AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
HYDRE
avatar
▌ Messages : 233
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Message#Sujet: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Lun 18 Sep - 15:13




Ils sont fous, ces moldus !
Ft. Jacob & Leta

 
J'ai de bons souvenirs liés à Pré-au-Lard, la plupart relatifs à Poudlard. Logique, en même temps. Ce village représente beaucoup quand on est à l'école de magie, mais une fois qu'on en sort, les prétextes pour s'y rendre s'amoindrissent. Je ne fais pas exception, et cela fait très longtemps que je n'étais pas venue ici. J'en éprouverais presque de la nostalgie, mais presque. La nostalgie est inutile, elle vous saisis comme les remords et vous chamboule le crâne... c'est suffisamment le bordel là au-dessus pour ne pas en rajouter encore une couche avec tout ça. Si je suis là, ce n'est pas pour me rappeler le bon vieux temps (qui n'a peut-être même pas été si bon ou si vieux que cela), mais pour une raison plus précise. Depuis que mon état psychologique ne me permet plus, disons, d'avoir un emploi stable, car moi-même, je ne le suis pas, stable, je dois me débrouiller d'une autre manière pour ménager mon temps et pour gagner mon pain. Entre autres activités illicites (et l'Hydre est ce qui m'accapare le plus, c'est ce qui me convient le mieux, d'ailleurs), il m'arrive par moments de fourrer mon nez dans quelques histoires de trafics d'animaux rares. Parfois, j'en récupère et les replace, moyennant paiement. Parfois, j'en achète.

Et c'était pour rencontrer un vendeur que je me suis rendue dans un recoin isolé, pas loin de Pré-au-Lard. Sauf que le type ne s'est finalement pas pointé. Je me suis déplacée pour rien, et je ne vous cache pas que cela ne m'a pas mis dans les meilleures dispositions possibles. En désespoir de cause, j'ai décidé de faire un tour dans les rues commerçantes du village, raisonnablement vides à cette heure de la journée, et surtout à cette période de l'année. Les vacances de fin d'année sont passées, nous sommes au milieu de la semaine, les rues du village sont donc loin, très loin d'être animées. Dans l'état où je me trouve actuellement, ça me va bien, je n'ai pas forcément besoin de tant d'agitations, même si, à d'autres moments, cette même agitation m'obsède. Le silence intérieur doit faire écho au silence dehors. Mais quelque chose change maintenant. Un élément perturbateur. Finalement, je ne suis pas là.

-Kowalski ? Mais qu'est-ce qu'il fait là. Je ne m'attendais pas à te voir ici. Et encore moins vivant.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 367
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Sam 11 Nov - 14:58

Luna & Jacob
Ils sont fous, ces moldus !
Jacob avait encore beaucoup de chose à faire faire avant de pouvoir ouvrir sa boulangerie, mais en même temps on ne pouvait pas réellement dire qu’il avait la tête à ça en ce moment. Il venait de se rendre sur les lieux, d’ailleurs, mais définitivement il n’avait pas du tout la tête à ça. La disparition de Hyppolite ne le concernait pas directement, parce que ce n’était pas son fils (et que même concernant son fils, la situation était quand même spéciale), mais il était quand même touché par tout cela. Il voyait à quel point Norbert et Tina étaient désemparés et il se sentait complètement inutile, incapable de concrètement les aider. En même temps, il savait bien que le seul moyen de les aider réellement serait quand même de pouvoir retrouver Hyppolite. Sauf que Jacob était tout aussi inutile que les autres. Le boulanger n’arrivait pas à se concentrer sur ce qu’il devait faire pour la boulangerie, il ne parvenait pas du tout à se dire qu’il allait l’ouvrir. Alors, ça allait attendre un peu. Ce n’était pas le moment de toute façon, il l’ouvrirait quand Hyppolite allait être retrouvé. Jacob avait envie de croire qu’il allait être retrouvé rapidement, qu’ils allaient bien finir par le retrouver tout de même. Non, ce n’était pas possible, le jeune homme ne pouvait pas avoir complètement disparu. Il allait revenir, forcément, rapidement… ou pas.

