AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SORCIER
avatar
▌ Messages : 561
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   Sam 2 Sep - 18:22


Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.
V

oilà, les vacances de Noël étaient passées, et autant dire qu’elles n’avaient pas été de tout repos. En même temps, il fallait clairement s’y attendre. Déjà, se retrouver en famille avec uniquement Tina et Hyppolite n’aurait pas été évident, au vu de la rancune tenace que lui tenait son fils. Oui, ça aurait pu être l’occasion de se rapprocher de lui, d’arranger les choses entre eux, mais non, ça n’avait fait qu’agrandir le fossé qui les séparait d’ores et déjà. Ajoutez à cela que c’étaient les premières fêtes de famille qu’ils passaient en présence de Jacob, et forcément, ça avait de l’importance, ça devait en faire une période aussi mémorable que complexe. Il avait un peu honte de l’admettre, mais il était soulagé de savoir Adrian et Hyppolite de retour à Poudlard tous les deux. La routine reprenait ses droits, et il préparait déjà son prochain voyage. Bon, d’accord, d’accord, il savait bien qu’il devrait se remettre en question, mais s’il était dépassé par la situation, il était loin d’en tirer les bonnes leçons et d’apprendre à les gérer de façon adéquate. Oui, il comptait partir pour quelques jours au Cameroun, et il préparait donc son voyage, ravi de pouvoir compter sur Jacob pour s’occuper de ses créatures. Cela allait retirer un poids des épaules de Tina, et il s’en sortait vraiment très bien avec ses animaux. Il était… instinctif, avec eux, et sans doute ressentaient-ils sa bonté naturelle. En tout cas, Norbert savait pouvoir les lui laisser en toute confiance. Bien sûr, il aurait peut-être quelques inquiétudes, en effet. C’était couru d’avance. Mais ce ne serait pas plus que d’habitude. Jacob était vraiment le meilleur assistant qu’il puisse escompter.

Norbert avait décidé d’aller retrouver son meilleur ami afin de discuter de son prochain départ avec lui, mais aussi parce qu’il voulait tout simplement discuter un peu avec lui. Au cours de ces vacances, ils n’en avaient pas vraiment eu l’occasion. Ils n’avaient pas eu l’opportunité de revenir sur le réveillon, sur la manière dont les choses se passaient entre lui et Adrian, entre lui et Queenie, et il était temps, sans doute. Il faisait un piètre meilleur ami, d’ailleurs, à trop tarder à prendre le temps de lui parler de tout ça… Et il n’avait pas vraiment d’excuses, il faut bien le dire. Il savait que Jacob devait passer une bonne partie de sa journée dans le local qu’il avait acheté pour construire sa boulangerie. Il n’avait pas eu l’occasion encore de voir l’avancée des travaux, ça lui permettrait de faire d’une pierre deux coups, ce n’était pas si mal. Et puis, c’était sincèrement qu’il voulait avoir toutes ces nouvelles et suivre l’avancement des travaux. Il se rendit donc à Pré-au-Lard, à l’adresse qui allait sous peu être celle d’une boulangerie reconnue. Il en était convaincu. En tout cas, c’était un projet que le magizoologiste n’aurait de cesse que d’encourager. Le voyant à l’intérieur, il lui adressa un grand sourire et le rejoignit.

-Alors, ça avance bien ?
demanda-t-il alors en guise de salutation.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 337
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   Mar 17 Oct - 14:47

Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.
Rien n’était parfait, c’était évident. Dans un monde parfait, les choses ne se passeraient sans doute pas du tout de cette manière. Pour autant… Jacob ne changerait rien. Bon, il aimerait que Adrian se montre un peu plus ouvert à lui que ce qu’il ne faisait, mais en même temps l’adolescent apprenait qu’il avait bel et bien un père, que ce dernier était l’ami de son oncle et de sa tante, il avait toutes les raisons du monde d’être perturbé. Jacob espérait simplement que ça n’allait pas durer trop longtemps, que son fils allait finir par accepter la situation… parce que de son côté, il l’acceptait entièrement. Il avait un fils et petit à petit, le no-maj parvenait à se faire à cette idée. Il parvenait à accepter le fait qu’il était bel et bien un père, qu’il avait un fils… une famille. Cela allait sans doute demander encore plus de temps à Adrian… mais il espérait quand même que ça allait arriver.

