AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Déception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 598
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Déception    Sam 24 Juin - 15:20


Ces derniers temps, je n'arrive à rien. Pour rien. à chaque fois que j'essaye de réussir quelque chose, de me remettre les idées en place, advient un nouvel événement, une nouvelle révélation qui me fait de nouveau sombrer. J'essaye de passer outre, j'essaye de trouver en moi la force de pardonner, de passer à autre chose, d'oublier le passé et de me tourner vers l'avenir. Mais je n'y arrive pas. En dépit de tous mes efforts, je n'y arrive pas. J'aimerais comprendre ce qui s'est passé, savoir ce que j'ai fait de mal... Je sais bien que le monde n'est pas tout noir ou tout blanc, et je sais aussi que si ça devait être le cas, je ne ferais pas partie des blancs, loin s'en faut, mais malgré tout, je me sens frappé d'injustice, je me sens tantôt honteux, tantôt désemparé, tantôt en colère... Autant de sentiments familiers et qui pourtant me paraissent étrangers, comme si je les découvrais pour la toute première fois, comme si je m'éveillais seulement maintenant à toutes ces sensations confuses et pourtant humaines qui font qu'à l'heure actuelle, je ne sais plus trop qui je suis ni ce que je fais, je sais seulement que mes certitudes s'effondrent les unes après les autres, et que ce sentiment n'a pas grand-chose de plaisant, ce serait même tout l'inverse, d'ailleurs.

Je ne sais pas quoi faire exactement, je sais que je devrais parler à Lena de ma conversation avec Sasha, mais je n'en ai pas eu la force. Je n'arrive plus à me comporter naturellement avec elle, je ne veux pas avoir LA conversation tant que je n'aurais pas eu la force de lui pardonner... et j'en suis encore loin... Pour autant, il faut que je règle tout ça, il le faut vraiment, ou je ne vais jamais parvenir à passer à autre chose. Et il le faut. C'est pourquoi, à contrecoeur, mais déterminé, quitte à perdre pour de bon un ami au terme de cette conversation (et je sais que c'est ce qui va se passer), je décide de me rendre jusque chez Abraxas et de frapper à sa porte. Ainsi sur son palier, je songe que j'aurais dû mieux préparer mon discours, la manière dont j'allais aborder tout ça avec lui, mais j'ai finalement décidé de le trouver presque sur un coup de tête, et maintenant que je suis là, j'ai très envie de faire demi-tour. Je ne sais vraiment pas où je vais avec tout ça, sûrement droit dans le mur. Mais il faut bien que la parole se libère. On a beaucoup de choses à se dire, lui et moi : en somme, toutes ces choses qui auraient dû être dites bien des années auparavant et ne l'ont pas été.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 641
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: 30cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: Déception    Jeu 29 Juin - 4:21

Déception
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas sentait bien que les choses étaient étranges ces derniers temps. Une espèce de pressentiment dérangeant et malsain qui lui collait à la peau et ne voulait pas s’en défaire, ce qui était pour le moins gênant et désagréable. D’autant plus qu’il n’arrivait pas à mettre de véritable cause sur cette sensation dont il se serait très bien passé. Mais il devait faire avec, attendant de voir comment les choses évolueront. Pas mal de choses avaient évoluées depuis sa sortie de Poudlard. Bonne ou mauvaise ? Cela dépendant des sujets. Pourtant, il y en avait bien un qui lui tenait particulièrement à cœur mais dont il ne parlait avec personne. Cette histoire bien-sûr, qui lui avait fait perdre beaucoup de choses. Notamment son meilleur ami, les choses étaient différentes entre eux, ce n’était plus comme avant. De qui cela venait-il il ne savait pas mais c’était un fait indéniable. Mais c’était ainsi et malheureusement il ne pouvait pas revenir dans le passé et espérer changer les choses, cela ne marchait pas comme ça, il devait assumer ses actes mais c’était difficile à faire, surtout pour lui qui n’était pas le plus courageux des hommes. Il savait bien qu’il était fautif dans toute cette affaire mais… Mais il n’était pas le seul et il espérait avoir une chance de pouvoir se racheter, surtout auprès de Caleb.

