AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2363
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeLun 7 Aoû - 0:12

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir.
Mettre les pieds à Sainte Mangouste n’était jamais une partie de plaisir pour Sasha, quand bien même elle savait qu’elle n’avait de toute façon pas le choix. Au vu de son état, elle devait quand même s’y rendre pour des bilans de temps en temps, afin de s’assurer que son fils ou sa fille allait bien. Au vu de la situation et de tout ce qu’il y avait autour, la jeune femme avait quand même envie d’être sûre que sa grossesse allait bien se passer. Parce qu’avec tout le reste… Angus qui était partie, Voldemort qui continuait de lui mettre la pression (et encore plus maintenant qu’elle était enceinte), Gwendall toujours dans le collimateur de son supérieur, Sasha avait envie d’espérer qu’au moins une chose allait pouvoir bien se passer. Même si, dans tous les cas, le simple fait qu’elle soit enceinte ne manquait pas de la mettre dans une position plus délicate encore. Mais bon… la jeune femme s’efforçait de ne pas trop y penser, de ne pas se laisser happer par ses craintes, parce qu’elle assumait pleinement ses décisions. Gwendall et elle avaient décidé de fonder une famille tous les deux, malgré les risques, malgré leur vie compliquée, elle n’avait pas l’intention de baisser les bras. Elle voulait croire qu’ils pouvaient au moins faire ça correctement, même si les mangemorts ne manquaient pas de mettre leurs vies sans dessus dessous.

Sauf que pour cela, elle devait donc revenir à Sainte Mangouste. C’était normal, c’était même là-bas qu’elle allait accoucher comme la plupart des sorciers d’Angleterre. Sauf que dès qu’elle passait le pas de la porte de l’hôpital, elle sentait cette désagréable pression. Elle aurait tant aimé pouvoir continuer ses études à l’hôpital, même si elle se plaisait bien quand même à Poudlard (et qu’elle espérait en un sens que cela allait l’aider avec Voldemort sur le long terme… ). Mais c’était impossible, alors elle faisait avec. Et ce jour-là, elle devait supporter le fait d’aller à Sainte Mangouste, de voir ces visages qu’elle connaissait et qu’elle reconnaissait, qui la reconnaissait même d’ailleurs… avec sa réputation, son arrestation. Elle tenta du mieux possible de ne pas se préoccuper de tout cela, de se concentrer sur le fait qu’elle avait un rendez-vous médical et qu’elle voulait que tout se passe bien. Elle avait un peu attendu avant qu’on ne la conduise dans une salle d’auscultation, pour attendre la personne qui allait venir s’occuper d’elle. Sasha se doutait, bien sûr, qu’elle allait la connaître sauf si c’était un nouveau médicomage arrivé après qu’elle ait été arrêté. Mais elle se préparait mentalement au fait qu’elle allait donc se retrouver, en toute logique, devant un visage familier. Sauf que même en s’étant préparé, elle ne manqua pas d’être surprise en voyant Brett. Elle aurait vraiment pu tomber sur mieux.

« Bonjour. » Dit-elle simplement, sans pour autant réellement cacher ce qu’elle ressentait.

Sasha savait parfaitement qu’elle ne devrait sans doute pas réagir de cette manière, penser comme ça concernant la jeune femme, mais elle ne pouvait réellement pas s’empêcher d’être jalouse. Simplement parce qu’elle avait quelque chose qu’elle n’avait plus.
Code by Gwenn


_________________

Merci Triplette Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 291
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve R. Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeMar 15 Aoû - 21:51

Ces personnes qu'on a pas spécialement envie de revoir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cela s’annonçait être une journée tout à fait ordinaire pour la jeune Pénélope. Même si cela n’avait rien à voir avec les journées qu’elle avait passé à Poudlard durant sept années de travail et de cours. Elle s’était toujours investie très lourdement et intensément dans ses études. Etant née-moldue, Pénélope s’était toujours dit que les enfants nés d’un ou deux parents sorciers avaient plus de facilités ou du moins d’avance sur elle. Elle avait donc voulu combler ce prétendu retard en travaillant davantage tout en mettant un point d’honneur à avoir de bons vois d’excellents résultats. C’était une chose très importante pour elle. Et avec tout cela, elle était très fière de ce qu’elle avait accompli et de son parcours scolaire. Surtout qu’elle avait même su se hisser au rang de préfète en chef lors de sa dernière année. Pour beaucoup d’élèves cela ne valait pas dire grand-chose et c’était plus une histoire de jouer l’enquiquineuse de service mais Pénélope avait toujours pris cela très à cœur. Elle avait toujours pris tout ce qu’elle avait fait très à cœur, essayant de rien négliger pour réussir du mieux qu’elle le pouvait. Et cela avait été suffisant, plus que suffisant. Mais maintenant, il fallait qu’elle fasse encore mieux pour venir en aide aux patients du mieux qu’elle le pouvait. A Sainte-Mangouste on voyait tous les cas possibles et inimaginables et c’était très dur quand on ne pouvait rien faire pour les aider médicalement parlant mais Pénélope était convaincue qu’il y avait toujours un petit quelque chose à apporter à chacun.

Dans tous les cas, Pénélope comptait bien faire du mieux qu’elle pouvait afin d’être véritablement embauchée et réussir une carrière de médicomage. Elle sentait qu’elle en était capable et elle comptait mettre tout en œuvre pour y arriver. Elle fit quelques petites visites habituelles, apporta les soins aux patients, discutant un peu avec eux. Le partage et la communication faisait partie de la guérison selon elle, et elle prenait plaisir à y participer. On l’avait prévenue qu’elle avait une visite de contrôle à effectuer pour une femme enceinte. Elle regarda le nom de la patiente et haussa un sourcil. Sasha Colloway, elle l’avait brièvement connue, quand la jeune femme travaillait encore ici. Elles n’avaient pas franchement noué d’amitié. Ce n’est pas que Pénélope n’avait pas voulu mais Sasha ne s’était jamais montré très cordiale ni même avenante et Pénélope n’avait tenté aucun rapprochement. Ce n’était pas le genre de caractère qu’elle appréciait ou avec lesquels elle s’entendait particulièrement bien. Malheureusement. Mais elle savait se montrer professionnelle et elle ne comptait pas se montrer désagréable avec Sasha, surtout qu’avec sa grossesse, elle était peut-être plus aimable. Après tout, on disait que la venue d’un enfant changeait les gens, cela pouvait tout à fait être en bien. Elle entra dans la salle et sourit doucement à Sasha.