Le boulanger venait donc de quitter les locaux qui allaient devenir sa boulangerie, dès que ça sera possible, et il marchait dans les rues du village sorcier. Il ne pouvait pas aussi facilement transplaner que ses amis, alors il allait devoir attendre pour partir. Cela serait bien trop long de prendre le train pour retourner à Londres, Queenie allait venir le chercher d’ici quelque temps. Il avait prévu normalement de rester plus longtemps dans sa future boulangerie, mais il n’y pouvait vraiment rien… il ne parvenait pas à se concentrer. Alors, à choisir, il préférait donc se contenter de se promener dehors, sans pour autant avoir un but bien précis. Mais il aurait mieux fait sans doute de rester à l’intérieur, de ne pas sortir de sa boulangerie en chantier, parce qu’alors qu’il marchait dans la rue de Pré-au-Lard, il croisa la route d’une personne qu’il n’avait pas du tout envie de revoir. Et encore moins en de telles circonstances. Il n’eut aucun mal à la reconnaître, mais même si ça avait été le cas, il n’aurait pu que se rendre copte de qui elle était avec la manière dont elle lui parla.

« Lestrange. » Soupira-t-il. Jacob ne se sentait pas spécialement d’humeur à supporter les attaques de la jeune femme, alors que justement la situation était plus que déprimante. Il ne se doutait pas, évidemment, que la sorcière qui se trouvait justement devant lui était responsable de l’état de ses amis. « Comme tu vois, je suis là. Mais je vais passer mon chemin. »

Il n’avait pas spécialement envie d’engager la moindre conversation avec la jeune femme, bien au contraire.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 233
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Jeu 16 Nov - 14:41




Ils sont fous, ces moldus !
Ft. Jacob & Leta

 
Il n'a pas oublié mon nom... Il n'aurait plus manqué que cela.
J'ai bien pris la peine de retenir le sien, moi, alors que ce n'est jamais que le nom d'un moldu insignifiant. Au moins, c'est un échange de bons procédés... mais cette conversation ne devait mener nulle part, en fin de compte. Nous navons jamais rien eu à nous dire à l'époque, je n'ai jamais su comprendre comment Norbert avait pu tolérer ce boulanger sans charisme et sans ambition dans son entourage, et de fait, je devrais accepter qu'il passe son chemin et que je trace ma route sans insister, parce qu'il le suggère.
Pour une fois que nos intérêts convergent ! Cette journée serait presque à marquer d'une croix blanche... mais comme me ranger à sa décision reviendrait à en prendre un terrible coup dans ma fierté, et comme je suis quand même singulièrement étonné par la présence de cet homme que j'avais pensé, avec grand plaisir, ne plus jamais revoir de ma vie dans cet endroit où les moldus ne s'aventurent pas, j'ai tout de même envi d'insister encore un peu, juste pour savoir. Et ce ne sera pas du luxe de me renseigner un peu, par ailleurs, étant donné que je garde quand même le petit Hyppolite chez moi. Ce qui exige de ma part que je prenne une ou deux précautions tout de même.

-Rien ne me ferait plus plaisir, mais avant, j'aimerais savoir ce que tu fais ici. Ce n'est pas un endroit pour les gens de ton espèce, tu dois être au courant, non ?

