AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Se connaître sans se connaître (Will)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Se connaître sans se connaître (Will)   Ven 25 Aoû - 22:27

Se connaître sans se connaître.
Ces derniers temps, Seth ne savait pas si on pouvait vraiment dire qu’il assurait au bureau des Aurors. Le jeune homme ne mettait pas complètement son travail de côté, mais force était de constater qu’il n’avait quand même pas autant de concentration sur son travail ces derniers temps. Et il n’y avait évidemment aucune raison de préciser ce qui pouvait troubler à ce point, tout le monde le savait. Pomona était morte, et voilà. Seth n’avait aucune envie que cela impacte son travail, mais le jeune homme ne pouvait pas non plus réellement le contrôler. Il savait que ça impactait déjà sa vie autrement, parce qu’il faisait des erreurs. Il s’en rendait bien compte, mais il ne pouvait pas faire autrement. Malheureusement, il était incapable de se contrôler. Sauf qu’en même temps, il devait quand même se montrer prudent. Quoi que… au final, Seth ne savait plus exactement en quoi ça lui servirait d’être prudent. Mais bon…

Il savait quand même qu’il devait faire des efforts, qu’il devait quand même prendre sur lui. Même si ce n’était pas évident, qu’il ne se sentait clairement pas bien, mais il n’avait pas le choix. Quoi que, il avait sans doute le choix de tout abandonner. Mais il ne le ferait pas. Il ne pensait pas qu’il pourrait le faire. L’Auror devait donc se reprendre en main, il avait l’intention de le faire. Et ce fut pour cette raison qu’il se trouvait sur le chemin de Traverse, dans le but de faire son métier. Bon, ce n’était pas quelque chose de vraiment incroyable, bien au contraire, mais c’était déjà ça. Le jeune homme avait de toute façon besoin de se changer les idées, de s’occuper l’esprit. Alors, même si ça n’avait rien de bien réjouissant, il devait se contenter de ça. Et il allait donc se contenter de ça. Donc, tout ça ce n’était qu’une simple affaire de vol, qui n’avait rien de passionnant pour Seth. Une des boutiques s’étaient faites volés des choses, Seth devait retrouver les coupables. Il se doutait que ça n’allait pas être le cas cependant, parce que ce n’était pas le genre de chose évidente (et puis sincèrement, il n’en avait que faire de ces vols).

Il venait de terminer de discuter avec le propriétaire de la boutique, quand il sorti de celle-ci dans le but de rejoindre le chemin. Il avait noté tous les éléments qu’il pouvait récolter dans le but de tenter d’arrêter le voleur. Et ce fut à ce moment-là, quand il passa la porte, qu’il percuta une jeune femme. Ce n’était en soit pas si étonnant, il y avait du monde et le jeune homme était quelque peu discret. Mais quand même, cela eut le don de l’agacer. Seth avait assez envie de faire preuve de mauvaise foi, comme d’habitude. D’ailleurs, c’était un peu ce qu’il faisait.

« Qu’est-ce que vous faites par ici ? » Demanda-t-il alors, d’un ton soupçonneux. Non pas qu’il s’imagine qu’elle puise être la voleuse. Mais elle pouvait croire qu’il le pensait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 660
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Zendaya Coleman

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Sam 26 Aoû - 0:14


Se connaître sans se connaître.
E

lle allait finir par les connaître par coeur, à force de les arpenter, les rues du chemin de traverse, mais c'était tant mieux, plus elle parcourait ces lieux, plus il lui devenait simple de se familiariser avec ce monde au sujet duquel elle avait encore beaucoup de choses à apprendre. Maintenant qu'elle connaissait la plupart des vitrines sur le bout des doigts et finissait par comprendre le nom et l'intérêt de la plupart des objets qui y étaient exposés, elle pouvait prêter une oreille plus attentive aux conversations des passants. Elle aimait en récupérer des bribes au hasard et en tirer ses propres conclusions, cela lui permettait d'intégrer leur vocabulaire, notamment, ce qui en soi n'était pas du luxe, d'autant qu'elle avait encore pas mal de chemin à parcourir de ce côté-là. Elle se disait aussi qu'écouter au hasard des conversations les discours des uns et des autres lui permettrait peut-être d'en saisir qui soient croustillants, qui lui permettraient d'en savoir plus au sujet des assassins de ses parents. Jusqu'ici, ça n'avait pas été vraiment concluant, même s'il y avait tout de même quelques progrès. elle avait ainsi pu récupérer un exemplaire du journal la Gazette du Sorcier, où la marque qui avait flotté au-dessus de l'appartement de ses parents figurait en première page. Elle avait bien l'intention de lire le papier dans son intégralité, tout comme elle comptait se plonger dans la lecture du plus de livres possibles sur la magie (elle avait repéré la librairie de la rue), et pourtant, elle détestait lire, il fallait ce qu'il valait. Elle laissait son regard s'attarder distraitement sur la une du journal quand elle percuta sans le vouloir (ou c'est lui qui la percuta ?) un homme qui sortait d'une boutique, et qui visiblement, n'était pas bien luné du tout. Super, comme si c'était de sa faute, à elle. D'accord, elle n'était pas très attentive, mais il ne faut pas pousser.