En attendant, Jacob se faisait plutôt bien à sa nouvelle vie en Angleterre. Raison pour laquelle il n’avait rien envie de changer, il aimait tout ce qu’il voyait maintenant. Il avait retrouvé Queenie et même si la situation ne manquait pas d’étrangeté, il était heureux à ses côtés. Il voyait Norbert et Tina souvent – même s’il se doutait que son meilleur ami allait sans doute rapidement partir en voyage, parce qu’il en avait besoin – il s’occupait des créatures de Norbert en sa compagnie, il vivait dans le monde magique. Que demander de mieux ? Il ne manquait plus que la boulangerie qui avançait bien de son côté aussi. Une boulangerie dans le monde magique en plus. Il ne pouvait vraiment pas rêver de mieux. Il se trouvait d’ailleurs dans le local qui allait recevoir prochainement sa boulangerie. Il manquait encore quelques petites choses pour que tous les travaux soient terminés, pour que ça soit exactement comme il le voulait. Jacob était souple par moment, mais concernant sa boulangerie, il tenait à ce que tout soit comme il le voulait. Comme il le voulait et comme Queenie le voulait d’ailleurs, parce que c’était un projet qu’ils avaient ensemble. Ses talents de pâtisseries plus la magie de Queenie, cet endroit allait vraiment être parfait. Alors qu’il observait donc les avancés, Norbert vint le trouver. En le voyant, Jacob lui adressa un large sourire.

« Comme tu peux le voir, ça commence à prendre forme. » C’était le cas en effet, le comptoir était presque parfaitement fini. Il manquait quelques petites choses dans l’arrière-boutique pour la fabrication des pains, et pâtisserie en tout genre, plus des détails au niveau de la vitrine. « Je pense que ça pourra ouvrir bientôt. » Et mine de rien, il adorait cette idée. « Dans votre monde, tout va tellement plus vite. »

Dit-il dans un nouveau sourire, observant avec des étoiles dans les yeux sa future boutique. Il avait l’impression de revenir de nombreuses années en arrière, quand il avait pu acheter sa boulangerie avec les œufs de Norbert. Mais c’était encore mieux maintenant.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 561
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   Mar 17 Oct - 19:25


Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.
E

n effet, Norbert pouvait le constater de ses propres yeux, la boutique prenait vraiment forme. Il manquait encore certaines choses, c'est vrai, mais dans l'ensemble, on pouvait se faire une bonne idée de ce à quoi la boulangerie allait finir par ressembler, exactement. Elle serait à plusieurs titres similaire à celle qu'il avait à New York (en même temps, pourquoi changer une équipe qui gagne), mais il ne doutait pas que plusieurs choses seraient différentes à présent, à commencer par le fait que Queenie s'occuperait du commerce elle aussi, et qu'un soupçon de magie animerait les délicieuses créations du moldu, c'est une certitude. La décoration, encore absente pour le moment, ferait sans doute la différence aussi. En tout cas, c'était vraiment très prometteur, et Norbert était ravi de voir ainsi le rêve de Jacob prendre une nouvelle fois forme, mais cette fois-ci en Angleterre, bien moins loin de sa famille (maintenant qu'il savait qu'elle existait) et de ses amis (mais à ses yeux, et il le lui avait dit, Jacob était comme un frère, et il était sans doute plus proche de lui d'ailleurs que de son propre frère).

-Peut-être trop vite, parfois,
observa Norbert dans un fin sourire quand le jeune homme affirma que tout allait très vite dans leur monde.

