d’années, qui mettaient un peu de joie et de gaieté dans le cœur des gens, et c’était ce genre de choses dont le monde avait besoin ces temps-ci, tout le monde tirait des têtes de six pieds de long, ça aussi c’était drôlement déprimant. Elros était pourtant de nature guilleret et quand il voyait les mines de ses collègues au ministère il avait franchement envie de rentrer chez lui mais ce n’était pas vraiment possible, il devait bien travailler pour pouvoir gagner sa vie. Sauf dans les jours comme celui-ci où il était en congé et pouvait donc se consacrer à ce qu’il voulait.

Ce n’était pas vraiment le temps approprié pour aller faire une balade mais rester tourner en rond dans son appartement cela ne l’enchantait pas des masses non plus. Ah ! Il n’avait qu’à aller faire un peu de shopping sur le chemin de Traverse ! Cela faisait partie des choses qui le mettaient de bonne humeur. Non, il ne ressemblait pas du tout à une fille, il aimait juste avoir de nouvelles choses. Il allait falloir arrêter les stéréotypes un jour où l’autre tout de même. Enfin bref, Elros adorait faire du lèche-vitrine, il achetait toujours plein de trucs, c’était un peu un genre d’acheteur compulsif. Mais il avait une très bonne explication pour défendre ses achats. Il aimait avoir de nouveaux éléments de décoration pour son intérieur déjà bien décoré. Trop décoré ? Non, Elros arrivait toujours à trouver une petite place, mais si, entre deux vases ou devant un tableau ça se trouvait toujours ce genre de choses. Mina allait sûrement encore le gronder comme un gosse quand elle viendrait lui rendre visite mais il était habitué maintenant, et puis c’est juste qu’elle ne comprenait rien au style et à la décoration d’intérieur. Mauvaise foi lui ? Non jamais, il était quelqu’un qui admettait ses erreurs mais en ce qui concerne ses multiples achats il avait raison.  

Sur cette très bonne résolution, Elros claqua vite la porte de chez lui pour se rendre dans sa rue marchande préférée, il trouvait toujours toute une tonne de trucs ! Et mieux valait ne pas l’accompagner dans ces moments-là parce qu’on savait quand on y allait mais on ne savait jamais quand on repartait avec lui. Il commence à inspecter de nombreuses vitrines, craquant pour des trucs donc il ne savait même pas à quoi cela pouvait bien servir mais l’aspect était joli donc c’était déjà un très bon achat. Il fait donc son petit lèche-vitrine tranquillement, prenant bien le temps de ne louper aucune échoppe, ça serait dommage non ? C’est alors qu’il remarque une silhouette familière un peu plus loin dans la rue. Il sourit et se dirige vers lui après l’avoir reconnu, déjà les mains pleines de sacs différents.

« Eh salut James ! ça me fait plaisir de te voir, toi aussi t’es en congé ? »

James Hopkirk était un ami qu’il s’était fait durant ses années d’études à Poudlard et les deux hommes avaient ensuite garder contact à leur sortie, ce que Elros avait beaucoup apprécié.

« Si t’es libre on pourrait aller boire un verre ? Qu’est-ce que t’en dis ? »

black pumpkin


Dernière édition par Elros Moose le Mer 21 Juin 2017 - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mar 20 Juin 2017 - 20:55


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
L

e temps était maussade, terriblement maussade. Un ciel gris tapissé de nuages menaçants qui flairaient clairement l'hiver. En soi, James n'avait rien contre la grisaille, mais comme tout un chacun, il préférait quand même le soleil et les beaux jours... et on pouvait dire que tout ce gris s'accordait vraiment à son humeur... parce qu'en ce moment, rien n'allait dans la vie de James. Le courrier anonyme qu'Ethan et lui avaient reçu l'avaient déjà suffisamment mis sur les nerfs, la dernière chose qu'il ait pu vouloir, c'est de se confronter à son ex-femme et au compagnon de cette dernière, le tout pour que l'on exige de lui d'abandonner ses droits sur son propre fils. Oui, le moins que l'on puisse dire, c'est que ce n'était pas la grande forme, pour le libraire, et il peinait à retrouver un peu d'enthousiasme. C'est pourtant ce à quoi il avait choisi de s'appliquer, aujourd'hui, en parcourant le chemin de traverse. Certes, il aurait pu choisir un meilleur endroit que des lieux si proches de son lieu de travail, mais en soi, il aimait bien cet endroit... et encore plus à l'approche de Noël.

Les décorations avaient été déjà installées tout au long du chemin et apportaient un touche de magie à l'ensemble. De magie, oui, même si on pouvait trouver le choix de cet adjectif singulier puisque la magie était omniprésente à cet endroit. Il parvenait un peu à se délester de ses sombres pensées, avec en tête l'idée de procéder à ses achats de Noël. Certes, il restait encore un peu de temps (quoi que les semaines filaient à une vitesse folle), mais il voulait éviter le grand rush des fêtes de fin d'année. Il venait de trouver le cadeau d'Ethan, il cherchait maintenant quelque chose qui saurait convenir à son fils. Ce n'était pas parce qu'on voulait lui interdire de le voir qu'il comptait obtempérer. Il avait la ferme intention de célébrer le premier Noël du petit gars, qu'on le lui accorde ou pas. Il en était à ces pensées, quand il découvrit une silhouette familière face à lui, les bras chargés de paquets : Elros, pile la personne qu'il fallait avoir pour ami quand on broyait du noir pour se changer le moral.

-Elros, ça me fait plaisir de te voir. Tu as dévalisé les boutiques, à ce que je vois.
Il marqua une pause. Je ne travaille pas, aujourd'hui. Prendre un verre, ça me va très bien.

Et clairement, ça ne lui ferait pas de mal, d'autant plus que ça faisait vraiment longtemps qu'ils n'avaient pas eu l'occasion de bavarder un peu.


code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mer 21 Juin 2017 - 11:33

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros était vraiment content d’avoir rencontré James sur le chemin de traverse alors que lui-même y faisait des achats encore injustifiés et totalement inutiles sur le plan objectif mais cela lui faisait plaisir et il comptait bien en profiter. Et puis cela allait bientôt être les fêtes, il avait tout de même le droit de se faire plaisir non ? Bon d’accord, il n’avait pas commencé les achats pour ses proches mais cela importait peu. Il avait bien assez de temps pour s’y consacrer, il comptait le faire évidemment, il n’était pas du genre à arriver les mains dans les poches au repas de familles pour se rendre compte qu’il avait totalement oublié de prévoir les cadeaux. Bon d’accord, c’était totalement son genre mais il ne laisserait pas ce genre d’évènements se produire. Oh que non. Quelle réputation il aurait après cela sinon. Mais il avait rencontré James alors il savait qu’il allait passer une bonne journée.

-Elros, ça me fait plaisir de te voir. Tu as dévalisé les boutiques, à ce que je vois.

Et oui on n’allait pas le refaire. Elros était un acheteur compulsif et rien ne pouvait l’arrêter. Les gens n’avaient qu’à arrêter de vendre des objets avec une telle diversité, on ne savait tellement plus quoi acheter qu’on achetait tout et n’importe quoi. C’était cela dit une très bonne stratégie de vente ou alors c’était juste lui qui déraillait au niveau consommation. Mais dans tous les cas, les vendeurs devaient sûrement être très heureux quand ils le voyaient entrer dans la boutique. Ils voyaient leur chiffre d’affaire grossir.

Je ne travaille pas, aujourd'hui. Prendre un verre, ça me va très bien.

Il sourit, heureux d’entendre ça. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas pris le temps de bavarder avec son ami et il faut dire que cela lui manquait. Elros aimait beaucoup passer du temps avec lui. Déjà à Poudlard puis même après, sa séparation d’avec Lindsay n’avait rien entâcher entre eux, avec Lindsay non plus d’ailleurs. Elros n’avait pris aucun parti, il n’avait pas à le faire, leurs histoires de couple ne le concernaient pas et s’ils étaient mieux séparés alors tant mieux pour eux, pourtant, James n’avait pas vraiment l’expression d’un homme heureux.