« Bonjour. »

Apparemment non, mais bon tant pis. Ce n’était sûrement pas facile pour elle de revenir ici après tout ce qu’elle avait vécu, mais Pénélope n’était pas là pour la juger, seulement pour la traiter comme on traitait tout patient. Elle n’était pas juge après tout, seulement soignante.

« Bonjour Madame Colloway, comment vous sentez-vous ? Pas de sensation particulière ? »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2363
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeSam 30 Sep - 16:13

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir.
Sasha se doutait qu’elle ne devrait pas se sentir à ce point agacée de voir Pénélope Brett sous ses yeux, mais elle n’y pouvait rien. Les deux jeunes femmes ne se connaissaient pas beaucoup, mais elles n’avaient pas beaucoup de différence d’âge. Sasha n’avait pas spécialement fait attention à elle pendant ses études à Poudlard, seulement quand elle avait intégré Sainte Mangouste. Une stagiaire de plus, comme elle à l’époque. Et maintenant, elle voyait cette fille pour qui elle n’avait clairement aucune affinité continuer de travailler à l’hôpital magique alors qu’elle... elle devait se contenter d’un travail à Poudlard. Oh, elle aimait son poste à Poudlard, elle appréciait de travailler avec Zelda, mais ça n’avait quand même rien à voir avec Sainte Mangouste. La jeune femme aurait bien aimé pouvoir continuer de fouler ces couloirs, pouvoir continuer de travailler ici, malgré les événements. Sauf qu’on en avait décidé autrement. Savoir qu’en prime, le directeur de l’hôpital qui était un Mangemort (ancien Néo-Grindelwaldien), mais surtout mentor de son époux, n’avait rien fait pour l’aider à réintégrer de nouveau son stage... ça la mettait en rogne. Et cette colère avait le don de se place sur les personnes comme Pénélope, qui n’avait rien demandé à personne, mais qu’elle se trouvait la cible de la jalousie de la sorcière enceinte.

Celle ci se montra particulièrement professionnelle, l’appelant «Madame Colloway» et se comportant donc comme un médecin normal qui ne connaissait pas plus que ça sa patiente. Bon, en même temps, les deux sorcières ne se connaissaient pas tant que ça. Si Sasha appréciait d’être appelé par son nouveau nom de famille parce que ça ne faisait que lui rappeler qu’elle était mariée à Gwendall, dont elle était évidemment folle amoureuse, elle devait bien avouer que ça la dérangeait un peu en cet instant précis.

« Je t’en pris Brett, ne m’appelle pas Madame... j’ai l’impression d’avoir quarante ans. »

Dit-elle dans un soupir, ne se gênant donc pas de tutoyer la jeune femme. En même temps, à l’époque où elles devaient travailler ensemble – même si elles ne l’avaient pas fait longtemps – elles n’avaient eu aucune raison de se vouvoyer. Sasha devrait sans doute se contenter de ça, parce que ça lui permettrait peut-être de ne pas penser au fait que cette jeune femme avait la chance de pouvoir continuer son stade à Sainte Mangouste mais bon... Sasha était particulièrement incapable de savoir ce qu’elle voulait vraiment. Sans doute ne pas se trouver ici et maintenant.

« Je me sens bien. Fatiguée par moment, mais sans rien d’exceptionnel. » Elle prit le partie de répondre quand même aux questions de Brett, parce qu’elle était là pour s’assurer que son fils ou sa fille allait bien. Alors autant qu’elle réponde aux questions de la jeune femme. « Pas de sensations particulières non. Je crois que tout va bien. »

En un sens, elle avait ses propres connaissances médicales quand même donc elle pouvait savoir si elle n’allait pas bien ou pas. Même si elle était loin d’être spécialiste.
Code by Gwenn


_________________

Merci Triplette Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 291
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve R. Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeLun 30 Oct - 2:49

Ces personnes qu'on a pas spécialement envie de revoir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Cela faisait tout de même un peu bizarre à Pénélope de devoir s’occuper d’une fille qui avait été sa collègue il n’y a pas si longtemps. Certes, Sasha n’était pas son amie, mais elle n’était pas son ennemie non plus. Ce n’était pas comme si elles avaient appris à se connaître ou qu’elles s’étaient vraiment parlé. Et cela n’avait jamais vraiment dérangé Pénélope. Bien qu’elle n’ait rien à lui reprocher, Sasha n’était pas le genre de personne vers qui Pénélope aimait se diriger. C’était simplement une question de caractère. Dans tous les cas, elle ne devait pas faire de différence, qu’elle connaisse ou non Sasha, elle était une patiente comme une autre et aurait le droit au même traitement que les autres. C’était ce qu’on leur apprenait en tout cas, à rester neutre avec les patients et ne pas faire de différence. Néanmoins, cela ne signifiait pas pour autant être désagréable, et Pénélope avait pour habitude d’être assez souriante et avenante avec les autres. Elle avait réussi à dépasser sa timidité, du moins avec les inconnus, il y avait encore certaines situations où elle avait du mal mais bon, peu importe pour le moment. Elle essayait de se montrer cordiale avec Sasha, sans se montrer familière, mais au moins qu’elle se sente à l’aise, même si la future maman avait à première vue, l’air d’aller bien.

