AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Lun 21 Aoû - 21:36


Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
L'

ambiance au bureau des Aurors était, pour ainsi dire, particulière, et franchement pesante, pas forcément agréable, en fin de compte. La situation n'était déjà pas idéale de base pour Gwendall qui devait sans cesse faire mine d'ignorer les regards suspicieux que McDowell n'avait de cesse de lui adresser à la dérobée (et pour d'excellentes raisons, au passage), mais il faisait avec, parce qu'il était habitué, après tout, mais c'était d'autre chose qu'il s'agissait, dernièrement... parce qu'il n'était pas le seul à éprouver cette tension, à présent, elle était ambiante. Et il n'y avait qu'une seule et unique raison à cela : Pomona Fitz. Bizarre comme une toute jeune recrue pouvait avoir d'impact sur l'ensemble du bureau, mais il faut dire que la petite n'avait pas été la dernière des idiotes (même si en l'occurrence, Gwendall était bien placé pour savoir qu'elle n'avait pas du tout visé juste concernant le meurtre de sa soeur, mais il n'allait certainement pas la blâmer pour cela). Finalement, le bureau des Aurors se divisait plus ou moins en deux : ces bons vieux fonctionnaires qui avalaient les faits sans se poser de questions et n'en revenaient tout simplement pas d'avoir travaillé en étroite collaboration avec une terroriste (Fitz une terroriste... n'importe quoi, sérieusement...). Les autres cherchaient à comprendre à quel titre on avait pu organiser une opération de si grande ampleur pour arrêter cette ex stagiaire à peine promue au grade de crimiinologue. Après, il y avait deux catégories. Ceux qui étaient un peu plus indifférents à l'affaire (et Gwendall en était en partie, même s'il était tout de même concerné par tout cela), et ceux qui étaient dévastés. McDowell, de toute évidence, qui avait pris Fitz sous son aile et s'y était attaché, et Seth... qui en était fou amoureux. La joie.

Bref, pour toutes ces raisons, Gwendall avait été impatient de quitter son bureau pour sa pause déjeuner, et il avait bien envie d'en profiter pour passer du temps en présence ami pour oublier ces quelques tensions. Il avait envisagé de proposer à Seth de déjeuner avec lui, mais même si les deux Aurors avaient fini par s'apprécier, Seth n'était pas... facile à vivre, dernièrement. Bon, il avait de très bonnes raisons pour cela, mais pour la peine, il préférait consacrer son temps à quelqu'un d'autre. Il décida donc de passer par le bureau de Caspar, qui travaillait au même étage, il se disait que la conversation aurait plus de chances d'être agréable et légère en sa compagnie. Encore fallait-il qu'il daigne délaisser son sacro-saint travail pour une petite heure. Avec Caspar, ce n'était pas toujours gagné. Il frappa donc à sa porte et l'entrouvrit.

-Salut, je pars en pause déjeuner, tu m'accompagnes ?




code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 213
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Sam 7 Oct - 11:38

Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
La journée de Caspar était somme toute parfaitement normale. Croupton se trouvait au ministère de la magie et il travaillait, comme d’habitude. Il n’y avait en même temps aucune raison que les choses se passent autrement. Caspar avait donc quitté tôt sa demeure pour se rendre au ministère et il passait une matinée remplit de travail, pour son plus grand plaisir d’ailleurs. Parce que mine de rien, le sorcier aimait travailler. On ne pouvait pas dire que toutes les journées se passaient bien, mais de toute façon Caspar aimait son travail. Concrètement, il aimait surtout travailler, se donner du mal, montrer sa valeur, monter les échelons et tout ce qu’il y avait un rapport avec le travail. La matinée était donc longue, mais ce n’était pas pour déplaire Caspar. De toute façon, le jeune homme devait bien avouer qu’il avait quand même besoin de se changer les idées, de se concentrer sur quelque chose. Sur autre chose, plutôt… parce que mine de rien, le sorcier ne pouvait pas s’empêcher de penser à sa rencontre que Cedrella dans cette boutique, alors qu’elle essayait une robe de mariée.

C’était sans doute idiot, personne ne parviendrait à le comprendre, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’être agacé d’apprendre qu’elle allait épouser son amoureux des moldus. C’était ce qui devait arriver en toute logique, parce qu’elle avait abandonné sa famille pour lui… mais le fait de savoir que c’était proche, ça avait le don de le mettre en rogne. Parce que si elle avait décidé de ne pas l’épouser, il n’était pas question qu’il accepte qu’elle épouse quelqu’un d’autre. Et puis quoi encore ? Mais pour l’heure, il ne pouvait pas y faire grand-chose en réalité. Malheureusement d’ailleurs. Quand bien même, il n’avait pas l’intention de rester les bras ballants alors qu’il voyait ce Weasley s’imaginer pouvoir épouser la jeune Black. Il fut sorti de ses pensées quand quelqu’un frappa à la porte de son bureau, avant de l’entrouvrir. Caspar ne supportait pas d’être dérangé, mais quand il vit Gwendall, il afficha un léger sourire.

« Avec plaisir. » Affirma-t-il alors, sincère. Il n’aimait pas être dérangé, mais pour le coup, il appréciait suffisamment son interlocuteur pour le faire. Il se leva de son bureau d’ailleurs pour le rejoindre près de la porte. « Je n’avais même pas constaté que c’était l’heure de déjeuner déjà. »

Et d’ailleurs, il y avait de forte chance pour que si Gwendall n’avait pas décidé de se rendre dans son bureau, le jeune homme ait tout simplement oublié de déjeuner. Cela lui arrivait de temps en temps, quand il était beaucoup trop concentré. En tout cas, la venue de l’Auror était plus que salutaire et Caspar devait bien avouer que faire une petite pause (parce qu’il ne fallait pas s’attendre à ce que sa pause déjeuner dure très longtemps) en bonne compagnie, ça ne lui ferait pas de mal.