Il l'est forcément. Mais ma question n'est pas vraiment celle que je formule. Oui, je me demande ce qu'il fait à Pré-au-Lard alors que c'est un endroit que je considère comme réservé aux sorciers (déjà que nous en avons peu, au moins peut-on nous laisser à disposition ceux que nous possédons, n'est-ce pas ?), mais je me demande surtout ce qu'il fait ici, en Grande-Bretagne, alors qu'aux dernières nouvelles, il vit à New York à vendre ses petits pains de pacotille. Il est sans doute venu pour voir Norbert. En soutien depuis la disparition du gosse ? C'est vrai que cette pensée me traverse l'esprit. Et elle ne me déplaît pas. Même si c'est prendre un léger risque. Je ne sais pas encore si je veux ou non que les soupçons reposent sur moi.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 367
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Sam 6 Jan - 15:04

Luna & Jacob
Ils sont fous, ces moldus !
Jacob aurait vraiment préféré ne pas tomber sur Leta Lestrange, ce n’était vraiment pas le genre de personne qu’il appréciait. En même temps, elle avait tout pour que le no-maj ne l’apprécie pas. Déjà, sa relation avec Norbert était loin d’être au beau fixe, autant dire que si son meilleur ami avait un souci avec quelqu’un, c’était normal qu’il ne l’apprécie pas. C’était le cas avec Tina aussi, cette femme n’avait définitivement pas une bonne relation avec ses proches. Et en dehors de cela, sans prendre en compte le passé commun entre la sorcière et ses amis – et le siens un peu, mais au final, ils ne s’étaient quand même pas vu bien souvent – elle avait aussi le don d’être le genre de personne que l’être sans magie n’appréciait pas spécialement par la force des choses, parce qu’elle n’aimait pas les personnes comme lui. Jacob aurait bien aimé se contenter de poursuivre son chemin, mais c’était sans compter sur le fait qu’elle insista pour lui parler. Elle affirma que ça lui ferait plaisir qu’il continue son chemin, mais lui demanda tout de même ce qu’il faisait ici. Jacob comprenait parfaitement ce qu’elle voulait dire quand elle affirmait que les personnes de son espèce n’étaient pas réellement à leur place dans ce village. Leta Lestrange était le genre de sorcière à ne pas apprécier les no-majs simplement parce qu’ils n’étaient pas capables d’utiliser la magie.

« Je ne crois pas que cet endroit me soit interdit. »
Dit-il sans se démonter. En temps normal, Jacob aurait peut-être cherché à faire un peu profil bas, mais en même temps il se trouvait quand même en face de Leta Lestrange et il n’avait aucune envie de le faire. Il savait que beaucoup de sorcier n’aimaient pas les personnes de son « espèce », il savait qu’il risquait de s’attirer des ennuis avec cette boulangerie dans le village… mais ça n’allait pas être une boulangerie complètement no-maj non plus, Queenie apportait la dose de magie dont ils avaient besoin. Alors non, il ne pensait pas ne pas être à sa place. Il était fiancé avec une sorcière, son fils était un sorcier, ainsi que son meilleur ami, sa place était ici. Il n’en démordrait pas, il avait fait tout ce trajet afin d’être de nouveau à sa place et seulement à sa place. Auprès des personnes qu’il aimait. « J’étais en train de visiter ma future boulangerie. »

Jacob se doutait qu’il jouait peut-être un peu avec le feu, mais en même temps il n’avait pas envie de se retenir de dire ce qu’il avait à dire. Il était en effet sur le point d’ouvrir une boulangerie dans ce village, ce n’était un secret pour personne. Même si, en même temps, Jacob savait qu’il n’allait pas l’ouvrir pour le moment, pas tant que Hyppolite ne sera pas retrouvé. Bon, s’il était retrouvé un jour… mais c’était le cas, le no-maj ne pouvait pas croire le contraire, il n’avait pas envie de croire le contraire. Sans se douter que c’était la femme sous ses yeux qui était responsable de sa disparition.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 233
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Ven 26 Jan - 11:57