Il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même mais était-ce vraiment de sa faute s’il était tombé amoureux de la copine de son meilleur ami ? En plus, ils sortaient à peine à l’époque en ce moment et, la relation entre les deux blonds, aussi physique avait-elle été au début, avait commencé bien avant le rapprochement entre Elena et Caleb. Abraxas s’était peut-être senti frustré et laissé de côté par ses amis, un soupçon de trahison de la part d’Elena. Il avait cru l’aimer en tout cas mais ce n’était absolument plus le cas aujourd’hui, c’était derrière lui mais cette vieille histoire ne cessait de venir le hanter constamment. Il avait envie de parler à Caleb de tout ça, de s’excuser mais il était incapable de savoir comment il devait aborder le sujet, commencer la discussion, il n’était pas la personne la plus habile pour tout ça. Mais au moins, ses regrets et ses remords étaient sincères, jamais il n’avait voulu semer la pagaille ou faire du mal à qui que ce soit dans son entourage proche.

Le bruit distinctif qui annonça qu’un visiteur se tenait sur le pallier le fit sortir de sa rêverie. Il va ouvrir avant que l’elfe de maison n’ait eu le temps de poser sa main sur la poignée. Il regarde avec surprise la personne sui se tenait sur le perron, ne s’attendant pas à le voir ici mais s’il était là et en vue de la mine qu’il affichait, Abraxas se doutait bien que ce n’était pas une visite de courtoisie, mais il savait aussi qu’il était obligé de passer par là.

« Caleb… Entre, je t’en prie. »

Il se décale légèrement pour le laisser entrer et referme la porte à sa suite. Il le conduit au salon et se rassoit, il ne savait pas quoi lui dire, ni si c’était à lui de débuter l’entretient mais autant le laisser commencer. Savoir ce qu’il avait à dire ou… encaisser les coups qu’il voudrait lui porter, ce qui serait mérité selon lui.

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 598
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: Déception    Mar 4 Juil - 14:16


Vous l'avez déjà eu, vous, ce sentiment ? Celui de connaître quelqu'un par cœur, de vous être imaginé qu'il n'avait aucun secret pour vous, ou à peine, puis de vous rendre compte, tout à coup, que vous vous êtes totalement fourvoyé ? À moi, c'est arrivé. Deux fois. Deux fois d'un coup. Parce que je pensais vraiment qu'Elena ne m'avait jamais rien caché, parce que dès le départ, elle m'avait ouvert son cœur même sur les épisodes les plus douloureux de sa vie... Parce que je pensais qu'Abraxas était loyal et ne me ferait jamais une chose pareil. Je suis à présent contraint de tout reconsidérer, et quand je vois mon épouse, elle n'est plus tout à fait la même. Et quand je regarde Abraxas, maintenant, c'est pareil. Je le vois, mais j'ai l'impression qu'il n'est plus la même personne, parce que quand je le vois, j'ai le net sentiment de ne plus savoir en face de qui je me trouve alors que cette pensée ne m'aurait absolument pas effleuré l'esprit il y a peu encore.

Il m'invite à entrer, tant mieux, il m'évite d'avoir à tout de suite entrer dans le vif du sujet. Et surtout, il m'évite de commettre une véritable erreur. Parce que s'il était resté trop longtemps face à moi sur le pas de la porte, mon poing aurait immanquablement atterri sur son visage, mais je ne veux pas perdre contenance, pas tout de suite. Je suis venu pour obtenir des réponses, pas pour frapper à l'aveuglette comme si ça pourrait canaliser ma colère ou ma détresse. Je ne sais même pas comment les choses vont se passer, à présent. J'entre donc à sa suite, et je prends place dans le salon quand il m'invite. Je ne le sens pas serein, j'ai l'impression que la tension est palpable, mais c'est très probable que cette impression vienne juste de moi, parce que je suis sous tension, parce que je ne suis pas serein. J'ai le sentiment qu'il sait. Mais je dois me faire des idées. Parce que j'ai les nerfs à fleur de peau.

-Lena m'a tout dit, finis-je par articuler pour rompre le silence. Je ne veux pas y passer par quatre chemins, j'ai envie d'évacuer le problème, comme si ça allait m'aider à ne plus sentir ce poids sur mes épaules, mais on ne peut pas franchement dire que c'est efficace.

