AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mayday ! Mayday ! ft. Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Serpentard
avatar
▌ Messages : 47
Humeur :
50 / 10050 / 100


Message#Sujet: Mayday ! Mayday ! ft. Adrian   Mer 19 Juil - 17:28

Mayday ! Mayday !

ft. Adrian & Aurora


   
« Il vaut parfois mieux attendre la fin de la tempête »
Acceptable ! Je n'en reviens pas, Rookwood m’a collé qu’un Acceptable sur mon dernier devoir ! Explications pas suffisamment détaillées…  Il voulait quoi ? Que je l’attache à sa chaise et que je le balance dans le lac pour démontrer la technique de la noyade pour découvrir les sorciers ?

Aurora arpentait les couloirs de l’école d’un pas soutenu, agitant le parchemin en question en fulminant alors que, un pas derrière elle, deux de ses amies la suivaient sans rien dire, échangeant juste des regards embêtés de temps à autres. Elles savaient très bien qu’il valait surtout mieux pas adresser la parole à Aurora quand elle s’emportait ainsi. En fait, il valait même mieux l’éviter tout court. Malheureusement, ce genre de saute d’humeur semblait lui arriver de plus en plus souvent ces derniers temps. Pourtant, il y a encore quelques mois, un A à un devoir ne l’aurait pas plus offusquée que cela. Elle était bonne élève certes mais pas dans le peloton de tête de sa promotion. Mais depuis quelques temps, un rien semblait réussir à la faire sortir de ses gonds. Cela venait d’ailleurs de lui valoir en prime une retenue de la part du même Rookwood qui avait peu apprécié de la voir s’offusquer de la sorte en salle de classe alors qu’il rendait les copies.

Là aussi, c’était récent. Jusqu’en 5ème année, Aurora n’avait pas eu plus de 1 ou 2 retenues mais depuis la rentrée, elle en était déjà à la 3ème. Détail que l’une des deux filles trottant derrière elle tenta courageusement de lui faire remarquer.

Tu n’as pas peur de ce que vont dire tes parents en apprenant que tu as encore une retenue ?


La seconde fille observa la première comme si elle était soudainement devenue suicidaire mais Aurora ne leur adressa pas même un regard.

Tu crois vraiment qu’ils s’y intéressent ?

La réponse avait été cinglante et Aurora accéléra encore d’avantage le pas, fulminant de plus belle et surtout sans regarder où elle allait.

La collision était sa faute à elle et à elle seule. Sous l’impact, elle fit tomber le livre de cours et le parchemin qu’elle tenait et elle lança aussitôt un regard incendiaire au pauvre innocent qui passait par là. Manque de chance pour lui, il s’agissait d’Adrian.

Les deux suiveuses se figèrent net, n’osant émettre le moindre son mais le regard qu’elles échangèrent en dire long sur le soudain soulagement de le voir. Parce qu’elles étaient à présent tranquilles, ce serait à lui d’endurer la mauvaise humeur de leur amie.

Tu peux pas regarder où tu vas non ?
, explosa-t-elle avec une telle véhémence qu’un petit de première année sursauta et fila au pas de course. T’es bigleux en plus d’être idiot ? Achète-toi des lunettes, ça te donnera peut-être même un air vaguement intelligent !

Ok, c’était gratuit.

Tu n’as plus qu’à me ramasser mes affaires maintenant et dépêches-toi un peu, je n’ai pas que ça à faire moi !

   

   

code by ORICYA.



Dernière édition par Aurora Abbot le Mar 12 Sep - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Mayday ! Mayday ! ft. Adrian   Jeu 7 Sep - 13:44

Mayday ! Mayday !
Les vacances de noël approchaient à grand pas et Adrian ne pouvait pas s’empêcher de craindre les fêtes de fin d’année. Parce qu’il savait qu’il allait devoir passer du temps en famille et il savait que la famille sera au complète, autant dire qu’il allait y avoir son père. Le jeune homme ne pouvait plus reculer maintenant, il savait que Jacob était bel et bien son père et il connaissait en gros l’histoire parce qu’il avait pu confronter sa mère. Bon, en un sens, c’était bien mieux parce qu’il s’était quand même fait des idées. Quand il avait découvert que son père était dans le coin, un homme qu’il ne connaissait pas donc, il n’avait pas pu s’empêcher de se demander si sa mère n’était pas venue vivre en Angleterre dans le but de retrouver ce dernier. Mais il avait vite compris que ce n’était pas le cas. Quand bien même, cela n’arrangeait pas du tout ses affaires pour autant. Il était évident que ça n’allait pas être évident. Mais bon, il n’avait pas d’autre choix que de faire avec. Alors, il tentait de faire avec…