« Ouais tu me connais, il faut pas me lâcher près des magasins sinon je dévalise tout. ça va toi ? T’as l’air un préoccupé, tu as des ennuis ? T’es pas obligé de m’en parler mais tu sais parfois ça fait du bien de parler à quelqu’un. »

Elros n’était pas là pour le juger de quoique ce soit mais s’il pouvait lui venir en aide de quelque manière que ça soit, il le ferait avec grand plaisir. Il marche avec lui vers le chaudron baveur qui n’était pas très loin.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mer 21 Juin 2017 - 17:41


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
J

ames afficha un léger sourire quand son interlocuteur évoqua sa folie dépensière, qui ne pouvait être ignorée de quiconque le connaissait un tant soit peu. Elros aimait se faire plaisir en achetant à tort et à travers... en même temps, c'est vrai qu'il avait apparemment les moyens, alors pourquoi s'en priverait-il ? Certes, James n'avait pas du tout le même tempérament et était plutôt du genre à toujours économiser, mais il n'avait aucun mal à comprendre l'attitude du jeune homme, qui par ailleurs faisait entièrement partie de sa personnalité, c'est rien de le dire. Elros changea ensuite de sujet, lui demanda s'il allait bien... Bon, le libraire s'en était un petit peu douté, bien sûr, il était nul quand il était question de dissimuler ses sentiments. Visiblement, son mal-être se voyait comme le nez au milieu de la figure. Elros avait raison. Oui, il était préoccupé, oui, il avait des ennuis, vraiment. Oui, c'est vrai, ça lui ferait peut-être du bien d'en parler, effectivement, surtout à quelqu'un d'aussi positif qu'Elros, qui pourrait lui remonter le moral. Mais il n'était pas sûr d'en être capable, pas tout de suite.

-J'ai déjà été mieux, avoua-t-il tout de même. Je t'expliquerai peut-être après quelques verres.

Bien sûr, il y avait des choses qu'il ne pourrait pas lui apprendre, celles qui concernaient Ethan, donc. Mais peut-être lui parlerait-il de Gabriel... Même s'il n'en était pas complètement sûr, surtout parce que Elros était aussi l'ami de Lindsay. C'était ça d'avoir passé presque toute leur vie ensemble. La plupart de leurs amis étaient des amis communs. Certains avaient pris parti pour l'un ou l'autre (bien souvent pour Lindsay, ce qui était logique, c'était lui, le mari infidèle, il n'avait pas d'excuse, il n'allait pas le nier..., et vu les circonstances, il avait préféré que Lindsay ne soit pas isolée... Quoique, isolée, elle ne l'était finalement pas tant que ça), d'autres avaient gardé les deux. Elros appartenait à ce cas de figure... et James ne voulait pas donner le mauvais rôle à son ex femme en présence d'Elros... ni lui demander de jouer les intermédiaires... même si l'idée l'avait forcément effleuré.

-Parle-moi plutôt de toi,
dit-il alors qu'ils passaient la porte du Chaudron baveur. Quoi de neuf ?


code by Mandy



_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Sam 24 Juin 2017 - 1:29

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cela ne plaisait pas vraiment à Elros de ne pas retrouver son ami dans une meilleure forme et semblait-il dans un meilleur état d’esprit. Il se doutait bien qu’en général, les saison automne-hiver avaient un effet un peu démoralisateur sur les gens à cause du manque de soleil mais bon… Et puis il n’avait pas vécu des choses faciles concernant sa vie personnelle mais cela était qu’il n’aimait pas vraiment ça et qu’il espérait bien pouvoir lui remonter le moral, même s’il ne savait pas trop comment. Elros ne pouvait pas l’aider si James ne lui disait pas où était le problème mais en aucun cas il le forcerait à lui dire quoique ce soit, il ne faisait pas parti de la milice et honnêtement cela lui allait très bien comme ça mais Elros avait tout de même ce petit côté inquisiteur qui aimait bien savoir les choses.

-J'ai déjà été mieux. Je t'expliquerai peut-être après quelques verres.

Cela ne le rassurait pas vraiment à dire vrai. S’il avait besoin de plusieurs verres avant de pouvoir en parler c’était sûrement que ses soucis n’avaient pas vraiment de rapport avec les tracas du quotidien. Et puis s’ils allaient dans ce sens, Elros avait un peu peur de devoir ramener le libraire chez lui dans un état qui n’était plus dans la sobriété. Mais bon, ils n’y étaient pas du tout alors mieux valait ne pas commencer à tirer des conclusions trop hâtives qui pourraient le mener il ne savait trop où dans ses réflexions et en venir à penser n’importe quoi.

« Eh je ne vais quand même pas devoir t’ajouter à tous mes paquets hein ? Non parce que je n’ai pas des gros bras alors s’il faut que je te porte aussi pour le retour ça va pas être simple. »

Il lui lance une petite œillade amusée, voulant le dérider un peu. S’il ne savait pas où était le problème pour le moment, le mieux était toujours de lui dire des âneries, cela marchait plutôt bien en général, enfin, il fallait tout de même connaître un tant soit peu la personne au risque de se voir rabrouer rapidement mais il n’aurait certainement pas ce souci là avec James. Encore heureux. Il voit enfin la pancarte du Chaudron Baveur se balancer au gré du vent droit devant eux. C’est que les températures étaient assez fraîches et cela faisait un moment qu’il était sorti alors se réchauffer à l’intérieur était une perspective alléchante. Toute aussi alléchante que de boire un verre avec un ami de longue date.

-Parle-moi plutôt de toi. Quoi de neuf ?

Il va s’assoir à une table avec James, il n’avait pas grand-chose de passionnant à raconter. Il n’avait pas une vie très trépidante et elle était plutôt bien rangée quand on mettait de côté son caractère parfois un peu trop extraverti et survolté. Durant les derniers mois il n’avait pas connu de vrais rebondissements à part qu’il était maintenant officiellement en couple avec Mina mais il ne savait pas vraiment si avouer qu’il entretenait une relation sentimentale avec une jeune femme qui était encore à Poudlard était vraiment une bonne idée… Même si au fond, certains mariages arrangés qui se faisaient entre certaines familles, ne se gênaient pas des écarts d’âge qu’il pouvait y avoir mais Elros avait tout de même une certaine morale et il ne voulait causer de tort à personne.

« Et bien… Je n’ai pas grand-chose à raconter. Enfin rien qui ne sorte vraiment de l’ordinaire ou qui mérite d’être raconté. Je me suis passablement mis dans une situation un peu compliquée mais je suppose que c’était à prévoir. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Dim 25 Juin 2017 - 19:52


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
J

ames avait beau avoir parlé de quelques verres, il n'avait pas l'intention de se mettre une mine non plus, loin de là, et il ne laisserait pas Elros le ramasser à la petite cuillère, il avait en effet suffisamment de paquets sur les bras sans devoir s'encombrer en plus de lui. Le libraire, de toute façon, n'était pas du genre à abuser de l'alcool (ce qui devait sans doute prouver qu'il n'était pas au meilleur de sa forme, présentement, pour suggérer de boire jusqu'à plus soif), il était pompette après un seul verre, alors vous pensez bien... Non, c'était plutôt une façon de parler, même s'il ne pouvait nier le fait qu'une bière ou deux ne lui feraient pas de mal en la circonstance. Dans tous les cas, il n'était pas question pour lui de s'appesantir sur ses problèmes, du moins s'il le pouvait. Il préférait largement faire tout son possible pour se sentir mieux, et la compagnie d'Elros devait forcément l'y aider. Alors autant s'intéresser à ce qu'il devenait et aux derniers événements qui ponctuaient sa vie, pas vrai ? C'est en tout cas ce qu'il pensait, en espérant que la vie d'Elros soit moins mouvementée que la sienne. Ou d'une autre manière en tout cas.

Il lui assura tout d'abord qu'il n'avait pas grand-chose à raconter, James était prêt à le croire, au sens ou un train de vie familier et routinier n'est pas pour autant monotone et peut être au contraire agréable. Mais il n'avait pas fini de s'exprimer, et James comprit donc bien vite qu'en réalité, si, il y avait des choses à raconter, et qui devaient singulièrement sortir de l'ordinaire s'il en croyait les propos du jeune homme. En tout cas, le propos d'Elros était énigmatique, et James ne demandait qu'à en découvrir plus à présent. Il n'allait pas se contenter de cette seule réponse, en tout cas, il sentait bien qu'il y avait quelque chose à creuser là-derrière, et sur laquelle il préférait se concentrer plutôt que sur autre chose, plutôt que sur ses autres problèmes, donc.

-Une situation un peu compliquée ?
se contenta-t-il de demander.

Une question qui en impliquait bien sûr de très nombreuses autres. Mais il allait commencer par là, il voulait comprendre quelle était la nature de cette situation. Bien sûr, si la situation devait s'avérer trop délicate ou si Elros n'avait pas envie d'en parler, tout simplement, il n'insisterait pas, il n'aimait pas froisser les gens, et il était bien placé pour savoir que certaines vérités n'étaient pas faites pour être révélées. Il en était le parfait exemple.

code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Jeu 29 Juin 2017 - 16:13

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros était assez perplexe face à la situation. Il n’aimait pas trop voir les gens qui l’appréciait dans de mauvais états d’esprit ou simplement triste. Et quand il ne savait pas pourquoi, c’était pire. Parce que de ce fait il n’avait aucun moyen de pouvoir aider la personne correctement, mais il ne pouvait bien sûr pas forcer les gens à lui dire quoique ce soit, chacun était libre de s’exprimer ou non surtout sur des sujets délicats et il n’avait rien à exiger de personne. Surtout de ses amis. Mais il espérait tout de même que James ait envie d’être plus bavard et de lui conter ce qui le mine autant. Mais bon, pour le moment, cela ne servait à rien de le questionner plus que ça, autant passer à autre chose dans un premier temps. S’il arrivait déjà à le dérider ce serait une petite victoire. En général, Elros était plutôt doué pour ça alors, il verrait bien si cela marche aussi avec James, ce qu’il espérait. C’était presque naturel chez lui, il inspirait la bonne humeur aux autres. Ce dont il était assez content au final, cela pouvait toujours s’avérer utile dans certaines situations. Et puis, cela n’avait jamais fait de mal à personne de sourire un peu, au contraire.