-T'excuses pas, surtout,
répliqua Will sans la moindre amabilité. Et pour cause,cet homme ne lui en inspirait pas, et elle ne mâchait jamais ses mots, même avec des étrangers. En même temps, elle n'était pas à l'aise avec sa gars. Quelque chose dans sa voix... ou sa voix elle-même ? Ou bien le fait qu'elle craignait qu'il ait lu sur son visage qu'elle ne devrait pas être ici au vu des propos qu'il lui tint. Mais elle fit de son mieux pour ne pas perdre contenance. Elle faisait du bon boulot jusqu'alors, elle ne voulait pas s'arrêter en si bon chemin. C'est une rue passante, je te signale, je fais ce que je veux.

Oui, elle le tutoyait. Will n'avait pas l'habitude d'y mettre les formes, encore moins quand on l'agaçait d'emblée. Ce type était manifestement agaçant, alors elle n'allait pas faire d'efforts, non, certainement pas.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Mer 11 Oct - 16:36

Se connaître sans se connaître.
Ça arrivait que Seth percute des personnes dans la rue, dans le ministère de la magie, sans pour autant qu’il ne présente des excuses en conséquence. Parce que ce n’était pas son genre de s’excuser, même quand il était en tort. Donc en percutant cette jeune femme, il n’avait pas l’intention de le faire. Ce qu’elle mentionna d’ailleurs, d’une manière qui ne pouvait clairement pas plaire à Seth. Il n’aimait en aucun cas qu’on lui parle de cette manière, c’était encore pire quand il considérait que la personne n’avait aucune raison de lui parler de cette manière. Une jeune femme, comme elle, n’avait donc aucune raison de lui parler de cette façon. Elle n’avait pas tort cependant en signalant que c’était une rue passante et que donc concrètement, il n’avait aucun reproche à le lui faire. C’était le cas en effet, mais de toute façon Seth était à prendre avec des pincettes en ce moment. Et ça ne risquerait pas de s’améliorer au vu de la situation, parce qu’il ne retrouverait plus jamais Pomona et que mine de rien… ça affectait bien plus sa vie que ce qu’il n’aurait pu imaginer avant que leur relation ne prenne ce tournant. Il n’était pas de bonne humeur, il n’avait pas l’intention de l’être et autant dire que cette femme allait sans doute subir ses foudres pour l’occasion. Surtout qu’en prime, on le mettait quand même sur une affaire qui ne l’intéressait pas du tout. Si encore on lui avait donné quelque chose d’intéressant. Mais ce n’était pas le cas.

« Et le respect ça te dit quelque chose ? » Demanda-t-il alors, en décidant à son tour d’arrêter le vouvoiement. Non pas que cela lui pose un réel souci de la vouvoyer, mais puisqu’elle ne prenait pas la peine de le faire, Seth n’allait clairement pas le faire de son côté. Bon, en même temps, il n’était pas du tout le dernier à tutoyer quelqu’un sans réelle raison. « Surtout à un membre du bureau des Aurors. » Dit-il alors en décidant de sortir sa carte de la poche de sa veste pour la monter à son interlocutrice. Tant qu’à faire, il décidait de jouer cette carte en effet. Il outre passé légèrement ses droits, mais en même temps il quittait à peine une boutique qui avait subi un vol. « Alors, je veux savoir ton nom, ton adresse et ce que tu viens faire dans le coin. »

Bon, d’accord, il n’en avait que faire, surtout que concrètement, elle était loin d’être la seule sur le chemin de traverse et que Seth n’allait pas s’amuser à interroger tous les sorciers qui se trouvaient autour d’eux. Mais puisqu’elle l’avait agacé – et il ne fallait vraiment pas grand-chose pour l’agacer en ce moment – il avait décidé de se servir de sa position pour l’emmerder à son tour. Ça n’allait lui servir à rien, ça n’allait servir à rien, mais tant pis. Pour une fois, ça ne le dérangeait pas trop de perdre du temps.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 660
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Zendaya Coleman

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Mer 25 Oct - 19:54


Se connaître sans se connaître.
W

ill leva les yeux au ciel en entendant Seth affirmait qu'elle devrait apprendre le respect. L'hôpital qui se fout de la charité, sérieusement... Lui qui l'avait d'office agressée sans un "bonjour" et sans un "s'il vous plaît", voilà qu'il lui donnait des leçons. Décidément, cette première impression était sacrément mauvaise. Première impression qui en était en fait une deuxième, seulement elle ne s'en rendait pas compte. Si elle en avait conscience, elle trouverait au final cette deuxième impression bien plus plaisante que la première. Bref, ça commençait très mal, et au vu de la tournure qu'avaient pris les choses, ça n'allait certainement pas s'améliorer, ce serait même tout l'inverse. L'homme lui apprit appartenir au bureau des Aurors, et la jeune femme se félicitait sincèrement de savoir ce que ça signifiait. C'était quelque chose qui s'était joué de peu, car il y a quelques jours encore, ce mot ne lui aurait inspiré que le petit matin et les aurores boréales en Norvège. Bref, visiblement, elle avait affaire à un policier sorcier, et elle devait avouer que cette nouvelle information attisait directement son intérêt. Elle observa la carte qui lui montra, un rien fascinée, mais décidée à ne pas trop le montrer tout de même, pour garder la face. Surtout que le gars en était au point de lui livrer un vrai interrogatoire.