Ils sont fous, ces moldus !
Ft. Jacob & Leta

 
Je pousse un soupir qui ne se retient pas d'être exaspéré quand mon interlocuteur me fait remarquer qu'il a tout à fait le droit d'être ici. Techniquement, oui, je ne peux pas le contredire. Mais ce n'est pas parce qu'on est toléré quelque part que l'on y est le bienvenu,
et à ce titre, je ne pense pas être la seule à penser que Jacob Kowalski n'est pas à sa place ici. Il ne l'est même pas du tout. Pour cela, il faut bien sûr savoir qu'il est un moldu, et ce n'est peut-être pas inscrit sur sa tête, je ne sais pas... mais moi, quand je le regarde, je ne vois que ça, comme si son apparence tout entière transpirait l'absence de magie. C'est le genre de choses qu'on ne peut pas nier, sur lesquelles on ne peut pas faire abstraction, c'est juste là, présent, manifeste, quasi-palpable et déplaisant. Si je prends plaisir, de moi-même, à remuer certains vieux souvenirs, il y en a d'autres que je me serais bien épargnée, je l'avoue sans aucune humilité, juste parce que c'est un fait. Et voilà qu'en plus il m'apprend qu'il compte monter son commerce ici. Un vendeur de pain moldu à Pré-au-Lard, on aura tout vu !

-Tu ne manques pas d'air Kowalski. Ou bien tu es peut-être tout simplement suicidaire.

Je pencherais assez pour la seconde option, étant donné tout ce qu'il a bien accepté de traverser "par amitié" et qui aurait bien pu lui coûter la vie à plus d'une reprise. Il faut être suicidaire pour faire partie de l'entourage de Norbert dans tous les cas, je ne pense même pas que ça puisse se discuter, c'est un fait. Je ne donne pas cher de son petit commerce, en tout cas. Il ne fera pas long feu sitôt que l'on saura qui est en charge. Et bien sûr, je ne compte pas me priver pour ce qui est de répandre cette rumeur comme une charmante traînée de poudre. J'ai envie de dire que ça fait partie d'une sorte de devoir, pour moi. De mes attributions, quelque part.

-Je serais toi, j'arrêterais les frais tout de suite, ça vaut mieux pour toi, je pense. Et pour ton entourage aussi, d'ailleurs.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 367
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Ven 23 Mar - 12:37

Luna & Jacob
Ils sont fous, ces moldus !
Jacob savait bien qu’il jouait un peu la provocation en affirmant ainsi à Leta Lestrange qu’il avait l’intention d’ouvrir une boulangerie à Pré-au-Lard. Le no-maj était bien placé pour savoir que la jeune femme considérait déjà qu’il n’avait pas sa place dans ce village, quand bien même techniquement il n’y avait rien qui l’interdisait d’être ici. Parce qu’il était le père d’un sorcier, le futur mari d’une sorcière, il appartenait au monde des sorciers, même s’il n’avait pas de pouvoir magique. Bon, Jacob pensait comme ça, mais il avait conscience que ce n’était pas ainsi que pensait tout le monde non plus. Après tout, il avait quand même déjà été agressé par un sorcier ici même. Mais ce n’était pas pour autant que Jacob avait l’intention d’être lâche. Il ne pouvait pas nier qu’il avait par moment un peu peur, mais en même temps le souci serait qu’il n’ait pas peur du tout. Il n’avait cependant pas envie de se laisser marcher sur les pieds par des personnes qui pensaient que les êtres comme lui n’avaient pas leur place dans le monde des sorciers. Comme Leta Lestrange donc. Il ne répondit donc pas à la première remarque de celle qui avait été proche de Norbert pendant un temps, se contentant simplement de la laisser ruminer dans son coin parce qu’il foulait des pieds le village des sorciers, parce qu’il avait envie d’ouvrir une boulangerie. Une boulangerie no-maj, en un sens, mais pas que. Queenie allait apporter la touche sorcière qui allait permettre à cet établissement d’avoir sa place ici.

« Ce sont des menaces ? » Demanda-t-il concernant sa dernière remarque. Il savait parfaitement que c’en était.