Assis tous deux au Chaudron Baveur, James lui avait plutôt demandé de parler de lui. Elros n’était pas vraiment contre mais il n’avait pas de choses très intéressantes à lui dire. Ce qu’il y avait de bien (ou pas) à être au Ministère de la Magie, c’était que les choses ne bougeaient que très rarement, on était jamais vraiment surpris par les évènements. Enfin, de son côté en tout cas. Dans le réseau des cheminettes il n’y avait rien de trépidant. Cependant, il avait peut-être un peu plus de choses à dire sur le plan personnel. Il est vrai que les choses s’étaient plus ou moins officialisées avec Mina mais, il ne le criait pas non plus sur tous les toits. Même si les écarts d’âge entre deux pairs était fréquent de nos jours, il n’avait pas envie qu’on le regarde de travers, surtout qu’elle était encore à Poudlard.

-Une situation un peu compliquée ?

Evidemment, il se doutait bien que cela intriguerait un tant soit peu son ami. James restait tout de même un peu en retrait sur la chose, ne voulant sûrement pas le presser ou le brusquer. Mais il ne savait pas tellement s’il pouvait lui en parler librement. Oh il avait confiance en lui ça il n’y avait aucun problème là-dessus mais… Il était tout de même un peu gêné. Mais peut-être que se confier le pousserait à en faire de même.

« Disons que… j’ai quelqu’un. Mais c’est assez compliqué parce qu’elle est bien plus jeune. En fait, elle est même encore élève à Poudlard donc ce n’est pas vraiment facile ni… naturel on va dire. Mais bon, ça s’est fait comme ça. Ce n’était pas vraiment prémédité du tout. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Ven 30 Juin 2017 - 20:16


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
L

a situation "un peu compliquée" d'Elros était donc une situation sentimentale. Au fond, James aurait pu s'en douter. C'était toujours ou presque de cela qu'il était question dans ce genre de situation : d'amour, de sentiments, il n'y avait qu'eux pour si bien contrarier l'esprit humain et le pousser aux confessions. Bien sûr, les soucis pécuniers ou familiaux trouvaient également une place de choix dans l'organigramme, mais les sentiments, ça, ça avait toujours une très bonne place. Et les relations qui étaient un long fleuve tranquille étaient finalement rares, ou bien n'étaient pas aussi passionnées qu'elles devraient l'être. Oui, ce genre de complications, James connaissait et pouvait aisément s'y identifier. Entre Lindsay et Ethan, le libraire était servi, alors forcément, il pouvait aisément s'identifier à cela. Et ce n'était pas la seule chose à laquelle il saurait s'identifier d'ailleurs.

Elros avait donc quelqu'un. En soi, ce n'était pas supposé être un problème ni être vraiment compliqué... mais dans la vie, les sentiments, surtout exacerbés, sont toujours difficiles à porter, et à assumer dans certaines circonstances... un peu particulières... Car oui, la jeune femme sur laquelle Elros avait jeté son dévolu n'était pas n'importe quelle femme... en fait, l'adjectif "jeune" lui allait très bien, vraiment bien... Elle était encore élève à Poudlard... encore élève à Poudlard... ah oui, quand même. Même si James avait changé au fil du temps, il restait encore assez fermé d'esprit, il faut bien le dire quand même, et il était assez perturbé à l'idée que son ami ait jeté son dévolu sur une... gamine. Même s'il était mieux placé que tout le monde pour savoir que les sentiments ne se contrôlent pas et qu'il n'avait pas cherché ce qui lui arrivait. Ce fut quand Elros employa l'adjectif "naturel" que James abandonna tout jugement. Une relation considérée par tous comme "non naturel", il la vivait au quotidien, et lui ne pouvait clairement pas se confier à ce sujet, contrairement à Elros... Il ne connaissait pas tous les tenants et aboutissants de cette histoire... Qui sait, cette jeune femme était peut-être très mâture, peut-être qu'elle avait l'intelligence émotionnelle pour vivre une telle histoire. Qui sait ? En tout cas, tout ça l'avait rendu curieux, et James ne sut s'empêcher d'interroger un peu plus son interlocuteur.

-Oh... et c'est... sérieux, entre vous ?


S'il se posait tant de questions, sans doute que oui.
code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Lun 3 Juil 2017 - 13:59

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cela lui faisait de parler de Mina à quelqu’un d’autre. C’était quelque chose qu’Elros gardait pour lui. En général, le regard des gens et leurs jugements ne l’intéressaient pas plus que ça mais, il ne voulait pas qu’on juge Mina. Même si en fin de compte, il savait très bien que ce serait lui qui serait le plus flageller. Il est vrai que c’était lui l’adulte, celui qui était censé être responsable et mature. Bien que ces deux adjectifs ne qualifient pas vraiment Elros. Mais il était l’aîné alors c’était sa responsabilité à lui. Mina était une jeune fille naïve qui se laissait berner par un vieux pervers. C’était probablement ce qui ressortirait le plus de la part des gens. Alors qu’au final, Elros avait tout fait pour repousser Mina mais quand elle avait quelque chose en tête, il était impossible de l’en défaire.

Elle n’était pas à Gryffondor mais elle avait un côté très tête brûlée et têtue. Mina lui avait tout de suite beaucoup plus mais il s’était forcé à se dire qu’il aurait pu être son père, que c’était tout sauf décent et qu’elle méritait mieux que ça. Il savait ce que c’était d’être élève à Poudlard. On s’amusait, on était jeune, on avait envie de découvrir des choses avec des tas de gens, tout ça. Et il ne voulait pas qu’elle se prive de sa jeunesse parce qu’elle sortait avec un homme bien plus vieux qu’elle à l’extérieur des murs du château. Mais elle n’avait rien voulu savoir et était restée campée sur ses positions. Elros avait lutté comme il avait pu mais avait céder à un moment et à partir de là c’était totalement foutu. Il avait bien été obligé d’assumer cette relation et faisait tout pour que ça se passer bien. Et il tenait sincèrement à la jeune sang-pur mais il n’avait pas envie de crier sa relation sur tous les toits. Mais il avait eu le courage d’au moins le dire à James. Oh il ne savait pas comment il allait réagir, il ne s’offusquerait pas si ce dernier le prenait mal ou qu’il jugeait mal Elros, chacun avait son avis sur les choses. Elros n’était pas du genre à juger les gens mais il comprenait ceux qui le faisaient. On n’avait pas tous la même vision sur les choses après tout.

-Oh... et c'est... sérieux, entre vous ?

Sérieux, oui ça l’était. Mina restait presque tous les week ends chez lui et ils avaient déjà des projets pour quand elle aurait fini ses études mais ils n’étaient pas encore là. Elle était dans sa sixième année et un tas de choses pouvaient se passer, ils avaient même le temps de se séparer d’ici là mais il ne préférait pas penser à ça.

« Oui c’est sérieux. Je tiens beaucoup à elle et je sais que c’est réciproque. Je ne voulais pas de cette relation au début mais j’en eu marre de lutter au bout d’un moment. Je sais que ce n’est pas correct mais bon, c’est comme ça maintenant. Peu importe que la plupart des gens n’accepteront pas ça. Je vois pas en quoi ça les regarde en même temps, ça ne changera pas leurs vies pas vrai ? »

Il lui sourit légèrement.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Lun 3 Juil 2017 - 19:25


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
J

ames mentirait sûrement en affirmant qu'il était complètement à l'aise avec la situation que lui apprenait son interlocuteur, ce qui ne manquait peut-être pas d'être hypocrite de sa part, sans doute, puisque sa situation à lui était sûrement plus contestable (selon les normes de la société, en tout cas). Il se demandait juste si cette jeune femme avait en main toutes les... armes nécessaires pour savoir ce qu'elle faisait et ne pas seulement succomber à l'attrait d'une maturité qu'elle ne trouvait peut-être pas chez les autres hommes de son âge. D'un autre côté, il était convaincu qu'Elros avait mûrement réfléchi à la situation et savait que cette jeune femme pouvait vivre avec lui une telle relation. En tout cas, il la définissait comme sérieuse, et ça voulait tout dire, déjà.