Je pourrais ajouter autre chose, cracher immédiatement ce que j'ai sur le cœur, mais je veux l'entendre se justifier, savoir ce qu'il a à me dire, même si je doute qu'il y ait quoi que ce soit à dire. Et agir en fonction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 641
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: 30cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: Déception    Lun 10 Juil - 14:31

Déception
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Abraxas ne se sentait pas vraiment bien en ayant Caleb face à lui. Vu sa tête, il ne venait pas pour lui conter le beau temps, bien qu’il fût assez mauvais ces derniers temps, propre à l’hiver. Cela ne le rassurait pas. Il ne savait pas exactement ce dont il voulait lui parler et il le redoutait sincèrement. Peut-être qu’il avait tout découvert, que quelqu’un le lui avait dit, il n’en savait rien. Il aurait aimé pouvoir lui avouer lui-même mais il n’avait pas trouvé le courage de le faire. Caleb était quelqu’un qui comptait beaucoup pour lui mais les choses n’allaient pas en s’arrangeant et il avait du mal à voir le bout de tout ça. Tout avait été trop loin. Il espérait pouvoir se racheter même s’il savait que cela serait compliqué. Très compliqué, mais il ne pouvait pas revenir en arrière et devait assumer ses conneries. Une nouveauté pour lui, mais là c’était important. Il n’avait pas revu Elena autre que pendant les réunions mais sincèrement il n’avait plus envie de la voir non plus.

Il n’avait pas su quoi lui dire quand il l’avait trouvé sur le perron de la porte. Il l’avait simplement invité à entrer. Il ne savait pas encore pourquoi il venait, mais si cela devenait violent il préférait que ça se fasse à l’intérieur. Il n’avait aucunement l’intention de frapper Caleb mais il savait que si Caleb décidait de lui en foutre une, il l’aurait largement mérité. Il le fait passer au salon mais ne sait pas s’il doit s’assoir, rester debout, lui proposer quelque chose ou non. Il le mettait vraiment mal à l’aise et c’était sans doute très perceptible par le brun.

-Lena m'a tout dit

Sur le coup il reste totalement immobile, analysant seulement ce qu’il venait de lui révéler. Puis il attend. Une insulte, un coup, quelque chose. Mais rien ne vient. Caleb semblait attendre qu’il prenne la parole. Abraxas ne savait pas quoi lui dire. Qu’il était désolé ? Oui il l’était mais c’était peut-être un peu facile de lui balancer des excuses comme ça. Mais qu’est-ce qu’il pouvait lui dire d’autre au juste ?

« Ah… »

C’est tout ce qu’il arrive à lui sortir sur le moment. C’était un peu ridicule mais il n’y pouvait rien. Il avait l’impression d’être une proie accolée à une surface par son prédateur sans aucun moyen de s’en sortir. Il était totalement pris au piège mais c’était de sa faute et il ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même de cette situation.

« Je… Je suis désolé. Je n’ai jamais eu l’intention de te faire du mal même si… même si c’est trop tard. J’ai déconné, je n’ai pas réfléchi aux conséquences… Et puis après c’était trop tard. Je ne suis vraiment pas fier de ça… Et si je pouvais effacer ça je le ferai même si c’est impossible. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 598
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Elena

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, ventricule de dragon, 20,2 centimètres, souple et facilement maniable
Camp: Mal
Avatar: Nicholas Hoult

Message#Sujet: Re: Déception    Dim 16 Juil - 11:42


Je sens qu'Abraxas et mal à l'aise, et en d'autres circonstances, je regretterais de le mettre dans l'embarras, de le mettre au pied du mur, mais là, je n'ai pas envie de faire preuve d'empathie. J'ai trop de rancœur au fond de moi, je ne peux pas faire comme si de rien n'était, comme si tout ça ne me touchait pas. Il s'excuse, j'ai envie de dire que c'est la moindre des choses, et c'est ce que j'ai attendu de l'entendre dire. Mais ces excuses ne me rassurent pas, ne me soulagent en rien, en rien du tout, même. Je lui en veux, ces excuses, elles arrivent trop tard. Je sais qu'il m'aurait menti pour de bon, et toujours, si Lena n'était pas passée aux aveux, et à ce sujet, la pilule passe mal. Peut-être que, à l'époque, j'aurais pu accepter ces excuses, ça m'aurait fait du mal, mais j'aurais passé l'éponge plus vite. Là, toute confiance a été brisée, et je ne peux pas juste fermer les yeux et faire comme si de rien n'était. J'en suis tout bonnement incapable. Oui, il a totalement raison, il est beaucoup trop tard, je ne peux pas juste pardonner et tourner la page. Quelque chose s'est brisé, un quelque chose qui ne sera jamais réparé.

Je serre les dents quand il me dit qu'il n'a pas réfléchi aux conséquences. Ah oui, vraiment ? Il n'a jamais pensé, à aucun moment, que tout ça allait me blesser, que ça me ferait du mal ? Je sais qu'il va me sortir, comme Lena, qu'on était pas ensemble depuis longtemps, mais personnellement, je ne vois pas le rapport. C'est une question de fidélité, de loyauté, et j'ai été trahi. La trahison blesse plus que l'acte en lui-même. Non, on ne peut pas effacer ça, on ne peut pas revenir en arrière (même si parfois, voler et trafiquer le retourneur de temps destiné aux voyageurs qui traîne dans mon bureau (qui est aussi celui de mon patron, M. Hoover) pour remonter le temps).