Il ne pouvait pas le contredire. La magie accélérait bien des choses, ils se déplaçaient plus vite, construisaient plus vite, créaient plus vite... Mais ce rythme effréné n'était pas forcément toujours une bonne chose. Cela étant, il n'avait pas la moindre envie de se montrer fataliste, loin s'en faut, même. Pour Jacob, en ce moment, il était évident que tout allait plus vite que la musique : du jour au lendemain, il retrouvait l'amour de sa vie perdu de vue il y a bien longtemps, il découvrait qu'il était père, il quittait sa vie new-yorkaise pour s'installer en Grande-Bretagne. Il y rouvrait un nouveau commerce. C'est clair que c'était sacrément rapide, c'est rien de le dire. Mais dans le cas de Jacob, c'était pour le mieux une manière de rattraper le temps perdu, et le plus vite était le plus efficace. Norbert espérait en tout cas que le succès de la boulangerie serait tout aussi fulgurant que tous ces événements qui s'enchaînaient à la vitesse de l'éclair. Mais Norbert ne se faisait aucun souci, il avait toute confiance dans le talent et dans la vocation de son meilleur ami.

-Tu penses pouvoir inaugurer quand ?

Norbert comptait bien l'aider pour l'inauguration, pour une fois, il pourrait bien faire jouer ses contacts qu'il ignorait en temps normal, pour faire connaître sa boutique, pour lui permettre une couverture presse grâce aux quelques journalistes qu'il connaissait. Il était tout aussi impatient que lui de voir la boutique ouverte, alors il espérait que ça ne tarderait pas, d'autant qu'il ne voudrait pas être en vadrouille à l'aute bout du monde à ce moment-là. Sans se douter que les circonstances, dans tous les cas, n'allaient pas l'inviter à aller où que ce soit.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 337
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   Ven 8 Déc - 23:25

Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.
Norbert n’avait pas tort, les choses allaient bien vite dans ce monde et sans doute un peu trop vite. C’était sûr que Jacob pouvait difficilement contredire son meilleur ami, les choses s’étaient tellement enchaînés dans sa vie ces derniers temps. Alors qu’il prenait le bateau dans le but de se rendre en Angleterre et passer un peu de temps en compagnie de son ami et de sa famille, il était bien loin d’imaginer ce qui l’attendait. Le fait de retrouver Queenie, de découvrir qu’ils avaient un fils tous les deux et que quand elle l’avait quitté, c’était dans le but de protéger cet enfant qu’elle portait. Prendre ensuite la décision de venir s’installer de l’autre côté de l’océan, dans le but de construire sa vie avec celle qu’il espérait pouvoir épouser et son fils qu’il espérait voir accepter son existence. Une nouvelle boulangerie, après avoir fermé l’autre… bref un tas de chose nouveau qui arrivait dans son existence en si peu de temps. C’était seulement avec le monde magique que les choses avaient pu aller si rapidement. En un sens, Jacob avait par moment le tournis, mais il ne regrettait pas une seule seconde que les choses aillent si vite tout d’un coup. Pour la simple et bonne raison qu’il avait tellement d’année à rattraper.

« Je ne sais pas trop encore. »
Dit-il alors quand Norbert lui demanda quand il pensait pouvoir inaugurer sa boulangerie. Si cela ne tenait qu’à lui, le boulanger aimerait bien que ça soit tout de suite. En même temps, il ne pouvait pas nier qu’il aimerait bien pouvoir simplement faire du pain, des pâtisseries. Non pas qu’il n’appréciait pas de créer cette boulangerie – surtout que c’était plus facile maintenant avec la magie dans son quotidien, même si cela ne venait pas de lui – mais ce qu’il aimait le plus, c’était préparer les pains et recevoir les clients. Voir des personnes venir au comptoir afin de commander des pains ou pâtisseries et les voir repartir avec le sourire, parce qu’ils savaient qu’ils prenaient quelque chose de bonne qualité. « J’aimerais bien le plus rapidement possible, mais il faut encore un peu de travail. Je dirais dans un peu moins d’un mois. »