Jacob avait conscience du fait qu’il prenait un risque, que tout le monde n’allait pas apprécier sa boulangerie, mais il n’avait pas envie de se retenir de prendre ce risque. L’homme se sentait capable de tout réussir, simplement parce qu’il y avait Queenie, parce qu’il y avait Norbert. Il avait conscience des risques, mais ce n’était pas quelque chose qui allait le faire reculer. À quoi bon vivre si on ne prenait pas de risque en même temps ? Au vu de ce qu’il vivait maintenant, il n’avait aucune envie de s’arrêter. Et s’il devait avoir des ennuis… eh bien, il en aurait. Tant pis. Il était prêt à les prendre et à assumer ce qu’il risquait d’arriver. Il se doutait que ça n’allait pas plaire à tout le monde, mais ça lui était bien égale. Quand bien même, il avait conscience que cette conversation exprimait bien les risques futurs et il se doutait que la jeune femme sous ses yeux n’allait pas manquer de vouloir l’empêcher de faire ce qu’il faisait. Il devrait la craindre sans doute, mais ce n’était pas ce qu’il faisait.

« Tu peux préserver ta salive, je n’ai pas l’intention de suivre tes conseils. » Si on pouvait qualifier ces propos comme des conseils, ce qui n’était pas le cas bien sûr, mais Jacob ne se retenait pas de les minimiser.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 233
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Ven 30 Mar - 13:46




Ils sont fous, ces moldus !
Ft. Jacob & Leta

Mon sourire s'agrandit quand mon interlocuteur interprète mes propos pour ce qu'ils sont, c'est à dire des menaces. Oui, c'en sont. Ce qui ne veut pas forcément dire que je vais les mettre à exécution (en fait, c'est même certain que je ne le ferai pas, j'aurais mieux à faire... même si on n'est jamais contre la possibilité que je veuille contrer mon ennui. Je suis quelqu'un d'instable, il ne faut jamais tenir aucune de mes réflexions pour définitives ou acquises). Cela veut juste dire que quelqu'un ne manquera pas de s'en charger. Un commerce moldu dans un village sorcier ! Bien sûr que l'affaire ne passera pas comme une lettre à la poste. Kowalski devra répondre de cette insolence, d'une manière ou d'une autre. Insolence qu'il m'oppose encore maintenant. C'est qu'il semble déterminé à me tenir tête ! C'est... mignon. Mais c'est bête, vraiment. Il ne va pas suivre mes conseils. Je m'y attendais. Là-dessus, je peux bien reconnaître que Norbert et lui se sont bien trouvés, de vraies têtes de pioche tous les deux, qui n'ont pas leur pareil pour foncer droit dans le mur.

-Tant mieux, c'est ce que j'espérais t'entendre dire,
je lui réplique sans rien perdre mon franc sourire. Je ne l'intimide pas, mais il ne risque pas de m'intimider non plus, j'ai bien trop peu d'estime pour que ce puisse être envisageable. Enfonce-toi dans ton échec, je t'en prie, la suite n'en sera que plus divertissante, j'ajoute en ancrant mon regard dans le sien.

La suite, je l'envisage avec assez d'amusement, en effet. Je ne présage que le pire pour mon interlocuteur. Une défaite cuisante. Il court à la faillite et il arrive à s'enorgueillir de sa petite entreprise. Peut-être qu'il arrivait à passer pour un homme d'affaire prolifique à Molduland en Amérique, mais ici, nous sommes en Angleterre, nous sommes à Pré-au-Lard, et le soutien de Norbert ou de la mère abandonniste de son fils ne suffiront pas. L'avenir saperait bien vite son moral et se chargerait de détruire ses rêves bien plus efficacement que mes propos, ce qui me convient très bien. Mieux que bien, même.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 367
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Mar 29 Mai - 16:34