-T'es mal luné, toi, j'ai rien fait ! répliqua-t-elle qui se sentait presque prête à hurler au délit de faciès tant elle ne comprenait pas (et c'était quelque chose qui lui était déjà arrivé). Elle poussa un soupir et consentit malgré tout à répondre. Il représentait quand même les autorités magiques, et étant donné son statut et ses intentions, elle avait beau avoir une grande gueule, elle faisait mieux quand même de la mettre un peu en veilleuse, histoire de ne pas empirer les choses, quand même. Wilhelmina Tilley, j'habite à Pré-au-Lard (merci Carlotta pour l'adresse toute neuve, quoi qu'un sorcier qui habite à Londres, ce n'était pas si suspect, si ? Va savoir... déjà, en donnant son vrai nom, elle ne savait pas trop ce qui allait se passer, si ça allait poser problème où ça). Et je fais les courses, comme tout le monde ici, ajouta-t-elle. D'accord, elle devait accepter les choses, mettre de l'eau dans son vin, évidemment, mais elle n'aimait pas s'en laisser compter. Elle avait un tempérament volcanique, mais elle devait se calmer malgré tout. Ceci dit, partagée entre son agacement et sa curiosité, elle était incapable de totalement se contenir. Qu'est-ce qu'il y a, y a eu un meurtre ou quoi ?

Oui, c'était bien avant qu'il fallait qu'elle se taise. Mais maintenant, c'était fait. On n'allait quand même pas l'arrêter sous le prétexte qu'elle se montrait un peu... virulente ? Quoi que chez les sorciers, elle ne savait pas où commençait l'outrage à "agent".



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Ven 15 Déc - 21:07

Se connaître sans se connaître.
Seth serra des dents quand il entendit la jeune femme lui affirmer qu’il était mal luné. Il l’était, de toute façon, mais ce n’était pas quelque chose qui la regardait, bien au contraire. Le jeune homme n’avait aucune envie de se montrer tendre avec cette jeune femme et le fait qu’elle lui réponde comme ça, ne manquait pas de lui donner encore plus envie de la malmener un peu (pas dans le sens où il pouvait malmener les autres cependant, comme la tante de Elena Lestrange, mais plus comme un Auror qui se montrerait un peu trop dur dans son travail). Il n’était pas d’humeur, cette affaire lui passait au-dessus de la tête, il passait une journée de merde (une semaine de merde, un mois de merde, peut-être même une année de merde… on pouvait même aller plus loin en précisant existence de merde), alors clairement, il abusait sans doute un peu trop de son autorité, mais ce n’était pas quelque chose qui le dérangeait en soit. Parce qu’il appréciait de pouvoir passer ses nerfs sur quelqu’un.

Ce quelqu’un qui se présenta donc, affirmant qu’elle s’appelait Wilhelmina Tilley. Sans plus attendre, une plume et un carnet sortirent de sa poche pour noter directement ce qu’il venait d’entendre. Pourquoi ? Juste comme ça, parce qu’au fond, le jeune homme ne savait même pas s’il ferait quelque chose de cette information. Information qui était loin d’être banale cependant, puisque Seth était responsable de la mort de deux moldus Tilley. Mais outre le fait qu’il n’y avait pas qu’un âne qui s’appelait Martin, il ne s’amusait pas à retenir le nom de toutes les victimes qu’il faisait – en même temps, il ne connaissait pas le nom de toutes les victimes non plus – pour le compte des mangemorts. La jeune femme habitait donc à Pré-au-Lard, rien de particulier pour une sorcière. Parce qu’il la prenait évidemment pour une sorcière. Il y avait peu de moldu qui se promenait à cette période de l’année sur le chemin de traverse. Elle faisait donc des courses, cette réponse eu quand même le don de l’agacer prodigieusement, quand bien même ce n’était pas grand-chose en soit.

« Peut-être bien. »
Répondit-il quand la jeune femme lui demanda s’il y avait eu un meurtre. Non, clairement pas et Seth aurait préféré que ça soit le cas. Parce que l’affaire d’un vol, ça n’avait rien de réellement passionnant. « Et on dit que les coupables ont tendance à revenir sur les lieux du crime. » Affirma-t-il alors, l’air de rien, juste pour sous-entendre que la jeune femme puisse être la coupable. Dans le seul but de justifier le fait qu’il lui tienne la jambe, qu’il lui pose des questions. Parce qu’il n’avait pas l’intention de s’arrêter là. « Vous étiez où la nuit dernière ? »

Demanda-t-il alors, quand bien même il n’en avait que faire. Même si Tilley devait être la coupable du vol, ça lui était égal. Parce qu’il n’en avait que faire de cette affaire, qui n’avait aucun goût agréable à ses yeux.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 660
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Zendaya Coleman

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Ven 15 Déc - 21:29


Se connaître sans se connaître.
I

l fallait vraiment qu'il se détende, ce type. La jeune femme voulait bien qu'il soit sur les nerfs, pour une raison X ou Y, peut-être parce qu'il s'était effectivement passé quelque chose de grave et qu'elle tombait tout simplement mal, mais en attendant, elle était innocente (en tout cas pour l'instant, rien de répréhensible à son actif, mais elle savait bien que ça finirait par arriver), et elle n'aimait pas qu'on la considère autrement que pour ce qu'elle était... Et visiblement, elle n'était pas au bout de ses peines puisque c'était très protocolairement que son interlocuteur nota avec soin son nom et son prénom dans un carnet. Will espérait que ça ne finirait pas par lui porter préjudice. Elle gardait au visage son air assuré, les bras croisés. La vérité, c'est qu'elle n'en menait pas forcément large, angoissée qu'elle pouvait l'être à l'idée que l'on découvre qui elle était vraiment, et surtout, que cela pose des difficultés qui dépasseraient son domaine de compétence et contrarieraient ses plans. Enfin, ils n'en étaient pas encore là de toute manière, inutile d'aller trop vite en besogne non plus.