James ne pouvait dans tous les cas pas être indifférent au discours d'Elros, pour la simple et bonne raison qu'il se reconnaissait dans le moindre mot prononcé. Il ne voulait pas de cette relation au départ, tout comme James avait lutté contre ses sentiments pour Ethan, parce qu'il était marié, parce que ces sentiments étaient... amoraux. Puis il en avait eu assez de lutter, et il s'était jeté à l'eau, assumant les conséquences. Tout comme lui, une fois de plus. Et c'est vrai, en quoi est-ce que ça regardait les autres ? En quoi qui que ce soit était-il habitué à juger leurs relations et leurs sentiments ? Oui, forcément, James se reconnaissait dans ses propos, sans pour autant pouvoir l'apprendre à son interlocuteur. C'était peut-être injuste mais James ne pouvait s'abstraire du regard et du jugement de son ami. Il ne s'était essayé aux confidences que trois fois, et sur ces trois fois... Nemesis avait été assassinée, Angus avait disparu dans la nature, et Gabrielle... pitié, qu'il n'arrive rien à Gabrielle. Non, il ne pouvait rien faire du tout. Il préférait ne rien dire. Avec les menaces qui circulaient à son sujet, de toute manière, il n'était pas temps de faire n'importe quoi et d'en rajouter une couche. Non, à la place, il allait s'intéresser davantage à l'histoire d'Elros. Il était bien placé pour savoir combien il pouvait être agréable et rassurant de parler. Surtout de quelque chose que l'on avait l'habitude de garder pour soi.

-Je pense que tu as raison,
répondit-il alors dans un fin sourire avant de reprendre. Alors, comment elle s'appelle ? Comment vous vous êtes rencontrés ?

code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Dim 9 Juil 2017 - 22:31

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros croyait que cela serait difficile de parler de cette liaison à quelqu’un et qu’il rencontrerait plus de difficultés que ça à le faire. Pourtant, il avait réussi en présence de son ami James. En fin de compte, cela n’avait pas été si dur, peut être que c’est parce qu’il était avec une personne de confiance. Cela devait certainement jouer sur ses aveux. Pourtant, il savait que James n’était pas une personne à l’esprit des plus ouverts mais, il espérait qu’il le serait assez pour lui. Qu’Elros lui soit assez cher pour qu’il puisse du moins comprendre et voire même accepter si le cœur lui en disait. Elros lui, accepterait à peu près tout de lui. Il n’était pas fermé aux différentes formes d’amour qui pouvaient exister, du moment que les deux partis étaient consentants où était le problème ?

Elros pouvait s’estimer heureux pour le moment. Même si James se montrait un peu décontenancé et mal à l’aise avec les révélations qu’il venait de lui faire, il semblait accepter la chose et même s’y intéressé un peu, ce qui lui faisait plaisir. Vraiment. Le libraire était une personne qui comptait beaucoup pour lui, il faisait partie de ces amis qu’on pensait avoir durant toute une vie, du moins, il espérait que cela soit le cas. Il l’aimait autant qu’il aimait Lindsay même si ce n’était pas les mêmes relations. Et cela bien avant le mariage des deux jeunes gens.

-Je pense que tu as raison

Elros lui sourit doucement, content qu’il soit d’accord avec son discours. En général, les premiers à critiquer étaient ceux qui avaient le plus à cacher. Peut-être était-ce parce qu’ils se sentaient en danger, qu’ils ressentaient ou avaient ressenti les mêmes genres de choses et qui du coup, avaient peur de faire ressurgir de vieux démons. Pour lui c’était tout à fait pathétique. Il ne comprenait tout simplement pas ce genre de discours. Si cela les choquait tant, il n’avait qu’à faire comme si cela n’existait pas et ignorer ceux qui pratiquaient des relations malsaines à leurs yeux. Lui ne se permettait aucun commentaire sur ce qu’il voyait et pourtant il en aurait des choses à dire.

Alors, comment elle s'appelle ? Comment vous vous êtes rencontrés ?

Elros se sentait un peu moins tendu et surtout gêné à l’idée d’évoquer Mina et sa relation avec la jeune Poufsouffle. Il but quelques gorgées de sa boisson. En appréciant le parfum et l’arôme sur sa langue. Disposé à répondre aux interrogations de son vieil ami.

« Elle s’appelle Mina. La rencontre n’est pas vraiment fleur bleue, en fait c’est même totalement ridicule. Je faisais du shopping sur le chemin de Traverse comme souvent et elle y était avec des amies à elle également. Je me suis pris les pieds dans je ne sais pas trop quoi et je me suis cassé la figure. Elle est venue m’aider pendant que ses copines rigolaient. Après on s’est revus plusieurs fois par le fruit du hasard et puis les choses se sont faites. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Lun 10 Juil 2017 - 11:27


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
L'

élue de son coeur s'appelait donc Mina. James ne connaissait aucune jeune femme de ce nom, mais en même temps, il se doutait qu'il ne connaîtrait pas Mina, même de vue, ça semblait assez logique. Il était assez... détaché de la vie à Poudlard, donc il serait bien incapable de nommer le moindre de ses élèves (mis à part Lexie depuis peu, en fait). La seule chose qui faisait encore lien, c'est que la plupart des élèves venaient chercher leurs ouvrages scolaires chez Fleury & Botts. Mais bon, les visages des élèves se mélangeaient tous dans son esprit, il ne faisait pas forcément trop attention. Oui, peut-être qu'il avait déjà vendu un livre à Mina, mais ça ne l'avait pas marqué, alors. Il se promettait tout de même de se montrer plus attentif dans les temps à venir, on ne sait jamais. Il faut dire qu'il était tout de même assez curieux, mais qui sait, Elros finirait peut-être par la lui présenter sans qu'il n'ait rien à faire, ce n'était pas à exclure.

Leur première rencontre n'avait pas été des plus romantiques. Ce n'était pas forcément surprenant pour James, non pas qu'il n'imagine pas Elros capable d'une once de romantisme, bien au contraire, mais vu les circonstances, il se doutait que le jeune homme n'avait pas envisagé de courtiser Mina dès les premiers instants. A la place, il s'était étalé devant elle, se prenant les pieds dans va savoir quoi. A nouveau, James pouvait s'identifier, sa première rencontre avec Ethan avait été du même acabit, mais pour sa part, il savait qu'il ne devait pas sa chute qu'à de la simple maladresse mais à autre chose aussi, au trouble qu'il avait éprouvé sur le moment... Enfin. Donc la relation d'Elros et de Mina s'était construite sur la base de maladresses et de hasards successifs, et tout s'était fait naturellement. Même très naturellement. C'était sans doute le mieux.

-En tout cas, je suis content de te savoir heureux. Et puis, Mina va bientôt quitter Poudlard, de toute façon, non ?


Cette situation avait l'air de lui poser un cas de conscience tout naturel, mais Mina était sûrement une future diplômée, et sitôt qu'elle aurait quitté l'école, qu'elle aurait gagné sa majorité, ça ne poserait sans doute plus problème à grand monde. Le temps dissiperait l'amoral. C'était une chance qu'Elros devait saisir.


code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Lun 17 Juil 2017 - 11:20

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Alors qu’il parlait de sa rencontre avec Mina avec son ami, Elros se demanda si Mina en avait parlé à qui que ce soit. Des deux, elle était celle que cela gênait le moins. Elle ne voyait pas de « problème » dans leur relation et s’énervait assez vite s’il évoquait leur différence d’âge. Et il préférait la voir calme qu’énervée. Vraiment. Mais il était vrai qu’il ne lui avait jamais demandé si elle en avait parlé à ses amis. Peut-être bien. Après tout, il ne lui avait jamais interdit de le faire. Il ne connaissait pas ses amis de toute façon, enfin de vue et parfois il avait chopé quelques noms lorsqu’elle lui avait raconté des épisodes qui s’étaient passés à Poudlard mais rien de plus. Et autant dire que ce n’était pas plus mal. Il se voyait très mal entouré d’une bande d’adolescents. Mina était mature pour son âge mais ce n’était peut-être pas le cas de ses amis et après-midi potin et gloussements ce n’était pas vraiment son passe-temps favori.

Dans tous les cas, il était content d’en avoir parler à James. Il semblait avoir attiser sa curiosité à en juger par la petite lueur qui brillait au fond de ses pupilles. Il semblait aussi moins triste que quand il l’avoir croisé quelques instants plus tôt. Sans doute que ses histoires lui faisaient penser momentanément à autre chose qu’à ses soucis. Il ne savait pas s’il désirerait lui en parler par la suite mais il ne le forcerait à rien ni ne s’offusquerait s’il gardait ses soucis pour lui. C’était son droit et s’il ne préférait pas en parler alors il respecterait ça. Mais s’il voulait lui parler, Elros l’écouterait volontiers et essaierait de le conseiller au mieux si c’était ce qu’il attendait de lui, mais ils n’en étaient pas là et ce n’était pas du tout le sujet actuel de la conversation.

