AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tout pouvoir sans contrôle rend fou. (Lena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Tout pouvoir sans contrôle rend fou. (Lena)   Ven 21 Juil - 13:08

Tout pouvoir sans contrôle rend fou.
Pomona était morte, c’était bien une chose que Seth devait finir par réellement encaisser. Sauf qu’il n’y arrivait pas. Ce n’était pas la première fois qu’il était confronté à la mort, mais c’était la première que ça lui faisait un tel effet. Quand sa mère était morte, que son beau-père avait été envoyé en prison, le jeune homme avait encaissé les choses. Là… il n’y parvenait pas. Il ne savait pas exactement pourquoi d’ailleurs. Un mélange de plusieurs choses sans doute. Le fait que la jeune femme ait été condamné pour un crime qu’elle n’avait pas commis, le fait que c’était l’homme qui lui avait marqué l’avant-bras qui s’était arrangé pour la condamné, tout simplement le fait qu’elle l’avait détesté avant de mourir. En même temps, c’était normal, Pomona n’avait pas eu d’autre choix que de le détester quand elle avait découvert qu’il était un mangemort. Mais elle l’avait sincèrement détesté avant de se faire « embrasser » par le détraqueur. Mine de rien, ça avait le don de lui plomber le moral et cela risquait fort de rapidement se ressentir dans sa vie de tous les jours. Parce qu’il était évident qu’avec une attitude comme cela, Seth pouvait difficilement faire abstraction au bureau des Aurors. Ça n’avait déjà pas été facile de le faire quand Pomona avait mis fin à leur relation, ça l’était encore moins maintenant. Surtout que le jeune homme buvait beaucoup. Beaucoup trop.

Il avait d’ailleurs beaucoup trop bu ce soir-là, quand il avait décidé de quitter son appartement sans réel but. Ce n’était pas une bonne chose, d’ordinaire, quand il agissait de cette manière. Il ne l’avait pas réellement fait depuis un moment, depuis Pomona en fait. Il y avait eu aussi le fait qu’il s’était intégré dans les mangemorts, donc qu’il avait eu l’occasion de contenir ses pulsions dans les missions pour le « maître ». Sauf que là, concrètement, il n’avait de toute façon plus envie de faire quoi que ce soit pour les mages noirs. Et il était bien trop perdu pour agir correctement, prudemment même. Il était sorti, il avait erré dans les rues et il tomba sur quelqu’un. Il ne savait pas qui, une femme, c’était suffisant. Il la suivit, discrètement, pendant quelques minutes jusqu’à une demeure. Il aurait dû se rendre compte qu’il connaissait cet endroit, qu’il avait déjà eu l’occasion de s’y rendre, mais il était bien trop perdu mentalement. Il ne remarqua donc pas qu’il connaissait cette demeure, que les Lestrange, qu’il connaissait, y vivaient. Il laissa la femme rentrer, s’assura qu’elle était seule (à force, il avait quand même l’habitude). Il rentra donc dans la maison quand il comprit qu’elle était bel et bien seul. Et les choses se déroulèrent très rapidement, trop rapidement sans doute. Elle tenta d’hurler, mais Seth avait évidemment insonorisé les lieux (la magie était vraiment agréable et utile). Elle souffrit énormément, parce que Seth prit un malin plaisir à lui faire du mal. Il parvint complètement à se vider la tête, jusqu’à ce qu’elle pousse son dernier soupir dans une grande giclé de sang. Son corps était malmenée de tout bord, lacéré, torturé, brisé…
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 873
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Mariée à Caleb

QUI SUIS-JE?
Baguette: Saule & Corbeau
Camp: Mal
Avatar: Lauren Conrad

Message#Sujet: Re: Tout pouvoir sans contrôle rend fou. (Lena)   Lun 21 Aoû - 18:30

Toute la journée, j'ai été d'une humeur exécrable. Étant tombée à court de potion pendant la semaine, mes douleurs au ventre ont été un supplice pendant les derniers jours de travail et ce vendredi a été un enfer. Ne voulant pas prendre le risque de transplaner dans mon état actuel, j'ai décidé de rentrer à la maison plus sommairement. J'arriverai trop tard pour accueillir Pearl après son travail, mais je suis certaine qu'elle ne m'en tiendra pas rigueur. Elle est la seule à connaître ce que je traverse dans les moindres détails et à me soutenir malgré tout. La seule qui sache tout de moi depuis ma naissance. Petite ombre supplémentaire au tableau : en revanche je devrais être rentrée à temps pour ne pas rater Caleb quand il reviendra du ministère. Pour peu qu'il accepte bel et bien de revenir. Découcher, dans la situation actuelle, serait assez naturel de sa part. Je ne crois pas que je pourrais l'en blâmer. Avec un profond soupir, je chasse pour le moment ces pensées de mon esprit comme je peux et marche le long de l'allée vers la villa. Péniblement, je pousse la porte d'entrée de la maison.

« C'est moi ! Désolé pour le retard tante Pearl, je me sentais pas bien alors j'ai préféré prendre un taxi ! » Je dis sur un ton égal qui manifeste parfaitement l'habitude de ce genre de conversations.

Seulement voilà, pas de réponse. Certes, ma tante n'est pas toujours la plus bavarde des femmes, mais en général elle ronchonne toujours quelque chose pour la forme, histoire de me rappeler à l'ordre. Intriguée, j'accroche mon manteau dans l'entrée et fait quelques pas en avant.