Quand l'Auror lui annonça que peut-être qu'il y avait bel et bien eu un meurtre, oui, Will ne savait pas trop sur quel pied danser. Est-ce qu'il ne se montrait pas plus explicite par respect d'un quelconque secret professionnel ? Est-ce qu'il la menait en bateau ? Est-ce qu'il cherchait à la destabiliser. Dans tous les cas, il n'en démordait pas. D'accord, on dit que le criminel revient toujours sur les lieux de son crime, mais d'une, Will trouvait ça totalement idiot (en tout cas, ce n'était clairement pas le genre de choses qu'elle s'imaginait faire pour sa part), et de deux, dans ce cas, le nombre de criminels potentiels que l'homme avait dû croiser en quelques minutes, en plein chemin de traverse, rendait sa théorie peu crédible. Non, il devait avoir un souci avec elle, elle ne voyait que ça. Et voilà maintenant qu'il lui faisait prendre part à un véritable petit (grand) interrogatoire. Oh joie ! C'est bien quand la justice avait un innocent sous la patte qu'elle s'acharnait autant, quand il y avait un véritable meurtrier à coffrer, là, par contre, il n'y avait plus personne. C'était en tout cas ce que Will pensait corps et bien à l'heure actuelle. Ce n'était pas pour rien qu'elle avait décidé de mener sa petite vendetta par ses propres moyens, elle avait bien compris qu'elle ne pourrait pas compter sur la police moldue.

-Chez moi
, répliqua-t-elle, agacée, et ne dissimulant pas cet agacement, je dormais, vous avez besoin de plus de détails où ça ira ?

C'est sûr, ça ne faisait pas un alibi en béton, surtout que son interlocuteur ne lui avait pas donné d'heure précise, mais hier, elle n'était pas sortie de son nouveau chez elle, et ça, Carlotta pourrait en attester si vraiment il le fallait (Carlotta serait capable de la défendre même si elle était coupable, de toute manière, alors...).



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Mar 6 Fév - 14:46

Se connaître sans se connaître.
Seth n’avait clairement aucune raison de s’acharner comme il le faisait sur Tilley, mais en même temps, il ne pouvait pas s’empêcher de l’emmerder, au vu de la façon dont elle lui avait parlé. Il perdait son temps concernant son affaire, surtout qu’il ne pensait pas qu’elle soit coupable en réalité – il y avait quand même peu de chance qu’elle le soit – mais il n’en avait que faire. Qu’il perde son temps, ce n’était pas si grave en soit, puisque cette enquête le gavait de toute façon. Non pas qu’il apprécie tant que cela de perdre son temps, mais si ça lui permettait d’agacer un peu la jeune femme sous ses yeux, c’était un mal pour un bien. Seth allait clairement trop loin, mais il n’en avait que faire. Il y avait quelque chose chez cette fille qui l’agaçait, il n’avait aucune envie de se montrer sympathique avec elle (en même temps, les personnes avec qui il savait se montrer sympa se comptait sur les doigts de ses mains).

Il avait donc l’intention de la retenir donc et de la questionner sur son emploi du temps, la laissant croire qu’il y avait eu un meurtre. Qu’elle le croie ou non ne changerait pas grand-chose en soit, mais au moins Seth ne rentrait pas dans les détails. Il la questionnait donc et visiblement, ça avait le don de l’agacer, ce qui plaisait à l’Auror. Tant qu’à faire, il devait bien avouer qu’il avait envie de lui faire passer un mauvais moment. Elle lui rétorqua donc qu’elle était chez elle la nuit derrière – à pré-au-lard donc comme elle lui avait dit plus tôt – et qu’elle dormait, lui demandant s’il voulait plus de détail.

« Vous étiez seule ? »
Demanda-t-il alors, ne se retenant pas en effet de demander plus de détail. Mais c’était définitivement que dans le but de passer ses nerfs sur cette jeune femme. Si elle avait eu quelque chose à voir avec le vol, elle n’aurait pas demandé s’il y avait eu un meurtre dans cette boutique. Alors, il y avait définitivement peu de chance qu’elle soit la personne qu’il cherche – et en même temps, on ne pouvait pas vraiment dire qu’il allait chercher le réel coupable – mais ça ne l’empêchait pas de continuer sur sa lancée. « Il y a quelqu’un qui peut confirmer que vous étiez bien chez vous ? »

Parce que concrètement, on ne pouvait pas dire que la jeune femme lui donnait un alibi digne de ce nom, bien au contraire. C’était le genre de réponse bateau que tous les Aurors entendaient constamment, parce qu’il n’y avait pas vraiment de manière de prouver que ces personnes n’étaient pas chez elles. Mais en même temps, comment prouver qu’elles étaient bien chez elles aussi ? Et pour le coup, Seth n’avait vraiment pas l’intention de lâcher l’affaire avec cette jeune femme, même s’il forçait un peu le côté interrogatoire. On allait dire qu’il prenait simplement son travail bien trop au sérieux tout simplement.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 660
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Zendaya Coleman