« Comment tu vas ? »

Caspar appréciait sincèrement Gwendall oui, quand bien même ses choix en matière d’épouse étaient quelque peu douteux.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Sam 7 Oct - 12:06


Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
G

wendall n'aurait pas le moindre instant reproché à Caspar de décliner sa proposition sous le prétexte qu'il avait trop de travail ou quoi que ce soit d'autre, mais il était tout de même ravi de l'entendre affirmer qu'il était partant pour déjeuner avec lui. Au fond, son intervention avait même été bénéfique, car sans cela, le jeune homme aurait sans doute oublié de déjeuner, ni plus ni moins. Ce qui était bien la preuve qu'une pause ne lui ferait pas de mal, quand on en oubliait de se nourrir, c'était bien qu'on travaillait trop. Ca ne leur ferait pas du mal, et ce ne serait pas du luxe, qui plus est, car l'un comme l'autre avaient certainement besoin de décompresser. Dans le cas de Gwendall, c'était très clairement parce qu'il était dans le colimateur de son patron et que l'ambiance au sein du bureau des Aurors n'avait jamais été à ce point mauvaise. Dans le cas de Caspar... eh bien, Gwendall n'en savait rien. Il se doutait que dans son travail et à son poste, le travail ne manquait pas, mais il avait l'intuition que ça ne reposait sur rien... D'accord, il se trompait peut-être complètement, mais il pensait le connaître assez pour savoir quand il était préoccupé ou non... d'autant plus qu'il était rarement préoccupé parce que la situation, pour lui, était généralement sous contrôle, et Gwendall admirait sincèrement sa capacité à gérer si bien le quotidien, à tout considérer avec toujours une immense assurance.

-Ca va, répondit-il quand on interlocuteur lui posa la question. La réponse était en partie honnête, parce qu'il n'allait pas si mal que ça. Il était avec Sasha, il allait être papa, et en dépit des nombreuses difficultés qu'il rencontrait, s'il se concentrait sur le positif, c'était le positif qui comptait plus que le reste. Il n'avait pas l'intention de se plaindre dans tous les cas. C'est un peu la folie au bureau, en ce moment, confia-t-il malgré tout - mais au vu des récents événements, Caspar devait très certainement s'en douter. Il ne pouvait que le savoir, les bruits de couloir, surtout au sein du ministère, ne tardaient jamais à prendre de l'ampleur. Mais sinon, tout va bien.

Tout en prononçant ces mots, il traçait son chemin en direction de l'atrium. Quitte à déjeuner ensemble, autant le faire à l'extérieur du ministère de la Magie, à l'écart de leurs préoccupations habituelles, encore que les préoccupations de Caspar, à l'inverse de ce que l'Auror pouvait bien imaginer, n'avaient pas forcément grand-chose à voir avec son emploi. D'ailleurs, à ce sujet, il ne mit pas longtemps à retourner à son interlocteur sa question.

-Et toi, alors ? Tout va bien ?




code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 213
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Sam 2 Déc - 22:52

Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
Alors qu’ils marchaient, les deux hommes commencer leur conversation. Ils n’avaient pas besoin d’attendre d’être sorti du ministère de la magie – puisqu’ils prenaient la directement de la sortie, afin de pouvoir déjeuner dehors… quitte à déjeuner, autant le faire dehors, sinon ils auraient pu rester dans leur bureau – pour commencer à discuter. Caspar apprécia d’entendre que Gwendall allait bien. Il faisait parti des rares personnes que le jeune homme appréciait vraiment. Bon, cela n’enlèverait rien au fait que dans tous les cas, ses intérêts allaient forcément passer avant. Mais tout de même, il l’apprécier. Le jeune homme mettrait cependant en doute ses choix d’épouse, mais il n’avait pas besoin d’en parler constamment. Gwendall l’avait déçu quand il s’était entiché d’une jeune femme qui n’était même pas de leur sang. Tant pis pour lui, avait-il envie de dire, ses enfants (et ils ne trainaient pas sur ce point d’ailleurs, apparemment, au vu des dernières rumeurs) ne seraient pas de noble sang. Caspar n’envisagerait jamais ce genre de chose de son côté, ce n’était pas pour rien qu’il était l’époux de Charis.

En dehors de cela, Caspar appréciait donc de découvrir que Gwendall allait bien, même s’il ne manqua pas de préciser que c’était un peu la folie au bureau des Aurors. En même temps, le jeune homme ne pouvait que le comprendre. Avec le décès du ministre de la magie et le fait qu’une Auror soit impliquée, c’était forcément compliqué. Caspar n’avait pas besoin de faire partie du bureau des Aurors pour savoir Le ministère de la magie tout entier était touché par ces révélations, le monde des sorciers l’était même concrètement. Bref, il comprenait bien que ça soit vraiment compliqué. Mais en dehors de cela, Gwendall allait bien.