Elle vérifierait tout cela par la suite, mais elle se doutait que Sasha aurait pu déceler toute seule si vraiment le bébé avait quelque chose, étant donné qu’elle avait quelques connaissances en médicomagie. Elle trouvait d’ailleurs un peu dommage pour elle qu’elle ne continue pas à Sainte-Mangouste, elle ne connaissait pas les raisons et le fin mot de l’histoire, et si Sasha était mieux comme ça alors elle était contente pour elle. Mais elle l’avait toujours trouvée à l’aise ici alors elle avait été un peu surprise de son départ.

« Je t’en pris Brett, ne m’appelle pas Madame... j’ai l’impression d’avoir quarante ans. »

Bon… au moins c’était dit. Elle pouvait tout de même comprendre que cela puisse être un peu déstabilisant de se retrouver dans cette situation. Pénélope n’aurait pas su ce qu’elle aurait fait si les choses avaient été inversées pour toutes les deux. Dans tous les cas, elle ne souhaitait pas la contrarier ou la mettre de mauvaise humeur alors elle ferait comme bon lui semble, s’il n’y avait que cela pour lui faire plaisir, cela ne devrait pas trop être difficile.

« Très bien comme tu préfères. »

Elle lui adressa un sourire aimable avant de reprendre son rôle et commencer cette visite médicale prénatale. Cela ne devrait pas prendre trop de temps normalement, c’était juste pour un contrôle. Elle commença déjà à lui poser quelques questions, faisait un premier bilan de l’était général. Au moins, s’il y avait le moindre souci pour Sasha ou le bébé, cela ferait gagner du temps pour remettre les choses en place.

« Je me sens bien. Fatiguée par moment, mais sans rien d’exceptionnel. Pas de sensations particulières non. Je crois que tout va bien. »

Elle hocha la tête. C’était une bonne chose en tout cas. Le bilan de cette visite allait sans doute être positif pour elle et son bébé. Il ne restait plus qu’à l’ausculter un peu pour vérifier tout cela. Les techniques qu’ils avaient mis au point étaient plutôt efficaces, même si pas parfaites, c’était mieux que rien.

« Tout me semble bien, je vais t’ausculter un peu pour vérifier tes propos. Tu n’as pas trop de problèmes de nausées ? »

Chez certaines femmes enceintes elles pouvaient être fréquentes et très dérangeantes, ils avaient donc mis au point de potions anti-vomitif exprès pour les femmes enceintes. Comme elle l’avait annoncé, Pénélope s’approcha d’elle pour l’ausculter.

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2363
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeMar 19 Déc - 20:34

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir.
Sasha appréciait que Pénélope accepte de ne pas l’appeler Madame et de la tutoyer. Les deux jeunes femmes n’étaient pas si proches que cela. Elles avaient passé du temps en tant que collègue à Sainte Mangouste, avant ça à l’école de magie, mais ce n’était pas pour autant qu’elles étaient amis. Cependant, Sasha – quand bien même, elle n’avait jamais cherché à réellement s’approcher de la jeune femme, plus par soucis d’incompatibilité de caractère – trouvait ça un peu dur de l’entendre l’appeler Madame ou encore de la vouvoyer, alors qu’elles avaient presque le même âge. Même si, techniquement, le médecin ne devait pas devenir trop familier avec son patient (ça, Sasha le savait après tout elle avait travaillé dans cet hôpital, sans suivre la directive concernant Gwendall d’ailleurs, qu’elle avait rencontré ici), Sasha estimait qu’elles pouvaient quand même se parler plus… familièrement toutes les deux sans que ça soit dérangeant. Pénélope accepta en tout cas, pour le plus grand plaisir de Sasha.

La jeune femme répondit aux questions du médecin donc, elle osait croire qu’elle aurait senti si ça n’allait pas avec son bébé. Elle avait quelques connaissances, elle savait ce qui était normal ou non. Mais en même temps, Sasha savait aussi qu’elle ne pouvait pas se permettre de se contenter seulement de son jugement et qu’elle devait subir les examens de Sainte Mangouste. Même si elle avait une boule au ventre à chaque fois qu’elle revenait ici… ne supportait définitivement pas le fait de ne plus y travailler. Elle avait beau apprécier son travail à Poudlard – plus que ce qu’elle n’aurait cru de prime abord – elle était toujours dégoutée d’avoir été renvoyé de l’hôpital magique. Mais bon, elle ne pouvait rien y changer. Sasha fit un signe de la tête à Pénélope quand celle-ci lui affirma qu’elle allait l’ausculter un peu, pour vérifier que tout allait bien. Elle n’avait aucune raison de l’en empêcher.

« Ça va. » Dit-elle quand la jeune femme lui posa des questions sur les nausées, tout en la laissant l’ausculter sans rien dire. Elle ne s’entendait pas tant que ça avec la jeune femme à l’époque où elles travaillaient ensemble, mais en même temps elle n’avait aucune raison de mettre en doute ses compétences concernant son travail. Elle lui faisait confiance. De toute façon, elle n’avait pas le choix, donc elle se laissait faire. « C’était un peu compliqué les premiers temps, mais maintenant ça va. »

Elle n’avait plus tant que ça de nausée, parfois seulement quand elle sentait certaines odeurs. Mais sinon, elle s’en sortait bien. Elle savait que toutes les femmes n’étaient pas aussi bien loties qu’elle et que parfois, elles passaient des mois au-dessus des toilettes. Ce n’était pas son cas, par chance.
Code by Gwenn


_________________

Merci Triplette Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 291
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve R. Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeJeu 1 Fév - 18:32

Ces personnes qu'on a pas spécialement envie de revoir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
S’il n’y avait que cela qui pouvait faire plaisir à Sasha, elle voulait bien la tutoyer. Le protocole exigeait qu’on traite les patients de la même façon, même si on en connaissait certains. Mais pour une visite de contrôle concernant une grossesse, ce n’était pas bien grave. Et puis, cela ne risquerait pas de s’ébruiter. Elle ne pensait pas devoir se charger d’une connaissance aussi vite, surtout qu’elle avait été à ses côtés il n’y avait pas si longtemps. Pénélope voyait bien que la future maman n’était pas très à l’aise, Pénélope n’était pas au mieux non plus mais elle se forçait à rester concentrée et professionnelle. Même si elle n’était pas non amie, elle voulait faire les choses bien et lui apporter les meilleurs soins qu’elle puisse, même si dans ce cas précis, elle n’attendait pas vraiment de soins. Mais il fallait se parer à toutes éventualités après tout. Même si à première vue, sa grossesse se passait tout à fait normalement.