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Mar 6 Fév - 18:51


Se connaître sans se connaître.
S

i son interlocuteur ne lui était pas si déplaisant (et il serait plus que déplaisant à ses yeux quand elle comprendrait qui il était vraiment et qu'il lui devait la mort de ses parents, celle-là même qui justifiait qu'elle se trouve ici, animée d'un profond désir de vengeance que rien ne savait taire ou tarir), elle pourrait peut-être trouver cette situation amusante, ou du moins digne d'intérêt. Elle avait l'impression de participer à ces interrogatoires qu'elle avait vu quelques fois dans les films noirs qu'elle était allée voir au cinéma de son quartier. Sa dernière confrontation avec la police n'avait pas été aussi animé, côté moldus. On lui avait seulement demandé de témoigner de ce qui était arrivé, tout ça pour ne pas la croire de toute façon et conclure à un accident. Là, elle avait l'impression de se retrouver face à un de ces représentants de la loi qui se donnait le rôle de "méchant flic". Le souci, c'est qu'il n'y avait en revanche pas de gentil flic pour contrebalancer le tout. Elle devrait peut-être mettre de l'eau dans son vin, car elle avait l'opportunité de se retrouver face à l'un de ces Aurors, de ces policiers magiques qui pourraient peut-être à l'aider à progresser dans sa petite enquête... Sympathiser avec lui serait plus malin que de se prendre la tête avec lui, mais c'était tout simplement plus fort qu'elle. Elle était entière, et elle ne pouvait pas cacher le fait qu'il lui tapait sur le système, c'était juste... évident. Et il insistait, en plus, lui demandant en plus si elle était seule...

-Vous avez qu'à demander à ma colocataire,
soupira-t-elle alors, se demandant réellement si ce type lui tenait la jambe parce qu'il avait vraiment des soupçons sur elle (elle dirait bien qu'elle n'avait pas une gueule de criminelle, ceci dit, on l'avait déjà cataloguée pour moins que ça en certaines occasions du fait de sa couleur de peau, alors... elle ne savait pas si les sorciers étaient plus avancés sur le sujet, même si Carlotta lui donnait le sentiment de ne pas s'en sortir si mal que ça... mais en même temps, miss Antisystème n'était pas un exemple non plus), ou juste pour l'emmerder. Elle allait sincèrement pencher pour l'option numéro deux si ça devait continuer. Carlotta Pinkstone.

Pas sûr que le nom de sa colocataire providentielle (dont Will profitait clairement de son affection pour la culture moldue et de sa générosité) soit un bouclier suffisant... Carlotta avait eu affaire avec la justice, donc... c'était sans doute moyen, comme parade, mais ce type n'avait pas nécessité de la connaître, non ? Et dans tous les cas, puisque Will n'avait rien à se reprocher, elle avait vraiment envie d'en finir avec lui. Ce n'était pas possible, quand même, de se montrer aussi insistant.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Lun 9 Avr - 20:49

Se connaître sans se connaître.
Concrètement, Seth ne manquait pas de tenir la jambe de la jeune Tilley, dans le seul but de l’ennuyer. En réalité, il ne pouvait pas réellement croire qu’elle était coupable du crime – si on pouvait le qualifier de crime – qui avait été commis, mais au vu de la manière dont elle lui avait répondu, il ne pouvait pas s’empêcher de lui tenir la jambe. Tant pis s’il perdait du temps… en réalité, le jeune homme n’en avait que faire, parce qu’on ne pouvait clairement pas dire que l’enquête sur laquelle il se trouvait l’intéressait réellement. Il allait sans doute la bâcler, comme certaine chose dans son quotidien. Mais ce n’était pas réellement le sujet pour le moment. Il avait donc simplement envie de tenir la jambe à la jeune femme, parce qu’il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de l’ennuyer. Ça n’allait mener nulle part, mais tant pis. Quoi qu’il pourrait toujours se renseigner sur elle une fois qu’il serait au bureau des Aurors, afin de voir ce qu’il pourrait lui mettre sur le dos par exemple. Ou pas. Il n’en savait rien.

Pour l’heure, il cherchait simplement à trouver une petite bête. Ce n’était pas pour rien donc qu’il lui demandait si elle était vraiment seule quand elle dormait, soit disant, dans son appartement. Juste parce que c’était un bon moyen de poursuivre ce petit interrogatoire. La jeune femme ne manqua pas de lui répondre d’ailleurs, ne cachant rien du fait qu’elle n’appréciait pas du tout ses questions. Et c’était une très bonne chose d’ailleurs. Elle lui répondit donc qu’il pouvait le demander à sa colocataire, avant de lui donner son nom. Nom que le jeune homme prit la peine de noter d’ailleurs. Un nom qui aurait pu ne pas du tout lui parler, en d’autres circonstances. Mais, il avait vu ce nom il y a peu de temps passer au bureau des Aurors, cette sorcière qui s’était déjà retrouvée en prison parce qu’elle cherchait à faire se briser le secret magique.