-En tout cas, je suis content de te savoir heureux. Et puis, Mina va bientôt quitter Poudlard, de toute façon, non ?

Oui et non, Mina était actuellement dans sa sixième année. Certes, elle était plus proche de la fin de sa scolarité plutôt que du début mais, il lui restait encore un an et demi avant qu’elle soit diplômée. Cela pouvait sembler long, surtout dans une relation sentimentale, rien ne garantissait qu’ils seraient encore ensemble tous les deux, le poids de la distance et des différences serait peut-être trop lourd à porter sur la durée. Cela ne faisait que quelques mois après tout.

« Elle est actuellement en sixième année mais oui, on peut dire qu’elle est plutôt proche de sa sortie. Je te remercie, j’espère que tu retrouveras quelqu’un toi aussi. Tu le mérites en tout cas, tu es quelqu’un de bien et tu as beaucoup à offrir. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Lun 17 Juil 2017 - 21:34


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
J

ames sentit un peu de sa réserve lui revenir en apprenait que Mina était en sixième année à Poudlard, donc qu'elle avait encore plus ou moins deux années à tirer à l'école de magie. Il faisait de son mieux pour garder l'esprit ouvert, et il ne voulait pas juger trop hâtivement Mina et Elros, sachant la situation que lui-même vivait, mais il devait avouer qu'il se serait senti plus... capable d'enjouement vis-à-vis de son ami s'il avait appris que la demoiselle était dors et déjà majeure. Enfin, c'était leur histoire, pas la sienne, et Elros n'avait rien d'un pervers. Les sentiments ne se commandent pas, le libraire était bien placé pour le savoir, après tout. James ne fit donc aucun commentaire et se contenta d'afficher un fin sourire quand il le remercia. Il n'avait aucune difficulté à comprendre que son interlocuteur appréciait d'être encouragé et félicité, il était bien placé pour savoir que ça faisait du bien de recueillir l'approbation de ses proches quand on vivait une relation sentimentale particulière.

-Merci,
répondit James, un peu gêné, quand le jeune homme assura qu'il espérait que lui aussi trouverait quelqu'un, parce qu'il méritait de trouver une personne à qui donner tout ce qu'il avait à offrir. Il appréciait le compliment, mais ça le mettait mal à l'aise, parce que cette personne, il l'avait bel et bien trouvé, et il n'allait donc pas pouvoir faire autrement que de mentir. Une fois de plus, pas par manque de confiance, mais parce que sa situation actuelle ne l'autorisait plus à se repaître de confidences. Il en avait dors et déjà essuyé les sévères conséquences. Enfin... Je n'ai pas vraiment le temps de penser à ça en ce moment.

En soi, ce n'était pas faux... S'il n'avait pas eu Ethan, la dernière chose à laquelle il aurait su penser, ça aurait été de refaire sa vie avec quelqu'un... pas avec tout ce qui concernait Gabriel... Même si en fait, il ne savait justement pas comment il parviendrait à surmonter tout ça s'il n'y avait pas Ethan... Il n'en serait sans doute pas capable, tout simplement... La question ne se posait pas, cela étant, il y avait juste une blinde de problèmes, rien d'autres.


code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Ven 21 Juil 2017 - 16:59

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros essayait de défendre une relation dont il n’était même pas certain. Enfin, en même temps, en amour on était jamais sûr de rien. Elros était un garçon optimiste en temps normal mais c’est vrai qu’il voulait le mieux pour Mina et il n’était pas sûr que le mieux pour elle ce soit lui. Mais bon, il était impossible de faire entendre raison à la belle Poufsouffle. Mina n’en faisait qu’à sa tête et quand elle avait quelque chose à l’esprit c’était impossible de la faire changer d’avis. Malgré ses seize ans, elle n’hésitait pas à lui hurler dessus comme une poissonnière quand elle en éprouvait le besoin. Dans ces moments-là il se contentait de ne rien dire. Attendant que la tempête soit passée. Oui, il aurait préféré qu’elle se trouve un garçon de son âge, ou une ou deux années de plus, qu’ils forment un couple harmonieux. Ils se seraient construits et auraient évolués ensemble mais bon, c’était trop tard maintenant et elle hurlait dès qu’il essayait de lui en parler. D’un autre côté, il avait peur qu’elle s’en aille mais si c’était ce qu’elle décidait il ne pourrait pas lui en vouloir, il comprendrait.

-Merci

Elros lui avait confié qu’il espérait qu’il trouve quelqu’un. C’était sincère, James était une belle personne et il méritait de retrouver quelqu’un. Ce n’était pas parce qu’il était divorcé que tout était fini, bien au contraire. Il pouvait encore rencontrer la personne qui le rendrait heureux comme il le méritait. Sa situation n’était pas simple, il le concevait mais elle n’avait rien de désespérée dans tous les cas, James avait encore toutes ses chances. Si ce n’était pas Lindsay ça serait quelqu’un d’autre.

Enfin... Je n'ai pas vraiment le temps de penser à ça en ce moment.

Il comprenait. Lindsay et lui avaient eu un enfant récemment et il était donc encore en bas-âge. Ce n’était pas facile à gérer. Il comprenait que la situation était compliquée. Il espérait pour l’enfant que James et Lindsay pourraient se mettre d’accord pour être tous les deux présents pour élever cet enfant. Il avait besoin de ses deux parents et il n’y avait pas de raison pour que l’un des deux soit exclu. Peu importe les raisons de leur divorce, ils devaient mettre leur rancœur de côté pour le petit.

« Oui, je me doute bien. Ça doit être compliqué pour vous deux et j’espère que vous arriverez à vous mettre d’accord et vous entendre sur ça. C’est le mieux pour le petit, qu’il puisse vous voir tous les deux. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Dim 23 Juil 2017 - 0:52


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
L

a réponse d'Elros fit beaucoup de bien à James, vraiment. Il n'était pas au courant de toute l'histoire (et c'était tant mieux, sans doute), mais justement, il parlait par conséquent en toute neutralité, et avec d'autant plus de neutralité qu'il faisait partie de ces amis communs de l'ex couple Hopkirk qui n'avait pas pris parti et était resté proche des deux anciens époux. Et il admettait que pour le bien-être de Gabriel, le mieux était bel et bien qu'il puisse voir ses deux parents... Oui, c'était ce que le libraire pensait aussi, mais il avait un peu le sentiment d'être le seul, ces derniers temps. Elros lui confirmait que non, et ce n'était pas déplaisant.

-C'est ce que je pense aussi,
répondit-il alors. Et en effet, c'était le cas, il n'avait aucune intention d'éloigner Gabriel de sa mère, bien au contraire, même, il savait que ce serait totalement absurde et injuste envers Lindsay... Il voulait un compromis, il voulait avoir l'occasion de voir son enfant grandir et construire un véritable lien avec lui... mais ce n'était pas gagné. Mais de toute évidence, Lindsay n'est pas de cet avis.

James gardait encore en travers de la gorge la conversation déplaisante et houleuse qu'il avait eu avec son ex femme et ce sombre connard de Christian (il aurait bien aimé faire l'effort de l'apprécier, mais là, ce n'était vraiment pas possible, pas avec le comportement qu'il adoptait à son adresse), et clairement, ce n'était pas bon signe pour lui, même s'il avait la ferme intention de se battre becs et ongles pour obtenir le droit de garde partiel de son fils. Il savait qu'il n'avait pas les meilleures armes en mains, surtout si l'on commençait à fouiner dans sa vie privée (et il se doutait que ça avait de fortes chances d'arriver, à un moment ou à un autre)... mais ça ne l'empêcherait pas de mener ce combat jusqu'au bout, et avec conviction.

-Et son nouveau mari non plus, d'ailleurs.


D'accord, il s'était promis de ne pas parler trop hâtivement de ses problèmes à Elros, mais ça avait été plus fort que lui, finalement. C'est que toutes ces histoires pesaient clairement sur sa conscience et sur son moral. Il n'était pas capable de faire comme si de rien n'était. Et puis, une idée commençait à trouver une bonne place dans son esprit. Peut-être qu'Elros serait convaincre Lindsay, lui... S'il pouvait lui répéter le même discours qu'il avait tenu à l'instant, ça la ferait peut-être réfléchir.

code by Mandy

[/quote]

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Lun 24 Juil 2017 - 14:31

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros avait beaucoup parlé de lui depuis qu’ils s’étaient rencontrés un peu plus tôt, ce qui était compréhensible était donné que James n’avait pas très envie de parler de ses problèmes, et il respectait cela. Parfois, en parler n’était pas la meilleure des solutions après tout, en tout cas, Elros ne s’en formalisait pas, ce n’était pas bien grave. Mais pourtant, il sentait que la discussion se tournait un peu vers le libraire, enfin plutôt son fils. L’arrivée d’un enfant était souvent un changement considérable dans la vie des hommes et des femmes. La situation était d’autant plus délicate que James et Lindsay venaient de divorcer mais, chaque problème avait sa solution et aucune situation n’était désespérée.