Le jeune homme passait donc sa dernière semaine de cours avant de rentrer pour les vacances de noël et il profitait des derniers instants qu’il pouvait passer à l’école de magie, en compagnie d’Aulne. Enfin, le plus qu’il pouvait, parce qu’il y avait quand même les cours et que les professeurs n’avaient pas l’intention d’être encore en vacances. D’ailleurs, Adrian venait de passer une bonne heure à la bibliothèque à rechercher des informations pour son devoir de potion qu’il devait rendre le lendemain à la première heure. Heureusement, ce n’était pas quelque chose qui l’ennuyait, de travailler ses cours, et en prime ça lui permettait quand même de ne pas trop penser à ce qui pouvait l’agacer. À ce qui allait forcément l’agacer dans les prochains jours. Sauf que forcément, puisqu’il avait encore la tête dans les recherches qu’il avait fait, pour ne rien oublier afin de bien noter le tout sur son parchemin en rejoignant la salle commune des Serdaigle, il ne vit pas la personne qui arrivait en face de lui. Si ça avait été le cas, puisqu’elle ne regardait pas devant elle, il aurait sans doute fait en sorte de l’éviter. Mais il en fut incapable, il la percuta donc. Ou plus précisément, elle le percuta et elle ne manqua pas de cracher son venin sur lui. Aurora était vraiment une verte et argent comme les autres, ça ne faisait aucun doute. La jeune femme ne manqua pas de le traiter comme de la merde… comme d’habitude. À force, le bleu et bronze se demandait s’il serait un jour capable de s’opposer à ce genre de personne. Parce que là, tout de suite, il ne savait pas du tout quoi dire. Adrian encaissa les propos qu’elle lui balança à la gueule, jusqu’à ce qu’elle lui demande de ramasser ses affaires.

« Non. »

Dit-il alors, pour s’opposer un minimum à la jeune femme. Il n’était pas du tout à l’aise, clairement pas, mais il n’avait aucune envie de ramasser les affaires de Abbot.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 47
Humeur :
50 / 10050 / 100


Message#Sujet: Re: Mayday ! Mayday ! ft. Adrian   Mar 12 Sep - 22:00

Mayday ! Mayday !

ft. Adrian & Aurora


   
« Il vaut parfois mieux attendre la fin de la tempête »
Aurora se tenait là, plantée devant Adrian, les bras croisés et le fusillant du regard. Pour peu, on aurait presque pu voir une aura sombre danser de manière inquiétante tout autour d’elle. Elle était l’image même de l’adolescente furieuse qui semblait sur le point d’exploser. Et elle n’en n’était effectivement pas loin. Mais Adrian et leur collision n’en n’était pas l’unique cause, loin de là. Elle était comme ça en colère depuis des mois, s’efforçant de garder en elle toute cette furie mais si les ados étaient à même de contenir longtemps leur colère, cela se saurait après tout.

Ainsi, quand Adrian Goldstein, ce sale petit avorton d’américain, osa lui répondre non quand elle lui ordonna de ramasser ses affaires, les grands yeux bleus de la jeune fille rétrécir jusqu’à ne devenir que deux fentes peu rassurantes.

Autour d’eux, le silence s’était fait et les rares élèves présents retenaient leur souffle en observant la scène. Certains murmuraient entre eux. De toute évidence, la scène était autant inquiétante que divertissante.

Tu as dis quoi là ?, demanda-t-elle en détachant bien chacun de ses mots prononcés sur un ton froid et dur. Je vais faire comme si j’avais mal entendu ta réponse et te laisser une chance de te rattraper.

Elle n’avait pas bougé d’un millimètre, les bras toujours croisés.

Adrian n’avait rien fait pour mériter un tel sort, elle le savait très bien en plus. Si elle-même avait assisté à la scène de l’extérieur, elle aurait certainement eu mal au cœur pour lui mais c’était ainsi. Elle avait prit Adrian en grippe depuis son arrivée, sans vraiment de raison en plus et il était difficile de faire marche arrière à présent. De plus, en cet instant, elle avait réellement besoin de se défouler et voilà, c’était tombé sur lui.

Sinon je vais croire que tu es idiot, maladroit et incapable de la moindre galanterie, dit-elle en penchant la tête sur le côté et sur un ton qui aurait fait applaudir un Mangemort. Tu attends quoi ? Quelles se ramassent toutes seules ?