« Pinkstone ? » Demanda-t-il, en affichant un léger sourire. Il avait bel et bien entendu les propos de son interlocutrice. « Vous pensez que je vais prendre au sérieux les propos d’une personne qui s’est déjà retrouvé à Azkaban ? »

Bon, en réalité, de ce qu’il savait, Pinkstone n’était pas non plus une criminelle renommée, mais c’était encore une fois dans le but de ne pas rendre la vie de son interlocutrice facile. Quand bien même ça ne changerait sans doute rien à leurs vies respectives, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie d’agacer le plus possible la jeune femme qui se trouvait sous ses yeux. C’était un bon moyen pour lui de se défouler après tout et il en avait quand même sacrément besoin ces derniers temps. Tous les moyens étaient bons pour faire diminuer un peu la pression, même si ça n’allait évidemment pas être suffisant. Rien n’allait être suffisant en même temps, rien ne pouvait le soulager même pas le fait de pouvoir agacer une personne qui l’agaçait.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 660
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Zendaya Coleman

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Lun 9 Avr - 23:04


Se connaître sans se connaître.
A

u moins, une chose était certaine, maintenant, Carlotta ne se l'était pas racontée quand elle lui avait appris avoir fait un séjour en prison. A force de l'avoir vue jouer les activistes, elle s'était doutée que ce n'était pas du chiqué, mais c'était quand même bizarre d'entendre l'Auror face à elle répéter son nom comme s'il la connaissait bien, comme si elle était une criminelle bien connue des autorités magiques. Peut-être que ça devrait inquiéter Will, mais en vérité, la jeune femme se sentait surtout très fière de sa coloc. Si elle donnait du fil à retordre aux sorciers, eh bien tant mieux, non ? Oui. Même si bon, pour le coup, ça ne l'arrangeait pas forcément, que son interlocuteur connaisse la jeune femme. Déjà qu'il lui cassait les bonbons, à lui tenir la jambe alors qu'elle se contentait de se promener tranquillement dans la rue sans rien demander à personne, elle n'arrangeait pas son cas, maintenant. En attendant, elle était toujours aussi innocente qu'on pouvait l'être, et elle commençait à penser que cette situation s'éternisait beaucoup trop. Encore un peu et elle se retrouverait à Azkaban sans comprendre pourquoi.

-J'en sais rien, moi, vous me traitez bien comme une criminelle,
alors je m'attends à tout, répondit-elle tout en sachant qu'elle n'arrangeait toujours pas son cas.

Elle savait bien que, dans la vie, il y avait des occasions au cours desquelles il valait mieux se la fermer et attendre que ça passe, mais elle avait toujours eu une grande gueule, et quand on s'en prenait à elle, surtout sans raison, elle était incapable de ne pas se défendre, elle avait besoin de répliquer. Et donc ça pouvait aller très loin pour pas grand-chose. Déjà, face à un Auror lambda, elle serait sans doute parvenue à aggraver son cas, mais là en plus, celui-là avait l'air sacrément mal luné, donc c'était clairement le combo gagnant. Elle poussa un soupir. Elle n'avait pas forcément l'intention de mettre de l'eau dans son vin, mais elle se disait qu'un semblant de sincérité pourrait peut-être pousser son interlocuteur à lui lâcher un peu la grappe.

-Bon, c'est un sorcier qui a fait le coup ou pas ?
demanda-t-elle en croisant les bras et en le fixant.

Il allait peut-être trouver sa question un peu bizarre, parce qu'il n'y avait pas vraiment de raison pour que le criminel qu'il recherchait (et qui ne pouvait en aucun cas être elle), mais elle se disait que si elle reconnaissait auprès de son interlocuteur qu'elle était une moldue, il lui foutrait la paix, une bonne fois pour toutes. Ou pas parce qu'il se demanderait sans doute ce qu'une moldue en tenue sorcière (et coloc de Carlotta Pinkstone... encore que là, vu les dispositions de la "criminelle", ça devait pas le surprendre) foutait sur le chemin de traverse.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Mer 6 Juin - 11:07

Se connaître sans se connaître.
Clairement, la manière qu’avait la jeune femme de lui parler n’arrangeait clairement pas son cas. En même temps, il ne fallait pas grand-chose pour Seth afin qu’elle n’arrange pas son cas. De base, le jeune homme était de toute façon bien trop sur les nerfs pour envisager une seule seconde de se montrer souple envers elle. Ce n’était pas concrètement contre elle, c’était surtout une situation globale. La jeune femme était mal tombée tout simplement. Et au vu de la manière qu’elle avait de lui répondre à chaque fois, il était évident que Seth n’allait pas se montrer plus tendre. Elle avait le don de lui casser les pieds en tout cas. En un sens, le jeune homme serait moins agacé sans doute si jamais il décidait de la laisser circuler, puisqu’il savait parfaitement qu’elle n’était en rien responsable dans son enquête et qu’il lui tenait la jambe juste dans le but de l’emmerder. Ce qui marchait bien sans doute. Puisque de son côté, il était emmerdé aussi mine de rien.

En tout cas, le jeune homme n’avait pas vraiment l’intention de faire confiance à la logeuse de la jeune femme, tout comme il ne faisait pas confiance à la jeune femme non plus. Celle-ci le surpris en lui demandant si c’était un sorcier qui avait fait le coup. Forcément, Seth ne pouvait qu’être étonné de ce genre de question, parce que la réponse semblait quand même réellement évidente. Qui aurait pu faire le coup sur le chemin de traverse en dehors d’un sorcier ? Quand bien même il y avait des moldus qui se promenait ici et là – sans que ça ne soit de très bon goût, même si concrètement Seth ne pouvait pas réellement avoir quelque chose contre les moldus, puisque sa mère en était une, même s’il portait la marque des ténèbres sur son avant-bras – il y avait quand même moins de chance que ce soit un être sans magie qui fasse le coup. Pour la simple et bonne raison qu’ils avaient conscience qu’ils n’étaient pas chez eux. Non pas que ça soit complètement impossible, mais quand même. Il n’y avait aucune raison de poser une telle question.