Luna & Jacob
Ils sont fous, ces moldus !
Jacob se doutait bien que Leta Lestrange ne pouvait pas apprécier sa petite affaire future au sein du village sorcier, mine de rien le boulanger aussi croire qu’il connaissait suffisamment l’ex de son meilleur ami pour le savoir. Pour autant, cela ne touchera pas le no-maj pour autant. Bon, il ne pouvait pas nier qu’il se doutait que la jeune femme avait en partie raison, en affirmant qu’il prenait des risques, mais ce n’était pas pour autant qu’il avait l’intention de se retenir. Après tout, il avait vu depuis longtemps déjà la haine des sorciers pour les êtres sans magie comme lui, même quand il vivait encore aux Etats-Unis. Il en avait conscience. Il savait qu’ici, le peuple sorcier était plus ouvert puisqu’il n’empêchait pas les mariages entre les no-majs et les sorciers (d’où le fait que lui et Queenie pouvaient envisager d’avoir une vie normale ici), mais il savait aussi qu’il y avait une partie de la population magique qui était particulièrement dure avec les moldus (comme ils le disaient ici). Il en avait déjà eu affaire. Mais ça ne lui faisait pas peur. Jacob avait parfaitement conscience des risques qu’il prenait, mais ça n’allait pas le faire reculer. Parce qu’il était soutenu par la femme qu’il aimait, par son meilleur ami et par Tina. Il n’y avait aucune raison qu’il revienne sur sa décision. Le boulanger allait ouvrir son commerce dans le village sorcier et ça allait être très bien. Il y aurait suffisamment de magie avec l’aide de Queenie pour que ça passe.

Leta ne sembla pas spécialement offusquée des propos du no-maj, ce dernier n’en fut pas étonné de son côté. Elle lui demanda même de s’enfoncer dans son échec, afin de pouvoir se divertir avec la suite. Encore une fois, le boulanger n’avait pas l’intention de se laisser toucher par les propos de son interlocutrice, par ses menaces. Parce qu’il savait bien que c’était des menaces. Est-ce qu’elle allait concrètement chercher à l’atteindre directement ? Pas forcément, elle allait faire pire que cela dans tous les cas, sans que Jacob ne s’en doute une seule seconde.

« J’ai hâte de voir ta réaction quand ça sera un succès. » Bon, Jacob se montrait plus sûr de lui qu’il ne l’était en réalité, mais c’était dans le seul but de contredire son interlocutrice. Il n’avait aucune envie de la voir se satisfaire des propos. Et rien que pour lui donner tort, le no-maj avait même envie de se donner encore plus dans son projet afin d’être sûr que ça marche, quand bien même il faisait déjà son possible pour que ça soit le cas. « On en reparlera dans quelque temps. »

Parce que pour l’heure, Jacob n’était pas encore prêt à lancer sa boulangerie et en réalité, les choses allaient être particulièrement retardées. A cause de la sorcière sous ses yeux d’ailleurs, parce qu’elle allait s’en prendre directement à la famille Dragonneau. Et mine de rien, Jacob en faisait quand même parti, en partie. Il était en tout cas concerné par ce qui arrivait à son meilleur ami et les événements allaient changer beaucoup de chose.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 233
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Ven 8 Juin - 15:45




Ils sont fous, ces moldus !
Ft. Jacob & Leta

Kowalski m'apparaît excessivement sûr de lui, c'en serait presque comique (si tant est qu'on est un humour un peu particulier, mais je n'ai jamais prétendu briller par le moindre talent humoristique, on pourra me reconnaître que je me contente de peu). Lui, le petit moldu sorti de sa cambrousse américaine qui pense qu'il peut se frotter au monde de la magie sans s'y piquer. Même si tout le monde s'appliquait à lui foute une paix royale, pour une raison que je trouverais forcément obscure, ça ne pourrait pas du tout être mon cas : maintenant que je suis au courant de cette petite entreprise, je compte bien m'en amuser. D'autant que ce qui concerne de près Kowalski concerne forcément, ne serait-ce que de loin, les Dragonneau, alors je suis certaine d'y trouver mon compte. En tout cas, il a de l'audace et de l'aplomb, le bonhomme, sûr, dit-il, du succès futur de sa boulangerie. Il pavoise un peu trop pour que je n'aie pas envie de le contredire, je dois avouer. Il veut voir ma réaction quand ce sera un succès ? Si ce doit être un succès ? Je crois bien qu'il ne va pas être déçu.