-C'est ce que je pense aussi

Il hocha la tête. Il pensait qu’un enfant avait besoin de deux parents dans sa vie pour s’épanouir complètement. Un père et une mère c’était l’idéal. Cela arrivait que les couples se déchirent, qu’ils ne s’entendent plus, mieux valait se séparer dans ces cas-là. Mais quand il y avait un enfant au milieu, c’était toujours un peu plus compliqué mais cela pouvait s’arranger, si les deux partis y mettaient du leur c’était bénéfique pour tout le monde et surtout pour l’enfant.

Mais de toute évidence, Lindsay n'est pas de cet avis.

Elros haussa un sourcil. C’était quoi encore ça ? Lindsay était une femme gentille qu’il appréciait beaucoup, il n’y avait pas de raison qu’elle se mette entre son fils et le père de son fils. Ça n’avait pas de sens surtout qu’il n’y avait aucune raison pour en venir à ce genre de décisions. Il n’était pas là pour prendre parti mais il n’aimait pas vraiment ce qu’il entendait sur Lindsay, peut-être qu’elle en voulait à James pour le divorce mais le petit ne devait pas devenir un moyen de vengeance. Il faudrait peut-être qu’il aille la voir afin qu’ils discutent un peu, cela commençait à faire un petit moment qu’il ne l’avait pas vue.

-Et son nouveau mari non plus, d'ailleurs.

Il fronça les sourcils, qu’est-ce qu’il venait faire là lui ? C’est pas comme si cela le concernait. Il ne l’avait jamais rencontré, Lindsay ne lui avait pas présenté son nouveau compagnon et il ne pouvait donc pas le juger mais là c’était quand même fort. Il ne savait pas ce qui se passait dans la tête de Lindsay mais il espérait qu’elle ne se faisait pas influencer par son nouvel époux, il fallait vraiment qu’il ait une discussion avec elle, ça n’allait pas.

« Je ne vois pas en quoi ça le concerne, c’est pas son fils, il n’a aucun droit sur lui. Je le connais pas mais il ne m’inspire pas de sympathie pour le moment. Il n’a pas à t’empêcher de quoique ce soit et Lindsay n’est pas une méchante fille. Je ne sais pas ce qui s’est passé entre vous pour que vous divorciez et cela ne me regarde pas après tout mais j’espère que ce n’est pas un moyen pour elle de se venger parce que c’est vraiment bas et que votre enfant n’est pas un objet. Ça m’énerve vraiment d’entendre des idioties pareilles, on n’interdit pas à un père de voir son enfant quand il n’y a aucune raison pour ça. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Lun 24 Juil 2017 - 18:53


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
S

i James n'avait tout d'abord pas été sûr de vouloir se confier au sujet de ses déboires concernant Lindsay et Gabriel, considérant que c'était mettre son ami dans une position délicate (ce qui était toujours le cas, d'ailleurs, ceci dit, car il restait également l'ami de son ex femme), il ne regrettait vraiment pas que le sujet ait été mis sur le tapis, car il appréciait d'entendre Elros le défendre, tout simplement, ça lui faisait du bien de l'entendre afficher les mêmes opinions que lui sur la situation, alors qu'il était le plus apte à faire preuve de neutralité (même s'il manquait de certaines informations pour réellement tout comprendre). Par ailleurs, le libraire devait reconnaître que c'était assez plaisant d'entendre son interlocuteur affirmer que Christian, le nouveau mari de Lindsay, ne lui inspirait pas la plus grande des sympathies. Ils étaient deux dans ce cas, alors... Et pourtant, James avait vraiment espéré que Lindsay se reconstruise vite et fasse sa vie avec un autre homme après leur séparation, en grande partie pour se déculpabiliser. Mais ce type, ce requin aux dents aiguisés qui semblait déterminé à le détruire s'il ne se pliait pas à ses exigences, il ne le supportait tout simplement. C'est sûr, ils ne s'étaient pas rencontrés dans les meilleures circonstances, mais quand bien même, James considérait qu'ils étaient clairement trop différents pour espérer trouver un terrain d'entente.

-Merci,
répondit-il doucement, appréciant de se sentir soutenu. Lindsay a de vraies raisons de m'en vouloir, tu sais. J'ai demandé le divorce alors qu'elle venait de tomber enceinte, et je n'ai pas vraiment été présent avant la naissance de Gabriel. Il ne pouvait pas prétendre ne pas avoir ses torts dans l'histoire, et il ne comptait pas les nier... il préférait d'ailleurs lui en parler avant que tout ceci ne soit répété et amplifié par la principale concernée. Mais je veux vraiment m'occuper de Gabriel, je veux vraiment être un père pour lui.

Et il était convaincu, en effet, que Lindsay lui refusait tout ceci par pure rancoeur à son adresse. La présence de Christian dans l'équation, c'était l'huile qui avait alimenté le feu et l'avait rendu dévastateur, tout simplement. Bien trop efficacement au passage.

-Tu... tu crois que tu pourrais essayer de parler à Lindsay ?


D'accord, il en demandait clairement trop, mais lui, quand il essayait de parler, ça ne donnait rien, c'était une véritable catastrophe. La parole d'Elros avait plus de chances d'atteindre son ex femme. Pas beaucoup plus, certes, mais déjà un peu, ce qui n'était déjà pas si mal.

code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mar 25 Juil 2017 - 20:00

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Plus le dialogue avançait, et moins Elros trouvait que cette histoire était saine pour cet enfant. Qu’un couple divorce, cela n’avait rien de mal en soit, même s’ils avaient des enfants, c’était des choses qui pouvaient arriver après tout, aucun couple, aucun mariage n’était à l’abris d’une séparation ou d’un divorce, mais il n’était pas d’accord avec le fait qu’on prenne les enfants comme moyen de pression ou de vengeance sur l’autre conjoint. Et il avait de plus en plus l’impression que c’est ce que faisait Lindsay. Mais cela l’étonnait, Lindsay avait toujours été une femme adorable à ses yeux, sur qui on pouvait compter, qui n’aimait pas les histoires. Mais ce n’était pas le portrait qu’il s’en faisait en écoutant James. Il n’était pas vraiment en train de prendre parti, ce n’était pas son rôle, les deux étaient ses amis et il irait parler à Lindsay pour avoir sa version mais il n’aimait pas que ces choses se répercutent sur Gabriel. Ce n’était qu’un bébé et en attaquant Lindsay ou James, d’un côté, on l’attaquait aussi, ce qui était des plus malheureux il fallait bien l’avouer. Le fait que le nouveau conjoint de Lindsay se mêle de ces histoires et refuse que James voie son enfant mettait encore plus Elros en colère, cet homme, qui qu’il soit, n’avait absolument pas son mot à dire et le blond ne se gênerait pas pour le lui dire si par mésaventure il devait se retrouver face à lui.

-Merci, Lindsay a de vraies raisons de m'en vouloir, tu sais. J'ai demandé le divorce alors qu'elle venait de tomber enceinte, et je n'ai pas vraiment été présent avant la naissance de Gabriel. Mais je veux vraiment m'occuper de Gabriel, je veux vraiment être un père pour lui.

Bien sûr, dans un couple, les deux partis avaient leur part de responsabilité et Lindsay avait le droit de lui en vouloir comme lui pouvait lui en vouloir. Il ne connaissait pas les raisons de leur divorce et après tout, cela ne le regardait pas, c’était leur couple et personne n’avait à s’en mêler s’ils ne le désiraient pas, mais il n’était pas bon de mêler un nouveau-né à toute cette histoire.

« Je m’en doute. Mais tu sais, le fait que tu reconnaisses tes tords montre que tu es quelqu’un de bien, et Lindsay ne devrait pas se servir de votre enfant pour t’atteindre, ce n’est vraiment pas bien pour lui, ce n’est pas un objet. C’est juste un bébé innocent qui n’a rien demander à personne et qui a le droit de voir autant son père que sa mère, tout beau-père en dehors de cause. Je n’en reviens encore pas que cela lui s’en mêle… »

C’est vrai, Elros avait encore du mal avec ça et il ne doutait pas qu’avec ses vacances qui approchaient, il allait rendre une petite visite amicale à son amie. Il avait l’intention de le faire de toute façon. Il ne comptait pas l’agresser ou lui faire la morale, il voulait juste discuter un peu avec elle et lui faire comprendre son point de vue. Que son mari soit là ou pas n’y changerait rien.