« Tout va bien aussi. »
Répondit-il alors succinctement. En soit, Caspar n’avait pas grand-chose à dire sur son état. Il allait bien, parce qu’il s’arrangeait pour aller bien. Quand bien même, effectivement, il y avait quand même quelques préoccupations. Il ne savait cependant pas s’il était décidé à en parler ou non. En grande partie parce que le sorcier se disait que le fait de ne pas en parler du tout, ça avait l’avantage de mettre tout cela de côté et de faire comme si ça n’existait pas. Il attendit seulement, finalement, qu’ils soient installés dans un restaurant et qu’ils soient attablés pour reprendre la parole. « Enfin, je dois bien t’avouer qu’il y a certaines choses qui me préoccupe un peu. » Finalement, il se décidait donc à en parler. En grande partie parce qu’il en avait besoin et que même s’il allait aborder le sujet avec Charis dans tous les cas (et sans doute Callidora aussi d’ailleurs), il avait aussi envie de se confier à quelqu’un d’autre. Même s’il gardait contenance et qu’il ne laisserait pas croire que tout cela l’ébranlait de trop. « J’ai découvert que Cedrella Black était sur le point d’épouser Weasley. »

Et Gwendall était bien placé pour tout connaître de l’histoire qui concernait Caspar et Cedrella. Le monde sorcier et plus précisément les sorciers de sang pur le savaient forcément, ils en avaient forcément entendu parler.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Dim 3 Déc - 9:58


Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
C

aspar lui affirma qu'il allait bien, Gwendall n'attendait pas forcément une autre réponse de sa part. A force, il avait appris à le connaître, et il savait que même s'il devait avoir passé une bonne journée ou se sentir un peu démoralisé comme cela pourrait arriver à n'importe qui, il n'était pas de ceux qui se lamentent. Il allait toujours bien, en soi, parce que, quelque part, c'est ce que les circonstances et son éducation lui imposaient, et il les respectait toujours avec brio. Gwendall avait toujours admiré Caspar en ce sens. Loin de se laisser démonter ou dévorer par d'éventuelles et néfastes situations, il prenait les choses en main et les tournait à son avantage sans se laisser démonter. C'était de ce genre d'attitude que l'Auror essayait de prendre exemple au quotidien, mais cela se faisait quand même avec plus ou moins de succès, il faut bien l'admettre. Gwendall s'attendait donc à ce que cette réponse se suffise en soi et qu'ils dévient rapidement sur un autre sujet, mais en fin de compte, ce ne fut pas le cas.

Enfin, quelque part, ils dévièrent sur un autre sujet, effectivement, mais pas celui auquel Gwendall se serait attendu, puisque Caspar admit qu'en vérité, quelque chose le tracassait bel et bien un peu. Les maigres préoccupations qu'il annonçait auraient sans doute promis de n'être pas grand-chose si ces mots avaient été prononcés par un autre, mais dans ces circonstances, Gwendall comprenait bien combien épineuse allait être la situation qu'il s'apprêtait à lui exposer. Et en effet, elle le fut bel et bien, plus qu'il n'aurait pu en soi le concevoir. Il s'agissait de Cedrella Black, qui s'était enfin décidée, de toute évidence, à préparer son mariage avec Septimus Weasley. Gwendall avait suivi cette histoire à distance à l'époque, quand il était encore parfaitement intégré au cercle des sangs purs. A l'époque, il avait compati au sort de Caspar, oui, car il n'imaginait que trop bien quelle avait dû être son humiliation d'alors, et conspué Cedrella, comme tout le monde, pour son piètre choix en compensation. Depuis, de l'eau avait coulé sous les ponts, et lui-même ne pouvait plus réellement se permettre de juger quiconque au vu de la nature de son mariage, qui lui avait valu le mépris des hautes sphères... Si Gwendall, par amitié, était tenté de prendre le parti de Caspar (même si ses relations s'étaient largement apaisées avec Septimus, à présent), les circonstances voudraient quand même qu'il se range davantage du côté de Cedrella. Enfin, il préférait ne pas prendre parti et rester neutre.

-Oh... Il marqua une légère pause. Enfin, c'était couru d'avance, pas vrai ?

A vrai dire, ce que Gwendall trouvait surprenant, c'était surtout qu'ils aient mis autant de temps, mais ce n'était certainement pas en l'exprimant en ces termes qu'il allait rassurer son interlocuteur sur la situation.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 213
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Mar 23 Jan - 16:14

Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
Ce n’était pas dans ses habitudes de parler de cela, de mentionner le fait que quelque chose pouvait le tracasser, mais en même temps peut-être que Caspar avait juste besoin de le faire pour une fois. Quand bien même, Gwendall n’était peut-être pas la personne la mieux placée. Même si Caspar n’avait pas cessé d’apprécier le jeune Auror – autant qu’il puisse apprécier quelqu’un d’autre que lui-même ceci dit – le jeune homme n’était pas exempt de tout reproche. Il y avait bien pire dans le monde sorcier, le jeune homme ne pouvait pas dire le contraire, mais Gwendall avait tout de même épousé un sang mêlé. Ce n’était pas pour rien qu’une partie de sa famille s’était détournée de lui et Caspar aurait très bien pu décider de le faire, sans scrupule. Il ne l’avait pas fait, parce qu’il appréciait suffisamment l’Auror pour passer outre ce détail en temps normal. Et puis, ça allait, ce n’était pas comme s’il avait divorcé d’une jeune femme de bonne famille pour aller s’enticher d’une autre. Gwendall n’était peut-être pas le mieux placé pour entendre ces propos, mais il avait besoin de se confier.

L’Auror ne cacha rien du fait qu’il n’était pas spécialement surpris par cette nouvelle. C’était sûr que l’histoire de Cedrella et de Weasley ne datait pas d’hier non plus et il semblait même étonnant qu’ils n’aient pas décidé de se marier plus rapidement. Les Black (et Croupton donc) s’étaient un peu attendu à devoir l’empêcher de faire n’importe quoi de suite. Ils avaient sans doute cherché à se faire un peu oublier, avant de sauter le pas, mais ça ne marchait pas.