Pour que tout soit parfait, parce que mine de rien, Jacob savait être perfectionniste par moment. Et sa boulangerie, il ne pouvait qu’être perfectionniste. Il voulait que tout soit parfait, à l’image de cette vie qu’il était en train de construire en Angleterre. Une vie qui était loin d’être parfaite en soit, elle le sera dans le futur, mais pour le moment il y avait quand même des points d’amélioration. Adrian devait l’accepter, il aimerait pouvoir faire de Queenie sa femme. Cela allait arriver, un jour, mais ils avaient besoin de temps tout le monde pour prendre leur marque. Une fois que ça sera fait, il n’y aurait plus aucun souci à se faire normalement. Jacob avait hâte donc, sa boulangerie était quand même une part importante, un bon début. Un bon départ pour cette nouvelle vie qu’il adorait déjà.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 561
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   Sam 9 Déc - 12:47


Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.
V

oir son meilleur ami ainsi porté et enthousiasmé par son projet faisait vraiment plaisir à voir, et Norbert ne saurait être plus ravi pour lui. Oh, Jacob avait toujours été quelqu'un de jovial et optimiste, mais après le départ de Queenie, Norbert n'avait pu que constater que quelque chose, une sorte de lueur, s'était éteint, mais il la retrouvait plus que jamais chez son interlocuteur quand celui-ci s'adressait à lui. Il évoquait sa boulangerie comme il avait pu le faire à l'époque, quand il ne s'agissait que d'un projet qu'i lavait toutes les peines du monde à financer, et c'était bien de le retrouver dans cet état d'esprit. Jacob était manifestement impatient de pouvoir ouvrir les lieux, et Norbert était impatient aussi que ce jour arrive, à vrai dire, il avait hâte de voir son interlocuteur en situation, s'appliquant dans l'art où il excellait le plus, il était convaincu qu'il ferait des merveilles. L'endroit prenait forme, moins d'un mois, c'était beaucoup et rien à la fois. Le rêve de Jacob n'allait pas tarder, oui, à se concrétiser pour le bonheur de tous, ou presque tous, car, et ce semblait être une règle universelle, à la vérité, il y avait une part d'ombre au tableau, une personne qui ne saurait se réjouir et se satisfaire de cette situation, et dont la réticence pourrait bien quelque peu blesser Jacob, le heurter dans ses grandes décisions. Norbert hésita à dire ce que son ami savait déjà, à savoir qu'il était heureux pour lui et sûr de son succès futur. A la place, il prit le parti d'aborder un sujet un peu plus délicat, au risque évident de déplaire à son interlocuteur.

-Et... avec Adrian, ça se passe comment ?

Voilà, il l'avait demandé, non sans réticence et certainement avec force maladresse, mais il ne pensait pas qu'il existe des manières adéquates et judicieuses d'aborder le sujet, en réalité. La situation était complexe, et il serait mal avisé de prétendre qu'il n'en était rien. Et même si c'était un sujet délicat, et que Norbert les conduisait sur une pense savonneuse, sans aucun doute, Adrian ne se voyait pas se taire sur ce sujet précis. C'était impossible pour lui que de le concevoir. Jacob, d'ailleurs, même s'il n'avait pas abordé le sujet de son propre chef, sans doute justement parce qu'il était bien trop complexe, au fond, ne pensait certainement pas différemment dans tous les cas, et avait sans doute besoin d'en parler, bien plus que Norbert, d'ailleurs, qui se contentait tout simplement de naturellement se faire du souci pour Jacob, surtout après l'épisode du réveillon de Noël, qui n'avait pas spécialement abouti au plus prometteur des résultats, bien au contraire, même. Et il n'était d'ailleurs pas le seul à en avoir essuyé les conséquences.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 337
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   Jeu 1 Fév - 14:45

Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.
Vraiment, Jacob se sentait bien avec sa nouvelle boulangerie. Le no-maj avait un peu le sentiment de revenir près de vingt ans en arrière, quand il pouvait enfin ouvrir sa boulangerie, non mieux, quand celle-ci marchait et que Queenie était de retour dans sa vie et que ses souvenirs étaient de retour. Cette période d’insouciance qu’il avait énormément adoré, qu’il avait chérie encore et encore. À la différence maintenant qu’il y avait un fils dans leurs vies. Oui, Jacob se sentait bien, mais il savait que tout était loin d’être parfait. Le jeune garçon savait qu’il envisageait d’ouvrir une boulangerie – enfin, ce n’était pas un projet pour le coup, c’était bien concret – mais on ne pouvait pas dire que le no-maj ait vraiment pris la peine d’en discuter longuement avec son fils, comme pour beaucoup d’autre chose. Comme le fait que les deux amants retrouvés envisageaient de se marier. Non, encore une fois, ce n’était pas entièrement vrai… ils allaient se marier. Jacob n’envisageait pas de ne pas épouser Queenie, mais pour cela, il faudrait en parler avec Adrian. Tant de chose donc. Jacob se sentait heureux, mais il ne pouvait pas nier que tout cela ressemblait quand même à une ombre au tableau. Surtout après le réveillon de noël, qui avait quand même était compliqué pour tout le monde. D’ailleurs, le magizoologiste ne manqua pas de lancer le sujet.

« Eh bien…, ce n’est pas évident. » Jacob ne pouvait pas mentir à Norbert, il était évident que ça n’était pas simple avec Adrian. Ça s’était vu au repas de noël, il était clair que le jeune garçon n’appréciait pas spécialement la situation actuelle. Jacob aimerait bien que son fils et lui aient une relation bien plus simple, mais en même temps il se doutait que ça n’avait rien de simple non plus, que ça soit pour lui ou pour les autres. Adrian découvrait quand même après coup qu’il existait bel et bien et lui apprenait qu’il avait un fils aussi. Bref, c’était compliqué. « Je n’ai pas vraiment beaucoup l’occasion de lui parler. » Parce qu’il se sentait toujours mal à l’aise en compagnie de Adrian tout de même. « Mais bon, au final, c’est surtout Queenie qui en souffre le plus. » Parce qu’en réalité, le no-maj se rendait bien compte que les rancœurs de Adrian se portait surtout sur sa mère, parce qu’elle lui avait menti pendant de nombreuses années. Il avait du mal, malheureusement, à comprendre que c’était pour son bien qu’elle avait fait ça et qu’elle en avait aussi souffert que lui. « Mais bon, je pense qu’il suffit de laisser le temps au temps. » Il espérait surtout, parce qu’au final Jacob ne savait pas du tout si c’était bel et bien le cas. Est-ce que Adrian allait réellement parvenir à accepter la situation, s’ils allaient pouvoir lui parler de leur envie de se marier ? Il espérait que ça allait être le cas et qu’ils pourraient former une famille tous les deux. « Mais bon, j’avoue, je ne sais pas trop comment m’y prendre avec lui. »
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 561
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   Jeu 1 Fév - 18:42


Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.
N

orbert se doutait que la situation ne devait pas être simple entre Jacob et Adrian, et c'était bien d'ailleurs parce qu'il s'en doutait qu'il se permettait de poser la question, songeant que ce devait être une des préoccupations principales du boulanger ces derniers temps et qu'il était donc très probable qu'il ait envie d'en parler. C'est sûr qu'il ne pouvait pas s'attendre à ce que le jeune homme, en un claquement de doigts, accepte dans sa vie le retour d'un père qu'il n'avait jamais rencontré auparavant. Il s'était construit sans figure paternelle (ou presque, Norbert en avait peut-être été une à sa manière vis-à-vis d'Adrian, mais cette pensée le mettait assez mal à l'aise par rapport à son meilleur ami), il ne fallait pas lui demander d'accepter si simplement la situation, mais le magizoologiste osait espérer tout de même un peu qu'il y avait des améliorations, ou au moins des semblants d'améliorations. Rien n'était moins sûr malheureusement... En tout cas, de ce que Jacob lui disait, rien n'était gagné. Et Queenie était celle qui en souffrait le plus. C'était en effet ce que Norbert avait pu constater au cours du réveillon. Sa belle-soeur en avait pris pour son grade alors, et pour cause, ce ne devait pas être simple pour Adrian de comprendre les raisons qui avaient poussé sa mère à lui mentir si longtemps sur un sujet à ce point important... Enfin, dans tous les cas, il était assez évident que le plus simple serait encore de laisser le temps au temps. En espérant qu'il ne se fasse pas trop long non plus. Jacob ajouta qu'il ne savait pas s'y prendre avec Adrian. Norbert esquissa un fin sourire. En même temps, c'était compréhensible.