Aurora commençait à tapoter du pied parterre, perdant le très peu de patience qu’elle avait. Tout en elle laissait présager qu’elle exploserait à nouveau d’un instant à l’autre et que cela n’allait pas être beau à voir, ou plutôt à entendre.

Mais dans le fond, Aurora espérait presque qu’il continue à vouloir lui tenir tête. S’il s’exécutait maintenant, elle n’aurait plus de raison de s’énerver contre lui et n’aurait pas pu évacuer son énervement. Alors que s’il lui tenait toujours tête, elle aurait une occasion de se défouler.

   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Mayday ! Mayday ! ft. Adrian   Lun 6 Nov - 14:59

Mayday ! Mayday !
Adrian n’avait pas forcément l’habitude de s’opposer aux personnes qui s’en prenaient à lui comme cela, mais en même temps, il ne se voyait pas juste se contenter de ramasser les affaires de Abbot, juste parce qu’elle lui ordonnait de le faire… surtout alors que c’était elle qui venait quand même de lui rentrer dedans. Non, vraiment, Adrian n’avait pas envie de faire ce qu’elle lui disait, même s’il n’était pas non plus à l’aise à l’idée de s’opposer à la verte et argent. Il y avait des personnes, comme ça, que Adrian avait très rapidement assimilé à des gens à qui il ne devait pas s’opposer. Il n’avait aucune idée de la raison qui poussait Abbot à le détester, mais elle le détestait très clairement et il ne pouvait rien faire contre ça. C’était surement juste parce que c’était lui, parce qu’elle ne pouvait pas le voir en peinture. Adrian serra sa mâchoire alors que Abbot lui demandait ce qu’il avait dit, affirmant ensuite qu’elle allait faire comme si elle n’avait rien entendu. Adrian se doutait qu’elle ne devait pas apprécier le fait qu’il lui ait répondu qu’il n’allait pas ramasser ses affaires, mais cela n’enlevait pas le fait qu’il n’avait vraiment pas envie de le faire. Bon, il allait peut-être finir par craquer. En un sens, c’était sans doute ce qu’il y avait de mieux à faire, parce qu’ainsi il allait avoir moins de soucis à se faire. Il ramasse les affaires, il les lui donne, il reprend sa route… voilà. Sauf que non, il en avait assez de se faire marcher dessus.

Abbot ne manqua pas de lui lancer de nouvelles insultes, le poussant évidemment à ramasser ses affaires. Adrian regarda un peu autour d’eux, ils étaient au centre de l’attention. Tout le monde autour ne parlait plus et se contentait simplement de les observer, se demandant sans doute comment les choses allaient se terminer entre eux. Le mieux, c’était sans doute vraiment qu’il se baisse et ramasse les affaires de Abbot afin de pouvoir continuer sa route et ne pas avoir d’ennuis supplémentaire. En un sens, le jeune homme devait bien avouer qu’il n’avait pas spécialement envie de se faire encore marcher dessus, de se montrer agréable avec cette fille. Juste parce que… franchement, il en avait marre et il n’était pas plus d’humeur à se laisser marcher sur les pieds. Il avait le sentiment que toute sa vie était un mensonge, il ne savait pas du tout quoi penser de sa famille. Et s’il n’avait pas Cassiopée et Aulne, il deviendrait dingue à coup sûr. Pendant quelques secondes, il hésita avant de reprendre la parole.

« Je n’y suis pour rien si tu ne sais pas regarder devant toi. » Sa voix n’était pas si sûre que cela alors qu’il prenait la parole et qu’il s’adressait ainsi à la verte et argent. « Fais le toute seule. »

À ces mots, il senti dans son dos des élèves se rapprocher un peu, sans doute pour voir ce que ça allait donner. Ce qu’elle allait faire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 47
Humeur :
50 / 10050 / 100


Message#Sujet: Re: Mayday ! Mayday ! ft. Adrian   Lun 5 Mar - 10:35

Mayday ! Mayday !

ft. Adrian & Aurora


   
« Il vaut parfois mieux attendre la fin de la tempête »
Bras croisés sur la poitrine, Aurora foudroyait littéralement Adrian du regard. Un regard qui avait déjà fait baisser d’autres yeux par le passé et fuir d’autres élèves. Lui en premier d’ailleurs.