-Ne te méprends pas, je te souhaite tout le succès du monde,
je lui réponds alors en souriant. Tu sais ce qu'on dit, "Plus dure sera la chute", j'ajoute sans me départir d'une certaine suffisance matinée de dérision.

Mais c'est bien la vérité, non, mettons qu'il rencontre un véritable succès (ce dont je doute, on continue de parler d'un moldu qui cherche à faire fortune parmi les sorciers, rappelons-le), cela ne l'empêchera pas d'être éphémère. Et il pleurera davantage la faillite d'un commerce un temps fructueux que celle d'une entreprise qui n'aura jamais eu la chance de décoller. Les choses tourneront forcément mal pour lui, c'est dans l'ordre des choses. L'ordre naturel de la nature, je dirais. Si tout doit être à sa place, alors il est bon pour un échec cuisant et moi pour un nouveau passage par Sainte-Mangouste. Qu'il y ait corrélation entre les deux serait un moyen de faire d'une pierre deux coups. Malheureusement, cette perspective me paraît beaucoup trop lointaine, d'un coup.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Moldu
avatar
▌ Messages : 367
Humeur :
50 / 10050 / 100

En couple avec : Queenie

QUI SUIS-JE?
Baguette: Pas de baguette
Camp: Bien
Avatar: Dan Fogler

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Mar 21 Aoû - 13:21

Luna & Jacob
Ils sont fous, ces moldus !
Jacob ne devrait peut-être pas se montrer si sûr de lui d’arriver à ses fins, mais en même temps il n’avait aucune envie de se dire qu’il n’allait pas arriver à mettre en place cette boulangerie. Le no-maj savait bien que ce n’était pas si évident que ça, mais en même temps il savait aussi que ce n’était pas en aillant des doutes qu’il arriverait à ses fins, il devait se montrer optimiste et c’était ce qu’il allait faire. Jacob n’avait aucun mal à se montrer optimiste en même temps, c’était un peu dans son habitude. Leta affirma qu’elle lui souhaitait tout le succès du monde, mais Jacob savait bien qu’il fallait se méfier de de ce que la jeune femme affirmait. C’était une habitude qu’il avait prise depuis le jour où il avait rencontré la jeune femme pour la première fois, il ne lui faisait pas du tout conscience. Et il allait être évident encore plus prochainement qu’il ne fallait pas du tout faire confiance à Leta Lestrange.

Elle précisa donc que plus dur allait être la chute si justement il avait du succès. Jacob ne pouvait pas s’empêcher de voir un peu une menace dans les propos de son interlocutrice. Il se faisait peut-être des idées, mais en même temps il ne pensait pas que ça puisse être réellement le cas non plus. Il préférait se méfier dans tous le cas. Même s’il était évident hors de question pour lui de la laisser faire quoi que ce soit contre sa boulangerie. Même si en un sens, le no-maj avait conscience qu’il ne pouvait pas faire grand-chose contre elle non plus.

« On verra bien. » Dit-il alors, ne se démontant pas.

Parce qu’il n’avait aucune envie de donner cette satisfaction à la jeune femme. Bon, il ne pouvait pas se montrer si sûr de lui que ça, mais quand même, il n’avait aucune envie de donner raison à la sorcière sous ses yeux. Et rien que pour lui prouver qu’il ne tomberait pas, Jacob avait même envie de se donner encore plus pour sa réussite. Dans tous les cas, le jeune homme avait envie de réussir, mais il ne pouvait pas s’empêcher d’avoir envie de prouver à Leta qu’elle se trompait énormément sur son compte et qu’elle pouvait cracher son venin autant qu’elle le voudrait, ça n’allait rien changer.