Elle ne savait pas exactement pourquoi sa patiente du jour avait quitté Sainte-Mangouste, et elle ne se sentait pas assez proche d’elle pour lui poser la question. Surtout que cela pourrait être des plus indélicats s’il s’agissait d’un sujet encore sensible pour elle. D’autant plus que les réactions des femmes enceintes pouvaient parfois être des plus bizarres et extrêmes. Mais Pénélope la trouvait très chanceuse dans tous les cas. C’est vrai, elle s’était mariée et elle allait avoir un enfant dans quelques mois. Il y avait pire non ? C’était une situation à laquelle la jeune stagiaire ne dirait pas non. Même si pour le moment, elle se trouvait encore célibataire. Il est vrai qu’elle était encore jeune et voulait d’abord se concentrer sur son cursus à l’hôpital mais tout ceci restait toujours dans un coin de sa tête. Cela pouvait sembler un peu niais et idiot, mais Pénélope ne voyait pas le mal de vouloir se marier et avoir des enfants. Après tout, c’était le cas de plein de monde.

« Ça va. C’était un peu compliqué les premiers temps, mais maintenant ça va. »

Elle hocha la tête, elle n’aurait donc pas besoin de lui prescrire un anti vomitif. C’était tant mieux pour Sasha. C’était toujours plus agréable de bien vivre sa grossesse, ce qui n’était malheureusement pas le cas de toutes les femmes. Elle l’ausculta ensuite comme elle le lui avait annoncé un peu plus tôt, essayant d’oublier son léger malaise. Elle ne trouvait aucun signe qui pourrait indiquer un souci. L’enfant et sa mère semblaient se porter bien tous les deux, c’était une bonne chose. Il y avait des diagnostics que l’on n’aimait pas annoncer dans ce travail. Mais on ne pouvait pas toujours choisir, malheureusement, tous les patients ne pouvaient pas être en bonne santé.  

« Tout me paraît très bien, tu n’as pas de soucis à te faire. Est-ce que tu aurais des questions particulières à poser. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2363
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeMar 3 Avr - 13:53

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir.
Sasha se laissa faire quand Pénélope se mit à l’ausculter, parce qu’elle avait confiance en elle pour le coup. En même temps, au vu de la situation, la jeune femme n’avait pas d’autre choix que de lui faire confiance. Puisqu’elle était son médicomage pour le moment, pour ce rendez-vous, alors, elle la laissait faire. C’était quand même un peu particulier pour elle de se faire ausculter par une jeune femme qu’elle connaissait, avec qui elle avait travaillé autrefois. Elle se sentait un peu mal à l’aise, mais dans tous les cas, elles n’avaient pas le choix. Et la seule chose qui comptait vraiment, c’était que la jeune femme apprenne si son enfant allait bien ou non. Après tout, on ne pouvait pas dire que la jeune femme avait vraiment une vie saine et reposante. Bon, elle prenait soin d’elle quand même, parce qu’elle n’avait aucune envie qu’il arrive quoi que ce soit à son bébé, mais quand même… elle avait une vie bien mouvementée.

Elle apprécia donc d’entendre le médicomage affirmer que tout allait bien, qu’elle n’avait pas de soucis à se faire. Bon, la jeune femme savait bien que ce n’était d’un aspect que purement médicale et il était évident qu’elle avait de bonne raison de se faire du souci pour son bébé, pour la vie qu’elle allait avoir plus tard avec cet enfant, tout en continuant de porter la marque des ténèbres sur son avant-bras. Autant dire que ça n’allait donc pas être serein, mais en même temps c’était comme ça, elle savait bien ce qu’elle risquait depuis qu’elle était enceinte. Mais si d’un point de vu purement médical, ça allait, alors… c’était déjà une très bonne chose.

« Eh bien, non, je n’ai pas de question. »
Elle n’en avait pas, en effet, concernant sa grossesse en elle-même. Tant que tout allait bien, c’était le principale, la jeune femme n’avait pas vraiment besoin de savoir autre chose. Bon, elle se posait quand même énormément de question pour la suite, comment les choses allaient se passer, si elle allait pouvoir s’en sortir en tant que mère… ce genre de chose. Mais en même temps, ce n’était pas des questions qu’elle poserait à Pénélope. Cependant, elle prit le parti de la questionner autrement. « Ça se passe comment maintenant ici ? » Demanda-t-elle alors, ne pouvait pas s’empêcher de se montrer curieuse concernant l’hôpital. « Ça a beaucoup changé depuis que je suis partie ? »
Code by Gwenn

_________________

Merci Triplette Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 291
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve R. Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeJeu 26 Avr - 19:46

Ces personnes qu'on a pas spécialement envie de revoir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope devait bien admettre que cela lui faisait plus que bizarre de devoir ausculter Sasha. Elle n’aurait pas pensé à devoir le faire un jour, même si quand on y réfléchissait bien, c’était plutôt logique qu’elle ait un jour ou l’autre, des patients qu’elle connaît, plus ou moins bien. Après tout, le monde était petit et puis, Sainte-Mangouste était l’hôpital sorcier le plus réputé de Grande Bretagne. Enfin, bon, elle savait restée professionnelle même si elle n’était pas en face de sa meilleure amie, elle ne la détestait pas non plus. Et puis Sasha était enceinte, c’était une bonne nouvelle, autant restée cordiale et agréable, elle était contente pour elle en tout cas, loin de s’imaginer les problèmes internes que Sasha rencontrait suite à sa grossesse. Elle ne pouvait rien faire de ce côté-là et puis même médicalement, elle n’avait rien à faire étant donné que tout semblait en ordre et que la mère et l’enfant étaient en pleine santé, c’était déjà une bonne chose.