« Bien sûr sur c’est un sorcier, qui tu veux que ça soit d’autre ? Un elfe de maison ? »

Le jour où les elfes de maison allaient commencer à faire des cambriolages n’était pas prêt d’arriver. Pour cela, il faudrait qu’ils soient capables de se libérer de leurs chaines et tous sorciers qui se respectaient un peu savaient qu’il était impossible qu’un elfe de maison apprécie de se voir libérer des chaines. Non pas qu’ils étaient forcément heureux de leur condition, mais quand même… ils étaient dévoués à leur maître. Enfin, Seth disait ça, mais de son côté il n’en avait pas. Il ne supporterait pas de voir quelqu’un trainer chez lui comme ça, même si c’était un être dévoué à ses ordres. Bref, il n’y avait définitivement aucun autre personne qu’un sorcier capable de faire un tel délit.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 660
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Zendaya Coleman

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Jeu 7 Juin - 0:50


Se connaître sans se connaître.
D

écidément, ce type était véritablement méprisant... et méprisable. Son attitude, le ton de sa voix, sa manière de la traiter alors qu'à la base, n'oublions pas de le rappeler, elle se contentait de se promener innocemment sur le chemin de traverse sans rien demander à personne... Honnêtement, elle ne savait pas s'il gérait toutes ses affaires comme ça en tant qu'Auror, mais si tel devait être le cas, elle estimait que ça n'avait absolument rien de professionnel. Franchement, elle aimerait avoir le bon prétexte, celui qui lui permettrait de partir, mais ce type lui tenait la jambe. Pour rien, en plus, sans doute, juste pour la faire mariner parce qu'il devait voir que ça l'emmerdait. Ca aussi, franchement, ça avait de quoi le rendre profondément antipathique. En même temps, paraître antipathique devait être une seconde nature chez lui. Il n'avait pas franchement l'air de se forcer, en tout cas. Alors que elle, à l'inverse, avait vraiment à se forcer pour garder son calme face à ce type qui la considérait ou bien comme une criminelle, ou bien comme une débile profonde. Un subtil mélange des deux, sans doute.

-Un quoi ?

Elle avait fait beaucoup de recherches, et Carlotta l'avait aidée à en savoir davantage, mais elle avait encore certaines lacunes. Et visiblement, celle-ci en était une. Un elfe de maison, qu'est-ce que ça pouvait bien être très exactement ? En tout cas, elle comprenait bien que quoi que puissent être ces créatures, l'Auror ne leur accordait qu'un respect très limité. Dans tous les cas, ce n'était pas ce qu'elle avait voulu dire, et elle espérait bien que son interlocuteur se sentirait con quand elle exprimerait le fond de sa pensée. Encore qu'il lui en fallait beaucoup, sans doute, pour se sentir con. L'apanage de ceux qui ont un égo beaucoup trop démesuré.

-Je pensais à un moldu,
précisa-t-elle d'un ton désagréable et excédé.

Et elle se disait que, puisque malheureusement il n'était pas idiot (elle préfèrerait), il devinerait où elle voulait en venir. En même temps, les indices s'accumulaient. Elle cherchait à prouver son innocence, alors sa question ne pouvait avoir été posée sans aucune raison, et le fait qu'elle n'ait pas été capable de détermine ce que pouvait être un elfe de maison (ce que n'importe quel sorcier savait sans doute, supposa-t-elle, même si elle ne pouvait pas en être sûre). Elle espérait, en tout cas, que la parade qu'elle avait choisie allait lui permettre d'être tranquille. Peut-être qu'il se faisait chier, mais elle avait vraiment envie qu'il lui lâche la grappe malgré tout. C'était vraiment éprouvant, comme discussion. Décidément, elle le détestait. Elle le détestait profondément. Et encore, elle ne savait pas tout de lui, sinon, son animosité se changerait directement en haine, une haine féroce et inextinguible.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 808
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : ...

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois d'hêtre, 21.2 cm, crin de licorne
Camp: Mal
Avatar: Eddie Redmayne

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Sam 11 Aoû - 0:10

Se connaître sans se connaître.
Quand Seth mentionna l’elfe de maison, il était évident qu’il ne se doutait pas une seule seconde que son interlocutrice n’avait pas conscience de ce que c’était. Parce que tous les sorciers connaissaient l’existence des elfes de maison, même ceux qui venaient des familles moldus. Lui-même après tout, mine de rien, avait grandit avec les moldus pendant les premières années de sa vie. Autant dire qu’il fut surpris quand la jeune femme lui demanda de quoi il parlait. Clairement, sur le coup, le jeune homme ne put s’empêcher d’avoir le sentiment qu’elle se foutait royalement de sa gueule. Même s’il y avait une explication bien plus claire que cela, qui ne venait malheureusement pas à son esprit. Alors qu’il était censé être capable de réfléchir quand même un minimum, sinon il était évident qu’il ne serait pas Auror au ministère.