« Tatie ? »

Toujours rien. Serait-elle en retard ? J'avance encore sans pour autant passer dans la pièce suivante. C'est alors qu'elle me prend à la gorge. Cette odeur trop familière, ferreuse et âcre. Du sang. Et pour que la villa entière en soit imprégnée...beaucoup de sang. C'est un parfum qui ne me rappelle rien de bon. En premier lieu : ma fausse couche. Clouée au sol, je déglutis péniblement. Mon cerveau a probablement déjà plus ou moins compris ce qui m'attend plus loin de la maison, et pourtant un puissant déni s'empare de moi, bloquant tout mouvement. Je ne veux pas y aller. Je vais faire demi-tour, sortir boire un verre, et quand je reviendrai tout sera normal. Tout sera comme avant. Pearl ronchonnera à propos de mon retard, je m'excuserai encore et elle me donnera sa merveilleuse potion qui abrège mon mal. Je sourirai et nous irons diner ensemble en attendant Caleb. Oui. Tout ceci n'est qu'un cauchemar. Une illusion traîtresse.

« Tante Pearl ?! »

Ma voix monte dans les aigus en fin de phrase, comme si mon angoisse avait donné un grand coup de pied dans ma trachée. A cet instant, je donnerais tout pour qu'elle me réponde. Au diable mes nerfs, je préférerais même qu'elle me hurle dessus. Mais rien ne vient. Et ce silence que j'ai toujours adoré, qui m'a donné envie de travailler dans une bibliothèque...n'est plus qu'une hantise à mes oreilles.Je reste là, figée, pour un temps qui me semble durer une éternité. Peut-être n'est-ce qu'une seconde. Qu'une minute. Le temps pour moi s'est comme arrêté.

_________________
- Keep calm and burn it to the ground -
We are the followers of He-Who-Must-Not-Be-Named and we got the dark mark to prove our loyalty unashamed. We are your neighbors and your teachers in your school and your streets. We are the purity of something powerful and elite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 558
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Tout pouvoir sans contrôle rend fou. (Lena)   Sam 7 Oct - 20:14

Tout pouvoir sans contrôle rend fou.
Seth savait qu’il ne devait pas perdre trop de temps, qu’il ne devait pas rester plus longtemps sur les lieux, mais son regard ne parvenait pas à quitter le corps de cette femme malmenée de toute part. Un léger sourire s’affichait sur son visage, alors qu’il se délectait de ce spectacle. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas ressenti ça. Oh, il ne s’était pas retenu de tuer des personnes depuis qu’il était dans ce groupe de mage noir (d’abord sans marque, puis avec marque), mais ça n’avait rien à voir. C’était des ordres, c’était des personnes qu’on lui avait demandé de tuer. Là, ce n’était finalement qu’une pulsion et Seth se délectait de la sensation qu’il ressentait à chaque fois qu’il s’était laissé envahir par une telle pulsion. Le plaisir que ça lui provoquait de voir le corps d’une femme dans un tel état, à ses pieds. Le jeune homme savait bien qu’il avait fait une erreur, qu’il n’aurait pas dû se laisser aller, il avait suffisamment conscience de ses actes pour s’en rendre compte… mais cela ne l’empêchait pas de se délecter du spectacle. Bien au contraire. Entre sa relation avec Pomona (qui avait quand même provoqué de nombreux changement), son entrée chez les Mangemorts, il n’avait pas pu faire une telle chose et ça lui avait cruellement manqué. Pendant cet instant, qui dura un certain moment sans qu’il ne sache exactement combien de temps, Seth eut le sentiment de se sentir bien. Comme s’il se soulageait d’un poids, qui lui pesait un peu trop. Minutieusement, il se mit alors à nettoyer toutes ses traces, sans pour autant nettoyer le corps ou encore le sang qui avait largement coulé de ce cadavre qui jonchait le sol. C’était une œuvre d’art.

Mais cet instant parfait, salutaire, disparu rapidement quand Seth entendit la porte de la maison s’ouvrir. Il avait perdu trop de temps. Ça c’était parce qu’il avait eu besoin de se délecter trop longtemps de ce qu’il venait de faire, et ç cause de ça, il avait perdu du temps et maintenant il se retrouvait avec un témoin. Le pire, c’était que Seth savait parfaitement de qui il s’agissait, parce qu’il savait où il se trouvait et il savait qui devait rentrer dans cette maison. Elena Lestrange venait de faire son apparition et ce n’était pas du tout une bonne chose. Rapidement, Seth se mit dans un coin de la pièce et utilisa sa baguette afin de se vêtir de sa tenue et de son masque de Mangemort. Ça serait déjà ça. S’il parvenait à s’en aller sans qu’on découvre son identité, il aurait gagné. Et que faire de Lestrange ? Si c’était le mari qui était rentré, Seth n’aurait eu aucun scrupule à s’en prendre à lui. Concernant Elena, il était quelque peu partagé. Même si une légère pulsion eut envie de le pousser à lui réserver le même sort qu’à sa tante. Quand il l’entendit crier, il reprit ses esprits. Il devait partir. Elle n’était pas entrée dans la pièce encore, sans doute qu’elle avait d’ores et déjà compris le sort qui avait été réservé à sa tante ? Seth n’en savait rien, la seule chose qu’il savait, c’était qu’il devait s’en aller. Il s’apprêtait à transplaner, quand finalement ses jambes le poussèrent à se diriger vers la porte de la pièce pour poser son regard sur Lestrange au sol.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tout pouvoir sans contrôle rend fou. (Lena)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le pouvoir sans abus perd son charme • Artemis
» Tout est sous contrôle
» Règle du RP: Les symboles perdus
» Pourquoi les méchants sont-ils méchant ? Non c'est pas une question piège...
» ? présentation de Nami Soriou ? [validé]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Les habitations
 :: Bienvenue chez vous ! :: La villa Gordon
-