Elle la rassura donc sur ce point, même si elle n’était peut-être pas inquiète. Après tout, Sasha avait reçu une formation ici et de ce qu’elle savait, elle était restée dans le domaine médical étant donné qu’elle était infirmière à Poudlard, donc elle aurait sans doute pu déceler des anomalies seule s’il y en avait eu. Heureusement, ce n’était pas le cas. Quoiqu’il en soit, elle devait suivre la procédure habituelle et lui demander si elle avait des questions particulières, sur sa grossesse, l’accouchement, ce qu’elle voulait en fait. Pénélope était censée pouvoir répondre à ce genre de questions sans mal, du moins elle l’espérait. Pour le moment, elle n’avait pas rencontré de cas ou difficultés majeures, et elle trouvait qu’elle se débrouillait plutôt bien, ce qui la rassurait et l’enchantait beaucoup.

« Eh bien, non, je n’ai pas de question. »

Elle hocha la tête et sourit doucement tout en rangeant le matériel. Elle n’était pas vraiment surprise, Sasha ne lui avait jamais paru être quelqu’un d’angoissée ou de stressée. Même si elle ne la connaissait pas bien, elle l’avait toujours trouvée calme et patiente. Ce n’était peut-être pas du tout le cas mais ça, elle ne pouvait pas vraiment le dire vu qu’elle n’était pas assez proche d’elle humainement.

« Ça se passe comment maintenant ici ? Ça a beaucoup changé depuis que je suis partie ? »

Elle releva la tête vers elle et réfléchit un instant. Est-ce que le fonctionnement ici avait changé ici ? Pas vraiment. Il y avait toujours plus ou moins le même personnel et les mêmes habitudes. Il y avait bien eu des nouveaux et des départs, mais globalement, elle n’avait rien trouvé de nouveautés dignes d’être remarquées et analysées.

« Ça se passe toujours de la même manière. En fait, ça n’a pas tellement changé. J’imagine que ce doit être différent à Poudlard, mais ça doit apporter de nouvelles choses que tu ne trouves pas ici. Enfin, je veux dire, tu as plus la possibilité de connaître les élèves et de les aider en profondeur. Ça doit être un peu plus social non ? »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2363
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeMar 3 Juil - 16:07

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir.
Sasha avait en réalité beaucoup de question, mais rien qui ne concernait réellement son interlocutrice. Sur sa grossesse, sur l’accouchement, la jeune femme pensait être au point. Le souci c’était après ça. Comment elle allait faire pour s’en sortir en tant que mère ? Comment ça allait se passer une fois qu’elle aurait accouché pour qu’elle puisse s’occuper de son fils ou de sa fille, tout en continuant de travailler. Parce que outre le fait qu’elle avait l’intention de continuer de travailler, elle en avait le besoin en fait. Mais il n’y avait pas que cela. Comment ça allait se passer avec Voldemort ? Encore une fois, ce n’était pas quelque chose qu’elle allait poser à Pénélope. Elles n’étaient de toute façon pas assez proche pour que la jeune femme se penche un peu sur ses angoisses et elle ne pouvait pas le faire avec quelqu’un d’extérieur. Les angoisses de Sasha touchaient beaucoup le sujet des mangemorts, des mages noirs, de Voldemort et de tous les risques qu’elle prenait, que Gwendall prenait à longueur de temps. Mais bon, donc, elle ne pouvait pas parler de tout cela avec Pénélope.

Mais puisqu’elle était là, puisqu’elle avait une ancienne collègue avec elle et que c’était une fille qui était en stage avec elle… elle se permit de la questionner un peu sur ce que devenait Sainte Mangouste depuis son départ. Ça manquait à Sasha de s’y rendre. Elle regrettait tellement d’avoir perdu son poste et encore plus que le directeur de l’hôpital n’ait rien fait du tout pour l’aider. Mais bon… elle avait au moins pu se rendre compte que le « mentor » de Gwendall, elle ne pourrait jamais lui faire confiance. Pénélope lui apprit que ça n’avait pas vraiment changé. Comme ça lui manquait. Elle se pencha un peu plus sur son poste à Poudlard… visiblement elle avait une bonne image de ce dernier, c’était rare quand même. Zelda pourrait le confirmer, les médicomages de Sainte Mangouste étaient rarement du genre à considérer qu’infirmière à Poudlard était une bonne chose.

« J’avoue que c’est différent. »
Dit-elle sincèrement. « C’est moins l’usine, même si j’ai l’impression qu’il y a dix fois plus de travail. » Au début, elle ne pouvait pas nier qu’elle avait un peu cru que le travail était « cool », mais ce n’était pas le cas. « Mais on n’a évidemment pas autant de cas intéressant qu’ici. Et il y a aussi beaucoup de malade imaginaire. » À choisir, Sasha préfèrerait travailler à Sainte Mangouste, mais en même temps elle n’avait pas vraiment à se plaindre de son poste à l’école de magie. « Mais bon, ça n’enlève pas que la plupart des médecins vont considérer que je fais un travail en dessous d’eux… » Sasha poussa un soupire. « Alors que ça demande beaucoup d’effort Poudlard. J’ai été surprise en y arrivant, pourtant on m’avait prévenu. »

Zelda l’avait bien mise en garde, mais elle avait quand même été surprise. Parce qu’elle avait ses apriori.
Code by Gwenn

_________________

Merci Triplette Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 291
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve R. Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeDim 22 Juil - 10:53