« Oui. » Se contenta-t-il de répondre, le plus simplement du monde, parce qu’il n’avait aucune raison d’épiloguer à ce sujet. Effectivement, c’était courut d’avance et le jeune homme ne pouvait clairement pas dire le contraire. Il n’avait pas spécialement envie de dire le contraire non plus. « Enfin, ce n’est pas comme s’ils pouvaient envisager d’y arriver. »

Dit-il alors, comme si de rien n’était. Parce qu’il considérait vraiment que Weasley allait avoir toutes les difficultés du monde à épouser son ancienne fiancée. Pas seulement parce que de son côté, le jeune homme n’avait aucune envie de le voir épouser un autre homme, puisque si elle avait jugé qu’elle ne pouvait pas se satisfaire d’un mariage avec lui, elle n’avait aucune raison de le faire avec un autre mariage. Mais pour la simple et bonne raison que la famille Black n’avait aucune envie d’être directement lié avec une famille, tel que les Weasley. Même si Cedrella avait déjà été raillé de la famille, cela n’enlevait pas le fait qu’elle était bel et bien une Black. Par conséquence, ses sœurs n’avaient pas l’intention de les laisser faire. Avec autant de monde contre eux – et des personnes avec quand même beaucoup d’influence, il ne fallait pas ignorer ce détail – il y avait peu de chance que le rouquin puisse envisager une seule seconde de parvenir à ses fins.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Mar 23 Jan - 19:42


Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
G

wendall, au fond, aurait apprécié que Caspar décide de partager cette information sans réelle arrière-pensée, avec seulement à l'esprit le fait qu'il avait besoin de se confier sur quelque chose qui le tracasser. Car en soi, le jeune homme pouvait très bien comprendre le fais que son interlocuteur voit d'un mauvais oeil le mariage entre Cedrella et Septimus. Après tout, cette femme lui avait été promise, et forcément, son orgueil ne pouvait qu'en prendre un coup. Mais il avait osé croire que les choses en resteraient là et que Septimus, une fois sa bile déversée, passerait à autre chose. Oui, Cedrella et Septimus allaient se marier, mais en soi, ça n'avait rien d'une surprise, et Caspar s'y était forcément attendu. Une fois l'information digérée, il pourrait très bien reprendre le cours de sa vie, non ? Manifestement non. Puisqu'il lui assura qu'il ne laisserait pas faire ça, et il n'avait pas besoin d'être plus explicite pour que l'Auror comprenne parfaitement où il voulait en venir : il comptait empêcher cette union... Et à cette pensée, Gwendall se sentait partagé.

Il ne parvenait pas à reprocher à Caspar son attitude, parce qu'il y a quelques années de cela, il l'aurait approuvée à cent pour cent, négligeant sans souci ce qui faisait évidemment un facteur important de l'affaire, le facteur humain, donc. Gwendall à l'époque, avait bien tout fait de son côté pour empêcher le mariage de Nemesis avec Kieran parce que ce dernier était un sang mêlé (et même s'il avait quelque regret rétrospectif à ce sujet, les circonstances lui avait prouvé qu'il avait mieux valu que ce mariage n'ait pas lieu), alors c'était clairement le genre d'attitude qu'il aurait pu avoir. Mais depuis, il avait rencontré Sasha, il en était tombé follement amoureux et cela avait clairement altéré sa vision des choses. Au point même qu'il ait su trouver un terrain d'entente avec Septimus, à ce jour... au point également, donc, qu'il se retrouve le cul entre deux chaises à présent à espérer pouvoir dissuader Caspar dans ses intentions sans pour autant le froisser tout en devinant d'avance que c'était certainement peine perdue. Il connaissait en tout cas bien assez son interlocuteur pour fortement s'en douter.

-Pourquoi les en empêcher ? Je ne pense pas que leur mariage puisse altérer en quoi que ce soit ta réputation. La leur c'est certain, mais la tienne... Ils ont plus à y perdre que toi, si tu veux mon avis.

Il était bien placé pour le savoir, lui dont le mariage avec une sang-mêlée avait fait de lui un indésirable parmi les Colloway. Clairement, ce mariage n'avait pas fait du bien à sa réputation (même si, à ce jour, il s'en moquait, à ce sujet il ne regrettait rien)... ceci dit, à sa famille non plus, sans doute.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 213
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Sam 17 Mar - 10:15

Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
Caspar ne pensait pas qu’il puisse réellement prendre un risque en affirmant qu’il ne pensait pas que Weasley et Cedrella allait pouvoir se marier, qu’il avait l’intention de les empêcher de se marier justement. Il n’y avait aucune raison qu’il prenne un risque après tout, parce que tout le monde devait s’attendre à ce que les Black (et par extension les maris des Black, mais en même temps… Caspar se doutait que Harfang n’en avait sans doute rien à faire, pas comme lui en tout cas) laisse Cedrella se lier ainsi à jamais avec un amoureux des moldus après ce qu’elle avait fait. Elle avait quitté sa famille, abandonné un mariage qui promettait de « bonnes » choses, tout cela pour Weasley. Elle s’était déjà grillée concernant sa famille, mais ça serait pire encore si jamais elle décidait de se marier officiellement avec cet homme. Les Black ne pouvaient pas avoir envie de se retrouvés liés avec la famille Weasley. Le jeune homme se contentait simplement d’affirmer l’évidence.

Mais visiblement, Gwendall ne voyait pas forcément ça utile. Le jeune homme avait bien conscience que son interlocuteur avait quand même sacrément changé depuis le temps. Ils n’en parlaient pas, parce qu’il n’y avait pas grand-chose à dire en même temps, mais l’Auror avait quand même épousé une sang mêlé. Le jeune homme s’était grillé dans le monde des sorciers, au même titre que Cedrella. Et si Caspar arrivait encore à apprécier Gwendall, à continuer de discuter avec lui et ne pas le rejeter comme il aurait dû le faire… eh bien, ce n’était pas pour autant qu’il appréciait cette nouvelle pensée des choses.