-T'as pas réfléchi aux conséquences, hein ? répétai-je sans rien cacher de ma colère et de ma déception. C'est difficile d'admettre que l'on s'est trompé au sujet des gens auxquels on tient. Et même si les regrets d'Abraxas sont sincères, ça ne changera rien, ça ne pourra rien changer. T'en as à ce point rien à foutre de moi que t'as pas songé que ça me ferait du mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 641
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Célibataire

QUI SUIS-JE?
Baguette: 30cm, bois de peuplier, ventricule de dragon
Camp: Mal
Avatar: Mitch Hewer

Message#Sujet: Re: Déception    Jeu 20 Juil - 14:09

Déception
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Il aurait tellement aimé pouvoir se réveiller maintenant, soulagé que tout ça ne soit qu’un mauvais rêve. Pourtant, même s’il n’oserait pas se tenter à toucher Caleb, il le savait bien réel. Mais cela aurait été un bien fou de se réveiller un an plus tôt, avant que tout cela ne dérape, avant qu’il croie être amoureux de d’Elena. Il s’était fourvoyé. Il avait cru aimer son amie, il n’avait pas supporté qu’elle lui dise qu’elle était en couple avec Caleb alors que ça faisait depuis les vacances d’été qu’ils couchaient ensemble, il ne l’avait pas supporté, il avait ressenti ça comme un abandon, comme si elle lui affichait clairement que Caleb était bien meilleur que lui sur tous les points. Aujourd’hui, c’était sûrement vrai. Il n’avait pas fait ça pour se venger ou quoi que ce soit de ce genre, il l’avait fait parce qu’il pensait être vraiment amoureux d’Elena. Mais en fait, ce n’était pas de l’amour, ou si cela en avait été alors il n’en voulait plus et le laissait à d’autres, ce n’était pas pour lui. Il avait bien mis le chaos au sein de leur trio en tout cas, mais il n’était pas le seul responsable, il n’a jamais forcé Elena à quoique ce soit, même si son adultère ne s’était avéré qu’une seule et unique fois.

Malheureusement, cela n’était pas resté sans conséquences, Elena était tombée enceinte puis elle avait perdu l’enfant. Pourtant, il ne pensait pas que Caleb était au courant de ça. Il comprenait qu’Elena ne lui ait rien dur, cela avait été quelque chose de difficile pour elle, sa fille était morte. Leur fille. Il tâchait de ne pas y penser plus que ça, même si cette enfant avait survécu, elle aurait été élevée par Caleb et il n’aurait eu aucun droit sur elle. Ce qui aurait été logique, Caleb étant l’époux d’Elena. Et puis, elle aurait eu une meilleure vie en étant la fille de Caleb que sa fille à lui, ça il en était certain.

-T'as pas réfléchi aux conséquences, hein ?

Abraxas ne répondit pas, à l’époque il faisait un peu ce qu’il voulait sans réfléchir à ce qui se passerait derrière. Il ne pensait pas qu’Elena avoue tout à Caleb, peut-être qu’il aurait dû le faire lui-même mais il n’avait pas osé, redoutant sa réaction. Il n’avait jamais été très courageux de toute façon.

T'en as à ce point rien à foutre de moi que t'as pas songé que ça me ferait du mal ?

Il soupire et se passe une main dans les cheveux. Ce n’était pas ça, il n’avait pas pensé à Caleb, il pensait juste être amoureux d’Elena. Mais il n’avait jamais voulu lui causer le moindre mal, Caleb était comme un frère pour lui.

« Non, pas du tout, tu sais bien que t’es comme un frère pour moi. J’étais… dans ma bulle. Je croyais être amoureux d’elle. Il s’était passé des choses entre nous avant que tu sois avec elle et j’ai pas voulu me résigner. J’ai jamais voulu te faire du mal, mais après c’était trop tard, tout s’est enchaîné et jamais j’aurai cru que ça aille si loin. »

black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Déception

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» (terminé)1 nouveau message dans la boîte de réception de Robin S. Fury
» Déception
» Le Palais des Rois d’Arnor. -Grand hall de réception.
» Joies, lettres et déceptions
» 01.02/09.C.Les rues de Las Vegas {Ou comment marcher tout seul le soir}
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
-