-Je connais Hyppolite depuis sa plus tendre enfance et je ne sais toujours pas m'y prendre avec lui, comme t'as dû le remarquer...
Norbert avait en effet évité de se plaindre de la distance qui se creusait entre lui et son fils du temps où Jacob vivait encore en Amérique, mais à présent, la vérité avait dû lui sauter aux yeux, surtout depuis le mémorable dîner de Noël, où il en avait sérieusement pris pour son grade. Concernant Hyppolite, il était loin d'être au bout de ses peines, par ailleurs. Alors je pourrais difficilement te donner des conseils, mais je trouve que tu te débrouilles très bien déjà.

Normal que Jacob se sente un peu dépassé. Il passait littéralement de tout à rien. De cinquantenaire célibataire, voilà qu'il se découvrait père d'un adolescent... Et autant dire que seize ans n'était pas un âge facile (douze non plus, ceci dit). Mais il faisait preuve de patience, de tact, de cette intelligence humaine que Norbert lui avait toujours enviée. Donc le magizoologiste savait se convaincre que cela finirait par payer à un moment ou à un autre.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 337
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   Ven 30 Mar - 15:27

Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.
Adrian était forcément un sujet quand même un peu particulier, un peu délicat, Jacob ne savait pas du coup comment il allait s’y prendre avec lui, comment il devait s’y prendre. En soit, la situation pourrait être pire, parce que son fils acceptait quand même de le voir. Il pourrait très bien décréter qu’il ne voulait absolument pas le voir. Ce n’était pas évident en soit, mais il ne l’évitait pas complètement. Bon, le réveillon avait quand même prouvé que ce n’était pas partie gagnée non plus… mais il valait mieux sans doute se montrer un peu optimiste. Surtout que ce n’était pas lui qui souffrait le plus de la situation après tout, c’était quand même Queenie. Elle subissait les foudres de son fils parce qu’elle avait caché son existence pendant de nombreuses années. C’était normal sans doute qu’il lui en veuille, mais en même temps Jacob n’appréciait pas forcément de savoir la femme qu’il aimait dans une telle position.

Norbert chercha à le rassurer en affirmant qu’il connaissait son fils depuis toujours, mais que ce n’était pas pour autant qu’il savait comment s’y prendre. En un sens, ça pouvait le rassurer en effet, mais il avait quand même de la peine pour son meilleur ami. Il avait eu l’occasion de voir que la situation était vraiment complexe. Il ne pensait pas que c’était le cas avant de venir s’installer en Angleterre, il avait conscience que ce n’était pas forcément facile tous les jours… mais il avait quand même pu se rendre compte depuis qu’il y avait quand même un certain fossé entre son meilleur ami et son fils.

« Merci. » Dit-il quand Norbert lui affirma qu’il trouvait qu’il se débrouillait déjà très bien. En réalité, le boulanger ne savait pas trop si c’était vraiment le cas, mais en même temps il appréciait quand même d’entendre ces mots. Il était évident qu’il ne pouvait pas dans un claquement de doigt devenir un père parfait pour un adolescent de seize ans, qui ne le connaissait pas. Mais bon, il avait quand même envie d’essayer. « Je n’ai pas trop de raison de me plaindre de toute façon. Je crois que j’ai échappé au pire au final. »