« Ce n’est pas seulement ma réputation qui est en jeu. »
Reprit-il alors, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher de vouloir quand même convaincre Gwendall que sa façon de penser était la bonne. Même si ça pouvait ne pas être le cas (mais il n’envisageait pas une seule seconde cette situation). « C’est aussi celle de ma femme et de sa famille. » En réalité, ce n’était pas tant la réputation de Charis que la sienne qui l’emportait à ses yeux. Caspar s’était senti touché par le fait que Cedrella décide d’abandonner leurs fiançailles, surtout pour aller avec Weasley, c’était sa fierté mal placée qui était en jeu. Et donc forcément, c’était en grande partie pour lui qu’il avait envie d’empêcher son ex fiancée d’épouser son amoureux des moldus, même si bien sûr, il pouvait se cacher sur les intentions de sa femme et de sa belle-sœur. « Même si je décidais que je n’en avais rien à faire et que je voudrais les laisser faire ce qu’ils voulaient, ses sœurs ne la laisseraient pas faire dans tous les cas. »

Encore une fois, Caspar n’avait pas vraiment de raison de cacher les intentions des sœurs de Cedrella. Ce n’était pas comme si la concernée n’était pas directement au courant que Charis et Callidora n’avaient pas l’intention de la laisser faire, de la laisser ternir leur famille.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Sam 17 Mar - 11:29


Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
C

aspar pourrait bien chercher à plaider sa cause de toutes les manières possibles, il n'arriverait sans doute pas à convaincre Gwendall. En même temps, il n'était pas vraiment le mieux placé pour donner son opinion à son interlocuteur, sachant qu'il s'était mis nombre de sangs purs à dos sous le prétexte que le jeune homme était tombé amoureux d'une née moldue, au point de l'épouser. Quoi qu'il en soit et en dépit de tout ce que son ami pourrait bien lui dire, l'Auror restait convaincu que le vrai problème de Caspar résidait plutôt dans le fait que son égo avait été blessé bien plus que dans le fait que sa réputation pourrait pâtir de la situation. Pour ça, il considérait que le mal avait déjà été fait. Cedrella avait fui avec Weasley, elle n'allait pas revenir sur le "droit" chemin, alors c'était déjà trop tard pour tout cela. Enfin, Gwendall manquait peut-être tout simplement d'objectivité, de son côté, parce qu'il ne pouvait que se ranger du côté de Septimus, Septimus avec qui sa relation s'était clairement amélioré justement du fait de leurs histoires très similaires à tous les deux. Pour autant, il ne comptait pas non plus plaider la cause de l'amoureux de moldus en chef. Qu'ils se débrouillent avec leurs histoires, il n'irait pas mettre son grain de sel, il ne pensait pas que la situation s'améliorerait en quoi que ce soit. Caspar avait besoin de parler, alors Gwendall lui prêtait l'oreille attentive qu'il souhaitait, mais il éviterait de trop prendre parti tout de même. Caspar plaidait sa cause en parlant de sa femme et de sa belle-soeur, du fait qu'elles devaient défendre leur nom et leur réputation. Il y avait de cela aussi sans doute, bien sûr, mais Gwendall considérait tout de même que le problème était plus profond que cela.

-Je m'en doute,
répondit-il alors simplement, qui n'avait pas forcément l'intention d'argumenter davantage. De toute façon, il voyait bien que rien ne ferait dévier Caspar de ses projets, et il n'avait pas envie de se brouiller avec lui pour cela. Il tenait bien plus à leur amitié qu'à toutes ces histoires, vraiment. Et comment vous comptez vous y prendre, alors ?

Gwendall n'avait pas l'intention d'interférer dans ces histoires (même s'il serait peut-être tentant de prévenir Septimus des projets de Caspar), mais il était quand même un peu curieux, il devait bien le dire. Et quelque part, aussi, il avait le sentiment que cette histoire travaillait Caspar plus qu'il ne le prétendait. Alors peut-être qu'il avait envie d'en parler, peut-être que ce serait susceptible de lui faire du bien. Il n'était pas forcément le mieux placé pour recueillir ses confidences, mais il était là quoi qu'il en soit.


code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 213
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Ven 11 Mai - 17:27

Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
En réalité, Caspar pouvait sans doute très bien affirmer que cette histoire l’agaçait sincèrement, qu’il n’avait aucune envie de voir Cedrella épouser son amoureux des moldus simplement parce qu’il était encore touché dans sa fierté qu’elle ait pu abandonner leur mariage pour s’enfuir avec lui. Même si en un sens, le jeune homme s’en sortait bien, ça ne voulait pas dire qu’il pouvait passer l’éponge. Non, vraiment pas. Cependant, Caspar n’avait pas pour autant envie de passer pour le rancunier de service. Au final, tout cela ‘était qu’une question d’image et Caspar s’efforçait toujours d’avoir la meilleure image. Donc, oui, il précisait bien que son épouse et sa belle-sœur n’avaient pas l’intention de laisser leur sœur gâcher le nom de la famille. Ce n’était pas que partir avec un Weasley, c’était unir leur famille avec celle ci. Ce n’était pas quelque chose qu’ils pouvaient laisser faire et ils étaient tous les trois d’accord à ce sujet (Harfang était beaucoup moins impliqué dans l’histoire et en un sens, il valait mieux qu’il reste dans son coin, afin d’éviter de déranger leurs plans). Quand bien même, on ne pouvait pas nier que Callidora et Caspar étaient sans doute ceux qui avaient la situation en main, en grande partie par rapport à leur caractère qui ne manquait pas d’être similaire.