« En tout cas, ça sera un plaisir pour moi de t’accueillir. Je pourrais te proposer quelques ristournes si tu veux. » Ajouta-t-il, forcément d’une manière bien hypocrite.

Ce n’était pas comme s’il était possible d’envisager que Jacob soit aimable avec Leta sans que ça soit de l’hypocrisie, il ne cherchait même pas à être crédible. Cette femme, depuis toujours, il ne la sentait pas. Et il n’aimait pas l’idée qu’elle soit trop dans le coin d’ailleurs, trop proche de ses amis, sans se douter qu’elle était justement un poison actuellement.
Code by Gwenn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
HYDRE
avatar
▌ Messages : 233
Humeur :
50 / 10050 / 100


QUI SUIS-JE?
Baguette: 23 cm, bois d'ébène, nerf de dragon
Camp: Mal
Avatar: Zoë Kravitz

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   Jeu 23 Aoû - 14:13




Ils sont fous, ces moldus !
Ft. Jacob & Leta

J'affiche un sourire amusé en entendant la réponse de mon interlocuteur. Oui, on verra bien, et pour moi, c'est déjà tout vu.. Je ne donne vraiment pas cher du petit commerce du moldu. Oui, on verra, et donc, c'est déjà tout vu. Mais il n'y a aucun mal à abandonner Jacob à ses illusions, ainsi, en effet, la chute n'en sera que plus terrible. Je sens qu'il est impatient de me donner tort. Ce sentiment est ma foi parfaitement réciproque, et j'ose penser que j'ai à ma disposition des armes qu'il ne possède pas et qui le laisseraient bien incapable de faire quoi que ce soit. J'ai mieux à faire que de me réjouir de son malheur, c'est vrai, mais c'est une question de principe. Et de satisfaction personnelle également, cela va sans dire. Mon sourire s'agrandit encore quand il affirme qu'il se fera un plaisir de m'accueillir dans sa boutique, et qu'il m'accordera une ristourne, même, si je le veux. Au moins, il ne manque ni de dérision, ni d'humour. Même si je me doute que me voir débarquer dans la boulangerie est la dernière chose qu'elle puisse vouloir.

-Merci, je m'en souviendrai,
je réponds comme si j'avais cru le moindre mot qu'il a prononcé.

Je sais très bien que s'il doit avoir un souhait me concernant, ce sera de ne plus jamais croiser ma route, et je devrais le lui souhaiter aussi, si son sort m'importait en quoi que ce soit. En bien comme en mal, il ne m'importe pas tant que ça, tout compte fait, à la vérité. Mais tout est une question d'ego, et de passif encore un peu cuisant.De mon côté, en tout cas, car on l'aura sans doute remarqué, sur certains points tout particuliers, j'ai un peu de mal à tourner la page. Jacob n'est pas le premier en ligne de mire, mais forcément, il fait partie du décor, et il va falloir que je m'y fasse, puisque monsieur ne semble pas vouloir décoller du sol britannique.

-J'attends mon carton d'invitation à ta grande inauguration alors,
j'ajoute en guise de conclusion. Je vais te laisser à ton ouvrage, tu as l'air d'avoir du pain sur la planche, sans mauvais jeu de mot.

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message#Sujet: Re: Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ils sont fous, ces moldus ! // FT. Jacob

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ils sont fous ces Suisses !!!!
» Ils sont fous ces japonais !
» Les gens sont fous
» Dylan Smith_Tout les gens biens sont fous !
» Les Chaman sont fous !
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
T.rouble O.r M.isery (or both) ::  :: 
Pré-au-lard
-