-Tu... tu crois que tu pourrais essayer de parler à Lindsay ?

Il lui sourit rassurant. Bien sûr, même s’il ne pouvait pas faire grand-chose pour eux dans l’absolu, Elros ne laissait jamais tomber ses amis et essayait toujours de les soutenir du mieux qu’il le pouvait, c’était quelque chose de très important pour lui.

« Oui, je comptais déjà aller la voir, ça me fera un sujet de conversation en plus. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mar 25 Juil 2017 - 21:01


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
E

st-ce que James était quelqu'un de bien ? Il était loin d'en être sûr. Certes, il ne pensait pas non plus être le pire individu que la terre ait jamais portée, mais clairement, il ne pouvait ignorer être capable d'agir en vrai salaud... Il l'avait été avec Lindsay, et le pire, c'est qu'il s'en était rendu compte sur le tard. Accaparé par son changement de vie, il s'était enfermé dans une bulle, et maintenant que cette bulle avait éclaté et qu'il devait regarder la vérité en face, la situation se voyait très nettement compliquée. James n'était pas sûr d'être quelqu'un de bien, non, mais il était quand même heureux d'entendre son ami lui affirmer qu'il l'était tout de même, quelque part, ça arrivait à le rassurer un peu... un minimum, tout du moins, même si ça ne changeait rien à sa situation, ça ne la rendait pas moins bordélique pour autant, en tout cas, c'est sûr.

-Merci,
lui répondit sincèrement le libraire quand Elros affirma qu'il parlerait de cela avec Lindsay.

Bon, James espérait que cela ne mettrait pas de l'huile sur le feu malgré tout. C'est sûr que se protéger derrière leurs amis communs pour défendre ses intérêts, ça n'avait rien de franchement glorieux, il faut bien l'avouer. Mais il était à court d'options, et quoi qu'il advienne, il ne pensait pas que la situation pouvait être pire que maintenant. Si, d'une façon ou d'une autre, il pouvait encore changer les choses, alors il devait saisir cette opportunité, c'était important, c'était essentiel.

-Tu sais, ce n'est pas juste que son mari a l'intention de s'en mêler. Il a l'intention d'adopter Gabriel.


A cette perspective, il sentit son coeur se serrer terriblement. Accepter qu'un autre homme se déclare officiellement père de son enfant, au point de renier entièrement l'existence du père biologique qu'il restait malgré tout, c'était une pensée insupportable. Peut-être qu'il l'avait cherché, quelque part, qui sait... Mais ce n'est pas pour autant qu'il se sentait fier. Il poussa un léger soupir.

-Enfin, je voulais pas t'ennuyer avec tout ça, et voilà que j'arrive pas à changer de disque, désolé.


En même temps, il devait quand même reconnaître que ça lui avait fait du bien de parler de tout ça.

code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Jeu 27 Juil 2017 - 1:10

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cette situation était loin d’être simple. Elle était même très compliquée. Elros ne savait pas si le fait qu’il parle à Lindsay changerait quelque chose, il ne pouvait pas l’affirmer mais au moins il l’espérait. Ils s’étaient toujours bien entendus tous les deux et il espérait au moins pouvoir la faire réfléchir mais rien n’était moins sûr. Mais bon, l’avenir le lui dirait, il s’occuperait de Lindsay plus tard, pour le moment, il devait plutôt s’occuper de James. Son ami avait besoin d’être rassuré, cela se voyait. Elros comptait bien faire tout ce qu’il pouvait pour. Toutefois, il était heureux qu’il se soit décidé à lui parler, il ne semblait pas vouloir le faire au début mais il s’était finalement confié. Il ne savait pas s’il lui disait tout mais le principal était qu’il le fasse un peu et surtout, Elros espérait que cela lui fasse du bien, qu’il se sente un peu mieux d’en parler à quelqu’un, c’était le plus important selon lui.

-Merci

Il hocha la tête. Il ferait ce qu’il peut avec l’ancienne compagne de James. Il essaierait de ne pas aggraver la situation, en général il était assez adroit avec ça, pas comme avec le reste ou cela pouvait vite se transformer en cataclysme. La plupart du temps, il réussissait à parler aux gens, sans pouvoir garantir des succès évidemment, surtout avec un sujet aussi délicat que celui-ci. Il ne pourrait pas forcer Lindsay à faire quoique ce soit mais il pouvait au moins la convaincre d’essayer de faire quelques efforts. James et Lindsay devraient pouvoir faire ça non ? C’est ce qui serait bien pour Gabriel.

-Tu sais, ce n'est pas juste que son mari a l'intention de s'en mêler. Il a l'intention d'adopter Gabriel.

Quoi ? Alors là, il avait l’impression que ça se compliquait de plus en plus. Ce Walsh ne lui disait rien qui vaille. Tout compte fait, il aimerait bien le rencontrer pour discuter avec lui. Ce type ne manquait pas d’air. Ce n’est pas parce qu’il était marié à Lindsay qu’il avait des droits sur Gabriel, il fallait que cet homme redescende un peu sur terre, tout ne lui était pas permis.

« Non mais c’est pas vrai. Ce type ne manque vraiment pas d’air, j’en reviens pas que Lindsay laisse faire ça. Même moi ça ne viendrait pas à l’esprit de vouloir adopter l’enfant de ma femme alors que son père est bien en vie et apte à vouloir être là pour lui. Ne te laisse surtout pas faire par ce type James, même s’il te menace ou quoi, t’es pas tout seul, t’en fais pas. »

C’est vrai, il ne comprenait pas comment ce genre de questionnement ou d’intention pouvait arriver. Ou alors c’était lui qui était trop enfermé dans ses principes mais il trouvait ça vraiment gros et malvenu. Ça n’allait pas du tout. Il espérait que Lindsay retrouverait vite la raison.

-Enfin, je voulais pas t'ennuyer avec tout ça, et voilà que j'arrive pas à changer de disque, désolé.

Il secoua la tête comme pour chasser ses excuses qui n’avaient pas lieu d’être.

« Ne t’excuse pas voyons, ça sert à ça les amis. Et puis, j’aime bien quand on me parle, et j’aime bien aider mes amis autant que je le peux. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Jeu 27 Juil 2017 - 20:23


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
L'

indignation d'Elros était plus qu'agréable à entendre pour James, pour la simple et bonne raison qu'il éprouvait la même, bien qu'elle soit mêlée également de culpabilité... Il n'empêche, il considérait lui aussi que l'attitude de Christian était injuste. De quel droit s'occtroierait-il la paternité de SON fils alors qu'il ne demandait qu'à être un père pour Gabriel. D'accord, il était convaincu que Christian s'était attaché à Gabriel, et oui, par la force des choses, c'était lui qui jouait les pères pour lui (mais c'était bien parce qu'on refusait à James de s'approcher de son propre fils - sérieusement...)... Mais James ne lui refusait pas du tout de s'occuper de Gabriel, et c'était déjà une sacrée concession de sa part, mais il voulait quoi qu'il en soit pouvoir tenir son rôle. Il voulait seulement que Gabriel sache qui il était, qu'une occasion lui soit donnée de l'aimer comme lui-même aimait dors et déjà ce petit être, sa chair et son sang, de tout son coeur.

James hocha la tête quand Elros lui conseilla de ne pas céder, même si Christian devait le menacer. Il était d'accord, entièrement d'accord. D'ailleurs, c'était effectivement ce qu'il comptait faire. Le libraire était impressionnable, il pouvait être influençable, mais en l'occurrence, il savait très bien ce qu'il faisait et ce qu'il voulait. Il était parvenu à leur tenir tête, à lui et à Lindsay, quand Christian avait voulu exiger la garde, la paternité de Gabriel, et il comptait continuer sur cette lignée. Il savait très bien que la tâche allait être ardue, que ça n'allait pas être simple tous les jours, d'autant que le nouveau mari de Lindsay était un adversaire ce qu'il y a de plus redoutable. Il avait les dents longues, le genre à rayer le plancher, bien évidemment. Ce n'allait pas être simple, mais le jeu envalait la chandelle, quoi qu'il en soit, et c'était tout ce qu'il voulait garder à l'esprit.