Gwendall sembla comprendre ce qu’il voulait dire, en même temps il était bien placé pour ça. Caspar n’aimait pas forcément parler de son mariage, mais le jeune homme avait quand même épouse une femme qui n’était pas à la hauteur de son sang et il en payait les conséquences. La plupart des personnes lui tournaient le dos et si Caspar ne le faisait pas, c’était simplement qu’il n’en avait pas envie, qu’il n’en trouvait pas d’intérêt. Quand bien même ça restait forcément un sujet sensible. Et concernant Cedrella, le jeune homme était de toute façon bien trop touché directement.

« D’une manière assez classique. » Affirma-t-il quand Gwendall se montra plus curieux en lui demandant comment ils pensaient s’y prendre. Ils avaient plusieurs approches et forcément, le jeune homme avait ses propres approches d’ailleurs. Mais concrètement, les sœurs Black et lui avaient décidé d’une approche principale, à voir si ça marchait. Mais le sorcier ne se faisait pas réellement d’illusion, il se doutait que son ancienne fiancée et son amoureux des moldus n’allaient pas lâcher l’affaire trop rapidement. Parce qu’ils allaient forcément tenir à se marier, malheureusement. S’ils pouvaient simplement se faire oublier de tout le monde, ça serait bien mieux. Quoi qu’en même temps, Caspar savait bien que ça ne serait pas suffisant. « Il n’y a aucune raison qu’ils se marient s’ils ne trouvent aucun endroit acceptant de les unir. » Ça semblait bien classique, mais c’était l’une des pistes bien sûr. Caspar avait confiance en Gwendall – même s’il ne devrait peut-être pas le faire – mais il n’avait pas l’intention d’en dire plus non plus. Parce que pour certaine chose, ça prouverait simplement qu’il prenait ça trop à cœur.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Ven 11 Mai - 20:08


Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
G

wendall était loin d'être quelqu'un de sain d'esprit et plus loin encore d'être une personne fréquentable, mais quand il entendait Caspar parler, en toute décontraction, de la manière dont il avait l'intention de briser un mariage, il avait comme le léger sentiment d'être un amateur... pourtant, il avait de l'expérience, à sa manière, dans ce domaine. A l'époque, il ne s'était pas contenté d'annuler les fiançailles de Nemesis et Kieran, il avait brisé leur couple et détruit la réputation de Kieran sans l'ombre d'un scrupule (enfin si, il y avat eu des scrupules, mais ceux-ci étaient arrivés plus tard)... Mais il avait changé, évolué, depuis. Ce n'est pas pour autant qu'il n'était pas quelqu'un de monstrueux, bien sûr, mais il fallait quand même reconnaître que sa relation avec Sasha avait remis pas mal de choses en perspective... à commencer par le regard qu'il portait sur la petite entreprise de son interlocuteur, qui lui aurait semblé bien plus naturelle à une époque, et que Caspar avait l'air d'estimer comme quelque chose de classique. Comme s'il était dans ses habitudes, finalement, que de briser des ménages et de détruire des mariages en devenir. Bon, le cas de Cedrella et Septimus était différent, certes, mais c'était définitivement la preuve que, du côté des sangs purs, quelque chose de toxique n'oubliait jamais de prendre de l'ampleur.

-En effet
, observa simplement Gwendall en réponse aux propos de son interlocuteur.

Ca coulait de source, effectivement. Si le couple ne trouvait aucun endroit où célébrer leur union ni personne pour vouloir officier en leur nom, autant dire que leur projet était voué à l'échec. Mais il fallait vraiment que les Black (et toutes les branches affiliées) aient les bras longs pour parvenir à cet exploit.... Et en même temps, oui, bien sûr qu'ils l'avaient, c'était même leur caractéristique première. Le pauvre Septimus allait avoir du pain sur la planche. Peut-être que Gwendall devrait l'en avertir, d'ailleurs. Mais outre le fait que le jeune homme préférait rester neutre dans toute cette affaire, il pensait que Septimus n'aurait en aucun cas besoin de ses observations pour constater de lui-même l'entreprise de sabordage de sa... belle famille.

-En même temps, te connaissant, je me doutais bien que tu devais avoir un plan en béton armé.

Et c'était beaucoup d'énergie dépensée pour quelque chose qui ne le méritait peut-être pas. Pas aux yeux de Gwendall en tout cas. Mais une fois de plus, ce n'était pas à lui d'en juger. Il allait s'en tenir à ses constats personnels et ne pas interférer, même si, au fond, il appréciait suffisamment Septimus à présent et se sentait assez... lié à son histoire pour vouloir un petit peu se ranger de son côté quand même.

-Enfin, cessons de parler de ça, je suppose que tu cogites déjà suffisamment le sujet avec ta famille.


code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 213
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Mar 24 Juil - 14:15

Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
En soit, Caspar devrait sans doute se montrer plus discret sur les intentions de la famille Black (enfin, une partie de la famille, leur branche à eux… les Croupton et Londubat donc, même si on pouvait enlever le mari de Callidora de l’équation), mais ce n’était pas une surprise en soit non plus. Dans une telle situation, il était évident que la famille ne pouvait pas laisser la jeune femme épouser son amoureux des moldus comme ça, sans chercher à les arrêter. Bien au contraire. Et Caspar osait croire que Gwendall était capable de le comprendre, quand bien même le jeune homme ne manquait pas d’avoir quelque peu dépassé les bornes de son côté aussi. Mais bon, Caspar n’avait pas spécialement envie de s’attarder sur le sujet du mariage de son camarade, surtout que ça ne le regardait pas directement. Bon, le jeune homme ne manquait pas, par moment, de se préoccuper de chose qui ne le concernait pas de base non plus, mais dans cette histoire, il décidait simplement de fermer les yeux. À tort ou à raison, il ne pouvait pas trop le savoir.