Ces personnes qu'on a pas spécialement envie de revoir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope devait bien admettre que la situation n’était pas des plus banales. Surtout quand on précisait qu’elle et Sasha ne s’étaient jamais très bien entendues, ni n’avaient chercher à le faire. Il était sûr qu’elles étaient très différentes, et donc, que cela ne pouvait pas vraiment coller entre elles. Mais bon, ce n’était pas pour autant qu’elle dût se comporter de manière odieuse, de toute façon, elle ne savait pas agir de la sorte. Pénélope avait toujours été une gentille fille, un peu trop coincée diraient certaines mauvaises langues, on le lui avait déjà reproché durant ses années à Poudlard, et elle s’en fichait un peu à dire vrai. Elle avait juste toujours privilégié les études aux fêtes, et il est vrai que quand elle était préfète-en-chef, elle n’avait pas été très souple avec les autres, mais en même temps, s’il y avait un règlement, ce n’était pas pour rien. Quoiqu’il en soit, elle trouvait tout de même qu’elle avait fait des efforts et s’était améliorée depuis son entrée dans la vie active, elle se trouvait plus détendue et plus souple. Et tout compte fait, ce n’était pas plus mal.

Quoiqu’il en soit, elle n’était pas le sujet du jour. Sasha, l’était d’autant plus, déjà à cause de sa grossesse. Et aussi parce que Pénélope était tout de même curieuse de savoir comment cela se passait pour Sasha à Poudlard. Elle se doutait bien que cela n’avait rien à voir avec Sainte-Mangouste et qu’elle devait traiter que des cas très mineurs, si tout allait bien, mais Pénélope ne trouvait pas pour autant que cela avait quelque chose de dégradant. Cela apportait d’autres points. Par exemple, un élève passait sept ans, entre les murs du château de Poudlard. Donc il y avait beaucoup plus de côté social, on devait connaître davantage les patients, et un autre lien se créait. Ce n’était pas vraiment le cas à Sainte Mangouste, encore que, cela dépendant dans le service dans lequel on officiait. Tout ce qui était maladies mentales, et autres maux incurables, il y avait forcément des liens qui se créaient.

« J’avoue que c’est différent. C’est moins l’usine, même si j’ai l’impression qu’il y a dix fois plus de travail. Mais on n’a évidemment pas autant de cas intéressant qu’ici. Et il y a aussi beaucoup de malade imaginaire. Mais bon, ça n’enlève pas que la plupart des médecins vont considérer que je fais un travail en dessous d’eux… Alors que ça demande beaucoup d’effort Poudlard. J’ai été surprise en y arrivant, pourtant on m’avait prévenu. »

Pénélope trouvait ça dommage, que leur travail ne soit pas reconnu par le reste du personnel soignant. Après tout, eux, enfin dans ce cas, elles, œuvraient aussi pour soigner et soulager les autres, des adolescents qui plus est. Ce n’était pas le plus simple, et elle la croyait aisément, quand elle disait qu’elles avaient beaucoup de travail. Quand on connaissait le nombre d’étudiants à Poudlard pour seulement deux infirmières, elles ne devaient pas chaumer. Quoiqu’il en soit, Pénélope ne dénigrait en aucun cas leur profession.

« Je trouve ça totalement idiot de penser ça. Ça n’a rien d’inférieur, bien au contraire. Ce n’est pas le même fonctionnement, ni les mêmes cas, mais je trouve ça tout aussi bien personnellement. Je suis contente pour toi, si ça te plaît en tout cas. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2363
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeMar 25 Sep - 12:02

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir.
Il y avait toujours un côté un peu nostalgique, un sentiment d’échec, quand Sasha mentionnait sa nouvelle carrière et son travail à Poudlard, comparé à celui qu’elle avait eu à Sainte Mangouste. Mais en même temps, ce n’était pas comme si elle pouvait revenir en arrière afin de changer cela. C’était comme ça, la jeune femme avait conscience qu’elle avait définitivement grillé ses chances à l’hôpital magique, alors qu’elle considérait quand même qu’il n’y avait aucune raison pour cela. D’accord, elle avait été arrêtée et elle avait été envoyé en prison pendant un temps, mais au final l’enquête avait révélé qu’elle était innocente (enfin, elle ne l’était pas réellement, mais le monde ne pouvait que croire qu’elle l’était à présent). C’était frustrant de se dire que malgré cela, on ne lui ouvrait plus les portes de l’hôpital magique (alors qu’en prime, elle connaissait quand même le directeur qui aurait pu faire un effort pour elle, mais c’était visiblement trop lui demander…), mais au moins elle ne s’en sortait pas trop mal. Et contre toute attente, son travail à l’école de magie lui plaisait et travailler avec Zelda lui plaisait également.

Pénélope la surprit légèrement en affirmant qu’elle trouvait ça idiot que des médicomages puissent penser qu’elle faisait un travail inférieur à eux. Mine de rien, Sasha ne pouvait pas nier qu’elle appréciait grandement les propos de son interlocutrice. À une époque, elle aurait été peut-être du genre à penser elle-même que Poudlard ne valait pas Sainte Mangouste. Et concrètement, elle avait été surprise en arrivant sur place de la masse de travail qu’il y avait. Maintenant, elle s’en rendait bien compte, Pénélope de son côté n’avait pas besoin d’y avoir mis les pieds pour s’en rendre compte. Et quand la médicomage affirma qu’elle était contente pour elle, si ça lui plaisait, Sasha avait envie de croire qu’elle était sincère. Et mine de rien, ça lui faisait du bien. Surtout qu’on ne pouvait pas dire qu’elles étaient les meilleures amies du monde. Malgré ça, Pénélope se montrait sympa avec elle. Pas seulement parce qu’elle était sa patiente. Elle ne faisait pas semblant. En tout cas, la jeune femme n’avait pas le sentiment que son interlocutrice faisait semblant.