-Et tu le fais très bien,
répondit James dans un léger sourire quand Elros assura qu'il aimait rendre service à ses amis. James savait qu'il était sincère en disant cela. Il le connaissait suffisamment bien pour savoir que c'était vrai, tout simplement. Bon, il poussa un léger soupir. Ils n'allaient pas déprimer pendant mille ans non plus. Changeons de sujet. Tu comptes partir en vacances, cet hiver ?

code by Mandy


_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Sam 29 Juil 2017 - 21:30

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros était assez content que James se soit décidé à lui parler un peu de ses soucis. Il était de ceux qui pensaient qu’il était toujours mieux de parler de ses soucis à quelqu’un. D’un côté, c’était libérateur et de l’autre, la personne pouvait peut-être faire quelque chose pour arranger les choses. Bien sûr, ce n’était pas toujours simple. On ne pouvait pas toujours aider les autres, malheureusement, certaines situations étaient bien trop complexes ou ne pouvaient tout simplement pas recevoir d’aide, mais au moins, on pouvait adresser quelques mots gentils à la personne ou essayer de la rassurer et de la réconforter. Avec toute l’histoire que lui avait raconté James, Elros avait un peu d’espoir qu’il pourrait peut-être arranger les choses. Il n’avait pas de grand pouvoir sur Lindsay et ne prétendait à rien mais il voulait au moins essayer de lui parler pour la faire réfléchir sur certaines choses, il verrait bien si cela a un quelconque incident. Il espérait juste qu’il n’empirerait pas les choses. Il ferait tout pour ne pas les empirer dans tous les cas.

Mais bon, il ne pouvait pas rester sans rien faire quand son ami lui disait qu’un autre homme voulait adopter son fils, et surtout qu’une de ses amies pouvait laisser faire ce genre de choses. Non, il n’était pas capable de laisser ce genre de choses se passer sans rien faire ni rien dire, même si cela ne le regardait pas. De toute façon, James lui avait demandé de parler à Lindsay alors il était clair qu’il allait s’y tenir. Il n’avait plus à se poser la question de s’il devait s’en mêler ou non. C’était réglé d’avance, mais cela ne le gênait pas de rentrer dans cette histoire. Il y avait des choses qu’Elros ne saurait laisser passer. Et cette situation en faisait partie, il était content que James lui en ai parlé, vraiment. S’il pouvait faire un peu avancer les choses ça serait encore mieux.

-Et tu le fais très bien

Il lui sourit, cela lui fait plaisir qu’il lui dise ça. C’est vrai, Elros faisait de son mieux pour aider les gens autour de lui, encore plus quand il s’agissait de proches et il était content qu’il puisse servir à quelque chose parfois. Ce n’était pas toujours évident mais c’est quelque chose qu’il aimait faire.

Bon, Changeons de sujet. Tu comptes partir en vacances, cet hiver ?

Cela ne l’offusqua pas qu’il veuille changer de sujet, bien au contraire, il est vrai que l’ambiance était un peu retombée mais rien de bien grave.

« Non, Mina va passer les vacances chez moi du coup je vais rester ici. Et toi ? Tu as prévu des choses ? »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 1146
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Ethan Malwing

QUI SUIS-JE?
Baguette: bois de genévrier, 22 cm, ventricule de dragon
Camp: Neutre
Avatar: Ben Whishaw

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Sam 29 Juil 2017 - 22:41


Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
C

e n'était pas parce qu'il n'imaginait pas Elros digne de ses confidences ou ne pensait pas qu'ils pouvaient parler de conversation de fond tous les deux qu'il décidait de changer de sujet, c'est juste que les deux amis ne s'étaient pas vus depuis longtemps et que, à choisir, James préférait qu'ils partagent ce verre dans la joie et la bonne humeur (autant que faire se peut, tout du moins). Et pour cela, il n'y avait pas mille manières de procéder, il valait mieux aborder ensemble des sujets plus légers. Dans tous les cas, ils ne pouvaient pas faire grand-chose de plus tous les deux, ils ne pouvaient pas se dire grand-chose de plus, alors autant discuter de sujets tout de même plus légers. Et quoi de mieux, alors, que de parler de vacances, de Noël, de tout ce qui accompagnait l'ambiance de cette fin d'année. C'était un sujet sans risques, en quelque sorte. Mais c'était ce qu'elle pensait, tout du moins.

James fut surpris d'apprendre qu'Elros allait passer ses vacances avec Mina. D'accord, c'était juste la preuve de ce qu'il lui avait déjà dit, à savoir qu'ils étaient très proches et qu'entre eux, c'était véritablement sérieux, mais il se disait que la jaune et noir devait avoir des parents bien conciliants pour qu'ils acceptent qu'elle passe ses congés de fin d'année en la compagnie de son homme plutôt qu'avec eux. Mais peut-être que sa famille n'était pas au courant ? Enfin, ça ne le regardait pas. Il se posait de très nombreuses questions, mais choisit de les garder pour lui, il considérait que ce n'était pas approprié, et c'était sûrement vrai. Après tout, ça ne le regardait pas, pas du tout.

-Pas grand-chose, non, je vais devoir travailler la plupart du temps, la période de Noël est l'une des pires, pour Fleury & Botts, alors à moins d'être dans les petits papiers du patron, tu peux t'asseoir sur tes vacances.


Et c'était vrai, la période de Noël était la pire avec celle qui précédait la rentrée scolaire, les clients affluaient en tous sens. Alors non, ce n'était pas l'idéal pour des vacances, effectivement. Et dans tous les cas, quitter l'Angleterre serait une très mauvaise idée dans les circonstances actuelles, il devait rester présent, le plus proche possible de Gabriel, pour ne pas perdre l'avantage.

-Mais j'espère pouvoir partir bientôt, ça me ferait pas de mal.


Depuis le temps qu'Ethan et lui parlaient de voyage.

code by Mandy

[/quote]

_________________


Ce que l'amour peut faire, l'amour ose le tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 142
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mina Murray

QUI SUIS-JE?
Baguette: 26,2 cm, bois de Peuplier, aile de fée
Camp: Neutre
Avatar: Patrick Neil Harris

Message#Sujet: Re: Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros   Mer 2 Aoû 2017 - 16:49

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Elros comprenait amplement que James veuille changer de sujet. Il est vrai que raconter les problèmes qu’il rencontrait et qu’il traversait avec son ex-femme et son fils ne devaient pas le rendre très joyeux. Cela devait être difficile à vivre, il l’imaginait bien. Il espérait vraiment que cela allait s’arranger pour lui et qu’il retrouvait un peu de joie dans sa vie. Il le méritait vraiment. C’était son ressenti dans tous les cas. Mais bon, autant passer à autre chose pour le moment. Après tout, l’intention première d’Elros était de remonter le moral de son ami après l’aider bien entendu. Il avait une mine si triste et tirée quand il l’avait croisé qu’il n’avait pas pu s’empêcher de vouloir lui venir en aide, il l’espérait que cela avait un peu marcher, il ne pouvait pas le garantir. James ne lui avait peut-être pas tout dit mais cela n’avait pas d’importance, il lui avait déjà un sacré morceau alors peu importe le reste, du moins, il n’était pas forcé de l’entendre, autant s’occuper d’une chose à la fois.

Il avait voulu parler des vacances de Noël. C’était un bon sujet lui semblait-il. Il lui parla naturellement de Mina. Après tout, il lui avait révélé sa relation avec la jeune Poufsouffle, il n’y avait donc aucune raison qu’il lui mente sur ses projets de vacances. Mina avait tenu à venir chez lui au moins pour une semaine, passant l’autre avec ses parents naturellement. Il n’imposait jamais rien à sa petite amie. Elle venait quand elle voulait ou pouvait, il n’avait rien à exiger d’elle de toute manière. Il se trouvait déjà assez chanceux comme ça pour vouloir en demander plus. Mais cela lui faisait toujours plaisir de l’avoir chez lui, même si elle râlait beaucoup de l’état de son appartement ou de toutes les bricoles qui s’y trouvaient.

-Pas grand-chose, non, je vais devoir travailler la plupart du temps, la période de Noël est l'une des pires, pour Fleury & Botts, alors à moins d'être dans les petits papiers du patron, tu peux t'asseoir sur tes vacances.

Oui, il comprenait très bien. Les commerçants étaient très souvent dans des zones d’afflux de personnes durant les périodes des fêtes. Des tas de personnes aimaient offrir des livres pour Noël après tout, il plaignait un peu James pour le coup, cela devait être fatiguant pour son ami.

-Mais j'espère pouvoir partir bientôt, ça me ferait pas de mal.

Il hocha lentement la tête, il le pensait aussi. Cela lui ferait sûrement du bien de partir c’est sûr.

« Oui je comprends, cela doit être dur à gérer. Enfin surtout fatiguant. J’espère que t’es pas tout seul à tenir la boutique. C’est sûr que partir te ferait du bien, faudrait que tu prennes un peu de couleurs, tu es vraiment pâle. »

Il lui lança un petit sourire amusé et malicieux.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un peu de bonne humeur dans ce monde de dépressifs | James & Elros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La place d'Haïti dans le monde
» Un peu d'humour dans ce monde de brute
» Les multinationales dans le monde
» Elliot Carver ?? Y’a déjà assez de conneries dans le monde pour que j’en rajoute
» Solution pour lutter contre la faim dans le monde.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-