Gwendall affirma donc que en effet, sans la possibilité de trouver un endroit pour se marier, Weasley allait avoir les plus grandes difficultés du monde à épouser Cedrella. Et il précisa en prime que le connaissant, il n’était pas étonné de savoir qu’il avait un plan en béton armé. En même temps, c’était la moindre des choses dans une telle situation. Il était évident que lui, ainsi que son épouse et sa belle-sœur, ne pouvaient pas se permettre de laisser cette femme épouser un tel homme. Même si elle avait déjà été reniée de la famille. Ce n’était pas suffisant donc, ils devaient agir. Et quelque chose disait à Caspar que Gwendall ne pouvait que comprendre, quand bien même l’homme était devenu un pariât également parmi les sorciers de sang pur. Mais Caspar qui se considérait quand même plutôt vif d’esprit ne vit pas à quel point son interlocuteur souhaitait rester neutre, surtout parce qu’il ne pouvait pas complètement rejeter la faute sur Weasley. Il aurait pu s’en douter, cependant, au vu de la situation. Mais ce n’était pas le cas, sans doute parce que l’homme était trop habitué à ce que les sorciers de sang pur se ranger forcément de ce côté.

« Tu as raison, on cogite beaucoup. »
Bon, il ne faisait pas que cogiter avec Callidora, mais c’était encore un autre sujet. « Bon, et toi alors ? » Demanda-t-il, histoire de changer un peu de sujet. En réalité, Caspar pourrait sans doute parler longuement de Cedrella et de son amoureux des moldus, mais il était temps d’arrêter de le faire. « Qu’est-ce que tu racontes de beau ? »

En dehors du travail, mais aussi concernant le travail. Tout ce dont il voulait, ça l’intéressait sincèrement. Quand bien même, sa femme l’intéressait beaucoup moins quand même, il ne fallait pas le nier.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Mar 24 Juil - 18:05


Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
L

e sujet Cedrella / Septimus semblait clos et, définitivement, cela arrangeait largement Gwendall qui préférait largement ne pas se mêler de toutes ces histoires. Au fond de lui, il était assez évident que s'il devait choisi un camp, et contrairement à ce qui aurait été à une époque, il se rangerait du côté du couple rejeté par toute la communauté des sangs purs. Mais une fois de plus, ce n'était ni sa vie, ni son histoire, et il ne comptait pas sans mêler. Caspar lui confirma que lui et sa famille cogitaient beaucoup sur la question, et Gwendall en était convaincu également. D'autant plus qu'il tenait Caspar pour un homme intelligent. Il connaissait moins bien le reste de sa famille, mais il se doutait qu'ils ne devaient pas manquer d'imagination non plus à ce titre. Chez les Black, c'était une grande affaire, une histoire millénaire, que d'enterrer tout ce qui dérangeait pour ne pas faire mentir l'adage "toujours pur", qui ne saurait pourtant pas être plus erroné. Inutile d'en parler plus avant, donc, et pour la peine, Caspar décida de demander des nouvelles à Gwendall. Avait-il grand-chose à dire ? Sans doute, oui, car sa vie n'oubliait pas forcément d'être mouvementée, mais il n'était pas sûr d'avoir grand-chose à dire qui puisse réellement intéresser son interlocuteur. Il répondit tout de même.

-Eh bien, c'est la course, au travail, comme tu dois t'en douter. L'ambiance est assez... tendue au bureau des Aurors.

C'était rien de le dire. En même temps, avec toutes ces suspicions de trahison et le mal qui gagnait de l'ampleur, cela n'étonnerait personne, vraiment. Gwendall, par ailleurs, était plus concerné que jamais par toutes ces histoires mais c'était le genre de confidence qu'il ne pouvait pas faire à son interlocuteur dans tous les cas. Même si Caspar était concerné plus près par tout cela qu'il ne devait l'imaginer, puisque son épouse elle-même état un mangemort.

-Et sinon... J'ai hâte de pouvoir enfin tenir mon enfant dans mes bras.

Mais c'était loin d'être le cas encore. Il lui restait de longs mois à attendre avant que cela ne soit possible, il n'empêche qu'il était vraiment impatient (sans se rendre compte que cet événement dont il ne concevait que les aspects les plus agréables allait bien rapidement virer au cauchemar, du fait de leurs engagements à lui et Sasha). Il parlait de son fils sans évoquer son épouse (même si les deux sauraient difficilement être plus liés que ça), car il se doutait bien de la vision que Caspar devait en avoir dans tous les cas... cette même vision que Gwendall devrait partager sans avoir su y parvenir. Parce qu'il aimait Sasha, parce qu'elle était son âme soeur et que c'était plus fort que lui.




code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 213
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Charis Croupton

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de vigne, 25,4 cm, Corne de Serpent cornu
Camp: Mal
Avatar: Nikolaj Coster-Waldau

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Mar 25 Sep - 15:01

Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
Il n’y avait clairement pas besoin de tourner en boucle sur le sujet de Cedrella et Septimus, c’était évident. Avec d’autres personnes, ce sujet pouvait être particulièrement récurent, mais avec Gwendall… disons que même si Caspar avait encore du respect pour l’homme et qu’il appréciait sa compagnie (ce qui ne manquait pas d’être rare, puisqu’il n’appréciait pas toujours sincèrement la compagnie des autres), il avait conscience que l’Auror avait peut-être une vision différente maintenant. Ce n’était pas avec lui qu’il était le plus avisé de parler de mariage non désiré dans le monde des sorciers de sang pur, puisque lui-même s’était compromis. Ce qui devrait pousser l’homme à ne plus lui adresser la parole, il faisait simplement exception à sa règle. Mais légèrement, il était évident qu’il ne cautionnait pas son mariage.