« Merci. » Dit-elle alors, dans un fin sourire, sincère et touchée. Elle ne pensait pas trouver à ce point du réconfort auprès d’une fille qu’elle n’avait pas forcément porté dans son cœur jusqu’à présent. Ça ne voulait pas dire qu’elles allaient devenir les meilleures amies du monde non plus, mais au moins Sasha avait un peu le sentiment d’être soutenue dans ce qu’elle faisait et ça n’avait rien de désagréable, bien au contraire. « Je suis contente que ça se passe bien pour toi aussi. » Reprit-elle alors. « Que tu arrives à bien t’en sortir ici. »

Et elle le pensait vraiment, elle ne se contentait pas de dire ça pour être gentille, bien au contraire. Même si ça lui faisait quand même un peu bizarre de parler comme ça avec Pénélope.

Code by Gwenn

_________________

Merci Triplette Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 291
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve R. Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeLun 5 Nov - 17:33

Ces personnes qu'on a pas spécialement envie de revoir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope ignorait si elle se plairait à travailler à l’infirmerie de Poudlard. Il était vrai que les cas rencontrés étaient moins importants, sans compter ceux qui se prétendaient malade pour s’alléger de quelques heures de cours. Mais comme elle l’avait dit à Sasha, il y avait tout un aspect social et affectif qui n’était pas présent ici. On apprenait forcément à connaître les élèves, même si le nombre d’étudiants à Poudlard pouvait faire peur, à force on s’habituait à reconnaître les mêmes visages, comme c’était le cas pour les enseignants. A Sainte-Mangouste c’était plus difficile, nombreux étaient ceux qui étaient de passage. Chaque endroit avec ses avantages et ses inconvénients de toute façon. Le plus important, c’était avant tout que les deux jeunes femmes puissent s’épanouir professionnellement, et même s’il semblait rester un peu d’amertume dans le cœur de Sasha, elle donnait tout de même le sentiment de se plaire à Poudlard, et c’était ce qui importait le plus. Même si elle ne pouvait pas la qualifier d’amie, elle ne lui souhaitait pas de mal non plus. Bien au contraire, elle lui souhaitait de réussir comme elle l’entendait et de pouvoir être heureuse. Avec ce bébé qui s’annonçait, ce serait sûrement le cas. Elle ne pouvait pas se douter de tout le drame qui allait entourer cet enfant dès sa naissance.

Même si c’était un peu incongru, c’était tout de même plaisant de pouvoir parler avec la future maman de cette façon. C’était quelque chose qu’elles avaient peu, voire pas du tout, expérimenté, le temps qu’elles avaient passé à collaborer. Mais les choses ne restaient jamais figées très longtemps, surtout dans le monde de la magie. En tout cas, même si Sasha n’allait pas devenir sa meilleure amie à l’issu de cette visite médicale, elle n’en serait pas non plus son ennemie. Juste une connaissance, avec qui elle avait su bavarder tranquillement. Sans prise de bec ou autre. Même si cela n’avait jamais été jusque là entre elles. C’était juste une petite tension, une animosité palpable qui ne laissait de place qu’à la plus stricte cordialité. Ce qui était déjà pas trop mal, on pouvait bien le souligner. Mais dans tous les cas, Pénélope n’avait jamais souhaité prendre le dessus sur Sasha ou désiré qu’il lui arrive des bricoles, et le fait de savoir qu’elle était enceinte était une nouvelle qui lui faisait plaisir.

« Merci. »

Pénélope lui rendit son sourire, et hocha la tête. Elle ne faisait qu’exprimer sa pensée, après tout. Pénélope n’était pas le genre de personne à dire quelque chose à quelqu’un juste pour lui faire plaisir, il fallait qu’elle le pense un minimum, mentir n’était pas vraiment dans ses habitudes, pas du tout même.

« Je suis contente que ça se passe bien pour toi aussi. Que tu arrives à bien t’en sortir ici. »

Pénélope était tout de même touchée d’entendre ces mots de la part de Sasha, ça lui faisait plaisir qu’elle pense ça, et elle voulait croire que c’était sincère. Elle préférait toujours voir les choses sous leur meilleur angle. Ça rendait la vie plus joyeuse, et ce n’était pas désagréable.

« Merci, ça me fait plaisir. En tout cas, tu peux être rassurée, tout se passe bien pour ton bébé et toi et je ne doute pas qu’il sera en pleine forme une fois mis au monde aussi. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
Sasha Colloway
▌ Messages : 2363
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue80 / 10080 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Gwendall

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'IF, nerf de coeur de dragon, 29.3cm
Camp: Mal
Avatar: Saoirse Ronan

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeSam 12 Jan - 17:29

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir.
C’était assez étrange au final d’avoir une conversation de ce genre avec Pénélope. Non pas que ça ne soit pas si impossible que ça, non plus, mais on ne pouvait pas dire qu’elles étaient réellement amies quand elles travaillaient ensemble. Comme quoi, le fait qu’elles n’aient plus besoin de se voir à longueur de temps à Sainte Mangouste jouait peut-être sur le fait qu’elles puissent s’entendre. En tout cas, Sasha était sincère quand elle affirma à Pénélope qu’elle était heureuse que ça se passe bien pour elle, surtout qu’on ne pouvait pas dire que c’était forcément évident. La jeune femme ne pouvait pas prendre son expérience en exemple, évidemment, parce qu’elle se retrouvait dans une situation particulière, que si elle avait perdu sa place à l’hôpital c’était parce qu’elle avait fait ce séjour à Azkaban (qui était soit disant une erreur, mais ce n’était pas pour rien), et parce que le directeur n’avait pas pris la peine de lui donner une nouvelle chance. Autant dire que Pénélope ne risquait pas d’avoir la même expérience qu’elle. De ce qu’elle savait, même si elle ne connaissait pas tant que ça la médicomage, elle avait une vie bien plus saine que la sienne.