Sauf que cette fois-ci, il n’avait toujours pas obéi à son ordre et Aurora commençait à perdre le peu de patience qu’elle avait. Depuis quand il s’étai vu pousser une paire de c… courage celui-là ? D’un point de vue extérieur, c’était probablement une bonne chose qu’il décide finalement de s’affirmer mais cela ne l’était pas du tout pour Aurora qui fulminait de plus belle. Il avait toujours fait ce qu’elle lui disait de faire jusqu’à présent, c’était toujours laissé écraser, pourquoi fallait-il que cela change aujourd’hui ? Alors oui, cela lui donnait une bonne raison de pouvoir s’énerver d’avantage contre lui mais il n’avait pas envie de voir ces victimes commencer à se rebeller non plus.

Quand il ouvrit la bouche, Aurora entrouvrit légèrement la sienne de surprise durant un court instant alors qu’autour d’eux se faisaient entendre des messes basses. Un rapide regard autour d’elle lui fit comprendre que trois clans étaient entrain de se former. Ceux qui étaient de son côté, ceux qui semblaient sur le point de le soutenir lui et, le plus grand des trois groupes, ceux qui s’amusaient de la scène et attendaient la suite.

Je ne vois pas pourquoi est-ce que je devrais avoir à regarder devant moi ! Tu me vois arriver, tu te pousses et c’est tout ! Je suis une serpentard et surtout je suis une Abbot, je ne vois pas pourquoi ce serait à moi de faire attention à quelqu’un d’aussi insignifiant que toi ! T’es même pas anglais ! T’as rien à faire à Poudlard ! Retourne donc te faire voir chez les Américains !


Bon, pour le coup Aurora était plutôt hypocrite sur ce coup-là. Elle rêvait de découvrir les Etats-Unis. A ses yeux, les américains avaient ce petit plus exotique et dangereux que n’avaient pas les anglais qui, en comparaison, paraissaient bien plus fade. Il s’imaginait déjà épousant un américain et lui suivre pour aller vivre à New York ou en Californie ! Mais Adrian n’avait pas ce côté mystérieux du Nouveau Monde que l’adolescente aimait à s’imaginer. Et de toutes manières, il était hors de question qu’elle avoue à Adrian que son pays d’origine l’intriguait. Et encore moins là tout de suite maintenant.


   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serdaigle
avatar
▌ Messages : 433
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Aulne Quibber

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de peuplier, crin de licorne, 22.2cm
Camp: Neutre
Avatar: Michael Cera

Message#Sujet: Re: Mayday ! Mayday ! ft. Adrian   Ven 4 Mai - 13:19

Mayday ! Mayday !
Adrian n’était clairement pas le genre de jeune homme à s’affirmer quand il se trouvait en présence de forte tête comme Aurora Abbot. En même temps, il n’avait pas du tout la même prestance ou encore moins le même courage. Donc, d’habitude, le jeune homme se contentait simplement de se rabaisser et de faire ce qu’on lui disait. En temps normal, donc, Adrian se serait contenté de ramasser les affaires que Aurora avait fait tomber. Sauf que là, il tentait de répliquer d’une certaine manière, sans savoir si ça allait avoir réellement des bons résultats. Parce que rien n’enlevait le fait qu’il se trouvait quand même en face d’une jeune femme qui ne manquait pas de répondant et surtout… qui avait particulièrement confiance en elle. Contraire à lui donc.

D’ailleurs, malgré la surprise qui se manifesta sur le visage de son interlocutrice, celle-ci ne manqua pas de lui répondre par la suite. Les élèves autour d’eux avaient commencé à se rassembler, sans doute dans le but de ne rater aucune miette de ce qui allait se passer. Qu’est-ce qui allait se passer d’ailleurs ? Sans doute rien du tout… parce que Adrian ne savait pas du tout jusqu’où il pourrait bien aller. Ce n’était pas parce qu’il avait répliqué une fois quelque chose à Aurora, qu’il allait pouvoir continuer. Abbot précisa donc qu’elle n’avait aucune raison de regarder où elle devait marcher, parce que dans tous les cas il devait faire attention à elle. Que quand il la voyait approcher, il devait s’écarter. Autant dire, il faisait attention, elle non et s’il arrivait quoi que ce soit, c’était forcément de sa faute. Ses arguments n’étaient clairement pas suffisants aux yeux de Adrian, en voyant pas en quoi sa maison ou son nom de famille devaient jouer dans la balance mais en même temps, le jeune homme était un peu habitué au fait que les sorciers de sang pur se trouvaient supérieur aux autres. Il l’avait compris à force, la plupart des personnes avec qui il avait un souci étaient justement des Serpentard de sang pur. Mais bon… ce n’était pas pour autant qu’il comprenait plus. Comme le fait qu’il vienne des États-Unis puisse être un souci. Adrian ne devait pas répliquer, c’était évident, il devrait juste se contenter de ramasser les affaires de Aurora et passer son chemin en espérant qu’elle ne lui tienne pas rigueur. Mais… eh bien, non, il tenta de répliquer quand même.