Gwendall lui apprit donc qu’il ne manquait pas de travail, sans que Caspar soit étonné. Il avait eu l’occasion, puisqu’il arrivait par moment que son département traite avec le bureau des Aurors, de constater à quel point la situation était tendu parmi eux. Sans surprise, une Auror avait quand même tué l’ancien ministre de la magie. Ce n’était donc pas étonnant que la situation soit compliquée, surtout qu’il y avait cette vague de mage noir pour ne pas arranger les choses. Caspar se contenta donc de hocher la tête pour confirmer qu’il se doutait en effet qu’il se doutait que la situation était tendue pour son travail. Et Gwendall reprit la parole, affirmant qu’il avait hâte de tenir son enfant dans ses bras. On en revenait à un sujet quelque peu délicat. Cet enfant n’avait rien de légitime dans le cercle fermé des sorciers de sang pur, puisqu’il n’allait évidemment pas être de sang pur, terni par le sang impur de sa mère. Caspar avait envie de dire que son camarade méritait mieux, mais ce n’était pas comme s’ils pouvaient refaire l’histoire. Au moins, l’Auror ne lui parlait pas de sa femme.

« Je ne peux qu’imaginer. » Dit-il alors, en réponse aux propos de Gwendall désirant avec impatience de tenir son enfant dans ses bras. Ce n’était pas quelque chose que Caspar pouvait encore comprendre, même si ça allait bientôt être le cas (et plutôt deux fois qu’une). Quoi que les circonstances de Caspar étaient différentes de celle de Gwendall. L’homme désirait un fils (évidemment un fils), parce qu’il avait besoin d’un héritier. « Mais je suppose que ça doit te sembler long. »

Et en même temps, Caspar avait envie de dire que cet enfant n’était pas réellement légitime, mais il ne pensait pas nécessaire de le préciser. En acceptant de garder contact avec Gwendall, il acceptait surtout de ne pas rabâcher encore et encore le fait qu’il était mariée avec une femme qui n’avait pas un sang pur. Il n’en pensait pas moins, mais il se permettait de ne pas ramener constamment le détail sur la table. Dans tous les cas, Gwendall était marié et il allait devenir père, c’était aussi simple que ça. Si ça pouvait être simple.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MANGEMORT
avatar
▌ Messages : 1385
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Sasha

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de hêtre, ventricule de dragon, 21,38 cm
Camp: Mal
Avatar: Aaron Tveit

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   Mar 25 Sep - 19:38


Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser
E

n son for intérieur, Gwendall remerciait Caspar de ne pas faire de remarques désobligeantes concernant son enfant à naître. Il devinait ce qu'il en pensait, parce que lui-même n'aurait pas pensé de façon différente autrefois, mais il avait envie de pouvoir parler à Caspar comme à un ami seulement et non pas comme à un sorcier de sang pur si fier de ses valeurs qu'il ne jetterait qu'un regard méprisant à sa progéniture. En dépit des circonstances, ils avaient su rester amis, et à un ami, il semblait normal qu'il parle de son impatience à l'idée de pouvoir enfin assumer son rôle de père. Parce que, pour le moment, tout semblait diablement... fictif... sa paternité n'était qu'une idée. Une idée agréable renforcée par tous les projets que le couple Colloway nourrissait pour leur enfant (sans se rendre compte de combien ils se révélaient compromis), mais une idée tout de même. Et le jeune homme ressentait de plus en plus vivement le besoin de passer à quelque chose de plus concret. Il voulait pouvoir tenir son enfant dans ses bras, il voulait pouvoir poser les yeux sur lui et ne plus être capable de s'en détacher comme il était convaincu que ce serait le cas. Il l'adorait à ce point-là, avant même qu'il ne soit né. Alors qu'est-ce que ce serait quand il viendrait enfin au monde ?

-Affreusement long,
reconnut-il dans un fin sourire. Après tout, il n'avait aucune raison de mentir, c'était effectivement le cas. Le temps lui semblait affreusement long, et il se demandait vraiment s'il finirait par s'accélérer ou si les secondes allaient poursuivre à leur rythme d'escargot, comme pour le mettre au supplice (ce qui se révélait particulièrement efficace, au demeurant). Et toi alors ? Toujours pas d'enfant en vue ?

Il espérait ne rien dire d'indiscret en posant cette question, mais il ne le pensait pas. Charis et Caspar étaient mariés depuis un moment, et dans la ligne directe des choses, il semblait plus que logique que Charis tombe enceinte. Bien sûr, il était aussi parfois question de biologie, et c'était en cela qu'il se montrait peut-être indiscret, mais il avait envie de penser que Caspar accueillerait la nouvelle de sa paternité à lui d'une autre manière si le sujet devait vraiment être sensible pour lui. Alors il se demandait simplement si c'était un projet prochain pour le couple Croupton, simple question de curiosité. De la part de deux sangs purs parfaitement dignes de leur sang, et qui avaient après tout été mariés dans ce but, cela paraîtrait on ne peut plus logique. Mais peut-être avaient-ils souhaité attendre, pour une raison ou une autre. Rien ne pouvait être réellement exclu, après tout, difficile de se mettre à la place d'autrui, y compris des personnes que l'on estimait bien connaître.



code by Mandy


_________________

If I can't love her
Long ago I should have seen all the things I could have been
No pain could be deeper no life could be cheaper
No point anymore, if I can't love her

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le travail c'est la santé, mais il ne faut pas en abuser [pv Caspar :3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le travail, c'est la santé, ne rien faire c'est la conserver
» ? Le travail c’est la santé. Rien faire c’est la conserver ?
» Le travail, c'est la santé.
» Le travail c'est la santé, ne rien faire c'est la conserver - Tanagra Elis
» "L'amitié est comme un livre; il faut des années pour l'écrire, mais il ne faut que quelques secondes pour la brûler." - Athéna M. Beauregard
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Ministère de la Magie :: Niveau 2
-