Pénélope la remercia, et Sasha afficha un sourire à son ancienne collègue. Elle continua en affirmant qu’elle pouvait être rassurée, parce que son enfant se portait bien. Qu’elle ne doutait pas du fait qu’il allait très bien se porter quand il allait naître, ce qui était vraiment une bonne nouvelle. Même si Sasha savait bien qu’elle ne pouvait pas que s’inquiéter de la forme de son enfant, que rien qu’en existant il était en danger tout simplement. Mais au moins, s’il était en bonne santé, ça allait être une bonne chose.

« Tant mieux. » Répondit-elle, vraiment soulagée. Elle ne pouvait pas le nier, elle espérait vraiment que son fils ou sa fille se portait bien, elle espérait qu’il puisse au moins être en forme et ainsi ça serait déjà une chose en moins à gérer. Une fois qu’il allait naître, il faudrait gérer la suite, mais c’était déjà un bon début. Encore que la jeune femme était loin de se douter que la situation allait être au point où elle allait devoir prendre une décision radicale qui allait lui briser le cœur. « Je suis soulagée. » Ajouta-t-elle en posant sa main sur son ventre. Elle ne mentait pas, elle était réellement soulagée et elle espérait que sa grossesse allait continuer sur les mêmes hospices qu’elle se trouvait présentement. « Si on a terminé, je vais y aller du coup. » Elle n’avait pas envie de prendre la décision à la place de la médicomage, mais en même temps elle osait croire qu’elles en avaient terminé. « Ça m’a fait plaisir de te reparler. »

Elle ne pensait pas que ça soit le cas quand elle avait vu Pénélope arriver, mais ça avait été réellement le cas.
Code by Gwenn

_________________

Merci Triplette Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) 203647 :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
Pénélope Brett
▌ Messages : 291
Humeur :
Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Left_bar_bleue75 / 10075 / 100Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Right_bar_bleue

En couple avec : Steve R. Johnson

QUI SUIS-JE?
Baguette: 25cm, bois de saule, crin de licorne
Camp: Bien
Avatar: Aimee Teegarden

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitimeDim 20 Jan - 21:49

Ces personnes qu'on a pas spécialement envie de revoir
But I must explain to you how all this mistaken idea of denouncing pleasure and praising pain was born and I will give you a complete account of the system, and expound the actual teachings of the great explorer of the truth, the master-builder of human happiness. No one rejects, dislikes, or avoids pleasure itself, because it is pleasure, but because those who do not know how to pursue pleasure rationally encounter consequences that are extremely painful.
Pénélope ne s’était pas attendue à cela, en voyant Sasha arriver pour sa consultation de prime abord. Elles ne s’étaient pas quittées en bons termes, elles n’avaient pas vraiment de relation lorsqu’elles étaient collègues, ou camarades d’école, elles ne s’étaient pas vraiment côtoyées. Et quand elle l’avait vue enceinte, elle n’avait pas été vraiment ravie de devoir s’occuper d’elle, mais elle était restée professionnelle, et puis, une grossesse, c’était toujours une bonne nouvelle. Et puis au final, le temps de cette discussion avec Sasha, elle avait découvert une autre jeune femme, qu’elle n’aurait pas soupçonnée. Elles ne deviendraient pas les meilleures amies du monde, mais au moins, leurs futurs rapports, s’il devait y en avoir, seraient plus sains, plus apaisés. Et peut-être plus chaleureux aussi. En tout cas, Pénélope se rendait compte que Sasha était une femme agréable, qui était différente d’elle, très différente, mais elles avaient tout de même des points communs. Comme le souci de la santé et du bien-être des autres. Que cela se pratique à Sainte-Mangouste ou Poudlard, Pénélope ne voyait pas de différence, c’était tout aussi louable, et valorisant, Sasha n’avait pas de souci à se faire là-dessus.

Et pour son enfant non plus, du moins d’un point de vu médical. La maman, et le bébé étaient tous les deux en bonne santé pour le moment. Et elle était bien loin de se douter de tout ce qui se jouait autour de cet enfant, et n’en saurait probablement jamais rien. Mais son rôle s’arrêtait à l’aspect médical. Et elle souhaitait vraiment que tout se passe bien pour cette petite famille. Elle n’avait aucune raison de leur vouloir du mal, et de toute façon, Pénélope ne pourrait jamais vouloir de mal à qui que ce soit.

« Tant mieux. Je suis soulagée. »

Elle lui adressa un sourire. Elle comprenait tout à fait qu’elle se soucie de son enfant, encore heureux. Pénélope ignorait tout de ce que l’on ressentait vraiment, et du lien qui se créait déjà à ce moment-là entre la mère et l’enfant, mais en tout cas, elle comprenait qu’elle soit heureuse d’entendre que tout allait bien. Et Pénélope était ravie de lui annoncer une bonne nouvelle, ce qui n’était pas toujours le cas dans ce métier, malheureusement, mais mieux valait se concentrer sur les bons moments, et les bons côtés du métier.

« Si on a terminé, je vais y aller du coup. Ça m’a fait plaisir de te reparler. »

Bien sûr, elle ne voulait pas la retenir plus que nécessaire. Sasha avait sans doute des choses à faire, et puis Pénélope devait elle aussi voir d’autres patients. Elle lui adressa un sourire sincère lorsqu’elle déclara être contente d’avoir parlé avec elle, c’était tout à fait réciproque.

« Bien sûr, tu peux y aller. Si jamais il y a le moindre problème, ou si tu as des questions, n’hésites surtout pas. Et moi aussi, j’ai été ravie de discuter avec toi. »

black pumpkin

_________________

- La vie est un cadeau qu'il faut chérir -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Empty
Message#Sujet: Re: Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)   Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Ces personnes qu'on n'a pas spécialement envie de revoir. (Pénélope)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dix millions de personnes paient l’irresponsabilité de ceux qui gouvernent en Ha
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants
» GANDHI caniche abricot 8 ans danger Lille (59) AVANT 31/10
» Koulibiac
» 3000 personnes manifestent pour le retour d'Aristide
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Hôpital Sainte-Mangouste
-