« Tu devrais aller faire un tour là-bas, je suis sûr que tu devrais bien t’entendre avec ces anti no-maj. » Sa voix était clairement trop tremblante pour être crédible, mais tant pis, c’était quand même sorti.

Adrian adorait son pays, il ne pouvait pas le nier, il était fier de ses origines. Mais depuis qu’il vivait en Angleterre, il ne pouvait pas nier qu’il trouvait leur loi empêchant les sorciers de s’approcher des no-maj vraiment idiot. Bon, en même temps, il trouvait ça nulle depuis toujours, mais encore plus depuis qu’il vivait ici où justement tout le monde avait sa place. Sauf pour les sorciers de sang pur.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serpentard
avatar
▌ Messages : 47
Humeur :
50 / 10050 / 100


Message#Sujet: Re: Mayday ! Mayday ! ft. Adrian   Mar 11 Sep - 19:15

Mayday ! Mayday !

ft. Adrian & Aurora


   
« Il vaut parfois mieux attendre la fin de la tempête »
Adrian ne s’était toujours pas baissé pour ramasser ses affaires. Autant dire qu’il se rapprochait dangereusement du suicide par autrui car tout laissait présager que, pour agir de la sorte, le Serdaigle état suicidaire. Du moins aux yeux noirs de fureur d’Aurora.

Mais il y avait un autre petit hic. Jouer les terreurs avec des gamins de première ou de seconde, c’était facile. Mais que ce passerait-il si Adrian, bien plus âgé et costaud, continuait de faire sa forte tête ? Et s’il finissait par l’attaquer ? Devait-elle elle faire marche arrière ? Jamais de la vie ! Et puis, jamais il ne l’attaquerait quand même ! Adrian était un gentil gars.

Quand Adrian répliqua, Aurora cligna, le temps de comprendre à quoi il faisait illusion avant de se rappeler que les N-maj étaient l’équivalent des moldus aux Etats-Unis. Mais qu’est-ce qu’ils avaient à voir dans le fait qu’elle aille prit Adrian en gri…. Oh ! La lumière se fit soudainement dans son esprit et la surprise pu se lire le temps d’une seconde dans son regard, toujours rivé sur Adrian.

Alors certes, Aurora était une Serpentarde de sang-pur venant d’une grande famille alors comme tout ses camarades dans sa situation, elle n’hésitait pas à dire à qui voulait l’entendre que les sang-pur étaient forcément supérieur car c’était le genre de discours que tout son entourage, amis et famille, attendait d’elle. Mais en vérité, Aurora s’en fichait dans le fond du sang. Son père était la preuve que même les sang-purs pouvaient être des connards.

Et du coup, autant dire qu'elle ne s'était jamais posé la question concernant Adrian.

T’es un sang-mêlé ?, demanda-t-elle sans plus la moindre animosité dans la voix, juste de l’étonnement. Mais si c’était le cas, cela voulait dire que l’un de ses parents étaient moldu. Ou no-maj comme il le disait. Or, tout le monde savait que les lois Américaines sur les unions sorciers-moldus étaient extrêmement sévère. Était-ce pour cela que sa famille avait migré en Angleterre ? Cela avait dû être infernal pour eux là-bas ! Mais alors qu’un élan de sympathie mêlé à un soupçon de pitié se pointait en elle à l’égard de sa victime, les regards posés sur elle lui rappelèrent qui elle était supposée être et ce qu’elle était censée faire.

Son ton se refit alors dédaigneux, de manière convaincante même si le cœur n’y était plus vraiment, la jeune fille s’étant calmée.

Ou alors tu es un sang-de-bourbe ? C’est plutôt ça à mon avis… Tu as une sale tête de sang-de-bourbe. Quoi qu’il en soit, raison de plus pour que tu ramasse mes affaires. On va pas y passer l’année !



   

   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Mayday ! Mayday ! ft. Adrian   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mayday ! Mayday ! ft. Adrian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mayday ! Mayday ! Houston, nous avons un problème !... [PV qui n'en veut]
» Adrian Mutu
» Adrian Aucoin
» Université de Boston - Adrian dans son bureau...
» Mayday, une jolie fille en détresse ?
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Poudlard
 :: Rez-de-chaussée et étages :: Troisième étage
-