En tout cas, avant qu’il n’ait le temps de dire quoi que ce soit pour répondre à la remarque de la jeune femme sous ses yeux, elle reprit la parole en précisant qu’elle pensait aux moldus. Et là, Seth prit la peine de comprendre quand même (il ne fallait pas exagérer). La jeune femme était donc une moldue, ce qui expliquait un peu plus pourquoi elle ne savait pas ce qu’était un elfe de maison. Ça n’expliquait juste pas ce qu’elle faisait à se promener dans le chemin de traverse. Non pas que les moldus ne pouvaient pas y mettre les pieds (ne serait-ce quand ils avaient de la famille sorcière), mais il était quand même étonné de constater qu’une jeune femme moldue se promener seule dans un endroit sorcier. Même s’il portait la marque des ténèbres sur son avant-bras, il n’était pas complètement anti moldu. Il était anti idiot, anti personne en général. C’était déjà largement suffisant.

« Très bien. » Répondit-il d(un ton renfrogné, parce qu’il avait bel et bien compris ce qu’il voulait dire et le fait qu’elle était une moldue. Il n’avait pas spécialement envie de revenir là-dessus. Clairement, le jeune homme n’avait plus vraiment de raison de continuer de lui tenir la jambe, même s’il aurait bien aimé dans le seul but de l’agacer profondément comme elle savait clairement l’agacer. « T’as rien à faire ici. » Ajouta-t-il alors, avant de reprendre la parole. « Va-t’en d’ici. » Il accompagna ses propos par un geste de la tête, pour lui désigner réellement de déguerpir.

Il parlait plus précisément de s’éloigner de l’endroit où il se trouvait, qu’ils n’avaient donc plus aucune raison de se parler et qu’il n’avait plus rien à lui dire. Mais il ne pouvait pas nier qu’il englobait quand même un peu le chemin de traverse à ses propos. Ce n’était pas parce qu’il n’était pas aussi anti-moldu qu’il appréciait qu’elle se soit ainsi moquée de lui. Après tout, elle aurait pu lui dire tout de suite qu’elle était une moldue et ils auraient perdu tous les deux beaucoup moins de temps. Bon, d’accord, c’était à cause de Seth qu’ils en avaient perdu aussi, mais il ne penserait pas de la sorte.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 660
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: Aucune
Camp: Neutre
Avatar: Zendaya Coleman

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   Sam 11 Aoû - 12:35


Se connaître sans se connaître.
U

n petit sourire satisfait étira les lèvres de Will quand son interlocuteur sembla enfin entendre raison et bel et bien admettre qu'elle ne pouvait pas être coupable du crime qui s'était joué ici (comme si elle avait vraiment pu être suspectée dans tous les cas, même si elle avait été une sorcière, parce qu'elle se contentait de marcher dans la rue... mais ça, c'était une autre affaire). Oui, elle était une moldue, et loin de se soucier de ce que son interlocuteur pouvait bien penser de cette affirmation, elle était surtout satisfaite de le voir se calmer un peu vis-à-vis d'elle. Non parce que vraiment, sans déconner, il n'y était pas allé de main morte avec elle, et pour rien du tout, en plus. Comme si elle avait besoin de ça pour trouver les sorciers, par essence, antipathiques. On pouvait dire qu'il avait plutôt bien réussi son coup de son côté. Quand il la somma de s'en aller, elle fut bien tentée de refuser, surtout pour emmerder son monde et donc son interlocuteur, au nom du mépris affiché qu'il lui avait adressé. Le jeune homme lui avait fait perdre son temps et son énergie dans les grandes largeurs. C'était la moindre des choses de s'en excuser, mais il était évident qu'il ne le ferait pas, et à la place, il se permettait de lui donner un ordre que la jeune femme n'avait aucune envie de respecter... comme à chaque fois qu'on lui ordonnait quoi que ce soit à la vérité. C'était toujours pareil, cette simple perspective lui collait des ulcères... Au sens figuré, précisons tout de même. Mais bon, il avait assez subi la présence de Seth Beresford comme cela, elle allait quand même s'épargner que cela dure trop longtemps encore.

-D'accord, d'accord, je me tire,
affirma-t-elle dans un soupir las. J'attends que ça depuis tout à l'heure, de toute façon.

Et c'était en effet le cas. Elle en avait soupé, de l'attitude détestable de son interlocuteur. Si son comportement aurait potentiellement pu l'amuser dans un premier temps, ça lui était vite passé, et là, honnêtement, elle avait surtout envie qu'on lui foute la paix... Et puisqu'il lui accordait une porte de sortie digne de ce nom, elle allait l'emprunter plutôt que de s'enfoncer dans cette joute verbale qui ne pourrait de toute façon qu'aboutir à un dialogue de sourd. Les deux n'étaient clairement pas faits pour s'entendre... et la suite allait lui donner plus encore raison sur ce point, au demeurant. Alors oui, autant se barrer de suite, même si elle avait un peu le sentiment que c'était quelque part donner raison à son interlocuteur, et elle ne pouvait pas vouloir une telle chose tant cet homme l'incommodait.

-Bon courage, je crois bien que vous en aurez grand besoin si c'est comme ça que vous menez vos enquêtes.


code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Se connaître sans se connaître (Will)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Se connaître sans se connaître (Will)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Mieux se connaître, mieux se connaître...
» Equipe N°2 : " Qui se connaît une prison connaît aussi la liberté "
» Et comment Evan se fit connaître
» Comment peux-tu te connaître si tu ne t'es jamais battu ? | shane
» » La vie est un jeu, dis moi à quoi tu joues on se connaîtras mieux ? v2.0
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Londres
 :: Chemin de Traverse
-