Dit-il dans un fin sourire, décidant de plaisanter de la situation. Même si ce n’était pas forcément un sujet sur lequel ils pouvaient vraiment plaisanter. En un sens, le boulanger ne manquait pas de le penser vraiment, il le regrettait en un sens, mais il y avait quand même pas mal de tracas qu’il s’était épargné en ne connaissant Adrian qu’à ses seize ans. La situation de Norbert par exemple, il n’avait pas de raison de la vivre. Cette entrée dans l’adolescence particulièrement difficile parce que l’enfant s’affirmait de plus en plus, parce qu’il y avait des choses qu’on ne faisait pas forcément bien. Des choses qu’ils ne comprenaient pas. Après tout, rien ne pouvait garantir que son propre fils n’aurait pas eu l’occasion de lui reprocher d’être trop souvent absent, parce qu’il passait le plus clair de son temps dans sa boulangerie.
Code by Gwenn

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SORCIER
avatar
▌ Messages : 561
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Porpentina Dragonneau

QUI SUIS-JE?
Baguette: Bois de houx, 31 cm, plume de phénix
Camp: Bien
Avatar: David Tennant

Message#Sujet: Re: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   Ven 30 Mar - 18:07


Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit.
N

orbert afficha un sourire quand son interlocuteur le remercia. Il n'était pas vraiment doué pour les relations humaines (même s'il s'était amélioré avec le temps), mais il pensait tout de même connaître suffisamment son meilleur ami pour savoir exactement ce qu'il avait besoin d'entendre à l'heure actuelle. Jacob voulait trouver sa place auprès de sa famille, réussir à être un père pour son fils, et il avait besoin qu'on le rassure à ce sujet. Ce qu'il faisait. Sans mentir, par ailleurs. Le magizoologiste trouvait que Jacob faisait preuve avec Adrian de qualités qu'il n'était pas sûr d'avoir de son côté. Il était à l'écoute, il était patient, il s'intéressait, il ne se décourageait pas face aux réserves dont faisait preuve son fils... bref, il s'en sortait particulièrement bien au vu de la situation, et franchement, Norbert apprécierait de lui ressembler un peu plus dans sa manière de se comporter avec Adrian; Ce qui voulait bien évidemment tout dire. Et par-dessus le marché, Jacob restait toujours très positif. Il avait de nombreuses raisons de se plaindre de la situation, et pourtant, il ne le faisait pas du tout, il restait optimiste, et ça aussi, il le lui enviait. 'était une bonne chose. Avec ça, impossible de s'imaginer que les choses n'iraient pas en s'améliorant dans tous les cas. Quand Norbert considérait la situation, quand il voyait cette boulangerie en devenir, quand il considérait l'enthousiasme de son meilleur ami, il avait envie de croire que tout irait dans le bon sens. Il n'y avait en tout cas aucune raison de s'alarmer ou de s'inquiéter. Alors autant qu'ils plaisantent de la situation, comme Jacob n'oubliait pas de le faire.

-C'est possible, confirma Norbert d'un ton amusé, pour abonder dans le sens de son interlocuteur.

C'est sûr, au moins il échappait aux crises d'adolescences de son fils (une crise dans laquelle se trouvait très clairement Hyppolite, mais le comportement de Norbert l'y avait encouragé, en même temps)... Bon, tous les adolescents ne faisaient pas ce genre de crises, ce serait aller un peu vite en besogne que de l'affirmer, mais mieux valait voir les choses de cette manière. Ce n'était pas comme s'il pouvait revenir en arrière, maintenant, et vivre ces étapes déjà passées de la vie d'Adrian. Il en restait bien d'autres qu'il lui était possible d'observer, alors autant se focaliser là-dessus, après tout.

-En tout cas, c'est sûr que le meilleur est devant toi, maintenant,
ajouta-t-il, se permettant d'être optimiste. J'ai hâte que vous ouvriez cet endroit. C'est une belle étape, je trouve.

Et symboliquement, ce serait quelque chose de fort également. Même si ce n'était pas la seule étape qu'ils comptaient franchir. Il y avait leur futur mariage, aussi... et à un moment ou à un autre, il semblait logique que Jacob s'installe avec Queenie. Mais tout cela, évidemment, dépendait d'Adrian.



code by Mandy


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque la marmite bout, l'amitié fleurit. [pv Jacob <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-